CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT D ENVIRONNEMENTS VIRTUELS COLLABORATIFS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT D ENVIRONNEMENTS VIRTUELS COLLABORATIFS"

Transcription

1 CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT D ENVIRONNEMENTS VIRTUELS COLLABORATIFS Roberta LIMAGOMES 1 Directeur de thèse: JeanPierre COURTIAT* Laboratoire d'accueil: * LAASCNRS 7, avenue du Colonel Roche Toulouse Cedex 4 Etablissement d'inscription: Université Paul Sabatier Toulouse III 118, Route de Narbonne Toulouse Résumé Pour répondre à la demande croissante de technologies de collaboration, plusieurs CVEs (Environnements Virtuels Collaboratifs) ont été développés. Cependant, dans la plupart de ces systèmes collaboratifs, la collaboration se restreint au contexte de la réalité virtuelle. Ce travail propose de définir et mettre en œuvre une méthode générale pour étendre des CVEs par l intégration de différents outils pour que la collaboration puisse avoir lieu dans différents contextes (par exemple, la navigation Web), de façon parallèle et coordonnée avec la scène virtuelle. Différents domaines d application, dont le téléenseignement, sont envisagés pour montrer le bien fondé de l approche proposée. Mots clés Systèmes collaboratifs, environnements virtuels multiutilisateurs, réalité virtuelle, téléenseignement. 1 INTRODUCTION Le World Wide Web est devenu aujourd hui la plus importante plateforme de communication et de collaboration. La demande croissante de technologies de collaboration est une évidence d'un désir commun d'abolir le paradigme conventionnel où chaque utilisateur exploite le WEB de façon individuelle et indépendante. Une des principales motivations encourageant ces technologies est la façon distribuée dont les entreprises et les centres de recherche travaillent. Comme réponse à cette demande, plusieurs systèmes collaboratifs (ComputerSupported Cooperative Work ou CSCW) ont été conçus. Certains n'assurent que la notion de présence tandis que d'autres offrent tout un ensemble d'outils de gestion et de communication. Les Environnements Virtuels Collaboratifs (Collaborative Virtual Environments ou CVEs) représentent une catégorie importante de systèmes CSCW qui fournissent des facilités de collaboration à travers l'implémentation d'un espace virtuel distribué. L'espace virtuel peut être représenté par de simples environnements textuels ou même par de riches scènes 3D partagées (ce qu'on appelle des mondes virtuels). L'utilisation de la Réalité Virtuelle (Virtual Reality ou ) est encouragée à cause de sa capacité importante de modélisation et d'interactivité, permettant aux CVEs de résoudre plusieurs problèmes concernant les CSCW: (i) la notion de présence (perception des activités des autres membres du groupe); (ii) la représentation des métaphores du monde réel (des gestes humains) et des objets (simulations en 3D); (iii) la réduction des coûts de transmissions à travers le réseau. 1

2 Cependant, la plupart des CVEs connus correspondent à des solutions propriétaires commerciales qui travaillent indépendamment des autres outils de collaboration. Ceuxci n'offrent la collaboration qu'à l'intérieur de leurs mondes virtuels respectifs. En conséquence, de riches fonctionnalités normalement offertes par différents outils d'édition, de communication et de collaboration ne sont pas fournies. L objectif de ce travail est de proposer l'extension de CVEs à travers l'intégration d'outils externes [1]. Afin de permettre que cette extension soit mise en œuvre d'une façon la plus générale possible, un "Integration Framework" a été défini. Celuici décrit comment les différents outils de collaboration doivent être interfacés avec les CVEs. Cet article est structuré en cinq sections. Dans la section 2 nous faisons le positionnement de notre travail par rapport à d'autres travaux de recherche. Dans la section 3 nous présentons les motivations qui ont guidé cette proposition d'intégration ainsi que quelques scénarios d'intégration. L' "Integration Framework" et une architecture de système associée sont décrits dans la section 4. La cinquième section présente quelques conclusions et directions de travaux futurs. 2 ETAT DE L ART Plusieurs systèmes collaboratifs ont été documentés dans la littérature. La plupart de ces systèmes ont le WEB comme architecture de base. CoLab [2] et PROOF [3] sont des exemples de systèmes multiutilisateurs pour la navigation synchrone de documents WEB. Tout comme la navigation collaborative, certaines applications WEB offrent aussi des outils de communication telles que les chat ou visioconférence (PageTogether [4]). Des outils de partage d'applications et de tableaublanc sont également proposés (NetDIVE [5]). Concernant les CVEs, beaucoup d'efforts ont été déployés pour développer des applications collaboratives 3D. Des systèmes comme DIVE [6] et Open Community [7] fournissent les moyens nécessaires pour la conception des mondes virtuels 3D complexes (représentant le cœur de la collaboration) où des personnes se "rencontrent" pour interagir les unes avec les autres. Les environnements de réalité virtuelle multiutilisateurs peuvent être développés à travers des solutions propriétaires (MASSIVE3 [8], DIVE) ou par l'extensions de standards et de formats de modélisation 3D existants (COSMOS [9], Open Community). Les plus importants parmi ces standards et formats sont: (i) MPEG4 [10] (un standard ISO/IEC qui utilise une approche orientée à objets et un langage binaire pour la description de scènes ); (ii) ML [11] (aussi un standard ISO/IEC représentant un langage de description de scènes en format texte); et (iii) X3D [12] (la " prochaine génération" de ML, encore dans l'état de "Draft", où le format XML doit être utilisé pour la description des scènes). Parmi les CVEs existants, seulement quelques solutions proposent l'intégration de l'activité collaborative en cours dans le monde avec d'autres applications. Dans [13] les auteurs proposent l'intégration de CRACK! (un outil qui fournit la notion de présence des utilisateurs visitant la même page WEB) et VIVA (une application de réalité virtuelle) pour permettre aux utilisateurs qui sont en train de naviguer sur le WEB d'être au courant d'autres qui sont connectés au monde. Dans [6] l'environnement virtuel est interfacé avec une application d'envoi de messages électroniques ainsi qu'avec un éditeur de texte permettant aux utilisateurs de prendre des notes et les envoyer à travers une boîte postale virtuelle. Virtual Worlds Platform 5 [14] fournit une intégration plus riche où des documents de différents formats peuvent être affichés dans le monde (en utilisant l'interface 3D) et des communications "Voix sur IP" peuvent être établies. 3 INTEGRATION DE DIFFERENTS OUTILS DE COLLABORATION ET LA REALITE VIRTUELLE Comme nous l'avons décrit dans la section précédente, l'intégration de différentes applications avec les CVEs est un sujet de recherche encore peu exploré, même si cette intégration peut apporter plusieurs bénéfices. Dans cette section nous présentons les principales motivations de ce travail et introduisons quelques scénarios d'intégration.

3 3.1. MOTIVATIONS Les motivations qui ont guidé le développement de ce travail s'appuient sur le fait que la plupart des CVEs existants ne permettent la collaboration entre les utilisateurs que dans le contexte de la réalité virtuelle. Cette approche est à notre avis trop contraignante pour fournir des services collaboratifs. Commençons tout d'abord par le WEB qui représente la plus importante source publique d'information. En effet, il semble que toutes les activités de collaboration puissent y avoir accès. L'intégration d'un système de navigation WEB collaboratif avec un CVE permettrait à la collaboration ellemême de ne pas être restreinte au contexte. Donc, les utilisateurs seraient capables de coordonner et de synchroniser leurs dans les deux contextes simultanément. Par exemple, au même temps que les utilisateurs naviguent dans un musée virtuel, ils peuvent visiter les pages WEB des oeuvres en exposition. Le fait de suivre un lien vers une page qui décrit une certaine antiquité ramène l'utilisateur dans la salle virtuelle où se trouve la représentation 3D de cette antiquité. Une autre limitation de quelques CVEs est le fait d'utiliser l'interface 3D pour afficher ou manipuler les documents (par exemple dans [14]). Par exemple, afficher/éditer le contenu d'un fichier WORD dans la scène virtuelle. Puisque la réalité virtuelle n'a pas été conçue pour présenter des données telles que des textes formatés ni des feuilles de calcul numériques, c'est un vrai défi pour les utilisateurs d'éditer ou simplement de visualiser ces documents à l'intérieur du monde virtuel. Ainsi, l'intégration d'outils d'édition externes serait nécessaire pour permettre aux utilisateurs de manipuler correctement ces documents (au lieu d'essayer de les éditer directement à l'intérieur de la scène 3D). De plus, l'intégration d'outils de partage d'applications pourrait répondre aux besoins actuels en matière d'édition collaborative de documents. Le dernier aspect pris en compte par ce travail regarde les besoin en communication toujours associés aux travaux collaboratifs. Vu que la communication est un élément clé pour la collaboration, elle devrait être inhérente aux CVEs. Plusieurs CVEs fournissent déjà des moyens de communication tels que des Chat et Audioconférence [6,14]. Mais souvent ils consistent en des solutions propriétaire qui ne peuvent être utilisées que pour atteindre les utilisateurs connectés au même environnement. L'intégration d'outils de communication externes ne permettrait pas seulement la communication entre les utilisateurs connectés, mais également avec ceux qui sont en dehors du monde virtuel LES SCENARIOS D INTEGRATION Les deux premiers scénarios d'intégration concernent l'intégration des CVEs et le WEB: a) Synchronisation bidirectionnelle Dans les documents conventionnels des de navigation peuvent être exécutées comme résultat des inter utilisateur. Ceci est accompli par la définition d'ancres sur les objets qui composent la scène. Une fois qu'un objet est sélectionné, l'url cible (qui peut référencer différents type de ressource WWW) est alors présentée. La définition d'ancres dans les scènes virtuelles représente aujourd'hui le seul mécanisme offrant une intégration entre les mondes et WEB. Ce scénario d'intégration propose l'extension de ce mécanisme afin de permettre que les inter aient lieu également dans le sens inverse. C'estàdire, être capable de lier des événements de navigations WEB à des dans le monde virtuel, en changeant par conséquence son état courrant (par exemple, en insérant un nouvel objet dans la scène 3D). b) "Portail WEB" d'accès au monde Puisque les activités de groupe ont lieu dans le contexte, les utilisateurs doivent avoir des équipements adéquats pour joindre le groupe (des machines performantes ainsi que les logiciels 3D appropriés). Pourtant ces contraintes peuvent rendre difficile l'accès au monde virtuel à travers des dispositifs plus restreints (par exemple, des PDAs). Ce scénario d'intégration a pour but de permettre aux utilisateurs de suivre l'activité du groupe depuis l'extérieur du contexte. Des pages WEB dynamique représentant l'état courant

4 de l'activité du groupe pourraient jouer le rôle de "miroir" du monde virtuel. Un exemple pourrait être une page WEB qui affiche la liste des utilisateurs connectées au monde ainsi que tous les messages texte déjà échangés entre eux. Pour enrichir un peu plus cette fonctionnalité nous pourrions faire une association avec le scénario décrit précédemment. Par exemple, nous pourrions permettre que des utilisateurs n'ayant pas de "capacités" puissent interagir avec le monde virtuel en envoyant des messages (saisis en utilisant des Forms dans les pages WEB) qui seront affichés dans la scène 3D. Les deux prochains scénarios d'intégration concernent l'extension des fonctionnalités des applications en utilisant d'autres outils de collaboration et de communication: c) Outils d'édition + Partage d'application À l'intérieur des mondes des objets peuvent être créés pour représenter de véritables documents (tels que des feuilles de calcul ou des textes formatés). Dans les scènes conventionnelles, la définition d'ancres sur ces objets permettrait aux utilisateurs de cliquer sur eux et par conséquence de les télécharger ou de les visualiser localement dans la fenêtre du navigateur WEB. Dans ce scénario d'intégration nous proposons la possibilité d'exécuter un outil d'édition collaboratif pour visualiser/éditer un document suite à une interaction dans le monde virtuel, comme sa sélection. Puisqu'il y a toujours une version centrale du document (au lieu d'une version locale pour chaque utilisateur), sa représentation pourrait refléter les changements apportés au document lors de son édition. d) Outils de Communication L'intégration d'outils de communication dans les mondes proposée par ce scénario a pour but de faciliter aux utilisateurs l'accès à ces outils. L'idée principale est de permettre que des outils de communication soient lancés suite à des évènement dans le monde virtuel. Par exemple, sélectionner un avatar (la représentation graphique d'un utilisateur) déclencherait une conférence audio avec lui. En plus, les outils de communication peuvent être directement liés à des objets virtuels. Un objet qui modélise un téléphone pourrait représenter un lien vers une application du type "Voix sur IP", ce qui permettrait aux utilisateurs d'appeler depuis le monde virtuel d'autres qui sont ailleurs. Training / E learning Group Work Ebusiness Virtual Classes Product Maintenance Product Enginee ring Group Meetings Virtual Products Virtual Shopping Intégration avec le WEB Synchronisation "Portail WEB" d'accès bidirectionnelle au monde Permettre aux étudiants qui n'ont pas des dispositifs nécessaires pour se connecter au monde d'avoir accès aux cours. Des professeurs qui donnent des cours en exécutant simultanément des navigation WEB et des inter dans des scènes virtuelles. Des sur le modèle 3D d'un produit peuvent être exécutées comme résultat des inter de navigation sur son manuel HTML. Insertions d'objets dans la scène virtuelle représentant des véritables documents qui ont été uploaded pour être accessibles aux autres utilisateurs. Les consommateurs choisissent les produits depuis un catalogue WEB et les ajoutent dans la scène virtuelle. Visualisation simultanée d'une même marchandise en effectuant la navigation WEB synchronisée avec des inter sur son modèle 3D. Tableau. 1. Intégration d'autres applications Outils d'édition + Partage Outils de Communication d'application Objets pourraient être édités de façon collaborative. L'intégration avec une application de Tableau Blanc. Des pages WEB présentant l'état courant de la réunion pour les partenaires en retard qui essaient de joindre le groupe temporairement depuis un PDA. Utiliser des applications CAD pour projeter des produits, tandis que leurs représentations sont mises à jour dans la scène. Identique pour des feuilles de calcul représentées par des diagrammes 3D. Une application du genre Tableau Blanc partagé peut être utilisée tandis que l'objet représentant ce tableau affiche son état courant (par exemple, tous les 5 secondes). Exemple d applications de scénarios d'intégration. Utiliser une application de VoIP pour contacter des gens qui ne font pas partie de la réunion virtuelle.

5 Pour illustrer les scénarios d'intégration décrits précédemment, nous présentons dans le Tableau 1 des exemples d'utilisation dans le contexte de différentes applications collaboratives. 4 IMPLEMENTATION DE LA PROPOSITION D INTEGRATION 4.1. FRAMEWORK D INTEGRATION Ce Framework d'intégration a pour but de guider l'intégration entre des CVEs qui présentent une architecture clientserveur et différents environnements clientserveur. Nous avons décidé de ne prendre en compte dans un premier temps que des systèmes clientserveur car: (i) la plupart des CVEs existants suivent cette architecture; et (ii) le WEB luimême est de nature clientserveur. Comme il est montré dans la Figure 1, pour accomplir l'intégration envisagée ce framework définit un Module d'intégration qui doit s interfacer avec tous les serveurs concernés. Sa tâche consiste essentiellement à surveiller les événements détectés par chaque serveur (telles que des inter utilisateur) et à exécuter des à travers ces serveurs. Par conséquent, ce module tiendra une liste d'événements liant des événements à des. Une fois un événement notifié, le Module d'intégration enverra des message au serveur correspondant pour exécution des associées à cet évènement. À l'intérieur du monde virtuel, il y a trois principaux types d'événements observables pendant l'activité de collaboration: sélection, création et changements d'état des objets/avatars. Les à être exécutées sont exactement les mêmes. Les autres types d'événements et qui peuvent être notifiées ou exécutées dépendront de la nature de chaque application collaborative. Par exemple, si nous considérons un serveur qui gère une application de navigation WEB collaborative, les évènements sont: taper une nouvelle URL; suivre un lien défini dans la page actuelle; un Submit exécuté à travers des pages interactives (qui contient des Forms HTML). Concernant les à être déclenchées, nous avons tout simplement l'activation des URLs pour forcer la navigation synchronisée du côté de chaque client. Collaboration WEB Browsing Browsing. Collaboration Collaboration Integration Module CVE Fig.1. Framework d'intégration Start/Stop Commun./ App. Sharing Integration Actualization Module Platine Browsing CoLab Browsing VNet Platine Client Tools CoLab Applet Browser Client 1 Fig.2. VApplet EAI ML Plugin Platine Client Tools Un exemple d'architecture CoLab VApplet Applet EAI ML Browser Plugin Client N

6 4.2. UN EXEMPLE D ARCHITECTURE Pour implémenter le framework proposé nous avons défini une architecture de système (Figure 2) qui intègre différentes applications collaboratives. Quelques besoins ont été considérés pour la définition de cette architecture tels que (i) l'indépendance de la plateforme et (ii) l'extensibilité des systèmes. Puisque Java représente un langage orienté objet et ouvert, il a été choisi comme technologie de base afin de répondre à ces exigences. Le Module d'intégration est représenté par une application Java qui communique avec chaque serveur en utilisant JSDT 2.0 (Java TM Shared Data Toolkit). Nous avons décidé d'utiliser cette technologie car elle offre une vrai boîte à outils pour le développement d'applications collaboratives. De plus, JSDT permet la communication à travers des firewalls puisqu'il peut être utilisé au dessus de HTTP. Ce module implémente différents event listeners programmés pendant son initialisation (il reçoit comme entrée un fichier de configuration contenant une liste d'évènements/) pour envoyer des messages d'action aux serveurs dès que certains évènements sont notifiés. Par rapport au CVE nous avons choisi VNet [15], une technologie client/serveur qui utilise Java et ML pour fournir des espaces 3D partagés. Pour la communication entre les clients et le serveur on utilise le protocole VIP (ML Interchange Protocol). Il s'agit d'un protocole simple et compact qui implémente la transmission des champs ML à travers des messages binaires. Du côté client, nous proposons l'utilisation d'une Applet Java qui communique avec le plugin ML à travers l'interface EAI [16]. Cette Applet doit détecter chaque interaction locale (en fait, des inter qui peuvent changer l'état du monde virtuel) et la communiquer au serveur. Une fois que ces informations sont arrivées au serveur, celuici les diffuse aux autres Applet clientes et cellesci mettent à jour la scène virtuel respective. Cette architecture restreindra le monde à être spécifié en ML. C'est une contrainte acceptable puisque ML est un standard largement utilisé. De plus, lorsque X3D acquerra le statut de standard, la migration du système sera plus directe. Les deux autres applications partagées sont CoLab et PLATINE [17]. CoLab est un environnement Java qui implémente un système de navigation collaborative. Fondamentalement, le serveur CoLab est composé d'un Proxy WEB (responsable de surveiller toute l'activité de navigation exécuté par les utilisateurs) et d'un Moteur de Collaboration (responsable de, dynamiquement, définir les droits d'accès des utilisateurs en fonction d'un ensemble de règles). Le client CoLab est une Applet Java qui en étant connecté au serveur lui permet de synchroniser la visualisation de pages WEB de tous les clients. PLATINE est une plateforme qui fournit des outils de communication, tels que Chat, Audio et Visioconférence, ainsi que des outils de collaboration, tels que un TableauBlanc et un outil de Partage d'application. Tous les modules de la plateforme sont implémentés en Java, sauf l'outil de Partage d'application (implémenté en C++). Le Module d'intégration contrôle les outils PLATINE à travers des start/stop. Parmi ces outils, seulement le Partage d'application et le Tableau Blanc doivent produire des événements pour indiquer des changements effectués sur les documents partagés. 5 CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES Dans cet article, nous avons proposé l'extension des environnements virtuels partagés à travers l'intégration de différents outils de collaboration et de communication. Cette intégration permet à l'activité de collaboration, normalement restreinte au contexte, d'avoir également lieu dans d'autres contextes (par exemple, le WEB ou le partage d'applications) de façon parallèle et coordonnée. Un Framework d Integration et l'architecture d'un système associé ont également été décrits.

7 La suite de ce travail se concentrera sur l'implémentation de l'architecture proposée afin de vérifier sa faisabilité. Une application application de réalité virtuelle distribuée dans le domaine du elearning est également en train d'être développée. Son but sera de permettre d'illustrer les fonctionnalités fournies par l'intégration proposée dans cet article. Références [1] R.L. Gomes, G.J. HoyosRivera and J.P. Courtiat "Collaborative Virtual Environments: Going Beyond Virtual Reality", Procs. of IEEE International Conference on Multimedia & Expo, ICME 03, Baltimore, Jul.69, [2] G.J. HoyosRivera, R.L. Gomes, and J.P. Courtiat, A Flexible Architecture for Collaborative Browsing, Proc. 11th IEEE International Workshops on Enabling Technologies: Infrastructure for Collaborative Enterprises, WETICE'01, MIT, Massachusetts, [3] G. Cabri, L. Leonardi, and F. Zambonelli, Supporting Cooperative WWW Browsing: a Proxybased approach, 7th Euromicro Workshop on PDP, IEEE, [4] K. Jiyong et al., PageTogether: WebBased Cooperative Work System Using Multi Protocol Interface, Proc. International Conference on Computers in Education, ICCE'01, Korea, [5] [6] E. Frécon and A.A. Nöu, Building distributed virtual environments to support collaborative work, Proc. ACM Symposium on Virtual Reality Software and Technology, [7] [8] [9] V. Darlagiannis and N.D. Georganas, Virtual Collaboration and Media Sharing using COSMOS, Proc. CSCC 2000, Greece, July, [10] MPEG4 Overview, ISO/IEC JTC1/ SC29/WG11/N2725, [11] ISO,ML97: The Virtual Reality Modeling Language, Part 1: Functional specification and UTF8 encoding ISO/IEC ,1997 [12] [13] S. Pekkola, et al., Collaborative Virtual Environments in the Year of the Dragon, Proc. 3rd Collaborative Virtual Environments, ACM, Monterey, San Francisco, p.1118, [14] Blaxxun interactive, Virtual Worlds Platform 5: product specification, Munich, Germany, [15] VNet WEB site: [16] ISO,ML97: The Virtual Reality Modeling Language, Part 2: External authoring interface ISO/IEC ,1997. [17] V. Baudin et al, "Supporting distributed experts in emeetings for synchronous collaboration", Proc. IEEE International Conference on Systems, Man and Cybernetics, SMC'02, Tunisia, 2002.

LEICA: Un environnement faiblement couplé pour l intégration d applications coopératives

LEICA: Un environnement faiblement couplé pour l intégration d applications coopératives NOuvelles TEchnologies de la RÉpartition NOTERE 2005 29 août au 1 er septembre 2005 Gatineau, Québec, Canada LEICA: Un environnement faiblement couplé pour l intégration d applications coopératives Roberta

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

CoLab : Co-Navigation sur le Web

CoLab : Co-Navigation sur le Web CoLab : Co-Navigation sur le Web Guillermo de Jesús Hoyos Rivera*,** Roberta Lima- Gomes*, *** Roberto Willrich*, **** Jean Pierre Courtiat* ghoyos@uv.mx {rgomes, willrich, courtiat}@laas.fr * Laboratoire

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

Analyse des besoins logiciels

Analyse des besoins logiciels Analyse des besoins logiciels Encadrement et supervision Annie Danzart Jean-Claude Moissinac Equipe de développement Mohamed Anouar Benaissa anouar@benaissa.net Anthony Rabiaza rabiaza@enst.fr Déva Pajaniaye

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

Vanilla. Open Source Business Intelligence. Présentation de la plateforme

Vanilla. Open Source Business Intelligence. Présentation de la plateforme Vanilla Open Source Business Intelligence Présentation de la plateforme Novembre 2008 Patrick Beaucamp BPM Conseil Contact : patrick.beaucamp@bpm-conseil.com Table des matières Introduction...3 Portail

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Chapitre 3.2 Les outils pédagogiques numériques, de la conception à la réalisation de la formation

Chapitre 3.2 Les outils pédagogiques numériques, de la conception à la réalisation de la formation Chapitre 3.2 Les outils pédagogiques numériques, de la conception à la réalisation de la formation A. Introduction.......................................................... 171 B. La diffusion des modules

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Conception et Implémentation

Conception et Implémentation I. INTRODUCTION Dans ce chapitre on va définir la conception de notre site web dynamique et nous expliquons les étapes de réalisation, les outils utilisés et l interface principale ainsi que les différentes

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Alfresco et TYPO3 Présenté par Yannick Pavard dans le cadre des rencontres WebEducation Février 2008

Alfresco et TYPO3 Présenté par Yannick Pavard dans le cadre des rencontres WebEducation Février 2008 Alfresco et TYPO3 Présenté par Yannick Pavard dans le cadre des rencontres WebEducation Février 2008 Objectifs À la fin de cette présentation, vous serez en mesure : de citer des ministères ayant fait

Plus en détail

Création de page web avec Dreamweaver 2.0

Création de page web avec Dreamweaver 2.0 Création de page web avec Dreamweaver 2.0 Guide d accompagnement pour Windows avril 2002 Suzanne Harvey Responsable RÉCIT suzanne.harvey@prologue.qc.ca http://www.apinfo.qc.ca http://www.cssh.qc.ca/se/recit

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

L'Espace Numérique de Travail (ENT) Moodle 1.0

L'Espace Numérique de Travail (ENT) Moodle 1.0 L'Espace Numérique de Travail (ENT) Moodle 1.0 PF2010 Table des matières Objectifs 5 I - Présentation de Moodle 7 A. Qu'est ce que Moodle?...7 B. Que signifie le sigle Moodle?...7 C. A quoi servent des

Plus en détail

Sauvegarde des profils de connexion et des options depuis une installation existante Sauvegarde des profils de connexion

Sauvegarde des profils de connexion et des options depuis une installation existante Sauvegarde des profils de connexion DEPLOYER LES PROFILS DE CONNEXION ET LES OPTIONS LORS D UNE NOUVELLE INSTALLATION DE SAS ENTERPRISE GUIDE 5.1 Inclus dans la plate-forme décisionnelle SAS 9.3, SAS Enterprise Guide 5.1 nécessite de définir

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne Tout pour monter son site Web IUFM de Bourgogne Pourquoi utiliser les technologies Web? Visible par toutes les plates-formes (PC, Mac, Unix ) Technologies simples et descriptives Contenu principalement

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com INTRODUCTION Les entreprises cherchent de plus en plus des mécanismes aidant à l organisation, l exécution et l optimisation du

Plus en détail

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP

ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP ENRICHIR LES DONNEES DE DETAILS ACCEDEES A TRAVERS UN RAPPORT OLAP SAS Web Report Studio offre depuis de nombreuses versions la possibilité de visualiser les observations spécifiques à partir des données

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION Sybase PowerAMC 16 Guide des nouvelles fonctionnalités générales DOCUMENTATION 2 2 www.sybase.fr/poweramc A propos de PowerAMC 16 PowerAMC est une solution de modélisation d'entreprise graphique qui prend

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Concepts et définitions

Concepts et définitions Division des industries de service Enquête annuelle sur le développement de logiciels et les services informatiques, 2002 Concepts et définitions English on reverse Les définitions qui suivent portent

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Manuel d administration

Manuel d administration Gestion et sécurité de l accueil visiteurs Manuel d administration Version 1.35 Sommaire 1- Introduction... 3 2- L outil d administration WiSecure... 4 2.1 Lancement de l interface d administration...

Plus en détail

Leçon 0 : Introduction au développement web

Leçon 0 : Introduction au développement web Module : Atelier programmation n- tiers Atelier de TP : N 0 Durée : 6h Groupes : M31- M32 Leçon 0 : Introduction au développement web NB : Ce document est un support de cours (notes de cours) : ce n'est

Plus en détail

de la productivité individuelle...... au travail collaboratif

de la productivité individuelle...... au travail collaboratif de la productivité individuelle...... au travail collaboratif 1 2 Plan La bureautique personnelle Productivité individuelle Les outils de communication Accélérer les échanges de documents (réduire le papier

Plus en détail

C2 ATOM Guide de démarrage

C2 ATOM Guide de démarrage C2 ATOM Guide de démarrage Créé par : C2 Innovations Version : 1.0 Dernière modification : 30/03/2015 FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION DE SERVICES FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION

Plus en détail

Description du démonstrateur. Table des matières

Description du démonstrateur. Table des matières Projet BPMS Sagex-18305 Interopérabilité de systèmes d information d entreprise Description du démonstrateur Table des matières 1 Objectif 2 2 Principes de fonctionnement 5 3 Scénarios détaillés 6 3.1

Plus en détail

G en om3: Building middleware-independent robotic components. Comparaison de middleware: YARP, MS Robotics Dev Studio, URBI, OpenRTM-aist, ROS

G en om3: Building middleware-independent robotic components. Comparaison de middleware: YARP, MS Robotics Dev Studio, URBI, OpenRTM-aist, ROS G en om3: Building middleware-independent robotic components Comparaison de middleware: YARP, MS Robotics Dev Studio, URBI, OpenRTM-aist, ROS Pablo Rauzy 15 février 2011 Table des matières 1 G en om3 :

Plus en détail

BO XI 3 Nouvelles Fonctionnalités

BO XI 3 Nouvelles Fonctionnalités BO XI 3 Nouvelles Fonctionnalités PNE Décisionnel CPII / DO Est Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus

En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus CHAPITRE UN EXEMPLES DE FORMATIONS EN LIGNE En proposant une formation souvent moins onéreuse et plus pratique que les autres méthodes, l apprentissage en ligne est aujourd hui en train de transformer

Plus en détail

E-Learning / Ergonomie :

E-Learning / Ergonomie : BARRAU Mathieu Licence Pro Communication Electronique GRUFFAZ Loic Université Lyon 2 E-Learning / Ergonomie : Cahier des charges, contenu et organisation du support de cours pour le programme de formation

Plus en détail

Safe Borders Sensibilisation aux défis et aux dangers de l Internet

Safe Borders Sensibilisation aux défis et aux dangers de l Internet Safe Borders Sensibilisation aux défis et aux dangers de l Internet Le bon usage du navigateur ou comment configurer son browser pour se protéger au mieux des attaquants et espions du Net David HAGEN Président

Plus en détail

Manuel d'utilisation de l'espace d'e-learning de LaboCoop Novembre 2014

Manuel d'utilisation de l'espace d'e-learning de LaboCoop Novembre 2014 Manuel d'utilisation de l'espace d'e-learning de LaboCoop Novembre 2014 Table des matières Accès à l'espace d'e-learning...2 Login et mot de passe de la plateforme...2 Description générale de l'interface

Plus en détail

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Document: f1218test.fm 22/03/2012 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION APERÇU

Plus en détail

Portail ecadastre - Manuel

Portail ecadastre - Manuel Portail ecadastre - Manuel "Accès direct OGC" E-Mail : ecadastre@act.etat.lu URL : ecadastre.public.lu/portail Page 2 Auteur du document Date de la dernière mise à jour Francis KAELL 6.4.2007 Page 3 Contenu

Plus en détail

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours

Ref : Résolution problème d'accès aux supports de cours PLATE FORME e-learning LLMS Pôle national de compétences FOAD (Formation Ouverte et A Distance) Ref : Résolution problème d'accès Pôle compétences FOAD SIGAT http://foad.ac-toulouse.fr/ Page 2 SOMMAIRE

Plus en détail

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES ELIAS Éric POUZANCRE Sébastien SOULIE Guillaume ROGER Rémy Encadrants : Mme LIBOUREL Master Informatique Professionnel Année 2006 2007 Université

Plus en détail

Dépôt du projet. Sujet : Gestion école primaire privé. Réalisé par : Encadré par :

Dépôt du projet. Sujet : Gestion école primaire privé. Réalisé par : Encadré par : Dépôt du projet Sujet : Gestion école primaire privé Réalisé par : Encadré par : BOUCHBAAT Noura Mr. Jihad NOFISSE Jihade Année universitaire : 2011/2012 1 2 Introduction Pour bien clarifier les objectifs

Plus en détail

Présentation et traitement d information sur le Web Présentation du WWW (architectures web)

Présentation et traitement d information sur le Web Présentation du WWW (architectures web) Université de La Rochelle LUP-SIG 2004-2005 Programmation SIG et Internet Cartographique Présentation et traitement d information sur le Web Présentation du WWW (architectures web) Jean-Michel Follin jean-michel.follin@univ-lr.fr

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Fonctionnalités de développement

Fonctionnalités de développement 163 Chapitre 5 Fonctionnalités de développement 1. Optimisation des applications ASP.NET Fonctionnalités de développement 1.1 Présentation de ASP.NET ASP.NET est un ensemble de technologies créé par Microsoft

Plus en détail

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x)

Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr. 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Manuel utilisateur du site www.cg-corsedusud.fr 1. L Interface Typo 3 (version 4.4.x) Version 1 Le contenu de ces pages est relatif à TYPO3, CMS/Framework sous licence GNU/GPL disponible sur www.typo3.com

Plus en détail

Parcours FOAD Formation INFORMATIQUE PRATIQUE

Parcours FOAD Formation INFORMATIQUE PRATIQUE Parcours FOAD Formation INFORMATIQUE PRATIQUE PLATE-FORME E-LEARNING DELTA ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Pôle national de compétences FOAD Formation Ouverte et A Distance https://foad.orion.education.fr Livret

Plus en détail

Mise en place des services réseau d'entreprise

Mise en place des services réseau d'entreprise 261 Chapitre 5 Mise en place des services réseau d'entreprise 1. Introduction Mise en place des services réseau d'entreprise Ce chapitre est consacré à la définition et la configuration des composants

Plus en détail

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces

http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation, Tutoriels, Astuces Maryem Rhanoui 2013 Alfresco Liens utiles Le site Alfresco : http://www.alfresco.com/fr/ Le Portail Content Community http://www.alfresco.com/fr/community/register/?source=docs Extensions, Documentation,

Plus en détail

rendre les réunions simples

rendre les réunions simples rendre les réunions simples Vous trouverez tout ce dont vous avez besoin pour commencer à utiliser votre compte de conférence VaaS-t dans les pages suivantes. Guide de démarrage rapide Mise en route Votre

Plus en détail

ADMO. Solution de gestion de la maintenance pour les systèmes de protection

ADMO. Solution de gestion de la maintenance pour les systèmes de protection ADMO Solution de gestion de la maintenance pour les systèmes de protection Assurer le suivi avec ADMO L'enjeu Le bon fonctionnement du système de protection et de tous ses composants individuels a des

Plus en détail

Catalogue de Pattern pour le CSCW

Catalogue de Pattern pour le CSCW Catalogue de Pattern pour le CSCW La création d application dans le cadre du CSCW (Computer Supported Cooperative Work), ou TCAO en français (Travail collaboratif assisté par ordinateur) a donné lieu à

Plus en détail

Installer, configurer et personnaliser DotNetNuke

Installer, configurer et personnaliser DotNetNuke Installer, configurer et personnaliser DotNetNuke Web Platform Installer 2.0 15/02/2010 Access IT Julien CHOMARAT jchomarat@access-it.fr http://www.sharepointofview.fr/julien Retrouvez cet atelier à l

Plus en détail

Réaliser un e-mailing avec Global Système

Réaliser un e-mailing avec Global Système Réaliser un e-mailing avec Global Système L e-mailing permet de transmettre à «n» personnes possédant une adresse e-mail un message personnalisé. Chaque envoi est individuel, c est-à-dire que la zone «Destinataire»,

Plus en détail

Evolutions du Web et des langages

Evolutions du Web et des langages Evolutions du Web Evolutions du Web et des langages WEB statique Ces pages sont écrites en HTML Les pages demandées sont identiques quelque soit La personne qui les demande L heure de la demande Etc. WEB

Plus en détail

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives

Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Fiche de l'awt Principes d'élaboration de solutions Web interactives Présentation des principales catégories d'applications Internet et des composants standards d'une application Web interactive Créée

Plus en détail

Logiciels serveurs et outils d'administration pour le Web

Logiciels serveurs et outils d'administration pour le Web Introduction Le World Wide Web ou WWW, littéralement «toile d'araignée mondiale», est un système d'informations ouvert qui a été conçu spécifiquement pour simplifier l'utilisation et l'échange de documents.

Plus en détail

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie

Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Les approches d enseignement supporté dans l ingénierie Jan Bujnak Université de Zilina Slovaquie La parole dite et le texte écrit sur papier étaient la base ainsi que le seul moyen de transférer les informations

Plus en détail

C A H I E R D E S C H A R G E S

C A H I E R D E S C H A R G E S C A H I E R D E S C H A R G E S Projet : CREATION D UN SITE WEB : ENTRAID-ETUDIANT Chantier : GROUPE 2 MASTER CCI Titre du document : CAHIER DES CHARGES Référence : https:///orleans.miage.fr/svn/ccientraid

Plus en détail

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5 Le service FTP 1) Présentation du protocole FTP Le File Transfer Protocol (protocole de transfert de fichiers), ou FTP, est un protocole de communication destiné à l échange informatique de fichiers sur

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD

Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD RMT Modélisation, séminaire «La modélisation entre recherche et développement agricole, des modèles scientifiques aux outils logiciels» Exploitation des modèles de la plate-forme RECORD Nathalie Rousse

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé PACA. Formation Web Conférence

Espace Numérique Régional de Santé PACA. Formation Web Conférence Espace Numérique Régional de Santé PACA Formation Web Conférence Sommaire 1. Introduction 2. Démarrer l application 3. Organiser une réunion 4. Commencer la réunion 5. La salle de réunion 6. Démarrer l

Plus en détail

Proposition d un service de conférence téléphonique

Proposition d un service de conférence téléphonique Proposition d un service de conférence téléphonique Société OSIMATIC Contact : Benoît GUIRAUDOU Tél : 01 30 61 27 28 Email : guiraudou@osimatic.com Web : www.myconf.com I - Présentation de OSIMATIC Créée

Plus en détail

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools.

C est quoi le SWAT? Les équipes décrites par James Martin s appellent SWAT : Skilled With Advanced Tools. 1- RAD Quelle sont les avantages que apporte la méthode RAD à l entreprise? Une méthode RAD devrait, d après son auteur, apporter trois avantages compétitifs à l entreprise : Une rapidité de développement

Plus en détail

DREW : Un outil Internet pour créer des situations d apprentissage coopérant

DREW : Un outil Internet pour créer des situations d apprentissage coopérant 109 DREW : Un outil Internet pour créer des situations d apprentissage coopérant Annie Corbel*, Philippe Jaillon*, Xavier Serpaggi*, Michael Baker**, Mathieu Quignard**, Kristine Lund**, Arnaud Séjourné**

Plus en détail

INTRODUCTION À LA GESTION DE PROJET AGILE (BACKLOG, TABLEAUX DE BORD, BURNDOWN, PLANIFICATION D ITERATIONS)

INTRODUCTION À LA GESTION DE PROJET AGILE (BACKLOG, TABLEAUX DE BORD, BURNDOWN, PLANIFICATION D ITERATIONS) INTRODUCTION À LA GESTION DE PROJET AGILE (BACKLOG, TABLEAUX DE BORD, BURNDOWN, PLANIFICATION D ITERATIONS) 1 Introduction à la gestion de projet Agile Sommaire AVERTISSEMENT... 2 APERÇU... 3 EXERCICE

Plus en détail

Nos offres de stages pour 2013

Nos offres de stages pour 2013 Nos offres de stages pour 2013 Les sujets de stage que nous vous proposons sont des projets à très forte valeur ajoutée, mêlant recherche amont, algorithmique et implémentation. Ils touchent à des domaines

Plus en détail

Plateformes de e-formation. Gérard-Michel Cochard Professeur, Université de Picardie Jules Verne Directeur délégué aux TICE, CNAM

Plateformes de e-formation. Gérard-Michel Cochard Professeur, Université de Picardie Jules Verne Directeur délégué aux TICE, CNAM Plateformes de e-formation Gérard-Michel Cochard Professeur, Université de Picardie Jules Verne Directeur délégué aux TICE, CNAM Le vocabulaire LCMS : Learning Content Management System Outils logiciels

Plus en détail

Développement d une application pour mobile

Développement d une application pour mobile Développement d une application pour mobile Prise de commandes dans le restaurant «Chez Antoine» Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Description Prise de commande sur PDA dans un restaurant

Plus en détail

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm LES COURS ONLINE P ar des étudiants our des étudiants Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm CAHIER DES CHARGES I - Préface...4 II - Introduction...5 III - Glossaire...6

Plus en détail

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique

Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Introduction Description du logiciel Smart-MED-Parks Article technique Depuis le lancement du projet en février 2013, différentes actions ont été effectuées dans le but d'accroître la sensibilisation et

Plus en détail

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences

Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies. Experience N 52. Mars 2012 Pas à pas vers de bonnes exigences Les expériences d ERNI dans l univers du management, des processus et des technologies Experience N 52 Mars 2012 OutsourcINg Pas à pas vers de bonnes exigences Outsourcing 10 11 Pas à pas vers de bonnes

Plus en détail

Itunes U Course Manager

Itunes U Course Manager Présentation du service Itunes U est un service gratuit fourni par Apple qui permet de créer des cours et de les déployer sur du matériel de la marque. On peut considérer cela comme une brique d'ent. Ce

Plus en détail

Validation de la création des groupes ABM et ajout de l utilisateur SASDEMO

Validation de la création des groupes ABM et ajout de l utilisateur SASDEMO COMMENT VALIDER VOTRE INSTALLATION SAS ACTIVITY-BASED MANAGEMENT 7.2? Vous venez d installer SAS Activity-Based Management 7.2. Ce document va vous aider à valider votre installation. Il pourra également

Plus en détail

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface :

Une fois la page chargée, vous devriez vous trouvez sur cette interface : 1. Introduction Moodle est une plate-forme d enseignement collaborative en ligne déployée à l Université de Biskra. Elle permet de créer des espaces de cours accessibles depuis Internet où l enseignant

Plus en détail

Pla. Introduction n. Conclusion. I. Le logiciel Alfresco. 2. Installation. II. Exemples d utilisation d Alfresco. III. Alfresco vs TeamViewer

Pla. Introduction n. Conclusion. I. Le logiciel Alfresco. 2. Installation. II. Exemples d utilisation d Alfresco. III. Alfresco vs TeamViewer Houij Aida Achour Fahima Messadi Aida 1 Pla Introduction n I. Le logiciel Alfresco 1. Présentation 2. Installation 3.Fonctionnalités II. Exemples d utilisation d Alfresco III. Alfresco vs TeamViewer Avantages

Plus en détail

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm

LES COURS ONLINE. ar des étudiants our des étudiants. Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm LES COURS ONLINE P ar des étudiants our des étudiants Olden Fabre, Cynthia Thimon, Jakub Kaluza, Jean Desravines, Oliver Hamm C AHIER DES CHARGES I - Préface...4 II - Introduction...5 III - Glossaire...6

Plus en détail

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur

CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur CMS Modules Dynamiques - Manuel Utilisateur 1. Introduction Le modèle CMS Le modèle des «Content Management Systems» proposé par MUM est un type particulier de sites web dynamiques, ayant comme avantage

Plus en détail

Architecture de déploiement d un système réparti. Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne

Architecture de déploiement d un système réparti. Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne Architecture de déploiement d un système réparti Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne I. Introduction Contexte du travail. Étude du déploiement. Modélisation

Plus en détail

Description Arco Mail Manager

Description Arco Mail Manager Table des matières 1 Arco Mail Manager Description générale... 2 1.1 Objectif... 2 1.2 Avantages... 2 1.3 Concept... 2 1.4 Infrastructure... 3 2 Arco Mail Manager Workflow... 4 2.1 L interface utilisateur...

Plus en détail

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique

Types de REA produites dans le cadre de la séquence pédagogique Scénario pédagogique APPRENDRE À ENSEIGNER AUTREMENT Description générale du scénario Titre Les bases de données relationnelles Résumé Dans le cadre d'un cours à distance, la visioconférence est une REA

Plus en détail

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium dans le cadre du projet JASMINe Avril 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Rappel sur JASMINe.......................................

Plus en détail

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple!

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple! Une gestion effective et puissante des tickets en interne comme en externe! HelpDesk 3.4 www.artologik.com Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours

Plus en détail

CONSULTATION CCTP. Evolutions du portail IUTenligne/MIEL

CONSULTATION CCTP. Evolutions du portail IUTenligne/MIEL Assodiut - IUTenligne 9, avenue de la Division Leclerc 94234 CACHAN Cedex CONSULTATION CCTP Evolutions du portail IUTenligne/MIEL Date 26/08/14 1 Modification de la navigation entre IEL et MIEL 2 Augmentation

Plus en détail

Page 1 2 La présente invention concerne le domaine des architectures informatiques, et en particulier un procédé pour le développement d applications destiné à un fonctionnement en réseau, par exemple

Plus en détail

Objet du document. Version document : 1.00

Objet du document. Version document : 1.00 Version document : 1.00 Objet du document Les sept points de cet article constituent les règles à connaitre pour démarrer l'utilisation des fonctions d impressions d AppliDis. Le site des Experts Systancia

Plus en détail

1/ Introduction. 2/ Schéma du réseau

1/ Introduction. 2/ Schéma du réseau 1/ Introduction FWBuilder est un logiciel-libre multi-plateforme qui permet de créer ses propres pare-feux et les utiliser sur différents SE ou sur du matériel informatique. Objectif : Créer un pare-feu

Plus en détail

Projet de Veille Technologique

Projet de Veille Technologique Projet de Veille Technologique Programmation carte à puce - JavaCard Ing. MZOUGHI Ines (i.mzoughi@gmail.com) Dr. MAHMOUDI Ramzi (mahmoudr@esiee.fr) TEST Sommaire Programmation JavaCard Les prérequis...

Plus en détail

Chapitre II : Les Réseaux Informatiques. Smii_adn@yahoo.fr 1

Chapitre II : Les Réseaux Informatiques. Smii_adn@yahoo.fr 1 Chapitre II : Les Réseaux Informatiques Smii_adn@yahoo.fr 1 I- Introduction : Un réseau informatique est un ensemble d appareils(ordinateurs et périphériques)reliés entre eux dans le but de permettre à

Plus en détail

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel Java pour le Web Cours Java - F. Michel Introduction à JEE 6 (ex J2EE) Historique Qu'est-ce que JEE JEE : Java Entreprise Edition (ex J2EE) 1. Une technologie outils liés au langage Java + des spécifications

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail