Rapport de Russell sur la gestion active

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de Russell sur la gestion active"

Transcription

1 FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé l indice de référence au quatrième trimestre. Différence de 25 % entre les meilleurs et les pires rendements de gestionnaires; écart le plus important depuis plus de six ans. Kathleen Wylie Responsable de la recherche sur les actions canadiennes Investissements Russell Canada Limitée M me Kathleen Wylie, responsable de la recherche sur les actions canadiennes pour Investissements Russell Canada, est membre d une vaste équipe mondiale d analystes, qui suit de près la performance des gestionnaires actifs. Le Rapport de Russell sur la gestion active au Canada est basé sur les données récemment publiées par 150 gestionnaires de portefeuilles institutionnels (les données sont exprimées avant le prélèvement des frais). En 2014, avance des gestionnaires de croissance par rapport aux gestionnaires de valeur et axés sur les dividendes; la première fois depuis Début difficile pour les gestionnaires actifs jusqu à présent en Le contexte pour la gestion active a continué de s améliorer en 2014, 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation devançant l indice composé S&P/TSX au quatrième trimestre pour mettre fin à une progression en ligne droite : 53 % au troisième trimestre, 41 % au deuxième trimestre et 31 % au premier trimestre. En termes de rendements annuels, 55 % des gestionnaires à grande capitalisation étaient en avance par rapport à l Indice en 2014, contre 94 % en 2013, soit la meilleure année depuis Le rendement du gestionnaire médian se chiffrait à 11,3 % en 2014, contre 10,6 % pour l Indice composé S&P/TSX. COMMENT L ANNÉE 2014 S INSCRIT-ELLE DANS L HISTOIRE? : % DES GESTIONNAIRES À GRANDE CAPITALISATION QUI ONT OBTENU DES RENDEMENTS SUPÉRIEURS Le premier semestre difficile de 2014 a entraîné une avance annuelle pour 55 % des gestionnaires à grande capitalisation par rapport à l indice de référence Source : Investissements Russell Canada Limitée

2 Les gestionnaires actifs compétents démontrent leur valeur Il faut noter que l année 2014 représentait la quatrième année consécutive de rendements excédentaires pour le gestionnaire médian à grande capitalisation par rapport à l indice de référence. Au cours de ses quatre années, 69 % des gestionnaires à grande capitalisation, en moyenne, ont surclassé l indice. Malgré des périodes plus difficiles pour la gestion active, telles que 2009 et 2010, les données de Russell montrent que des gestionnaires actifs compétents peuvent ajouter de la valeur à long terme. Au cours des 10 dernières années, 57 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé l indice de référence, et le rendement du gestionnaire médian dépassait d environ 80 points de base celui de l Indice composé S&P/TSX, sur la base de rendements annuels. L objectif de Russell n est pas d investir dans le gestionnaire médian mais de trouver les gestionnaires qui peuvent surclasser le rendement moyen. Au cours des 10 dernières années, le rendement des gestionnaires dans le premier quartile affichait, en moyenne, une avance d environ 390 points de base par rapport à l indice de référence. Russell est un tenant de la gestion active. Amélioration de la répartition sectorielle au quatrième trimestre La répartition sectorielle s est améliorée au quatrième trimestre, huit des 10 secteurs surpassant l indice de référence, contre sept sur 10 au troisième trimestre. Les gestionnaires à grande capitalisation étaient favorablement positionnés dans six des 10 secteurs, avec des surpondérations, en moyenne, dans quatre de ces secteurs les plus performants et des sous-pondérations dans les secteurs à faibles rendements de l énergie et des matériaux. Toutefois, dans le secteur de l énergie, les titres de Canadian Natural Resources et Suncor Energy étaient encore largement présents dans les portefeuilles des gestionnaires à grande capitalisation au début du trimestre, ce qui a nui, dans une certaine mesure, à la performance de ces gestionnaires par rapport à l indice. Le titre de Canadian Natural Resources, détenu par 79 % des gestionnaires à grande capitalisation, a chuté de 16,9 % au cours du trimestre, et le titre de Suncor Energy, présent dans les portefeuilles de 7 des gestionnaires, a baissé de 8,3 %. Les aurifères ont reculé de presque 14 %, favorisant les gestionnaires avec une sous-pondération de 2,5 %, en moyenne, dans ces actions. La performance des actions de l énergie est un facteur clé affectant la variabilité des rendements des gestionnaires Contexte pour la gestion active % DES GESTIONNAIRES À GRANDE CAPITALISATION QUI ONT OBTENU DES RENDEMENTS SUPÉRIEURS 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Amélioration du climat tout au long de l année Croissance moyenne à long terme (10 ans) = 54 % Au début du quatrième trimestre, le secteur de l énergie représentait 25 % du poids de l indice et exerçait un impact négatif sur sa performance, en raison de la chute de 16 % des actions de l énergie pendant le trimestre. Bien que les gestionnaires aient sous-pondéré, en moyenne, les titres du secteur de l énergie, ceux qui surpondéraient ces titres ont généralement eu de la difficulté à devancer l indice de référence pendant le trimestre; dans certains cas, ils ont obtenu des résultats nettement inférieurs à ceux de l indice. Seule une poignée d actions de l énergie ont affiché des rendements trimestriels positifs, laissant peu d endroits où se cacher. Les gestionnaires à grande capitalisation les plus performants ont gagné 15,9 % au quatrième trimestre, tandis que les moins performants ont perdu 9,3 %. Cet écart de 25 % entre les meilleures et les pires performances était le plus important depuis le troisième trimestre de 2008, lors du début de la crise financière et de la chute de 27 % du secteur de l énergie. Avant 2008, le seul autre moment où les rendements des gestionnaires variaient autant remontait à 2001, à l époque où Nortel Networks Corporation était en pleine tourmente. Étant-donné la concentration du marché canadien, il y a eu des périodes extrêmes où un secteur ou une action a nettement influencé le contexte pour la gestion active. Le quatrième trimestre de 2014 représentait l une de ces périodes, en raison de la forte pondération dans le secteur de l énergie et de l ampleur du repli. 2 FÉVRIER 2015

3 Les gestionnaires de valeur accusent un retard par rapport aux autres styles pour le deuxième trimestre consécutif Bien que tous les styles aient surclassé l indice de référence au quatrième trimestre, les gestionnaires de valeur ont pris du retard par rapport aux gestionnaires de croissance et axés sur les dividendes pour le deuxième trimestre consécutif. Le gestionnaire de valeur médian a perdu 1,, contre une perte de 0,8 % pour les gestionnaires axés sur les dividendes, et un gain de 0,1 % pour les gestionnaires de croissance. L Indice composé S&P/TSX a reculé de 1,5 % au quatrième trimestre, au cours duquel 52 % des gestionnaires de valeur ont devancé l indice, contre 57 % des gestionnaires axés sur les dividendes et 83 % des gesttionnaires de croissance. % DES GESTIONNAIRES DE VALEUR À GRANDE CAPITALISATION QUI ONT OBTENU DES RÉSULTATS SUPÉRIEURS Encore une fois ce trimestre, il était question d actions spécifiques. Compte tenu du positionnement sectoriel au début de la période, il semblait que les gestionnaires de valeur auraient obtenu les meilleurs rendements puisqu ils détenaient les plus importantes surpondérations dans les secteurs de la consommation courante, des technologies de l information, de la consommation discrétionnaire et des produits industriels, lesquels ont tous affiché de bons résultats. Ces gestionnaires détenaient également les plus importantes sous-pondérations en titres de l énergie. Pour les gestionnaires de croissance, c est le choix d actions qui a fait la différence, avec l aide des trois actions les plus performantes : Valeant Pharmaceuticals, hausse de 13 % et détenue par 67 % des gestionnaires de croissance; Alimentation Couche- Tard, hausse de 36 % et détenue par 91 % des gestionnaires de croissance et; Enbridge, hausse de 12 % et détenue par 67 % des gestionnaires de croissance. Aucune de ces actions n était largement présente dans les portefeuilles des gestionnaires de valeur et axés sur les dividendes % des gestionnaires de valeur surclassent l indice au T4 Source : Investissements Russell Canada Limitée Moyenne à long terme - Valeur (10 ans) = 52 % % DES GESTIONNAIRES À GRANDE CAPITALISATION AXÉS SUR LES DIVIDENDES QUI ONT OBTENU DES RENDEMENTS SUPÉRIEURS % DES GESTIONNAIRES DE CROISSANCE À GRANDE CAPITALISATION QUI ONT OBTENU DES RENDEMENTS SUPÉRIEURS % des gestionnaires axés sur les dividendes en avance au T % des gestionnaires de croissance ont surclassé l indice au T Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q Source : Investissements Russell Canada Limitée à partir des données de Russell Moyenne depuis le T = 57 % Valeur moyenne à long terme (10 ans) = 53 % 3 FÉVRIER 2015

4 Les gestionnaires de croissance étaient en avance en 2014 tandis que les gestionnaires de valeur et axés sur les dividendes accusaient un retardt Pour l année, les gestionnaires de valeur et axés sur les dividendes ont eu de la difficulté par rapport à l indice de référence. Le rendement du gestionnaire médian axé sur les dividendes s élevait à 9,1 % (en utilisant des rendements annuels), contre 10,6 % pour l Indice composé S&P/TSX, soit un retard d environ 140 points de base. Le rendement du gestionnaire de valeur médian accusait un retard de presque 60 points de base. Les gestionnaires de croissance ont devancé l indice d environ 125 points de base. Encore une fois, c est la performance des actions plutôt que le positionnement sectoriel qui était responsable des écarts de rendement pour l année. Sur les 10 actions les plus influentes pour l année, sept d entre-elles étaient plus largement détenues par les gestionnaires de croissance, notamment la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada, Valeant Pharmaceuticals et Enbridge. Au nombre des actions bancaires diversifiées, trois d entre-elles, soit la Banque Royale, la Banque Toronto-Dominion et la Banque de Montréal, se classaient parmi les dix meilleures, mais elles ont tendance à être plus largement détenues par les gestionnaires axés sur les dividendes. Depuis 2010, c est la première fois que les gestionnaires de croissance ont surclassé les gestionnaires de valeur et axés sur les dividendes, ce qui prouve qu aucun style ne peut obtenir des résultats supérieurs en tout temps. La popularité des styles varie, ce qui explique pourquoi une approche multi-styles et multi-gestionnaires peut permettre d atténuer la volatilité. Les gestionnaires de croissance étaient en avance en 2014 tandis que les gestionnaires de valeur et axés sur les dividendes accusaient un retard Les actions à petite capitalisation sont passées en territoire négatif en 2014, l Indice des titres à petite capitalisation S&P/ TSX affichant un rendement de -2,3 % nettement inférieur à celui de 10,6 % de l Indice composé S&P/TSX. Il s agissait de la quatrième année consécutive où les actions à petite capitalisation ont enregistré un rendement inférieur à celui de l indice plus général. Toutefois, les gestionnaires à petite capitalisation ont obtenu de bons résultats par rapport à leur indice de référence, le rendement moyen de 5,8 % dépassant celui de l indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX d environ 820 points de base. Il s agissait de la quatrième année consécutive où les gestionnaires à petite capitalisation ont devancé l indice. En 2014, les gestionnaires à petite capitalisation accusaient un retard d environ 550 COEFFICIENT ALPHA DES GESTIONNAIRES À PETITE CAPITALISATION (RENDEMENT DU GESTIONNAIRE MÉDIAN MOINS L INDICE DES TITRES À PETITE CAPITALISATION S7P/TSX points de base par rapport au rendement du gestionnaire médian à grande capitalisation de 11,3 %, et ce après avoir été en avance de 820 points de base en Sur une base trimestrielle, les gestionnaires à petite capitalisation ont devancé l indice de référence pour le deuxième trimestre consécutif, avec un rendement moyen de -4, contre -8,7 % pour l Indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX. Tout comme dans le segment des titres à grande capitalisation, le positionnement sectoriel n a pas expliqué leur solide performance par rapport à l indice. Le choix des actions a donné lieu à de plus grands écarts de rendement pour les gestionnaires à petite capitalisation que pour les gestionnaires à grande capitalisation. Le meilleur rendement pour les gestionnaires à petite capitalisation se chiffrait à 15,3 %, alors que le rendement le plus faible s établissait à -16,7 %, soit une différence de plus de 31 %. Dans le segment des titres à petite capitalisation, les actions de l énergie ont chuté de 39 % au quatrième trimestre. Par conséquent, la plupart des gestionnaires à petite capitalisation avec des surpondérations dans le secteur de l énergie ont affiché des rendements négatifs, en termes absolus et, dans certains cas, par rapport à l indice de référence. Les gestionnaires à petite capitalisation sont restés à la traîne de leurs homologues à grande capitalisation pour le deuxième trimestre consécutif après avoir pris de l avance pendant six trimestres de suite. À long terme, les gestionnaires à petite capitalisation ont offert une valeur ajoutée substantielle par rapport à l indice de référence et aux gestionnaires à grande capitalisation. Au cours des 10 dernières années, le gestionnaire médian à petite capitalisation devançait l indice de référence de plus de 160 points de base, en moyenne par trimestre, et affichait une avance de presque 50 points de base sur le gestionnaire médian à grande capitalisation, en moyenne par trimestre. 1 8 % 6 % 4 % 2 % -2 % -4 % Les gestionnaires à petite capitalisation étaient nettement en avance de l indice au T4 Alpha moyen à long terme (10 ans) = 1,6 % 4 FÉVRIER 2015

5 Obstacles pour la gestion active jusqu à présent en 2015 L Indice composé S&P/TSX a progressé de 0,5 % en janvier. Toutefois, le contexte pour la gestion active semble moins favorable jusqu à présent en 2015, avec seulement six des 10 secteurs devançant l indice de référence (contre huit des 10 secteurs au quatrième trimestre de 2014). Dans l ensemble, les gestionnaires à grande capitalisation semblent favorablement positionnés dans seulement quatre secteurs sur 10. Les gestionnaires à grande capitalisation profitent de leurs surpondérations dans les secteurs des technologies de l information et de la consommation courante, dont les rendements sont supérieurs, et de leurs sous-pondérations dans l énergie et les services financiers, dont les résultats sont inférieurs. Les secteurs des matériaux et des soins de santé sont en tête jusqu à présent cette année, ce qui nuit probablement aux gestionnaires à grande capitalisation qui, en moyenne, sous-pondèrent ces titres. Il est trop tôt pour dire quels sont les résultats des gestionnaires actifs par rapport à l indice de référence. Les aurifères étaient solides en janvier, en hausse de presque 3, ce qui a nui aux gestionnaires à grande capitalisation puisqu ils sous-pondèrent ce secteur, en moyenne. Les gestionnaires de croissance surpassent probablement les gestionnaires de valeur et axés sur les dividendes en raison de leurs plus petites sous-pondérations en aurifères. De plus, Valeant Pharmaceuticals était de nouveau l action la plus performante en janvier, détenue par un grand nombre de gestionnaires de croissance. Pour plus de renseignements sur les avantages de la gestion active et sur Investissements Russell, veuillez communiquer avec nous au Pour les clients institutionnels, veuillez composer le Information importante Aucune partie du contenu de cette publication ne constitue des conseils juridiques, fiscaux, sur les titres ou de placement. Il ne s agit pas non plus d une opinion concernant la pertinence d un placement ni une sollicitation de quelque type que ce soit. Le présent document a été préparé par Investissements Russell Canada uniquement à titre d information. L information doit être utilisée telle quelle. Investissements Russell Canada Limitée ne fait aucune déclaration et n offre aucune garantie à l égard de cette information. Il s agit d indices de référence non gérés dans lesquels on ne peut investir directement. Les rendements antérieurs ne sont pas garants des rendements futurs. Sauf indications contraires, toutes les données indicielles proviennent de BNY Mellon Asset Servicing. Tous droits réservés. Investissements Russell est un nom commercial et une marque de commerce déposée de Frank Russell Company, une société constituée aux États-Unis dans l État de Washington, qui exerce ses activités par l intermédiaire de filiales partout dans le monde et fait partie du London Stock Exchange Group. Ils sont utilisés sous licence par Investissements Russell Canada Limitée. Investissements Russell Canada Limitée, fondée en 1985, est une filiale en propriété exclusive de Frank Russell Company. Investissements Russell Canada Limitée et ses sociétés affiliées, y compris Frank Russell Company, portent collectivement le nom «d Investissements Russell». Droits d auteur Investissements Russell Canada Limitée Tous droits réservés. CORP (EXP ) 5 FÉVRIER 2015

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active AOÛT 2015 Les actions bancaires et aurifères permettent aux gestionnaires de titres à grande capitalisation de surmonter la douleur de ne pas détenir le titre de Valeant: Le contexte pour la gestion active

Plus en détail

Les changements et les défis

Les changements et les défis Par : Kathleen Wylie, responsable de la recherche pour les actions canadiennes Introduction Que vous soyez un gestionnaire de portefeuille, un consultant, un analyste en recherche de gestionnaires ou un

Plus en détail

commentaires trimestriels

commentaires trimestriels commentaires trimestriels Sécuritaire boursier L Europe s est encore retrouvée à l avant plan de la scène économique et financière durant le dernier trimestre de 2011. Les problèmes reliés à la perte de

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

Solution pour le style de vie à la retraite RussellMC

Solution pour le style de vie à la retraite RussellMC INVESTIR À LA RETRAITE Solution pour le style de vie à la retraite RussellMC INVESTIR. ENSEMBLE. INVESTISSEMENTS RUSSELL / INVESTIR À LA RETRAITE Êtes-vous prêt à planifier votre style de vie à la retraite?

Plus en détail

Rapport Portefeuille en bref

Rapport Portefeuille en bref Rapport Portefeuille en bref Ce document explique les différentes sections du rapport Portefeuille en bref. Ce rapport est le plus complet et le plus utile, car il fournit des renseignements sur les avoirs

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD Automne 2014 SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS NOUS AVONS RÉUSSI... L assurance vie avec participation est un produit idéal pour beaucoup de Canadiens

Plus en détail

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE

STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE STATE STREET INVESTMENT ANALYTICS ANNONCE LES RÉSULTATS DE SON INDICE DES CAISSES DE PENSION SUISSES AU QUATRIÈME TRIMESTRE L indice des caisses de pension suisses affiche un rendement en baisse de 8,79

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE 1997 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN DÉCEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la Banque de France, l encours des capitaux placés

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE 1998

LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE 1998 LA COMPOSITION DES PLANS D ÉPARGNE EN ACTIONS (PEA) À FIN SEPTEMBRE Selon les données communiquées par les établissements participant à l enquête-titres de la, l encours des capitaux placés en plans d

Plus en détail

Revenu maintenant ou revenu plus tard

Revenu maintenant ou revenu plus tard Revenu maintenant ou revenu plus tard ÉTUDES DE CAS Revenu immédiat La solution RevenuPlus Bob, âgé de 65 ans, possède 500 000 $ en épargne-retraite et a besoin d un revenu immédiat. Il place donc ses

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013

Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013 Prim Act Quelques éléments sur les forces et les faiblesses des contrats d assurance-vie en euros pour les épargnants en 2013-17 juin 2013 - Guillaume LEROY Présentation réalisée le 17 juin 2013 www.primact.fr

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

Stock net de capital («patrimoine»)

Stock net de capital («patrimoine») Extrait de : La mesure du capital - Manuel de l'ocde 2009 Deuxième édition Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264067752-fr Stock net de capital («patrimoine») Merci de citer ce

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds 1 2 Nom du fonds Gestionnaire du fonds Certains fonds offrent plusieurs séries et catégories de titres. Ce type d information est indiqué avec le nom du fonds. Les différentes caractéristiques des séries

Plus en détail

TP N 1 INTRODUCTION AUX PRODUITS DÉRIVÉS GSF-21579-A. Présenté à : M. François Guimond

TP N 1 INTRODUCTION AUX PRODUITS DÉRIVÉS GSF-21579-A. Présenté à : M. François Guimond TP N 1 INTRODUCTION AUX PRODUITS DÉRIVÉS GSF-21579-A Présenté à : M. François Guimond Par : Niéré Kouassi Mahisan Bertrand Acolaste Wesley Belo Ahmed QUESTION 2 I Analyse stratégie Futures Dans notre analyse

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Janvier 2008 Livret des rapports Communiquez efficacement vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Rapport Illustration hypothétique 4 Sommaire

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award.

Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Pour la quatrième année consécutive, la SICAV Uni-Hoche reçoit une récompense au Morningstar Award. Paris, le 21 mars 2013 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de

Plus en détail

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater 31 décembre 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 31 décembre 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient?

Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? Financement immobilier Taux fixe, taux variable ou les deux : Comment choisir le type de taux hypothécaire qui vous convient? L une des décisions les plus importantes que doivent prendre les propriétaires

Plus en détail

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS Portefeuilles pratiques conçus en fonction de vos objectifs Les Solutions de portefeuille Marquis permettent d investir en toute quiétude, car elles donnent accès à

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

Analyse FFOM de Cymbria

Analyse FFOM de Cymbria Analyse FFOM de Cymbria Le principe de base d une analyse FFPM consiste à mieux comprendre si une entreprise réussira ou échouera, en s appuyant sur les forces internes et externes qui pourraient avoir

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS. Qui sont les clients de

RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS. Qui sont les clients de RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Qui sont les clients de fonds distincts? Qui sont les clients de fonds distincts? Comme presque tous les conseillers en sécurité financière, vous avez des clients qui s attendent

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure

Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015. Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 juin 2015 Balance suisse des paiements et position extérieure: premier trimestre 2015 Aperçu de

Plus en détail

Fonds de placement garanti BMO

Fonds de placement garanti BMO Fonds de placement garanti BMO Pour vous aider à atteindre votre objectif de placement plus rapidement. Les Fonds de placement garanti BMO... pour dormir en toute tranquillité Choix de fonds établis selon

Plus en détail

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management 30 juin 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 30 juin 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Rapport Détails du placement

Rapport Détails du placement Rapport Détails du placement Ce document explique les différentes sections du rapport Détails du placement. Dans ce document, nous passerons en revue les particularités du rapport d'un fonds mutuel. Ce

Plus en détail

C est facile de commencer

C est facile de commencer Guide du client C est facile de commencer En compagnie de votre conseiller, créez un profil d investisseur basé sur vos discussions et vos réponses au questionnaire de la Série Portefeuilles Sélect. Selon

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Personal Financial Services Fonds de placement

Personal Financial Services Fonds de placement Personal Financial Services Fonds de placement Un investissement dans des fonds de placement, c est la promesse de rendements attractifs pour un risque contrôlé. Informez-vous ici sur le fonctionnement

Plus en détail

Fiche 1 Les objectifs de la comptabilité d entreprise

Fiche 1 Les objectifs de la comptabilité d entreprise Fiche 1 Les objectifs de la comptabilité d entreprise La comptabilité dite générale ou privée est une technique quantitative conventionnelle de traitement de l information à caractère monétaire prenant

Plus en détail

Vos fonds de placement, à votre façon

Vos fonds de placement, à votre façon Vos fonds de placement, à votre façon Vous êtes maintenant prêt à choisir les options de placement qui composeront votre portefeuille de retraite. Vous pouvez choisir entre deux options : un Parcours cycle

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Gestion d actifs. privée

Gestion d actifs. privée Gestion d actifs privée Avantages Diversification à divers paliers : Mandats : plus de 30 mandats de placement Gestionnaires : 9 équipes distinctes de gestion de portefeuille Catégories d actif : 8 catégories

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Une solution de placement simple et efficace

Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Une solution de placement simple et efficace INVESTIR Fonds diversifiés Banque Nationale Que sont les Fonds diversifiés? Cinq solutions clés en main conçues

Plus en détail

LES METAUX NON FERREUX FACE A LA CRISE INDUSTRIELLE ET FINANCIERE

LES METAUX NON FERREUX FACE A LA CRISE INDUSTRIELLE ET FINANCIERE LES METAUX NON FERREUX FACE A LA CRISE INDUSTRIELLE ET FINANCIERE Patrick KORNBERG Robert LIFCHITZ Jeudi 29 novembre 2012 PLAN DE L EXPOSE 1. Qu est ce qu une crise financière? Qu est ce qu une crise industrielle?

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR JUIN 2015. Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal. www.jlr.ca ÉTUDE JLR JUIN 2015 Rapport des copropriétés au pied carré sur l île de Montréal www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Le prix médian au pi2 d une copropriété dans l agglomération de Montréal était de 304 $ en 2014,

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse

Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Département fédéral de l économie DFE Secrétariat d Etat à l économie SECO Communication Résumé : Deuxième Enquête panel sur le financement des PME en Suisse Date 20 novembre 2009 1. Introduction Dans

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 janvier 216 N 64 Politique monétaire de la Chine : une approche normative Nous adoptons ici non pas une approche positive (que vont faire les autorités chinoises?) mais

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

Croissance, fluctuations et crises

Croissance, fluctuations et crises Croissance, fluctuations et crises 1.1 Quelles sont les sources de la croissance économique? FICHE 2 LA PRODUCTIVITE La productivité fait partie des mécanismes les plus importants de l économie. Produire

Plus en détail

REVENU GARANTI POUR LA VIE. Série

REVENU GARANTI POUR LA VIE. Série REVENU GARANTI POUR LA VIE Série Série Un revenu garanti pour la vie, quelle que soit la conjoncture des marchés. SÉRIE ECOFLEXTRA vous procure un revenu à vie garanti de ne pas diminuer, sans égard au

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca

PUBLICATION JLR 2016. Rapport sur le marché hypothécaire. www.jlr.ca PUBLICATION JLR 2016 Rapport sur le marché hypothécaire www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Sur les 243 000 hypothèques notariées enregistrées au Registre foncier en 2015, un peu plus de 119 000 ont été contractées

Plus en détail

Asia Pacific Performance

Asia Pacific Performance Informations clés pour l investisseur 30 octobre 2013 Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds équilibrés Fonds de revenu mensuel TD Fonds de revenu équilibré TD Fonds de revenu mensuel diversifié TD Fonds de croissance équilibré TD Fonds de revenu de dividendes

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE)

COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) JUIN 2015 CONVICTIONS & PERSPECTIVES COMPRENDRE NOS CONVICTIONS SUR LES PERSPECTIVES DU SECTEUR FINANCIER FRANÇAIS (BANQUE / ASSURANCE) PLACEMENT ATHENA FINANCE JUIN 2015 Nos convictions Nos convictions

Plus en détail

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER Texte modèle pour le document d information sur la relation, l addenda au document d information sur la relation, le bref aperçu

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

HEXAGONE RENDEMENT. Le produit est émis par Morgan Stanley BV, société ad hoc de droit néerlandais et soumis au risque de défaut de l émetteur

HEXAGONE RENDEMENT. Le produit est émis par Morgan Stanley BV, société ad hoc de droit néerlandais et soumis au risque de défaut de l émetteur HEXAGONE RENDEMENT Titres de créance présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée :

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1 RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 14 juin 2010 Demandeur : Fédération canadienne de l entreprise indépendante SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

La société de placement étrangère passive («PFIC») Foire aux questions

La société de placement étrangère passive («PFIC») Foire aux questions Octobre 2015 La société de placement étrangère passive («PFIC») Foire aux questions Le présent document vous fournit de l information sur le traitement des sociétés de placement étrangères passives. De

Plus en détail

Information spécialisée

Information spécialisée Information spécialisée Information spécialisée Indices des fonds immobiliers 23 octobre 2013 I. Introduction L autorégulation dans l industrie suisse des fonds de placement oblige les directions et les

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche.

Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Une nouvelle récompense au Morningstar Awards 2012 pour la SICAV Uni-Hoche. Paris, le 13 mars 2012 La SICAV Uni-Hoche de Palatine Asset Management, filiale de gestion d actifs de la Banque Palatine - banque

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Voici RevenuPlus Collectif Cette nouvelle option de placement procure aux participants :

Voici RevenuPlus Collectif Cette nouvelle option de placement procure aux participants : Voici RevenuPlus Collectif Cette nouvelle option de placement procure aux participants : un revenu de retraite garanti à vie; l occasion de bénéficier du potentiel de croissance des marchés; L assurance

Plus en détail

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants :

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants : MODIFICATION N O 2 DATÉE DU 27 NOVEMBRE 2014 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 3 OCTOBRE 2014 à l égard des fonds suivants : canadiennes

Plus en détail

Étude de cas. Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS

Étude de cas. Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Étude de cas Le cas de Robert et Élizabeth, titulaires d un compte enregistré À L USAGE EXCLUSIF DES CONSEILLERS Robert et Élizabeth : mise en contexte Robert et Élizabeth, un couple marié, tous deux âgés

Plus en détail

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier

Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier. Fonds immobilier Ajoutez à votre portefeuille la stabilité de l immobilier Fonds immobilier de la Canada-Vie (CIGWL) Préparez-vous à faire face à la volatilité des marchés et à la faiblesse des taux d intérêt. Songez à

Plus en détail

Vos fonds de placement, à votre façon

Vos fonds de placement, à votre façon Vos fonds de placement, à votre façon Avant de choisir vos fonds de placement, répondez au questionnaire Votre profil d'investisseur qui se trouve dans le Guide d adhésion, à votre façon. Votre profil

Plus en détail

Les coûts et les frais selon Vanguard

Les coûts et les frais selon Vanguard Les coûts et les frais selon Vanguard Nous pensons que vous devez savoir exactement ce que vous payez, raison pour laquelle nous sommes complètement transparents sur les frais que nous facturons. Cela

Plus en détail

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an?

L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE L investissement en fonction du passif : qu est-ce qui a changé depuis un an? SOMMAIRE Le Groupe de recherche sur les pratiques

Plus en détail

régimes d épargne et de retraite

régimes d épargne et de retraite Solutions d investissements Votre guide sur les régimes d épargne et de retraite de la Standard Life Vers une meilleure retraite Accroître. Protéger. Apprécier. Léguer. For À l intention advisor use du

Plus en détail