2012 Meeting of the Canadian Radiation Protection Association. Réunion de l Association canadienne de radioprotection 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2012 Meeting of the Canadian Radiation Protection Association. Réunion de l Association canadienne de radioprotection 2012"

Transcription

1 2012 Meeting of the Canadian Radiation Protection Association Réunion de l Association canadienne de radioprotection 2012 POSTER EXHIBIT Differences in sensitivities of mouse and human normal cells to low dose gamma-radiation and in their ability to develop radioadaptive response Dmitry Klokov, Stephane Tarrade, Cyrielle Girard, Tanya Bhardwaj, Melinda Blimkie, Atomic Energy of Canada Ltd., Chalk River, Ontario, Canada Current radiological protection standards are based on a linear no-threshold (LNT) hypothesis. The risks from low dose ionizing radiation (IR) are calculated based on extrapolation from high dose IR effects. However, recent data indicate that there are striking differences in the way cells respond to low vs. high IR doses. Non-linear dose-reponses, bystander effect, radioadaptive response are all examples of reported low dose effects not expected based on the LNT model. Vast majority of low dose IR studies use in vitro models, whereas the best relevance to human radiological protection is provided by in vivo models such as mouse model. However, it is still unclear how to relate results obtained in mice to human. Therefore, in this study we used mouse and human cultured cells and compared their radiosensitivity to IR. Using clonogenic survival assay, we generated dose-reponse curves (0, 0.5, 1, 2, 5 Gy of gammaradiation, 150 mgy/sec). The results showed that normal human fibroblasts are more radiosensitive compared to normal mouse fibroblasts. We further examined radioadaptive responses using the clonogenic ability as an endpoint in mouse vs. human normal cells. We observed that no adaptive response was induced in mouse cells after irradiation with a priming dose of either 20 or 100 mgy 4 or 24 hrs prior to a challenging irradiation with LD 50 (1.6-2 Gy, depending on the cell type used). In contrast, human cells primed with low doses demonstrated increased clonogenic ability after the challenging dose vs. non-primed cells, suggesting the existence of the radioadaptive response. We, therefore, conclude that radioresistance may define whether cells can develop radioadaptive response after low dose IR or not. As well, our data suggest that interpreting mouse data and extrapolating them to human should be made with great care based on differences in radiosensitivity of mouse vs. human cells. PRÉSENTATION D AFFICHES Différences dans la sensibilité des cellules normales de souris et humaines à de faibles doses de rayonnement gamma et dans leur habileté à développer une réponse radioadaptative Dmitry Klokov, Stephane Tarrade, Cyrielle Girard, Tanya Bhardwaj, Melinda Blimkie, Énergie atomique du Canada Limitée, Chalk River, Ontario, Canada Les normes actuelles de radioprotection reposent sur l hypothèse du modèle linéaire sans seuil (LSS). Les risques dus aux rayonnements ionisants (RI) à faibles doses sont calculés par extrapolation à partir des effets à fortes doses. Toutefois, les données récentes indiquent qu il existe des différences frappantes dans la manière dont les cellules répondent à de faibles doses par rapport à de fortes doses de RI. Les réponses non linéaires, l effet de proximité, la réponse radioadaptative sont tous des exemples d effets rapportés à faibles doses non prévus par le modèle LSS. La grande majorité des études à faibles doses de RI utilisent des modèles in vitro, alors qu il est plus pertinent pour la radioprotection humaine d utiliser des modèles in vivo comme le modèle de la souris. Cependant, il est encore difficile de savoir comment relier les résultats obtenus chez la souris à l homme. Par conséquent, dans cette étude nous avons utilisé des cellules de souris et humaines en culture et comparé leur radiosensibilité aux RI. En utilisant une analyse de survie clonogénique, nous avons généré une courbe doseréponse (0, 0.5, 1, 2, 5 Gy de rayonnement gamma, 150 mgy/sec). Les résultats ont montré que des fibroblastes normaux humains sont plus radiosensibles que des fibroblastes normaux de souris. Nous avons de plus examiné les réponses radioadaptatives en utilisant l habileté clonogénique comme critère d évaluation chez des cellules normales de souris par rapport aux cellules humaines. Nous avons observé qu aucune réponse adaptative n a été induite dans les cellules de souris après irradiation avec une première dose de 20 ou de 100 mgy, 4 ou 24 heures avant une irradiation élevée de LD 50 (1.6-2 Gy, dépendamment du type de cellule utilisée). Cependant, les cellules humaines sensibilisées avec de faibles doses ont démontré une habileté clonogénique accrue après une dose élevée comparée à des cellules non sensibilisées, suggérant l existence d une réponse radioadaptative. Par conséquent, nous concluons que la radiorésistance peut définir si des cellules peuvent développer une réponse radioadaptative après de faibles doses de RI ou non. De plus, nos données suggèrent que l interprétation des données de la souris en les extrapolant à l humain devrait être faite avec beaucoup de précaution basée sur les différences de radiosensibilités des cellules de souris par rapport aux cellules humaines. Comparison of broad beam tenth-value layer and geometricprogression fit buildup factor methods for determining nuclear medicine facility shielding requirements Maggie Kusano 1 and Curtis Caldwell 1,2 1. Medical Physics, Sunnybrook Health Sciences Centre, Toronto, ON, Canada; 2. Comparaison de la méthode de couche d atténuation au dixième de faisceau large à la méthode d ajustement des facteurs d accumulation par progression géométrique afin de déterminer les exigences de blindage pour une installation de médecine nucléaire Maggie Kusano 1 et Curtis Caldwell 1,2 1. Physique médicale, Centre des sciences de la santé Sunnybrook, Toronto, ON,

2 Departments of Medical Imaging and Medical Biophysics, University of Toronto, Toronto, ON, Canada Introduction : A number of methods may be used to calculate shielding requirements for nuclear medicine facilities. This study determined transmission factors in lead and concrete for six common nuclear medicine radioisotopes using two methods and assesses the impact of calculation method on shielding design and safety. Methods: Transmission factors (B) through lead and concrete for 67Ga, 99mTc, 111In, 131I, 133Xe and 201Tl were calculated using : 1. Published values for broad-beam first tenth-value layers (TVLs) and 2. Geometric-progression (GP) fit ANS buildup factors. TVLs for lead were derived from NCRP 124 halfvalue layers. For lack of a more reliable source, TVLs for concrete were taken from radionuclide datasheets found on the internet. The beam geometry and original reference for these data are unknown. Results: The methods produced similar transmission factors for 131I up to 1.27 cm lead, however increasingly divergent values with increasing lead thickness were observed for the other five radioisotopes studied. For example, the ratio of B TVL /B GP increased from near unity for 99mTc and 201Tl through 0.08 cm lead to approximately 3 (99mTc) and 0.1 (201Tl) through 0.32 cm. Significant differences in concrete transmission factors were observed, with B GP values ranging from 1 to 2 orders of magnitude greater than B TVL for 19 cm standard slab. Conclusions : While the GP method is theoretically more accurate, for low workload, 99mTc-dominated facilities, both methods yield similar lead shielding requirements. For such common situations, the simple TVL method may be preferable. More accurate results may be obtained using the GP method when dealing with concrete barriers; high workloads or small areas requiring thicker lead shielding; or significant numbers of 67Ga, 111In, or 201Tl procedures. The GP method is also of benefit when TVL information is unavailable, as transmission factors can be calculated for any radioisotope from readily available tables of physical data. Canada; 2. Départements d imagerie médicale et de biophysique médicale, Université de Toronto, Toronto, ON, Canada Introduction : Un certain nombre de méthodes peuvent être utilisées pour calculer les exigences de blindage pour les installations nucléaires. Cette étude a déterminé les facteurs de transmission pour le plomb et le béton pour six radio-isotopes courants en médecine nucléaire en utilisant deux méthodes ainsi que l'impact de la méthode de calcul sur la conception et la sécurité du blindage. Méthodes : Les facteurs de transmission (B) pour le plomb et le béton pour 67 Ga, 99m Tc, 111 In, 131 I, 133 Xe et 201 Tl ont été calculés en utilisant : 1. Les valeurs publiées pour une première couche d atténuation au dixième (CAD) en faisceau large et 2. La méthode d ajustement des facteurs d accumulation par progression géométrique (PG) ANS Les CADs pour le plomb ont été dérivées des couches de demi-atténuation du NCRP 124. En absence d une source plus fiable, les CADs pour le béton ont été prises à partir des fiches de radionucléides trouvées sur Internet. La géométrie du faisceau et l origine des références pour ces données sont inconnues. Résultats : Les méthodes ont donné des facteurs de transmission similaires pour 131 I jusqu'à 1,27 cm de plomb, cependant, des valeurs de plus en plus divergentes ont été observées avec une augmentation de l épaisseur de plomb pour les cinq autres radio-isotopes étudiés. Par exemple, le rapport de B CAD/B PG, pour 99m Tc et 201 Tl, avec 0,08 cm de plomb, a passé d une valeur près de un, à approximativement 3 pour 99m Tc et à 0,1 pour 201 Tl, avec 0,32 cm de plomb. Des différences significatives dans les facteurs de transmission pour le béton ont été observées, avec des valeurs B PG allant de 1 à 2 ordres de grandeur supérieurs à B CAD pour des dalles standards de 19 cm. Conclusions : Bien que la méthode de PG soit théoriquement plus précise, les deux méthodes donnent des exigences de blindage de plomb similaires pour de faibles charges de travail, dans des installations à prédominance 99m Tc. Dans de telles situations courantes, la méthode simple CAD peut être préférable. Des résultats plus précis peuvent être obtenus en utilisant la méthode PG avec des écrans de béton; des charges de travail élevées ou de petites zones nécessitant un blindage de plomb plus épais ou un nombre important de procédures avec 67 Ga, 111 In, ou 201 Tl. La méthode PG est également un avantage lorsque l'information CAD n'est pas disponible, puisque les facteurs de transmission peuvent être calculés pour tout radio-isotope à partir de tableaux de données physiques qui sont disponibles. The Effects of Pre-sowing Magnetic Treatments on Cicer arietinum L. Seeds Mahajan, Tarlochan Singh, Khalsa College, Patiala, Punjab, India Magnetic field despite being an inescapable factor for growth of plants its impact on agriculture is not well understood. Electric and magnetic treatments are being used to improve the germination of seeds and also to increase crop yield. The effect of a stationary magnetic field on the germination and initial stages of growth of black gram (Cicer arietinum L.) have been studied. The seeds were exposed to a magnetic field strength of 50 mt for different time (1.5h, 2h, 2.5h, 3h, 3.5h). To study germination process, number of germinated seeds, mean germination time, germination rate coefficient (α) and maximum time (tmax - when germinated rate is maximum) were determined. It was found that mean and maximum germination time values at shorter and longer magnetic field exposures are more. However at an intermediate time between 1.5 and 2h magnetic field exposure a dip corresponding to lowest value of mean and maximum time is obtained. The germinate on kinetics of seeds stimulated with a magnetic field before sowing is most

3 often described using the Malthus-Verhulst equation. Reformulated Malthus-Verhulst equation have been verified experimentally for any (initial) number of seeds germinated at initial time and was found to exhibit good fitting for 1.5h, 2h, 2.5h, 3h, 3.5h exposure of 50 mt magnetic field. A regulatory guide for compliance of cabinet x-ray equipment with Canadian federal regulations. Harri P. Maharaj, Department of Health, Healthy Environments and Consumer Safety Branch, Consumer and Clinical Radiation Protection Bureau, Ottawa, Ontario, CANADA Cabinet x-ray equipment is a radiation emitting device that employs an x-ray tube as the source of ionizing radiation. This equipment is rapidly being utilized by a large sector of Canadian manufacturing and production industries for various purposes (quality assurance, radiography, security, etc.). In common with other radiation emitting devices, cabinet x-ray equipment is federally regulated in Canada under the Radiation Emitting Devices Act (REDA) which is administered by Health Canada. Legally, manufacturers, importers and distributors of radiation emitting devices must ensure that such devices comply with the REDA and associated regulations before they are sold, leased or imported in Canada. A significant percentage of cabinet x-ray equipment is manufactured outside of Canada. This paper aims to provide an overview of a revised guide intended to affect and facilitate regulatory compliance of cabinet x-ray equipment under the REDA. A guide developed several years ago was provided to manufacturers of cabinet x-ray equipment with apparently promising results of achieving regulatory compliance. To date as Health Canada moves forward with its mandate, that guide has been revised to bring it in line with current initiatives, including technical and legal reviews. An improved guidance document is structured to provide a brief rationale, basic principles, a glossary, details and guidance on specific requirements of the applicable REDA regulation for cabinet x-ray equipment (Schedule II, Part XV), references and contact information to help provide response to users questions. Availability of the document on the Health Canada website would hopefully interest various groups: manufacturers, distributors, users, evaluators and regulators. In conclusion, a revised guide is available and is intended to facilitate and improve regulatory compliance of cabinet x-ray equipment under the REDA. Potentially a wide audience would benefit from it. Un guide régelmentaire de conformité à la réglementation fédérale canadienne des équipments à rayons x en cabinet. Harri P. Maharaj, Ministère de la Santé, Direction générale de la santé environnementale et de la sécurité des consommateurs, Bureau de la protection contre les rayonnements des produits cliniques et de consommation, Ottawa, Ontario, CANADA Un équipement à rayons X en cabinet est un dispositif émettant des radiations qui utilise un tube à rayons X comme source de rayonnement ionisant. Cet équipement est rapidement utilisé dans une large gamme d industries canadiennes de fabrication et de production, pour différents objectifs (assurance qualité, radiographie, sécurité, etc.) Tout comme d autres dispositifs émettant des radiations, les équipements à rayons X en cabinet, sont réglementés au Canada, par le gouvernement fédéral, à travers la Loi sur les dispositifs émettant des radiations (LDER) administrée par Santé Canada. Légalement, les fabricants, les importateurs et les distributeurs de dispositifs émettant des radiations doivent s assurer que de tels dispositifs respectent la LDER et sa réglementation associée, avant de les vendre, les louer ou les importer au Canada. Un pourcentage significatif d équipements à rayons X en cabinet est fabriqué à l extérieur du Canada. Cette présentation fournira un aperçu du nouveau guide créé dans le but de faciliter et d améliorer la conformité des équipements à rayons X en cabinet, couverts par la LDER. Un guide, développé il y a de nombreuses années, a été fourni aux fabricants d équipements à rayons X en cabinet avec, apparemment, des résultats prometteurs en ce qui concerne la conformité à la réglementation. Maintenant que Santé Canada va plus loin dans ce mandat, le guide a été révisé afin de l aligner aux initiatives actuelles, incluant des révisions légales et techniques. Un document de soutien amélioré est structuré pour fournir une brève justification, les principes de bases, un glossaire, des détails et des lignes directrices sur des exigences spécifiques de la réglementation de la LDER pour les équipements à rayons X en cabinet (Annexe II, Partie XV), des références et des coordonnées de ressources, afin d aider les utilisateurs a obtenir des réponses à leurs questions. La disponibilité du document sur le site web de Santé Canada pourrait intéresser différents groupes : fabricants, distributeurs, utilisateurs, évaluateurs et autorités de réglementation. En conclusion, un nouveau guide visant à faciliter et à améliorer la conformité des équipements à rayons X en cabinet, couverts par la LDER, est disponible. Un large auditoire pourrait en bénéficier.

4 Study of soil-gas, groundwater and indoor radon levels in granitic terrain of Tusham ring complex, Haryana state, India Harmanjit Sandhu 1 *, Joga Singh 2 & B.S. Bajwa 2 1 Faculty of Energy Systems and Nuclear Science, UOIT, Oshawa- Ontario; 2 Department of Physics, Guru Nanak Dev University, Amritsar (India) In this paper the focus is on the Tusham Ring Complex region of district Bhawani, Haryana, with high heat producing (HHP) granitic geological background and with indication of possible elevated indoor radon concentration levels in few dwellings. The Tusham ring complex has attracted a lot of geological interest because it contains exposed as well as buried HHP granitic rock formations. Data are reported of the radon levels in the soil-gas, groundwater and indoor air in the dwellings of granitic region of Tusham complex. Radon release from soil and groundwater was found to be comparatively higher than the normal values observed in the nearby non-hhp-granitic regions of Haryana and Punjab states. Radon concentration in soil and groundwater of Tusham s HHP-granitic region varies from 42.8± ±3.2 kbq m -3 with an average value of 61 kbq m -3, and that of Bq l -1 with an average of 26.2 Bq l -1 respectively whereas in non-granitic regions the average value 31.5 (16.3± ±1.8) kbq m -3 and that of 7.9 ( ) Bql -1 respectively has been measured. Even the indoor radon concentration levels only at some places, which are close to the exposed HHP granite rock formations, have been found to be higher. A positive correlation between soil-gas radon and indoor radon concentration (R 2 =0.5) also refers to radon spatial variation and further distribution of omnipresent uranium and radon in soil. Overall, this study presents a qualitative estimation of the 222 Rn contributing potentials in soil, water and then in indoors alongwith influence of the geological as well as other environmental parameters on the 222 Rn concentrations under natural soil of the granitic belt around Tusham ring complex. Étude sur les niveaux de radon dans les gaz souterrains, les eaux souterraines et à l intérieur dans un terrain granitique du complexe Tusham ring, État du Haryana, Inde Harmanjit Sandhu 1 *, Joga Singh 2 & B.S. Bajwa 2 1 Faculty of Energy Systems and Nuclear Science, UOIT, Oshawa- Ontario; 2 Departement de physique, université Guru Nanak Dev, Amritsar (Inde) Dans cette présentation, l accent sera mis sur la région du Complexe Tusham Ring, dans le district Bhawani, Haryana, ayant un bruit de fond géologique granitique générant de fortes chaleurs (HHP) avec une indication de concentration intérieure possiblement plus élevée dans quelques logements. Le Complexe Tusham Ring a suscité l intérêt des géologues, car il contient autant de formations de roches granitiques HHP enterrées qu exposées. Des données présentent les niveaux de radon dans les gaz souterrains, dans les eaux souterraines et dans l air intérieur des habitations de la région granitique du complexe Tusham. Les niveaux de radon qui se dégagent du sol et des eaux souterraines ont été trouvés plus élevés que les niveaux normaux observés dans les régions granitiques non- HHP environnantes des États du Haryana et du Punjab. Les concentrations de radon dans le sol et dans l eau souterraine de la région granitique HHP de Tusham, varient respectivement de 42.8±0.7 à 71.5±3.2 kbq m -3, avec une valeur moyenne de 61 kbq m -3 et de 17.4±1.3 à 49.7±1.7 Bq l -1, avec une valeur moyenne de 26.2 Bq l -1. Alors que dans les régions nongranitiques, des niveaux moyens de 31.5 (16.3± ±1.8) kbq m -3 et de 7.9 ( ) Bq l -1 ont été mesurés respectivement. Même les niveaux de concentration intérieure de radon seulement à certains endroits, près des formations de roches granitiques HHP exposées, sont élevés. Une corrélation positive entre les concentrations de radon dans les gaz souterrains et à l intérieur (R 2 =0.5) réfère aussi à la variation spatiale du radon et de la distribution d uranium et de radon omniprésent dans le sol. Dans l ensemble, cette étude présente une estimation qualitative de la distribution potentielle de 222 Rn dans le sol, dans l eau et à l intérieur, ainsi que l influence autant de la géologie que d autres paramètres environnementaux sur la concentration de 222 Rn sous les sols naturels de la ceinture granitique près du complexe Tusham Ring. Calibration techniques for absolute blood activity measurements: A quantitative assessment of well-counter and thyroid probe Mike Sattarivand (*); Maggie Kusano; Ian Poon; Curtis Caldwell, Sunnybrook Health Sciences Centre, Toronto, Ontario, Canada Measurement of absolute blood activity concentration may be needed in order to estimate radiation dose to critical normal tissues such as bone marrow due to the administration of a radiopharmaceutical. The accuracy of such measurements may be challenging due to low activity levels encountered in tracer studies of new diagnostic radiopharmaceuticals or tracer activities administered to determine individual pharmacokinetics prior to therapy with higher activities of a therapeutic radiopharmaceutical. The purpose of this study was to determine the reliability of well-counter and thyroid probe calibration. Methods: A dose calibrator cross-calibration approach was used to obtain calibration curves for well-counter and thyroid probe. The calibration curves converted the measured counts from the well-counter or probe over a range of F-18 blood activity concentrations from to micro-ci/ml. Fourteen calibrations were repeated over a period of 12 months and the trends in calibration curves were observed for both low (0.033 microci/ml) and high (0.244 microci/ml) activity concentrations. Results: The calibration of the well-counter showed less variation Techniques d'étalonnage pour des mesures d'activité absolues dans le sang : évaluation quantitative d une sonde à thyroïde et d un compteur à puits Mike Sattarivand (*); Maggie Kusano; Ian Poon; Curtis Caldwell, Sunnybrook Health Sciences Centre, Toronto, Ontario, Canada La mesure de la concentration de l activité absolue dans le sang peut être nécessaire afin d'estimer la dose de rayonnement reçue par certains tissus normaux critiques, comme la moelle osseuse, à la suite de l'administration d'un produit radiopharmaceutique. Une bonne précision de ces mesures peut être difficile à obtenir en raison des faibles niveaux d'activité rencontrés lors des études de suivi sur les nouveaux produits radiopharmaceutiques diagnostiques, ou les activités de traceurs administrées pour déterminer la pharmacocinétique individuelle avant un traitement avec des activités plus importantes d'un produit radiopharmaceutique thérapeutique. Le but de cette étude est de déterminer la fiabilité des étalonnages d un compteur à puits et d une sonde à thyroïde. Méthode : Une approche d étalonnage croisé des étalons de dose a été utilisée pour obtenir des courbes d'étalonnage pour un compteur à puits et pour la sonde à thyroïde. Les courbes d'étalonnage ont permis de convertir les données numériques obtenues par le compteur à puits ou par la sonde en concentrations d'activité de F-18 dans le sang de 0,033 à 0,244 μci/ml. Quatorze étalonnages ont été répétés sur une période de

5 over 12 months than did the probe calibration, as expected especially for the low activity concentration. The variation in response for the well-counter was within 3% and 5% for high and low blood activity concentrations respectively. The corresponding variations for the probe were 8% and 14% respectively. Over the period of 12 months, there was a drift in all calibration curves necessitating recalibration. Conclusion: For absolute blood activity concentration measurements, periodic calibration of a well-counter or probe is required. The well-counter showed less variation and better accuracy over time than the probe, possibly due to the fixed, near 4-pi geometry. More frequent recalibration is required for the probe than for the well-counter. To obtain better accuracy and more consistent readings for low blood activity measurements, the well-counter is preferred. 12 mois et les tendances dans les courbes d'étalonnage ont été observées pour les concentrations d activité faibles (0,033 μci/ml) et élevées (0,244 μci/ml). Résultats : L étalonnage du compteur à puits a été sujet, comme prévu, à moins de variations durant la période de 12 mois que celui de la sonde, en particulier pour la faible concentration d activité. La variation de la réponse pour le compteur à puits était de moins de 3 % pour la haute concentration et de 5 % pour la faible concentration d'activité dans le sang. Les variations correspondantes de la sonde étaient de 8 % et 14 % respectivement. Au cours de la période de 12 mois, nous avons observé une dérive dans toutes les courbes d'étalonnage, rendant nécessaire un réétalonnage. Conclusion : Pour les mesures de concentration d'activité absolue dans le sang, l'étalonnage périodique du compteur à puits et de la sonde sont nécessaires. Le compteur à puits présente moins de variations et une meilleure précision dans le temps que la sonde, peut-être en raison de la géométrie fixe, de la configuration approchant 4π. Un réétalonnage est nécessaire pour la sonde plus fréquemment que pour le compteur à puits. Pour obtenir une meilleure précision et une lecture plus cohérentes pour les faibles mesures d'activité dans le sang, le compteur à puits est meilleur. Laser Safety in the Industrial Environment Susan Yeung, Radiation Safety, Simon Fraser University, Burnaby, British Columbia, Canada At the dawn of laser technology, its use was associated almost exclusively with research and development. Today, lasers are used in a wide variety of places, ranging from outdoor performances to hospital operation rooms. Unfortunately, the development and implementation of laser safety measures are lacking in many of these settings. In particular, industrial operations, such as metal cutting and drilling, often involve powerful laser systems. However, many users of these lasers are not aware of their danger, and control measures are often insufficient. This poster addresses laser safety issues specific to the industrial setting: user and Laser Safety Officer (LSO) training; how workflow and logistics of the workplace is affected by laser safety control measures. Protection laser dans un environnement industriel Susan Yeung, Radiation Safety, Simon Fraser University, Burnaby, British Columbia, Canada À son début, la technologie laser était utilisée presque exclusivement pour la recherche et le développement. Aujourd'hui, les lasers sont utilisés dans un grand nombre d endroits, allant des spectacles en plein air à des salles d'opération dans les hôpitaux. Malheureusement, l'élaboration et la mise en œuvre des mesures de protection laser font défaut dans bon nombre de ces milieux. En particulier, dans les opérations industrielles, comme dans le découpage et le forage des métaux, qui impliquent souvent des systèmes laser puissants. Cependant, de nombreux utilisateurs de ces lasers ne sont pas conscients de leur danger, et les mesures de contrôle sont souvent insuffisantes. Cette affiche présente les enjeux de protection laser explicite au milieu industriel : la formation des utilisateurs et des responsables de la protection laser (RPL), comment le déroulement des opérations et la logistique du milieu de travail sont affectés par les mesures de contrôle de protection laser.

6 KEY NOTE ADDRESS (Chair: Sandu Sonoc) CONFÉRENCIER PRINCIPAL (Président: Sandu Sonoc) A story of Tritium Richard V. Osborn Since its discovery in 1934, tritium has been of continuing scientific interest as a tracer for atmospheric and hydrological processes. Since the 1940s, it has also been of scientific, engineering and radiological protection interest because of its production in nuclear reactors, particularly heavy water reactors; its use in nuclear weapons; and in many industrial applications. A story of tritium illustrates the variety of scientific and engineering disciplines involved in radiological protection and the exciting challenges presented to new graduates coming into the field. In my talk I draw largely from my own involvement in tritium-related topics biokinetics, dosimetry, measurement and monitoring, environmental dispersion, biological effects, epidemiology and effluent management as a way of illustrating some of the early developments, of highlighting current research needs and of drawing attention to continuing issues, some of which have implications for radiological protection in general. A running theme is that, as with all science, there is a need for scientific scepticism; measure, don t just model. The overall conclusion is that although the radiological characteristics of tritium are now sufficiently understood for most practical radiological protection purposes, there are still areas where studies related to tritium could be helpful. Examples are experimental studies on mammalian radiocarcinogenesis, the dosimetry of tritium-labelled compounds and epidemiological studies on nuclear workers. There are also areas where new technologies will present new radiological problems; for example, tritiated particles in fusion power facilities. The continuing public concern about health effects from tritium reflects broader concerns with effects of low levels of radiation exposures in general and how we model them. Such concerns prompt a need to examine how we can construct a protection model that preserves the useful features of the current model but, at the same time, better reflects current understanding of the impact of radiation at low doses. SESSION 1 PLENARY (Chair: Ed Waller) L histoire du tritium Richard V. Osborne Depuis sa découverte en 1934, le tritium a suscité un intérêt scientifique continuel comme traceur pour les procédés atmosphériques et hydrologiques. Depuis les années 1940, il a aussi suscité de l intérêt en science, en ingénierie et en radioprotection en raison de sa production dans les réacteurs nucléaires, particulièrement dans les réacteurs à eau lourde, son utilisation dans les armes nucléaires et dans de nombreuses applications industrielles. L histoire du tritium illustre la variété de disciplines scientifiques et d ingénierie impliquées dans la radioprotection ainsi que les défis stimulants présentés aux nouveaux diplômés qui débutent dans ce domaine. Dans ma présentation, je m inspire largement de mon implication directe dans les domaines liés au tritium bio-cinétique, dosimétrie, mesures et contrôles, dispersion environnementale, effets biologiques, épidémiologie et gestion des effluents de façon à illustrer certains des premiers développements, mettre en lumière les besoins actuels de recherches et attirer l attention sur les enjeux, dont certains s'appliquent à la radioprotection en général. Un thème courant est que, comme dans toute la science, il y a une nécessité de scepticisme scientifique : mesurer, ne pas seulement modéliser. La conclusion globale est que, bien que les caractéristiques radiologiques du tritium soient suffisamment comprises pour les besoins pratiques en radioprotection, il y a encore des domaines où l étude du tritium pourrait s avérer utile. Les exemples sont les études expérimentales sur la radiocarcinogenèse des mammifères, la dosimétrie des composés marqués au tritium et les études épidémiologiques sur les travailleurs du secteur nucléaire. Il y a aussi des domaines où les nouvelles technologies vont présenter de nouveaux problèmes radiologiques; par exemple, les particules tritiées dans les centrales de fusion nucléaire. La préoccupation continuelle du public à propos des effets du tritium sur la santé reflète une préoccupation plus large des effets généraux de l exposition aux radiations de faible niveau et de la façon de les modéliser. De telles préoccupations accentuent les besoins d examiner comment nous pouvons construire un modèle de protection qui préserve les options utiles des modèles actuels, mais, en même temps, qui reflète mieux nos connaissances actuelles des impacts des radiations à faibles doses. SÉANCE PLÉNIÈRE 1 (Président: Ed Waller) Update on Fukishima and CNSC on Preparation and Response Ramzi Jammal, MBA, BSc, Executive Vice-President and Chief Regulatory Officer, Canadian Nuclear Safety Commission Update on Fukishima The experience of the Canadian Nuclear Safety Commission in gathering information and responding to the events in Japan will be presented. This will include an overview of the situation, current status and remediation of the site and possible future options for Japan. CNSC on Preparation and Response Continuing the theme of preparedness, the focus of the presentation will bring the lessons learned from Fukushima and put them in a Canadian context. Any anticipated changes to the Canadian system or assessment of anticipated disasters in our country will be considered. Mise à jour sur Fukishima et CCSN sur la préparation et la réaction Ramzi Jammal, MBA, B.Sc., Premier vice-président et chef de la réglementation des opérations, de la Commission canadienne de sûreté nucléaire Mise à jour sur Fukishima L'expérience de la Commission canadienne de sûreté nucléaire dans la collecte d'informations et la réaction aux événements au Japon sera présentée. Cela comprendra un aperçu de la situation, la situation actuelle et la remise en état du site et des futures options possibles pour le Japon. CCSN sur la préparation et la réaction Poursuivant le thème de la préparation, l'accent de la présentation mettra les enseignements tirés de Fukushima dans un contexte canadien. Tous changements prévus au système canadien ou l évaluation des catastrophes prévues dans notre pays seront considérés.

7 SESSION 2 PLENARY (Chair: Li Chunsheng) Communication with the Public, put it in Perspective Patsy Thompson, Director General, Directorate of Environmental and Radiation Protection and Assessment, Canadian Nuclear Safety Commission Revised: Communicating Radiation Risk Part of the Canadian Nuclear Safety Commission s mandate is the dissemination of objective scientific, technical and regulatory information. Information on radiation risk is interpreted by the media, audiences with preconceived notions of radiation risk and individuals who may have difficulty understanding the science. It s significantly harder to communicate clearly in the face of a crisis. This presentation summarizes key challenges when communicating radiation risk with the public and will outline CNSC s approach in response to the Fukushima event. The summary includes the lessons learned and important tools for future communications. SÉANCE PLÉNIÈRE 2 (Président: Li Chunsheng) Communication avec le public, mis en perspective Patsy Thompson, Directrice générale, Direction de la protection de l'environnement, de la radioprotection et de l'évaluation, de la Commission canadienne de sûreté nucléaire La présentation comprendra les aspects de la dissimulation d information au public, comment expliquer en termes que le public peut comprendre avec l aide d analogies. L'information présentera aussi ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour expliquer les risques dus aux rayonnements au public et tous les outils possibles qui peuvent être utilisés pour ces explications. (LAST MINUTE REVISED VERSION PRINTED IN ENGLISH) Co-ordinated Response to Emergencies Steve Kempton, Public Health Agency of Canada Co-ordinated Response to Emergencies Our initial thought was a presentation on the Halifax Regional Municipalities coordinated response to Emergencies. A focus could include an overview of the types of coordination between hospital emergency departments, EHS, HRM and the Military. The presentation could include a focus of types of responses in the past and lessons learned and improvements made. It can include lots of images of the various centres, decontamination possibilities, types of responses etc. While we are a radiation safety group, a general talk on Emergency Planning and response would also be appropriate. Intervention coordonnée en cas d'urgence Steve Kempton, Agence de santé publique du Canada Intervention coordonnée en cas d'urgence Notre idée initiale était une présentation sur l intervention coordonnée de la Municipalité régionale d Halifax aux urgences. L accent de cette présentation pourrait inclure un aperçu des types de coordination entre les services d'urgence des hôpitaux, SUS, MRH et les militaires. La présentation pourrait inclure une discussion des types d interventions passées et des leçons apprises, ainsi que les améliorations apportées. Elle pourrait aussi inclure plusieurs images des divers centres, capacités de décontamination, types d intervention, etc. Puisque nous sommes un groupe de sécurité des rayonnements, un exposé général sur la planification des mesures d'urgence et des interventions serait également approprié. SESSION 3 EMERGENCY 1 (Chair: Mike Grey) Environmental Radioactivity Measurements in Fukushima Prefecture and Recommended Remedial Actions STUDENT PAPER Courtney JM Stallman, Health Physics and Radiation Sciences, University of Ontario Institute of Technology, Oshawa, Ontario, Canada Fallout from the Fukushima Dai-ichi Nuclear Power Plant accident has been sampled 67 kilometers from the site within the Fukushima Prefecture in Japan. Samples collected were soil and water. The geometric efficiency of the soil posed a particular interest as the matrix effects of the soil needed to be examined. This paper examines gross gamma and beta/gamma analysis which revealed various volatile radionuclides. This independent analysis reflects national and international information currently available. The dominant contaminant within the samples was determined to be Ceasium-134 and Ceasium-137. National and International regulatory agencies have conducted demonstration sites testing various methods of topsoil removal and associated efficiencies these methods are not comprehensively reviewed in this phase of the project. SÉANCE 3 URGENCE 1 (Président: Mike Grey) Mesures de la radioactivité dans l environnement dans la prefécture de fukushima et mesures correctives recommandées Courtney JM Stallman, Health Physics and Radiation Sciences, University of Ontario Institute of Technology, Oshawa, Ontario, Canada Les retombées de l accident à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi ont été échantillonnées à 67 kilomètres du site dans les limites de la préfecture de Fukushima au Japon. Les échantillons prélevés étaient du sol et de l'eau. Le rendement géométrique du sol présentait un intérêt particulier puisque les effets de la matrice du sol devaient être examinés. Cet article passe en revue les analyses gamma brut et bêta/gamma qui ont révélé divers radionucléides volatils. Cette analyse indépendante reflète les informations nationales et internationales présentement disponibles. Le contaminant dominant dans les échantillons a été déterminé comme étant du césium-134 et du césium-137. Les organismes de réglementation nationaux et internationaux ont testé diverses méthodes d enlèvement de terre superficielle sur des sites de démonstration. Les rendements associés à ces méthodes ne sont pas révisés en détail dans cette phase du projet.

8 MCP Altona Response and Remediation Kari Toews, Cameco Corporation, Saskatoon, Saskatchewan, Canada On January 3, 2011, Cameco Corporation received word that a ship, the MCP Altona, transporting uranium ore concentrate from our Key Lake Operation had hit rough seas on its way to China. The crew of the ship observed that the cargo was damaged and some drums containing uranium concentrate appeared to have been breached. The Altona was requested to return to Canada so that the degree of damage could be assessed and any damage remediated. Cameco assembled an initial response team consisting of experienced personnel from our emergency response, radiation protection, operations, communications and legal groups, backed by support from our senior management. The response team was responsible for all aspects of the initial response, including locating a port for the ship to dock, ensuring regulatory approvals were in place and all applicable authorities had been notified and ensuring all equipment, personnel and procedures were in place to perform the actual assessment of the damage. Once it was determined that there had been damage to the cargo, the project moved from a response to a remediation phase. An extensive remediation project was initiated that employed over 100 people at the ship s berth and many others in support roles at corporate office and our operations. The operation was a success; Cameco carried out the removal of the uranium concentrate on board the MCP Altona safely, in accordance with our recovery plans and in compliance with the CNSC and Transport Canada regulatory requirements. A primary key to our success was having the right people, with the proper skills and authority to make decisions, on site throughout the project and the backing of senior management. This presentation will discuss our challenges, successes and lessons learned from the perspective of the radiation protection group. Intervention et mesures correctrices pour le MCP Altona Kari Toews, Cameco Corporation, Saskatoon, Saskatchewan, Canada Le 3 janvier 2011, Cameco Corporation a été informé qu un bateau, le MCP Altona, transportant du concentré d uranium provenant de ses opérations de Key Lake, s était retrouvé sur une mer agitée, en route vers la Chine. L équipage du navire s est aperçu que le cargo avait été endommagé et que certains barils contenant de l uranium concentré semblaient fissurés. L Altona a demandé de retourner au Canada afin que le niveau des dommages soit évalué et qu on remédie à ceux-ci. Cameco a mis sur pied une équipe d intervention initiale regroupant du personnel d expérience provenant des groupes d intervention d urgence, de radioprotection, d opérations, de communication et du contentieux, ayant l appui de la haute direction. L équipe d intervention était en charge de tous les aspects de l intervention initiale, incluant la localisation d un port où le navire pourrait accoster, en s assurant que les autorisations réglementaires soient en place et que toutes les autorités concernées soient avisées et en s assurant que tout l équipement, le personnel et les procédures soient en place pour procéder à l évaluation des dommages. Lorsqu il a été déterminé que le cargo était endommagé, le projet est passé de la phase d intervention à la phase de correction. Un vaste projet de correction, employant plus de 100 personnes au poste d accostage du bateau et plusieurs autres en soutien, aux bureaux de la société et à nos opérations. L opération a été un succès; Cameco a procédé de manière sécuritaire à l extraction de l uranium concentré du MCP Altona et cela, en accord avec notre plan de redressement et en conformité avec les exigences réglementaires de la CCSN et de Transport Canada. L un des outils fondamentaux de notre succès était d avoir les bonnes personnes, avec les compétences appropriées et l autorité suffisante pour prendre des décisions, sur le site tout au long du projet, avec l appui de la haute direction. Lors de cette présentation, nous discuterons de nos défis, de nos succès et des leçons retenues, du point de vue du groupe de radioprotection. Comparison of Atmospheric Dispersion (CSA-ERM and MLCD) and Food-Chain (CHERPAC and AgriCP) Models among themselves and against Gentilly Data S.L. Chouhan 1, D. Nsengiyumva 2, P. Bourgouin 3, D. Bensimon 3 and N.W. Scheier Environmental Technologies Branch, Atomic Energy of Canada Limited, Chalk River, Ontario, Canada; 2. Technical Assessment Coordination Section, Radiation Protection Bureau, Health Canada, Ottawa, Ontario, Canada; 3. Environmental Emergency Response Section, Meteorological Service of Canada, Environment Canada Canadian Meteorological Centre, Dorval, Quebec, Canada. In the case of a radiological or nuclear emergency, HC predicts radiological health impacts on humans. This is done using outputs from MSC-EERS s Lagrangian atmospheric dispersion models and the ARGOS (Accident Reporting Guidance and Operational System), which includes the AgriCP (Agricultural Countermeasures Program) for food-chain pathways and ingestion dose calculations. In April 2011, with support from CRTI (Chemical, Biological, Radiological-Nuclear, and Explosives Research and Technology Initiative), AECL started collaboration with MSC-EERS and HC to compare different models. We did inter-comparisons between AECL s CSA-ERM (Canadian Standards Association Emergency Response Model, in which atmospheric dispersion is based upon Comparaison entre les modèles de dispersion atmosphérique (CSA ERM et MLCD) et les modèles de la chaîne alimentaire (CHERPAC and AgriCP), entre eux ainsi qu avec les données de Gentilly S.L. Chouhan 1, D. Nsengiyumva 2, P. Bourgouin 3, D. Bensimon 3 and N.W. Scheier Environmental Technologies Branch, Énergie atomique du Canada limitée, Chalk River, Ontario, Canada; 2. Technical Assessment Coordination Section, Radiation Protection Bureau, Health Canada, Ottawa, Ontario, Canada; 3. Environmental Emergency Response Section, Meteorological Service of Canada, Environment Canada Canadian Meteorological Centre, Dorval, Quebec, Canada. Dans le cas d une urgence radiologique ou nucléaire, SC prédit les impacts radiologiques sur la santé des humains. Cela est obtenu en utilisant les résultats provenant des modèles de dispersion atmosphérique lagrangien CMS-EERS et ARGOS (Accident Reporting Guidance and Operational System), lequel inclut l AgriCP (programme de mesures de protection agricole) pour les voies de la chaîne alimentaire et les calculs de dose liés à l ingestion. En avril 2011, avec le soutien de l'irtc (l initiative de recherche et de technologie chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires), EACL a amorcé une collaboration avec CMS-EERS et SC afin de comparer différents modèles. Nous avons procédé à des intercomparaisons entre CSA-ERM de l EACL (modèle de

9 Gaussian-plume) and MSC-EERS s MLCD (Modèle Lagrangien à Courte Distance-Short Range Lagrangian Model), and between AECL s CHERPAC (Chalk River Environmental Research Pathways Analysis Code for calculating food-product concentrations and ingestion dose) and AgriCP. Results from this collaborative work will be presented. The predictions of MLCD were compared with those from CSA- ERM, and against experimental data collected from a dispersion study done in September and October 1997 at Hydro Quebec s Gentilly-2 (G2) site. In the G2 study, several SF 6 (sulphur hexafluoride) tracer gas releases were made from the reactor stack and from a building roof. In each trial, crosswind concentration profiles were measured at approximately 500 and 1000 m from the release points. MLCD can use specified wind and stability data and was thus well suited for this comparison. Furthermore, MLCD is designed for local-scale dispersions (on the order of a few kilometres). AgriCP predictions were compared with those from CHERPAC for nine hypothetical scenarios, for three radionuclides (Cs-137, Sr-90 and I-131) and for three release times (June, August and October). The predicted concentrations in potatoes and milk, and ingestion dose to an adult and a 10-year-old child, were compared. CHERPAC predictions are higher than AgriCP by an order of magnitude in most cases. réponse d urgence de l association canadienne de normalisation, dans lequel la dispersion atmosphérique est basée sur un panache gaussien) et le MLCD (modèle lagrangien à courte distance) de MSC-EER, ainsi qu entre le CHERPAC de l EACL (Chalk River Environmental Research Pathways Analysis pour le calcul de la concentration dans les produits comestibles et les doses d ingestion) et l AgriCP. Les résultats de cette collaboration seront présentés. Les prédictions du MLCD ont été comparées à celles du CSA- ERM, ainsi qu avec les données expérimentales collectées lors d une étude de dispersion effectuée en septembre et octobre 1997 au site de Gentilly-2 (G2) d Hydro-Québec. Dans l étude de G2, plusieurs relâches de gaz traceur SF 6 (hexafluorure de souffre) ont été effectuées de la cheminée du réacteur et du toit d un édifice. Dans chaque essai, des profils transversaux de concentration ont été mesurés à environ 500 et 1000 m des points de relâche. Comme MLCD peut utiliser un vent et des données de stabilité déterminés, il se prêtait bien à ce type de comparaison. D autant plus, MLCD a été modélisé pour une dispersion à l échelle locale (de l ordre de quelques kilomètres). Les prédictions d AgriCP ont été comparées avec celles de CHERPAC pour neuf scénarios hypothétiques, pour trois radioisotopes (Cs-137, Sr-90 et I-131) et pour trois périodes de relâchement (juin, août et octobre). Les concentrations prédites dans les patates et le lait, ainsi que les doses ingérées pour un adulte et un enfant de 10 ans ont été comparées. Les prédictions de CHERPAC sont plus élevées que celles de AgriCP par un ordre de grandeur, dans la plupart des cas. Paperless Compliance The Environmental Health and Safety Database Vani Ranganathan, Tatjana Neretljak, Hector Rocca, Sandu Sonoc; Radiation Protection Services, Office of Environmental Health and Safety, University of Toronto University of Toronto, Ontario, Canada The University of Toronto updated its database software in late The Health Physics Assistant database was upgraded to a more encompassing Environmental Health and Safety Database. The new version has a web application which allows both the client and the end user to record and document all Radiation Protection program requirements in real time. The first web based application of the program was to document receipts of radioactive packages and this was implemented in early This shifted receipt responsibilities to the end users with an internal audit tracked by the Radiation Safety Officer. After successfully transitioning receipt entries, the online inventory and contamination monitoring modules were developed, tested, and implemented. This presentation will discuss the transition from paper documented processes to the first steps towards paperless compliance while meeting all UofT radiation protection program and CNSC regulatory requirements. SESSION 4 MEDICAL (Chair: Petra Dupuis) Canadian Radiation Emergency Medical Management Guide Chunsheng Li, Health Canada; Slavica Vlahovich, Canadian Forces; Gary Kramer, Health Canada Following a radiological or nuclear emergency, such as the La conformité sans papier : une base de données d environnement santé et sécurité Vani Ranganathan, Tatjana Neretljak, Hector Rocca, Sandu Sonoc; Radiation Protection Services, Office of Environmental Health and Safety, University of Toronto University of Toronto, Ontario, Canada L'Université de Toronto a mis à jour son logiciel de base de données à la fin de La base de données «Health Physics Assistant» a été mise à jour pour en faire une base de données plus générale d environnement santé et sécurité. La nouvelle version dispose d'une application Web qui permet à la fois au client et à l'utilisateur final d'enregistrer et de documenter en temps réel toutes les opérations exigées par le programme de radioprotection. La première application Web du programme visait à documenter la réception de colis radioactifs; elle a été mise en œuvre au début de Cela a eu pour effet de transférer la responsabilité de la réception aux utilisateurs finals, avec une vérification interne faite par le responsable de la radioprotection. Après avoir réussi la transition au niveau de la réception, des modules d'inventaire en ligne et de surveillance de la contamination ont été développés, testés et mis en œuvre. Dans cette présentation, il sera question de la transition entre les processus documentés sur papier et les premières étapes vers des processus de conformité sans papier, dans le respect du programme de radioprotection de l Université de Toronto et des exigences réglementaires de la CCSN. SÉANCE 4 MÉDICAL (Président: Mike Grey) Guide canadien de gestion médicale des urgences radiologiques Chunsheng Li, Santé Canada; Slavica Vlahovich, Forces canadiennes ; Gary Kramer, Santé Canada À la suite d'une urgence radiologique ou nucléaire, comme celle

10 recent one that occurred in Fukushima, Japan, a large population might need to be monitored for potential radiation exposure or contamination. For those who suffered radiation injuries or radioactive contamination, timely medical treatment and long-term follow-up may be necessary. A group of European agencies, together with the WHO, have developed a comprehensive tool called the TMT Handbook for triaging, monitoring, and treating people exposed to radiation or contaminated with radioactive materials, while the USA has developed several guidance documents or resource centres for monitoring and treatment, such as the CDC Population Monitoring Guide, the REAC/TS pocket book, and the REMM. The Canadian Radiation Emergency Medical Management Guide is being developed for use by medical staff in hospitals, personnel working in public health, and emergency management staff in the federal, provincial, and municipal agencies. It will focus on population monitoring and medical management of a large population during an emergency. The guide will take the Canadian context into consideration, including the challenge associated with cold weather and pockets of expertise spread over a vast area. qui a récemment eu lieu à Fukushima, au Japon, une population nombreuse peut avoir besoin d'être suivie pour détecter une exposition aux rayonnements ou une contamination potentielle. Pour ceux qui ont subi une telle exposition ou contamination, un traitement médical en temps opportun et un suivi à long terme peuvent être nécessaires. Un groupe d'agences européennes, en collaboration avec l'oms, a mis au point un outil complet appelé le Manuel TMT, pour le triage, le suivi et le traitement des personnes exposées à des rayonnements ou contaminées par des matières radioactives, alors que les États-Unis ont développé plusieurs documents d'orientation et centres de ressources pour la surveillance et le traitement, tels que le Guide sur la surveillance de la population du CDC, le livre de poche de REAC/TS, et le REMM. Le guide canadien de gestion médicale des urgences radiologiques est en cours d élaboration en vue d une utilisation par le personnel médical dans les hôpitaux, le personnel de la santé publique et le personnel de gestion des urgences dans les organismes fédéraux, provinciaux, et municipaux. Il mettra l'accent sur le suivi d une population et la gestion médicale d'une grande population durant une urgence. Le guide tiendra compte du contexte canadien, y compris les défis associés au climat froid et à la répartition inégale de l expertise sur notre vaste territoire. The CECR A Global Radiation Safety Approach in Medical Imaging Manon Rouleau, Renald Lemieux The CECR (a center of clinical expertise in radiation safety) was created by the Quebec s Ministry of Health and Social Service, in Its main goal is to support hospitals and privates clinics improving and updating their radiation safety practices in medical imaging and reducing patient s doses. By its mode of operation, the CECR provides to hospitals and clinics an access to radiation safety expertise and developed a provincial network to share expertise. During this presentation, we will present the CECR structure, its mode of operation, its various mandates and a glimpse of our first achievements. Le CECR Une approche globale de la radioprotection en imagerie médicale Manon Rouleau, Renald Lemieux Le Centre d expertise clinique en radioprotection (CECR) a été créé par le Ministère de la santé et des services sociaux du Québec (MSSS) en Il a pour but de supporter les établissements publics et privés dans l amélioration et la mise à jour des pratiques de radioprotection en imagerie médicale et dans la réduction des doses aux patients. De par son mode de fonctionnement, le CECR permet aux établissements petits et grands d avoir accès à de l expertise en radioprotection et de développer un réseau provincial de partage d expertise. Dans cette présentation, nous vous détaillerons la structure du CECR, son mode de fonctionnement, ses mandats spécifiques et nous vous donnerons un aperçu de ses réalisations. Dose-Reducing Strategies at the University of Ottawa Heart Institute: the New Half-Dose Myocardial Perfusion Imaging Study STUDENT PAPER Jaemin Chung, Medical Radiation Sciences Nuclear Medicine, University of Toronto & The Michener Institute, Toronto, Ontario, Canada Background: An increasing number of Canadians are more educated about their own health care, and this has raised concerns regarding the usage of radiation for medical procedures, as evident from the 2006 Annual Report of the Office of the Auditor General of Ontario. While the industry of diagnostic imaging has always practised ALARA (as low as reasonably achievable), it is perhaps time to challenge the current protocols that use ionizing radiation and search for ways to further minimize radiation exposure without a loss of diagnostic accuracy. This paper examines the radiation dose reduction strategies for cardiac CT and myocardial perfusion imaging (MPI) at the University of Ottawa Heart Institute (UOHI). Observation: Using GE Healthcare s prospective-triggered gating and tube modulation technology, and the bow-tie filters, UOHI Stratégies de réduction des doses à l Institut de cardiologie de l'université d'ottawa :une nouvelle étude sur l imagerie par perfusion myocardique à demi-dose Jaemin Chung, Medical Radiation Sciences Nuclear Medicine, University of Toronto & The Michener Institute, Toronto, Ontario, Canada Contexte : De plus en plus de Canadiens ont des connaissances touchant leur propre santé, ce qui soulève des inquiétudes dans la population concernant l'utilisation du rayonnement pour les procédures médicales, comme en témoigne le rapport annuel de 2006 du bureau du vérificateur général de l'ontario. Alors que l'industrie de l'imagerie diagnostique a toujours pratiqué le principe ALARA (le plus bas que l'on peut raisonnablement atteindre), il est peut-être temps de remettre en question les protocoles actuels qui utilisent des rayonnements ionisants et de chercher des moyens pour réduire davantage l'exposition aux rayonnements, sans perte de précision dans le diagnostic. Cet article examine les stratégies de réduction des doses de rayonnement pour la tomographie par ordinateur (CT) cardiaque et pour l'imagerie par perfusion myocardique (IPM) à l Institut de cardiologie de l'université d'ottawa (ICUO).

11 reduced the radiation exposure for its cardiac CT patients by 75 percent. Recently, a half-dose 99mTc-myoview MPI study using GE s Evolution for Cardiac software has begun. Preliminary Data: 31 randomly selected patients received halfdoses for 1-Day MPI. The mean effective doses were 1.45mSv and 3.89mSv for the half-dose Rest and Stress, respectively, compared to 3.89mSv for the routine-dose Rest and 7.26mSv for the routine-dose Stress. No significant degradation of image quality was observed by the reporting physicians. Conclusion: Using appropriate new technology, the radiation exposure from MPI can be reduced by at least 50 percent without compromising the diagnostic accuracy. Observations : L utilisation de la synchronisation déclenchée prospectivement et de la technologie de modulation du tube de la compagnie GE Healthcare, ainsi que des filtres en forme de nœud papillon, ont permis à l'icuo de réduire de 75 % l'exposition aux rayonnements pour ses patients recevant un examen de CT cardiaque. Récemment, une étude permettant d utiliser une demi-dose de 99mTc pour l IPM Myoview, à l aide du logiciel Evolution for Cardiac, de GE, a été entreprise. Données préliminaires : Trente et un patients choisis au hasard ont reçu une demi-dose pour des IPM d un jour. Les doses moyennes efficaces étaient 1,45 msv et 3,89 msv pour les tests à demi-dose au repos et à l effort, respectivement, comparativement aux doses habituelles de 3,89 msv pour les tests au repos et de 7,26 msv pour les tests à l effort. Aucune dégradation importante de la qualité de l'image n a été observée par les médecins traitants. Conclusions : Par l utilisation de nouvelles technologies appropriées, l'exposition au rayonnement due à l IPM peut être réduite d'au moins la moitié, sans pour autant compromettre la précision du diagnostic. Radiation-Related Cancer Risk from Myocardial Perfusion Imaging Stress Tests STUDENT PAPER Craig Olmstead, Nuclear Medicine Technology, The Michener Institute of Applied Health Sciences, Toronto, Ontario, Canada As the number of diagnostic medical procedures increases, it is worth reassessing the risks associated with such tests, especially those that employ ionizing radiation. Nuclear medicine represents the imaging modality which delivers the second most radiation to the typical western population (after CT), the bulk of which comes from myocardial perfusion imaging. Using guidelines from the BEIR VII report on low levels of ionizing radiation, updated cancer risk estimates from common myocardial perfusion imaging techniques were determined. The lifetime attributable risk of incidence and mortality was calculated for individual malignancies formed at specific sites in the body comprising the majority of radiosensitive tissues. The total additional risk of developing and dying from one of these cancers for a typical patient population undergoing myocardial perfusion imaging was found to be 60.5, 39.3, and 32.4 per 100,000 scans for typical thallium-201 chloride, two-day technetium-99m sestamibi, and two-day technetium-99m tetrofosmin procedures, respectively. Results from this investigation allow for informed construction of lower-risk imaging protocols, may assist public policy development regarding radiopharmaceutical availability, and provide data for future risk/benefit analyses. SESSION 5 PLENARY (Chair: Dave Tucker) Fluence Field Modulated CT: Potential for Dose and Noise Optimization in Thoracic Imaging Applications ANTHONY MACKAY STUDENT PAPER AWARD WINNER Steven Bartolac, Medical Physics, University of Toronto, Toronto, Ontario, Canada Le risque de cancer dû à l exposition au rayonnement à l occasion de tests d'imagerie par perfusion myocardique à l effort Craig Olmstead, Nuclear Medicine Technology, The Michener Institute of Applied Health Sciences, Toronto, Ontario, Canada Puisque le nombre de procédures médicales diagnostiques va en augmentant, il convient de réévaluer les risques associés à ces tests, en particulier ceux qui emploient des rayonnements ionisants. La médecine nucléaire est la modalité d'imagerie médicale qui vient au deuxième rang pour la dose de rayonnement transmise à la population en occident (après la tomographie) et la majeure partie du rayonnement dû à ces procédures provient de l'imagerie par perfusion myocardique. Dans les lignes directrices du rapport BEIR VII concernant les rayonnements ionisants de faible niveau, les estimations du risque de cancer dû aux techniques courantes d'imagerie par perfusion myocardiques ont été mises à jour. Le risque à vie d incidence et de mortalité a été calculé pour des malignités individuelles formées à des endroits déterminés du corps, comprenant la majorité des tissus radiosensibles. Le risque total supplémentaire de développer et de mourir de l'un de ces cancers, pour une population de patients subissant un examen typique d imagerie par perfusion myocardique, a été estimé à 60,5, 39,3 et 32,4 pour tomographies typiques selon un protocole utilisant le chlorure de thallium-201, selon un protocole de deux jours avec le sestamibi marqué au technétium-99m, ou selon un protocole de deux jours avec la tétrofosmine marquée au technétium-99m, respectivement. Les résultats de ces travaux permettront de mettre au point, en toute connaissance de cause, des protocoles d'imagerie à faible risque; ils pourront aussi contribuer au développement de politiques publiques en matière de disponibilité de produits radiopharmaceutiques et fournir des données pour de futures analyses coûts-avantages. SÉANCE 5 PLÉNIÈRE (Président: Dave Tucker) Tomodensitométrie modulée par champ de fluence : Potentiel d optimisation de la dose et du bruit en imagerie thoracique Steven Bartolac, Medical Physics, University of Toronto, Toronto, Ontario, Canada

12 In the current state of the art of CT, the x-ray fluence incident on the patient is typically constrained to a certain shape or pattern between projections (e.g. using a bowtie filter), allowing only the bias of the fluence to change (e.g. via tube current modulation). Allowing the x-ray fluence pattern to change independently for each projection is a novel aspect of fluence field modulated computed tomography and key in achieving user-prescribed image qualities that are patient or task specific, while reducing overall exposure to the patient. In this work, we study the noise and dose benefits of applying FFMCT to certain thoracic imaging applications, including routine chest examination, lung cancer screening and cardiac CT. Modulated fluence patterns for a simulated data set are generated using a simulated annealing optimization script. Resulting dose and SNR distributions are compared to those that are optimized using a bowtie filter and tube current modulation. The results indicate that FFMCT has the potential to achieve regionally varying SNR distributions in good agreement with user-prescribed values and with less overall dose than afforded by conventional dose minimization techniques. Dans l état actuel des choses, en tomodensitométrie, la fluence des rayons X incidents au patient est typiquement limitée à une certaine forme ou schème entre les projections (par exemple en utilisant un filtre nœud papillon), permettant seulement aux écarts de fluence de changer (par exemple via la modulation du courant). Permettre au schème de fluence des rayons X de changer indépendamment pour chaque projection, constitue un nouvel aspect de la tomodensitométrie modulé par champ de fluence (TMCF) ainsi qu une clé dans la réalisation d une qualité d image spécifique à la tâche ou au patient et prescrite par l utilisateur, tout en réduisant l'exposition globale du patient. Dans ce travail, nous étudions les bénéfices sur le bruit et la dose, de l application de la TMCF à certaines applications d'imagerie thoracique, incluant l'examen de routine du thorax, le dépistage du cancer du poumon et la tomodensitométrie cardiaque. Les schèmes de fluence modulés, pour un ensemble de données simulées, sont générés en utilisant un script d'optimisation par recuit simulé. Les distributions résultantes de doses et de rapports signal-bruit (RSB) sont comparées aux distributions optimisées en utilisant un filtre nœud papillon et la modulation du courant. Les résultats indiquent que la TMCF a le potentiel de réaliser des distributions de RSB variant selon la région, et ce, en bonne concordance avec les valeurs prescrites par l utilisateur, avec une dose globale inférieure à celle conférée par les techniques classiques de minimisation des doses.portatif à neutrons basé sur des compteurs proportionnels équivalents au tissu. SESSION 6 RADIATION BIOLOGY AND BIOEFFECTS 1 (Chair: Nick Priest) Effects of covering lead shielding with particular relevance to the dose to the basal cell layer of the skin STUDENT PAPER Smith, Stephen, Department of Physics, McMaster University, Hamilton, Ontario, Canada The objective of this experiment was to determine if certain shielding materials decrease the dose to the basal layer of skin which is produced by the secondary radiation emerging from the edge of lead shielding. When working in close proximity to lead shielding, the dose to the basal layer of skin is greatly diminished when the lead is covered with stainless steel. The steel is a very effective material for shielding the secondary radiation created by the gamma rays passing through the lead. We also find that latex gloves decrease the secondary radiation emerging from the edge of lead shielding, indicating that wearing multiple layers of latex gloves can reduce the dose to the basal cell layer of the skin. The count is unaffected by the addition of a layer of latex to the stainless steel which indicates that the steel succeeds in stopping all of the electrons emitted from the lead shielding. SÉANCE 6 RADIOBIOLOGIE ET EFFETS BIOLOGIQUES 1 (Président: Nick Priest) Les effets de recouvrir le blindage de plomb sur la dose à la couche de cellules basales de la peau Smith, Stephen, Department of Physics, McMaster University, Hamilton, Ontario, Canada L'objectif de cette expérience était de déterminer si certains matériaux de blindage diminuent la dose à la couche basale de la peau qui est produite par le rayonnement secondaire émergeant de la bordure du blindage de plomb. Lorsque l on travaille très près du blindage de plomb, la dose à la couche basale de la peau est grandement diminuée lorsque le plomb est recouvert d'une couche d'acier inoxydable. L'acier est un matériau très efficace contre le rayonnement secondaire créé par l'interaction des rayons gamma avec le plomb. Nous avons aussi remarqué que les gants en latex diminuent le rayonnement secondaire émergeant de la bordure du blindage de plomb, cela indique que de porter plusieurs couches de gants en latex peut réduire la dose à la couche de cellules basales de la peau. Le nombre de comptes n'est pas affecté par l'ajout d'une couche de latex à l'acier inoxydable, ce qui indique que l'acier réussit à arrêter tous les électrons émis par le blindage de plomb. The fundamental basis for low dose radiation risk assessment is not supported by the evidence Mitchel, Ronald, Atomic Energy of Canada Ltd., Chalk River, Ontario, Canada All rayonnement protection principles and practices are based on the assumption that the risks associated with high dose radiation can be linearly extrapolated to low doses. Nevertheless linearity seldom provides a best fit to human epidemiological data. Examples include the apparent threshold responses for a variety of tumour types following alpha-irradiation, a marked non- Les bases fondamentales de l évaluation des risques associés aux faibles doses de rayonnement ne sont pas appuyées par les faits. Mitchel, Ronald, Énergie atomique du Canada Limitée, Chalk River, Ontario, Canada Tous les principes et les pratiques de radioprotection sont basés sur l hypothèse que le risque associé aux doses élevées de rayonnement peut être extrapolé linéairement à de faibles doses. Cependant, la meilleure courbe correspondant aux données épidémiologiques humaines est rarement une droite. Les exemples incluent l apparence de réponses seuils à une variété

13 linearity in leukaemia in radiotherapy patients and evidence of curvilinear responses in the LSS of Japanese atomic bomb survivors. Such results are to be expected since a wealth of data, from every organism that has ever been examined, indicates that from an evolutionary biology perspective linearity in radiation dose-response is extremely unlikely. All organisms, from single celled eukaryotes to mammals, show different responses and outcomes when exposed to low radiation doses as compared to high doses. At the most basic level, gene expression modulation by low doses is different to that observed after high doses. Low doses of radiation, but not high doses, induce stress responses that elevate cellular and organism defence mechanisms, reducing the harmful effects of exposure. Importantly, and as a consequence, the deleterious effects of spontaneous and environmental damage are also reduced, lowering overall risk to values below those of exposed mammals. Consequently, linearity can neither be defended as a conservative assumption for radiological protection dosimetry nor should it be assumed for risk estimation. It also follows that striving to reduce occupational doses to the lowest possible (ALARA) may a have a negative, rather than positive, impact on the health status of the worker population. de type de tumeurs suivant une irradiation au rayonnement alpha, une non-linéarité nette pour la leucémie pour les patients de radio-oncologie et des données probantes d une réponse curvilinéaire dans l étude des survivants japonais aux bombes atomiques. De tels résultats sont attendus étant donné que la grande quantité de données, provenant de tous les organismes qui ont été étudiés, indique que, d un point de vue d évolution biologique, la linéarité dans la relation dose-effets aux rayonnements est extrêmement improbable. Chaque organisme, des eucaryotes unicellulaires aux mammifères, présente des réponses et des conséquences différentes lorsqu ils sont exposés à de faibles doses de rayonnement en comparaison à des doses élevées. Au niveau le plus élémentaire, la modulation de l expression des gènes par de faibles doses est différente de celle observée après des doses élevées. De faibles doses de rayonnement, mais pas de hautes doses, induisent une réponse de stress qui active le mécanisme de défense de la cellule et de l organisme, réduisant les effets nocifs de l exposition. Par conséquent, les effets délétères des dommages spontanés et environnementaux sont aussi réduits, abaissant le risque global à des valeurs inférieures à celles de mammifères exposés. Conséquemment, la linéarité ne peut pas être défendue à titre d hypothèse conservatrice pour la dosimétrie de radioprotection et ne devrait pas être assumée dans l estimation des risques. Il s en suit aussi que s efforcer de réduire l exposition professionnelle à la plus faible possible (ALARA) pourrait avoir un impact négatif, plutôt que positif, sur l état de santé de la population de travailleurs. Ionizing radiation and aging: rejuvenating an old idea Richard B. Richardson, Radiological Protection Research and Instrumentation Branch, Atomic Energy of Canada Limited (AECL), Chalk River Laboratories, Chalk River, Ontario, Canada Given the recent research, is there a stronger case to be made today than earlier linking ionizing radiation and aging? Around the 1960s, the idea that radiation caused premature aging was dismissed as radiation s heath effects appeared to be virtually confined to neoplasms. At present, radiation is also associated with other age-related diseases such as cardiovascular disease. Comparison is made between the now-known biological mechanisms of aging, such as telomere erosion, and the premise that radiation can cause premature aging as described in a review (Aging, 1, , 2009 by RBR). The link connecting radiation effects and the free-radical theory of aging as the causative hypothesis appears to be stronger than that between radiation and the nutrient-sensing TOR pathway. Some animal studies, but rarely in humans, suggest radiation may even demonstrate hormesis health benefits. Rayonnement ionisant et vieillissement : rajeunissement d une vieille idée Richard B. Richardson, Radiological Protection Research and Instrumentation Branch, Énergie atomique du Canada limitée (EACL), Laboratoires de Chalk River, Chalk River, Ontario, Canada Étant donné les récentes recherches, les arguments en faveur du lien entre le vieillissement et les rayonnements ionisants sontils plus importants de nos jours que précédemment? Vers les années 1960, l idée que les rayonnements causaient un vieillissement prématuré a été écartée puisque les effets physiques des rayonnements semblaient virtuellement confinés aux néoplasmes. Aujourd hui, les rayonnements sont aussi associés à d autres maladies reliées à l âge, tel que les maladies cardiovasculaires. Une comparaison a été faite entre les mécanismes de vieillissement biologique maintenant connu, tel que l érosion des télomères, et la prémisse que les rayonnements peuvent causer un vieillissement prématuré, tel que décrit dans la revue de littérature (Aging, 1, , 2009 par RBR). Le lien entre les effets des rayonnements et la théorie du vieillissement dus aux radicaux libres comme cause hypothétique, semble être plus fort que celui entre les rayonnements et la voie de pénétration sensible aux nutriments TOR. Quelques études sur les animaux, mais très peu sur les humains, suggèrent que les rayonnements pourraient même avoir des effets bénéfiques d hormèse sur la santé. SESSION 7 EMERGENCY 2 (Chair: Ed Waller) Rapid Bioassay Methods for Actinides in Urine Samples Xiongxin Dai and Sheila Kramer-Tremblay, Chalk River Laboratories, Atomic Energy of Canada Ltd., Chalk River, Ontario Canada. Many actinide isotopes are considered extremely hazardous due SÉANCE 7 URGENCE 2 (Président: Ed Waller) Méthodes rapides d essais biologiques pour les actinides dans des échantillons d urine Xiongxin Dai and Sheila Kramer-Tremblay, Chalk River Laboratories, Énergie atomique du Canada limitée, Chalk River, Ontario Canada. De nombreux isotopes d actinide sont considérés comme

14 to their high radio-toxicity and long biological half-lives. Inhalation of even very small quantities of actinides can lead to a significant dose intake. In order to estimate internal dose from actinide exposures, analyses of bioassay samples (e.g., urine and feces) are often required. However, the actinide bioassay procedures are usually very time consuming, tedious and expensive to operate, since these radionuclides are only present at extremely low concentration in bioassay samples and a large volume of sample has to be processed to meet the stringent analytical sensitivity requirements. Therefore, rapid, reliable and accurate bioassay methods for actinides are in great demand both for occupational radiation exposure monitoring of nuclear energy workers and for dose assessment of general public during a radiological and nuclear emergency event. Several rapid bioassay methods for actinides (including U, Th, Pu, Am and Cm isotopes) in human urine samples have been recently developed at the Chalk River Laboratories, Atomic Energy of Canada Limited (AECL). In these methods, actinides are separated from the urine matrix by co-precipitation and/or column chromatographic methods. The purified samples are finally analyzed by alpha spectrometry, inductively coupled plasma mass spectrometry (ICP-MS), thermal ionization mass spectrometry (TIMS) or accelerator mass spectrometry (AMS). More details about these rapid actinide bioassay methods, including detection limits, sample analysis throughput and turnaround time, will be presented. extrêmement dangereux en raison de leur radiotoxicité élevée et de leur longue demi-vie biologique. L inhalation de quantités même infimes d actinides peut mener à une dose importante due à l incorporation. Afin d estimer la dose interne résultant de l exposition aux actinides, l analyse d échantillons d essais biologiques (p. ex., urine et selles) est souvent nécessaire. Toutefois, les procédures d essais biologiques sont généralement très longues, fastidieuses et coûteuses à faire, car ces radionucléides ne sont présents qu à de très faibles concentrations dans les échantillons d essais biologiques et un grand volume d échantillons doit être traité pour répondre aux exigences rigoureuses de sensibilité des analyses. Par conséquent, les méthodes d essais biologiques rapides, fiables et précises pour les actinides sont en grande demande à la fois pour la surveillance de l exposition professionnelle des travailleurs du secteur nucléaire aux rayonnements et pour l évaluation des doses du public en général au cours d une situation d urgence radiologique ou nucléaire. Plusieurs méthodes d essais biologiques rapides pour les actinides (incluant l U, leth, le Pu, l Am et les isotopes du Cm) dans des échantillons d urine humaine ont été récemment mises au point aux laboratoires de Chalk River, d Énergie atomique du Canada limitée (EACL). Dans ces méthodes, les actinides sont séparés de la matrice d urine par coprécipitation, par des méthodes de chromatographie sur colonne ou les deux. Les échantillons purifiés sont finalement analysés par spectrométrie alpha, spectrométrie de masse à source à plasma à inductif (ICP-MS), spectrométrie de masse à thermoionisation (TIMS) ou spectrométrie de masse par accélérateur (SMA). Plus de détails sur ces méthodes rapides d essais biologiques d actinides, y compris les limites de détection, le débit d analyse et le temps de traitement des échantillons seront présentés. A High-throughput Screening Technique for Urinary Proteins as Radiation Biomarkers Baki B. Sadi, Chunsheng Li, Raymond Ko, Joseph Daka, Gary H. Kramer Radiation Protection Bureau, Health Canada, Ottawa, Ontario, Canada Urine is an ideal non-invasive bio-specimen for bioassay. It contains a large array of proteins that reflect not only the physiology of the kidney and the urogenital tract but also that of blood. Protein in urine originates from glomerular filtration of plasma, excretion from epithelial cells and casts, and formation of urinary exosomes. Therefore, changes in urinary protein concentrations may report directly on the dysfunction of cells within the urinary tract, whereas, other problems may be detectable through the transmission of biomarkers from blood into urine. Changes (decrease) in the concentration of proteins in blood serum (such as albumin, IgG, and IgA) have been observed in previous studies following external irradiation. A recent study on total body X-irradiation on rats has shown a decrease in urinary excretion of albumin and immunoglobulins, but, an increase of alpha-1-acid glycoprotein. Identification and quantification of proteins in plasma or urine requires highly sophisticated liquid chromatography mass spectrometric (LC-MS) instrumentations in a dedicated laboratory set up and highly trained personnel with expertise in organic mass spectrometry. As an alternative, we have developed an enzyme linked immunoassay (ELISA) technique for determination of albumin, IgG, IgA, and alpha-1-acid glycoprotein in urine samples. Because of the specific enzymeantibody interaction, the ELISA technique is highly selective for the target proteins while providing adequate sensitivity for their determination in urine samples. Compared to LC-MS, the ELISA kits are commercially available for the target biomarkers and can Une technique de dépistage à haute capacité pour les protéines urinaires comme marqueurs biologiques de rayonnements Baki B. Sadi, Chunsheng Li, Raymond Ko, Joseph Daka, Gary H. Kramer Bureau de la radioprotection, Santé Canada, Ottawa, Ontario, Canada L'urine est un échantillon biologique non invasif idéal pour les essais biologiques. Elle contient un large éventail de protéines qui reflètent non seulement la physiologie des reins et du système uro-génital, mais aussi celle du sang. Les protéines de l'urine proviennent de la filtration glomérulaire du plasma, d excrétions provenant de cellules épithéliales et du cylindre urinaire, et de la formation d'exosomes urinaires. Par conséquent, les changements dans les concentrations de protéines urinaires peuvent annoncer directement un dysfonctionnement des cellules à l intérieur des voies urinaires, alors que d'autres problèmes peuvent être détectés par transmission de marqueurs biologiques du sang à l'urine. Des changements (diminution) dans la concentration de protéines dans le sérum sanguin (comme l'albumine, IgG, IgA) ont été observés dans des études précédentes à la suite d'une irradiation externe. Une étude récente sur une irradiation du corps entier de rats par des rayons X a montré une diminution de l'excrétion urinaire d'albumine et d immunoglobulines, mais une augmentation de l'acide alpha-1-glycoprotéine. L identification et la quantification des protéines dans le plasma ou l'urine, nécessitent des instruments de chromatographie en phase liquide et spectrométrie de masse (CPL-SM) hautement perfectionnés dans un laboratoire spécialisé et adapté ainsi que du personnel hautement qualifié ayant des compétences en spectrométrie de masse organique. Comme option alternative, nous avons développé une technique d essai immunoenzymatique (ELISA) pour la quantification de l'albumine, l IgG, l IgA, et de l'acide alpha-1-glycoprotéine dans

15 be used by laboratory personnel with moderate practice. The analysis is carried out on a 96-micro-well plate using a UV-VIS plate-reader and can be deployed in a mobile field laboratory/triage centre in a radiological/nuclear emergency for identification of radiation biomarkers. Details of the method development including effect of preservation and storage conditions of urine samples on biomarker quantification will be discussed in the presentation. les échantillons d'urine. En raison de l interaction spécifique enzyme-anticorps, la technique ELISA est hautement sélective pour les protéines cibles, tout en offrant une sensibilité suffisante pour leur essai d échantillons d'urine. Par rapport à la CPL-SM, les kits ELISA sont offerts sur le marché pour les marqueurs biologiques cibles et peuvent être utilisés par du personnel de laboratoire avec de l'entraînement modéré. L'analyse est effectuée dans une plaque de 96 micropuits en utilisant un lecteur de plaque spectrophotomètre UV/VIS qui peut être utilisé dans un laboratoire mobile sur le terrain, au centre de triage ou lors d une urgence radiologique ou nucléaire pour l'identification de marqueurs biologiques de rayonnements. Les détails de l'élaboration de la méthode, y compris l'effet de la conservation et des conditions d entreposage des échantillons d'urine sur la quantification de marqueurs biologiques, seront discutés lors de la présentation. NATO Exercising of a Strategy for Rapid Triage and Treatment for Persons Exposed to a Radiological Dispersal Device Edward Waller, Energy Systems and Nuclear Science, University of Ontario Institute of Technology, Oshawa, Ontario, Canada The sequence of events following an emergency involving terrorist use of radiological material is highly dependent upon the location of the emergency. If the emergency occurs in a highly populated area in which greater government resources are available, the likelihood of rapid response to the emergency from trained radiological professionals increases. In less populated areas, this likelihood goes down and the response time by these highly specialized teams is bottlenecked by the time it takes for the teams to group and relocate to the emergency site. This process can take on the order of days. Even in highly populated areas where resources may be available, the priority of the response teams will be for identification of contaminated personnel and decontamination, and very little effort will typically be expended on identifying internalized contamination. There have been many response strategies proposed since the 9/11 attacks on the US, most of which rely on commercial-off-the-shelf solutions, which have different levels of utilization for the mission of rapid assessment. In both 2006 and 2010 Canada collaborated with the Czech military in exercising novel strategies for rapid triage and treatment of personnel exposed to radiological contaminants. This talk discusses the novel tools and strategies, both hardware and software, employed in an operational field hospital environment for mass casualty triage and treatment. L OTAN exerce une stratégie de triage et de traitement rapides des personnes exposées à un dispositif de dispersion radiologique Edward Waller, Energy Systems and Nuclear Science, University of Ontario Institute of Technology, Oshawa, Ontario, Canada La séquence des événements dans une situation d'urgence impliquant l'utilisation de la matière radioactive à des fins terroriste est étroitement reliée à l'emplacement de la situation d urgence. Si la situation d'urgence se produit dans une zone très peuplée où les ressources gouvernementales sont nombreuses et disponibles, la probabilité d une intervention rapide à la situation d urgence par des professionnels qualifiés en radioprotection augmente. Dans les zones moins peuplées, cette probabilité diminue considérablement et le temps de réponse par ces équipes hautement spécialisées est augmenté par le temps qu'il faut aux équipes pour se regrouper et se déplacer au lieu du sinistre. Ce processus peut prendre jusqu à plusieurs jours. Même dans les zones très peuplées où les ressources peuvent être disponibles, la priorité des équipes d'intervention sera l'identification du personnel contaminé et la décontamination; très peu d'efforts seront généralement consacrés à l'identification de la contamination assimilée. Il y a eu de nombreuses stratégies d'intervention proposées depuis les attentats du 11 septembre contre les États-Unis, dont la plupart reposent sur des solutions standards disponibles sur le marché, qui ont différents niveaux d'utilisation pour une évaluation rapide. En 2006 et en 2010, le Canada a collaboré avec l'armée tchèque dans l'exercice de nouvelles stratégies pour le triage et le traitement rapides des personnes exposées à des contaminants radiologiques. Cette présentation aborde les nouveaux outils et nouvelles stratégies, à la fois matériels et logiciels, utilisés sur le terrain dans un milieu opérationnel hospitalier pour le triage et le traitement d un grand nombre de blessés. SESSION 8 RADIATION BIOLOGY AND BIOEFFECTS 2 (Chair: Stéphane Jean-François) Aetiological Role of Ionizing Radiation in Childhood Leukemia Laura Bannister and Richard B. Richardson, Radiological Protection Research and Instrumentation Branch, Atomic Energy of Canada Limited (AECL), Chalk River Laboratories, Chalk River, ON, Canada Childhood leukemia has been reported for exposures of the fetus, infant or child to sources of ionizing radiation (IR) including radon, medical diagnostic (e.g. computed tomography scans) SÉANCE 8 RADIOBIOLOGIE ET EFFETS BIOLOGIQUES 2 (Président: Stéphane Jean-François) Rôle étiologique des rayonnements ionisants dans la leucémie infantile Laura Bannister et Richard B. Richardson, Radiological Protection Research and Instrumentation Branch, Énergie atomique du Canada limitée (EACL), Laboratoires de Chalk River, Chalk River, ON, Canada On a rapporté des cas de leucémie infantile à la suite de l exposition de fœtus, de bébés et d enfants à des sources de rayonnements ionisants (RI) qui incluent le radon, les procédures

16 and therapeutic procedures, and proximity to nuclear sites. Although the significance between IR and childhood leukemia varies positively and negatively for different studies, the excess risk of leukemia can be greater than for irradiated adults, with increased risk reported for doses down to 10 msv. The spontaneous incidence of the most common childhood leukemia, acute lymphoblastic leukemia (ALL), can be modelled as a twostage, initiation-promotion process. Initiating events mainly occur in utero through the malignant transformation of haematopoeitc progenitor cells, and especially involve genetic translocations and chromosome hyperdiploidy. These transformed pre-leukemic cells generally remain quiescent, rarely being promoted postnatally to overt leukemia, which requires additional oncogenic mutations that co-operate with secondary mutagenic or epigenetic events governing haematogone cell fate and differentiation. The aetiological role of IR in childhood ALL is elucidated by considering various mechanisms through which IR can affect both the initiation and promotional phases of C-ALL development. The ability of IR to induce DNA double-strand breaks and clustered damage can in principle lead to the induction of critical initiating genomic lesions in utero as well as post-natal promotional mutations. IR has also been shown to induce stable epigenetic alterations, which are associated with developmental changes and carcinogenesis. Although cause and effect has not been firmly established, IR may also play a role in other promotional events associated with childhood ALL: including inflammation, infective depression and subsequent recovery of lymphoid tissue (Leukemia Research, 35, , 2011 by RBR), as well as alteration of the haematopoeitc stem cell microenvironment. médicales diagnostiques (c.-à-d. tomodensitométrie) et thérapeutiques, ainsi que la proximité à des sites nucléaires. Même si le lien significatif entre les RI et la leucémie infantile varie positivement et négativement dans ces différentes études, le risque excédentaire de leucémie peut être plus élevé que celui pour un adulte irradié, avec un risque accru rapporté pour des doses jusqu à 10 msv. L incidence spontanée de la plus commune leucémie infantile, la leucémie lymphoblastique aiguë (LLA), peut être modélisée en deux phases, un processus déclencheur suivi de la promotion. L élément déclencheur se produit principalement in utero par la transformation en tumeur maligne des cellules progénitrices hématopoïétiques et, en particulier, la translocation génétique et l hyperdiploïdie chromosomique. Ces cellules transformées préleucémiques demeurent généralement quiescentes, elles sont rarement activées après la naissance pour conduire à une leucémie, laquelle nécessite des mutations oncogéniques additionnelles qui coopèrent avec les évènements mutagènes ou épigéniques qui gouvernent le destin et la différentiation des hématogones. Le rôle étiologique des RI dans la LLA infantile est élucidée en considérant différents mécanismes à travers lesquels les RI peuvent affecter à la fois les phases de déclenchement et de promotion du développement du LLA-I. La capacité des RI à induire des cassures doubles d hélices d ADN et des lésions groupées peut, en principe, conduire à l induction de lésions génomiques critiques in utero ainsi qu à la promotion de mutations postnatale. On a aussi démontré que les RI pouvaient induire des altérations épigéniques stables, lesquelles sont associées à des changements développementaux et à la carcinogenèse. Même si les causes et les effets n ont pas été clairement établis, les RI pourraient aussi jouer un rôle dans d autres évènements promotionnels associés à la LLA infantile : incluant l inflammation, la dépression infectieuse et le redressement subséquent des tissus lymphoïdes (Leukemia Research, 35, , 2011 par RBR), ainsi que l altération du microenvironnement des cellules souches hématopoïétiques. Fuel Safety: Solubility of Thorium and Uranium Dioxide in the Lung Candice Didychuk 1*, Dominic Larivière 2, Nicholas Priest 1 1. Atomic Energy of Canada Ltd. Chalk River Laboratories, Chalk River, Ontario, Canada; 2. Département de chimie, Université Laval, Québec, Québec Canada, *Corresponding Author Thorium dioxide (ThO 2 ) fuel can be used effectively in CANDU reactors and is a part of the future vision for the CANDU fuel cycle. It is critical to understand the biological behaviour of thorium to ensure that thorium-based fuels are handled safely. While the literature is replete with information on the biological solubility of uranium oxide (UO 2 ) fuels, little is known concerning thorium-based fuels, specifically ThO 2. This has become a capability maintenance issue for dosimetry services at CANDU facilities. Investigating the biological solubility of ThO 2 in the lungs is valuable since it is the level of dissolution and subsequent excretion that determine the most appropriate bioassay procedures. A year-long study investigating the lung solubility of ThO 2 in a rat model using UO 2 as a reference material was performed. Intratracheal instillations and gavage treatments were performed to co-administer a ThO 2 (1.7 µm AMAD) and UO 2 (1.6 µm AMAD) particulate suspension and i.v. injections were used to administer a Th and U citrate solution. Initial lung and GI burdens were 1.26±0.04 mg and 1.3±0.03 mg for Th and U, respectively and 31.4±0.66 µg and 51.0±1.78 µg of Th and U per injection. The lungs and trachea, GI tract and contents, liver, kidneys, femurs and remaining carcass were collected and analyzed for total Th and U. In the lungs, both oxides expressed a double exponential function of time post instillation (Th: R 2 =0.988, U: R 2 =0.994), wherein 52% of Th and 63% of U were cleared rapidly and the remainder was cleared with longer half times (Th: 578 d, U: 210 d). La sûreté du combustible : Solubilité du dioxyde de thorium et d uranium dans les poumons Candice Didychuk 1*, Dominic Larivière 2, Nicholas Priest 1 1. Atomic Energy of Canada Ltd. Chalk River Laboratories, Chalk River, Ontario, Canada; 2. Département de chimie, Université Laval, Québec, Québec Canada, *Corresponding Author Le dioxyde de thorium (ThO 2 ) peut être utilisé efficacement comme combustible dans les réacteurs CANDU et fait partie de la vision d avenir du cycle de combustible du CANDU. Il est important de comprendre le comportement biologique du thorium, afin de s assurer que les combustibles à base de thorium soient manipulés de façon sécuritaire. Alors que la documentation est abondante sur la solubilité biologique des combustibles d oxyde d uranium (UO 2 ), on en connaît peu sur les combustibles à base de thorium, en particulier le ThO 2. C est devenu un problème de capacité d entretien pour les services dosimétriques aux installations CANDU. Étudier la solubilité biologique du ThO 2 dans les poumons est important puisque c est le niveau de dissolution et ultérieurement l excrétion qui permettra de déterminer les procédures d essais biologiques les mieux adaptées. Une étude d un an portant sur la solubilité du ThO 2 dans les poumons chez le rat a été faite en utilisant le UO 2 comme modèle de référence. Des particules en suspension de ThO 2 (1,7 µm AMAD) et de UO 2 (1,6 µm AMAD) ont été administrées conjointement par instillations intratrachéales et par gavage, alors que des solutions de citrate de Th et d U ont été administrées par injections intraveineuses. Les charges pulmonaires et gastro-intestinales initiales étaient de 1,26±0,04 mg et 1,3±0,03 mg pour le Th et l U respectivement et de 31,4±0,66 g et 51,0±1,78 g de Th et d U par injection. Les poumons et la trachée, la voie gastro-intestinale et son contenu, le foie, les reins, les fémurs et le reste de la carcasse ont été récupérés et analysés pour le Th et l U total. Dans les poumons,

17 Results indicate that thorium is less soluble in the lungs than uranium. Preliminary results suggest that the majority of ThO 2 was cleared mechanically within lung macrophages. If so, little or no thorium will be found in extra-pulmonary tissues. les deux oxydes ont exprimé une double exponentielle en fonction du temps postinstillation (Th : R 2 =0,988; U : R 2 =0,994), où 52 % du thorium et 63 % de l uranium ont été évacués rapidement alors que le résiduel a été évacué selon une période plus longue (Th : 578 jours; U : 210 jours). Les résultats indiquent que le thorium est moins soluble dans les poumons que l uranium. Les résultats préliminaires suggèrent que la majorité du ThO 2 a été évacué mécaniquement par les macrophages pulmonaires. Dans l affirmative, peu ou pas de thorium serait trouvé dans les tissus extrapulmonaires. Genomic profiling of human lung fibroblasts exposed to alpha particle radiation. Matthew Howland, Ruth C. Wilkins, Vinita Chauhan, Health Canada, Ottawa, Ontario, Canada Although there have been various cytological studies qualifying the damage done to cells exposed to radiation, clear mechanisms delineating the cellular response to alpha (α) particle radiation remain to be elucidated. Studies of early on-set cell responses have shown that radiation induces modulations of gene networks, which could be targets for studying biological effects. This study examined α-particle radiation effects on global changes in gene expression to identify potential gene networks that may be involved in Radon (Rn222) gas exposure and lung carcinogenesis. Human lung fibroblast cells were exposed to α- particle radiation at a dose range of 0 to 1.5 Gy. Twenty-four hours post-exposure transcript modulations were monitored using microarray technology. A total of 208 genes were doseresponsive of which 32%were up regulated and 68% down regulated. Among these genes, 14 high expressers were further validated using alternate technology. GDF15, PDK4,ANGPTL4, FGF2 were high expressors (>5 fold) and some encode for proteins which may be secreted by the cells. These doseresponsive transcripts were associated with biological processes related to cell cycle control/mitosis, chromosome stability and cell differentiation. This panel of dose-responsive genes and cytokine transcripts possibly modulated at the protein level may merit further analysis to determine if and how they are involved in mechanisms leading to α-particle induced lung carcinogenesis. Profilage génomique des fibroblastes de poumons humains exposés aux particules alpha. Matthew Howland, Ruth C. Wilkins, Vinita Chauhan, Santé Canada, Ottawa, Ontario, Canada Bien qu il y ait eu de nombreuses études cytologiques qualifiant les dommages aux cellules exposées aux rayonnements, les mécanismes clairs délimitant la réponse cellulaire aux particules alpha (α) n ont toujours pas été élucidés. Des études sur la réponse cellulaire précoce ont démontré que les rayonnements induisent une modulation des réseaux génétiques, lesquels peuvent être ciblés pour l étude des effets biologiques. Cette étude a examiné les effets des particules α sur les changements globaux dans l expression génétique, afin d identifier le réseau génétique qui serait potentiellement impliqué dans l exposition au radon gazeux (Rn222) et la carcinogenèse pulmonaire. Des cellules fibroblastes de poumons humains ont été exposées à des particules, αà des doses variant de 0 à 1.5 Gy. 24 heures après l exposition, la transcription des modulations a été effectuée en utilisant la technologie des biopuces. Un total de 208 gènes ont réagi à la dose, 32 % de ceux-ci étaient surrégulés et 68 % étaient sous-régulés. Parmi ces gènes, 14 hautement réceptifs ont été étudiés davantage en utilisant une technique alternative. GDF15, PDK4, ANGPTL4, FGF2 étaient très réceptifs (> 5 fois) et certains codaient pour des protéines pouvant être sécrétées par les cellules. Ces transcriptions réceptives aux doses étaient associées aux processus biologiques reliés au cycle cellulaire contrôle/mitose, à la stabilité chromosomique et à la différenciation cellulaire. Ce groupe de gènes réceptifs aux doses et de transcriptions cytokines possiblement modulées au niveau protéinique pourraient mériter une analyse plus approfondie, afin de déterminer si et comment, ils sont impliqués dans les mécanismes conduisant à l induction de carcinogenèse pulmonaire provoquée par les particules α. The assessment of cancer incidence tendency in the vicinity of nuclear power plants in Taiwan from 1979 to 2003 Wang, Shiow-Ing, Long-Teng Lee, Chih-Liang Yaung, Shang- Jyh Chiou; Taichung, Taiwan Background: The radiation with the health hazard is always the arresting public health topic. The purpose of this study is to investigate whether a higher cancer incidence rate occurred in the vicinity of a nuclear plant. Methods: We used the data from the Taiwan Cancer Registry from 1979 to 2003 to compare the cancer incidence rate between the plant-vicinity with those non-plant-vicinity groups. Statistical analyses were carried out using age_standardized incidence rates (AIR) and relative risk (RR) to compare the cancer incidence risk between two groups. Results: The plant-vicinity group had significant higher incidence rate (RR>1) of all type of cancer than the non-plant-vicinity group from the trend observation with years. However, those Évaluation des tendances du taux d incidences de cancer aux alentours des centrales nucléaires à Taiwan entre 1979 et Wang, Shiow-Ing, Long-Teng Lee, Chih-Liang Yaung, Shang- Jyh Chiou; Taichung, Taiwan Contexte: Les risques pour la santé associés aux radiations est toujours le sujet de santé publique qui retient l attention. Le but de cette étude est d examiner s il y a un taux d incidence de cancer plus élevé aux alentours des centrales nucléaires. Méthodes: Nous avons utilisé les données fournies par le registre des cancers de Taiwan entre 1973 et 2003 pour comparer le taux d incidence de cancer de groupes provenant de zones à proximité de centrales nucléaires avec celui de groupes provenant de zones éloignées. On a procédé à une analyse statistique des taux d incidence de cancer standardisés pour l âge (AIR) en tenant compte des risques relatifs (RR) pour comparer les deux groupes. Résultats: Basé sur l observations des tendances faites sur

18 radiosensitive cancers, such as leukemia and thyroid gland cancer, had no significant difference. In addition, outcomes varied in first five rank cancers and, in some cases, those AIRs were not over the Taiwan national average during the study period as well as in gender-specific cancers. Conclusions: Although this study observed some cancers in the plant-vicinity group were higher incidence than the non-plantvicinity group, the pathogenesis for those cancers is more related to the life style or other reasons rather than to radiation after comparison. Those differences did not provide the strong evidence that nuclear power plant was the causal factor. Therefore, it is unwise to simply attribute the higher incidence density to the nuclear power plant. The health authorities should conduct more research and use transparent data to alleviate residents concerns. plusieurs années, les groupes provenant de zones à proximité de centrales nucléaires ont un taux d incidence de tous les types de cancer significativement plus élevé (RR>1) que les groupes provenant de zones éloignées,. Toutefois, il n y a pas de différence significative pour ce qui est des cancers associés aux rayonnements comme les leucémies ou les cancers thyroïdiens. De plus, les résultats sont variables pour ce qui est des cinq cancers les plus communs, et dans certains cas, les AIRs ne dépassent pas les taux moyens observés à Taiwan pendant la période étudiée et c est la même observation pour les cancers associés spécifiquement à un sexe. Conclusions: Même si dans cette étude on a observé un taux accrus d incidence de certains cancers pour des groupes provenant de zones à proximité de centrales nucléaires par rapport à des groupes provenant de zones éloignées, après une examen comparatif, la pathogénèse de ces cancers semble être surtout associée au mode de vie ou à d autres causes plutôt qu aux rayonnements. Les différences observées ne sont pas suffisantes pour établir que la proximité d une centrale nucléaire est un facteur causatif. Il serait donc imprudent d attribuer ce taux accrus d incidence de cancer à la présence d une centrale nucléaire. Les responsables de la santé publique devraient continuer les recherches tout en facilitant l accès aux résultats afin de calmer les inquiétudes des résidents. SESSION 9 RADIATION SAFETY IN THE WORKPLACE 1 (Chair: Corie Doyle) LNT and the Red Flag Act Priest, Nicholas, Chalk River Laboratories, Chalk River, Ontario, Canada An early example of the Precautionary Principle was the British 'The Locomotive Act of 1865' (or 'Red Flag Act'), which required self-propelled vehicles to be led by a pedestrian, waving a red flag or carrying a lantern, to warn bystanders of the vehicle's approach a response to uncertainties concerning safety and early cars. Similarly, the ICRP, when preparing Publication 26 in the 1960 s, assumed linearity of dose response without threshold the LNT hypothesis for its risk-related recommended dose limits. Again, this was a precautionary response to a lack of knowledge concerning the effects of radiation particularly at low doses. Since this time a host of human epidemiological studies and animal toxicity studies have been published and the authors of most have claimed that their results were either consistent with or not inconsistent with LNT. However, intuitively, the results of some studies seemed to indicate the presence of a dosethreshold below which no adverse effects are seen e.g., osteosarcoma in the radium dial painters. It follows that an examination of 21 human and animal, randomly chosen, studies was undertaken - not to see if linearity was possible, but to see if it was most likely. For all studies examined a linear fit was less satisfactory than a two-factor polynomial comprising 3 components: a linear dose response, modified by a negative factor proportional to dose squared that reduced effects at high dose and a free-factor. In every case except one the free-factor was effectively negative indicating zero excess risk at a positive dose a threshold. Given this information (and a body of evidence for beneficial effects not considered here) perhaps it is time to review the use of LNT. Remember, the British removed the red flag requirement when the risks were known - Highways and Locomotives (Amendment) Act SÉANCE 9 RADIOPROTECTION EN MILIEU DE TRAVAIL 1 (Président: Corie Doyle) Linéaire sans seuil et la loi du drapeau rouge Priest, Nicholas, Chalk River Laboratories, Chalk River, Ontario, Canada La loi britannique de 1865 intitulée «The Locomotive Act» (ou «Red Flag Act») est l un des premiers exemples du principe de précaution, laquelle exigeait que les véhicules autopropulsés soient précédés par un piéton agitant un drapeau rouge ou transportant une lanterne, afin d avertir les passants de l approche d un véhicule une réponse aux incertitudes concernant la sécurité et les premières automobiles. De façon similaire, la CIPR, lors de la préparation de la publication 26 dans les années 60, a présumé de la linéarité sans seuil, de la relation entre la dose et ses effets l hypothèse LSS pour ses recommandations de limites de doses, associées aux risques. C était aussi une réponse prudente à un manque de connaissance sur les effets des rayonnements, particulièrement à faibles doses. Depuis cette époque, toute une série d études épidémiologiques sur les humains et d études toxicologiques sur les animaux a été publiée et les auteurs de la plupart de ces études ont conclu que leurs résultats étaient soit consistants ou pas inconsistants avec la LSS. Cependant, intuitivement, les résultats de certaines études semblaient indiquer la présence d un seuil de dose sous lequel aucun effet négatif n est observé p. ex., l ostéosarcome chez les peintres de cadrans au radium. Une révision de 21 études sur les humains et les animaux, choisies aléatoirement, a par conséquent été entreprise pas pour voir si la linéarité est possible, mais pour voir si elle était plus que probable. Pour toutes les études examinées, la régression linéaire était moins satisfaisante que la régression polynomiale de deuxième ordre comprenant 3 composantes : une réponse linéaire aux effets des doses, modifiée par un facteur négatif proportionnel au carré de la dose qui réduit les effets à doses élevées ainsi qu un facteur libre. Dans tous les cas, sauf un, le facteur libre était effectivement négatif, indiquant zéro risque excédentaire pour une dose positive un seuil. En tenant compte de cette information (et d un grand nombre d évidences d effets bénéfiques non considérés ici), il est peutêtre temps de réviser l utilisation de la LSS. Souvenez-vous, les Britanniques ont retiré l obligation du drapeau rouge lorsque les risques ont été connus la loi de 1878, «Highways and Locomotives (Amendment) Act».

19 Occupational radiation dose received by non-nuclear energy worker often dealing with radioactive patients in hospitals STUDENT PAPER Frédérique Piché 1, Lysanne Normandeau 1, Gilles Beaudoin 1 1Department of Physics, Université de Montréal, 2Department of Health-physics, Centre Hospitalier de l Université de Montréal, Quebec, Canada The recent increase in the use of radiopharmaceuticals raises question regarding the annual dose received by hospital's staff. In this study, we evaluated the dose received by several staff members of the Centre Hospitalier de l Université de Montréal who are not nuclear energy workers (non-new). According to the Canadian Nuclear Safety Commission's Radiation Protection Regulations the effective dose a non-new person receives during one year can not exceed 1mSv. In order to establish the level of radiation hazard caused by radioactive patients we studied the hospital s appointments record. We found that only 14% of all nuclear medicine patients went to other radiology departments during the first half-live of the injected isotope and 32% during the first seven half-lives. It also appears that only up to 4.0±1.2% of all nuclear medicine beneficiaries seen in a month are hospitalised in the same care unit. We concluded that in general hospital radiology and care units staff randomly encounter to few radioactive patients to be significantly irradiated. We also studied two non-new groups that closely work with radioactive patients, observed their working methods and measured environmental radiation in their working area. Commercial optically stimulated dosimeters (OSLD) were used to conduct the experiments. Stress test technicians for a myocardial perfusion imaging exam deal with between 5 and 7 patients/day, each receiving approximately 40 mci of 99mTc- MIBI. According to very preliminary results, they are likely to receive 14±3uSv/day and attain a 1mSv dose in about 70 days. Attendants that accompany patients to their 18F-FDG positron emission tomography exam received 45±10 usv/treatment and would need in average 22 visits to attain the a 1mSv dose. Further investigations are required to confirm these preliminary results. They are under way. Dose de radiation reçue par le personnel non-tsn fréquemment en contact avec des patients radioactifs en milieu hospitalier Frédérique Piché 1, Lysanne Normandeau 2, Gilles Beaudoin 1, 1 Departement de physique, Université de Montréal, 2 Département de radioprotection, centre Hospitalier de l Université de Montréal, Québec, Canada L augmentation récente de l utilisation de radiopharmaceutiques en médecine suscite quelques interrogations concernant la dose annuelle de radiation reçue par le personnel hospitalier. Nous l avons donc évaluée pour divers employés du Centre Hospitalier de l Université de Montréal qui ne sont pas travailleurs du secteur nucléaire (non-tsn). D après le règlement sur la radioprotection de la commission canadienne de sureté nucléaire, elle ne peut, pour eux, dépasser 1 msv en un an. Afin de déterminer le risque radiatif dû aux bénéficiaires de médecine nucléaire, nous avons scruté leurs rendez-vous à l hôpital. Nous avons trouvé que 14% d entre eux en a eu un dans un autre département de radiologie durant la première demi-vie de l isotope injecté et 32% durant des sept premières demi-vies. Il s avère aussi que jusqu à 4±1,2% d entre eux étaient hospitalisés à la même unité de soin par mois. Nous avons conclu qu en général, le personnel ciblé croise trop peu de patients radioactifs pour être significativement irradiés. Nous nous sommes également penchés sur deux groupes de travailleurs non-tsn traitant avec des patients radioactifs. Nous avons observé leurs méthodes de travail et mesuré le niveau de radiation ambiante dans leur milieu. Les mesures ont été faites avec des dosimètres commerciaux fonctionnant à luminescence stimulée optiquement (OSLD). Les techniciens à l épreuve d effort d un examen de perfusion du myocarde voient entre 5 et 7 patients/jour, recevant chacun approximativement 40mCi de 99mTc-MIBI. L étude préliminaire révèle qu ils recevraient 14±3uSv/jour et atteindraient 1 msv en 70 jours. Les préposés accompagnant des patients à leur examen de tomographie par émission de positron au 18F-FDG recevraient, eux, 45±10 usv/visite et atteindraient 1 msv en 22 visites. Des études plus poussées sont nécessaires pour confirmer les résultats préliminaires. Elles sont en cours. Applicants say the darndest things... Peter Fundarek, Tristan Barr, Paul Matthews, Canadian Nuclear Safety Commission, Ottawa, Ontario, Canada The CNSC receives hundreds of applications each year for new licences and renewals of existing licences. Included with each application is the documentation regarding the policies and procedures that the applicant intends to implement as the basis for the licensed activities. Each application is assessed against the requirement that the CNSC be of the opinion that the applicant is qualified to undertake the proposed licensed activities. From time to time, the CNSC receives applications containing some information that is just not in line with what was expected. This presentation will show that even licensing work can have a lighter side and will highlight some of the interesting comments received by the CNSC. Les demandeurs de permis disent les choses les plus invraisemblables Peter Fundarek, Tristan Barr, Paul Matthews, la Commission canadienne de sûreté nucléaire, Ottawa, Ontario, Canada La CCSN reçoit des centaines de demandes chaque année pour de nouveaux permis ou pour le renouvellement de permis existants. Chaque demande inclut la documentation concernant les politiques et procédures que le demandeur a l intention de mettre en œuvre pour les besoins des activités autorisées. Chaque demande est évaluée en fonction des exigences de la CCSN qui estime que le demandeur est qualifié pour entreprendre les activités autorisées proposées. De temps en temps, la CCSN reçoit des demandes contenant certaines informations qui ne sont tout simplement pas en accord avec ce qui était prévu. Cette présentation montrera que même le travail sur les permis peut avoir un côté plus léger et mettra en évidence quelques-uns des commentaires intéressants reçus par la CCSN. Compliance Performance Overview of Nuclear Substance Licences with a Focus on Nuclear Medicine and Research Use Types Aperçu du rendement de la conformité pour les permis portant sur les substances nucléaires en mettant l accent sur les domaines de la médecine nucléaire et de la

20 recherche Jonathan Schmidt, Operations Inspection Division (OID), Canadian Nuclear Safety Commission, Mississauga, Ontario, Canada The Operations Inspection Division, (OID) is one of four Divisions that form the Directorate of Nuclear Substance Regulation (DNSR). The role of OID is to assess the compliance of the over 3000 licences regulated by the Directorate, who use a variety of nuclear substances and radiation devices. Compliance is primarily performed through inspections conducted by inspectors at various locations where the nuclear substances and devices are located or are being used. This presentation will discuss the CNSC findings resulting from the over 1500 inspections completed each year with a focus on compliance performance of Nuclear Medicine and Research use types. The findings from all inspections have been grouped into Safety and Control Areas (SCAs) in order to identify the regulatory requirements where non-compliances exist. By identifying these specific requirements, licensees can recognize were they should concentrate their efforts in order to improve the implementation of their radiation protection program. Jonathan Schmidt, Division de l inspection des activités autorisées (DIAA), la Commission canadienne de sûreté nucléaire, Mississauga, Ontario, Canada La Division de l'inspection des activités autorisées (DIAA) est l une des quatre divisions qui constituent la Direction de la réglementation des substances nucléaires (DRSN). Le rôle de la DIAA est d'évaluer la conformité de plus de 3000 permis réglementés par la Direction, qui utilisent une variété de substances nucléaires et d appareils à rayonnement. La conformité est principalement évaluée au moyen d'inspections réalisées par les inspecteurs à divers endroits où les substances nucléaires et les appareils sont situés ou utilisés. Cette présentation discutera des conclusions de la CCSN découlant de plus de 1500 inspections réalisées chaque année en mettant l'accent sur le rendement de la conformité dans les domaines de la médecine nucléaire et de la recherche. Les résultats de toutes les inspections ont été regroupés en zones de sûreté et de contrôle, afin de déterminer les exigences réglementaires lorsque des situations de non-conformités existent. En établissant ces exigences spécifiques, les titulaires peuvent identifier là où ils devraient concentrer leurs efforts afin d'améliorer la mise en œuvre de leur programme de radioprotection. SESSION 10 CYCLOTRON (Chair: Xin Dai) SÉANCE 10 CYCLOTRON (Président: Xin Dai) Overview of Cyclotrons in Canada: Growth and Trends (Kavita Murthy, CNSC) Cyclotrons: Overview of Operations and Associated Hazards (Adam Dodd, CNSC) Licensing Cyclotron Facilities: Regulatory Expectations (Jeff Sandeman, CNSC) Compliance Activities: Common Items of Non-Compliance (Alex Colligan, CNSC) SESSION 11 DOSIMETRY (Chair: Luiz Nascimento) Mixed Field Dosimetry using Low Pressure Proportional Counters Saad Al-Bayati and Anthony Waker, Faculty of Energy Systems and Nuclear Science, UOIT, Oshawa, Ontario, Canada Absorbed dose distributions in lineal energy for neutrons and gamma rays were measured by using both a tissue-equivalent walled counter (TEPC) and a graphite-walled low pressure proportional counter (GPC) in the Am-Be neutron source facility at UOIT. A series of measurements were performed with the counters filled with propane-based TE gas (55.1% C 3 H 8, 39.5% CO 2 and 5.4% N 2 ) at operating gas pressures corresponding to tissue spheres 2.0, 4.0 and 8.0 μm in diameter. The results of these measurements indicated satisfactory performance of counters to measure microdosimetric spectra extending down to event-sizes that cover the gamma component of a mixed field. The energy deposition patterns in these micro-scale targets are strongly dependent on radiation quality, so differences of linear energy transfer (LET) of the components in a mixed radiation field are significant. Accordingly, in a radiation field with an unknown gamma ray energy spectrum, absorbed dose for SÉANCE 11 DOSIMÉTRIE (Président: Luiz Nascimento) Dosimétrie en champ mixte à l aide de compteurs proportionnels à basse pression Saad Al-Bayati et Anthony Waker, Faculty of Energy Systems and Nuclear Science, UOIT, Oshawa, Ontario, Canada La distribution des doses absorbées en terme d énergie linéique, pour les neutrons et les rayons gamma, a été mesurée, en utilisant à la fois un compteur à paroi équivalent au tissu (TEPC) et un compteur proportionnel à paroi de graphite à basse pression (GPC), dans le laboratoire de source de neutrons Am- Be de l'uoit. Une série de mesures a été effectuée avec des compteurs remplis de gaz équivalent au tissu à base de propane (55,1 % C 3 H 8, 39,5 % de CO 2 et 5,4 % de N 2 ) avec des pressions gazeuses de travail correspondant à des sphères de tissus de 2,0, 4,0 et 8,0 μm de diamètres. Les résultats de ces mesures ont indiqué une performance satisfaisante des compteurs pour mesurer les spectres microdosimétriques s'étendant vers le bas jusqu aux tailles d événement qui couvrent le composant gamma d'un champ mixte. Les caractéristiques des dépôts d'énergie dans ces cibles à microéchelle sont fortement dépendantes de la qualité du rayonnement, de sorte que les différences de transfert linéique

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

1. Subject 1. Objet. 2. Issue 2. Enjeu. 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014

1. Subject 1. Objet. 2. Issue 2. Enjeu. 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014 905-1-IPG-070 October 2014 octobre 2014 (New) Danger as a Normal Condition of Employment 905-1-IPG-070 (Nouveau) Danger constituant une Condition normale de l emploi 905-1-IPG-070 1. Subject 1. Objet Clarification

Plus en détail

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

PROJET DE LOI C- BILL C- SECRET SECRET HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA SECRET C- SECRET C- First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C- PROJET DE LOI C- An Act to

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator

Assoumta Djimrangaye Coordonnatrice de soutien au développement des affaires Business development support coordinator 2008-01-28 From: [] Sent: Monday, January 21, 2008 6:58 AM To: Web Administrator BCUC:EX Cc: 'Jean Paquin' Subject: RE: Request for Late Intervenorship - BCHydro Standing Offer C22-1 Dear Bonnie, Please

Plus en détail

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Introduction Regulatory document REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews, sets out the

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment

Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment Excellence dedicated to nuclear medicine, public health and environment TOC 1. Introduction 2. Quick win 3. External events not in the original design basis 3. Costs 4. Perspectives Excellence dedicated

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

CMBEC 32 May 22, 2009

CMBEC 32 May 22, 2009 MEDICAL DEVICE REGULATIONS OVERVIEW CMBEC 32 May 22, 2009 Sarah Chandler A/Head, Regulatory and Scientific Section Medical Devices Bureau (MDB) Therapeutic Products Directorate (TPD) 613-954-0285 sarah_chandler@hc-sc.gc.ca

Plus en détail

Niveau débutant/beginner Level

Niveau débutant/beginner Level LE COFFRE À OUTILS/THE ASSESSMENT TOOLKIT: Niveau débutant/beginner Level Sampler/Echantillon Instruments d évaluation formative en français langue seconde Formative Assessment Instruments for French as

Plus en détail

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Electromagnetic compatibility (EMC) Part 4-3: Testing and measurement techniques Radiated, radio-frequency, electromagnetic field immunity test INTERPRETATION

Plus en détail

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140

IS/07/TOI/164004. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=6140 La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de l information, un IS/07/TOI/164004 1 Information sur le projet La vente au détail - RetAiL est un cours fondé sur la technologie de

Plus en détail

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon

The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon The potential of the building sector in sustainable and lowcarbon strategies Arab Hoballah, UNEP SUSTAINABLE AND COMPETITIVE HOTELS THROUGH ENERGY INNOVATION - NEZEH 2015 L'INNOVATION ÉNERGÉTIQUE AU SERVICE

Plus en détail

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé

French 2208A. French for Healthcare Le français de la santé French 2208A French for Healthcare Le français de la santé Professeur : Heures de bureau : Iryna Punko disponible tous les jours par courriel, sauf le week-end. Préalable - Fr 1900 E ou Fr 1910, ou permission

Plus en détail

Résumé de l évaluation périodique de 2013-2014 des programmes d études supérieures en. Épidémiologie

Résumé de l évaluation périodique de 2013-2014 des programmes d études supérieures en. Épidémiologie Résumé de l évaluation périodique de 2013-2014 des programmes d études supérieures en épidémiologie Préparé par le Comité d évaluation des programmes d études supérieures Faculté des études supérieures

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Autres termes clés (Other key terms) Norme Contrôle qualité des cabinets réalisant des missions d audit ou d examen d états financiers et d autres missions d assurance et de services connexes ( Quality

Plus en détail

Guideline for the Index of the Quality of the Air

Guideline for the Index of the Quality of the Air Guideline for the Index of the Quality of the Air Report EPS 1/AP/3 April 1996 iii Readers Comments Comments regarding the content of this report should be addressed to: Tom Furmanczyk Pollution Data

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

Rational Team Concert

Rational Team Concert Une gestion de projet agile avec Rational Team Concert Samira Bataouche Consultante, IBM Rational France 1 SCRUM en Bref Events Artifacts Development Team Source: Scrum Handbook 06 Décembre 2012 Agilité?

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods

BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 C-539 C-539 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA. An Act to promote local foods C-539 C-539 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA BILL C-539 PROJET DE LOI C-539 An Act to promote

Plus en détail

ADQ IR Implementation

ADQ IR Implementation ADQ IR Implementation DSNA experience Direction Générale de l Aviation Civile CONTENTS DSNA considerations ADQ objectives The context : a coordinated approach DSNA approach to ADQ implementation The pillars

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

BILL C-682 PROJET DE LOI C-682 C-682 C-682 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA

BILL C-682 PROJET DE LOI C-682 C-682 C-682 HOUSE OF COMMONS OF CANADA CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA C-682 C-682 Second Session, Forty-first Parliament, 62-63-64 Elizabeth II, 2013-2014-201 Deuxième session, quarante et unième législature, 62-63-64 Elizabeth II, 2013-2014-201 HOUSE OF COMMONS OF CANADA

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

Notice to Industry / Avis à l industrie

Notice to Industry / Avis à l industrie Therapeutic Products Directorate / Direction des produits thérapeutiques Holland Cross, Tower "B" /Holland Cross, tour "B" 6th Floor, 1600 Scott Street / 6ième étage, 1600, rue Scott Address locator: 3106B

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Convention on nuclear Safety and the Nuclear Safety Directive Evolution of the international framework

Convention on nuclear Safety and the Nuclear Safety Directive Evolution of the international framework ABR June 13, 2014 Convention on nuclear Safety and the Nuclear Safety Directive Evolution of the international framework Yvan Pouleur The Chernobyl accident triggered the Establishment of the CNS Entered

Plus en détail

Photo Manipulations in the 2011 CES

Photo Manipulations in the 2011 CES Canadian Election Study Methodological Briefs Methodological Brief #2013-A Photo Manipulations in the 2011 CES Patrick Fournier, Université de Montréal Stuart Soroka, McGill University Fred Cutler, University

Plus en détail

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès

Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Main Point of Contact with the Government of Canada in case of Death Act Loi sur le point de service principal du gouvernement du Canada en cas de décès S.C. 2015, c.

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Consultation Report / Rapport de consultation RD-334, Aging Management for Nuclear Power Plants / Gestion du vieillissement des centrales nucléaires

Consultation Report / Rapport de consultation RD-334, Aging Management for Nuclear Power Plants / Gestion du vieillissement des centrales nucléaires Consultation Report / Rapport de consultation RD-334, Aging Management for Nuclear Power Plants / Gestion du vieillissement des centrales nucléaires Introduction RD-334, Aging Management for Nuclear Power

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles

MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles MOVILISE-Le cours en anglais pour les hommes de sport sportsman par l usage des methodes nouvelles 2009-1-TR1-LEO05-08709 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2009 Type de Projet: Statut:

Plus en détail

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 1 CHAPTER 1 ASSENTED TO SANCTIONNÉE

STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPITRE 1 CHAPTER 1 ASSENTED TO SANCTIONNÉE Third Session, Fortieth Parliament, 59-60 Elizabeth II, 2010-2011 Troisième session, quarantième législature, 59-60 Elizabeth II, 2010-2011 STATUTES OF CANADA 2011 LOIS DU CANADA (2011) CHAPTER 1 CHAPITRE

Plus en détail

Introduction. Règlement général des TPs - Rappel. Objectifs du cours. Génie logiciel. Génie logiciel

Introduction. Règlement général des TPs - Rappel. Objectifs du cours. Génie logiciel. Génie logiciel Introduction Génie logiciel Philippe Dugerdil Génie logiciel «The disciplined application of engineering, scientific and mathematical principles, methods and tools to the economical production of quality

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY

Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Réseau Africain des Organismes de Bassin RAOB African Network of Basin Organizations - ANBO ASSEMBLEE GENERALE GENERAL ASSEMBLY Johannesburg (Afrique du Sud) 4 au 7 mars 2007 Johannesburg (South Africa)

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

FEE SCHEDULE / BARÈME DES FRAIS

FEE SCHEDULE / BARÈME DES FRAIS Titre : Lunettes prescrites Effective / En vigueur: 01/01/2015 Release / Diffusion No. 013 Page 1 of / de 5 GLOSSARY WorkSafeNB means the Workplace Health, Safety and Compensation Commission or "the Commission"

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

European Aviation Safety Agency

European Aviation Safety Agency Page 1 of 6 European Aviation Safety Agency EASA SPECIFIC AIRWORTHINESS SPECIFICATION for as specified in Section I This Specific Airworthiness Specification is issued in accordance with Regulation (EC)

Plus en détail

Status of PBN Implementation in France

Status of PBN Implementation in France Ministère de l'écologie, Ministère de l'énergie,du de l'écologie, Développement de l'énergie, durable Développement et de l'aménagement durable et du de territoire la Mer ICAO EUR PBN TF/6 (Paris, France

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer

Prostate Cancer. Signs of Prostate Cancer Prostate Cancer The prostate is a gland in men that makes a liquid that forms part of semen. Its size is about 2 centimeters by 2 centimeters and is located in the pelvic area. The prostate uses a male

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6

Objectif : Programme: Projet coordonné par l Office International de l Eau. Evènement labellisé World Water Forum 6 Atelier WaterDiss2.0: Valoriser les résultats de la recherche sur l'eau comme catalyseur de l'innovation. Paris, Pollutec, 1 er Décembre 2011 De 14h à 17h Salle 617 Objectif : L'objectif du projet WaterDiss2.0

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' RESUME

RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE' RESUME RISK-BASED TRANSPORTATION PLANNING PRACTICE: OVERALL METIIODOLOGY AND A CASE EXAMPLE"' ERTUGRULALP BOVAR-CONCORD Etwiromnental, 2 Tippet Rd. Downsviel+) ON M3H 2V2 ABSTRACT We are faced with various types

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT

Plus en détail

Environment and Government: Role of the CESD

Environment and Government: Role of the CESD Environmental Evaluators Network Environment and Government: Role of the CESD Richard Arseneault September 23, 2009 Content Who we are What we do Overview of recent work Future direction Commissaire à

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy

Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy Département fédéral de l économie DFE Office fédéral de l agriculture OFAG Agro-environmental Monitoring: a Tool for Evaluation and Support of Decision-making in Swiss Agricultural Policy, Federal Office

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Security Materials Technology Roadmap (SMTRM) Steering Committee Application Template

Security Materials Technology Roadmap (SMTRM) Steering Committee Application Template Security Materials Technology Roadmap (SMTRM) Steering Committee Application Template Date Full Name Organization Address Phone E-mail Selection criteria Mandatory criteria Company products include vehicle

Plus en détail

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques

Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Le projet est Présentation de la Boîte à Outiles du IOMC pour la Prise de Décisions sur la Gestion de produits Chimiques Mars 2015 Programme inter-organisations pour la gestion rationnelle des produits

Plus en détail

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT

CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT CONTRAT D ETUDES - LEARNING AGREEMENT Règles générales La présence aux séances d enseignement des modules choisis est obligatoire. Chaque module comporte des séances de travail encadrées et non encadrées

Plus en détail

REG: Exigences réglementaires pour le développement de dispositifs médicaux. MA: REG Didier Maillefer, Déc.2009 (1)

REG: Exigences réglementaires pour le développement de dispositifs médicaux. MA: REG Didier Maillefer, Déc.2009 (1) REG: Exigences réglementaires pour le développement de dispositifs médicaux MA: REG Didier Maillefer, Déc.2009 (1) Objectifs Sensibiliser l ingénieur chef de projet aux exigences qualité liées au développement

Plus en détail

Electric Power Generation, Transmission and Distribution. Production, transport et distribution d'électricité. Catalogue no.

Electric Power Generation, Transmission and Distribution. Production, transport et distribution d'électricité. Catalogue no. Catalogue no. 57-202-XIB N o 57-202-XIB au catalogue Electric Power Generation, Transmission and Distribution Production, transport et distribution d'électricité 2003 2003 Statistics Canada Statistique

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

Design and creativity in French national and regional policies

Design and creativity in French national and regional policies Design and creativity in French national and regional policies p.01 15-06-09 French Innovation policy Distinction between technological innovation and non-technological innovation (including design) French

Plus en détail

ICM STUDENT MANUAL French 1 JIC-FRE1.2V-12 Module: Marketing Communication and Media Relations Study Year 2. 1. Course overview. Learning objectives:

ICM STUDENT MANUAL French 1 JIC-FRE1.2V-12 Module: Marketing Communication and Media Relations Study Year 2. 1. Course overview. Learning objectives: ICM STUDENT MANUAL French 1 JIC-FRE1.2V-12 Module: Marketing Communication and Media Relations Study Year 2 1. Course overview Books: Français.com, niveau intermédiaire, livre d élève+ dvd- rom, 2ième

Plus en détail

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003

AINoE. Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 AINoE Abstract Interpretation Network of Excellence Patrick COUSOT (ENS, Coordinator) Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 Thématique Rapport sur l audition d AINoE Paris, 18 juin 2003 1

Plus en détail

MEETING OF THE COMMISSION WEDNESDAY, AUGUST 10 AND THURSDAY, AUGUST 11, 2011 RÉUNION DE LA COMMISSION CMD 11-M42

MEETING OF THE COMMISSION WEDNESDAY, AUGUST 10 AND THURSDAY, AUGUST 11, 2011 RÉUNION DE LA COMMISSION CMD 11-M42 CMD 11-M42 File/dossier 6.02.02 Edocs pdf 3767472 2011-07-27 MEETING OF THE COMMISSION WEDNESDAY, AUGUST 10 AND THURSDAY, AUGUST 11, 2011 Agenda of the meeting of the Canadian Nuclear Safety Commission

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT

LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND ACT NORTHWEST TERRITORIES HERITAGE FUND REGULATIONS R-008-2013 AMENDED BY LOI SUR LE FONDS DU PATRIMOINE DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST RÈGLEMENT SUR LE FONDS DU PATRIMOINE

Plus en détail

The French capacity market: on-going consultation on explicit XB participation. Chloé Latour Markets Department

The French capacity market: on-going consultation on explicit XB participation. Chloé Latour Markets Department The French capacity market: on-going consultation on explicit XB participation Chloé Latour Markets Department The French capacity market in a nutshell A market-based solution SUPPLIERS - Demand for Certificates

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Thyroid Scan. To Prepare

Thyroid Scan. To Prepare Thyroid Scan A thyroid scan checks your thyroid gland for problems. The thyroid gland is located in your neck. It speeds up or slows down most body functions. You will be asked to swallow a pill that contains

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib European integration: conditions and challenges for libraries, 3 au 7 juillet 2007 36 e congrès LIBER Results from the Seminar on Measuring Quality in Libraries Bayir,

Plus en détail

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations

Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires. Supplementary Retirement Benefits Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supplementary Retirement Benefits Regulations Règlement sur les prestations de retraite supplémentaires C.R.C., c. 1511 C.R.C., ch. 1511 Current to December 10, 2015 À

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

PEINTAMELEC Ingénierie

PEINTAMELEC Ingénierie PEINTAMELEC Ingénierie Moteurs de productivité Drivers of productivity Automatisation de systèmes de production Informatique industrielle Manutention Contrôle Assemblage Automating production systems Industrial

Plus en détail

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051

Carol A. LaRonde Courtier Immobilier Inc. & Laura Pittaro Courtier Immobilier Inc. RE/MAX Royal (Jordan) Inc. 450-458-7051 Chambre immobiliere du grand Montreal CIGGM Greater Montreal Real estate Board GMREB. REVUE DE PRESSE CIGM Les résultats publiés par la Société Canadienne D hypothèque et de logement dans son cadre d analyse

Plus en détail

Hydro-Québec Distribution

Hydro-Québec Distribution Hydro-Québec Distribution 2004 Distribution Tariff Application Demande R-3541-2004 Request No. 1 Reference: HQD-5, Document 3, Page 6 Information Requests HQD says that it will be required to buy energy

Plus en détail

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by.

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by. AUDIT REPORT ON THE CORTE QUALITY SYSTEM: CONFIRMATION OF THE CERTIFICATION (OCTOBER 2011) Name of document Prepared by Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October

Plus en détail