Estimations d erreur a priori de la méthode de Lagrange Galerkin pour les équations de type Kazhikhov Smagulov

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Estimations d erreur a priori de la méthode de Lagrange Galerkin pour les équations de type Kazhikhov Smagulov"

Transcription

1 Estiations d erreur a priori de la étode de Lagrange Galerkin pour les équations de type Kazikov Sagulov Jocelyn Étienne b,a Pierre Saraito a a LMC-IMAG, BP 53, 3841 Grenoble cedex b Adresse actuelle: BP Institute for Multipase Flow, Madingley Road, Cabridge CB3 EZ, Grande-Bretagne Abstract Kazikov Sagulov type systes are a subclass of non-oogeneous, incopressible Navier Stokes equations were density is subject to diffusion, as in ixtures of gases of different densities. An algorit is devised for tese systes, te tie discretization being based on a backward-euler scee togeter wit te etod of caracteristics, and a ixed density-velocity-pressure (P k, P k, P k 1 ) finite eleent etod is used for te space discretization inêd, d = 2, 3. Under te constraint tat k > d 1 and = C r, wit r ]d, 2k + 2 d[, we give optial error bounds O( + k ) for te tie step and te es size. Résué Les systèes de type Kazikov Sagulov correspondent aux équations de Navier Stokes non-oogènes et incopressibles lorsque la densité obéit à une loi de diffusion, coe dans les élanges de gaz de densités différentes. Nous proposons un algorite pour ces systèes qui s appuie sur la discrétisation en teps par un scéa d Euler rétrograde de la étode des caractéristiques, et sur une étode d éleents finis ixtes (P k, P k, P k 1 ) pour la discrétisation en espace dansêd, d = 2,3, des densités-vitesses-pressions. Sous la contrainte k > d 1 et = C r, avec r ]d,2k + 2 d[, nous donnons une estiation d erreur optiale O( + k ) pour le pas de teps et le pas de aillage. Eail addresses: (Jocelyn Étienne), (Pierre Saraito). Preprint subitted to Elsevier Science 9t May 25

2 Abridged Englis version Let us consider a flow of two iscible, incopressible Newtonian fluids. Te density of eac of tese fluids will be supposed constant, and denoted respectively ρ d and ρ l, ρ d > ρ l >. In tis Note, we address te case wen no assuption is ade on te order of agnitude of te density contrast α = (ρ d ρ l )/ρ l. Tis departs fro te coon fraework of α 1, and allows to apply te results of tis work to gas-ixtures and suspension flows of industrial and environental relevance [1]. Let Ω be a bounded open set inêd, d = 2, 3, and T >. Let ρ, u and p denote respectively te density, velocity and pressure of te ixture. Te Navier-Stokes equations express te conservation of ass and oentu in te ixture: t ρ + (ρu) = in Ω ], T[, (1) ρd t u [2µ(ρ)D(u)] + [p + 23 ] µ(ρ) u = f in Ω ], T[, (2) were µ(ρ) is te viscosity, wic can depend on density, and D t ϕ = ( t + u )ϕ. Denoting Φ te volue fraction of te denser fluid, te density of te ixture can be written ρ = ρ d Φ +ρ l (1 Φ), and (1) guarantees tat Φ [, 1] if it olds at tie t =. Because of te ass diffusion between te iscible fluids, one as D t Φ. Te closure of te syste is tus brougt by a constitutive law expressing tis ass diffusion [2,3], known as Fick s law: D t Φ (1 + αφ) (F(Φ) Φ) = in Ω ], T[. (3) Note tat tis iplies u = α (F(Φ) Φ), wic in general is not zero, so tat in spite of te incopressibility of eac fluid separately, te ixture does not ave a zero-divergence velocity. Initial and boundary conditions in ρ and u copleent te syste, wic is said to be of Kazikov Sagulov type [4]. Let µ(φ) = µ(ρ l (1 + αφ)). Te weak forulation of te proble is given in ters of te ultilinear fors: a(φ; u, v) = 2 ( µ(φ)d(u), D(v)) 2 3 ( µ(φ) u, v), (Φ, u, v) L (Ω) ( H 1 (Ω) d) 2 b(v, q) = ( v, q), (v, q) H 1 (Ω) d L 2 (Ω), (5) te proble being to find u L (, T; H 1 (Ω)d ), p L (, T; L 2 (Ω)), i.e., te subspace of L2 (Ω) functions of zero ean, and Φ L (, T; H 1 (Ω)), suc tat, ((1 + αφ)d t u, v) + a(φ; u, v) + b(v, p) = (f, v), v H 1 (Ω) d, (6a) ( ) α 1 + αφ D tφ + u, q =, q L 2 (Ω), (6b) (D t Φ, ψ) + (F(Φ) Φ, ψ) + (Φ u, ψ) =, ψ H 1 (Ω), (6c) wit u(, ) = u, Φ(, ) = Φ. (6d) In tis Note we propose algorit (7) to solve syste (6) in a Lagrange finite eleent space of degree k for u and Φ, and sow in Téorèe 1 tat, under usual regularity (8) and discretisation ypoteses, optial error estiates (9) old for te discrete solution. Moreover, it is sown tat te iage of te approxiation of Φ can be brougt arbitrarily close to [, 1]. Te proof involves siilar tecniques as te analysis of te Lagrange Galerkin etod for oogeneous Navier Stokes equations in [5], wit several additional difficulties tat tis Note describes. 1. Présentation du problèe Nous considérons dans cette Note l écouleent de deux fluides newtoniens incopressibles et iscibles, ρ d et ρ l étant leurs densités respectives, supposées constantes, ρ d > ρ l >. Aucune ypotèse n est faite sur l ordre de grandeur du coefficient α = (ρ d ρ l )/ρ l. Soit Ω 2 (4)

3 un ouvert borné deêd, d = 2, 3, T > et notons ρ la densité du élange, u sa vitesse et p la pression. Les équations de Navier-Stokes (1,2) exprient la conservation du ouveent et de la asse du élange. En notant Φ la fraction voluique du fluide le plus dense, la densité du élange s écrit ρ = ρ d Φ + ρ l (1 Φ), et la fereture du systèe est alors apportée par une loi de coporteent expriant la diffusion de asse entre les deux fluides [2,3], dite loi de Fick (3). Rearquons que (1) et (3) ipliquent u = α (F(Φ) Φ), qui n est en général pas nul : en dépit de l incopressibilité de caque fluide, la vitesse du élange n est pas à divergence nulle. Le systèe (2-3) est coplété par des conditions initiales et aux liites pour ρ et u, et appartient à la classe des systèes de Kazikov Sagulov [4]. Il est identique à celui obtenu en faisant tendre le nobre de Mac vers zéro dans les équations des fluides copressibles [6,7,8], voir [9] pour une justification de l obtention d un tel odèle dans le cas des gaz parfaits. Pour certaines conditions aux liites, l existence de solutions faibles globales pour faible diffusivité α est ontrée dans [1], de solutions globales proces de l équilibre dans [8] et de solutions faibles globales dans [11]. 2. Approxiation et algorite découplé de résolution Soit M Æ. Nous introduisons la subdivision de [, T] en posant t =, M avec = T/M. Soit (T ) > une faille quasi-unifore de triangulation. Pour tout l 1, l espace d éléents fini de degré l est définit par : H l, = {ϕ C( Ω); ϕ K P k, K T }. Pour tout k 2, nous introduisons les espaces T = H k,, V = H d k,, Q = H k 1,. Notons que le couple (V, Q ) vérifie la condition de Babuška-Brezzi [12]. Pour k = 1, nous pouvons coisir pour (V, Q ) la discrétisation stabilisée du type P 1 bulle P 1 [12], et T = Q. L approxiation du problèe (7) consiste à construire la séquence (Φ, χ, u, p ) T T V Q, M définie par l algorite suivant : Initialisation : Pour =, Soient Φ et χ projections de Φ et u sur T et T L 2 (Ω), respectiveent. Soit u projection de u sur { v V, v = χ}. Récurrence : Pour M 1, connaissant Φ, χ et u, Étape 1 : Calculer la caractéristique approcée X par X (x) := x u (x). Étape 2 : Trouver Φ +1 T satisfaisant, pour tout ψ T, ( Φ +1 Φ X Étape 3 : Calculer expliciteent Γ +1 T, (7a), ψ ) + ( F(Φ ) Φ +1, ψ ) = (χ Φ, ψ ). (7b) Γ +1 α := 1 + αφ +1 Φ+1 Φ X Étape 4 : Calculer expliciteent χ +1 par projection sur L 2 (Ω) : ( χ +1 := Γ +1 1 Γ +1 dx)½. (7d) es(ω) Ω Étape 5 : Trouver u +1 V et p +1 Q L 2 (Ω), tels que, pour tout v V et q Q : ( (1 + αφ +1 ) u+1 u ) X, v + a(φ +1 ; u +1, v ) + b(v, p +1 ) = (f(t +1 ), v ), (7e) b(u +1, q ) = (χ +1, q ). (7f) 3 (7c)

4 La projection (7d) est nécessaire pour l existence d une solution au problèe de Stokes : en effet, Γ +1 n est pas nécessaireent à oyenne nulle, du fait de l erreur nuérique, et n appartient donc pas nécessaireent à l iage de la divergence discrète. En insérant l étape (7d) de projection dans L 2 (Ω), l existence et l unicité de la solution de (7e,7f) peut ensuite être déontrée [13, p. 67]. 3. Convergence de l approxiation Pour tout espace de Banac Y, uni de la nore. Y, et pour 1 p <, on introduit : { ( N l p (, T; Y ) = ϕ : (t 1,...,t N ) Y ; ϕ l p (,T;Y ) = n=1 ϕ(t i ) p Y ) 1/p < }, { } l (, T; Y ) = ϕ : (t 1,..., t N ) Y ; ϕ l (,T;Y ) = ax ϕ(t i) Y <. 1 i N Nous noterons aussi L p (Y ) et C(Y ) les espaces L p (O, T; Y ) et C([, T]; Y ), respectiveent. Supposons qu il existe une unique solution globale au problèe (6), vérifiant les conditions de régularité : u L (H k+1 (Ω) d ) C(C,1 (Ω) d H 1 (Ω)d ), t u L 2 (H k+1 (Ω) d ) L (L 2 (Ω)), D t u L (L (Ω)), Φ L (H k+1 (Ω) W 2, (Ω)) C(H 1 (Ω)), t Φ L 2 (H k+1 (Ω)) L (H 1 (Ω)), D 2 tφ L (L 2 (Ω)), D 2 t u L2 (L 2 (Ω)), p L (H k (Ω) L 2 (Ω)). (8) et que de plus u(t = ) H k+1 (Ω) d. Si par ailleurs µ et F sont lipscitziennes et cacune inorée par une constante positive, et que de plus F a une dérivée lipscitzienne, on a alors le téorèe : Téorèe 1 Supposons k > d 1 (ou k > d 2 si F est constante) et = C r, avec d < r < 2k+2 d (ou (d 1)/2 < r < 2k + 2 d si F est constante). Alors, pour tout ε positif, il existe positif tel que, pour <, l algorite (7) adette une unique solution (Φ, χ, u, p ) l (T T V Q ), et celle-ci vérifie pour une constante κ : Φ Φ l (,T,H 1 (Ω)) + u u l (,T,H 1 (Ω)) + p p l 2 (L 2 (Ω)) κ( + k ), Φ Φ l (,T,L 2 (Ω)) + u u l (,T,L 2 (Ω)) + u χ l (,T,L 2 (Ω)) κ( + k+1 ). (9) De plus, Φ vérifie : ε Φ (x) 1 + ε, x Ω, M. Rearque 1 Dans le cas où F n est pas constante, la condition C d est restrictive, car ne peret pas de coisir de grands pas de teps : ceci a été vérifié dans les siulations nuériques [1]. Les siulations indiquent de plus qu un algorite consistant à replacer dans (7b) le tere F(Φ ) Φ+1 par le tere F(Φ +1 ) Φ +1 peret de lever cette liitation dans la pratique. Le problèe (7b) est alors non-linéaire et est résolu par une étode de point fixe ou de Newton. L analyse nuérique de cette variante, et de la contrainte en pas de teps associé, sera étudiée dans un travail en préparation [14]. Indications sur la déonstration L estiation donnant Φ arbitraireent proce de l intervalle [, 1] est indispensable à l aboutisseent de la preuve. Elle est basée sur les inégalités inverses [5] ψ,,ω C a d/p ψ,p,ω, ψ,,ω C b 1 d/2 log 1 1/d ψ 1,Ω ψ W. (1) On prendra tel que 1 d/2 log 1 1/d ( k + ) = 1. On procède par récurrence sur n, en supposant que les bornes annoncées sont prouvées pour (Φ, χ, u ), n, et en ontrant les estiations successiveent pour Φ n+1, χ n+1 et u n+1 avec la êe constante κ, indépendante de n. Si une grande partie des difficultés rencontrées sont siilaires à celles de la preuve de Süli [5], les teres non-linéaires nécessitent un traiteent particulier. 4

5 Posons Φ = π Φ(, t ). Ainsi, pour estier l erreur ǫ = Φ π Φ dans H 1, où π est l interpolateur de Lagrange sur T, on applique le lee de Gronwall discret à la suite ( ) F(Φ ) ǫ entre = 1 et = n. La borne inférieure sur F peret ensuite d obtenir une ajoration Φ n Φn 1,Ω κ( k + ). Les caractéristiques continues sont définies pour tout x Ω et s [, T] par l équation différentielle : X (x, s; t) = u(x(x, s; t), t), t ], T[ et la condition initiale X(x, s; s) = x. t Posons X (x) = X(x, t +1, t ). On ontre que les caractéristiques approcées X définies par (7a) sont telles que pour tout ψ L q (Ω), 1/p + 1/q = 1/2, ( ǫ X ǫ ) ) X, ψ C d ( u u K 2, ψ,q,ω ǫ,p,ω ( ) 2. où K, = C u L (L (Ω)) { t u L (t,t +1;L (Ω)) + D tu L (t,t +1;L (Ω))} Il s en suit, grâce à (1), une ajoration utilisée pour borner ǫ +1 : ( ǫ X ǫ ) X (, ǫ +1 C c u u 2 )1 + K 2,n 1 d 1 2 log 1 d ǫ +1 1,Ω ǫ L ypotèse de récurrence peret de borner 1 d/2 log 1 1/d ǫ par 1 pour. La ajoration du êe tere avec la fonction-test ( ǫ +1 ) ǫ / est plus tecnique, et fait apparaître la contrainte r > d 2 pour ajorer ǫ +1 1,Ω. Lorsque F n est pas constante, on utilise aussi que, pour β > arbitraire : A 1 = ({F(Φ ) F(Φ )} Φ +1, ǫ+1 ǫ ) 1 β F (Φ ) Φ F (Φ ) Φ 2 Φ +1 2,,Ω + 1 β F(Φ ) F(Φ ) 2 Φ +1 2,,Ω + β ǫ +1 ǫ 2, dont le preier tere peut être ajoré par (1/β) ǫ 2 Φ +1 2 pour <,,Ω, en utilisant l ypotèse de récurrence sur Φ. Les teres faisant apparaître les bornes les plus restrictives sur r ont la êe fore, A 2 = 1 ( ) F(Φ +1 ) F(Φ ) 2 ǫ +1, A 2 = 1 ( 1 + αφ +1 ) αφ e, où e = u πs u(, t +1), avec π S un opérateur de projection de H1 (Ω) sur V, et iposent de donner une ajoration en o() de Φ +1 Φ 2,,Ω. 4. Conclusion L algorite présenté ici a peris dans [1] de réaliser les preières siulations nuériques d écouleents dits d écange pour de forts rapports de densité entre des fluides iscibles. Ces écouleents consitent à ettre en présence dans un canal deux fluides de densité différente, initialeent séparés par une paroi verticale. Lorsqu on supprie celle-ci, deux courants de fluides dense et léger se propagent respectiveent aux parois inférieure et supérieure du canal, et atteignent des vitesses constantes, respectiveent U d et U l. La Fig 1 copare observations expérientales et résultats nuériques pour µ(ρ) et F(Φ) prises constantes, et indique que le systèe de Kazikov-Sagulov est approprié pour odéliser ce type d écouleents et que l algorite proposé ici peret d en approcer la solution. 5

6 2. 1. U d gd U l gd α 1..5 α 1 Fig. 1. Vitesses U d et U l des fronts dense et léger respectiveent selon le paraètre de contraste de densité α = (ρ d ρ l )/(ρ d + ρ l ). D est la dei-auteur du canal, g l accélération de la gravité., observations expérientales,, siulations nuériques. Reercieents Les auteurs souaitent reercier très viveent Didier Bresc, avec qui de nobreuses discussions ont été déterinantes pour ce travail. Références [1] J. Étienne, E. J. Hopfinger, and P. Saraito. Nuerical siulation of ig density ratio lock-excange flows. Pysics of Fluids, 17(3), 25. [2] K. R. Rajagopal and L. Tao. Mecanics of Mixtures, volue 35 of Series on advances in ateatics for applied sciences. World scientific publising Co., Inc., River Edge, NJ, USA, [3] D. D. Josep and Y. Y. Renardy. Fundaentals of two-fluid dynaics. Part II : Lubricated Transport, Drops and Miscible Liquids. Interdisciplinary Applied Mateatics. Springer Verlag, New-York, etc, [4] S. N. Antonsev, A. V. Kazikov, and V. N. Monakov. Boundary value probles in ecanics of nonoogeneous fluids. Nort-Holland, Asterda, 199. [5] E. Süli. Convergence and nonlinear stability of te Lagrange-Galerkin etod for te Navier-Stokes equation. Nuer. Mat., 53 : , [6] A. Majda. Copressible fluid flow and systes of conservation laws in several space diensions, volue 53. Springer- Verlag, [7] P. Ebid. Well-posedness of te nonlinear equations for zero ac nuber cobustion. Co. Partial Diff. Eqs., 12 : , [8] P.-L. Lions. Mateatical topics in fluid ecanics. Lecture series in Mateatics and its applications. Oxford Science, 1996, [9] T. Alazard. Low Mac nuber liit of te full Navier Stokes equations. subitted, 25. [1] A. Kazikov and S. Sagulov. Te correctness of boundary value probles in a diffusion proble of an oogeneous fluid. Sov. Pys. Dokl., 22 : , [11] D. Bresc, E. H. Essoufi, and M. Sy. De nouveaux systèes de type Kazikov Sagulov : odèles de propagation de polluants et de cobustion à faible nobre de Mac. C. R. Acad. Sci. Paris, Ser. I, 335 : , 22. [12] F. Brezzi and M. Fortin. Mixed and ybrid finite eleents etods. Springer-Verlag, New-York, [13] J. Étienne. Siulation nuérique d écouleents gravitaires à fortes différences de densité. Application aux avalances. PD tesis, INP Grenoble, Septeber 24. [14] J. Étienne and P. Saraito. A priori error estiates of te Lagrange Galerkin etod for Kazikov Sagulov type systes. in preparation. 6

Arrondissage des résultats de mesure. Nombre de chiffres significatifs

Arrondissage des résultats de mesure. Nombre de chiffres significatifs BUREAU NATIONAL DE MÉTROLOGIE COMMISSARIAT À L'ÉNERGIE ATOMIQUE LABORATOIRE NATIONAL HENRI BECQUEREL Note technique LNHB/04-13 Arrondissage des résultats de esure Nobre de chiffres significatifs M.M. Bé,

Plus en détail

Abstract. Key-words: The flowshop problem, Heuristics, Job scheduling, Total flowtime.

Abstract. Key-words: The flowshop problem, Heuristics, Job scheduling, Total flowtime. Abstract Since the flowshop scheduling proble has found to be an NP-coplete proble, the developent of heuristic algoriths that give better solutions becoe necessary. In this paper we discuss how to resolve

Plus en détail

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération

Mécanique : Cinématique du point. Chapitre 1 : Position. Vitesse. Accélération 2 e B et C 1 Position. Vitesse. Accélération 1 Mécanique : Cinéatique du point La écanique est le doaine de tout ce qui produit ou transet un ouveent, une force, une déforation : achines, oteurs, véhicules,

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.alternativesjournal.ca/people-and-profiles/web-exclusive-ela-alumni-make-splash

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.alternativesjournal.ca/people-and-profiles/web-exclusive-ela-alumni-make-splash Une personne de 60 kg est à gauche d un canoë de 5 de long et ayant une asse de 90 kg. Il se déplace ensuite pour aller à droite du canoë. Dans les deux cas, il est à 60 c de l extréité du canoë. De cobien

Plus en détail

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope?

OBJECTIFS. I. A quoi sert un oscilloscope? OBJECTIFS Oscilloscope et générateur basse fréquence (G.B.F.) Siuler le fonctionneent et les réglages d'un oscilloscope Utiliser l oscilloscope pour esurer des tensions continues et alternatives Utiliser

Plus en détail

Simulation du transport de matière par diffusion surfacique à l aide d une approche Level-Set

Simulation du transport de matière par diffusion surfacique à l aide d une approche Level-Set Simulation du transport de matière par diffusion surfacique à l aide d une approce Level-Set J. Brucon 1, D. Pino-Munoz 1, S. Drapier 1, F. Valdivieso 2 Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne

Plus en détail

0 h(s)ds et h [t = 1 [t, [ h, t IR +. Φ L 2 (IR + ) Φ sur U par

0 h(s)ds et h [t = 1 [t, [ h, t IR +. Φ L 2 (IR + ) Φ sur U par Probabilités) Calculus on Fock space and a non-adapted quantum Itô formula Nicolas Privault Abstract - The aim of this note is to introduce a calculus on Fock space with its probabilistic interpretations,

Plus en détail

Compte-rendu technique complet et détaillé des cookies

Compte-rendu technique complet et détaillé des cookies Copte-rendu technique coplet et détaillé des cookies Site Web audité : Date de l audit : 01 Aug 2015 http://www.sd-france.co/ Ce docuent est fourni pour accopagner la gestion du consenteent de MSD France

Plus en détail

EXERCICE II : LE TELEPHONE "POT DE YAOURT" (5 points)

EXERCICE II : LE TELEPHONE POT DE YAOURT (5 points) USA 2005 EXERCICE II : LE TELEPHONE "POT DE YAOURT" (5 points) A l'ère du téléphone portable, il est encore possible de couniquer avec un systèe bien plus archaïque L'onde sonore produite par le preier

Plus en détail

Équations générales des milieux continus

Équations générales des milieux continus Équations générales des ilieux continus Jean Garrigues 1 ai 212 ii Avant-propos L objectif de ce cours est d établir les équations générales régissant tous les ilieux continus, qu ils soient solides ou

Plus en détail

Les bases de données. Historique

Les bases de données. Historique 1 Les bases de données Aujourd hui indispensables dans tous les systèes de gestion de l inforation, les bases de données sont une évolution logique de l augentation de la deande de stockage de données.

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

2.1 Comment fonctionne un site?

2.1 Comment fonctionne un site? Coent fonctionne un site? Dans ce chapitre, nous allons étudier la liste des logiciels nécessaires à la création d un site ainsi que les principes de base indispensables à son bon fonctionneent. 2.1 Coent

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

I. Programmation I. 1 Ecrire un programme en Scilab traduisant l organigramme montré ci-après (on pourra utiliser les annexes):

I. Programmation I. 1 Ecrire un programme en Scilab traduisant l organigramme montré ci-après (on pourra utiliser les annexes): Master Chimie Fondamentale et Appliquée : spécialité «Ingénierie Chimique» Examen «Programmation, Simulation des procédés» avril 2008a Nom : Prénom : groupe TD : I. Programmation I. 1 Ecrire un programme

Plus en détail

Démonstration de la conjecture de Dumont

Démonstration de la conjecture de Dumont C. R. Acad. Sci. Paris, Ser. I 1 (005) 71 718 Théorie des nombres/combinatoire Démonstration de la conjecture de Dumont Bodo Lass http://france.elsevier.com/direct/crass1/ Institut Camille Jordan, UMR

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications

Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications Optimisation non linéaire Irène Charon, Olivier Hudry École nationale supérieure des télécommunications A. Optimisation sans contrainte.... Généralités.... Condition nécessaire et condition suffisante

Plus en détail

Compte rendu des TP matlab

Compte rendu des TP matlab Compte rendu des TP matlab Krell Stella, Minjeaud Sebastian 18 décembre 006 1 TP1, Discrétisation de problèmes elliptiques linéaires 1d Soient > 0, a R, b 0, c, d R et f C([0, 1], R). On cerce à approcer

Plus en détail

Continuité en un point

Continuité en un point DOCUMENT 4 Continuité en un point En général, D f désigne l ensemble de définition de la fonction f et on supposera toujours que cet ensemble est inclus dans R. Toutes les fonctions considérées sont à

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal

Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1 re B et C 5 Oscillations d'un pendule élastique horizontal 40 Chapitre 5: Oscillations d un pendule élastique horizontal 1. Définitions a) Oscillateur écanique * Un systèe écanique qui effectue un ouveent

Plus en détail

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau

Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics. Formation à la CFD, Ph Parnaudeau Formation à la C F D Computational Fluid Dynamics Formation à la CFD, Ph Parnaudeau 1 Qu est-ce que la CFD? La simulation numérique d un écoulement fluide Considérer à présent comme une alternative «raisonnable»

Plus en détail

L étalonnage par traceur Compton, une nouvelle méthode de mesure primaire d activité en scintillation liquide

L étalonnage par traceur Compton, une nouvelle méthode de mesure primaire d activité en scintillation liquide PH. CASSEE L étalonnage par traceur Copton, une nouvelle éthode de esure priaire d activité en scintillation liquide he Copton source efficiency tracing ethod, a new standardization ethod in liquid scintillation

Plus en détail

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY

T.P. FLUENT. Cours Mécanique des Fluides. 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY T.P. FLUENT Cours Mécanique des Fluides 24 février 2006 NAZIH MARZOUQY 2 Table des matières 1 Choc stationnaire dans un tube à choc 7 1.1 Introduction....................................... 7 1.2 Description.......................................

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

Post-processing of multimodel hydrological forecasts for the Baskatong catchment

Post-processing of multimodel hydrological forecasts for the Baskatong catchment + Post-processing of multimodel hydrological forecasts for the Baskatong catchment Fabian Tito Arandia Martinez Marie-Amélie Boucher Jocelyn Gaudet Maria-Helena Ramos + Context n Master degree subject:

Plus en détail

Simulation numérique de la réponse d un pieu en cours de battage

Simulation numérique de la réponse d un pieu en cours de battage Siulation nuérique e la réponse un pieu en cours e battage Philippe LEPERT Ingenieur Division Géotechnique et Mécanique es Chaussées Laboratoire Central es Ponts et Chaussées Daniel MEIGNEN Technicien

Plus en détail

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178 Thèse no. 7178 PROBLEMES D'OPTIMISATION DANS LES SYSTEMES DE CHAUFFAGE A DISTANCE présentée à l'ecole POLYTECHNIQUE FEDERALE DE ZURICH pour l'obtention du titre de Docteur es sciences naturelles par Alain

Plus en détail

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer

Exercices - Fonctions de plusieurs variables : corrigé. Pour commencer Pour commencer Exercice 1 - Ensembles de définition - Première année - 1. Le logarithme est défini si x + y > 0. On trouve donc le demi-plan supérieur délimité par la droite d équation x + y = 0.. 1 xy

Plus en détail

Autour des nombres et des polynômes de Bernoulli

Autour des nombres et des polynômes de Bernoulli Autour des nobres et des polynôes de Bernoulli Gaëtan Bisson d après un cours de Don Zagier Résué En athéatiques, les nobres de Bernoulli ont d abord été étudiés en cherchant à calculer les soes du type

Plus en détail

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels

Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercices Corrigés Premières notions sur les espaces vectoriels Exercice 1 On considére le sous-espace vectoriel F de R formé des solutions du système suivant : x1 x 2 x 3 + 2x = 0 E 1 x 1 + 2x 2 + x 3

Plus en détail

Equations aux Dérivées Partielles

Equations aux Dérivées Partielles Equations aux Dérivées Partielles Tony Lelièvre 29-2 Après avoir considéré dans le capitre précédent des équations d évolution pour des fonctions ne dépendant que du paramètre temps, nous nous intéressons

Plus en détail

Séminaire TEST. 1 Présentation du sujet. October 18th, 2013

Séminaire TEST. 1 Présentation du sujet. October 18th, 2013 Séminaire ES Andrés SÁNCHEZ PÉREZ October 8th, 03 Présentation du sujet Le problème de régression non-paramétrique se pose de la façon suivante : Supposons que l on dispose de n couples indépendantes de

Plus en détail

3 Approximation de solutions d équations

3 Approximation de solutions d équations 3 Approximation de solutions d équations Une équation scalaire a la forme générale f(x) =0où f est une fonction de IR dans IR. Un système de n équations à n inconnues peut aussi se mettre sous une telle

Plus en détail

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2

Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition. Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 10 11 m 3 kg 1 s 2 Introduction Page xxi (milieu de page) G = 6, 672 59 1 11 m 3 kg 1 s 2 Erratum de MÉCANIQUE, 6ème édition Page xxv (dernier tiers de page) le terme de Coriolis est supérieur à 1% du poids) Chapitre 1 Page

Plus en détail

Principe de symétrisation pour la construction d un test adaptatif

Principe de symétrisation pour la construction d un test adaptatif Principe de symétrisation pour la construction d un test adaptatif Cécile Durot 1 & Yves Rozenholc 2 1 UFR SEGMI, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, France, cecile.durot@gmail.com 2 Université

Plus en détail

CONTRÔLE ET ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES. par. Jean-Pierre Puel

CONTRÔLE ET ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES. par. Jean-Pierre Puel CONTRÔLE ET ÉQUATIONS AUX DÉRIVÉES PARTIELLES par Jean-Pierre Puel 1. Introduction Pourquoi équations aux dérivées partielles et pourquoi contrôle? Les équations aux dérivées partielles, associées à certaines

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité

Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité École Doctorale de Grenoble Master 2 Recherche Systèes et Logiciel Disponibilité des s Tolérance aux fautes-2 Serveurs à haute disponibilité Sacha Krakowiak Université Joseph Fourier Projet Sardes (INRIA

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 4 - JANVIER 2015

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 4 - JANVIER 2015 DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO - JANVIER 2015 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE LEADER MONDIAL DU SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE ET DE LA SÉCURITÉ D'INTERNET, VERISIGN

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

Modélisation géostatistique des débits le long des cours d eau.

Modélisation géostatistique des débits le long des cours d eau. Modélisation géostatistique des débits le long des cours d eau. C. Bernard-Michel (actuellement à ) & C. de Fouquet MISTIS, INRIA Rhône-Alpes. 655 avenue de l Europe, 38334 SAINT ISMIER Cedex. Ecole des

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs

Plus en détail

Estimations de convexité pour des équations elliptiques nonlinéaires

Estimations de convexité pour des équations elliptiques nonlinéaires Estimations de convexité pour des équations elliptiques nonlinéaires et application à des problèmes de frontière libre Jean DOLBEAULT a, Régis MONNEAU b a Ceremade (UMR CNRS no. 7534), Université Paris

Plus en détail

Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions.

Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions. Problèmes mathématiques de la mécanique/mathematical problems in Mechanics Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions. Cristinel Mardare Laboratoire

Plus en détail

Adaptation de maillages non structurés pour des problèmes instationnaires

Adaptation de maillages non structurés pour des problèmes instationnaires C. R. Acad. Sci. Paris, Ser. I 335 (2002) 773 778 Analyse numérique/numerical Analysis Adaptation de maillages non structurés pour des problèmes instationnaires Frédéric Alauzet a,pascalj.frey a, Bijan

Plus en détail

UML : Unified Modeling Language

UML : Unified Modeling Language UML : Unified Modeling Language Recommended: UML distilled A brief guide to the standard Object Modeling Language Addison Wesley based on Frank Maurer lecture, Univ. of Calgary in french : uml.free.fr/index.html

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Résolution d équations non linéaires

Résolution d équations non linéaires Analyse Numérique Résolution d équations non linéaires Said EL HAJJI et Touria GHEMIRES Université Mohammed V - Agdal. Faculté des Sciences Département de Mathématiques. Laboratoire de Mathématiques, Informatique

Plus en détail

Modèle de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes

Modèle de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes Zohra Guessoum 1 & Farida Hamrani 2 1 Lab. MSTD, Faculté de mathématique, USTHB, BP n 32, El Alia, Alger, Algérie,zguessoum@usthb.dz

Plus en détail

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU

$SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU $SSOLFDWLRQGXNULJHDJHSRXUOD FDOLEUDWLRQPRWHXU Fabien FIGUERES fabien.figueres@mpsa.com 0RWVFOpV : Krigeage, plans d expériences space-filling, points de validations, calibration moteur. 5pVXPp Dans le

Plus en détail

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

F-7a-v3 1 / 5. 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-7a-v3 1 / 5 7. Bourses de mobilité / Mobility Fellowships Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français Family name of participant

Plus en détail

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00

Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 Instructions pour mettre à jour un HFFv2 v1.x.yy v2.0.00 HFFv2 1. OBJET L accroissement de la taille de code sur la version 2.0.00 a nécessité une évolution du mapping de la flash. La conséquence de ce

Plus en détail

THESE. Applications des algorithmes d'auto-organisation à la classification et à la prévision

THESE. Applications des algorithmes d'auto-organisation à la classification et à la prévision UNIVERSITE PARIS I PANTHEON SORBONNE U.F.R. DE MATHEMATIQUES et INFORMATIQUE Année 999 THESE Pour obtenir le rade de DOCTEUR DE L'UNIVERSITE PARIS I Discipline : Mathéatiques Présentée et soutenue publiqueent

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Sur l'écoulement turbulent au voisinage d'un filet de pêche. On the turbulent flow around a fishing net

Sur l'écoulement turbulent au voisinage d'un filet de pêche. On the turbulent flow around a fishing net Comptes Rendus Mathematique Vol. 344, Issue 2, 15 January 2007, Pages 141-145 http://dx.doi.org/10.1016/j.crma.2006.11.005 2006 Académie des sciences Published by Elsevier SAS Archimer, archive institutionnelle

Plus en détail

Licence à distance Chapitre V : Equations différentielles. Méthodes numériques à un pas.

Licence à distance Chapitre V : Equations différentielles. Méthodes numériques à un pas. Licence à distance Chapitre V : Equations différentielles. Méthodes numériques à un pas. M. Granger Table des matières 1 Rappels sur le cours d équations différentielles 2 1.1 Généralités..........................................

Plus en détail

Folio Case User s Guide

Folio Case User s Guide Fujitsu America, Inc. Folio Case User s Guide I N S T R U C T I O N S This Folio Case is a stylish, lightweight case for protecting your Tablet PC. Elastic Strap Pen Holder Card Holders/ Easel Stops Figure

Plus en détail

Chp. 4. Minimisation d une fonction d une variable

Chp. 4. Minimisation d une fonction d une variable Chp. 4. Minimisation d une fonction d une variable Avertissement! Dans tout ce chapître, I désigne un intervalle de IR. 4.1 Fonctions convexes d une variable Définition 9 Une fonction ϕ, partout définie

Plus en détail

NON-LINEARITE ET RESEAUX NEURONAUX

NON-LINEARITE ET RESEAUX NEURONAUX NON-LINEARITE ET RESEAUX NEURONAUX Vêlayoudom MARIMOUTOU Laboratoire d Analyse et de Recherche Economiques Université de Bordeaux IV Avenue. Leon Duguit, 33608 PESSAC, France tel. 05 56 84 85 77 e-mail

Plus en détail

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI

Initiation à la Mécanique des Fluides. Mr. Zoubir HAMIDI Initiation à la Mécanique des Fluides Mr. Zoubir HAMIDI Chapitre I : Introduction à la mécanique des fluides 1 Introduction La mécanique des fluides(mdf) a pour objet l étude du comportement des fluides

Plus en détail

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET

MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET MEMORANDUM POUR UNE DEMANDE DE BOURSE DE RECHERCHE DOCTORALE DE LA FONDATION MARTINE AUBLET ATTENTION : Tout formulaire de candidature qui présentera des erreurs ou anomalies dans le remplissage des champs

Plus en détail

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE

MASSE, VOLUME ET QUANTITE DE MATIERE MASSE, OLUME ET QUANTITE DE MATIERE Exercices du Livre Microega Hatier (004 Correction L acide sulfurique 1. Calculons la asse olaire de l acide sulfurique : M(H SO 4 xm(h + M(S + 4xM(O M(H SO 4 x1,00

Plus en détail

Finance, Navier-Stokes, et la calibration

Finance, Navier-Stokes, et la calibration Finance, Navier-Stokes, et la calibration non linéarités en finance 1 1 www.crimere.com/blog Avril 2013 Lignes directrices Non-linéarités en Finance 1 Non-linéarités en Finance Les équations de Fokker-Planck

Plus en détail

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs.

Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. Modélisation 3D par le modèle de turbulence k-ε standard de la position de la tête sur la force de résistance rencontrée par les nageurs. H. ZAÏDI a, S. FOHANNO a, R. TAÏAR b, G. POLIDORI a a Laboratoire

Plus en détail

Résolution de systèmes linéaires par des méthodes directes

Résolution de systèmes linéaires par des méthodes directes Résolution de systèmes linéaires par des méthodes directes J. Erhel Janvier 2014 1 Inverse d une matrice carrée et systèmes linéaires Ce paragraphe a pour objet les matrices carrées et les systèmes linéaires.

Plus en détail

Analyse de la dynamique d un lit fluidisé gaz-solide en interaction acoustique avec son système de ventilation : comparaison théorie/expérience.

Analyse de la dynamique d un lit fluidisé gaz-solide en interaction acoustique avec son système de ventilation : comparaison théorie/expérience. Analyse de la dynamique d un lit fluidisé gaz-solide en interaction acoustique avec son système de ventilation : comparaison théorie/expérience. F.BONNIOL, C. SIERRA, R. OCCELLI AND L. TADRIST Laboratoire

Plus en détail

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM

SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM SCHOLARSHIP ANSTO FRENCH EMBASSY (SAFE) PROGRAM 2015-2 APPLICATION FORM APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE Note: If there is insufficient space to answer a question, please attach additional

Plus en détail

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques

Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Chapitre 1 Régime transitoire dans les systèmes physiques Savoir-faire théoriques (T) : Écrire l équation différentielle associée à un système physique ; Faire apparaître la constante de temps ; Tracer

Plus en détail

I>~I.J 4j1.bJ1UlJ ~..;W:i 1U

I>~I.J 4j1.bJ1UlJ ~..;W:i 1U ~I ~~I ~ ~WI~I ~WI ~~'~.M ~ o~wj' js'~' ~ ~JA1ol..;l.:w I>~I.J 4j1.bJ1UlJ ~..;W:i 1U Exercice 1: Le modele TCP/IP est traditionnellement considere comme une pile de 5 couches. Pour chaque couche, expliquer

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement

Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Session 3 Big Data and IT in Transport: Applications, Implications, Limitations Jacques Ehrlich/IFSTTAR h/ifsttar

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 août 2015 Enoncés 1 Proailités sur un univers fini Evènements et langage ensemliste A quelle condition sur (a,, c, d) ]0, 1[ 4 existe-t-il une proailité P sur

Plus en détail

0,3YDQGLWVVHFXULW\ FKDOOHQJHV 0$,1²0RELOLW\IRU$OO,31HWZRUNV²0RELOH,3 (XUHVFRP:RUNVKRS %HUOLQ$SULO

0,3YDQGLWVVHFXULW\ FKDOOHQJHV 0$,1²0RELOLW\IRU$OO,31HWZRUNV²0RELOH,3 (XUHVFRP:RUNVKRS %HUOLQ$SULO 0,3YDQGLWVVHFXULW\ FKDOOHQJHV 0$,1²0RELOLW\IRU$OO,31HWZRUNV²0RELOH,3 (XUHVFRP:RUNVKRS %HUOLQ$SULO COMBES Jean-Michel CHARLES Olivier jeanmichel.combes@francetelecom.com olivier.charles@francetelecom.com

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Correction de l examen de la première session

Correction de l examen de la première session de l examen de la première session Julian Tugaut, Franck Licini, Didier Vincent Si vous trouvez des erreurs de Français ou de mathématiques ou bien si vous avez des questions et/ou des suggestions, envoyez-moi

Plus en détail

L indice des prix à la consommation

L indice des prix à la consommation L indice des prix à la consoation Base 2004 Direction générale Statistique et Inforation éconoique 2007 L indice des prix à la consoation Base 2004 = 100 La Direction générale Statistique et Inforation

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

INSERTION TECHNIQUES FOR JOB SHOP SCHEDULING

INSERTION TECHNIQUES FOR JOB SHOP SCHEDULING INSERTION TECHNIQUES FOR JOB SHOP SCHEDULING ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE POUR L'OBTENTION DU GRADE DE DOCTEUR ES SCIENCES PAR Tamas KIS Informaticien mathématicien diplômé de l'université

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form

8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form F-8a-v1 1 / 7 8. Cours virtuel Enjeux nordiques / Online Class Northern Issues Formulaire de demande de bourse / Fellowship Application Form Nom de famille du candidat Langue de correspondance Français

Plus en détail

Méthodes numériques et éléments de programmation

Méthodes numériques et éléments de programmation Travaux Pratiques du cours Méthodes numériques et éléments de programmation Guy Munhoven Année académique 2014-2015 Version 1.0.2 (16/09/2012) Chapitre 1 Calcul des intérêts d un prêt. Tableau d amortissement.

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

Visualizing Start-up Firm Trajectories on Kohonen Maps

Visualizing Start-up Firm Trajectories on Kohonen Maps Visualizing Start-up Firm Trajectories on Kohonen Maps D. François 1, M. Biga Diambeidou 2, B. Gailly 2, V. Wertz 1, M. Verleysen 3 Université catholique de Louvain 1 Machine Learning Group CESAME, av.

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Probabilités sur un univers fini

Probabilités sur un univers fini [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 7 août 204 Enoncés Probabilités sur un univers fini Evènements et langage ensembliste A quelle condition sur (a, b, c, d) ]0, [ 4 existe-t-il une probabilité P sur

Plus en détail

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES.

CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE. EQUATIONS DIFFERENTIELLES. CHAPITRE V SYSTEMES DIFFERENTIELS LINEAIRES A COEFFICIENTS CONSTANTS DU PREMIER ORDRE EQUATIONS DIFFERENTIELLES Le but de ce chapitre est la résolution des deux types de systèmes différentiels linéaires

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Master Développement Durable et Organisations Master s degree in Sustainable Development and Organizations Dossier de candidature Application Form

Master Développement Durable et Organisations Master s degree in Sustainable Development and Organizations Dossier de candidature Application Form Master Développement Durable et Organisations Master s degree in Sustainable Development and Organizations Dossier de candidature Application Form M / Mr Mme / Mrs Nom Last name... Nom de jeune fille Birth

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0

86 rue Julie, Ormstown, Quebec J0S 1K0 Tel : (450) 829-4200 Fax : (450) 829-4204 Email : info@rout-am.com Contacts: Jean Côté jean@rout-am.com Jocelyn Côté jocelyn@rout-am.com Dispatch info@rout-am.com Phone: (450) 829-4200 Fax: (450) 829-4204

Plus en détail

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema.

Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. Chapitre 5 Dérivées d ordres supérieurs. Application à l étude d extrema. On s intéresse dans ce chapitre aux dérivées d ordre ou plus d une fonction de plusieurs variables. Comme pour une fonction d une

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail