Le recyclage des médicaments en question

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le recyclage des médicaments en question"

Transcription

1 Le recyclage des médicaments en question On n y pense pas toujours, or il s'agit d'un geste nécessaire pour notre environnement : rapporter nos médicaments inutilisés ou périmés en pharmacie. Avant le 1er janvier 2009, ces médicaments collectés étaient redistribués dans les pays en voie de développement par l'intermédiaire d'ong. Mais une directive européenne interdit désormais cette pratique. Le magazine Accents d'europe revient sur ces deux enjeux autour des médicaments, avec les témoignages d un pharmacien et d un humanitaire. Document sonore : Extrait de la rubrique «Regards croisés», du magazine Accents d'europe du 13/03/2009, intitulé : «Médicaments, la fin du recyclage humanitaire», disponible à l'adresse suivante : [1'55 3'35] Objectifs pédagogiques : - Identifier les deux personnes interviewées et distinguer leurs propos. - Repérer les étapes du recyclage des médicaments en France. - Comprendre les recommandations et les risques liés à ce recyclage. - Identifier les enjeux du recyclage humanitaire pour les pays en voie de développement. - Sensibiliser les élèves aux enjeux du recyclage des médicaments. Public : Niveaux faux débutant-intermédiaire Temps : 70 minutes. Compter une séance supplémentaire pour l activité de production. Matériel : L extrait sonore, un lecteur CD, matériel pour la réalisation du dépliant Auteur : Déborah Gros Activités de pré-écoute Remue-méninges autour du recyclage des médicaments : Chez vous, que faites-vous de vos médicaments inutilisés? Savez-vous qu'il est possible de les recycler? À votre avis, comment cela fonctionne? Remue-méninges autour des ONG : Que signifie le sigle «ONG»? [Organisation Non Gouvernementale] Quels peuvent être les domaines d'interventions d'une ONG? Connaissez-vous des exemples d'actions menées par des ONG dans le domaine de la santé? Repérage sonore et compréhension globale (Activité 1) Objectif de l'activité 1 : faire un repérage sonore d'ensemble. Les élèves écoutent l extrait dans son intégralité et répondent aux questions de l activité. Compréhension globale (Activité 2) Objectif de l'activité 2 : identifier les locuteurs et comprendre leurs propos principaux. Les élèves écoutent l extrait une deuxième fois et répondent à aux questions de l activité. Compréhension détaillée (1) : La récupération et la destruction des médicaments (Activité 3) Objectif de l'activité 3 : Comprendre le processus de recyclage des médicaments. Les élèves écoutent le passage [0 00 > 0'51] une fois ou deux si nécessaire et répondent aux questions de l activité. Compréhension détaillée (2) : Les ONG dans l'impossibilité d'agir (Activité 4) Objectif de l'activité 4 : Comprendre la situation actuelle de certaines ONG et identifier les raisons de leurs difficultés. Les élèves écoutent le passage [0 51 > 1'40] et répondent aux questions de l activité. À vous de jouer! (Activité 5) Activités collectives d'expression écrite et orale. Les élèves suivent les consignes de la question 1 puis 2. 1

2 Feuilles d activités : Le recyclage des médicaments en question Activité 1 Des voix et des sons 1) Les locuteurs. Cochez la bonne réponse en fonction de ce que vous entendez. a) Dans cet extrait, on entend : O deux journalistes et une personne interviewée. O une journaliste et deux personnes interviewées. b) Les personnes interviewées parlent : O en même temps. O l'une après l'autre. c) On entend les questions que la journaliste pose : O à la première personne interviewée. O à la deuxième personne interviewée. 2) Les sons d'ambiance. Cochez la bonne réponse. a) Les bruits d'ambiance ne sont présents que pendant : O la première interview. O la deuxième interview. b) On y entend : O un mélange de voix et de bruits. O de la musique. c) Dans cette partie, l'enregistrement a lieu : O à l'intérieur. O à l'extérieur. 3) L'extrait. Cochez la bonne réponse. De quoi s'agit-il? O d'un débat O d'une chronique O d'un reportage Activité 2 Les personnes interviewés Qui sont-ils? Cochez les bonnes réponses dans le tableau en fonction de ce que vous entendez. Comment s'appelle-t-il? Quel est sa fonction? Qu'apprend-on sur lui? De quoi parle-t-il? Que fait-il? Jean-Marc Merle Dominique Livet pharmacien président d'une association Il travaille pour Pharmacie Humanitaire Internationale. Il travaille dans le V e arrondissement de Paris. de l'interdiction de redistribuer les médicaments de la récupération et de la destruction des médicaments non utilisés Il fait des recommandations aux clients. Il dénonce l'attitude du gouvernement français. 1 ère personne 2 e personne Activité 3 Le processus de recyclage des médicaments 1) Dans quel ordre s opère la récupération des médicaments? Numérotez dans le tableau : Les médicaments sont envoyés pendant la nuit sur le lieu de leur destruction. sont ramenés par les clients de la pharmacie. sont descendus dans une pièce à la cave de la pharmacie. 2) Recommandation et justification du pharmacien. Complétez les phrases par les propositions en italique : processus; toxiques; détritus. Aidez-vous des synonymes entre parenthèses. Les clients ne doivent pas mettre les médicaments avec les autres (déchets)... Les médicaments contiennent des produits très (nocifs)... il faut donc qu'ils suivent un (procédé)... particulier de destruction. 3) Les risques. Cochez la ou les bonne(s) réponse(s) en fonction de ce que vous entendez. a) Selon le pharmacien, jeter ses médicaments constitue un risque pour : O l'industrie pharmaceutique. O l'environnement. O les individus. O les animaux. b) Pour illustrer un de ces risques, Dominique Livet donne l'exemple des personnes qui : O vendent leurs médicaments inutilisés. O récupèrent des médicaments dans les poubelles. O jettent leurs médicaments en pleine nature. O organisent un trafic de faux-médicaments. 2

3 Activité 4 La difficile situation des ONG 1) Les propos de Jean-Marc Merle. Répondez aux questions suivantes. a) Comment s'exprime-t-il? Cochez la bonne réponse. Il parle : O à la 1ère personne du singulier («je») O à la 1ère personne du pluriel («nous») b) Pourquoi? Répondez à la question en faisant une phrase ) L'attitude du gouvernement selon Jean-Marc Merle. Cochez la bonne réponse. a) En 2007, le gouvernement a voté une loi visant à : O supprimer le trafic de médicaments. O interdire la redistribution des médicaments inutilisés. O réduire la production de médicaments génériques. c) Il avait également annoncé que des médicaments seraient fournis par : O l industrie pharmaceutique. O la Commission européenne. O l'école Supérieure de Commerce de Paris. 2) Les conséquences. Cochez la bonne réponse. a) Actuellement, au niveau international, les ONG : O poursuivent leur action malgré les difficultés. O sont contraintes de stopper leurs activités. O ont touché une première vague de subventions. b) avier Bertrand, alors ministre, avait promis que : O de nouveaux postes seraient créés dans plusieurs ONG. O le ministère de la Santé publierait un rapport officiel. O les associations recevraient une aide financière. d) Or, Jean-Marc Merle pense que le gouvernement français : O va tenir les promesses qu'il a faites aux ONG. O a trahi les ONG. O a perdu le contrôle de la situation. b) Sur la question du recyclage humanitaire, les principales victimes sont donc : O les pays industrialisés. O les pays asiatiques. O les pays en voie de développement. Activité 5 A vous de jouer! Organisez dans votre établissement une campagne de sensibilisation autour de la question du recyclage des médicaments. Pour cela, réalisez successivement les deux activités suivantes. 1) Activité collective d'expression écrite : concevez un dépliant d'information. Par petits groupes de trois ou quatre personnes, respectez les consignes suivantes : a) Pliez en deux une feuille de format A4. Sur les pages intérieures illustrez avec des dessins et des dialogues, sous forme de bande dessinée : - les étapes de la récupération des médicaments [voir l exercice 2 de l'activité 3] - les recommandations : ce qu'il faut faire et ne pas faire [voir les exercices 1 et de l'activité 4] - les risques évoqués par le pharmacien [voir l exercice 3 de l'activité 4] b) Trouvez un titre, un slogan et une illustration pour la page de couverture de votre dépliant. c) Exposez vos travaux puis organisez un vote afin de choisir le dépliant le mieux réussi selon des critères de fond et de forme (Le message est-il bien clair? Les dessins sont-ils agréables à regarder? etc.) d) Selon les moyens de votre établissement, faites des photocopies du dépliant choisi et déposez-les dans un endroit stratégique de votre établissement. 2) Activité collective d'expression orale : organisez un débat. Le thème du débat est le suivant : «Pour ou contre l'envoi de médicaments non utilisés dans les pays du Tiers Monde?». Formez deux groupes : le groupe A soutiendra le pour, le groupe B défendra le contre. L'enseignant est le modérateur du débat. Le public est composé d'autres élèves de français de votre établissement. a) Dans chaque groupe, préparez trois ou quatre arguments. Chaque argument doit être illustré d'un exemple. Pour vous aider, vous pouvez consulter le site Internet de Remed (Réseau Médicaments & Développement) : b) Mettez en ordre vos arguments et vos exemples de manière cohérente [par exemple, du plus général au plus précis, du général au personnel, selon la force des arguments choisis.] Puis, élaborez une conclusion. c) Le jour de la présentation du débat, chaque groupe se présente et annonce l opinion qu il défend. L'enseignant tire au sort le groupe qui ouvre le débat puis contrôle les temps de parole. d) Le public désigne par un vote à main levé le groupe le plus convaincant. [Les groupes seront évalués sur le respect de la consigne, la clarté et la cohérence des idées exprimées, la pertinence et l originalité des exemples.] 3

4 Réponses Activité 1 1) a) une journaliste et deux personnes interviewées. b) l'une après l'autre. c) à la première personne interviewée. 2) a) la première interview. b) un mélange de voix et de bruits. c) à l'intérieur. 3) d'un reportage. Activité 2 Comment s'appelle-t-il? Quel est sa fonction? Qu'apprend-on sur lui? De quoi parle-t-il? Que fait-il? Jean-Marc Merle Dominique Livet pharmacien président d'une association Il travaille pour Pharmacie Humanitaire Internationale. Il travaille dans le V e arrondissement de Paris. de l'interdiction de redistribuer les médicaments de la récupération et de la destruction des médicaments non utilisés Il fait des recommandations aux clients. Il dénonce l'attitude du gouvernement français. 1 ère personne 2 e personne Activité 3 1) Les médicaments sont envoyés pendant la nuit sur lieu de leur destruction 3 sont ramenés par les clients de la pharmacie 1 sont descendus dans une pièce à la cave de la pharmacie 2 2) Les clients ne doivent pas mettre les médicaments avec les autres détritus. Les médicaments contiennent des produits très toxiques il faut donc qu'ils suivent un processus particulier de destruction. 3) a) l'environnement, les individus. b) récupèrent des médicaments dans les poubelles. Activité 4 1) a) à la première personne du pluriel («nous») b) Il dit «nous» parce qu'il parle au nom de toutes les associations qui rencontrent les mêmes difficultés que PHI. 2) a) interdire la redistribution des médicaments inutilisés b) les associations recevraient une aide financière c) l industrie pharmaceutique d) a trahi les ONG 3) a) sont contraintes de stopper leurs activités b) les pays en voie de développement 4

5 Transcription Accents d'europe, 13/03/2009, «Regards croisés : Médicaments, la fin du recyclage humanitaire», 1mn40s Voix et bruits à l'intérieur de la pharmacie Dominique Livet est pharmacien dans le V e arrondissement de Paris et comme chaque pharmacien, il est chargé de récupérer les médicaments et de les envoyer ensuite à la destruction. Les produits, donc, qui nous sont retournés par les clients sont descendus immédiatement à la cave dans une pièce et ils partent dans la nuit à la destruction. Les clients ne sont pas censés, euh, détruire eux même les médicaments ou les jeter à la poubelle? Alors, surtout pas ; il faut surtout que les clients ne les mettent pas avec les autres détritus. Dans les médicaments, il y a des produits excessivement toxiques ; il faut donc qu'ils suivent un processus bien particulier de destruction. Il ne faut pas qu'ils soient dispersés dans l'environnement. Surtout pas, il y a le risque vis à vis de l'environnement ; il y a un risque aussi que des gens fouillent les poubelles et récupèrent certains médicaments ; ça aussi c'est un risque important. Mais le principal problème ce sont les pays en voie de développement qui le rencontre car les ONG qui les approvisionnaient en médicaments recyclés sont aujourd'hui dans l'impasse. Jean-Marc Merle, le Président de l'association PHI, Pharmacie Humanitaire Internationale, estime que ces ONG ont été en quelque sorte trahies par le gouvernement français. Jean-Marc Merle : En février 2007, lorsque la loi sur l'interdiction de la récupération des médicaments a été votée le ministre de l'époque avier Bertrand nous avait assuré que nous aurions les moyens, les subventions ou que l'industrie fournirait l'ensemble des médicaments pour que l'on puisse continuer nos missions, or, à ce jour, pour l'international, toutes les associations comme PHI sont très ennuyées parce que nous ne pouvons pour l'instant pratiquement rien faire. 5

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

Polémique autour des droits de retransmission de la CAN

Polémique autour des droits de retransmission de la CAN Polémique autour des droits de retransmission de la CAN La Coupe d Afrique des nations est l évènement sportif le plus suivi du continent africain. Derrière le spectacle, les enjeux financiers sont considérables.

Plus en détail

Peut-on supprimer le travail des enfants?

Peut-on supprimer le travail des enfants? Peut-on supprimer le travail des enfants? Le travail des enfants constitue une part importante de l économie mondiale. Au cours d une marche internationale contre le travail infantile, Michel Bonnet et

Plus en détail

Le livre est-il en danger?

Le livre est-il en danger? Le livre est-il en danger? Le livre électronique était encore peu connu il y a quelques années. Aujourd hui, l'utilisation massive des nouvelles technologies questionne nos habitudes de lecture. Le livre

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Les bourses des étudiants africains. Fiche pédagogique de Solange Pekekouo Ngouh, lauréate 2004 du Prix RFI Le Monde en français.

Les bourses des étudiants africains. Fiche pédagogique de Solange Pekekouo Ngouh, lauréate 2004 du Prix RFI Le Monde en français. Les bourses des étudiants africains Fiche pédagogique de Solange Pekekouo Ngouh, lauréate 2004 du Prix RFI Le Monde en français. Emission Objectifs pédagogiques Médias d Afrique d Alain Foka. Emission

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Écoutez une première fois et répondez en fonction de ce que vous entendez. b) Comment identifie-t-on le chroniqueur?.

Écoutez une première fois et répondez en fonction de ce que vous entendez. b) Comment identifie-t-on le chroniqueur?. Feuille d'activités : Le concours Lépine à la foire de Paris Activité 1 Repérage sonore Écoutez une première fois et répondez en fonction de ce que vous entendez 1) Les sons a) Quels bruits entend-on?

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Le premier supermarché béninois

Le premier supermarché béninois Le premier supermarché béninois Thèmes Économie, consommation, publicité Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Commerce International. à référentiel commun européen

Commerce International. à référentiel commun européen Brevet de technicien supérieur Commerce International à référentiel commun européen Référentiel de formation SEPTEMBRE 2011 RÉFÉRENTIEL DE FORMATION Unités de formation UF1 Culture Générale et Expression

Plus en détail

PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR

PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR PACK NUMERIQUE EDUCATION GUIDE UTILISATEUR Table des matières 1. Présentation...4 Pré- requis techniques...4 Connexion à la plateforme Vocable...5 ENT...5 Adresse IP...5 Nom de Domaine...5 2. Accès aux

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Culture Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Thomas Sorin

Plus en détail

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti?

Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Fiche ABC Comment susciter la participation des étudiant e s et en tirer parti? Introduction Il n est pas rare que les enseignant e s souhaitent faire participer davantage les étudiant e s, soit durant

Plus en détail

DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME APPROFONDI DE LANGUE FRANÇAISE Niveau C2 du Cadre européen commun de référence pour les langues NATURE DES ÉPREUVES DURÉE NOTE SUR 1 2 Compréhension et production orales Epreuve en trois parties

Plus en détail

Bordeaux, ville d accueil de la Coupe du monde de rugby

Bordeaux, ville d accueil de la Coupe du monde de rugby Bordeaux, ville d accueil de la Coupe du monde de rugby La Coupe du monde de rugby 2007 a lieu en France. Bordeaux fait partie des 10 villes françaises qui accueillent des matchs lors de cette compétition.

Plus en détail

Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT R A P P O R T. M. BAUMEA Gérard D E S T A G E 2. Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA

Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT R A P P O R T. M. BAUMEA Gérard D E S T A G E 2. Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA R A P P O R T D E S T A G E 2 0 1 4 Ets H JEAN Montélimar Concessionnaire RENAULT 3? M. BAUMEA Gérard Du 03 au 07 février 2014 Collège EUROPA Sommaire BAUMEA Gérard 1 05/02/14 Une entreprise BAUMEA Gérard

Plus en détail

ENTRE LES MURS : L entrée en classe

ENTRE LES MURS : L entrée en classe ENTRE LES MURS : L entrée en classe Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «Entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard 2006.

Plus en détail

Zazie : Être et avoir

Zazie : Être et avoir Zazie : Être et avoir Paroles et musique : Zazie / Philippe Paradis Mercury / Universal Music Thèmes La consommation, le bonheur. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire une pièce. Donner une définition

Plus en détail

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit)

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit) UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit) Apportant un complément indispensable aux enseignements d'économie, de management des organisations et de sciences de gestion, l enseignement

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique. Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br

De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique. Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br De la tâche à sa réalisation à l aide d un document plus qu authentique Cristina Nagle CEL UNICAMP cnagle@unicamp.br I. Le contexte Plan de l intervention II. Le document authentique et le Projet 7 milliards

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

Mon hochet Tut-Tut. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x

Mon hochet Tut-Tut. 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x Mon hochet Tut-Tut 2014 VTech Imprimé en Chine 91-002887-00x Chers parents, Chez VTech, nous sommes conscients que les enfants sont notre avenir. C est pourquoi tous nos jeux sont conçus de manière à inciter

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 8. Les voitures électriques Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Frédérique Gella,

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE 900 000 déplacements TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE ET VOUS COMMENT VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST CITOYEN DE SA VILLE ET DE SA PLANÈTE évaluez vos comportements Question 1 : pour vous rendre

Plus en détail

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps Objectifs

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal RAPPORT DE STAGE 3 ème Quels conseils méthodologiques pour la réalisation de votre rapport Voilà des conseils et des questions pour vous aider dans la réalisation de votre rapport. Ils vous sont proposés

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Chansons engagées Des clips pour apprendre n 18 12. MC JANICK : Qu est-ce qui? Paroles et musique : MC Janick EMI

Chansons engagées Des clips pour apprendre n 18 12. MC JANICK : Qu est-ce qui? Paroles et musique : MC Janick EMI Chansons engagées Des clips pour apprendre n 18 12. MC JANICK : Qu est-ce qui? Paroles et musique : MC Janick EMI Non non non J peux pas dire pour qui Ni même pourquoi Non non non non non Refrain : Mais

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Programme OMS de Bonne Gouvernance dans le secteur pharmaceutique

Programme OMS de Bonne Gouvernance dans le secteur pharmaceutique TABLE RONDE ReMeD 2009 Le rôle du pharmacien pour améliorer la qualité et la disponibilité des médicaments essentiels Paris, le 9 novembre 2009 FIAP Jean Monnet Programme OMS de Bonne Gouvernance dans

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES. SÉRIES ES et L. Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES SÉRIES ES et L Durée de l'épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1 à 8. L'usage de la calculatrice est autorisé. Le candidat

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

ESPACE MEDIA LANGUES

ESPACE MEDIA LANGUES ESPACE MEDIA LANGUES ESPACE MEDIA LANGUES L'espace sera composé de 2 salles faisant chacune 8,50m * 6,50m relié au réseau pédagogique de l'établissement connecté connecté à internet suivant le choix de

Plus en détail

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi FICHE S PEDAGOGIQUE S Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi 2 TABLE DES MATIERES PREMIERE PHASE : BILAN 1. Organisation de la phase de bilan 5 2. Fiches relatives à l'expression orale

Plus en détail

Fait du jour RFI. Richesse / pauvreté : le grand écart. Exercices corrigés

Fait du jour RFI. Richesse / pauvreté : le grand écart. Exercices corrigés Fait du jour : Richesse / pauvreté : le grand écart Exercices corrigés Exercice 1 Première écoute. De quoi s agit-il? Entourez le bon synonyme en fonction de ce que vous En guise de préambule / Comme introduction

Plus en détail

La série L est revalorisée

La série L est revalorisée La série L est revalorisée «elle devient une série d excellence pour les langues» Option LVE de 3 H = Un enseignement obligatoire de 2H = LV1 ou 2 ou LV3 approfondie education.gouv.fr Bulletin officiel

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation Compte rendu de la formation «Expertise de vos pratiques en Méthode Naturelle de la Lecture et de l Ecriture (MNLE)» Animée par Sybille Grandamy Le 10 mars 2015 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 9 participant(e)s

Plus en détail

Les textos Slt koman sa C pa C?

Les textos Slt koman sa C pa C? Les textos Slt koman sa C pa C? Josiane Ulburghs, Humaniora Kindsheid Jesu, KUL, membre FORMACOM 1 Groupe cible : 3 e degré ASO Niveau : Objectifs : avancé Expression orale : Parler de ses modes de communication

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

Réaliser un journal scolaire

Réaliser un journal scolaire Réaliser un journal scolaire 1/ Connaître le journal et ses contenus Pour que les élèves puissent à leur tour devenir producteurs, il faut absolument qu ils apprennent à connaître le journal et ses contenus.

Plus en détail

Amendements en ligne du CdR Guide de l'utilisateur Amendements en ligne... 3 Foire aux questions... 13

Amendements en ligne du CdR Guide de l'utilisateur Amendements en ligne... 3 Foire aux questions... 13 du CdR Guide de l'utilisateur I Amendements en ligne... 3 De quoi s'agit-il?... 3 Accès au "Portail des Membres"... 3 Accès au module de présentation des amendements... 4 Comment déposer un amendement,

Plus en détail

LES OBJECTIFS DU LIVRE

LES OBJECTIFS DU LIVRE LES OBJECTIFS DU LIVRE 1- INFORMER 2- SENSIBILISER MOBILISER 3- DEBATTRE - RECONSTRUIRE 1 LES OBJECTIFS DU LIVRE 1- INFORMER 2- SENSIBILISER MOBILISER 3- DEBATTRE - RECONSTRUIRE LES OBJECTIFS DU LIVRE

Plus en détail

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1

Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 CHARTE DE PARRAINAGE. CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Centre Nucléaire de Production d Electricité de Chinon Février 2014 ANNEE 2014 CHARTE DE PARRAINAGE CNPE de Chinon Charte de parrainage 2014 1 Le Groupe EDF, en France comme à l'international, soutient

Plus en détail

MARCHE DE PRODUCTEURS ET PRODUITS DU TERROIR - PORNICHET

MARCHE DE PRODUCTEURS ET PRODUITS DU TERROIR - PORNICHET MARCHE DE PRODUCTEURS ET PRODUITS DU TERROIR - PORNICHET REGLEMENT GENERAL Préambule L'Office de Tourisme et l'association Rando Côte d'amour organisent la 2 ème édition de Randomania, le dimanche 18 mai,

Plus en détail

Le modèle de données

Le modèle de données Le modèle de données Introduction : Une fois que l étude des besoins est complétée, deux points importants sont à retenir : Les données du système étudié Les traitements effectués par le système documentaire.

Plus en détail

AIDE PERSONNALISÉE :

AIDE PERSONNALISÉE : AIDE PERSONNALISÉE : PROGRESSER PAR L'ÉDUCATION AUX MÉDIAS CLEMI de l'académie de Besançon AIDE PERSONNALISÉE : PROGRESSER PAR L'ÉDUCATION AUX MÉDIAS AIDE PERSONNALISÉE : PROGRESSER PAR L'ÉDUCATION AUX

Plus en détail

POUR LES ENFANTS D'AGE PRIMAIRE...

POUR LES ENFANTS D'AGE PRIMAIRE... POUR LES ENFANTS D'AGE PRIMAIRE Partenaire.. Personne chargée du dossier :... :. @:... Le dossier COMPLET doit être déposé ou adressé par courrier : Tout dossier incomplet sera retourné et sera reporté

Plus en détail

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES REPUBLIQUE FRANÇAISE PREMIER MINISTRE Secrétariat Général de la Défense Nationale N 730/ SCSSI Issy-les-Moulineaux, le 13 janvier 1997 GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

Programme Académique de Recherche et d Innovation (PARI) Fiche informative sur l'action n 19

Programme Académique de Recherche et d Innovation (PARI) Fiche informative sur l'action n 19 Programme Académique de Recherche et d Innovation (PARI) Fiche informative sur l'action n 19 Titre de l'action : PRATIQUES AUTOUR DU MYTHE A L'ECOLE ELEMENTAIRE Nom du fichier : 55Ecoles19 Académie de

Plus en détail

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ

POLITIQUE DE BIOSÉCURITÉ Date d entrée en vigueur: Mai 2006 Remplace/amende: VRS-52/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-52 DÉFINITION Une substance biologique dangereuse se définit comme un organisme

Plus en détail

CAP BOX Note utilisateurs

CAP BOX Note utilisateurs CAP BOX Note utilisateurs Sommaire ESPACE UTILISATEUR... Se connecter pour la ère fois sur son espace CAP BOX... Paramétrage du compte entreprise... Identité de l'entreprise.... Présentation des documents

Plus en détail

ENVOL - Guide utilisateur

ENVOL - Guide utilisateur Secrétariat général DIRECTION DES SYSTÈMES D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION SDES Bop Affaire suivie par : En cas de problème, contacter votre support informatique. ENVOL - Guide utilisateur Objet Ce document

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus

Ecrire pour le web. Rédiger : simple, concis, structuré. Faire (plus) court. L essentiel d abord. Alléger le style. Varier les types de contenus Ecrire pour le web Un texte web de lecture aisée pour l internaute, l est aussi pour les moteurs de recherche ; l écriture peut ainsi être mise au service du référencement naturel. De façon complémentaire,

Plus en détail

Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête.

Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête. 1 Education au Développement Durable Les déchets, je mène l enquête. Un programme d animation pour une sensibilisation efficace sur le tri, le recyclage et le compostage des déchets. Contact : SYVEDAC

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informateur social/informatrice sociale (23111 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers du groupe Informateur social..............................................

Plus en détail

1. Productions orales en continu après travail individuel

1. Productions orales en continu après travail individuel Tâches de production orale 2 niveau A2/B1 (Les tâches sont réalisables aussi bien au niveau A2 qu au niveau B1 suivant la complexité des énoncés et des interactions que les élèves sont capables de produire)

Plus en détail

PUBLIPOSTAGE DANS WRITER

PUBLIPOSTAGE DANS WRITER PUBLIPOSTAGE DANS WRITER Types Le principe du publipostage est d'associer un document principal dont il faut définir la forme (lettre, étiquette, enveloppe) avec une source de données (par exemple un carnet

Plus en détail

Brief créatif site e-commerce

Brief créatif site e-commerce Brief créatif site e-commerce L objectif du brief créatif est de permettre au webdesigner de cerner l univers graphique de référence que doivent évoquer vos outils de communication graphique, et le restituer

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE. Déroulement. Activité 2 : Faites des hypothèses sur le sujet après avoir visionné une première fois la vidéo sans le son.

FICHE ÉLÈVE. Déroulement. Activité 2 : Faites des hypothèses sur le sujet après avoir visionné une première fois la vidéo sans le son. 1 TROISIÈME SECTEUR DE L ECONOMIE SECTEUR TERTIAIRE- LES SERVICES (3) L'ESSOR DE L'E-COMMERCE FICHE ÉLÈVE Déroulement Activité 1 : Parlez de cette image, faites des hypothèses sur le sujet. Activité 2

Plus en détail

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?»

Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Thème 5. Proposition d'une activité d'exploration élève : Micro-trottoir «Qu'est-ce qu'une entreprise?» Propriétés Description Intitulé court Proposition d'une activité d'exploration élève de type Micro-trottoir

Plus en détail

Médicaments en vente libre : considérations pour la pratique de la physiothérapie

Médicaments en vente libre : considérations pour la pratique de la physiothérapie Médicaments en vente libre : considérations pour la pratique de la physiothérapie Adapté d un article approuvé de l Alliance canadienne des organismes de réglementation de la physiothérapie (2012) Le CPTNB

Plus en détail

Silence, on meurt! 1

Silence, on meurt! 1 Silence, on meurt! 1 Quatre-vingt-quinze pour cent des personnes infectées par le VIH sont toujours privées de traitement 1. Chaque année, lors de la Journée mondiale du sida, il nous faut regarder les

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Alain Souchon: Parachute doré

Alain Souchon: Parachute doré Alain Souchon: Parachute doré Paroles et musique : Pierre Souchon, Alain Souchon Virgin, Emi music Thèmes L argent, la crise financière. Objectifs Objectifs communicatifs : Émettre des hypothèses. Justifier

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

E-formation pour enseignants

E-formation pour enseignants E-formation pour enseignants 1. Quelques définitions 2. E-formations aux outils numériques 3. E-formations à l'usage pédagogique des technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement

Plus en détail

Le problème de la neutralité du Net est-il réglé?

Le problème de la neutralité du Net est-il réglé? Le problème de la neutralité du Net est-il réglé? P. Maillé et B. Tuffin 22 mai 2014 Résumé Le 3 Avril 2014, le Parlement européen a apporté une définition «claire et sans ambiguïté» de la neutralité du

Plus en détail

MANUEL TBI - STARBOARD

MANUEL TBI - STARBOARD MANUEL TBI - STARBOARD TBIH MOD2 TITRE Manuel STARBOARD (Module 2) Trucs et astuces INTITULE Manuel d'utilisation du logiciel STARBOARD accompagnant le tableau blanc interactif HITACHI F-Series et FX-Series

Plus en détail

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation MCeX CIRCULAIRE Le 3 septembre 2008

Plus en détail

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES

1. LA GESTION DES BASES DE DONNEES RELATIONNELLES Dossier G11 - Interroger une base de données La base de données Facturation contient tout un ensemble d'informations concernant la facturation de la SAFPB (société anonyme de fabrication de produits de

Plus en détail

Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret

Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter. 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret Revue de presse : Introduction en Bourse de Twitter 1 ère ES 2 Théodore Aubanel 2013 Par Eva Fraicher et Victoire de Camaret 1 SOMMAIRE Articles sélectionnés et résumé de ces articles Analyse et comparaison

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

STATUTS. Adoptés par l Assemblée générale du 19 juin 2013

STATUTS. Adoptés par l Assemblée générale du 19 juin 2013 membre de wohnbaugenossenschaften schweiz verband der gemeinnützigen wohnbauträger coopératives d habitation Suisse fédération des maîtres d ouvrage d utilité publique STATUTS Adoptés par l Assemblée générale

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

Dossier de. Année universitaire

Dossier de. Année universitaire Dossier de candidature ISTC MASTER 1ère année Année universitaire 2015-2016 L ISTC c est Une école reconnue par l Etat Une licence classée 3 ème par le cabinet SMBG* Un master classé 12 ème par le cabinet

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Découverte de la France et des Français 1. L orthographe est-elle trop compliquée? Réalisation

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

Objectifs d apprentissage. tenir des rôles différents : coopérer / s opposer. apprendre à passer un ballon

Objectifs d apprentissage. tenir des rôles différents : coopérer / s opposer. apprendre à passer un ballon DANSE JEUX - cycle COLLECTIFS II - Unité d apprentissage - cycle I - Unité sur d apprentissage le thème des statues entrée dans l activité 1 à 2 séances situation de référence pour évaluer les besoins

Plus en détail

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES

CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES CENTRE NUMERIQUE DU JURA REGLEMENTS, CONDITIONS ET ACCES AUX SERVICES L ensemble des règles définies ci-après constitue le Règlement Intérieur du Centre nécessaire à sa bonne marche et à la satisfaction

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE DEMANDE D'ENREGISTREMENT

MARQUE DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE DEMANDE D'ENREGISTREMENT M N 50572 01 MARQUE DE FABRIQUE, DE COMMERCE OU DE SERVICE DEMANDE D'ENREGISTREMENT QUE DOIT CONTENIR UN DÉPOT? Votre dossier de dépôt comprend : 1 - la demande d enregistrement en cinq exemplaires (formulaire

Plus en détail