Renouvelé, agrandi et amélioré!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Renouvelé, agrandi et amélioré!"

Transcription

1 Au Courant Vol. 4 N o 1 Hiver 2007 Salon du Bateau Un Salon agrandi et amélioré. Enregistrement des embarcations de plaisance...3 Les représentants de l industrie exigent une amélioration du système. Bilan L année 2006 aura l une des plus fructueuses! Yves et Germain Gaboury L AMQ en France...5 La mission d automne couronnée de succès. Gaboury Marine...6 Gaboury Marine, une entreprise solidement à Sorel depuis 20 ans. Gilles Bordeleau de Aqua Services Univesta...7 Notre fournisseur privilégié en assurances offre un nouveau programme pour les marinas... Aqua Services...8 Plongée sous-marine, pneumatiques et loisirs nautiques sont les fers de lance d Aqua Services, de Repentigny. Votre coffre à pêche...9 Prenez le temps de soigner votre coffre à pêche et son contenu. Salon du Bateau 2007 Renouvelé, agrandi et amélioré! C est sous le soleil que le Salon du bateau 2007 nous propose son rendezvous annuel qui sera du 1 er au 5 février à la Place Bonaventure. Agrandi, le salon bénéficiera d une surface d exposition additionnelle de pi 2. Les visiteurs qui viennent tant du Québec, des États-Unis que de l Ontario pourront donc voir plus de bateaux, plus de produits. Au total, la superficie du Salon du Bateau sera de pi 2. Y seront regroupés plus de 200 exposants, 400 embarcations, 60 marques de bateaux et des accessoires pour tous les goûts (pêche, plaisance, course, pontons, quais, canots, kayaks et pédalos). Les amateurs de voile seront aussi comblés :la section des voiliers a été agrandie et plusieurs marques y seront représentées : Catalina, Dufour, Bénéteau, Jeanneau, Hunter, Bavaria et Feeling. Histoire de mettre du piquant dans votre visite, un simulateur de voile vous permettra de vivre une expérience de voile sur place. Les motoristes ne sont pas en reste puisqu ils ont été regroupés près de l aire d animation à l entrée du Salon. Une imposante gamme de moteurs y sera présentée. D autre part, le kiosque de «Découvrez le nautisme» et celui de l Association maritime du Québec seront plus vastes. Les amateurs de navigation de plaisance pourront ainsi planifier leurs achats grâce à une panoplie de renseignements sur de nombreux sujets.toujours dans le but de mieux renseigner les visiteurs, des experts expliqueront comment lire une carte marine, électronique ou traditionnelle, de même que leur pertinence et leur importance en navigation. Les plaisanciers désirant se procurer la carte de compétence de conducteur d embarcation de plaisance pourront le faire tout au long des cinq jours que dure le Salon auprès de la Société de sauvetage et de l école de sécurité nautique. Il suffira de se renseigner au kiosque d information à l entrée du salon ou à celui de l AMQ pour trouver les endroits désignés pour passer l examen requis pour obtenir cette carte que dispenseront ces deux organismes au Salon du Bateau. L AMQ, qui est l organisateur du Salon, est aussi heureuse d annoncer son appui à l organisme Opération Enfant Soleil. À l occasion du Salon du Bateau, un montant de 0,25 $ provenant de chaque entrée sera versé à cette cause. Suite page 2 L'AMQ en France.Voir en page 5. Les nouvelles Voir notre annonce en page 5

2 Suite de la page 1 Un site Internet amélioré Le site Internet du Salon du Bateau 2007 a été amélioré afin que tous ceux qui désirent visiter le Salon puissent trouver d avance de l information sur l emplacement des kiosques des exposants, l horaire, les prix d admission et les horaires des conférences. Pour tout connaître sur le Salon du Bateau, vous n avez qu à consulter le Courez la chance de gagner $ applicables sur vos achats Cette année encore, les organisateurs du Salon offrent leur populaire promotion qui permettra à une personne chanceuse de bénéficier d un rabais de $ sur son achat d un bateau. Le $ sera tiré au hasard parmi tous ceux qui auront fait un achat lors du Salon du Bateau Les conférences Au moment de mettre sous presse, nous apprenions que le skipper Georges Leblanc donnera une conférence intitulée «L océan prédateur, témoin et victime». Il nous entretiendra sur ses nombreuses traversées transatlantiques, tout en expliquant les dangers et les beautés de ses expériences de navigation pour le moins exceptionnelles. Pour connaître l horaire de ses conférences, il suffit de consulter le site Internet du Salon du Bateau. Trois autres conférences fort intéressantes sont prévues. Présenté par Louis Charbonneau, «Aventure en voilier aux îles Baïa au Honduras» est un film de 57 minutes sur la vie de Marianne et Gaétan à bord de leur voilier Allégria. Louis Charbonneau a passé deux semaines en leur compagnie et il en a rapporté des moments inoubliables. Ce film documentaire alimentera vos rêves de grands espaces. Horaire : vendredi : 19h15; samedi : 11h et 14h45; dimanche : 12h et 15h30. La conférence intitulée Les «bateaux écologiques» sera présentée par Alain Brault. Il parlera des composantes, du comportement sur l eau, de l entretien, de la sécurité, des solutions d énergie solaire et de la performance environnementale d un nouveau type de bateau écologique. Horaire : vendredi : 16h45; samedi : 16h00; dimanche : 14h30. Enfin, histoire de se mettre l eau à la bouche, L Académie culinaire présentera une conférence intitulée «Que mange-t-on sur un bateau de plaisance?». Horaire : vendredi : 18h00; samedi : 13h30 et 18h00; dimanche : 13h30 et 16h45. Nouvel horaire du Salon Jeudi : 12h00 à 21h00 Vendredi : 12h00 à 21h00 Samedi : 10h00 à 21h00 Dimanche : 10h00 à 18h00 Lundi : 11h00 à 17h00 Admission Adultes : 10 $ Âge d or/ étudiants : 7 $ Enfants (6 à 12ans) : 3,50 $ (5 ans et -) : gratuit Endroit : 800, rue De la Gauchetière ouest (quadrilatère des rues Mansfield, Saint-Antoine, Université et De la Gauchetière) Pour s y rendre : Métro Bonaventure, trains de banlieue, autobus de la Rive Sud, les autoroutes Bonaventure et transcanadienne. Stationnements intérieurs et extérieurs (adjacents) Supplément à Québec Yachting, Hiver 2007 Publié par l Association maritime du Québec Rédactrice en chef : Monique Reeves 621, Ave Stravinski, Bureau 500, Brossard (Québec) J4X 1Y7 Téléphone : (450) Télécopieur : (450) Au Courant Hiver 2007

3 Enregistrement des petits bâtiments La CMMA exige une amélioration du système Durant l automne 2006, des représentants de la Canadian Marine Manufacturers Association (CMMA), de l Association maritime du Québec (AMQ) et du Conseil consultatif national de la navigation de plaisance ont eu des rencontres avec les représentants de Service Canada. Cet organisme du gouvernement du Canada est chargé de délivrer les permis d embarcation de plaisance anciennement le permis de petit bâtiment - dans ses différents bureaux de service au pays. La CMMA a émis des commentaires et des suggestions en vue d améliorer les procédures de délivrance des permis d embarcation de plaisance qui sont jugées insatisfaisantes. L on rapporte que les services rendus ont été jugés inconsistants. Les représentants de la CMMA se sont également plaints de ne pas avoir été consultés dans la réalisation du processus qui a été mis en place depuis le 1er avril Ce changement faisait suite à l annonce de Transports Canada, en novembre 2005, du transfert de l administration du système de l Agence des services frontaliers du Canada à Service Canada. Lors des rencontres de l automne dernier, plusieurs demandes ont été émises, dont la formation d un comité consultatif des dépositaires, la garantie d un service le même jour dans tous les bureaux, une boîte de service dans les bureaux locaux et, surtout, un service Internet 24 heures/ 7 jours. Un tel service permettrait aux concessionnaires, aux agents de courtage nautique et aux marinas accréditées d obtenir un permis d embarcation de plaisance rapidement, tout en diminuant la paperasse et en mettant fin à la confusion qui entoure son obtention. De plus, un service téléphonique et un accès à la banque des permis émis pour les concessionnaires sont exigés. La carte de compétence L'enregistrement des embarcations de plaisance, un système à améliorer Un échéancier très serré a été proposé pour que ces améliorations soient mise en place pour la saison Le directeur de la CMMA, M. Sandy Currie, a mentionné en novembre dernier que le ministre des Transports serait interpellé en dernier recours si des résultats tangibles n étaient pas obtenus. M. Currie insiste avant tout sur l accès par Internet au système de gestion des permis pour les marinas et les concessionnaires autorisés, ce qui permettrait d économiser beaucoup d argent. Un dossier à suivre. Transports Canada maintient le cap La carte de compétence de conducteur d embarcation de plaisance est maintenue, mais les modalités de sa gouvernance seront renforcées.ainsi, la banque de données sera régie par Transports Canada dès la fin de Les dispensateurs de cours, aussi appelé fournisseurs, devront entériner un nouveau contrat avec Transports Canada afin de poursuivre leur mission. Toutefois, les critères des examens par Internet seront resserrés pour éviter les abus dénoncés. Enfin, les fournisseurs devront passer à travers un processus d accréditation nouveau pour conserver leur statut. Le nombre de questions de l examen permettant d obtenir sa carte, soit entre 36 ou 50, fait encore l objet de débats. Photo H.R.d.C. Au Courant Hiver

4 Bilan 2006 Les concessionnaires satisfaits L industrie nautique a de quoi se réjouir encore une fois car l année 2006 a été couronnée de succès. Cette vague qui a débuté il y a quatre ans a gonflé vigoureusement les résultats de plusieurs en Rien ne semble vouloir ralentir l engouement des amateurs de nautisme. Les concessionnaires d embarcations (moteur et voile) se disent très satisfaits des ventes l an dernier. Malgré un printemps pluvieux, les mois de juin et de juillet ont apporté une conclusion fort positive au bilan de Certains ont profité de cette période favorable pour effectuer des agrandissements de leurs installations et, dans certains cas, pour en créer de nouvelles. Ainsi, de nouveaux magasins, des salles d exposition, des entrepôts, des quais, ont été construits afin d améliorer des infrastructures existantes. Tous se croisent les doigts pour que l année 2007 soit aussi fructueuse. Il semble que certains signes, notamment l achalandage de l automne, prédispose à un tel résultat. Une petite tournée des concessionnaires nous confirme que les signes que la tendance actuelle se maintiendra sont présents. Le motonautisme au beau fixe Selon Pierre Fortin, de Marina Fortin de Saint-Paul-de-l Île-aux-Noix, l année 2006 s est avérée très bonne. «Bien que le début de l année ait été un peu lent, les acheteurs se sont manifestés en plus grand nombre durant les mois de juin et juillet», dit-il. «Fait à signaler, les plaisanciers ont fait un peu moins de bateau l été dernier, probablement à cause de la température qui s y prêtait moins.», ajoute Pierre Fortin. Il rapporte que les bateaux à moteur Sea Ray de 22 à 24 pieds ont été de très en demande, ainsi que les 40 pieds. Malgré l inquiétude appréhendée à cause de la hausse du coût de l essence, ce facteur n a pas eu d influence sur les ventes selon M. Fortin. Quant à l année 2007, «c est difficile à dire, mais si on se fie au Salon de Fort Lauderdale, ça s annonce très bien». Alain Brunel, directeur des ventes chez Marina Saint-Mathias, de Saint-Mathias-sur- Richelieu, se dit également très heureux de l année «Encore une fois, nous avons battu nos records de vente en 2006!», dit-il. «Depuis près de cinq ans, les ventes sont en progression constante», précise M. Brunel. Quelques 306 bateaux ont été vendus par Marina Saint-Mathias l an dernier. Les meilleurs vendeurs ont été les bateaux de 24 à 32 pieds, et 30% des ventes ont été faites pour l achat d un premier bateau. Notons que les ventes ont touché tant le bateau neuf que le bateau d occasion. Quant au prix de l essence qui était plus élevé au cours de l été 2006, il ne semble pas qu il ait eu d effet négatif sur les ventes. Toutefois, on constate encore une fois que les gens ont effectué moins de sorties avec leurs bateaux à cause de la température peu clémente du début de l été. «Ce facteur explique en bonne partie la baisse de la vente d essence», dit encore M. Brunel. Fait intéressant à noter, l activité de vente a été plutôt modérée du côté des gros cruisers (Bayliner et Maxum). Par contre, il y a eu une augmentation des ventes des bateaux Monterey, une nouvelle gamme chez Marina Saint-Mathias. L année 2007 promet d être semblable à 2006 si l on se fie à l achalandage qu a connu Marina Saint-Mathias au cours de l automne. Copropriétaires de Groupe Iberville Performance Marine, Pierre Lefebvre et Daniel Masson se sont dits aussi très satisfaits de l année «Nous avions prévu une baisse, mais ce n est pas ce qui s est produit!», se réjouit M. Lefebvre. «Nous avons connu une augmentation de 20% de notre chiffre d affaires», précise-t-il, ajoutant que les affaires vont bien depuis Pour Iberville Performance Marine, l année 2006 aura été très fertile en acquisition et en expansion. «En plus de la succursale de l île Perrot qui existe depuis 2001 et qui compte pour 40% du total de nos ventes, il y a eu en octobre l acquisition de Castagnier Marine un concessionnaire de Saint-Zotique, en Montérégie», explique Pierre Lefebvre. Castagnier Marine, dépositaire des bateaux Four Winns, continuera d offrir les modèles de cette marque. Une autre étape importante du développement des affaires chez Iberville Performance Marine aura été la construction d une nouvelle succursale à Saint-Paul-de-l Île-aux- Noix. L ouverture officielle du nouvel édifice comprenant une grande salle d exposition est prévue en février. Les bateaux Chapparal et Baja y seront représentés, de même qu une nouvelle gamme de bateaux de 34 à 60 pieds orientés vers la croisière. Quant au site d Iberville maintenant Saint- Jean-sur-Richelieu - qui existe depuis 1991, il sera désormais consacré à la location de quais. Avec l acquisition de Castagnier Marine, le chiffre d affaires de l entreprise aura connu une croissance de 800% en six ans! L on peut dire que «Performance Marine» porte un nom qui convient fort bien aux aspirations de ses quatre propriétaires. Côté prévisions, le marché devrait se stabiliser en 2007, selon M. Lefebvre. Le vent dans «la voile» Pour Marina Gosselin, qui représente les voiliers Bénéteau, 2006 a été une année record. Guy Gosselin, qui est propriétaire de l entreprise avec son frère Luc, dit avoir pressenti que les ventes de 2006 seraient à la hausse dès l automne «Notre propre salon d automne, le Annapolis Sailboat Show, les spéciaux de fin d année, puis le Salon du Bateau de Montréal et celui de Toronto ont été des indices que tout irait très bien», rapporte Guy Gosselin. «Le secret, c est d avoir des bateaux en inventaire», dit encore M. Gosselin. «Nous avons bâti un grand hall d exposition et notre magasin a doublé de surface, tout cela dans le but de mieux servir nos clients», précise-t-il. Ainsi, le magasin et le hall d exposition sont ouverts tout durant la semaine, à l exception de la période des Fêtes. D autres investissements d importance ont été faits dans le but d améliorer la qualité des services offerts. La marina même bénéficie de quais neufs, l aire d entreposage a été nivelée et agrandie et de nouveaux bureaux ont été installés dans l édifice qui abrite le magasin. Guy Gosselin se dit optimiste pour «Tout dépend du début de la saison!». «Encore une autre bonne année, autant pour la voile que pour les bateaux moteurs», rapporte Paul-André Gagnon. Après l agrandissement des entrepôts / ateliers en 2005, le magasin a été complètement rénové en l an dernier. Selon M. Gagnon, les meilleurs mois de l année ont été juin et juillet. «Depuis trois ans, les ventes de voiliers ont beaucoup augmenté, les ventes se partageant entre 40% pour les voiliers et 60% pour les bateaux à moteur», dit-il. Chez Marina Gagnon, les voiliers de marque Jeanneau de 38 à 40 pieds et les Hunter de 31 à 36 pieds ont été les meilleurs vendeurs. Toutes gammes confondues, les voiliers offerts par ce concessionnaire vont de 33 à 54 pieds. Quant aux bateaux à moteur, les meilleurs vendeurs se situent entre 30 et 36 pieds. Les bateaux Doral de 25 à 45 pieds et les Carver de 35 à 65 pieds conservent la vedette. L année 2007 sera assez stable, selon Paul-André Gagnon. «L avenir s annonce bien, les prix de l essence ont baissé quelque peu, un facteur positif», explique-t-il. M. Gagnon ajoute qu il est particulièrement fier d avoir pu contribué à la création de quatre nouveaux emplois au sein de ce qu il appelle «notre complexe naval.» 4 Au Courant Hiver 2007

5 Association maritime du Québec Une mission «nautique» en France couronnée de succès Dans le but d être à la fine pointe de l information sur les nouvelles installations des stations nautiques françaises et d instaurer de nouvelles alliances avec divers fournisseurs de produits nautiques, trois responsables de l Association maritime du Québec (AMQ) se sont rendus en France à l automne Ainsi, le directeur général de l AMQ, M. Yves Paquette, le président du conseil d administration, M. Jacques Tessier, et un des directeurs et membre du conseil d administration, M. André Huot, ont effectué une tournée de trois semaines en France qui s est terminé au Salon nautique international de Paris. Cette tournée au programme bien chargé avait pour but ultime l élaboration d un concept de regroupement nautique avec nos cousins français. De la région méditerranéenne, en passant par la côte Atlantique pour terminer par la région de la Manche, ce sont pratiquement toutes les côtes françaises qui ont été visitées. Enfin, les représentants de l AMQ ont représenté notre industrie au kiosque de l association au Salon nautique international de Paris, tenu au Parc des Expositions du 2 au 11 décembre dernier. Cette présence à la manifestation la plus importante d Europe visait à faire la promotion de l industrie nautique du Québec, de même que celle du Saint- Laurent en tant que destination nautique et les événements qui feront partie des célébrations entourant la fête des 400 ans de la ville Québec en La Transat Québec - Saint-Malo 2008, qui constitue l un des événements phares de ces célébrations, est particulièrement chère à André Huot qui s affaire en faire la promotion depuis de nombreuses années, ce qu il a fait d ailleurs de façon régulière au Salon de Paris par le passé. Par ailleurs, Mme Marie-Sylvie Pérusse, la directrice du Salon du Bateau de Montréal, s est jointe à la délégation de l AMQ pour l étape «Salon de Paris» afin de tisser des liens avec des représentants de l industrie nautique européenne, le tout en concertation avec des représentants de la délégation du Québec à Paris et de l ambassade du Canada à Paris. «Cette visite a été une occasion de recueillir des idées neuves et d autres façons de faire dans le but d améliorer l espace «marinas» du Salon du Bateau de 2008», dit Mme Pérusse. M. Éric Mabo, directeur général de France Stations nautiques, M.Gabriel Foligné, président de France Stations nautiques, M. André Huot, membre du conseil d administration de l AMQ, M. Jacques Tessier, président de l AMQ, M. Éric Bacci, président du port d Hyères, M. Florent Bacci, directeur de la Station nautique d Hyères et M.Yves Paquette, directeur général de l AMQ. Au kiosque de l Association maritime du Québec au Salon nautique international de Paris en décembre 2006, M.Yves Paquette, M, Jacques Tessier, au centre, et Mme Marie-Sylvie Pérusse Le nautisme français Synergie et créativité Selon M. Jacques Tessier, président de l AMQ, les membres de la délégation québécoise en France ont pu constater de visu la synergie qui s est développée entre les différents intervenants locaux, privés comme publics, afin de créer un environnement qui rend effectif le concept des «Stations nautiques» françaises. «Dotée d installations complètes, la station nautique d Hyères, par exemple, offre, en sus des services d un port de plaisance de premier plan avec places à quai, une gamme d activités nautiques complète: initiation à voile, cours de plongée, de surf et de «sky surf», cours de voile aux écoliers et collégiens, cours de navigation, kayak de mer, journée en mer, etc.», explique M. Tessier. Dans le cas de Hyères, ces activités sont réparties sur cinq sites différents dans un espace nautique d un attrait indéniable. «Déjà, cette visite des infrastructures nautiques en France a permis de bénéficier d une somme considérable d idées pouvant enrichir les programmes existants ici», a précisé M.Tessier. «Cela permettra de préparer un offre de programmes nautiques novateurs aux plaisanciers québécois dans les années qui viennent.» Au Courant Hiver

6 profil Photo Monique Reeves Gaboury Marine Expérience et efficacité Une entreprise de vente et de réparation de bateaux qui existe depuis une quarantaine d'années est évidemment un gage d'expérience et de confiance pour la clientèle. Qui plus est, grâce à un propriétaire et des employés avenants et consciencieux Gaboury Marine de Sorel est sans conteste une entreprise florissante. Vision et détermination Natif de Sorel, Germain Gaboury est le sympathique fondateur de l'entreprise. Rencontré à son commerce de la rue Limoges, à quelques minutes de la marina de Saurel, il parle avec enthousiasme de sa région. Il dit à la blague que c'est le «nombril du Québec»! Il est vrai que la région de Sorel se trouve aux confluents du Richelieu et du fleuve Saint-Laurent, qu'elle à la porte de la réserve mondiale de la biosphère du lac Saint-Pierre et aux abords des célèbres îles de Sorel en tout - et cela sans oublier que les rivières Yamaska, Saint- François et Nicolet viennent se jeter dans le fleuve, tout près, à l'intérieur d'un territoire de moins de 100 km. Animé d'une vision et d'une volonté de fer, M. Gaboury, a fondé son entreprise en 1968 après avoir travaillé à la Marina Beaudry, qui était située sur les lieux de l'actuel parc nautique fédéral. À cette époque, deux autres magasins de produits nautiques étaient implantés à Sorel. Seul Gaboury Marine existe encore aujourd'hui. Pour lui, la réussite a toujours reposé sur sa détermination de satisfaire ses clients. En 1974, un agrandissement vient parfaire le commerce, suivi d'un autre en 1981, simultanément avec un changement de l'adresse civique au 255 Limoges où se trouve aujourd'hui Gaboury Marine.Toujours présent et heureux dans l'entreprise qu'il a fondée, il l'a toutefois vendue à son fils Yves et à son épouse, Nathalie Cournoyer, en Une réputation qui va loin Bien que les clients proviennent principalement de la région immédiate de Sorel, «il en vient de partout au Québec, grâce à notre participation au Salon du Bateau et au Salon Chasse et Pêche», précise M. Gaboury. «Notre réputation nous sert bien, ce qui fait que nous avons même un client de Chicoutimi qui voulait un bateau identique à celui que possédait un plaisancier en vacances dans sa région», raconte Germain Gaboury. En étant situé près de la marina de Saurel, plusieurs - propriétaires de bateaux qui y séjournent font affaire chez Yves et Germain Gaboury, de Gaboury Marine de Sorel Gaboury Marine. Le fait de n'être pas établi directement sur le bord de l'eau ne pose pas de problème, les descentes de bateaux étant nombreuses dans le secteur. En tout, l'équipe de Gaboury Marine compte 12 employés. L'établissement demeure ouvert à partir de la fin du mois de janvier jusqu'à la mi-décembre. Des marques reconnues L'on retrouve chez Gaboury Marine des marques reconnues pour leur fiabilité et leur qualité. Il y a les moteurs Yamaha, Mercury et MerCruiser. Les bateaux portent les noms de Campion, de Crestliner et de Nordic. On peut voir ces bateaux et des moteurs sur place dans une salle d'exposition. Le magasin est bien fourni en pièces et accessoires de toutes sortes, y compris l'électronique de marine. Plus de 1 000, peuton lit-on dans la publicité! On offre également des services tel que l'entreposage, la mécanique et la vente de bateaux d'occasion. Par ailleurs, des sous-traitants sont accrédités pour la fabrication de toiles et d'autres accessoires sur mesure pour les embarcations des clients. Visiblement très attaché à l'entreprise qu'il a crée, Germain Gaboury trouve quand même le temps d'aller taquiner le poisson dans les chenaux des îles de Sorel, un véritable paradis de chasse et de pêche. Cet univers de quiétude et de beauté forme un décor singulier, celui-là même qui a inspiré la romancière Germaine Guèvremont pour son populaire roman «l e Survenant», un héros qui hante encore les rives du chenal du Moine Gaboury Marine 255, rue Limoges Sorel-Tracy (Québec) J3P 1V2 Tél : Internet : 6 Au Courant Hiver 2007

7 Univesta Nouveau programme d'assurance pour les marinas en 2007 La compagnie d assurances Univesta qui offre depuis maintenant deux ans son programme Nautimax pour les plaisanciers du Québec lance en 2007 un programme d assurances taillé sur mesure pour les marinas publiques et privées et les entreprises de ventes de bateaux ou concessionnaires nautiques. Au moment de mettre sous presse, nous n avions pas encore tous les détails du programme mais, en gros, Bruno Simard d Univesta affirme qu il sera très compétitif en tous points. «Actuellement le marché est très limité et la compétition est plutôt restreinte», dit M. Simard. Selon lui, ce nouveau programme offrira une grande capacité de souscription aux assurés tout en étant proposé à des prix très avantageux. «Les marinas étaient très dépendantes du petit nombre de fournisseurs dans le domaine», ajoutet-il. Le responsable de ce programme chez Nautimax, Martin Grandchamp, sera d ailleurs présent au Salon du Bateau afin de renseigner les professionnels sur tous les détails de ce nouveau programme. Il est aussi possible de communiquer avec lui en composant le Un succès qui va au delà des prévisions pour le programme Nautimax C est le bonheur chez Univesta puisqu à sa deuxième année d activité seulement, le chiffre d affaires du programme Nautimax a augmenté de 60%. «On ne pensait jamais connaître une telle croissance car notre prévision était au départ de 20%!», rapporte Bruno Simard. Il se dit aussi très satisfait de son affiliation avec l Association maritime du Québec. «Le ratio de pertes a été meilleur que ce que nous avions prévu et, grâce à un travail de tous instants, nous sommes maintenant les leaders de l assurance dans le secteur des produits récréatifs», confie M. Simard. Il ajoute que la compétition est plus forte dans le domaine des motos et des véhicules tout terrain, mais que Nautimax a une longueur d avance dans le domaine nautique. «Nous allons travailler de plus en plus fort pour maintenir et affirmer encore davantage notre leadership. En bout de ligne, c est le consommateur qui en sort gagnant», précise M. Simard. Le succès d Univesta est attribuable, notamment, à l attention et au support que les clients de Nautimax reçoivent de la part du personnel d Univesta. «Nous procédons le plus rapidement possible afin que le plaisancier victime d un accident ne perde pas sa saison qui, ont le sait, n est pas très longue au Québec et, en cas de vol, on remet un chèque au client qui est libre de faire ce qu il veut», explique Bruno Simard. Pour ce qui est des statistiques de l année 2006, les vols affichent une hausse, en particulier ceux de bateaux à turbine à jet comme les Utopia de BRP et les bateaux qui sont sur remorque. De tels vols ont compté pour 25% des réclamations. Selon M. Simard, les plaisanciers devraient prendre plus de précautions afin de freiner les tentations des voleurs. Quant à la plus grande cause de réclamation, c est encore le bris pour accrochage d une embase de moteur qui l emporte avec 50% des réclamations. Le reste provient des dommages dus au vent, aux tempêtes, aux incendies et aux échouements. Photo Pierre Laporte Univesta offrira un programme d assurances spécifique pour les marinas en 2007 Photo Jean-François Perreault/Port de Québec L Association maritime du Québec était le principale commanditaire du symposium annuel du Conseil canadien de la sécurité nautique, tenu à Québec en septembre dernier. Sur la photo, la Marina du Port de Québec. Symposium du Conseil canadien de la sécurité nautique de Québec Le Conseil canadien de la sécurité nautique a tenu son symposium annuel du 21 au 24 septembre dernier à l Hôtel Clarendon de Québec. Cette ville exceptionnelle tant par son histoire que par sa beauté et son accessibilité du fleuve Saint-Laurent était un cadre idéal pour cette rencontre annuelle du Conseil. L ouverture en a été faite par M. Randy Wahley, président de l organisme et de M.Yves Paquette, directeur général de l AMQ, le commanditaire principal de l événement. Tout près de 80 participants provenant de toutes les régions du pays s y étaient donné rendez-vous pour prendre acte des rapports liés à la sécurité sur les voies navigables du Canada et discuter des améliorations à apporter aux différentes procédures pouvant assurer une navigation plus sécuritaire pour les plaisanciers canadiens. Les autorités gouvernementales reliées à la navigation y étaient également représentées. De nombreux sujets cruciaux y ont été abordés comme les produits dangereux qui sont sur le marché, la formation des plaisanciers et les simulateurs pour la formation des sauveteurs comme des plaisanciers. Il y a été aussi question des améliorations à apporter aux infrastructures maritimes au pays pour améliorer la sécurité des usagers. Les programmes de Classification des marinas et Éco-marinas du Québec s inscrivent directement dans la lignée de ces préoccupations et, comme l indiquait M.Yves Paquette, «ces deux programmes phares de l AMQ, devraient contribuer largement à offrir des conditions de navigation plus sécuritaires et, de façon toute aussi importante, à contribuer à assurer une navigation durable». Au Courant Hiver

8 profil Aqua Services Le paradis de la plongée et des sports nautiques En affaires depuis 20 ans, Gilles Bordeleau a établi Aqua Services, son commerce nautique, à Repentigny, il y a maintenant quatre ans. Heureuse décision, car la clientèle est en augmentation constante. En réalité, Aqua Services est devenue le concessionnaire numéro un pour la vente des moteurs Yamaha dans la région de métropolitaine et, depuis deux ans, elle est au tout premier rang pour les ventes et le service d embarcations pneumatiques pour tout l Est du Canada, soit environ 150 unités vendues annuellement. Ce succès enviable est dû à la satisfaction de la clientèle qui bénéficie des soins d une équipe soucieuse de lui offrir un service de qualité. On fait tout pour que le rêve de chaque client devienne réalité avec efficacité et courtoisie. Une vingtaine d employés durant l été et huit durant l hiver offrent leurs conseils éclairés aux adeptes de nautisme qui passe chez Aqua Services. Un éventail toujours plus grand d accessoires nautiques Spécialisée à ses débuts dans la vente d équipements de plongée sous-marine,aqua Services a élargi son champ d action au fil des ans. En plus des moteurs Yamaha et de plusieurs modèles de bateaux pneumatiques des marques Zodiac, Bombard et Avon, se sont ajoutés, depuis peu, une vaste gamme de produits reliés aux sports nautiques. On y retrouve ainsi des accessoires pour le ski nautique, le wakeboard, le wakeskate, le knee board et des jouets nautiques qui sont de plus en plus en vogue. La diversité des marques et des accessoires et tout l inventaire en magasin ne peuvent qu impressionner le visiteur. Pour leur part, les adeptes de plongée sous-marine y trouvent tout le nécessaire requis pour leur sport sous des labels de qualité. Que ce soit les vêtements de plongée, les accessoires tels que les caméras sous-marines, les bouteilles ou les palmes, le choix est fabuleux. Les clients bénéficient aussi des conseils du propriétaire. Gilles Bordeleau est maître plongeur depuis 20 ans. N oublions son collègue,.jean-françois Biar, directeur de plongée sous-marine, maître plongeur émérite et technicien qualifié. Jean-François effectue d ailleurs des plongées pour le compte du ministère des Transports et de l Environnement (MDDEP) quand il faut remonter à la surface des automobiles ou d autres objets immergés. Il est aussi possible de louer de l équipement de plongée (incluant un centre nitrox) et des bateaux Zodiac chez Aqua Services. Pour la saison qui s annonce, de nouvelles gammes de produits s ajouteront à celles déjà offertes. L électronique Raymarine, les accessoires de sports nautiques O Brien et d autres marques M. Roger Morency trouveront leur place sur les présentoirs de l un des magasins de nautisme les plus complets au Québec. De plus, chez Aqua Services, chacun trouve facilement son compte à bon prix. En effet, Aqua Services refile à ses clients les escomptes qu elle obtient quand elle effectue des achats en grosse quantité auprès de ses fournisseurs. «Les clients en voient automatiquement l'effet sur le prix d achat de leur marchandise», explique Roger Morency, le directeur. Aqua Services est également doté d un centre de réparation pour toutes les marques de bateaux pneumatiques à coque rigide ou conventionnelle (flexible). «Nous voulons être le plus possible à l écoute des besoins de nos clients», précise M. Morency. «Nous avons toujours la pièce requise dans un délai très court, car nous faisons aussi l entretien de toutes les embarcations des services publics de sauvetage et beaucoup de corporatif», mentionne Roger Morency. L atelier de réparation pour les petites embarcations est situé au sous-sol de l entreprise, tandis qu un autre, plus vaste, situé à Saint-Sulpice, sert aux réparations des embarcations plus grosses. On retrouve également chez Aqua Services un inventaire fort complet de pièces diverses pour ceux qui désirent effectuer euxmêmes des petites réparations. Au cœur de l action Depuis 2006, la station Rythme FM a fait de l équipe d Aqua Services un partenaire marin de premier plan.ainsi, durant la période des feux Loto-Québec, des auditeurs de la station ont pu avoir une place de choix pour vivre une expérience unique à bord d un Zodiac Medline 3, un grand pneumatique luxueux de 7,3 m, piloté par Jérémy Bordeleau, le fils du propriétaire et vice-président d Aqua Services. Des cours de plongée aussi Des cours de plongée sous-marine de tous les niveaux sont donnés à ceux qui veulent s initier à ce sport ou parfaire leurs connaissances. Des sorties et des voyages sont aussi proposés. Un cours spécial sur le fonctionnement et l utilisation des instruments électroniques sera également offert cette année par des représentants de Raymarine, un spécialiste de renom dans le secteur de l instrumentation de marine. Un bassin de plongée sous-marine en magasin Ne reculant devant aucun effort, Gilles Bordeleau a décidé d installer un bassin de plongée sous-marine sur les lieux d Aqua Services! Soucieux de bien faire les choses et d être à la fine pointe de la technologie, l eau de ce bassin sera ozonée. Ce bassin de pi 3 d eau permettra aux clients de faire l essai de l équipement qu ils veulent acquérir en immersion. Cet investissement d importance exigera un réaménagement du magasin. Les passants ne seront pas en reste, car cet aquarium géant fera face à la rue Notre-Dame. La construction de l aquarium devait débuter en novembre et, si tout va bien, le tout devrait être en fonction dès janvier Amateur de sports nautiques ou de plongée sous-marine, un arrêt chez Aqua Services s impose pour bien débuter la nouvelle saison. Ça vaudra le détour, ne serait-ce que pour avoir la chance de voir le plus gros aquarium de plongée sous-marine privé en Amérique du Nord. Photos Monique Reeves M. Gilles Bordeleau Aqua Services Adresse : 478, rue Notre-Dame, Repentigny Tel : Internet : 8 Au Courant Hiver 2007

9 pêche Votre équipement de pêche Quelques soins pour aller loin Patrick Campeau Lorsque la saison de pêche se termine, plusieurs pêcheurs ont la fâcheuse habitude de laisser dans un coin leur équipement de pêche pour ne le reprendre qu au printemps suivant. Ils risquent d avoir des surprises quand vient le temps d ouvrir leur coffre, la saison suivante.voici quelques conseils pratiques afin de vous éviter certains petits désagréments. Le coffret de pêche Assurez-vous de le vider au complet, de l assécher, et de le nettoyer avec un produit qui ne laissera pas d odeur désagréable. Débarrassez-vous de toutes les choses inutiles que vous traînez sans jamais les utiliser, année après année. Vérifiez le bon fonctionnement des pentures et des attaches de votre coffret. Si vous possédez un coffre à pêche en métal, je vous suggère de vous en procurer un en plastique rigide car ceux en métal se corrodent et laissent des résidus de rouille et qui font à leur tour rouiller vos leurres métalliques. Les leurres Sortez de votre coffre tous vos leurres. Étendez-les côte à côte et faites une inspection en règle. Tout d abord, assurezvous qu ils soient propres. C est aussi le moment de prévoir faire des retouches de peinture sur certains leurres. Vérifiez que les anneaux ne sont pas fendus et que les attaches sont en bon état. Remplacez ce qui est douteux au besoin. Apportez une attention particulière à vos hameçons. Qu ils soient simples, doubles ou triples, ils doivent être en parfait état. Mettez de côté les hameçons qui sont rouillés, car la rouille se répandra sur vos autres leurres et hameçons. Vérifiez l aiguisage de vos pointes et aiguisez celles qui ont perdu de leur tranchant. Si un ardillon est écrasé, mettez le de côté afin de l utiliser lorsque vous voulez pratiquer la remise à l eau le «catch and release» - car il est beaucoup plus facile de décrocher un hameçon dont l ardillon est écrasé. Dans le cas des trépieds, il est essentiel de remplacer ceux qui sont endommagés. Utilisez un trépied de remplacement de même grosseur pour éviter de compromettre l action de votre leurre. Si le plongeoir d un poisson nageur est brisé, il n y a malheureusement pas grand-chose à faire. Les leurres en caoutchouc sont offerts en diverses couleurs, mais il arrive que certains types déteignent sur d autres quand on les mélange. Le moulinet Cet outil indispensable devrait être vérifié et réparé par un technicien à chaque année. Ce n est pas le temps de le faire au mois de mai, mais bel et bien maintenant. Le monofilament Il s agit du seul lien entre vous et le poisson lorsque vous le tenez! Un petit truc : dévidez dès maintenant le monofilament de votre moulinet, ce qui vous obligera à en mettre un neuf le printemps prochain. Le monofilament est affecté par les rayons UV, les intempéries, l humidité et l usure naturelle. Il vaut vraiment la peine de ne pas pêcher plus d une saison avec le même fil, sinon l on risque de perdre une belle prise. L épuisette On l appelle communément la puise. Cette dernière devrait être vérifiée à chaque printemps, qu elle soit en nylon ou en caoutchouc. Tout comme le monofilament, elle peut être affectée par l humidité ou par la moisissure si elle n est pas entreposée adéquatement. Lorsque vous aurez fait toutes ces inspections, prenez note de ce qui manque. Vous aurez ainsi tout l hiver pour magasiner vos équipements et vos leurres et aussi profiter de certains spéciaux. Et rappelez-vous de ne pas ranger votre équipement dans un endroit trop humide et d y jeter un coup d œil maintenant. C est aussi l occasion de se remémorer de bons souvenirs! Bonne pêche. Patrick Campeau Pêcheur professionnel Pour commentaires et/ou questions, vous pouvez me rejoindre par courrier électronique à : ou au Au Courant Hiver

10 nouvelles Cinq ancres pour le Port de plaisance Réal-Bouvier M.Yves Paquette, directeur général de l'amq, M. Raymond Gagné président de Sogerive,, Mme Ginette McDuff, directrice du Port de plaisance Réal-Bouvier, et M. Claude Gladu, maire de Longueuil, lors d'une cérémonie marquant le dévoilement des cinq ancres du Port de plaisance Réal-Bouvier. Photo H.R.d.C. Le Port de plaisance Réal-Bouvier de Longueuil a mérité la cote «cinq ancres» du programme de Classification des marinas pour l'année Ce programme a été instauré à l'initiative de l'association maritime du Québec qui a mandaté la Corporation de l'industrie touristique du Québec (CITQ) pour en faire la gestion. La note de «cinq ancres» est la plus élevée à être attribuée dans le cadre de ce système. C'est aussi la seule marina à l'avoir méritée parmi celles qui ont participé au programme en Mme Ginette McDuff, la directrice de ce port de plaisance, se dit très heureuse de cette classification. «Beaucoup et travail et Vue aérienne du Port de plaisance Réal-Bouvier de Longueuil d'efforts ont été nécessaires, mais c'est un beau cadeau», dit-elle. «Nos améliorations vont se poursuivre avec l'asphaltage du terrain, l'aménagement paysager et la rénovation du site pour les véhicules récréatifs qui reste à faire. Heureusement l'agglomération de Longueuil nous aide!» a- t-elle ajoutée. Félicitations! Photo Sogerive Une proposition de règlement sur les eaux usées crée des remous en Colombie- Britannique Une proposition de règlement de Transports Canada limitant les rejets des eaux usées des bateaux fait de nombreux mécontents sur la côte ouest canadienne. La proposition est au stade des commentaires avant de pouvoir être adoptée définitivement. Une coalition de propriétaires et de vendeurs/concessionnaires de bateaux de plaisance de cette région accuse «le gouvernement fédéral de vouloir éliminer la navigation de plaisance en Colombie- Britannique avec ce nouveau règlement.» La disponibilité des installations permettant de recueillir les eaux usées est très limitée dans certains secteurs très fréquentés par les bateaux de plaisance. La coalition demande donc que seul les gros navires de transport et de croisière soient inclus dans le nouveau règlement. Actuellement, certains secteurs de la côte ouest ne sont soumis à aucune réglementation en ce domaine. Par contre en Ontario, la loi est très sévère puisque même les eaux traitées ne peuvent être rejetées dans l'eau par les plaisanciers. Au Québec, André Huot, un des directeurs de l'amq, a fait partie de la consultation et, selon lui, les commentaires reçus sont en général favorables à une telle réglementation. 10 Au Courant Été 2006 Les projets de dragage affichés sur Internet M. Donald Saint-Laurent, du Ministère de l'environnement du Canada et coordonnateur du CPEED (Comité sur la planification et l'évaluation environnementale du dragage) a annoncé le développement d'un site Internet sur la planification des projets d'activités de dragage. La version préliminaire devrait voir le jour le 31 mars Le tout pourrait être finalisé durant l'année en cours. L'objectif de ce registre est d'informer la population sur les projets de dragage prévus et de répondre ainsi aux préoccupations environnementales des citoyens. Tous les projets de dragage, qu'ils soient ou non assujettis à la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale, y seront répertoriés. Le site, qui n'a pas encore de nom, sera accessible à partir de celui du Plan Saint-Laurent. Cela permettra aux riverains de savoir, entre autres choses, s'il y aura le prolongement d'un quai, l'agrandissement d'une marina, etc. Le CPEED regroupe une quinzaine de représentants de divers organismes comme Environnement Canada, la Garde côtière, Transports Canada, Transport Québec, l'association maritime du Québec, de Pêche et Océan Canada, Environnement Québec (MDDEP) et l'administration portuaire de Montréal. Le Comité sur la planification et l'évaluation environnementale du dragage organise des rencontres de travail six fois l'an. Georges Leblanc de retour au Salon du Bateau Après une année 2006 très mouvementée, le skipper Georges Leblanc sera de retour au Salon du Bateau de Montréal pour une série de conférences qui s'annoncent fort intéressantes. Il sera aussi présent à son propre kiosque pour échanger avec les visiteurs. Georges, qui est revenu au Québec en novembre dernier, a laissé Océan, son voilier de 65 pieds, aux Açores en octobre, histoire d'effectuer quelques réparations après avoir suivi une partie de la Route du Rhum. «Je suis satisfait de la performance de mon bateau, car j'ai pu dépasser cinq bateaux qui participaient à la Route du Rhum!» Le skipper de Lévis entrevoit de passer la saison 2007 au Québec pour naviguer dans le golfe du Saint-Laurent. Il sera d'ailleurs le président d'honneur de la course du Grand Triangle cet été. Il est également question qu'il participe à certaines épreuves sur la côte Est américaine, comme la Marblehead-Halifax. Il y a enfin «Les défis de Georges Leblanc», une série de courses de 120 à 650 milles nautiques pour différentes classes de voiliers. Tout cela sera une façon de se préparer pour la prochaine Québec - Saint-Malo qui aura lieu en 2008, une édition qui promet car elle aura lieu au moment des fêtes du 400 ième anniversaire de la ville de Québec.

11 Les antécédents des travailleurs portuaires seront vérifiés Dans le but de réduire les risques de menace à la sûreté qui planent sur le réseau de transport maritime, le ministre des Transports du Canada, Lawrence Cannon, a annoncé en novembre dernier que des mesures seront prises afin que les travailleurs maritimes qui remplissent certaines fonctions ou ont accès à certaines zones réglementées détiennent une habilitation de sécurité en matière de transport. Ceci s'applique aussi aux pilotes maritimes, aux gardiens de quai, au personnel de sûreté et aux gens de mer qui présentent une demande pour obtenir une pièce d'identité de gens de mer. Selon le ministre Cannon, ce programme, en plus de permettre de mieux protéger nos ports, aidera à assurer à notre industrie maritime une meilleure compétitivité. Notons que les zones désignées pour le chargement ou le déchargement des cargaisons et des magasins des navires dans les parcs maritimes des paquebots de croisière seront touchées par ce programme qui sera mis en œuvre progressivement. Le premier volet vise les ports de Halifax, Montréal, le fleuve Fraser et Vancouver. Par ailleurs, le ministre des Transports a aussi annoncé un investissement de 42 millions de dollars dans des projets d'amélioration de la sûreté maritime. Le Programme, qui dispose d'une enveloppe de 115 millions de dollars sur cinq ans, aidera les ports et les installations maritimes du Canada à moderniser et à renforcer leurs systèmes de sécurité et leurs programmes de sûreté pour qu'ils puissent satisfaire aux exigences du Règlement sur la sûreté du transport maritime et continuer de se conformer au Code international pour la sûreté des navires et des installations portuaires. L'administration portuaire de Montréal recevra $ dans le cadre de ce programme. Québec,Trois- Rivières, Bécancour, Sorel-Tracy, Baie-Comeau et Sept-Îles bénéficieront aussi du programme Photo Monique Reeves Le skipper de course au large Georges Leblanc vos affaires Propriétaire ou copropriétaire? Si je me fie à ce que j'entends dans ma pratique de notaire, il me semble que la notion de copropriété dans le cas des bateaux immatriculés est encore un sujet confus pour beaucoup. En passant, c'est peut-être du à l'héritage britannique qui est à la base de notre Loi sur la marine marchande. Certains de ses fondements remontent à l'époque de la marine à voile du 18 e siècle. Il n'est pas étonnant que certaines applications de cette loi nous semblent obscures Afin de dissiper tout malentendu, je reprends donc l'explication concernant la notion de propriété dans le cadre de l'immatriculation d'un navire, ou plutôt d'un bateau! Deux ou plusieurs personnes achètent un bateau immatriculé - un bateau ayant un certificat d'immatriculation que l'on appelait aussi un «blue book». Elles ont le choix d'être des copropriétaires en indivision des 64 parts imparties au bateau ou d'être chacune propriétaire d'un nombre déterminé de parts. Les conséquences du choix qui est fait diffèrent. Prenons l'exemple de deux amis qui achètent ensemble un bateau immatriculé. 1 er cas Ils choisissent d'être copropriétaires des 64 parts en indivision ou «joint owners» en anglais. les deux copropriétaires doivent être d'accord pour toutes les transactions qui seront effectuées à l'avenir, car leurs deux signatures sont requises, que ce soit pour une vente, une cession, une hypothèque, etc. en cas de décès de l'un des copropriétaires, l'autre reprend automatiquement la part du défunt et devient donc le seul propriétaire 2 e cas Iberville Performance Marine s'installe à Saint-Paul-de-l'îleaux-Noix La saison 2007 promet d'être particulièrement active et dynamique à Saint-Paul-de-l'Île-aux-Noix Ils choisissent d'être chacun propriétaire d'un certain nombre de parts (par exemple chacun a 32 parts) chaque propriétaire est libre de vendre sa part à qui il veut, sans l'accord de l'autre. Cela signifie également que si les deux personnes veulent vendre le bateau à un tiers, on aura besoin de deux actes de vente en cas de décès, les règles normales de succession s'appliquent (par voie de testament ou de succession légale). des parts peuvent être données en garantie (pour une hypothèque, par exemple), mais les banques acceptent rarement ce genre de situation. Il faut donc que le bateau entier soit mis en garantie. Le sujet n'est pas simple, comme on le voit. J'espère en avoir clarifié les principaux aspects. N'hésitez pas à passer me voir au Salon du Bateau de Montréal. Il me fera plaisir de répondre à vos questions sur l'immatriculation et sur d'autres questions concernant la propriété d'un bateau. Louise Bédard Notaire La «capitale du nautisme» au Québec voit l'arrivée d'un autre gros joueur. En effet, Groupe Iberville Performance Marine y a ouvert en début d'année une nouvelle succursale dans le but de desservir une clientèle grandissante. Le nouveau bâtiment de p 2 comprendra une salle d'exposition, un magasin, un atelier de réparation et des bureaux. Un autre bâtiment de p 2 abritera divers services professionnels (fibre de verre, lavage, nettoyage, atelier de confection de toits de bateau, etc). Au Courant Hiver

12

CODE D ÉTHIQUE ET DE COMPORTEMENT NAUTIQUE au Lac des Trois Montagnes

CODE D ÉTHIQUE ET DE COMPORTEMENT NAUTIQUE au Lac des Trois Montagnes 1 CODE D ÉTHIQUE ET DE COMPORTEMENT NAUTIQUE au Lac des Trois Montagnes Nous habitons autour du plus grand lac de La Conception. Il est réputé être un des plus beaux lacs navigables de la région et notre

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Règlements régissant la marina du Centre de villégiature Dam en Terre

Règlements régissant la marina du Centre de villégiature Dam en Terre Règlements régissant la marina du Centre de villégiature Dam en Terre Le locataire s engage, par la présente, à observer toutes les dispositions du règlement suivant relatif au mouillage dans le bassin

Plus en détail

Conception, fabrication, installation, entretien et gestion autonome et complète d une marina au cœur de la Ville de Beauharnois

Conception, fabrication, installation, entretien et gestion autonome et complète d une marina au cœur de la Ville de Beauharnois Appel de proposition Conception, fabrication, installation, entretien et gestion autonome et complète d une marina au cœur de la Ville de Beauharnois Résumé de projet de marina à Beauharnois La Ville de

Plus en détail

Les régates estivales 2015 de Rimouski Du 19 au 25 juillet 2015

Les régates estivales 2015 de Rimouski Du 19 au 25 juillet 2015 Les régates estivales 2015 de Rimouski Du 19 au 25 juillet 2015 Lieu : Cap à l Aigle et Rimouski, Estuaire du Saint-Laurent, Québec, Canada AVIS DE COURSE Les régates estivales 2015 de Rimouski sont des

Plus en détail

MRC DES LAURENTIDES VILLE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS

MRC DES LAURENTIDES VILLE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS MRC DES LAURENTIDES VILLE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS MISE À JOUR ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT: RÈGLEMENT NUMÉRO 2008-M-144, 2008-M-144-1 ET 2008-M-144-2 PORTANT SUR LA MARINA ET LE DÉBARCADÈRE MUNICIPAL

Plus en détail

Les régates estivales 2014 de Rimouski Du 20 au 26 juillet 2014

Les régates estivales 2014 de Rimouski Du 20 au 26 juillet 2014 Les régates estivales 2014 de Rimouski Du 20 au 26 juillet 2014 Lieu : Cap à l Aigle et Rimouski, Estuaire du SaintLaurent, Québec, Canada AVIS DE COURSE Les régates estivales 2014 de Rimouski sont des

Plus en détail

La Voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs : une voie importante au cœur même du territoire industriel canadien

La Voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs : une voie importante au cœur même du territoire industriel canadien La Voie maritime du Saint-Laurent et des Grands Lacs : une voie importante au cœur même du territoire industriel canadien Aperçu de la leçon : Le plan du cours s inspire de la structure de l enseignement

Plus en détail

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent Mémoire soumis à Environnement Canada Plan Saint-Laurent Présenté par le Comité de la zone d intervention prioritaire Jacques-Cartier

Plus en détail

Goélette Grosse-Île. A n n e x e s

Goélette Grosse-Île. A n n e x e s A n n e x e s La goélette Grosse-Île toutes voiles dehors à l embouchure du Saguenay. Huile sur toile d Yves Bérubé. «Nous possédons au Québec une histoire maritime d une grande richesse, susceptible d

Plus en détail

Coopérer. pour créer l avenir

Coopérer. pour créer l avenir novembre 10 Coopérer pour créer l avenir Depuis 110 ans, chez Desjardins, premier groupe financier coopératif en importance au Canada, la coopération est notre âme et nos membres, notre raison d être.

Plus en détail

RÈGLEMENT DU CONCOURS

RÈGLEMENT DU CONCOURS RÈGLEMENT DU CONCOURS Le concours GAGNEZ VOTRE ACHAT MC est organisé par Formation de vendeurs professionnels ainsi que les concessionnaires automobiles, véhicule d'occasion, motos, véhicules tout terrain,

Plus en détail

Modifications de la Loi sur la protection des eaux navigables que peut-on en comprendre?

Modifications de la Loi sur la protection des eaux navigables que peut-on en comprendre? Modifications de la Loi sur la protection des eaux navigables que peut-on en comprendre? MISE EN CONTEXTE Jeudi 18 octobre 2012: dépôt par le gouvernement fédéral Conservateur du projet de loi Omnibus

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES ACCÉDANTS À LA PROPRIÉTÉ La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION À propos de l enquête La SCHL est heureuse de publier les constatations de son Enquête auprès

Plus en détail

Yacht Club Montréal. www.ycmi.com. Opportunités de partenariat 2015

Yacht Club Montréal. www.ycmi.com. Opportunités de partenariat 2015 Yacht Club Montréal www.ycmi.com Opportunités de partenariat 2015 Vue aérienne Yacht Club Montréal Historique Depuis ses origines, la ville de Montréal a grandement profité d une situation géographique

Plus en détail

Assistance routière 24 heures sur 24 - Campagne d une durée de 6 mois de Pièces et service

Assistance routière 24 heures sur 24 - Campagne d une durée de 6 mois de Pièces et service Assistance routière 24 heures sur 24 - Campagne d une durée de 6 mois de Pièces et service Cher client Volkswagen, Chère cliente Volkswagen, En tant que propriétaire d un véhicule Volkswagen, vous profitez

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

28 e Édition Salon international du design de Montréal Place Bonaventure 26.27.28 mai 2016 PROSPECTUS QUARTIER DES AFFAIRES

28 e Édition Salon international du design de Montréal Place Bonaventure 26.27.28 mai 2016 PROSPECTUS QUARTIER DES AFFAIRES 28 e Édition Salon international du design de Montréal Place Bonaventure 26.27.28 mai 2016 SIDIM.Com PROSPECTUS QUARTIER DES AFFAIRES QUOI SIDIM Salon INTERNATIONAL du design DE MONTRÉAL Jouissant d une

Plus en détail

Les attentes des futurs plaisanciers

Les attentes des futurs plaisanciers Les attentes des futurs plaisanciers Résultats de l'enquête conduite durant l'été 2014 (juin à août) p. 1 Sommaire Introduction p. 3 I. Profil et relation aux "activités nautiques" / à la plaisance des

Plus en détail

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES Traditionnellement, pour acheter un véhicule d occasion, on allait chez un concessionnaire de voitures neuves, un marchand spécialisé ou encore, on achetait d un

Plus en détail

Service Budgétaire Populaire de La Baie et du Bas-Saguenay. Le Service Budgétaire PoPuLaire au Service de La population

Service Budgétaire Populaire de La Baie et du Bas-Saguenay. Le Service Budgétaire PoPuLaire au Service de La population No. 6 oct. 2011 Le Service Budgétaire PoPuLaire au Service de La population Réouverture du bureau Depuis le 6 septembre dernier, les bureaux du Service Budgétaire Populaire de La Baie et du Bas- Saguenay

Plus en détail

Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics. Procédures d application

Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics. Procédures d application Politique de gestion et d intégration de l art monumental dans les parcs, espaces verts et lieux publics Procédures d application Septembre 2008 Rédaction : Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu Service des

Plus en détail

Processus d examen des travaux. Autres activités assujetties à la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN)

Processus d examen des travaux. Autres activités assujetties à la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN) PROTECTION DE LA NAVIGATION PROTECTION DE LA NAVIGATION APERÇU MODÈLE LOGIQUE MISSION : Assurer la protection et la sécurité de la navigation en eaux canadiennes. OBJECTIFS : Faciliter l utilisation sûre

Plus en détail

Segmentation des activités de plein air - Principales conclusions

Segmentation des activités de plein air - Principales conclusions Contexte Des ministères et des organismes de tourisme du Canada se sont associés pour effectuer deux importantes études d évaluation des activités et des éléments de motivation en matière de voyages d

Plus en détail

L impact économique. du nautisme de plaisance

L impact économique. du nautisme de plaisance Le nautisme de plaisance fait L impact économique du nautisme de plaisance au Canada : rapport sommaire 2006 Le nautisme de plaisance fait de 15,6 milliards de dollars En 2006, près de six millions de

Plus en détail

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC

ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC ÉTUDE SUR LA NAVIGATION DE PLAISANCE AU QUÉBEC Direction des politiques et de l'économique Pêches et Océans Canada, région r du Mars 2004 Plan de la présentation 1. Au 2. Région de Montréal : 2.1 Montréal

Plus en détail

PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS

PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS Adopté au comité plénier 11 mars 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 DÉFINITION DE L ÉVÉNEMENT... 3 BUTS DU PROGRAMME... 3 OBJECTIFS DU PROGRAMME... 3 1. DESCRIPTION

Plus en détail

REGLEMENTS SAISON 2015

REGLEMENTS SAISON 2015 REGLEMENTS SAISON 2015 TOURNOIS DE PÊCHE À L'ACHIGAN REMISE À L'EAU 1.0 ÉLIGIBILITÉ POUR LES TOURNOIS RÉGULIERS, LA CLASSIQUE ET LES PRIX Tous les tournois de pêche réguliers de la saison 2015 se font

Plus en détail

Commerce et échanges maritimes

Commerce et échanges maritimes BUREAU DE LA SÉCURITÉ NAUTIQUE BUREAU DE LA SÉCURITÉ NAUTIQUE APERÇU MODÈLE LOGIQUE MISSION : Rendre la navigation de plaisance sur les voies navigables canadiennes sécuritaire et écologique. OBJECTIFS

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

THEME A : La connaissance du milieu aquatique

THEME A : La connaissance du milieu aquatique BNSSA Epreuve n 4 QCM n 7 => le candidat devra satisfaire à au moins 30 bonnes réponses sur les 40 posées (8 questions par item), et d'au moins 4 bonnes réponses par item ; entourer la lettre de la ou

Plus en détail

Feuillet explicatif c est l autonomie

Feuillet explicatif c est l autonomie Feuillet explicatif c est l autonomie Véhicules disponibles en libre-service pour une demi-heure, une heure ou plus longtemps 1 L autonomie est un besoin fondamental. L autonomie suppose un changement

Plus en détail

10 JOURS POUR SEULEMENT 100 $ PAR VÉHICULE

10 JOURS POUR SEULEMENT 100 $ PAR VÉHICULE LA GARANTIE DE RACHAT VÉHICULES COUVERTS PAR LA GARANTIE DE RACHAT TRANQUILLITÉ D ESPRIT ET PLUS DE CONFIANCE POUR CE QUI EST DES VÉHICULES HORS SITE À la recherche de plus de protection lorsque vous achetez

Plus en détail

Procès-verbal de la séance régulière du 4 décembre 2014

Procès-verbal de la séance régulière du 4 décembre 2014 Procès-verbal de la séance régulière du 4 décembre 2014 CONSEIL INTERMUNICIPAL DE TRANSPORT DE LA PRESQU ÎLE Procès-verbal de la séance publique tenue par le Conseil intermunicipal de transport de la Presqu

Plus en détail

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS)

MÉMOIRE. présenté par. L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) MÉMOIRE présenté par L Association québécoise des arénas et des installations récréatives et sportives (AQAIRS) au Fonds pour le développement du sport et de l activité physique Education, Loisir et Sport

Plus en détail

- Bateaux et autres embarcations, incluant les moteurs.

- Bateaux et autres embarcations, incluant les moteurs. POLITIQUE RELATIVE À L UTILISATION DES VÉHICULES DE L UQAT ADOPTÉE 319-CA-3366 (05-06-2012) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.)

Plus en détail

REGLEMENT D EXPLOITATION ET DE SECURITE PORT DE VILLEFRANCHE-SUR-SAONE

REGLEMENT D EXPLOITATION ET DE SECURITE PORT DE VILLEFRANCHE-SUR-SAONE REGLEMENT D EXPLOITATION ET DE SECURITE DU PORT DE VILLEFRANCHE-SUR-SAONE Port de Villefranche-sur-Saône 1/8 Juin 2014 Table des matières TABLE DES MATIERES... 2 ARTICLE 1 - DEFINITION... 2 ARTICLE 2 -

Plus en détail

Comportement Web des touristes québécois

Comportement Web des touristes québécois Comportement Web des touristes québécois Faits saillants - Mai 2011 Sondage Ipsos Descarie Réseau de veille en tourisme En partenariat avec le ministère du Tourisme du Québec Le sondage concernant le comportement

Plus en détail

TARIFS 2015 POUR LA CONCESSION PECHE DU PORT DE BREST TARIF APPLICABLE PAR LA SAS CRIEE DE BREST

TARIFS 2015 POUR LA CONCESSION PECHE DU PORT DE BREST TARIF APPLICABLE PAR LA SAS CRIEE DE BREST TARIFS 2015 POUR LA CONCESSION PECHE DU PORT DE BREST TARIF APPLICABLE PAR LA SAS CRIEE DE BREST Applicables à la date du 01 janvier 2015 Délibérations de la Région Bretagne SAS SOCIETE DE LA CRIEE DE

Plus en détail

Tourisme nautique au Québec

Tourisme nautique au Québec Rapport de Recherche Tourisme nautique au Québec Étude sur les marchés potentiels Mai Août 2011 Réalisation de l Association Maritime du Québec Rédaction : Coordonnées de l AMQ : Ariane Bourgeois Adjointe

Plus en détail

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT SOMMAIRE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 1 SÉCURITÉ, FIABILITÉ ET EFFICACITÉ... 2 PRINCIPALES MARCHANDISES TRANSPORTÉES SUR LES GRANDS LACS ET LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 3 LE COEUR DE L

Plus en détail

Louis-Étienne Doré CMM. Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal. Trame verte et bleue du Grand Montréal.

Louis-Étienne Doré CMM. Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal. Trame verte et bleue du Grand Montréal. Louis-Étienne Doré CMM Cadre de référence administratif du Parc-plage du Grand Montréal Trame verte et bleue du Grand Montréal Michel Lajoie Septembre 2013 TABLE DES MATIÈRES Mise en contexte...4 Le Parc-plage

Plus en détail

Offrez-vous la Clef du Large

Offrez-vous la Clef du Large Entreprises, Grandes écoles, Comités d entreprise, Associations C85 M50 J0 N0 pantone : 300 C N80 pantone : 432 C N30 pantone : 429 C Vous avez besoin de vivre un temps fort avec vos collaborateurs? Vous

Plus en détail

PRÉOCCUPATIONS ET PERSPECTIVES

PRÉOCCUPATIONS ET PERSPECTIVES PRÉOCCUPATIONS ET PERSPECTIVES MÉMOIRE DE CHAMBRE IMMOBILIERE DE QUEBEC PRÉSENTÉ À COMMUNAUTE METROPOLITAINE DE QUEBEC JUILLET 2011 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION..p. 3 2. PROFIL 65 ans d histoire.. p.

Plus en détail

Juridique - le statut des bateaux de plaisance

Juridique - le statut des bateaux de plaisance Juridique - le statut des bateaux de plaisance Publié le 11 mai 2015 par Jérôme Heilikman. Jérôme Heilikman, responsable de la rubrique juridique d'actunautique.com et président de l'association Legisplaisance,

Plus en détail

Nautisme. Le Bisca. www.ville-biscarrosse.fr. Navigation et sécurité sur les lacs

Nautisme. Le Bisca. www.ville-biscarrosse.fr. Navigation et sécurité sur les lacs Le Bisca Nautisme www.ville-biscarrosse.fr Navigation et sécurité sur les lacs /02/ Zoom sur... Bienvenue à Biscarrosse Capitale de l hydraviation, terre des Landes située entre dunes et forêt, océan et

Plus en détail

la noyade Rapport sur au Canada Davantage Édition 2013 de noyades à mesure que la population canadienne vieillit

la noyade Rapport sur au Canada Davantage Édition 2013 de noyades à mesure que la population canadienne vieillit Rapport sur la noyade au Canada Variation du nombre de décès évitables reliés à l eau et du taux de décès, 1991-2010 Édition 2013 Préparé par le Centre canadien de recherche sur la prévention de la noyade

Plus en détail

Section E Opération DIRECTIVE POUR L ACCÈS AU PORT DE TROIS-RIVIÈRES

Section E Opération DIRECTIVE POUR L ACCÈS AU PORT DE TROIS-RIVIÈRES Section E Opération DIRECTIVE POUR L ACCÈS AU PORT DE TROIS-RIVIÈRES E-01 OBJET Préciser les conditions et la démarche à suivre pour obtenir un laissez-passer pour le port de Trois- Rivières et définir

Plus en détail

Centre des congrès du Fairmont Tremblant

Centre des congrès du Fairmont Tremblant Centre des congrès du Fairmont Tremblant Politique relative à l exposition Il est entendu que le Fairmont Tremblant n est pas responsable des pertes ou dommages encourus à l équipement, au matériel exposé

Plus en détail

Après avoir légèrement diminuées en

Après avoir légèrement diminuées en INDUSTRIE CANADA Le marché des maisons préfabriquées Volume 5 / 2e Édition Été 1999 Les diminuent Les aux États-Unis continuent sur leur lancée Les au Japon et vers l Asie-Pacifique baissent de plus en

Plus en détail

Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire contribuent à stabiliser le marché

Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire contribuent à stabiliser le marché STABILISATION GRADUELLE DU PRIX MOYEN DES MAISONS À MONTRÉAL ET RALENTISSEMENT DES VENTES POUR LE TROISIÈME TRIMESTRES DE 2012 Nouveau resserrement des règles d'emprunt hypothécaire et hausse de l inventaire

Plus en détail

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI LES VILLES LES PLUS VERTES DU CANADA Montréal et la RMR Facteur Vert: les bicyclettes BIXI Solutions énergétiques écologiques Que font les grandes villes du pays pour favoriser les transports à émissions

Plus en détail

Survol des services. www.ccg-gcc.gc.ca. Survol des services. Fisheries and Oceans Canada. Pêches et Océans Canada. Canadian Coast Guard

Survol des services. www.ccg-gcc.gc.ca. Survol des services. Fisheries and Oceans Canada. Pêches et Océans Canada. Canadian Coast Guard Pêches et Océans Canada Fisheries and Oceans Canada Garde côtière canadienne Canadian Coast Guard Garde côtière canadienne Survol des services Survol des services www.ccg-gcc.gc.ca 1 Photo: Pauli Thurner

Plus en détail

PORT DE PLAISANCE DE SENEFFE

PORT DE PLAISANCE DE SENEFFE PORT DE PLAISANCE DE SENEFFE Règlement d exploitation (révision du 07-12-2007) Art. 1. La commune de Seneffe, ayant pris en location-concession auprès du Ministère Wallon de l Equipement et des Transports

Plus en détail

Autres règlements ou actions pour la protection des milieux humides, lacs et cours d eau

Autres règlements ou actions pour la protection des milieux humides, lacs et cours d eau Lotissement 1. Le règlement de lotissement prévoit des superficies de terrain d un minimum de 4 000 mètres à moins de 300 m d un lac et à moins de 100 mètres d un cours d eau. 2. Les superficies des terrains

Plus en détail

Guide de rédaction du plan d affaires

Guide de rédaction du plan d affaires Guide de rédaction du plan d affaires Raison sociale ou nom du projet En date du mois année Raison sociale de l entreprise ou nom du projet page 1 TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉSENTATION DU PROJET... 2 1.1

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL

TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL Ottawa, le 3 juillet 2009 MÉMORANDUM D3-1-5 En résumé TRANSPORT COMMERCIAL INTERNATIONNAL 1. Le Mémorandum D3-1-5, en date du 5 septembre 2008 remplace le Mémorandum D3-1-5, en date du 24 mars 2000. 2.

Plus en détail

Les ventes de motoneige sont à la hausse au Canada

Les ventes de motoneige sont à la hausse au Canada Les ventes de motoneige sont à la hausse au Canada Un hiver qui dure longtemps, un enthousiasme continu et l intérêt pour la motoneige ont poussé les ventes de motoneiges à l échelle mondiale jusqu à 144

Plus en détail

MÉMOIRE PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST AU SUJET DU À L INTENTION DE L PAR LA

MÉMOIRE PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST AU SUJET DU À L INTENTION DE L PAR LA MÉMOIRE À L INTENTION DE L AU SUJET DU PROJET IMMOBILIER SUR LA RUE ST ANTOINE OUEST PAR LA FÉVRIER 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À PROPOS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU SUD-OUEST DE MONTRÉAL... 3 1.1. COORDONNÉES...

Plus en détail

Québec, 28 février 2001

Québec, 28 février 2001 Québec, 28 février 2001 Chèr(e)s collègues, Le comité organisateur des troisièmes Journées francophones de la recherche opérationnelle est heureux de vous accueillir ce printemps dans la ville de Québec.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES SECTION I SECTION II. Page

TABLE DES MATIÈRES SECTION I SECTION II. Page TABLE DES MATIÈRES Page SECTION I Introduction... 1 Renseignements généraux... 1 Coordonnées de l exposition... 2 Accréditations... 3 Billets pré-vente... 3 Plan du site de l exposition... 4 SECTION II

Plus en détail

Un service sans égal, partout dans le monde, 24 h/24

Un service sans égal, partout dans le monde, 24 h/24 Un service sans égal, partout dans le monde, 24 h/24 Bienvenue chez American Express: découvrez vos privilèges. Vous êtes à présent Membre American Express. De ce fait, vous bénéficiez non seulement de

Plus en détail

Le vélo de montagne et le Mont Bélair

Le vélo de montagne et le Mont Bélair et le Mont Bélair Mémoire présenté à la Ville de Québec par L Association régionale de vélo de montagne Québec Chaudière-Appalaches 12 février, 2005 Plan du document Ce document se veut être court, précis

Plus en détail

La sécurité nautique, j en fais mon affaire! Assemblée générale annuelle Association maritime du Québec 19 avril 2011

La sécurité nautique, j en fais mon affaire! Assemblée générale annuelle Association maritime du Québec 19 avril 2011 La sécurité nautique, j en fais mon affaire! Assemblée générale annuelle Association maritime du Québec 19 avril 2011 Mandat du BSN Réduire le nombre d incidents et les pertes de vie associées aux activités

Plus en détail

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement

marché du travail nvestissements LA SITUATION ÉCONOMIQUE économie tourisme transport démographie ise en chantier résidentielles logement LA SITUATION ÉCONOMIQUE 2013 DANS L AGGLOMÉRATION DE MONTRÉAL nvestissements logement démographie ise en chantier résidentielles permis de construction tourisme transport économie marché du travail de

Plus en détail

Ce printemps, rafraîchissez l isolant de votre grenier Mars 2010

Ce printemps, rafraîchissez l isolant de votre grenier Mars 2010 Ce printemps, rafraîchissez l isolant de votre grenier (EN) Alors que les froides journées de l hiver sont passées, on peut enfin se réjouir de l arrivée du printemps et de la chaleur. Pour bon nombre

Plus en détail

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive LA PORTE LA PORTE CONTINENTALE ET ET LE LE CORRIDOR DE DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC LA LA PORTE CONTINENTALE ONTARIO-QUÉBEC Une porte d entrée sûre, durable et compétitive Le 30 juillet 2007, les gouvernements

Plus en détail

Participation record au concours de dessins Mon fleuve et moi : plusieurs milliers de jeunes expriment leur vision du Saint-Laurent par les arts

Participation record au concours de dessins Mon fleuve et moi : plusieurs milliers de jeunes expriment leur vision du Saint-Laurent par les arts Communiqué de presse diffusion immédiate Participation record au concours de dessins Mon fleuve et moi : plusieurs milliers de jeunes expriment leur vision du Saint-Laurent par les arts Pour la quatrième

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU PORT DE DIELETTE

REGLEMENT INTERIEUR DU PORT DE DIELETTE REGLEMENT INTERIEUR DU PORT DE DIELETTE Il est rappelé que la Communauté de Communes des Pieux est concessionnaire, selon l'arrêté du 10 décembre 1993 du Président du Conseil Général de la Manche, du Domaine

Plus en détail

SECTION D : Points de sécurité

SECTION D : Points de sécurité SECTION D : Points de sécurité D.1-Bien planifier son excursion Toujours être accompagné. Nous recommandons fortement de naviguer au moins en groupe de 3 embarcations (incluant au moins un membre de niveau

Plus en détail

ANKASY LODGE - MADAGASCAR Devenez propriétaire d un petit coin de paradis, au bord du plus beau lagon de la Grande Île

ANKASY LODGE - MADAGASCAR Devenez propriétaire d un petit coin de paradis, au bord du plus beau lagon de la Grande Île Devenez propriétaire d un petit coin de paradis, au bord du plus beau lagon de la Grande Île Un site à vous couper le souffle, un accueil sur mesure, farniente ou une large offre d activités, le soleil

Plus en détail

SYLVIE VACHON LAURÉATE DU PRIX DU SAINT-LAURENT

SYLVIE VACHON LAURÉATE DU PRIX DU SAINT-LAURENT COMMUNIQUÉ DE PRESSE SYLVIE VACHON LAURÉATE DU PRIX DU SAINT-LAURENT POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Québec le 28 octobre 2014. Madame Sylvie Vachon, présidente-directrice générale du port de Montréal, est récipiendaire

Plus en détail

Situation actuelle : Sommaire d une recommandation Page 1 de 5

Situation actuelle : Sommaire d une recommandation Page 1 de 5 Le but de l entreprise est d offrir la meilleure qualité de service dans la vente de pièces automobiles. Les clients de Pintendre on besoin de se procurer les pièces automobiles rapidement afin de changer

Plus en détail

Une vie sans limites. Des expériences sans égales.

Une vie sans limites. Des expériences sans égales. Voyages MC Visa Infinite Privilège RBC pour Banque privée Guide des avantages Une vie sans limites. Des expériences sans égales. Choix, prestige et service hors pair. Mille et une possibilités s offrent

Plus en détail

Règles du tournoi. Coupe bar rayé de Miramichi RÈGLES DU TOURNOI (provisoires)

Règles du tournoi. Coupe bar rayé de Miramichi RÈGLES DU TOURNOI (provisoires) Règles du tournoi Coupe bar rayé de Miramichi RÈGLES DU TOURNOI (provisoires) Tous les participants sont tenus de respecter les règles dans tous les tournois et de promouvoir la sécurité, l esprit sportif

Plus en détail

Mémoire sur: Le projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger. Soumis à: L Office de consultation publique de Montréal

Mémoire sur: Le projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger. Soumis à: L Office de consultation publique de Montréal Mémoire sur: Le projet de réaménagement de l ancienne gare-hôtel Viger Soumis à: L Office de consultation publique de Montréal Présenté par: Résidants du Bourg du Vieux-Montréal Représenté par Patrick

Plus en détail

CHAPITRE VIII : LES RESSOURCES MATÉRIELLES

CHAPITRE VIII : LES RESSOURCES MATÉRIELLES CHAPITRE VIII : LES RESSOURCES MATÉRIELLES : LA GESTION DES BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES PROCÉDURE RELATIVE À LA CIRCULATION ET AU PAGE: 1 Adoptée : CEX-2535 (27 08 96) Modifiée : CEX-2628 (18 11 97) CEX-2899

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1

TABLE DES MATIÈRES. TABLE DES MATIÈRES... ii. PRÉSENTATION DE L UNION DES MUNICIPALITÉS DU QUÉBEC...iii INTRODUCTION... 1 MÉMOIRE Consultations sur le rétablissement de l équilibre fiscal au Canada Consultations sur le soutien financier immédiat et à long terme pour l infrastructure Présenté au Ministre des Finances et au

Plus en détail

ATTENDU QU un avis de motion a été dûment donné lors de la séance ordinaire du conseil, tenue le 14 février 2011; EN CONSÉQUENCE,

ATTENDU QU un avis de motion a été dûment donné lors de la séance ordinaire du conseil, tenue le 14 février 2011; EN CONSÉQUENCE, L accès public au Lac Manitou est ouvert de 8h30 à 16h30 (Règlement 2011-040) Tarif journalier pour les propriétaires de bateau qui sont ni propriétaires et ni locataires à Ivry-sur-le-Lac : Embarcation

Plus en détail

Communiqué presse Jour J moins 8 10 ème édition!

Communiqué presse Jour J moins 8 10 ème édition! Communiqué presse Jour J moins 8 10 ème édition! Pratique - Ouverture de 9h00 à 19h00- Entrée du salon gratuite - Parking gratuit, Camping de la Cité d Alet à deux pas du salon! - Restauration - Salon

Plus en détail

Une autre vue sur vos vacances...

Une autre vue sur vos vacances... Une autre vue sur vos vacances... Produits Nautiques LA MER POUR TOUS Produit nautique destiné aux personnes à mobilité réduite PRODUIT JOURNEE INDIVIDUEL VALIDITE PRINTEMPS - AUTOMNE 09h00 Rendez-vous

Plus en détail

Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride?

Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride? Q- Pourquoi investir dans l immobilier en Floride? R- L achat immobilier en Floride est une belle opportunité d investissement. Que ce soit pour diversifier vos actifs, créer une plus-value, profiter de

Plus en détail

Guide de participation 2015

Guide de participation 2015 Guide de participation 2015 Dates et heures du salon page 2 Coordonnées de l'équipe page 2 L'événement en bref page 2 Évaluation de la production page 3 Demande de participation et décision page 3 Bénéficier

Plus en détail

Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires

Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires Chapitre 1 : Vérification des heures supplémentaires Besoin d une gestion plus serrée des heures supplémentaires Ottawa, le 2 mai 2006 La Ville d Ottawa devrait mettre en place une série de mesures dans

Plus en détail

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE

Partir en toute. assurance PARTOUT DANS LE MONDE Partir en toute assurance PARTOUT DANS LE MONDE L information contenue dans ce document l est à titre indicatif et n engage en rien la responsabilité de la Société de l assurance automobile du Québec.

Plus en détail

Coach Plaisance. Accédez au meilleur de votre navigation. fairedelavoile.fr

Coach Plaisance. Accédez au meilleur de votre navigation. fairedelavoile.fr Coach Plaisance Accédez au meilleur de votre navigation fairedelavoile.fr Pack prise en main Vous n avez pas navigué depuis longtemps, Vous n osez pas sortir seul, Ou tout simplement vous souhaitez entretenir

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Pour l amélioration de l identification personnelle de tous les Manitobains

Pour l amélioration de l identification personnelle de tous les Manitobains Pour l amélioration de l identification personnelle de tous les Manitobains Proposition de création d une carte d identification personnelle (CIP) multifonction pratique et sécuritaire Échangez vos points

Plus en détail

OPERATION «RADE PROPRE 2012» DU 2 AU 6 AVRIL

OPERATION «RADE PROPRE 2012» DU 2 AU 6 AVRIL OPERATION «RADE PROPRE 2012» DU 2 AU 6 AVRIL POINT PRESSE Opération «Rade Propre 2012» Lundi 2 avril 2012 Sommaire Fiche 1 Communique de Presse Fiche 2 Présentation Fiche 3 Programme de la semaine du 2

Plus en détail

Transatlantique à la voile

Transatlantique à la voile Transatlantique à la voile Le rêve d une vie! Voilier idéal pour une traversée en toute sécurité Equipage professionnel convivial Compétences marines non exigées Formule unique avitaillement et transferts

Plus en détail

Partez en motoneige!

Partez en motoneige! Partez en motoneige! L hiver au Québec vous offre de nombreuses occasions de profiter du plein air, de la neige fraîchement tombée et de paysages à couper le souffle. En motoneige, vous pouvez parcourir

Plus en détail

Bilan 2014 à la hausse et promotion de l été 2015

Bilan 2014 à la hausse et promotion de l été 2015 communiqué d i f f u s i o n i m m é d i a t e Bilan 2014 à la hausse et promotion de l été 2015 Québec, le 1 er juin 2015 Dans le cadre de son assemblée générale annuelle 2015 devant ses membres et l

Plus en détail

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016.

Table des matières. Cadre légal.. 3. Kirkland s engage 4. Portrait de l organisation. 6. Rédaction du Plan d action. 7. Plan d action 2015-2016. Table des matières Cadre légal.. 3 Kirkland s engage 4 Portrait de l organisation. 6 Rédaction du Plan d action. 7 Plan d action 2015-2016. 8 Orientation 1 8 Orientation 2 10 Orientation 3 12 Orientation

Plus en détail

Une offre à la hauteur de votre réussite

Une offre à la hauteur de votre réussite Offre Distinction Avantages pour les membres particuliers Transactions courantes Une offre à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier d être partenaire de l Association du Jeune Barreau de Montréal

Plus en détail

www-sport-en-tete.fr Voile en tête Brest 2015

www-sport-en-tete.fr Voile en tête Brest 2015 www-sport-en-tete.fr Voile en tête Brest 2015 Du 12 au 19 Septembre 2015 Sport en tête Sport en tête, association qui siège à Ville-Evrard, a pour objectif : L'organisation et la promotion des activités

Plus en détail

Acquisition d une propriété

Acquisition d une propriété Direction de l habitation Acquisition d une propriété AIDE FINANCIÈRE Mars 2015 Vous rêvez d une propriété à Montréal? Grâce à ses nombreux avantages, le programme municipal d aide à l acquisition d une

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à l étranger

Rapport de fin de séjour à l étranger Rapport de fin de séjour à l étranger Dates du stage : 14/04/10 au 13/06/10 Société : Groupe Turcotte 317 rue Racine, Granby, QC J2G3B6 INTRODUCTION Effectuant des études dans le domaine des ressources

Plus en détail