Estimations du calendrier et des coûts selon la tolérance aux risques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Estimations du calendrier et des coûts selon la tolérance aux risques"

Transcription

1 Estimations du calendrier et des coûts selon la tolérance aux risques Par Amro Elakkad Les risques d'un projet sont un fait de la vie réelle et chaque directeur de projet doit les affronter. «Le risque d'un projet consiste en un événement ou une condition qui, s'il a lieu, a un effet positif ou négatif sur au moins un objectif du projet (temps, coût, enjeu ou qualité» selon la définition du didacticiel A Guide to the Project Management Body of Knowledge Troisième édition, publié par le Project Management Institute. La gestion du risque du projet implique l'analyse et l'établissement des priorités des risques afin que le directeur de projet et l'équipe puissent associer leurs efforts pour atténuer les hauts risques. De nombreux directeurs de projets maîtrisent parfaitement l'analyse des risques au niveau d'un projet. Ceci fonctionne bien pour les risques portant sur l'enjeu et la qualité. Toutefois, il existe des risques associés aux tâches qui peuvent affecter négativement les estimations de calendrier et de coûts et, en conséquence, entraver la distribution des tâches, voire la réussite du projet. Pour les projets de petite taille ou de taille moyenne, l'analyse qualitative des risques est une méthode efficace pour aider un directeur de projet à évaluer les risques relatifs aux tâches et, par conséquence, à mieux enraciner dans la réalité les estimations de calendrier et de coûts du projet global. Pour les projets plus importants, il est plus approprié de faire suivre l'analyse qualitative par une analyse quantitative des risques. Cette approche utilise des modèles de simulation qui, bien que très gourmands en temps, se justifient étant donné l'ampleur du projet. Pour améliorer l'exposition d'un projet aux risques concernant le calendrier (temps) et les coûts, nous devons nous concentrer sur les risques au niveau des tâches. Quand les directeurs de projets estiment le temps et le coût pour une tâche, certains font l'hypothèse du meilleur cas possible et d'autres font l'hypothèse du pire cas. Les deux approches peuvent poser problème. La première approche résulte souvent en une estimation de tâche au délai plus court et à un coût plus réduit par rapport à ce que seront le délai et le coût réels, tandis que la seconde approche peut résulter en un délai plus long et des coûts plus élevés car les actifs sont affectés au projet pour des périodes plus longues que ne l'exige la réalité. L'analyse qualitative des risques peut aider à établir des estimations du projet aussi proches que possible de la réalité, si cette analyse est appliquée en utilisant une méthodologie homogène. Voici une méthodologie que vous pouvez envisager pour mettre au point et appliquer des estimations proches de la réalité : 1

2 1. Après avoir déterminé le calendrier et le coût du projet, animez des réunions d'identification et d'analyse des risques avec vos intervenants fondamentaux. Dans ces réunions, pour chaque tâche figurant dans votre calendrier, dressez la liste des risques associés à la tâche, attribuez-leur une note de probabilité (P) indiquant la probabilité de chaque risque ainsi qu'une note d'impact (I) indiquant l'effet de chaque risque s'il se produit. Il est important de ne faire figurer que les risques qui affectent le calendrier ou le coût de la tâche. N'oubliez pas que ce sont eux qui retiennent notre attention. De plus, souvenez-vous que les risques qui ont un impact sur l'enjeu ou la qualité sont, en général, gérés au niveau de l'analyse du projet (et non pas au niveau des tâches). 2. Pour l'attribution d'une note de probabilité (P), le barème suivant est un bon outil. Ce barème a l'avantage de vous proposer des intervalles pour vos choix. Certaines documentations engagent à utiliser les probabilités en tant que pourcentage. Toutefois, du point de vue d'une analyse qualitative, il n'y a pas d'avantage particulier à utiliser les pourcentages. BARÈME DE PROBABILITÉ Très improbable (TI) Improbable (I) Probable (P) Très probable (TP) Pratiquement certain (PC) 3. La note d'impact (I) d'un risque donné est différente pour le temps et pour les coûts. Voici un barème d'impact proposé. BARÈME D'IMPACT 9-10 Très élevé Calendrier - Impact sur le jalon principal ou le chemin critique >10 % (TE) Coût - Augmentation du coût total du programme >5 % 7-8 Élevé Calendrier - Impact sur le jalon principal ou le chemin critique <5 % (E) Coût - Augmentation du coût total du programme <5 % 5-6 Moyen (M) 3-4 Bas (B) 1-2 Très bas (TB) Calendrier - Impact sur le chemin non critique >10 % Coût - Dépassant le coût de l'élément >10 % Calendrier - Impact sur le chemin non critique <10 % Coût - Dépassant le coût de l'élément <10 % Calendrier - Aucun ou négligeable Coût - Aucun ou négligeable 2

3 Notez que les tâches qui se produisent le plus tôt au cours du projet, celles qui sont sur le chemin critique ou celles qui ont plusieurs tâches précédentes doivent avoir un impact plus élevé par rapport aux risques associés. 4. Une fois que vous arrivez à une entente parmi les intervenants sur les risques de chaque tâche et que vous déterminez ses probabilités et ses impacts, calculez la Valeur attendue (EpV), suivant la formule EpV = P I 5. Pour chaque tâche atteignant une note d'évaluation EpV supérieure à votre ligne de référence du risque, le risque associé à cette tâche est considéré comme un haut risque. Une note EpV de 30 est une ligne de référence prudente, mais votre note de ligne de référence de tolérance au risque peut être de 40, 50 ou plus, selon la priorité du projet et la tolérance au risque de l'organisation. 6. Pour les tâches à haut risque, travaillez de concert avec les spécialistes en la matière du sujet de l'équipe pour revoir les estimations de temps et de coûts en utilisant une méthode d'estimation à trois points ou de répartition bêta. Pour réviser les estimations des tâches à haut risque, tout d'abord, déterminez votre estimation optimiste (O), votre estimation de risque moyen (M) et votre estimation pessimiste (P). Ensuite, calculez une valeur moyenne de répartition bêta, en utilisant la formule : Moyenne = (O + 4M + P) / 6 La méthode d'estimation de répartition bêta est une méthode plus prudente que la méthode à trois points conseillée par certaines documentations. N'oubliez pas que toute méthodologie d'estimation que vous utilisez doit être basée sur la tolérance au risque de votre organisation. 7. Pour les tâches qui ont une note inférieure à votre point défini pour la référence de la tolérance au risque, conservez les estimations d'origine pour le calendrier et le coût. Les risques sont suffisamment faibles pour ne pas perdre de temps à établir des estimations supplémentaires. Maintenant, utilisons la méthodologie que nous venons de décrire. Supposons que vous gériez un projet de développement logiciel et que les risques associé à la tâche soient similaires ceux indiqués ci-dessous : 3

4 Tâche Risque P I EpV Haut risqu e? (O/N) Action Les changements du client au champ d'application lors de la progression du projet impactent le calendrier TP = 8 TE = 10 80,00 O Réviser l'estimatio n du calendrier Les changements du client au champ d'application lors de la progression du projet impactent le coût TP = 8 TE = 9 72,00 O Réviser l'estimatio n du coût Le départ de l'analyste des affaires de la société impacte le calendrier TI = 1 M = 5 5,00 N Aucune Le tableau précédent montre que les estimations de calendrier et de coûts doivent être revus car les deux risques dépassent notre ligne de référence de tolérance au risque de 30 : il s'agit de hauts risques. Voici nos estimations révisées : Tâche Estimation Estimation moyenne O M P Trois points Distribution bêta Calendrier 2,00 4,00 9,00 5,00 5,83 Coût $ $ $ 7 933,33 $ 9 300,00 $ On peut noter que la différence entre les moyennes des estimations révisées et l'estimation la plus probable s'élève à 46 pour cent [la différence entre M et la moyenne de distribution bêta 4

5 est [(5,83-4)/4) 100 = 45,75 %]. Cette différence de 46 pour cent doit être utilisée par la suite pour les réserves de contingences dans la phase de planification de la réponse au risque. On notera également que les directeurs de projets qui n'estiment pas les ressources (et par conséquent, le coût dérivé) à un niveau de tâche peuvent encore appliquer cette méthode au niveau du résumé de la tâche. Pour la gestion de projets de petite et moyenne tailles, les estimations de calendrier et de coûts sont, en général, d'échelle plus réduite que ceux des projets plus importants. Cette échelle plus petite rend l'analyse qualitative des risques suffisante et plus pratique pour l'amélioration des estimations des tâches à haut risque. L'utilisation de la méthodologie expliquée dans cet article aidera les directeurs de projets à améliorer les estimations de calendrier et des coûts, donc à améliorer les chances de terminer le projet à temps et dans le budget, deux des buts fondamentaux de tout projet. Amro Elakkad (M.Sc., PMP) est un conférencier, un formateur et un conseiller sur la gestion des projets. Il a plus de vingt ans d'expérience dans les domaines de la technologie de l'information, de la finance, du génie, de l'éducation et des industries gouvernementales. Amro a implémenté et géré des projets et des programmes dépassant une valeur de 17 milliards USD. Son expertise s'étend aux projets en difficulté, à la gestion du risque, à la planification et l'estimation dans le domaine général. Amro a publié de nombreux documents et articles dans les magazines et au cours de conférences relatives à la gestion des projets. Vous pouvez le contacter à 5

Livre blanc: Liste de contrôle de la documentation obligatoire pour ISO 22301

Livre blanc: Liste de contrôle de la documentation obligatoire pour ISO 22301 Livre blanc: Liste de contrôle de la documentation obligatoire pour ISO 22301 LIVRE BLANC septembre 04, 2015 1. Quels documents et enregistrements sont nécessaires? La liste ci-dessous montre l'ensemble

Plus en détail

Gérer efficacement les risques d'un projet

Gérer efficacement les risques d'un projet Gérer efficacement les risques d'un projet 3 PDU De la théorie à la pratique Carl.Gilbert@SolutionsGPcmg.com Page 1 «PMI», le logo PMI, «PMP», le logo PMP, «PMBOK», «PgMP» sont des marques déposées du

Plus en détail

Note d orientation : Gestion des risques d'entreprise (GRE)

Note d orientation : Gestion des risques d'entreprise (GRE) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

OPTIMISATION À UNE VARIABLE

OPTIMISATION À UNE VARIABLE OPTIMISATION À UNE VARIABLE Sommaire 1. Optimum locaux d'une fonction... 1 1.1. Maximum local... 1 1.2. Minimum local... 1 1.3. Points stationnaires et points critiques... 2 1.4. Recherche d'un optimum

Plus en détail

Gestion de projet - la phase de réalisation du projet

Gestion de projet - la phase de réalisation du projet Gestion de projet - la phase de réalisation du projet GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET

PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Guide méthodologique PLANIFICATION ET SUIVI D'UN PROJET Référence : CNRS/DSI/conduite-projet/developpement/gestion-projet/guide-planfi-suivi-projet

Plus en détail

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges

Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Fiche de l'awt Rédiger un cahier des charges Quels sont les éléments principaux dont il faut tenir compte pour la rédaction d'un cahier des charges dans le cadre d'un projet lié aux TIC (technologies de

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Guide de mise en route

Guide de mise en route Projet Guide de mise en route Qu'est-ce Méthodologie de mise en oeuvre de projets BIM Conduite du de votre projet 1 L'adoption du BIM peut sembler une tâche colossale. La méthodologie simple décrite dans

Plus en détail

15es Journées annuelles de santé publique 1

15es Journées annuelles de santé publique 1 L analyse économique comme instrument d aide à la prise de décision : comment réconcilier la théorie et la pratique? Dépenses de santé publique 6,3% des dépenses de santé au Canada en 2009, 11,4 milliards

Plus en détail

ENSA Tétouan S2 2012 EL KADIRI Kamal Eddine

ENSA Tétouan S2 2012 EL KADIRI Kamal Eddine ENSA Tétouan S2 2012 EL KADIRI Kamal Eddine Sommaire Rappels de définitions Organismes Définitions Management de projet Planification d un projet PERT GANTT Conclusion Exercices Organisations professionnelles

Plus en détail

Plan d un Rapport de fin de projet

Plan d un Rapport de fin de projet Plan d un Rapport de fin de projet 1. COMMENT LE PROJET A ÉTÉ VÉCU DANS SON SUIVI 1.1. RÉALISATION DES OBJECTIFS Cette partie du document décrit la façon dont les objectifs du projet spécifiés dans le

Plus en détail

Six Sigma aide les chefs de projet à améliorer les résultats de leur entreprise

Six Sigma aide les chefs de projet à améliorer les résultats de leur entreprise Six Sigma aide les chefs de projet à améliorer les résultats de leur entreprise Par Harry Rever S'il était facile pour une entreprise d'améliorer ses résultats, ceux-ci seraient en progression constante.

Plus en détail

DÉFINIR DES INDICATEURS D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE

DÉFINIR DES INDICATEURS D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE DÉFINIR DES INDICATEURS D'EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE INDUSTRIELLE Pour l amélioration de la performance énergétique dans le cadre de la norme ISO 50001 des systèmes de management de l énergie Pascal Dumoulin,

Plus en détail

Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing

Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing ! Profils de professions liées à Internet : Responsable Web Marketing Responsable Web Marketing! 3 1. Description du métier! 3 2. Profil! 4 2.1 Résumé du profil! 4 2.2 Profil détaillé! 5 Responsable Web

Plus en détail

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES

JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES Survol de Risk IT UN NOUVEAU RÉFÉRENTIEL DE GESTION DES RISQUES TI GP - Québec 2010 JOURNÉE THÉMATIQUE SUR LES RISQUES 3 mars 2010 - Version 4.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com

Plus en détail

LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE

LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE LA RÉGULARISATION DES CHARGES EN FIN D EXERCICE À la fin de l'exercice financier, il faut examiner tous les comptes de la balance de vérification afin de déterminer lesquels nécessitent un ajustement.

Plus en détail

Budgétisation et gestion financière

Budgétisation et gestion financière Budgétisation et gestion financière PRATIQUE RECOMMANDÉE DE LA GFOA Planification financière à long terme (2009) (BUDGET) Contexte. La planification financière à long terme combine les prévisions financières

Plus en détail

Management de Projets PMP - Certifiant

Management de Projets PMP - Certifiant MANAGEMENT DE PROJETS Management de Projets PMP - Certifiant Durée : 5 jour(s) / 35 Heures Métier A l'issue de cette formation PMI / PMP, le participant aura acquis l'ensemble des techniques nécessaires

Plus en détail

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) Guide du gestionnaire de projets de TI. Version 1.1

Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) Guide du gestionnaire de projets de TI. Version 1.1 Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada (SCT) Guide du gestionnaire de projets de TI Version 1.1 Le 12 décembre, 1997 Table des matières Consultation du contenu du Guide...1 Guide du gestionnaire de

Plus en détail

Méthodes de développement

Méthodes de développement 1 / 19 Méthodes de développement Préparation de projet logiciel 1 - Introduction... 2 2 - Contextes de réalisation Client Fournisseur ou Fournisseur Investisseur... 2 2.1 Principaux contextes de réalisation...

Plus en détail

Management de Projets PMP Certifiant (Réf.DP20101)

Management de Projets PMP Certifiant (Réf.DP20101) Durée : 5 jours Solution : Management de Projets PMP Certifiant (Réf.DP20101) Apprendre à maîtriser tous les aspects de la démarche de management de projet, à valoriser son expérience terrain en conduite,

Plus en détail

Page 1 of 8. août 2010

Page 1 of 8. août 2010 note d'orientation concernant la certification et les services connexes NOV-46 communications avec les cabinets d'avocats dans le contexte des nouvelles normes de comptabilité et d'audit TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Chapitre 3 : Découper pour estimer pour planifier

Chapitre 3 : Découper pour estimer pour planifier I - Pourquoi découper? Un découpage précis du chemin à parcourir, et des différentes parties du produit à construire, permet une bonne identification et optimisation : Des ressources. Des délais. Des charges

Plus en détail

Gestion de projet PMP : Préparation à la certification

Gestion de projet PMP : Préparation à la certification Entreprise PLEXUS Formation N d enregistrement : 42 67 04 380 67 Code NAF 8559A Contact (nom prénom) PEREZ Thierry tél 03 88 43 35 87 Mail Inter-entreprise ou Intra-Entreprise thierry.perez@plexusformation.com

Plus en détail

Gestion de Projet Agile

Gestion de Projet Agile Gestion de Projet Agile Planification et Estimation Sprint 0 Tianxiao.Liu@u-cergy.fr Université de Cergy-Pontoise Master SIC/ISIM 2 ième Année Plan Introduction Motivation : pourquoi planifier & estimer?

Plus en détail

TIP TECHNIQUES PARTAGE DE LA TCMS V2

TIP TECHNIQUES PARTAGE DE LA TCMS V2 Vous pouvez installer uniquement de la TCMS v2 sur un ordinateur pour surveiller tous les terminaux dans un environnement de travail. Un ordinateur avec la TCMS V2 peut télécharger des données à partir

Plus en détail

Evaluation de la variabilité d'un système de mesure

Evaluation de la variabilité d'un système de mesure Evaluation de la variabilité d'un système de mesure Exemple 1: Diamètres des injecteurs de carburant Problème Un fabricant d'injecteurs de carburant installe un nouveau système de mesure numérique. Les

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Qualité

SOMMAIRE Thématique : Qualité SOMMAIRE Thématique : Qualité Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers... 8 Rubrique : Maintenance...11 Rubrique : Système de management de la qualité...14 1 Rubrique : Audit et amélioration

Plus en détail

Gestion des risques importants

Gestion des risques importants étude de cas Gestion des risques importants Modélisation du risque et simulation d'attaque Société Une grande organisation financière (union nationale de crédits fédéraux) a mis en œuvre les solutions

Plus en détail

ARIES P O U R L I M P L É M E N TAT I O N R A P I D E D E S Y S T È M E S D E N T R E P R I S E PRÉSENTATION DE LA MÉTHODOLOGIE ARIES

ARIES P O U R L I M P L É M E N TAT I O N R A P I D E D E S Y S T È M E S D E N T R E P R I S E PRÉSENTATION DE LA MÉTHODOLOGIE ARIES ARIES ARCHITECTURE P O U R L I M P L É M E N TAT I O N R A P I D E D E S Y S T È M E S D E N T R E P R I S E PRÉSENTATION DE LA MÉTHODOLOGIE ARIES ARIES est une méthodologie permettant d implémenter rapidement

Plus en détail

NOTIONS DE PROBABILITÉS

NOTIONS DE PROBABILITÉS NOTIONS DE PROBABILITÉS Sommaire 1. Expérience aléatoire... 1 2. Espace échantillonnal... 2 3. Événement... 2 4. Calcul des probabilités... 3 4.1. Ensemble fondamental... 3 4.2. Calcul de la probabilité...

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

ISO/CEI 27005 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information

ISO/CEI 27005 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27005 Deuxième édition 2011-06-01 Technologies de l'information Techniques de sécurité Gestion des risques liés à la sécurité de l'information Information technology Security

Plus en détail

Examen final LOG3000 Hiver 2014

Examen final LOG3000 Hiver 2014 Examen final LOG3000 Hiver 2014 Lundi le 28 avril 2014. Durée : 13h30 à 16h00 (total 2h30). Local : A-532. Total des points : 20. Pondération de l'examen dans la note finale : 40%. Sans documentation.

Plus en détail

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010

Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 Techniques d évaluation des risques norme ISO 31010 www.pr4gm4.com Gestion des risques Présentation Mars 2010 Copyright 2010 - PR4GM4 Actualité du 27 janvier 2010 2 Actualité du 11 février 2010 3 Domaine

Plus en détail

Développement de Solutions Microsoft Dynamics avec Sure Step REF 80450A

Développement de Solutions Microsoft Dynamics avec Sure Step REF 80450A Développement de Solutions Microsoft Dynamics avec Sure Step REF 80450A Durée : 2 jours A propos de ce cours : Ce cours de 2 jours est un atelier de formation avancée centré sur les fonctionnalités de

Plus en détail

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales Le Programme de comparaison internationale de la Banque mondiale du pouvoir d'achat : classement général des pays, 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 9 mai 2014 Le 30

Plus en détail

Directive (suite) Acquisition de biens meubles, de services et gestion de contrats DIR-08. Page 2 de 12. Titre. Numéro 963-0340 (98-05) E FRM

Directive (suite) Acquisition de biens meubles, de services et gestion de contrats DIR-08. Page 2 de 12. Titre. Numéro 963-0340 (98-05) E FRM Page 2 de 12 1.7 Biens ou services supplémentaires Biens ou services dont le besoin d'acquisition est non nécessaire à l'exécution de l objet du contrat. 1.8 Contenu québécois Part des coûts des matériaux,

Plus en détail

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000

4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4 Des hypothèses testées aux limites rencontrées 4.1 Des hypothèses initiales validées au positionnement favorable du guide SD21000 dans la perspective de l'iso 26000 4.1.1 Retour sur les hypothèses initiales

Plus en détail

REFERENTIEL IN2P3 CONDUITE DE PROJETS

REFERENTIEL IN2P3 CONDUITE DE PROJETS REFERENTIEL IN2P3 CONDUITE DE PROJETS Gestion de la configuration Mis à jour en mars 2008 Table des matières 1- Synthèse...3 2- Principes généraux relatifs à la gestion de configuration...5 2.1. Quelques

Plus en détail

Critères de qualité des projets

Critères de qualité des projets s de qualité des projets Pour pouvoir mener une réfleion systématique sur la qualité des projets, on a besoin de critères. Les critères présentés ici s'appliquent à des projets d'intervention en promotion

Plus en détail

Gestion de projet - suivi économique et financier par la méthode des encours

Gestion de projet - suivi économique et financier par la méthode des encours Gestion de projet - suivi économique et financier par la méthode des encours GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

Conduite de projet : des objectifs à l évaluation de l atteinte des objectifs

Conduite de projet : des objectifs à l évaluation de l atteinte des objectifs www.forres.ch Séminaire de base IIII Conduite de projet : des objectifs à l évaluation de l atteinte des objectifs Extrait de : Méthodologie de projet en promotion de la santé «quint-essenz» www.quint-essenz.ch

Plus en détail

relatif à la comptabilisation des comptes et plans d'épargne-logement dans les établissements habilités à recevoir des dépôts d'épargne-logement

relatif à la comptabilisation des comptes et plans d'épargne-logement dans les établissements habilités à recevoir des dépôts d'épargne-logement CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2006-02 DU 31 MARS 2006 relatif à la comptabilisation des comptes et plans d'épargne-logement dans les établissements habilités à recevoir

Plus en détail

La réalisation des tâches de planification stratégique

La réalisation des tâches de planification stratégique Identifier les principaux composants de la réussite Pour obtenir les résultats escomptés, un projet doit bénéficier d'objectifs clairement définis et approuvés, d'une équipe motivée, ainsi que d'un plan

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 3 - Immobilisations corporelles

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 3 - Immobilisations corporelles Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 3 - Immobilisations corporelles Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon

Plus en détail

Qu est ce qu un matériau de référence?

Qu est ce qu un matériau de référence? Qu est ce qu un matériau de référence? Guide ISO 30 : Matériau de référence (ou MR) = Matériau ou substance dont certaines propriétés sont suffisamment homogènes et bien définies pour permettre de les

Plus en détail

EVALUATION DU SYSTEME ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR (ESQF)

EVALUATION DU SYSTEME ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR (ESQF) Avril 2007 DGA/Q EVALUATION DU SYSTEME ASSURANCE QUALITE FOURNISSEUR (ESQF) EVALUATION DU SYSTEME QUALITE FOURNISSEUR (ESQF) I. Eléments pour l évaluation du système d assurance qualité fournisseurs 1.

Plus en détail

ITIL V2. La gestion des incidents

ITIL V2. La gestion des incidents ITIL V2 La gestion des incidents Création : novembre 2004 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL a été réalisé en 2004 et la traduction des

Plus en détail

MODÈLE DE PLAN DE PROJET

MODÈLE DE PLAN DE PROJET Treasury Board of Canada Secretariat Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada Cadre de gestion amélioré de la technologie de l'information MODÈLE DE PLAN DE PROJET Révision, version 1.0 Novembre 1999

Plus en détail

différence groupe-conseil en statistique

différence groupe-conseil en statistique Vais-je atteindre mon objectif cette année? Par Martin Carignan, associé chez Différence www.difference-gcs.com Contexte Les gestionnaires sont souvent évalués sur des résultats mesurés par des indicateurs

Plus en détail

Formation - Manager les projets de la DSI

Formation - Manager les projets de la DSI QUALIPSO Formation - Manager les projets de la DSI 4 x 2 jours + 2 jours de bilan Instaurer le PMO pour le support réactif des chefs de projet et l arbitrage et l équilibrage de portefeuille de projets

Plus en détail

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope

Macroscope et l'analyse d'affaires. Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Macroscope et l'analyse d'affaires Dave Couture Architecte principal Solutions Macroscope Avis Avis d intention Ce document a pour but de partager des éléments de vision et d intentions de Fujitsu quant

Plus en détail

«Le marketing social»

«Le marketing social» LE MARKETING SOCIAL Bonjour! Bienvenue à l atelier : «Le marketing social» Cet atelier a pour but de vous familiariser avec divers éléments de base liés au marketing social. Cet atelier, qui favorise le

Plus en détail

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel

Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Brique BDL Gestion de Projet Logiciel Processus de développement pratiqué à l'enst Sylvie.Vignes@enst.fr url:http://www.infres.enst.fr/~vignes/bdl Poly: Computer elective project F.Gasperoni Brique BDL

Plus en détail

LES MODULES CERTIFIANTS SOMMAIRE

LES MODULES CERTIFIANTS SOMMAIRE LES MODULES CERTIFIANTS SOMMAIRE Intitulé Certification Durée Anglais Préparation au TOEFL Certification : TOEFL 5 jours Anglais Préparation au TOEIC Certification : TOEIC 5 jours PMP, Management de Projets

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques

Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques 23 23 Nouvelles fiches métier en BAP F : Analyse et traitement des données scientifiques Assistant Ingénieur en traitement de données scientifiques Ingénieur d'études en traitement de données scientifiques

Plus en détail

Politique de gestion des risques au FIDA

Politique de gestion des risques au FIDA Cote du document: EB 2008/94/R.4 Point de l ordre du jour: 5 Date: 6 août 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Politique de gestion des risques au FIDA Conseil d administration Quatre-vingt-quatorzième

Plus en détail

Projets informatiques S'approprier le Guide PMBOK pour réussir sa gestion de projet

Projets informatiques S'approprier le Guide PMBOK pour réussir sa gestion de projet Avant-propos 1. Introduction 13 2. Objectifs 14 3. Réserves 15 4. Contenu du livre 15 Concepts et définitions 1. Qu'est-ce qu'un projet? 17 1.1 Définition 17 1.2 Quelques exemples 18 2. Qu'est-ce qu'un

Plus en détail

Préparation à la certification PMP ou CAPM du PMI

Préparation à la certification PMP ou CAPM du PMI Objectif : Découvrir la philosophie du PMI (Project Management Institute): Disposer d'une vision pragmatique des connaissances nécessaires à l'obtention de la certification Revenir sur les points incontournables

Plus en détail

Gestion de projet - logiciel de gestion de projets

Gestion de projet - logiciel de gestion de projets Gestion de projet - logiciel de gestion de projets GÉRARD CASANOVA - DENIS ABÉCASSIS Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Pas de Modification : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/

Plus en détail

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014 NMAM 11.10 Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Gestion de l information et rédaction de rapports en Mauritanie Coordinateur Programme National de Déminage Humanitaire

Plus en détail

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques)

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) TITRE: De la proportionnalité aux statistiques, pour une efficacité individuelle et collective. I Caractéristiques

Plus en détail

9.1 LES CALCULS DE PERFORMANCE

9.1 LES CALCULS DE PERFORMANCE 9. SYSTÈME DE SUIVI ET DE SURVEILLANCE Il est primordial de mettre en place les outils nécessaires pour assurer un suivi rigoureux du Plan conjoint de gestion des matières résiduelles des MRC d'acton et

Plus en détail

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN).

l'activité du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (ci-après: CPLN). Règlement organique du Centre cantonal de formation professionnelle du Littoral neuchâtelois (CPLN) LA CONSEILLÈRE D'ETAT, CHEFFE DU DEPARTEMENT DE L'EDUCATION, DE LA CULTURE ET DES SPORTS DE LA RÉPUBLIQUE

Plus en détail

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux NBOG BPG 1 2010-1 Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux 1 introduction Traduction non officielle du document en anglais publié

Plus en détail

LISTE DES FORMATIONS. Mai 2015

LISTE DES FORMATIONS. Mai 2015 Gestion de projet Analyse d affaires Formation Évaluation de performance +1.514.826.5534 info@lcgsolution.com www.lcgsolution.com LCG Solution se distingue par la qualité du matériel de formation, la qualité

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 2 Qualité du produit logiciel Plan du cours Introduction Qualité du logiciel Théorie de la mesure Mesure de la qualité du logiciel Études empiriques Mesure

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

CATÉGORIE # D ANNÉE D EXP. TAUX JOURNALIER

CATÉGORIE # D ANNÉE D EXP. TAUX JOURNALIER CATÉGORIE # D ANNÉE D EXP. TAUX JOURNALIER Identifier la(les) catégorie(s), avec vos années d expérience et votre taux. Adjoint aux ressources Adjoint de projet Analyste de la rémunération Analyste des

Plus en détail

Les moteurs de progrès

Les moteurs de progrès MANAGEMENT PILOTAGE Les moteurs de progrès Si le management par les processus connaît une certaine réussite, le pilotage et les processus qui lui sont liés restent précaires. Pourtant là aussi, appliquer

Plus en détail

Section 7 : Guide de l'analyste de données Présentation générale

Section 7 : Guide de l'analyste de données Présentation générale Présentation générale Introduction Cette section donne des lignes directrices générales pour l'équipe d'analyse des données, mais n'inclut pas les instructions précises pour l'analyse des données elle-même.

Plus en détail

J u i n 2 0 1 0. C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a. V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C

J u i n 2 0 1 0. C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a. V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C C o n s e i l n a t i o n a l d e r e c h e r c h e s d u C a n a d a Vérification de la gestion des risques V é r i f i c a t i o n i n t e r n e d u C N R C J u i n 2 0 1 0 Juin 2010 i 1.0 Sommaire

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE «FORMATION PROFESSIONNELLE EN PHP ET JAVA/JEE» RELATIFS A LA

TERMES DE RÉFÉRENCE «FORMATION PROFESSIONNELLE EN PHP ET JAVA/JEE» RELATIFS A LA RÉPUBLIQUE TUNISIENNE *** MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE *** UNIVERSITÉ DE JENDOUBA TERMES DE RÉFÉRENCE RELATIFS A LA «FORMATION PROFESSIONNELLE EN PHP ET JAVA/JEE»

Plus en détail

Avis de recrutement d'un(e) Consultant(e) Soumission candidature

Avis de recrutement d'un(e) Consultant(e) Soumission candidature BUREAU DE REPRESENTATION DE KINSHASA 2. avenue des Ambassadeurs Commune de la Gambe E-mail : kinshasa@unesco.org Avis de recrutement d'un(e) Consultant(e) Dans le cadre de son projet «Appui aux radios

Plus en détail

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada

La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada La gestion intégrée du risque, de la planification et du rendement au ministère des Finances Canada IGF Québec : Journée thématique sur la gestion des risques Philippe Lajeunesse, Directeur principal Planification

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail

La méthodologie utilisée pour développer cette recherche est une. révision de littérature publiée entre l année mille neuf cent quatre-vingt

La méthodologie utilisée pour développer cette recherche est une. révision de littérature publiée entre l année mille neuf cent quatre-vingt 1 METHODOLOGIE 1.1 L Envergure de l Etude La méthodologie utilisée pour développer cette recherche est une révision de littérature publiée entre l année mille neuf cent quatre-vingt quatorze (1994) et

Plus en détail

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION

CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION CRÉDITS POUR ALIMENTATION EN MOYENNE ET HAUTE TENSION ET RAJUSTEMENT POUR PERTES DE TRANSFORMATION TARIFICATION Page 1 de 29 Table des matières 1 INTRODUCTION... 5 2 HISTORIQUE DES CRÉDITS POUR ALIMENTATION

Plus en détail

Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015

Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015 Ges3on de projet internet INA CPD 2014-2015 Auteur Magali Guyon Fiat Lux www.fiatlux.fr 1 Fiche pratique : la base d un site internet, le HTML et le css Structure d'une page HTML L Hypertext Markup Language,

Plus en détail

1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services?

1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services? La Gestion des Niveaux de Service 1 Pourquoi une Gestion des Niveaux de Services? Les Accords de Niveaux de Services ou SLA (Service Level Agreements) définissent des objectifs spécifiques sur lesquels

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire»

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Search for Common Ground Côte d Ivoire, Septembre 2013

Plus en détail

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel

MANUEL DES NORMES Audit légal et contractuel 115 MANUEL DES NORMES TITRE 2 EVALUATION DES RISQUES ET ELEMENTS DE REPONSE AUX RISQUES IDENTIFIES 116 SOMMAIRE INTRODUCTION 2300. PLANIFICATION D UNE MISSION D AUDIT D ETATS DE SYNTHESE 2315. CONNAISSANCE

Plus en détail

CERTIFICATIONS PMP PROJECT MANAGEMENT PROFESSIONAL (PMI) & TSPM TENSTEP PROJECT MANAGER (TENSTEP)

CERTIFICATIONS PMP PROJECT MANAGEMENT PROFESSIONAL (PMI) & TSPM TENSTEP PROJECT MANAGER (TENSTEP) Information Management Agility Consulting CERTIFICATIONS PMP PROJECT MANAGEMENT PROFESSIONAL (PMI) & TSPM TENSTEP PROJECT MANAGER (TENSTEP) La certification Project Management Professional "PMP" du PROJECT

Plus en détail

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007

Gestion de Projet. Génie Logiciel. Renaud Marlet. LaBRI / INRIA. http://www.labri.fr/~marlet. (d'après A.-M. Hugues) màj 19/04/2007 1 Génie Logiciel (d'après A.-M. Hugues) Gestion de Projet Renaud Marlet LaBRI / INRIA http://www.labri.fr/~marlet màj 19/0/007 Est-ce bien nécessaire? Principes de gestion = beaucoup d'évidences Pourtant

Plus en détail

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior)

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior) 1.1.1 Experts principaux Ces termes de référence définissent les profils requis pour les experts principaux. Le soumissionnaire doit fournir une déclaration d'exclusivité et de disponibilité pour les experts

Plus en détail

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations

Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION. Licence Professionnelle Management des Organisations Université du Sud-Toulon Var IUT Toulon Var PROGRAMME DE LA FORMATION Licence Professionnelle Management des Organisations Spécialité Ressources Humaines et Conduite de Projets Formation initiale/ Contrat

Plus en détail

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle.

Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. Éditeur officiel du Québec À jour au 1er août 2015 Ce document a valeur officielle. chapitre D-8.3, r. 7 Règlement sur les mutuelles de formation Loi favorisant le développement et la reconnaissance des

Plus en détail

MODALITÉS DE DISPOSITION DU COMPTE D ÉCART DES REVENUS DES SERVICES DE TRANSPORT DE POINT À POINT

MODALITÉS DE DISPOSITION DU COMPTE D ÉCART DES REVENUS DES SERVICES DE TRANSPORT DE POINT À POINT MODALITÉS DE DISPOSITION DU COMPTE D ÉCART DES REVENUS DES SERVICES DE TRANSPORT DE POINT À POINT Page de TABLE DES MATIÈRES. CONTEXTE.... MODALITÉS DE DISPOSITION.... SITUATION ACTUELLE.... RÈGLEMENT

Plus en détail

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT

INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT INDIVIDUAL CONSULTANT PROCUREMENT NOTICE REF 03-04-2014 REPORT Date 22/05/2014 Pays: Maroc Description de la mission: Consultant(e) National(e): Évaluation nationale du cadre juridique et institutionnel

Plus en détail

Formation - Manager les projets de la DSI

Formation - Manager les projets de la DSI QUALIPSO Formation - Manager les projets de la DSI 4 x 2 jours + 2 jours de bilan Instaurer le PMO pour le support réactif des chefs de projet et l arbitrage et l équilibrage de portefeuille de projets

Plus en détail

Leica Application Suite

Leica Application Suite Leica Application Suite Macro Editor et Macro Runner (Éditeur de macros et Exécuteur de macros) Personnalisées et automatisées 2 Les instructions peuvent être momentanément suspendues» de manière optionnelle

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Chaque année, les entreprises ont de nombreux challenges à relever; adaptation à des contraintes légales nationales, européennes ou internationales, lancement de nouveaux services

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne 20.5.2014 L 148/29 RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N o 528/2014 DE LA COMMISSION du 12 mars 2014 complétant le règlement (UE) n o 575/2013 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les normes techniques

Plus en détail