Mesure des efforts d un compacteur en vibration. Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesure des efforts d un compacteur en vibration. Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005"

Transcription

1 Mesure des efforts d un compacteur en vibration Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005

2 Mesure des efforts d un compacteur en vibration Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005

3 Introduction Présentation du compacteur Existant Modélisation du compacteur Modélisation DHM complète Modélisation DHM d une bille Identification Validation de la méthode sur chantier Conclusion

4 Introduction Contexte : Modernisation de l execution des chantiers routiers. Historique : La force totale appliquée Modélisation et identification dynamique des engins de construction des routes Modélisation dynamique d un compacteur avec balourd Objectif : Estimer les efforts de contact entre un compacteur et le matériau compacté

5 Introduction Présentation du compacteur Existant Modélisation du compacteur Modélisation DHM complète Modélisation DHM d une bille Identification Validation de la méthode sur chantier Conclusion

6 Un compacteur tandem vibrant

7 A quoi ça sert?

8 A Compacter des matériaux granulaires A quoi ça sert?

9 A quoi ça sert? A Compacter des matériaux granulaires Transmettre des sollicitations au matériau

10 A quoi ça sert? A Compacter des matériaux granulaires Transmettre des sollicitations au matériau Réarranger les grains du matériau

11 A quoi ça sert? A Compacter des matériaux granulaires Transmettre des sollicitations au matériau Réarranger les grains du matériau Réduire le volume occupé par le matériau

12 A quoi ça sert? A Compacter des matériaux granulaires Transmettre des sollicitations au matériau Réarranger les grains du matériau Réduire le volume occupé par le matériau Améliorer les caractéristiques mécaniques du matériau

13 Comment ça marche?

14 Comment ça marche? Engin de masse importante (plusieurs tonnes) : Charge statique

15 Comment ça marche? Engin de masse importante (plusieurs tonnes) : Charge statique Système vibrant : Charge dynamique

16 Comment ça marche? Engin de masse importante (plusieurs tonnes) : Charge statique Système vibrant : Charge dynamique Objectif : Estimer les efforts de contact entre le compacteur et le matériau

17 Un compacteur tandem vibrant : Le CB544

18 Un compacteur tandem vibrant : Le CB544 Masse opérationnelle Masse au cylindre avant Masse au cylindre arrière Commande de la vibration Entraînement des balourd Fréquences Amplitudes Force centrifuge par cylindre kg 5170 kg 5530 kg indépendante pour chaque cylindre hydraulique direct 42/50 Hz 0,58/0,33 mm 86800/69500 N

19

20 Existant

21 La Force Totale Appliquée FTA = M 1 g + (M 1 M 0 )Γ chassis + M 0 Γ balourd + meω 2 sin φ

22 Bomag BCG Le Bomag Compaction Manager est un système qui mesure un paramètre physique (le module de vibration) du matériau compacté en temps réel. Ce paramètre est corrélé à la compacité au travers d une loi de comportement. Ainsi, il est possible de connaître l état de compacité du matériau pendant la mise en œuvre de celui-ci.

23 BCM : principe

24 Osyris : principe

25 Introduction Présentation du compacteur Existant Modélisation du compacteur Modélisation DHM complète Modélisation DHM d une bille Identification Validation de la méthode sur chantier Conclusion

26 Structure du compacteur

27 Structure du compacteur

28 Structure du compacteur

29 Questions sur la modélisation

30 Questions sur la modélisation Est-ce que pour estimer les efforts de contact entre les billes et le matériau, une modélisation complète du complète du compacteur est nécessaire?

31 Questions sur la modélisation Est-ce que pour estimer les efforts de contact entre les billes et le matériau, une modélisation complète du complète du compacteur est nécessaire? Non.

32 Questions sur la modélisation Est-ce que pour estimer les efforts de contact entre les billes et le matériau, une modélisation complète du complète du compacteur est nécessaire? Non. Pourquoi?

33 Questions sur la modélisation Est-ce que pour estimer les efforts de contact entre les billes et le matériau, une modélisation complète du complète du compacteur est nécessaire? Non. Pourquoi? S il y avait un capteur d effort au niveau du contact, il n y aurait pas besoin de modèle,

34 Questions sur la modélisation Est-ce que pour estimer les efforts de contact entre les billes et le matériau, une modélisation complète du complète du compacteur est nécessaire? Non. Pourquoi? S il y avait un capteur d effort au niveau du contact, il n y aurait pas besoin de modèle, Il suffit donc de modéliser la partie entre le capteur d effort et le contact.

35 structure fermée d une bille z1 x1 z0 x2,x3,x4,x10,x11 x0 z3,z4,z5,z8,z9,z10,z11 z2 z6 x6 x7,x8,x9 z7

36 structure arborescente équivalente z0,z1 x0 x3,x4,x5 x1 x2 z3,z4,z5,z6,z7 x6,x7 z2

37 structure arborescente équivalente C 0 : étrier de la bille, C 1, C 2 : corps virtuels permettant de définir les degrés de liberté des articulations élastiques de fixations de la bille, C 3 : plaque support du moteur gauche, C 4 : demi-bille gauche, C 5 : balourd, C 6 : plaque support du moteur droit, C 7 : demi-bille droite,

38 Equations du couple des moteurs de translation : mesure de la résistance à l avancement Γ 4 = ZZ 4( ω 3 x + q 4 ) + FV 4 q 4 + FS4signe( q 4 ) + CZ 4 (1) Γ 7 = ZZ 7( ω 6 x + q 7 ) + FV 7 q 7 + FS7signe( q 7 ) + CZ 7 (2)

39 Equations du couple des moteurs de translation : mesure de la résistance à l avancement Γ 4 = ZZ 4( ω 3 x + q 4 ) + FV 4 q 4 + FS4signe( q 4 ) + CZ 4 (1) Γ 7 = ZZ 7( ω 6 x + q 7 ) + FV 7 q 7 + FS7signe( q 7 ) + CZ 7 (2) Les moteurs hydrauliques jouent le rôle de capteur d effort (mesure du couple moteur),

40 Equations du couple des moteurs de translation : mesure de la résistance à l avancement Γ 4 = ZZ 4( ω 3 x + q 4 ) + FV 4 q 4 + FS4signe( q 4 ) + CZ 4 (1) Γ 7 = ZZ 7( ω 6 x + q 7 ) + FV 7 q 7 + FS7signe( q 7 ) + CZ 7 (2) Les moteurs hydrauliques jouent le rôle de capteur d effort (mesure du couple moteur), Il faut mesurer l accélération absolue en rotation des demi-billes,

41 Equations du couple des moteurs de translation : mesure de la résistance à l avancement Γ 4 = ZZ 4( ω 3 x + q 4 ) + FV 4 q 4 + FS4signe( q 4 ) + CZ 4 (1) Γ 7 = ZZ 7( ω 6 x + q 7 ) + FV 7 q 7 + FS7signe( q 7 ) + CZ 7 (2) Les moteurs hydrauliques jouent le rôle de capteur d effort (mesure du couple moteur), Il faut mesurer l accélération absolue en rotation des demi-billes, Avec ces mesures et l identification des paramètres du modèle, il est possible de calculer le couple de résistance à l avancement pour chaque demi-bille.

42 Equations (simplifiées) de la force de l articulation élastique verticale : mesure de la réaction du sol x Γ 1 = V 3 cos(q 3) V y 3 sin(q 3) (M3 + M4 + M5 + M6 + M7) (ω x 3 + q 5) 2 cos(q 3 + q 5 ) + ( ω x 3 + q 5) sin(q 3 + q 5 ) MX5 + (ω x 3 + q 5) 2 sin(q 3 + q 5 ) ( ω x 3 + q 5) cos(q 3 + q 5 ) MY 5 (3) +FX4 + FX7 x Γ 2 = V 3 sin(q 3) + V y 3 cos(q 3) (M3 + M4 + M5 + M6 + M7) (ω x 3 + q 5) 2 sin(q 3 + q 5 ) ( ω x 3 + q 5) cos(q 3 + q 5 ) MX5 (ω x 3 + q 5) 2 cos(q 3 + q 5 ) + ( ω x 3 + q 5) sin(q 3 + q 5 ) MY 5 (4) +FY 4 + FY 7

43 Modèle d articulation élastique Modèle visco-élastique : Γ i = Ci q i Kiq i (5) Domaine de validité limité en fréquence Paramètres différents pour des fréquences de fonctionnement différentes

44 Interprétation de la mesure de la réaction du sol F = M V + C q + Kq + F c (6)

45 Interprétation de la mesure de la réaction du sol F = M V + C q + Kq + F c (6) Les articulations élastiques jouent le rôle de capteur d effort (calcul de l effort élastique à partir de la mesure du déplacement),

46 Interprétation de la mesure de la réaction du sol F = M V + C q + Kq + F c (6) Les articulations élastiques jouent le rôle de capteur d effort (calcul de l effort élastique à partir de la mesure du déplacement), Il faut mesurer la vitesse et l accélération absolue en rotation de l arbre à balourds,

47 Interprétation de la mesure de la réaction du sol F = M V + C q + Kq + F c (6) Les articulations élastiques jouent le rôle de capteur d effort (calcul de l effort élastique à partir de la mesure du déplacement), Il faut mesurer la vitesse et l accélération absolue en rotation de l arbre à balourds, Il faut mesurer l accélération absolue en translation des plaques support des moteurs.

48 Interprétation de la mesure de la réaction du sol F = M V + C q + Kq + F c (6) Les articulations élastiques jouent le rôle de capteur d effort (calcul de l effort élastique à partir de la mesure du déplacement), Il faut mesurer la vitesse et l accélération absolue en rotation de l arbre à balourds, Il faut mesurer l accélération absolue en translation des plaques support des moteurs. Avec ces mesures et l identification des paramètres du modèle, il est possible de calculer la réaction du sol pour la bille.

49 Introduction Présentation du compacteur Existant Modélisation du compacteur Modélisation DHM complète Modélisation DHM d une bille Identification Validation de la méthode sur chantier Conclusion

50 Analyse des paramètres à identifier

51 Analyse des paramètres à identifier Paramètres inertiels : Mb = M3 + M4 + M5 + M6 + M7, MX5, MY 5, ZZ 4, ZZ 7

52 Analyse des paramètres à identifier Paramètres inertiels : Mb = M3 + M4 + M5 + M6 + M7, MX5, MY 5, ZZ 4, ZZ 7 Paramètres de frottements : FV 4, FS4, FV 7, FS7

53 Analyse des paramètres à identifier Paramètres inertiels : Mb = M3 + M4 + M5 + M6 + M7, MX5, MY 5, ZZ 4, ZZ 7 Paramètres de frottements : FV 4, FS4, FV 7, FS7 Paramètres de liaison visco-élastique : C1, K 1, C2, K 2

54 Essais d identification Deux configurations utilisées : 1. Bille posée sur le banc Schenck Identification des paramètres du modèle de liaison élastique (Mb, C1, K 1) 2. Compacteur sur chandelles Identification des paramètres du modèle sans vibration (ZZ 4, FV 4, FS4, ZZ 7, FV 7, FS7) Identification des paramètres du modèle avec vibration (C2, K 2, MX5, MY 5)

55 Problème complexe : Instrumentation

56 Instrumentation Problème complexe : Mesure du déplacement des articulations élastiques

57 Instrumentation Problème complexe : Mesure du déplacement des articulations élastiques Mesure de l accélération de la bille

58 Instrumentation Problème complexe : Mesure du déplacement des articulations élastiques Mesure de l accélération de la bille Mesure de la rotation de l arbre à balourds

59 Instrumentation Problème complexe : Mesure du déplacement des articulations élastiques Mesure de l accélération de la bille Mesure de la rotation de l arbre à balourds Mesure de la rotation des billes

60 Instrumentation Problème complexe : Mesure du déplacement des articulations élastiques Mesure de l accélération de la bille Mesure de la rotation de l arbre à balourds Mesure de la rotation des billes Mesure des couples moteur

61 Essais sur le banc Schenck Excitation de la bille avant du compacteur par un vérin hydraulique d une capacité en force de 100 kn

62 Essais sur le banc Schenck Bridage de l étrier de la bille avant sur le massif de réaction afin de rendre ses mouvements négligeables

63 Résultats des essais sur le banc Schenck FX4 FX7 = Mb V x 3 + C1 bruitblanc q 1 + K 1 bruitblanc q (7) Paramètres Unités ˆX σ ˆX (%) Mb kg ,12 C1 bruitblanc N.m 1.s 31, ,55 K 1 bruitblanc N.m 1 7, ,23 Les résultats recoupent avec les données constructeur (masse théorique de la bille 2150 kg)

64 Essais sur chandelles Utilisation du montage de bridage pour désolidariser la bille avant du compacteur du sol FX4 = FX7 = FY 4 = FY 7 = CZ 4 = CZ 7 = 0 Excitation de la bille en rotation avec les moteurs de translation et/ou en vibration avec la mise en route du système de vibration

65 Résultats des essais sur chandelles x 0 = Mb V 3 cos(q 3) V y 3 sin(q 3) + C1 42 q 1 + K 1 42 q 1 (8) (ω x 3 + q 5) 2 cos(q 3 + q 5 )MX (ω x 3 + q 5) 2 sin(q 3 + q 5 )MY 5 42 x 0 = Mb V 3 sin(q 3) + V y 3 cos(q 3) + C2 42 q 2 + K 2 42 q 2 (9) (ω x 3 + q 5) 2 sin(q 3 + q 5 )MX5 42 (ω x 3 + q 5) 2 cos(q 3 + q 5 )MY 5 42 Paramètres Unités ˆX σ ˆX σ ˆX r (%) C1 42 N.m 1.s K 1 42 N.m C2 42 N.m 1.s K 2 42 N.m MX5 42 m.kg MY 5 42 m.kg σ rho = cond(w ) = cond(w diag(x)) = 29 Paramètre du modèle dynamique pour la grande amplitude (42 Hz)

66 Validation des essais sur chandelles Comparaison entre la force mesurée et la force calculée pour le modèle à 42 Hz

67 Résultats des essais sur chandelles x 0 = Mb V 3 cos(q 3) V y 3 sin(q 3) + C1 50 q 1 + K 1 50 q 1 (10) (ω x 3 + q 5) 2 cos(q 3 + q 5 )MX (ω x 3 + q 5) 2 sin(q 3 + q 5 )MY 5 50 x 0 = Mb V 3 sin(q 3) + V y 3 cos(q 3) + C2 50 q 2 + K 2 50 q 2 (11) (ω x 3 + q 5) 2 sin(q 3 + q 5 )MX5 50 (ω x 3 + q 5) 2 cos(q 3 + q 5 )MY 5 50 Paramètres Unités ˆX σ ˆX σ ˆX r (%) C1 50 N.m 1.s K 1 50 N.m C2 50 N.m 1.s K 2 50 N.m MX5 50 m.kg MY 5 50 m.kg σ rho = cond(w ) = cond(w diag(x)) = 9.7 Paramètre du modèle dynamique pour la petite amplitude (50 Hz)

68 Validation des essais sur chandelles Comparaison entre la force mesurée et la force calculée pour le modèle à 50 Hz

69 Introduction Présentation du compacteur Existant Modélisation du compacteur Modélisation DHM complète Modélisation DHM d une bille Identification Validation de la méthode sur chantier Conclusion

70 Objectifs Vérifier la faisabilité de la mesure sur un chantier Acquisition de données sur toute la durée du chantier Calcul de la réaction du sol et du couple résistant pour chaque passe Analyse des résultats en fonction du déroulement du chantier

71 Compacteur instrumenté sur le chantier

72 Schéma du carrefour CSA feux rouges Longueur : 140m Largeur : 7m matériau : BBSG 0/10 à 6% de bitume

73 Analyse des résultats Globalement : Le couple resistant diminue avec le nombre de passes L effort normal et l effort tangentiel augmente avec le nombre de passes Localement : L effort normal augmente si la rigidité du support augmente Le couple résistant augmente si la température du matériau augmente

74 Réaction du sol sur support rigide

75 Couple résistant sur un matériau de température variable

76 Introduction Présentation du compacteur Existant Modélisation du compacteur Modélisation DHM complète Modélisation DHM d une bille Identification Validation de la méthode sur chantier Conclusion

77 Conclusion

78 Conclusion Modélisation DHM complète (translation + vibration) des compacteurs

79 Conclusion Modélisation DHM complète (translation + vibration) des compacteurs Pour estimer des efforts de contact, il faut modéliser au plus proche du contact

80 Conclusion Modélisation DHM complète (translation + vibration) des compacteurs Pour estimer des efforts de contact, il faut modéliser au plus proche du contact Une instrumentation poussée de la partie modélisée est nécessaire

81 Conclusion Modélisation DHM complète (translation + vibration) des compacteurs Pour estimer des efforts de contact, il faut modéliser au plus proche du contact Une instrumentation poussée de la partie modélisée est nécessaire Possibilité de mesurer les efforts de contact sur un chantier

82 Mesure des efforts d un compacteur en vibration Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ)

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) : Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) Ph. Tamagny, Laboratoire central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes L. Wendling, Laboratoire régional des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

UNI LONGITUDINAL : MAITRISE DE LA MISE EN ŒUVRE DES ENROBES UNI DES CHAUSSEES

UNI LONGITUDINAL : MAITRISE DE LA MISE EN ŒUVRE DES ENROBES UNI DES CHAUSSEES UNI LONGITUDINAL : MAITRISE DE LA MISE EN ŒUVRE DES ENROBES Plan de l exposé Rappel des principes de fonctionnement d un finisseur Influence des paramètres de réglage du finisseur sur la couche d enrobé

Plus en détail

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs série R Ø 32 à 125 mm La technologie SOPRA appliquée au vérin rotatif permet d atteindre un niveau élevé de précision et de fiabilité parfaitement

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

Etude d'une transmission d autorail diesel

Etude d'une transmission d autorail diesel Etude d'une transmission d autorail diesel Le sujet comporte 6 pages de texte et 5 documents Présentation d un autorail et de la turbo-transmission VOITH Liste des figures et documents : Page de garde

Plus en détail

M/49000, M/49100, M/49200 LINTRA Vis

M/49000, M/49100, M/49200 LINTRA Vis M/49, M/491, M/492 LINTRA Vis Guidage interne, externe, à galets - Ø 25 à 63 mm Effort important Positionnement précis Cadence de fonctionnement élevée Possibilité de définir une vitesse de déplacement

Plus en détail

SERIE MVIS. Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes. patins lisses

SERIE MVIS. Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes. patins lisses SERIE Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes Guidage par deux patins lisses Accessoires Motorisation Asservissement Solutions Etanchéité longitudinale encastrée

Plus en détail

Machines. Compacteur de tranchée RX 1510. www.ammann-group.com

Machines. Compacteur de tranchée RX 1510. www.ammann-group.com Machines Compacteur de tranchée RX 1510 www.ammann-group.com Unique en son genre dans le monde entier Grâce à une articulation centrale oscillante du châssis, le RX 1510 est le seul rouleau de tranchée

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

Institut Clément Ader

Institut Clément Ader A00 TRIBOMETRE PION/DISQUE- FAIBLE CHARGE (site d Albi) PRINCIPE Mesurer le coefficient de frottement entre un pion et un disque animé d un mouvement rotatif continu (éventuellement chauffé par induction).

Plus en détail

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel. MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014. L embrayage.

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel. MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014. L embrayage. Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014 Nom : Prénoms : Technologie 1 1/10 1/ Mise en situation 2/ Définition Quelle que soit

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE SOCOMAFOR

DESCRIPTIF TECHNIQUE SOCOMAFOR DESCRIPTIF TECHNIQUE SOCOMAFOR SOCOMAFOR 35R N 0200 SOCOMALOC Tél. : 03 88 68 26 80 11, rue de l Energie Fax : 03 88 51 77 80 A. COMPOSITION DE LA MACHINE La sondeuse Socomafor 35R n 0200 comprend : Une

Plus en détail

génie acoustique outils

génie acoustique outils Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 2 Ergonomie de l

Plus en détail

VENTELEC RENOUVELER L AIR

VENTELEC RENOUVELER L AIR OBJECTIF Etudier l influence du Variateur de vitesse, sur le banc moto-ventilateur, en phase de démarrage et en régime établi (volet totalement OUVERT). Mettre en œuvre les mesureurs et leurs accessoires.

Plus en détail

Machines. AV1-2 Rouleaux tandem vibrants 1.4 1.7 t. www.ammann-group.com

Machines. AV1-2 Rouleaux tandem vibrants 1.4 1.7 t. www.ammann-group.com Machines AV1-2 Rouleaux tandem vibrants 1.4 1.7 t www.ammann-group.com 2 Conception innovante des rouleaux AV1-2 Les rouleaux tandem vibrants AV1-2 compacts sont conçus pour répondre aux travaux sur petits

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

En comparaison, l actionneur sur l engin est le muscle chez l être humain.

En comparaison, l actionneur sur l engin est le muscle chez l être humain. DOCUMENT RESSOURCE BAC PRO MM Activité LES ACTIONNEURS HYDRAULIQUES 1/ Définition d un actionneur hydraulique Les actionneurs hydrauliques sont les éléments permettant d effectuer un mouvement avec un

Plus en détail

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES

SEO 200. Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF APPLICATIONS PEDAGOGIQUES Banc d étude du positionnement angulaire d une éolienne face au vent DESCRIPTIF Le banc SEO 200 permet d étudier et de paramétrer les boucles d asservissement de vitesse et position d une nacelle d éolienne

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?»

PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la voiture 4 roues motrices en phase d accélération?» D après les productions de l équipe du lycée Clément Ader de Dourdan Mme Fabre-Dollé, Mr Dollé et Mr Berthod THÈME SOCIÉTAL Mobilité PROBLÉMATIQUE «Comment améliorer la motricité du modèle réduit de la

Plus en détail

L'étalon de référence

L'étalon de référence L'étalon de référence... désormais également pour salles blanches 03/2015 RK DuoLine Clean Spécificités /Avantages techniques Graisseur 99Maintenance facilitée par la lubrification centrale à l aide du

Plus en détail

COMMANDES D AXES. Présentation générale

COMMANDES D AXES. Présentation générale Présentation générale Les commandes d axes SGA Automation ont été conçues sans accepter aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de performance. Les moteurs sont placés dans des boîtiers blindés

Plus en détail

Série BNC Systèmes de production à servocommande

Série BNC Systèmes de production à servocommande Série BNC Systèmes de production à servocommande Optimisez votre production Transférez votre production de pièces en fil et en feuillard sur les nouveaux systèmes de production à servocommande BNC. Ces

Plus en détail

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable

Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable Sciences et Technologie de l Industrie et du Développement Durable PROJET ROBOT RAMONEUR Le projet ramoneur est un projet collaboratif entre STI2D de spécialité ITEC et SIN. Analyse fonctionnelle: 1 )

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

Transmission de puissance et levage. Vérins à vis cubiques type BG

Transmission de puissance et levage. Vérins à vis cubiques type BG RO ENZFELDER GmbH Transmission de puissance et levage Vérins à vis cubiques type BG Enzfelder en France : Gérard PREISS, 843 rue J&H Richard, 73290 La Motte Servolex Tél.+fax : 04 79 44 27 54 portable

Plus en détail

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6

La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 La liaison pivot CI4, Guidages et assemblages: 1/6 1. GENERALITE AU SUJET DU GUIDAGE EN ROTATION La solution constructive qui réalise une liaison pivot est appelée guidage en rotation. Le guidage en rotation

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB MODÉLISATION D UNE SUSPENSION ET ÉTUDE DE SON COMPORTEMENT DYNAMIQUE La suspension d une automobile est habituellement assurée par quatre systèmes

Plus en détail

Exercice 1 : 3 points

Exercice 1 : 3 points BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Exercice 1 : 3 points PARTIE 1 : Détermination du diamètre de la roue La géométrie des trains roulants, désigne

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC 1 Introduction DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE MEGANE SCENIC Balai passager Balai conducteur L objet de l étude est le mécanisme complet d essuieglace avant du Renault Scénic II. Ce véhicule étant un monospace,

Plus en détail

RACO VÉRINS ÉLECTRIQUES SYSTÈME MODULAIRE / SÉRIE AU FACTEUR DE SERVICE ÉLEVÉ (TYPE 1) TAILLE 4,5,6,7,8. RACO Schwelm

RACO VÉRINS ÉLECTRIQUES SYSTÈME MODULAIRE / SÉRIE AU FACTEUR DE SERVICE ÉLEVÉ (TYPE 1) TAILLE 4,5,6,7,8. RACO Schwelm TAILLE,,,, VÉRINS ÉLECTRIQUES HAUTES PERFORMANCES, ROBUSTES, FIABLES ET MODULAIRE Le système de vérin RACO est de conception modulaire, il permet ainsi la combinaison la plus importante d éléments intégrés

Plus en détail

BALAI D ESSUIE-GLACE

BALAI D ESSUIE-GLACE BALAI D ESSUIE-GLACE I- PRESENTATION I-1-MISE EN SITUATION: Pour nettoyer correctement le pare-brise d un véhicule, le balai d essuie-glace doit rester en contact permanent avec la glace. A grande vitesse,

Plus en détail

U9C. Caractéristiques techniques. Capteur de force. Caractéristiques spécifiques. B3814-1.1 fr

U9C. Caractéristiques techniques. Capteur de force. Caractéristiques spécifiques. B3814-1.1 fr U9C Capteur de force Caractéristiques spécifiques Capteur de force en traction/compression Classe de précision 0,2 Forces nominales de 50 N à 50 kn Inoxydable, degré de protection IP67 Plusieurs longueurs

Plus en détail

Introduction aux vibrations

Introduction aux vibrations Introduction aux vibrations Human Induced Vibration of Steel Structures 11/4/28 RFS2-CT-27-33 Vue d ensemble Vue d ensemble Les bases Equation du mouvement Fréquence propre Masse modale Amortissement Vibrations

Plus en détail

Survol de la présentation

Survol de la présentation Les enrobés du MTQ : relation entre leurs caractéristiques, leur mise en œuvre et leur performance sur la route Michel Paradis, ing. M.Sc. Transports Québec Service des matériaux d infrastructures Colloque

Plus en détail

SÉRIE MLK SÉRIE LINEK. Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale. Guidage : - un rail - deux patins à billes

SÉRIE MLK SÉRIE LINEK. Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale. Guidage : - un rail - deux patins à billes SÉRIE MLK Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale Guidage : - un rail - deux patins à billes SÉRIE LINEK Entraînement : - par vis à billes - par vis trapézoïdale Guidage : - deux patins

Plus en détail

Aéroclub du Var 83 Cuers

Aéroclub du Var 83 Cuers Aéroclub du Var 83 Cuers MESURES DE VIBRATIONS MATERIEL UTILISE COLLECTEUR/ANALYSEUR IRD ENPAC 2500 Capteur : Accéléromètre IRD 943 Moyen de fixation : Goujon fileté LOCALISATION DES MESURES Voir photos

Plus en détail

Architecture moteur. Distribution. La distribution. Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution. Architecture.

Architecture moteur. Distribution. La distribution. Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution. Architecture. Architecture moteur La distribution Distribution Présentation générale Analyse fonctionnelle Types de distribution Architecture Dimensionnement Distribution variable Autres systèmes Exemples Octobre 2007

Plus en détail

Machines. Plaques vibrantes 365 712 kg entièrement hydrauliques AVH 5020 / 6020 / 7010. www.ammann-group.com

Machines. Plaques vibrantes 365 712 kg entièrement hydrauliques AVH 5020 / 6020 / 7010. www.ammann-group.com Machines Plaques vibrantes 365 712 kg entièrement hydrauliques AVH 5020 / 6020 / 7010 www.ammann-group.com Nous préparons le sol au mieux Une puissance de compactage convaincante Compactage optimal, conduite

Plus en détail

SYSTEMES DE CHAINES PORTE-CABLES

SYSTEMES DE CHAINES PORTE-CABLES SYSTEMES DE CHAINES PORTE-CABLES Demande Commande Société : Rue/boîte postale : Fax : Service : Interlocuteur : Date : Code postal : Téléphone : Activité : Paramètres de calcul Possibilités de montage

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 Cric électrique pour véhicule

Plus en détail

Conception préliminaire de carters pour actionneurs

Conception préliminaire de carters pour actionneurs Conception préliminaire de carters pour actionneurs Stage à l Institut Clément Ader Cours 2010-2011 Institut National des Sciences Appliquées - oulouse Auteur : Robert Vallmajo uteurs : Marc Budinger Fabien

Plus en détail

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions :

GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur. DYNORACE 2WD /DF2 Banc 2 roues motrices. Banc de puissance Disponible en 3 versions : BANCS DE PUISSANCE Banc de puissance Disponible en 3 versions : Inertiel /DF2is Inertiel /DF2i Freiné /DF2fs Avec un frein à courant de Foucault 3 GROUPE HOLDIM Leader mondial de l optimisation moteur

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552

Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552 Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552 Caractéristiques techniques de la série XG 000, 050 400, 450 100, 150 500, 550 Codification

Plus en détail

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES

LA STATIQUE MODELISATION DES ACTIONS MECANIQUES I- Introduction L MECNIQUE C est la science mise à notre disposition afin de déterminer : les efforts, les caractéristiques d un mouvement, les dimensions, les déformations, les conditions de fonctionnement

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique

Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Durée : 45 minutes Objectifs Test : principe fondamental de la dynamique et aspect énergétique Projection de forces. Calcul de durée d'accélération / décélération ou d'accélération / décélération ou de

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES SV08-1

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES SV08-1 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES SV08-1 Poids en ordre de marche : 1065 Kg* *Tolérance : ± 2% 1180 (avec flèche déportée : 950 mm) 540 330 130-230 2750-2850 1950-2050 670 mm 1380-1490 180-280 2200-2300 1550-1650

Plus en détail

Machines. Compacteurs tandem AV 70-2 / 85-2 / 95-2 / 115-2. www.ammann-group.com

Machines. Compacteurs tandem AV 70-2 / 85-2 / 95-2 / 115-2. www.ammann-group.com Machines Compacteurs tandem AV 70-2 / 85-2 / 95-2 / 115-2 www.ammann-group.com La référence pour le compactage des enrobés Le rouleau tandem lourd avec son châssis rigide et ses billes fendues transmet

Plus en détail

(Sujet St Cyr 1994) 1) PRÉSENTATION...2 2) ECLATÉ DU CRIC EN PERSPECTIVE...2 3) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...3

(Sujet St Cyr 1994) 1) PRÉSENTATION...2 2) ECLATÉ DU CRIC EN PERSPECTIVE...2 3) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE...3 Dossier technique Cric Page 1/6 Cric (Sujet St Cyr 1994) 1) PRÉSENTATION...2 2) ECLATÉ DU CRIC EN PERSPECTIVE....2 3) ANALYSE FONCTIONNELLE EXTERNE....3 4) ANALYSE FONCTIONNELLE INTERNE....3 5) NOMENCLATURE....4

Plus en détail

L efficacité énergétique selon Bosch Rexroth

L efficacité énergétique selon Bosch Rexroth L efficacité énergétique selon Bosch Rexroth 1 Contexte et cadre institutionnel de l efficacité énergétique D après la directive 2006/32/CE du 5 avril 2006, relative à l'efficacité énergétique dans les

Plus en détail

Le réglage mécanique virtuel

Le réglage mécanique virtuel Le réglage mécanique virtuel Didier LE PAPE [1] Un réglage mécanique est une modification de la configuration d un mécanisme, sans changement de la définition des pièces, réalisée afin de satisfaire une

Plus en détail

CONVOYEUR INCLINE POUR MATIERE EN VRAC

CONVOYEUR INCLINE POUR MATIERE EN VRAC TD2 méca 1TSET CONVOYEUR INCLINE POUR MATIERE EN VRAC Objectifs dutd et connaissances associées : -Recherche de plusieurs états cinématiques, indice de transmission. -Recherche d actions mécaniques. -Choix

Plus en détail

Direction à Assistance Electrique Variable de Twingo DOSSIER TECHNIQUE

Direction à Assistance Electrique Variable de Twingo DOSSIER TECHNIQUE Sommaire PRESENTATION DU SYSTEME :... 3 Généralités... 3 Principe de Fonctionnement... 4 Colonne motorisée... 4 Gestion de l assistance... 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES :... 5 Calculateur électronique...

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE (Coefficient : 1 Durée : 4 h) Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : calculatrice

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES

EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES EPREUVE OPTIONNELLE de SCIENCES INDUSTRIELLES FERME-PORTE (ou «groom») Un «groom» est un système hydro-mécanique de fermeture automatique de porte. Description du fonctionnement La figure montre le dispositif

Plus en détail

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION.

LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. LÈVE-PERSONNE ORIOR MISE EN SITUATION. Le lève-personne ORIOR permet de transférer en toute sécurité dans le cadre d un usage domestique une personne à mobilité réduite d un support à un autre, d un lit

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11.

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL. Etude et Définition de Produits Industriels. Épreuve : E1 - Unité U 11. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL Etude et Définition de Produits Industriels Épreuve : E1 - Unité U 11. Etude du comportement mécanique d'un système technique. Durée : 3 heures Coefficient: 3 Compétences et

Plus en détail

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II

DISPOSITIF D ESSUIE-GLACE DE LA RENAULT SCENIC II EXAMEN GMP 120 Session de Mai 2013 - Durée 2 heures Aucun document autorisé Calculatrice autorisée Documents fournis : Présentation du support d étude (p.1&2) Travail à réaliser (p.3&4) Tableau des liaisons

Plus en détail

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS L énergie pneumatique est distribuée à l actionneur sur ordre de l unité de traitement. Cette énergie pneumatique est transformée en énergie mécanique afin de mouvoir les

Plus en détail

34.51. Montage sur circuit imprimé 0.8 1.3 1.9. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi

34.51. Montage sur circuit imprimé 0.8 1.3 1.9. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34. Faible épaisseur avec contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DOSSIER TECHNIQUE CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur CAHIER DES CHARGES Caractéristiques électriques Tension nominale moteur courant continu 12 V Tension d utilisation 10-16 V Courant

Plus en détail

Cotes A et B en fonction des 4 montages les plus fréquents : A1 Avec réducteur à vis et tourillon

Cotes A et B en fonction des 4 montages les plus fréquents : A1 Avec réducteur à vis et tourillon MST-12 - MSK-12 Entrée de gamme de nos vérins spéciaux de grande capacité, les MST/K-12 sont préconisés pour des courses inférieures à 5 mm et sont limités à 4 N de force transmissible. Comme l ensemble

Plus en détail

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Session 2007 Étude des systèmes techniques industriels Durée : 6 heures coefficient : 8 AUTOMATISME DE PORTE DE GARAGE

Plus en détail

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie-

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie- VI. MISE EN POSITION DES PIECES VI.1 Introduction On appelle usinage toute opération de mise en forme par enlèvement de matière à l aide d une machine-outil destinée à conférer à une pièce des dimensions

Plus en détail

Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A. Caractéristiques SERIE 34 34.51. Faible épaisseur avec 1 contact - 6 A

Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A. Caractéristiques SERIE 34 34.51. Faible épaisseur avec 1 contact - 6 A Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 SERIE 34 Caractéristiques 34.51 Faible épaisseur avec 1 contact - 6 Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé

Plus en détail

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3

Annexe A. Annexe A. Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3 A.3 Annexes Annexe A : Tableaux et données relatifs à la vérification par Eurocode 3... A.2 Annexe B : Format des fichiers générés et utilisés par CADBEL... A.11 Annexe C : Calcul de la résistance au flambement

Plus en détail

MODÉLISATION D UNE SUSPENSION DE VOITURE T.D. G.E.I.I.

MODÉLISATION D UNE SUSPENSION DE VOITURE T.D. G.E.I.I. 1. Modèle de voiture MODÉLISATION D UNE SUSPENSION DE VOITURE T.D. G.E.I.I. Un modèle simpli é de voiture peut être obtenu en supposant le véhicule soumis uniquement à la force de traction u dûe au moteur

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Place Cormontaigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fax : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Savoir-faire expérimentaux. Référentiel : S5 Sciences Appliquées.

Plus en détail

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie

TP 05 Etude de la chaîne d'énergie OBJECTIFS Etude de la chaine d'énergie. Etude du cycle de montée et de descente de la station de levage. Etude de la fonction acquérir (capteur de vitesse). POINTS DU PROGRAMME ABORDES 2.1.1 Organisation

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

COMMANDES D AXES. Présentation générale

COMMANDES D AXES. Présentation générale COMMANDES D AXES Présentation générale Les commandes d axes SGA Automation ont été conçues sans accepter aucun compromis en termes de qualité, de fiabilité et de performance. Les moteurs sont placés dans

Plus en détail

COMPETENCES ATTENDUES

COMPETENCES ATTENDUES ACTIVITE CAPTEUR DE TEMPERATURE LE SECATEUR CENTRE D INTERET CI.9 : ACQUISITION DES INFORMATIONS THEME : I4 COMPETENCES ATTENDUES - Identifier les constituants matériels du système d'acquisition. - Caractériser

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques

«Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques Session de formation continue ENPC «Pièges», «erreurs» et pathologie des calculs numériques 6-8 octobre 2010 Philippe Mestat (LCPC) «Pièges» pour débutant?. Conditions limites en déplacements : il faut

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

Type TLX MODULES LINEAIRES - LINEAR MODULES

Type TLX MODULES LINEAIRES - LINEAR MODULES Type TLX A été conçu pour offrir une solution pouvant répondre à la plupart des applications courantes ayant des performances élevées. Le module TLX se caractérise par un profilé en aluminium anodisé extrudé

Plus en détail

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0.

34.51. Montage sur circuit imprimé. Vue coté cuivre. 1 inverseur 6/10 250/400 1500 300 0.185 6/0.2/0.12 500 (12/10) AgNi 5-12 - 24-48 - 60 /0. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34. Faible épaisseur avec contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

Benchmark poutre en flexion 3 points

Benchmark poutre en flexion 3 points Benchmark poutre en flexion 3 points Le benchmark consiste en un essai de flexion 3 points d une poutre en béton armé sous chargement statique afin d étudier son comportement mécanique jusqu à la rupture.

Plus en détail

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1.

34.51. Largeur 5 mm Bobine faible consommation. Montage sur circuit imprimé. ou sur supports série 93 A2 A1 12 11 14 0.8 1.3 1.3 28 1. Série 34 - Relais électromécanique pour circuit imprimé 6 A Caractéristiques 34.51 Faible épaisseur avec 1 contact - 6 A Montage sur circuit imprimé - directement ou avec support pour circuit imprimé Montage

Plus en détail

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL LCPC Instrumentation et Mesures sur Chantier CFMSG - 18 Septembre 2002 LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL JM. Caussignac Le Risque et le Génie Civil - F.O.-ENPC 3/02/00 1 Sommaire

Plus en détail

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9

KRONOS V4. Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS V4 Logiciel de gestion de banc d essai moteur KRONOS4_P_08_04 1/9 KRONOS : une multitude d applications. Rotronics conçoit des bancs d essai liés au moteur à combustion interne depuis plus de 10

Plus en détail

Vérins pneumatiques : pression-effort (valeurs théoriques)

Vérins pneumatiques : pression-effort (valeurs théoriques) Vérins pneumatiques : pressioneffort (valeurs théoriques) Effort du (N) (pression finale) La force du (F 1 ) peut être déterminée d'après les formules suivantes grâce à la surface du (A), la pression d'utilisation

Plus en détail

Exemples de dynamique sur base modale

Exemples de dynamique sur base modale Dynamique sur base modale 1 Exemples de dynamique sur base modale L. CHAMPANEY et Ph. TROMPETTE Objectifs : Dynamique sur base modale réduite, Comparaison avec solution de référence, Influence des modes

Plus en détail

axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système

axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système 1. Calcul du chargement en fatigue de la vis de fixation du robot Afin de calculer la charge sur chaque fixation, on calcule le moment des différentes forces appliquées au système ( + socle), en négligeant

Plus en détail

www.sga-automation.com

www.sga-automation.com 1. PRESENTATION Ce robot de type parallélogramme déformable est composé d un bras articulé monté sur un axe vertical. Cette combinaison modulaire conçue pour une grande variété d applications permet de

Plus en détail

CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement

CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement BTS électrotechnique 2 ème année - Sciences physiques appliquées CH2 : Les mécanismes de transmission du mouvement Motorisation des systèmes. Problématique : En tant que technicien supérieur il vous revient

Plus en détail

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..

1 Définition. 2 Systèmes matériels et solides. 3 Les actions mécaniques. Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble.. 1 Définition GÉNÉRALITÉS Statique 1 2 Systèmes matériels et solides Le système matériel : Il peut être un ensemble.un sous-ensemble..une pièce mais aussi un liquide ou un gaz Le solide : Il est supposé

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR

DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR DOSSIER TECHNIQUE ROBOT TONDEUR Boîtier de commande extractible Batterie 24V SOMMAIRE 1. PRESENTATION GENERALE... 3 1.1. Mise en situation... 3 1.2. Fonctionnement de la partie opérative... 4 1.3. Photographies

Plus en détail

supports métalliques basse fréquence gamme "Polycal-Ressort" standard définition R P 3 5-4 1

supports métalliques basse fréquence gamme Polycal-Ressort standard définition R P 3 5-4 1 supports métalliques basse fréquence définition E V K J L D e Ød (x2) U G R M Ho série RP3 Isolateurs de vibrations basses fréquences à chargement vertical entièrement métallique. Endurance et fiabilité

Plus en détail

Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter

Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter Nacelle de Prise de Vue Aérienne Etudes et projets autour d une nacelle asservie sur 2 axes et embarquée sur un drone Hexacopter Descriptif du support technologique Le drone Hexacopter est un appareil

Plus en détail

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes

Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Modélisation d'un axe asservi d'un robot cueilleur de pommes Problématique Le bras asservi Maxpid est issu d'un robot cueilleur de pommes. Il permet, après détection d'un fruit par un système optique,

Plus en détail