Ali Lounici et al. Université d Alger Médecine Interne, Hôpital Salim Zmirli

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ali Lounici et al. Université d Alger Médecine Interne, Hôpital Salim Zmirli"

Transcription

1 Importance du diagnostic du syndrome métabolique avant la survenue du diabète Ali Lounici et al. Université d Alger Médecine Interne, Hôpital Salim Zmirli

2 Le diabète de type 2 Une maladie évolutive, liée à une diminution progressive de l insulinosécrétion La Phase III du diabète de type 2 est caractérisée par 75% de la perte fonctionnelle des cellules Bêta T2 Phase I T2 Phase II Années depuis le diagnostic T2 Phase III LEBOVITZ HE. Insulin secretagogues : old and new. Diabetes Reviews 1999 ; 7 : (Adapté de l UKPDS 16).

3 Schema of five stages of progression of diabetes. Loss of GSIS in stage 2: the glucotoxicity hypothesis. intact acute glucose-stimulated insulin secretion (GSIS). Gordon C. Weir and Susan Bonner-Weir Five Stages of Evolving -Cell Dysfunction During Progression to Diabetes DIABETES, VOL. 53, SUPPLEMENT 3, DECEMBER 2004

4 Introduction: Phase préclinique = IR Phase «préclinique» DT2 = Anomalies qualitatives et quantitatives sécrétion insulinique = IR. (Lien IR et DT2 établi) [R.Taylor. I.R. and T2D. DIABETES, VOL. 61, APRIL 2012] Ens. anom clinico-biologiques = regroupées en syndrome. Multiplicité des noms et des définitions: Syndrome X, syndrome plurimétabolique, syndrome d IR, syndrome métabolique,.. complexité de cette pathologie. Certains éléments sont communs à toutes les définitions: obésité centrale, HTA, dyslipidémie et la dysglycémie qui sont des facteurs de risque clairement établis.

5 Introduction: Approche globale Dépister le diabète peut être combiné pour détecter d'autres pathologies, tel que l obésité, l hypertension et la dyslipidémie plus d'avantages et un coût plus bas. Modèle pratique identification du Syndrome métabolique +++ par le dépistage DT2 ciblé (sujet à risque) SM importante cible pour la prévention du DT2 et des événements cardio-vasculaires.

6 Objectifs Identifier les sujets répondants aux critères du syndrome métabolique «selon la définition du NCEP- ATPIII» Evaluation à court terme des effets des mesures de prévention primaire du DT2

7 Patients et Méthodes

8 PATIENTS Recrutement patients = Unités de soins de base. Les patients sont recrutés essentiellement au niveau des unités primaires du secteur sanitaire de Zeralda. Comprenant 4 sous secteurs: ZERalda, Ain Benian, Cheraga, Staoueli Période [février juin 2006]

9 Critères d inclusion Patient âgé ans ayant au moins un des critères suivants : Proche parent diabétique de type 2 BMI > 25 Kg/m² Périmètre abdominal > 100 cm (H) et > 90 cm (F) HTA (Trt ou PAS >130 ou PAD > 85) Dyslipidémie Hyperglycémie transitoire (G, Mdcts, Chirurg.) Gros poids de naissance > 4 kg. Tabagisme actif Événements vasculaires majeurs chez les proches parents du 1er degré.

10 DEFINITION SM selon ATP III Tour de taille > 102 cm (H) > 88 cm (F) Pression artérielle 130/85 mm Hg ou Hypertendus sous Traitement Glycémie à jeun 1,10 g/l Triglycérides 1,50 g/l HDL Cholestérol: < 0,40 g/l chez l homme < 0,50 g/l chez la femme

11 Définition SM selon IDF [Lancet 2005 Sep;366: ] TOUR DE TAILLE (PREREQUIS) 94 cm (H) 80 cm (F) Plus 2 des critères suivants: Glycémie à jeun 1,00 g/l Pression artérielle 130/85 mm Hg ou Hypertendus sous Traitement Triglycérides 1,50 g/l HDL Cholestérol < 0,40 g/l chez l homme, < 0,50 g/l chez la femme

12 Interventions = MHD Sujets SM (ATP III), cible prévention primaire DT2. Chez ces patients on a proposé par écrit des mesures hygiéno-diététiques Interventions = exercice physique (marche quotidienne de 30 minutes) et une réduction calorique Évaluation des effets de ces mesures est réalisée tous les 6 mois Paramètre d évaluation = poids. Objectif = réduction de 5% du poids.

13 RESULTATS : SYNDROME METABOLIQUE

14 Caractéristiques des patients avec SM L évaluation de la fréquence du diagnostic du syndrome métabolique sur la présence des 5 critères, a été réalisée chez 843 patients (617 femmes et 226 hommes).

15 Fréquence SM Effectif % Femmes % Hommes 94 42% Ensemble %

16 ATP III / Nombre de Critères Nombre Effectif (n = 843) % % SM+ (n = 439) ,6% ,3% ,9% ,3% 63 % ,6% 31 % ,3% 6 %

17 ATP III / Nature du Critère Parametre Effectif % Obésité abdominale % Pression artérielle % HDL Cholestérol % Triglycérides % Glycémie %

18 Comparaison des deux définitions ATP III vs IDF (n = 843)

19 Fréquence SM selon IDF et ATPIII EFFECTIF % ATP III % IDF ,6%

20 ATP+ ou IDF+ ATP III GAJ 38% 1,10 g/l IDF 63% 1,00 g/l

21 Evaluation MHD chez SM (n = 55) L effet à 6 mois sur le poids des patients montre: Baisse moy. de 4% : 29 patients (52%) Aug. moy. de 3% : 19 patients (35%) 7 patients ont gardé un poids stable.

22 Discussion: Syndrome Métabolique

23 MULTIPLES DEFINITIONS SM ATP IDF AHA EGIR OMS AACE SIM TT BMI PA GAJ ] ] HGPO I ou IR TG HDL µalb Dg 3 TT+ 2 3 I + 2 IR + 2 Clin 3

24 EXPRESSION SM Majorité SM ont une obésité abdominale. Tissu adipeux secrète Acides Gras Libres et adipokines FR métaboliques prédisposant au DT2 et MCV. Manifestation SM chez obèses, implique aussi prédisposition pour l IR : génétique,et Mdcts. Certains pensent IR induit tous les éléments du SM. Rôle IR ds hyperglycémie est bien établi, [R.Taylor. I.R. and T2D. DIABETES, VOL. 61, APRIL 2012] Implication IR ds dyslipidémie et HTA est incertaine. Majorité patients avec SM sont IR.

25 MS Vs Framingham Risk Score for prediction of MS vs FRS: P CHD, stroke and T2 DM rediction D2M/ CHDS The FRS was a better predictor of CHD and stroke than MetS but was less predictive of DM2. Presence of MetS is a significant predictor of CVD and DM2 but is a stronger predictor of DM2 than of CHD. Although MetS does not predict CHD as well as the FRS, it serves well as a simple clinical tool for identifying high-risk subjects predisposed to CVD or DM2. [ Arch Intern Med 2005; 165: ]

26 Importance of Identifying the Overweight Patient Who Will Benefit the Most by Losing Weight Certains patients Surpoids et Obeses ne sont pas IR. Absence IR et ses manifestations risque réduit DT2, HTA, CHD bénéfice métabolique perte pondérale est minime. Importance de cibler patients en surpoids qui sont IR considérant Atcds fam; PA; Glycémie, TG, et HDL. Ce sont patients IR qui bénéficient le plus des efforts MHD pour réduire le poids. [Ann Intern Med. 2003;138: ]

27 CONCLUSION: INTERET SM AVANT DT2 Point critique réduction masse cellules Beta? SM (IR) le plus puissant prédicteur de devt DT2 [R.Taylor. Insulin Resistance and Type 2 Diabetes. DIABETES, VOL. 61, APRIL 2012] SM constitue une cible de choix pour la prevention primaire du DT2 Preuve efficacité des moyens non pharmacologiques (DPP,DPS, Da quing). Diabète installé Utilité SM? Pb ECV Prédiction des ECV Framingham, mieux encore UKPDS risk engine +++

28

Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2

Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2 Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2 A.SALAH MANSOUR, K.ABERKANE, S.DAHLIZ, H.MERABET, Z.LAKABI, S.OUERDANE 21ème Congrès National

Plus en détail

Profil de la glycémie et fréquence de la dysglycémie chez l adulte jeune dans une population algéroise

Profil de la glycémie et fréquence de la dysglycémie chez l adulte jeune dans une population algéroise Profil de la glycémie et fréquence de la dysglycémie chez l adulte jeune dans une population algéroise M.Azzouz (1) H.Baghous (1), A.Meftah (1), S.Aouiche (1), H.Hannachi (1), S.Mimouni (1), S.Teguiche

Plus en détail

Retentissement métabolique de l'obésité chez l enfant et l'adolescent

Retentissement métabolique de l'obésité chez l enfant et l'adolescent Retentissement métabolique de l'obésité chez l enfant et l'adolescent Jean-Claude Carel - Hôpital Robert-Debré Patrick Tounian - Hôpital Trousseau Gianpaolo De Filippo - Hôpital Bicêtre Retentissement

Plus en détail

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Les différents traitements et interventions sur le RCV Dr Marie Christine Iliou Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Traitements médicamenteux De l HTA Pour qui? C t? Du Diabète Comment?

Plus en détail

I. Définitions importantes (vu en cours le 5 mars)

I. Définitions importantes (vu en cours le 5 mars) I. Définitions importantes (vu en cours le 5 mars) II. Facteurs de risque biologiques des pathologies cardiométaboliques A) Sédentarité (début vu en cours le 5 mars jusqu à la Fig 11 - p 7) Fig 12 p 7

Plus en détail

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2 Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Introduction - La dyslipidémie est un prédicteur important du risque

Plus en détail

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A.

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Boudiba; Service de Diabétologie, CHU Mustapha - Alger Centre. Introduction:

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Laurence Kessler Service d endocrinologie, diabète et maladies métaboliques Hôpitaux universitaires Strasbourg Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG

Plus en détail

Le Liraglutide dans la vraie vie : Expérience Algérienne

Le Liraglutide dans la vraie vie : Expérience Algérienne Le Liraglutide dans la vraie vie : Expérience Algérienne M.SEMROUNI* S.ABROUK** Z.ARBOUCHE* R.MALEK*** *Service d Endocrinologie Diabétologie CHU Beni Messous Alger ** INSP Alger *** Service de Médecine

Plus en détail

INTRODUCTION. Le mode de vie moderne et alimentation ( rôle important) Les prévisions sont alarmantes (Lourd fardeau social et économique)

INTRODUCTION. Le mode de vie moderne et alimentation ( rôle important) Les prévisions sont alarmantes (Lourd fardeau social et économique) INTRODUCTION La prévalence du Diabète (D2) / Augmentation constante ( explosion épidémique mondiale ) Flambée des complications Les stratégies thérapeutiques actuelles (insuffisantes pour endiguer le fléau

Plus en détail

Diabète de Type 2 et Exercice physique

Diabète de Type 2 et Exercice physique Diabète de Type 2 et Exercice physique Exercice physique et diabète Quels effets? Quel(s) mécanisme(s) d action? Quel type: résistance ou endurance? Maintien des effets à long terme? En pratique Effets

Plus en détail

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS?

SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? SOUS QUEL TRAITEMENT ANTIHYPERTENSEUR SONT NOS PATIENTS DIABETIQUES DE TYPE 2 HYPERTENDUS? S. DEGHIMA, S. AOUICHE, K. MEZEGHRANI, H. DJORANE, H. F. GHERMOUL, N. ZENATI, N. ALOUI, R. HANNACHI, A.BOUDIBA.

Plus en détail

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves?

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Rémy Boussageon Département de Médecine Générale de Poitiers Conseil scientifique du CNGE Un Exemple Un homme de 50

Plus en détail

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Prévention cardiovasculaire Certificat complémentaire Rôle du médecin généraliste en matière de prévention individuelle et collective Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Les maladies

Plus en détail

Obésité abdominale : quel seuil de périmètre abdominal à considérer pour la population maghrébine?

Obésité abdominale : quel seuil de périmètre abdominal à considérer pour la population maghrébine? 6ème congrès Maghrébo-Français de médecine interne 19ème congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Oran 10,11 et 12 Mai 2013 Obésité abdominale : quel seuil de périmètre abdominal à considérer

Plus en détail

Pré-diabète et diabète de type 2 chez l enfant obèse: mythe ou réalité?

Pré-diabète et diabète de type 2 chez l enfant obèse: mythe ou réalité? Pré-diabète et diabète de type 2 chez l enfant obèse: mythe ou réalité? E. E L O W E E T T. B O U T H O R S D I V I S I O N D E N D O C R I N O L O G I E D I A B É T O L O G I E E T O B É S I T É P É D

Plus en détail

DÉPISTAGE DES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES CHEZ LES ADULTES EN

DÉPISTAGE DES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES CHEZ LES ADULTES EN DÉPISTAGE DES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES CHEZ LES ADULTES EN PRÉVENTION PRIMAIRE I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé. II. III. SOURCE Recommandations ANAES : «Modalités de

Plus en détail

Principes du dépistage ou du suivi en médecine L exemple de la prévention primaire du diabète de type 2 Dépister tôt pour mieux prévenir

Principes du dépistage ou du suivi en médecine L exemple de la prévention primaire du diabète de type 2 Dépister tôt pour mieux prévenir Principes du dépistage ou du suivi en médecine L exemple de la prévention primaire du diabète de type 2 Dépister tôt pour mieux prévenir Pr Paul Valensi Service d Endocrinologie Diabétologie Nutrition

Plus en détail

Sujets «métaboliquement obèses» de poids normal

Sujets «métaboliquement obèses» de poids normal Sujets «métaboliquement obèses» de poids normal Introduction L obésité, surtout dans sa forme abdominale, et le syndrome métabolique sont étroitement liés et prédisposent, tous les deux, aux MCV. De façon

Plus en détail

Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel.

Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel. 21 ème CONGRES NATIONAL Société Algérienne de Médecine Interne Tlemcen, 15-17 mai 2015 www.lrse-oran.com Prévalence du surpoids, de l obésité et de l hypertension artérielle en milieu professionnel. Y.

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

FORMES ANATOMO-CLINIQUES DU SYNDROME METABOLIQUE

FORMES ANATOMO-CLINIQUES DU SYNDROME METABOLIQUE FORMES ANATOMO-CLINIQUES DU SYNDROME METABOLIQUE Professeur O. Ziegler Nancy Montpellier 2007 PLACE de l OBESITE et de l INSULINO-RESISTANCE DANS LA PHYSIOPATHOLOGIE DU Sd METABOLIQUE Alimentation (calories-ags)

Plus en détail

LE SYNDROME METABOLIQUE.

LE SYNDROME METABOLIQUE. LE SYNDROME METABOLIQUE. (D après Mme le Dr. Tostivint. FMC \ AFU \ CFC \ 1-2/12/2011) PLAN Définition Risques cardio-vasculaires Implications dans la survenue et la récidive lithiasique Chez qui le chercher?

Plus en détail

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Dr Caroline Dourmap Prévention CV CHU Rennes Journée Régionale de Tabacologie 28 janvier 2016 Epidémiologie

Plus en détail

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires

Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Grands problèmes de santé en France: Les maladies cardio-vasculaires Marion ALBOUY-LLATY SF 1ère année 3 novembre 2009 1 Définitions Athérosclérose perte d'élasticité des artères due à la sclérose provoquée

Plus en détail

Plan. Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie. Prise en charge biologique. Conclusion. SMet???

Plan. Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie. Prise en charge biologique. Conclusion. SMet??? Rôle du Laboratoire dans la prise en charge du syndrome métabolique. Dr Jeanne NGOGANG FMSB/CHUY. Université de Yaoundé I République du Cameroun Plan Historique. Définition et prévalence. Causes et Physiopathologie.

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière modification le 31 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 juillet Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière modification le 31 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 juillet 2006 XENICAL 120 mg, gélule plaquettes thermoformées de 84 gélules Code CIP : 347 809-6 ROCHE orlistat liste I Date de l'amm initiale : 29/07/1998 dernière

Plus en détail

Epidemiologie du Syndrome Métabolique et du risque cardiovasculaire...

Epidemiologie du Syndrome Métabolique et du risque cardiovasculaire... Epidemiologie du Syndrome Métabolique et du risque cardiovasculaire... Jean Dallongeville Epidémiologie et Santé Publique Institut Pasteur de Lille INSERM U744 - LILLE Syndrome Métabolique une pathologie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE

PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE QUELLES NOUVEAUTES EN 2013? Dr Olivier DUBREUIL Hôpital st Luc St Joseph LYON Premières recommandations ESC en 2003 Secondes recommandations ESC en 2007 Mise

Plus en détail

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E.

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. Talbi ( HCA ) Introduction (1) Tous les ans, ~ 15 M de personnes dans le monde subissent

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS 2005 La prise en charge du patient hypertendu repose à la fois sur les valeurs de la pression artérielle et sur le niveau de risque cardiovasculaire

Plus en détail

L APPORT DU SCORE DE RSIQUE DIABETIQUE DANS L IDENTIFICATION DE LA DYSGLYCEMIE AU SEIN D UNE POPULATION ALGEROISE

L APPORT DU SCORE DE RSIQUE DIABETIQUE DANS L IDENTIFICATION DE LA DYSGLYCEMIE AU SEIN D UNE POPULATION ALGEROISE L APPORT DU SCORE DE RSIQUE DIABETIQUE DANS L IDENTIFICATION DE LA DYSGLYCEMIE AU SEIN D UNE POPULATION ALGEROISE M.Azzouz(1), M.K. Guerchani(2), L. yergui (3), R. Hannachi(1), s. teguiche(1), S.Aouiche

Plus en détail

Athérosclérose et risque cardiovasculaire

Athérosclérose et risque cardiovasculaire Athérosclérose et risque cardiovasculaire Dr Adel Rhouati 1Epidémiologie : Athérosclérose :Principale étiologie des maladies cardio-vasculaires (MCV) - ~ 90% des SCA - ~ 50% des AVC Maladies cardiovasculaires

Plus en détail

XVème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Avril 2011 Martinique

XVème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Avril 2011 Martinique XVème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane 27 29 Avril 2011 Martinique Diabésité: une nouvelle maladie? Dr Jean-Loup Daigre Médecine Interne-Diabétologie Saint Laurent

Plus en détail

Bichat, 12 décembre Pôle des Maladies de l Appareil Digestif Hôpital Beaujon Université Paris VII

Bichat, 12 décembre Pôle des Maladies de l Appareil Digestif Hôpital Beaujon Université Paris VII Stéatose métabolique Bichat, 12 décembre 2011 Tarik Asselah, MD, PhD Service d Hépatologie & INSERM CRB3 Service d Hépatologie & INSERM CRB3 Pôle des Maladies de l Appareil Digestif Hôpital Beaujon Université

Plus en détail

Programme régional de prévention des risques cardio-vasculaires. Je t aime mon cœur 13 janvier 2010

Programme régional de prévention des risques cardio-vasculaires. Je t aime mon cœur 13 janvier 2010 Programme régional de prévention des risques cardio-vasculaires Je t aime mon cœur 13 janvier 2010 POURQUOI Prévalence élevée des MCV en Lorraine et notamment en Moselle est Surmortalité en Lorraine de

Plus en détail

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Une femme qui veut améliorer son hygiène de vie... Alain Wajman Things we knew, things we did Things we have learnt, things we should do 2 Vidéo Françoise

Plus en détail

Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux

Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux Effets sur la pression artérielle rielle des traitements non-médicamenteux PF Plouin, ESH Hypertension Excellence Center, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Recommandations et options Les traitements

Plus en détail

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE

RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RISQUE CARDIOVASCULAIRE ET METABOLIQUE RAPPEL DEFINITIONS Hyperlipidémie g/l mmol/l Triglycérides < 2 < 2.2 Cholestérol Total

Plus en détail

Jacques BRINGER. Le concept de syndrome métabolique est-il utile à l'indication thérapeutique?

Jacques BRINGER. Le concept de syndrome métabolique est-il utile à l'indication thérapeutique? Jacques BRINGER Le concept de syndrome métabolique est-il utile à l'indication thérapeutique? - Savoir quand évoquer un syndrome métabolique - Savoir comment le confirmer - Savoir pourquoi le rechercher

Plus en détail

05/11/2014 LES CARACTERISTIQUES DE L OBESITE. Obésité et diabète de type 2

05/11/2014 LES CARACTERISTIQUES DE L OBESITE. Obésité et diabète de type 2 LES CARACTERISTIQUES DE L OBESITE Une mesure simple pour définir l obésité est l Indice de masse corporelle (IMC) ou Indice de Quételet. Obésité et diabète de type 2 IMC = Masse (kg) Taille² (m) S. Lemoine-Morel

Plus en détail

Antipsychotiques et troubles métaboliques Etude prospective dans l inter région Nord ouest

Antipsychotiques et troubles métaboliques Etude prospective dans l inter région Nord ouest Antipsychotiques et troubles métaboliques Etude prospective dans l inter région Nord ouest Contexte clinique et scientifique Troubles métaboliques et santé : schizophrénie au devant des préoccupations

Plus en détail

Qu est-ce qu un diabète de type 2?

Qu est-ce qu un diabète de type 2? Qu est-ce qu un diabète de type 2? 1 L OMS a révisé en 2006 les critères diagnostiques du diabète ; le diagnostic de diabète peut être porté dans trois circonstances : Si la glycémie à jeun est égale ou

Plus en détail

Syndrome MétaboliqueM

Syndrome MétaboliqueM Syndrome MétaboliqueM et risque cardiovasculaire Congrès s du Sommeil 2007 Nantes Dr Pierre-Henri Ducluzeau Diabétologie tologie-nutrition CHU-ANGERS Syndrome MétaboliqueM Définition s Syndrome X Syndrome

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE : PRISE EN CHARGE INITIALE DU

HYPERTENSION ARTERIELLE : PRISE EN CHARGE INITIALE DU HYPERTENSION ARTERIELLE : PRISE EN CHARGE INITIALE DU PATIENT HYPERTENDU ÂGÉ DE MOINS DE 65 ANS ET NON DIABÉTIQUE I. PROMOTEUR Agence Nationale d Accréditation et d Évaluation en Santé. II. SOURCE Recommandations

Plus en détail

De la chirurgie bariatrique. à la chirurgie du diabète. Jean pierre marmuse

De la chirurgie bariatrique. à la chirurgie du diabète. Jean pierre marmuse De la chirurgie bariatrique à la chirurgie du diabète Jean pierre marmuse Prévalence du diabète Prévalence mondiale 6 000 000 de nouveaux cas/an Prévalence en France = 4.6% - 3 000 000 diabétiques - Répartition

Plus en détail

Prévention des pathologies cardio-vasculaires. Jean-Louis Mégnien

Prévention des pathologies cardio-vasculaires. Jean-Louis Mégnien Prévention des pathologies cardio-vasculaires Jean-Louis Mégnien 29/01/2009 Épidémiologie Main risk factors for coronary heart disease Définitions 1923 : Kylin : HTA + hyperglycémie + goutte 1950

Plus en détail

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques Syndrome d apnées obstructives du sommeil et troubles métaboliques Romain KESSLER Service de pneumologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Déclaration de liens d intérêts J ai actuellement, ou j ai

Plus en détail

Programme d ETP «diabète gestationnel»

Programme d ETP «diabète gestationnel» Programme d ETP «diabète gestationnel» Marie Taupin, diététicienne Nadia Mrabet, professeur APA Charlotte Djakouré, diabétologue 8 av ri l 2014 Cas clinique 36 ans, BMI 26 ATCD DT2 mère G2P1 (PN 3,9 kg)

Plus en détail

Etude de l intérêt des mesures hygiéno-diététiques dans le traitement des neuropathies métaboliques : étude Neuro-Diet. Réunion PIDC 04/10/2012

Etude de l intérêt des mesures hygiéno-diététiques dans le traitement des neuropathies métaboliques : étude Neuro-Diet. Réunion PIDC 04/10/2012 Etude de l intérêt des mesures hygiéno-diététiques dans le traitement des neuropathies métaboliques : étude Neuro-Diet Réunion PIDC 04/10/2012 Investigateurs et participants Neurologie Alain Créange Philippe

Plus en détail

Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire

Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire Interactions Tissu adipeux et pathologie vasculaire M1 Pathologie Humaine International Module Pathologies Thrombotiques et Modèles animaux Bénédicte Gaborit Anne Dutour-Meyer Service de Diabétologie,

Plus en détail

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil

QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil QUELS OBJECTIFS GLYCÉMIQUES POUR QUELS PATIENTS DIABÉTIQUES? Dr Lobinet Emilie Service de diabétologie et Maladie Métabolique CHU Toulouse Rangueil GLYCÉMIE / HBA1C - Défini chez 507 patients DT1, DT2

Plus en détail

La Nutrition, le diabète dans la prévention des maladies cardio-vasculaires

La Nutrition, le diabète dans la prévention des maladies cardio-vasculaires La Nutrition, le diabète dans la prévention des maladies cardio-vasculaires Pr Yves Boirie Service de Nutrition Clinique CHU de Clermont-Ferrand CRNH Auvergne 22 octobre 2009 Taux de mortalité cardiovasculaire

Plus en détail

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA HTA (1) PAS >= 140 mmhg et/ou PAD >= 90 mmhg, au cabinet et confirmée, 2 mesures par consultation, au cours de 3 consultations en 3 à 6 mois (hors diabète ou insuffisance rénale, HTA si >= 130/80). HTA

Plus en détail

Le syndrome d apnée hypopnées du sommeil et comorbidités métaboliques : Caractéristiques morpho fonctionnelles et biologiques

Le syndrome d apnée hypopnées du sommeil et comorbidités métaboliques : Caractéristiques morpho fonctionnelles et biologiques Le syndrome d apnée hypopnées du sommeil et comorbidités métaboliques : Caractéristiques morpho fonctionnelles et biologiques M Bougrida, D.Draidi, B.Benzouid, W.Bouzekri, S.Malki, H.mehdioui Service de

Plus en détail

Syndrome métabolique : Le point de vue du cardiologue. François DELAHAYE

Syndrome métabolique : Le point de vue du cardiologue. François DELAHAYE Syndrome métabolique : Le point de vue du cardiologue François DELAHAYE Syndrome métabolique Ensemble d anomalies métaboliques et de facteurs de risque vasculaire Anomalies interconnectées: la présence

Plus en détail

Résultats statistiques 440 dossiers

Résultats statistiques 440 dossiers ifsi JOURNEE DES SENIORS 11 septembre 2007 Dépistage personnalisé des facteurs de risque cardiovasculaire Résultats statistiques 440 dossiers Y. PALLUEL, resp. rel. Inst.Pfizer AVERTISSEMENT Cette analyse

Plus en détail

Sensibilisation des médecins généralistes au Syndrome métabolique, en France, Royaume-Uni, Pologne, Canada et Singapour.

Sensibilisation des médecins généralistes au Syndrome métabolique, en France, Royaume-Uni, Pologne, Canada et Singapour. Sensibilisation des médecins généralistes au Syndrome métabolique, en, Royaume-Uni,, et February 2004-1 Fréquence de l évaluation des risques cardiovasculaires Q1 : dans votre pratique quotidienne, sur

Plus en détail

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose

Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose Professeur François SCHIELE Université de FRANCHE COMTE Service de Cardiologie 25000 BESANCON Module 9: 3 cas cliniques d athérosclérose L athérosclérose, les facteurs de risque, la prévention primaire

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans.

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans. CAS CLINIQUE 1 1) Mr Michel, 45 ans, magasinier, 86 kgs pour 1,76m, père de 2 enfants, vous consulte à la suite de la découverte d une glycosurie en médecine du travail. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu

Plus en détail

QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, Paris

QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, Paris QUELLES CONSÉQUENCES À LONG TERME DE NAITRE MACROSOME? Pr Delphine Mitanchez, Hôpital Armand Trousseau, 75012 Paris Cet intervenant : n a pas déclaré ses liens d intérêt Tous les orateurs ont reçu une

Plus en détail

Obésité abdominale et statut cardio-métabolique chez l Adulte

Obésité abdominale et statut cardio-métabolique chez l Adulte Université Abou Bekr Belkaïd de Tlemcen Faculté de Médecine Benaouda Benzerdjeb Obésité abdominale et statut cardio-métabolique chez l Adulte Enquête sur les facteurs de risque cardiovasculaires à Tlemcen

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Comprendre comment gérer sa santé avec un diabète de type 2 Octobre 2006 Votre médecin traitant vous a remis

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

Code D2080 Cycle / Bloc 1 / 2 Niveau CFC 6 Quadrimestre 1. Obligatoire Langue Français Crédits 5 Vol. horaire 69 Pondérations 5

Code D2080 Cycle / Bloc 1 / 2 Niveau CFC 6 Quadrimestre 1. Obligatoire Langue Français Crédits 5 Vol. horaire 69 Pondérations 5 Fiche UE - Année Académique 2017-2018 (Version définitive) Cursus de Bachelier en diététique Code D2080 Cycle / Bloc 1 / 2 Niveau CFC 6 Quadrimestre 1 Intitulé Obésité et Maladies Cardiovasculaires : Physiopathologie,

Plus en détail

APPORTS LIPIDIQUES INSUFFISANTS DANS LA POPULATION ÂGÉE: UN NOUVEAU FACTEUR DE RISQUE?

APPORTS LIPIDIQUES INSUFFISANTS DANS LA POPULATION ÂGÉE: UN NOUVEAU FACTEUR DE RISQUE? APPORTS LIPIDIQUES INSUFFISANTS DANS LA POPULATION ÂGÉE: UN NOUVEAU FACTEUR DE RISQUE? O. HENRY, C. VAYSSE, N. COMBE, C. LOPEZ, F. DRISS, I. FONSECA, N. SIMON, C. LE GUILLOU, S. MASSELIN-SILVIN, D. RIBAUD,

Plus en détail

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Dr C.-A. Reynard, Cardiologue FMH, Sion Mesure de la pression artérielle Position assise. au cabinet Après

Plus en détail

Le terme syndrome métabolique désigne

Le terme syndrome métabolique désigne Le syndrome métabolique existe-t-il? Does the metabolic syndrome exist? B. Charbonnel* * Clinique d endocrinologie, maladies métaboliques et nutrition, Hôtel-Dieu, Nantes. Le terme syndrome métabolique

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique Modalités de dépistage et diagnostic biologique des dyslipidémies en prévention primaire

Recommandations pour la pratique clinique Modalités de dépistage et diagnostic biologique des dyslipidémies en prévention primaire Recommandations pour la pratique clinique Modalités de dépistage et diagnostic biologique des dyslipidémies en prévention primaire Texte des recommandations INTRODUCTION 1. Thème des recommandations La

Plus en détail

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie

Conséquences métaboliques de l hormonothérapie. Dr Beuzeboc Institut Curie Conséquences métaboliques de l hormonothérapie Dr Beuzeboc Institut Curie Cancer de prostate. Effets secondaires de la déprivation androgénique (ADT) Ostéoporose Modification corporelle Conséquences de

Plus en détail

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 2009 BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 1 Programme éducatif canadien sur l hypertension Recommandations 2008 2 Qu est-ce que la pression artérielle? La pression artérielle est la force exercée

Plus en détail

Epidémiologie du diabète et des troubles visuels Quelle est l ampleur du problème?

Epidémiologie du diabète et des troubles visuels Quelle est l ampleur du problème? Samedi 15 octobre 2016 Prof Laurent Crenier Clinique de Diabétologie Service d Endocrinologie ULB - Hôpital Erasme (Bruxelles) Secrétaire Général Association Belge du Diabète Michael A. Brownlee Professeur

Plus en détail

DIABÈTE DE TYPE 2 : Dr Y.HADJALI (Mougins) Y.HADJALI

DIABÈTE DE TYPE 2 : Dr Y.HADJALI (Mougins) Y.HADJALI DIABÈTE DE TYPE 2 : ETUDES D INTENSIFICATION conséquences pratiques Dr (Mougins) J ai entendu dire que trop baisser la glycémie était dangereux chez le diabétique de type 2!!!!???? Contrôle g glycémique:

Plus en détail

1988 Reaven syndrome X HTA hypertriglycéridemie intolérance au glucose obésité abdominale insulinorésistance

1988 Reaven syndrome X HTA hypertriglycéridemie intolérance au glucose obésité abdominale insulinorésistance 1988 Reaven syndrome X HTA hypertriglycéridemie intolérance au glucose obésité abdominale insulinorésistance 1956 Vague obésité androïde lié a la mortalité CV et DS Étude de Framingham débuté en 1974 facteurs

Plus en détail

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques.

1.1. Définition du diabète. Des informations partagées pour gérer le diabète. Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques. Définition du diabète Conseils pour la prise en charge des patients diabétiques 1.1 FICHE soignants Définition «Le diabète sucré est une affection chronique due soit à une insuffisance génétique ou acquise

Plus en détail

Traitement des dyslipidémies : état des lieux des recommandations. Vincent Durlach CFPV 2015

Traitement des dyslipidémies : état des lieux des recommandations. Vincent Durlach CFPV 2015 Traitement des dyslipidémies : état des lieux des recommandations. Vincent Durlach CFPV 2015 Liens d intérêt Astra-Zeneca,Pfizer, Amgen, Shire, Lilly, Servier, MSD : consultance scientifique, groups d

Plus en détail

Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger

Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger 6 ème congrès national de la SAMEV Hilton : 23-25 Avril 2015 Prévalence de l artériopathie oblitérante des membres inférieurs chez une population consultant en médecine générale dans la wilaya d Alger

Plus en détail

71èmes Journées Scientifiques de l AFEF

71èmes Journées Scientifiques de l AFEF FibroTest plus le Score de Framingham : une combinaison qui améliore la prédiction des complications cardiovasculaires chez les patients diabétiques de type 2 ayant un syndrome métabolique Hugo Perazzo

Plus en détail

Diabète. populaaon diabéaque. Associées. Maladies CV AVC. Macro angiopathies. Micro angiopathies

Diabète. populaaon diabéaque. Associées. Maladies CV AVC. Macro angiopathies. Micro angiopathies populaaon diabéaque Tlemcen Algérie Maladies CV AVC Macro angiopathies Micro angiopathies Néphropathie RéAnopathie Associées Diabète Obésité HTA Tabagisme Hypercholestérolémie Sédentarité CaractérisAques

Plus en détail

Evaluation du risque cardiovasculaire chez l hypertendul. Ph.D. Service de NéphrologieN Cliniques Universitaires Saint Luc (UCL) Bruxelles, Belgique

Evaluation du risque cardiovasculaire chez l hypertendul. Ph.D. Service de NéphrologieN Cliniques Universitaires Saint Luc (UCL) Bruxelles, Belgique Evaluation du risque cardiovasculaire chez l hypertendul Alexandre Persu,, M.D.-Ph Ph.D. Service de NéphrologieN Cliniques Universitaires Saint Luc (UCL) Bruxelles, Belgique La majorité des patients hypertendus

Plus en détail

Pourquoi une prévention? Quelques notions d épidémiologie

Pourquoi une prévention? Quelques notions d épidémiologie Pourquoi une prévention? Quelques notions d épidémiologie Risque relatif de mortalité induit par une MC (maladie coronarienn Risque relatif de mortalité induit par une MC 5 4.5 4 3.5 3 2.5 2 1.5 1 0.5

Plus en détail

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Dr Eric Marsaudon Causes de mortalité des diabétiques 50 % Décès 40 65% à 75% de causes cardiovasculaires 30 20 10 0 Cardiopathie Ischémique Autre Cardiopathie Diabète

Plus en détail

INTRODUCTION: 2014 Lamri Erofile Gripiotis2 and Alessandra Ferrario2.; licensee BioMed Central Ltd,. 2

INTRODUCTION: 2014 Lamri Erofile Gripiotis2 and Alessandra Ferrario2.; licensee BioMed Central Ltd,. 2 1 INTRODUCTION: The epidemiology of diabetes is continually evolving and is becoming more problematic. The national evidence suggests that the prevalence of diabetes in Algeria has increased from 6.8%

Plus en détail

Avancées de la prise en charge thérapeutique des patients diabétiques: le diabète de type 2 Bruno Vergès

Avancées de la prise en charge thérapeutique des patients diabétiques: le diabète de type 2 Bruno Vergès Avancées de la prise en charge thérapeutique des patients diabétiques: le diabète de type 2 Bruno Vergès Service Endocrinologie-Diabétologie, CHU Dijon Inserm LNC-UMR 1231 Physiopathologie du Diabète de

Plus en détail

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité»

«Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» «Première rencontre régionale pour la structuration de la prise en charge de l obésité» Union Régionale des Médecins Libéraux (URML) Pôle technologique La Pardieu 24 Allée Evariste Gallois 63170 Aubière

Plus en détail

Diabète et Grossesse

Diabète et Grossesse Diabète et Grossesse Dr Jacques LOUIS Diabétologue Rose GOCEL Diététicienne HPM Site Hôpital Belle Isle AMMPPU 13 juin 2017 «Les orateurs n ont aucun conflit d intérêt en lien avec cette présentation»

Plus en détail

Syndrome métabolique: prévalence, et caractéristiques cliniques et biologiques chez l adulte à Constantine, région à l est de l Algérie

Syndrome métabolique: prévalence, et caractéristiques cliniques et biologiques chez l adulte à Constantine, région à l est de l Algérie 6ème congrès Maghrébo-Français de médecine interne 19ème congrès de la Société Algérienne de Médecine Interne Oran 10,11 et 12 Mai 2013 Syndrome métabolique: prévalence, et caractéristiques cliniques et

Plus en détail

PERTINENCE DU SUJET MES CONFLITS D INTÉRÊTS. Rosuvastatin to Prevent Vascular Events in Men and Women with Elevated C-Reactive Protein* Benoît Maheu

PERTINENCE DU SUJET MES CONFLITS D INTÉRÊTS. Rosuvastatin to Prevent Vascular Events in Men and Women with Elevated C-Reactive Protein* Benoît Maheu Rosuvastatin to Prevent Vascular Events in Men and Women with Elevated C-Reactive Protein* Benoît Maheu RII UMF-CSSSNL Forum de médecine familiale * Parution dans le NEJM du 20 novembre 2008 PERTINENCE

Plus en détail

Epidémiologie du Surpoids et Concept de Diabésité

Epidémiologie du Surpoids et Concept de Diabésité 1 JMR 2017 Reins et Obésité Epidémiologie du Surpoids et Concept de Diabésité Bénédicte Stengel Epidémiologie rénale et cardiovasculaire Centre de recherche en Epidémiologie et Santé des Populations Plan

Plus en détail

Syndrome métabolique chez le patient infecté par le VIH

Syndrome métabolique chez le patient infecté par le VIH Syndrome métabolique m chez le patient infecté par le VIH Jacqueline Capeau INSERM U893, Université Pierre et Marie Curie Faculté de Médecine M site Saint-Antoine, Hôpital Tenon, Paris, France Le syndrome

Plus en détail

IOP et risque vasculaire

IOP et risque vasculaire IOP et risque vasculaire A.Gompel Unité de Gynécologie Port Royal France anne.gompel@cch.aphp.fr Position du problème Définition des IOP: arrêt des règles avant 40 ans La plupart des études ont regardé

Plus en détail

Impact d un nouvel outil d entraînement, PROFILDM, sur les facteurs de risque de Maladies CardioVasculaires (MCV)

Impact d un nouvel outil d entraînement, PROFILDM, sur les facteurs de risque de Maladies CardioVasculaires (MCV) Impact d un nouvel outil d entraînement, PROFILDM, sur les facteurs de risque de Maladies CardioVasculaires (MCV) Par MERCIER Daniel, société CYCLIDE Et OCCELLI Baptiste, Étudiant en Activités Physiques

Plus en détail

Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte.

Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte. Le médecin du travail: un acteur dans la prévention du diabète de l'adulte. Enquête rétrospective dans un service de santé au travail luxembourgeois Dr Philippe FAVROT Société Scientifique de Santé au

Plus en détail