Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek. Juillet 2015"

Transcription

1 Rapport d Expertise LED Horticoles Agrotek Juillet 2015

2 Présentation Contexte et problématique: Les LED Horticoles proposent un très bon éclairement rapporté à leur consommation électrique. Elles ont vocation à remplacer avantageusement les éclairages CFL et les lampes HPS/MH. On compte comme avantages: - Un faible coût de consommation électrique - Pas d échauffement de l enceinte - Pas de point chaud (risque d incendie maîtrisé) - Aucun ballast requis Par ailleurs, les réflecteurs sont souvent intégrés, simplifiant l installation. Il est toutefois nécessaire de réapprendre à calculer la puissance nécessaire pour éclairer une enceinte horticole avec ces lampes de nouvelle génération. La mesure habituelle de l émission lumineuse d une lampe est le lumen, mais cette unité mesure le flux de lumière perçue par l œil humain. Les plantes, contrairement à l œil humain, ne sont que peu sensibles à la lumière verte et jaune. " Sensibilité de l œil humain en fonction de la longueur d onde, exprimée en %." En conséquence, la lumière verte/jaune (autour de 550nm) est sur-représentée par rapport au bleu et au rouge lorsque les puissances sont exprimées en lumens. L unité de mesure pertinente pour un éclairage horticole est le rayonnement PAR (Rayonnement Actif pour la Photosynthèse) exprimé en µmol.m -2.s -1 ou en Watts (PAR)/m 2. Les LED horticoles sont conçues pour avoir un rendement lumineux «100% PAR», ce qui signifie que leur puissance lumineuse émise (en Watt) est globalement égale à la puissance utile (en Watt PAR). A titre de comparaison, le ratio Watt PAR/Watt d une source HPS est d environ 35% 1. Une lampe HPS de 400W, éclairage typique d espace de culture 1m 2, a donc une puissance lumineuse utile de 140 Watt PAR. 1 Source: University of New Hampshire, Evaluating Supplemental Light for your Greenhouse, 2001.

3 Objectif: Cette étude teste les performances lumineuses des LED Horticoles Agrotek 200, Agrotek 400 et Agrotek 800. L objectif est de déterminer l éclairement réel des lampes en fonction des paramètres de l installation et de proposer des instructions d installation pour tous les cas d utilisation. Conclusions synthétiques: Les lampes Agrotek 200, Agrotek 400 et Agrotek 800 peuvent être utilisées pour toutes les phases de vie des plantes, de la germination à la floraison/fructification. Ce sont des lampes à spectre complet, ce qui signifie que la lumière émise comporte toutes les fréquences utiles et ne doit pas être modifiée au cours de la vie des plantes. Un soin particulier doit être apporté au placement de la lampe par rapport aux plantes en terme de distance.

4 Résultats Méthodologie: Les lampes ont été placées sur banc de test pour mesurer leur éclairement à l aide d un appareil mesurant le flux PAR (exprimé en µmol/m 2 /s). La surface éclairée et le flux à été mesuré pour différentes distances. La littérature scientifique horticole a déjà déterminé quels sont les seuils d éclairement à respecter pour chacune des phases de vie de la plante. Dans les conditions typiques (hygrométrie, température, intrants et CO2) de culture en intérieur, un flux PAR de 500 µmol/m 2 /s est le minimum pour un bon développement des plantes et la floraison/fructification. L éclairage typique est de 700 µmol/m 2 /s. Il est admis que, dans les conditions typiques de cultures, il n est pas intéressant de dépasser les 1000 µmol/m 2 /s, l éclairage n étant plus le facteur limitant dans la croissance des plantes. Sauf pour l aspect énergétique, il n est pas gênant de trop éclairer une plante, en revanche le sous-éclairage expose à un retard voire un arrêt total de la croissance. Analyse spectrale: Les lampes de la gamme Agrotek possédant toutes le même spectre, l analyse spectrale est commune à tous les modèles. L objectif de cette étude est de valider le «spectre complet», qui doit convenir à toutes les phases de vie des plantes. Composition du spectre: La lumière émise par les COB Agrotek se décompose majoritairement comme suit: - une dominante de rouge (pic de puissance à 668nm).

5 - une partie Bleue (environ 30% du flux total) - une partie Infra-Rouge Lors de l étude spectrale d une lampe horticole, les éléments suivants sont importants à vérifier pour que la lampe puisse être utilisée pour toutes les phases de vie de la plante (spectre complet): - Ratio (Rouge)/(Bleu) supérieur à 60% et ratio (Rouge + Bleu) / (Lumière totale) supérieur à 75%. L intérêt de l éclairage LED réside dans l utilisation d une lumière optimisée pour les plantes. Les fréquences entre 520 et 620 nm doivent être peu représentées dans le spectre car elles sont peu utiles pour les plantes. Ces deux ratios sont vérifiés ici. - Pas de puissance lumineuse entre 315 et 380nm, qui est inutile pour les plantes. Pas de puissance lumineuse entre 200nm et 315nm qui serait inhibitrice de croissance. Ces fréquences sont bien absentes des COB Agrotek. - Emission dans le proche infra-rouge (720nm nm). La lumière du proche infra-rouge n est pas utilisée directement mais augmente la photo-sensibilité de la plante (effet d'exaltation dichromatique ou Emerson). En conséquence, la photosynthèse est accélérée: la croissance est plus rapide et le rendement supérieur à éclairement égal. On constate bien une émission dans le proche infra-rouge des COB. - Pas de puissance lumineuse au-delà de 1000nm, qui se traduit par une émission de chaleur qu il faut évacuer de l enceinte de culture. Conclusion: Les COB Agrotek répondent bien aux besoins des plantes en terme d éclairement au niveau de la répartition des fréquences. Il convient de noter que la lumière bleue est particulièrement agressive pour l œil humain (habitué à voir de la lumière à dominante verte). Il faut donc impérativement porter des lunettes de protection lors des longs séjours dans un espace de culture éclairé par LED, et ne jamais regarder directement la COB lorsque la lampe est en fonctionnement. Analyse de l Agrotek 200: Le graphique suivant donne l éclairement en fonction de la distance entre la lampe et le sommet des plantes (apex) pour la lampe Agrotek 200. Eclairement (µmol/m2/s) Eclairement (µmol/m2/s) Seuil de floraison Seuil de croissance Seuil de germination Distance à l apex (cm)

6 Interprétation: La lampe Agrotek 200 convient pour tous les stades de vie de la plante. - Pour la floraison/fructification des plantes, la lampe doit être maintenue à 17cm maximum de l apex. La surface maximale éclairée est de 70cm*70cm. - Pour la croissance, la lampe doit être maintenue à moins de 20cm de l apex. La surface maximale éclairée est de 80cm*80cm. - Pour la germination, la lampe peut être jusqu a 30cm des semis.

7 Analyse de l Agrotek 400: Le graphique suivant donne l éclairement en fonction de la distance entre la lampe et le sommet des plantes (apex) pour la lampe Agrotek Eclairement (µmol/m2/s) Seuil de floraison Seuil de croissance Seuil de germination Eclairement (µmol/m2/s) Distance à l apex (cm) Interprétation: La lampe Agrotek 400 convient pour tous les stades de vie de la plante. - Pour la floraison/fructification des plantes, la lampe doit être maintenue à 25cm maximum de l apex. La surface maximale éclairée est de 100cm*100cm. - Pour la croissance, la lampe doit être maintenue à moins de 30cm de l apex. La surface maximale éclairée est de 110cm*110cm. - Pour la germination, la lampe peut être jusqu a 40cm des semis.

8 Analyse de l Agrotek 800: Le graphique suivant donne l éclairement en fonction de la distance entre la lampe et le sommet des plantes (apex) pour la lampe Agrotek Eclairement (µmol/m2/s) Seuil de floraison Seuil de croissance Seuil de germination Eclairement (µmol/m2/s) Distance à l apex (cm) La lampe pouvant fonctionner à 50% de sa puissance, le graphique suivant donne l éclairement en fonction de la distance lors du fonctionnent avec un interrupteur sur deux fermé: 2200 Eclairement (µmol/m2/s) Seuil de floraison Seuil de croissance Seuil de germination Eclairement (µmol/m2/s) Distance à l apex (cm)

9 Interprétation: Il est possible d utiliser la lampe Agrotek 800 à 50% de sa puissance pour la germination et la croissance. Dans ce cas, il faut respecter: - Pour la croissance, maximum 30cm de distance à l apex, pour une surface éclairée de 120cm*120cm. - Pour la germination, maximum 40cm de distance à l apex Lors de l utilisation à pleine puissance de la lampe, les recommandations sont les suivantes: - Installation à 30cm des plantes pour une surface de 120cm*120cm - Installation à 40cm des plantes pour une surface de 150*150cm A noter que, si un sur-éclairage des plantes n est pas nocif, il est inutile de forcer les plantes dans les premières semaines de leur vie. Ainsi, faire fonctionner une lampe Agrotek 800 à pleine puissance pour de la germination dans une surface inférieure à 1m 2 n entrainera qu une plus grande consommation électrique et un plus grand échauffement de l enceinte. La lampe peut être utilisée pour une surface de culture jusqu à 1,5m*1,5m avec un flux d éclairement suffisant. Analyse de l Agrotek 1200: Le graphique suivant donne l éclairement en fonction de la distance entre la lampe et le sommet des plantes (apex) pour la lampe Agrotek 800. Eclairement (µmol/m2/s) Seuil de floraison Seuil de croissance Seuil de germination Distance à l apex (cm) De même que l Agrotek 800, l Agrotek 1200 peut fonctionner à la moitié de sa puissance grâce à un interrupteur. Eclairement (µmol/m2/s)

10 Il est conseillé de faire fonctionner la lampe à 50% lors des phases de germination/croissance. Il faut alors respecter une distance à l apex de 40cm pour assurer un éclairement uniforme. Lors de la floraison, il est conseillé de faire fonctionner la plante à 100% de sa puissance. Elle peut alors être placée à 45cm de l apex pour assurer une couverture lumineuse uniforme sur une surface de 170*170cm.

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek

Rapport d Expertise. LED Horticoles Agrotek Rapport d Expertise LED Horticoles Agrotek Présentation Contexte et problématique: Les LED Horticoles proposent un très bon éclairement rapporté à leur consommation électrique. Elles ont vocation à remplacer

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse

Mesures de PAR. Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Densité de flux de photons utiles pour la photosynthèse Le rayonnement lumineux joue un rôle critique dans le processus biologique et chimique de la vie sur terre. Il intervient notamment dans sur les

Plus en détail

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES

NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES NORMES DE TRANSPORT CANADA SUR LES MODULES DE SIGNALISATION A DIODES ELECTROLUMINESCENTES (DEL) DE PASSAGES A NIVEAU RAIL-ROUTE NORMES TC E-14 Norme approuvé le 10 octobre 2003 {R-14-2} TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

LANTERNE VFL540 LED CARACTERISTIQUES TECHNIQUES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES IP66, étanche à l eau et à la poussière. Corps en fonte d aluminium injecté, dissipateur thermique intégré Traitement anti-corrosion titanium, visserie inox traitement PCS.

Plus en détail

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

S-UV 419. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. S-UV 419 Rev : 1 du 08/13 Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED

Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED K9 Un éclairage de sécurité sûr grâce aux LED La LED : une source lumineuse idéale pour l éclairage de sécurité. Compact La conception extrêmement compacte a été rendue possible grâce à l utilisation de

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Culture en lumière artificielle pour nos bonsaïs (Tiré du site Bonsaï Création)

Culture en lumière artificielle pour nos bonsaïs (Tiré du site Bonsaï Création) Culture en lumière artificielle pour nos bonsaïs (Tiré du site Bonsaï Création) Les conditions de nos appartements ne permettent pas toujours aux amateurs de bonsaïs d offrir à leurs protégés l humidité

Plus en détail

Les clefs pour réaliser les bons choix

Les clefs pour réaliser les bons choix Les clefs pour réaliser les bons choix Benjamin MONTEIL Responsable de LED-fr.net Ingénieur développement chez Sammode Membre actif de l AFE (Association Française de l Eclairage) Mon parcours 2004 Vision

Plus en détail

NOUVEAU LUMINAIRE D ÉCLAIRAGE PUBLIC SERA LED. Système bréveté, unique en son genre.

NOUVEAU LUMINAIRE D ÉCLAIRAGE PUBLIC SERA LED. Système bréveté, unique en son genre. NOUVEAU LUMINAIRE D ÉCLAIRAGE PUBLIC SERA LED Système bréveté, unique en son genre. 1962 Premières lampes LED SERA LED Premier système LED breveté qui anticipe l avenir. 1992 LED bleues Commercialisation

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL

LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL LAMPES FLUORESCENTES BASSE CONSOMMATION A CATHODE FROIDE CCFL Economisons notre énergie et sauvons la planète Présentation générale 2013 PRESENTATION I. Principes de fonctionnement d une ampoule basse

Plus en détail

Didactique Kit de chimie

Didactique Kit de chimie Kit de chimie Français p 1 Version : 1110 1 Description 1.1 Généralités Le kit effet d un azurant sur le coton permet la mise en œuvre d une réaction photochimique en utilisant un azurant optique. Cette

Plus en détail

Les sources de lumière.

Les sources de lumière. Les sources de lumière. 1. La lumière. La lumière fait partie des ondes électromagnétiques qui vont des rayons cosmiques aux ondes radar. Ces ondes se différencient par leur longueur d onde et par l énergie

Plus en détail

Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses)

Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses) Lumière : efficience et architecture des plantes ; impact des édifices / des éclairages sur le développement des plantes (ex des pelouses) Combes Didier, Robert Pauline, Hurlus Jean-Michel 1 INRA-URP3F

Plus en détail

Flare. Confort et rendement garantis par les LED

Flare. Confort et rendement garantis par les LED Flare Confort et rendement garantis par les LED Flare Downlights et spots à technologie LED Flare, un concept de design unique Mun* product design Flare est une famille complète de downlights et de spots

Plus en détail

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014.

PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE EN BÂTIMENT TERTIAIRE. ETUDE DU CAS DE LA MICROFINANCE CECAW. Lieu: Douala Marché Congo. Durée du projet: 2012 2014. 1. Présentation du Projet. Objectif du projet: Réduire

Plus en détail

Special Lightletter Tuningen. Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED. Hess. Une société de Nordeon-Group

Special Lightletter Tuningen. Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED. Hess. Une société de Nordeon-Group Tuningen s impose avec des luminaires intelligents à LED Hess. Une société de Nordeon-Group 82 % d économie énergétique En passant à la technique LED et en utilisant une commande d éclairage intelligente,

Plus en détail

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT :

TECHNOLOGIE. Comment choisir un éclairage adapté? COLLEGE SAINTE ANNE 44650 LEGE DEROULEMENT : Comment choisir un éclairage adapté? DEROULEMENT : 1-Faire des études préliminaires en complétant les fiches suivantes pour connaître les données, les unités et les appareils de mesure. 2-Faire les mesures

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

Téléphones mobiles. Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Téléphones mobiles Santé et Sécurité MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Utiliser un téléphone mobile est-il dangereux pour la santé? Avec plus de 66 millions d abonnements en France fin 2011,

Plus en détail

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel

Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Guide pour une utilisation correcte d un système de vision industriel Comment optimiser les performances d un système de vision industriel avancées Utilisation de l éclairage 1. Éclairage pour le traitement

Plus en détail

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche?

La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? La Composition de la lumière De quoi est composée la lumière Blanche? Introduction de dossier : Newton, dans sa vision de la blancheur de la lumière solaire résultant de toutes les 3 couleurs primaire

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Unités

Fiche 8 (Analyse): Unités Fiche 8 (Analyse): Unités Le rayonnement lumineux visible est un rayonnement électromagnétique de longueur d'onde compris entre 400 et 760 nanomètres, entre l'ultraviolet (

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012

Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke. 11 décembre 2012 Le projet de révision du Règlement sur l éclairage extérieur de la Ville de Sherbrooke 11 décembre 2012 Sherbrooke, ville sous les étoiles HISTORIQUE 2003 Création du Comité de lutte contre la pollution

Plus en détail

Mesures d éclairage.

Mesures d éclairage. Mesures d éclairage. Dans le cadre de nos enseignements, nous sommes amenés à comparer des systèmes qui produisent des effets identiques comme par exemple différents systèmes pour éclairer un espace donné.

Plus en détail

www.osram.fr KREIOS SL

www.osram.fr KREIOS SL www.osram.fr KREIOS SL Présentation client Contenu Page 1. Introduction / Caractéristique produit 3-4 2. Accessoires / Options de montage 5-6 3. Utilisation / application / avantages 7-9 4. Données techniques

Plus en détail

Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions

Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions Projecteurs LED haute puissance pour stands et expositions touch. switch. light L innovation dans la technique d eclairage Très grande force d éclairage, construction extremement petite, aucun danger de

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx

NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR VIREx Page : 0 NOTICE TECHNIQUE PRODUIT DETECTEUR Le présent document comporte 9 pages. G. SAMIER Chef de projet Rédaction Fonction Visa - Date L. DESARNAUD-CAULY Chef de Laboratoire Vérification Fonction Visa

Plus en détail

Les LEDs et les plantes

Les LEDs et les plantes Les LEDs et les plantes Ing. Samuël Colasse 1, Ir. Julien Louvieaux 2,Dr. Thierry Marique 3 et Dr. Cécile Nanbru 4 L emploi des diodes luminescentes (ou LED pour «light emitting diode») devient de plus

Plus en détail

Notions de base de l éclairagisme

Notions de base de l éclairagisme OSRAM - Technologies de base et produits Emission thermique Décharge basse pression + Lampes à incandescence substance fluorescente Lampes halogènes Lampes fluorescentes en différents diamètres Lampes

Plus en détail

Présentation STD / Thermographie / Infiltrometrie

Présentation STD / Thermographie / Infiltrometrie Présentation STD / Thermographie / Infiltrometrie MÉMOIRE TECHNIQUE COMBIOSOL Juillet 2011 Un bâtiment basse consommation d énergie ne se comporte pas comme les bâtiments traditionnels. Aussi, une modélisation

Plus en détail

CORRECTION ACTIVITÉ 1

CORRECTION ACTIVITÉ 1 CORRECTION ACTIVITÉ 1 Éclairage du couloir d'une habitation. Conversion d énergie Activité : Étude des différentes lampes existantes Problème posé : Comment optimiser la du système d éclairage du couloir

Plus en détail

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800

Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Spectrophotomètre double faisceau modèle 6800 Double faisceau avec optiques parfaitement stables. Bande passante 1,5 nm. Logiciel de navigation Jenway Flight

Plus en détail

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach

La thermographie infrarouge. dans les conduits de précontrainte de la poutre du VIPP de Merlebach La thermographie infrarouge de la poutre du VIPP de Merlebach Page 2/19 Principes TIR et caméra Tout matériau émet des ondes électromagnétiques : il rayonne. Les ondes se caractérisent par leur énergie

Plus en détail

02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz

02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz 02, Avenue chenoi, BP 265 - Hydra - Alger Tél. : 021 60 31 32 / 60 24 46 / Fax : 021 48 25 68 / Site web : www.aprue.org.dz Ce guide, conçu par l Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation

Plus en détail

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro

*Raccordement correct nécessaire pour une de commutation de passage zéro 2 2 310 317 02 LUNA LUNA 109 109 0 100, 109 0 200 110 0 100, 110 0 200 F Notice de montage et d utilisation Interrupteur crépusculaire Test 2 2000 LUNA 109 I:2-35 II : 35-200 III : 200-1000 min max IV:1-5klx

Plus en détail

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral.

TRITAN 365 DB. La reproduction de ce document n est autorisée que sous la forme de fac-similé photographique intégral. TRITAN 365 DB Phone +33 (0)130 808 182 - Fax. +33 (0)130 808 199 /15 rue des Frères Lumière - ZI des Ebisoires BP136-78374 PLAISIR Cedex www.babbco.fr Sommaire Mode d emploi 1/ DESCRIPTION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Extraits du Code Canadien de l électricité

Extraits du Code Canadien de l électricité Extraits du Code Canadien de l électricité Section 46 - Systèmes d alimentation de secours, luminaires autonomes et enseignes de sortie 46-000 Domaine d application 1. Cette section s applique à l installation,

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

Laurent MASSOL Led Engineering Development

Laurent MASSOL Led Engineering Development RESUME Technologies des LED Performances des LEDs actuelles de l intégration de cette technologie de la technologie LED du marché des LEDs - applications en éclairage public Retour sur le Rapport de l

Plus en détail

Lampes d examen Sim.LED Une lumière d une autre dimension

Lampes d examen Sim.LED Une lumière d une autre dimension Lampes d examen Sim.LED Une lumière d une autre dimension Un design révolutionnaire Une construction fermée, d une seule pièce, pour répondre aux critères d hygiène les plus élevés Le design triangulaire

Plus en détail

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique

Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique engineering Evaluer, construire et exploiter votre centre informatique APIS Engineering est un Bureau d Etudes spécialisé dans les infrastructures techniques des Centres Informatiques de nouvelle génération.

Plus en détail

alura led LA LUMIÈRE VERTE

alura led LA LUMIÈRE VERTE LA LUMIÈRE VERTE Design : Michel Tortel ÉLÉGANCE INTEMPORELLE ET HAUTE PERFORMANCE CARACTÉRISTIQUES LUMINAIRE Etanchéité du bloc optique : IP 66 (*) Résistance aux chocs : IK 04 (**) (PMMA) IK 10 (**)

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Éclairage indirect Orac Decor

Éclairage indirect Orac Decor I N S P I R I N G P R O F I L E S MADE IN EU nv ORAC sa, Biekorfstraat 32, B-8400 Ostend, Belgium - Tel: +32 59 80 32 52 - Fax: +32 59 80 28 10 - info@oracdecor.com Éclairage indirect Orac Decor Section

Plus en détail

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES

LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES Roger Cadiergues MémoCad nd43.a LES DIODES ÉLECTRO- LUMINESCENTES SOMMAIRE nd43.1. Les diodes électroluminescentes (LED) nd43.2. Les très basses tension de sécurité (TBTS) nd43.3. Le montage des appareils

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication

Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Compatibilité des lampes et des appareillages de commandes Eléments pour communication Ce document, réalisé par un GT intersyndical Ignes / Syndicat de l éclairage, regroupe les éléments permettant aux

Plus en détail

JE CHOISIS. Radiateurs électriques

JE CHOISIS. Radiateurs électriques JE CHOISIS Radiateurs électriques JE CHOISIS Un radiateur électrique En matière de radiateurs électriques, trois technologies différentes s offrent à vous : l inertie, le panneau rayonnant et le convecteur.

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Rénovation des fenêtres

Rénovation des fenêtres Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Rénovation des fenêtres Le changement des fenêtres (ou vitrages), réduit les consommations de chauffage, fait diminuer l effet paroi froide et les condensations, améliore

Plus en détail

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere Kardó Une combinaison infinie de lumiere CONCEPT Design: eer architectural design, Belgique 2 - Kardó Kardó est un système d éclairage spécial qui permet de s adapter à l architecture à travers tout le

Plus en détail

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation

PSA PEUGEOT - CITROËN. Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN. Sans restriction d'utilisation Normes Biens d'equipement ECLAIREMENT DES LOCAUX METHODEDECALCUL REGLES D'ENTRETIEN E0.0.0.G ICS : 9..0, 29..0 Sans restriction d'utilisation Page /9 AVANTPROPOS Le calcul des niveaux d éclairement se

Plus en détail

ÉCLAIRAGE DE CUISINE

ÉCLAIRAGE DE CUISINE ÉCLAIRAGE DE CUISINE La préparation des repas, la cuisson et toute autre activité de cuisine sont bien plus plaisantes en présence d un éclairage sûr, efficace et couvrant uniformément le plan de travail.

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 4 Les lampes au quotidien Type d'activité Activité documentaire Notions et contenus Différentes sources de lumière : étoiles, lampes variées, laser, DEL,

Plus en détail

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE

FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE FORMATION ASSURANCE QUALITE ET CONTROLES DES MEDICAMENTS ISO/IEC 17025 Chapitre 5 : EXIGENCES TECHNIQUES QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS EXEMPLE : SPECTROPHOTOMETRE UV/VISIBLE Nicole GRABY PA/PH/OMCL (07)

Plus en détail

R ecommandation TOP 14 PRO D2

R ecommandation TOP 14 PRO D2 R ecommandation é c l a i r a g e TOP 14 PRO D2 février 2012 s o m m a ir e Préambule... p. 3 1. Données structurelles... p. 5 1.1 Implatation et nombre de mâts... p. 5 1.2 Alimentation électrique... p.

Plus en détail

Performances et évolution des technologies LED

Performances et évolution des technologies LED Performances et évolution des technologies LED Du composant à l application futur et perspectives Laurent MASSOL Expert AFE, président du centre régional Midi-Pyrénées de l AFE (Led Engineering Development)

Plus en détail

LE LEXIQUE THERMIQUE. Vitrage à basse émissivité? Gaz Argon? Label CEKAL? ITR - VIR - FEA? Espace entre les verres 16-18 ou 20 mm? Triple vitrage?

LE LEXIQUE THERMIQUE. Vitrage à basse émissivité? Gaz Argon? Label CEKAL? ITR - VIR - FEA? Espace entre les verres 16-18 ou 20 mm? Triple vitrage? Fiche réalisée en Janvier 2009 LE LEXIQUE THERMIQUE Vitrage à basse émissivité? L émissivité est la caractéristique que représente la capacité d un matériau à restituer de l énergie. Une couche faiblement

Plus en détail

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma

Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Bien plus que de l air frais Les systèmes de climatisation Truma Aventa eco Aventa comfort compact comfort comfort RC vario * avec TG 1000 sinus. ** mode chaud possible à partir d une température extérieure

Plus en détail

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité

Lampes LED. Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED Eclairage LED vers un relamping facilité Lampes LED LAMPES LED ECLAIRAGE FUTUR PLUG & PLAY UN ÉCLAIRAGE TRÈS EFFICACE QUI RÉDUIT L'EMPRUNTE CARBONE DISPONIBLE EN DIFFÉRENTES TEMPÉRATURES DE

Plus en détail

Olio Condens 1500 F/FM FBOC 25H E FBOC 20C E T80 FBOC 30C E T100

Olio Condens 1500 F/FM FBOC 25H E FBOC 20C E T80 FBOC 30C E T100 Chaudière sol fioul condensation Olio Condens 1500 F/FM FBOC 25H E FBOC 20C E T80 FBOC 30C E T100 Notice d utilisation 6 720 801 509 (2015/06) Madame, Monsieur, Vous avez choisi une chaufferie complète

Plus en détail

Expression de la Concession et de l Opposition in. La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 04/06/2015

Expression de la Concession et de l Opposition in. La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 04/06/2015 1 Expression de la Concession et de l Opposition in La photographie scientifique Par Gérard BETTON (PUF, 1975) 2 Concession /Opposition Compléter avec un des mots ou expressions suivantes : au lieu de

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001

BÂTIMENT. Article publié dans Porc Québec Août 2001 MAÎTRISER LA VENTILATION MINIMUM POUR DIMINUER LES COÛTS DE CHAUFFAGE Article publié dans Porc Québec Août 2001 BÂTIMENT FRANCIS POULIOT Ingénieur agricole Centre de développement du porc du Québec Avec

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED

Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Lampe intérieure à détecteur RS PRO 5002 LED Texte d'info Une véritable centrale électrique y compris des LED puissantes! Lampe à détecteur hyper fréquence RS PRO 5002 LED Sensor idéale pour les parkings

Plus en détail

Vous présente les lampes infrarouges pour cabine infrarouge et sauna.

Vous présente les lampes infrarouges pour cabine infrarouge et sauna. 1 Vous présente les lampes infrarouges pour cabine infrarouge et sauna. I. Données techniques des lampes infrarouges pour cabines infrarouge et sauna dans le cas d une lampe posée au plafond a) Tension,

Plus en détail

LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX installations sportives intérieures et extérieures aéroports ports grands espaces LIGHTMASTER MAX

LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX installations sportives intérieures et extérieures aéroports ports grands espaces LIGHTMASTER MAX LIGHTMASTER MAX Esthétisme, technologie, performances photométriques et flexibilité d utilisation font du LIGHTMASTER MAX le projecteur le plus performant pour satisfaire aux exigences des réalisations

Plus en détail

Présentation de la Plateforme 08/09/2014

Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Présentation de la Plateforme 08/09/2014 Historique Plateforme technologique nationale indépendante, moteur du développement de la filière industrielle française de l éclairage Initiée par le CEA-Leti

Plus en détail

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière

1 STI2D. LUMIERE et ECLAIRAGE. Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement. Lycé. Cours. 1- Comprendre la lumière 1 STI2D Lycé Vauvenargues LUMIERE et ECLAIRAGE Enseignement Spécifique : Option Energies et Environnement Cours 1- Comprendre la lumière D où vient la lumière? d un rayonnement. Tout corps solide, liquide

Plus en détail

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour.

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. valable à partir du 1.2.2014 La lumière sert bien plus qu au simple éclairage. Alors qu à l origine, la lumière artificielle était destinée avant tout à

Plus en détail

FA I T E S D E N O U V E A U P L AC E À L A L U M I È R E AV E C G L O

FA I T E S D E N O U V E A U P L AC E À L A L U M I È R E AV E C G L O GUIDE D'ÉCLAIRAGE POUR AQUARIUMS FA I T E S D E N O U V E A U P L AC E À L A L U M I È R E AV E C G L O G U I D E D ' É C L A I R AG E P O U R AQ UA R I U M S Introduction p. 3 Qu'est-ce que la lumière?

Plus en détail

La Bretagne romantique

La Bretagne romantique La Bretagne romantique Energie Thermographie et diagnostic thermique en rénovation Tinténiac, le 25 octobre 2015 Gireg Le Bris Yvan Le Tennier Qu est ce que la thermographie? La thermographie est la technique

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Fiche d application : Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Date Elaboration de la fiche Version 18 novembre 2013 1 1/11 Que disent les

Plus en détail

Séquence pédagogique

Séquence pédagogique Séquence pédagogique Les matériaux de l espace L ensemble des questions concerne à la fois les sciences de la vie et de la Terre et la physique-chimie, dans le cadre des thèmes de convergence que sont

Plus en détail

Paramètres des sources de rayonnement

Paramètres des sources de rayonnement G. Pinson - Effet de serre 1- Flux solaire émis / 1 1- FLUX SOLAIRE EMIS Paramètres des sources de rayonnement Flux énergétique : F [J/s = W] (Ou Flux radiatif) Quantité d'énergie émise par unité de temps

Plus en détail

S.N.T.B.I. Le chauffage. Electrique. Instantané

S.N.T.B.I. Le chauffage. Electrique. Instantané S.N.T.B.I. Le chauffage Electrique Instantané chaleur instantanée Quand on veut, où on veut En adoptant les radiants SNTBI de la série IRC, vous disposez d'un système de chauffage rayonnant instantané

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur

Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Seminarie 04/11/2010 Toepassing van LED's in de binnenverlichting Séminaire 04/11/2010 Les applications LED en éclairage intérieur Michel Nicosia Verkoopleider Zuid - Chef de vente Sud IBE-BIV Séminaire

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 PHOTO PLAISIRS La Lumière Température de couleur & Balance des blancs Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 Blanc Infrarouge Flash Température Lumière RVB Couleur chaude Couleur Couleur Couleur Incandescente

Plus en détail

Lampes à DEL EcoShine II Plus

Lampes à DEL EcoShine II Plus Lampes à DEL EcoShine II Plus LAMPES POUR TABLETTE, RAIL et PAVILLON POUR COMPTOIRS MULTI-NIVEAUX, LIBRE-SERVICE ET DE PRODUITS SPÉCIALISÉS Une efficacité d éclairage maximale dans la vente d aliments

Plus en détail

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower

Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower Information Technique Derating en température du Sunny Boy et du Sunny Tripower On parle de «derating» en température lorsque l onduleur réduit sa puissance afin de protéger les composants contre toute

Plus en détail

Loi sur les dispositifs émettant des radiations (red act) - règlement sur les dispositifs émettant des radiations (appareils de bronzage)

Loi sur les dispositifs émettant des radiations (red act) - règlement sur les dispositifs émettant des radiations (appareils de bronzage) Loi sur les dispositifs émettant des radiations (red act) - règlement sur les dispositifs émettant des radiations (appareils de bronzage) Un résumé des exigences de la Loi sur les dispositifs émettant

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

Comparaison des performances d'éclairages

Comparaison des performances d'éclairages Comparaison des performances d'éclairages Présentation Support pour alimenter des ampoules de différentes classes d'efficacité énergétique: une ampoule LED, une ampoule fluorescente, une ampoule à incandescence

Plus en détail