L EIRL. Un nouveau statut juridique et fiscal pour l entrepreneur. Avril 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EIRL. Un nouveau statut juridique et fiscal pour l entrepreneur. Avril 2012"

Transcription

1 L EIRL Un nouveau statut juridique et fiscal pour l entrepreneur Avril

2 Un nouveau statut : l EIRL Présentation de l EIRL Pourquoi? Pour qui? Comment? Quand? Le contexte d adoption Les caractéristiques de l EIRL Aspects juridiques Aspects comptables Aspects fiscaux Aspects sociaux Synthèse fiscale et sociale Les outils autour de l EIRL Un site Internet dédié à l EIRL Un simulateur en ligne 2

3 Présentation de l EIRL Pourquoi? Pour qui? Comment? Quand? 3

4 Présentation de l EIRL Pourquoi? Ce nouveau statut vient répondre à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre : la protection de leurs biens personnels en cas de faillite Création d un patrimoine professionnel d affectation, qui constitue le seul gage des créanciers professionnels Unifier le régime fiscal applicable aux entrepreneurs indifféremment de la forme juridique adoptée L EIRL peut opter pour l impôt sur les sociétés sans être contraint de créer une personne morale Seuls les bénéfices prélevés seront soumis à l impôt sur le revenu entre les mains de l entrepreneur 4

5 Présentation de l EIRL Pour qui? Le nouveau statut d EIRL s adresse à tout entrepreneur individuel, qu il soit commerçant, artisan, exploitant agricole ou professionnel libéral Article L du Code de commerce «Tout entrepreneur individuel peut affecter à son activité professionnelle un patrimoine séparé de son patrimoine personnel, sans création d une personne morale nouvelle» Sont notamment visés Les créateurs d entreprise Les entreprises préexistantes Les auto-entrepreneurs qui vont pouvoir conserver leur régime fiscal et social forfaitaire 5

6 Présentation de l EIRL Comment? La constitution du patrimoine affecté résulte du dépôt d une déclaration effectuée par l intermédiaire du CFE selon les cas : Soit au registre de publicité légale auquel l entrepreneur individuel est tenu de s immatriculer Soit au registre de publicité légale choisi par l entrepreneur individuel en cas de double immatriculation (situation des artisans immatriculés au répertoire des métiers qui sont tenus de s immatriculer également au registre du commerce et des sociétés s ils effectuent des actes de commerce) Soit pour les agents commerciaux au registre spécial d immatriculation des agents commerciaux tenu au greffe du tribunal de commerce Soit pour les personnes physiques qui ne sont pas tenues de s immatriculer à un registre de publicité légale (essentiellement les professionnels libéraux et les auto-entrepreneurs) à un registre spécial tenu au greffe du tribunal statuant en matière commerciale Soit pour les exploitants agricoles auprès de la chambre d agriculture compétente 6

7 Présentation de l EIRL Quand? La loi a été définitivement adoptée le 15 juin 2010 et publiée au JO le 16 juin (loi n ) Entrée en vigueur après la publication de l ordonnance n du 9 décembre 2010 portant adaptation du droit des entreprises en difficulté et des procédures de traitement des situations de surendettement à l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée Décret n du 29 décembre 2010 Arrêté du 29 décembre 2010 contenant Un modèle de déclaration d affectation Un modèle d accord du conjoint pour les biens communs Un modèle d accord du coindivisaire en cas de bien en indivision Arrêté du 28 septembre 2011 fixant un modèle de relevé d actualisation de la déclaration d affectation du patrimoine pour une personne relevant du régime de la micro-entreprise Ce nouveau statut est opérationnel depuis le 1er janvier

8 Présentation de l EIRL Les récentes modifications Loi n de finances rectificative pour 2011 du 29 juillet 2011 Modification de l article 1655 sexies du CGI Objectif : limiter les frottements fiscaux liés à la constitution d une entreprise individuelle à responsabilité limitée Nouvelles dispositions Sur option de l exploitant, l EIRL peut être assimilé à une EURL entraînant assujettissement à l IS de l entreprise L adoption du statut d EIRL par un entrepreneur déjà en activité sans option à l IS est désormais fiscalement neutre En présence d une EIRL relevant de l IS, le régime des «biens migrants» s applique désormais lors de l affectation au patrimoine de l EIRL de biens nécessaires à l activité 8

9 Présentation de l EIRL Les récentes modifications Le décret n du 30 janvier 2012 : garantit à l'entrepreneur exerçant une activité antérieure et restant assujetti au régime d'imposition réel et à l'impôt sur le revenu la neutralité fiscale du passage au régime de l'eirl, en évitant que l'affectation d'éléments constitutifs du patrimoine ne génère des plus-values soumises à taxation ; définit la notion de biens nécessaires à l'activité, qui doivent obligatoirement être déclarés dans le patrimoine d affectation ; impose également une information des tiers du lieu où a été déposée la déclaration d'affectation du patrimoine lorsque l'eirl s'est immatriculé à un nouveau registre, notamment à l'occasion d'un transfert de siège. 9

10 Présentation de l EIRL Les récentes modifications L instruction fiscale n 29 du 12 mars 2012 BOI 4 A-4-12 : Précise l ensemble des dispositions fiscales applicables à l EIRL selon que l option pour ce régime s est faite avant ou à compter du 30 juillet Le décret n du 22 mars 2012 Précise les modalités d option de l EIRL pour l assimilation à l EURL ou à l EARL 10

11 Présentation de l EIRL Le contexte d adoption 11

12 Le contexte d adoption Objectif poursuivi depuis plus de 30 ans Assurer la protection du patrimoine personnel de l entrepreneur individuel en cas de difficultés professionnelles et de faillite Mesures adoptées par le passé Création en 1985 de l EURL qui a fait l objet de modifications successives pour assouplir ses règles de fonctionnement Loi pour l initiative économique du 1er août 2003 : suppression du capital minimum dans les SARL et EURL Loi en faveur des PME du 2 août 2005 : modèle de statuts types et simplification du mécanisme d approbation des comptes Loi de modernisation de l économie du 4 août 2008 : simplification des règles juridiques applicables Déclaration d insaisissabilité des biens immobiliers instituée en 2003 Loi pour l initiative économique du 1er août 2003 : l entrepreneur individuel peut déclarer insaisissables ses droits sur l immeuble constituant sa résidence principale Loi de modernisation de l économie du 4 août 2008 : extension de la déclaration d insaisissabilité à tout bien foncier bâti ou non bâti et non affecté à l usage professionnel de l entrepreneur individuel 12

13 Le contexte d adoption Constats L EURL est peu utilisée et ne représente que 6,2 % du total des entreprises en 2008 alors que la moitié des entreprises existantes sont des entreprises individuelles Succès limité de la déclaration d insaisissabilité avec déclarations comptabilisées depuis la mise en place du dispositif Novembre 2008 : rapport relatif à la création d un patrimoine d affectation Rapport demandé à Xavier de Roux, avocat et ancien député, par le Ministre de l Economie, le Garde des Sceaux et le Secrétaire d Etat à l Artisanat et au Commerce Rapport préconisant la création d un patrimoine affecté instaurant ainsi un double patrimoine pour une même personne 13

14 Le contexte d adoption Motivation et objectifs poursuivis Ne créer aucune forme de discrimination quelle que soit la forme d activité choisie Assurer à l entrepreneur individuel la protection de son patrimoine privé sans le contraindre à recourir à la création d une personne morale distincte Assurer une neutralité fiscale en autorisant l entrepreneur individuel à responsabilité limitée à opter pour que les résultats tirés de son activité soient imposés à l impôt sur les sociétés Conséquences L EIRL constitue un nouveau statut juridique et fiscal pour l entrepreneur individuel 14

15 Les caractéristiques de l EIRL Aspects juridiques 15

16 Aspects juridiques Définition de l entrepreneur individuel à responsabilité limitée Tout entrepreneur individuel ayant décidé d affecter à son activité professionnelle un patrimoine séparé de son patrimoine personnel, sans création d une personne morale Conséquences Abandon du principe d unicité du patrimoine Le patrimoine non affecté est le gage des créanciers personnels Le patrimoine affecté est le gage des créanciers professionnels de l entrepreneur 16

17 Aspects juridiques Consistance du patrimoine affecté Il doit comprendre l ensemble des biens, droits, obligations ou sûretés dont l entrepreneur individuel est titulaire et qui sont nécessaires à l exercice de son activité professionnelle Ces biens s entendent de ceux, qui par nature, ne peuvent être utilisés que dans le cadre de cette activité (article R du code de commerce) Il peut comprendre également les biens, droits, obligations ou sûretés dont l entrepreneur individuel est titulaire et qui sont utilisés pour l exercice de son activité professionnelle et qu il décide d y affecter A noter : l agriculteur dispose du choix d affecter ou pas ses terres agricoles à l EIRL Sont exclus les biens qui ne peuvent être affectés au patrimoine professionnel compte tenu de leur destination à usage exclusivement privé 17

18 Aspects juridiques La constitution du patrimoine affecté résulte du dépôt d une déclaration Cette déclaration doit comporter Un état descriptif des biens, droits et obligations ou sûretés affectés à l activité professionnelle, en nature, qualité, quantité et valeur La mention de l objet de l activité professionnelle à laquelle le patrimoine est affecté Les documents attestant de l accomplissement de certaines formalités relatives notamment à l évaluation de biens affectés d une certaine valeur et à l affectation de biens immobiliers ou de biens commun ou indivis Affectation d un bien immobilier Nécessité de produire un acte notarié et publication au bureau des hypothèques ou au livre foncier de la situation du bien (Bas-Rhin, Haut-Rhin et Moselle) 18

19 Aspects juridiques Contenu de la déclaration d affectation L arrêté du 29 décembre 2010 Précise les mentions devant être présentes dans la déclaration d affectation Contient les modèles suivants Modèle de déclaration d affectation Modèle d accord du conjoint pour les biens communs Modèle d accord du coïndivisaire pour les biens en indivision 19

20 Aspects juridiques Valorisation des biens affectés Tout élément affecté dont la valeur déclarée est supérieure à un montant fixé par décret ( ) doit faire l objet d une évaluation au vu d un rapport annexé à la déclaration et établi sous sa responsabilité par Un expert-comptable Un commissaire aux comptes Une association de gestion et de comptabilité Un notaire en présence d un bien immobilier et uniquement pour l évaluation de ce bien Si la valeur déclarée est supérieure à celle résultant du rapport L entrepreneur individuel est responsable pendant 5 ans à l égard des tiers sur la totalité de son patrimoine, affecté et non affecté, à hauteur de la différence entre la valeur proposée et la valeur déclarée En l absence de recours à une des personnes citées ci-avant L entrepreneur individuel est responsable pendant 5 ans à l égard des tiers sur la totalité de son patrimoine, affecté et non affecté, à hauteur de la différence entre la valeur réelle du bien au moment de l affectation et la valeur déclarée 20

21 Aspects juridiques Cas particuliers des biens communs ou indivis En présence de biens affectés communs ou indivis l entrepreneur doit justifier de l accord exprès de son conjoint ou de ses coïndivisaires En cas d affectation d un bien commun ou indivis postérieurement à la constitution du patrimoine affecté une déclaration complémentaire doit être produite Un bien indivis ou commun ne peut entrer dans la composition que d un seul patrimoine affecté 21

22 Aspects juridiques Portée de la déclaration d affectation La déclaration est opposable de plein droit aux créanciers dont les droits sont nés postérieurement à son dépôt Pour les créanciers dont les droits sont nés antérieurement au dépôt de la déclaration d affectation, la déclaration n est opposable qu à la condition que l entrepreneur individuel le mentionne dans la déclaration et en informe les créanciers par lettre RAR dans le délai d un mois à compter du dépôt au registre compétent de la déclaration d affectation : Les créanciers concernés peuvent former opposition à ce que la déclaration leur soit opposable dans le délai d un mois Une décision de justice rejette l opposition ou ordonne soit le remboursement soit la constitution de garanties 22

23 Aspects juridiques Principe La création du patrimoine affecté permet au chef d entreprise de mettre à l abri des créanciers professionnels les biens et droits faisant partie de son patrimoine privé L ordonnance du 9 décembre 2010 sur les procédures collectives et de surendettement a confirmé plusieurs principes Le principe d étanchéité du patrimoine affecté et non affecté Le principe d autonomie de chaque patrimoine affecté ou non affecté Une procédure collective ne peut porter que sur un patrimoine» Il peut donc y avoir autant de procédures collectives que de patrimoines 23

24 Les caractéristiques de l EIRL Aspects comptables 26

25 Aspects comptables Principes contenus à l article L du Code de commerce L activité exercée par l EIRL doit faire l objet d une comptabilité autonome L activité professionnelle liée au patrimoine affecté doit se distinguer des autres activités de l entrepreneur L EIRL est tenu de faire ouvrir dans un établissement de crédit un ou plusieurs comptes bancaires exclusivement dédiés à l activité à laquelle le patrimoine est affecté Le non-respect de cette obligation entraîne la remise en cause de la responsabilité limitée 27

26 Aspects comptables Principes contenus à l article L du Code de commerce La comptabilité de l EIRL doit respecter les conditions définies aux articles L à L et L à L du Code de commerce Par dérogation des entreprises relevant d un régime forfaitaire (forfait, micro ou auto-entrepreneur) font l objet d obligations comptables simplifiées L article R , issu du décret du 29 décembre 2010, prévoit que les entrepreneurs relevant du régime micro ou du forfait tiennent» Un livre de recettes et, lorsque la nature de leur activité le requiert, un registre des achats» En date du 31 décembre de chaque année un relevé actualisant la déclaration d affectation selon un modèle type fixé par arrêté du 28 septembre

27 Aspects comptables Les EIRL relevant des BNC Les EIRL doivent tenir une comptabilité commerciale quelle que soit la nature de leur activité (commerciale, non commerciale, agricole) L administration fiscale précise que les BNC sont déterminés selon les principes d une comptabilité de caisse Pour éviter des traitements extra-comptables, les contribuables peuvent opter pour une comptabilité d engagement 29

28 Aspects comptables Principes contenus à l article L du Code de commerce Les comptes annuels de l EIRL sont déposés chaque année au registre auquel a été effectué le dépôt de la déclaration du patrimoine affecté A défaut, l entrepreneur individuel à responsabilité limitée peut être enjoint sous astreinte, à les déposer, par le Président du tribunal statuant en référé à la demande de tout intéressé La loi précise que les comptes ainsi déposés valent actualisation de la composition et de la valeur du patrimoine affecté 30

29 Les caractéristiques de l EIRL Aspects fiscaux 31 31

30 Aspect fiscaux Remarque préalable Le régime fiscal de l EIRL a fait l objet d adaptation dans le cadre de la loi de finances rectificative pour 2011 du 29 juillet 2011 (publiée au JO du 30 juillet 2011) Il convient donc de distinguer Le régime applicable aux créations réalisées entre 1er janvier 2011 et le 29 juillet 2011 Le régime applicable aux créations réalisées à compter du 30 juillet 2011 Notons que les modifications apportées fin juillet 2011 affectent le régime fiscal de toutes les EIRL quelle que soit leur date de création 32

31 Régime fiscal initial applicable jusqu au 30 juillet 2011 Principe posé par l article 1655 sexies du CGI Sur le plan fiscal, l entreprise individuelle qui ne bénéficie pas d un régime forfaitaire (micro-bic, micro-bnc ou forfait agricole) est assimilée à une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou à une exploitation agricole à responsabilité limitée dont l exploitant tient lieu d associé unique Cette assimilation fiscale entraîne les conséquences suivantes L EIRL relève par principe de l impôt sur le revenu Cependant l entrepreneur est autorisé à opter pour l impôt sur les sociétés Distinction de deux situations Si l entreprise relève d un régime réel d imposition L EIRL est assimilé à une EURL Si l entreprise relève d un régime forfaitaire d imposition régime du micro et de l auto-entrepreneur) L EIRL est assimilé à une entreprise individuelle classique 33

32 Régime fiscal initial applicable jusqu au 30 juillet 2011 Assimilation de l EIRL à l EURL lorsque l EIRL relève d un régime réel d imposition Sur le seul plan fiscal, l EIRL est réputé constituer une personne morale distincte de l entrepreneur individuel qui l a constituée Le passage d un bien du patrimoine non affecté au patrimoine affecté doit être traité comme une cession ou un apport Le retrait de liquidités du patrimoine affecté doit être traité comme un salaire ou une distribution de dividendes lorsque l EIRL a opté pour l IS 34

33 Régime fiscal initial applicable jusqu au 30 juillet 2011 Assimilation de l EIRL à l EURL lorsque l EIRL relève d un régime réel d imposition Conséquences : Affectation d un bien détenu à titre privé à l EIRL : imposition des plus-values privées. Inscription des biens pour leur montant réévalué Transformation d une entreprise individuelle préexistante en EIRL : cessation d activité, imposition des plus-values sauf application d un régime d exonération Inscription des biens pour leur montant réévalué Possibilité d opter pour le régime de l article 151 octies du CGI (apport d une entreprise individuelle à une société) 35

34 Régime fiscal initial applicable jusqu au 30 juillet 2011 Assimilation de l EIRL à l EURL lorsque l EIRL relève d un régime réel d imposition Conséquences (suite): La cession du fonds à une personne physique qui continue l EIRL est traitée comme une cession de parts d une EURL En revanche, la cession à une personne morale qui par définition ne peut continuer l EIRL entraine la cessation d activité et la liquidation de l EIRL 36

35 Régime fiscal initial applicable jusqu au 30 juillet 2011 Non assimilation de l EIRL à l EURL lorsque l EIRL relève d un régime forfaitaire d imposition (régime micro entreprise) y compris celui d autoentrepreneur La création d une EIRL par un entrepreneur individuel soumis à un régime forfaitaire d imposition y compris celui d auto-entrepreneur est considérée comme un non événement Si cette création emporte des conséquences sur le plan juridique, elle n emporte aucune conséquence sur le plan fiscal 37

36 Création d un patrimoine d affectation en l absence d une activité préexistante Régime issu de la loi du 15 juin 2010 EIRL relevant d un régime réel d imposition Situation des biens Régime de taxation Impôt sur le revenu ou Impôt sur les sociétés Affectation d un bien acquis concomitamment Affectation d un bien précédemment détenu à titre personnel par l exploitant Absence de plus-value taxable dès lors que le bien figure dès son acquisition dans le patrimoine affecté Taxation immédiate de la plus-value d affectation (plus-value privée) 38

37 Création d un patrimoine d affectation par un exploitant déjà en activité Régime issu de la loi du 15 juin 2010 EIRL relevant d un régime réel d imposition Situation des biens Régime de taxation Retrait d un bien figurant à l actif professionnel ne pouvant être maintenu dans le patrimoine affecté Taxation de la plus-value de retrait d actif Absence de différé d imposition Impôt sur le revenu Ou Impôt sur les sociétés Affectation d un bien détenu à titre personnel par l exploitant Affectation d un bien figurant déjà à l actif professionnel de l entreprise Taxation immédiate de la plus-value privée Opération assimilée à un apport par l administration fiscale Taxation de la plus-value d affectation avec possibilité d application du report d imposition prévu à l article 151 octies du CGI 39

38 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Ancienne rédaction de l article 1655 sexies du CGI «l'entreprise individuelle à responsabilité limitée ne bénéficiant pas des régimes définis aux articles 50-0, 64 et 102 ter est assimilée à une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou à une exploitation agricole à responsabilité limitée dont la personne mentionnée à l'article L du code de commerce tient lieu d'associé unique. La liquidation de l'entreprise individuelle à responsabilité limitée emporte les mêmes conséquences fiscales que la cessation d'entreprise et l'annulation des droits sociaux d'une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou d'une exploitation agricole à responsabilité limitée, Nouvelle rédaction de l article 1655 sexies du CGI 1. l entrepreneur individuel qui exerce son activité dans le cadre d une entreprise individuelle à responsabilité limitée ne bénéficiant pas des régimes définis aux articles 50-0,64 et 102 ter peut opter pour l assimilation à une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou à une exploitation agricole à responsabilité limitée dont la personne mentionnée à l article L du code de commerce tient lieu d'associé unique. 40

39 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Quelles sont les modifications apportées? Modification rédactionnelle de l article 1655 sexies du CGI Désormais référence textuelle à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée Suppression de la référence faite à l entreprise individuelle Sur option de l exploitant, l EIRL peut être assimilé à une EURL entraînant assujettissement à l IS de l entreprise L adoption du statut d EIRL par un entrepreneur déjà en activité sans option à l IS est désormais fiscalement neutre 41

40 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Autre apport de la loi de finances rectificative pour 2011 Application du régime des biens migrants en cas d assujettissement à l IS de l entreprise «Lorsque l'option est exercée, l'article 151 sexies s'applique aux biens nécessaires à l'exercice de son activité professionnelle. La liquidation de l'entreprise individuelle à responsabilité limitée emporte alors les mêmes conséquences fiscales que la cessation d'entreprise et l'annulation des droits sociaux d'une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ou d'une exploitation agricole à responsabilité limitée.» 42

41 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Application du régime des biens migrants en cas d assujettissement à l IS de l entreprise En présence d un EIRL relevant de l IS, le régime des «biens migrants» s applique désormais lors de l affectation au patrimoine de l EIRL de biens nécessaires à l activité Le différé d imposition ne s applique pas aux biens utilisés pour les besoins de l activité 43

42 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Le régime fiscal de droit commun de l EIRL : l impôt sur le revenu Régime d imposition Régime du micro y compris le régime d autoentrepreneur Régime réel normal ou réel simplifié Modalités d imposition Le bénéfice réalisé par l EIRL est imposable à l impôt sur le revenu dans la catégorie des BIC, BA, BNC, selon l activité exercée L EIRL peut adhérer à un CGA ou recourir aux services d un expert-comptable, d une société membre de l ordre ou d une association de gestion et de comptabilité afin d éviter la majoration forfaitaire de 25% des revenus Les rémunérations que l entrepreneur individuel s attribue ne sont pas déductibles du bénéfice imposable 44

43 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Le régime fiscal de droit commun de l EIRL : l impôt sur le revenu Affectation d un bien Les règles d affectation rappellent celles des BNC Seuls les biens nécessaires ou utiles à l activité professionnelle peuvent être affectés à l exploitation Désaffection d un bien Régime de droit commun des cessions d actif Transformation en entreprise individuelle L opération est neutre Cession ou liquidation de l EIRL relevant de l IR Mêmes conséquences fiscales que la cessation d'entreprise individuelle «classique» 45

44 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Le régime fiscal optionnel : l assimilation avec une EURL L assimilation vaut option pour l impôt sur les sociétés Modalités d exercice de l option Adresser une notification au service des impôts du lieu de son principal établissement Avant la fin du 3ème mois de l exercice au titre duquel l assimilation doit s appliquer, ou dans les 3 mois suivant la transformation d une entreprise individuelle en EIRL Quelles sont conséquences fiscales liées à l affectation des biens à l EIRL à l IS? Prise en compte des seuls éléments nécessaires ou utilisés pour l activité Transposition des règles des BNC à l EIRL L assimilation sur le plan fiscal avec l EURL conduit l administration fiscale à considérer qu il s agit d un apport Deux situations doivent être distinguées» La création d une EIRL en l absence d activité préexistante» La transformation d une entreprise individuelle existante en EIRL 46

45 Création d un patrimoine d affectation en l absence d une activité préexistante Régime issu de la loi de finances rectificative pour 2011 EIRL relevant d un régime réel d imposition Situation des biens Régime de taxation Impôt sur le revenu Impôt sur les sociétés Affectation d un bien acquis concomitamment Affectation d un bien précédemment détenu à titre personnel Affectation d un bien acquis concomitamment Affectation d un bien précédemment détenu à titre personnel Absence de plus-value taxable dès lors que le bien figure dès son acquisition dans le patrimoine affecté Absence de taxation immédiate, Application de la théorie des biens migrants Absence de plus-value taxable dès lors que le bien figure dès son acquisition dans le patrimoine affecté Absence de taxation immédiate, Application de la théorie des biens migrants 47

46 Création d un patrimoine d affectation par un exploitant déjà en activité EIRL relevant d un régime réel d imposition Impôt sur le revenu Ou Impôt sur les sociétés Régime issu de la loi de finances rectificative pour 2011 Situation des biens Retrait d un bien figurant à l actif professionnel ne pouvant être maintenu dans le patrimoine affecté Régime de taxation Taxation de la plus-value de retrait d actif Absence de différé d imposition Impôt sur le revenu Affectation d un bien précédemment détenu à titre personnel Affectation d un bien figurant déjà l actif professionnel Absence de taxation immédiate Application de la théorie des biens migrants Neutralité fiscale Affectation d un bien précédemment détenu à titre personnel Absence de taxation immédiate Application de la théorie des biens migrants Impôt sur les sociétés Affectation d un bien figurant déjà l actif professionnel Opération assimilée à un apport par l administration fiscale Taxation de la plus-value d affectation avec possibilité d application du report d imposition de l article 151 octies du CGI 48

47 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Le régime fiscal optionnel : l assimilation avec une EURL = Assujettissement IS Conséquences au niveau de la société L EIRL est soumise à l impôt sur les sociétés Le bénéfice réalisé par l EIRL est imposé au taux réduit de 15% jusqu à et 33 1/3% au-delà Conséquences au niveau de l exploitant Imposition à l IR des sommes versées en tant que rémunération Application de l article 62 du CGI pour la rémunération perçue Imposition des sommes prélevées en tant que «dividende» Imposition des sommes prélevées sur les bénéfices taxés selon le régime des revenus de capitaux mobiliers 49

48 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Eléments à prendre en considération Rattachement des profits Rémunération de l exploitant Application des régimes d exonération Assiette de l impôt et des cotisations sociales Option pour l assimilation avec l EURL entraînant assujettissement à l IS Avantages/ Inconvénients En cas d assujettissement à l impôt sur les sociétés, il est tenu compte des créances et des dettes quelle que soit la nature de l activité exercée En cas d assujettissement à l impôt sur les sociétés, la rémunération que s alloue le chef d entreprise est déductible. En cas d assujettissement à l impôt sur les sociétés, l exonération est limitée aux résultats de l entreprise, les sommes prélevées par l exploitant en tant que rémunération ou «dividende» restent passibles de l impôt sur le revenu. Lorsque l entreprise relève de l impôt sur le revenu, l intégralité du bénéfice sert d assiette à l impôt et aux cotisations sociales. L option à l impôt sur les sociétés permet de limiter l assiette de l impôt sur le revenu aux seules sommes prélevées (rémunération et dividendes). Les sommes demeurant dans l entreprise ne supportent que l impôt sur les sociétés. Attention cependant à l assujettissement des dividendes aux cotisations sociales (clause anti-abus). 50

49 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Eléments à prendre en considération Taux d imposition Gestion des déficits Régime des plus-values Option IS Avantages/ Inconvénients Le barème de l impôt sur le revenu peut atteindre 41 %. En matière d IS, le taux est de 15 % jusqu à et 33,1/3 % au-delà. Lorsque l entreprise relève de l impôt sur le revenu, les déficits professionnels peuvent s imputer sans limitation sur les autres revenus du foyer fiscal. En cas d option à l impôt sur les sociétés, les déficits ne sont pas transférables aux associés mais sont reportables sans limitation de durée. Si l EIRL opte pour l impôt sur les sociétés, elle n est plus en mesure de prétendre à de nombreuses exonérations. Seule l exonération en cas de transmission d une branche complète d activité (montant de cession inférieur à article 238 quindecies du Code général des impôts) est susceptible de s appliquer, mais l appréhension des profits correspondants est susceptible de générer la taxation au titre des dividendes. 51

50 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Le régime fiscal optionnel : l assimilation avec une EURL Conséquences fiscales liées à la désaffectation d un bien et sa reprise dans le patrimoine privé Imposition des plus-values à l IS dans les conditions de droit commun En cas de distribution, l entrepreneur individuel est imposé à l IR dans la catégorie des RCM et aux prélèvements sociaux Fin du report de l article 151 octies en cas de désaffectation d un bien ayant figuré avant son affectation au patrimoine de l EIRL au patrimoine professionnel de l entrepreneur individuel 52

51 Régime fiscal applicable à compter du 30 juillet 2011 Le régime fiscal optionnel : l assimilation avec une EURL Conséquences fiscales liées à la transmission d une EIRL à l IS Si l entreprise est cédée à une personne physique, la transmission n emporte pas liquidation de l EIRL La cession est assimilée à une vente de parts d une société à l IS Si l entreprise est cédée à une personne morale, la transmission emporte liquidation de l EIRL Mêmes conséquences fiscales que la cessation d un EURL soumise à l IS suivie de sa liquidation 53

52 Apport de la loi du 29 juillet 2011 Impact de la réforme applicable au 30 juillet 2011 sur les EIRL créées avant cette date Les EIRL à l IR relevant d une régime de réel qui n ont pas opté pour l IS sont traitées comme des entreprises individuelles classiques à compter du 30 juillet 2011 Les EIRL qui ont opté pour leur assujettissement à l IS sont traitées comme des EURL à l IS 54

53 Autres aspects fiscaux Assujettissement à la contribution économique territoriale (CET) L EIRL soumis à l IR est traité comme un entrepreneur individuel classique L EIRL soumis à l IS est traité comme une EURL à l IS En cas de cumul d activités Si EIRL à l IR : 1 seule entreprise est taxée Si EIRL à l IS : 2 impositions distinctes Assujettissement à la taxe sur les véhicules de sociétés L EIRL est soumis à la TVS à raison des véhicules de tourisme dès lors qu elle relève de l IS Les EIRL qui relèvent de l IR ne sont pas soumis à la taxe sur les véhicules de sociétés 55

54 Les caractéristiques de l EIRL Aspects sociaux 58

55 Aspects sociaux Rappel des dispositions applicables Entreprise individuelle Les entrepreneurs individuels ont le statut de travailleurs non salariés et l assiette des cotisations sociales est constituée des revenus professionnels non salariés Le revenu pris en compte pour calculer les cotisations sociales correspond au revenu retenu pour le calcul de l impôt sur le revenu (avec quelques aménagements) L entrepreneur individuel cotise donc sur l intégralité du bénéfice généré par son entreprise EURL Le gérant associé unique d une EURL relève du régime social des travailleurs non salariés Le montant servant d assiette au calcul des cotisations sociales dépend du régime fiscal de l EURL Si l EURL relève de l impôt sur le revenu, les cotisations sont dues sur la totalité du bénéfice de l EURL Si l EURL a opté pour l impôt sur les sociétés, les cotisations sociales sont assises sur la seule rémunération du gérant associé unique, à l exception des dividendes 59

56 Aspects sociaux Régime social de l EIRL Régime de rattachement Comme dans le cadre de l EURL, l entrepreneur individuel à responsabilité limitée relève du régime social des travailleurs non salariés, qu il relève de l impôt sur le revenu ou qu il opte pour l impôt sur les sociétés Assiette des cotisations sociales La base de calcul des cotisations sociales dues par le chef d entreprise dépendra de son régime fiscal Impôt sur le revenu : les cotisations sociales sont calculées sur le bénéfice imposable de l entreprise, comme c est le cas pour l ensemble des entrepreneurs individuels ; il n y a donc pas de changement Option à l impôt sur les sociétés : les cotisations sociales sont calculées sur le revenu d activité pris en compte pour le calcul de l impôt sur le revenu, donc sur sa rémunération 60

57 Aspects sociaux Particularité en cas d option pour l impôt sur les sociétés L assiette des cotisations sociales comprend outre la rémunération perçue les revenus mentionnés aux articles 108 à 115 du Code général des impôts qui excède 10% du montant de la valeur du patrimoine affecté constaté en fin d exercice ou la part de ces revenus qui excède 10% du montant du bénéfice net au sens de l article 38 du même code si ce dernier montant est supérieur Un décret en Conseil d Etat précise les modalités d application du présent article (non encore publié) Remarque Ce dispositif est plus proche de celui applicable aux SEL que de celui applicable aux EURL 61

58 Aspects sociaux Synthèse Quel que soit le statut juridique retenu par l entrepreneur, il relève sur le plan social du régime des travailleurs non salariés (TNS) L assiette des cotisations sociales diffère en fonction du statut retenu et du régime fiscal de l entreprise Trois situations, concernant l assiette des cotisations, doivent être distinguées Cotisations calculées sur les revenus professionnels retenus pour le calcul de l impôt sur le revenu Cotisations calculées sur la seule rémunération de l entrepreneur Cotisations calculées sur la rémunération de l entrepreneur majorée du montant des revenus distribués excédant 10% de la valeur des biens du patrimoine affecté ou 10% du bénéfice si ce dernier montant est supérieur 62

59 Aspects sociaux Assiette des cotisations sociales Entreprise individuelle EURL à l IR EURL à l IS EIRL à l IR EIRL à l IS Cotisations sur les revenus professionnels retenus pour le calcul de l IR X X X Cotisations sur la seule rémunération de l entrepreneur X Cotisations sur la rémunération de l entrepreneur + Part des revenus distribués excédant 10% de la valeur des biens du patrimoine affecté ou 10% du bénéfice si ce dernier montant est supérieur X 63

60 Les caractéristiques de l EIRL Synthèse fiscale et sociale 64

61 Synthèse fiscale et sociale EIRL Régime Fiscal Impôt sur le revenu Régime forfaitaire (1) Autoentrepreneur (2) Prélèvement libératoire égal à un pourcentage du CA (3) Régime micro Détermination de la base imposable de manière forfaitaire à partir du CA (4) Impôt sur les sociétés Régime réel Régime réel (6) Le résultat imposable est déterminé en tenant compte des frais réels supportés par l entreprise (5) Le résultat de l entreprise, après déduction de la rémunération perçue par l exploitant, supporte l IS au taux de 15% dans la limite de et de 33,1/3% au-delà. (7) En cas de «distribution» du résultat, l exploitant est passible de l impôt sur le revenu sur ces sommes au titre des revenus mobiliers (8) Régime social TNS (9) Montant des cotisations sociales égal à un pourcentage du chiffre d affaires (10) L assiette des cotisations sociales est égale à l assiette retenue pour le calcul de l impôt sous réserve de l application de quelques aménagements (11) Seule la rémunération nette perçue par le chef d entreprise est passible de cotisations sociales. En cas de «distribution» du résultat des cotisations sont dues sur la fraction de ces sommes excédant 10% de la valeur des biens du patrimoine affecté ou 10% du bénéfice si ce dernier montant est supérieur (12) 65

62 Synthèse fiscale et sociale Peuvent bénéficier d un régime forfaitaire les entreprises individuelles dont le CA ne dépasse pas certaines limites fixées pour 2012 à pour les ventes de marchandises à emporter et consommer sur place ainsi que la fourniture de logements et pour les autres activités. Régime de l auto-entrepreneur réservé aux entreprises ayant opté pour le régime dit du «micro-social» prévu à l article L du Code de la sécurité sociale et dont le montant du revenu fiscal de référence du foyer au titre de l avant dernière année ne dépasse pas un seuil fixé à par part de quotient familial (seuil pour une option en au titre de 2012). Le taux du prélèvement à appliquer au CA est fixé à 1% pour les activités de ventes de marchandises à emporter et consommer sur place ainsi que la fourniture de logements, 1,7% pour les prestataires de services et 2,2% pour les titulaires de bénéfices non commerciaux. Application au CA d un abattement pour frais fixé à 71% pour les activités de ventes de marchandises à emporter et consommer sur place ainsi que la fourniture de logements, à 50% pour les activités de prestations de services et à 34% pour les professionnels libéraux. Régime du micro-bic et micro-bnc. Il existe le régime du réel simplifié (RSI) et du réel normal en fonction du CA de l entreprise, les principales différences se situant au regard des obligations déclaratives et comptables. Il n existe aucun régime forfaitaire en matière d impôt sur les sociétés. 66

63 Synthèse fiscale et sociale La rémunération perçue par l exploitant est soumise à l impôt sur le revenu au titre des revenus visés à l article 62 du Code général des impôts. Les sommes distribuées sont assimilées à des dividendes et bénéficient de l abattement forfaitaire de ou en fonction de la situation familiale du contribuable ainsi que de l abattement de 40%. L entrepreneur relève obligatoirement du régime des travailleurs indépendants. Sauf dans le cas où le régime de l auto-entrepreneur a été choisi, l assiette des cotisations sociales dépend du régime fiscal de l entreprise individuelle. Taux de cotisations applicable au chiffre d affaires : 12% pour les ventes de marchandises (BIC) ; 21,30% pour les prestations de services (BIC et BNC) et 18,30% pour les activités libérales (BNC). Contribution à la formation professionnelle continue à ajouter variant entre 0,1 % et 0,3 % du chiffre d affaires selon l activité exercée. Attention : une entreprise individuelle relevant du régime micro-fiscal et n ayant pas opté pour le régime du prélèvement fiscal libératoire peut néanmoins opter pour le régime dit du «micro-social» dès lors qu elle respecte les limites du régime micro-fiscal. Ses cotisations sociales sont déterminées forfaitairement à partir d un pourcentage du chiffre d affaires. Sur le plan fiscal, le résultat imposable est déterminé en appliquant un pourcentage de déduction sur le chiffre d affaires (régimes micro-bic ou micro-bnc). Aucune cotisation sociale n est due sur le montant du résultat soumis à l impôt sur les sociétés en l absence de distribution effective. 67

64 Les outils autour de l EIRL 68

65 Autour de l EIRL Un site Internet dédié à l EIRL 70

66 Autour de l EIRL Un simulateur EIRL en ligne Comparaison des charges fiscales et sociales de l entreprise EIRL et EURL Disponible sur le site 71

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif :

EIRL. Introduction. En 2010, les pouvoirs publics instaurent l EIRL avec un double objectif : EIRL Introduction Depuis plus de 30 ans, vos élus se sont battus pour atteindre un objectif : assurer la protection du patrimoine personnel de l entrepreneur individuel en cas de difficultés professionnelles

Plus en détail

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée

en10 points L entrepreneur individuel à responsabilité limitée L entrepreneur individuel à responsabilité limitée en10 points Frédéric LEFEBVRE, Secrétaire d État chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services, des

Plus en détail

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL)

Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) Fiche: entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) L'entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL) est un régime qui s'adresse aux entrepreneurs individuels qui décident de limiter

Plus en détail

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL

FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL L ENTREPRENEUR INDIVIDUEL À RESPONSABILITÉ LIMITÉE BERCY > LE 27 JANVIER 2010 FICHE N 1 FONCTIONNEMENT DE L EIRL Quel est l intérêt du dispositif? L EIRL permet la séparation du patrimoine de l entrepreneur,

Plus en détail

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats

Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Créer en solo : EI, AE, EURL, SASU Quel statut juridique choisir pour réaliser votre projet? Maître Muriel LEON Ordre des Avocats Plan de l intervention 1. Contexte du projet 2. Statut du projet Partie

Plus en détail

Réunion d'information 1

Réunion d'information 1 Réunion d'information 1 Introduction Auto-entrepreneur = Immatriculation simplifiée et gratuite + Dispense de collecte de TVA + Régime micro-social simplifié + Sur option : régime micro-fiscal simplifié

Plus en détail

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE

Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle. Animé par : Aurélien DEMAURE Bien choisir son statut : la personnalisation est essentielle Animé par : Aurélien DEMAURE Le cadre juridique L entreprise en nom propre L EIRL La société Les critères à retenir Le régime fiscal de l entrepreneur

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN JURIDIC ACCESS Le droit pour les professionnels de santé Organisation du cabinet Fiscalité, comptabilité, patrimonialité F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU Auteur : Nora Boughriet, docteur en droit

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales

LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT. Optimisation et conséquences sociales LE CHOIX DE STATUT DU DIRIGEANT Optimisation et conséquences sociales Le statut juridique conditionne le régime social du dirigeant I - Caractéristiques des différents statuts juridiques II - Optimisation

Plus en détail

Quel statut choisir entre l entreprise individuelle ou la SARL?

Quel statut choisir entre l entreprise individuelle ou la SARL? 1 Quel statut choisir entre l entreprise individuelle ou la SARL? Quand vous achetez un fonds de commerce de restaurant, choisir la structure juridique de l entreprise qui l exploitera fait partie des

Plus en détail

Ce qu il faut savoir en 20 points

Ce qu il faut savoir en 20 points Ce qu il faut savoir en 20 points 1. Comptabilité allégée : o registre des ventes : les obligations comptables des autoentrepreneurs sont réduites. Ils peuvent simplement tenir un livre chronologique mentionnant

Plus en détail

REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR

REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR REGIME DE L AUTO-ENTREPRENEUR 1 Remarques introductives Statut mis en œuvre par la loi de Modernisation de l Economie du 4 août 2008 Statut en vigueur à compter du 1er janvier 2009 Site internet : http://www.auto-entrepreneur.cci.fr/

Plus en détail

Le créateur. Types de projets concernés

Le créateur. Types de projets concernés Mémofiches Comparatif des structures unipersonnelles Vous entreprenez seul, sans associé, et souhaitez le rester? Vous avez le choix entre : vous installer en entreprise individuelle : classique, auto-entrepreneur

Plus en détail

Choix du statut de l entrepreneur individuel

Choix du statut de l entrepreneur individuel Choix du statut de l entrepreneur individuel Groupe Mornay 2010 Panorama des différentes formes juridiques Entreprise individuelle Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) Entrepreneur

Plus en détail

ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET

ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET ANTICIPEZ & CHOISISSEZ LA FORME JURIDIQUE LA MIEUX ADAPTEE A VOTRE PROJET Optimisation et conséquences sociales Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric MEIERHANS, Gan Assurances

Plus en détail

KIT DE L AUTO-ENTREPRENEUR

KIT DE L AUTO-ENTREPRENEUR KIT DE L AUTO-ENTREPRENEUR ATTENTION! LE PROJET DE LOI DE MODERNISATION DE L¹ÉCONOMIE ÉTANT EN COURS DE DISCUSSION DEVANT L¹ASSEMBLÉE NATIONALE ET LE SÉNAT, LA COMPOSITION DU KIT DE L¹AUTO-ENTREPRENEUR

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

L AUTO - ENTREPRENEUR

L AUTO - ENTREPRENEUR L AUTO - ENTREPRENEUR Présenté par le CGAHDF Y. GRANIER et M. VILLERS 15 Avril 2009 Y.GRANIER - M. VILLERS 1 Qui peut le devenir? Tous les Français à titre principal ou accessoire Les salariés, les chômeurs,

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES

LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES LA FISCALITÉ DES LOCATIONS EN MEUBLES Article juridique publié le 21/03/2013, vu 10039 fois, Auteur : ASCENCIO Jacques LE REGIME FISCAL DES LOCATIONS MEUBLEES I - L IMPOT SUR LE REVENU A la différence

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise 2 Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entreprise PRÉSENTATION La loi de modernisation de l économie du

Plus en détail

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET

ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET ENTREPRENEURS, CHOISISSEZ LE STATUT JURIDIQUE LE PLUS ADAPTÉ A VOTRE PROJET Cécile MOREIRA, Avocat Frédéric GIOVANNINI, Gan Assurances Denis BARBAROSSA, Expert Comptable Le statut juridique conditionne

Plus en détail

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise?

CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? CHEF D ENTREPRISE : Quelle forme juridique pour votre petite entreprise? Quelles conséquences sur le choix de votre statut social : Salarié ou Travailleurs Non salariés? Intervenants René-jacques MALAFOSSE,

Plus en détail

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes

Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire aux comptes LES PRINCIPES DE BASE D UNE SOCIETE D EXERCICE LIBERAL A RESPONSABILITE LIMITEE (SELARL) Note rédigée avec le Concours du cabinet NSK FIDUCIAIRE, Cédric Roubin, Associé, Expert-comptable & Commissaire

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L auto-entrepreneur. Édition septembre 2014

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L auto-entrepreneur. Édition septembre 2014 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L auto-entrepreneur Édition septembre 2014 Sommaire 04 Les principes Qui peut devenir auto-entrepreneur? p 4 Avec quelles limites de chiffre d affaires?

Plus en détail

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur

Le dispositif. Statut de l auto-entrepreneur L auto-entrepreneur L auto-entrepreneur Au sommaire Le dispositif, conditions, principes L adhésion Les cotisations, déclaration et paiement Les cumuls avec d autres exonérations La protection sociale

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM Le point sur SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte»

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2013

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2013 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2013 Sommaire 04 Les principes Qui peut devenir auto-entrepreneur? p 4 Avec quelles limites de chiffre d affaires? p

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte» ou à titre

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2014 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

2014 Artisans, industriels et commerçants, professionnels libéraux

2014 Artisans, industriels et commerçants, professionnels libéraux OBJECTIF ENTREPRISE 2014 Artisans, industriels et commerçants, professionnels libéraux QUEL STATUT JURIDIQUE, QUEL STATUT FISCAL, QUELLE PROTECTION SOCIALE CHOISIR? Professionnels de l expertise comptable

Plus en détail

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur

L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut. Le régime. Le point sur. Auto-entrepreneur Le point sur Le régime Auto-entrepreneur L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se lancer «à son compte», par un

Plus en détail

Transparence fiscale des sociétés de personnes Modalités techniques de la réforme (document de consultation)

Transparence fiscale des sociétés de personnes Modalités techniques de la réforme (document de consultation) P R O J E T Transparence fiscale des sociétés de personnes Modalités techniques de la réforme (document de consultation) Le régime fiscal français actuel des sociétés de personnes (SDP) est un système

Plus en détail

LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT

LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT LE STATUT JURIDIQUE ET SOCIAL DU CONSULTANT 1. Préambule Préalablement à toute intervention pour l une des sociétés SIGMA Conseil, SIGMA Opérations ou CONCEPT RISK, le consultant doit disposer d un cadre

Plus en détail

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant

Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Régime social et fiscal Bien choisir votre statut de consultant Pierre SAUREL Thémistocle Avocats 1 Les statuts permettant d exercer comme consultant Entrepreneur individuel ou en nom propre Dirigeant

Plus en détail

Statut d Auto-entrepreneur. Service du Commerce Extérieur Avril 2009

Statut d Auto-entrepreneur. Service du Commerce Extérieur Avril 2009 Statut d Auto-entrepreneur Service du Commerce Extérieur Avril 2009 Sommaire I/ Définition II/ L enregistrement III/ Cotisations/ Charges sociales IV/ Obligations fiscales V/ Les petits plus I/ Définition

Plus en détail

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS

TRAVAILLEURS INDEPENDANTS TRAVAILLEURS INDEPENDANTS Questions Réponses sur votre PROTECTION SOCIALE Salon des Entrepreneurs - Paris 4 et 5 février 2015 Principaux statuts juridiques Statut Travailleur indépendant Salarié Régime

Plus en détail

REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008 1

REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008 1 RÉGIME DES PERSONNES IMPATRIÉES REGIME APPLICABLE AVANT LE 1 ER JANVIER 2008... 1 REGIME NOUVEAU... 4 A - Personnes concernées... 5 1 Salariés et mandataires sociaux... 5 2 Personnes non salariées... 6

Plus en détail

L auto-entrepreneur. D i r e c t i o n d u c o m m e r c e, d e s p r o f e s s i o n s l i b é r a l e s

L auto-entrepreneur. D i r e c t i o n d u c o m m e r c e, d e s p r o f e s s i o n s l i b é r a l e s L auto-entrepreneur D i r e c t i o n d u c o m m e r c e, d e l a r t i s a n a t, d e s s e r v i c e s e t d e s p r o f e s s i o n s l i b é r a l e s 3-5, rue Barbet de Jouy - 75353 Paris 07 SP T

Plus en détail

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012

Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 Les principales dispositions de la loi de finances pour 2013 du 20 décembre 2012 PLAFONNEMENT GLOBAL (CGI. art. 2000 A) Montant du plafonnement global des niches fiscales CGI. art. 2000 A Le montant du

Plus en détail

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1

http://www.apce.com/pid1627/comparaison-rapide.html?espace=1 Page 1 of 9 Comparaison rapide EIRL : entrepreneur individuel à responsabilité limitée : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée ( unipersonnelle) : société à responsabilité limitée SA : société

Plus en détail

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X

BIC Bénéfices Industriels et Commerciaux. BA Bénéfices Agricoles X X X Quel que soit son régime d imposition, chaque exploitant a le choix entre 2 assiettes pour le calcul de ses cotisations sociales : soit la moyenne triennale des revenus professionnels des années N-3 /

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

MICRO CONFÉRENCE. «l auto-entrepreneur, avantages et inconvénients» Intervenants :

MICRO CONFÉRENCE. «l auto-entrepreneur, avantages et inconvénients» Intervenants : MICRO CONFÉRENCE «l auto-entrepreneur, avantages et inconvénients» Intervenants : DIRECCTE-LR L EFFET DU LOGIS BOUTIQUE DE GESTION ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES MICRO CONFÉRENCE «l auto-entrepreneur, avantages

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur. Auto-entrepreneur SPÉCIAL DOM. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) SPÉCIAL DOM Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime auto-entrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013

Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013 Le Statut de l Auto-entrepreneur Novembre 2013 L auto-entrepreneur- Généralités 2 PAGES Généralités 3 Seuils du statut 5 Régime social Taux de cotisation 8 Validation des trimestres de retraite 9 Taux

Plus en détail

Le régime. L activité déclarée sous le régime autoentrepreneur. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2015

Le régime. L activité déclarée sous le régime autoentrepreneur. Auto-entrepreneur. À jour au 1 er janvier 2015 Le point sur ( ) Le régime Auto-entrepreneur À jour au 1 er janvier 2015 L activité déclarée sous le régime autoentrepreneur peut être exercée à titre principal, par exemple, par un chômeur qui veut se

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

ATHLETE ET STATUT SOCIAL

ATHLETE ET STATUT SOCIAL L activité sportive est caractérisée par la diversité des situations juridiques des sportifs, et de leurs sources de revenus et par la variété des organismes pour le compte desquels ils interviennent.

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant On en parle aujourd hui A chaque statut, son régime social A chaque activité, son régime social Un interlocuteur social unique Une protection sociale complète

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2012 Octobre 2012 Sommaire 1. CONTRIBUTION EXCEPTIONNELLE SUR LA FORTUNE...2 2. DROITS DE SUCCESSION ET DE DONATION...2 2.1 Réduction de l abattement

Plus en détail

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 :

PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : PLUS-VALUES DE CESSION DE TITRES REALISEES EN 2013 : REGIME D IMPOSITION DE DROIT COMMUN Les plus-values réalisée en 2013 seront, en principe, imposables au barème progressif de l impôt sur le revenu dès

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr Zoom sur Partenaire des entreprises et du territoire libournais Actualisé le : 15/01/2015 Info juridique : L auto-entrepreneur n existe plus! Depuis la loi Artisanat, commerce et petite entreprise (dite

Plus en détail

Qu est-ce que l EIRL?

Qu est-ce que l EIRL? DEPLIANTEIRL:Mise en page 1 05/01/2011 15:58 Page 1 Qu est-ce que l EIRL? Depuis janvier 2011, les créateurs d entreprises artisanales, ou artisans exerçant déjà une activité peuvent choisir le régime

Plus en détail

Présentation de la loi de finances 2013

Présentation de la loi de finances 2013 Expertise Comptable Audit Social Juridique Notre vocation est de mesurer la valeur Notre ambition, vous aider à la créer Conseils Présentation de la loi de finances 2013 Actualités sociales et fiscales

Plus en détail

Les sociétés agricoles

Les sociétés agricoles Les sociétés agricoles L exercice d une activité agricole peut se faire soit dans le cadre d une entreprise individuelle soit dans le cadre d une société. Dans cette dernière situation, la loi prévoit

Plus en détail

IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012

IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012 IMPOSITION DES DIVIDENDES DISTRIBUES EN 2012 Les lois de finances de la fin 2012 ont modifié sur de nombreux points le mode d'imposition des dividendes des SARL et des EURL à l'i.s S'agissant des dividendes

Plus en détail

La Société civile immobilière. Pièges et opportunités

La Société civile immobilière. Pièges et opportunités La Société civile immobilière Pièges et opportunités Plan de l intervention La SCI : un outil de gestion patrimoniale Rappel des principes Fiscalité de l acquisition Gestion fiscale des revenus Plus-values

Plus en détail

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE

RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE RENTABILITE IMMOBILIERE ET PRESSION FISCALE Conférence de presse 13 mars 2012 SOMMAIRE Introduction p. 3 CALCULS DE RENTABILITE IMMOBILIERE Cinq exemples avec des prélèvements sociaux portés à 15,5 %...p.

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION FISCALE N 5-2015 9 février 2015

LETTRE D INFORMATION FISCALE N 5-2015 9 février 2015 C LETTRE D INFORMATION FISCALE N 5-2015 9 février 2015 BOFIP / IMPOT SUR LE REVENU Location d une partie de l habitation principale : plafonds de loyer «raisonnable» en 2015 Les profits provenant de la

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant

La protection sociale du travailleur indépendant La protection sociale du travailleur indépendant RSI Ile-de-France Centre 1.12.08 Alhambra L activité et la structure juridique Conditionnent la protection sociale L activité et la structure juridique

Plus en détail

SOMMAIRE. Qui peut devenir auto-entrepreneur? PAGE 2. Qu apporte le régime de l auto-entrepreneur? PAGE 4

SOMMAIRE. Qui peut devenir auto-entrepreneur? PAGE 2. Qu apporte le régime de l auto-entrepreneur? PAGE 4 SOMMAIRE Qui peut devenir auto-entrepreneur? PAGE 2 Qu apporte le régime de l auto-entrepreneur? PAGE 4 Quels sont les autres avantages dont bénéficie l auto-entrepreneur? PAGE 14 Changer de régime PAGE

Plus en détail

LE GUIDE DE L AUTO-ENTREPRENEUR

LE GUIDE DE L AUTO-ENTREPRENEUR LE GUIDE DE L AUTO-ENTREPRENEUR lancé le J ai 1er janvier 2009 le régime de l auto-entrepreneur pour permettre à tous les Français qui avaient un projet mais n osaient pas le concrétiser d enfin se lancer.

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012

Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation de la loi de finances pour 2013 et rappels des dispositifs des lois de finances rectificatives pour 2012 Présentation par l Ordre des avocats de Narbonne 1 Partie 1 : La fiscalité des particuliers

Plus en détail

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011.

Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011. Signature d une charte pour améliorer l accès au crédit des EIRL avec la Fédération Bancaire Française - Bercy > mardi 31 mai 2011 Dossier de presse www.economie.gouv.fr FREDERIC LEFEBVRE, SECRÉTAIRE D

Plus en détail

LE GUIDE DE L AUTO-ENTREPRENEUR

LE GUIDE DE L AUTO-ENTREPRENEUR LE GUIDE DE L AUTO-ENTREPRENEUR Mis en place à compter du 1er janvier 2009, le régime de l auto-entrepreneur permet à tous ceux qui ont un projet mais n osent pas le concrétiser de se lancer. L autoentrepreneur

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

SOMMAIRE. Quel statut juridique pour démarrer? Le régime fiscal et social de chaque statut Les avantages et les inconvénients Le portage salarial

SOMMAIRE. Quel statut juridique pour démarrer? Le régime fiscal et social de chaque statut Les avantages et les inconvénients Le portage salarial OSEZ L ENTREPRISE SOMMAIRE Quel statut juridique pour démarrer? Le régime fiscal et social de chaque statut Les avantages et les inconvénients Le portage salarial Quel statut juridique pour commencer?

Plus en détail

Les nouvelles modalités d imposition des dividendes perçus par des personnes physiques

Les nouvelles modalités d imposition des dividendes perçus par des personnes physiques Les nouvelles modalités d imposition des dividendes perçus par des personnes physiques Depuis le 1er janvier 2005, de nouvelles modalités de taxation s appliquent aux dividendes distribués par les sociétés

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012 Le projet de Loi de finances pour 2013 présenté en Conseil des Ministres vendredi 28 septembre 2012 constitue la première pierre de l architecture de la politique fiscale du Gouvernement. Il vient bouleverser

Plus en détail

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2

«Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 «Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement» Sommaire Quel régime juridique et fiscal pour mon hébergement?... 2 Statuts juridiques et fiscaux :... 3 Selon quelles conditions dois-je m inscrire

Plus en détail

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015.

L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions. Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015. L impôt sur le revenu des personnes physiques Calcul Plafonnement des Niches et Actions Réunion CEGECOBA ASSAPROL 21 mai 2015 intervenante: Karine SALVAT CONSEILLER en INVESTISSEMENT FINANCIER 1 Objectif

Plus en détail

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013

Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Newsletter - Mesures fiscales de la loi de Finances pour 2013 Octobre 2012 Sommaire 1. IMPOT SUR LE REVENU... 2 2. TAXATION DES REVENUS DU CAPITAL AU BAREME PROGRESSIF... 3 3. TAXATION DES PLUS-VALUES

Plus en détail

DIMINUTION DU DÉFICIT PUBLIC : LES REFORMES ENVISAGEES. 26 Août 2011.

DIMINUTION DU DÉFICIT PUBLIC : LES REFORMES ENVISAGEES. 26 Août 2011. DIMINUTION DU DÉFICIT PUBLIC : LES REFORMES ENVISAGEES 26 Août 2011. Introduction 2 Introduction Le Gouvernement a annoncé le 24 août 2011, suite au Conseil des ministres, des mesures afin de réduire le

Plus en détail

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS

NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Joëlle Garriaud- Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France NOTE D INFORMATION : LA FISCALITE DES FRANÇAIS ETABLIS HORS DE FRANCE ETAT ACTUEL ET EVOLUTIONS EN COURS Au 31 décembre

Plus en détail

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR

AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR AUTO-ENTREPRENEUR ET PORTAGE SALARIAL L AUTO-ENTREPRENEUR 1 LE REGIME C est un nouveau régime plus simplifié pour exercer une activité indépendante Ce n est pas un nouveau statut juridique car un auto-entrepreneur

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 26 DU 23 FEVRIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 4 A-2-10 INSTRUCTION DU 12 FEVRIER 2010 DISPOSITIONS DIVERSES (BIC, IS, DISPOSITIONS COMMUNES). RACHAT DE

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités Livret fiscal du créateur d entreprise Généralités Février 2011 Vous venez de créer ou vous êtes sur le point de créer votre entreprise. Vous avez entre les mains LE LIVRET FISCAL DU CRÉATEUR D ENTREPRISE

Plus en détail

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011

Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 Réunion d information : «L auto-entrepreneur : C est quoi? Comment ça marche? C est pour qui?» Version du 28 janvier 2011 Mise à jour du 9 juin 2011 1 Intervenante: Marion BRIOUDES Centre de Formalités

Plus en détail

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC

TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC TRANSFERT DU DOMICILE FISCAL DE FRANCE AU MAROC I DETERMINATION DE LA RESIDENCE Au plan fiscal, les conséquences résultant pour un résident et ressortissant français de son installation au Maroc dépendent

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS

Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS Affectation du résultat et prélèvements sur les dividendes dans une SARL à l IS FORMALITES au moment de la clôture de l exercice comptable Inscrire les modalités d affectation du résultat dans le PV de

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités

Livret fiscal du créateur d entreprise. Généralités Livret fiscal du créateur d entreprise Généralités Vous venez de créer ou vous êtes sur le point de créer votre entreprise. Pour convaincre banquiers et investisseurs du sérieux de votre entreprise et

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail