1. l auditeur testera la présentation, le format et la transmission d un rapport d utilisation d un fournisseur.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. l auditeur testera la présentation, le format et la transmission d un rapport d utilisation d un fournisseur."

Transcription

1 COUNTER Code de bonnes pratiques Version 2 Annexe E Spécifications et tests d audit I. Spécifications d audit générales a. Audits et scripts de tests Les spécifications d audit de COUNTER sont nécessaires pour assurer que les rapports d utilisation fournis par les fournisseurs sont bien conformes aux principes de crédibilité, de cohérence et de compatibilité de COUNTER. C est la raison pour laquelle COUNTER a défini des scripts de test pour l audit de chacun des rapports d utilisation requis par COUNTER. Comme la majorité des fournisseurs auront leur propre auditeur, les scripts de test garantissent que chacun d entre eux suivra la même procédure d audit et de mesure des résultats. b. Conditions générales pour la réalisation d un test d audit COUNTER a défini une période de référence pour les rapports : il s agit du mois calendaire. Un rapport relatif à un mois donné reflètera l ensemble de l activité d un client pour l intégralité du mois concerné. Par voie de conséquence, ceci s applique aussi aux activités d audit et un auditeur doit toujours finaliser les tests d audit au cours d un seul et unique mois calendaire. On doit éviter de faire figurer sur un relevé d audit (audit account) toute activité qui ne serait pas liée au test d audit, puisque cela nuirait à la fiabilité des rapports de tests. Afin d éviter tout conflit entre les données figurant dans les rapports, un auditeur doit être autorisé à créer et gérer des comptes séparés pour chacun des tests d audit. L auditeur utilisera également un compte d essai pour préparer les tests d audit. Tous les comptes devront être configurés de manière à ce que seul l auditeur réalisant un test ait accès au site du fournisseur. c. Deux types de tests d audit : 1. l auditeur testera la présentation, le format et la transmission d un rapport d utilisation d un fournisseur. 1

2 2. l auditeur vérifiera les chiffres inscrits par le fournisseur dans le rapport en appliquant des scripts de tests détaillés. II. Les tests d audits requis 1. Test de la présentation, du format du fichier et de la transmission du rapport par rapport au code de bonnes pratiques L auditeur testera si chacun des rapports mentionnés ci-dessous est conforme aux exemples et aux descriptions de rapports qui figurent dans le code de bonnes pratiques. Les éléments suivants doivent être vérifiés : A. la présentation du rapport (en-têtes et pieds de page, nombre de champs, ordre des champs, le total par champ et le format des chiffres figurant dans le rapport) B. les formats «save-as» (enregistrer sous) requis C. la réception et le délai de l alerte par courrier électronique une fois que les rapports ont été mis à jour. 2. Vérifier les chiffres d utilisation qui figurent dans le rapport Journal report 1 (Rapport sur les revues 1) : nombre de requêtes réussies portant sur des articles en texte intégral par mois et par revue. (Le titre complet de la revue, les Print ISSN et Online ISSN sont indiqués.) Remarque : 2

3 1. La ligne «Total revues» (Total for all journals) figure en haut du tableau pour que l on puisse la supprimer sans perturber le reste du Tableau puisque le nombre de revues concerné peut changer d un mois à l autre. 2. les revues pour lesquelles le nombre de requêtes d articles en texte intégral est égal à zéro chaque mois seront incluses dans le Journal report 1 (Rapport sur les revues 1). Le rapport ci-dessus est conforme au Code de bonnes pratiques COUNTER pour la collecte des données d'utilisation et l'établissement des rapports les concernant. Pour les définitions des termes utilisés ci-dessus, voir la Partie 3. Journal report 1 : spécifications d audit Un audit de ce rapport nécessite les étapes suivantes : I. Le test d audit doit être effectué de telle manière que les activités de l auditeur au cours du test d audit puissent être isolées des autres activités se déroulant sur le site du fournisseur. Selon le site audité, l auditeur doit effectuer le test d audit sur un ordinateur ayant une adresse IP unique et/ou en utilisant un numéro de compte unique. II. L auditeur doit accepter les cookies d utilisateur/de machine III. et de sessions lorsqu il y est invité. L auditeur doit avoir accès à toutes les revues disponibles qui sont publiées sur la plate-forme du fournisseur. IV. Test d audit JR1-1 : a. pour le rapport d audit, l auditeur doit lancer 100 requêtes pour des Articles en texte intégral sur une sélection de revues disponibles sur le site du fournisseur. Pour les fournisseurs qui proposent des Articles en texte intégral à la fois en PDF et en HTML, ces 100 requêtes doivent être également réparties entre les deux formats (c est-à-dire 50 requêtes pour chaque format). N. B. : l auditeur doit laisser passer au moins 30 secondes entre chaque requête d article. b. L auditeur doit noter les revues utilisées dans le test d audit et le nombre de requêtes d articles en texte intégral pour chacune des revues. c. Le rapport d audit doit indiquer le Total des requêtes réparties par revue. d. Le fournisseur aura réussi ce test d audit lorsque le Total cumul année en cours (YTD Total) pour l ensemble des revues, et les sous-totaux année en cours (YTD subtotals) pour le PDF et le HTML sur le rapport d audit se situent dans une fourchette comprise entre -8 % et +2 % par rapport au total présenté sur le Journal Report 1 du fournisseur. 3

4 V. Test d audit JR1-2 : les filtres 10 et 30 secondes. a. L auditeur effectuera un test d audit sur le filtre de 10 et 30 secondes pour ce rapport. Ce test d audit consiste à cliquer deux fois de suite sur des liens vers le texte intégral d un article (double-clic). Pour les articles au format HTML, si les deux clics interviennent dans un délai de 10 secondes, une seule requête en texte intégral devra être comptabilisée, si les deux clics sont espacés de plus de 10 secondes, alors deux requêtes devront être comptabilisées. Pour les articles au format PDF, le délai est de 30 secondes. Le test d audit doit inclure des requêtes sur des articles avec double-clic dans le délai seuil et des requêtes sur des articles avec un intervalle entre deux clics au-delà du délai seuil. b. L auditeur doit demander le texte intégral de 10 à 20 articles en effectuant des doubles-clics dans un délai de 10 secondes si le format demandé est de l HTML et de 30 secondes si le format demandé est du PDF. Pour chaque article demandé, l auditeur comptabilisera une seule requête de texte intégral pour chaque double-clic, notera l activité par revue et séparera l activité selon le format (HTML ou PDF). c. L auditeur doit demander le texte intégral de 10 à 20 articles en effectuant des doubles-clics en respectant un délai de 11 secondes ou plus entre les clics si le format demandé est de l HTML et de 31 secondes ou plus si le format demandé est du PDF. Pour chaque article demandé, l auditeur comptabilisera une requête de texte intégral pour chaque clic (soit 2 par article), notera l activité par revue et séparera l activité selon le format (HTML ou PDF). d. Le fournisseur aura réussi ce test d audit 2 lorsque les totaux de l activité pour les revues auditées sur le rapport du fournisseur se situent dans une fourchette comprise entre -8 % et +2 % par rapport aux totaux de l auditeur. VI. Il est nécessaire de séparer les tests d audit JR1-1 et JR1-2 et d utiliser deux comptes séparés pour éviter tout conflit de chiffres. Journal report 2 (Rapport sur les revues 2) : nombre de refus de connexion par mois et par revue (Le titre complet de la revue, les Print ISSN et Online ISSN sont indiqués.) Ce rapport concerne uniquement les modèles où l accès de l utilisateur est basé sur un nombre maximum d utilisateurs simultanés. 4

5 Le rapport ci-dessus est conforme au Code de bonnes pratiques COUNTER pour la collecte des données d'utilisation et l'établissement des rapports les concernant. Pour les définitions des termes utilisés ci-dessus, voir la Partie 3. Journal report 2 : spécifications d audit I. Le test d audit doit être effectué de telle manière que les activités de l auditeur au cours du test d audit puissent être isolées des autres activités se déroulant sur le site du fournisseur. Selon le site audité, l auditeur doit effectuer le test d audit sur 4 ordinateurs disposant d un numéro de compte unique ; le fournisseur doit autoriser l accès simultané de 3 utilisateurs enregistrés à l ensemble des bases de données NdT disponibles du fournisseur. Si le système du fournisseur ne peut pas autoriser l accès de 3 utilisateurs simultanés, alors l auditeur doit connaître le nombre d utilisateurs simultanés autorisés pour le test et utiliser ce chiffre à chaque fois que le chiffre 3 est mentionné plus bas. N.B. : le chiffre important pour le fournisseur est le nombre de sessions actives autorisées avant que le système ne refuse les sessions supplémentaires. II. L auditeur doit accepter les cookies d utilisateur/de machine et de sessions lorsqu il y est invité. NdT Sic. Il s agit peut-être de revues? 5

6 III. L auditeur doit avoir accès à toutes les revues disponibles qui sont publiées sur la plate-forme du fournisseur. IV. Test d audit JR2-1 : a. le test d audit consiste à avoir 3 utilisateurs (enregistrés) actifs sur le site demandant des articles en texte intégral dans une seule et même revue. Ceci signifie que toutes les sessions disponibles sont actives. Un ordinateur supplémentaire sera alors utilisé pour se connecter et tenter de demander un article pour la même revue. L accès de cet utilisateur doit être refusé parce qu il dépasse le seuil des utilisateurs simultanés autorisés. A chaque fois qu un accès est refusé, l auditeur le notera comme un refus de connexion (turn-away). b. Le test d audit doit être réitéré 40 à 50 fois et à différents moments de la journée en respectant un délai de 20 secondes entre chaque test. L auditeur doit noter à chaque fois l heure à laquelle se produit le refus de connexion et le nom de la revue concernée. c. Le fournisseur aura réussi ce test d audit lorsque le nombre total de refus de connexion relevés est compris dans un intervalle de confiance entre -8 % et +2 % par rapport au total figurant dans le rapport de l auditeur. Database Report 1 (Rapport sur les bases de données 1) : nombre total des interrogations et des sessions par mois et par base de données 6

7 Le rapport ci-dessus est conforme au Code de bonnes pratiques COUNTER pour la collecte des données d'utilisation et l'établissement des rapports les concernant. Pour les définitions des termes utilisés ci-dessus, voir la Partie 3. Database report 1 : spécifications d audit Un audit de ce rapport nécessite les étapes suivantes : I. Le test d audit doit être effectué de telle manière que les activités de l auditeur au cours du test d audit puissent être isolées des autres activités se déroulant sur le site du fournisseur. Selon le site audité, l auditeur doit effectuer le test d audit sur un ordinateur ayant une adresse IP unique et/ou en utilisant un numéro de compte unique. II. L auditeur doit accepter les cookies d utilisateur/de III. machine et de sessions lorsqu il y est invité. L auditeur doit avoir accès à toutes les bases de données disponibles sur la plate-forme du fournisseur. IV. Test d audit DB1-1 : a. Si un fournisseur propose plus d une base de données, l auditeur doit lancer 100 interrogations sur un sous-ensemble de bases de données mises à sa disposition. S il n y a qu une seule base de données, le nombre d interrogations sera de 50. Les différentes interrogations doivent porter uniquement sur une seule base de données à la fois. Toutes les interrogations des bases de données sont considérées comme valides et pour chaque interrogation l auditeur notera le nom de la base de données et le nombre total de résultats obtenus suite à l interrogation (le cas échéant). Si les rapports COUNTER n incluent pas les interrogations qui donnent zéro résultat ou lorsque le nombre de résultats excède un certain seuil prédéfini, alors ces catégories d interrogations doivent être consignées séparément et ne seront pas incluses dans le décompte final. N. B. : l auditeur doit laisser passer au moins 11 secondes entre chaque interrogation lorsqu il réitère la même interrogation sur la même base de données. b. Pour pouvoir mesurer le nombre de sessions, les tests doivent comprendre au moins deux sessions. Au cours des tests, l auditeur peut soit quitter explicitement une session et se reconnecter pour poursuivre les tests, soit, si aucune fonction «quitter» n est disponible, l auditeur doit fermer le navigateur et l ouvrir à nouveau pour poursuivre le test. (Remarque : si le fournisseur maintient active la session précédente même si le navigateur a été 7

8 fermé et rouvert, l auditeur devra attendre le délai de temporisation défini par le fournisseur en général 30 minutes avant de continuer le test dans une nouvelle session). c. A chaque fois qu une nouvelle session est ouverte, l auditeur doit le noter. d. A chaque fois qu une interrogation est effectuée, l auditeur doit noter quelle est l interrogation et la base de données interrogée. e. Lors de chaque interrogation, l auditeur doit noter qu il a accédé à la base de données au cours de la session. N.B. : une base de données sera prise en compte pour une session uniquement si elle a fait l objet d une interrogation au cours de cette même session. f. Le rapport d audit doit présenter le détail des interrogations et des sessions par base de données ainsi que le total pour chacune d entre elles. g. Le fournisseur aura réussi ce test d audit lorsque le Total des interrogations et des sessions sur le rapport d audit est compris dans un intervalle de confiance entre -8 % et +2 % par rapport à la somme des sessions et des interrogations pour toutes les bases de données sur le Database Report 1 (rapport sur les bases de données) du fournisseur. V. Test d audit DB1-2 : les interrogations multibases (interrogation fédérée). a. Il est nécessaire de séparer les tests d audit DB1-1 et DB1-2 et d utiliser deux comptes séparés pour éviter tout conflit de chiffres. b. L auditeur doit réaliser 100 interrogations au total et s assurer qu environ 50 interrogations portent sur une association de 2 bases de données et que les 50 autres interrogations portent sur l ensemble des bases de données mises à disposition par le fournisseur. c. L auditeur doit noter le nombre d interrogations effectuées pour ces deux options et indiquer le nom de la base de données interrogée. Si les rapports COUNTER d un fournisseur n incluent pas les interrogations qui donnent zéro résultat ou lorsque le nombre de résultats excède un certain seuil prédéfini, alors ces catégories d interrogations doivent être consignées séparément et ne seront pas incluses dans le décompte final. d. Le rapport d audit doit indiquer le nombre d interrogations par base de données plus le total des interrogations des bases de données (par 8

9 exemple, si la procédure d audit est suivie exactement et si l auditeur a accès à 10 bases de données, le total sera de 600, soit 50x2 + 50x10). e. Le rapport du fournisseur aura réussi ce test lorsque la somme des interrogations par base de données correspond au total sur le rapport d audit et est compris dans un intervalle de confiance entre -8 % et 2 %. Database report 2 (Rapport sur les bases de données 2) : nombre de refus de connexion par mois et par base de données Ce rapport concerne uniquement les modèles où l accès de l utilisateur est basé sur un nombre maximum d utilisateurs simultanés. Le rapport ci-dessus est conforme au Code de bonnes pratiques COUNTER pour la collecte des données d'utilisation et l'établissement des rapports les concernant. Pour les définitions des termes utilisés ci-dessus, voir la Partie 3. Database report 2 : spécifications d audit Un audit de ce rapport nécessite les étapes suivantes : I. Le test d audit doit être effectué de telle manière que les activités de l auditeur au cours du test d audit puissent 9

10 II. III. être isolées des autres activités se déroulant sur le site du fournisseur. Selon le site audité, l auditeur doit effectuer le test d audit sur 4 ordinateurs disposant d un numéro de compte unique ; le fournisseur doit autoriser l accès simultané de 3 utilisateurs enregistrés à l ensemble des bases de données disponibles du fournisseur. Si le système du fournisseur ne peut pas autoriser l accès de 3 utilisateurs simultanés, alors l auditeur doit connaître le nombre d utilisateurs simultanés autorisés pour le test et utiliser ce chiffre à chaque fois que le chiffre 3 est mentionné plus bas. N.B. : le chiffre important pour le fournisseur est le nombre de sessions actives autorisées avant que le système ne déconnecte les sessions supplémentaires. L auditeur doit accepter les cookies d utilisateur/de machine et de sessions lorsqu il y est invité. L auditeur doit avoir accès à toutes les bases de données disponibles qui sont publiées sur la plate-forme du fournisseur. IV. Test d audit DB2-1 : a. La base de données utilisée pour ce test doit être différente celle utilisée pour le Database Report 1 (rapport sur les Bases de données 1) b. Le test d audit consiste à avoir 3 utilisateurs (enregistrés) actifs sur le site interrogeant une seule et unique base de données disponible. Ceci signifie que toutes les sessions disponibles sont actives. Un ordinateur supplémentaire sera alors utilisé pour se connecter et tenter d interroger la même base de données. L accès de cet utilisateur doit être refusé parce qu il dépasse le seuil des utilisateurs simultanés autorisés. A chaque fois qu un accès est refusé, l auditeur le notera comme un refus de connexion (turn-away). c. Le test d audit doit être réitéré 40 à 50 fois et à différents moments de la journée en respectant un délai de 20 secondes entre chaque test. L auditeur doit noter à chaque fois qu un refus de connexion se produit et le nom de la base de données concernée. d. Le fournisseur aura réussi ce test lorsque le nombre total de refus de connexion relevés sur son Database Report 2 (rapport sur les bases de données 2) est compris dans un intervalle de confiance entre -8 % et +2 % par rapport au total figurant dans le rapport de l auditeur. Database report 3 (Rapport sur les bases de données 3) : nombre total des interrogations et des sessions par mois et par service 10

11 Database report 3 : spécifications d audit NdT I. Ce test d audit doit être réalisé en relation avec les résultats du test du Database Report 1 (rapport sur les bases de données 1) tel que décrit dans la partie V. Dans le Database Report 1 (rapport sur les bases de données 1), l auditeur a noté le nombre d interrogations réalisées ainsi que le nombre de sessions et a relevé le nom des bases de données concernées. II. Le Database Report 3 (rapport sur les bases de données 3), recense uniquement les interrogations et sessions individuelles. Par exemple, si les 100 interrogations nécessaires au Database Report 1 (rapport sur les bases de données 1) ont été réalisées sur 10 sessions comprenant 10 interrogations chacune et si l auditeur a eu accès à 10 bases de données, le Database Report 3 (rapport sur les bases de données 3) devra comporter un total de 10 sessions et 100 interrogations (même si la somme des interrogations et des sessions du Database Report 1 (rapport sur les bases de données 1) est de respectivement 600 et 60). III. Le fournisseur aura réussi ce test lorsque le son Database Report 3 (rapport sur les bases de données 3) indique un total pour les sessions et interrogations qui est NdT Sous réserve. Ces spécifications nous ont paru peu claires en anglais. La notion de service apparaît dans la copie d écran mais n est pas explicitée dans les spécifications. 11

12 compris dans un intervalle de confiance entre -8 % et +2 % par rapport au total figurant dans le rapport de l auditeur sur le Database Report 1 (rapport sur les bases de données 1). 12

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Fonds de contributions volontaires des Nations Unies contre les formes contemporaines

Plus en détail

Démarrage des solutions Yourcegid On Demand avec Citrix

Démarrage des solutions Yourcegid On Demand avec Citrix Démarrage des solutions Yourcegid On Demand avec Citrix NT-YCOD-2.4-06/2013 1. Table des matières 1. Table des matières 2 2. Préambule 3 3. Installation des postes clients 4 4. Paramétrage du client Citrix

Plus en détail

e-secure guide d'utilisation

e-secure guide d'utilisation e-secure guide d'utilisation V 06 2010 1 Pour tout renseignement, contactez le SAV au 0 825 041 040 (0,15 /min) FICHE N 1 : PREMIERE UTILISATION 1. Connectez votre clé e-secure : - sur le socle USB contenu

Plus en détail

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet

Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Saisie en ligne des dossiers de demande de subvention Extranet Guide de l utilisateur V 3.0 - décembre 2013 Sommaire / Référencement de votre organisme par l Acsé p. 3 / Ecran de connexion p. 4 / Rubrique

Plus en détail

Paiement sécurisé sur Internet. Tableau de bord Commerçant

Paiement sécurisé sur Internet. Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Tableau de bord Commerçant SOMMAIRE 1 Principe 4 1.1 Principe général 4 1.2 Environnement de validation 4 1.3 Environnement de Production 4 2 Accès au tableau de bord 5 2.1

Plus en détail

Guide d utilisation commandes des pièces de rechange Rev.1.0.3

Guide d utilisation commandes des pièces de rechange Rev.1.0.3 SECLI Ver.2.3 Guide d utilisation commandes des pièces de rechange Rev.1.0.3 Ce document est constamment actualisé: vérifiez le n de la version pour savoir s il existe d éventuelles mises à jour Futura

Plus en détail

Manuel d'utilisation: Gestion commerciale - CRM

Manuel d'utilisation: Gestion commerciale - CRM Manuel d'utilisation: Gestion commerciale - CRM Partie: Plan de vente Version : 1.1 Structure du document 1 Introduction...2 2 Glossaire...2 3 Plan de vente...3 3.1 Plan de vente...4 3.1.1 Gestion...4

Plus en détail

Guide de l utilisateur Mikogo Version Windows

Guide de l utilisateur Mikogo Version Windows Guide de l utilisateur Mikogo Version Windows Table des matières Création d un compte utilisateur 3 Téléchargement et installation 4 Démarrer une session 4 Joindre une session 5 Fonctionnalités 6 Liste

Plus en détail

Leica Geosystems Licences des logiciels Introduction & Installation

Leica Geosystems Licences des logiciels Introduction & Installation Leica Geosystems Licences des logiciels Introduction & Installation Version 2.0 Français Table des matières Table des matières 1 Introduction... 3 2 Modèles de licences... 4 2.1 Licences fixes...4 2.2

Plus en détail

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Services bancaires par Internet aux entreprises Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Table des matières Avez-vous besoin d aide?... 3 Exigences informatiques... 4 Navigateurs acceptés...

Plus en détail

E-MARQUE TRAITEMENT DES FICHIERS SAISON 2014/2015

E-MARQUE TRAITEMENT DES FICHIERS SAISON 2014/2015 E-MARQUE TRAITEMENT DES FICHIERS SAISON 2014/2015 Sommaire Principes généraux Cas A : Importer une rencontre Depuis un fichier import A.1. Récupération du fichier import A.2. Transmission du fichier Export

Plus en détail

MEDIAplus elearning. version 6.6

MEDIAplus elearning. version 6.6 MEDIAplus elearning version 6.6 L'interface d administration MEDIAplus Sommaire 1. L'interface d administration MEDIAplus... 5 2. Principes de l administration MEDIAplus... 8 2.1. Organisations et administrateurs...

Plus en détail

Your Detecting Connection. Manuel de l utilisateur. support@xchange2.net

Your Detecting Connection. Manuel de l utilisateur. support@xchange2.net Your Detecting Connection Manuel de l utilisateur support@xchange2.net 4901-0128-5 ii Table des matières Table des matières Installation... 4 Conditions d utilisation de XChange 2...4 Définir vos Préférences

Plus en détail

Service On Line : Gestion des Incidents

Service On Line : Gestion des Incidents Service On Line : Gestion des Incidents Guide de l utilisateur VCSTIMELESS Support Client Octobre 07 Préface Le document SoL Guide de l utilisateur explique comment utiliser l application SoL implémentée

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Internet Explorer Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Internet Explorer Aide-mémoire La Clé informatique Formation Internet Explorer Aide-mémoire Novembre 2003 Table des matières Novembre 2003...i Configuration d Internet Explorer... 1 Internet Explorer 6... 5 Gestion des Raccourcies...

Plus en détail

Fédération de compte entre Votre compte Association (VCA) et l application de dépôt des comptes annuels des associations

Fédération de compte entre Votre compte Association (VCA) et l application de dépôt des comptes annuels des associations Fédération de compte entre Votre compte Association (VCA) et l application de dépôt des comptes annuels des associations Qu est-ce que la fédération de compte entre VCA et l application de dépôt des comptes

Plus en détail

Guide Utilisateur ArkadinAnywhere

Guide Utilisateur ArkadinAnywhere Les arkadin services services arkadin Les services arkadin ArkadinAnywhere est une solution de webconférence économique et simple d utilisation, plus spécifiquement pour les applications de webinars, au

Plus en détail

Aide Webmail. L environnement de RoundCube est très intuitif et fonctionne comme la plupart des logiciels de messagerie traditionnels.

Aide Webmail. L environnement de RoundCube est très intuitif et fonctionne comme la plupart des logiciels de messagerie traditionnels. Aide Webmail 1. Découverte de l environnement : L environnement de RoundCube est très intuitif et fonctionne comme la plupart des logiciels de messagerie traditionnels. 1. La barre d application (1) Les

Plus en détail

[Ministère des Affaires étrangères et du Développement international] DEFI MANUEL UTILISATEUR ESPACE DEMANDEUR

[Ministère des Affaires étrangères et du Développement international] DEFI MANUEL UTILISATEUR ESPACE DEMANDEUR [Ministère des Affaires étrangères et du Développement international] DEFI MANUEL UTILISATEUR ESPACE DEMANDEUR Ministère des Affaires étrangères et du Développement international / 12 AD 2304 / octobre

Plus en détail

Astuce N 1 : Consulter mon catalogue articles en mode liste puis en mode fiche : recherche du prix d'une référence, consultation du stock

Astuce N 1 : Consulter mon catalogue articles en mode liste puis en mode fiche : recherche du prix d'une référence, consultation du stock Produit concerné : Sage 100 Etendue (déclinaison mobile) Sujet mis en avant : Les fonctionnalités clés du profil commercial sur Smartphone Sage Etendue bénéficie désormais d une déclinaison sur terminaux

Plus en détail

Comment. RCAM en ligne

Comment. RCAM en ligne Comment avoir accès au RCAM en ligne avec un nom d utilisateur ECAS EXTERNE en 10 étapes 1 P age ÉTAPE 1 Procédure ECAS Utilisez le lien suivant dans votre navigateur https://webgate.ec.europa.eu/cas 1

Plus en détail

Création, analyse de questionnaires et d'entretiens pour Windows 2008, 7, 8 et MacOs 10

Création, analyse de questionnaires et d'entretiens pour Windows 2008, 7, 8 et MacOs 10 modalisa Création, analyse de questionnaires et d'entretiens pour Windows 2008, 7, 8 et MacOs 10 8 Fonctionnalités de mise en ligne de questionnaires Vous trouverez dans cet opuscule les informations nécessaires

Plus en détail

Dispositif e-learning déployé sur les postes de travail

Dispositif e-learning déployé sur les postes de travail Résumé : Ce document fait l inventaire du matériel et des moyens nécessaires à la production de sessions de formation à distance à partir des postes de travail des salariés bénéficiant d une connexion

Plus en détail

Prestation électronique de service pour la transmission d un bilan de phosphore

Prestation électronique de service pour la transmission d un bilan de phosphore Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

PRISE EN MAIN RAPIDE

PRISE EN MAIN RAPIDE PRISE EN MAIN RAPIDE sommaire DÉCOUVREZ VOTRE UNIVERS ELnetdirectionjuridique.fr PAGE CONNECTEZVOUS ET CRÉEZ VOTRE COMPTE PERSONNEL PAGE PERSONNALISEZ VOTRE PAGE D ACCUEIL PAGE 5 5 NAVIGUEZ FACILEMENT

Plus en détail

Si vous décidez d utiliser un autre chemin, c est ce nouveau chemin qu il faudra prendre en compte pour la sauvegarde. Cf. : Chapitre 9 Sauvegarde

Si vous décidez d utiliser un autre chemin, c est ce nouveau chemin qu il faudra prendre en compte pour la sauvegarde. Cf. : Chapitre 9 Sauvegarde Sommaire Installation du logiciel...2 Enregistrement du logiciel...2 Présentation du logiciel...3 Initialisation du logiciel... 1. Initialisation des constantes...4 2. Initialisation des codes grades...5

Plus en détail

dans Apple Remote Desktop

dans Apple Remote Desktop 1 Bienvenue dans Apple Remote Desktop Apple Remote Desktop est une puissante solution de gestion qui vous permet de travailler avec tous les ordinateurs Mac OS X présents sur votre réseau. Vous pouvez

Plus en détail

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Transfert de fichiers Version 08.05.22

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Transfert de fichiers Version 08.05.22 Services bancaires par Internet aux entreprises Guide pratique pour : Transfert de fichiers Version 08.05.22 Table des matières Introduction...3 Avez-vous besoin d'aide?... 3 Exigences informatiques...

Plus en détail

Livret 1 Poste de travail de l utilisateur :

Livret 1 Poste de travail de l utilisateur : Manuel Utilisateur Mise à jour 04 Juin 2015 Livret 1 Poste de travail de l utilisateur : - pré-requis techniques - mise en conformité - connexion - impressions.pdf Pour les utilisateurs des compléments

Plus en détail

La messagerie électronique

La messagerie électronique Formation La messagerie électronique Outlook 2010 Laurent ROBIN 1 Paramétrer la boîte à lettres électronique (Outlook express) Création du compte - Lancer le client de messagerie Outlook 2010. - Cliquer

Plus en détail

CARPE. Documentation Informatique S E T R A. Version 2.00. Août 2013. CARPE (Documentation Informatique) 1

CARPE. Documentation Informatique S E T R A. Version 2.00. Août 2013. CARPE (Documentation Informatique) 1 CARPE (Documentation Informatique) 1 CARPE Version 2.00 Août 2013 Documentation Informatique S E T R A Programme CARPE - Manuel informatique de l'utilisateur CARPE (Documentation Informatique) 2 Table

Plus en détail

OPTENET DCAgent 2.01. Manuel d'utilisateur

OPTENET DCAgent 2.01. Manuel d'utilisateur OPTENET DCAgent 2.01 Manuel d'utilisateur SOMMAIRE 1. INTRODUCTION...1 2. INSTALLATION...2 3. ÉTABLISSEMENT DES PERMISSIONS...4 Pour de plus amples informations, reportez-vous aux annexes «Conditions requises

Plus en détail

Guide d utilisation de la bibliothèque en ligne du FMI Création d un livre personnalisé

Guide d utilisation de la bibliothèque en ligne du FMI Création d un livre personnalisé Guide d utilisation de la bibliothèque en ligne du FMI Création d un livre personnalisé Ce guide explique, étape par étape, comment créer un livre personnalisé. Un livre personnalisé vous permet de réunir

Plus en détail

Comment utiliser RoundCube?

Comment utiliser RoundCube? Comment utiliser RoundCube? La messagerie RoundCube est très intuitive et fonctionne comme la plupart des logiciels de messagerie traditionnels. A. Découverte de l'environnement 1/ La barre d application

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DU COMPTE EN LIGNE

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DU COMPTE EN LIGNE CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DU COMPTE EN LIGNE Les présentes Conditions Particulières concernent l accès et l utilisation du Compte en ligne proposé par LYONNAISE DES EAUX FRANCE. Elles complètent

Plus en détail

Rapport Full-delegate Tests de charge. Rapport 1 : Dakotabox

Rapport Full-delegate Tests de charge. Rapport 1 : Dakotabox Rapport Full-delegate Tests de charge Rapport 1 : Dakotabox 06/11/2012 Table des matières Rapport 1 : CloudNetCare Dakotabox... 2 Tir #1 : 50 RBVU, lancé le 05/11/2012 à 09h30... 3 33 utilisateurs Scenario

Plus en détail

UserLock Guide de Démarrage rapide. Version 8.5

UserLock Guide de Démarrage rapide. Version 8.5 UserLock Guide de Démarrage rapide Version 8.5 Introduction UserLock est une solution logicielle d'entreprise unique sécurisant les accès utilisateur sur le réseau afin de réduire le risque d'une brèche

Plus en détail

Hachette Education/ Secondaire général Procédure d installation du Manuel numérique MN2.0 Version PC

Hachette Education/ Secondaire général Procédure d installation du Manuel numérique MN2.0 Version PC Hachette Education/ Secondaire général Procédure d installation du Manuel numérique MN2.0 Version PC La licence Hachette Education des manuels numériques 2.0 Les licences enseignantes Hachette Education

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com Les présentes Conditions Particulières concernent l accès et l utilisation de l Espace Client sur le Site www.eau-en-ligne.com

Plus en détail

Gestion des documents avec ALFRESCO

Gestion des documents avec ALFRESCO Gestion des documents avec ALFRESCO 1 INTRODUCTION : 2 1.1 A quoi sert ALFRESCO? 2 1.2 Comment s en servir? 2 2 Créer d un site collaboratif 3 2.1 Créer le site 3 2.2 Inviter des membres 4 3 Accéder à

Plus en détail

Mise à jour de la base de données des marques nationales du tourisme

Mise à jour de la base de données des marques nationales du tourisme Mise à jour de la base de données des marques nationales du tourisme Ce tutoriel a pour objectif d aider à la création et la mise à jour des fiches recensant les établissements qui obtiennent la marque

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com

CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com CONDITIONS PARTICULIERES D UTILISATION DE L ESPACE CLIENT SUR LE SITE www.eau-en-ligne.com Les présentes Conditions Particulières concernent l accès et l utilisation de l Espace Client sur le Site www.eau-en-ligne.com

Plus en détail

MATRICE DES FONCTIONNALITES

MATRICE DES FONCTIONNALITES Facilité d utilisation Nouveau! Convivialité d Outlook Nouveau! Smart Technician Client Assistant Installation Configuration instantanée et personnalisable Nouveau! Installation à distance de Technician

Plus en détail

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours Formation Module WEB 4.1 Support de cours Rédacteur Date de rédaction F.CHEA 08/02/2012 Les informations contenues dans ce document pourront faire l'objet de modifications sans préavis Sauf mention contraire,

Plus en détail

Gérer les droits d accès 27 Créer et gérer des utilisateurs en tant qu administrateur 27 FAQ 29. Annexe Lexique 31

Gérer les droits d accès 27 Créer et gérer des utilisateurs en tant qu administrateur 27 FAQ 29. Annexe Lexique 31 guide opérationnel 2 Table des matières Introduction 3 S inscrire à l application en ligne Collect & Stamp 4 Utiliser l outil Collect & Stamp 5 Transactions factures et annexes 9 Envois recommandés 14

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions d examen préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 11 avril 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS D EXAMEN

Plus en détail

Manuel utilisateur *PA0010119* MAJ 30/12/2013 FR

Manuel utilisateur *PA0010119* MAJ 30/12/2013 FR Manuel utilisateur *PA0010119* MAJ 30/12/2013 FR TABLE DES MATIÈRES L ENVIRONNEMENT AXENSOR... - 1 - LA PLATEFORME AXENSOR CONNECT... - 2 - Description... - 2 - Configuration minimale... - 2 - Connexion

Plus en détail

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage

MEGA ITSM Accelerator. Guide de Démarrage MEGA ITSM Accelerator Guide de Démarrage MEGA 2009 SP4 1ère édition (juin 2010) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune

Plus en détail

Mode d emploi Accès & consultation des certificats d étalonnage MES PV EN LIGNE

Mode d emploi Accès & consultation des certificats d étalonnage MES PV EN LIGNE Accès & consultation des certificats d étalonnage Présentation du service Le service offre via une interface unique : - pour les clients d accéder à un espace de stockage et de consultation en ligne des

Plus en détail

Connecter le lecteur réseau de Pro-Cardex 3 Vérifier la version du gestionnaire de base de données 5 Procéder à l installation 6

Connecter le lecteur réseau de Pro-Cardex 3 Vérifier la version du gestionnaire de base de données 5 Procéder à l installation 6 INSTALLATION POSTE (RÉSEAU) INSTALLATION Connecter le lecteur réseau de Pro-Cardex Vérifier la version du gestionnaire de base de données Procéder à l installation CONFIGURATION Vérifier l'activation de

Plus en détail

Qu est ce que Visual Guard. Authentification Vérifier l identité d un utilisateur

Qu est ce que Visual Guard. Authentification Vérifier l identité d un utilisateur Qu est ce que Visual Guard Authentification Vérifier l identité d un utilisateur Autorisation Qu est-ce qu un utilisateur peut faire dans l application Audits et rapports Fonctionnalités d Audit et de

Plus en détail

Catalogue des formations pour vos collaborateurs, pour vos clients,

Catalogue des formations pour vos collaborateurs, pour vos clients, Catalogue des formations pour vos collaborateurs, pour vos clients, Formations en Webconférence... 2 Formation Administrateur : Plan Démarrage SharePoint... 3 Formation Administrateur Microsoft Office

Plus en détail

MESUREZ L'IMPACT DE VOS CAMPAGNES!

MESUREZ L'IMPACT DE VOS CAMPAGNES! MESUREZ L'IMPACT DE VOS CAMPAGNES! Concrètement, qu est-ce que mesurer l'impact de vos campagnes? L'utilisateur, après avoir envoyé une campagne e-mailing, peut mesurer son impact en consultant les résultats

Plus en détail

FAQ Online Banking. 1. Demander l accès et se connecter à l Online Banking. 2. Online Banking Plus

FAQ Online Banking. 1. Demander l accès et se connecter à l Online Banking. 2. Online Banking Plus FAQ Online Banking 1. Demander l accès et se connecter à l Online Banking 1.1 Comment puis-je demander l accès à l Online Banking? 1.2 Comment puis-je accéder et me connecter à l Online Banking? 1.3 Puis-je

Plus en détail

OSIRIS/ Valorisation des données PORTAIL BO MANUEL UTILISATEUR

OSIRIS/ Valorisation des données PORTAIL BO MANUEL UTILISATEUR OSIRIS/ Valorisation des données PORTAIL BO MANUEL UTILISATEUR HISTORIQUE DES VERSIONS Vers. Date Rédacteur Objet de la modification 1.00 Juillet 2007 GTBO_AGRI Création du document 1.01 Février 2009 SAMOA

Plus en détail

WebSpy Analyzer Giga 2.1 Guide de démarrage

WebSpy Analyzer Giga 2.1 Guide de démarrage WebSpy Analyzer Giga 2.1 Guide de démarrage Ce document aide à vous familiariser avec l utilisation de WebSpy Analyzer Giga. Pour des informations plus détaillées, consultez le guide utilisateur Analyzer

Plus en détail

Guichet ONEGATE COLLECTE XBRL SOLVABILITE II (S2P) Manuel d utilisateur VERSION 1.4 16/04/2014 ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS.

Guichet ONEGATE COLLECTE XBRL SOLVABILITE II (S2P) Manuel d utilisateur VERSION 1.4 16/04/2014 ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS. Guichet ONEGATE Manuel d utilisateur COLLECTE XBRL SOLVABILITE II (S2P) ORGANISATION ET INFORMATIQUE SDESS VERSION 1.4 16/04/2014 Version 1 SUIVI DES VERSIONS Version Date Nature des modifications Paragraphe

Plus en détail

Logiciel dr.veto version 13.0.12

Logiciel dr.veto version 13.0.12 Logiciel dr.veto version 13.0.12 Release Note Mise à jour de juin 2013 Nouveautés et améliorations Tél +33 (0)5 40 16 32 42 - support@drveto.com Table des matières 1. AMELIORATIONS SUR L AGENDA EN COLONNES...

Plus en détail

Guide de l utilisateur de Cisco Unified Communications Manager Assistant pour Cisco Unified Communications Manager 6.0

Guide de l utilisateur de Cisco Unified Communications Manager Assistant pour Cisco Unified Communications Manager 6.0 Guide de l utilisateur de Cisco Unified Communications Manager Assistant pour Cisco Unified Communications Manager 6.0 Siège social aux États-Unis Cisco Systems, Inc. 170 West Tasman Drive San Jose, CA

Plus en détail

Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte

Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte 1Les bases : vos objectifs 2 Sélection d un moteur de recherche pour intranet : Les sept points à prendre en compte

Plus en détail

Network musical jammin

Network musical jammin Network musical jammin Projet PC2R - 2015 Pour ce projet, nous allons réaliser une application permettant d effectuer des jams sessions en temps-réel entre des musiciens répartis à travers le monde. Le

Plus en détail

Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel

Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel promoteur / aménageur - Logiciel Promoteur Constructeur Lotiisseur Aménageur Marchands de biiens Solution Promoteur - Aménageur Solution Promoteur - Aménageur Le logiciel prêt à l emploi avec une grande souplesse de paramétrage, Souple

Plus en détail

Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces. Utiliser une caméra IP Trendnet IP-TV110. Auteur : François CHAUSSON

Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces. Utiliser une caméra IP Trendnet IP-TV110. Auteur : François CHAUSSON Micro-ordinateurs, informations, idées, trucs et astuces Utiliser une caméra IP Trendnet IP-TV110 Auteur : François CHAUSSON Date : 8 février 2012 Référence : utiliser une caméra IP Trendnet IP-TV110.doc

Plus en détail

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation.

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. Mentions légales Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. I CONDITIONS D UTILISATION DU SITE Ce Site est soumis à la loi française. En consultant

Plus en détail

SERVICE CONTACT INSTANTANÉ GUIDE D UTILISATEUR

SERVICE CONTACT INSTANTANÉ GUIDE D UTILISATEUR SERVICE CONTACT INSTANTANÉ GUIDE D UTILISATEUR Table des matières Introduction... 3 Client Office Communicator 2007 R2 pour ordinateur... 4 Configuration manuelle d Office Communicator... 4 Dépannage...

Plus en détail

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES

Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés METHODOLOGIE RELATIVE AUX COMPTES COMBINES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis n 94-02 sur la méthodologie relative aux comptes combinés Le Conseil national de la comptabilité réuni en formation de Section des entreprises le 28 octobre 1994,

Plus en détail

Les nouveautés d AppliDis Fusion 4 Service Pack 3

Les nouveautés d AppliDis Fusion 4 Service Pack 3 Les nouveautés d AppliDis Fusion 4 Service Pack 3 Systancia Publication : Novembre 2013 Résumé La nouvelle version AppliDis Fusion 4 Service Pack 3 ajoute des fonctionnalités nouvelles au produit AppliDis.

Plus en détail

Access 2007 FF Access FR FR Base

Access 2007 FF Access FR FR Base ACCESS Basic Albertlaan 88 Avenue Albert Brussel B-1190 Bruxelles T +32 2 340 05 70 F +32 2 340 05 75 E-mail info@keyjob-training.com Website www.keyjob-training.com BTW TVA BE 0425 439 228 Access 2007

Plus en détail

Accès externe aux ressources du serveur pédagogique

Accès externe aux ressources du serveur pédagogique Accès externe aux ressources du serveur pédagogique 1. Principe de fonctionnement... 1 2. Utilisation... 2 2.1. Gestion des dossiers et fichiers... 3 2.2. Exemple d'utilisation... 4 1. Principe de fonctionnement

Plus en détail

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Dans cette partie vous verrez comment configurer votre serveur en tant que serveur d accès distant. Dans un premier temps, les méthodes pour configurer

Plus en détail

Portail de saisie en ligne

Portail de saisie en ligne Portail de saisie en ligne Dématérialisation fiscale des factures Guide d utilisation 1. Dématérialisation fiscale des factures 2. Modalités d utilisation 3. Modalités de connexion et déconnexion 4. Votre

Plus en détail

Google Analytics - Analysez le trafic de votre site pour améliorer ses performances inclut Universal Analytics (2ième édition)

Google Analytics - Analysez le trafic de votre site pour améliorer ses performances inclut Universal Analytics (2ième édition) Chapitre 1 : Introduction A. Présentation du Web Analytics 10 1. Présentation des différentes solutions de Web Analytics quantitatives du marché 10 2. La législation européenne et les solutions de Web

Plus en détail

Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA. La mobilité à la hauteur des exigences professionnelles

Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA. La mobilité à la hauteur des exigences professionnelles Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA La mobilité à la hauteur des exigences professionnelles 2 Manuel d utilisation de la plate-forme de gestion de parc UCOPIA 1 Table des matières

Plus en détail

Activer la connectivité des systèmes de stockage 3PAR

Activer la connectivité des systèmes de stockage 3PAR Activer la connectivité des systèmes de stockage 3PAR Suivi à distance (Call Home) : Périodiquement, le processeur de service (SP) transmet à 3PAR Central des informations de diagnostic sur le système

Plus en détail

Que souhaitent les Administrateurs Système?

Que souhaitent les Administrateurs Système? WORLDINTERPLUS Que souhaitent les Administrateurs Système? Contrôle Maniabilité Gestion de la Configuration du Système en mode réseau ou déconnecté «online / offline» Maintenir les standards de configuration

Plus en détail

La carte de contrôle chômage complet

La carte de contrôle chômage complet La carte de contrôle chômage complet Version Mobile Manuel d utilisateur Table des matières Accès 4 Description générale 6 En-tête 7 Logo de l organisme de paiement 7 Télécharger le PDF 7 Paramètres 8

Plus en détail

L activation de votre compte d accès aux services numériques de Lille 1

L activation de votre compte d accès aux services numériques de Lille 1 Vous bénéficiez de nombreux services numériques : messagerie, portail Lille, plateforme pédagogique Moodle Lille, réseau wifi, centres de ressources multimédia. L accès à ces services est basé sur l authentification

Plus en détail

FÉDÉRATION MAROCAINE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES ET DE RÉASSURANCE FICHIER CENTRAL CRM. MANUEL D UTILISATION Version 1.0

FÉDÉRATION MAROCAINE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES ET DE RÉASSURANCE FICHIER CENTRAL CRM. MANUEL D UTILISATION Version 1.0 FÉDÉRATION MAROCAINE DES SOCIÉTÉS D'ASSURANCES ET DE RÉASSURANCE FICHIER CENTRAL CRM MANUEL D UTILISATION Version 1.0 Juin 2006 Avant propos Ce manuel décrit les fonctionnalités de la consultation du fichier

Plus en détail

TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE ET DE SQL DEVELOPPER TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE...1 ET DE SQL DEVELOPPER...1

TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE ET DE SQL DEVELOPPER TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE...1 ET DE SQL DEVELOPPER...1 TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE ET DE SQL DEVELOPPER Sur Windows Contenu TUTORIEL D INSTALLATION D ORACLE...1 ET DE SQL DEVELOPPER...1 I-Installation d «Oracle Database Express Edition»...2 Etape 1 :

Plus en détail

FileMaker Server 14. Guide de démarrage

FileMaker Server 14. Guide de démarrage FileMaker Server 14 Guide de démarrage 2007-2015 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et FileMaker Go sont des marques

Plus en détail

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide

UltraBackup NetStation 4. Guide de démarrage rapide UltraBackup NetStation 4 Guide de démarrage rapide Table des matières 1 Fonctionnalités... 3 1.1 Ce qu UltraBackup NetStation permet de faire... 3 1.2 Ce qu UltraBackup NetStation ne permet pas de faire...

Plus en détail

Taxe de séjour - Manuel de l utilisateur. Déclaration en ligne. Logiciel 3D Ouest

Taxe de séjour - Manuel de l utilisateur. Déclaration en ligne. Logiciel 3D Ouest Version 1-3 Taxe de séjour - Manuel de l utilisateur Déclaration en ligne Logiciel 3D Ouest Table des matières : 1. Comment se connecter au logiciel?... 2 2. L interface :... 3 3. Comment déclarer un nouveau

Plus en détail

Open Office - Présentation

Open Office - Présentation 1 Définition 1.1 Diaporama Un diaporama est une succession de diapositives, chaque diapositive correspond à un écran d'ordinateur. Les diapositives peuvent être affichées de façon séquentielle ou par appel

Plus en détail

Backup Exec 2014 Management Pack for Microsoft SCOM. - Guide de l'utilisateur

Backup Exec 2014 Management Pack for Microsoft SCOM. - Guide de l'utilisateur Backup Exec 2014 Management Pack for Microsoft SCOM Management Pack for Microsoft SCOM - Guide de l'utilisateur Management Pack for Microsoft Operations Ce document traite des sujets suivants: Backup Exec

Plus en détail

Manuel d utilisation

Manuel d utilisation Manuel d utilisation La référence des comptables-fiscalistes Votre login Votre mot de passe Une question Voyez l aide détaillée accessible en ligne ou les questions les plus fréquemment posées par les

Plus en détail

Installation et utilisation du client FirstClass 11

Installation et utilisation du client FirstClass 11 Installation et utilisation du client FirstClass 11 Support par téléphone au 03-80-77-26-46 ou par messagerie sur la conférence «Support Melagri» Sommaire Page I) Installation du client FirstClass 2 II)

Plus en détail

KMnet Admin LOGICIEL COMPLET ET PERFORMANT D'ADMINISTRATION DES PÉRIPHÉRIQUES.

KMnet Admin LOGICIEL COMPLET ET PERFORMANT D'ADMINISTRATION DES PÉRIPHÉRIQUES. KMnet Admin LOGI CIEL D'ADMINISI TRATION DES PÉ RIPHÉR ÉRIQUES PO UR LES ENTREPRISES LOGICIEL COMPLET ET PERFORMANT D'ADMINISTRATION DES PÉRIPHÉRIQUES. ADMINISTRATION RAPIDE ET FACILE DES PÉRIPHÉRIQUES

Plus en détail

Projet de Java Enterprise Edition

Projet de Java Enterprise Edition Projet de Java Enterprise Edition Cours de Master 2 Informatique Boutique en ligne L objectif du projet de JEE est de réaliser une application de boutique en ligne. Cette boutique en ligne va permettre

Plus en détail

Rapports d activités et financiers par Internet. Manuel Utilisateur

Rapports d activités et financiers par Internet. Manuel Utilisateur Rapports d activités et financiers par Internet Manuel Utilisateur Table des matières 1. Introduction... 3 2. Pré requis... 3 3. Principe de fonctionnement... 3 4. Connexion au site Internet... 4 5. Remplir

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE RAPIDE:

GUIDE DE DEMARRAGE RAPIDE: GUIDE DE DEMARRAGE RAPIDE: COMMENT CREER VOTRE BOUTIQUE EN LIGNE Vous voulez créer votre propre boutique en ligne? C est désormais plus simple que jamais. Suivez simplement les instructions de ce guide

Plus en détail

PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR

PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR Table des matières 1. Présentation...4 Pré- requis techniques...4 Connexion à la plateforme Vocable...5 ENT...5 Adresse IP...5 Nom de Domaine...5 2. Accès aux

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Comment démarrer rapidement votre Box e-commerce. Guide de démarrage rapide Autres supports : Vidéos démos disponibles sur le portail. Contactez notre service client : 0 969 366 636 Guide de démarrage

Plus en détail

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES

DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DESCRIPTION DES PRODUITS ET MÉTRIQUES DPM Adobe - Adobe Analytics (2015v1) Les Produits et Services décrits dans cette DPM sont soit des Services On-demand soit des Services Gérés (comme décrits ci-dessous)

Plus en détail

Landesk Service Desk

Landesk Service Desk Guide d utilisation Landesk Service Desk Gestionnaire d incidents Groupe Samsic Sommaire 1 PREAMBULE 3 1.1 Objectif du document...3 1.2 Public cible...3 1.3 Conventions typographiques...3 1.3.1 Indications...

Plus en détail

Foire aux questions. Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie

Foire aux questions. Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie Foire aux questions Banque en Ligne Banque de Nouvelle Calédonie 1 TABLE DES MAT IERES JE N ARRIVE PAS A CONSULTER MES COMPTES, LES MESSAGE «LA PAGE NE PEUT ETRE AFFICHEE» APPARAIT.... 3 JE N ARRIVE PAS

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Magento

Module pour la solution e-commerce Magento Module pour la solution e-commerce Magento sommaire 1. Introduction... 3 1.1. Objet du document... 3 1.2. Liste des documents de référence... 3 1.3. Avertissement... 3 1.4. Contacts... 3 1.5. Historique

Plus en détail

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP

Table des matières L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP. Les échanges de données entre SAS et JMP, en mode déconnecté. Dans JMP L INTEGRATION DE SAS AVEC JMP Quelles sont les techniques possibles pour intégrer SAS avec JMP? Comment échanger des données entre SAS et JMP? Comment connecter JMP à SAS? Quels sont les apports d une

Plus en détail

Configuration de GFI MailArchiver

Configuration de GFI MailArchiver Configuration de GFI MailArchiver Introduction à la configuration Après l installation de GFI MailArchiver, vous pourrez commencer la configuration de l interface Web et terminer la configuration de GFI

Plus en détail

TeamViewer 9 Manuel Management Console

TeamViewer 9 Manuel Management Console TeamViewer 9 Manuel Management Console Rév 9.2-07/2014 TeamViewer GmbH Jahnstraße 30 D-73037 Göppingen www.teamviewer.com Sommaire 1 A propos de la TeamViewer Management Console... 4 1.1 A propos de la

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ADSL ASSISTANCE

GUIDE D UTILISATION ADSL ASSISTANCE GUIDE D UTILISATION ADSL ASSISTANCE Sommaire I. Vérifications à faire avant d entamer les étapes de diagnostic complexe II. Les étapes du diagnostic après les vérifications A. La synchronisation est KO

Plus en détail