Travail en groupe Apprendre la coopération

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travail en groupe Apprendre la coopération"

Transcription

1 Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques de coopération qui peuvent émerger d une situation de groupe. Objectifs - Créer un besoin de savoir chez les enfants. - Apprendre à organiser un travail en commun, planifier les étapes, trouver la place de chacun dans le groupe pour qu il s y intègre. - Apprendre à l autre et apprendre de l autre. - Confronter son point de vue, argumenter, élaborer une position collective. Impacts - Réinvestissement dans le travail individuel. - Autonomie. - Respect de l autre. - Actif dans les apprentissages. - Responsabilité. - Travailler en équipe. Relation avec les apprentissages (socle commun) Compétences 1 (s exprimer à l oral) 6 et 7 du socle commun. 1

2 AVANT DE COMMENCER Pourquoi mettre en place des moments de travail en groupe ou en atelier? Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres : La finalisation : mettre les élèves dans une situation de réalisation afin qu ils prennent conscience de la nécessité de certains apprentissages et ainsi créer un besoin de savoir. La socialisation : organiser le travail en commun, planifier les étapes, trouver la place de chacun pour lui permettre de s intégrer au groupe. Savoir s organiser pour être performant sans laisser personne de côté. Le monitorat : placer les élèves dans une situation d enseignement, jouer sur l hétérogénéité du groupe pour créer différentes situations d apprentissage. La confrontation : utiliser les interactions entre les enfants, laisser les points de vue s exprimer et s affronter pour la réalisation d une tâche commune. Amener les enfants à prendre conscience qu ils savent des choses et peuvent les utiliser. Ils apprennent ainsi à se faire confiance. Préparer le projet Comment préparer la mise en place du travail en atelier? Il est important de définir l objectif visé. Le travail de groupe ne se justifie que si les tâches sont complémentaires, résistantes et nécessitent que plusieurs esprits collaborent. Il faut définir les tâches et les étapes de travail. Dans un premier temps, chaque élève doit prendre connaissance individuellement de la tâche commune à accomplir puis percevoir le rôle qu il doit incarner. Comment présenter le projet aux enfants? En les confrontant au départ à des problèmes où le besoin de travailler avec d autres se fait sentir! D eux mêmes ils éprouvent l envie de demander l avis de leurs camarades. Cette situation n étant pas habituelle, ils peuvent avoir la sensation de «tricher». Nommer le travail en groupe et l inscrire dans le temps scolaire permet d officialiser cette situation. Comment se répartissent les rôles? Quelle est la place de l enseignant? Le rôle de l enseignant va de la préparation des ateliers à leur évaluation en passant par la gestion et l accompagnement. L enseignant choisi les ateliers en fonction des objectifs visés mais aussi de l intérêt des élèves. Peut on faire appel à des partenaires extérieurs? Ce type de travail se fait aussi souvent avec des intervenants extérieurs qui peuvent mettre rapidement les enfants en situation de recherche. 2

3 MISE EN PLACE DU PROJET Déroulé type Préparation Il faut trouver une situation problème dans n importe quelle matière, prévoir assez d outils pour trouver et laisser les enfants faire des hypothèses, apprendre à les argumenter, les démontrer et en faire d autres, si besoin est, ou valider. Chaque enfant peut se situer à un niveau différent dans chacune des matières. Il s agit de proposer des activités scolaires adaptées aux possibilités intellectuelles et au niveau scolaire réel de chaque enfant. Ainsi chacun peut apporter et surtout recevoir des autres. Cela donne aux enfants la possibilité d établir des relations, de réaliser des échanges. La classe devient alors un milieu riche de possibilités et d apprentissages. Constitution des groupes Il y a de nombreuses façons de travailler en groupe. La constitution des groupes est une étape importante qui dépend aussi de l objectif à atteindre. Il est certain qu il ne suffit pas de dire «mettez vous en groupe pour faire cet exercice» pour que le groupe ait un sens. Ce type de consigne favorise le clivage entre les élèves travailleurs qui vont tenter de répondre à la demande et les élèves moins travailleurs qui se sentiront ainsi déchargés de leurs obligations. La tâche proposée doit nécessiter le travail de groupe. Les mauvaises structures de groupes sont un frein à leur réussite. Au début de la mise en place de l atelier ou du travail en groupe, il faut éviter de mettre ensemble des élèves qui ne s entendent pas entre eux ou des élèves trop différents (meneur et introverti). Dans l année, cela n empêchera pas de remodeler les groupes et faire ce type de mélange. Il semble même que ce soit un critère d évaluation de la réussite de l atelier que de pouvoir le faire. Dans le groupe, peu à peu, chacun prend confiance en soi et apprend à respecter l autre. Ainsi tout type de groupe devrait pouvoir fonctionner. Lancement des ateliers ou du travail en groupe Au début de la première séance regrouper les élèves, expliquer les consignes. Les élèves découvrent sur un tableau dans quel groupe ils doivent aller. Ils s installent et démarrent leur travail de recherche. Un élève par groupe régule la parole et évite que les élèves parlent trop fort. Un autre élève peut noter la parole du groupe, les résultats obtenus, les réponses proposées par le groupe. 3

4 Accompagnement et évaluation Ce type de travail doit permettre à l enseignant de s occuper d un groupe en particulier, de rendre les autres groupes autonomes, ou de faire des inférences en supposant que ce qu il voit avec un groupe se passe aussi avec les autres. Être du début à la fin de la tâche avec un seul groupe, permet à l enseignant de décortiquer les processus d apprentissage, d autonomie, de coopération qui se créent. Les limites de ce genre de pratique se trouvent généralement dès la mise en œuvre : difficulté de gestion du groupe, pertinence des activités, cohérence des ateliers entre eux, etc. L atelier peut être perçu comme peu efficient car sa bonne marche peut prendre du temps. Organisation pratique Quelle durée, quelle fréquence pour le projet? La fréquence du travail en atelier n est pas dictée par un besoin de périodicité, mais par la nature de la tâche à effectuer. Toutes les «situations problèmes» peuvent être le moment de travailler en atelier, par exemple les séances de découverte, de réinvestissement ou de recherche. Dans quel lieu? S il y a plusieurs ateliers en même temps, chaque atelier doit avoir son espace défini. De même les groupes doivent être identifiables spatialement (regroupement de tables, utilisation de plusieurs salles ) EVALUATION Acquis cognitifs, apprentissage de la matière. L implication dans le groupe, fonctionnement du groupe. En savoir plus BIBLIOGRAPHIE Subir, Choisi ou décider de l'activité? Il faut prendre l'activité de l'enfant très au sérieux. Parce qu'elle le fonde en continu. Il n'est donc pas indifférent qu'elle soit subie, imposée, sous quelque prétexte que ce soit, ou qu'elle soit de son propre choix à lui! À l'enfant! Article paru dans les Cahiers de l'animation, Vacances et loisirs, avril 2006, numéro 54, CEMEA. 4

5 RESSOURCES PRATIQUES Le travail en groupe des élèves Quelques exemples d'ateliers décloisonnés. Coordination française : Décennie internationale pour une culture de la non violence et de la paix Une vingtaine d'activités autour de la coopération. Semaine de la coopération à l'école La Semaine de la coopération à l école a pour but de sensibiliser les jeunes, le monde éducatif, le grand public aux valeurs et aux principes de la coopération et de valoriser la pédagogie coopérative. L atelier pluridisciplinaire de «fabrication de leçon» au collège Un projet présenté, au nom de l'équipe du collège, par Sylvain Marange, professeur d'histoire et géographie. Le travail de groupe «Pour rendre les élèves actifs en classe et les sortir un peu de la passivité, de l ennui qui les guettent, la pédagogie de groupe est la ressource dont nous donnons ici quelques clefs très concrètes.» pedagogiques.com/+ No424 Le travail de groupe +.html RESSOURCES THEORIQUES Pourquoi le travail en groupe des élèves? Un article de Philippe Meirieu qui décrit les différents modes de travail en ateliers et leurs impacts. Le travail en groupe des élèves «Vous parlez souvent de l'utilisation du travail en groupes dans les classes. Mais n'est ce pas une perte de temps systématique, une façon de ʺ passer le tempsʺ sans rien apprendre véritablement aux élèves?». Réponse de Philippe Meirieu. 5

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs

Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Le marché des connaissances Pratiques d échange de savoirs Fiche synthétique Le marché des connaissances fonctionne sur l idée que "Personne ne sait tout, mais tout le monde sait quelque chose...". Il

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Promouvoir des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

Pourquoi un tel essor du développement personnel?

Pourquoi un tel essor du développement personnel? Pourquoi un tel essor du développement personnel? Ces dernières années, on ne peut que constater l'émergence de nouvelles méthodes dont le but principal est l'épanouissement individuel. Le développement

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Les parcours de motricité à l école maternelle

Les parcours de motricité à l école maternelle Les parcours de motricité à l école maternelle Pour commencer, quelques idées reçues : 1) «Le parcours de motricité, pratiqué tous les jours, suffit pour couvrir la programmation EPS» NON, car : Il manque

Plus en détail

Modalités de mise en œuvre : Professeurs concernés : un ou deux professeurs de lettres

Modalités de mise en œuvre : Professeurs concernés : un ou deux professeurs de lettres éduscol Travailler l'expression orale Constat La Poésie : du texte à la performance orale Ressources accompagnement personnalisé La classe de seconde se définit par une grande hétérogénéité : les élèves

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Stage RésoLP 2012 Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Celui qui acquiert les compétences définies par le programme à chaque niveau du cursus et dans chaque APSA :la «C.A.» avec son versant «moteur» et son

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation

Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Anne Kolasinski Coach de Vie certifiée Améliorer la communication Transmettre l information Mener une politique d évaluation Prendre vos fonctions Atteindre vos objectifs Améliorer vos performances Renforcer

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE L'AFRIQUE

INTRODUCTION À L'ÉTUDE DE L'AFRIQUE 159 INTRODUCTION À L ÉTUDE DE L AFRIQUE (classe de 5 ème / à partir du site de la FAO) Objectifs 1. Exploiter une banque de données en ligne, puis construire une carte de synthèse du continent africain.

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Dans le cadre du parcours du lycéen, l Accompagnement Personnalisé c est un nouveau dispositif qui doit permettre de

Dans le cadre du parcours du lycéen, l Accompagnement Personnalisé c est un nouveau dispositif qui doit permettre de Les démarches pédagogiques et les tâches proposées lors des 72 heures de l accompagnement personnalisé en classe de seconde, quelle mise en lien avec les enseignements généraux et les enseignements d exploration?

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

La réunion de coop une réunion hebdomadaire pour vivre ensemble

La réunion de coop une réunion hebdomadaire pour vivre ensemble La réunion de coop une réunion hebdomadaire pour vivre ensemble La réunion de coop' (réunion de coopérative) est un moment institutionnalisé hebdomadaire, de préférence en début de semaine, au cours duquel

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet

DOSSIER INSCRIPTION. DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité. Centre de Loisirs de Maubourguet DOSSIER INSCRIPTION DISPOSITIF Accompagnement à la Scolarité CP Centre de Loisirs de Maubourguet SOMMAIRE. Page 2 : actions proposées pour les CP. Page 3 : engagement parental et engagement de l enfant.

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Présentation de nos formules Mariages

Présentation de nos formules Mariages - Interventions partout en France - 06.58.30.49.49 animenfoliz@gmail.com www.animenfoliz.fr Présentation de nos formules Mariages Une prise en charge complète des enfants et une animation adaptée pour

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

Enseigner la technologie. à l'école maternelle

Enseigner la technologie. à l'école maternelle Enseigner la technologie à l'école maternelle Laure Lutz Docteur en didactique de la technologie Bernard Hostein Professeur d'université Éliane Lécuyer Professeur des écoles Conseillère pédagogique SERVICES

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Exploitable par exemple dans le cadre de l aide personnalisée, cette fiche cible les compétences suivantes :

Exploitable par exemple dans le cadre de l aide personnalisée, cette fiche cible les compétences suivantes : Technico-commercial/e Document pour les professeurs/es Objectif général Le concept de cette fiche consiste en une présentation, sous la forme d un jeu de rôle du métier ciblé au travers de matières enseignées

Plus en détail

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération...

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Au Cycle 1, 2 et 3 David Leschi - Conseiller pédagogique EPS - Circonscription de Grasse Bibliographie : Essai de réponses -Jeux du patrimoine,

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGRÉE PAR L ge Le guide du parraina F.L. - M. Dufour - EPAHN nseiller co t e r e g ra u co n e r, e Partag rs les mini-entrepreneu www.epa-hautenormandie.fr Créer ensemble La Mini Entreprise-EPA est une

Plus en détail

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012 Dictée à l adulte Animation du 19 décembre 2012 Déroulement de l animation Recueil des représentations sur la dictée à l adulte Les Instructions officielles Constat Définition et objectifs Modalités, déclencheurs

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE

Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS. Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus. Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE Mairie d Orange Direction AFFAIRES SCOLAIRES / ANIMATION SPORT LOISIRS Accueil de Loisirs Périscolaire de Camus Rue Joachim du Bellay 84100 ORANGE PROJET PEDAGOGIQUE Année 2012-2013 Autour du livre Présentation

Plus en détail

Agent-e de maintenance nautique

Agent-e de maintenance nautique Agent-e de maintenance nautique Document pour les professeurs/es Objectif général Faire découvrir un métier en utilisant le site de l Onisep et des mises en situation validées par un professionnel. Compétences

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Séminaire fédéral du réseau bilingue de Russie ---- Institut français de Moscou 19-21 novembre 2014

Séminaire fédéral du réseau bilingue de Russie ---- Institut français de Moscou 19-21 novembre 2014 Séminaire fédéral du réseau bilingue de Russie ---- Institut français de Moscou 19-21 novembre 2014 Hélène Buisson Attachée de coopération pour le français Institut français de Russie 22 ème séminaire

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Sphères du développement dans Jeux d enfants

Sphères du développement dans Jeux d enfants Sphères du développement dans Jeux d enfants Développement social et affectif Besoins et émotions Dans plusieurs activités des Jeux d enfants, ces derniers commencent à : développer la confiance et un

Plus en détail

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie GENERALITES : Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie Nous parlerons des enfants diagnostiqués dysphasiques ou présentant des troubles du langage. Il en est de même pour les enfants dyslexiques.on parle

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable»

Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable» Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable» Titre du projet : TRIER AUJOURD HUI POUR MIEUX VIVRE DEMAIN. Motivation du projet (pourquoi engager les élèves dans ce projet précis?

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

PLAN DE COURS. Nom : Ashley Tomlinson Date : 25 mars 2010. Titre : Affiches d immigration DESCRIPTION

PLAN DE COURS. Nom : Ashley Tomlinson Date : 25 mars 2010. Titre : Affiches d immigration DESCRIPTION PLAN DE COURS Nom : Ashley Tomlinson Date : 25 mars 2010 Titre : Affiches d immigration Matière : Études sociales Année : 8e Sujet : Influences géographiques Objectifs d apprentissage 8.2.3 Illustrer et

Plus en détail

Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise

Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise Le Réseau REPTIC : une communauté pour développer et partager son expertise Nicole Perreault Animatrice du Réseau 7 octobre 2015 Plan 1. Présentation du Réseau REPTIC 2. Activités 3. Ressources 4. Outils

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat

Expérience des centres de formation de. l U.R.M.A Région Martinique. Chambre de Métiers et de l Artisanat Favoriser l insertion des publics les plus fragilisés Expérience des centres de formation de l U.R.M.A Région Martinique Chambre de Métiers et de l Artisanat Le concept de l URMA des Chambres de Métiers

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR

SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR SÉMINAIRE 2 : point de vue des IA-IPR Les séminaires et la continuité à assurer Il est essentiel qu au terme de chaque séminaire, le bilan établi et mis en ligne soit examiné dans chaque lycée par l ensemble

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle

Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages langagiers à l école maternelle Animation Pédagogique Direction des services départementaux de l Éducation nationale du Loir-et-Cher Groupe Jeux de coopération et langage: Utiliser les jeux de coopération au service des apprentissages

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL

3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3. FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL INTERNATIONAL 3.1. CONCEPT La formation professionnelle doit être envisagée comme un moyen de fournir aux étudiants les connaissances théoriques et pratiques requises

Plus en détail

Document enseignant Magali Debono BP 2SPVL Lycée Les Palmiers Nice 2011/2012

Document enseignant Magali Debono BP 2SPVL Lycée Les Palmiers Nice 2011/2012 Projet d'échanges de pratiques entre les élèves de seconde SPVL du Lycée Les Palmiers et les élèves de 3ème SEGPA, section Vente-Distribution- Magasinage, du collège Port Lympia. Baccalauréat Professionnel

Plus en détail

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques

é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques é d u c a t i on n a t i o n a l e ÉVALUATIONS NATIONALES CM2 Des résultats aux perspectives pédagogiques Evaluation des des élèves en CM2 Constats et perspectives pédagogiques pour les écoles de l Hérault

Plus en détail

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R»

P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» P R E S E N T A T I O N E T E V A L U A T I O N P R O G R A M M E D E P R E V E N T I O N «P A R L E R» Parler Apprendre Réfléchir Lire Ensemble pour Réussir Pascal BRESSOUX et Michel ZORMAN Laboratoire

Plus en détail

Aider les enseignants en formation à établir un plan d action

Aider les enseignants en formation à établir un plan d action Aider les enseignants en formation à établir un plan d action La préparation TESSA devrait toujours permettre aux enseignants en formation de faire l expérience des activités TESSA d'une manière pratique

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre.

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Contenu : Un mode d emploi Un panneau 50/70 cm Un rouleau de papier collant 30

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

Jardins carrés et Culture d Entreprise

Jardins carrés et Culture d Entreprise Jardins carrés et Culture d Entreprise Un concept innovant pour développer l efficacité collective Le concept Les jardins carrés sont une méthode de jardinage élaborée dans les années 1980 par l américain

Plus en détail

La Pédagogie Différenciée

La Pédagogie Différenciée 1 juin 2012 La Pédagogie Différenciée Pourquoi me suis- je intéressée à la pédagogie différenciée? Après dix ans à enseigner le français et l histoire-géographie en lycée professionnel auprès d élèves

Plus en détail

Les démarches en science et en technologie

Les démarches en science et en technologie Les démarches en science et en technologie (Sources LAMAP) La démarche scientifique est une démarche qui conduit à construire une procédure de résolution d'un problème en utilisant, de manière explicite,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Nicole de Korte et Armand Gagné Direction des politiques et des normes en matière d enseignement Objectifs de la séance d aujourd

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

ATELIER PEDAGOGIQUE INFOGRAPHIE / DEMARCHE CREATIVE Collège Versailles, Marseille avril 2010

ATELIER PEDAGOGIQUE INFOGRAPHIE / DEMARCHE CREATIVE Collège Versailles, Marseille avril 2010 ATELIER PEDAGOGIQUE INFOGRAPHIE / DEMARCHE CREATIVE Collège Versailles, Marseille avril 2010 Introduction Découvrir le groupe, identifier la commande Premières recherches et associations d idées Propositions

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux?

En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? En quoi les nouveaux programmes pour l'école maternelle sont-ils nouveaux? Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l éducation nationale Toulouse 28 mars 2015 JOURNEE ACADEMIQUE AGEEM «Nouveaux programmes»?

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/7

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/7 1/7 La campagne Tapori 2014 : Créons un mobile où chacun a sa place! Cette année, pour la campagne Tapori 2014, nous vous proposons de créer un mobile décoratif. Ce mobile sera un support qui permettra

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES»

PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» PROJET PLURIDISCIPLINAIRE A CARACTERE PROFESSIONNEL DOCUMENT DESCRIPTIF TITRE DU PROJET : PRESERVER LA BIODIVERSITE : «OUVRIR UN HOTEL A INSECTES» Introduction : Les insectes occupent une place essentielle

Plus en détail