Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions"

Transcription

1 Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Circulaire d offre Compagnie Pétrolière Impériale Ltée Aucune commission de valeurs mobilières ni organisme similaire ne s est prononcé de quelque façon que ce soit sur la qualité des titres offerts dans cette circulaire, et toute déclaration contraire constitue une infraction. La Securities and Exchange Commission des États-Unis ni aucune autre commission de valeurs mobilières d'etat, n'a approuvé ni désapprouvé les présents titres et ne s est prononcée sur l'exactitude de la présente circular. Toute déclaration contraire constitue une infraction criminelle aux États-Unis. La présente circulaire d offre est datée du 20 septembre 2013.

2 La compagnie est une société canadienne dont la majeure partie de ses actifs se trouve au Canada. La majorité de ses administrateurs et ses dirigeants sont des résidents du Canada. En conséquence, il pourrait être difficile, pour un investisseur, de faire signifier des procédures ou de faire exécuter contre ces personnes les jugements de tribunaux américains rendus en matière de responsabilité civile en application des lois américaines sur les valeurs mobilières. Conformément aux obligations d information auxquelles elle est assujettie en vertu de la Loi de 1934 sur les valeurs mobilières des États-Unis (la Loi sur les valeurs mobilières), la compagnie fournit des rapports et d autres documents à la Securities and Exchange Commission des États-Unis (la commission). On peut consulter ces documents et en obtenir copie à la Public Reference Utilities de la commission (100 F. Street, N.E., Washington, D.C ). Le grand public peut obtenir des renseignements sur les activités de la Public Reference Room en appelant la commission au SEC La commission maintient un site Internet qui renferme des rapports et d autres renseignements concernant les émetteurs de titres qui déposent des rapports par voie électronique auprès de la commission. L adresse de ce site est La compagnie distribue à ses actionnaires des circulaires de la direction sollicitant des procurations contenant ses états financiers consolidés vérifiés, dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus aux États-Unis et vérifiés par des comptables agréés qui donnent leur avis à titre de vérificateurs indépendants. Nous n avons autorisé personne à vous fournir des informations autres que celles qui figurent dans la présente circulaire d offre ou qui y sont incorporées par renvoi. Nous n assumons aucune responsabilité et ne fournissons aucune garantie quant à la fiabilité de toute information que d autres personnes pourraient vous avoir donnée. Nous ne faisons aucune offre de vente de ces titres dans une juridiction où pareille offre n est pas permise. La livraison de la présente circulaire et toute vente faite en vertu de celle-ci ne doivent, en aucun cas, faire penser qu il n y a pas eu de changement dans les affaires de la compagnie depuis les dates de publication et d incorporation par renvoi des informations qui y figurent. Sauf indication contraire, tous les montants exprimés dans la présente circulaire sont en dollars canadiens. Le 20 septembre 2013, le cours du change à midi, payable en dollars canadiens, publié par la Federal Reserve Bank de New York, était de 0,9721 $ US pour 1,00 $ CA. Sommaire Page 4 Page 4 Page 5 Page 6 Page 9 Page 11 Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions Prix des actions Réinvestissement de dividendes Achat d actions Considérations fiscales Renseignements sur la compagnie 2

3 Le Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions de l Impériale offre aux actionnaires deux façons commodes d accroître le nombre d actions qu ils possèdent dans la compagnie, moyennant des frais de transaction relativement peu élevés. 1) Le réinvestissement de dividendes l actionnaire choisit de réinvestir ses dividendes, en totalité ou en partie, dans l achat d actions ordinaires additionnelles de l Impériale. 2) L achat d actions l actionnaire peut investir, chaque trimestre civil, entre 50 $ et 5000 $ (en devises canadiennes) dans l achat d actions ordinaires additionnelles de l Impériale. Principales caractéristiques du régime Tout actionnaire inscrit peut y participer. Pour s inscrire, il suffit d envoyer une formule d inscription dûment remplie à l agent des transferts d actions de l Impériale, à l adresse indiquée ci-après. S il n y a pas de formule d inscription jointe à la présente circulaire, en faire la demande à l agent des transferts d actions de l Impériale à l adresse ci-dessous. Toute personne qui participe déjà au régime n a pas à se réinscrire, du fait qu elle a reçu la présente circulaire. Toute personne peut se retirer du régime quand elle le désire. Elle n a qu à en aviser par écrit l agent des transferts d actions de l Impériale. Les frais de courtage payables sur les actions achetées par la compagnie à la Bourse sont inférieurs aux frais normalement exigibles pour de petits achats. L Impériale prend à sa charge les autres frais du régime. L Impériale s engage à ouvrir un compte pour chaque participant au régime et à lui envoyer par la poste un relevé du nombre de ses actions tous les trimestres. Prière d adresser les formules d inscription et les demandes de retrait du régime à l agent des transferts d actions de l Impériale : Compagnie Trust CST Service de réinvestissement des dividendes C. P. 700, succ. B Montréal (Québec) H3B 3K3 Pour tous renseignements complémentaires, prière d écrire à : Relations avec les investisseurs Compagnie Pétrolière Impériale Ltée 237 Fourth Avenue, S.W. Calgary (Alberta) T2P 3M9 3

4 Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions La Compagnie La Compagnie Pétrolière Impériale Ltée a été constituée en société selon les lois du Canada de Son siège social est situé au 237 Fourth Avenue, S.W., Calgary (Alberta) T2P 3M9. Le numéro de téléphone pour les renseignements généraux est le et celui du service des Relations avec les investisseurs, le Le produit de la vente des actions achetées directement de la compagnie dans le cadre du régime est versé dans le fonds de l entreprise et utilisé pour ses besoins généraux. Définitions Agent des transferts d actions Compagnie Trust CST. Date d investissement jour ouvrable qui suit une date de versement de dividendes. Date de référence des dividendes tout actionnaire inscrit à cette date, laquelle tombe normalement un mois avant la fin du trimestre civil, a droit au dividende déclaré par le conseil d administration pour ce trimestre. Régime Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions offert par la Compagnie Pétrolière Impériale Ltée. Prix des actions Le prix payé pour les actions acquises dans le cadre du régime varie selon que les actions sont achetées à la Bourse ou directement de la compagnie, la décision du mode d achat revenant à la compagnie. Le prix des actions achetées à la Bourse correspond au prix moyen pondéré, frais de courtage compris, des actions achetées pour les participants au régime, au cours des dix jours de séances boursières consécutives se terminant le jour de séance boursière précédant une date d investissement. L achat des actions est négocié par un agent choisi par la compagnie pour le compte des participants. Le prix des actions achetées directement de la compagnie correspond au prix moyen pondéré auquel les actions ordinaires de la compagnie ont été négociées à la Bourse de Toronto au cours des cinq jours de séances boursières consécutives se terminant le jour de séance boursière précédant une date d investissement. À chaque date d investissement, le nombre d actions ordinaires achetées pour le participant sera égal au montant placé par ce dernier divisé par le prix d achat en vigueur. 4

5 Réinvestissement de dividendes L actionnaire inscrit peut affecter, en totalité ou en partie, ses dividendes en espèces à l achat d actions ordinaires additionnelles de la compagnie. Le dividende en espèces versé sur les actions détenues dans le régime est automatiquement affecté à l achat d actions ordinaires additionnelles. Tout actionnaire inscrit peut choisir ce mode d investissement au moment qui lui convient. Il n a qu à envoyer une formule d inscription dûment remplie à l adresse suivante : Compagnie Trust CST Service de réinvestissement des dividendes C. P. 700, succ. B Montréal (Québec) H3B 3K3 ou à toute adresse à laquelle la compagnie peut demander aux actionnaires d écrire. À la réception d une formule d inscription dûment remplie, la compagnie s engage à affecter les dividendes en espèces versés sur la totalité ou la partie spécifiée des actions ordinaires pour lesquelles des certificats auront été émis et inscrits au nom du participant plus les dividendes en espèces versés sur les actions dans le compte du participant au régime à l achat d actions ordinaires additionnelles au nom de ce dernier. L agent canadien des transferts d actions de la compagnie doit recevoir la formule d inscription dûment remplie avant la date de référence des dividendes pour que ce dividende puisse être réinvesti dans l achat d actions dans le cadre du régime. Si la formule est reçue à la date de référence des dividendes ou après cette date, le dividende est versé directement à l actionnaire inscrit et sa participation au Régime de réinvestissement de dividendes est reportée au paiement du prochain dividende. Dans le cas d actions ordinaires enregistrées sous plus d un nom, la formule d inscription doit être signée par tous les actionnaires inscrits. L actionnaire dont les titres sont enregistrés sous un autre nom que le sien (c.-à-d. au nom d un courtier ou d un autre mandataire) doit transférer ces titres à son nom ou aviser son mandataire de participer au régime en son nom. 5

6 Achat d actions Tout actionnaire inscrit a également le droit de participer au Régime d achat d actions, lequel permet d acheter entre 50 $ CA et 5000 $ CA d actions additionnelles par trimestre civil. Le régime permet notamment à l actionnaire inscrit d acheter des actions avec les dividendes en espèces versés sur les actions qu il possède déjà et qui sont portés au crédit de son compte à titre de participant au régime. Pour acheter des actions au moyen de ce régime, l actionnaire inscrit doit envoyer une formule d inscription dûment remplie, accompagnée d un chèque ou d un mandat payable à la Compagnie Trust CST, à l adresse suivante : Compagnie Trust CST Service de réinvestissement des dividendes C. P. 700, succ. B Montréal (Québec) H3B 3K3 ou à toute adresse à laquelle la compagnie peut demander aux actionnaires d écrire. La formule d inscription autorise la compagnie à acquérir des actions au nom du participant et à affecter les dividendes en espèces versés sur ces actions à l achat d autres actions. Le participant reçoit un relevé trimestriel de ces opérations. Dans les cas d actions ordinaires enregistrées sous plus d un nom, la formule d inscription doit être signée par tous les actionnaires inscrits. L actionnaire dont les titres sont enregistrés sous un autre nom que le sien (c.-à-d. au nom d un courtier ou d un autre mandataire) doit transférer ces titres à son nom ou aviser son mandataire de participer au régime en son nom. Pour qu un actionnaire inscrit non propriétaire des actions puisse faire des versements en espèces au nom de leurs véritables propriétaires, il doit au préalable produire une déclaration dans laquelle il est stipulé que les versements en espèces effectués trimestriellement en faveur de chaque propriétaire ne dépasseront pas le maximum autorisé. Après avoir rempli une première fois une formule d inscription, le participant procède aux autres achats d actions qu il désire, en envoyant un chèque ou un mandat à l agent canadien des transferts d actions de la compagnie, accompagné de ses instructions écrites. Il peut aussi continuer de se servir des formules d inscription obtenues en en faisant la demande auprès du service des Relations avec les investisseurs de la compagnie. Les paiements reçus en devises étrangères sont convertis en dollars canadiens au taux de change du onzième jour ouvrable précédant la date d investissement. 6

7 Les paiements en espèces servant à l achat d actions doivent être de 50 $ CA au minimum et ne pas dépasser 5000 $ CA par trimestre civil. L actionnaire répartit ses paiements comme il l entend. Il n est pas nécessaire de faire un paiement d un montant égal au précédent, pas plus qu il n est obligatoire de poursuivre les paiements. La compagnie retournera à l actionnaire tout paiement en espèces inférieur à 50 $ CA et tout montant supérieur à 5000 $ CA versé au cours d un trimestre civil. Une fois que l agent canadien des transferts d actions de la compagnie a reçu la formule d inscription dûment remplie, les paiements en espèces reçus au plus tard onze jours ouvrables avant la date d investissement sont affectés à l achat d actions pour le compte du participant à ladite date d investissement. Tout paiement reçu après échéance est retourné à l expéditeur. La compagnie retournera aussi tout paiement si, au plus tard onze jours ouvrables avant la date d investissement prévue, une demande écrite en ce sens est reçue à l adresse suivante : Compagnie Trust CST Service de réinvestissement des dividendes C. P. 700, succ. B Montréal (Québec) H3B 3K3 ou à toute adresse à laquelle la compagnie peut demander aux actionnaires d écrire. La compagnie ne paie pas d intérêt sur les fonds en attente d investissement dans le Régime d achat d actions. Retrait du régime Le participant se retire du régime quand il le désire. Il n a qu à envoyer un avis écrit à l adresse suivante : Compagnie Trust CST Service de réinvestissement des dividendes C. P. 700, succ. B Montréal (Québec) H3B 3K3 ou à toute adresse à laquelle la compagnie peut demander aux actionnaires d écrire. À son retrait du régime, le participant reçoit un certificat pour le nombre d actions entières accumulées dans son compte et le remboursement en espèces de toute fraction d action, calculé d après le prix des actions achetées dans le cadre du régime, à la dernière «date d investissement». Tout paiement en espèces que l agent canadien des transferts d actions de la compagnie reçoit avant l avis de retrait du régime est placé dans le compte du participant selon son autorisation initiale, à moins que cet avis ou qu une demande écrite de remboursement ne lui parvienne au plus tard onze jours ouvrables avant la «date d investissement». 7

8 Si l agent canadien des transferts d actions de la compagnie reçoit l avis de retrait du régime avant la date de référence des dividendes, ce dividende et tous les dividendes suivants sont payés directement au participant. Si l avis est reçu à la date de référence des dividendes ou après cette date, le dividende est investi dans l achat d actions ordinaires pour le compte du participant selon son autorisation initiale. Les certificats d actions sont cependant émis après la date d investissement et tous les dividendes subséquents sont payés directement au participant. La participation au régime prend fin automatiquement quand le participant cesse d être un détenteur inscrit d actions ordinaires entières. On peut renouveler sa participation au régime n importe quand. Il suffit d envoyer une nouvelle formule d inscription dûment remplie à l agent canadien des transferts d actions de la compagnie. Relevés et mises à jour La compagnie s engage à ouvrir un compte à tout participant et à lui envoyer un relevé trimestriel le plus tôt possible après chaque date d investissement. Le relevé fait état du nombre d actions achetées avec la dernière mise de fonds et du nombre d actions entières et de fractions d action accumulées dans le compte. Ces relevés constituent pour le participant un registre permanent du prix payé pour ses actions et de leur valeur aux fins fiscales, et devraient être conservés pour les besoins de l impôt. Tous les relevés et avis expédiés au participant sont postés à l adresse figurant dans les registres de la compagnie. Certificat d actions Les actions entières et les fractions d action sont inscrites et portées au compte du participant. Les certificats d actions achetées dans le cadre du régime ne sont émis au participant que lorsque celui-ci en fait la demande ou met fin à sa participation au régime. Aucun certificat n est émis pour des fractions d action. Adresser toute demande de certificat à l agent canadien des transferts d actions de la compagnie. Le certificat peut porter sur la totalité des actions accumulées dans le compte ou sur une partie seulement. Les actions entières ou fractions d action restantes continuent d être portées au crédit du compte du participant. Tant que les actions sont dans le régime, elles ne peuvent être transportées en garantie, vendues ni liquidées d une quelconque autre façon. Il faut au préalable se faire délivrer un certificat d actions. Droit de vote Les actions entières détenues en vertu de ce régime donnent à l actionnaire le même droit de vote que les autres actions. Une fraction d action ne donne aucun droit de vote. 8

9 Interprétation et réglementation du régime La compagnie se réserve le droit d interpréter et de réglementer le régime, selon ce qu elle juge nécessaire ou souhaitable. Modification, suspension ou suppression du régime La compagnie se réserve le droit de modifier, de suspendre ou de supprimer le régime en tout temps. Les participants en seront avisés par écrit. En cas de suspension du régime, le réinvestissement de dividendes et l achat d actions cessent à la date d investissement qui suit la date d entrée en vigueur de la suspension. Les dividendes versés après la date d entrée en vigueur de la suspension sont payés directement au participant. Considérations fiscales Actionnaires canadiens Les dividendes en espèces versés sur les actions ordinaires (ce qui comprend les actions ordinaires achetées dans le cadre du Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions) et servant automatiquement à l achat d actions ordinaires additionnelles seront traités aux fins de la Loi de l impôt sur le revenu du Canada (la Loi), comme des dividendes payés en espèces au participant. L octroi du droit d acquérir des actions et l exercice de ce droit ne donnent pas lieu à un avantage imposable en vertu de la Loi. Le coût des actions ordinaires acquises avec les dividendes en espèces et le coût des actions ordinaires achetées par versements comptants en vertu de l option d achat d actions équivaudront au prix d achat de ces actions. Le participant ne réalise pas de revenu imposable du fait qu il reçoit un certificat pour les actions entières portées au crédit de son compte, que ce soit parce que le participant a demandé ces actions ou qu il s est retiré du régime ou encore parce que le régime a été supprimé. Le participant peut réaliser un gain ou une perte au moment de la disposition des actions ou fractions d action acquises dans le cadre du régime. Actionnaires américains Avis de la circulaire 230 du Internal Revenue Service des États-Unis : Pour assurer la conformité avec la circulaire 230 du Internal Revenue Service, les actionnaires sont avisés par la présente : a) que toute discussion portant sur la fiscalité fédérale aux É.-U. contenue dans la présente circulaire d offre ou à laquelle on renvoie ou dans tout autre document dont il est fait mention n a pas été incluse ni écrite pour être utilisée, et ne peut pas être utilisée, par les actionnaires afin d éviter des pénalités qui pourraient leur être imposées en vertu du Code des impôts des États-Unis; b) que toute discussion du genre vise à être utilisée pour promouvoir ou commercialiser les opérations ou autres affaires dont il est question dans la présente circulaire; et c) qu ils devraient obtenir des conseils fondés sur leurs circonstances particulières auprès d un fiscaliste-conseil indépendant. 9

10 Il s ensuit une discussion générale sur certaines conséquences du régime fiscal fédéral des États-Unis pour les actionnaires américains participant au régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions. Toutefois, cette discussion ne porte pas sur les conséquences particulières de la participation à des opérations en devises étrangères. Les actionnaires devraient consulter leur propre fiscaliste pour obtenir de plus amples informations. Les dividendes versés sur les actions ordinaires sont généralement imposables comme un revenu ordinaire. Cependant, les dividendes versés à des actionnaires américains qui ne sont pas des sociétés et qui détiennent des actions ordinaires pendant plus de 60 jours au cours de la période de 121 jours commençant 60 jours avant la date ex-dividende et qui satisfont aux autres exigences seront généralement imposables aux taux préférentiels applicables aux gains en capital à long terme. Tout participant au régime de réinvestissement de dividendes (y compris tout participant au régime d achat d actions) réalise un revenu de dividende à chaque date d investissement équivalant soit (i) aux dividendes en espèces versés sur ses actions ordinaires, si les actions dans lesquelles les dividendes sont réinvestis sont achetées à la Bourse, soit (ii) à la somme de la juste valeur marchande des actions à la date de réception des actions ordinaires et de toute retenue d impôt canadien sur les dividendes, moins tout montant payé pour les actions, si les actions ont été achetées directement de la compagnie. Le coût fiscal des actions ordinaires acquises dans le cadre du régime est la somme du montant traité comme un dividende à la réception des actions ordinaires (moins toute retenue d impôt canadien sur les dividendes) et de tout montant payé pour ces actions. La période de rétention par le participant des actions ordinaires acquises dans le cadre du régime débute le jour qui suit la date d investissement correspondante. Le participant ne réalise pas de revenu imposable du fait qu il reçoit un certificat pour les actions entières portées au crédit de son compte, que ce soit parce que le participant a demandé ces actions ou qu il s est retiré du régime ou encore parce que le régime a été supprimé. Le participant réalise généralement un gain ou une perte quand les actions entières acquises dans le cadre du régime sont vendues ou échangées et quand il reçoit le paiement en espèces de fractions d action portées au crédit de son compte, par suite de son retrait du régime ou de la suppression du régime. Le montant du gain ou de la perte sera la différence entre le montant reçu par le participant pour ses actions entières ou ses fractions d action et le coût fiscal de celles-ci, et sera un gain ou une perte en capital si les actions étaient détenues à titre de biens en immobilisations. Le gain en capital d un actionnaire américain qui n est pas une société est généralement imposé au taux préférentiel lorsque le bien est détenu pendant plus d un an. Le gain ou la perte en capital sera un revenu ou une perte provenant de sources à l intérieur des États-Unis aux fins du calcul du crédit pour impôt étranger auquel a droit le participant. Les dividendes, qu ils soient ou non réinvestis dans le régime, ne donnent généralement pas droit à la déduction pour dividendes inter-corporations. Sous réserve de certaines restrictions, un actionnaire américain peut déduire de son revenu, aux fins de l impôt fédéral aux États-Unis, l impôt retenu au Canada sur ses dividendes ou peut demander un crédit pour cet impôt au regard de l impôt fédéral américain auquel il est assujetti aux États-Unis. Les dividendes seront traités comme un revenu de sources à l extérieur des États-Unis et, selon les circonstances, seront un revenu «passif» ou «général» aux fins du calcul du crédit pour impôt étranger auquel a droit le participant. 10

11 Actionnaires non résidents au Canada Les dividendes en espèces servant à acheter des actions pour le compte d un actionnaire qui réside dans un pays avec lequel le Canada a conclu une convention fiscale, y compris les États-Unis, sont généralement assujettis à une retenue d impôt de 15 %. L actionnaire qui réside dans un pays avec lequel le Canada n a pas conclu de convention fiscale est assujetti à une retenue d impôt de 25 %. Généralités Les incidences fiscales dont il vient d être question sont de nature générale. L actionnaire qui désire des renseignements sur sa situation personnelle est prié de consulter un conseiller fiscal. Certaines transactions peuvent nécessiter une approbation préalable en matière de contrôle des changes. Renseignements sur la compagnie Description des actions ordinaires Le capital social autorisé est constitué de d actions ordinaires, sans valeur nominale. Au 20 septembre 2013, actions étaient en circulation. Tout détenteur d actions ordinaires a droit aux dividendes déclarés par le conseil d administration, prélevés sur les fonds légalement prévus à cette fin. Chaque action donne droit à un vote sur les questions soumises aux actionnaires. En cas de liquidation ou de dissolution de la compagnie, tout détenteur d actions ordinaires participe au partage des éléments d actif, selon le nombre de titres qu il possède, et ne bénéficie d aucun droit de préemption. Les actions en circulation et celles qui sont offertes par les présentes ne feront pas l objet d autres appels de versement. Experts Les états financiers consolidés et annexes de la compagnie et de ses filiales figurant ou incorporés par renvoi au rapport annuel de la compagnie sur formulaire 10-K pour l exercice terminé le 31 décembre 2012, et incorporés par renvoi à la présente circulaire d offre ont été incorporés à la présente circulaire sur la foi du rapport de Pricewaterhouse Coopers LLP, comptables agréés indépendants, à titre d experts vérificateurs comptables. Documents incorporés par renvoi Les documents suivants sont incorporés par renvoi à la présente circulaire d offre : (a) le rapport annuel de la compagnie sur le formulaire 10-K pour l exercice terminé le 31 décembre 2012, déposé auprès de la commission; (b) le rapport trimestriel de la compagnie sur le formulaire 10-Q pour les trimestres terminés le 31 mars 2013 et le 30 juin 2013, déposés auprès de la commission; (c) les rapports courants de la compagnie sur le formulaire 8-K déposés le 21 février 2013, le 26 février 2013, le 27 février 2013, le 29 avril 2013, le 19 juin 2013 et le 8 août 2013, et (d) tous les autres rapports déposés subséquemment auprès de la commission par la compagnie, en application de l article 13(a), 13(c), 14 ou 15(d) de la Securities Exchange Act des États-Unis, avant la fin de l offre faite par les présentes. 11

12 La compagnie s engage à fournir sans frais au destinataire de la présente circulaire qui en fait la demande, copie des documents incorporés par renvoi à cette circulaire (autres que les pièces annexées auxdits documents, lesquelles ne sont pas spécifiquement incorporées par renvoi à ces documents). Prière d adresser sa demande par écrit ou par téléphone à l adresse suivante : Directeur Relations avec les investisseurs Compagnie Pétrolière Impériale Ltée 237 Fourth Avenue, S.W. Calgary (Alberta) T2P 3M9 Tél.:

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution

Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution Régime d achat d actions à l intention des partenaires des réseaux de distribution Groupe Industrielle Alliance www.inalco.com Table des matières Page 2 Introduction 1 Page 3 Avantages du régime 2 Page

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES

ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ING CANADA INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES Le 12 septembre 2005 TABLE DES MATIÈRES LA SOCIÉTÉ...1 RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES...2 1.1 Prix...4 1.2 Avantages pour les participants

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes

Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes Groupe WSP Global Inc. Régime de réinvestissement des dividendes APERÇU Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Groupe WSP Global Inc. (la «Société») offre aux porteurs admissibles

Plus en détail

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie,

Le 31 janvier 2013. Cher actionnaire d Abbott/AbbVie, Le 31 janvier 2013 Objet : Information concernant le choix de report de l impôt sur le revenu à l intention des actionnaires résidant au Canada détenteurs d actions d AbbVie Inc. suivant la scission de

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS SOCIÉTÉ PAR ACTIONS FÉDÉRALE 1- ACTIONS ORDINAIRES Un nombre illimité d actions ordinaires, sujettes aux droits, privilèges, conditions et restrictions suivants. A- Droit de vote

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 Offres publiques.. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 OFFRES PUBLIQUES 6.8.1 Avis Aucune information. 6.8.2 Dispenses Compagnie de chemins de fer nationaux du Canada Vu la demande présentée par

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES ET D ACHAT D ACTIONS NOTICE D OFFRE Le 18 décembre 2013 Les actionnaires devraient lire attentivement la notice d offre en entier avant de prendre une décision

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie :

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie : Tunis, le 10 octobre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-23 -=-=-=-=-=- O B J E T / Participation des résidents au capital de sociétés non résidentes établies en Tunisie. Le Gouverneur de

Plus en détail

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Champ d application de la politique La présente politique expose la procédure et les politiques de la Bourse applicables aux

Plus en détail

Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains qui sont des contribuables américains

Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains qui sont des contribuables américains Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains qui sont des contribuables américains Ce document est destiné aux actionnaires qui sont des personnes américaines aux fins de l'internal

Plus en détail

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes

Société DH. Régime de réinvestissement des dividendes Société DH Régime de réinvestissement des dividendes 1. Introduction Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Société DH (la «Société») offre aux porteurs admissibles d actions ordinaires

Plus en détail

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement Au Canada, l émission de titres dans le public est assujettie à des obligations légales. Ces obligations

Plus en détail

DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION

DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION DECISION N 01/98 PROCEDURES D INTRODUCTION DE VALEURS MOBILIERES EN BOURSE ET DE DIFFUSION DE L INFORMATION Le Président du Conseil d administration de la Société de Gestion de la Bourse des Valeurs (S.G.B.V.),

Plus en détail

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES VALENER INC. RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES TABLE DES MATIÈRES SOMMAIRE... I APERÇU... 1 DÉFINITIONS... 1 ADMISSIBILITÉ... 2 ADHÉSION... 2 RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES... 3 ACTIONS... 4 FRAIS...

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

DEMANDE DE PREMIER PERMIS SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE

DEMANDE DE PREMIER PERMIS SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE Financial and Consumer Services Commission Financial Institutions Division 200-225 King Street Fredericton, NB E3B 1E1 Telephone: (506) 453-2315 Commission des services financiers et des services aux consommateurs

Plus en détail

Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes

Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 OBLIGATIONS D INSCRIPTION 3. Auditeur

Plus en détail

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Modifié et reormulé le Septembre 2005 table des matières introduction/sommaire.....................................2 renseignements complémentaires.............................5

Plus en détail

Application de l alinéa (2)a.1) banque canadienne admissible

Application de l alinéa (2)a.1) banque canadienne admissible 1 PROPOSITIONS LÉGISLATIVES CONCERNANT L IMPÔT SUR LE REVENU LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU 1. (1) L article 95 de la Loi de l impôt sur le revenu est modifié par adjonction, après le paragraphe (2.3), de

Plus en détail

Livre des règlements de l Indice Québec Banque Nationale Morningstar

Livre des règlements de l Indice Québec Banque Nationale Morningstar Livre des règlements de l Indice Québec Banque Nationale Morningstar Document de Méthodologie Morningstar 02 Mai 2011 Introduction L Indice Québec Banque Nationale Morningstar («l Indice») est un indice

Plus en détail

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 DÉRIVÉS DISPENSÉS 3. Dispenses de l obligation d inscription

Plus en détail

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales)

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Destinataires : Membres de Caisse populaire Acadie Ltée, Caisse populaire Beauséjour Ltée, Caisse

Plus en détail

Etre actionnaire au nominatif pur

Etre actionnaire au nominatif pur Etre actionnaire au nominatif pur -1- Quels sont les différents modes de détention des titres? Au nominatif pur. Vos titres et votre identité sont nommément inscrits chez la Société Générale ce qui lui

Plus en détail

Schéma F Description de la valeur pour options standard 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX RELATIFS AUX ÉMETTEURS OU AUX DONNEURS DE SÛRETÉS...

Schéma F Description de la valeur pour options standard 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX RELATIFS AUX ÉMETTEURS OU AUX DONNEURS DE SÛRETÉS... Table des matières Schéma F Description de la valeur pour options standard Table des matières Schéma F Description de la valeur pour options standard 1 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX RELATIFS AUX ÉMETTEURS OU

Plus en détail

Gestionnaires de fonds de placement : nouvelle échéance de production des déclarations de TVQ le 20 novembre

Gestionnaires de fonds de placement : nouvelle échéance de production des déclarations de TVQ le 20 novembre Gestionnaires de fonds de placement : nouvelle échéance de production des déclarations de TVQ le 20 novembre Le 28 octobre 2015 Si vous êtes un gestionnaire de fonds de placement qui n est pas inscrit

Plus en détail

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE LA DEMANDE: Une compagnie de fiducie extra-provinciale qui demande un premier permis sous la Loi sur les compagnies de prêt

Plus en détail

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu. Loi de l impôt sur le revenu 1 Article 1 Notes explicatives Propositions législatives relatives à l impôt sur le revenu Titres agrafés anti-évitement 12.6 Loi de l impôt sur le revenu Le nouvel article 12.6 de la Loi de l impôt sur

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES POLITIQUE DE RÉCUPÉRATION : VOLET EXPÉRIMENTAL En vigueur en date du 1er avril 2013 1. INTRODUCTION La présente politique s applique à tous les projets qui bénéficient de la participation financière du

Plus en détail

SURVEILLANCE DU MIDI VOLET FINANCIER Informations aux parents 2015-2016

SURVEILLANCE DU MIDI VOLET FINANCIER Informations aux parents 2015-2016 SURVEILLANCE DU MIDI VOLET FINANCIER Informations aux parents 2015-2016 VOLET FINANCIER-SDM 2015-2016 Version 2015.03.24 Page 1 sur 6 SURVEILLANCE DU MIDI AU PRIMAIRE 2015-2016 Journée de classe Lors d

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE DU MORBIHAN Société Coopérative à capital et personnel variables régie par les dispositions du Livre V du Code monétaire et financier, au capital de 80 921 471,50. Société

Plus en détail

PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE. 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions?

PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE. 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions? QUESTIONS-REPONSES PAIEMENT DU DIVIDENDE 2014 OPTION POUR LE PAIEMENT EN ACTIONS DANONE 1. Qu est-ce que le paiement du dividende en actions? Le dividende peut être payé sous plusieurs formes : la plus

Plus en détail

MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des

MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des actions de fonds communs de placement des séries A, B, JFAR, JSF, TFAR, TSF, TJFAR et TJSF de la Catégorie

Plus en détail

ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION SAINT-HONORE EUROPE SYNERGIE Fonds Commun de Placement de droit français conforme à la Directive 85/611/CEE 47, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75401 Paris, France

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

Note commune N 33/ 2010

Note commune N 33/ 2010 REPUBLIQUE TUNISIENNE BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2010/10/42 0.1.0.0.1.2 Documents Administratifs --------------------- ( IMPOTS ) Texte n DGI 2010/66 Note commune

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions

Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Régime de réinvestissement des dividendes et d achat d actions Modifié et reormulé le février 2013 table des matières introduction/résumé............................................2 coordonnées.................................................6

Plus en détail

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié»)

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») visant le Fonds suivant : Catégorie d actions américaines améliorées Sprott*

Plus en détail

Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains

Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains PLACEMENTS IA CLARINGTON INC. Avis fiscal important à l intention des investisseurs américains Ce document est destiné aux investisseurs qui sont des personnes américaines aux fins de l'internal Revenue

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers Audit 63, rue de Villiers 61, rue Henri Régnault 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex 92400 Courbevoie

PricewaterhouseCoopers Audit 63, rue de Villiers 61, rue Henri Régnault 92208 Neuilly-sur-Seine Cedex 92400 Courbevoie Rapport spécial des Commissaires aux Comptes sur l émission d actions de préférence avec maintien du droit préférentiel de souscription (Assemblée Générale Extraordinaire du 30 avril 2009 24 ème résolution)

Plus en détail

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants :

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants : MODIFICATION N O 2 DATÉE DU 27 NOVEMBRE 2014 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 3 OCTOBRE 2014 à l égard des fonds suivants : canadiennes

Plus en détail

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES Conférence présentée dans le cadre du Séminaire sur les titres d emprunt Projet de renforcement de la COSOB (PRCOSOB) Agence canadienne

Plus en détail

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010.

Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans le présent bulletin entrent en vigueur le 31 mai 2010. Bulletin de politique n 1 Date de publication : le 21 avril 2010 Dernière mise à jour : le 25 mai 2010 Compte de retraite immobilisé (CRI) Veuillez noter que les dispositions législatives mentionnées dans

Plus en détail

Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription

Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription Le 9 janvier 2015 Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription Le 11 janvier 2015, la version 3.2

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS À LA NORME CANADIENNE 44-102 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS PRÉALABLE

PROJET DE MODIFICATIONS À LA NORME CANADIENNE 44-102 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS PRÉALABLE PROJET DE MODIFICATIONS À LA NORME CANADIENNE 44-102 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS PRÉALABLE 1. La Norme canadienne 44-102 sur le placement de titres au moyen d un prospectus préalable

Plus en détail

Règlement sur l administration des successions

Règlement sur l administration des successions ADMINISTRATION DES SUCCESSIONS A-4,1 RÈGL. 1 1 Règlement sur l administration des successions Chapitre A-4,1 Régl. 1 (en vigueur à partir le 1 er juillet 1999) tel que modifié par les Règlements de la

Plus en détail

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS Date d entrée en vigueur: 22 avril 2002 Remplace/amende: s/o Origine: Service des ressources humaines Numéro de référence: HR-37 PORTÉE La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université.

Plus en détail

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL

Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Matière : Comptabilité des sociétés Pr. EJBARI Abdelbar LES AUGMENTATIONS DE CAPITAL Introduction Au cours de son existence, une société peut être amenée à effectuer différentes opérations sur son capital

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta

Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta Addenda au Fonds de revenu viager (FRV) Alberta Sur réception des fonds immobilisés, La Compagnie d Assurance-Vie Manufacturers déclare en outre ce qui suit : Le présent addenda fait partie du contrat

Plus en détail

Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI)

Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI) Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI) PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1.1 Définitions PARTIE 2 RÈGLES DE DÉPÔT SEDI 2.1 Dépôt du profil d initié 2.2 Dépôt

Plus en détail

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS

LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS LISTE NATIONALE DE NUMÉROS DE TÉLÉCOMMUNICATION EXCLUS Juillet 2014 (Mise à jour) Réservé aux conseillers MD Marque déposée de L Empire, Compagnie d Assurance-Vie. Les polices sont établies par L Empire,

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl

Conditions Générales de Vente. So Gourmets! Sàrl Conditions Générales de Vente So Gourmets! Sàrl 1 Champs d application des Conditions Générales de Vente Les présentes Conditions Générales de Vente réglementent toutes les prestations et produits offerts

Plus en détail

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES PARTIE PARTIE 1 TITRE DÉFINITIONS, INTERPRÉTATION ET CHAMP D APPLICATION 1.1 Définitions 1.2 Interprétation 1.3 Champ d

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES

PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES PROJET DE MODIFICATION RÉVISÉ CONCERNANT LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT HYPOTHÉCAIRE ET LES SOCIÉTÉS DE PLACEMENT NOTES EXPLICATIVES Article 1 Sociétés de placement hypothécaire Paragraphe 1(1) Définition de

Plus en détail

Banque de la République du Burundi

Banque de la République du Burundi Banque de la République du Burundi CIRCULAIRE PORTANT REGLEMENTATION DES APPELS D OFFRES DE LIQUIDITE Article 1 er L objet de la présente circulaire est d instaurer et de réglementer les appels d offres

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

AVIS D ACQUISITION FORCÉE

AVIS D ACQUISITION FORCÉE Le présent document est important et exige votre attention immédiate. Si vous avez des doutes sur la façon d y donner suite, vous devriez consulter votre courtier en valeurs mobilières, votre avocat ou

Plus en détail

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ DIRECTIVE ADMINISTRATIVE 455 RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ PRÉAMBULE Le Conseil scolaire Centre-Est reconnaît que parfois son personnel peut vouloir, pour diverses raisons, accéder à

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 5272 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 15 décembre 2004, 136 e année, n o 50 Partie 2 TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 46 ATTENDU QU il y a lieu de déterminer la date

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ Loi sur les valeurs mobilières (chapitre V.1-1, a. 331.1 par. 1, 3, 6, 8, 11 et 34 ) 1. L article 1.1

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

Attijari bank Siège social : 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis Belvédère-

Attijari bank Siège social : 95, avenue de la Liberté -1002 Tunis Belvédère- Augmentation de capital Visa du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur et

Plus en détail

LOI CANADIENNE SUR LES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS : COMMUNICATIONS RELATIVES AUX ACTIONNAIRES

LOI CANADIENNE SUR LES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS : COMMUNICATIONS RELATIVES AUX ACTIONNAIRES PRB 99-33F LOI CANADIENNE SUR LES SOCIÉTÉS PAR ACTIONS : COMMUNICATIONS RELATIVES AUX ACTIONNAIRES Margaret Smith Division du droit et du gouvernement Le 18 janvier 2000 PARLIAMENTARY RESEARCH BRANCH DIRECTION

Plus en détail

Votre rente en cas de séparation ou de divorce

Votre rente en cas de séparation ou de divorce Votre rente en cas de séparation ou de divorce Rupture de l union conjugale Votre rente en cas de séparation ou de divorce Nombreux sont ceux et celles qui vivent une rupture de leur mariage ou de leur

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES Sommaire...2 Questions et réponses...3 Aperçu...7 Définitions...7 Admissibilité au plan...8 Participation au plan...9 Actionnaires

Plus en détail

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil.

3.1 La carte d achat sera émise par une institution financière retenue par le Conseil scolaire au nom de la personne autorisée et du Conseil. Procédure administrative : Cartes d achat Numéro : PA 4.006 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 19 mars 2007 Modifiée : le 1 er octobre 2012 1. Objet et portée La présente procédure

Plus en détail

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013

Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/08//31 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/22 Note commune n 22 / 2013 Objet : Répartition des charges

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ

MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ MODÈLE DE CAPITAL-ACTIONS D UNE SOCIÉTÉ PAR ACTIONS DU QUÉBEC CAPITAL-ACTIONS DE LA SOCIÉTÉ Le capital-actions autorisé de la société se compose de quatre catégories d actions. Les droits et restrictions

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM. RÈGLES 2.4.4 (HONORAIRES ET FRAIS D OPÉRATIONS) ET 5.1 b) iv) (REGISTRES OBLIGATOIRES) DE L ACFM

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM. RÈGLES 2.4.4 (HONORAIRES ET FRAIS D OPÉRATIONS) ET 5.1 b) iv) (REGISTRES OBLIGATOIRES) DE L ACFM Personne-ressource: Aamir Mirza Conseiller juridique principal, Politiques et affaires juridiques Téléphone: 416 945-5128 Courriel: amirza@mfda.ca APA-0078 Le 22 février 2011 (Mis à jour le 18 février

Plus en détail

AVIS DE LA FCNB DEUXIÈME PÉRIODE DE CONSULTATION PROJET DE RÈGLE INS-001 DROITS EXIGIBLES

AVIS DE LA FCNB DEUXIÈME PÉRIODE DE CONSULTATION PROJET DE RÈGLE INS-001 DROITS EXIGIBLES AVIS DE LA FCNB DEUXIÈME PÉRIODE DE CONSULTATION PROJET DE RÈGLE INS-001 DROITS EXIGIBLES Le 26 août 2015 Contexte La Commission des services financiers et des services aux consommateurs (Commission) a

Plus en détail

CIRCULAIRE N o 92 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D'EPARGNE ET DE LOGEMENT

CIRCULAIRE N o 92 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D'EPARGNE ET DE LOGEMENT Banque de la République d Haïti CIRCULAIRE N o 92 AUX BANQUES COMMERCIALES AUX BANQUES D'EPARGNE ET DE LOGEMENT Les banques doivent respecter les dispositions suivantes concernant la surveillance consolidée

Plus en détail

Décret 362-2008, 16 avril 2008

Décret 362-2008, 16 avril 2008 Editeur officiel du Québec, 2008 1856 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 30 avril 2008, 140 e année, n o 18 Partie 2 peut cependant faire parvenir au secrétaire ses observations écrites en tout temps avant

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

Guide de l'actionnaire au Nominatif

Guide de l'actionnaire au Nominatif Guide de l'actionnaire au Nominatif SOMMAIRE Quels sont les différents modes de détention?...2 La détention au nominatif pur...2 La détention au nominatif administré...2 La détention au porteur...2 Quels

Plus en détail

SADC Document de référence

SADC Document de référence SADC Document de référence Protection des épargnes Donnez à vos clients toutes les pièces du casse-tête En donnant à vos clients toutes les pièces du cassetête concernant l assurance-dépôts de la SADC,

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat.

CAHIER DE GESTION. 1- Lettre de responsabilités et d obligations de la détentrice ou du détenteur de la carte d achat. 2- Registre pour carte d achat. CAHIER DE GESTION PROCÉDURE D UTILISATION DE LA CARTE D ACHAT COTE 43-07-10.04 OBJET Établir une procédure d utilisation de la carte d achat afin de réduire les coûts de gestion des achats en simplifiant

Plus en détail

ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION

ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION ADDENDUM DE JANVIER 2011 INVESCO TAIGA Société d'investissement à Capital Variable de droit français conforme à la Directive 85/611/CEE Rue de Londres, 16/18 75009

Plus en détail

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER

REER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER LA GESTION DES CONTRIBUTIONS REER : L EMPLOYEUR EMPLOYEUR,, LE COMITÉ PARITAIRE ET SSQ GROUPE FINANCIER 1 LE FORMULAIRE D ADHÉSION OBLIGATOIRE POUR LES SALARIÉS SECTION 1 : IDENTIFICATION DU RÉGIME SECTION

Plus en détail

LE DROIT DES ACTIONNAIRES

LE DROIT DES ACTIONNAIRES LE DROIT DES ACTIONNAIRES ATELIER COMMENT SE PRÉPARER À UNE ASSEMBLÉE ACTIF 2007 www.actif.net 514.748.8027 1.877.552.2843 info@actif.net AVIS 2 ACTIF est un réseau coopératif d éducation financière. Il

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

SOMMAIRE. Flash sur l Augmentation de Capital... 3. Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5

SOMMAIRE. Flash sur l Augmentation de Capital... 3. Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5 1 SOMMAIRE Flash sur l Augmentation de Capital... 3 Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5 1.1 Responsable de la note d opération. 5 1.2 Attestation du responsable de la note d opération......

Plus en détail

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote

Projet de Note d orientation XXXX. Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote Projet de Note d orientation XXXX Fixation d un juste prix pour les titres négociés hors cote I. INTRODUCTION L article 1 de la Règle XXXX des courtiers membres concernant la fixation d un juste prix pour

Plus en détail

REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS

REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS REGLEMENT FONDS COMMUN DE PLACEMENT PIMENTO 5 TITRE 1 - ACTIF ET PARTS Article 1 - Parts de copropriété Les droits des copropriétaires sont exprimés en parts, chaque part correspondant à une même fraction

Plus en détail

Apprendre les rouages financiers Dispenses relatives à la collecte de capitaux

Apprendre les rouages financiers Dispenses relatives à la collecte de capitaux Apprendre les rouages financiers Dispenses relatives à la collecte de capitaux Apprendre les rouages financiers Comment faire croître les entreprises sans accroître les dettes Deux exigences fondamentales

Plus en détail

Guide pour obtenir un permis de prêteur sur salaire

Guide pour obtenir un permis de prêteur sur salaire Guide pour obtenir un permis de prêteur sur salaire En vertu de la loi sur la protection du consommateur (Consumer Protection Act) et des règlements sur les prêteurs sur salaire (Payday Lenders Regulations)

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV GESTION DU RISQUE

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV GESTION DU RISQUE ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS RÈGLE 8 DU STPGV STPGV Règle 8, décembre 1998: révisée le 30 juillet 2001, le 19 novembre 2001, le 25 septembre 2003, le 6 décembre 2004, le 29 mars 2007, le 16 août

Plus en détail

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance sur les bourses, OBVM) Modification du 10 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 2 décembre 1996 sur

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2005-5

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2005-5 Tunis, le 16 février 2005 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2005-5 O B J E T : Investissements à l étranger. Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Vu : - la loi n 58-90 du 19 septembre 1958

Plus en détail

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi)

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi) Je soussignée, Manon Losier, dûment nommée chef du contentieux et secrétaire de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs, atteste par les présentes que cette ordonnance générale,

Plus en détail