Le premier ouvrage dédié au code du médicament de la pharmacie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le premier ouvrage dédié au code du médicament de la pharmacie"

Transcription

1 Le premier ouvrage dédié au code du médicament de la pharmacie "Code du médicament et de la pharmacie: Approche juridique, théorique et pratique, annexé des derniers documents et jugements judiciaires" Cet ouvrage de 808 pages écrits en langue arabe par M. Mohamed Laghdaf Rhaouti, président du conseil de l'ordre et préfacé par Monsieur le Ministre de la Santé Docteur Mohamed Cheikh BIADILAH et également par le Professeur Abdelilah FOUNTIR**, est une étude approfondie du code du médicament et de la pharmacie ( C.M.P ) qui constituerait un précieux outil pour tous les professionnels de la santé, les étudiants,les juristes et toute personne souhaitant mieux cerner le secteur pharmaceutique en général et la loi en particulier. Dans sa première partie, ce livre passe en revue la genèse du C.M.P et procède à une énumération ainsi qu'à une analyse critique de ses différentes dispositions. Ce livre fait également la part belle aux autres textes juridiques régissant la profession pharmaceutique: le premier décret prévu pour l'application du C.M.P, le décret relatif à l'équivalence des diplômes, les textes régissant le conseil de l'ordre et les jurisprudences passées du secteur pharmaceutique. Par ailleurs, cet ouvrage permettrait aux pharmaciens de tout horizon de disposer des modèles de rapports types relatifs à l'inspection. Il leur permet également de mieux cerner la situation économique du secteur pharmaceutique grâce aux résultats d'une étude approfondie du secteur entre 1960 et Ce livre, trouvera sa place chez les pharmaciens déjà installés qui partagent le souci de se conformer aux nombreuses dispositions prévues par le nouveau C.M.P, il constituera également un outil de choix pour le nouveau pharmacien souhaitant pratiquer son art en conformité avec la loi, tout en ayant une idée générale sur le secteur qui sera sien. ** Directeur des Affaires Générales, chargé de la Direction des Associations et Professions Réglementées au Secrétariat Général du Gouvernement.

2

3 Code du médicament et de la pharmacie: Approche juridique, théorique et pratique, annexé des derniers documents et jugements judiciaires Une première au Maroc : Ouvrage de plus de 800 pages, comprenant deux grandes parties : Une première partie relative à l exercice la pharmacie : à l officine, au niveau des établissements pharmaceutiques de distribution et de fabrication,.: Aperçu historique sur la genèse du code du médicament et de la pharmacie, Présentation du code Analyse interprétative de ses différentes dispositions, Analyse critique de certaines dispositions, Une deuxième partie réservée aux annexes et contenant : Les textes juridiques les plus importants (loi 17/04 et son décret d application, décret relatif à l équivalence des diplômes, la loi régissant le conseil de l ordre, ) Des modèles de rapports types relatifs à l inspection des pharmacies d officine, des établissements pharmaceutiques de distribution et de fabrication, Jurisprudence : des jugements judiciaires prononcés par les différents tribunaux (ordinaires, administratifs et de commerce) relatifs à l exercice de la profession de la pharmacie Les chiffres clés relatifs au secteur du médicament et de la pharmacie au Maroc : étude statistique et démographique de 1960 à 2007.

4 Extrait de la préface de Monsieur le Ministre de la Santé Docteur Mohamed Cheikh BIADILAH Cinq ans après la publication de son ouvrage "Cadre juridique et organisationnel de la profession de la pharmacie au Maroc", le Docteur Rhaouti continue sur la même voie pour offrir au public un nouvel ouvrage intitulé " Code du médicament et de la pharmacie: Approche juridique et analytique «, accompagné en annexe des derniers documents et jugements judiciaires». J ai été ravi que cet ouvrage soit publié juste après l'approbation de ce code par l'institution législative et sa publication au bulletin officiel. Cette initiative, dont nous félicitons l auteur, ne peut que nous réjouir, et ce pour plusieurs raisons : Il s'agit en effet d'une lecture analytique de l évolution de l'arsenal juridique encadrant le secteur de la santé ; secteur constituant aujourd hui l un les plus importants chantiers de réforme que connaît notre pays à l aube du troisième millénaire, Les pharmaciens à travers leurs représentants y ont laissé des empreintes visibles, Enfin, l'auteur en tant qu'acteur et partenaire se trouve incontestablement au cœur du débat autour des dispositions du code. Il est évident que le Dr Rhaouti est dans une position qui lui permet d affronter cette mission. En effet, il a assumé des responsabilités à haut niveau au sein du conseil national de l'ordre des pharmaciens et il est en même temps un pharmacien chevronné et juriste. Ceci apparaît clairement dans son approche du contenu du code où l on retrouve le regard de l'homme de droit et l analyse du professionnel expérimenté. Cet ouvrage est également considéré comme une référence éclairée pour les professionnels et pour les personnes qui ont un lien avec l'application du code. Rédigé dans un style fluide, clair et précis, l'ouvrage peut être facilement assimilé par une large frange de lecteurs.

5 Extrait de la préface de Monsieur le Directeur des Affaires Générales, chargé de la Direction des Associations et Professions Réglementées Secrétariat Général du Gouvernement Professeur Abdelilah FOUNTIR Cet ouvrage constitue probablement une première étape, entamée par le Docteur RHAOUTI Mohamed Laghdaf, pharmacien éminent et un des acteurs majeurs de la profession, pour faire connaître l important travail législatif que constitue le nouveau code du médicament et de la pharmacie, à travers une étude analytique visant la présentation de ses dispositions, l'explication de son contenu et le commentaire des mesures qu il conduit. Le Dr LAGHDAF, pharmacien et juriste, a contribué à l'élaboration du projet de ce code lors de l'étape de sa préparation, notamment à l'époque où il était président du Conseil National de l'ordre des pharmaciens. Ceci ne l'a pas empêché d'adopter dans la lecture des dispositions de ce Code à la fois une position du commentateur critique, et d analyste interprète. Ce travail qui mérite les encouragements et les félicitations a minutieusement cerné les détails des règles édictées dans le code et le contenu de ses dispositions. Comme pour tout travail scientifique, nous pouvons souscrire à certaines analyses et commentaires de l'auteur, comme nous pouvons ne pas partager d autres points de vue. Cependant, ce travail reste l'un des rares exemples présentés par les professionnels marocains pour une lecture interprétative, analytique et critique relative à leur profession et aux différents domaines son exercice. Il est évident que le lecteur trouvera une matière juridique riche, accompagnée d'un certain nombre de documents, de jugements judiciaires, de textes juridiques et de statistiques lui permettant d élaborer une idée claire et une vision complète autour du secteur de l'industrie pharmaceutique et de la profession de pharmacien dans notre pays.

6

DOCUMENT DE DISCUSSION. Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020

DOCUMENT DE DISCUSSION. Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020 1 DOCUMENT DE DISCUSSION Projet de programme pour la profession d experts comptables 2012 2020 75 mesures pour faire rentrer la profession au 21 ème siècle (Sfax, le 30 janvier 2012) 1. Stratégie globale

Plus en détail

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» ****

Termes de référence. «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» **** Termes de référence «Stratégie de mobilisation sociale autour de l Ecole Marocaine» Contexte général **** La mobilisation nationale autour des réformes entamées depuis 2000 dans le secteur de l éducation,

Plus en détail

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique Notions générales INTRODUCTION L assurance fait partie de notre quotidien. Technique de protection contre les aléas de la vie (incendie, vol, dégât des eaux...) elle répond à un besoin viscéral de sécurité.

Plus en détail

PREFACE LA MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA. Hon. Dr Sabine NTAKARUTIMANA. ième

PREFACE LA MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA. Hon. Dr Sabine NTAKARUTIMANA. ième PREFACE ième Le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida présente la 7 édition de la Liste Nationale des Médicaments Essentiels en exécution de la Politique Nationale de Santé. Il s'agit

Plus en détail

Méthodologie. des commentaires, des textes législatifs et réglementaires coordonnés reproduits in extenso, des décisions de jurisprudence.

Méthodologie. des commentaires, des textes législatifs et réglementaires coordonnés reproduits in extenso, des décisions de jurisprudence. MÉTHODOLOGIE Méthodologie La présente étude combine trois types d'informations : des commentaires, des textes législatifs et réglementaires coordonnés reproduits in extenso, des décisions de jurisprudence.

Plus en détail

Le nouveau site Internet du Pouvoir judiciaire est en ligne. Pour le consulter, voici sa nouvelle adresse http://www.ge.ch/justice

Le nouveau site Internet du Pouvoir judiciaire est en ligne. Pour le consulter, voici sa nouvelle adresse http://www.ge.ch/justice RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE POUVOIR JUDICIAIRE Secrétariat général Exposé des nouveautés Le nouveau site Internet du Pouvoir judiciaire est en ligne. Pour le consulter, voici sa nouvelle adresse http://www.ge.ch/justice

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

REFERENCE : B.O N 5336 DU 14 Joumada II 1426 (21/7/2005)

REFERENCE : B.O N 5336 DU 14 Joumada II 1426 (21/7/2005) REFERENCE : B.O N 5336 DU 14 Joumada II 1426 (21/7/2005) Décret n 2-05-752 du 6 joumada Il 1426 (13 juillet 2005) pris pour l'application de la loi n 12-01 relative aux laboratoires privés d analyse de

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

DÉCLARATION DU CANDIDAT

DÉCLARATION DU CANDIDAT DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHÉS PUBLICS/ACCORDS-CADRES DÉCLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement.

Plus en détail

J exposerai à ce titre les deux problématiques suivantes :

J exposerai à ce titre les deux problématiques suivantes : Monsieur le Premier Président, Monsieur le Procureur Général, Mesdames et Messieurs les Présidents, Mesdames et Messieurs, Dans le cadre des débats de ce jour, relatifs aux premières expériences vécues

Plus en détail

ReMeD Réseau Médicaments et Développement EVOLUTION DE L INSPECTION PHARMACEUTIQUE

ReMeD Réseau Médicaments et Développement EVOLUTION DE L INSPECTION PHARMACEUTIQUE ReMeD Réseau Médicaments et Développement Table ronde du 9 novembre 2004 Faculté de Pharmacie Paris V Communication Dr Nicole Ridolphi pharmacien inspecteur général honoraire EVOLUTION DE L INSPECTION

Plus en détail

DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006

DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 DELEGATIONS DE POUVOIR Secteur Pharmaceutique Paris, 27 septembre 2006 Catherine Nelken Avocat Associée BMH AVOCATS La délégation de pouvoir Mode d organisation de l entreprise Mode de répartition des

Plus en détail

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR UNIVERSITE PARIS SUD DOSSIER : AP1_n 486 Intitulé du projet : Accompagnement Bilan Réorientation Insertion Porteur du projet : Université Versailles

Plus en détail

MASTER DROIT DE LA SANTÉ -SPÉCIALITÉ : DROIT DE LA SANTÉ COMPARÉ / COMPARATIVE HEALTH LAW

MASTER DROIT DE LA SANTÉ -SPÉCIALITÉ : DROIT DE LA SANTÉ COMPARÉ / COMPARATIVE HEALTH LAW MASTER DROIT DE LA SANTÉ -SPÉCIALITÉ : DROIT DE LA SANTÉ COMPARÉ / COMPARATIVE HEALTH LAW RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : DROIT DE LA

Plus en détail

DECLARATION DU CANDIDAT

DECLARATION DU CANDIDAT DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES MARCHES PUBLICS DECLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement. Tous les documents constituant

Plus en détail

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget,

et le Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, Arrêté Conjoint du Ministre de la Communication Porte parole du Gouvernement et du Ministère délégué auprès du Ministre de l Economie et des Finances chargé du budget, N 2491.12 du 2 Doulkeada 1433 (19

Plus en détail

lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013

lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013 lccjti.ca Bilan d activité 2012/2013 05 mars 2013 lccjti.ca en bref LA PLATEFORME - 94 23 96 11 articles (49 traités ou en cours) billets de blogue jurisprudences vidéos - 118 doctrine - 32 définitions

Plus en détail

Nan MA Chine Consulting

Nan MA Chine Consulting Nan MA Chine Consulting Qui sommes-nous? Nan MA Chine Consulting est une société de conseils en stratégie, formation et traduction. Nous vous accompagnons pour maîtriser la culture chinoise, réussir vos

Plus en détail

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire

Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Rapport relatif à la procédure de mobilisation des experts pour la production d expertise dans le champ sanitaire Document soumis au conseil d administration du 19 décembre 2013 En tant qu agence sanitaire

Plus en détail

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE

ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE DAMIEN PÉAN ET AMÉLIORER LA SITUATION FINANCIÈRE DE L ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES GESTION - COMPTABILITÉ - FINANCE Comprendre les comptes annuels et améliorer la situation financière de l entreprise

Plus en détail

La pharmacie en ligne, enjeux juridiques! Me Gérard CHEMLA!!

La pharmacie en ligne, enjeux juridiques! Me Gérard CHEMLA!! La pharmacie en ligne, enjeux juridiques Me Gérard CHEMLA Sommaire 1. Les règles posées par l arrêt DocMorris" 2. Sont mise en œuvre en Europe" 3. Mais la France reste sourde à l évolution" 4. Jusqu à

Plus en détail

Royaume du Maroc. Les initiatives d e-participation des organismes publics au Maroc

Royaume du Maroc. Les initiatives d e-participation des organismes publics au Maroc Royaume du Maroc Les initiatives d e-participation des organismes publics au Maroc Avril 2014 1 2 Sommaire Contexte Initiatives d e-participation des organismes publics au Maroc METEP : Indice e-participation

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS

LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS LIGNE DIRECTRICE-14 PRÉSIDENT DE L ÉQUIPE D ÉVALUATION PAR LES PAIRS CONSEILS ET RESPONSABILITÉS Préambule L équipe d évaluation par les pairs (EEP) exécute l évaluation sur place aux fins de l agrément

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 15 avril 2009 Objet: Projet de loi n 5975 portant création d une Ecole de la 2 e Chance. (3438JJE) Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008)

Plus en détail

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement?

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Cours Master 1-1er semestre 2012-2013 Institut des Hautes Études de l'amérique Latine Paris III Sorbonne-Nouvelle Suivi individualisé en Anthropologie Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Le compte-rendu

Plus en détail

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/WG.4/2012/1 Conférence des États Parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 25 mai 2012 Français Original: anglais Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

Règlement de la Consultation RC

Règlement de la Consultation RC Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Directeur du Parc national des Ecrins MARCHÉ A PROCÉDURE ADAPTÉE passé en application des articles 28 et 35 du Code des Marchés publics Règlement de la Consultation RC

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 21 novembre 2006 définissant les critères de certification des compétences des personnes

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES TERMES DE REFERENCES Composante 3 / TUNISIE ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DEMANDEURS D EMPLOIS DIPLOMES DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ACTION DE FORMATION Contribution à la réalisation d un outil intitulé

Plus en détail

Référentiel projet QualiForma (AUF/Bureau Maghreb) 1/7

Référentiel projet QualiForma (AUF/Bureau Maghreb) 1/7 Annexe 1 : Référentiel des compétences L amélioration de la qualité de l enseignement supérieur et de la recherche constitue de nos jours une préoccupation majeure des différents acteurs. Cette amélioration

Plus en détail

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE DU CONGO Ministère de la Santé, des Affaires Sociales et de la Famille CHARTE DES DONS DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES Septembre 2007 La présente publication a été élaborée avec l appui financier

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION Projet de décret pris pour l'application de la loi n 62-12 relative à l'organisation de la profession de conseiller agricole Le projet de ce présent décret s inscrit dans le cadre

Plus en détail

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12

1. Définition... 8. 2. Typologie des intervenants... 10. 1. Principales données économiques de l'activité... 12 Pharmacie 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc.

Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 11 mars 2005 Marquage CE / Productions non en série / Projet de norme «portes et fenêtres» Position de EBC sur le projet révisé de «Guidance Paper M» (déc. 2004) Introduction Tous les produits de construction

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Commune d Arzon Direction Administration Générale Tél: 0297534460 FOURNITURE DE BUREAU ET CONSOMMABLE Date et heure limites de réception des offres

Plus en détail

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE

QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE DAA 04 octobre 2009 QUAND SE POSE LA QUESTION DE L EXCLUSION D UN ELEVE DANS L ENSEIGNEMENT PRIVE SOUS CONTRAT SOMMAIRE 1 Un Chef d établissement a-t-il le droit d exclure un élève et si oui, à quelles

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques soumises à l Ordonnance du 23 juillet

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES 62137 COULOGNE Tél: 03 21 36 92 80 MODIFICATION DU SYSTEME D ALARME INCENDIE ET POSE D UN LIMITATEUR DE BRUIT A LA

Plus en détail

STAGE EN TECHNOLOGIE ÉDUCATIVE (3 crédits)

STAGE EN TECHNOLOGIE ÉDUCATIVE (3 crédits) Faculté des sciences de l éducation STAGE EN TECHNOLOGIE ÉDUCATIVE (3 crédits) - Présentation - Modalités de réalisation - Modalités d évaluation Table des matières Présentation... 1 Quand puis-je faire

Plus en détail

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur le rapport annuel de la médiatrice pour l'année 2004-2005

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur le rapport annuel de la médiatrice pour l'année 2004-2005 Secrétariat du Grand Conseil RD 643 Date de dépôt: 14 août 2006 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil sur le rapport annuel de la médiatrice pour l'année 2004-2005 Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Note de présentation relative au Projet de Décret portant création du Conseil Consultatif Supérieur de la Consommation

Note de présentation relative au Projet de Décret portant création du Conseil Consultatif Supérieur de la Consommation Note de présentation relative au Projet de Décret portant création du Conseil Consultatif Supérieur de la La loi n 31-08 édictant des mesures de protection du consommateur promulguée par le Dahir 1.11.03

Plus en détail

C. N. E. E. TRANSCRIPTION DES DIRECTIVES 92/49/CEE 92/96/CEE et 92/50/CEE. Titre II Article 6

C. N. E. E. TRANSCRIPTION DES DIRECTIVES 92/49/CEE 92/96/CEE et 92/50/CEE. Titre II Article 6 C. N. E. E. TRANSCRIPTION DES DIRECTIVES 92/49/CEE 92/96/CEE et 92/50/CEE Assurances vie et non vie. La Directive 92/49/CEE du Conseil du 18 juin 1992 porte coordination des dispositions législatives,

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MAIRIE DE COULOGNE DIRECTION DES MARCHES SERVICE DES MARCHES Tél.: 03 21 36 92 80 ACQUISITION D UN CAMION BENNE Date et heure limites de réception des

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 19/06/2015 11:40 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence DEG Mention Administration Économique et Sociale

Plus en détail

Technique. Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie

Technique. Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie Technique Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie Brevet fédéral de Tôlier en carrosserie La Formation en bref Titre obtenu: Tôlier en carrosserie avec brevet fédéral Durée de la formation: 22 mois (630

Plus en détail

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE

ETATS GENERAUX DE LA PHARMACIE MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------------------- Un Peuple-Un But-Une Foi ORDRE DES PHARMACIENS ------------------------- ------------------------------------ CONSEIL NATIONAL

Plus en détail

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle

Profil professionnel Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité informatique industrielle Section : Bachelier en informatique & systèmes Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de

Plus en détail

Expertise. Prestations comptables et fiscales :

Expertise. Prestations comptables et fiscales : Pour le PCG (plan, générale, comptable), la comptabilité est définie comme un système d organisation de l information financière. La comptabilité est un outil qui fournit, après traitement approprié, un

Plus en détail

Bruxelles, date de la poste. Madame, Monsieur,

Bruxelles, date de la poste. Madame, Monsieur, Bruxelles, date de la poste Madame, Monsieur, L édition numérique a fait ses preuves. Tous les jours, des milliers de livres numériques sont téléchargés. Cette diffusion, qui profite de l extension sans

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

ASSURANCE «RISQUES STATUTAIRES» 2012-2015

ASSURANCE «RISQUES STATUTAIRES» 2012-2015 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PLATEAU DU RUSSEY ASSURANCE «RISQUES STATUTAIRES» 2012-2015 R E G L E M E N T D E C O N S U L T A T I O N PROCEDURE ADAPTEE Article 28 du code des marchés publics Pouvoir adjudicateur

Plus en détail

La Mutualité Française Limousin

La Mutualité Française Limousin La Mutualité Française Limousin Les formations pour les élus 87 Haute-Vienne 23 Creuse 19 Corrèze 2013 Mise à jour 05.06.13 Sommaire 1. Initiation aux mécanismes comptables des états financiers d'une mutuelle

Plus en détail

CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4. Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs

CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4. Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs CYCLE EXECUTIVE, NIVEAU BAC+4 Responsable de business unit : Chef de projet Marketing du Tourisme et des Loisirs Titre RNCP, niveau II, code nsf 310 m, enregistré au rncp JO du 5 mars 2013, arrêté du 22/01/13,

Plus en détail

Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009

Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009 Délibération n 2009-199 du 27 avril 2009 Emploi privé- âge- procédure de recrutement-rejet de la candidature sans entretien profil surdimensionné- diplôme- compétences managériales expérience professionnelle

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 :

Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Les nouvelles obligations en matière de transparence financière des Comités d Entreprise Loi du 5 mars 2014 : Situation antérieure et obligations prochaines www.semaphores.fr Situation antérieure à la

Plus en détail

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT:

CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX ET DES DIRECTEURS DES RESSOURCES HUMAINES DES INSTITUTIONS DE L ETAT: Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) CONFERENCE PANAFRICAINE DES SECRETAIRES GENERAUX

Plus en détail

Dossier n 2473 (Version 1) : Coordonnateur (trice) des systèmes de sécurité incendie "Coordination SSI"

Dossier n 2473 (Version 1) : Coordonnateur (trice) des systèmes de sécurité incendie Coordination SSI Détails du dossier - Fiche répertoire Dossier n 2473 (Version 1) : Coordonnateur (trice) des systèmes de sécurité incendie "Coordination SSI" Autorité(s) responsable(s) et signataire(s) Autorité(s) responsable(s)

Plus en détail

LE DOSSIER PREVISIONNEL

LE DOSSIER PREVISIONNEL Les formations du Cegeco LE DOSSIER PREVISIONNEL Table des matières Présentation Chapitre 1 ; Etudier la faisabilité Chapitre 2 ; Le dossier Chapitre 3 ; Conclusion 1/ 6 Chapitre 1 : Présentation Etablir

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 A-3-06 N 22 du 7 FEVRIER 2006 CRÉDIT D IMPOT EN FAVEUR DE L APPRENTISSAGE (C.G.I., art. 244 quater G) NOR : BUD F 06 10008J Bureau B 2 É C O

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS CONSEIL RÉGIONAL

ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS CONSEIL RÉGIONAL ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS CONSEIL RÉGIONAL Décision n 130-D C H A M B R E DE D I S C I P L I N E AFF. Le Président du CROP Paca-Corse/ X Le Conseil Régional de l'ordre des Pharmaciens de la Circonscription

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/35 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/66 NOTE COMMUNE N 44/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES

UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES UTILISATION DU TÉLÉCOPIEUR POUR LA TRANSMISSION DES ORDONNANCES NORME 2008.01 Direction des services professionnels Présent pour vous NORME 2008.01 Utilisation du télécopieur pour la transmission des ordonnances

Plus en détail

Commerce Vente. Brevet fédéral de Spécialiste en expédition/exportation

Commerce Vente. Brevet fédéral de Spécialiste en expédition/exportation Commerce Vente Brevet fédéral de Spécialiste en expédition/exportation Brevet fédéral de Spécialiste en expédition/exportation La Formation en bref Titre obtenu: Spécialiste en expédition avec brevet fédéral

Plus en détail

Assemblée générale RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Assemblée générale RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/RES/54/68 11 février 2000 Cinquante-quatrième session Point 87 de l ordre du jour RÉSOLUTION ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE [sur le rapport de la

Plus en détail

Formation continue Cournoyer, Essopos et Lachance

Formation continue Cournoyer, Essopos et Lachance Formation continue Cournoyer, Essopos et Lachance Offre de formation continue par tutorat en ligne destinée aux professionnels de l orientation et du développement de carrière Un groupe composé de deux

Plus en détail

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006

Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Le rapport d audit Modifications apportées par la version révisée de la norme ISA 700 applicable à partir du 31/12/2006 Introduction : Dans le but d accroître la transparence et la comparabilité des rapports

Plus en détail

ABRÉGÉS DE PHARMACIE ABRÉGÉ DE LEGISLATION ET DE DEONTOLOGIE PHARMACEUTIQUES LE MÉDICAMENT ET LA PROFESSION PHARMACEUTIQUE. par

ABRÉGÉS DE PHARMACIE ABRÉGÉ DE LEGISLATION ET DE DEONTOLOGIE PHARMACEUTIQUES LE MÉDICAMENT ET LA PROFESSION PHARMACEUTIQUE. par ABRÉGÉS DE PHARMACIE 5 ABRÉGÉ DE LEGISLATION ET DE DEONTOLOGIE PHARMACEUTIQUES LE MÉDICAMENT ET LA PROFESSION PHARMACEUTIQUE par Monique TISSEYRE-BERRY Docteur en Droit Docteur és-sciences (Sciences naturelles)

Plus en détail

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER

LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER LA LICENCE PROFESSIONNELLE DE GUIDE CONFERENCIER Responsables : Université de Nice Sophia Antipolis - Monsieur Ricardo Gonzalez, Professeur d'histoire et Archéologie antiques. Lycée Technique de l Hôtellerie

Plus en détail

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal

Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi institutant un Médiateur de la République du Sénégal Loi n 91-14 du 11 février 1991 Article Premier Il est institué un Médiateur de la République, autorité indépendante qui reçoit, dans les conditions

Plus en détail

Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines

Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines PROJET: UN CODE ELECTORAL AU SERVICE DE LA PARITE : TERMES DE REFERENCES : Cycle des Conférences Régionales SUR La Promotion du Leadership Féminin au niveau des Collectivités Territoriales Marocaines 2013-2014

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE CODE DU MEDICAMENT & DAHIR

ETUDE COMPARATIVE CODE DU MEDICAMENT & DAHIR ETUDE COMPARATIVE CODE DU MEDICAMENT & DAHIR 1960 Docteur Laghdaf Rhaouti Président du Conseil Régional R de l Ordre l des pharmaciens du Nord - Larache 7 février f 2007 - www.pharmacies.ma 1 Comparaison

Plus en détail

LICENCE LANGUES ETRANGERES APPLIQUEES. Semestre 1

LICENCE LANGUES ETRANGERES APPLIQUEES. Semestre 1 Semestre 1 Institutions et sociétés Economie et sociétés Grammaire théorique et 18 CM : traduction théorique et Acquisition lexicale et grammaticale Compréhension L étudiant se familiarise avec le vocabulaire

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

Le rapport de stage en entreprise

Le rapport de stage en entreprise Le rapport de stage en entreprise Le rapport de stage est un dossier relié qui suit des règles précises et qui doit être écrit avec un traitement de texte. Ce dossier va vous permettre de présenter votre

Plus en détail

DECLARATION DU CANDIDAT

DECLARATION DU CANDIDAT DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES Document facultatif 1 MARCHES PUBLICS DECLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement. Tous les

Plus en détail

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée.

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée. La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue Un peu d histoire La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe a été créée le 7 février 1809 par Napoléon 1 er. Ses 9 membres

Plus en détail

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution

Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution Les secteurs qui recrutent Finance, audit, conseil, industrie, grande consommation, distribution On trouve des diplômés des écoles de commerce dans tous les secteurs d activité. C est l avantage qu offrent

Plus en détail

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats

Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Recommandation AMF n 2010-17 Communication financière des sociétés cotées à l occasion de la publication de leurs résultats Textes de référence : articles L. 621-7 du code monétaire et financier et 221-4

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la réforme de l État, de la décentralisation et de la fonction publique Décret n [xxx] du [xxx] modifiant le décret n 82-453 du 28 mai 1982 relatif à l'hygiène et à la

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

DECLARATION DU CANDIDAT

DECLARATION DU CANDIDAT DECLARATION DU CANDIDAT Votre déclaration doit nous parvenir selon le modèle suivant. Elle peut être transmise par voie électronique. Tous les documents constituant ou accompagnant le dossier de candidature

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES COMMUNE DE LA LONDE LES MAURES Direction des Services Financiers Service des Marchés Publics BP 62 ou place du XI Novembre 83250 LA LONDE LES MAURES

Plus en détail

Parcours : DISTRIBUTION PHARMACEUTIQUE

Parcours : DISTRIBUTION PHARMACEUTIQUE CURRICULUM 204-205 MASTER PROFESSIONNEL (M2) Domaine : Sciences Technologie Santé Mention : Sciences de la Vie et de la santé Spécialité : «Produits de Santé : Développement et Distribution» Parcours :

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GARDANNE DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES SERVICE Marché REMPLACEMENT DES REVETEMENTS DE SOL Date et heure limites de réception des offres 18 avril 2005 à 16 Heures

Plus en détail

www.lamako.net Présentation rapide du blog

www.lamako.net Présentation rapide du blog www.lamako.net Présentation rapide du blog Lamako.net version 2.O 1. Pourquoi ce blog? Echanger, communiquer, valoriser son savoir-faire et partager son actualité, trouver des informations professionnelles

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple-Un But-Une Foi ---------------- MINISTERE DU TOURISME ET DES TRANSPORTS AERIENS ---------------- DECRET n 94-663 du 27 juin 1994 Portant réglementation des agences de voyages

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 219 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 8 février 2008 Enregistré à la Présidence du Sénat le 27 février 2008 PROPOSITION DE LOI relative à la publicité

Plus en détail

Transport de PSL: une histoire de licence

Transport de PSL: une histoire de licence Transport de PSL: une histoire de licence Dr Andrée-Laure HERR Coordonnateur Régional d Hémovigilance Lille, IVème Journée Interrégionale d Hémovigilance Le 13 mars 2012. XX/XX/XX Incident du 22 février

Plus en détail

Note de présentation

Note de présentation Note de présentation Objet : Projet de décret d application de la loi n 24-09 relative à la sécurité des produits et des services et complétant le dahir du 9 ramadan 1331 (12 aout 1913) formant code des

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2014-674 du 24 juin 2014 modifiant les dispositions du code de la santé publique relatives aux fonctions

Plus en détail

DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE Niveau C2 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 Compréhension et production orales Epreuve en trois parties

Plus en détail

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013

Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 Lignes directrices de l AAI sur l éducation 2013 1. Le Conseil de l AAI a approuvé le Programme-cadre d études et les Lignes directrices sur l éducation lors de la réunion qui a eu lieu le 6 juin 1998,

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

BASE DES CONCLUSIONS. NCMC 3410, Missions de certification des bilans des gaz à effet de serre

BASE DES CONCLUSIONS. NCMC 3410, Missions de certification des bilans des gaz à effet de serre BASE DES CONCLUSIONS NCMC 3410, Missions de certification des bilans des gaz à effet de serre Septembre 2012 La présente base des conclusions a été préparée par les permanents du Conseil des normes d audit

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES EUROPEEN ET COMPARE

DROIT DES AFFAIRES EUROPEEN ET COMPARE MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION DROIT DES AFFAIRES EUROPEEN ET COMPARE www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Spécialisation en Droit européen et français des Affaires et des nouvelles technologies.

Plus en détail