La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes"

Transcription

1 La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en politique de la ville des régions Centre et Poitou Charentes ont été sollicitées pour participer à un sondage entre juin et septembre Au total, 39 professionnels ont répondu à cette enquête : 24 référents Politique de la ville et 15 référents Démocratie locale. Ces professionnels sont issus de 30 collectivités adhérentes ou co adhérentes de Villes au Carré : 25 villes et 5 EPCI. 11 en région Poitou Charentes et 19 en région Centre. Objectifs de l enquête : Appréhender comment la participation citoyenne est mise en œuvre au sein des collectivités en politique de la ville de nos régions (missions, instances, actions, échelles, méthodes et sujets de mobilisation, lien interservices) Recueillir le point de vue des professionnels sur les atouts et leviers de la participation des habitants Identifier les besoins et perspectives des territoires 2 grandes parties à ce sondage : une 1 re partie sur la mise en œuvre de la participation dans les territoires (les missions des professionnels, les instances et dispositifs existants, échelles, thèmes et mode de sollicitation pour la participation des habitants) ; une 2 de partie spécifique sur le lien entre participation citoyenne et politique de la ville : partenariat entre les services ou professionnels dédiés, la représentation des professionnels sur les atouts et leviers de la participation des habitants dans les nouveaux contrats de ville, et leurs besoins de qualification.

2 La mise en œuvre de la participation dans les territoires I. Les professionnels de la participation et leurs missions 1. Le nombre de professionnels ou la part de temps dédié à la participation La première question sur la mesure (en équivalent temps plein) des missions de participation semble avoir été la plus délicate à quantifier par les collectivités ayant répondu au sondage. La moitié des collectivités ont indiqué uniquement (quand elle existe) l ETP de la(les) personne(s) spécifiquement chargée(s) de missions sur la démocratie locale / citoyenneté ; 1 tiers des collectivités ont additionné «à la louche» le temps de divers professionnels (chefs de service, référents politique de la ville, agents de développement, animateurs jeunesse, chargés de mission développement durable ) concernés par la participation des habitants ; le reste des répondants ont déclaré cette question «non quantifiable». Les données recueillies ne sont donc pas fiables au sens strict, mais les réponses ont fait émerger à la fois une diversité de professionnels mobilisés en interne sur cette question et des conceptions différentes de la participation. 2. Les missions des professionnels de la participation Les principales missions des professionnels de la participation au sein des collectivités, énoncées à parts égales sont : la coordination ou l animation des instances/dispositifs de démocratie participative (conseils de quartiers, conseil de développement, conseil des jeunes ou des sages, budgets participatifs...) à 72 % ; le soutien d habitants (collectifs, individuels) sur des projets ou des manifestations (fêtes de quartiers, initiatives jeunesse...) à 72 %. Dans une moindre mesure, les répondants ont mis en avant 2 autres missions : l organisation de temps d informations ou de concertations sur des projets de territoire (débats publics, ateliers urbains, groupes de travail avec les habitants ) à 54 % ; l appui méthodologique à d autres agents de la collectivité qui souhaitent impliquer des habitants à 32 %. Autres propositions : suivi CUCS et GUP, services de proximité, appui aux partenaires associatifs. II. Les instances et dispositifs de participation 1. Les instances Selon les professionnels ayant répondu, les principales instances du territoire qui représentent des habitants des quartiers sont : les conseils de quartiers dans la majorité des territoires (54 %) ; les comités de quartier dans un tiers des collectivités (32 %). À parts égales, les conseils des jeunes et les conseils des sages ont été cités dans 28 % des cas. 14 % des territoires ont répondu «aucun dispositif», ce qui pose la question de l interpellation des habitants dans ces collectivités en politique de la ville. Enfin, certains dispositifs ont été évoqués de manière plus isolée comme les conseils des enfants, conseil communal de citoyenneté, conseil interquartiers, comité d usagers Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 2

3 2. Les dispositifs ou actions Les dispositifs ou actions qui mobilisent des habitants des quartiers sont, selon les professionnels : les concertations publiques selon 82 % des collectivités ; les déambulations (marches exploratoires, diagnostics en marchant, balades urbaines) à 50 % ; le fond de participation des habitants (46 %) ; les ateliers urbains (ATU) ou ateliers de déplacements (36 %) ; les grandes rencontres communales (assises pour la ville, forum démo locale, atelier citoyen...) pour 32 %. Dans une moindre mesure, ont été mentionnés des débats citoyens (29 %), le fond d initiatives jeunesse (10 %) ou la charte de la démocratie (10 %), le budget participatif (7 %). 3. Point de vue des professionnels sur les instances ou dispositifs locaux Il a été demandé aux professionnels de se prononcer sur les instances et dispositifs qui leur semblaient les plus pertinents au niveau local. Les trois outils les plus fréquemment indiqués ont été : des déambulations ou visites de terrain : permettent aux habitants de faire part de leurs difficultés, besoins, demandes... des forums ou débats ouverts (dans le cadre de la politique de la ville, de la rénovation urbaine...) ; des ateliers urbains ou groupes de travail : permettent de consulter les habitants et de préciser leurs attentes concernant les aménagements, les déplacements, le développement durable, etc. D autres outils intéressants ont été désignés plus ponctuellement : la concertation via les outils numériques (site, blog, Facebook) ; les conseils de quartier ou assemblées de quartier qui permettent l expression directe des habitants (forte mobilisation) et des avancées significatives sur des aménagements de proximité en faveur de tous (jeux pour enfants, embellissements, propreté, amélioration de la sécurité routière et de la voirie ) ; les centres sociaux et maisons de quartier qui, de par leur vocation, mènent quotidiennement des actions en co construction avec les habitants. Il apparaît que tous les outils et dispositifs peuvent être pertinents pour la mobilisation des habitants, à partir du moment où une logique «d échelle d engagement» est pensée pour permettre aux habitants de participer à la mesure de leur disponibilité et de leur envie : pour ceux qui sont difficilement mobilisables : la possibilité de répondre à une interpellation unique dans l espace public, à une réunion ou un atelier spécifique ; pour ceux qui sont moyennement disponibles : la participation à un projet ou un thème, à la vie d un équipement public (ex. comité d usagers) ; pour les plus «motivés» : l opportunité de rejoindre une instance consultative (ex. conseils de quartier, des sages, des jeunes). Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 3

4 III. Les territoires, les thèmes et les modes de mobilisation 1. Les territoires de la participation des habitants Les principaux territoires de participation sont, selon les professionnels interpellés : la ville entière à 71 % ; les quartiers en général à 68 % ; les quartiers en politique de la ville à 46 %. 2. Les domaines d actions sur lesquels les habitants sont généralement concertés L aménagement, l urbanisme ou le cadre de vie dans 100 % des territoires. L environnement dans 71 % des cas. La vie quotidienne pour 64 % des professionnels. Les déplacements dans 64 % des collectivités. L éducation/jeunesse dans 50 % des cas. Les autres thèmes de mobilisation des habitants cités sont la sécurité, la culture et les loisirs, la prévention, le lien social, la valorisation du patrimoine, la santé 3. Les principaux modes de mobilisation des habitants Les annonces dans des bulletins d informations (lettres municipales, bulletins de quartiers), à 86 %. Les flyers ou affiches (relayés dans les lieux ou espaces publics), à 64 %. En troisième position, à parts égales (50 % des cas), sont indiqués le bouche à oreille via les têtes de réseaux, des médias locaux (radio, presse), des courriers non nominatifs. En propositions complémentaires, les répondants ont ajouté les sites internet de collectivités, le porte à porte, les interventions dans l espace public, les débats. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 4

5 Participation citoyenne et politique de la ville I. Le partenariat entre les professionnels Démocratie locale et Politique de la ville 32 % des professionnels ayant répondu au sondage ont déclaré qu il n existait pas de service ou de professionnels dédiés à la démocratie locale au sein de leur collectivité. Pour les autres collectivités concernées par cette question, le partenariat entre les professionnels est considéré comme : «Important (contacts réguliers)» dans 42 % des cas ; «Faible (contacts très ponctuels)» dans 42 % des cas ; «Inexistant» dans 16 % des cas. Le lien serait donc à renforcer pour 58 % des territoires. Pour illustrer les liens entre politique de la ville et participation des habitants, les professionnels ont cité un certain nombre d actions : participation d habitants à un diagnostic de CSC ; création d un collectif d associations dans un quartier ; concertations dans le cadre de projets d aménagement quartier ou projets de déplacements ; présence systématique du service Démocratie locale (DL) sur les réunions politique de la ville partenariat permanent entre DL et PdV sur le volet Cadre de vie (déambulations, fêtes de quartiers...) ; conseil consultatif de quartier et conseil de vie locale ; projet d accueil de nouveaux habitants sur un quartier ; événements citoyens et ludiques permettant d apprendre à mieux se connaitre ; travaux autour de l agenda 21 ; Échanges sur la problématique «santé nutrition» dans un quartier ; actions de petits déjeuners ou cafés débats pour discuter avec des habitants sur des projets de quartiers, de structures, et qu ils donnent leur avis et leurs orientations (lors de marché, en pied d immeuble, à l entrée/sortie d écoles...) ; action jardin avec des jeunes et des bénévoles ; échanges autour d une laverie solidaire dans un quartier (convivialité, informations et conseils divers...) ; projet d accompagnement au lien social auprès d une population de migrants vieillissants en situation d isolement dans un quartier ; projet de café associatif ; mobilisation de professionnels et d habitants autour d un portail numérique interactif présentant un quartier (dont cartographie) et visualisation des actions qui y sont menées ; fonds de participation des habitants ; projet élaboré avec des habitants sur la mémoire des quartiers ou sur l évolution d un quartier post rénovation urbaine ; échanges réciproques de savoirs et d échanges / trocs de services ; fêtes de quartiers. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 5

6 II. Les atouts et leviers de la participation Les professionnels ont été interpellés sur leurs représentations des atouts et leviers d une participation renforcée des habitants dans le cadre des nouveaux contrats de ville. 1. Les atouts de la participation des habitants aux nouveaux contrats de ville Pour les professionnels ou élus des collectivités, une participation renforcée des habitants des quartiers à la politique de la ville permettrait de : ajuster leur connaissance sur le(s) quartier(s) ; mieux prendre en compte les besoins des citoyens ou vérifier si les propositions élaborées par les collectivités sont en adéquation avec les attentes des habitants des quartiers, afin d éviter de devoir réadapter des projets a posteriori (gain efficacité/économie) ; faire avancer des dossiers avec les acteurs de terrain (bailleurs, associations ) et fédérer autour de projets de territoires ; renforcer une dynamique utile à la cohésion sociale ; réguler des tensions et éviter les incivilités ; élargir les sujets de débat, ouvrir vers de nouvelles idées ; améliorer les relations entre les habitants et les politiques en relayant davantage ce qui est fait par la politique de la ville auprès de l ensemble des habitants des quartiers. Pour les habitants des quartiers, les atouts d une mobilisation sur les nouveaux contrats de ville seraient, selon les professionnels, de : les aider à s approprier les enjeux de leur territoire ; contribuer à l amélioration de leur cadre de vie ; améliorer la compréhension de la politique de la ville et des outils existants pour le quartier ou à disposition des citoyens (FPH, GUP, Conseil de quartier...) ; aider les acteurs publics à adapter leurs projets pour répondre aux besoins/problématiques des citoyens ; leur redonner confiance en la politique (rapprocher les élus des concitoyens), voire réguler des confits entre les habitants et institutions ; renforcer leur pouvoir d agir, d être force de proposition et/ou de réaliser des actions qui répondent plus facilement aux besoins d autres habitants du quartier ; créer davantage de lien social. 2. Les leviers de la participation des habitants aux nouveaux contrats de ville On peut regrouper le point de vue des professionnels en quatre catégories : «Convaincre et clarifier» : o sensibiliser et renforcer une culture commune entre élus et professionnels de différents services sur la participation ; o renforcer le portage politique ; o clarifier les enjeux et les objectifs de la participation pour tous (décideurs, acteurs de terrain, habitants) et réfléchir aux ambitions et moyens de la participation. «Bien communiquer» : o dire clairement aux habitants ce qui leur est proposé et ce qui est attendu de leur part o instaurer une communication en continu o éviter le jargon o rendre lisible la politique de la ville. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 6

7 Des méthodes et outils : o pour les professionnels : acquérir, utiliser ou construire des méthodes d animation participative adaptées aux publics o permettre aux habitants de se former à la prise de parole, à des méthodes d élaboration de projet o rester concret o oser innover en intégrant des méthodes ludiques, expérimenter ensemble o varier les supports : par exemple utiliser le numérique pour rendre les démarches plus attrayantes notamment auprès des jeunes, sortir des murs de l institution pour «aller vers» les habitants. Les «plus» : la convivialité, le soutien de personnes ressources du quartier (acteurs associatifs, conseillers de quartiers..), prendre le temps de la mobilisation (dès le démarrage ). III. Les méthodes envisagées pour la mise en œuvre des conseils citoyens Nous avons sollicité les professionnels sur les premières orientations envisagées dans les territoires concernant les conseils citoyens. Les collectivités sont encore en cours de réflexion sur ce sujet, en interne et avec les partenaires locaux. Les professionnels nous ont cependant communiqué les premières étapes en cours et orientations envisagées (au 1 er septembre 2014). Un tiers des collectivités a lancé un diagnostic sur les démarches participatives locales et commencé à communiquer auprès des acteurs de terrain. Le diagnostic étant une étape préalable obligatoire, toutes les collectivités seront amenées à le réaliser dans les prochains mois. Un tiers des territoires répondant envisage dès à présent une adaptation de leurs conseils de quartiers. Ce taux tend à se densifier. Les autres choix envisagés pour la mise en œuvre des conseils citoyens sont : la sensibilisation/formation des élus (36 %) ; la mise en œuvre de formations pour les habitants (33 %) ; l appui d un expert pour la mise en œuvre de la démarche (6 %). IV. Les besoins de qualification des répondants 6 % des répondants nous ont communiqué n avoir aucun besoin spécifique concernant la participation des habitants dans les nouveaux contrats de ville. Pour les autres professionnels, les principaux besoins énoncés sont : connaitre et partager des expériences/démarches participatives (75 %) ; bénéficier d apports méthodologiques sur la mobilisation des «invisibles de la participation» (78 %) ; revoir les fondamentaux de la participation (sociologie, droit, sciences politiques..) (31 %) ; une formation sur la politique de la ville et les habitants des quartiers (17 %) ; autre besoin : apports sur l e democratie. Synthèse de l enquête «Participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou Charentes» Septembre 2014 p. 7

8 Villes au Carré Des ressources pour agir Villes au Carré forme, informe et accompagne un réseau d acteurs pluriels chargés du développement des territoires urbains en régions Centre et Poitou Charentes. Lieu de ressources, d échanges et d expertises, il facilite depuis 2007 la conduite des politiques publiques de cohésion urbaine et sociale en régions. Villes au Carré est membre du réseau national des 20 centres de ressources de la politique de la ville. Missions Former et mettre en réseaux les acteurs de la ville, par thématiques ou par métiers. Produire de la connaissance des territoires à partir des expériences de terrain, de l observation et de l évaluation. Assurer une veille mutualisée et diffuser des informations sélectionnées. Faciliter le débat entre chercheurs et praticiens, avec l appui des universités de Tours, Orléans, Poitiers et La Rochelle. Développer une expertise locale pour contribuer aux réflexions régionales et nationales. Partenaires financeurs En 2013, 16 villes et 14 intercommunalités ont adhéré, soit 206 villes adhérentes ou co adhérentes à travers les EPCI, pour les 2 régions. 4 allée du Plessis, Tours c/o AROSH PC, 2 rue du Général Sarrail, Porte de Paris, Poitiers Tél. : Fax : Mail : Site web : Restez connectés avec Villes au Carré par et pour être informés!

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Renforcer la mobilisation du droit commun

Renforcer la mobilisation du droit commun Dossier ressources Comprendre le droit commun pour le renforcer dans les quartiers Dans son article 1 er, la loi pour la ville et la cohésion urbaine précise : «La politique de la ville mobilise et adapte,

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 BOITE A OUTILS POUR L'ELABORATION DE L'AGENDA 21 RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 Etapes Recommandations du Comité 21 Outils et accompagnement

Plus en détail

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques L ouverture des données publiques, liberté publique et levier d innovation L ouverture des données publiques

Plus en détail

GUIDE. DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE FONTAINOISE Les lieux et pratiques de la citoyenneté à Fontaine VERSION 2012

GUIDE. DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE FONTAINOISE Les lieux et pratiques de la citoyenneté à Fontaine VERSION 2012 GUIDE DE LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE FONTAINOISE Les lieux et pratiques de la citoyenneté à Fontaine VERSION 2012 Mission Démocratie participative : 04 76 28 76 37 EDITO Cette deuxième édition du guide

Plus en détail

La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011

La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011 + La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011 Présentation Cheikh Sow (Anthropologue au CLAP Sud-Ouest) et Mehdi Hazgui (Sociologue- Consultant)

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré!

A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! A chaque longueur nagée, c est l accès à l eau potable qui est amélioré! Avec le Défi de la Nuit de l Eau, contribuez à améliorer l accès à l eau potable aux enfants du Togo! Le Défi est une nouvelle approche

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES

PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES PROJETS ARTISTIQUES COMMUNAUTAIRES ART COMMUNAUTAIRE CONTEXTE Les arts communautaires ne sont pas nouveaux. Ils se différencient des autres formes artistiques par leur engagement social. C est une méthode

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Compte-rendu des ateliers

Compte-rendu des ateliers FORUM DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL LOCAL 2010 2 E rencontre citoyenneté Compte-rendu des ateliers La 2e rencontre du Forum a abordé le thème de la citoyenneté. Cette rencontre s'est déroulé en suivant en partie

Plus en détail

Introduction NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015

Introduction NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015 NOTE D ETONNEMENT CONSEIL DES TEMOINS FABRIQUE CITOYENNE JANVIER 2015 Introduction La fabrique citoyenne initiée par la Ville de Rennes va conduire à la rédaction d une charte de la démocratie locale.

Plus en détail

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches

Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Cadre de gestion du fonds régional d investissement (FRIJ) en Chaudière-Appalaches Document mis à jour en avril 2014 Table de matière 1. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 3 1.1 PRÉSENTATION DU FONDS RÉGIONAL D INVESTISSEMENT

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France)

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France) 210 rue St Maur - 75010 Paris Contact : 01 77 12 32 99 Responsable : Eric HAMELIN (voir aussi contacts en fin de document) Présente Un «réseau social cartographique» (Ouest France) Un outil qui permet

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

Commission Permanente du 9 octobre 2006

Commission Permanente du 9 octobre 2006 Commission Permanente du 9 octobre 2006 I La Région axe la formation professionnelle sur la qualité et la pérennisation des parcours professionnels ainsi que la recherche en matière de santé - Mise en

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS Pour construire ensemble des propositions concrètes et pour faire avancer l EEDD. 11 chantiers Construits à partir des échanges avec les acteurs de l EEDD, des programmes

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques

Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Proposition de Charte éthique de l élu-e pour un renouveau démocratique et la renaissance des pratiques politiques Version du 23 février 2015, soumise à consultation publique jusqu au 15 avril 2015. N

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Rapport 2012 sur la situation de la ville de Nanterre en matière de développement durable

Rapport 2012 sur la situation de la ville de Nanterre en matière de développement durable MAIRIE DE NANTERRE 12 février 2013 Rapport 2012 sur la situation de la ville de Nanterre en matière de développement durable 1 2 SOMMAIRE Préambule/Introduction... 4 Première partie Nanterre durable :

Plus en détail

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III

Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Sécurisation de l hébergement et de la maintenance du plateau collaboratif d échange (PCE) du plan Loire III Depuis 2008, l Etablissement assure la mise en place du plateau collaboratif d échange Intranet/Internet

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Les partenaires financiers des associations»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Les partenaires financiers des associations» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Les partenaires financiers des associations» Points clés Lorsque l on dit «association», on pense souvent «subvention», autrement dit une aide de partenaires financiers

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref...

Une vision d avenir. Il était deux petits navires. Mise en contexte. Rapport Perrault. Forum des générations (2004) En bref... Une vision d avenir Il était deux petits navires Alain Poirier, directeur national de santé publique et sous-ministre adjoint février 200 En bref... Mise en contexte Une mise en contexte Quelques données

Plus en détail

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS

APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS MODALITÉS APPEL À PROJETS QUARTIERS DURABLES CITOYENS 2015 MODALITÉS PRÉSENTATION DE L APPEL À PROJETS L appel à projets Quartiers Durables Citoyens encourage et soutient les habitants qui s engagent dans leur quartier

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Plan d actions 2011/2014

Plan d actions 2011/2014 Plan d actions 2011/2014 Le présent plan d actions s organise en fiches actions, qui précisent les objectifs opérationnels des actions et explicite les modalités de mise en œuvre. Ces fiches répondent

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES

COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES COMMENT LA POSTE PEUT VOUS ACCOMPAGNER POUR RENDRE VOS ACTIONS PLUS LISIBLES, PLUS EFFICACES ET PLUS PROCHES DE VOS ADMINISTRES 1 1 UN ENVIRONNEMENT EN MUTATION 2 Un environnement en mouvement La pression

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv'

Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Les Commissions, garantes de l'auto-gestion de Locaux Motiv' Chaque adhésion engage le nouveau membre à participer à la vie associative via son implication dans une commission. Forces vives de l association,

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud

Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Cahier des charges pour la création du site internet Pays Sologne Val Sud Septembre 2011 Domaine du Ciran - 45240 Ménestreau-en-Villette Tél: 02.38.49.19.49 - Fax : 02.38.49.19.59 - sologne.val.sud@wanadoo.fr

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA

MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA MISE EN OEUVRE DU BUDGET PARTICIPATIF DANS LES COLLECTIVITES LOCALES DE KAOLACK ET KEUR BAKA Préparé par l ARD de Kaolack Dans le Cadre de la Convention PNDL Enda ECOPOP Table des matières Sigles et acronymes

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL

«PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» BROUIL «PLACE DES PARENTS DANS l ESPACE NUMERIQUE DE TRAVAIL» Juin 2013 Introduction : Les parents sont parmi les principaux bénéficiaires de Paris classe numérique. Grâce à ce nouvel outil, la communication

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

INSTITUT D ÉTUDES POLITIQUES D AIX-EN-PROVENCE. Guide de formation des élus locaux U N E G R A N D E É C O L E E N P R O V E N C E

INSTITUT D ÉTUDES POLITIQUES D AIX-EN-PROVENCE. Guide de formation des élus locaux U N E G R A N D E É C O L E E N P R O V E N C E INSTITUT D ÉTUDES POLITIQUES D AIX-EN-PROVENCE Guide de formation des élus locaux U N E G R A N D E É C O L E E N P R O V E N C E Formation des élus OBJECTIFS - Aider à la préparation de votre nouveau

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Diagnostic sur les lieux - 8 mars 2012 Balade urbaine - 29 mars 2012 Enjeux de requalification - 5 avril 2012 Adoption des fondamentaux

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

www.ecophytozna-pro.fr La plateforme technique d informations des professionnels des ZNA

www.ecophytozna-pro.fr La plateforme technique d informations des professionnels des ZNA www.ecophytozna-pro.fr La plateforme technique d informations des professionnels des ZNA Les objectifs du site Site de ressources sur les problématiques de réduction des produits phytosanitaires en ZNA

Plus en détail

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne

Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Sondage web sur la démocratie et la participation citoyenne Rapport d analyse des résultats Présenté à l'institut du Nouveau Monde 22 mai 2012

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

Cités et Gouvernements Locaux Unis - Commission de culture. Conseils sur la mise en œuvre locale de l'agenda 21 de la culture

Cités et Gouvernements Locaux Unis - Commission de culture. Conseils sur la mise en œuvre locale de l'agenda 21 de la culture Cités et Gouvernements Locaux Unis - Commission de culture Conseils sur la mise en œuvre locale de l'agenda 21 de la culture Conseils sur la mise en œuvre locale de l Agenda 21 de la culture Document approuvé

Plus en détail

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre

Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires des EPCI à fiscalité propre Département Intercommunalité et territoires 18 mars 2014 Département Administration et gestion communale Modalités de calcul des indemnités des présidents, des vice-présidents et des conseillers communautaires

Plus en détail

CAPITAINE D EQUIPE : Quel est votre rôle à jouer? Félicitations!

CAPITAINE D EQUIPE : Quel est votre rôle à jouer? Félicitations! 24H DE MOBILISATION CONTRE LE CANCER Une manifestation de la ligue contre le cancer CAPITAINE D EQUIPE : Quel est votre rôle à jouer? Félicitations! Vous venez de créer votre équipe pour participer au

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE

Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE Appel à projets Soutien à la dynamique des Centres d affaires de quartiers (CAQ) DOSSIER DE CANDIDATURE A transmettre par mail à : Date-limite de réception impérative des candidatures : 12 juin 2014 Nom

Plus en détail

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE)

ANNEXE 1 «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) «CONTRAT REGIONAL EMPLOI TREMPLIN» REGLEMENT : BOURSE REGIONALE DESIR D'ENTREPRENDRE (BRDE) Objectif Favoriser la création ou la reprise d activité par des porteurs de projet qui souhaitent créer leur

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS (BPC) DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES

TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS (BPC) DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES TERMES DE REFERENCE DU PROJET DE MISE EN PLACE DES BUREAUX DE PROXIMITE AVEC LES CITOYENS (BPC) DANS NEUF MUNICIPALITES TUNISIENNES Composante : Communication 1- CONTEXTE GENERAL A travers son programme

Plus en détail

L éducation populaire en Alsace

L éducation populaire en Alsace L éducation populaire en Alsace Actions et partenariats (avec les collectivités L ÉTÉ DE L ÉDUCATION POPULAIRE 1 L éducation populaire en Alsace ( Sommaire Édito de Philippe Richert, Président du Conseil

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

«Jeune : Quel engagement? Volontariat, Réseaux Sociaux, Indignation»

«Jeune : Quel engagement? Volontariat, Réseaux Sociaux, Indignation» «Jeune : Quel engagement? Volontariat, Réseaux Sociaux, Indignation» Note de présentation Le réseau des pôles ressources d aide au développement de la vie associative du Nord - Pas de Calais propose à

Plus en détail

Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI

Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI Agenda 21, charte de développement durable et gestion du risque inondation Nicolas Bauduceau CEPRI Aux origines de l analyse : un double constat La prise en compte du risque d inondation dans l aménagement

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Questions réponses sur e sidoc

Questions réponses sur e sidoc Questions réponses sur e sidoc Sommaire Questions sur la stratégie éditoriale des solutions documentaires du CRDP de Poitou-Charentes... 1 Questions sur les fonctionnalités d e-sidoc... 2 Questions sur

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES

FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES Territoriales Finances. Territoriales Finances. et Ressources Finances Ressources Humaines - Intercommunalité Management Public FINANCES et RESSOURCES TERRITORIALES Formation Expertise Recrutement Accompagnement-

Plus en détail

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio

Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Présentation du projet de la médiathèque de Mauguio Ce projet nous donne l opportunité de tester des scénarios auxquels nous réfléchissons depuis l ouverture de notre portail en octobre 2008 et la mise

Plus en détail

Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi. 13 septembre 2012

Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi. 13 septembre 2012 Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi 13 septembre 2012 Sommaire Introduction I. La plateforme de Lyon: la maison du réfugié 1. Présentation générale 2. Le réseau partenarial 3.

Plus en détail

Contact chargées de mission FEHAP Centre : Magali BASTELICA, magali.bastelica@fehap.fr, 06 45 55 50 12 Nathalie PERPINIAL,

Contact chargées de mission FEHAP Centre : Magali BASTELICA, magali.bastelica@fehap.fr, 06 45 55 50 12 Nathalie PERPINIAL, Contact chargées de mission FEHAP Centre : Magali BASTELICA, magali.bastelica@fehap.fr, 06 45 55 50 12 Nathalie PERPINIAL, nathalie.perpinial@fehap.fr, 06 74 72 73 78 SOMMAIRE Pourquoi la FEHAP intervientelle

Plus en détail

Le cadre juridique de la démarche participative

Le cadre juridique de la démarche participative Le cadre juridique de la démarche participative Loi Administration Territoriale de la République (loi Joxe) de 1992 «Le droit des habitants de la commune à être informés des affaires de celle-ci et à être

Plus en détail

PROJET DE FUSION. Introduction : Une volonté de rapprochement

PROJET DE FUSION. Introduction : Une volonté de rapprochement PROJET DE FUSION Introduction : Une volonté de rapprochement Historique Anjou Soins Services, Santé Loire Vallée de l Authion et UNA du Saumurois sont trois associations expérimentées dans le soutien à

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre

Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Maison de l Emploi l et de la Formation de Nanterre Dossier de présentation Année 2006 Janvier 2006 Nanterre Terre d Entreprisesd d Emplois Nanterre 80 000 emplois publics ou privés à proximité de la Défense

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Bilan de la concertation 2011-2015

Bilan de la concertation 2011-2015 Bilan de la concertation 2011-2015 Dès sa création en 2011, l association de préfiguration a mis en place une méthode destinée à impliquer au maximum les acteurs locaux dans l écriture de charte (méthode

Plus en détail