Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed"

Transcription

1 Semaine du 06/12 au 13/12/2013 Macroéconomie et Change Vers un durcissement de la politique de la Fed Electricité Pas de tendance marquée pour les prix de l électricité sur la courbe Pétrole Prix en baisse avant la décision de la Fed Gaz Baisse des prix en Europe Charbon Crainte toujours sur l offre colombienne à partir de début 2014 Emissions Des prix stables suivent le vote sur le backloading Information importante : Conformément aux dispositions du Code monétaire et financier et du Règlement Général de l Autorité des marchés financiers applicables à GDF SUEZ Trading, cette publication ne constitue par une «recommandation d investissement à caractère général». Veuillez consulter l avertissement situé en dernière page de ce document. Ce document est publié par GDF SUEZ Trading. GDF SUEZ Trading est un prestataire de services d investissement agréé par l Autorité de contrôle prudentiel (ACP) en France, soumis aux dispositions du Code monétaire et financier et du Règlement Général de l Autorité des marchés financiers (AMF). GDF SUEZ Trading est une filiale de GDF SUEZ.

2 Eur/MWh Eur/MWh Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Macroéconomie et Change Production industrielle dans la zone euro Inflation dans la zone euro mom, % m mav -2.5 Jan-11 Jul-11 Jan-12 Jul-12 Jan-13 Jul-13 Source: Bloomberg, GDF SUEZ Trading EUR/USD 20d mov. aver stand. dev. + 2 stand. Dev Sep-13 Oct-13 Nov-13 Dec-13 Source: Bloomberg, GDF SUEZ Trading Les rares données économiques publiées la semaine dernière ont renforcé la probabilité de voir la Fed réduire ses injections de liquidité, peut-être même dès cette semaine. Républicains et Démocrates se sont enfin entendus afin d éviter une nouvelle crise budgétaire à brève échéance. L activité économique s est repliée au début le 4 ème trimestre dans la zone euro. Dans ce contexte, l euro a fini par s affaiblir, après avoir quasiment touché son plus haut niveau de l année contre dollar, à plus de Le principal évènement de la semaine sera la réunion de la Fed. Les avis restent partagés sur sa décision quant au maintien ou la réduction de ses achats de titres, ce qui laisse supposer que cette décision aura de toute façon un impact sur le marché. Il nous semble que tous les clignotants sont au vert pour la Fed même si les marchés ont montré un peu d inquiétude récemment. Dans l optique d un resserrement de sa politique, l euro pourrait en pâtir. Les indicateurs de climat des affaires de la zone euro devraient également nous renseigner sur la nature du ralentissement de l activité en octobre : durable ou temporaire? Si le retournement des PMIs devait se confirmer en décembre, la BCE n aurait probablement d autre choix que d assouplir de nouveau sa politique, ce qui serait également négatif pour la monnaie unique. Electricité Prix de l électricité base Cal Prix de l électricité base Month-ahead Netherlands Belgium Spain 35 Nordpool UK from April France 30 Germany Jan-11 May-11 Sep-11 Jan-12 May-12 Sep-12 Jan-13 May-13 Sep Netherlands Belgium 35 Spain UK France Germany 30 Jun-11 Sep-11 Dec-11 Mar-12 Jun-12 Sep-12 Dec-12 Mar-13 Source : Platts & GDF SUEZ Trading Source : Platts & GDF SUEZ Trading

3 $/b Mb Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Les marchés spot sont restés à des niveaux plutôt soutenus la semaine passée. Le marché allemand a même progressé en raison des flux éoliens très faibles. Sur la courbe, les prix de l électricité ont évolué en ligne avec le marché du CO2. Au final, les variations d une semaine sur l autre auront été assez limitées. Les prix spot dans les pays NWE seront cette semaine vraisemblablement plus faibles que la semaine dernière. Les prix pourraient être légèrement soutenus demain et après-demain à cause de la légère baisse de l éolien. Jeudi, la production devrait repartir. Au final, les perspectives sont plutôt neutres sur le spot dans les prochains jours. Sur la courbe, les marchés pourraient rester assez calmes sauf si une décision est prise quant aux exportations colombiennes de charbon. Pétrole Prix du Brent 1 st nearby ($/b) Brent 1st nearby prices Brent 1st nearby Mov. Average 20 days Bollinger Bands (20 days avg. +/- 2 stdev) Oct 17-Oct 27-Oct 6-Nov 16-Nov 26-Nov 6-Dec Source: ICE and GDF SUEZ Trading Stocks commerciaux US de brut (Mb) US commercial crude oil stocks Range y Average Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec Source: ICE and GDF SUEZ Trading Les prix ont commencé la semaine par une chute de 2% lundi, passant sous les $110/b à cause d une combinaison de facteurs baissiers pour les cours du brut (Libye, pipelines aux USA, indicateurs économiques). Les prix se sont alors stabilisés autour de $109/b pour la fin de la semaine. Le WTI était en hausse jusqu à mercredi, jour où il a atteint un plus haut depuis 1.5 mois à $98.75/b. Le spread Brent/WTI était à son plus haut niveau depuis un mois à -$10.31/b le 11 décembre à la suite de la forte baisse du Brent avant de revenir à -$12/b avec la chute du WTI. Les marchés regardent tous en direction de la Fed en ce début de semaine même si les avis sont encore partagés sur la décision de la Fed : va-t-elle décider de réduire les achats de bonds cette semaine ou l année prochaine? Cette décision devrait avoir un impact majeur sur les cours du brut. Par ailleurs, les opérateurs garderont un œil sur les développements de la situation en Libye et sur les discussions en cours avec l Iran.

4 Eur/MWh Eur/MWh Eur/MWh Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Gaz Prix sur le TTF TTF day-ahead TTF month-ahead 20 TTF Cal 14 TTF Cal Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct PSV NCG Source : Endex & GDF SUEZ Trading US Henry Hub Coal eq. Zeebrugge TTF NBP JKM Jan-10 Jul-10 Jan-11 Jul-11 Jan-12 Jul-12 Jan-13 Jul-13 Prix month-ahead en Europe, aux Etats-Unis et en Asie 52 PSV NCG 48 US Henry Hub Coal eq. 44 Zeebrugge TTF NBP JKM Jan-10 Jul-10 Jan-11 Jul-11 Jan-12 Jul-12 Jan-13 Jul-13 Source : Argus & GDF SUEZ Trading Les prix européens ont chuté la semaine dernière, tirés par une faible demande et des prévisions de températures supérieures à la normale. Leur potentiel de baisse semble désormais limité. Les incertitudes au sujet de la météo et de faibles flux GNL pourraient leur permettre de rebondir. Le potentiel de baisse des prix européens semble désormais limité, même si des températures supérieures à la normale sont actuellement attendues à travers l Europe pour la seconde partie du mois de Décembre. Les incertitudes au sujet de la météo et de faibles flux GNL pourraient leur permettre de rebondir. Toutefois, les balances européennes devraient rester confortables cette semaine car des températures clémentes devraient maintenir la consommation quotidienne de gaz en dessous de la normale et peser sur les prix spot.

5 Eur/t Eur/t USD/t USD/t Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Charbon Prix du charbon Cal Prix du charbon spot API2 (CIF ARA) API4 (FOB Richards Bay) API6 (FOB Newcastle) FOB Qinhuangdao API2 Cal 14 API4 Cal 14 API6 Cal Oct-11 Feb-12 Jun-12 Oct-12 Feb-13 Jun-13 Oct Oct-11 Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct-13 Source : Argus & GDF SUEZ Trading Source : Argus & GDF SUEZ Trading Les prix du charbon en Europe ont progressé légèrement encore la semaine passée principalement en raison des craintes d une possible baisse de l offre colombienne début 2014 si certains producteurs n arrivent pas à appliquer les nouvelles règles de chargement imposées par le gouvernement. Si la décision du congrès colombien aujourd hui est d octroyer un délai supplémentaire à l entreprise Drummond pour se mettre aux normes, les prix du charbon devraient corriger dans les prochains jours. Dans le cas contraire, les prix pourraient progresser de façon assez importante selon nous. Emissions Prix des EUA et des CER EUA 1stDec EUA Dec'13 EUA Dec'14 CER 1stDec CER Dec' Oct-11 Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct-13 Spread EUA-CER EUA - CER Spread 1stDec EUA - CER Spread Dec'13 EUA - CER Spread Dec'14 0 Oct-11 Jan-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Jul-13 Oct-13 Source : ECX Source : ECX Les prix EUA se sont stabilisés à des niveaux légèrement inférieurs suite au vote sur le backloading, les acteurs sur le marché réalisant des prises de profit. La validation finale de la proposition de backloading par le Conseil de l UE aujourd hui devrait soutenir les prix sans toutefois provoquer de forte hausse similaire à celle du vote de la semaine dernière. Les discussions engagées sur le calendrier de retrait des quotas d émissions visent à maintenir une certaine stabilité sur les marchés.

6 Les prix spot dans les pays NWE seront cette semaine vraisemblablement plus faibles que la semaine dernière. Les prix pourraient être légèrement soutenus demain et après-demain à cause de la légère baisse de l éolien. Jeudi, la production devrait repartir. Au final, les perspectives sont plutôt neutres sur le spot dans les prochains jours. Sur la courbe, les marchés pourraient rester assez calmes sauf si une décision est prise quant aux exportations colombiennes de charbon.

7 Macroéconomie Electricité Pétrole Gaz Charbon Emissions Glossaire API#2 : est l indice de référence pour le marché du charbon en Europe. Il indique le prix CIF (cost, insurance and freight) pour du charbon délivré dans la zone ARA, zone privilégiée pour l importation de charbon API#4 : indique le prix FOB (free on board) pour du charbon délivré à Richard Bay, Afrique du Sud, l un des pays d importation les plus importants pour l Europe ARA : Amsterdam/Rotterdam/Anvers sont les ports de destination classiques pour livraison dans la zone NWE Backwardation : situation où les prix de marché au début de la courbe sont plus élevés qu en fin de courbe Bearish : situation où les acteurs du marché anticipent une baisse des prix Brent : pétrole de la Mer du Nord utilisé comme benchmark sur ICE futures à Londres Bullish : situation où les acteurs du marché anticipent une hausse des prix CER : Certified Emission Reductions. Ce sont des certificats certifiant que la réduction d émissions a été réalisée dans le cadre d un projet issu du Clean Development Mechanism (CDM) par une nation industrialisée et dans un pays en voie de développement Clean dark spread : différence entre le prix de marché de l électricité et les coûts relatifs au charbon utilisé pour produire l électricité, incluant le prix des émissions («clean») Clean spark spread : différence entre le prix de marché de l électricité et les coûts relatifs au gaz utilisé pour produire l électricité, incluant le prix des émissions («clean») Contango : situation où les prix de marché au début de la courbe sont moins élevés qu en fin de courbe EUA : EU Emission Allowances, ou EUAs, sont des crédits d émission qui sont alloués aux entreprises couvertes par le EU Emission Trading Scheme (EU ETS). Chaque unité représente le droit d émettre une tonne de dioxyde de carbone. Les EUAs sont disponibles en nombre limité Long : un acteur qui prend une position Long indique qu il a acheté la commodité dans l espoir de la vendre plus tard à un prix plus élevé Ordre du mérite : est l ordre dans lequel les unités de production d électricité sont classées par ordre croissant de coûts variables de production NBP : est la référence de prix pour le gaz naturel traité au National Balancing Point en Angleterre. C est le plus gros hub gaz pour les contrats spot et forward en Europe Short : un acteur qui prend une position short indique qu il a vendu la commodité dans l espoir de la racheter plus tard à un prix moins élevé TTF : est la référence de prix pour le gaz naturel traité au Title Transfer Facility aux Pays-Bas WTI : est la dénomination pour le pétrole brut de référence aux Etats-Unis et est souvent répertorié comme WTI, Cushing, Oklahoma

8 Recherche Economique Head of Economic Research Evariste Nyouki Franck Schuttelaar Olivier Gasnier Paul Raymond Thomas Jaboeuf Avertissement Ce document est communiqué à titre d information uniquement et ne constitue pas une recommandation d investissement, un conseil en investissement ou toute autre recommandation d investissement personnalisée. Ce document a vocation à être diffusé à une liste de destinataires sans distinction, sans que soient pris en compte les objectifs d investissement, la situation financière ou les besoins spécifiques d un destinataire en particulier. Il ne saurait être transmis à toute autre personne sans l accord préalable et écrit de GDF SUEZ Trading. Ce document et les informations qu il contient, et notamment l expression de toute opinion, ne doivent être considérés ni comme une offre d acheter ou de vendre ou une sollicitation d acheter ou de vendre tout instrument financier ou tout autre produit ou actif ni comme une offre de service d investissement, une recommandation d investissement ou tout autre conseil de nature financière, juridique, fiscale, comptable ou autre. Les informations contenues dans le présent document ont été obtenues ou sont fondées sur des sources jugées fiables. Toutefois, GDF SUEZ Trading ne garantit ni l exactitude ni l exhaustivité de celles-ci, bien que GDF SUEZ Trading considère que le contenu de ses publications soit exact, clair et non trompeur. Tout avis, opinion ou prévision a un caractère provisoire. Les avis et opinions contenues dans ce document, tout comme les prévisions, hypothèses, estimations et prix cible, sont susceptibles d être modifiées à tout moment sans notification préalable. Toute référence à des performances ou valorisations passées ne préjuge pas des performances ou valorisations futures. GDF SUEZ Trading n est pas tenue de divulguer ou de tenir compte des informations contenues dans ce document lorsqu elle conseille ses clients ou effectue une opération avec eux ou pour leur compte. En aucun cas GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, ses filiales ainsi que ses directeurs, administrateurs, salariés, agents, représentants ou conseil respectifs ou toute autre personne ne sauraient être tenus responsables à l encontre de toute personne de tout dommage direct, indirect, accessoire, consécutif à une perte de chance, perte de profit, manque à gagner ou tout autre perte ou dommage de quelque nature que ce soit, pouvant notamment résulter de l utilisation et la diffusion de ce document et des informations qu il contient. Ce document s adresse exclusivement aux personnes pouvant être qualifiées de clients professionnels ou contreparties éligibles et n a pas vocation à s adresser à des personnes pouvant être qualifiées de clients «non professionnels» au sens du Code monétaire et financier et du Règlement général de l Autorité des marchés financiers. Si un client «non professionnel» obtenait une copie de ce document, il ne doit pas fonder sa décision d investissement sur la seule base de ce document mais doit prendre conseil auprès d experts indépendants aux fins d examiner les différents aspects notamment financiers, juridiques, fiscaux, et comptables de l investissement envisagé et ce, avant de réaliser un quelconque investissement ou effectuer une quelconque opération. En aucun cas la responsabilité de GDF SUEZ Trading, de ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, de ses filiales ainsi que de ses directeurs, administrateurs, salariés, agents, représentants ou conseils respectifs ou toute autre personne ne pourra être recherchée suite à l utilisation des informations contenues dans ce document qui aurait pour conséquence la survenance de pertes financières ou la prise de décision ou la conclusion d opérations sur le fondement de ces informations. La négociation et la conclusion d opérations portant sur des matières premières, des instruments financiers et/ou des dérivés (tels que les contrats à termes type «forward» ou «futures», les options et les contrats pour le paiement d un différentiel) ou tout autre type d actif, comportent des risques spécifiques. Vous ne devez pas conclure ce type d opération sans en comprendre au préalable la nature et sans mesurer l étendue de votre exposition aux risques. Il est notamment nécessaire de vérifier au préalable que l investissement ou l opération envisagé(e) est en adéquation à ses propres objectifs d investissement et sa capacité financière. Il est donc fortement conseillé à chaque investisseur de rechercher des conseils juridiques et financiers indépendants et de ne pas fonder sa décision d investissement ou de conclusion de toute opération sur la seule base de ce document. GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, et ses filiales peuvent à tout moment et dans les limites autorisées par la loi, agir sur la base des informations contenues dans ce document et/ou utiliser celles-ci notamment avant la diffusion ou la publication de ce document. Chacune d entre elles est susceptible de négocier, de tirer profit de la négociation et de la conclusion d opérations, d agir comme teneur de marché, agent ou conseil, courtiers sur les matières premières, instruments financiers, produits dérivés et tous types d actifs mentionnés dans ce document. GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, et ses filiales, directeurs, administrateurs, salariés ou tout agent lié ou ses représentants, peuvent prendre à tout moment ou avoir pris des positions sur toute matière première, instrument financier, produit dérivé et tout type d actifs mentionnés dans ce document. Information importante Le présent document est une «communication à caractère promotionnel» au sens du Code monétaire et financier et du Règlement général de l Autorité des marchés financiers et ne constitue en aucun cas une «recommandation d investissement à caractère général» telle que définie dans le Règlement général de l Autorité des marchés financiers. Elle n a pas été élaborée conformément aux dispositions légales et réglementaires visant à promouvoir l indépendance des analyses financières. A ce titre, GDF SUEZ Trading n est pas soumise à l interdiction d effectuer des transactions sur toute matière première, instrument financier, produit dérivé et tout type d actif concernés avant diffusion de la communication. A titre d exemple, le reporting ou les méthodes de rémunération ou la location physique du ou des auteurs de cette publication ou le fait que l auteur de ce document puisse prendre part à la relation client peuvent ne pas être conformes avec les exigences légales définies pour promouvoir la recommandation d investissement à caractère général. Déclaration des auteurs Ce document a été préparé par les économistes de GDF SUEZ Trading. Chaque auteur de ce document certifie que les avis et opinions exprimés dans ce document reflètent uniquement leurs avis et opinions personnels concernant les matières premières, instruments financiers, produits dérivés et tous types d actifs mentionnés dans ce document et, sauf indication contraire, ne reflètent pas les avis et opinions de GDF SUEZ Trading. Diffusion GDF SUEZ Trading n est pas autorisée à conduire ses activités, et notamment à diffuser ou remettre ce document, dans toutes les juridictions. Certains produits, instruments financiers et services peuvent ne pas être disponibles dans certaines juridictions et /ou à certains clients ou catégories de clients ou d investisseurs. Vous devez vous informer au sujet des réglementations et/ou lois locales qui vous sont applicables et vous y conformer. GDF SUEZ Trading, ses sociétés mères dont GDF SUEZ et leurs sociétés affiliées au sein du groupe GDF SUEZ, ses filiales ainsi que ses directeurs, administrateurs, salariés, agents, représentants ou conseil respectifs ne sauraient être tenus responsables à l encontre de toute personne du fait de la diffusion, la possession ou la remise de ce document dans quelque juridiction que ce soit. Propriété intellectuelle Les données de marché, les noms et les sources qui pourraient être inclus dans ce document peuvent appartenir exclusivement à leurs éditeurs et peuvent donc être protégés par les lois internationales sur le copyright. Il vous appartient de respecter ces règles.

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre

Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Semaine du 19/01/2015 au 26/01/2015 Macroéconomie et Change La BCE frappe fort. L euro s effondre Electricité Une semaine plus tendue sur les marchés de l électricité Pétrole Le brut stable autour de $49/b

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité Mars 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I

Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I Le gaz de schiste «pertubateur» du marché de l électricité? Jacques PERCEBOIS Directeur du CREDEN Professeur à l Université de Montpellier I CLUB DE NICE 5/12/2012 Le gaz naturel dans l Union Européenne

Plus en détail

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011

Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Indicateurs des marchés de gros de l électricité septembre 2011 Cahier des indicateurs électricité Evolution des prix de l électricité Développement du négoce en France Indicateurs relatifs aux fondamentaux

Plus en détail

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mai COMMENTAIRE DE MARCHÉ mai 2014 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 INTRODUCTION L heure semble au découplage entre les Etats-Unis et l Europe. Alors que de l autre côté de l Atlantique, certains plaident

Plus en détail

Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs

Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs Leverage & Short X5 Pétrole Brent et Or Poursuivez, Atteignez, Dépassez vos objectifs Produits présentant un risque de perte en capital, émis par société générale Effekten GmbH (société ad hoc de droit

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 213- INSTITUT DE L ENTREPRISE Helle Kristoffersen Directeur de la Stratégie TOTAL VOLATILITÉ DES MATIÈRES PREMIÈRES

Plus en détail

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats PRODUITS PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL émis par Société Générale ou Société Générale Effekten GmbH (société ad hoc de droit allemand dont

Plus en détail

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Marchés concernés Rejoignez la tendance Si vous êtes activement impliqué sur le marché des tôles

Plus en détail

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014

Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Flash Stratégie n 2 Octobre 2014 Vers un retour de l or comme garantie du système financier international. Jean Borjeix Aurélien Blandin Paris, le 7 octobre 2014 Faisant suite aux opérations de règlement

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

G&R Europe Distribution 5

G&R Europe Distribution 5 G&R Europe Distribution 5 Instrument financier émis par Natixis, véhicule d émission de droit français, détenu et garanti par Natixis (Moody s : A2 ; Standard & Poor s : A au 6 mai 2014) dont l investisseur

Plus en détail

Efficience énergétique et électricité solaire

Efficience énergétique et électricité solaire Efficience énergétique et électricité solaire Pictet-Clean Energy investit dans des entreprises innovantes Juin 2015 Désormais compétitive, la production d énergie solaire croît fortement. Face au réchauffement

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com Conférence téléphonique mercredi 6 octobre 2010 11 heures 223, rue Saint honoré 75001 PARIS Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com THEMES DE LA CONFERENCE TELEPHONIQUE 1 ère

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 2 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain (1). (1) Le support Conservateur

Plus en détail

produits non garantis en capital Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats

produits non garantis en capital Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats Nouveau Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats Pour la première fois en France, il est possible de négocier en direct les Warrants,

Plus en détail

l eri Communication à caractère promotionnel

l eri Communication à caractère promotionnel l eri Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. L investisseur supporte le risque de crédit de NATIXIS (Moody s : A2 / Fitch : A / Standard & Poor s :

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA)

La BNS capitule: Fin du taux plancher. Alain Freymond (BBGI Group SA) La BNS capitule: Fin du taux plancher Alain Freymond (BBGI Group SA) Changement radical de politique monétaire le 15/1/2015 Les taux d intérêt négatifs remplacent le taux plancher 1. Abandon du taux plancher

Plus en détail

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1)

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) alpha privilège Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 5 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active

OUESSANT. Vivienne investissement. Printemps-été 2015. Rapport de gestion. L analyse quantitative au service de la gestion active Ce document est destiné à des investisseurs professionnels uniquement Vivienne investissement L analyse quantitative au service de la gestion active OUESSANT Rapport de gestion Printemps-été 2015 Vivienne

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 20 avril 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO FÉVRIER 2015 En février 2015, l encours de parts émises par les

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport EUR / USD Se consolide.

Plus en détail

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002

COMPTE RENDU. Atelier-débat avec les futurs clients éligibles. 25 septembre 2002 Paris, le 17 octobre 2002 COMPTE RENDU Atelier-débat avec les futurs clients éligibles 25 septembre 2002 *** I La fourniture d électricité... 2 Les clients éligibles peuvent-ils acheter leur électricité

Plus en détail

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Skandia 1, 1, rue de la la Pépinière 75008 PARIS Tél : 01 58 22 27 00 Fax : 01 58 22 27 09 E-mail : servicepartenaires@skandia.fr

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE CHIFFRE D AFFAIRES ET FAITS MARQUANTS

PREMIER TRIMESTRE CHIFFRE D AFFAIRES ET FAITS MARQUANTS 2013 PREMIER TRIMESTRE CHIFFRE D AFFAIRES ET FAITS MARQUANTS 1 Avertissement Cette présentation ne constitue pas une offre de vente de valeurs mobilières aux Etats-Unis ou tout autre pays. Aucune assurance

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000

Banque de la République d Haïti. Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Banque de la République d Haïti Bulletin Statistique 36 Juillet - Septembre 2000 Table des matières Avertissement...5 I- Statistiques monétaires et financières Tableau 1.1 Principaux indicateurs monétaires...10

Plus en détail

Petite mise retour important

Petite mise retour important Document à caractère promotionnel Certificats Mini-Future Petite mise retour important Type de produit ASPS: 2210 Sommaire 03 Certificats Mini-Future de BNP Paribas - les atouts des contrats à terme accessibles

Plus en détail

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 FONDS PROTÉGÉ EN CAPITAL À HAUTEUR DE 70% À L ÉCHÉANCE SG FRANCE PME Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 n Ce placement n est pas

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les principaux indicateurs économiques Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif.

Plus en détail

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014

AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL. Exercice clos le 31 décembre 2014 AFIM MELANION DIVIDENDES RAPPORT ANNUEL Exercice clos le 31 décembre 2014 Code ISIN : Part A : FR0011619345 Part B : FR0011619352 Part C : FR0011619402 Dénomination : AFIM MELANION DIVIDENDES Forme juridique

Plus en détail

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1).

p s den Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). p s den 1 / 12 Titres de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance(1). ériode de commercialisation : du 18 mai au 17 juillet 2015. La commercialisation

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

WP Board No. 972/05. 29 avril 2005 Original : anglais. Projets/Fonds commun. Comité exécutif 258 e réunion 17 19 mai 2005 Londres, Angleterre

WP Board No. 972/05. 29 avril 2005 Original : anglais. Projets/Fonds commun. Comité exécutif 258 e réunion 17 19 mai 2005 Londres, Angleterre WP Board No. 972/05 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 29 avril 2005 Original : anglais Projets/Fonds

Plus en détail

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix ING Turbos Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos ING a lancé les Turbos

Plus en détail

TARGET ACTION GDF SUEZ

TARGET ACTION GDF SUEZ TARGET ACTION GDF SUEZ NOVEMBRE 2014 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

Chapitre 5 : Le marché de gros

Chapitre 5 : Le marché de gros Le marché de gros 65 Chapitre 5 : Le marché de gros Le marché de gros est le terrain de rencontre entre l offre et la demande. Les activités qui s y déroulent sont certainement les moins connues du public

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Fonds de prêts à l économie réelle

Fonds de prêts à l économie réelle Septembre 2014 Fonds de prêts à l économie réelle Chiffres clés du «prêt entre particuliers» au niveau mondial 10 8 6 4 2 0 Production annuelle de crédits pour les 5 premières plateformes de prêts (en

Plus en détail

Πώς να κάνετε συναλλαγές και πώς να βάζετε εντολές

Πώς να κάνετε συναλλαγές και πώς να βάζετε εντολές Πώς να κάνετε συναλλαγές και πώς να βάζετε εντολές μέσα από την πλατφόρμα SAXO Trader INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LES DEVISES ET INSTRUCTIONS POUR TRADER Για περισσότερη βοήθεια επικοινωνήστε μαζί μας στο

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Investir dans le pétrole et le gaz à travers une stratégie éprouvée Indices stratégiques de Vontobel Juillet 2014 Page 2 Les prix de l énergie augmentent Les prix de nombreuses

Plus en détail

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février

Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février 25-2-24 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - février 25 Très légère hausse de la confiance des chefs d entreprise en février Le baromètre

Plus en détail

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital.

TURBOS WARRANTS CERTIFICATS. Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. TURBOS WARRANTS CERTIFICATS Les Turbos Produits à effet de levier avec barrière désactivante. Produits non garantis en capital. 2 LES TURBOS 1. Introduction Que sont les Turbos? Les Turbos sont des produits

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015

La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 PERSPECTIVES La guerre des devises, une source d opportunités Mars 2015 Depuis le début de l année 2015, de nombreuses banques centrales à travers le monde ont abaissé leur taux d intérêt ou pris d autres

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM

ATTIJARI MARKET RESEARCH FX & COMMODITIES TEAM 29 juin 2009 Forex Weekly Highlights I. Evénements clés et statistiques de la semaine du 22 juin 2009 Le retour de l aversion au risque a permis au billet vert d effacer un peu les pertes accumulées face

Plus en détail

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 9 mai 2014 Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas 1. Estimations des résultats

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Situation en France :

[ les éco_fiches ] Situation en France : Des fiches pour mieux comprendre l'actualité éco- nomique et les enjeux pour les PME Sortie de crise? Depuis le 2ème trimestre la France est «techniquement» sortie de crise. Cependant, celle-ci a été d

Plus en détail

Contexte pétrolier 2010 et tendances

Contexte pétrolier 2010 et tendances Contexte pétrolier 21 et tendances L incertitude du contexte économique, en particulier dans les pays occidentaux, est à l origine d une fluctuation marquée du prix du pétrole en 21 : minimum de 67 $/b

Plus en détail

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015

TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 TARGET ACTION TOTAL MARS 2015 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse

Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse Ordonnance relative à la loi fédérale sur la Banque nationale suisse (Ordonnance de la Banque nationale, OBN) Modification du 7 mai 2014 La Banque nationale suisse arrête: I L ordonnance du 18 mars 2004

Plus en détail

Commerzbank AG Certificats Factors

Commerzbank AG Certificats Factors Commerzbank AG Certificats Factors Corporates & Markets Produits présentant un risque de perte en capital. Les instruments dérivés présentés sont soumis à des risques (voir les facteurs de risque sur la

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées

Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées Baer Online e-banking Des opérations bancaires simplifiées Effectuez vos opérations bancaires à domicile Indépendance, rapidité et sécurité Bienvenue sur Baer Online e-banking! Flexible et sûr, ce service

Plus en détail

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014)

REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO. (avril 2014) REGLEMENTS FINANCIERS DE L AGIRC ET DE L ARRCO (avril 2014) PREAMBULE REGLEMENT FINANCIER DE L AGIRC L Association générale des institutions de retraite des cadres (Agirc) a pour objet la mise en œuvre

Plus en détail

WARRANTS TURBOS CERTIFICATS. Les Warrants. Découvrir et apprendre à maîtriser l effet de levier

WARRANTS TURBOS CERTIFICATS. Les Warrants. Découvrir et apprendre à maîtriser l effet de levier WARRANTS TURBOS CERTIFICATS Les Warrants Découvrir et apprendre à maîtriser l effet de levier 2 WARRANTS Qu est-ce qu un Warrant? Un warrant est une option cotée en Bourse. Emis par des établissements

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias. REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014 Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.fr SOMMAIRE LE MARCHE DU PNEUMATIQUE EN FRANCE EN 2013 (Sources : ventes

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport DIRECTION PERIODE STRATEGIE

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

Il existe plusieurs qualités de pétrole brut, selon sa densité et sa teneur en soufre. Il s agit des trois qualités primaires de référence :

Il existe plusieurs qualités de pétrole brut, selon sa densité et sa teneur en soufre. Il s agit des trois qualités primaires de référence : Le pétrole WTI crude Factsheet Introduction Les transactions sur le pétrole brut Le pétrole brut, ou simplement pétrole, est la matière première la plus activement négociée au monde. Les principaux marchés

Plus en détail

SUCCÈS DU PLACEMENT DE 287,5 MILLIONS D EUROS D OCEANE ILIAD À ÉCHÉANCE 1 ER JANVIER 2012, SUSCEPTIBLE D ÊTRE PORTÉ À 330,6 MILLIONS D EUROS.

SUCCÈS DU PLACEMENT DE 287,5 MILLIONS D EUROS D OCEANE ILIAD À ÉCHÉANCE 1 ER JANVIER 2012, SUSCEPTIBLE D ÊTRE PORTÉ À 330,6 MILLIONS D EUROS. Société anonyme au capital de 12.000.000 euros Siège social : 8, rue de la Ville l Évêque, 75 008 Paris 342 376 332 RCS Paris SUCCÈS DU PLACEMENT DE 287,5 MILLIONS D EUROS D OCEANE ILIAD À ÉCHÉANCE 1 ER

Plus en détail

RÉSUMÉ. Le siège social de Credit Suisse AG est situé à Paradeplatz 8, CH-8001, Zurich, Suisse.

RÉSUMÉ. Le siège social de Credit Suisse AG est situé à Paradeplatz 8, CH-8001, Zurich, Suisse. RÉSUMÉ Le présent résumé doit être lu comme une introduction au présent Prospectus de Base et toute décision d investir dans les Titres doit être fondée sur la prise en considération de l intégralité du

Plus en détail

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon.

Ce communiqué ne doit pas être publié, distribué ou diffusé aux Etats-Unis d Amérique, au Canada, en Australie ou au Japon. Communiqué de presse Vincennes, le 15 juin 2006 INTRODUCTION EN BOURSE D HEURTEY PETROCHEM SUR ALTERNEXT D EURONEXT PARIS (visa n 06-200 en date du 14 juin 2006) Suite à l enregistrement par l Autorité

Plus en détail

Succès de l introduction en bourse de GTT

Succès de l introduction en bourse de GTT Succès de l introduction en bourse de GTT Prix de l Offre : 46 euros par action, correspondant à une capitalisation boursière de GTT d environ 1,7 milliard d euros. Taille totale de l Offre : 13.500.000

Plus en détail

Emerging Manager Day 18 décembre 2014

Emerging Manager Day 18 décembre 2014 Emerging Manager Day 18 décembre 2014 KARAKORAM Agrément AMF n 11000038 SAS au capital de 200 000 euros 112 Boulevard Haussmann 75008 Paris Tel : 01 82 83 47 30 2 1 La Société 3 1 Karakoram Une société

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)?

1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)? 1. Qu est-ce que MiFID (Markets in Financial Instruments Directive)? 2. Afin de fournir un service d investissement à ses clients, Delta Lloyd Bank est tenue de catégoriser ses clients 3. L un des fondements

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415

RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415 RAPPORT TECHNIQUE CCE 2014-2415 CCE 2014-2415 Rapport technique 2014 22 décembre 2014 2 CCE 2014-2415 3 CCE 2014-2415 Le tableau 1 présente les principaux indicateurs du contexte macro-économique belge

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

directement ou indirectement, par le biais d une ou plusieurs applications de niveau intermédiaire et c) ajoute des fonctionnalités significatives et

directement ou indirectement, par le biais d une ou plusieurs applications de niveau intermédiaire et c) ajoute des fonctionnalités significatives et CONTRAT DE LICENCE D UTILISATION DU LOGICIEL CRYSTAL REPORTS POUR IBM RATIONAL SOFTWARE ARCHITECT ET RATIONAL APPLICATION DEVELOPER (LES «PRODUITS OEM») IMPORTANT - À LIRE ATTENTIVEMENT : LE PRÉSENT DOCUMENT

Plus en détail

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015 Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015 18 juin 2015 1 Alan Parker Président 2 Agenda i. Synthèse ii. iii. iv. Comptes annuels Les 4D Initiatives de croissance 3 Synthèse 4 Nouvelle Confiance

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif

Annexe 1. Stratégie de gestion de la dette 2014 2015. Objectif Annexe 1 Stratégie de gestion de la dette 2014 2015 Objectif La Stratégie de gestion de la dette énonce les objectifs, la stratégie et les plans du gouvernement du Canada au chapitre de la gestion de ses

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER

RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER RESEARCH TEAM RAPPORT TECHNIQUE JOURNALIER LIMITATION DE RESPONSABILITE & TRANSPARENCE Veuillez lire les clauses de limitation de responsabilite et de transparence en fin de rapport DIRECTION PERIODE STRATEGIE

Plus en détail

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Paris, le 20 février 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Un renforcement substantiel des gains de productivité et une nette progression des résultats en 2014 par rapport

Plus en détail

Bien investir sur les marchés financiers

Bien investir sur les marchés financiers Bien investir sur les marchés financiers avec les CFD Bien investir sur les marchés financiers IG 1 Qu est-ce qu un CFD (Contrat pour la Différence)? Produit dérivé accessible aux investisseurs particuliers,

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers

I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers I. Risques généraux s appliquant à l ensemble des instruments financiers 1. Risque de liquidité Le risque de liquidité est le risque de ne pas pouvoir acheter ou vendre son actif rapidement. La liquidité

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE OU AU JAPON

NE PAS DIFFUSER AUX ETATS UNIS, AU CANADA, EN AUSTRALIE OU AU JAPON Modalités principales de l émission des obligations à option de conversion et/ou d échange en actions Nexans nouvelles ou existantes (OCEANE) sans droit préférentiel de souscription ni délai de priorité

Plus en détail

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix ING Turbos Infinis Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos Infinis Les

Plus en détail

RENDEMENT ACTION BOUYGUES JUILLET 2015

RENDEMENT ACTION BOUYGUES JUILLET 2015 RENDEMENT ACTION BOUYGUES JUILLET 2015 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 1 Durée d investissement conseillée : 8 ans (hors cas de remboursement

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions courantes des documents sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE POUR LES PERSONNES SOUMISES À DES RESTRICTIONS

Plus en détail