/ 1 14 LIVRET DE L ÉTUDIANT 15

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "/ 1 14 LIVRET DE L ÉTUDIANT 15"

Transcription

1 14 LIVRET DE L ÉTUDIANT 15

2 ANNÉE UNIVERSITAIRE

3 2 / 3 SOMMAIRE 4 / 5 / Internet / Conduite des études 6 / 7 Services de l École 8 / 9 Instances consultatives et statutaires 10 / 11 Recherche 12 / 13 Post-diplômes 14 / 15 Échanges internationaux 16 / 19 ARTEM 20 / 21 Partenariats 22 / 23 Vie de l étudiant 24 / 35 Règlement intérieur 36 / 37 Calendrier pédagogique / 41 Organisation des études 42 / 43 Le mémoire Organisation des études 45 Premier cycle 67 Deuxième cycle Le présent livret en version papier apporte les informations essentielles. Pour en savoir plus, se reporter au site Internet B Découvrir les productions des étudiants B Tronc commun 46 Semestre 1 47 Semestre 2 Art 48 Manifeste 50 Semestre 3 51 Semestre 4 52 Semestre 5 53 Semestre 6 Nouveau Département communication 54 Manifeste 56 Semestre 3 57 Semestre 4 58 Semestre 5 59 Semestre 6 Design 60 Manifeste 62 Semestre 3 63 Semestre 4 64 Semestre 5 65 Semestre 6 Art 68 Semestre 7 69 Semestre 8 70 Semestre 9 71 Semestre 10 Nouveau Département communication 72 Semestre 7 73 Semestre 8 74 Semestre 9 75 Semestre 10 Design 76 Semestre 7 77 Semestre 8 78 Semestre 9 79 Semestre 10

4 4 / 5 & INTERNET CONDUITE DES ÉTUDES Tous les biographies des enseignants et intervenants permanents sont consultables sur le site Internet de l école. Afin de faciliter la communication de l administration et des enseignants avec les étudiants, chacun dispose d une adresse de type : Cette adresse est activée en même temps que l accès aux ressources informatiques lors de l inscription de chaque étudiant auprès de Stanislas Schoirfer, administrateur systèmes et réseaux/webmestre T +33 (0) Les messages de l administration aux étudiants ainsi que la newsletter mensuelle informant des activités de l école transitent uniquement par l adresse ensa et la page Facebook de l école. Des ordinateurs en libre-service à la médiathèque permettent l accès à Internet ainsi que la consultation des . B Les biographies des enseignants sont consultables sur le site Internet Coordonnateurs année 1 B Claire Chevalier option art B Nina Childress option Nouveau Département-communication B Pierre Vanni (sem ) B Christophe Jacquet (sem ) option design B Colin Ponthot plate-forme recherche ARTEM B Jehanne Dautrey Option Art Nina Childress B peinture Paul Devautour B recherche + école offshore Luc Doerflinger B images imprimées Harald Fernagu B modelage, volume Peter Fletcher B volume 3D + installation Thierry Fournier B ARC The self and the world, un film collectif Vanina Géré B histoire des arts Bruno Guiganti B son Laurent-Marie Joubert B pratiques plastiques Andrea Keen B photographie Pierre Lobstein B écologie des images Justin Morin B ARC D.Y.I. Corps critique Patrick Perrin B dessin + cordées de la réussite Étienne Pressager B dessin Jean-François Robardet B ARC The self and the world, un film collectif Brigitte Zieger B vidéo installation Option Design Patrick Beaucé B design Alexandre Brugnoni B prototypage CAO-3D Jehanne Dautrey B philosophie + ARC Cube Claire Fayolle B histoire et actualité du design Cédric Pescheux B design Colin Ponthot B design + ARC Cube Béatrice Selleron B design Jean-Baptiste Sibertin-Blanc B design verre + ARC Glass Room Option Nouveau Département communication Olivier Ageron B multimédia Marc Boudot B typographie Claire Chevalier B design graphique Brice Domingues B ARC Forme(s) de lecture, lecture(s) de forme Jochen Gerner B dessin et narration Christophe Jacquet B actions / formes graphiques Sarah Kremer B typographie Aurélien Mole B photographie Léonor Nuridsany B actualité artistique Pierre Vanni B design graphique Benoît Verjat B design interactif Frédéric Wecker B esthétique, théorie de la communication Alain Willaume B photographie Plate-forme Histoire, théorie des arts et langue étrangère Jehanne Dautrey* > philosophie + ARC Cube + plate-forme recherche ARTEM Claire Fayolle B histoire et actualité du design Vanina Géré B histoire des arts Apolline Marie Huin B histoire de l art ancien Susan Mollon B culture anglo-saxonne Léonor Nuridsany B actualité artistique Frédéric Wecker B esthétique, théorie de la communication Charles Young B culture anglo-saxonne praticiens responsables d atelier transversaux Dominique Davril B sérigraphie / gravure Alban Delacour B prise de vue vidéo Jean-Michel Fickinger B photographie numérique, prise de vue studio Chefs d ateliers techniques Prototypage / CAO /3D B Alexandre Brugnoni Peinture B Nina Childress Techniques d impression & pôle impression numérique B Luc Doerflinger Volume et matériaux B en cours de recrutement Multimédia & vidéo B Alban Delacour PAO B Christophe Jacquet Photographie B Andrea Keen Techniciens d assistance pédagogique Publication assistée par ordinateur (PAO) B Dominique Henner Volume bois / métal B Pierre Trotot Vidéo B Vincent Vicario Atelier national de recherche typographique Directeur B Thomas Huot-Marchand Intervenants B André Baldinger, Roxane Jubert, Jérôme Knebusch, Charles Mazé, Philippe Millot, Émilie Rigaud, et Alice Savoie Intervenant associé en (dans le cadre du dispositif Chercheur d excellence du Conseil Régional de Lorraine) B Johannes Bergerhausen, professeur à l université des Sciences appliquées de Mayence, Allemagne ouvert à la transversalité des options.

5 6 / 7 SERVICES DE L ÉCOLE Accueil et magasin B Éric Lacroix T +33 (0) Services administratifs Assistante de direction B Constance Séro-Guillaume Constance. T +33 (0) Affaires financières B Michaël Sauvage T +33 (0) B Domnique Knittel Personnel et ressources humaines B Monique Rouy T +33 (0) Service de la pédagogie, de la scolarité et de la vie étudiante Secrétaire de la scolarité et de la vie étudiante B Maria Hoyet T +33 (0) Traitement des demandes de documentation ; envoi et traitement des dossiers du concours d entrée ; envoi des dossiers de la commission d équivalence et de la commission d intégration ; gestion administrative des étudiants et des demandes de bourse ; émission des cartes d étudiants, des attestations de scolarité et des certificats de diplôme ; inscription à la sécurité sociale ; interface avec les services sociaux et la médecine universitaire. Secrétaires pédagogiques B Catherine Tamborini Gestion des dossiers pédagogiques des étudiants, suivi des ateliers de recherche et de création (ARCs), conventions de stage, suivi des échanges européens et internationaux, suivi des post-diplômes (ANRT et programme Offshore), préparation et suivi des réunions de la commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante, des commissions locales d équivalence et d intégration. T +33 (0) B Marie-Pierre Udron Gestion des dossiers pédagogiques des étudiants, préparation des bilans semestriels et des bulletins d évaluation, préparation des épreuves du Diplôme national d arts plastiques (DNAP) et du Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP), suivi pédagogique des échanges européens et internationaux. T +33 (0) B Fanny Amann Gestion de l année 1, suivi du calendrier et des emplois du temps. Services généraux Échanges ERASMUS et partenariats internationaux B Susan Mollon T +33 (0) Médiathèque B Sophie Petitjean T +33 (0) Communication / médiation culturelle B Estelle Marchand-Ageron T +33 (0) Chargée de production des projets culturels B Bénédicte Lepage T +33 (0) Assistant de prévention B Pierre Trotot T +33 (0) L école est ouverte du lundi au vendredi de 8 h à 20 h. Les secrétariats pédagogique et administratif sont ouverts aux étudiants, tous les jours de 9 h à 11 h et de 14 h à 16 h. Service informatique et audiovisuel Administration systèmes et réseaux / webmestre B Stanislas Schoirfer T +33 (0) Maintenance et gestion du parc informatique / pôle impression numérique B Arnaud Dexet T +33 (0) Maintenance et gestion des équipements audiovisuels B Gabriel Grill T +33 (0) Service technique Responsable des équipes techniques et travaux d aménagement. B Michel Wrobel T +33 (0) Responsable du magasin et travaux B Éric Lacroix Travaux B Stéphane Bombardelli Entretien B Louiza Cornevin Gardiennage / jardinage B Benoît Renaï Direction Directeur B Christian Debize T +33 (0) représentation de l École en justice et dans tous les actes de la vie civile ; préparation et exécution des délibérations du conseil d administration, du budget et des décisions modificatives ; ordonnateur des dépenses et des recettes ; autorité sur l ensemble des personnels de l École ; nomination et affectation à tous les emplois et toutes les fonctions ; signature des contrats et des conventions ; exécution des programmes d enseignement et de recherche ; élaboration du règlement intérieur de l École ; assure le bon fonctionnement de l établissement, le respect de l ordre, de la discipline et de la sécurité ; président de la commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante (CRPVE), du comité technique (CT), du comité d hygiène et de sécurité, et des conditions de travail (CHSCT). Directrice administrative et financière B Marie-Noëlle Martin T +33 (0) préparation et exécution du budget ainsi que des éléments et délibérations soumis au conseil d administration ; contrôle interne comptable et affaires juridiques ; supervision des ressources humaines ; préparation des réunions des instances paritaires consultatives (CT, CHSCT), responsable des élections professionnelles, accompagnement du projet Campus ARTEM ; suivi des relations partenariales et des conventions. Secrétaire général / responsable des études B Didier Lagrange T +33 (0) suivi de l organisation du concours d entrée, des études, de la pédagogie, de la scolarité et de la vie étudiante ; établissement et gestion des emplois du temps ; supervision du calendrier scolaire, du service informatique et audiovisuel, du service technique ; gestion des espaces de travail, de la maintenance et de la sécurité des bâtiments ; suivi des instances paritaires consultatives (CRPVE, CHSCT) ; correspondant des élections à l école.

6 8 / 9 INSTANCES CONSULTATIVES & STATUTAIRES La Commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante (CRPVE) est l instance consultative chargée de conseiller et d appuyer la mise en œuvre du projet pédagogique défini au sein de l établissement. La Commission est, entre autres questions, saisie pour donner son avis sur les orientations pédagogiques et de recherche de l École ainsi que sur l organisation de la scolarité et des études, la mise en œuvre des partenariats et des échanges, la politique d expositions et de publications et l attribution de bourses de voyage et d études (hors bourses sur critères sociaux). La CRPVE peut par ailleurs, à l invitation de son président, entendre des experts issus de l établissement ou des personnalités extérieures. La CRPVE est composée de : B le directeur de l École, président ; B cinq représentants des enseignants et un représentant des techniciens d assistance pédagogique élus pour 3 ans ; B trois enseignants coordonnateurs élus pour 1 an renouvelable ; B trois représentants des étudiants élus pour 1 an. CRPVE (Commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante) : B mardi 4 novembre 2014, 14 h 30 B mardi 24 février 2015, 14 h 30 B lundi 11 mai 2015, 14 h 30 (la liste des membres de la CRPVE est actualisée sur le site Internet) Le Conseil d administration (CA) L École nationale supérieure d art de Nancy est depuis le 1 er janvier 2003 un établissement public administratif de l État (EPA), placé sous tutelle du ministère de la Culture et de la Communication. L École dispose ainsi de l autonomie juridique et financière et doit à ce titre justifier auprès des pouvoirs publics et de ses partenaires de son bon fonctionnement administratif et budgétaire, mais également pédagogique. Le Conseil d administration (CA) est l instance décisionnelle sur laquelle repose l approbation des orientations stratégiques et budgétaires de l École. Il délibère notamment sur l organisation de la scolarité et des études, le contrat d objectifs et le rapport d activité de l École ; l établissement et la modification du budget de l École et l adoption de son compte financier annuel ; les conditions de rémunération des agents recrutés par l École ainsi que les projets immobiliers ; les conventions et contrats conclus par l École avec des partenaires extérieurs ; l exercice des actions en justice. Le Conseil d administration de l École est composé de 14 membres : B deux représentants du ministère de la Culture et de la Communication (le Directeur général de la création artistique et le Directeur régional des affaires culturelles de Lorraine) ; B le maire de Nancy ou son représentant ; B le président du Conseil Régional de Lorraine ou son représentant ; B trois personnalités reconnues pour leurs compétences professionnelles. B trois représentants des enseignants élus pour 3 ans ; B deux représentants des autres catégories du personnel élus pour 3 ans ; B deux représentants des étudiants élus pour 1 an. CA (Conseil d administration) : B mercredi 22 octobre 2014, 14 h 30 B mardi jeudi 26 mars 2015, 14 h 30 (sous réserve de modification, la liste des membres du CA est actualisée sur le site Internet) Le Conseil scientifique (CS) En mars 2014 a été validée par la CRPVE et le CA la création du conseil scientifique de l ENSAN qui est associé à la définition des orientations de la politique de recherche de l école. Celui-ci est consulté notamment sur : B La répartition des allocations aux lignes ; de recherche et / ou aux unités de recherche, B les demandes d activité de recherche des théoriciens et des artistes (plasticiens, designers et graphistes) de l ENSA et des étudiants en post-master ; B les demandes de congés pour études et recherche ; B le choix des publications scientifiques et leurs supports ; B tout projet de recherche développé par l école en interne, en externe, et / ou partenariat, notamment dans le cadre d un appel à candidature ; B la co-construction de la recherche avec ARTEM, des partenaires académiques ou autres ; B le développement de 3 es cycles ; B la création ou la modification des diplômes d établissement. Il peut faire des propositions sur l initiation à la recherche développée dans le cadre du cursus initial. Il assure la liaison entre la recherche et l enseignement en lien avec la CRPVE et le CA à qui il présente le bilan de son activité et qui délibère sur son rapport. Instance d évaluation de la recherche, il comprend dix membres : B quatre personnes qualifiées : un enseignant plasticien ou théoricien de l ENSA engagé dans des activités de recherche, membre élu de la CRPVE et désigné par elle pour siéger au Conseil scientifique / un artiste (plasticien designer ou graphiste) désigné sur proposition du directeur de l ENSA après avis de la CRPVE / un enseignant-chercheur appartenant à un laboratoire de recherche, désigné sur proposition du directeur de l ENSA après avis de la CRPVE / un représentant élu des étudiants, engagé dans des activités de recherche en deuxième cycle ou en post-diplôme ; B quatre personnalités extérieures : un chercheur-théoricien compétent dans le champ culturel / un représentant de l Alliance ARTEM : directeur de l école nationale supérieure des Mines intégrée à l Université de Lorraine, délégué général ARTEM, ou enseignant-chercheur au sein de l alliance ARTEM / le directeur d une école d art partenaire à l international ou le directeur d une institution artistique internationale / Le directeur d une institution artistique basée en France). Le président est élu pour une durée de trois ans parmi les personnalités extérieures par les membres du Conseil scientifique ; B le directeur de l ENSAN et celui de l Atelier national de Recherche typographique (ANRT) sont membres de droit. Le Comité technique (CT) Conformément à la législation en vigueur, le Comité technique est compétent pour aborder toutes les questions générales de modernisation, d organisation et de fonctionnement des services, ainsi que les conditions de travail des personnels de l établissement et les orientations des actions de formation. Le CT est composé de représentants de l administration et de trois représentants titulaires du personnel élus. CT (Comité technique) : B jeudi 11 septembre 2014, 14 h 30 B mardi 11 mars 2015, 9 h B lundi 1 er juin 2015, 14 h 30 Le Comité d hygiène et de sécurité, et des conditions de travail (CHSCT) En appui du CT, le Comité d hygiène et de sécurité et des conditions de travail est compétent pour traiter des mesures destinées à améliorer l hygiène, la sécurité au travail et la prévention des risques professionnels dans l établissement. Le CHSCT est composé de deux représentants de l administration et de trois représentants du personnel élus. CHSCT (Comité d hygiène et de sécurité, et des conditions de travail) : B jeudi 5 février 2015, 14 h 30 B mardi 5 mai 2015, 14 h 30 (les listes des membres des CHSCT et CT sont actualisées sur le site Internet) À ces instances, il faut ajouter : B la Commission Bibliothèque qui réunit la responsable de la médiathèque, la direction et des représentants des enseignants volontaires, trois fois par an. Ses missions concernent : acquisitions et achats, équipements, méthodologie documentaire, fréquentation de la bibliothèque, préservation et valorisation des fonds anciens, programmes de numérisation, déménagement sur le campus ARTEM. B La Commission Expositions qui réunit la direction, des représentants des enseignants et des étudiants volontaires, les responsables de la production culturelle et de la médiation, trois fois par an. Ses missions concernent la politique des expositions de l ENSAN, la programmation de la galerie NaMiMa et l appel à projets.

7 10 / 11 RECHERCHE Premier cycle Dès le premier cycle, l ensemble de l équipe enseignante est impliqué dans l objectif d une formation à la méthodologie de la recherche. Il ne s agit pas encore de recherche au sens strict, mais d incitation aux recherches personnelles sur des bases qui sont toutefois communes à la recherche. L initiation à la recherche proprement dite se met en place en même temps que l activité des étudiants gagne en complexité. On peut dégager deux grands axes : B la problématisation des démarches de projet, la recherche en tant que travail d écriture. Pendant les semestres 3 à 6, l étudiant est invité à problématiser ses démarches de projet : il passe d une position de réponse au sujet donné (position de l étudiant en début de cursus) à l explicitation du sens de la réponse qu il choisit de donner à la question posée. Pour ce faire, tous les savoirs sont mobilisés pour lui permettre d appréhender le sens de la forme, la raison pour laquelle on la choisit selon une logique qui ne doit rien au hasard mais participe d un contexte socioculturel complexe. Deuxième cycle Les étudiants sont engagés dans un processus autonome de recherche, ce qui se traduit par un recentrement de leurs pratiques plastiques, sur les plans formels et intellectuels. Les étudiants sont désormais le moteur de leur propre recherche, si bien que l aide à la recherche prend la forme d un dialogue critique, d une écoute visant à élargir le champ référentiel du projet, à mettre au jour ses éventuels écueils. Ce dialogue peut également proposer d autres horizons de travail qui se construisent au travers de séances individuelles de suivi de recherche beaucoup plus longues qu en premier cycle. Ce type d échanges individualisés est complété par des pratiques de dialogue collectif. Les tuteurs(trices) sont particulièrement sollicités. Ces relations individualisées s appuient sur des activités collectives : outre les ARCs, les enseignements théoriques et plastiques proposent des séminaires de recherche qui peuvent être spécifiques aux options, et /ou partagés (comme la ligne de recherche Valuations) et /ou connectés avec la plate-forme de recherche ARTEM. B La recherche en tant que travail d écriture est initiée en premier cycle et se prolonge au deuxième cycle par la réalisation d un mémoire de recherche faisant l objet d une soutenance (cf. page 42). Plate-forme de recherche ARTEM Réunissant près d une trentaine d enseignants et de chercheurs des trois écoles, la Plate-forme de recherche ARTEM développe ses activités dans une optique de transversalité entre les trois options de l ENSA (art, design, communication), et les domaines des Mines et de l ICN (management, ingénierie et mathématiques appliquées). Bien que nettement séparés, ces différents domaines d activité connaissent actuellement des mutations qui créent des chevauchements entre les uns et les autres. Le management revendique de plus en plus une approche par la créativité tandis que l art développe des logiques de travail critiques qui tiennent une part importante dans la valeur de ce qui est produit. Les nouveaux matériaux et les nouvelles technologies engagent artistes, designers et scientifiques à nouer des collaborations de plus en plus étroites. Depuis 2011, cette plate-forme développe une activité de recherche sous la forme de journées d études sur trois problématiques communes à ces champs, qui jouent en leur sein un rôle de frontière dynamique : la question du travail, performances et créativités, risques et incertitudes. Une partie de ces journées se font dans le cadre de la ligne de recherche Objectiver, commune à l Ensa Nancy, l ESADSE Saint-Étienne et l ESAD de Valenciennes, et soutenue par le ministère de la Culture et de la Communication. La plate-forme organise des séminaires et publiera en 2014 le premier volume dédié à la créativité au sein d une collection d ouvrages ARTEM. Coordination B Jehanne Dautrey

8 12 / 13 POST-DIPLÔMES Atelier national de recherche typographique (ANRT) soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication et la Région Lorraine L ANRT est un post-diplôme de recherche typographique de l École nationale supérieure d art de Nancy. Au cœur du Grand Est très marqué par la culture historique du livre, à proximité d un arc qui, d Amsterdam à Zurich, est un épicentre de la recherche typographique en Europe, l ANRT s inscrit au sein de l alliance ARTEM comme un projet transdisciplinaire dédié au design typographique. Il est ouvert à des candidats diplômés des écoles d art en communication visuelle et en design graphique (niveau master 2 /bac +5), ainsi qu à des designers, des architectes, des professionnels, des plasticiens, des universitaires, voire des ingénieurs ou des enseignants ayant un niveau d étude équivalent sans limite d âge. L ANRT accueille des personnes de toutes nationalités partageant un intérêt pour la typographie, le design éditorial, l écriture et le texte. Son orientation pédagogique invite les candidats porteurs d un projet à le développer et /ou à répondre ponctuellement à des appels à projets de niveau international. Son orientation pédagogique invite les candidats porteurs d un projet à le développer et /ou à répondre ponctuellement à des appels à projets de niveau international. Les champs balayés concernent en particulier le dessin de caractères typographiques (création d alphabets latins et non-latins) et le design éditorial (sur support papier et /ou écran). Le post-diplôme peut accueillir des projets concernant les relations de la typographie à l espace, au mouvement, à l architecture, aux technologies innovantes, à l écriture ou aux arts plastiques. Le post-diplôme offre un contexte d excellence pour le développement de la recherche bénéficiant de l encadrement régulier de typographes reconnus. Les langues d enseignement sont le français et l anglais. Le recrutement est international, et le nombre de places est limité à six. Chaque chercheur reçoit une allocation de recherche individuelle de pour la formation. En , deux programmes de recherche sont menés avec des laboratoires partenaires : B PIM (Polices pour les inscriptions monétaires). Création d un caractère typographique intégrant toutes les variantes de signes identifiées dans le catalogue des monnaies de la BnF, de l Antiquité au début du XVI e siècle. En collaboration avec le Département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France (BnF), l Institut de recherche sur les Archéomatériaux (IRAMAT) et le Centre d Études Supérieures de Civilisation Médiévale (CESCM). B Re-Typograph : vers une reconstruction automatique de la typographie des documents anciens. En partenariat avec le Loria (Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications). Date limite du dépôt des candidatures pour la session : fin mars Direction B Thomas Huot-Marchand B B fr.wikipedia.org/wiki/atelier_national_ de_recherche_typographique Pour en savoir + B Catherine Tamborini T +33 (0) École offshore, programme de recherche création & mondialisation. L école offshore est un post-diplôme de recherche basé à Shanghai développé par l ENSA de Nancy dans le cadre d ARTEM. Elle est accessible aux titulaires d un master 2 ou d un diplôme équivalent des écoles d art européennes et concerne huit jeunes créateurs et chercheurs. Le programme se déroule à Shanghai pendant une année universitaire et donne lieu à une présentation publique des recherches en fin de session, à Shanghai et à Nancy. Il articule recherches personnelles, séminaires, workshops, conférences, rencontres professionnelles et projets collectifs. Il permet à de jeunes créateurs et chercheurs de développer un projet personnel mettant en jeu la question de la création dans un contexte interculturel et de confronter leur travail au contexte de la mondialisation par une immersion active au sein de l une des mégapoles les plus représentatives des mutations économiques et culturelles du monde contemporain. Ce programme est transdisciplinaire et s adresse aux diplômés en art comme aux diplômés d autres disciplines. Il accueille les projets de recherches artistiques sans distinction de médium, considérant la ville comme un atelier et encourageant la diversité des pratiques et leur dialogue. Il s inscrit dans un partenariat conventionné avec le College of fine arts, Shanghai University et le Rockbund Art Museum (RAM) de Shanghai. Les étudiants de l ENSA Nancy peuvent également accéder aux ressources de ce programme dans le cadre de leur semestre mobilité (semestre 8). Pilotage B Paul Devautour artiste-enseignant installé à Shanghai depuis six ans. B Pour en savoir + B Catherine Tamborini T +33 (0) B

9 14 / 15 ÉCHANGES INTERNATIONAUX Programme Erasmus / soutien à la mobilité européenne / modalités d octroi des bourses Dans l organisation actuelle de la scolarité, les séjours d études dans un autre pays européen sont vivement conseillés aux étudiants de quatrième année des trois options (de préférence au cours du semestre 8). C est ainsi qu une vingtaine d étudiants de l École effectuent chaque année un séjour d études, durant un semestre ou plus, auprès d un des 23 partenaires de l École dans 10 pays de l Union européenne. En retour, l École accueille chaque année des étudiants venant de ces écoles ou universités partenaires. Ces séjours à l étranger donnent lieu, selon leur durée effective, à une validation partielle ou complète des crédits pédagogiques (ECTS) acquis auprès de ces partenaires européens et doivent s insérer dans le projet d études des étudiants concernés pour pouvoir être autorisés. Depuis 2013 l ENSA développe également de la mobilité pour les stages en entreprises dans l un des 28 pays membres de l union européenne (SMP ou Student Mobility for Placement). La mobilité intra-européenne des étudiants est soutenue financièrement par la Commission européenne, au titre du programme Erasmus (octroi d allocations de mobilité, financement de cours préparatoires de langue), ainsi que par un financement complémentaire qui peut être alloué par le Conseil Régional de Lorraine. L ENSAN dispose de 37 accords de partenariats internationaux. Partenaires extracommunautaires En dehors des échanges financés par le programme Erasmus, l École développe des partenariats avec l Argentine, le Canada, les États-Unis, Israël, le Japon, le Mali, le Monténégro, la Russie, la Serbie, la Suisse, Taiwan et la Turquie. Dans le cadre de son jumelage avec la ville japonaise de Kanazawa (préfecture d Ishikawa), la Ville de Nancy peut octroyer une bourse d études pour un séjour d un an à l École d art et design de Kanazawa. Une convention signée en 2012 permet également des échanges sur une durée de trois mois. Les étudiants, qui souhaitent séjourner au Québec, bénéficient de facilités d inscription dans les écoles d art québécoises, l École de Nancy ayant conclu une convention d échanges avec la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ). Dans le cadre du post-master Offshore, une convention de partenariat a été signée en 2013 avec le College of Fine Arts de l Université de Shanghai. Des bourses accordées par la région Lorraine et fléchées par l école sur le Canada, Shanghai, Jérusalem et Buenos Aires peuvent être accordées sur demande individuelle des étudiants. Campus Art L ENSA fait partie de Campus Art qui est un réseau d établissements français proposant des formations universitaires dans le domaine des arts, animé par l agence Campus France avec le soutien des ministères français de l Education, des Affaires étrangères et de la Culture, ainsi que de l ANdEA (Association Nationale des Écoles supérieures d Art). Le réseau Campus Art propose aux étudiants du monde entier un choix de formations artistiques de niveau Licence ou Master, adaptées aux attentes du public international. B Préparation des dossiers de candidature Les étudiants de 3 e année sont invités à préparer leur dossier de candidature très en amont de leur départ : dès le mois d avril pour un départ au deuxième semestre de la 4 e année, avec une argumentation circonstanciée. L étudiant devra se rapprocher de la responsable des relations internationales ainsi que de l enseignant coordinateur de l option dans laquelle il est inscrit afin de formuler son choix d école. Son dossier de candidature, le plus souvent en anglais, devra notamment être accompagné des éléments suivants : contrat étudiant, CV, portfolio, éventuellement lettre de recommandation d un enseignant de son choix. Les étudiants doivent se renseigner sur les procédures et les dates limites concernant les bourses Erasmus et bourses régionales. En octobre suivant, les dossiers seront soumis à la validation des enseignants. Ils seront ensuite transmis aux écoles sollicitées pour décision finale. Renseignements B Susan Mollon T +33 (0) Écoles partenaires (hors accords en cours) Allemagne Hochschule für bildende Künste, Braunschweig Fachhochschule Kommunikationsdesign, Düsseldorf Hochschule Fur Gestaltung, Offenbach am Main Fachhochschule Mainz University of Applied Sciences, Mainz Belgique École de recherche graphique, Bruxelles Académie royale des beaux-arts, Liège École Supérieure des Arts Visuels (ENSAV), La Cambre, Bruxelles Bulgarie New Bulgarian University, Sofia Espagne Facultad de Bellas Artes / Universidad Complutense, Madrid Escuela de Arte y superior de Diseño, Valencia Irlande The National College of Art and Design, Dublin Italie Istituto Superiore per le Industrie Artistiche (ISIA), Faenza Universita degli studia, Ferrara Accademia di Belle Arti, Macerata Accademia di Belle Arti di Brera, Milan Accademia di Belle Arti Pietro Vannucci, Perugia Accademia di Belle Arti, Rome Lituanie Academy of Arts, Vilnius Pologne Academy of Fine Arts, Cracovie République tchèque Faculty of Fine Arts, Ostrava Faculty of art and design, Jan Evangelista Purkyne University, Ústi nad Labem Roumanie Universitatea de Arta si design, Cluj Napoca Partenaires extracommunautaires Argentine Faculté d architecture, de design et d urbanisme (FADU), Universidad de Buenos Aires Canada Convention CREPUQ (Conférence des recteurs et des présidents d université du Québec) Chine College of fine arts, University of Shanghai États-Unis University of Cincinatti, dept Graphic Design, Cincinatti Israël Bezalel Academy of arts and design, Jérusalem Japon École d art et de design, Kanazawa Mali Conservatoire des Arts et métiers Multimédias Balla Fasseke Kouyaté, Bamako Monténégro Faculté des Beaux-Arts, Cetinje Russie Rodchenko Moscow School of Photography and multimedia, Moscou Serbie Faculty of fine arts, Belgrade Suisse École cantonale d art du Valais (ECAV), Sierre Taiwan The National Taipei Univeristy of Education, Taipei Turquie Faculté des Beaux-arts, université d Okan, Istanbul Université d Yildiz, Istanbul

10 16 / 17 ARTEM Artem entreprises faculté Artem villa Artem ARt, TEchnologie, Management L ENSA, l École nationale supérieure des mines de Nancy et ICN-École de management travaillent à constituer un réseau pédagogique, ARTEM, dont l objectif premier est de développer une offre d enseignement transdisciplinaire, reposant sur les compétences respectives et complémentaires des trois établissements (art et création, ingénierie des matériaux et de la production, management). Tout particulièrement, le réseau ARTEM a permis de développer une offre d ateliers de recherche et de création (ARCs, années 4 et 5 des trois options) transversaux et interdisciplinaires, ouverts aux étudiants des trois écoles. Et, pour les étudiants de l École, de s intégrer dans la vie associative des deux écoles partenaires. Par ailleurs, l alliance ARTEM a également conduit les trois écoles à développer une plate-forme de recherche ainsi que des formations partagées. Pour en savoir plus sur les ARCs transversaux (étudiants semestres 7 et 9) Renseignements et informations B Catherine Tamborini secrétaire pédagogique T +33 (0) Écosystème Artem Artem agora mémoire Artem En 2013, le manifeste ARTEM 2020 a approfondi la mise en œuvre de la transversalité en dessinant tout un écosystème prospectif, porteur d attractivité internationale. B L écosystème ARTEM Il regroupe l ensemble des parties prenantes, en expansion et ouvert sur son environnement. Il vit au travers de l association ARTEM-Nancy pour réussir la fertilisation croisée et en assurer les créations et productions attendues. B La faculté ARTEM Les trois grandes écoles de l écosystème se structurent en alliance en donnant une image vivante, unique et singulière, motrice de l ensemble par son imagination, son énergie et son envie d entreprendre en particulier dans leurs domaines de l enseignement supérieur et de la recherche (plate-forme d éducation et plate-forme de recherche ARTEM). B Les entreprises ARTEM Elles regroupent l ensemble des entreprises de l écosystème et vivent au travers de l association ARTEM-Entreprises pour contribuer activement et financièrement à la fertilisation croisée des savoirs et des pratiques en accompagnant les trois Grandes Écoles dans leurs projets. B La mémoire ARTEM L association ARTEM-Nancy collecte, structure, expose et diffuse l information sur l histoire, les créations et les productions de l écosystème ARTEM dans des espaces ouverts à tous et propices aux échanges. B La fabrique ARTEM (Villa ARTEM) Avec les territoires et les entreprises, elle accueillera étudiants, enseignants, chercheurs, et professionnels autour de projets transversaux de création ou de production, porteurs de plus-value socio-économique. Pour accompagner son activité, la faculté ARTEM offrira des espaces collaboratifs variés (organisés en zones de travail), permettant d expérimenter toute la diversité des méthodes collaboratives existantes : les zones ARTEM lab. B L agora ARTEM L association ARTEM-Nancy organise des conférences, des débats, des expositions et des événements qui génèrent un creuset de réflexions philosophiques et anthropologiques, ouvert à tous, pour la mise en perspective de l objet ARTEM, son devenir et son avenir, dans un souci complémentaire d insertion dans la Cité. Elle constitue une plate-forme d échange et de réflexion prospective autour d ARTEM, interactive avec l extérieur dans les domaines artistiques et culturels, scientifiques et techniques, économiques et sociaux. Association ARTEM-Nancy Préfiguré par ICN-École de Management, l École Nationale Supérieure des Mines et l École nationale supérieure d art de Nancy, ARTEM a débuté et repose encore sur la transversalité, la complémentarité et le rapprochement à Nancy de trois écoles de dimension nationale mais surtout à vocation scientifique, commerciale, artistique. En effet, à compter des années 2000, ces trois grandes écoles nancéiennes ont choisi de conduire ensemble un projet de développement et de prospection. Ce réseau d interconnexion appelé ARTEM- Nancy, réunit les compétences de l ingénierie, du management et de la création artistique. L objet de cette association, à but non lucratif fondée en 2005, est de préparer, piloter et coordonner les réflexions et actions relatives à ARTEM ; à savoir, selon les statuts et entre autres buts : B constituer un réseau stratégique d entités, chacune d elles conservant son statut et son autonomie, le réseau opérant conjointement dans les domaines de l enseignement supérieur, de la recherche et de l innovation, en sciences de l ingénieur, sciences et techniques de management, et création artistique ; B assurer le partage optimal des ressources susceptibles d être mutualisées par les membres de l association et notamment les universités et écoles ; B initier et mettre en œuvre des actions et productions nouvelles élaborées par les écoles et leurs partenaires, avec un objectif de recherche de synergies. En plus des trois écoles fondatrices, ARTEM-Nancy associe aujourd hui l université de Lorraine (UdL) et trois collectivités territoriales (la Communauté Urbaine du Grand Nancy, la Région Lorraine, le Conseil général de Meurthe-et-Moselle). À ces membres, se joignent six personnalités qualifiées (artistes, scientifiques ) nommées par le Conseil d Administration. Trois représentants sont désignés par ARTEM Entreprises. L État est représenté par le Préfet de la région Lorraine, le Recteur de l Académie de Nancy-Metz et le Directeur général de la création artistique (DGCA) du ministère de la Culture et de la Communication. L École est représentée dans cette association par le directeur et par deux représentants élus des enseignants. (la liste des membres d ARTEM est actualisée sur le site Internet)

11 18 / 19 ARTEM ARTEM Entreprises Si le cloisonnement généré par la spécialisation a apporté des experts de qualité dans le monde de l entreprise, la prise de conscience d une nécessaire ouverture dans un dialogue constructif avec les experts d autres domaines devient de plus en plus évidente. Ainsi, les chefs d entreprises ont été convaincus dès le départ par la plus value que représentait l alliance ARTEM pour la formation de jeunes diplômés, plus ouverts, alors que la complexification de l entreprise et des organisations en général nécessitent une meilleure conjugaison des modes de pensée. Aujourd hui, 40 entreprises installées en Lorraine soutiennent les actions transversales d ARTEM. Elles ont créé le trophée STARTEM qui récompense les ateliers ARTEM et dont la direction artistique est assurée par l ENSA. B ARTEM Master of Science (MSc). Luxe et Design management Ouvert à la rentrée universitaire , ce programme est le résultat d une coopération entre les trois écoles qui, fortes de leurs spécificités, permet d aborder la complexité des marchés du luxe et du design avec une vision renouvelée. Porté par ICN Business School, une partie de la formation est assurée par l option Design de l ENSA avec le pilotage du designer Jean-Baptiste Sibertin-Blanc. Ce MSc sur deux ans est accessible aux étudiants de l ENSA à partir de l année 4. Plus d infos : formations/etudiants/mdml Master Design Global Porté par Mines Nancy, membre de l alliance ARTEM, ce master universitaire comporte un parcours de M1 et quatre spécialités faisant l objet de parcours M2 différents. Cette formation joue un rôle central dans la mise en place d une pédagogie expérimentale qui correspond aux regards croisés portés par ARTEM sur le monde contemporain. Le diplômé du Master Design Global est au centre d un réseau de compétences et peut s adapter à un contexte interactif, collectif, où les différentes compétences (technique, commerciale, créative) travaillent en résonance. Le parcours M1 est organisé en quatre blocs d enseignement académique : Design et projet / Design et matière / Design et système / Design et image. La seconde année du Master (M2) est consacrée pour l essentiel à une spécialisation dans l un des axes proposés dans quatre spécialités dont : Verre Design Architecture (VDA) qui concerne le design d objets architecturaux intégrant le verre comme matériau dans une dimension de projet et de mise en œuvre. Ce master sur deux ans est accessible aux étudiants de l ENSA à partir de l année 4. Plus d infos : designglobal.wix.com/dg13 Cordées de la Réussite ARTEM-Nancy -Ensemble vers la réussite Lancées en 2008 par le ministère de l Enseigne ment supérieur et de la recherche et le Secrétariat d État en charge de la politique de la Ville, les Cordées de la Réussite ont pour objet d introduire une plus grande équité sociale dans l accès aux formations d excellence. Ce dispositif d égalité des chances permet aux étudiants des trois écoles de l alliance ARTEM d accompagner de manière personnelle et collective des collégiens et des lycéens, vivant dans les quartiers prioritaires de la ville et issus des établissements partenaires de la cordée. La Cordée ARTEM-Nancy-Ensemble vers la réussite, est unique en France par sa transdisciplinarité. Sa spécificité repose sur la diversité des profils des tuteurs : étudiants-ingénieurs, étudiants-managers, étudiants-créateurs et artistes. La Cordée ARTEM-Nancy s attache à développer trois types d actions : B un tutorat collectif et des actions à destination de l ensemble des élèves de la Cordée : information sur l existence et les parcours des filières d excellence (visites d Écoles, rencontres avec les élèves ), information sur les métiers d ingénieur, de manager, de créateur (visites d entreprises, rencontres avec des professionnels ), organisation de conférences, d ateliers spécifiques et de débats ; B un tutorat individuel afin d aider les élèves à dépasser les difficultés méthodologiques et organisationnelles et les difficultés dans l appropriation des connaissances ; B la participation à des événements culturels, destinés à élargir l horizon des élèves : musées, théâtre, opéra, ateliers d artiste, cinéma d art et d essai En , le tutorat a été assuré par 27 étudiants des Mines, 29 d ICN Business School et 30 de l ENSA. La cordée est pilotée par Christine Morin-Esteves (ICN), Patrick Perrin (ENSA) et Philippe Sessiecq (Mines). En , la cordée ARTEM s engage dans le programme Phares en direction des jeunes en situation de handicap. Il s agit d un accompagnement dans la durée de la 3 e jusqu à l entrée dans le supérieur qui repose principalement sur du tutorat étudiant. Maison des langues Au sein de l Alliance ARTEM, elle offre un enseignement en langues et cultures étrangères aux publics des trois écoles, en appui des pédagogies propres à chacune d entre elles, mais aussi dans la perspective de formation tout au long de la vie. Elle prend aussi en charge les étudiants étrangers dans leur apprentissage de la langue française. L objectif est la maîtrise de l anglais pour tous les publics ARTEM, puis d une deuxième langue, voire d une troisième. Le déploiement de cette stratégie par un dispositif qui mêle les cours présentiels et l autonomie tutorée sous la forme d auto-apprentissage en laboratoires de langues. Pour en savoir + B Susan Mollon T +33 (0) Le Campus ARTEM À l horizon 2017, ARTEM sera une opération immobilière aboutie, matérialisant le rapprochement d établissements et de disciplines en un nouveau campus universitaire en centre-ville de Nancy. Construit sur les friches des casernes Molitor, au cœur du quartier nancéien d Haussonville- Blandan, ce projet est porté par le geste urbanistique de Nicolas Michelin (ANMA). Après la mise en service de l École des Mines et de la maison des langues en 2012, a débuté à la rentrée universitaire 2013 la seconde phase du campus avec la construction de la nouvelle ENSA par l équipe autrichienne Dietrich Untertrifaller dont la livraison est prévue en Enfin, la dernière phase concernera la construction par l agence Lipsky Rollet d ICN Business School, de la médiathèque commune, de la maison de l étudiant et des amphithéâtres partagés. Édifié dans un espace paysager ouvert sur la ville, ce campus accueillera également L Institut Jean Lamour, ensemble de laboratoires d excellence, dédiés, entre autres, aux nanosciences et aux matériaux émergents.

12 20 / 21 PARTENARIATS La vie de l ENSA s inscrit dans un réseau de partenariats forts et réguliers à Nancy : B École nationale supérieure d architecture, Musée des beaux-arts, Ballet de Lorraine-Centre chorégraphique national, Goethe-Institut, Ensemble Poirel, Ergastule, Opéra national de Lorraine, Conservatoire et jardins botaniques, Théâtre de la Manufacture Centre dramatique national, galerie My Monkey. En région et le plan national : B Centre Culturel André Malraux Scène Nationale de Vandœuvre, Centre Pompidou- Metz, Fonds régional d art contemporain (FRAC), Metz, Centre d art contemporain La Synagogue de Delme, Le Vent des Forêts, espace rural d art contemporain, Castel Coucou Forbach, les Yeux de l Ouïe, réseau de diffusion vidéo en Lorraine, Centre européen de Recherches et de Formation aux arts verriers de Vannes-le-Châtel, Centre international d art verrier de Meisenthal, Cadhame (Collectif Artistique de Développement de la Halle de Meisenthal), Galerie La première rue, Unité d habitation de Le Corbusier, Briey-La-Forêt, MUDAM de Luxembourg, D KonschtKëscht, réseau transfrontalier de diffusion d art vidéo, Centre national de l édition et de l image imprimée (CNEAI), Chatou, Centre Pompidou (Paris) B L ENSA fait partie du réseau de l ANdEA, association nationale des écoles d art et de LORA, Lorraine réseau art contemporain. Institut européen de Cinéma et d Audiovisuel (IECA) L École est liée à l IECA, institut spécialisé de l Université de Lorraine, par une convention permettant l accès des étudiants de l École à certains enseignements théoriques et pratiques dispensés par l IECA et complémentaires de l offre de formation de l ENSA. Les inscriptions s effectuent directement en accord avec le service de la pédagogie B Marie-Pierre Udron T +33 (0) École nationale supérieure d architecture de Nancy Nancy est la seule ville en région possédant deux écoles nationales supérieures d art et d architecture placées sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication. Cette spécificité les a conduit à élaborer une convention de coopération inédite co-signée par la ministre de la Culture en octobre Celle-ci s exprime dans le cadre des missions relevant des deux écoles, entre autres en matière de formation, de pédagogie en premier et deuxième cycle, et de recherche tout en s engageant dans une réflexion stratégique en vue de la définition des objectifs et contenus d un pôle culture au sein du Pôle Lorrain d enseignement supérieur (PLES) initié par l Université de Lorraine. Ainsi, les deux écoles coordonnent leurs actions de formation notamment pour : B faciliter et diversifier le parcours de formation de leurs étudiants : complément de formation, workshops, conférences, master co-habilité. B faciliter l intervention d enseignants et de professionnels dans leurs formations. Académie de Stanislas L Académie de Stanislas a été fondée à Nancy le 28 décembre 1750 par le roi de Pologne, duc de Lorraine et de Bar, Stanislas Leszczynski sous le nom de Société Royale des Sciences et Belles-Lettres de Nancy. Elle se propose de favoriser la croissance et le rayonnement des valeurs intellectuelles et elle s intéresse à toutes les disciplines de l esprit, aux multiples aspects de la culture scientifique, littéraire, artistique et technique. Ainsi, elle encourage les actions de l École nationale supérieure d art de Nancy en attribuant sur proposition de l école une bourse Sadler d un montant de à un(e) étudiant(e) inscrit(e) en année 4 dont la production est considérée comme remarquable par l Académie. Cette bourse est susceptible d être renouvelée au lauréat l année suivante si celui-ci est toujours inscrit à l ENSA. En 2013, l Académie a innové en instituant un prix Henri Galilée dédié à de jeunes peintres, pour l essentiel récemment diplômés de l ENSAN. Les prix sont remis lors de la séance solennelle de l Académie de Stanislas en janvier. En 2014, les lauréats de la bourse Sadler ont été Cyril Faucher (Nouveau Département) et, pour le renouvellement, Marie Lombard (design).

13 22 / 23 VIE DE L ÉTUDIANT Bureau des étudiants / BDE Organisé sous forme d association 1901 (l association dite Bulle Doz r), le BDE a signé en 2005 avec l École une convention de partenariat ayant les objectifs suivants : améliorer la qualité de la vie sociale des étudiants ; approfondir et enrichir le parcours des étudiants ; faciliter la communication entre l administration et les étudiants ; informer les étudiants quant aux opportunités de stages, de concours, d expositions. Ainsi, cette association des étudiants a pour objet : d organiser des manifestations artistiques et culturelles ; de renseigner et d aider les étudiants dans leurs recherches de projets ; de favoriser les dialogues et les rencontres entre les étudiants et le monde artistique. Les adhésions et cotisations, comme la constitution de l assemblée générale, du conseil d administration et du bureau sont régis par les statuts de l association. Bourses d études Les candidats, demandeurs d une bourse sur critères sociaux doivent s inscrire sur le site du Crous entre le 15 janvier et le 30 avril de l année en cours (sans attendre le résultat des concours). Ces bourses sont normalement réservées aux étudiants de nationalité française et aux ressortissants de la Communauté européenne, sous certaines conditions. La bourse d enseignement supérieur sur critères sociaux est accordée à l étudiant confronté à des difficultés matérielles ne lui permettant pas d entreprendre ou de poursuivre des études supérieures. Conditions d âge : être âgé de moins de 28 ans au 1 er septembre de l année de formation supérieure, dans le cas d une première demande de bourse d enseignement supérieur sur critères sociaux. À partir de 28 ans, l étudiant ne doit pas interrompre ses études pour continuer à bénéficier d une bourse. Pour en savoir plus sur les critères d attribution des bourses : cf. Bulletin officiel nº 30 du 25 juillet 2013 : Modalités d attribution des bourses d enseignement supérieur sur critères sociaux et des aides au mérite et à la mobilité internationale pour l année , circulaire nº du Assurances Chaque étudiant est tenu de justifier d une garantie de responsabilité civile pour l intérieur de l établissement ou lors d un déplacement en France ou l étranger (voyage d étude, stage). Santé Une visite médicale obligatoire est prévue pour tous les étudiants entrant dans le cursus. L inscription à l École donne accès à tous les services de santé interuniversitaires B visite médicale, consultation médico-psychologique, gynécologie Service interuniversitaire de médecine préventive et de promotion de la Santé (Siumpps) B Santé U Campus lettres et sciences humaines Maison de l étudiant 23 boulevard Albert 1 er, Nancy T +33 (0) B Rond-point du vélodrome 6 rue Callot, Vandœuvre-lès-Nancy T +33 (0) Sport Le statut d étudiant donne accès aux installations sportives interuniversitaires et permet de bénéficier de réductions pour la pratique de certains sports, contre paiement d une cotisation annuelle auprès du Service universitaire des activités physiques des universités nancéiennes. Afin d encourager les pratiques sportives, les étudiants de l ENSA Nancy seront remboursés intégralement par l École sur présentation d un justificatif d inscription et de paiement. B Service universitaire des activités physiques et sportives (SUAPS) 1 bis boulevard Albert I er NANCY T +33 (0) Pour en savoir plus sur la vie de l étudiant B Maria Hoyet, secrétaire de la scolarité et de la vie étudiante T +33 (0)

14 24 / 25 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Préambule Le présent règlement définit la vocation et fixe les règles essentielles d organisation et de fonctionnement de l École nationale supérieure d art de Nancy. Il en est remis un exemplaire aux professeurs et agents de l école, ainsi qu à chaque étudiant au moment de l inscription, afin qu ils puissent s y référer en toute circonstance utile. Il est à tout moment consultable au secrétariat ou à la médiathèque de l école, par les étudiants et toutes personnes désireuses de s informer sur les règles relatives à l établissement. Il est également consultable en ligne sur le site Internet de l école et par voie d affichage. L inscription à l école implique l acceptation complète et sans réserve par l étudiant de ce présent règlement. Chapitre I Vocation, statut, tutelle et habilitations de l école Article 1 : l École nationale supérieure d art de Nancy est un établissement d enseignement supérieur. Elle a pour mission : B la formation artistique, scientifique et technique de créateurs aptes à concevoir, développer et promouvoir toute réalisation dans le domaine des arts plastiques ; B la conception et la mise en œuvre de recherches dans les diverses disciplines des arts plastiques ; B la valorisation des travaux des étudiants réalisés dans le cadre de leur scolarité et la valorisation des recherches conduites par l établissement ; B la coopération avec des établissements français ou étrangers poursuivant des objectifs similaires. Elle peut organiser des actions de sensibilisation du public à la création contemporaine. Le projet pédagogique de l établissement est présenté dans le Livret de l étudiant, consultable sur le site internet de l école. Elle organise des expositions et des manifestations qui contribuent à informer sur l art et son actualité. Article 2 : l École nationale supérieure d art de Nancy est habilitée, par agrément de l État, à dispenser les enseignements de cycle long dans les options Art, Communication et Design, sanctionnés par des diplômes nationaux. Ces enseignements nationaux sont régis par le décret nº du 20 février 2013 et l arrêté du 16 juillet 2013 (journal officiel du 24 juillet 2013), qui précise l organisation des études et les modes d évaluation. Article 3 : l École nationale supérieure d art de Nancy est un établissement public administratif de l État (créé par le décret nº du 23 décembre 2002), placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, et en particulier de la direction générale de la création artistique. Elle est installée dans des locaux, dont la Ville de Nancy est le propriétaire. Une convention en date du 2 novembre 1955 règle les rapports entre le propriétaire et l occupant. Depuis sa création, le District de Nancy, puis la Communauté urbaine du grand Nancy, assument les charges afférentes au propriétaire, et en particulier les travaux d entretien du bâtiment. L école est habilitée à recevoir des subventions de l État qui assure le contrôle pédagogique des formations sanctionnées par des diplômes nationaux. Elle est également susceptible de recevoir des subventions de collectivités territoriales : communauté urbaine du grand Nancy, Conseil général de la Meurthe-et-Moselle, Conseil Régional de Lorraine. Elle peut enfin recevoir des subventions privées, dons, legs, et des produits de la taxe d apprentissage. Chapitre II Organisation des études Article 4 : l organisation des études est structurée selon un cursus progressif de deux cycles répartis sur 10 semestres : dont un premier cycle de six semestres (semestre 1 à 6) sanctionné par le DNAP (Diplôme National d Arts Plastiques) et d un deuxième cycle de quatre semestres (semestre 7 à 10) aboutissant au DNSEP (Diplôme National Supérieur d Expression Plastique). L école propose trois options : Art, Communication et Design. Article 4-1 : les crédits d enseignement / ECTS / ou crédits européens Les crédits d enseignement sont attribués selon les règles du Système Européen de Crédits Cumulables et Transférables (ECTS), conformément à l arrêté ministériel du 16 juillet Les cycles d études sont décomptés en semestres : 30 crédits pédagogiques au maximum sont attribués par semestre. Un crédit correspond à un volume de travail pour l étudiant d environ 24 à 30 heures (cours, ateliers et travail personnel inclus). Chaque pratique /cours /recherche est validé(e) par un nombre défini de crédits pédagogiques ou ECTS, ainsi que les bilans semestriels et l obtention des diplômes (DNAP et DNSEP). Des unités d enseignement sont réparties à l intérieur de chaque rubrique d enseignement par l équipe pédagogique. Depuis 2006, le mode de validation des crédits pédagogiques a été adopté dans les écoles d art françaises afin de mettre en conformité le régime des études avec les préconisations européennes engagées par le Processus de Bologne. La lecture et la comparaison des programmes d études des différents pays européens s en trouvent ainsi facilitées, car ce système offre une meilleure lisibilité des programmes d études nationaux, et constitue un outil simplifiant la mobilité d un pays à l autre et d un établissement à l autre. Notamment, la validation des séjours à l étranger, dans le cadre intra-européen d établissements d enseignement similaires, passe par l attribution d ECTS qui matérialisent la traçabilité du parcours pédagogique selon des critères communs. Le parcours semestriel de l étudiant est évalué selon deux modes : B le contrôle continu donne lieu à une notation personnelle par l enseignant responsable du cours, de l atelier ou du suivi de recherche. Les critères d appréciation sont définis par avance et peuvent être divers : l assiduité, le rendu des travaux, un contrôle écrit, etc. B l évaluation semestrielle : elle prend la forme d une présentation à un jury d enseignants d une sélection des travaux réalisés durant le semestre. Une fiche d évaluation est établie selon les critères du diplôme afférent. Le bulletin semestriel, complété par l ensemble des enseignants et validé par le coordonnateur et par le directeur, constitue la synthèse de ces deux modes d évaluation : il éclaire en particulier la progression pédagogique de l étudiant. Dans ce document les enseignants attribuent de manière collégiale les crédits du semestre et valident le rattrapage des crédits non encore obtenus. Article 4-2 : redoublement et réorientation Les étudiants qui n obtiennent pas le nombre minimum de crédits européens requis

15 26 / 27 RÈGLEMENT INTÉRIEUR pour le passage aux semestres 3, 5, 7 et 9 ou pour la présentation du diplôme peuvent être autorisés à s inscrire de nouveau dans l établissement. Ainsi que les étudiants qui n obtiennent pas tous les crédits européens attachés aux épreuves des diplômes. En cas d échec ou de résultats insuffisants, la réorientation peut être proposée par le corps enseignant. La décision finale appartient au directeur. Celle-ci est susceptible d un recours gracieux. L accumulation des crédits n est acquise que lorsqu elle permet à l étudiant de passer dans le semestre suivant. Dans le cas contraire, l étudiant devra accumuler à nouveau les crédits correspondant au semestre. Article 4-3 : modalités de passage de semestre à semestre Premier cycle semestres 1 et 2 60 crédits sont répartis sur les semestres 1 et 2 et selon les modalités suivantes : B semestre 1 : 30 crédits maximum (24 crédits minimum pour le passage en semestre 2) ; B semestre 2 : les 30 crédits attribués à l issue du semestre 2 se répartissent entre 26 crédits attachés aux divers enseignements et 4 crédits pour le bilan de la fin du semestre 2 (analyse et synthèse des recherches) comprenant : B une épreuve orale durant laquelle le jury examine les travaux et interroge l étudiant sur son parcours ; B la remise d un document portant sur les références artistiques de l étudiant et son inscription personnelle dans le champ de la création. L obtention de 60 crédits est obligatoire pour le passage en semestre 3. Dans le cas de la non-obtention des 60 crédits, le directeur, sur proposition de l équipe pédagogique, se réserve la possibilité soit d une réorientation de l étudiant, soit de proposer des modalités de rattrapage définies en fonction des possibilités pédagogiques de l établissement. Semestres 3, 4, 5 et 6 option art, communication et design 120 crédits sont répartis du semestre 3 à 6 et attribués selon les modalités suivantes : B à la fin du semestre 4, l étudiant doit impérativement avoir accumulé entre 108 crédits minimum et 120 crédits maximum. En dessous de 120 crédits, le passage en semestre 5 se fait sous la condition du rattrapage des crédits manquants, selon les modalités définies par l équipe pédagogique et définies dans ses grandes lignes dans le livret de l étudiant ; B la non-obtention d un minimum de 108 crédits s oppose à l admission en semestre 5, jusqu à l obtention des crédits manquants. Nota : la réalisation d un stage à la fin du semestre 3, en cours de semestre 4 ou en cours de semestre 5, est obligatoire. L attribution des crédits correspondant au stage a lieu au semestre 5. B Seule l obtention de 150 crédits autorise le passage en semestre 6 ; B 15 crédits attachés au passage du DNAP sont attribués au candidat en cas de réussite. Aucun autre crédit ne peut se substituer à ceux attachés à la réussite du diplôme. L étudiant ayant obtenu 120 crédits est titulaire du certificat d études d arts plastiques (CEAP) délivré par l école et agréé par le ministre chargé de la Culture. Deuxième cycle B semestres 7, 8, 9 et 10 option art, communication et design 120 crédits sont répartis du semestre 7 à 10 et attribués selon les modalités suivantes : - L admission en semestre 7 est subordonnée à l obtention du diplôme national d arts plastiques et à une décision favorable du directeur de l école, sur proposition d une commission d admission en deuxième cycle. La commission composée d enseignants rencontre l étudiant pour un entretien à propos de ses projets ou recherches. - À la fin du semestre 8, l étudiant doit avoir obtenu entre 228 et 240 crédits. Nota : il est recommandé que le stage intervienne au semestre 8 afin que les modules d initiation à la recherche interviennent dès le semestre 7. Celui-ci doit faire l objet d un rapportévalué par les enseignants B En dessous de 240 crédits, le passage en semestre 9 se fait sous la condition du rattrapage des crédits manquants selon les modalités définies par l équipe pédagogique et définies dans ses grandes lignes dans le livret de l étudiant. B Les semestres 9 et 10 se développent autour du projet personnel de l étudiant. Nul ne peut se présenter aux épreuves du diplôme national supérieur d expression plastique s il n a obtenu 270 crédits à la fin du semestre 9. Aucun autre crédit ne peut se substituer aux 30 crédits attachés à la réussite du DNSEP (dont 5 crédits pour la soutenance du mémoire et 25 crédits pour la soutenance du projet plastique). Article 4-4 : diplômes (DNAP et DNSEP) DNAP Le diplôme national d arts plastiques est délivré par le ministre chargé de la Culture. Le jury comprend trois membres nommés par le directeur de l école : B un enseignant de l école ; B deux personnalités qualifiées extérieures, désignées par le directeur de l école, dont l une est président du jury. Des suppléants sont nommés dans les mêmes conditions. Les épreuves du diplôme national d arts plastiques consistent en : B l examen du dossier pédagogique du candidat ; B une présentation par l étudiant d une large sélection de travaux plastiques réalisés pendant le premier cycle ; B un entretien de trente minutes avec le jury. Nota : Aucun candidat ne peut se présenter plus de deux fois aux épreuves du diplôme national d arts plastiques. La seconde présentation aux épreuves est subordonnée à une décision favorable du directeur de l établissement prise sur proposition d une commission pédagogique composée de professeurs des semestres 5 et 6. DNSEP Le diplôme national supérieur d expression plastique est délivré par le ministre chargé de la Culture. Le jury de diplôme national supérieur d expression plastique est composé de cinq membres : B un représentant de l école, choisi parmi les enseignants, qui siège de facto au jury de soutenance du mémoire ; B quatre personnalités qualifiées extérieures à l établissement. Le jury est nommé par le directeur de l établissement. Le président est choisi parmi les personnalités qualifiées. Le jury de soutenance du mémoire comprend l un des représentants de l école et l une des trois personnalités qualifiées. Il est présidé par un docteur. Pour chacun des membres titulaires, un suppléant est désigné dans les mêmes conditions. Les épreuves du diplôme national supérieur d expression plastique consistent en : B la soutenance d un mémoire d une durée de vingt minutes ; B la soutenance d un travail plastique d une durée de quarante minutes ; B les deux épreuves comprennent un entretien avec le jury. Un soutien financier est alloué sous la forme d une bourse de production à chaque diplômable. Son montant est déterminé par une délibération du conseil d administration. Elle ne peut être délivrée qu une fois. Le mémoire devra être remis en six exemplaires, pour un envoi aux membres du jury, quatre semaines avant la soutenance du mémoire, qui a lieu au semestre 10 à un moment choisi par l équipe pédagogique en lien avec l étudiant. À l issue de la soutenance du mémoire, le jury établit un rapport écrit, qui est communiqué aux autres membres. En fin de semestre 10, l ensemble du jury de diplôme national supérieur d expression plastique assiste à la présentation du travail plastique. À l issue de cette épreuve, il délibère sur l attribution du diplôme national supérieur d expression plastique en tenant compte du rapport établi par le jury de soutenance du mémoire. Il délivre les crédits correspondant au travail plastique (25 crédits) et au mémoire (5 crédits).

16 28 / 29 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Aucun candidat ne peut se présenter plus de deux fois aux épreuves du diplôme national supérieur d expression plastique. Une seconde présentation aux épreuves du diplôme national supérieur d expression plastique est soumise à une décision du directeur de l établissement, sur proposition d une commission pédagogique composée des enseignants ayant suivi le travail de l étudiant en année 5. Article 4-5 : le contrat d études Le contrat d études, qui fait l objet d un accord entre l étudiant et le responsable de l Etablissement, comprend la liste des cours à suivre. Il concerne les étudiants dès le semestre 3. En cas de transfert de crédits, le contrat d études doit faire l objet d un accord entre l étudiant et les deux établissements concernés (établissements français ou étrangers), avant le départ de l étudiant. Il doit être actualisé immédiatement en cas de changement de cours après l arrivée dans l établissement d accueil. Article 4-6 : le supplément au diplôme (DNAP et DNSEP) Le supplément au diplôme est délivré par l école. Il s agit d une annexe explicative du diplôme national officiel, qui a pour objectif de faciliter la compréhension internationale du diplôme délivré. Il indique la nature de ce dernier, ainsi que le niveau de qualification, le contenu du cursus et les résultats obtenus. Chapitre III Admission dans le cursus Article 5 : l admission en premier cycle L admission en semestre 1 est réservé aux candidats titulaires du baccalauréat ou d un diplôme équivalent. Sous certaines conditions, les candidats non-bacheliers peuvent obtenir une dérogation auprès du directeur, après avis de la commission de recevabilité. La procédure de sélection comporte une épreuve écrite de culture générale et de langue vivante, une épreuve plastique, un entretien avec un jury portant sur les motivations du candidat et s appuyant sur la présentation d un dossier personnel de travaux, et du résultat d une épreuve imposée dont le sujet est transmis avec la convocation au concours. Article 5-1 : l admission en cours de cursus Les demandes d intégration en semestres 3, 5 et 9 d étudiants venant d autres écoles d art, agréées pour les mêmes cursus d études par le ministère de la Culture, sont soumises aux mêmes conditions que les étudiants de Nancy. Pour être recevable à l admission aux semestres 3, 5 et 9, les candidats doivent justifier respectivement de 60, 120 et 240 crédits européens. Les demandes sont examinées par une commission d admission qui apprécie, dans un premier temps les dossiers des candidats pour prononcer leur admissibilité, puis lors d entretiens individuels, la capacité de l étudiant à s insérer dans l option choisie. L intégration en semestre 7 suppose l obtention du DNAP ou du DNAT. À défaut, le candidat devra justifier de 180 crédits européens et son dossier sera examiné par la commission d admission, selon la procédure d admissibilité et d entretien individuel. Les candidatures provenant d autres filières de formations, françaises ou étrangères, sont examinées par une commission d équivalence. Après la phase d admissibilité sur dossiers, les candidats retenus sont convoqués pour un entretien individuel et la commission d équivalence soumet ses propositions d insertion. La décision d admission ou de refus est notifiée par le directeur. La décision de refus est motivée. La maîtrise de la langue française est requise à un niveau correspondant au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues. Chapitre IV Régime des études et inscriptions Article 6 : chaque étudiant inscrit à l École nationale supérieure d art de Nancy bénéficie du régime de sécurité sociale des étudiants, sous réserve qu il remplisse les autres conditions légales de ce bénéfice. Article 7 : l inscription, ou la réinscription, n est effective qu après la constitution du dossier administratif complet et le règlement des droits d inscription. Ces formalités conditionnent la remise de la carte d étudiant aux ayants droit et la délivrance des attestations et certificats de scolarité. Les étudiants boursiers du ministère de la Culture et de la Communication sont exonérés de fait du versement de droits d inscription. Les auditeurs libres sont assujettis au paiement des droits de scolarité. Article 7-1 : le montant des droits d inscription est fixé par arrêté du ministère de la Culture, qui précise les conditions d application des tarifs ainsi que les modalités générales du versement. Chapitre V Responsabilités et assurances Article 8 : dispositions générales Le présent chapitre s applique à toute personne fréquentant l école, quel que soit le statut dont elle bénéficie. La responsabilité de l École et /ou de l État ne saurait être engagée sans preuve d une faute imputable à cette dernière, lorsque des dommages corporels ou matériels sont causés aux étudiants dans l enceinte de l établissement, ou à l extérieur lors d activités ou de voyages organisés dans le cadre des études. Article 8-1 : Toute personne inscrite à l école est tenue de se conformer aux consignes de sécurité données par le personnel. L utilisation de certaines machines, notamment, n est permise, qu aux étudiants, aux auditeurs libres ou personnes des cours périscolaires dûment autorisés. Article 8-2 : chaque personne inscrite à l école doit justifier d une assurance en responsabilité civile garantissant tout dommage qu elle pourrait causer aux tiers, ainsi qu aux biens, locaux et matériels de l École, lors de l inscription. Article 8-3 : le prêt de matériel ou de documents appartenant à l école est soumis à l accord préalable du personnel habilité. Ce prêt, pour une utilisation à l intérieur comme à l extérieur de l école, engage l emprunteur à prendre en charge les frais de réparation ou de vol des objets empruntés en cas de dommage matériel, de perte ou de vol. L emprunteur se doit de vérifier, auprès de son assureur, de la couverture intégrale des risques désignés dans cet article et pour un montant de garantie suffisant. Le matériel devra rester sous la garde personnelle de l emprunteur. Article 8-4 : les étudiants et les parents ou tuteurs des élèves mineurs doivent fournir à l école, lors de leur inscription, toute information de nature à garantir leur prise en charge dans les situations accidentelles (informations dont pourrait avoir besoin un médecin chargé d un soin urgent, coordonnées téléphoniques permettant un contact rapide avec les proches). L école est tenue à la plus totale confidentialité de ces informations. Article 9 : dispositions concernant les étudiants Les voyages et travaux réalisés à l extérieur de l établissement dans le cadre des études et sous la conduite effective d enseignants sont placés sous la responsabilité générale de l école. Cette responsabilité ne saurait être engagée pour des voyages et travaux réalisés à l initiative personnelle des étudiants. Article 9-1 : durant leurs stages en milieu professionnel, stages faisant l objet d une convention entre l école et l organisme d accueil, l école se dégage de toute responsabilité quant aux travaux réalisés par les étudiants pour le compte de l organisme d accueil. Les étudiants dans cette position gardent le bénéfice de leur couverture sociale, mais l organisme d accueil est tenu de vérifier la bonne prise en charge, par ses assurances, des risques spécifiques

17 30 / 31 RÈGLEMENT INTÉRIEUR auxquels les stagiaires accueillis pourraient être exposés. L école ne s implique en aucun cas dans les rétributions ou dédommagements dont les organismes d accueil peuvent convenir avec leurs stagiaires. Article 10 : échanges internationaux L école entretient des relations suivies avec un certain nombre d institutions de formation artistique à l étranger. Dans le cadre de l Union Européenne, ces échanges s effectuent par la médiation du programme ERASMUS. Avec les autres pays, ils s effectuent en fonction des conventions de partenariat signées entre l ENSA Nancy et les établissements partenaires. Article 10-1 : les étudiants en semestres 7 & 8 ont la possibilité, sur examen de leur dossier de candidature, de participer à un échange ERASMUS dans l un des établissements partenaires de l École nationale supérieure d art de Nancy. Article 10-2 : ce séjour, d une durée de 3 à 5 mois ou plus, fait l objet d un contrat d étude signé par le Directeur de l École nationale supérieure d art de Nancy et par un représentant de l établissement d accueil. Les crédits validés à l étranger dans le cadre d ERASMUS sont acquis sans nouvelle évaluation de l étudiant. Article 10-3 : sauf stipulation contraire précisée par convention : lors de séjours d études organisés dans le cadre d échanges, les étudiants français ou étrangers accueillis temporairement à l école sont placés sous l autorité et la responsabilité de cette dernière. Ils sont tenus au respect du présent règlement. Réciproquement, les étudiants de l école accueillis dans d autres établissements sont, durant leur(s) séjour(s), placés sous l autorité et la responsabilité de l établissement d accueil. Chapitre VI Ouverture, accès et utilisation des services et des locaux Article 11 : le début des cours est fixé selon le calendrier établi annuellement en concertation avec les membres du Comité technique. Les dates des vacances scolaires sont fixées en début d année, en référence au calendrier national. Elles peuvent toutefois différer de celui-ci. Article 11-1 : pour tout ou partie de ses activités, l école est ouverte du lundi au vendredi, de 7 h 45 à 20 h, sauf conditions particulières. Article 11-2 : les espaces d accueil, d information et d exposition sont accessibles à tout public, aux heures d ouverture spécifiées par affichage. Article 11-3 : la Médiathèque est ouverte aux enseignants et aux étudiants ainsi qu aux personnes qui y sont dûment autorisées. Les horaires d ouverture, les conditions de consultation et de prêt, ainsi que les consignes particulières à ce service sont communiquées par affichage, et font l objet d un règlement particulier annexé au présent règlement intérieur. Article 11-4 : les horaires d ouverture et les éventuelles conditions particulières d accès aux ateliers spécialisés et techniques sont fixés chaque année dans le cadre de l emploi du temps des enseignants et du personnel concerné. Toute dérogation à cet article doit expressément avoir fait l objet d un accord préalable du directeur de l école et du responsable des locaux. Article 12 : les enseignants et les étudiants sont tenus de se conformer à toutes consignes du personnel concernant la propreté des locaux et les espaces de travail mis à leur disposition. Chapitre VII Travaux et matériels personnels des étudiants Article 13 : les fournitures, l outillage et le matériel personnels des étudiants sont à leur charge. Des aides en nature peuvent être allouées par l école selon les règles propres à chaque atelier. Article 14 : les travaux réalisés à l école par les étudiants sont la propriété de ces derniers, même s ils ont bénéficié de l aide de l école pour leur élaboration. Il appartient à leurs auteurs de les identifier, de les protéger et de respecter toutes consignes de l école quant à leur rangement. Après les dates limites fixées pour les enlèvements, les travaux toujours présents dans les locaux sont réputés abandonnés et peuvent être détruits. Chapitre VIII Cession des droits patrimoniaux Article 15-1 : l étudiant conserve la propriété matérielle et intellectuelle des œuvres, pièces et travaux qu il a produits durant son cursus au sein de l ENSA de Nancy, sauf dispositions expresses particulières avec l école. Article 15-2 : l étudiant concède à l ENSA de Nancy, à titre gratuit et non exclusif, le droit de reproduire et de communiquer au public sur tous supports et médias, tout ou partie de ses œuvres, pièces et travaux, dans un but de communication externe et interne. Article 15-3 : cette autorisation est accordée pour la durée de protection du droit d auteur pour le monde entier. Article 15-4 : le cas échéant, toute exploitation à but lucratif de ses œuvres fera l objet d un accord particulier avec l ENSA de Nancy. Article 15-5 : l ENSA de Nancy n est investie d aucune obligation de garde et /ou de conservation des œuvres qui sont entreposées par l étudiant dans ses locaux. À ce titre, l étudiant est seul responsable de la garde et de la bonne conservation de ses œuvres durant toute la durée où elles sont laissées de par son fait au sein de l établissement. Sauf dans le cas d un stockage qui est placé de façon officielle sous la responsabilité de l établissement (par exemple : dans le cadre d expositions et de manifestations diverses ). Article 15-6 : l étudiant s engage à les déplacer vers un lieu de son choix, sur demande de l administration, et au plus tard à la fin de l année universitaire. Chapitre IX Règles générales et discipline Article 16 : l assiduité L enseignement doit être suivi à temps complet. L assiduité aux cours et le travail en atelier sont obligatoires. Les absences, qui n ont pas fait l objet d un accord préalable, doivent être justifiées au secrétariat pédagogique par attestation ou certificat. Les absences directement liées à la nature des études, notamment à des projets qui nécessitent des développements à l extérieur de l école, doivent être convenues préalablement avec l administration et les professeurs concernés. Article 17 : les règles particulières Il est formellement interdit de fumer dans les locaux (voir décret nº du 15 novembre 2006, qui renforce l interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif, à compter du 1 er février 2007). S agissant d un établissement d enseignement supérieur, la détention et la consommation d alcool, ainsi que la possession de substances illicites, sont formellement interdites. L utilisation de peintures et de colles en aérosol, de solvants, est interdite dans les ateliers et doit obligatoirement avoir lieu dans la cabine de peinture située au premier étage de l annexe. Article 17-1 : en cas d incendie, dès le déclenchement du signal sonore diffusé par les sirènes, les personnes présentes dans l établissement devront évacuer les locaux dans les plus brefs délais et se conformer strictement aux instructions données par les personnels faisant fonction de serre-file. Article 17-2 : lors de la survenue d un accident, le service de l accueil doit être immédiatement prévenu ; à défaut, il conviendra de prévenir tout membre du personnel qui se trouverait à portée immédiate. En cas de lésions ou de dommages corporels, toute intervention non habilitée (secouristes, services de secours) est proscrite. Article 18 : propreté et hygiène des lieux Tout matériel déplacé (tables, chaises, etc.) doit, après usage, être rapporté dans le local

18 32 / 33 RÈGLEMENT INTÉRIEUR où il a été pris et, si nécessaire, nettoyé avant sa remise en place. En dehors des espaces dévolus à cet effet (cafétéria des étudiants et réfectoire du personnel) et du parc de l école, il est strictement interdit d apporter de la nourriture. Les gobelets usagés des distributeurs de boissons doivent être déposés dans les poubelles disposées à cet effet et ne doivent en aucun cas être apportés dans les ateliers, salles de classe et amphithéâtres. Un cahier d hygiène et de sécurité se trouve dans le service de l accueil. Il est mis à la disposition de l ensemble des personnels de l école ainsi que des étudiants. Ce cahier est destiné à recevoir toutes les remarques qui peuvent être formulées à propos de l hygiène et la sécurité de l école. Il est visé mensuellement par l agent chargé de la mise en œuvre des mesures d hygiène et de sécurité (ACMO) et par le directeur. Ce dernier, en tant que chef d établissement, est chargé de prendre les mesures qui s imposent. Article 18-1 : santé universitaire Tout étudiant nouvellement admis à l ENSA de Nancy : année propédeutique ou autre niveau d insertion dans le cursus, est convoqué à une visite médicale obligatoire dans les services de la médecine universitaire. Article 19 : la discipline Le directeur est responsable de la discipline générale de l établissement, et les personnels non enseignants ont vocation à la faire appliquer. Les enseignants sont tenus d assurer la discipline dans les cours et ateliers dont ils ont la charge. Article 20 : les sanctions En cas de non-respect par les étudiants du présent règlement ou des règles communément admises de la vie en société, les sanctions peuvent être : B l exclusion par l enseignant concerné du cours ou de l atelier dont il a la responsabilité. Il est dans ce cas tenu d aviser l administration de sa décision. B l octroi d un avertissement sous la forme d un courrier motivant cette décision. B l exclusion temporaire de l école pour faute légère ou consécutivement à trois avertissements. B l exclusion définitive de l école pour faute grave (dégradation ou vol de matériel, violence verbale ou physique, falsification de documents ). Un étudiant qui ne respecterait pas de façon continue le règlement intérieur ou créerait dans le cadre de l école un incident grave se verrait convoqué devant un conseil de discipline présidé par le directeur de l école, et composé d un représentant des enseignants, d un représentant du personnel administratif et technique et d un représentant des étudiants. Chapitre X Administration, représentation et instances Article 21 : la direction L école est placée sous l autorité du directeur qui prend toute décision relative à son bon fonctionnement et à l application du présent règlement. Article 21-1 : le directeur est le responsable direct du personnel de l établissement, sous l autorité du ministre de la Culture. Article 22 : la coordination La coordination est assurée par un coordonnateur par option (à partir de l année 2) et par un coordonnateur de l année 1. Ces coordonnateurs sont nommés par le directeur de l École nationale supérieure d art de Nancy pour une durée de deux ans renouvelable. Un coordonnateur général peut être désigné, ainsi qu un coordonnateur pour la culture générale. Article 22-1 : les coordonnateurs par année et par option sont spécifiquement chargés de la préparation du programme de l année universitaire et de l organisation des évaluations semestrielles. Article 22-2 : les missions particulières de coordination sont définies par le directeur et confiées à des enseignants pour les périodes nécessaires. Article 22-3 : les fonctions de coordination sont assorties pour les enseignants titulaires d une prime particulière, attribuée selon la réglementation en vigueur. Article 22-4 : les nominations des chefs d atelier Le directeur peut désigner pour chacun des ateliers techniques un enseignant comme chef d atelier, dont il définit les responsabilités, le rôle et les attributions. Article 23 : la représentation des étudiants Les étudiants élisent pour un an deux représentants au conseil d administration de l établissement public et trois représentants à la commission de la pédagogie, de la recherche et de la vie étudiante (voir infra). Article 24 : le jury des commissions et du concours d admission Les jurys des commissions et du concours d admission sont constitués sous la responsabilité du directeur. Les professeurs désignés comme membres de jury ne peuvent se désister, sauf en cas de force majeure. Article 25 : le Conseil d administration de l établissement public (cf. décret nº du 23 décembre 2002 transformant l école nationale supérieure d art de Nancy en établissement public national et portant statut de cet établissement). Article 25-1 : composition le conseil d administration de l école nationale supérieure de Nancy comprend quatorze membres : B deux représentants de l État (le directeur général de la création artistique du ministère de la Culture ou son représentant ; le directeur régional des affaires culturelles de la région Lorraine ou son représentant) ; B le maire de Nancy ou son représentant ; B le président du Conseil Régional de la région Lorraine ou son représentant ; B Trois personnalités désignées, en raison de leurs compétences dans le domaine d activité de l établissement, par arrêté du ministre chargé de la Culture pour une période de trois ans renouvelable ; B trois représentants des enseignants, élus pour une période de trois ans renouvelable ; B deux représentants des autres catégories de personnel, élus pour une période de trois ans renouvelable ; B deux représentants des étudiants, élus pour une période d un an renouvelable. Le Président du Conseil d administration est nommé pour un mandat de trois ans renouvelable, par arrêté du ministre chargé de la Culture, parmi les personnalités désignées au titre du 4 e ci-dessus. Article 25-2 : missions Le conseil d administration règle par ses délibérations les affaires de l établissement ; il délibère notamment sur : B le contrat d objectifs de l établissement ; B le programme et le rapport d activité ; B l organisation des études et de la scolarité sur proposition du directeur, et après avis de la commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante présentée par le directeur de l école ; B le règlement intérieur ; B le budget et ses modifications pour l ensemble des activités de l établissement ; B le compte financier et l affectation du résultat d activité ; B les conditions de rémunération des agents recrutés par l établissement ; B les projets d achat ou de prise à bail d immeubles et, pour les biens dont l établissement est propriétaire, les projets de ventes et de baux d immeubles ; B l acceptation des dons et legs ; B l exercice des actions en justice et des transactions ; B les prises, extensions et cessions de participation ; B les conditions générales de passation des marchés. Il détermine les catégories de contrats, conventions et transactions qui, en raison de leur nature ou du montant financier engagé, doivent lui être soumises pour approbation et celles dont il délègue la responsabilité au directeur. Il est informé sur l organisation des différents services de l école. Il peut créer, après avis du directeur, toute commission dont il définit la mission. Il délibère sur le rapport de ces commissions. Article 25-3 : périodicité le conseil d administration se réunit sur convocation de son président au moins deux fois par an.

19 34 / 35 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Il est également réuni lorsque la demande est formulée par au moins un tiers de ses membres ou par le ministre chargé de la Culture. Article 26 : la commission de la pédagogie, de la recherche et de la vie étudiante Article 26-1 : composition La commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante comprend treize membres. Elle est composée : B du directeur, président de la commission ; B de cinq représentants des enseignants élus pour une période de trois ans renouvelable ; B de trois représentants des étudiants élus pour une période d un an renouvelable ; B d un représentant des personnels techniques d assistance pédagogique, élu pour une période de trois ans renouvelable ; B de trois enseignants coordinateurs des années sanctionnées par un diplôme, élus par le personnel enseignant pour une période d un an renouvelable. Elle peut entendre des experts issus de l établissement ou des personnalités extérieures. Un arrêté du ministre chargé de la Culture détermine les modalités de l élection des membres élus de la commission. Article 26-2 : missions La commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante est consultée sur : B l adaptation des enseignements aux objectifs de formation ; B la définition des orientations pédagogiques et de recherche de l établissement ; B la définition des recherches susceptibles d être conduites au sein des diverses filières d enseignement, qui permettent l évolution des enseignements supérieurs dans le domaine des arts plastiques ; B la répartition des fonctions d enseignement permanentes et temporaires entre les diverses disciplines pouvant être enseignées dans l établissement, ainsi que sur les compétences et qualifications correspondantes ; B l attribution des bourses de voyage et d études autres que celles fixées par arrêté du ministre de la Culture ; B la mise en œuvre des partenariats et des échanges ; B la définition de la politique d expositions, de publications et de diffusion des travaux et recherches. Article 26-3 : périodicité La commission de la recherche, de la pédagogie et de la vie étudiante se réunit au moins trois fois par an à l initiative du Directeur ou à la demande de la moitié des membres élus. Article 27 : autres instances statutaires L école, en sa qualité d établissement public à caractère administratif, dispose de deux autres instances statutaires, qui sont : B le Comité technique. Celui-ci est l instance que l administration employeur doit obligatoirement consulter avant de prendre certaines décisions, notamment sur les questions relatives : à l organisation et au fonctionnement des services ; à l évolution des effectifs, des emplois et des compétences ; à la politique générale de formation du personnel ; aux incidences des principales décisions budgétaires sur la gestion des emplois. B le Comité hygiène et sécurité et aux conditions de travail. Celui-ci est chargé d examiner les questions relatives à l hygiène et à la sécurité et aux conditions de travail dans l établissement. Chapitre XI Règlements particuliers des ateliers et de la médiathèque. Article 28 : règlements particuliers Compte tenu de leur spécificité, et des conditions particulières d utilisation qui régissent leur fonctionnement, les ateliers d impression, photographie, volume et matériaux, infographie et CAO 3D, ainsi que la médiathèque de l école font l objet d un règlement particulier qui est annexé au règlement intérieur. L acceptation au présent règlement intérieur vaut acceptation des règles édictées par les règlements particuliers des ateliers et de la médiathèque. Annexes : B formulaire de cession de droits patrimoniaux B règlement intérieur de la médiathèque B règlement intérieur des ateliers volume / matériaux B règlement intérieur de l atelier infographie PAO et CAO/3D B règlement intérieur des ateliers d impression B règlement intérieur de l atelier de photographie.

20 36 / 37 CALENDRIER PÉDAGOGIQUE 2014 / 15 Séminaires pédagogiques de rentrée B Nouveau Département communication lundi 15 septembre 2014, 9 h h 30 B design mardi 16 septembre, 9 h h 30 B annee 1 mercredi 17 septembre, 9 h h 30 B art jeudi 18 septembre, 9 h h 30 Rentrée universitaire 2014 B 2 e cycle Lundi 22 septembre, 9 h B 1 er cycle mardi 23 septembre, 9 h B annee 1 mercredi 24 septembre, 9 h B première séance des ARCs vendredi 26 septembre Semaines spéciales B 1 re semaine lundi vendredi 21 novembre 2014 B 2 de semaine lundi 9... vendredi 13 mars 2015 Bilans et jurys Semestres 1, 3, 7 (années 1, 2, 4) / semestres 5 et 9 (années 3, 5) lundi vendredi 30 janvier 2015 Début du 2 nd semestre lundi 2 février Semestres 2, 4, 8 (années 1, 2, 4) B année 1 lundi mercredi 24 juin B année 2 art lundi mardi 19 mai B année 2 design vendredi 22 mai 2015 B année 2 communication mardi mercredi 27 mai Dates limites / pédagogie : B rattrapage des crédits des semestres 4 et 8 de l année précédente vendredi 17 octobre 2014 B dépôt des rapports de stage lundi 20 octobre B rapports de stage (semestre 8) et attribution des crédits correspondants lundi 20 octobre B remplissage les bulletins d évaluation (toutes années) vendredi 16 janvier 2015 B rattrapage des crédits du premier semestre de l année en cours Jeudi 5 mars B dernière séance des ARCs vendredi 13 mars B remplissage les bulletins de l année 3 (semestre 6) lundi 27 avril B rattrapage des crédits du semestre 6 vendredi 22 mai B remplissage les bulletins des semestres 2 et 4 mercredi 10 juin DNAP, DNSEP Délais administratifs B DNSEP date limite d inscription vendredi 24 avril 2015 B DNAP date limite d inscription vendredi 22 mai B Mémoires de diplôme à expédier aux membres du jury 4 semaines avant le jour du diplôme Dates DNSEP (sous réserve de modifications) B DNSEP art mardi 2... vendredi 5 juin B DNSEP communication mardi 9... mercredi 10 juin B DNSEP design mardi 12 juin Dates DNAP (sous réserve de modifications) B DNAP art mardi jeudi 18 juin B DNAP communication mardi 23 (à partir de 14 h)... jeudi 25 juin B DNAP Design lundi mardi 30 juin Journée portes ouvertes vendredi samedi 28 février 2015 Concours d entrée B clôture des inscriptions samedi 7 mars B concours d entrée lundi 30 et mardi 31 mars, mercredi 1 er, jeudi 2 et vendredi 3 avril B résultats du concours jeudi 30 avril (début d après-midi) Équivalence B clôture des inscriptions mercredi 4 mars B commission d admissibilité (sur dossier) lundi vendredi 27 mars B commission d équivalence (entretien) mercredi 8 avril et, selon necessité, jeudi 9 avril (matin) Intégration B clôture des inscriptions samedi 28 mars B commission d admissibilité (sur dossier) lundi jeudi 30 avril B commission d intégration (entretien) mercredi 20 mai Vacances de Noël vendredi 19 décembre 2014 (soir)... lundi 5 janvier 2015 (matin) Vacances d hiver vendredi 6 février (soir)... lundi 23 février (matin) ouverture (sur inscription) aux étudiants diplômables : semaine 1 Vacances de printemps vendredi 10 avril (soir)... lundi 27 mai (matin) ouverture (sur inscription) aux étudiants diplômables : semaine 1 Congés d été administratif vendredi 10 juillet (soir) Fin de l année scolaire mercredi 1 er juillet Séminaire pédagogique jeudi 2 juillet, 9 h Rentrée administrative lundi 31 août (matin) Jours fériés lundi 10 novembre 2014 B pont mardi 11 novembre B armistice lundi 6 avril 2015 B lundi de Pâques vendredi 1 er mai B Fête du travail vendredi 8 mai B fin de la guerre jeudi 14 mai B Ascension vendredi 15 mai B pont lundi 25 mai B lundi de Pentecôte

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option communication École nationale

Plus en détail

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs.

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs. 1 Innovation & Design Thinking kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds Design our futures. Inventer nos futurs. innovation & design thinking KEDGE Design school LE PARCOURS KEDGE Design SCHOOL L1 / Développer

Plus en détail

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia É S École supérieure d art des Pyrénées Pau Tarbes École supérieure d art des Pyrénées - Pau Tarbes Établissement public d enseignement supérieur artistique P Y R É N É E S Des formations d excellence,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Externe master 1 - master 2 objectifs de la formation Vous souhaitez

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

master langues étrangères appliquées

master langues étrangères appliquées université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master langues étrangères appliquées Relations Interculturelles et Coopération Internationale - RICI Management dudéveloppement

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Management des Ressources Humaines master 1 - master 2 objectifs

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option design École supérieure d art

Plus en détail

UNE école sur 2 sites

UNE école sur 2 sites étudier à l école supérieure d arts & médias de caen / cherbourg 2014 / 2015 L ésam Caen/Cherbourg 2014 15 UNE école sur 2 sites L école supérieure d arts & médias de Caen/Cherbourg est un établissement

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master of Business Administration

Master of Business Administration UFR LSHS Cellule de Formation Continue Master of Business Administration Diplôme Universitaire Associé à un Master 2 Professionnel Diplôme : MBA Management Territorial Durable Associé au : Master 2 professionnel

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Management de la Communication dans les Organisations de Services aux Publics master

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

MASTER MENTION ARTS ET CULTURE SPECIALITE EXPERTISE ET MEDIATION CULTURELLE

MASTER MENTION ARTS ET CULTURE SPECIALITE EXPERTISE ET MEDIATION CULTURELLE Pratique : Conditions d admission : En M1 (1 ère année de master) : - Si vous êtes titulaire ou futur titulaire d une L3 (3 ème année de licence) mention arts plastiques, mention arts du spectacle et audiovisuel,

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015 Appel à candidature Admission au programme doctoral SACRe 2015 pour l École nationale supérieure des Arts Décoratifs Le programme doctoral Sciences, Arts, Création, Recherche (SACRe) est ouvert à tous

Plus en détail

Italien. Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) http ://www.llsh.univ-savoie.fr

Italien. Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) http ://www.llsh.univ-savoie.fr Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Italien Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION Ø Un Master orienté vers l éducation, le jeu, la formation et l intervention, hors l école Le master en sciences de l éducation EFIS, Éducation, Formation, Intervention

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

LICENCE. Mathématiques

LICENCE. Mathématiques LICENCE Mathématiques Que sont les mathématiques? Les mathématiques, par l étude d objets abstraits (nombres, figures géométriques...) et le recours au raisonnement logique, permettent de décrire et de

Plus en détail

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE)

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Espagnol Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

sciences de l information et du document

sciences de l information et du document université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master sciences de l information et du document Gestion de l Information et du Document pour l Entreprise master 1 - master

Plus en détail

Métiers de la rédaction

Métiers de la rédaction université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master lettres Métiers de la rédaction master 1 - master 2 Objectifs de la formation Vous souhaitez devenir concepteur(trice)-

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité Se former à la culture de l autre et aux affaires internationales La mondialisation des relations et des marchés, la valorisation

Plus en détail

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES Mention : Arts Spécialité : Cinéma et audiovisuel, approches interculturelles du cinéma Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Sciences du langage. master. Didactique des langues et des cultures. Français Langue Étrangère : Seconde

Sciences du langage. master. Didactique des langues et des cultures. Français Langue Étrangère : Seconde université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master Sciences du langage Didactique des langues et des cultures Français Langue Étrangère : Seconde master 1 - master

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Théorie et pratiques des arts interactifs

Master Théorie et pratiques des arts interactifs Master Théorie et pratiques des arts interactifs Co-directeurs du Master Université de Poitiers Bertrand Augereau augerau@sic.univ-poitiers.fr École Européenne Supérieure de l Image Sabrina GRASSI-FOSSIER

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT

TAKE THE LEAD! * MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT MANAGEMENT - GESTION - FINANCE - ENTREPRENEURIAT CYCLE BACHELOR PROFESSIONNEL Accès à Bac, Bac+1, Bac+2/Prépa CYCLE MASTÈRE PROFESSIONNEL ** Accès à Bac+3, Bac+4 Titre certifié par l État niveau II Bac+3

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) DUT Services et réseaux de communication Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ministère de l Enseignement

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education formation communication de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle Production industrielle spécialité design de produits et packaging Autorité responsable de

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans Bachelor in Business programme post-bac en 3 ans Bienvenue à l ISC Paris Andrés Atenza Directeur Général de l ISC Paris Formation généraliste, le Bachelor in Business de l ISC Paris vous donne toutes les

Plus en détail

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école.

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. établissement privé d enseignement supérieur technique

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Arrêté du 3 août 2012 fixant pour l année 2012-2013 les montants des droits de scolarité, d examen et d inscription

Plus en détail

L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous

L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous Toulouse, le 7 mai 2013 Dossier de Presse L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous Mardi 7 mai 2013 Signature d une

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

La Grande Ecole des Sciences de l Information

La Grande Ecole des Sciences de l Information Royaume du Maroc Haut Commissariat au Plan Ecole des Sciences de l Information (ESI) Rabat La Grande Ecole des Sciences de l Information Secteur : Enseignement supérieur public relevant de la formation

Plus en détail

Promotion 2009/2010 www.mega-master.eu

Promotion 2009/2010 www.mega-master.eu Master Européen de Gouvernance et d'administration (MEGA) Promotion 2009/2010 www.mega-master.eu 2 Penser et agir dans un contexte européen La formation des futurs cadres dirigeants du service public s

Plus en détail

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Inscrit dans le champ scientifique des SIC- 71e section, le Master mention Information Communication est une formation interdisciplinaire

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise L Oréal Fondation d entreprise Bourse de recherche sur l art de l être et du paraître 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires

Plus en détail

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION 72 CHAPITRE 5 I JEUNESSE L enseignement secondaire LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS Collège Gounod 6 bis rue Gounod

Plus en détail

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA DU «Sociétés, cultures et pratiques professionnelles» Niveau Master Professionnel 2 ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 1 1

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS»

FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» FILIÈRE DE FORMATION INTÉGRÉE BI-NATIONALE «PROGRAMME FRANCO-ANTILLAIS» MASTER POLITICAL STUDIES AND INTERNATIONAL COOPERATION ETUDES POLITIQUES ET COOPERATION INTERNATIONALE entre : L Université des West

Plus en détail

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES

ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES 1 ACCORD REGIONAL DE PARTENARIAT POUR L ACCES A L ALTERNANCE ET POUR L EMPLOI DES JEUNES Vus La Loi n 2009-1437 du 24 novembre 2009 La Loi n 2010-1657 du 29 décembre 2010 Le Décret n 2010-1780 du 31 décembre

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : GESTION DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX www.managementpublic.univ-cezanne.fr Aix-en-Provence : 21,

Plus en détail

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES 2013-2014 ÉCONOMIE en Licence Les informations présentes dans ce document sont valables pour l'année 2013-2014. D'importantes modifications interviendront pour l'année 2014-2015. Il s agit d un cursus

Plus en détail

PROGRAMMES DE BOURSES

PROGRAMMES DE BOURSES PROGRAMMES DE BOURSES La Fondation du Cégep de Sainte-Foy a pour mission de soutenir l œuvre éducative du Cégep de Sainte-Foy en favorisant la qualité de l enseignement, la réussite scolaire et l innovation.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs Dix années d expérience en formation de chef de projet multimédia

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel complémentaire des recrutements pour 2006 (fonction publique de

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION "ECONOMIE APPLIQUEE"

REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION ECONOMIE APPLIQUEE REGLEMENT DU DIPLOME DE MASTER DROIT ECONOMIE GESTION MENTION "ECONOMIE APPLIQUEE" SPECIALITE FINANCE DE MARCHE, EPARGNE INSTITUTIONNELLE ET GESTION DE PATRIMOINE (Dispositions générales Contrôle des connaissances

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr

A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr A renvoyer à : vpri-secretariat@univ-amu.fr RESPONSABLE DU PROJET NOM GUIDERDONI- Prénom Karine JOURDAIN Courriel : karine.guiderdoni-jourdain@univ-amu.fr Tél : 0611260235 Composante ou UFR UFR ALLSH-

Plus en détail

Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau

Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau Cursus manager dirigeant Un nouvel élan pour votre carrière, un diplôme de Haut Niveau 2015-2017 The World s First Business School (est. 1819) 2 EuROPEAn IdEnTITY GLObAL PERSPECTIVE The World s First Business

Plus en détail

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC

MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC Adopté par le conseil d UFR le 10 juillet 2013 Voté au CA du 1 er octobre 2013 Adopté par la CFVU du 09 septembre 2013 MASTER DROIT, ECONOMIE, GESTION Mention DROIT PUBLIC Master année 1 Arrêté d habilitation

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN Mention : Langues étrangères appliquées Spécialité : Langues, affaires, interculturalité Contacts Composante : UFR Langues et Civilisations Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

Parcours professionnel Médiation Culturelle de l Art

Parcours professionnel Médiation Culturelle de l Art UNIVERSITE DE PROVENCE AIX-MARSEILLE I Parcours professionnel Médiation Culturelle de l Art MASTER THEORIE ET PRATIQUE DES ARTS Responsable du diplôme : Michel GUERIN Responsable du parcours Médiation

Plus en détail

altervilles.universite-lyon.fr MASTER ALTERVILLES Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles

altervilles.universite-lyon.fr MASTER ALTERVILLES Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles altervilles.universite-lyon.fr MASTER ALTERVILLES Alternatives politiques et stratégiques pour les villes et les métropoles Sarah Guilbaud Concevoir des politiques nouvelles pour les villes et les métropoles

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

MASTER ERASMUS MUNDUS

MASTER ERASMUS MUNDUS MASTER ERASMUS MUNDUS POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE & COOPÉRATION INTERNATIONALE Le Master Études Européennes Aix-Marseille Université 2 avenue Jules-Isaac 13626 Aix-en-Provence cedex master.europe@univ-amu.fr

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail