Financement participatif «CrowdFunding» Où en sommes-nous au Canada?

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Financement participatif «CrowdFunding» Où en sommes-nous au Canada?"

Transcription

1 Financement participatif «CrowdFunding» Où en sommes-nous au Canada? Me Jacques Lemieux, MBA Associé Norton Rose Fulbright Canada S.E.N.C.R.L., s.r.l. 20 mars 2015 : Centre d entreprises et d innovation de Montréal (CEIM)

2 L encadrement au Canada Au Canada, la réglementation des valeurs mobilières est à l heure actuelle de compétence provinciale 13 juridictions = 13 lois sur les valeurs mobilières Régime coopératif en matière de réglementation des marchés des capitaux Effort d harmonisation : instruments nationaux («national instruments»), instruments multilatéraux («multilateral instruments») et régime du passeport Les instruments sont adoptés sous forme de règlements au Québec 2

3 Structure de la loi et des règlements Loi et règlements québécois Règlements «nationaux» Objectif : Protection des investisseurs 3

4 Placement de valeurs Placement Le fait de rechercher ou de trouver des souscripteurs ou des acquéreurs de titres Le fait, par un émetteur, de donner en garantie des titres émis par lui à cette fin Le fait pour des personnes qui ont le contrôle d un émetteur de se départir de leurs titres 4

5 Placement de valeurs (suite) Valeurs Actions, obligations, bons de souscription Titre, autres qu une obligation, constatant un emprunt d argent Dépôt d argent Option sur actions ou obligations 5

6 Conséquences Placement (émission de titres) Prospectus ou Dispense prévue par la loi, par règlement ou octroyée par l AMF Placeur (émetteur ou représentant) Inscrit comme un courtier ou Dispense d inscription prévue par la loi, par règlement ou octroyée par l AMF 6

7 LVMQ / Conséquences Inscription à titre de courtier - Article 148 LVMQ TOUTE PERSONNE QUI AGIT À TITRE DE COURTIER DOIT ÊTRE INSCRITE AUPRÈS DE L AMF (examen) COURTIER EN VALEURS (Article 5 LVMQ) = UNE PERSONNE QUI Exerce l activité d intermédiaire dans les opérations sur valeurs Fait des opérations de contrepartie sur valeurs, à titre accessoire ou principal Effectue le placement d une valeur, pour son compte ou pour le compte d autrui Qui fait du démarchage relié à une activité visée aux points ci-haut 7

8 DISPENSE DE PROSPECTUS

9 Dispense de prospectus TYPES DE DISPENSE DISPONIBLE EN VERTU DE LA LOI ET DU RÈGLEMENT En raison de la nature des titres placés (Article 4 LVMQ) Gouvernements, municipalités, universités En raison de la nature du placement (Règlement ) Émetteur fermé Placement effectué pour une contrepartie d au moins 150K$ Placement effectué avec notice d offre Placement effectué auprès d investisseurs qualifiés Divers 9

10 DISPENSES (ÉMETTEUR FERMÉ)

11 Dispenses / Émetteur fermé Article 2.4 du Règlement NE DOIT PAS ÊTRE UN ÉMETTEUR ASSUJETTI SES TITRES DOIVENT RESPECTER LES CONDITIONS SUIVANTES Prévoir des restrictions à la libre cession qui sont contenues dans les documents constitutifs ou une convention entre les porteurs Limiter le nombre d actionnaires à 50 (déduction faite de ceux qui sont ou ont été salariés de la société) N être placés qu auprès de personnes respectant les conditions ci-après 11

12 Dispenses / Émetteur fermé (suite) LA DISPENSE S APPLIQUE AUX ACQUÉREURS SUIVANTS Dirigeants, salariés ou fondateurs de l émetteur La famille des administrateurs, dirigeants ou fondateurs de l émetteur ou de leur conjoint Les amis très proches des administrateurs, dirigeants ou fondateurs de l émetteur Les proches partenaires des administrateurs, dirigeants ou fondateur de l émetteur La famille d un porteur vendeur ou de son conjoint 12

13 Dispenses / Émetteur fermé (suite) Les porteurs de l émetteur Les investisseurs qualifiés (voir plus loin) Une fiducie ou une succession dont tous les bénéficiaires ou une majorité des fiduciaires ou de liquidateurs respectent les conditions ci-avant Une personne qui n est pas du public SAUF DANS LE CAS D UN INVESTISSEUR QUALIFIÉ, AUCUNE COMMISSION NE PEUT ÊTRE VERSÉE À UN ADMINISTRATEUR, DIRIGEANT OU FONDATEUR DE L ÉMETTEUR 13

14 DISPENSES ( $)

15 Dispenses / Placement 150K$ Article 2.10 du Règlement L ACQUÉREUR DOIT INVESTIR AU MOINS 150K$ COMPTANT DANS UN SEUL ÉMETTEUR L ACQUÉREUR AGIT POUR SON PROPRE COMPTE CETTE DISPENSE N EST PAS OUVERTE DANS LE CAS D UNE OPÉRATION EFFECTUÉE SUR DES TITRES AVEC UNE PERSONNE QUI EST CRÉÉE OU SERT UNIQUEMENT EN VUE DU PLACEMENT PRÉVU SOUS LE RÉGIME DE CETTE DISPENSE 15

16 Forme / Dispense Placement 150K$ UNE DÉCLARATION DE PLACEMENT AVEC DISPENSE PRÉVUE PAR LE RÈGLEMENT DOIT ÊTRE TRANSMISE À L AMF DANS LES 10 JOURS SUIVANT LE PLACEMENT (partie 6 du Règlement ) LES INFORMATIONS EXIGÉES SONT NOTAMMENT (Annexe A1) Le nom et l adresse de l émetteur La date du placement La description du titre et le nombre total des titres placés 16

17 Forme / Dispense Placement 150K$ (suite) La dispense invoquée Le territoire de résidence des souscripteurs ou acquéreurs Le nom et l adresse de toute personne rémunérée dans le cadre d un placement Le montant de cette rémunération Le nom et l adresse de l acquéreur Le prix de souscription ou d acquisition par l acquéreur LE PLACEMENT ENTRAÎNE LE PAIEMENT DES DROITS PRESCRITS 17

18 Dispense 150K$ Revente de titres ÉMETTEUR ASSUJETTI Placement ayant bénéficié d une dispense en vertu d un placement de 150K$ et + ne peut être revendu avant 4 mois (Article 2.3 et Annexe D de ) ÉMETTEUR NON ASSUJETTI Placement ayant bénéficié d une dispense en vertu d un placement de 150K$ et + ne peut être revendu qu au moyen d un prospectus ou sous le régime d une dispense 18

19 DISPENSES (NOTICE D OFFRE)

20 Dispense / Notice d offre Article 2.9 du Règlement CONDITIONS À RESPECTER Le souscripteur agit pour son compte Le souscripteur est un investisseur admissible ou son placement n excède pas 10K$ L émetteur lui remet une notice d offre et obtient de lui un formulaire de reconnaissance de risques 20

21 Dispense / Notice d offre Investisseurs admissibles PERSONNES SUIVANTES Personne, à elle seule ou, dans le cas d une personne physique avec son conjoint, qui possède un actif net de plus de 400K$ Personne qui a un revenu net avant impôt de plus de 75K$ dans chacune des deux dernières années civiles et qui s attend raisonnablement à excéder ce revenu dans l année en cours 21

22 Dispense / Notice d offre Investisseurs admissibles (suite) Personne qui à elle seule, ou dans le cas d une personne physique avec son conjoint, a un revenu de plus de 125K$ dans chacune des deux dernières années civiles et s attend raisonnablement à excéder ce revenu dans l année en cours Personne morale dont la majorité des titres votants appartient à un investisseur admissible ou dont les administrateurs sont en majorité des investisseurs admissibles 22

23 Dispense / Notice d offre Investisseurs admissibles (suite) SENC dont tous les associés sont des investisseurs admissibles SEC dont les commandités sont à majorité des investisseurs admissibles Fiducie ou succession dont tous les bénéficiaires ou une majorité de fiduciaires ou de liquidateurs sont des investisseurs admissibles Investisseurs qualifiés Parents, amis et partenaires Personne qui a été conseillée par un courtier inscrit 23

24 Dispense / Notice d offre (suite) Cette dispense ne s applique pas à une opération effectuée sur des titres avec un investisseur admissible (dans les cas suivants : actif net de 400K$, revenu 75K$, revenu 125K$) qui est créé ou sert uniquement pour souscrire ou détenir des titres sous le régime de cette dispense Le contrat de souscription doit contenir les informations requises par les règlements 24

25 Dispense / Notice d offre Divers (suite) La reconnaissance de risque doit contenir les informations requises par le Règlement L émetteur doit déposer un exemplaire de la notice d offre auprès de l AMF au plus tard le 10e jour après le placement 25

26 Dispense / Investisseur qualifié Article 2.3 du Règlement LISTE EXHAUSTIVE PRÉVUE PAR LE RÈGLEMENT (Article 1.1) PAR EXEMPLE Une banque, la banque de développement du Canada Un courtier ou un conseiller inscrit auprès de l AMF Une personne physique qui, à elle seule ou avec son conjoint, est propriétaire d actifs financiers d une valeur nette avant impôt de plus de 1M$ 26

27 Dispense / Investisseur qualifié (suite) Une personne physique qui a un revenu net avant impôt de plus de 200K$ (300K$ avec son conjoint) dans chacune des deux dernières années civiles et qui s attend raisonnablement à excéder ce revenu dans l année civile en cours Une personne physique qui, seule ou avec son conjoint, a un actif net d au moins 5M$ Une personne morale qui possède un actif net d au moins 5M$ 27

28 Règlement Dispenses de prospectus Changements le 5 mai 2015 Nouveau formulaire de reconnaissance de risque Vérification renforcée de la qualité d «investisseur qualifié» Dispense pour les placements de $, non disponible pour les personnes physiques Nouvelle dispense pour les produits titrisés à court terme 28

29 FINANCEMENT PARTICIPATIF PROJET DE RÈGLEMENT

30 Financement participatif C est quoi? Que vise-t on? Non couvert par la réglementation : Financement d un projet par Couvert par le projet de réglementation don récompense préachat de biens placement de titres prêt 30

31 Financement participatif Projet de Règlement DEUX PROJETS : Projet de Règlement sur le financement participatif a été publié pour commentaires le 20 mars 2014 La dispense de prospectus pour financement participatif et les obligations des portails de financement participatif intégrées (la dispense pour financement participatif); La dispense de prospectus et d inscription pour financement participatif pour les entreprises en démarrage (la dispense pour les entreprises en démarrage); Les deux projets de dispenses s adressent à des émetteurs à différents stades de développement. 31

32 Dispense pour financement participatif Restrictions imposées aux émetteurs Critères d admissibilité L émetteur doit être constitué au Canada; Le siège doit être situé au Canada; La majorité des administrateurs doivent être résidents du Canada; La dispense est ouverte aux émetteurs assujettis et non assujettis; La dispense n est pas ouverte aux fonds d investissement, aux émetteurs du secteur immobilier qui ne sont pas émetteurs assujettis et aux émetteurs qui n ont pas de plan d affaires écrit; La dispense n est pas ouverte aux émetteurs qui ne se conforment pas aux obligations d information courante qu elle prévoit. 32

33 Dispense pour financement participatif Modalité du placement Types de titres La dispense est limitée au placement, par l émetteur, de titres qu il a émis; Types de titres qui peuvent être offerts : les actions ordinaires; les actions privilégiées non convertibles; les titres convertibles en actions ordinaires ou en actions privilégiées non convertibles; les titres de créance non convertibles qui sont liés à un taux d intérêt fixe ou variable; les parts de sociétés en commandite; les actions accréditives au sens de la Loi de l impôt sur le revenu (Canada). 33

34 Dispense pour financement participatif Modalité du placement Paramètres du placement Interdiction de réunir plus de 1,5 million de dollars sous le régime de la dispense pour financement participatif pendant les 12 mois précédant le placement en cours; La limite de 1,5 million s applique globalement à l émetteur, aux membres du même groupe et à tout autre émetteur qui exploite une entreprise avec l émetteur ou un membre du même groupe que lui; Le placement ne peut durer plus de 90 jours; Le document d offre doit indiquer le montant minimum du placement et, le cas échéant, le montant maximum; L émetteur doit remplir les conditions suivantes pour clore le placement : i) réunir le montant minimum et ii) lors de la clôture, disposer de ressources financières pour atteindre le jalon suivant de son plan d affaires écrit ou, en l absence de jalons, exercer les activités prévues par le plan. 34

35 Dispense pour financement participatif Modalité du placement Restrictions en matière de sollicitation et de publicité L émetteur, le portail ou toute autre personne participant au placement ne peuvent solliciter d investisseurs éventuels que de la manière expressément permise; Les documents relatifs au placement doivent être mis à la disposition des investisseurs éventuels sur le site Web du portail; Le document d offre ne peut être affiché sur aucun autre site Web; Les documents relatifs au placement doivent être transmis à l autorité en valeurs mobilières au moment où ils sont affichés sur le site Web du portail; Il est possible d indiquer le site Web du portail aux investisseurs au moyen d un avis en format papier ou des médias sociaux; Les documents de commercialisation se limitent au document d offre, aux documents qui y sont décrits et à tout sommaire des modalités ou résumé (y compris une vidéo). 35

36 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Limites en matière d investissement Aucun investisseur ne peut investir plus de $ par placement sous le régime de la dispense pour financement participatif; Aucun investisseur ne peut investir plus de $ au total sous le régime de la dispense pour financement participatif au cours d une année civile. Restriction en matière de prêts Les portails, les émetteurs ainsi que leurs administrateurs et dirigeants ne peuvent prêter de fonds aux investisseurs éventuels ni arranger de financement pour eux. 36

37 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Formulaire de reconnaissance de risque Les investisseurs doivent signer un formulaire de reconnaissance de risque (projet d Annexe A2) pour confirmer qu ils respectent les limites en matière d investissement, comprennent qu ils pourraient perdre la totalité de leur investissement et sont conscients des autres risques indiqués dans le formulaire. 37

38 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Information au moment de la souscription Un document d information simplifié contenant de l information de base sur le placement, l émetteur et le portail doit être fourni; Le document contient l information financière suivante : le montant des liquidités en la possession de l émetteur et la confirmation d un tiers qu elles se trouvent dans un compte bancaire ou qu elles sont détenues en fiducie, si l émetteur n a pas engagé de dépenses et que ses seuls actifs sont des liquidités; des états financiers annuels, si l émetteur a engagé des dépenses; des états financiers annuels audités, si l émetteur a atteint le seuil financier indiqué ci-dessous, ou examinés par un cabinet d experts-comptables indépendant, s il ne l a pas atteint; 38

39 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Information au moment de la souscription (suite) le seuil financier est atteint si l émetteur a réuni plus de $ sous le régime de la dispense pour financement participatif ou de toute autre dispense de prospectus depuis sa constitution et a dépensé plus de $ depuis lors; Le document d offre doit être transmis à l autorité en valeurs mobilières au moment où il est affiché sur le site Web du portail. 39

40 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Droits légaux ou contractuels pour information fausse ou trompeuse Si la législation en valeurs mobilières ne prévoit pas de droit équivalent dans le territoire de résidence du souscripteur, l émetteur doit lui conférer un droit d action contractuel en nullité ou en dommages-intérêts si les documents mis à sa disposition contiennent de l information fausse ou trompeuse. 40

41 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Droit de résolution pouvant être exercé deux jours avant la clôture Les investisseurs peuvent résoudre leur souscription jusqu à 48 heures avant la clôture du placement. 41

42 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Restrictions à la revente Les titres des émetteurs assujettis font l objet d un délai de conservation de quatre mois (sous réserve d autres conditions); Les titres des émetteurs non assujettis font l objet d un délai de conservation indéfini et ne peuvent être revendus que sous le régime d une autre dispense de prospectus ou au moyen d un prospectus. 42

43 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Information courante Information courante : L émetteur assujetti doit fournir de l information continue conformément à la législation en valeurs mobilières. L émetteur non assujetti doit fournir annuellement l information courante suivante : des états financiers annuels audités, s il a atteint le seuil financier ci-dessus, ou examinés par un cabinet d experts-comptables indépendant, s il ne l a pas atteint; un avis indiquant l emploi du produit du placement par financement participatif; de l information sur certains événements. 43

44 Dispense pour financement participatif Mesures de protection des investisseurs Information courante Dossiers : L émetteur non assujetti doit tenir des dossiers contenant au minimum : le document d offre, les documents qui y sont décrits et tout sommaire des modalités ou autre résumé (y compris une vidéo) fournis aux investisseurs; les formulaires de reconnaissance de risque signés; les documents indiqués sous la rubrique «Information courante», ci-dessus, pour les émetteurs non assujettis; le nombre de titres émis par l émetteur sous le régime de la dispense pour financement participatif ainsi que le prix et la date d émission; le nom des porteurs ainsi que le nombre et le type de titres qu ils détiennent. 44

45 Dispense pour financement participatif Déclaration Déclaration du placement Une déclaration de placement avec dispense établie conformément au projet d Annexe A11 ou à l Annexe A1, selon le cas, doit être déposée dans un délai de 10 jours suivant le placement. 45

46 Dispense pour financement participatif Obligations des portails en matière de financement participatif Inscription des portails Les portails qui facilitent les placements sous le régime de la dispense pour financement participatif s inscrivent comme courtiers d exercice restreint; Seules les entités inscrites dans cette catégorie peuvent faciliter les placements sous le régime de la dispense pour financement participatif; Les portails ne sont pas autorisés à s inscrire dans une autre catégorie de courtier ou de conseiller (il leur est interdit de s inscrire dans deux catégories). 46

47 Dispense pour financement participatif Obligations des portails Obligations générales des personnes inscrites Les portails doivent se conformer aux obligations générales des courtiers sur le marché dispensé (à quelques exceptions près), notamment en matière de capital minimum, d assurance, de déclarations réglementaires ainsi que de tenue et de conservation des dossiers. 47

48 Dispense pour financement participatif Obligations des portails Obligations supplémentaires des portails Les portails doivent : vérifier les antécédents des émetteurs, des administrateurs, des dirigeants, des promoteurs et des personnes participant au contrôle; comprendre la structure, les caractéristiques et les risques généraux des titres offerts; examiner l information présentée par l émetteur sur leur site Web pour confirmer qu elle indique les caractéristiques et la structure générales des titres, les risques propres à l émetteur, les parties en cause, les conflits d intérêts éventuels et l emploi prévu des fonds; refuser l accès à tout émetteur s ils ont des raisons de croire qu il s agit d un fraudeur ou qu il fait un placement frauduleux; fournir des documents de sensibilisation des investisseurs en langage simple et obtenir des investisseurs un formulaire de reconnaissance de risque signé. 48

49 Dispense pour financement participatif Activités autorisées ou interdites Activités autorisées Le portail peut appliquer des critères pour limiter le nombre de placements sur sa plateforme, à condition de les indiquer, de les appliquer uniformément et de veiller à ce qu ils ne puissent être interprétés par aucune personne raisonnable comme une recommandation ou une approbation. Activités interdites faire de recommandations ou fournir d avis aux investisseurs sur les titres offerts sur sa plateforme; solliciter de souscriptions ou de ventes de titres offerts sur sa plateforme (sauf en affichant un placement); rémunérer des salariés ou des mandataires pour solliciter la vente de titres sur sa plateforme; 49

50 Dispense pour financement participatif Activités interdites (suite) détenir ou gérer les fonds ou les titres des investisseurs; investir dans un émetteur ou agir comme placeur pour lui (sous réserve de la possibilité de recevoir des titres en paiement des frais, à concurrence d une participation de 10 %); approuver des titres ou commenter leurs qualités ou le rendement prévu à l attention d investisseurs (puisqu il fournirait des recommandations ou des conseils); faciliter des opérations sur le marché secondaire (revente) sur des titres émis sous le régime de la dispense. 50

51 Dispense pour entreprises en démarrage Restrictions imposées aux émetteurs Critères d admissibilité Le siège doit être situé dans un territoire participant; La dispense n est ouverte qu aux émetteurs non assujettis; La dispense n est pas ouverte aux fonds d investissement. 51

52 Dispense pour entreprises en démarrage Modalités du placement Types de titres La dispense est limitée au placement, par l émetteur, de titres qu il a émis; Les types de titres qui peuvent être offerts se limitent aux suivants : les actions ordinaires; les actions privilégiées non convertibles; les titres convertibles en actions ordinaires ou en actions privilégiées non convertibles; les titres de créance non convertibles liés à un taux d intérêt fixe ou variable; les parts de société en commandite. 52

53 Dispense pour entreprises en démarrage Modalités du placement Paramètres du placement Interdiction de réunir plus de $ par placement; Le placement ne peut durer plus de 90 jours; La dispense ne peut être invoquée plus de deux fois par année civile; Le document doit indiquer le montant minimum du placement et, le cas échéant, le montant maximum; Le montant minimum doit être égal au montant nécessaire pour atteindre l objectif visé; Il ne peut y avoir de placement simultané pour le même projet sous le régime de la dispense. 53

54 Dispense pour entreprises en démarrage Modalités du placement Restrictions en matière de sollicitation et de publicité Les documents relatifs au placement ne peuvent être mis à la disposition des investisseurs éventuels que sur le site Web du portail; Les documents relatifs au placement doivent être transmis à l autorité en valeurs mobilières au moins 10 jours avant le placement. 54

55 Dispense pour entreprises en démarrage Mesures de protection des investisseurs Limites en matière d investissement Aucun investisseur ne peut investir plus de $ par placement sous le régime de la dispense. 55

56 Dispense pour entreprises en démarrage Mesures de protection des investisseurs Reconnaissance de risque Les investisseurs doivent lire et comprendre la mise en garde concernant les risques importants, en vertu de laquelle ils reconnaissent ce qui suit : ils comprennent qu ils pourraient perdre la totalité de leur investissement; ils comprennent que les titres ne sont pas liquides; ils ont lu et compris le document d offre; la possibilité d investissement n a été approuvée par le gouvernement d aucun territoire participant, le cas échéant; ils n ont pas obtenu de conseils de la part du portail ni du gouvernement d un territoire participant, le cas échéant; ils n ont pas autant de droits en achetant ces titres qu ils en auraient si les titres étaient placés au moyen d un prospectus; ils résident dans un territoire participant, selon le cas; 56

57 Dispense pour entreprises en démarrage Mesures de protection des investisseurs Information au moment de la souscription Un document d information normalisé contenant de l information de base sur le placement, l émetteur et le portail doit être fourni; Aucune obligation de fournir des états financiers. 57

58 Dispense pour entreprises en démarrage Mesures de protection des investisseurs Droits légaux Possibilité que le droit d action en nullité ou en dommages-intérêts pour information fausse ou trompeuse dans les documents mis à la disposition du souscripteur soit limité ou inexistant. 58

59 Dispense pour entreprises en démarrage Mesures de protection des investisseurs Information courante Aucune autre obligation d information courante que celles prévues dans la partie des statuts de l émetteur traitant de la gouvernance. Les émetteurs peuvent décider de fournir de l information courante à leurs actionnaires. 59

60 Dispense pour entreprises en démarrage Mesures de protection des investisseurs Autres obligations Chaque promoteur, dirigeant, administrateur et personne participant au contrôle de l émetteur doit transmettre un formulaire de renseignements personnels au moins 10 jours ouvrables avant le début des opérations. 60

61 Dispense pour entreprises en démarrage Déclaration Déclaration de placement Les émetteurs doivent déposer la déclaration de placement dans un délai de 30 jours suivant la clôture du placement. 61

62 Obligations des portails en lien avec les entreprises en démarrage Inscription des portails Inscription Aucune obligation d inscription pour les portails. 62

63 Obligations des portails en lien avec les entreprises en démarrage Obligations des portails Obligations des portails Le siège du portail doit être situé dans un territoire participant et ses promoteurs, administrateurs, dirigeants et personnes participant au contrôle doivent être résidents du Canada; Le portail doit transmettre un formulaire de renseignements sur le portail au moins 30 jours avant de commencer à faciliter des placements; Chaque promoteur, administrateur, dirigeant et personne participant au contrôle du propriétaire du portail doit transmettre un formulaire de renseignements personnels relatifs au portail au moins 30 jours avant que celui-ci ne commence à faciliter des placements; 63

64 Obligations des portails en lien avec les entreprises en démarrage Obligations des portails Obligations des portails Les portails doivent : mettre le document d offre de l émetteur et les mises en garde de risques importants à la disposition des investisseurs en ligne séparément; n autoriser d investissement qu une fois que l investisseur a confirmé en ligne avoir lu et compris le document d offre et les mises en garde concernant les risques importants; ne verser les fonds à l émetteur qu une fois que le montant minimum à réunir pour clore le placement a été obtenu; veiller à ce que tous les fonds reçus dans le cadre d un placement soient détenus en fiducie pour les investisseurs; fournir à l émetteur les renseignements sur les investisseurs (nom, adresse, numéro de téléphone, adresse électronique, renseignements sur la souscription) dans les 15 jours suivant la clôture du placement. 64

65 Obligations des portails en lien avec les entreprises en démarrage Activités interdites Activités interdites Aucun portail ne peut : fournir des conseils en matière d investissement; être lié à l émetteur des titres. 65

66 Coûts Coûts de conformité - écriture notice d offre - sommaire d investissement - Comptable - Divers (légal, etc.) Coûts de marketing/services conseils Coûts de la plateforme - vérification diligente - frais de succès de la plateforme - frais connexes (ex.: fiduciaire) 66

67 Autres considérations Types de portail ou plateforme - spécialisé ou non - dons - échange de biens ou services - financement Incidences fiscales du financement participatif - position de l Agence du revenu du Canada - impact sur dépenses admissibles, crédits d impôts, etc. 67

68 CONCLUSION En date du 20 mars 2015, nous attendons encore la version finale du Règlement Copyright Norton Rose Fulbright Canada S.E.N.C.R.L., s.r.l Tout droit réservé

69

70 Avis de non-responsabilité Norton Rose Fulbright US LLP, Norton Rose Fulbright LLP, Norton Rose Fulbright Australia, Norton Rose Fulbright Canada S.E.N.C.R.L., s.r.l. et Norton Rose Fulbright South Africa Inc. sont des entités juridiques distinctes, et toutes sont membres du Verein Norton Rose Fulbright, un Verein suisse. Le Verein Norton Rose Fulbright aide à coordonner les activités des membres, mais il ne fournit aucun service juridique aux clients. Les mentions de «Norton Rose Fulbright», du «cabinet», du «cabinet d avocats» et de la «pratique juridique» renvoient à un ou à plusieurs membres de Norton Rose Fulbright ou à une de leurs sociétés affiliées respectives (collectivement, «entité/entités Norton Rose Fulbright»). Cette mention ne signifie pas que les entités Norton Rose Fulbright forment ensemble une société, ni qu une entité Norton Rose Fulbright accepte la responsabilité des actes ou des omissions d une autre entité, sauf dans la mesure où une entente en ce sens est conclue entre notre client ou l autre partie contractante et les entités Norton Rose Fulbright pertinentes. Chaque entité Norton Rose Fulbright fournit des services juridiques dans des territoires déterminés et est assujettie aux lois et à la réglementation professionnelle du ou des pays où elle exerce ses activités. Chaque entité Norton Rose Fulbright continuera à protéger la confidentialité des renseignements des clients et le secret professionnel, toutefois, les entités Norton Rose Fulbright échangeront des renseignements entre elles pour vérifier les clients représentés par d autres entités Norton Rose Fulbright et à des fins de recherche, de gestion de la pratique et de formation ainsi qu à des fins administratives. 70

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement

Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les portails de financement Au Canada, l émission de titres dans le public est assujettie à des obligations légales. Ces obligations

Plus en détail

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi)

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. 2004, ch. S-5.5 (la Loi) Je soussignée, Manon Losier, dûment nommée chef du contentieux et secrétaire de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs, atteste par les présentes que cette ordonnance générale,

Plus en détail

Apprendre les rouages financiers Dispenses relatives à la collecte de capitaux

Apprendre les rouages financiers Dispenses relatives à la collecte de capitaux Apprendre les rouages financiers Dispenses relatives à la collecte de capitaux Apprendre les rouages financiers Comment faire croître les entreprises sans accroître les dettes Deux exigences fondamentales

Plus en détail

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. ch. S-5.5 (la Loi)

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. ch. S-5.5 (la Loi) VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIÈRES, L.N.-B. ch. S-5.5 (la Loi) ET DANS L AFFAIRE DES DISPENSES DE CERTAINES OBLIGATIONS RELATIVES AUX ÉTATS FINANCIERS PRÉVUES À L ANNEXE 45-106A2, NOTICE D OFFRE DE L

Plus en détail

Placements dispensés selon les Normes 45-106 et 45-102. Pierre-Yves Châtillon Gilles Leclerc 14 octobre 2005

Placements dispensés selon les Normes 45-106 et 45-102. Pierre-Yves Châtillon Gilles Leclerc 14 octobre 2005 Placements dispensés selon les Normes 45-106 et 45-102 Pierre-Yves Châtillon Gilles Leclerc 14 octobre 2005 I. Contexte 1. Historique a) Ce qui a précédé la Norme 45-106 et la Norme 45-102 ailleurs au

Plus en détail

Règlement de l ARMC 81-501 Fonds d investissement

Règlement de l ARMC 81-501 Fonds d investissement Règlement de l ARMC 81-501 Fonds d investissement PARTIE 1 OPÉRATIONS INTÉRESSÉES 1. Définitions 2. Personne apparentée, intérêt appréciable, porteur de titres important 3. Propriété effective 4. Exclusion

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS À LA NORME CANADIENNE 44-102 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS PRÉALABLE

PROJET DE MODIFICATIONS À LA NORME CANADIENNE 44-102 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS PRÉALABLE PROJET DE MODIFICATIONS À LA NORME CANADIENNE 44-102 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS PRÉALABLE 1. La Norme canadienne 44-102 sur le placement de titres au moyen d un prospectus préalable

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 45-108 SUR LE FINANCEMENT PARTICIPATIF

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 45-108 SUR LE FINANCEMENT PARTICIPATIF INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 45-108 SUR LE FINANCEMENT PARTICIPATIF PRÉAMBULE Objet La présente instruction générale indique comment les membres participants des Autorités canadiennes en

Plus en détail

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Champ d application de la politique La présente politique expose la procédure et les politiques de la Bourse applicables aux

Plus en détail

Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes

Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes Règlement de l ARMC 31-501 Obligations et dispenses d inscription et sujets connexes PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 OBLIGATIONS D INSCRIPTION 3. Auditeur

Plus en détail

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ

RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT 44-101 SUR LE PLACEMENT DE TITRES AU MOYEN D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ Loi sur les valeurs mobilières (chapitre V.1-1, a. 331.1 par. 1, 3, 6, 8, 11 et 34 ) 1. L article 1.1

Plus en détail

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES

NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES NORME CANADIENNE 33 105 CONFLITS D INTÉRÊTS CHEZ LES PLACEURS TABLE DES MATIÈRES PARTIE PARTIE 1 TITRE DÉFINITIONS, INTERPRÉTATION ET CHAMP D APPLICATION 1.1 Définitions 1.2 Interprétation 1.3 Champ d

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ARRANGEMENTS ENTRE UN REMISIER ET UN COURTIER CHARGÉ DE COMPTES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ARRANGEMENTS ENTRE UN REMISIER ET UN COURTIER CHARGÉ DE COMPTES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0003 Le 16 mars 2001 (Mis à jour le 4 mars 2013) AVIS DU PERSONNEL

Plus en détail

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés

Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés Règlement de l ARMC 91-501 Dérivés et obligations coupons détachés PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1. Définitions 2. Interprétation PARTIE 2 DÉRIVÉS DISPENSÉS 3. Dispenses de l obligation d inscription

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 6.8. Offres publiques. .. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 Offres publiques.. 19 février 2015 - Vol. 12, n 7 515 6.8 OFFRES PUBLIQUES 6.8.1 Avis Aucune information. 6.8.2 Dispenses Compagnie de chemins de fer nationaux du Canada Vu la demande présentée par

Plus en détail

Instruction complémentaire 81-104 Fonds marché à terme

Instruction complémentaire 81-104 Fonds marché à terme Instruction complémentaire 81-104 Fonds marché à terme PARTIE 1 OBJET ET CONTEXTE 1.1 Objet 1.2 Champ d application de la norme 1.3 Contexte d élaboration de la norme 1.4 Principes de réglementation des

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

de principes Déclaration destinée à tous les clients en vertu des lois sur les valeurs mobilières 1. Objectif du présent document 2.

de principes Déclaration destinée à tous les clients en vertu des lois sur les valeurs mobilières 1. Objectif du présent document 2. destinée à tous les clients en vertu des lois sur les valeurs mobilières La réglementation en valeurs mobilières de certaines juridictions au Canada exige du conseiller en valeurs, dans la mesure où ses

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

FORMULAIRE 9. AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1

FORMULAIRE 9. AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1 FORMULAIRE 9 AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1 Veuillez remplir ce qui suit : Nom de l émetteur inscrit : Les Propriétés Genius Ltée

Plus en détail

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 3.8. Autres décisions. .. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182

Bulletin de l'autorité des marchés financiers 3.8. Autres décisions. .. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182 3.8 Autres décisions.. 15 mai 2014 - Vol. 11, n 19 182 3.8 AUTRES DÉCISIONS 3.8.1 Dispenses DÉCISION N : 2014-SACD-10009062 Le 7 février 2014 DANS L AFFAIRE DE LA LÉGISLATION EN VALEURS MOBILIÈRES DU QUÉBEC

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPCVM : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Septembre 2011 Autorité des marchés financiers L investissement en OPCVM : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPCVM?

Plus en détail

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA

RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA RÉGIME GÉNÉRAL D ÉPARGNE ET D ACHAT DE TITRES DE LA BANQUE ROYALE DU CANADA 1. Définitions Pour les fins du présent régime, les termes énumérés ci-dessous ont le sens suivant : «actions ordinaires» désigne

Plus en détail

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers.

Ce document a été produit par la Surintendance de l encadrement de la solvabilité de l Autorité des marchés financiers. GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE D AUTORISATION AU MINISTRE DES FINANCES CONCERNANT L ATTRIBUTION OU LE TRANSFERT D ACTIONS AVEC DROIT DE VOTE PAR UNE COMPAGNIE D ASSURANCE À CHARTE QUÉBÉCOISE Mars

Plus en détail

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts.

Aux fins du présent avis et uniquement afin d alléger le texte, le vocabulaire spécifique aux OPC est également utilisé pour les fonds distincts. AVIS DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS CONCERNANT LES PRÊTS À EFFET DE LEVIER LORS D ACHAT DE TITRES D ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF ET DE FONDS DISTINCTS Référence : Bulletin de l Autorité : 2009-10-09,

Plus en détail

INSTRUCTION COMPLÉMENTAIRE 81-104, FONDS MARCHÉ À TERME TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 OBJET ET CONTEXTE 1

INSTRUCTION COMPLÉMENTAIRE 81-104, FONDS MARCHÉ À TERME TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 OBJET ET CONTEXTE 1 INSTRUCTION COMPLÉMENTAIRE 81-104, FONDS MARCHÉ À TERME TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 OBJET ET CONTEXTE 1 1.1 Objet 1 1.2 Champ d application de l Instruction générale 1 1.3 Contexte d

Plus en détail

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE

RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE RÈGLE 3400 RESTRICTIONS ET INFORMATIONS À FOURNIR RELATIVES À LA RECHERCHE Introduction La présente Règle établit les règles que les analystes doivent suivre lorsqu ils publient des rapports de recherche

Plus en détail

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE

RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE RÉGIME D ACHAT D ACTIONS À L INTENTION DES PARTENAIRES DES RÉSEAUX DE DISTRIBUTION DU GROUPE INDUSTRIELLE ALLIANCE Janvier 2013 99-36 (13-01) 1 DÉFINITIONS Dans le présent Régime et les formulaires qui

Plus en détail

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS

GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS GROUPE HNZ INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS La présente politique fournit des lignes directrices aux administrateurs, aux dirigeants, aux employés et aux consultants de Groupe HNZ Inc.

Plus en détail

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS

BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS BANQUE ROYALE DU CANADA POLITIQUE SUR L INDÉPENDANCE DES ADMINISTRATEURS La grande majorité des membres du conseil d administration de la Banque seront indépendants au sens de la présente politique. Le

Plus en détail

Annexe 45-101 A1 Information requise dans une notice d'offre

Annexe 45-101 A1 Information requise dans une notice d'offre Annexe 45-101 A1 Information requise dans une notice d'offre La présente annexe indique l'information à fournir en application de l'article 3.1 de la Norme canadienne 45-101 sur les placements de droits

Plus en détail

PRINCIPALES DISPOSITIONS DU PROJET DE DISPENSE DE PROSPECTUS POUR FINANCEMENT PARTICIPATIF

PRINCIPALES DISPOSITIONS DU PROJET DE DISPENSE DE PROSPECTUS POUR FINANCEMENT PARTICIPATIF PRINCIPALES DISPOSITIONS DU PROJET DE DISPENSE DE PROSPECTUS POUR FINANCEMENT PARTICIPATIF On trouvera ci-après un résumé du projet de dispense de prospectus pour financement. Nous sollicitons des commentaires

Plus en détail

PROJETS D ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN CAPITAL. Patrick Théorêt Directeur du financement des sociétés 30 mars 2015

PROJETS D ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN CAPITAL. Patrick Théorêt Directeur du financement des sociétés 30 mars 2015 PROJETS D ENCADREMENT RÉGLEMENTAIRE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF EN CAPITAL Patrick Théorêt Directeur du financement des sociétés 30 mars 2015 CONTEXTE Définition du financement participatif en capital

Plus en détail

Fonds d investissement Aston Hill

Fonds d investissement Aston Hill Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Fonds d investissement Aston Hill MODIFICATION

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006

DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE. 20 janvier 2006 DOCUMENT DE GESTION DES BANQUES DE DONNÉES CONSTITUÉES OU UTILISÉES POUR DES FINS DE RECHERCHE 20 janvier 2006 Approuvé par le Conseil de l Université de Montréal le 30 janvier 2006 Table des matières

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

FORMULAIRE 8 AVIS DE PLACEMENT PAR VOIE DE PROSPECTUS

FORMULAIRE 8 AVIS DE PLACEMENT PAR VOIE DE PROSPECTUS AVIS DE PLACEMENT PAR VOIE DE PROSPECTUS LA NEO BOURSE AEQUITAS INC. Type d avis : Avis préliminaire Avis final de l émetteur inscrit : Symbole : Date : S il s agit d une mise à jour d avis antérieurs,

Plus en détail

MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des

MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des MODIFICATION N o 1 datée du 5 février 2015 au prospectus simplifié daté du 30 juin 2014 à l égard des actions de fonds communs de placement des séries A, B, JFAR, JSF, TFAR, TSF, TJFAR et TJSF de la Catégorie

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés?

Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés? Dossier Les conventions entre actionnaires devraient-elles tenir compte des dividendes déterminés? par Johanne Dubé, avocate, LL.M. fisc. Depuis le début de janvier 2006, de nouvelles règles fiscales ont

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N

TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 5272 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 15 décembre 2004, 136 e année, n o 50 Partie 2 TEL QUE PUBLIÉ AU SUPPLÉMENT DU BULLETIN DU 17 DÉCEMBRE 2004, VOL. 1 N 46 ATTENDU QU il y a lieu de déterminer la date

Plus en détail

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES

L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES L ORGANISATION DES VALEURS MOBILIÈRES AU SEIN DES AGENCES BANCAIRES Conférence présentée dans le cadre du Séminaire sur les titres d emprunt Projet de renforcement de la COSOB (PRCOSOB) Agence canadienne

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

INSTRUCTION COMPLÉMENTAIRE RELATIVE À LA NORME MULTILATÉRALE 45-108 SUR LE FINANCEMENT PARTICIPATIF

INSTRUCTION COMPLÉMENTAIRE RELATIVE À LA NORME MULTILATÉRALE 45-108 SUR LE FINANCEMENT PARTICIPATIF INSTRUCTION COMPLÉMENTAIRE RELATIVE À LA NORME MULTILATÉRALE 45-108 SUR LE FINANCEMENT PARTICIPATIF PRÉAMBULE Objet La présente instruction complémentaire indique comment les membres participants des Autorités

Plus en détail

Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI)

Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI) Norme canadienne 55-102 Système électronique de déclaration des initiés (SEDI) PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1.1 Définitions PARTIE 2 RÈGLES DE DÉPÔT SEDI 2.1 Dépôt du profil d initié 2.2 Dépôt

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE

CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE CREDIT AGRICOLE CENTRE LOIRE Société coopérative à capital et personnel variables Siège social : 8, allée des collèges - 18000 BOURGES Siret 398 824 714 00016 - APE 651 D Note d information émise à l occasion

Plus en détail

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants :

APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, à l égard des fonds suivants : MODIFICATION N O 2 DATÉE DU 27 NOVEMBRE 2014 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 27 MARS 2014, MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 3 OCTOBRE 2014 à l égard des fonds suivants : canadiennes

Plus en détail

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE

DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE DEMANDE DE PREMIER PERMI SOUS LA LOI SUR LES COMPAGNIES DE PRÊT ET DE FIDUCIE LA DEMANDE: Une compagnie de fiducie extra-provinciale qui demande un premier permis sous la Loi sur les compagnies de prêt

Plus en détail

ADDENDUM BELGE AU PROSPECTUS D EMISSION SAINT-HONORE EUROPE SYNERGIE Fonds Commun de Placement de droit français conforme à la Directive 85/611/CEE 47, rue du Faubourg Saint-Honoré, 75401 Paris, France

Plus en détail

Norme canadienne 31-102 Base de données nationale d'inscription

Norme canadienne 31-102 Base de données nationale d'inscription Norme canadienne 31-102 Base de données nationale d'inscription PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1.1 Définitions 1.2 Interprétation PARTIE 2 RENSEIGNEMENTS À PRÉSENTER EN FORMAT BDNI 2.1 Renseignements

Plus en détail

MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 17 AOÛT 2010 APPORTÉE À LA VERSION MODIFIÉE DATÉE DU 7 AVRIL 2010 DU PROSPECTUS DATÉ DU 28 JANVIER 2010

MODIFICATION N O 1 DATÉE DU 17 AOÛT 2010 APPORTÉE À LA VERSION MODIFIÉE DATÉE DU 7 AVRIL 2010 DU PROSPECTUS DATÉ DU 28 JANVIER 2010 - Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des titres offerts dans le présent prospectus. Quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les titres décrits

Plus en détail

INCORPORATION FOIRE AUX QUESTIONS

INCORPORATION FOIRE AUX QUESTIONS INCORPORATION FOIRE AUX QUESTIONS LE RÈGLEMENT ET LA SOCIÉTÉ Q1 : Quels sont les membres assujettis aux obligations du Règlement? R1 : Seuls les membres qui entendent bénéficier de la structure juridique

Plus en détail

Objet : distinction entre l agent d assurances et l agence d assurances

Objet : distinction entre l agent d assurances et l agence d assurances Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 14/3 du 1 er octobre 2014 L.I.R. n 14/3 Objet : distinction entre l agent d assurances et l agence d assurances 1) Définitions et introduction La loi

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

La protection du patrimoine personnel du chef d entreprise QUILVEST FAMILY OFFICE

La protection du patrimoine personnel du chef d entreprise QUILVEST FAMILY OFFICE La protection du patrimoine personnel du chef d entreprise QUILVEST FAMILY OFFICE Introduction Les entrepreneurs individuels en nom propre représentent plus de 1,5 millions chefs d entreprise. Leur principale

Plus en détail

AVIS RELATIF À L INDICATION DE CLIENTS EN APPLICATION DE LA LOI SUR LA DISTRIBUTION DE PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS

AVIS RELATIF À L INDICATION DE CLIENTS EN APPLICATION DE LA LOI SUR LA DISTRIBUTION DE PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS AVIS RELATIF À L INDICATION DE CLIENTS EN APPLICATION DE LA LOI SUR LA DISTRIBUTION DE PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS L Autorité des marchés financiers (l «Autorité») souhaite préciser le concept d indication

Plus en détail

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP

S informer sur. L investissement en OPC : SICAV et FCP S informer sur L investissement en OPC : SICAV et FCP Autorité des marchés financiers L investissement en OPC : SICAV et FCP Sommaire Quels sont les avantages d un placement en OPC? 03 Comment choisir

Plus en détail

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES

2.1 NATURE DE LA PARTICIPATION FINANCIÈRE : INVESTISSEMENTS RÉCUPÉRABLES POLITIQUE DE RÉCUPÉRATION : VOLET EXPÉRIMENTAL En vigueur en date du 1er avril 2013 1. INTRODUCTION La présente politique s applique à tous les projets qui bénéficient de la participation financière du

Plus en détail

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE

FORMULAIRE 1B DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE DEMANDE D INSCRIPTION ÉMETTEURS DE FONDS D INVESTISSEMENT À CAPITAL FIXE / PRODUITS ET FONDS NÉGOCIÉS EN BOURSE Demande initiale Demande finale Date : (Instructions : Dans le cas d une demande d inscription

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

APERÇU DU FONDS Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A au 7 juillet 2011

APERÇU DU FONDS Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A au 7 juillet 2011 Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville série A Ce document contient des renseignements essentiels sur la Catégorie obligations à rendement optimal Yorkville (le «fonds»). Vous trouverez plus

Plus en détail

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Supprimé: relatives à des Le membre ou le cabinet qui réalise une mission ou participe à une

Plus en détail

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada

Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Audit des contrôles de base de Diversification de l économie de l Ouest Canada Octobre 2014 Bureau du contrôleur général du Canada Importance de l audit Aux termes de la Loi sur la gestion des finances

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I. OBJECTIF GÉNÉRAL ET PRINCIPAL MANDAT Le comité d audit (le «comité») est établi par le conseil d administration (le «conseil») d Ovivo Inc. (la «Société») pour l aider à s acquitter

Plus en détail

SADC Document de référence

SADC Document de référence SADC Document de référence Protection des épargnes Donnez à vos clients toutes les pièces du casse-tête En donnant à vos clients toutes les pièces du cassetête concernant l assurance-dépôts de la SADC,

Plus en détail

Décret 362-2008, 16 avril 2008

Décret 362-2008, 16 avril 2008 Editeur officiel du Québec, 2008 1856 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 30 avril 2008, 140 e année, n o 18 Partie 2 peut cependant faire parvenir au secrétaire ses observations écrites en tout temps avant

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

Démystifiez votre comptabilité et fiscalité

Démystifiez votre comptabilité et fiscalité Démystifiez votre comptabilité et fiscalité PRÉSENTÉ AUX MEMBRES DE MON RÉSEAU PLUS Présenté par Diane Fortin 23 septembre 2014 Qui sommes-nous? Cabinet de comptables professionnels agréés (CPA) Fondé

Plus en détail

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié»)

MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») MODIFICATION N o 1 DATÉE DU 4 SEPTEMBRE 2015 APPORTÉE AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 29 JUIN 2015 (le «prospectus simplifié») visant le Fonds suivant : Catégorie d actions américaines améliorées Sprott*

Plus en détail

FORMULAIRE 9. AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1

FORMULAIRE 9. AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1 FORMULAIRE 9 AVIS D ÉMISSION PROPOSÉE DE TITRES INSCRITS (ou titres convertibles ou échangeables en titres inscrits) 1 Veuillez remplir ce qui suit : Nom de l émetteur inscrit : Les Propriétés Genius Ltée

Plus en détail

Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription

Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription Le 9 janvier 2015 Version 3.2 Mise à jour de la BDNI pour tenir compte des modifications apportées au Règlement 33-109 sur les renseignements concernant l inscription Le 11 janvier 2015, la version 3.2

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE TRADUCTEUR, TERMINOLOGUE OU INTERPRÈTE AGRÉÉ EN SOCIÉTÉ

RÈGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE TRADUCTEUR, TERMINOLOGUE OU INTERPRÈTE AGRÉÉ EN SOCIÉTÉ RÈGLEMENT SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE TRADUCTEUR, TERMINOLOGUE OU INTERPRÈTE AGRÉÉ EN SOCIÉTÉ Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93 par. g et h et a. 94 par. p) SECTION I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL

CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Approuvé par le Conseil d administration le 29 octobre 2013 CHARTE DU COMITÉ D ÉVALUATION DES RISQUES DE LA BANQUE DE MONTRÉAL Le Comité d évaluation des risques est chargé d aider le Conseil d administration

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015

MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 DATÉE DU 10 SEPTEMBRE 2015 MODIFICATION N 3 AU PROSPECTUS SIMPLIFIÉ DATÉ DU 30 MARS 2015 TEL QUE PRÉCÉDEMMENT MODIFIÉ PAR LA MODIFICATION N 1 DATÉE DU 10 AVRIL 2015 ET PAR LA MODIFICATION N 2 DATÉE DU

Plus en détail

Financement participatif sous forme de dons ou de prévente

Financement participatif sous forme de dons ou de prévente Guide de financement participatif des entreprises en démarrage pour les entreprises Le financement participatif est un processus permettant à une personne ou à une entreprise de recueillir de petites sommes

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales)

Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Avis en vertu du Règlement sur la communication en cas de prorogation (Coopératives de crédit fédérales) Destinataires : Membres de Caisse populaire Acadie Ltée, Caisse populaire Beauséjour Ltée, Caisse

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Principales responsabilités ~~ Être responsable de l évaluation du rendement, de la rémunération et de

Plus en détail

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT

PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT PROJET DE MODIFICATIONS MODIFIANT L INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE À LA NORME CANADIENNE 81-106 SUR L INFORMATION CONTINUE DES FONDS D INVESTISSEMENT 1. L article 2.1 de l Instruction générale relative

Plus en détail

Fonds d investissement Aston Hill

Fonds d investissement Aston Hill Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité de ces titres et toute personne qui donne à entendre le contraire commet une infraction. Fonds d investissement Aston Hill MODIFICATION

Plus en détail

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIERES, L.T.N.-O. 2008, ch. 10, DANS SA VERSION À JOUR. - et -

VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIERES, L.T.N.-O. 2008, ch. 10, DANS SA VERSION À JOUR. - et - VU LA LOI SUR LES VALEURS MOBILIERES, L.T.N.-O. 2008, ch. 10, DANS SA VERSION À JOUR - et - Dans l affaire de la dispense de certaines obligations relatives aux états financiers de l annexe 45-106A2, Notice

Plus en détail

RÈGLEMENT 31-102Q SUR LA BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION

RÈGLEMENT 31-102Q SUR LA BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION RÈGLEMENT 31-102Q SUR LA BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION Loi sur les valeurs mobilières (L.R.Q., c. V-1.1, a. 331.1, par. 1 o, 2 o et 26 o ) PARTIE 1 DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION 1.1. Dans le

Plus en détail

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992

C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 RÈGLEMENT RÈGLEMENT RELATIF À LA GESTION FINANCIÈRE SERVICE ÉMETTEUR : Direction des services administratifs ADOPTION : C.A. 273-6.7, 18 novembre 1992 DATE : 25 mars 2015 SECTION : Règlement NUMÉRO : R004

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises

Politique de soutien aux entreprises Politique de soutien aux entreprises Préambule Suite à l adoption de la Loi 28 par le gouvernement du Québec, des modifications ont été apportées à la mise en œuvre de la nouvelle gouvernance municipale

Plus en détail

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds

Nom du fonds. Gestionnaire du fonds 1 2 Nom du fonds Gestionnaire du fonds Certains fonds offrent plusieurs séries et catégories de titres. Ce type d information est indiqué avec le nom du fonds. Les différentes caractéristiques des séries

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION

MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION MANDAT DU COMITÉ DE LA GESTION DES RESSOURCES EN PERSONNEL DE DIRECTION ET DE LA RÉMUNÉRATION Le conseil d administration a mis sur pied le comité de la gestion des ressources en personnel de direction

Plus en détail

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF

Conditions applicables aux demandes d approbation fondées sur l article 28 et aux demandes de financement de la part de l OOF 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, Opérations bancaires, investissements et emprunts Publication : mai 2009 Révision : 2.0 Finances et administration Opérations bancaires, TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

CIRCULAIRE N 07/01 RELATIVE AUX REGLES DE BONNE CONDUITE APPLICABLES AUX SOCIETES DE BOURSE

CIRCULAIRE N 07/01 RELATIVE AUX REGLES DE BONNE CONDUITE APPLICABLES AUX SOCIETES DE BOURSE Rabat, le 8 juin 2001 CIRCULAIRE N 07/01 RELATIVE AUX REGLES DE BONNE CONDUITE APPLICABLES AUX SOCIETES DE BOURSE Aux termes de l'article premier du Dahir portant loi n 1-93-212 du 21 septembre 1993 relatif

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS Date d entrée en vigueur: 22 avril 2002 Remplace/amende: s/o Origine: Service des ressources humaines Numéro de référence: HR-37 PORTÉE La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université.

Plus en détail

C O U R S U P É R I E U R E DISTRICT DE MONTRÉAL

C O U R S U P É R I E U R E DISTRICT DE MONTRÉAL C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL NO : 500-06-000373-064 C O U R S U P É R I E U R E (Recours collectifs) OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et JEAN-FRANÇOIS TREMBLAY et al. Personnes

Plus en détail

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation

Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation S implanter au Maroc : Quelle forme juridique choisir? Pour son implantation au Maroc, une société dispose de plusieurs choix d organisation juridique. Ces choix ont des conséquences sur les plans juridique,

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

2800C DÉCLARATION D OPÉRATIONS SUR TITRES DE CRÉANCE

2800C DÉCLARATION D OPÉRATIONS SUR TITRES DE CRÉANCE Cette Règle a été approuvée par les autorités en valeurs mobilières compétentes, tel qu il est exposé dans l Avis sur les règles 14-0250 de l OCRCVM. Sa mise en œuvre se fera en deux phases. La première

Plus en détail