Les comptes consolidés de la banque en Comptes consolidés 41

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les comptes consolidés de la banque en 2005. Comptes consolidés 41"

Transcription

1 Les comptes consolidés de la banque en 2005 Comptes consolidés 41

2

3 Rapport sans réserve du réviseur d entreprises 43 Rapport sans réserve du réviseur d entreprise Au Conseil d'administration de Fortis Banque Luxembourg S.A. (anciennement Banque Générale du Luxembourg S.A.) 50, avenue J. F. Kennedy L-2951 Luxembourg Conformément au mandat donné par le Conseil d'administration du 18 novembre 2004, nous avons contrôlé les comptes consolidés ci-joints de Fortis Banque Luxembourg S.A. pour l'exercice se terminant le 31 décembre 2005 et avons pris connaissance du rapport de gestion consolidé y relatif. Les comptes consolidés et le rapport de gestion consolidé relèvent de la responsabilité du Conseil d'administration. Notre responsabilité est, sur base de nos travaux de révision, d'exprimer une opinion sur ces comptes consolidés et de vérifier la concordance du rapport de gestion consolidé avec ceux-ci. Nous avons effectué nos travaux de révision selon les normes internationales de révision. Ces normes requièrent que nos travaux de révision soient planifiés et exécutés de façon à obtenir une assurance raisonnable que les comptes consolidés ne comportent pas d'anomalies significatives. Une mission de révision consiste à examiner, sur base de sondages, les éléments probants justifiant les montants et informations contenus dans les comptes consolidés. Elle consiste également à apprécier les principes et méthodes comptables suivis et les estimations significatives faites par le Conseil d'administration pour l'arrêté des comptes consolidés, ainsi qu'à effectuer une revue de leur présentation d'ensemble. Nous estimons que nos travaux de révision forment une base raisonnable à l'expression de notre opinion. A notre avis, les comptes consolidés ci-joints donnent, en conformité avec les prescriptions légales et réglementaires en vigueur au Luxembourg, une image fidèle du patrimoine et de la situation financière consolidés de Fortis Banque Luxembourg S.A. au 31 décembre 2005, ainsi que des résultats consolidés de l'exercice se terminant à cette date. Le rapport de gestion consolidé est en concordance avec les comptes consolidés. KPMG Audit S.à r.l. Réviseurs d'entreprises Luxembourg, le 16 mars 2006 E. Damotte

4 44 Bilan consolidé en EUR au 31 décembre 2005 ACTIF Notes Caisse, avoirs auprès des banques centrales et des offices des chèques postaux Effets publics et autres effets admissibles au refinancement auprès de la Banque Centrale effets publics et valeurs assimilées Créances sur les établissements de crédit a) à vue b) autres créances Créances sur la clientèle Opérations de crédit-bail Obligations et autres valeurs mobilières à revenu fixe 10 et a) des émetteurs publics b) d'autres émetteurs Actions et autres valeurs mobilières à revenu variable Participations 12 et Parts dans des entreprises liées 13 et Filiales mises en équivalence Actifs incorporels 14 et Différences de conversion Actifs corporels 15 et Actions propres ou parts propres Autres actifs 17 et Comptes de régularisation TOTAL DE L'ACTIF Les notes renvoient à l annexe.

5 Bilan consolidé en EUR au 31 décembre PASSIF Notes Dettes envers des établissements de crédit a) à vue b) à terme ou à préavis Dettes envers la clientèle a) dépôts d'épargne b) autres dettes à vue à terme ou à préavis Dettes représentées par un titre a) bons et obligations en circulation b) autres Autres passifs Comptes de régularisation Provisions pour risques et charges a) provisions pour impôts b) autres provisions Passifs subordonnés Postes spéciaux avec une quote-part de réserves Fonds pour risques bancaires généraux Capital souscrit Primes d'émission Réserves Intérêts minoritaires Résultats reportés Résultat de l'exercice a) part du groupe b) part des intérêts minoritaires TOTAL DU PASSIF HORS-BILAN Passifs éventuels dont: - cautionnements et actifs donnés en garantie Engagements Opérations fiduciaires Les notes renvoient à l annexe.

6 46 Compte de profits et pertes consolidé en EUR au 31 décembre 2005 Notes Intérêts et produits assimilés dont: sur valeurs mobilières à revenu fixe Intérêts et charges assimilées Revenus de valeurs mobilières a) revenus d'actions, de parts et autres valeurs mobilières à revenu variable b) revenus de participations c) revenus de parts dans des entreprises liées d) quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence Commissions perçues Commissions versées Résultat provenant d'opérations financières Autres produits d'exploitation 34 et dont: loyers sur leasing opérationnel Frais généraux administratifs a) frais de personnel 38 et dont: - salaires et traitements charges sociales dont: charges sociales couvrant les pensions b) autres frais administratifs Corrections de valeur sur actifs incorporels et sur actifs corporels dont: amortissements sur leasing opérationnel Autres charges d'exploitation Corrections de valeur sur créances et provisions pour passifs éventuels et pour engagements Corrections de valeur sur valeurs mobilières ayant le caractère d'immobilisations financières, sur participations et sur parts dans des entreprises liées Dotations aux "postes spéciaux avec une quote-part de réserves" Produits provenant de la dissolution de "postes spéciaux avec une quote-part de réserves" Impôts sur le résultat provenant des activités ordinaires Résultat provenant des activités ordinaires, après impôts Produits exceptionnels Charges exceptionnelles Résultat exceptionnel Autres impôts ne figurant pas sous les postes ci-dessus RÉSULTAT DE L'EXERCICE a) part du groupe b) part des intérêts minoritaires Les notes renvoient à l annexe.

7

8

9

10

11 Annexe aux comptes consolidés 47 Note 1 - Généralités Fondée le 29 septembre 1919, Banque Générale de Luxembourg, ci-après dénommée la "Banque", a pris la forme juridique d'une société anonyme de droit luxembourgeois en date du 21 juin L'assemblée générale extraordinaire du 17 novembre 2005 a décidé de changer la dénomination " Banque Générale du Luxembourg " en " Fortis Banque Luxembourg ". La Banque a pour objet toutes opérations bancaires et financières de quelque nature qu'elles soient, toutes prestations de services, toutes prises de participations, ainsi que toutes opérations commerciales, industrielles ou autres, mobilières et immobilières, pour son propre compte et pour compte de tiers, se rapportant directement ou indirectement à son objet ou étant de nature à en favoriser la réalisation. Elle peut accomplir son objet au Grand-Duché de Luxembourg et à l'étranger. La Banque est incluse dans les comptes consolidés de Fortis Banque S.A., qui est son principal actionnaire. Les comptes consolidés de Fortis Banque S.A. sont disponibles à son siège social, Montagne du Parc, N 3 à Bruxelles. La Banque est membre du groupe Fortis qui est l'ensemble le plus grand d'entreprises dont la Banque fait partie en tant que filiale. Les comptes et le rapport de gestion consolidés du groupe Fortis sont disponibles aux adresses suivantes: - Fortis et Fortis S.A.: Fortis, Rue Royale, 20, 1000 Bruxelles, Belgique, - Fortis et Fortis N.V.: Fortis, Archimedeslaan 6, 3584 BA Utrecht, Pays-Bas. Note 2 - Méthodes de consolidation Les méthodes de consolidation suivantes ont été appliquées: Intégration globale Les postes d'actif, de passif, de hors-bilan, ainsi que les produits et les charges des sociétés consolidées sont ajoutés aux postes correspondants de la société consolidante. Les comptes annuels des sociétés consolidées ont été retraités en vue d'harmoniser leurs comptes annuels avec ceux de la société mère. Les soldes réciproques ainsi que les produits et les charges résultant d'opérations entre les sociétés consolidées ont été éliminés. La part des intérêts minoritaires dans les capitaux propres consolidés et dans le résultat consolidé est montrée séparément. Intégration proportionnelle Les comptes annuels des sociétés consolidées par intégration proportionnelle sont inclus dans les comptes consolidés au prorata des droits détenus dans le capital de ces sociétés. Mise en équivalence Les participations détenues par la société consolidante sont remplacées par la fraction des capitaux propres de l'entreprise associée représentée par cette participation. L'écart qui en résulte est affecté à la réserve de consolidation. Par ailleurs, la quote-part de la société consolidante dans les résultats de ces sociétés se substitue aux dividendes perçus dans le compte de profits et pertes consolidé.

12 48 Annexe aux comptes consolidés Note 3 - Périmètre de consolidation La consolidation par intégration globale est appliquée aux filiales bancaires et aux filiales non bancaires dont l'activité est un prolongement direct de l'activité bancaire et dans lesquelles la Banque détient directement ou indirectement plus de 50% du capital social et qui ne sont pas d'un intérêt négligeable pour la Banque au regard du principe de l'image fidèle. La consolidation par intégration proportionnelle est appliquée aux sociétés détenues et gérées conjointement par un nombre limité d'actionnaires. La méthode de mise en équivalence est appliquée aux filiales dont l'activité n'est pas un prolongement direct de l'activité bancaire ou ne relève pas de services auxiliaires à celle-ci ainsi qu'aux entreprises associées sur lesquelles une ou des sociétés comprises dans la consolidation exercent une influence notable. En 2004, dans le cadre de la restructuration des sociétés Trust du groupe, la Banque a, d'une part, cédé les sociétés BGL- MeesPierson Trust (Luxembourg) S.A., BGL Reads Group Limited, MeesPierson Trust (Schweiz) AG et MeesPierson Trust Reg. (Liechtenstein). D'autre part, la Banque a abandonné au profit de Fortis Bank Nederland N.V. son droit de contrôle des actions détenues dans MeesPierson (C.I.) Ltd. En conséquence ces sociétés ont été déconsolidées avec effet au 1er octobre La participation détenue dans MeesPierson (C.I.) Ltd est maintenue à sa valeur de mise en équivalence existante au 1er octobre La participation de 25,04% acquise en contrepartie dans MeesPierson Intertrust Group Holding S.A. est mise en équivalence à partir de cette même date. En 2005, suite à la scission de EuroLease Factor S.A. en Fortis Lease Luxembourg S.A. et Fortis Commercial Finance S.A., la Banque a cédé sa participation dans Fortis Commercial Finance S.A. à Fortis Commercial Finance Holding N.V.. Dans le cadre du regroupement des activités de leasing du groupe Fortis, la Banque a acquis en 2005 de Fortis Banque S.A., sa société mère, la société Fortis Lease S.A. avec ses filiales en Belgique et en Pologne ainsi que les sociétés Fortis Lease UK Ltd, Fortis Lease Holdings UK Ltd, Fortis Lease (France) S.A., Fortis Lease Immobilier France S.A., Fortis Lease (Nederland) N.V., Fortis Lease Deutschland AG, Fortis Lease Iberia E.F.C. S.A. et Fortis Lease Italia S.p.A.. La Banque a acquis également en 2005 les sociétés Austrolease S.p.A. et Fortis Lease S.p.A. et a constitué via sa filiale Fortis Lease Group S.A. les sociétés Fortis Lease Portugal, Instituição Financeira de Crédito S.A., Fortis Lease Czech s.r.o. et Fortis Lease Schweiz AG. Toutes ces sociétés de leasing sont consolidées par intégration globale. La Banque consolide par ailleurs par intégration globale les sociétés Dalgarno S.A. et Delvino S.A. qui ont été constituées en 2005 dans le cadre d'une opération de financement. Les sociétés Cranbourne Investments S.à r.l. et The Rowallan Trust, qui avaient été constituées en 2004 dans le cadre d'une opération de refinancement, ont été liquidées en 2005.

13 Annexe aux comptes consolidés 49 Liste des sociétés consolidées par intégration globale: Nom Siège Fraction du capital détenue Capitaux propres au 31 décembre 2005 (*) Résultat au 31 décembre 2005 ACE EQUIPMENT LEASING N.V. (**) BERCHEM-SAINT- AGATHE (B) 100,00% EUR EUR ACE LEASING N.V. (**) BERCHEM-SAINT- AGATHE (B) 100,00% EUR EUR AUSTROLEASE S.P.A. (**) BOLZANO (I) 100,00% EUR EUR BATICAL S.A. (**) NANCY (F) 100,00% EUR EUR BGL FINANCE HOLDING S.A. LUXEMBOURG 99,99% EUR EUR COFHYLUX S.A. LUXEMBOURG 99,42% EUR EUR DALGARNO S.A. LUXEMBOURG 99,97% EUR EUR -3 DELVINO S.A. LUXEMBOURG 99,97% EUR EUR -3 ES FINANCE S.A. (**) BERCHEM-SAINT- AGATHE (B) 100,00% EUR EUR FAM FUND ADVISORY S.A. LUXEMBOURG 100,00% EUR EUR FAM PERSONAL FUND ADVISORY S.A. LUXEMBOURG 100,00% EUR EUR F.L. ZEEBRUGGE N.V. (**) BERCHEM-SAINT- AGATHE (B) 100,00% EUR EUR FORTIS BANQUE (SUISSE) S.A. (anciennement BANQUE MEESPIERSON BGL S.A.) GENÈVE 80,34% CHF CHF FORTIS LEASE (B) S.A. (**) BERCHEM-SAINT- AGATHE (B) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE C.T. S.A. (**) BRUXELLES (B) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE S.P.A. (**) TREVISO (I) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE CZECH s.r.o. (**) PRAGUE (CZ) 100,00% CZK CZK FORTIS LEASE DEUTSCHLAND AG (**) DÜSSELDORF (D) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE FRANCE S.A. (**) PUTEAUX (F) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE GROUP S.A. LUXEMBOURG 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE GROUP SERVICES S.A./N.V. (**) BRUXELLES (B) 99,80% EUR EUR FORTIS LEASE HOLDINGS UK Ltd (**) LONDRES (GB) 100,00% GBP GBP FORTIS LEASE IBERIA E.F.C. S.A. (**) BARCELONE (E) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE IMMOBILIER FRANCE S.A. (**) PUTEAUX (F) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE ITALIA S.P.A. ASSAGO (I) 99,90% EUR EUR FORTIS LEASE LUXEMBOURG S.A. (**) LUXEMBOURG 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE NEDERLAND N.V. (**) HERTOGENBOSCH (NL) 100,00% EUR EUR

14 50 Annexe aux comptes consolidés FORTIS LEASE POLSKA Sp.z.o.o. (**) VARSOVIE (PL) 100,00% PLN PLN FORTIS LEASE PORTUGAL S.A. (**) LISBONNE (P) 100,00% EUR EUR FORTIS LEASE SCHWEIZ AG (**) ZURICH (CH) 99,96% CHF CHF FORTIS LEASE UK Ltd (**) LONDRES (GB) 100,00% GBP GBP FUNDAMENTUM ASSET MANAGEMENT S.A. (FAM) LUXEMBOURG 80,00% EUR EUR INTERNAXX BANK S.A. (anciennement THE BANK OF TDW & BGL S.A.) LUXEMBOURG 75,00% EUR EUR MORAY INVESTMENTS LLP S.à r.l. (en liquidation) LUXEMBOURG 99,99% GBP GBP PBI HOLDING AG ZOUG (CH) 100,00% CHF CHF SOCIETE ALSACIENNE DE DEVELOPPEMENT ET D'EXPANSION S.A. (SADE) STRASBOURG (F) 100,00% EUR EUR (*) Les capitaux propres ne comprennent pas le résultat de l'année. (**) Sociétés détenues au travers d'une filiale mais directement consolidées par la Banque. Liste des sociétés mises en équivalence: Nom Siège Fraction du capital détenue Capitaux propres au 31 décembre 2005 (*) Résultat au 31 décembre 2005 BIP INVESTMENT PARTNERS S.A. (anciennement BGL INVESTMENT PARTNERS S.A.) LUXEMBOURG 41,60% EUR EUR BG RÉ S.A. LUXEMBOURG 99,98% EUR EUR FASTNET BELGIUM S.A. BRUXELLES (B) 47,80% EUR EUR FASTNET EUROPE S.A. LUXEMBOURG 28,00% EUR EUR FASTNET FRANCE S.A. PARIS (F) 11,43% EUR EUR FASTNET LUXEMBOURG S.A. LUXEMBOURG 47,80% EUR EUR FASTNET NETHERLANDS N.V. AMSTERDAM (NL) 47,80% EUR EUR FORTIS INVESTMENT MANAGEMENT S.A. BRUXELLES (B) 25,01% EUR EUR MEESPIERSON INTERTRUST GROUP HOLDING S.A. GENÈVE (CH) 25,04% EUR EUR NISSAN FINANCE BELGIUM N.V. (**) BRUXELLES (B) 25,00% EUR EUR (*) Les capitaux propres ne comprennent pas le résultat de l'année. (**) Sociétés détenues au travers d'une filiale mais directement consolidées par la Banque.

15 Annexe aux comptes consolidés 51 Liste des sociétés laissées en dehors de la consolidation du fait qu elles ne représentent qu un intérêt négligeable au regard de l objectif de l image fidèle des comptes: Nom Siège Fraction du capital détenue CETREL S.C. LUXEMBOURG 26,18% ELIMMO S.à r.l. LUXEMBOURG 33,33% EUROPAY LUXEMBOURG S.C. LUXEMBOURG 35,20% FINANSDER S.A. PARIS (F) 21,95% FORTIS L CAPITAL S.A. LUXEMBOURG 99,99% FORTIS LUXEMBOURG VIE S.A. LUXEMBOURG 50,00% IMMOBILIERE DAVOUT S.à r.l. DIJON (F) 100,00% IMMO-ROYAL CONSEIL S.A. LUXEMBOURG 50,00% MEESPIERSON (C.I.) Ltd GUERNESEY (GB) 100,00% NORTHUMBERLAND GROUP Ltd (en liquidation ) LONDRES (GB) 100,00% PAR 3 S.A. LUXEMBOURG 76,58% ROTHESAY S.à r.l. (en liquidation) LUXEMBOURG 100,00% SCI EUROSUD S.C. (en liquidation) ERSTEIN (F) 25,00% VISALUX S.C. LUXEMBOURG 33,07%

16 52 Annexe aux comptes consolidés Note 4 - Méthodes comptables Les méthodes comptables de la Banque sont conformes aux prescriptions légales et réglementaires en vigueur au Luxembourg et, notamment, à la loi modifiée du 17 juin 1992 sur les comptes des établissements de crédit. Conversion des postes en devises La Banque tient sa comptabilité en euros ("EUR") et le bilan et le compte de profits et pertes sont exprimés dans cette devise. La conversion des postes en devises autres que l'eur est faite selon les principes suivants: Les avoirs et les engagements libellés en devises sont convertis à des cours moyens en vigueur à la date de clôture de l'exercice. La partie éventuellement non couverte des participations et des parts dans les entreprises liées est convertie en EUR au cours en vigueur lors de l'acquisition (cours historique). Les revenus et les charges sont convertis aux cours de change applicables à la date de leur comptabilisation. Les opérations de change à terme couvertes par des opérations au comptant sont considérées comme neutres par rapport aux fluctuations des cours de change des devises. La différence d'évaluation qui peut en découler est neutralisée sans que le résultat de l'exercice en soit affecté. Les opérations de change à terme non couvertes et non échues à la date de clôture sont évaluées sur base des cours de change valables pour le terme restant à courir à la date du bilan. Les moins-values individuelles résultant de ces évaluations sont provisionnées et renseignées au passif du bilan sous le poste "Provisions pour risques et charges: autres provisions", tandis que les plus-values latentes sont négligées. Les opérations de change à terme en couverture d'autres opérations de change à terme sont évaluées sur base des cours de change valables pour le terme restant à courir à la date du bilan. Les plus-values latentes sont déduites des moins-values latentes, à condition qu'elles se constatent antérieurement ou à la même date que les moins-values à neutraliser. Les moinsvalues résiduelles sont provisionnées et renseignées au passif du bilan sous le poste "Provisions pour risques et charges: autres provisions". Conversion des comptes annuels en devises des sociétés consolidées Les comptes annuels des filiales consolidées établis en devises étrangères ont été convertis en EUR aux cours de change en vigueur à la date de clôture. Les différences de conversion qui en résultent sont renseignées au poste différences de conversion sous déduction de la part des différences de conversion revenant aux tiers, qui est portée au passif à la rubrique intérêts minoritaires. Produits dérivés Les engagements de la Banque qui résultent de produits dérivés, tels que "swaps" de taux d'intérêt, "forward rate agreements", "futures" et "options" sont enregistrés à la date de transaction dans les comptes hors-bilan. Àla date de clôture du bilan, une provision est constituée pour les moins-values non réalisées constatées lors de l'évaluation au cours du marché des transactions non encore venues à échéance. Cette provision est enregistrée sous le poste "Provisions pour risques et charges: autres provisions". Dans le cas où les produits dérivés couvrent précisément un poste d'actif ou de passif et où l'unité économique est établie, aucune provision n'est constituée. Pour les opérations de couverture des risques de marché, les gains et les pertes sont imputés au compte de résultat de la même manière que les charges et produits constatés sur les opérations couvertes. Avoirs et engagements Les avoirs et engagements à vue comprennent des montants qui peuvent être retirés à tout moment sans préavis ou pour lesquels une durée ou un préavis de maximum 24 heures ou d'un jour ouvrable a été convenu. L'expression "à terme" dans les différentes rubriques se réfère à une échéance finale supérieure à un jour ouvrable, y compris les préavis supérieurs à un jour ouvrable. Le classement des créances ou des dettes se réfère toujours à la durée résiduelle, c'est-à-dire au terme restant à courir au moment de l'établissement du bilan. Créances Les créances sont inscrites au bilan à leur valeur nominale, les intérêts courus et non échus étant enregistrés dans le poste "comptes de régularisation" à l'actif du bilan. La politique de la Banque est d'établir, selon les circonstances et pour des montants déterminés par les organes responsables, des corrections de valeur spécifiques pour créances douteuses. Elles sont tenues dans la même monnaie que l'actif dont elles corrigent la valeur. Les comptes de corrections de valeur et de reprises de corrections de valeur sont compensés dans le compte de profits et pertes. Ces corrections de valeur sont déduites des postes d'actif concernés.

17 Annexe aux comptes consolidés 53 Crédit-bail Les contrats de crédit-bail considérés comme opérations de leasing financier, tels que définis par les autorités de surveillance luxembourgeoises, sont renseignés parmi les créances au niveau des actifs circulants. Les créances sont inscrites à la valeur d'acquisition diminuée de la fraction des loyers représentant le remboursement du principal. Pour les contrats de crédit-bail considérés comme opérations de leasing opérationnel, le bien faisant l'objet du contrat est renseigné parmi les actifs corporels au niveau des actifs immobilisés. Le bien est évalué au prix d'acquisition diminué des corrections de valeur cumulées. Les loyers sont portés au crédit du compte de profits et pertes. Valeurs mobilières Les valeurs mobilières sont enregistrées au bilan à leur coût d'acquisition. Cependant le coût d'acquisition des valeurs mobilières émises sur une base escomptée est majoré des intérêts courus non échus. Pour les besoins de l'évaluation, la Banque applique la méthode des prix moyens pondérés et a divisé son portefeuille de valeurs mobilières en trois catégories dont les critères sont les suivants: * Le portefeuille des immobilisations financières contient des valeurs mobilières à revenu fixe détenues à long terme et en principe jusqu'à l'échéance; * Le portefeuille de placement englobe des valeurs mobilières à revenu fixe et à revenu variable détenues à moyen terme (six mois à plusieurs années) dans un but de placement. Accessoirement, ce portefeuille procure à la Banque une liquidité secondaire; * Le portefeuille commercial regroupe des valeurs mobilières à revenu fixe et à revenu variable détenues par la Banque afin d'exercer une activité d'intervention dans le marché comme placeur primaire, teneur de marché ou contrepartie de clients ou professionnels. La durée de détention des titres est courte et ne dépasse pas six mois. Les valeurs mobilières sont évaluées de la manière suivante: * Portefeuille des immobilisations financières: Les valeurs mobilières à revenu fixe faisant partie du portefeuille des immobilisations financières (y compris les "Asset swaps") sont évaluées au prix d'acquisition dans la mesure où elles répondent aux conditions d'éligibilité prévues par la loi modifiée du 17 juin 1992 sur les comptes des établissements de crédit et la réglementation bancaire en vigueur. Lorsque les conditions requises par la législation pour l'évaluation au prix d'acquisition ne sont pas réunies, ces valeurs mobilières sont alors évaluées selon la méthode "lower of cost or market". Les différences positives (agios) et négatives (disagios) entre le prix d'acquisition et le prix de remboursement des titres évalués au prix d'acquisition sont amorties de manière échelonnée sur la durée de vie restant à courir jusqu'à l'échéance des titres. * Portefeuilles de placement et commercial: Les valeurs mobilières reprises dans ces portefeuilles sont évaluées selon la méthode "lower of cost or market". Participations et parts dans des entreprises liées Les acquisitions sont portées à l'actif du bilan à leur prix d'achat ou d'apport. Les montants restant éventuellement à libérer sont enregistrés dans les comptes hors-bilan. À la clôture de chaque exercice, la valeur comptable des titres est comparée à la valeur boursière, intrinsèque ou probable de réalisation. Lorsque la réduction de valeur apparaît durable, une correction de valeur est constituée. "Beibehaltungsprinzip" Par référence aux articles 56 (2)f et 58 (2)e de la loi modifiée du 17 juin 1992 sur les comptes des établissements de crédit et par application de la législation fiscale, la politique de la Banque est de maintenir les corrections de valeur constituées antérieurement sur des valeurs mobilières bien que ne répondant plus à une moins-value à la suite d'une augmentation de la valeur d'évaluation du titre.

18 54 Annexe aux comptes consolidés Actions propres Les actions propres sont enregistrées au bilan à leur prix d'acquisition. Actifs corporels et incorporels Les actifs corporels et incorporels sont enregistrés au bilan au prix d'acquisition diminué des corrections de valeur. Les frais d'établissement portés à l'actif du bilan sont, en principe, amortis linéairement sur une durée de 5 ans. Les corrections de valeur sur actifs corporels sont pratiquées comme suit: Taux d'amortissement Mode Immeubles 50 ans linéaire Equipements 10 ans linéaire Matériel 4 ans linéaire Matériel Informatique 4 ans linéaire Software 3 ans linéaire Mobilier 10 ans dégressif Les biens dont la valeur n'excède pas 870 EUR ou dont la durée usuelle d'utilisation ne dépasse pas une année sont directement repris dans les charges de l'exercice. Provisions pour risques et charges Des provisions pour risques et charges ont été comptabilisées afin de couvrir des pertes probables ou certaines, nettement précisées quant à leur nature, mais dont le montant ou la date de survenance sont encore indéterminés à la date d'établissement du bilan. Fonds pour risques bancaires généraux En accord avec l'article 63 de la loi modifiée du 17 juin 1992 sur les comptes des établissements de crédit, la Banque a créé un fonds afin de couvrir des risques particuliers inhérents aux opérations bancaires survenant dans le cadre des affaires courantes. Les dotations éventuelles à ce fonds ne sont pas déductibles fiscalement. Provision forfaitaire pour actifs à risque La Banque a constitué, dans le cadre des dispositions fiscales en vigueur, une provision forfaitaire pour risque de nonrecouvrement de créances. Le taux maximal de la provision forfaitaire, déductible à des fins fiscales, s'établit à 1,25% du montant des actifs et éléments de hors-bilan à risques pondérés déterminés d'après la circulaire 2000/10 émise par la Commission de Surveillance du Secteur Financier ("CSSF"), portant définition de ratios de fonds propres. La provision forfaitaire, pour la partie attribuable au risque de crédit affectant les éléments de bilan, est déduite de la valeur des actifs concernés. Pour la partie attribuable au risque de crédit affectant les éléments de hors-bilan, au risque de change et aux risques de marché, elle est alors renseignée dans le poste "Provisions pour risques et charges: autres provisions" au passif du bilan. Réserve légale Suivant la loi, il est fait annuellement, sur les bénéfices nets, un prélèvement de 5% au moins, affecté à la constitution d'une réserve jusqu'à ce que cette réserve atteigne 10% du capital social. Cette affectation est réalisée lors de l'exercice suivant. La distribution de cette réserve n'est pas permise.

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 -"Norme Comptable Générale" définit les règles relatives à la présentation des états financiers

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC21

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC21 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC21 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable NC 01 - "Norme Comptable Générale" définit les règles relatives à la présentation

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés

Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport de gestion 4 Chiffres-clés 5 Périmètre de consolidation 9 Bilan consolidé 11 Compte

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

CBFA COMPTES ANNUELS :

CBFA COMPTES ANNUELS : CBFA COMPTES ANNUELS : modèle complet pour établissements de crédit, entreprises d'investissement et sociétés de gestion d'organismes de placement collectif en milliers d'euros (EUR) (à l'exclusion du

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX Note 1. Informations générales et faits marquants La société Bricorama SA et ses filiales exploitent en France, au Benelux et en Espagne un réseau de grandes

Plus en détail

Circulaire relative aux fonds propres des établissements de crédit

Circulaire relative aux fonds propres des établissements de crédit BANK AL-MAGHRIB Le Gouverneur CN 24/G/2006 04 décembre 2006 Circulaire relative aux fonds propres des établissements de crédit Le gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07 REGLEMENT N 00-03 DU 4 JUILLET 2000 RELATIF AUX DOCUMENTS DE SYNTHESE INDIVIDUELS DES ENTREPRISES RELEVANT DU COMITE DE LA REGLEMENTATION BANCAIRE ET FINANCIERE Abrogé et repris par règlement ANC n 2014-07

Plus en détail

Activation des frais de constitution d'une société

Activation des frais de constitution d'une société I. Frais d'établissement Sont portés sous cette rubrique, s'ils ne sont pas pris en charge à un autre titre durant l'exercice au cours duquel ils ont été exposés, les frais qui se rattachent à la constitution,

Plus en détail

modifié par les règlements n o 2010-06 du 7 octobre 2010 et n 2014-02 du 6 février 2014 de l'autorité des normes comptables

modifié par les règlements n o 2010-06 du 7 octobre 2010 et n 2014-02 du 6 février 2014 de l'autorité des normes comptables Règlement du Comité de la réglementation comptable n o 2002-04 du 12 décembre 2002 relatif aux documents de synthèse individuels des entreprises d'investissement modifié par les règlements n o 2010-06

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF

Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 00-07 Documents de synthèse individuels des entreprises relevant du CRBF Le Conseil national de la comptabilité réuni en assemblée plénière le 29 mai 2000 approuve

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau; Arrêtons: Chapitre 1er - De l'agrément et du plan d'activités

Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau; Arrêtons: Chapitre 1er - De l'agrément et du plan d'activités Règlement grand-ducal pris en exécution de la loi modifiée du 6 décembre 1991 sur le secteur des assurances précisant les modalités d'agrément et d'exercice des entreprises de réassurances Nous Henri,

Plus en détail

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge)

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge) Ce document est la traduction du Supplément N 1 au Prospectus de Base rédigé en anglais qui a été approuvé par la FSMA. En cas de contradictions entre la version anglaise et la version française du Supplément

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Table des matières Rapport de l'auditeur indépendant 2 États

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 décembre 2013 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2013 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

2014 Rapport Annuel. Informations financières Etats financiers consolidés IFRS. au 31 décembre 2014

2014 Rapport Annuel. Informations financières Etats financiers consolidés IFRS. au 31 décembre 2014 2014 Rapport Annuel Informations financières Etats financiers consolidés IFRS au 31 décembre 2014 Etats financiers consolidés IFRS au 31 décembre 2014 Luxempart S.A. 1 Sommaire Etats financiers consolidés

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES Informations relatives au passage aux normes IFRS pour l'établissement des états financiers Introduction

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Italie Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 17 décembre 2010. S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES POUR LES ENTREPRISES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 17 décembre 2010. S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES POUR LES ENTREPRISES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3633 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 225 17 décembre 2010 S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES

Plus en détail

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES

LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER. Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. TABLE DES MATIERES LE CREDIT-BAIL MOBILIER & IMMOBILIER Objectif(s) : o Pré-requis : o Modalités : o o o Traitements comptables des opérations dans le cadre du crédit-bail mobilier et immobilier. Connaissances juridiques.

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 13 août 2010 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 30 juin 2010 La Banque nationale

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 68/54 DÉCISION (UE) 2015/425 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 15 décembre 2014 modifiant la décision BCE/2010/21 concernant les comptes annuels de la Banque centrale européenne (BCE/2014/55) LE CONSEIL

Plus en détail

Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012. LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances

Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012. LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances Rapport annuel 2011 Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012 LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances Siège social : 9, rue Jean Fischbach L-3372 Leudelange R.C.S. Luxembourg : B 31035

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Instructions concernant l'estimation des titres non cotés en vue de l'impôt sur la fortune

Instructions concernant l'estimation des titres non cotés en vue de l'impôt sur la fortune Instructions concernant l'estimation des titres non cotés en vue de l'impôt sur la fortune Circulaire 28 du 28 août 2008 A. Généralités 1 1 Les Instructions ont pour objectif l'estimation uniforme en Suisse,

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120 Tableau 41.70 - COMPOSITION DES FONDS PROPRES SUR BASE SOCIALE (Art. 14 et 15 du règlement) 1. Fonds propres sensu stricto (art. 14, 1er, 1 ) Valeur comptable Code 05 11. Capital libéré et primes d'émission

Plus en détail

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3)

-Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) -Règles et méthodes comptables - (Décret n 83-1020 du 29-11-1983 - articles 7, 21, 24 début, 24-1, 24-2 et 24-3) ANNEXE AU BILAN ET AU COMPTE DE RESULTAT Les conventions générales comptables ont été appliquées,

Plus en détail

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch

AUDIT. Le nouveau droit comptable. Comptes annuels illustratifs. kpmg.ch AUDIT Le nouveau droit comptable Comptes annuels illustratifs kpmg.ch 2 KPMG Le nouveau droit comptable: comptes annuels illustratifs Table des matières Remarques préliminaires et hypothèses 3 Comptes

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES QUILVEST BANQUE PRIVEE S.A.

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES QUILVEST BANQUE PRIVEE S.A. PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) QUILVEST BANQUE PRIVEE S.A. Société anonyme au capital de 18 500 000. Siège social : 243, boulevard Saint-Germain, 75007

Plus en détail

BIC - Produits et stocks - Contrats d'échange de taux d'intérêt ou de devises (swaps)

BIC - Produits et stocks - Contrats d'échange de taux d'intérêt ou de devises (swaps) Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PDSTK-10-20-80-40-20120912 DGFIP BIC - Produits et stocks - Contrats

Plus en détail

La présentation des états financiers des entreprises d assurance et / ou de réassurance

La présentation des états financiers des entreprises d assurance et / ou de réassurance NC 26 La présentation des états financiers des entreprises d assurance et / ou de réassurance Objectif de la norme 01. La norme comptable NC 01 «Norme Comptable Générale» définit les règles relatives à

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Belgique Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France

ABCD KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France Téléphone : +33 (0)3 85 42 80 80 Télécopie : +33 (0)3 85 42 80 60 Site

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION - AVIS N 2007-02 DU 4 MAI 2007 Relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des

Plus en détail

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES 2 - DEFINITIONS DES MARCHES 3 - USAGE DES CONTRATS 4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 51 SECTION 5

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. au 31 décembre 2010. Version non auditée ETATS FINANCIERS CONSOLIDES au 31 décembre 2010 Version non auditée SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2010 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS

Plus en détail

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

Luxempart S.A. Page 1

Luxempart S.A. Page 1 LUXEMPART S.A. 2013 COMPTES ANNUELS ET RAPPORT DU RÉVISEUR D ENTREPRISES AGRÉÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 Siège social : 12 rue Léon Laval, L-3372 LEUDELANGE Tel : +352 420 947 Fax : +352 425 462 R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

Reporting statistique des établissements de crédit

Reporting statistique des établissements de crédit Reporting statistique des établissements de crédit Foire aux questions (FAQ) Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction... 3 2 Double reporting CSSF / BCL... 4 3 Définitions et concepts... 5

Plus en détail

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE

Parc des Bois de Grasse - 1 rue Louison Bobet - 06130 GRASSE OPERATIONS DE FIN D EXERCICE COMPTABLE Sommaire L INVENTAIRE... 2 LA DETERMINATION DES CHARGES ET DES PROVISIONS... 3 LES IMMOBILISATIONS... 3 LES AMORTISSEMENTS... 4 LES PROVISIONS POUR DEPRECIATION...

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers du premier exercice de neuf mois Accompagnés du rapport des vérificateurs

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2005

Rapport Annuel d'activités 2005 Rapport Annuel d'activités 2005 SOMMAIRE Conseil d'administration et Membres de la Direction 2 Assemblée Générale de Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 3-5 Rapport de gestion du Conseil d'administration

Plus en détail

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT

- 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT - 03 - TABLEAU DE FINANCEMENT - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Approfondissement du tableau de financement : Pré-requis : variation du Fonds de Roulement Net Global (F.R.N.G.) ; variation du Besoin

Plus en détail

COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES

COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES ENCYCLOPEDIE DE COMPTABILITE, CONTROLE DE GESTION ET AUDIT (SOUS LA DIRECTION DE BERNARD COLASSE), EDITIONS ECONOMICA, MARS 2009, P. 331 A 341. COMPTABILISATION DES OPÉRATIONS EN DEVISES Robert OBERT Doit-on

Plus en détail

Chapitre 5 : les immobilisations

Chapitre 5 : les immobilisations Chapitre 5 : les immobilisations Définition des immobilisations Nous avons vu que l'entreprise achète des marchandises pour les revendre et des matières premières pour les consommer dans son processus

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

Plan comptable Belgique http://www.portail-compta.com/

Plan comptable Belgique http://www.portail-compta.com/ CLASSE 1. FONDS PROPRES, PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES ET DETTES A PLUS D'UN AN 10 CAPITAL 100 Capital souscrit ou capital personnel 1000 Capital non amorti 1001 Capital amorti 101 Capital non appelé

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BANQUE EUROPÉENNE DU CRÉDIT MUTUEL Société par Actions Simplifiée au capital de 108 801 720. Siège social : 34, rue du

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 ECC MAZARS Immeuble Mazars Rue Lac Ghar EL Melh, Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES COMPAGNIES FINANCIERES CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE

SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES COMPAGNIES FINANCIERES CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE SCHEMA D'INFORMATIONS PERIODIQUES A COMMUNIQUER PAR LES COMPAGNIES FINANCIERES CONCERNANT LEUR SITUATION FINANCIERE CONSOLIDEE 1 2 SOMMAIRE Livre II CHAPITRE I: INSTRUCTIONS GENERALES Section 1 Application

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

ECOBANK GUINEE S.A. ETATS FINANCIERS

ECOBANK GUINEE S.A. ETATS FINANCIERS ECOBANK GUINEE S.A. ETATS FINANCIERS ET NOTES COMPLEMENTAIRES AU 31 DECEMBRE 2012 Page 2 BILAN AU 31 DECEMBRE 2012 (Exprimés en milliers de francs guinéens) Notes 31/12/2012 31/12/2011 ACTIF Caisse 4 170

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail