LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE"

Transcription

1 LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE HISTORIQUE Le Conseil des Ministres du 22 novembre 2000 a approuvé une note concernant une infrastructure PKI (Public Key Infrastructure) et l utilisation d une carte d identité électronique. Le but de cette approche est de permettre l échange de données entre différentes autorités mais également de faciliter la relation entre les administrations et les citoyens. Il s agit de mesures de concrétisation de l e-gouvernement. Le Conseil des Ministres du 27 septembre 2002 a donné son accord sur l attribution du marché relatif à la fabrication, la personnalisation, l initialisation et la distribution des cartes d identités électroniques et à la fourniture de services de certification, comme suit : - pour l exécution de la partie «carte» à la firme Zetes; - pour l exécution de la partie «certificats» à Belgacom. Le Conseil des Ministres a également désigné 11 communes, une dans chaque province ainsi qu une dans la Région de Bruxelles-Capitale, en tant que pilotes. La commune de LASNE a été retenue comme commune pilote pour la province de Brabant wallon. Notre commune a basculé dans l ère de la Carte d Identité Electronique_ le 12 mai 2003 et la première carte a été délivrée et activée le 22 mai A l heure actuelle, environ 1750 cartes d identité électroniques sont dans la poche des citoyens de LASNE. A QUOI RESSEMBLE LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE La carte d identité électronique a le format ID1 (format carte bancaire) et est dotée d un microprocesseur électronique. Elle est délivrée aux Belges et aux étrangers admis ou autorisés à s établir dans le Royaume. Elle vaut certificat d inscription dans les registres de la population. La carte d identité électronique est valable cinq ans à partir de la date de délivrance. Informations visibles : Comme la carte d identité actuelle, la nouvelle carte reprend des informations visibles à l œil nu : le nom, les deux premiers prénoms, la première lettre du troisième prénom, la nationalité, le lieu et la date de naissance, le sexe, le lieu de délivrance de la carte, la date de début et de fin de validité de la carte, la dénomination et le numéro de la carte, le numéro d identification

2 du registre national, la photo du titulaire, la signature du titulaire et celle du fonctionnaire communal. Informations invisibles, lisibles électroniquement. L adresse depuis le 1er janvier 2004, les clefs d identité et de signature, les certificats d identité et de signature, le prestataire de service de certification accrédité, l information nécessaire à l authentification de la carte et à la production des données visibles de manière électronique figurant sur la carte et à l utilisation des certificats y afférents. QUI RECOIT UNE C.I.E. DANS LES COMMUNES PILOTES Le citoyen dont l ancienne carte vient à échéance ; Les jeunes âgés de 12 ans ; Lorsque la photographie du titulaire n est plus ressemblante ; Lorsque la carte est détériorée ; Lorsque le titulaire change de nom ou de prénom ; Après la perte ou le vol de la carte d identité ; En cas de demande volontaire ; Les citoyens dont la carte expire avant le 1er juillet 2006, suite à l accord gouvernemental qui prévoit que la carte d identité électronique sera généralisée avant la fin de la législature en COMMENT LA C.I.E. EST-ELLE ACTIVEE. La carte est activée par le citoyen à la maison communale de la commune où il habite. Le citoyen peut décider d utiliser sa carte comme simple preuve d identité ou comme carte assurant non seulement son identité, mais contenant également sa signature électronique. Le certificat qualifié de signature n est pas activé sur la carte d identité des personnes reconnues incapables en vertu de la législation en vigueur, ainsi que pour les mineurs d âge. Le prix de revient de la carte sans signature électronique est le même que pour celle avec une signature électronique. Activation de la carte Le citoyen reçoit de l initiateur, par courrier sécurisé, le code PIN et le code PUK attribué à sa carte. Le code PIN (Private Identification Number) est le numéro d identification privé et sert à générer la signature électronique. Le code PUK (Personal Unblokked Kay) est la clé d activation et sert donc à activer la carte.

3 PROJET BELPIC (Belgian Project introducing on electronic Identity card) Le projet visant à l introduction d une carte d identité sécurisée intégrant une puce électronique, projet comportant une phase pilote à laquelle onze communes sont associées a été dénommé projet BELPIC. Moyen d identification fiable et hautement, sécurisé, la carte d identité électronique doit permettre au citoyen de s identifier et de s authentifier non seulement dans le cadre de ses relations traditionnelles avec l autorité mais aussi dans le cadre des communications électroniques qu il établit avec cette dernière voire avec le secteur privé. Sauf opposition formelle exprimée par le citoyen lors de la signature du document de base, un certificat d identité et un certificat de signature seront enregistrés sur toute carte d identité émise, offrant ainsi à son titulaire la possibilité non seulement de s authentifier dans les relations en ligne qu il entretient avec l autorité et le secteur privé mais aussi de signer électroniquement des documents qui auront la même valeur légale que les documents signés manuscritement. La technique utilisée pour réaliser ce système de signature digitale est la cryptographie a clé publique, basé sur une bi-clé, consistant, d une part en une clé privée connue uniquement du titulaire et d autre part, en une clé publique correspondant à la première citée, liée à l identité du titulaire par le certificat et permettant de vérifier la signature de celui-ci. Si la procédure administrative appliquée actuellement en ce qui concerne la production des cartes d identité de Belge reste à peu de chose près inchangée, les nouvelles fonctions auxquelles répondront ces dernières, implique la mise sur pied d une architecture de sécurité et des nouvelles procédures d exploitation, faisant intervenir plusieurs acteurs. Qu est ce qu une signature digitale. La signature digitale permet de «signer» un document électronique et elle garantit que rien n a été modifié au contenu du document et que l expéditeur est effectivement la personne qu il prétend être. La signature digitale est fondée sur la cryptographie asymétrique, dite «à clé publique». Pour plus de détails concernant la signature électronique, voir le site Les acteurs : 1) La commune La commune joue le rôle d autorité d enregistrement. Elle agira à ce titre comme guichet de collecte et de vérification d informations d identité pour l établissement des certificats d identité et de signature. C est également à son intervention ainsi qu à celle de l utilisateur que les certificats enregistrés sur la carte seront activés avant délivrance de dernière au citoyen.

4 2) Le Registre national Clé de voûte du système, le Registre national est à la fois : Le central d enregistrement chargé de recevoir et de traiter toutes les demandes émanant des communes, de transmettre ces dernières vers le producteur de cartes à puces et d enregistrer, en qualité d autorité centrale d enregistrement, les demandes de reconnaissance des agents communaux d enregistrement. Le gestionnaire des bases de données concernant les cartes d identité, le registre central des cartes d identité et base de données de production et d exploitation des cartes d identité. Le Registre national effectue également le contrôle d interférences des clés publiques et transmet à la commune par ligne sécurisée le code PUK 2 en vue de l activation de la carte d identité. Le siège d un service help desk accessible 24 heures sur 24 en vue de la suspension et la révocation des cartes d identités perdues ou volées. L autorité chargée d assurer la sécurité des activités d enregistrement du central d enregistrement et de celles des autorités communales d enregistrement. La S.A Steria réalise l adaptation de l infrastructure du R.N. 3) Le producteur des cartes à puce Ce dernier sera chargé de livrer les cartes sécurisées non personnalisées. 4) Le personnalisateur des cartes Le rôle de celui-ci sera d imprimer sur le support sécurisé les données d identité visibles à l œil nu et d enregistrer ces dernières sur la puce de la carte. 5) L initialisateur Les prestations de l initialisateur sont les suivantes : Générer les clés de base ainsi qu une paire de clés pour les certificats d identité et de signature ; Générer le code PIN secret qui sera attribué au citoyen, l enregistrer sur la puce et le transmettre par courrier sécurisé au citoyen ; Enregistrer sur la carte les codes PUK générés par le Registre national ; Transmettre au citoyen par courrier sécurisé le code PIN et la code PUK 1, qui doit être introduit par ce dernier au moment de l activation de la carte à l administration communale ;

5 Enregistrer sur la carte les certificats d identité et de signature délivrés par l autorité de certification. 6) L autorité de certification Cette dernière est chargée de délivrer les certificats d identité et de signature qui seront enregistrés sur la carte d identité. Notons, que dans le projet Belpic, la firme Zetes est «Producteur de la carte» «personnalisateur de la carte» et «initialisateur de la carte» Prix 10 QUELLES SONT LES APPLICATIONS DE LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE Le nombre d applications accessibles via la carte d identité électronique est un des facteurs clés du succès de ce projet. La carte pourra servir aussi bien à des applications sur Internet (p.ex. ACC7S AU PC-banking) que dans le monde physique (p.ex. accès à un bâtiment d entreprise). Le nombre d applications est en principe infini. Ainsi, depuis l année dernière, les titulaires d une carte d identité électronique pouvaient introduire valablement leur déclaration d impôts par la voie électronique (application «Tax on web» accessible via le portail fédéral) en utilisant leur carte d identité électronique. D ici peu, le titulaire d une carte d identité électronique pourra, au moyen de cette carte, consulter les informations le concernant qui sont reprises au registre de la population ou au Registre national des personnes physiques ainsi que connaître toutes les autorités, organismes et personnes qui, au cours des six derniers mois, ont consulté ou mis à jour ses données au registre de la population ou au Registre national des personnes physiques, à l exception des autorités administratives ou judiciaires chargées de la recherche et de la répression des délits. Le site web du Registre national ( donne au point 11 du chapitre consacré à la carte d identité électronique, toutes les explications nécessaires pour l utilisation de la carte d identité électronique avec différentes applications. («Guide pratique de la carte d identité électronique») QUELS SONT LES AVANTAGES ET LES IMPLICATIONS DE LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE La carte d identité électronique permet :

6 Au citoyen : - D ici peu, de consulter les informations le concernant qui sont reprises au registre de la population ou au Registre national des personnes physiques ainsi que de connaître toutes les autorités, organismes et personnes qui, au cours des six derniers mois, ont consulté ou mis à jour ses données au registre de la population ou au Registre national des personnes physiques, qui à l exception des autorités administratives ou judiciaires chargées de la recherche et de la répression des délits. - d échanger des informations en ligne avec les autorités publiques, les sociétés privées ou les autres organisations par des messages électroniques sécurisés ; - de prendre contact avec les autorités communales, notre commune dispose dès à présent d un site web « sur lequel on peut trouver toutes les informations utiles concernant les services proposés par notre commune. La commune de Lasne sera prochainement équipée de guichets électroniques où une demande pourra être introduite au moyen de la carte d identité électronique. Grâce à l authentification au moyen de la carte d identité électronique et de la signature électronique, les contacts avec votre administration communale seront à l avenir encore plus faciles et plus efficaces. - de prendre contact avec les régions et l autorité fédérale : portail fédéral : portail de la région wallonne : portail de la Communauté française : - d apposer sur des documents une signature électronique à laquelle est reconnue la même valeur juridique qu à la signature manuscrite. Envoyer des messages signés valablement et même conclure des contrats avec des citoyens, etc ; - de participer à toutes les applications qui sont ou seront mises à disposition à l avenir, tant par le secteur public (application tax on web : déclaration fiscale par voie électronique) que par le secteur privé ; réservation, inscription, commande, paiement, résiliation, etc. Toutes ces opérations seront possibles en toute sécurité. Autres applications éventuelles : badge d entreprise, carte de paiement électronique, déclaration de la TVA en ligne, etc. - d accéder en tant que travailleur, au réseau de l entreprise et éventuellement de réaliser un travail à domicile par le télétravail. Aux entreprises : Des cartes de test peuvent être obtenues auprès de CERTIPOST : voir site web : Grâce à l authentification et à la signatur CIE, les serveurs web seront beaucoup plus accessibles que ce n était le cas jusqu à présent. Les banques pourront également profiter de l interopérabilité rendue possible par la carte d identité électronique.

7 Dans les universités, la carte d identité électronique pourra également être utilisée comme carte d étudiant. Aux communes : - d offrir l éventail le plus large de services en ligne, ce qui permet d alléger les tâches «au guichet» et de consacrer le temps gagné à approfondir et à améliorer la qualité de l accueil et de l écoute réservée aux citoyens ; - de sécuriser les accès aux applications informatiques communales. Aux groupes cibles : A l aide des cartes d identité électroniques les groupes cibles spécifiques (par ex : les fonctionnaires qui doivent s identifier lors de l accomplissement de leur tâche, les professions libérales qui font d ores et déjà usage de la signature électronique) peuvent utiliser des applications électroniques de manière rapide, efficace et peu onéreuse.

LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE

LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE HISTORIQUE Le Conseil des Ministres du 22 novembre 2000 a approuvé une note concernant une infrastructure PKI (Public Key Infrastructure) et l utilisation d une carte d

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Gestion de l Identité Numérique

Gestion de l Identité Numérique Gestion de l Identité Numérique La France veut accélérer et consolider le développement de l Economie numérique, instaurer la confiance numérique et lutter contre la fraude et l usurpation d identité,

Plus en détail

Cartes électroniques. 1 décembre 2008

Cartes électroniques. 1 décembre 2008 Cartes électroniques 1 décembre 2008 Nécessité de modernisation Mobilité Lutte contre la fraude/criminalité Nouveaux besoins sociaux Simplification administrative Réglement (CE) nr. 1030/2002 du Conseil

Plus en détail

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques Aspects Techniques et organisationnels Dr. Y. Challal Maître de conférences Université de Technologie de Compiègne Heudiasyc UMR CNRS 6599 France Plan Rappels

Plus en détail

Ordonnance sur la carte d assuré pour l assurance obligatoire des soins

Ordonnance sur la carte d assuré pour l assurance obligatoire des soins Ordonnance sur la carte d assuré pour l assurance obligatoire des soins (OCA) du Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 42a de la loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie (LAMal) 1, arrête: Section

Plus en détail

Manuel d utilisation de l application «DECLAR» - Signaler des erreurs

Manuel d utilisation de l application «DECLAR» - Signaler des erreurs 1 Manuel d utilisation de l application «DECLAR» - Signaler des erreurs Sommaire 1. Généralités 3 1.1 Introduction 3 1.2 Prérequis pour se connecter 3 2. Première connexion, enregistrement et acquisition

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Site de l Assainissement et de

Site de l Assainissement et de Site de l Assainissement et de la Protection des Sols Inscription et gestion du profil utilisateur Aide Date 18/08/2015 Version 1.01 Auteur M. Semer INSCRIPTION ET GESTION DU PROFIL UTILISATEUR AIDE 2/15

Plus en détail

eid une petite puce aux grands pouvoirs

eid une petite puce aux grands pouvoirs eid, une petite puce aux grands pouvoirs Introduction La carte d identité électronique (eid) est l une des pièces maîtresses de l e-gouvernement (administration électronique). Son introduction va de pair

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA 1- Introduction 1.1 Présentation générale Ce document définit les Conditions Générales d Utilisation (CGU) des certificats délivrés dans le cadre

Plus en détail

e-creabis Aide Avant Attribution d un numéro Bis Description générale

e-creabis Aide Avant Attribution d un numéro Bis Description générale e-creabis Avant de commencer Description générale Attribution d un numéro Bis 1 e-creabis est un service en ligne qui permet aux administrations communales de créer, dans le registre Bis, un numéro Bis.

Plus en détail

Chèque-Formation et Chèque-Formation Langues virtuels : Guide d Utilisation à l usage des PME et des Indépendants

Chèque-Formation et Chèque-Formation Langues virtuels : Guide d Utilisation à l usage des PME et des Indépendants Chèque-Formation et Chèque-Formation Langues virtuels : Guide d Utilisation à l usage des PME et des Indépendants 05/2006 Processus Introduction Chapitre 1 : Inscription annuelle Chapitre 2 : Commande

Plus en détail

Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/ COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»?

Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/ COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT S INSCRIRE SUR LE SITE «MARCHES PUBLICS D AQUITAINE»? COMMENT REPONDRE ELECTRONIQUEMENT A UNE CONSULTATION? HTTP://MARCHESPUBLICS-AQUITAINE.ORG Pour tester : https://mpe3-aquitaine.local-trust.com/

Plus en détail

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité»

«Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» «Transactions Electroniques Sécurisées & sécurité» -- signature électronique -- bresson@ctn.asso.fr Web : tic.ctn.asso.fr Dossier réalisé avec la collaboration de D. Breux (Echangeur BN) et O. Lamirault

Plus en détail

LA CARTE CPS. Opticien-Lunetier. Présentation Générale

LA CARTE CPS. Opticien-Lunetier. Présentation Générale LA CARTE CPS Opticien-Lunetier Présentation Générale 1 Qu est-ce que la carte CPS? La carte CPS ou Carte de Professionnel de Santé est une carte d identité professionnelle électronique. Elle contient les

Plus en détail

Programme e-gouvernement. Réalisations, facteurs clés de succès et perspectives

Programme e-gouvernement. Réalisations, facteurs clés de succès et perspectives Programme e-gouvernement Réalisations, facteurs clés de succès et perspectives Télé-service : une définition en perpétuelle évolution 70 procédures 00 formulaires Consultations de BD, simulations Transactions

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines»

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines» Formulaire à renvoyer complété au Service de Gestion de la Banque-Carrefour des Entreprises, Bd du Roi Albert II, 16 à 1000 Bruxelles Helpdesk : Tél. : 02/277 64 00 e-mail : helpdesk.bce@economie.fgov.be

Plus en détail

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE

C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE C O N V E N T I O N POUR L AIDE A DOMICILE Entre les soussignées, La CAISSE D'ASSURANCE RETRAITE ET DE LA SANTE AU TRAVAIL MIDI-PYRENEES ci-dessous dénommée la «Caisse», dont le siège est actuellement

Plus en détail

CS/01/82. Vu la demande de la Banque-carrefour; Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 13 août 2001;

CS/01/82. Vu la demande de la Banque-carrefour; Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 13 août 2001; CS/01/82 DELIBERATION N 01/70 DU 14 AOUT 2001 RELATIVE A UNE DEMANDE D AUTORISATION POUR LA COMMUNICATION DE DONNEES SOCIALES A CARACTERE PERSONNEL PAR LA BANQUE-CARREFOUR A L IMPRIMEUR DES PASS GRATUITS

Plus en détail

Autorité de Certification OTU

Autorité de Certification OTU Référence du document : OTU.CG.0001 Révision du document : 1.0 Date du document : 24/10/2014 Classification Public Autorité de Certification OTU Conditions générales des services de Certification Conditions

Plus en détail

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients

La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez. Informations destinées aux patients La carte d assuré nationale: droits et avantages dont vous disposez Informations destinées aux patients Vos droits...votre carte d assuré vous permet d accéder aux prestations médicales....vous êtes soignés

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

Mode d emploi. de la dématérialisation. www.lautoentrepreneur.fr. Le portail des auto-entrepreneurs

Mode d emploi. de la dématérialisation. www.lautoentrepreneur.fr. Le portail des auto-entrepreneurs Le portail des auto-entrepreneurs www.lautoentrepreneur.fr Mode d emploi de la dématérialisation 1 S inscrire pour déclarer et payer Déclarer et payer en ligne Gérer votre compte en ligne Bienvenue sur

Plus en détail

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Seminar on electronic certification December 8 and 9, 2009 Algiers, Algeria La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Mlle Manel ABDELKADER Responsable de l Unité de Certification

Plus en détail

Politique de Signature Électronique de DICTServices

Politique de Signature Électronique de DICTServices Politique de Signature Électronique de DICTServices Politique de signature électronique de DICTServices version 1.0.0 1/8 Suivi du document Version Date Origine de la mise à jour Rédigé par 1.0.0 01/12/12

Plus en détail

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs

Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca. Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs L UNION FAIT LA FORCE Le système de caisse enregistreuse (SCE) dans l horeca Information destinée aux producteurs, importateurs et distributeurs www.systemedecaisseenregistreuse.be - 2014 - Service Public

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/183 DÉLIBÉRATION N 07/070 DU 4 DÉCEMBRE 2007 CONCERNANT LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LES

Plus en détail

Le statut de l Auto-entrepreneur Un projet de société

Le statut de l Auto-entrepreneur Un projet de société Le statut de l Auto-entrepreneur Un projet de société Présentation du statut de l Auto-entrepreneur Toute personne physique exerçant, à titre individuel, une activité industrielle, commerciale, artisanale,

Plus en détail

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente

Conditions de vente et d utilisation. Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Conditions de vente et d utilisation Article 1.champs d Application et Modification des Conditions Générales de vente Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes commandes passées

Plus en détail

POLICE LOCALE NOUVELLES. 1. Sceaux. Septembre 2008

POLICE LOCALE NOUVELLES. 1. Sceaux. Septembre 2008 NOUVELLES UGA TM Division of Continuga TM sa 8501 KORTRIJK-HEULE tél. 056 36 32 00 fax 056 35 60 96 e-mail: sales@uga.be Septembre 2008 POLICE LOCALE 1. Sceaux Le Moniteur belge du 14 juillet 2008 a publié

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. aides financières pour études supérieures: guichet unique et signature électronique. jeudi, 10 juillet 2008

CONFÉRENCE DE PRESSE. aides financières pour études supérieures: guichet unique et signature électronique. jeudi, 10 juillet 2008 CONFÉRENCE DE PRESSE jeudi, 10 juillet 2008 Monsieur Claude Wiseler Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative Madame Octavie Modert Secrétaire d Etat à la Culture, à l Enseignement

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

Procédure d inscription en ligne de l adhérent et attachement de ses certificats Poste Maroc en utilisant SIMPL-Adhesion.

Procédure d inscription en ligne de l adhérent et attachement de ses certificats Poste Maroc en utilisant SIMPL-Adhesion. Procédure d inscription en ligne de l adhérent et attachement de ses certificats Poste Maroc en utilisant SIMPL-Adhesion. Dans le cadre de l amélioration de la qualité de service par la Direction Générale

Plus en détail

l eworkspace de la sécurité sociale

l eworkspace de la sécurité sociale l eworkspace de la sécurité sociale Qu est-ce que l eworkspace? L eworkspace est un espace de travail électronique destiné à la collaboration entre les institutions de sécurité sociale. Il permet de partager

Plus en détail

CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLÉ USB CERTIGREFFE

CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLÉ USB CERTIGREFFE CERTIFICATS ELECTRONIQUES SUR CLÉ USB CERTIGREFFE Notions sur le certificat électronique Problème : il est facile, aujourd hui, de s octroyer une adresse e-mail sous une fausse identité ou mieux encore

Plus en détail

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1

Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 Loi fédérale concernant l exercice des professions de médecin, de pharmacien et de vétérinaire dans la Confédération suisse 1 811.11 du 19 décembre 1877 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la

Plus en détail

28/06/2013, : MPKIG034,

28/06/2013, : MPKIG034, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU ont pour objet de préciser le contenu et les modalités d utilisation des Certificats de signature cachet délivrés par l AC «ALMERYS CUSTOMER SERVICES CA NB» d Almerys

Plus en détail

CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST

CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST CERTIFICATS NUMERIQUES LUXTRUST Le Partenariat Chambre de Commerce-LuxTrust S.A. Le 27 mars 2007, l autorité de certification électronique LuxTrust S.A. a lancé la commercialisation de ses «certificats

Plus en détail

Instructions générales relatives aux cartes d identité électroniques de Belges

Instructions générales relatives aux cartes d identité électroniques de Belges Service public fédéral Intérieur Direction générale institutions et population Service Population et Cartes d identité Instructions générales relatives aux cartes d identité électroniques de Belges Version

Plus en détail

NOUVELLE PROCEDURE DE CONNEXION A INTERVAT

NOUVELLE PROCEDURE DE CONNEXION A INTERVAT NOUVELLE PROCEDURE DE CONNEXION A INTERVAT En quoi consiste cette nouvelle procédure? A partir du 11 février 2014, le processus de connexion à Intervat via FEDIAM (Federal Identity and Access Management)

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 septembre 2007 ;

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 septembre 2007 ; 1 CSSS /07/155 DÉLIBÉRATION N 07/054 DU 2 OCTOBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES SOCIALES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE À L OFFICE WALLON DES DÉCHETS EN VUE

Plus en détail

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Fedict également à votre service

Fedict également à votre service Fedict également à votre service 16 juin 2014 1 Fedict, également à votre service ravi de faire votre connaissance Service public fédéral ICT qui nous sommes Aussi pour les autorités locales notre public

Plus en détail

Formulaire d accès aux applications de RTE

Formulaire d accès aux applications de RTE Formulaire d accès aux applications de RTE Client Producteur Indépendant Offre avec certificat logiciel Version 2.1, 7 octobre 2009 Ce document est la propriété de RTE. Toute communication, reproduction,

Plus en détail

La Sodexo Card en images. La Sodexo Card en 2 min 30! www.youtube.com

La Sodexo Card en images. La Sodexo Card en 2 min 30! www.youtube.com La Sodexo Card en images La Sodexo Card en 2 min 30! www.youtube.com 2 Agenda La Sodexo Card, c est quoi? La Sodexo Card, en pratique: Comment utiliser votre Sodexo Card? Comment se passe une transaction?

Plus en détail

I. L EMISSION DU CHEQUE :

I. L EMISSION DU CHEQUE : LE CHEQUE I. L EMISSION DU CHEQUE : En tant qu instrument de paiement, le chèque obéit à des règles précises régissant son émission. Caractéristiques du chèque : C est un instrument de paiement à vue,

Plus en détail

COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX.

COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX. COMMUNIQUER PLUS AISÉMENT AVEC L AWEX. Vade-mecum des moyens de communication électroniques de l AWEX pour les entreprises. W A L L O N I A E X P O R T & I N V E S T M E N T Agence wallonne à l Exportation

Plus en détail

Note de présentation du projet de loi relative au nantissement des marchés publics

Note de présentation du projet de loi relative au nantissement des marchés publics ROYAUME DU MAROC TRESORERIE GENERALE DU ROYAUME Note de présentation du projet de loi relative au nantissement des marchés publics Dans le cadre de la poursuite de la rénovation et de la modernisation

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Source administrative

Source administrative SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Source administrative RNPP: Registre national des personnes physiques Informations générales Le Registre national des personnes physiques ou plus simplement

Plus en détail

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES Le projet TéléTVA fait partie de la politique de modernisation par le Ministère de l Economie, des Finances et de l industrie (MINEFI). La conséquence

Plus en détail

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée»

ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic vous propose la «facturation dématérialisée» ifm electronic met en place un processus de facturation électronique de ses clients et vous invite à bénéficier pleinement et gratuitement des

Plus en détail

Instructions générales relatives aux cartes d identité électroniques de Belges

Instructions générales relatives aux cartes d identité électroniques de Belges Service public fédéral Intérieur Direction générale institutions et population Service Population et Cartes d identité Instructions générales relatives aux cartes d identité électroniques de Belges Version

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

DÉFINITIONS UTILISÉES DANS LE PRÉSENT CONTRAT D OFFRE PUBLIQUE

DÉFINITIONS UTILISÉES DANS LE PRÉSENT CONTRAT D OFFRE PUBLIQUE Contrat d offre publique Conditions de contrat SASU ALEGA CallbackHunter sociéte-partenaire du service SAAS Callbackhunter, propriétaire du site www.callbackhunter.fr, propriétaire de la marque de commerce

Plus en détail

Règlement pour les fournisseurs de SuisseID

Règlement pour les fournisseurs de SuisseID Règlement pour les fournisseurs de SuisseID Version 1.0c du 4 novembre 2010 Règlement pour fournisseurs de SuisselD Nom Numéro de standard Catégorie Degré de maturité Règlement pour les fournisseurs de

Plus en détail

DESCRIPTION DU COMPOSANT

DESCRIPTION DU COMPOSANT Gestion des utilisateurs et des accès Composant pour un Egov intégré Qu'est-ce qu'un composant? C est un élément indispensable à l intégration des systèmes e-gov des différents niveaux politiques. Cet

Plus en détail

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1

Administration en Ligne e-démarches. Console du gestionnaire. Guide utilisateur. Aout 2014, version 2.1 Administration en Ligne e-démarches Console du gestionnaire Guide utilisateur Aout 2014, version 2.1 Table des matières 1. INTRODUCTION... 3 2. LES MENUS... 4 2.1. Mon organisation / Informations... 5

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I.

A cet effet, un exemplaire des présentes Conditions est annexé à toute Offre Commerciale émise par A.M.O.I. Article 1 : Définitions A.M.O.I. SARL (ciaprès dénommée «A.M.O.I.») est une société de prestations de services informatiques intervenant dans le domaine des réseaux informatiques et des nouvelles technologies

Plus en détail

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques

Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Insert picture 4.77 x 10.83 Reconnaissance transfrontalière des méthodes d authentification/des signatures électroniques Robert Boekhorst, Madrid, 15 décembre 2005 0 Introduction Reconnaissance transfrontalière

Plus en détail

Social Rate Investigation (Consultation des contrats gaz et électricité et du droit au tarif social octroyé automatiquement)

Social Rate Investigation (Consultation des contrats gaz et électricité et du droit au tarif social octroyé automatiquement) Social Rate Investigation (Consultation des contrats gaz et électricité et du droit au tarif social octroyé automatiquement) Contents Social Rate Investigation... 1 (Consultation des contrats gaz et électricité

Plus en détail

RetrieveTIGroups Consultation étendue du Registre national

RetrieveTIGroups Consultation étendue du Registre national RetrieveTIGroups Consultation étendue du Registre national Table des matières RetrieveTIGroups... 1 Table des matières... 1 1) Introduction... 1 2) Législation... 1 3) Historique... 2 4) Qui utilise le

Plus en détail

N MAPA 05-2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois-Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics)

N MAPA 05-2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois-Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics) N MAPA 05-2014 Marché de Fourniture de combustibles Bois-Energie Marché à bons de commandes (art 77 du code des marchés publics) CHAUDIERE BOIS ENERGIE DE L HOTEL D ENTREPRISES Procédure adaptée art 28

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/114 DELIBERATION N 08/029 DU 3 JUIN 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DU RÉPERTOIRE

Plus en détail

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Source : Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de

Plus en détail

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN»

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» SOMMAIRE 1 QUEL EST LE ROLE DE LA POLITIQUE DE GESTION DES PREUVES? 3 2 COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE K.WEBSIGN? 3 3 QUELS SONT LES USAGES ET APPLICATIONS

Plus en détail

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube

Contenu. Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube. Mars - 2008 evidencecube Contenu Qui sommes-nous? Les enjeux de la dématérialisation Les outils juridiques La solution evidencecube Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? evidencecube a été créé en 2005 par Hervé Bouvet et Michaël

Plus en détail

V 7.3. Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com.

V 7.3. Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com. MANUEL D UTILISATION DE LA SALLE DES MARCHES ACCES ENTREPRISES V 7.3 APPEL D OFFRES RESTREINT Vous allez utiliser les services en ligne de la plate forme de dématérialisation de la Salle des Marchés achatpublic.com.

Plus en détail

AVENANT CONVENTION DE COMPTE

AVENANT CONVENTION DE COMPTE AVENANT CONVENTION DE COMPTE Le présent avenant a notamment pour objet d élargir le périmètre actuel de votre offre Services en Ligne, figurant dans votre Convention de compte ou souscrite par acte séparé,

Plus en détail

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR

RISQUES MAJEURS : APRÈS LE PROCÈS XYNTHIA TRANSPORT SÉCURITÉ PRÉSENTATION ET OBJECTIFS VOTRE FORMATEUR TS1 PRÉSENTATION ET OBJECTIFS Formation d une journée Possibilité d organiser la formation sur deux jours pour approfondir l expertise et l adapter à votre problématique locale 2015 2 février, 16 février,

Plus en détail

Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct. Conditions générales. Banque des Mascareignes

Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct. Conditions générales. Banque des Mascareignes Service de Banque à Distance- Mascareignes Direct Conditions générales Banque des Mascareignes 1.1 Objet Les dispositions suivantes ont pour objet de définir les Conditions Générales d accès et d utilisation

Plus en détail

Direction générale de la modernisation de l Etat

Direction générale de la modernisation de l Etat Direction générale de la modernisation de l Etat Service projets de simplification AVIS Habilitation des organismes certificateurs Label Marianne * * * Sommaire Version 8 du 4 novembre 2009 1 Les conditions

Plus en détail

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE Michel Laloy 18/06/2002 Objectifs Expliquer les mécanismes de la signature digitale et de l authentification forte Montrer comment ces mécanismes s'appliquent

Plus en détail

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME

SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME SERVICE DE VALIDATION DES TITRES DE COMPÉTENCE (SVTC) MARCHE À SUIVRE POUR SOUMETTRE UNE DEMANDE DE VALIDATION DE PROGRAMME Pour obtenir des renseignements, veuillez communiquer avec : Service de l assurance

Plus en détail

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes Annexe 2 : sécurisation des échanges Page 2 / 7 1. OBJET DU DOCUMENT...3 2. PRINCIPES...3 3. SÉCURISATION DES DÉPÔTS DE FICHIERS SUR LES

Plus en détail

COMMISSION TIC. Vade-mecum de l utilisation de la signature électronique liée à la carte d identité électronique

COMMISSION TIC. Vade-mecum de l utilisation de la signature électronique liée à la carte d identité électronique COMMISSION TIC Vade-mecum de l utilisation de la signature électronique liée à la carte d identité électronique Novembre 2008 INTRODUCTION ET MATERIEL REQUIS La signature électronique «qualifiée» permet

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ETAT Arrêté du 23 juillet 2010 relatif aux modalités de transmission de la déclaration européenne

Plus en détail

Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique

Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA JUSTICE Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique Par Monsieur AKKA Abdelhakim Directeur Général de la Modernisation

Plus en détail

LA CARTE D IDENTITÉ ÉLECTRONIQUE EN EUROPE : BELGIQUE, ITALIE, ESPAGNE, PAYS-BAS, GRANDE-BRETAGNE, ALLEMAGNE

LA CARTE D IDENTITÉ ÉLECTRONIQUE EN EUROPE : BELGIQUE, ITALIE, ESPAGNE, PAYS-BAS, GRANDE-BRETAGNE, ALLEMAGNE LA CARTE D IDENTITÉ ÉLECTRONIQUE EN EUROPE : BELGIQUE, ITALIE, ESPAGNE, PAYS-BAS, GRANDE-BRETAGNE, ALLEMAGNE Si, à l exception de la Grande-Bretagne et du Danemark, tous les pays européens sont aujourd

Plus en détail

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN

LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN LA CERTIFICATION ELECTRONIQUE APPLIQUEE AU SYSTÈME DE PAIEMENT ALGERIEN PLAN 1. Introduction 2. Cadre juridique algérien de la certification électronique 3. La certification électronique appliquée au Réseau

Plus en détail

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN»

La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» La Politique de Gestion des Preuves «K.WEBSIGN» SOMMAIRE 1 QUEL EST LE ROLE DE LA POLITIQUE DE GESTION DES PREUVES? 3 2 COMMENT FONCTIONNE LE SERVICE K.WEBSIGN? 3 3 QUELS SONT LES USAGES ET APPLICATIONS

Plus en détail

LA CARTE D'IDENTITÉ ET MICROSOFT OFFICE

LA CARTE D'IDENTITÉ ET MICROSOFT OFFICE LA CARTE D'IDENTITÉ ET MICROSOFT OFFICE Ce manuel s adresse aux utilisateurs qui veulent signer des documents Word et Excel avec la nouvelle carte d identité. Dans ce manuel, nous vous expliquons rapidement

Plus en détail

CSSS/04/49. Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 17 mars 2004; Vu le rapport de Monsieur Michel Parisse. A. OBJET DE LA DEMANDE

CSSS/04/49. Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour du 17 mars 2004; Vu le rapport de Monsieur Michel Parisse. A. OBJET DE LA DEMANDE CSSS/04/49 DÉLIBERATION N 04/009 DU 6 AVRIL 2004 RELATIVE A UN ECHANGE DE DONNEES SOCIALES À CARACTÈRE PERSONNEL ENTRE LE FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET LES ORGANISMES ASSUREURS EN VUE DE L EXÉCUTION

Plus en détail

Pour avoir un compte bancaire aux USA et Recevoir votre MasterCard prépayée, il vous suffit de cliquer ici

Pour avoir un compte bancaire aux USA et Recevoir votre MasterCard prépayée, il vous suffit de cliquer ici Pour avoir un compte bancaire aux USA et Recevoir votre MasterCard prépayée, il vous suffit de cliquer ici Pour télécharger le Pdf à distribuer Cliquez ici La page Payoneer qui s ouvrira pourrait s afficher

Plus en détail

Table des matières 1. INTRODUCTION --------------------------------------------------------------------------------------------------------- 3 2.

Table des matières 1. INTRODUCTION --------------------------------------------------------------------------------------------------------- 3 2. Manuel 1 Table des matières 1. INTRODUCTION --------------------------------------------------------------------------------------------------------- 3 2. INFORMATIONS ÉCRAN D ACCUEIL --------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Contrat d abonnement Internet

Contrat d abonnement Internet Contrat d Abonnement Internet Entre la Banque de Saint-Pierre et Miquelon, S.A. au Capital de 16 288 935 EUR dont le siège social est à Saint Pierre & Miquelon, 24, rue du 11 novembre, 97500 Saint Pierre

Plus en détail

Problématique de l inscription des professions libérales dans la BCE. Note de politique générale

Problématique de l inscription des professions libérales dans la BCE. Note de politique générale Problématique de l inscription des professions libérales dans la BCE Note de politique générale le 7 juillet 2005 Eléments clés 1. Situation La loi du 16 janvier 2003 portant sur la création d une Banque-Carrefour

Plus en détail

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Attestation de conformité du Questionnaire d'auto-évaluation C-VT Version 3.0 Février 2014 Section 1 : Informations relatives à l évaluation

Plus en détail

MARCHE PUBLIC. Représentant légal du Département : Monsieur le Président du Conseil Général. Comptable assignataire : Monsieur le Payeur Départemental

MARCHE PUBLIC. Représentant légal du Département : Monsieur le Président du Conseil Général. Comptable assignataire : Monsieur le Payeur Départemental MARCHE PUBLIC Représentant légal du Département : Monsieur le Président du Conseil Général Comptable assignataire : Monsieur le Payeur Départemental Marché n 08 MPA.. ENTRE : Le Département de la Somme,

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

Comment protéger ma résidence principale en tant que travailleur indépendant? La déclaration d insaisissabilité.

Comment protéger ma résidence principale en tant que travailleur indépendant? La déclaration d insaisissabilité. Comment protéger ma résidence principale en tant que travailleur indépendant? La déclaration d insaisissabilité. Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises,

Plus en détail