Business Connect. Le pilotage des ressources du Data Center

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Business Connect. Le pilotage des ressources du Data Center"

Transcription

1 Business Connect Le magazine d information de Telindus n 22 Mars 2014 The Telindus news magazine No. 22 March 2014 Le pilotage des ressources du Data Center Managing the resources of the Data Center Telindus e-novation tour en 3D Telindus e-novation tour in 3D Le nouveau challenge du Big Data The new challenge of Big Data Les managers et la sécurité de leurs données Managers and the security of their data

2 2 >> ÉDITO - SOMMAIRE Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France Édito Toujours plus proches des attentes de nos clients, à l heure où nous éditons le nouveau Business Connect, nous vous présentons nos dernières actualités et les tendances du marché. Notre objectif est de répondre à vos préoccupations en vous apportant les outils nécessaires pour faire face aux problématiques liées aux transformations informatiques qui impactent votre entreprise. D abord, en vous montrant à quel point vos préoccupations sont les nôtres. Le Remote Operating Center, qui se charge de l ensemble des services de Telindus, prend appui sur un Data Center pour toutes les opérations nécessaires à la supervision et à l exploitation de nos clients. Sa gestion relève d une délégation maîtrisée entre nos différentes équipes réseau et sécurité, ainsi que virtualisation et stockage afin de répondre en tout lieu à la complexité croissante de l infrastructure. Cette gestion éprouvée du pilotage d un Data Center est aussi celle que nous proposons à nos clients afin d obtenir la délivrance d un service optimal pour leurs besoins métiers. Ensuite, dans ce même élan, My Collaboration, notre solution de Communications Unifiées en mode As-a-Service, en phase avec les nouveaux usages de la communication, des échanges et de la mobilité des collaborateurs, est maintenant complètement opérationnelle et vous accompagne dans votre évolution en devenant votre véritable centre de services collaboratifs. N hésitez pas à consulter le film de présentation de la solution accessible depuis notre site web. Enfin, soucieux de vous apporter toujours plus d informations, nous avons conçu à votre attention un salon virtuel, Telindus e-novation tour, véritable plateforme d échanges destinée à l expertise informatique qui va vous permettre de façon interactive de rencontrer et questionner nos experts et partenaires, et de débattre avec eux autour de cinq thèmes d expertises. E-novons donc ensemble et rencontrons-nous à cette occasion! Je vous souhaite une bonne lecture. henri juin directeur général Ever more keenly attentive to the expectations of our clients, as we go to press with a new edition of Business Connect we present to you the latest news and market trends. Our objective is to address your concerns by providing you with the necessary tools for facing up to the problems linked to the IT transformations affecting your company. First of all by demonstrating the extent to which your concerns are also ours. The Remote Operating Center which handles all Telindus services draws on a Data Center for all the operations required for the supervision and operations of our clients. Its management involves controlled delegation between our various network and security, virtualization and storage teams, in order to address ubiquitously the growing complexity of the infrastructure. This tried-and-tested management of a Data Center is also what we propose to our clients in order to obtain delivery of an optimal service for their business needs. Next, and pursuing this same dynamic, My Collaboration, our Unified Communications solution in SaaS mode, in phase with the new communication, exchange and professional mobility usages, is now completely operational and can support you in your development, by becoming your genuinely collaborative services center. We invite you to watch the film presenting the solution that you can access from our website. Lastly, ever intent to provide you with more and more information, we have designed with you in mind a virtual forum - Telindus e-novation - a true exchange platform designed to showcase IT expertise and to enable you, interactively, to meet up with and ask questions of our experts and partners, and debate with them around five topics of expertise. Let s «e-novate» together, then, and get our heads together! Enjoy your reading. ACTUALITÉS NEWS Telindus propose sa solution My Collaboration As-a-Service en images et communique en 3D avec ses clients lors du Telindus e-novation tour. Telindus illustrates its My Collaboration As-a-Service solution in pictures and communicates in 3D with its clients on the Telindus e-novation tour. Page 3 FOCUS EXPERT EXPERT FOCUS Quels sont les nouveaux enjeux liés au Big Data? What are the new challenges linked to Big Data? Pages 4 et 5 Principes et perspectives du WebRTC. Principles and prospects of WebRTC. Page 6 Les expertises métiers déployées par les équipes Telindus. Business expertise deployed by the Telindus teams. Pages 7 à 9 De quelles manières les managers envisagent-ils la sécurité de leurs données? How do managers envisage the Security of their data? Page 10 DOSSIER Pages 11 à 18 Le pilotage des ressources du Data Center Managing the resources of the Data Center Pages 9 à 18 PARTENAIRES PARTNERS Blue Coat annonce l ATP Lifecycle, la protection contre les menaces avancées. Blue Coat unveils ATP Lifecycle for protection against advanced threats. Page 19 Les boîtiers Vblock tout en un de VCE, la solution d infrastructure convergée prête à l emploi. All-in-one Vblock units from VCE: the ready-to-use converged infrastructure solution Page 20 La solution par «profiling» d UCOPIA Communications sécurise l accès aux applications de l entreprise. The profiling solution from UCOPIA Communications secures access to enterprise applications. Page 21 RÉALISATION CLIENT CUSTOMER ACHIEVEMENT SFR choisit Telindus pour déployer le réseau sécurisé de son nouveau siège. SFR chooses Telindus to deploy the secure network of its new head office. Page 22 ÉVÉNEMENTS EVENTS Communiquez avec les experts et partenaires de Telindus en participant au Telindus e-novation tour. Communicate with Telindus experts and partners on Telindus e-novation tour Page 23 Business Connect - n 22 - Mars 2014 Édité par Telindus 12 avenue de l Océanie Z.A. Courtaboeuf Les Ulis - France - Tél. : Directeur de la publication : Guillaume Duny. Comité de rédaction : Rodrigue Agbanou, Nicolas Bassat, Marion Daridan, Maria Madeleine Diokh, Guillaume Duny, Marc Entrevan, Guillaume Kutter, Franck Lampin, Hervé Le Customer, Danièle Lepeltier-Parrot, Nicolas Leseur, Florence Nollet-Le Noan, Éric Odin, Julie Osselin, Sébastien Penel, Luc Piaton Gestion éditoriale et conception graphique : 1000ans Communication, 8 avenue du Parc Courbevoie Impression : IFDI, 2 bis avenue du Quebec BP Courtaboeuf Cedex. Le contenu d un article n engage que son auteur - Telindus et Business Connect sont des marques déposées. Photographies : Augustin Détienne p.2/7/12 Fotolia : (p.1) Scanrail - (p.5) Karelnoppe - (p.7/9) Kzenon - (p.14) Buchachon - (p.17) Senticus - (p.18 gauche) Simon Kolton - (p.18 droite) Cirquedesprit (p.22) Maxime Dufour

3 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 ACTUALITÉS << 3 Telindus, toujours plus de communication et de collaboration S A L O N V I R T U E L UNE COMMUNICATION EN 3 DIMENSIONS Telindus e-novation tour est le nouveau format destiné à remplacer le concept des Telindus Days. Plus proche des clients, des usages de la communication et répondant aux attentes en termes de facilité et d interactivité, Telindus e-novation tour s organise autour d un salon virtuel. Guillaume Duny, Directeur Communication, Achats & Partenariats chez Telindus explique : «Ce concept nous permet d aller à la rencontre de l ensemble de nos clients et de leur proposer des cycles de conférences sur des sujets d expertises, leur donnant la possibilité de recevoir du contenu, de communiquer, d échanger avec nos partenaires et nos spécialistes, sans contraintes.» Les participants ont deux heures pour assister aux conférences et naviguer à leur gré. Ils peuvent aussi explorer, plus précisément et en direct avec un expert, un sujet spécifique. Les matinées Telindus e-novation tour se dérouleront : jeudi 3 avril - 9h00 : UCaaS en partenariat avec Cisco mardi 13 mai - 9h00 : Pilotage Data Center en partenariat avec EMC 2 mardi 3 juin - 9h00 : Virtualisation des réseaux en partenariat avec Juniper jeudi 12 juin - 9h00 : Cyberdéfense en partenariat avec Check Point mardi 24 juin - 9h00 : Virtualisation du Data Center en partenariat avec F5 Une adresse web est mise à disposition : RESSOURCES HUMAINES UNE POLITIQUE DYNAMIQUE Telindus milite pour une politique forte en matière de recrutement auprès des jeunes diplômés des grandes écoles et universités. En 2013, 99 personnes en CDI ainsi que 44 apprentis et 35 stagiaires ont été recrutés par les équipes Ressources Humaines. Un groupe d Ambassadeurs issus de ces mêmes écoles a permis de développer des liens entre les élèves et Telindus en organisant des rencontres et en participant à des cours ou des tables rondes sur les métiers de la société. Par ailleurs, Telindus consacre plus de 4 % de sa masse salariale au développement de ses équipes. Chaque année, 85 % des collaborateurs bénéficient en moyenne de 4 jours de formation axés sur la technique, le management et les cours d anglais. MY COLLABORATION LA SOLUTION AS-A-SERVICE DE TELINDUS MY Collaboration regroupe téléphonie fixe, messagerie vocale unifiée, vidéo, messagerie instantanée et web conférence et permet aux entreprises d enrichir les échanges entre leurs équipes, de favoriser la mobilité des collaborateurs et d améliorer la satisfaction et la fidélisation de leurs clients. Les 4 piliers fondateurs : une solution toute intégrée, immédiatement opérationnelle, modulable selon l activité et les besoins des utilisateurs ; des outils de pilotage et de délégation pour permettre au DSI de devenir un véritable centre de services collaboratifs ; une garantie de disponibilité et de sécurité pour les données échangées par les outils collaboratifs ; un mode Pay-As-You-Use pour une meilleure prédictibilité et maîtrise de vos budgets. My Collaboration est en images sur > LES PLUS DE LA FORMATION > Telindus Groupe a créé son centre de formation John- Cordier Academy du nom du fondateur de la société en 1969 qui, grâce à la participation de collaborateurs expérimentés, permet la transmission et la diffusion des expertises et des savoir-faire. DU CÔTÉ DU SALON > Telindus e-novation tour, c est 5 dates prévues dans l année à partir d avril, un sujet clé pour chaque rencontre et des échanges avec des experts présents sur le salon (chats, appels téléphoniques ). Pour en savoir plus, rendez-vous en p. 23 de ce numéro. EN personnes en CDI 44 apprentis 35 stagiaires ont été recrutés Telindus: more communication, more collaboration VIRTUAL TRADE FAIR Communication in 3D Telindus e-novation tour is the new format designed to replace the Telindus Days concept. More in tune with our clients and with communication usages, and catering to expectations in terms of facility and interactivity, Telindus e-novation tour is organized in the form of a virtual trade fair. Guillaume Duny, Director of Communication, Purchasing & Partnerships at Telindus explains: «This concept allows us to go and meet all our clients and offer them conference cycles on subjects of expertise, offering them the possibility to receive content, communicate, and exchange with our partners and specialists, free of any constraints.» The participants have two hours to attend conferences and move around at their leisure. They can also explore more precisely and in live chat a specific subject with an expert. The Telindus e-novation tour will be running on the following dates: thursday, April 3-9:00 am: UCaaS with Cisco tuesday, May 13-9:00 am: Data Center management with EMC 2 tuesday, June 3-9:00 am: Networks virtualization with Juniper tuesday, June 12-9:00 am: Cyberdefense with Check Point tuesday, June 24-9:00 am: Data Center virtualization with F5 A web address is available: HUMAN RESOURCES A dynamic policy Telindus pursues a proactive policy in the hiring of young graduates from the engineering schools and universities. In 2013, 99 people on permanent contracts along with 44 apprentices and 35 interns were recruited by the Human Resources teams. An Ambassadors group issuing from these same schools and colleges have made it possible to develop links between the students and Telindus by organizing meetings and participating in courses or round tables on the companies specialties. Furthermore, Telindus devotes over 4% of its payroll to the development of its teams. Every year, 85% of employees benefit on average from four days of training in technologies, management and Englishlanguage courses. MY COLLABORATION The Telindus SaaS solution MY Collaboration comprises fixed telephony, unified voic , video, instant messaging and web conference, and enables companies to enhance exchanges between their teams, encourage professional mobility and boost the satisfaction and loyalty of their customers. The four pillars on which it is founded: a fully integrated, immediately operational and modular solution, tailored to the activity and needs of users management and delegation tools to enable the IT department to become a genuine collaborative service center guaranteed availability and security for the data exchanged using collaborative tools a Pay-As-You-Use mode for better predictability and management of your budgets. TRAINING PLUS-POINTS > Telindus Group has created its own training center, the John-Cordier Academy named after the man who founded the company in 1969 which, thanks to the participation of experienced colleagues, enables the transmission and propagation of expertise and know-how. ABOUT THE TRADE FAIR > Telindus e-novation tour has 5 scheduled dates in the year starting in April, a key subject for each event and exchanges with experts present at the virtual fair (by chat, by phone, etc.). To find out more, go to page 23 of this issue. IN people hired on permanent contracts 44 apprentices 35 interns taken on

4 4 >> FOCUS EXPERT Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France Prêts pour le Big Data Mais vos infrastructures le sont-elles? Qu entend t-on exactement par Big Data et qu est-ce qui se cache derrière ce terme? Les entreprises sont-elles préparées pour relever ce nouveau challenge? Telindus vous en dit plus. Le Big Data ou données volumineuses fait couler beaucoup d encre actuellement, on parle même du «sujet de l année 2014». Les éditeurs de solutions ont largement communiqué sur leur positionnement par rapport à ce thème, et chacun y va de sa propre interprétation. Si les experts s accordent à dire qu il s agit bien d un élément majeur de la transformation en informatique, il convient donc de s interroger sur les défis, les usages et les avantages apportés par les outils de Big Data. Une autre dimension La donnée est un bien qui fait partie du patrimoine de l entreprise. On peut même parler de richesse en fonction des informations qu elle contient. Chaque entreprise possède ses propres données et les traite différemment. Beaucoup d informations sont donc disponibles, mais réparties en silos dans tout le Système d Information. Elles sont traitées de manière locale, et non globale, car elles sont propres à un domaine d activité ou à une entité particulière de l entreprise. Tout l enjeu du Big Data est de pouvoir collecter, agréger et traiter des données à l échelle de tout le Système d Information, voire même en provenance du web. Le but est de pouvoir extraire des informations pertinentes afin d augmenter l efficacité opérationnelle des métiers : opportunités business ; ciblage marketing temps réel ; optimisation de la production ; améliorer les services ; optimisation d une base de prix ; analyse prédictive pour faciliter la prise de décision. You might be ready for Big Data... but are your infrastructures? L enjeu du Big Data est de pouvoir collecter, agréger et traiter des données à l échelle de tout le Système d Information. Plus de performances Le Big Data illustre donc un besoin, le Business Intelligence (BI), qui a toujours existé dans les entreprises car la performance et la compétitivité sont nécessaires au développement de l entreprise. Néanmoins, les puissances de traitements demandées par les modèles mathématiques n étaient pas compatibles avec les technologies disponibles. Aujourd hui les performances des différents composants du Système d Information permettent d entrevoir de nouveaux horizons. Les points à adresser dans un projet Big Data sont donc les suivants : sélectionner les informations/données pertinentes disponibles ; rendre possible l exportation des données (certaines applications ne sont pas conçues pour exporter leurs données) ; collecter et agréger ces données ; concevoir les applications de traitement ; traiter un grand volume d informations ; souvent en temps réel ; redistribuer les données résultantes afin qu elles soient utilisées au mieux. Si le Business Intelligence et l applicatif sont des composants primordiaux du Big Data, l infrastructure du SI peut être le facteur limitant de la performance et être un frein dans un projet Big Data. Il faut aussi composer avec une What precisely is meant by Big Data, and what lurks behind this term? Are companies prepared to face this new challenge? Let Telindus tell you more. «Big Data» is the big buzz topic of the moment; it s even being talked up as 2014 s «topic of the year». Solution vendors have had plenty to say about where they stand with respect to this topic, and each one interprets it in their own particular way. With all the experts agreeing that it constitutes a major transformational element in IT, it is worth considering the challenges, usages and advantages associated with the tools of Big Data. Another dimension Data is an asset like any other company asset. It may be a valuable asset indeed, depending on the information that it contains. Every company has its own particular data and treats their data differently from one company to the next. Lots of data are therefore available, but distributed in silos across the Information System. The data are processed locally, and not globally, since they may be specific to a field of activity or to a particular entity of a company. The very challenge of Big Data is to be able to collect, consolidate and process data at the scale of the global Information System, or even from over the web. The goal is to be able to extract pertinent information in order to increase the operational efficiency of the business lines: business opportunities real-time targeted marketing optimizing production better service delivery optimizing a cost base predictive analysis to facilitate decisionmaking Improved performance Big Data illustrates therefore a need - Business Intelligence (BI) - which has always existed in companies, since performance and competitiveness are necessary to corporate development. Nevertheless, the processing power required by the mathematical models were not compatible with the technologies available. Today, the performance of the various components of the Information System make it possible to perceive new horizons. The points to address in a Big Data project are therefore as follows: selecting the pertinent information/data available enabling data export (certain applications are not designed for exporting their data) collecting and consolidating these data designing the processing applications processing a large volume of information often in real time Redistributing the resultant data so that they can be used optimally. While Business Intelligence and the application software may be primordial components of Big Data, the infrastructure of the IS may be the limiting factor in performance and put a brake on any Big Data project. It is also necessary to take into account a constant increase in the volume of data to be stored and processed. The infrastructure of the IS will therefore have to evolve, according to the weakest link principle, in order to avoid bottlenecks in the information processing chain.

5 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 FOCUS EXPERT << 5 augmentation constante du volume de données à stocker et à traiter. L infrastructure du SI va donc devoir évoluer, sur le principe du maillon faible, pour éviter les goulets d étranglement sur la chaîne de traitement des informations. Puissance informatique La capacité de traitement et de calcul va donc devoir s adapter pour répondre à la demande grandissante, nécessaire au Big Data. On va, par exemple, mettre en œuvre des architectures de serveurs permettant de réaliser du calcul distribué, tout en étant capable de faire augmenter la capacité de traitement par ajout de nœuds. Les traitements réalisés sur les données sources vont engendrer un flot constant de nouvelles données qu il faudra stocker et rendre disponibles. temps réel DATA MINING MAPREDUCE décisionnel Décisionnel HADOOP mapreduce MASSIVELY PARALLEL PROCESSING data science HDFS NOSQL BUSINESS INTELLIGENCE mapreduce DÉCISIONNEL DATA MINING DÉCISIONNEL NOSQLBIG business intelligence TEMPS RÉEL PARALLEL data science PROCESSING DATA SCIENCE Massively Parallel Processing DATA MINING PARALLEL PROCESSING DATA SCIENCE temps réel MAPREDUCE data mining HDFS BUSINESS HADOOP NoSQL DATA MAPREDUCE DATA SCIENCE TEMPS RÉEL mapreduce HDFS BUSINESS INTELLIGENCE nosql TEMPS RÉEL décisionnel hdfs DATA MINING hadoop NOSQL massively parallel processing BUSINESS décisionnel MAPREDUCE MASSIVELY PARALLEL PROCESSING INTELLIGENCE décisionnel DATA MINING DATA SCIENCE Hadoop HDFS MASSIVELY temps HDFS réel Business Intelligence MAPREDUCE BUSINESS INTELLIGENCE DATA SCIENCE BUSINESS INTELLIGENCE MASSIVELY data mining TEMPS RÉEL DATA data science TEMPS RÉEL DÉCISIONNEL MASSIVELY PARALLEL PROCESSING data science DATA MINING MAPREDUCE Stockage Il en va de même pour le stockage car les besoins en volumes, performances et disponibilités des données vont croissants. Les applications de type Big Data auront besoin d accéder à un grand volume de données sans perturber la production «classique». De même les traitements réalisés sur les données sources vont engendrer un flot constant de nouvelles données qu il faudra stocker et rendre disponibles pour qu elles soient exploitées par les métiers. La notion de stockage distribué prend alors tout son sens dans ce contexte. Flux de données Les différents composants du Big Data vont devoir échanger des volumes importants de données, d autant que les architectures de type Big Data fonctionnent souvent dans un mode distribué afin de répartir les traitements et améliorer les performances. La possibilité de l infrastructure à véhiculer ces flux de données est donc primordiale. Cela se traduit par des augmentations de la capacité du réseau et des performances des briques de sécurité positionnées sur la chaîne de traitement (firewalls, proxy, application delivery controller ). Sécurité Enfin, la composante sécurité n est pas à négliger quand on parle Big Data. En effet, DATA SCIENCE MASSIVELY PARALLEL PROCESSING HADOOP NOSQL TEMPS RÉEL HADOOP NOSQL BUSINESS DATA MINING HADOOP data mining NOSQL massively parallel processing DATA SCIENCE HDFS HDFS HDFS business intelligence DATA MINING massively parallel processing NOSQL HADOOP BUSINESS INTELLIGENCE En 2015, le Big Data nécessitera un million d emplois, dont seulement un tiers sera pourvu (étude Gartner). un nombre important de données ayant des niveaux de sensibilité et de sécurité différents vont cohabiter dans la sphère de traitement du Big Data. Il va donc falloir veiller à s assurer que le niveau de sécurité des données traitées est bien respecté. De plus, les informations issues des traitements vont avoir une valeur importante pour l entreprise. Il convient donc de protéger l intégrité et la confidentialité de ces données. Les solutions de type chiffrement, DLP, DRM, gouvernance des données, échanges de fichiers sécurisés vont permettre de répondre à cet enjeu. Tout projet ayant un impact important sur le Système d Information doit être mené de manière globale. Nous l avons vu ci-dessus, les enjeux informatiques du Big Data touchent beaucoup de briques du SI de nature assez différente. Il convient donc de bien mesurer quelle est la capacité initiale de l infrastructure afin d établir un schéma directeur pour faire croître de manière cohérente sa capacité à répondre à la demande en puissance de traitements informatiques. n nicolas leseur, marketing et innovation - sécurité, virtualisation et stockage Computing power Processing and computing capacity will therefore have to be adapted in order to meet the growth in demand, as required by Big Data. We shall, for example, be implementing server architectures that make it possible to carry out distributed computation, while being able to increase the processing capacity by the addition of nodes. Storage The same applies to storage, with the growing requirements in terms of the volumes, performance and availability of data. Big Data-type applications will need to access a large volume of data without disturbing «traditional» production. Likewise, the processing carried out on the source data will engender a constant flow of new data that will need to be stored and made available so that they can be exploited by the business lines. The notion of distributed storage then acquires all its significance in this context. Data streams The different components of Big Data will have to exchange large volumes of data, in particular insofar as Big Data-type architectures often function in distributed mode in order to spread the processing around and improve performance. The possibility of having the infrastructure for transporting these data streams is therefore primordial. This is manifested by increasing network capacity and increased performance of the security building blocks positioned on the processing chain (firewalls, proxy, application delivery controller, etc.). Security Lastly, the security component cannot be neglected when talking of Big Data. A large quantity of data with different sensitivity and security levels will cohabit in the processing sphere of the Big Data. It will therefore be necessary to ensure that the security level of the processed data is duly respected. Furthermore, the information deriving from processing will be of considerable value for the company. The integrity and the confidentiality of these data need therefore to be protected. Encryption, DLP, DRM, data governance, secure file exchange solutions, and so on, will make it possible to address this challenge. Any project with a major impact on the Information System must be conceived globally. As we have seen above, the IT challenges of Big Data concern many widely-diverging components of the information system. It is therefore advisable to measure the initial capacity of the infrastructure in order to draw up a master plan for increasing its capacity to meet the demand for IT processing power in consistent fashion. nicolas leseur, marketing and innovation - security, virtualization and storage The challenge of Big Data is to be able to collect, consolidate and process data at the scale of the global Information System. The processing carried out on the source data will engender a constant flow of new data that will need to be stored and made available. In 2015, Big Data will require a million jobs to be created, with only a third of these being provided (Gartner study).

6 6 >> FOCUS EXPERT Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France WebRTC, le futur de la collaboration La technologie WebRTC accélère la mise en œuvre des communications en temps réel audio et vidéo et le transfert de données «sans contrainte». Face à une demande croissante de mobilité et à la diversification des canaux de communication, les solutions de collaboration fleurissent. Mais leur mise en œuvre n est pas toujours aisée, en particulier leur intégration dans l environnement de l entreprise. Le WebRTC et son approche «sans client» ont dès lors tout pour séduire. MEDIA STREAM Media Stream Track Media Stream Track BROWSER A Realtime Media Stream Realtime Media Stream Real Time Transport BROWSER B Realtime Media Stream Realtime Media Stream MEDIA STREAM Media Stream Track Media Stream Track Le WebRTC en pratique Le WebRTC vise à standardiser l infrastructure implémentée au sein des navigateurs web permettant ainsi d établir des communications audio et vidéo, directes, interactives et en temps-réel sans contrainte. Le projet WebRTC est suivi par deux groupes de travail : l IETF dans le cadre du WebRTC Working Group pour la définition des formats et protocoles utilisés pour la communication entre navigateurs ; le W3C dans le cadre du Web Real-Time Communications Working Group pour la définition des API mises à disposition des applications web. Le positionnement des grands acteurs de solutions UC Cisco a annoncé la nouvelle interface Jabber Guest lors du dernier Collaboration Summit (23 octobre 2013) ; Alcatel-Lucent s oriente vers le WebRTC avec l approche One Open Offer ; Microsoft développe son propre standard (le CU-RTC) et dispose du client léger Lync 2013 (UCWA) pour répondre aux attentes du marché. RTCP RTC PRINCIPE DE L API WEBRTC 1.0 : COMMUNICATIONS TEMPS-RÉEL ENTRE DEUX NAVIGATEURS Principle of the WEBRTC 1.0 API: Real-time communications between two browsers De nouvelles perspectives avec le WebRTC Les différents analystes s accordent sur une forte croissance du WebRTC. Le succès annoncé de cette technologie peut s expliquer par : une réduction des coûts liés au déploiement, à la mise à jour et à la maintenance de plug-ins installés sur le poste de travail ; une réponse aux demandes de mobilité des collaborateurs ; une approche VPN less ; il n est plus nécessaire d être connecté à l entreprise pour bénéficier d une solution de collaboration sécurisée ; la création d une nouvelle intimité entre clients, partenaires et fournisseurs grâce à la vidéo. L intégrateur au cœur de la stratégie de développement du WebRTC Pour l adoption de nouveaux standards, l interopérabilité et les capacités d intégration avec des solutions existantes sont primordiales. Les challenges sont nombreux et permettent à Telindus de mettre à profit ses compétences historiques : CAPTURE DES FLUX Un Media Stream est créé pour les flux audio et vidéo, puis ces derniers sont stockés dans une liste et utilisés pour créer un media. DIFFUSION DU MEDIA STREAM Les flux sont envoyés au destinataire mais peuvent aussi être affichés en local et enregistrés sur le poste de travail. la sécurisation des flux générés et transmis par le WebRTC ; la communication avec le monde traditionnel RTC sans limite, mais avec une passerelle spécifique ; une intégration avec les infrastructures de Communications Unifiées existantes (PBX, Contact Center, infrastructure vidéo) ; une gestion des interconnexions (centres de contact, urgences, e-commerce, monde de la santé ). n sébastien penel, marketing opérationnel - communications unifiées WebRTC: the future of collaboration WebRTC technology accelerates the implementation of real-time communications - audio and video - and data transfer, «without constraint». Faced with growing demands for mobility and the diversification of the communication channels, collaboration solutions are blooming. Yet their implementation is not always easy, in particular their integration in the enterprise environment. WebRTC and its «client-less» approach has so much to offer. WebRTC in practice WebRTC is designed to standardize the infrastructure implemented in web browsers so as to establish constraint-free, realtime, direct, interactive audio and video communications. The WebRTC project is overseen by two working groups: IETF, in the framework of the WebRTC Working Group for the definition of the formats and protocols used for communication between browsers; W3C in the framework of the Web Real- Time Communications Working Group for the definition of the APIs made available for web applications. Historical UC players are positioning: Cisco announced the new Jabber Guest interface at the latest Collaboration Summit (October 23, 2013). Alcatel-Lucent moves towards WebRTC with the One Open Offer approach. Microsoft develops its own standard (CU-RTC) and proposes the Lync 2013 (UCWA) thin client in response to market expectations. New prospects with WebRTC There is consensus about the strong growth of WebRTC among the various analysts. The projected success of this technology can be explained by: reduced costs linked to the deployment, updating and maintenance of plug-ins installed on the workstation; a response to worker mobility claims; a «VPN-less» approach: it is no longer necessary to be connected to the enterprise in order to benefit from a secure Collaboration solution; creation of a new sphere of intimacy between clients, partners and suppliers courtesy of video. The integrator at the heart of the WebRTC development strategy When adopting new standards, interoperability and the capacity for integration with existing solutions are key considerations. Telindus is able to leverage its historic competencies in order to address the many associated challenges: security of the data streams generated and transmitted via WebRTC communications with the traditional RTC world without limits, but with a specific gateway integration with the existing Unified communication infrastructures (PBX, Contact Center, video infrastructure) interconnections management (contact centers, emergencies, e-commerce, healthcare, etc.). Sébastien Penel, operational marketing - unified communications CAPTURE OF DATA FLOWS A media stream is created for audio and video flows, which are then stored in a list and used for creating a media source MEDIA STREAM DISTRIBUTION The data flows are sent to the recipient but may also be displayed locally and saved on the workstation.

7 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 FOCUS EXPERT << 7 Les expertises métier des équipes Telindus Derrière chaque expertise métier déployée par Telindus, il y a des hommes et des femmes qualifiés qui répondent aux attentes et aux besoins de nos clients. Dans ces pages, nos experts parlent de leur expérience. «Nous avons opté pour l alignement de nos pratiques sur les grands référentiels et normes du marché.» FRANCK LAMPIN Depuis plusieurs années Telindus France a développé des expertises fortes dans le domaine de la Collaboration, des réseaux de communication, de la virtualisation, du stockage et de la sécurité. Pour délivrer des services pertinents, nous avons investi dans la qualification, la formation et la certification de nos équipes. Outre les certifications éditeurs et constructeurs (Cisco, Check Point, EMC 2, F5 ) nécessaires à la bonne intégration de nos solutions, nous avons opté pour l alignement de nos pratiques sur les grands référentiels et normes du marché : PMI en matière de conduite de projet, ITIL dans le cadre de l exploitation et des services managés, ISO 9001, ISO et ISO au niveau de l entreprise. Pôle consulting Celui-ci n échappe pas à la règle et délivre aujourd hui des prestations à valeur ajoutée dans le domaine de la sécurité du Système d Information, du Data Center et des infrastructures télécoms. Le mode de commercialisation de nos expertises se présente sous deux formes : des prestations au forfait mais également des prestations de longue durée (3, 6, 12 mois ) en fonction des missions qui nous sont confiées par les clients. Pour délivrer des services pertinents, nous avons investi dans la qualification, la formation et la certification de nos équipes. Expertise Longue Durée : les bénéfices pour nos clients Ingénieurs, experts, architectes et directeurs de projets évoluent donc dans le cadre de missions bien définies nécessitant des savoir-faire et des qualifications spécifiques sur des périodes longues. L Expertise Longue Durée chez nos clients, c est avant tout : un accès souple et rapide à l expertise : la disponibilité de profils ingénieurs certifiés pour déployer des technologies à valeur ajoutée ; le bénéfice du retour d expérience : efficacité et partage de la connaissance ; la garantie de pratiques alignées sur des démarches structurées et normes du marché : synonyme de productivité et de gain de temps dans les missions à accomplir ; des profils qui bénéficient du support, des moyens et d une organisation concentrés sur leur métier au service du client. Au cœur de nos métiers et savoir-faire, ce sont avant tout des profils d expérience, des ressources expertes et la force d une organisation dans des domaines de compétences ciblées. Les témoignages qui illustrent cette page relatent la motivation, l investissement et aussi l épanouissement de nos ingénieurs dans le cadre de leur mission longue durée. n franck lampin directeur bu conseil et audit The business expertise of the Telindus teams Each time business expertise is deployed by Telindus, behind it there are highly-qualified men and women catering to the expectations and needs of our clients. In these pages, our experts talk about their experience. Over the years, Telindus France has developed high-level expertise in the fields of Collaboration, communication networks, virtualization, storage and Security. To deliver the relevant services, we have invested in the qualification, training and certification of our teams. As well as the vendor and manufacturer certifications (Cisco, Check Point, EMC 2, F5, etc.) necessary for the correct integration of our solutions, we have opted to align our practices against the major market benchmarks and standards: PMI for project management, ITIL for operations and managed services, ISO 9001, ISO and ISO for the enterprise. Consulting services These constitute no exception to the rule, today delivering value-added services in the fields of Information Systems Security, Data Centers and Telecoms infrastructures. We market our expertise in two ways: flat-fee services and longterm services (3, 6, 12 months, etc.), depending on the missions assigned to us by our customers. Long-Term Service Expertise: the benefits for our clients Engineers, experts, systems designers and project managers will work on clearlydefined missions requiring specific knowhow and qualifications over long periods. Long-Term Service expertise signifies above all for our clients: fast and flexible access to expertise: the availability of certified engineer profiles for deploying value-added technologies; the benefits of feedback from experience: efficiency and knowledge sharing; the guarantee of practices aligned on structured procedures and market standards, synonymous with productivity and time-saving when working on assignments; engineers who benefit from support, resources and organization focused on their business in the service of the client. Central to our businesses and our knowhow, this above all involves experienced professionals, expert resources and strength of organization in targeted fields of competence. The personal accounts on this page testify to the motivation, personal investment and also the fulfillment of our engineers in the framework of their long-term assignments. franck lampin director consulting and audit bu «We have opted to align our practices against the major market benchmarks and standards.» franck lampin In order to deliver relevant services, we have invested in the qualification, training and certification of our teams. l l l

8 8 >> FOCUS EXPERT Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France ÉRIC ODIN Consultant Sécurité Formation Informatique, Réseau et Sécurité Agence de Marseille, Consultant à plein temps en Assistance à Maîtrise d Ouvrage pour le compte d un leader de la construction navale. «J ai occupé des postes de consultant en architecture et Sécurité des Systèmes d Information, d auditeur SSI pour les armées, d analyste en cybersécurité au sein du Centre d Analyse et de Lutte Informatique Défensive (CALID). Je travaille désormais au sein de la division Ingénierie Réseaux ; je traite divers projets orientés réseaux, qualité de service et Sécurité du Système d Information. J interviens en GUILLAUME KUTTER Consultant Réseau et Sécurité Ingénieur, Réseau et Sécurité Équipe Projet NAC (Network Access Control) pour le compte d une entreprise majeure de l énergie en France. «J ai rejoint l équipe Support Sécurité de Telindus en 2010 en me spécialisant sur les produits Cisco ; puis en 2013, comme consultant Sécurité. Je travaille désormais au Je suis l interface Projet entre le client et le constructeur Cisco. Mon intégration au sein des équipes client a été rapide. amont des projets pour la réalisation de pré-études et également en accompagnement projet pour réaliser le suivi et piloter des prestataires. Mon intégration au sein des équipes client a été rapide et naturellement j ai pu mettre à profit mes connaissances et mes retours d expérience dans le domaine de la sécurité des réseaux de défense.» sein de l équipe Projet NAC dédiée à un grand compte dans le cadre d une Expertise Longue Durée en vue d intégrer la solution Cisco ISE, qui permet de sécuriser les accès aux ressources informatiques. D un point de vue fonctionnel, je pilote les différentes actions et coordonne les différents acteurs. Au niveau technique, je suis responsable du lot ISE et réalise l ensemble des procédures d architecture, d intégration et d exploitation liées à cette solution de sécurisation du SI. Je suis l interface Projet entre le client et le constructeur Cisco et enfin, fort de mon expérience au support Telindus, j oriente les exploitants dans le support de la solution. Cette mission me permet de mettre en pratique mes connaissances en management de projet, d enrichir mes compétences techniques Cisco et d intégrer de nouvelles méthodes de travail, de communication et de rigueur rédactionnelle.» NICOLAS BASSET Consultant Sécurité Ingénieur, Technique et Études Chef de projet en infrastructure de sécurité pour le compte d une grande banque française au sein de l équipe Architecture de sécurité. J assure la communication et le suivi du projet. «J encadre les équipes techniques dans la mise en œuvre du projet : la planification, la bonne tenue des coûts et des délais, le contrôle de la qualité et par la validité des actions et des livrables fournis. J assure la communication et le suivi du projet (comptes-rendus, tableaux de bord de direction ). L intérêt de travailler pour un grand compte dans le cadre d une Expertise Longue Durée est le fait que l on s immerge complètement dans la structure et que l on a le temps d approfondir tous les aspects de la mission. Le nombre de technologies différentes et la complexité de l infrastructure permettent aussi de travailler sur des projets différents et toujours intéressants. Enfin, et c est pour moi non négligeable, les relations que l on entretient avec notre client lors de missions de longue durée sont toujours très enrichissantes, que ce soit humainement ou commercialement. Telindus fournit et intègre aussi beaucoup d équipements chez le client où j interviens ; c est un réel atout : la continuité se fait naturellement et les missions longues permettent à l intervenant de capitaliser sur les connaissances de l environnement.» ERIC ODIN Security Consultant IT, Networks and Security Training Marseille Branch Office, full-time consultant in project management assistance for a leading company in the shipbuilding industry. «I ve occupied posts as consultant in the design and security of information systems, ISS auditor for the Armed Forces, and cybersecurity analyst in a cyberdefense and analysis center (CALID - Centre d analyse et de lutte informatique défensive). I now work in the Networks Engineering division. I handle various projects centered on networks, quality of service and information system security. I m involved in the development stage of projects for producing preliminary studies, and also provide project support for the monitoring and management of service providers. My integration within the client teams has been rapid, and naturally I ve been able to draw on my knowledge and experience in the field of Defense network security.» My integration within the client teams has been rapid. GUILLAUME KUTTER Network and Security Consultant Engineer, Networks and Security NAC (Network Access Control) Project Team for a major energy company in France. «I joined the Telindus Security Support team in 2010, specializing in Cisco products, becoming a Security consultant in I now work in the NAC Project team dedicated to a major corporate client in the framework of a Long-Term Expertise contract with a view to integrating the Cisco ISE solution, designed to provide secure access to the IT resources. From a functional point of view, I manage the various actions and coordinate the various participants. On the technical level, I am responsible for the ISE batch and carry out all structural design, integration and operation procedures linked to this IS security solution. I serve as the Project interface between the client and Cisco and, last but not least, thanks to my experience in Telindus support, I guide the operators with support for the solution. This assignment enables me to put into practice my project management knowledge, enhance my Cisco technical skills and take on board new methods of work, communication and technical writing discipline.» I serve as the Project interface between the client and Cisco. NICOLAS BASSET Security Consultant Engineer, Technical and Research Project manager, Security infrastructure, for a large French bank in the Security Architecture team. «I supervise the technical teams in project implementation: planning, respect of costs and deadlines, quality control and overseeing the validity of the actions and the deliverables supplied. I m in charge of project communication and follow-up (reports, management dashboards, etc.). The interest of working for a corporate client in the framework of a Long-Term Expertise contract is that you get completely immersed in the structure, and have the time to really get to grips with every aspect of the assignment. The number of different technologies and the complexity of the infrastructure also make it possible to work on a wide range of interesting projects. Lastly, and for me not least, the relations that we foster with our customer over the course of long-term assignments are extremely enriching, in both human and commercial terms. Telindus also supplies and integrates a lot of equipment for the client with whom I m working. This is a real plus-point, bringing about natural continuity, and these long assignments

9 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 FOCUS EXPERT << 9 RODRIGUE AGBANOU Consultant Réseau et Sécurité Masters Architecture Réseau et Administration Réseau et Sécurité Exploitation Réseau et Sécurité au sein d une entreprise leader dans le monde de l assurance-vie retraite. «Depuis onze mois, j interviens et travaille pour : le maintien opérationnel de l infrastructure réseau du client (gestion des incidents, supervision ) ; le suivi et l évolution des différents composants des infrastructures (gestion des configurations, des logs, switch, routeurs, firewall...) ; - la gestion des projets d évolution et le suivi des fournisseurs ; les études et conceptions d architectures (réseau LAN/WAN 400 users, visioconférence, accès WiFi guest, affichage dynamique, VPN users pour nomades). Les projets 2014 (de février à parution) sont engagés : Accompagner la refonte de l infrastructure de sécurité client ; - renouveler le contrat opérateur en prenant en compte les nouveaux besoins ; - renforcer la sécurité globale du Système d Information (segmentation des DMZ) et constituer un Plan de Continuité Informatique (PCI) sur un site de backup. Les améliorations de l infrastructure Télécoms Cette prestation contribue aussi à mon objectif de devenir architecte en Sécurité réseau. sont significatives pour le client et cette prestation contribue aussi à mon objectif de devenir architecte en Sécurité réseau.» MARIA MADELEINE DIOKH Consultante Sécurité Chargée de mission Accompagnement RSSI afin d améliorer le niveau de sécurité d un grand groupe financier. «Au fil de mes prestations, mes formations et certifications en cours (ISO 27001), je me suis constitué une solide expérience en matière Cette mission a contribué à me rendre plus autonome et surtout m a permis de travailler sur des projets intéressants. d accompagnement RSSI, de formalisation de Plan de reprise d activité et d analyse des risques du Système d Information. Aujourd hui j interviens pour le compte d une filiale d un grand groupe bancaire, sur un sujet de Gestion Centralisée des Accès (GCA). Après un travail de recensement des ressources à contrôler, j ai participé à la mise en place et formalisé les procédures et guides d utilisation de cette GCA. J ai eu l occasion de communiquer autour de ce nouvel outil avec les correspondants métiers et IT. Sur le plan professionnel, cette mission a contribué à me rendre plus autonome et surtout m a permis de travailler sur des projets intéressants et constructifs tels que la mise en place de contrôle d accès, et prochainement, une analyse de risque. Ces projets ont pour principal objectif d améliorer le niveau de sécurité du client par la réduction des risques et une limitation des accès non autorisés, et de ce fait, par mon travail, je contribue à apporter aux utilisateurs un environnement plus sécurisé. Pour ma part, cela est tout à fait motivant et épanouissant. À terme, je vise les certifications ISO Lead Auditor et Implementor en vue de me positionner sur de futures missions d audit.» Les témoignages qui illustrent cette page relatent la motivation, l investissement et aussi l épanouissement de nos ingénieurs dans le cadre de leur mission longue durée. enable operatives to capitalize on their knowledge of the environment.» I take care of communication and project follow-up. RODRIGUE AGBANOU Network and Security Consultant Masters in Network Architecture and Networks & Security Administration Network and Security Operation for a leading company in the field of life insurance / pensions. «For eleven months I ve been working on: - the operational maintenance of the client s network infrastructure (incident management, supervision, etc.); - the follow-up and development of the various infrastructure components (management of configurations, logs, switches, routers, firewall, etc.); - the management of upgrade projects and supplier follow-up; - architectural studies and designs (400-user LAN/WAN network, videoconferencing, guest WiFi access, dynamic display, VPN for 1000 roaming users). The 2014 projects (from February to issue date) are underway: - Supporting the overhaul of the client Security infrastructure - Renewing the operator contract, taking into account the new requirements - Reinforcing the global security of the Information System (segmentation of DMZs) and establishing a business continuity management (BCM) plan on a backup site. There have been significant improvements to the client s Telecoms infrastructure, and this service also contributes to my objective to become a network security systems designer.» This service also contributes to my objective to become a network security systems designer. MARIA MADELEINE DIOKH Consultant Security Consultant Project manager Support for the CISO in order to improve the Security level of a major financial group. «What with the services I ve helped deliver, along with my ongoing training and certifications (ISO 27000), I have built up solid experience in supporting the CISO, formalizing a business recovery plan and analyzing Information System risks. Today I m working for the subsidiary of a major banking group, on centralized access management (CAM). After making an inventory of the resources to be managed, I assisted in the implementation and formalization of the procedures and usage guides for this CAM. I ve had the opportunity to discuss this new tool with the business and IT correspondents. Professionally, this mission has helped make me more independent and, above all, has enabled me to work on interesting and constructive projects such as the implementation of access control and, presently, risk analysis. The main objective of these projects has been to improve the security levels for the client by reducing the risks and limiting unauthorized access, and so - through my work - I m helping to provide the users with a more secure environment. As for myself, this has been thoroughly motivating and fulfilling. Ultimately, I m aiming to achieve Lead Auditor and Implementor ISO certifications with a view to putting myself in a good position for future auditing missions.» This mission has helped me to become independent, and above all has given me the opportunity to work on interesting projects. The personal accounts on this page testify to the motivation, personal investment and also the fulfillment of our engineers in the framework of their long-term assignments.

10 10 >> TENDANCES Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France La perception des managers sur la sécurité de leurs données Pour clore le chapitre de la sécurité des données *, nous vous présentons les résultats d un sondage ** mené en 2013 auprès des entreprises françaises. 76 % des organisations s estiment non matures concernant la protection des données 81 % voient dans la mobilité un risque pour leurs données sensibles 83 % transgressent les règles de sécurité (dont 20 % de façon intentionnelle) 56 % des entreprises considèrent la sécurité des données comme une priorité LA MOBILITÉ ET LA COLLABO- RATION, DE NOUVEAUX MODES DE TRAVAIL ADOPTÉS MAIS PEU CONTRÔLÉS 81% des responsables pensent que l accès aux documents de l entreprise via les canaux mobiles représente un risque et plus des deux tiers d entre eux estiment que leur organisation n a pas un niveau de connaissance suffisant pour protéger ces données. Alors que 96 % des grandes entreprises détiennent ou prévoient d investir dans des outils de collaboration et d échanges de données, plus de la moitié des entreprises n ont pas les moyens de contrôler l accès à ces données. Considérez-vous que l accès aux documents sensibles par les équipements mobiles présente un risque? 81 % DES RÈGLES DE SÉCURITÉ QUI MANQUENT DE CADRE ET TROP SOUVENT TRANSGRESSÉES 52 % des entreprises déclarent confier la gestion de la sécurité des données sensibles à leur service informatique, près de 59 % n ont pas mis en place de système de classification des données et 37 % pensent ne pas attribuer convenablement les droits d accès à ces données. Enfin, quand des règles sont en place, plus de 80 % des participants pensent que les utilisateurs de l entreprise transgressent les règles de manipulation des données établies, même si les deux tiers le feraient de façon non intentionnelle. Quel service de votre entreprise est en charge de l attribution des accès aux données sensibles? 52 % 27 % 8 % 13 % SÉCURITÉ DES DONNÉES : UNE PRISE DE CONSCIENCE RÉELLE MAIS UNE MISE EN APPLICATION ENCORE FRAGILE Alors que 56 % des participants admettent que la sécurité des données constitue une priorité pour leur entreprise et que 53 % estiment que les utilisateurs y sont sensibilisés, moins de 30 % des responsables Sécurité ont une visibilité sur les échanges de données confidentielles. De manière préoccupante, plus de 30% des entreprises n ont pas en leur possession d outils de récupération de données, en cas de perte ou de vol des équipements. Quel degré d importance votre entreprise accorde-t-elle à la sécurité de données? 56 % 33 % 11 % Forte Moyenne Nsp Pensez-vous avoir subi une perte ou un vol de données? 24 % 29 % 11 % 36 % Invérifiable Non Oui Peutêtre 11 % Avez-vous les moyens de contrôler les accès aux données sensibles de l entreprise? 51 % 8 % Non Nsp Oui 12 % 37 % Non Nsp Oui DSI Métier Propriétaire RSSI Pensez-vous que les droits d accès aux données sont convenablement positionnés par rapport à la sensibilité de celles-ci? 37 % 18 % 45 % Non Nsp Oui nicolas leseur, marketing et innovation - sécurité, virtualisation et stockage * Lire les numéros 19 et 21 de Business Connect. ** Telindus, avec EMC 2, a mené l enquête auprès de 114 responsables informatique ou sécurité de sociétés françaises de plus de 500 personnes, tous secteurs confondus. How managers perceive the security of their data To close the chapter on data security*, we present to you the results of a survey** of French companies conducted in DATA SECURITY: GENUINE AWARENESS BUT STILL INADEQUATE APPLICATION Although 56% of respondents state that data security constitutes a priority for their company, and 53% consider that users are sensitive to the issue, fewer than 30% of security managers have any visibility over the exchanges of sensitive data. More worryingly still, over 30% of companies do not possess data recovery tools in the event of equipment loss or theft. What degree of importance does your company accord to data security? Do you think you may have suffered a theft or loss of data? MOBILITY AND COLLABORATION: NEW WORKING MODES ADOPTED BUT SUBJECT TO FEW CONTROLS 81% of managers think that access to enterprise documents via the mobile channels represents a risk, and more than two-thirds of them consider that their organization has insufficient knowledge levels to protect these data. Although 96% of corporate enterprises possess or intend to invest in collaborative and data exchange tools, over half of the companies do not have the resources to control access to these data. Do you consider that access to sensitive documents using mobile devices constitutes a risk? Do you have the means to control access to sensitive enterprise data? SECURITY RULES THAT LACK A FRAMEWORK AND ARE TOO OFTEN TRANSGRESSED 52% of companies declare that they place the security management of sensitive data in the hands of the IT department; almost 59% have not put in place any data classification system and 37% do not believe that they provide suitable allocation of access rights to these data. Lastly, when rules are in place, over 80% of participants believe that the company users transgress the established data handling rules, even if two-thirds of these do this unintentionally. Which service in your company is in charge of allocating sensitive data access rights? Do you believe that the data access rights are suitably determined with respect to the sensitivity of the data? nicolas leseur, marketing and innovation - security, virtualization and storage * See issues 19 and 21 of Business Connect. ** Telindus, in conjunction with EMC 2, carried out a survey of 114 IT or security managers from French companies with over 500 employees, in all sectors.

11 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 DOSSIER << 11 Le pilotage des ressources du Data Center Le pilotage du Data Center est au cœur des attentes de la majorité des entreprises. La plupart d entre elles renforcent fortement leur centre de données et les applications utilisées s appuient désormais sur des infrastructures convergées complexes qui doivent répondre aux exigences «business» de disponibilité, de sécurité et de flexibilité. Pour cerner les enjeux liés à cette transformation en profondeur, les experts de Telindus exposent leur vision de l exploitation d un centre de données en présentant leur retour d expérience sur le pilotage de leur propre Data Center, celui du Remote Operation Center. Depuis plusieurs années, les Data Centers ont été consolidés grâce à l urbanisation des salles informatiques, à la virtualisation des composants (serveurs, réseaux, stockage, sécurité), à l unification progressive des consoles d administration et à l organisation des ressources, à savoir le positionnement des applications métiers sur différents types de serveurs, d environnements réseau, selon leur criticité, leur niveau de disponibilité et de performance. Une consolidation complétée par l intégration des processus ITIL dans les outils d exploitation qui progressivement permettent aux directions informatiques de proposer un Système d Information sous forme de catalogue de services répondant ainsi aux attentes de flexibilité des métiers (nouveaux usages, mobilité, disponibilité...). Le modèle de gestion ITIL structure les changements et les mises en production désorganisées. Il réduit le nombre d erreurs et augmente la rapidité de mise à disposition du service. Ces évolutions technologiques mais aussi de modélisation et d industrialisation des processus de gestion des services IT doivent désormais l l l

12 12 >> DOSSIER Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France Le pilotage du Data Center est au cœur des attentes de la majorité des entreprises. permettre aux DSI de proposer une offre de services aux métiers selon leurs enjeux «business» tout en maîtrisant leur budget par la répartition des ressources IT et la refacturation de celles-ci. L exercice passe par la surveillance des applications métiers, par la maîtrise des changements et de tous les composants vitaux du Data Center qu elles consomment (réseau, stockage, sécurité, base de données...) pour en remonter des indicateurs hiérarchisés qui permettront d anticiper et d organiser la gestion capacitaire selon les pics d activité de l entreprise. Une gestion éprouvée du pilotage d un Data Center Alors que les équipes DSI s orientent de plus en plus vers les métiers de l entreprise, Telindus met au service de ses clients son savoir-faire sur l ensemble de l infrastructure. Hervé Le Customer, Directeur Business Unit Support & Services Managés explique : «Nous avons développé des services complètement homogènes permettant de piloter l ensemble des ressources du Data Center et de garantir le succès du catalogue de services de la «Nous avons appliqué cette approche de pilotage à notre propre Data Center.» DSI vis-à-vis de ses métiers. En particulier, en ce qui concerne l évolution des ressources, nous avons développé une gestion capacitaire suivant trois axes : 1 une analyse tendancielle des ressources utilisées associée à la connaissance des nouveaux projets à venir afin de pouvoir anticiper cette croissance organique prévisible ; 2 une optimisation des ressources disponibles par l expertise développée autour des leviers associés aux technologies déployées et permettant de réduire le coût unitaire de la ressource ; 3 enfin une présentation capacitaire permettant une visibilité par application des ressources consommées suivant plusieurs critères. Cela met en évidence les écarts entre le provisioning initialement engagé et le besoin réel. Associé aux possibilités de refacturation interne, ce levier engage immédiatement le client dans une démarche vertueuse d adaptation des ressources et des coûts facturés. Le pilotage des ressources du Data Center accompagne les DSI dans la gestion du catalogue de services IT. Nous avons appliqué cette approche de pilotage à notre propre Data Center. Cela nous permet aujourd hui d avoir une maîtrise de nos infrastructures, une qualité de service exceptionnelle avec un niveau de sécurité reconnu par notre certification ISO Cela nous permet plus que jamais de donner à nos clients l agilité, la qualité et l efficience économique pour le besoin des métiers.» Managing the resources of the Data Center Managing the Data Center is a core concern of most companies. The majority of them are strongly consolidating their data centers, and the applications used are now based on complex, converged infrastructures which need to meet business requirements for availability, security and flexibility. To address the issues linked to this profound transformation, the Telindus experts offer their vision of how to operate a data center, by presenting the lessons that they have learned from the management of their own Data Center (the Remote Operation Center - ROC). For several years, Data Centers have been consolidated by means of enterprise resource planning; the virtualization of components (servers, networks, storage, Security); the progressive unification of administration consoles; and the organization of resources (i.e.: the positioning of business applications on different types of servers and network environments, according to their criticality and their availability and performance levels). This consolidation is complemented by the integration of ITIL processes in the operating tools, which progressively enable IT departments to propose an Information System in the form of a service catalog, thereby meeting the flexibility requirements of the business entities (new usages, mobility, availability, etc.). The ITIL management model provides structure for changes and for disorganized production launches. It reduces the number of errors and increases the speed of service availability. These technological developments, along with the developments in the modeling and industrialization of IT service management processes, should now enable CISOs to propose a service offering to the business entities in line with their business requirements, while managing their budgets through the distribution of the IT resources and passing on the billing costs accordingly. This exercise involves the monitoring of business applications, change management and the management of all the vital components of the Data Center that the business applications consume (network, storage, security, database, etc.) in order to transmit classified indicators so as to be able to anticipate and organize capacity management according to the peaks of activity of the company. The management of the Data Center is a core concern of most companies. Management of Data Center resources aids CISOs in the management of the IT services catalog. Tried-and-tested Data Center management While the IT department teams concentrate increasingly on the

13 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 DOSSIER << 13 Le ROC, évolution typique d un Data Center Pour mieux comprendre les points clés du Data Center du ROC, de type classique, nous avons rencontré Luc Piaton, Directeur du ROC, et Marion Daridan, Directrice Qualité, Sécurité et Environnement chez Telindus. Quels sont les enjeux de votre Data Center? Clairement, les enjeux du ROC et de son Data Center sont liés à la croissance des Services Managés auprès des clients et à la criticité de l activité. Désormais, les services du ROC font partie de la production des clients et la sécurité du Data Center est le premier point d attention. La deuxième priorité est sa souplesse d utilisation car l évolution des besoins est rapide et le Data Center ne doit pas être un frein. Troisièmement, il ne faut pas négliger les aspects financiers pour maintenir les coûts à des valeurs acceptables. s Vis-à-vis des enjeux, quelles évolutions techniques avez-vous apportées? Pour faciliter la mise en œuvre d un Plan de Reprise d Activité (PRA), nous avons commencé par engager la virtualisation des serveurs ; vis-à-vis des trois enjeux énoncés, cette virtualisation nous a fait faire un grand pas en sécurité (Data Center redondé en local en temps réel, Data Center de PRA synchronisé toutes les minutes, sauvegardes centralisées plus fiables ), en souplesse (création de serveurs à la demande, dont des environnements de développement, pré-production et production), pour des coûts stables. Nous avons ensuite initié en 2011 une étude pour l hébergement de nos Data Centers de production et de PRA et en tenant compte des trois enjeux. Nous avons choisi de faire héberger notre Data Center principal et de colocaliser le Data Center de PRA avec le site principal des ressources humaines du ROC aux Ulis. Sur le site de l hébergeur, nous avons également une salle dédiée pour le PRA du site des Ulis et l ensemble des portes des baies est doté de badges RFID pour assurer une traçabilité fine. Enfin, nous avons reconstruit notre plateforme d exploitation en intégrant une suite d outils applicatifs flexibles et performants destinés à améliorer la qualité de service fournie par l intermédiaire d un environnement de gestion IT entièrement unifié. (lire encadré ❶ page suivante). s Luc Piaton «Depuis 2012, le ROC gère son Data Center comme un client.» «Le ROC, centre de production de Telindus, est opérationnel 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.» Avez-vous fait évoluer l organisation des ressources en fonction de vos enjeux? Historiquement, une équipe gérait l ensemble du Data Center de l infrastructure aux applicatifs. La croissance du Data Center et l augmentation de la complexité des technologies ont amené à répartir le travail sur trois équipes et trois astreintes pour garantir la disponibilité en 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. En fait, le Data Center du ROC est devenu client du ROC pour ses infrastructures un SDM global, une équipe réseau et sécurité, une équipe virtualisation et stockage avec en complément, une équipe de 10 personnes dédiées aux systèmes et applicatifs. Ce sont les outils de supervision qui permettent d unifier le travail de ces trois équipes car les outils mis en œuvre donnent la visibilité sur la source des incidents et montrent les indicateurs qui approchent les limites. Les derniers investissements de Telindus dans la suite logicielle HP permettent d améliorer encore cet aspect en donnant des vues métiers et des facilités en refacturation envers les clients finaux. s CHIFFRES CLÉS Le Data Center du ROC, c est plus de : 400 serveurs 4 systèmes d exploitation (Windows, Red Hat, Debian, Solaris) plus de 50 applicatifs répartis en : - sécurité : AD, authentification, OS update - métier : ITSM de BMC, suite HP (NNM, ISPI, SiteScope, Storage Essential, Network Automation), Nagios, Cacti, Racid, Mail Parser - portail web - base de données (Oracle, SQL) l l l suite de l'interview page 15 enterprise business units, Telindus offers its customers the benefits of its know-how of the infrastructure as a whole. Hervé Le Customer, Director Business Unit Support & Managed Services, explains: «We have developed completely homogeneous services enabling the management of all Data Center resources, and guaranteeing the success of the IT department service catalog vis-à-vis the business units. In particular, where resource development is concerned, we have developed capacity management along three lines: 1 a trends analysis of the resources used associated with knowledge of the new projects to come, in order to be able to anticipate this foreseeable organic growth; 2 optimization of the available resources through expertise developed around the levers associated with the technologies deployed, and enabling the reduction of the unit cost of the resource; 3 lastly, capacity presentation providing visibility per application of the resources consumed according to several criteria. This brings to light the differences between the initially engaged provisioning and the actual needs. Associated with the possibilities of internal invoicing, this lever immediately engages the client in a virtuous process of matching up resources with invoiced costs. We have applied this management approach to our own Data Center. This enables us today to maintain control over our infrastructures and enjoy exceptional quality of service, with a security level acknowledged by our ISO certification. It allows us more than ever to offer our clients the agility, quality and economic efficiency that their businesses need.» «We have applied this management approach to our own Data Center.» The ROC: typical development of a Data Center To get a clearer picture of the key points of the - classic type - ROC Data Center, we met up with Luc Piaton, Director of the ROC and Marion Daridan, Director of Quality, Security and Environment at Telindus. What challenges does your Data Center face? Clearly, the issues concerning the ROC and its Data Center are linked to the growth of Managed Services for clients and the criticality of the activity. The services of the ROC are now part of client production, and the security of the Data Center is the first point of concern. The second priority is its flexibility of use, since needs tend to develop rapidly, and the Data Center must not hold them back. Thirdly, the financial aspects for maintaining costs at acceptable levels must not be neglected. Faced with these challenges, what technical developments have you made? To facilitate the implementation of a Business Recovery Plan (BRP), we began by undertaking the virtualization of the servers. With regard to the three aforementioned challenges, this virtualization has allowed us to make great progress in terms of security (locally l l l

14 14 >> DOSSIER Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France ❶ DES OUTILS DÉDIÉS À LA QUALITÉ DE SERVICE Notre plateforme d exploitation intègre une suite d outils applicatifs flexibles et performants, classifiés en trois briques fonctionnelles et complémentaires. OUTILS DE SUPERVISION Pour optimiser la performance des consoles de supervision du Data Center. La suite d outils de supervision que nous utilisons au ROC permet, non seulement d assurer 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 la surveillance d une infrastructure IT, mais également de superviser les métriques de performance définis dans le plan de service. Composée de plusieurs modules complémentaires, la suite d outils de supervision permet d adresser tout type de technologie 1 (Sécurité, Réseau, Data Center et Collaboration, multi-constructeur) ou de diverses applications au travers d une console unifiée, réduisant ainsi les temps de diagnostic et d intervention. OUTILS DE GESTION DU SERVICE IT Pour améliorer la productivité via l accès centralisé à la console de production. La suite d outils de gestion du service IT (ITSM) donne une vue globale sur l ensemble des niveaux de services en temps réel. Développés autour des bonnes pratiques de gestion du Système d Information ITIL V3, les différents modules composant la suite intègrent nativement les processus de gestion associés facilitant le dialogue entre les métiers de nos clients et Telindus. De plus, la suite permet aux utilisateurs de formuler leurs requêtes ou d en suivre l évolution via un portail personnalisable et de gérer les niveaux de services attendus au travers de tableaux de bord personnalisables. LE PILOTAGE DU DATA CENTER Dans le cadre spécifique du pilotage du Data Center, les outils apportent notamment les fonctionnalités suivantes dans le domaine de la virtualisation : supervision dynamique, sans agents, intégrant nativement des protocoles et des moniteurs standardisés ; suivi des performances, des capacités de l infrastructure et des services métiers en temps réel ; analyse, préconisation et optimisation des environnements virtualisés. Les outils permettent également une supervision de l espace de stockage en temps réel afin d isoler les problèmes de performance et de sauvegarde ainsi que de visualiser la topologie et les pics d activité. Enfin, la plateforme d exploitation propose des tableaux de bord consolidés et des vues métiers sur des indicateurs de performances, de tendances et de capacités utilisées. OUTILS DE GOUVERNANCE Pour adresser un reporting de haut niveau permettant une exploitation maîtrisée. Visant à améliorer en permanence les services rendus, la suite d outils de gouvernance permet aussi bien de suivre en temps réel l évolution des SLA contractualisés que d établir des reportings décisionnels et personnalisés selon les profils utilisateurs. redundant Data Center in real time, BRP Data Center synchronized every minute, more reliable centralized backups, etc.) and flexibility (creation of servers on demand, including development, pre-production and production environments), for stable costs. In 2011 we then initiated a study for the hosting of our Data Centers - for production and BRP - taking account of these three challenges. We chose to have our main Data Center hosted, and to co-locate the BRP Data Center with the main site of the ROC human resources at Les Ulis. On the hosting site, we also have a dedicated room for the BRP of the Les Ulis site, and all the doors of the racks have RFID badges to ensure fine-scale traceability. Lastly, we have rebuilt our operating platform, incorporating a suite of flexible and high-performance application tools designed to improve the quality of service supplied by way of an entirely unified IT management environment. (see panel 1 Have you developed resource organization in line with these challenges? Historically, one team managed the entire Data Center, from infrastructure to applications. The growth of the Data Center and the increasing complexity of the technologies has led us to spread the workload across three teams and three on-call shifts in order to guarantee 24/7 availability. In fact, the ROC Data Center has become a client of the ROC for its infrastructures - a global SDM, a Network and Security team, a virtualization and storage team - with, in addition, a team of 10 persons dedicated to systems and applications. It is the supervision tools which make it possible to unify the work of these three teams, since the tools deployed offer visibility into the source of incidents, and highlight the indicators that are approaching their limits. The latest investments of Telindus in the HP software suite make it possible to improve this aspect still further by providing business views and facilities for invoicing the end clients. How have you addressed the Security requirements? Through governance, which serves at one and the same time as a coordination, diagnostic and measuring tool. In a Data Center project, this begins with the identification of the risks and the integration of the availability, integrity and confidentiality requirements linked to the function of the Data Center in the Information System strategy (main production center, BRP/BCP emergency center, data storage center, etc.). The standards and certifications may become a decisive criterion in the final choice of Data Center. Governance establishes a diagnostic that makes it possible to define the organizational and technical Security requirements for the Data Center resource, and ensures the integration of this resource within the existing Security management system. (see panels 2 and 3). «Since 2012, the ROC has managed its Data Center like a client.» «The ROC, the Telindus production center, is operational 24/7.»

15 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 DOSSIER << 15 Comment avez-vous répondu aux exigences de sécurité? Par la gouvernance qui est tout à la fois un outil de coordination, de diagnostic et de mesure. Dans un projet de Data Center, elle commence par l identification des risques et la prise en compte des exigences de disponibilité, d intégrité et de confidentialité (DIC) liées à la fonction du Data Center dans la stratégie du Système d Information, (centre de production principal, centre de secours PRA PCA, centre de stockage de données ). Les normes et certifications peuvent devenir un critère déterminant dans le choix final du Data Center. La gouvernance établit un diagnostic qui permet de définir des exigences de sécurité organisationnelles et techniques pour la ressource Data Center, et elle s assure d intégrer cette ressource au système de management de la sécurité existant. (lire encadrés ❷ et ❸) s ❷ LA GOUVERNANCE, UN OUTIL DE COORDINATION, DE DIAGNOSTIC ET DE MESURE La gouvernance consiste ensuite à s assurer de la mise en place et du suivi des mesures et des actions liées à la ressource Data Center au travers d indicateurs qui couvrent principalement : la sécurité avec les tiers consiste à contractualiser avec le Data Center sur les aspects Sécurité après avoir évalué les risques de catastrophes naturelles, de pollution et de sinistre. La négociation du contrat doit aborder les clauses de responsabilité, de continuité, de confidentialité, de réversibilité, d audit et d évolution du service. L impact business en cas de manquement du tiers doit être régulièrement évalué. la sécurité environnementale représente un enjeu majeur, le prestataire doit garantir la redondance de l électricité et de la climatisation, la protection anti-incendie et la redondance des liens opérateurs par la fourniture régulière des rapports de maintenance et des rapports de tests. la sécurité physique, il est nécessaire de définir les modalités d intervention des différentes équipes, de contrôler et de tracer les actions, les accès au site, aux salles de machines et aux baies. Il faut enfin s assurer de la traçabilité des équipements en transit. Marion Daridan s Les normes et certifications peuvent devenir un critère déterminant dans le choix final du Data Center. ❸ UNE CERTIFICATION ISO POUR LA DÉMARCHE D AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ La mise en œuvre d un système de management de la sécurité de l information repose sur le principe de l amélioration continue. Elle débute par une analyse de risques reproductible chaque année. Les priorités d actions sont ainsi déterminées et le suivi des objectifs de sécurité et indicateurs de performance associés donnent une vision synthétique de l avancement. Le pilotage de la sécurité est alors affiné et l approche processus apporte un cadre solide permettant de gérer et de planifier les mesures à mettre en place. L audit tierce partie effectué par Bureau Veritas pour Telindus nous apporte une vision externe de notre sécurité IT mise en regard des exigences de la norme. Nous sommes certifiés ISO depuis septembre Cette certification, réévaluée annuellement, nous permet de garantir la mise en œuvre à la fois technique et organisationnelle des meilleures pratiques et assure également l amélioration continue du système et la pérennité de la maîtrise de la sécurité chez Telindus. Pour conclure, quels sont les points majeurs actuels et à venir? L imbrication des technologies et des hommes est forte et cet aspect doit évoluer en parallèle d un focus sur les outils de supervision et d exploitation afin de garder une homogénéité de vision entre les équipes. Comme les services offerts incluent aussi, depuis 2012, des solutions managées (fourniture, hébergement, exploitation d une solution complète en mode Opex), le prochain enjeu est l automatisation du Data Center afin non seulement d être plus agile mais également d améliorer la sécurité en diminuant les risques sur les changements et potentiellement de diminuer le temps passé : les enjeux initiaux ne changent pas! l l l The standards and certifications may become a decisive criterion in the final choice of Data Center. KEY STATS The ROC Data Center has: over 400 servers, 4 operating systems (Windows, Red Hat, Debian, Solaris) and over 50 applications spread across: - security: AD, authentication, OS update, etc. - business: ITSM from BMC, HP suite (NNM, ISPI, SiteScope, Storage Essential, Network Automation), Nagios, Cacti, Racid, Mail Parser - web portal - database (Oracle, SQL). TOOLS DEDICATED TO QUALITY OF SERVICE Our operation platform includes a suite of flexible and high-performance application tools, classified into three functional and complementary building blocks. Supervision tools For optimizing the performance of the Data Center supervision consoles. The suite of supervision tools that we use in the ROC not only enables 24/7 surveillance of an IT infrastructure, but also the supervision of the performance metrics defined in the service plan. Composed of several complementary modules, the supervision tools suite makes it possible to address any type of technology (Security, Network, Data Center and Collaboration, multimanufacturer) or diverse applications by means of a unified console, thereby reducing the diagnostic and troubleshooting time. it service management tools For improving productivity via centralized access to the production console. The IT service management (ITSM) suite provides a global view of all service levels in real time. Developed around the best management practices of the ITIL V3 Information System, the various modules making up the suite are natively integrated with the associated management processes, facilitating dialog between the business units of our clients and Telindus. Furthermore, the suite enables users to formulate their requests and monitor their development via a customizable portal, and manage the expected service levels by means of customizable dashboards. governance tools For addressing high-level reporting, to enable controlled operation. Aimed at permanently improving the services rendered, the governance tool suite makes it possible both to monitor in real time the development of the contractualized SLAs and to draft customized decision-making reports according to the user profiles. data center management In the specific framework of Data Center management, the tools offer in l l l

16 16 >> DOSSIER Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France Comment Telindus pilote les ressources des Data Centers de ses clients Face à la complexité des technologies et à la disponibilité nécessaire pour la délivrance d un service de qualité optimale, il est indispensable d avoir un centre de services dédié aux opérations de gestion du Data Center. Pour répondre à ces enjeux, Telindus a structuré son organisation de ressources du DOC autour de quatre axes fondamentaux. La surveillance Gestion des incidents Définir des métriques de supervision adaptées Établir des procédures de résolution Détecter et résoudre des pannes hardware et software Grâce à cet environnement extrêmement virtualisé et imbriqué, la nécessité de surveiller chaque composant à travers des process éprouvés sur l ensemble de la chaîne technologique (VM, serveur, Infra SAN, etc.) permet de mieux détecter, d analyser plus précisément et de traiter de manière plus réactive l ensemble des incidents pouvant survenir à tout instant. Sans des outils performants et des équipes formées constamment à la complexité de ces briques technologiques, il est impensable de pouvoir tenir des délais d intervention/ résolution en accord avec les taux de disponibilité qui doivent être délivrés aux différentes organisations métiers et aux clients. particular the following features in the area of virtualization: dynamic supervision, without agents, natively integrating standardized protocols and monitors; monitoring performance, infrastructure capacities and business services in real time; analysis, recommendation and optimization of the virtualized environments. The tools also make it possible to supervise the storage space in real time in order to isolate problems of performance and backup, and to visualize the topology and the peaks of activity. Lastly, the operation platform proposes consolidated dashboards and business views of the performance, trend and used capacity indicators. GOVERNANCE: A COORDINATION, DIAGNOSTIC AND MEASUREMENT TOOL Governance then consists in ensuring the implementation and monitoring of measurements and actions linked to the Data Center resource by means of indicators which principally cover the following: security with respect to third parties, which consists in contractualizing with the Data Center the Security aspects after evaluating the risks of natural disasters, pollution and accidents; The contract negotiation must address the clauses of responsibility, continuity, confidentiality, reversibility, audit and service evolution. The Business impact in the event of third-party default must be a regular assessed; environmental Security represents a major challenge, with the service provider having to guarantee the redundancy of the electricity supply and the air-conditioning, fire safety and the redundancy of the operator links through the regular supply of maintenance and test reports; for Physical Security, it is necessary to define the methods of intervention of the various teams, and to control and track actions and access to the site, the machine rooms and the racks. Lastly, it is necessary to ensure the traceability of equipment in transit. ISO CERTIFICATION FOR THE SECURITY IMPROVEMENT APPROACH The implementation of a management system for information security is based on the principle of continuous improvement. It begins with an annual analysis of the reproducible risks. The action priorities are thereby determined, and the tracking of the Security objectives and associated performance indicators provide a summary vision of progress. Security management is then fine-tuned, and the process approach provides a solid framework enabling the management and planning of the measures to be put into place. The third-party audit carried out by Bureau Veritas for Telindus provides us with an outsider s vision of our IT Security vis-à-vis the requirements of the standard. We have been ISO certified since September This certification,

17 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 DOSSIER << 17 Le contrôle Gestion des changements Mesurer la répartition des charges et l impact dû aux changements Établir des processus de répétabilité et de traçabilité des opérations Effectuer des modifications sur l infrastructure Le contrôle, quant à lui, met l accent sur la nécessité de maîtriser pleinement les environnements de production, depuis une demande de provisioning standard, en passant par l installation d une nouvelle application ou encore par la conduite d un projet majeur pour le changement de l architecture SAN, par exemple. Ces changements sont réalisés dans le respect des processus ITIL V3 et de sécurité ISO C est grâce à des reportings réguliers sur l activité que les changements non standards sont soumis à notre comité d approbation (CAB) puis synchronisés avec les autres services fonctionnels ou opérationnels afin de traiter les besoins d évolutions futures et les anticiper au mieux. LE ROC EN PRATIQUE Le Remote Operations Center (ROC), qui prend en charge la production des services d exploitation de Telindus, s appuie sur un Data Center pour l ensemble des outils logiciels nécessaires aux services de supervision et d exploitation de ses clients. Le Data Center du Roc est depuis 2012 géré comme un client. La tâche est répartie entre les équipes, NOC/SOC, DOC et Système et Applicatif. Cette organisation permet, grâce à une délégation maîtrisée, de faire face à la complexité croissante de l infrastructure. l l l which is reevaluated annually, allows us to guarantee the implementation, both technical and organizational, of best practices, and also ensures the continuous improvement of the System and the sustainability of Security management at Telindus. How Telindus manages the resources of its clients Data Centers Faced with the complexity of the technologies and the necessary availability for delivering an optimal quality service, it is vital to have a service center dedicated to the management operations of the Data Center. To address these challenges, Telindus has structured its DOC resources organization along four fundamental lines: SURVEILLANCE Backed by this extremely virtualized and embedded environment, the need to monitor each component via tried-andtested processes over the entire technological chain (VM, server, Infra SAN, etc.) makes it possible to detect more efficiently, analyze more precisely and process more reactively all incidents that may occur any time. Without high-performance tools and teams constantly receiving training in the complexity of the technological building blocks, it would be inconceivable that the intervention/resolution deadlines could be respected in line with the availability rates that need to be guaranteed to the various business organizations and clients. CONTROL Control places the accent on the need to fully manage the production environments, from a standard provisioning request through the installation of a new application, or through managing a major project for changing the SAN architecture, for example. These changes are carried out in compliance with the ITIL V3 and Security processes. It is by means of regular activity reports that non-standard changes are submitted to our approval committee, then synchronized with the other functional or operational services in order to process the requirements for future developments and anticipate them as best possible. ANTICIPATION Anticipation in a virtualized infrastructure is the key to serenely maintaining the infrastructure in operational condition. This capacity management approach is manifested by the possibility of analyzing the current resources and anticipating their development in line with future business requirements. It is by means of this rigorous analysis, via dashboards, of the system resources and via this permanent evaluation that it is possible to guarantee the precise requisite capacity at the optimum operating cost for the client. It is the association of resource optimization technologies (thin provisioning) and the customer empowerment approach vis-à-vis the service costs (consumption/order ratio) l l l

18 18 >> DOSSIER Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France L anticipation Gestion des capacités Analyser l utilisation des ressources Évaluer leur adéquation avec les exigences métiers Préconiser des évolutions Ajuster la capacité requise pour les besoins métiers L anticipation dans une infrastructure virtualisée est la clef de voûte d un maintien en condition opérationnelle des plus sereins. Cette démarche de gestion capacitaire se traduit par la possibilité à analyser les ressources en cours et à anticiper leur évolution en adéquation avec les futures exigences métiers. C est par cette analyse rigoureuse via des tableaux de bord sur les ressources systèmes et par cette évaluation permanente que l on peut garantir la juste capacité requise au meilleur coût de fonctionnement pour les clients. C est l association des technologies d optimisation des ressources («thin provisioning») et l approche de responsabilisation client des coûts de service (ratio consommé/commandé) qui permettent d optimiser au global les coûts de gestion d infrastructures et d améliorer les ratios financiers (prix à la VM). Les rapports d utilisation de ces ressources permettent ensuite à la DSI de refacturer aux différentes entités les capacités réellement utilisées. La prévision d utilisation des ressources montre l adéquation (et souvent la prochaine inadéquation!) entre ce que le Data Center est en capacité de fournir et les besoins actuels et futurs. En effet, l analyse statistique et l interpolation de métriques telles que l utilisation et la performance du stockage, la charge processeur et mémoire permettent une projection dans le temps. Ces courbes peuvent ensuite être présentées lors de comités de pilotage, afin de justifier un éventuel investissement et commencer un cycle d approvisionnement matériel. L organisation des ressources Client Assurer la gestion des ressources et de la capacité Infrastructures et applications Anticipation Surveillance Organisation des ressources Contrôle La vision de Telindus pour l exploitation maîtrisée du Data Center. The Telindus vision for controlled operation of the Data Center. DOC 24/7 Au final, le pilotage d une infrastructure aussi complexe qu un Data Center virtualisé nécessite une véritable organisation structurée autour de process et d outils bien définis et des experts dévoués à la maîtrise et au maintien opérationnel de ces architectures. C est ainsi que l on peut garantir aux clients un long vol en toute sécurité et sérénité. n hervé le coustumer, directeur support et services managés luc piaton, directeur du roc marion daridan, directrice qualité, sécurité et environnement danièle lepeltier-parrot, directrice marketing support & services managés marc entrevan, responsable de production de services doc florence nollet-le noan, rssi Y A-T-IL UN PILOTE DANS L AVION? Malgré le sérieux des enjeux liés au Data Center, cette boutade n est pas sans raison. En effet, un bâtiment aussi complexe volant à pieds sans commandant de bord C est la perdition assurée à tous les postes! Sans pousser aussi loin la comparaison sur l ensemble des éléments d un Super Jumbo, il s agit bien là de présenter l intérêt du bon pilotage des ressources qui composent cette super structure représentée par le Data Center. that make it possible to optimize globally the infrastructure management costs and to improve the financial ratios (price per VM). The usage reports for these resources then make it possible for the CISO to invoice internally the various entities for the capacities actually used. The resource usage forecast demonstrates the match-up (and often the imminent failure to match up!) between what the Data Center is capable of providing and the current and future needs. Indeed, statistical analysis and the interpolation of metrics such as storage use and performance, processor load and memory make it possible to project into the future. These graphs can then be presented to the steering committee, in order to justify any possible investment and begin an equipment provisioning cycle. ORGANIZING RESOURCES Ultimately, the management of an infrastructure as complex as a virtualized Data Center requires a truly structured organization built around well-defined processes and tools and experts devoted to the management and operational maintenance of these architectures. It is in this way that it is possible to provide clients with the guarantee of lasting Security and peace of mind. THE ROC IN PRACTICE The Remote Operations Center (ROC), which handles the production of Telindus operation services, draws on a Data Center for all the software tools necessary for the supervision and operation services of its clients. The Data Center of the ROC has been managed, since 2012, as a client. The task is distributed between the NOC/SOC, DOC and System and Application teams. This organization makes it possible, thanks to managed delegation, to face up to the growing complexity of the infrastructure. IS THERE A PILOT IN THE COCKPIT? However serious the challenges associated with the Data Center, this quip is worthy of scrutiny nonetheless. Just imagine something as complex as an aircraft flying at 35,000 feet with no-one at the helm: everyone aboard would be doomed! Without over-egging the comparison with everything that goes into the likes of a Super Jumbo, this does highlight the interest in correctly managing the resources that make up the super structure that is the Data Center. hervé le coustumer, director support and managed services luc piaton, director of the roc marion daridan, quality, security and environment director danièle lepeltier-parrot, director marketing support & managed services marc entrevan, production manager doc services florence nollet-le noan, ciso

19 Telindus France Mars 2014 Business Connect n 22 PARTENAIRES << 19 s Blue Coat instaure une nouvelle approche de protection contre les menaces avancées Avec l annonce de l ATP Lifecycle, c est une véritable rupture technologique que Blue Coat apporte au marché de la Cybersécurité. MALGRÉ LES TECHNOLOGIES DE PROTECTION et de détection installées dans les entreprises, force est de constater qu elles sont toujours attaquées. Le déploiement en mode silos rend les infrastructures de moins en mois pertinentes face aux attaques ciblées. L Advanced Threat Protection Lifecycle est au contraire un cercle vertueux dans lequel chacune des trois étapes de protection contre les menaces avancées protection contre les menaces connues, détection des menaces inconnues et solution de remédiation vont pouvoir bénéficier les unes des autres. L ATP Lifecycle est également une infrastructure ouverte à un écosystème capable de gérer 100 % des trafics des plus grandes organisations du monde. C est également une solution qui permet d adresser efficacement la problématique de sécurité que représentent les flux SSL chiffrés (20 à 40 % des flux). Protection contre les menaces connues Le ProxySG va protéger l entreprise contre un accès volontaire ou involontaire aux ressources Internet infectées. C est le Global Intelligence Network (ex-webpulse) qui permet à plus de 89 millions d utilisateurs issus de plus de 85 % des Fortune 500 de partager leur expérience en termes de découverte de menaces sur la toile. Blue Coat a également annoncé mi-janvier le Content Analysis System. Cette Appliance, alimentée par le ProxySG avec uniquement les contenus des pages web supposées saines, utilise d abord une liste blanche des contenus connus et sains, afin de valider plus de 40 % des objets à la vitesse du câble. Elle permet également l utilisation de deux moteurs antiviraux qui, fonctionnant en parallèle, optimiseront la détection des menaces connues. Protection contre les menaces inconnues Le Malware Analysis System, issu du rachat de la société Norman Shark, va permettre au travers des technologies de Sandboxing et d IntelliVM d exécuter les codes dans un environnement virtuel, d analyser leur comportement et de découvrir les menaces ciblées ou inconnues. L intégration entre le Malware Analysis System (M.A.S.) et le Content Analysis System (C.A.S.) va garantir la performance. Seuls les objets pour lesquels le C.A.S. n aura pas su prendre de décision seront envoyés au M.A.S., pour analyse. De plus, et afin que ce qui était inconnu devienne immédiatement connu, les décisions prisent par le Sandboxing sont remontées dans le C.A.S. afin d éviter une multiple analyse du même objet. Remédiation et résilience L ATP Lifecycle c est, pour finir, l intégration de la technologie de Big Data de la société Solera Networks rachetée par Blue Coat en mars dernier. Elle agit comme une caméra de vidéosurveillance et va permettre à l entreprise de «revivre» le réseau tel qu il était avant, pendant et juste après une attaque. L interaction entre le Sandboxing et la Security Analytics Platform va permettre de faciliter la recherche de l aiguille qu est une attaque dans les milliers de bottes de foin que représente le Big Data du trafic réseau. n Blue Coat et Check Point renforcent leur partenariat Check Point va distribuer la plateforme X-Series de Blue Coat. Celle-ci virtualise l infrastructure de sécurité au sein d un même châssis, pour consolider les applications et supprimer une partie du matériel. Elle exécute les applications de sécurité d éditeurs tels que Check Point, McAfee, Sourcefire et Imperva. BLUE COAT AND CHECK POINT UNDERPIN THEIR PARTNERSHIP Check Point will distribute the X-Series platform from Blue Coat. This virtualizes the Security infrastructure in a single chassis, in order to consolidate applications and eliminate some of the hardware. It executes Security applications from vendors such as Check Point, McAfee, Sourcefire and Imperva. En intégrant les différentes technologies issues de ses acquisitions, Blue Coat a développé le concept de l Advanced Threat Protection Lifecycle qui constitue une parade contre les menaces connues et inconnues. By integrating the various technologies issuing from its acquisitions, Blue Coat has developed the concept of the Advanced Threat Protection Lifecycle, which constitutes a defense against known and unknown threats. Blue Coat unveils a new approach to protection against advanced threats Despite the protection and detection technologies installed in companies, the fact remains that they continue to sustain attacks. Deployment in «silo»- mode makes the infrastructures less and less relevant when faced with targeted attacks. Advance Threat Protection Lifecycle is, by contrast, a virtuous circle in which each of the three stages of protection against advanced threats - protection against known threats, detection of unknown threats and remediation solution - will be able to benefit mutually from each other. ATP Lifecycle is also an infrastructure that is open to an ecosystem capable of managing 100% of the traffic of the biggest organizations in the world. It is also a solution that makes it possible to address efficiently the problem of Security as represented by encrypted SSL streams (20 to 40% of all data streams). Protection against known threats ProxySG will protect the company against deliberate or involuntary access to infected Internet resources. It is the Global Intelligence Network (ex-webpulse) which enables over 89 million users from over 85% of the Fortune 500 companies to share their experiences with regard to the discovery of threats on the Web. Blue Coat also unveiled in mid-january the Content Analysis System. This Appliance, supplied by the ProxySG exclusively with the contents of supposedly healthy web pages, uses first of all the whitelisting of known and healthy contents, in order to validate over 40% of the objects at cable speeds. It also enables the use of dual anti-malware signature databases which, working in parallel, optimize detection of known threats. Protection against unknown threats The Malware Analysis System, generated from the takeover of Norman Shark, will make it possible by means of sandboxing and IntelliVM technologies to execute codes in a virtual environment, analyze their behavior and discover the targeted or unknown threats. The integration of the Malware Analysis System (M.A.S.) with the Content Analysis System (C.A.S.) will ensure guaranteed performance. Only the objects for which the C.A.S. has not been able to make a decision will be sent to the M.A.S. for analysis. Furthermore, and so that what was unknown becomes immediately known, the decisions made by the sandboxing are transferred to the C.A.S. in order to avoid multiple analysis of the same object. Remediation and resilience ATP Lifecycle includes, lastly, the integration of the Big Data technology of Solera Networks, a company taken over by Blue Coat in March of last year. It acts like a video-surveillance camera, to enable companies to «replay» the network as it was before, during and just after an attack. The interaction between the sandboxing and the Security Analytics Platform will make it possible to facilitate the search for the threat-needle in the Big Data-haystack of network traffic.

20 20 >> PARTENAIRES Business Connect n 22 Mars 2014 Telindus France La solution d infrastructure convergée de VCE prête à l emploi Grâce à VCE, l entreprise gagne du temps en installation et en exploitation de ses infrastructures informatiques, ce qui lui permet de se concentrer sur l essentiel ses applications! s VCE (VIRTUAL COMPUTING ENVIRONMENT COMPANY), formée par Cisco, EMC 2, VMware et Intel, est née pour simplifier la mise en place et l administration des infrastructures informatiques des entreprises en proposant une solution prête à l emploi. Le produit phare est le Vblock, un boîtier tout en un contenant l ensemble des éléments constituant une infrastructure générique de Data Center, c est-à-dire, le stockage, les serveurs, le réseau et la couche de virtualisation. Dès qu une entreprise commande un Vblock, le produit est manufacturé en usine, conformément aux préconisations d architectures de Telindus, partenaire historique de VCE, pour être déployé en quelques jours dans l environnement du client final. Le système est utilisable sans délai comme environnement de production. L intégrateur assure aussi le transfert de connaissances auprès du client ainsi que d autres prestations demandées par le client. Le Vblock est ainsi prêt à l emploi. «Il ne s écoule pas plus de quarante-cinq jours entre le moment de la commande et celui de la mise en production, au lieu d un cycle de plusieurs mois dans une configuration classique, en silos, où chaque élément doit être installé et configuré séparément», déclare Olivier Bernard, chez VCE. Ce gain de temps peut être mis à profit par les équipes informatiques pour se consacrer à leur cœur de métier : le déploiement d applications et la création de nouveaux services.» Facilité d emploi Un autre avantage de la solution Vblock réside dans son adaptabilité. Le client peut lui-même facilement adapter la configuration à ses besoins et ses applications. Il est également possible de confier la gestion du système à Telindus dans le cadre de ses offres managées. Cela permet à l entreprise de caler ses ressources au plus près du cycle de vie des applications d un côté, et de l infrastructure, de l autre. Les entreprises disposant souvent déjà d une infrastructure, Vblock leur simplifie la mise en œuvre de nouveaux services, tels que le passage à Exchange, les Communications Unifiées ou la virtualisation du poste de travail. Le retour rapide sur investissement de la solution VCE est une conséquence de cette simplicité et de cette efficacité. «Par la suite, séduites par la souplesse et la facilité d emploi de notre solution, les entreprises l adoptent lors du renouvellement de leurs équipements,» constate Olivier Bernard. «Au moment de la préparation d une plateforme, nous prenons également en compte les besoins futurs exprimés dans le schéma directeur. L entreprise les met en œuvre lorsqu elle le souhaite. Cette évolution est effectuée par Telindus en toute sécurité. Il est également possible de fournir dès l installation initiale des ressources supplémentaires, tant qu elles ne sont pas en service, elles ne seront pas facturées.» La gamme Vblock couvre toutes les catégories d entreprises. Certaines préfèrent disposer de plusieurs petits Vblocks. Il est possible de les interconnecter en grappes. Mais, d un point de vue logique, elles ne constituent qu une seule unité d infrastructure prise en compte par le logiciel de gestion. D autres préfèrent un Vblock plus gros pour leur offrir plus de souplesse. Enfin, plusieurs Vblocks peuvent être installés sur des sites distants, l un étant le backup de l autre. S ils sont synchronisés en mode miroir, la continuité de service est automatiquement assurée. n Les boîtiers tout en un (stockage, serveurs et réseau) de la société VCE. The all-in-one units (storage, servers and network) from VCE. Une solution déployée dans le monde entier Créée en fin 2010, VCE emploie 1500 personnes. Son siège se trouve à Dallas (Texas) et elle possède deux sites de production, l un près de Boston et l autre à Cork (Irlande). La société est présente dans de nombreux pays d Europe, dont la France, ainsi qu au Moyen-Orient et en Afrique du Sud. Ses systèmes sont déployés dans l ensemble du monde. A SOLUTION DEPLOYED THE WORLD OVER Founded in late 2010, VCE employees 1500 people. Its head office is in Dallas (Texas) and it has two production sites: one near Boston and the other in Cork (Ireland). The company is present in many countries of Europe, including France, along with the Middle East and South Africa. Its systems are deployed all around the world. The converged infrastructure solution from VCE VCE (Virtual Computing Environment Company), formed by Cisco and EMC 2 with investments from VMware and Intel, is the leader in converged cloud infrastructure systems. Through Vblock Systems it provides an optimised information technology system that accelerates the adoption of converged infrastructure and cloud-based computing models. Seamlessly integrating bestin-class compute, network, and storage technologies from industry leaders Cisco, EMC 2, and VMware, Vblock Systems provide dynamic pools of resources that can be intelligently provisioned and managed to address changing demands and fleeting business opportunities. As soon as a company orders a Vblock, the product is manufactured in the factory, in line with the structural design recommendations of Telindus, an historic partner of VCE, for deployment within a matter of days in the environment of the client. The system is immediately usable as a production environment. The integrator also handles the transfer of know-how to the client,and any other services requested by the client. The Vblock comes therefore ready- for-use. «No more than 45 days elapse between it being ordered and it going into production, as opposed to a cycle of several months in a classic configuration, in silos, where each element needs to be installed and configured separately,» declares Olivier Bernard of VCE. «This time-saving can be leveraged by the IT teams in order to concentrate on their core business: the deployment of applications and creation of new services.» Ease-of-use Another advantage of the Vblock solution resides in its adaptability. Clients can easily adapt configuration themselves to their needs and applications. It is also possible to assign the management of the system to Telindus in the framework of its managed solutions. This allows companies to match up their resources most precisely to the lifecycle of applications on the one hand, and the infrastructure on the other. Companies often already possess an infrastructure, and Vblock makes it easier for them to implement new services,such as the transition to Exchange, Unified Communications or workstation virtualization. The rapid ROI for the VCE solution is a consequence of this simplicity and efficiency. «Subsequently, won over by the flexibility and ease-of-use of our solution, companies adopt it when renewing their equipment,» notes Olivier Bernard. «When preparing a platform, we also take into account the future needs expressed in the master plan. The company can then implement them whenever it wishes. This upgrade is carried out by Telindus in complete security. It is also possible to provide as from the initial installation supplementary resources, and as long as they re not in service they will not be invoiced.» The Vblock covers all enterprise categories. Certain customers prefer to have several small Vblocks. It is possible to interconnect them in clusters. Yet, from a logical point of view, they only constitute a single unit of infrastructure when taken into account by the management software. Others prefer a larger Vblock for greater flexibility. Lastly, several Vblocks may be installed on remote sites, with one backing up the other. If they are synced in mirror mode, service continuity is automatically assured. «Vblock Systems represent the next evolution of IT one that unleashes simplicity by delivering the extraordinary efficiency and business agility of virtualization and cloud computing.» concluded Olivier Bernard.

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

Les marchés Security La méthode The markets The approach

Les marchés Security La méthode The markets The approach Security Le Pôle italien de la sécurité Elsag Datamat, une société du Groupe Finmeccanica, représente le centre d excellence national pour la sécurité physique, logique et des réseaux de télécommunication.

Plus en détail

GLOBAL COMPACT EXAMPLE

GLOBAL COMPACT EXAMPLE GLOBAL COMPACT EXAMPLE Global Compact Good Practice GROUPE SEB 2004-2005 1/4 FIRM: GROUPE SEB TITLE: GROUPE SEB Purchasing Policy contributing to sustainable development GC PRINCIPLES taken into account:

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Audio and Web Conferencing services. Orange Business Services. Web Conferencing

Audio and Web Conferencing services. Orange Business Services. Web Conferencing Audio and Web Conferencing services Orange Business Services Web Conferencing web conferencing completely integrated audio and web services conference availability 24hrs/7days up to 100 participants complete

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Un Groupe organisé autour d un concept «Full Service» A GROUP ORGANISED IN A FULL SERVICE CONCEPT

Un Groupe organisé autour d un concept «Full Service» A GROUP ORGANISED IN A FULL SERVICE CONCEPT Le groupe PARIS AXE COSMÉTIQUE PARISAXE COSMETIC GROUP Créé en 1999, PARIS AXE COSMÉTIQUE est aujourd hui un Groupe leader, acteur majeur du secteur de la Beauté. Il est composé de deux activités principales

Plus en détail

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere La Poste choisit l'erp Open Source Compiere Redwood Shores, Calif. Compiere, Inc, leader mondial dans les progiciels de gestion Open Source annonce que La Poste, l'opérateur postal français, a choisi l'erp

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

Introduction. Règlement général des TPs - Rappel. Objectifs du cours. Génie logiciel. Génie logiciel

Introduction. Règlement général des TPs - Rappel. Objectifs du cours. Génie logiciel. Génie logiciel Introduction Génie logiciel Philippe Dugerdil Génie logiciel «The disciplined application of engineering, scientific and mathematical principles, methods and tools to the economical production of quality

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA

TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: TRADITIONAL ARCHTECTURE AND URBANISM: CURRICULA AND TRAINING COURSE DEVELOPMENT-TAUMA 2010-1-TR1-LEO05-16787

Plus en détail

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information

The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance. Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information The managing Information system (S.I.D.) of the Civil Servants Health Insurance Mutualité Fonction Publique - Direction des Systèmes d Information Joseph GARACOITS - Isabelle RICHARD France Intervention

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France. Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT

Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France. Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT Huguette RANC Directeur, SOA et WebSphere IBM France Cyril DHENIN Journaliste, Animateur TV4IT Un évènement décentralisé : NICE (La Gaude) BORDEAUX PARIS Session Multiplex NANTES LYON LILLE Agenda 15:30

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT Règles générales La présence aux séances d enseignement des modules choisis est obligatoire. Chaque module comporte des séances de travail encadrées et non encadrées

Plus en détail

DOCUMENT DE SYNTHESE

DOCUMENT DE SYNTHESE E L A B O R A T I O N D U N P R O C E S S DE P I L O T A G E ET DE S U I V I Société d accueil : ELAN, MANAGEMENT DE PROJETS PFE présenté par : FOURREY Maxime Tuteur industriel : M. Julien DUBREUIL, Responsable

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences

Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences Product Platform Development: A Functional Approach Considering Customer Preferences THÈSE N O 4536 (2009) PRÉSENTÉE le 4 décembre 2009 À LA FACULTé SCIENCES ET TECHNIQUES DE L'INGÉNIEUR LABORATOIRE DES

Plus en détail

European Business to Business Sales Institute

European Business to Business Sales Institute European Business to Business Sales Institute FR/05/B/P/PP-152044 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2005 European Business to Business Sales Institute FR/05/B/P/PP-152044 Type de Projet:

Plus en détail

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000

Experiences TCM QUALITY MARK. Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 TCM QUALITY MARK Jean-Marc Bachelet Tocema Europe workshop 4 Project management Management systems ISO 9001 ISO 14001 ISO 22000 + lead auditors for certification bodies Experiences Private and state companies,

Plus en détail

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi

companies FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE May 30th, 2013 Département de la solidarité et de l'emploi FEDERAL BILINGUAL VET DIPLOMA IN COMMERCE A new offer adapted to English speaking companies May 30th, 2013 19.06.2013 - Page 1 SWISS PILOT PROJECT DEVELOPED IN GENEVE Project from the Swiss Confederation

Plus en détail

luxury training & coaching Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel -

luxury training & coaching Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel - Le Luxe, ce n est pas le contraire de la pauvreté mais celui de la vulgarité. - Coco Chanel - luxury training & coaching Expert en qualité de service... Nos Objectifs Our Objectives Développer la qualité

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive

Service management. Transforming the IT organization and driving it across the enterprise. Carlo Purassanta. Integrated Technology Services Executive Service management Transforming the IT organization and driving it across the enterprise Carlo Purassanta Integrated Technology Services Executive IBM Global CEO Study L entreprise du futur The study Core

Plus en détail

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud

L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Information aux medias Saint-Denis, France, 17 janvier 2013 L année du Cloud : De plus en plus d entreprises choisissent le Cloud Des revenus liés au Cloud estimés à près d un milliard d euros d ici 2015

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique

Logiciels pour l'industrie pharmaceutique CIS Valley Logiciels pour l'industrie pharmaceutique La gamme Pharma Valley The PHARMA Valley range L'industrie pharmaceutique est confrontée à un enjeu stratégique majeur : les exigences toujours plus

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Smile Mobile Dashboard

Smile Mobile Dashboard Smile Mobile Dashboard 1. Magento Extension The iphone and Android applications require access to data from your Magento store. This data is provided through an extension, available on Magento Connect

Plus en détail

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation

Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation Institut d Acclimatation et de Management interculturels Institute of Intercultural Management and Acclimatisation www.terresneuves.com Institut d Acclimatation et de Management interculturels Dans un

Plus en détail

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting Olivier Elluin Agenda Contrôle Interne et Gouvernance IT Lotus Business Control and Reporting Besoins Fonctions Générales Présentation

Plus en détail

Software Design Description

Software Design Description Software Design Description ABSTRACT: KEYWORDS: APPROVED: AUTHOR PROJECT MANAGER PRODUCT OWNER General information/recommendations A SDD provides a representation of a software system created to facilitate

Plus en détail

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection AAA travaille dans le secteur aéronautique sur l'industrialisation, l'ingénierie de fabrication, la production, les activités d'inspection des appareils et la formation, sur appareil, sous-ensemble ou

Plus en détail

Courses on Internal Control and Risk Management. September 2010

Courses on Internal Control and Risk Management. September 2010 Courses on Internal Control and Risk Management Page 1/5 September 2010 EN VERSION 1. Internal Control Standards for Effective Management - Introduction to Internal Control for all staff This introductory

Plus en détail

ADQ IR Implementation

ADQ IR Implementation ADQ IR Implementation DSNA experience Direction Générale de l Aviation Civile CONTENTS DSNA considerations ADQ objectives The context : a coordinated approach DSNA approach to ADQ implementation The pillars

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN!

MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! AUDITORIUM RAINIER III 16 OCTOBRE 2013 MONACO BUSINESS START, GROW, WIN! UNE VITRINE, DES OPPORTUNITÉS D AFFAIRES... ET UNE FENÊTRE SUR LE MONDE START MONACO BUSINESS est un événement unique pour maximiser

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

UN ENVIRONNEMENT CHINOIS EN PERPÉTUELLE MUTATION Une réglementation évolutive - Fiscalité TVA, Business Tax, récupération de TVA export - Contrôle des changes vers un assouplissement - Charges sociales

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

Politique relative à la formation linguistique en ligne Rosetta Stone. Rosetta Stone Online language training policy

Politique relative à la formation linguistique en ligne Rosetta Stone. Rosetta Stone Online language training policy Rosetta Stone Online language training policy 1. To increase language learning opportunities and provide improved service to families of CF personnel, this online language training is administered by the

Plus en détail

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement Olivier BERNARD, VCE Généralisation des réseaux, suprématie d IP Consumérisation des terminaux informatiques Evolution vers une

Plus en détail

34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr

34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr 34, rue Duranton 75015 Paris Tél. : +33 (0)1 44 26 25 44 Fax : +33 (0)173 72 99 09 contact@objectim.fr www.objectim.fr des projets maîtrisés / the well-managed projects ANALYSER ORGANISER AGIR CONTROLER

Plus en détail

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6 Atelier WaterDiss2.0: Valoriser les résultats de la recherche sur l'eau comme catalyseur de l'innovation. Paris, Pollutec, 1 er Décembre 2011 De 14h à 17h Salle 617 Objectif : L'objectif du projet WaterDiss2.0

Plus en détail

Containers : Outils magiques pour les Devops? OpenNebula et son écosystème pour une infrastructure cloud agile

Containers : Outils magiques pour les Devops? OpenNebula et son écosystème pour une infrastructure cloud agile Containers : Outils magiques pour les Devops? OpenNebula et son écosystème pour une infrastructure cloud agile AGENDA TAS Group REX : OpenNebula Questions TAS GROUP Software company and system integrator

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information

Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Darren Cooper Information Management Consultant, IBM Software Group 1st December, 2011 Le MDM (Master Data Management) Pierre angulaire d'une bonne stratégie de management de l'information Information

Plus en détail

L ORGANISATION, UNE PASSION, UNE VISION... www.iecgroup.org

L ORGANISATION, UNE PASSION, UNE VISION... www.iecgroup.org L ORGANISATION, UNE PASSION, UNE VISION... www.iecgroup.org UN PÔLE DE COmPéTENCES à VOTRE SERVICE Group and Fire Exhibition IEC GROUP Fondée en 2000 à casablanca, IEC Group œuvre à conforter son positionnement

Plus en détail

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse

Protection des Données : CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse Protection des Données : L archétype du projet paradoxal CUSI, le 27 Mars 2013 Présenté par Patrick Régeasse ToC - Agenda 1 Projet Paradoxal? 2 3 4 Les raisons d un capital risque élevé Les Facteurs Clefs

Plus en détail

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013

Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Discours de Eric Lemieux Sommet Aéro Financement Palais des congrès, 4 décembre 2013 Bonjour Mesdames et Messieurs, Je suis très heureux d être avec vous aujourd hui pour ce Sommet AéroFinancement organisé

Plus en détail

Clarion Suites Cannes Croisette HHHH. la rochelle porte de Genève

Clarion Suites Cannes Croisette HHHH. la rochelle porte de Genève Clarion Suites Cannes Croisette HHHH cannes NICE p a r is la rochelle porte de Genève É V I AN A n n e c y NEHô-GROUP NEW HOTEL MANAGEMENT La force du NEHÔ-GROUP est d être né d une volonté commune et

Plus en détail

UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui)

UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui) UC² : Le poste de travail du futur (disponible aujourd hui) Vincent Perrin IT Specialist, Lotus SWG Jean-Jacques Chung IT Architect, IBM Integrated Communications Services Pierre Fleischmann Offering Manager,

Plus en détail

M I S E E N P L A C E D U N O U T I L D E M A N A G E M E N T D E P R O J E T

M I S E E N P L A C E D U N O U T I L D E M A N A G E M E N T D E P R O J E T M I S E E N P L A C E D U N O U T I L D E M A N A G E M E N T D E P R O J E T F A C I L I T A N T L A G E S T I O N C O N T R A C T U E L L E Q U O T I D I E N N E D U M A I T R E D O E U V R E D E X E

Plus en détail

Relions les hommes à l entreprise Linking people to companies

Relions les hommes à l entreprise Linking people to companies Relions les hommes à l entreprise Linking people to companies Concevoir et commercialiser des logiciels d infrastructure Designing and selling infrastructure software CORPORATE «La capacité de MediaContact

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Presentation and snapshot of achieved work FLEXIPAC meeting Bertrand Cornélusse, University of Liège December 2014 1 P L

Plus en détail

3. Prepare and administer the Campus annual operating and capital budgets.

3. Prepare and administer the Campus annual operating and capital budgets. Posting number: 14-129 Title: Campus: Coordinator, Administrative Services St. Lawrence Campus Champlain Regional College requires the services of a COORDINATOR, ADMINISTRATIVE SERVICES for a regular full-time

Plus en détail

Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique?

Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique? Conférence Perspectives pour une nouvelle Agence Méditerranéenne de la Logistique? Mardi 3 juin 2014 Younes TAZI Directeur Général Agence Marocaine de Développement de la Logistique younes.tazi@amdl.gov.ma

Plus en détail

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite

Networking Solutions. Worldwide VSAT Maintenance VSAT dans le Monde Entretien. Satellite Communications Les Communications par Satellite www.dcs-eg.com DCS TELECOM SAE is an Egyptian based Information Technology System Integrator company specializes in tailored solutions and integrated advanced systems, while also excelling at consulting

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A

Florida International University. Department of Modern Languages. FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Florida International University Department of Modern Languages FRENCH I Summer A Term 2014 FRE 1130 - U01A Class time: Monday, Tuesday, Wednesday, Thursday; 6:20 P.M. - 9:00 P.M. Instructors: Prof. Jean-Robert

Plus en détail

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission

Nos Métiers. Historique. Notre Vision. Notre Mission Historique 1958 : Création de la SMMO : Minoterie de blé tendre à Oujda. Première minoterie cotée en bourse entre 1972 et 1980. 1989 : Création de la société COPATES ; première unité industrielle de production

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

CEISAR Survey on IT education

CEISAR Survey on IT education CEISAR Survey on IT education Objectives In June 2007, the CEISAR conducted a survey to understand what company needs are in terms of training on Computer Science and Management of IS. Our objective was

Plus en détail

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center

IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center IT-Call - formation intégrée pour l'employabilité des personnes handicapées efficace en tant que représentants Call Center 2008-1-TR1-LEO04-02465 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: IT-Call

Plus en détail

UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON...

UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON... UN PEU DE VOTRE CŒUR EST TOUJOURS À LYON... A PIECE OF YOUR HEART IS FOREVER IN LYON... Diplômé(e)s et futur(e)s diplômé(e)s, les moments passés sur le campus d EMLYON ne s oublient pas... Etre membre

Plus en détail

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves

Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Les licences Creative Commons expliquées aux élèves Source du document : http://framablog.org/index.php/post/2008/03/11/education-b2i-creative-commons Diapo 1 Creative Commons presents : Sharing Creative

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions

Technical Capability in SANRAL. Les compétences et capacités techniques du SANRAL. Solutions. Les solutions Technical Capability in SANRAL Les compétences et capacités techniques du SANRAL Solutions Les solutions 2 3 2007 SANRAL 2007 SANRAL Continuous change Integrated, systemic solutions Global focus Multiple

Plus en détail

Toute une palette de compétences et de personnalités pour vous accompagner. A large palette of competencies and personalities to accompany you.

Toute une palette de compétences et de personnalités pour vous accompagner. A large palette of competencies and personalities to accompany you. Toute une palette de compétences et de personnalités pour vous accompagner. A large palette of competencies and personalities to accompany you. Expertise comptable / Certified accountancy Social / Social

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION

TABLE DES MATIERES A OBJET PROCEDURE DE CONNEXION 1 12 rue Denis Papin 37300 JOUE LES TOURS Tel: 02.47.68.34.00 Fax: 02.47.68.35.48 www.herve consultants.net contacts@herve consultants.net TABLE DES MATIERES A Objet...1 B Les équipements et pré-requis...2

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0 Date: 9/11/2015 contact@crmconsult.fr Page 1 / 10 Table des matières 1 SUGARPSHOP : SCHEMA... 3 2 PRESENTATION... 4 3 SHOPFORCE WITH SCREENSHOTS... 5 3.1 CLIENTS... 5 3.2 ORDERS... 6 4 INSTALLATION...

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal

Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal IBM 2015 App Days Amphithéatre Blaise Pascal Comment concevoir et réaliser des applications mobiles combinant l'iot et le cognitif? Erwan Maréchal Appli Single Page : le concept du «Single Page App» Qu

Plus en détail

MPLS, GMPLS et NGN. Sécurité MPLS. Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr. Ingénierie Conseils Services Télécommunications

MPLS, GMPLS et NGN. Sécurité MPLS. Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr. Ingénierie Conseils Services Télécommunications MPLS, GMPLS et NGN Sécurité MPLS Jacques BAUDRON ixtel octobre 2009 jacques.baudron@ixtel.fr 1 Contents Treats Requirements VPN Attacks & defence 3 8 14 19 2 3 Threats Threats Denial of service Resources

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique.

Réussir en Afrique. Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. Réussir en Afrique Travaillons main dans la main à la réussite de vos investissements en Afrique. 1 2 Le Cabinet CBI, dirigé par Ousmane H. Guedi vous accompagne dans votre conquête du marché africain,

Plus en détail

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How

The ISIA Minimum Standard. Why, What, How The ISIA Minimum Standard Why, What, How Budapest 10-11 October 2011 Vittorio CAFFI 1 Questions to address Why a Minimum Standard? Who is concerned? When has to be implemented? What is it? How can it be

Plus en détail

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil.

Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development. Bil. A usage officiel/for Official Use C(2006)34 C(2006)34 A usage officiel/for Official Use Organisation de Coopération et de Développement Economiques Organisation for Economic Co-operation and Development

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015

Miroir de presse. International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Miroir de presse International Recruitment Forum 9-10 mars 2015 Contenu 1. L Agefi, 9'510 ex., 02.03.2015 2. Market, online, 12.3.2015 3. Studyrama, online, 13.3.2015 4. Venture Magazine, online, 15.3.2015

Plus en détail