SYSTEMES D ALERTE SISMIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SYSTEMES D ALERTE SISMIQUE"

Transcription

1 SYSTEMES D ALERTE SISMIQUE Fusce vitae purus sed lectus egestas dignissim. Morbi in pede a justo posuere ornare. Préparons nous d autres séismes arrivent! Page 5 Mots Clés : Alerte Spécifique : Système d alerte indépendant pour un site ponctuel (ex : un immeuble) ; Alerte Régional : Système d alerte relié à plusieurs stations pour une zone étendue. ; Délai d alerte : Temps qui sépare la diffusion de l alerte et l arrivée des ondes destructrice ; Temps d alerte : L instant à partir duquel l alerte est diffusée et disponible ; EWS : Early Warning System (Système d alerte précoce) ; TEL : (509) / (509) HAITI (607) USA Zone d ombre: Zone situé à proximité de l épicentre et pour laquelle le temps d alerte est supérieur au temps mis par les ondes sismiques destructrices pour arriver.

2 La Solution Technologique! Trade International Trade Ltd. est une compagnie chinoise basée à Hong Kong. Elle a pour but d introduire dans les pays du tiers monde les innovations technologiques capables de résoudre ou d empêcher certains problèmes dans ces sociétés. Dans le cadre du Plan Séisme, la I. Trade International Trade Ltd. en partenariat avec l Institut Chinois de Protection des Vies souhaite engager une réflexion sur l introduction d un système d alerte sismique précoce en Haïti en tant qu outil de réduction de l impact des séismes sur l ile et dans le pays. La I. Trade International Trade Ltd. et l Institut Chinoise de Protection des Vies ont contacté les experts scientifiques dans le domaine au Japon et en Chine où de tels systèmes sont opérationnels. Ainsi, faute de prédiction possible des séismes à ce jour, le principe d alerte sismique précoce offre une alternative intéressante, permettant de limiter l exposition des enjeux à l alea sismique. Au niveau du public, et moyennant une information et des formations adaptées, l alerte précoce peut être un outil utile permettant d adopter des mesures protectrices capables de réduire significativement les pertes en vies humaines. Au niveau organisationnel, des mesures automatiques de mise en sécurité peuvent également être instaurées, permettant de limiter les dégâts lors de l arrivée des mouvements forts, ainsi que les suraccidents. Avant d installer un système d alerte sismique régional qui couvrirait tout le pays, la I.Trade International Trade Ltd. introduit d abord des systèmes d alerte spécifique à détection d ondes P. Ces systèmes appelés «DX» sont conçus pour alerter les occupants d un site ponctuel (ex : un immeuble) plusieurs dizaines de secondes avant la grande secousse en détectant l onde P. L onde P est la première onde lors d un tremblement de terre. Elle est inoffensive et parfois imperceptible par l homme. Les ondes P sont suivies des ondes S qui s accompagnent de secousses. Onde P «porteuse d informations» ; Onde S «porteuse d énergie». La réduction du risque sismique passe en premier lieu par des mesures de reconstruction et de mise aux normes des bâtiments. Compte-tenu du coût économique, de la réalité Haïtienne, et du temps de mise en œuvre qu elles nécessitent, ces mesures ne sont cependant pas suffisantes. Il est donc nécessaire d envisager d autres approches permettant de réduire l impact des séismes dans le pays. Une approche importante est une mise en place d une phase Co-Sismique par l installation de systèmes d alerte sismique précoce ce que prône la I.Trade International Trade Ltd. 2

3 Un séisme, ou tremblement de terre, résulte de la libération brusque d'énergie accumulée par les contraintes exercées sur les roches. Le résultat de la rupture des roches en surface s'appelle une Faille. Le lieu de la rupture des roches en profondeurs se nomme le Foyer ou Hypocentre. Les tremblements de terre de forte intensité sont particuliers aux villes bâties au-dessus des lignes de faille de la croute terrestre. Les exemples récents incluent le séisme de Wenchuan en Chine, celui du Japon en 2011 et celui qu a connu Haïti en Dans les trois cas, les pertes en vies humaines furent énormes. Dans le but de sauver des vies lors d éventuels prochains désastres, des techniciens et séismologues ont déployé des efforts afin de concevoir des systèmes d alertes capables d émettre un avertissement avant l arrivée de la puissance destructrice du séisme. EN HAÏTI NE SIGNIFIENT NULLEMENT QUE L ACTIVITE SISMIQUE A CESSE! LES PERIODES AU COURS DESQUELLES ON N ENREGISTRE PAS DE SECOUSSES ATTENTION! 3

4 Au moment d un séisme, deux grandes catégories d'ondes peuvent être générées. Les ondes P ou ondes de compression: Plus rapides, elles arrivent les premières et sont inoffensives, souvent Imperceptibles. Les ondes P sont les plus rapides (6 km/s près de la surface). Ce sont les ondes enregistrées en premier sur un sismogramme. Les ondes S ou ondes de cisaillement: Les vibrations s'effectuent perpendiculairement au sens de propagation de l'onde, comme sur une corde de guitare. Plus lentes que les ondes P, elles apparaissent en second lieu sur les sismogrammes. Elles sont destructrices. Il existe deux types de systèmes d alerte précoce : Spécifique et Régional (Détaillés plus loin) Il existe deux types de détecteurs pour un EWS : Détecteurs à onde P ; Détecteur à onde S Le principe du système d alerte précoce sismique consiste, lorsque qu un séisme vient juste de survenir, à fournir une alerte dès les premières secondes de manière à pouvoir mettre en oeuvre des procédures permettant de minimiser les dommages. Ce système, basé sur l analyse automatique en temps réel des enregistrements des mouvements sismiques, s inscrit donc dans la démarche générale de réduction du risque sismique, comme étant le seul outil «co-sismique» (Figure 1). Il doit être distingué du système de réponse rapide (Rapid Response System - RSS) qui fournit une estimation des manifestations du séisme quelques minutes après les secousses. La base physique du principe de système d alerte sismique précoce est simple : les forts mouvements du sol sont dûs aux ondes de cisaillement (ondes S) et aux ondes de surface qui les suivent, lesquelles ondes sismiques se propagent moins vite que les ondes électromagnétiques utilisées pour la transmission de l alerte. Le délai d alerte est alors défini comme le temps qui sépare la diffusion de l alerte («temps d alerte») de l arrivée des ondes S en détectant l onde P qui sont les premières ondes plus rapides. Il existe deux principaux types de systèmes d alerte précoce (EWS : Early Warning System), que sont les systèmes d alerte «régionaux» et «spécifiques» L approche «régionale», elle peut dans certains cas utiliser les méthodes traditionnelles pour localiser le séisme, déterminer sa magnitude et estimer les mouvements du sol et permet de fournir une alerte pour une zone étendue. Quant à l approche «spécifique», elle est réservée aux sites ponctuels (installations à forts enjeux), ne procède qu à l analyse des premières secondes du signal pour prédire les mouvements du sol à venir. 4

5 Figure 1 : Contexte et principes des Systèmes d Alerte Précoce (modifié d après M.Böse, 2006). - un paramètre de période t: ce paramètre de période, issu de l intégration du spectre pendant quelques secondes, est relié à la magnitude du séisme ; l accélération maximum du sol pendant les 3 premières secondes après l arrivée des ondes P. Figure 2 : : Schéma simplifié du principe d un EWS ponctuel (d après Kanamori, 2005). 5

6 Le principe de système d alerte précoce sismique est aujourd hui adopté comme étant un outil efficace pour réduire le risque sismique. Ainsi, des EWS sont aujourd hui opérationnels, en cours de construction ou en projet dans de nombreuses régions du globe : Mexique, Roumanie, Californie, Japon, Taïwan, Turquie, Grèce, Italie, Lituanie. (Figure 3) Nous dressons ici une liste des principaux exemples existants. Figure 3 : Carte globale d aléa sismique figurant les régions dotées de systèmes d alerte sismique précoce (bleu), et celles en ayant en développement (vert). 6

7 Les systèmes d alerte DX, sont du type «Spécifique» à détection d onde P. Les systèmes DX permet de régler l intensité pour laquelle on désire être alerté. De plus, grâce à une liaison en réseau des détecteurs ils empêchent de fausses alertes qui pourraient paniquer et provoquer des accidents. Ils sont aussi munis d une batterie rechargeable capable de tenir un jour ou plus et peuvent aussi être connectés à des panneaux solaires pour les zones qui n ont pas accès à l électricité. Les systèmes DX sont réservés aux sites ponctuels (résidences, centres commerciaux, hôpitaux, écoles et banques ect.). Et grâce à une sonnerie alarme elles sont capables d alerter plusieurs dizaines de secondes avant l arrivée de la grande secousse (Onde S, porteuse d énergie). Le délai d alerte dépendra donc de la distance de l épicentre et du type de sol. DX-6Y2 Il y a trois types de systèmes DX, qui sont : DX-6Y2 fait pour les résidences et immeubles moyens. Ils comprennent deux (ou plus) détecteurs qui sont reliés en réseau. Munis d un écran LCD ils permettent de régler facilement le son d alerte et l intensité. Les deux détecteurs peuvent être reliés entre eux sur un rayon de 100 mètres s il n y a pas d obstacle. Avec un Haut-parleur intégré et un son de 120 Db (ou plus) ils alertent rapidement tous ceux qui se trouvent dans l immeuble. DX-6Y2 DX-6 semblables aux DX-6Y2 à la seule différence ils n ont pas d écrans LCD. De ce fait le réglage et la programmation doit ce faire par une télécommande indépendante du système. DX- 100 comprend trois (ou plus) détecteurs reliés entre eux en réseau et peuvent être liés entre eux sur un rayon de 300 mètres s il n y a pas d obstacles. Ils ont la capacité de couper l électricité, le gaz, faire appelle aux urgences en donnant l adresse exacte lors d un séisme et arrêter les ascenseurs et les mettre en position de sécurité. Ils peuvent être mis en connexion à 200 haut-parleurs Wireless. Ils ont aussi l option d alerter par téléphones portables. (Toutefois cette méthode demande un réseau téléphonique non saturé que l alerte ne soit pas retardé) DX-6 DX-100 7

8 Quand un tremblement de terre est détecté, le système DX-100 active un autre système de radiodiffusion en alertant par des voix enregistrées dans ce dernier. L avantage de ce système est : Economique : Le fait de lier les détecteurs à un système de radiodiffusion existant réduit considérablement le cout. Note : Ce type de système nécessite une alimentation continue en électricité pour le fonctionnement des appareils de radiodiffusions. Quand un tremblement de terre est détecté, le système DX-100 active des haut-parleurs installés dans les couloires ou salles. L avantage de ce système est : Prix abordable. Et grâce aux batteries rechargeables le système continue de fonctionner dans le cas d une coupure d électricité. Note : Différents types d alertes peuvent être choisis (Ex. Voix, Sirènes) Semblable au Publique II à la seule différence que le système est relié à un ordinateur qui montre les intensités en temps réel et alerte les administrateurs et les occupants de l immeuble par sms s il y a une défectuosité, une alerte ou un message important. Note : Différents types d alertes peuvent être choisis (Ex. Voix, Sirènes) et SMS. 8

9 9

10 LES SYSTEMES DX PERMENTENT DE REGLER L INTENSITE POUR LAQUELLE ON DESIRE ETRE ALERTE ET NON LA MAGNITUDE! La magnitude traduit l énergie libérée par le séisme sous forme d ondes sismiques. Elle est relative à la taille de la source sismique et ne varie pas quand on s éloigne de l épicentre. Celle-ci se libère au moment ou le seuil de rupture mécanique des roches est atteint en faisant rejouer les failles. L énergie libérée est mesurée sur l échelle de Richter graduée. La magnitude représente l énergie libérée par une source sismique sous forme d onde pendant un séisme, elle est estimée à partir de l enregistrement du mouvement du sol pendant un séisme par des sismomètres. C est une valeur caractéristique de la "puissance" d un séisme. La "magnitude de Richter" mesure la magnitude des séismes. Elle n a, par définition, aucune limite théorique (ni inférieure ni supérieure). Se fondant sur des critères physiques (taille maximale d une secousse tellurique et énergie rayonnée correspondante), on estime néanmoins qu une valeur limite doit exister : la magnitude des plus violents séismes connus à ce jour ne dépasse pas 9,5. A partir d une magnitude 5,5 un séisme dont le foyer est peu profond peut causer des dégâts notables aux constructions. LAQUELLE ON DESIRE ETRE ALERTE ET NON LA MAGNITUDE LES SYSTEMES DX PERMENTENT DE REGLER L INTENSITE POUR ATTENTION! 10

11 L intensité mesure les effets et dommages du séisme en un lieu donné. A l inverse de la magnitude qui se calcule, l intensité d un séisme ne peut donner lieu qu à une estimation. L intensité n est donc pas, contrairement à la magnitude, fonction uniquement du séisme, mais également des caractéristiques du lieu de l observation (bâtiments plus ou moins fragiles par exemple). En effet, les conditions topographiques ou géologiques locales (particulièrement des terrains mous reposant sur des roches plus dures) peuvent créer des effets de site qui amplifient l intensité d un séisme. Sans effet de site, l intensité d un séisme est d habitude maximale à l épicentre et décroît avec la distance. Les dommages observés en surface sur les vies humaines et les infrastructures sont mesurés sur l Echelle macroscopique Européenne EMS-98. Cette échelle d intensité EMS-98 comporte douze degrés. Elle permet d évaluer les effets de séismes tels que les dégâts. Le degré I correspond à une secousse seulement détectée par les instruments, les dégâts matériels ne sont importants (destructions de bâtiments) qu à partir de VIII, et XII caractérise un changement de paysage. C est actuellement l échelle de référence en Europe (European Macroseismic Scale 1998) LAQUELLE ON DESIRE ETRE ALERTE ET NON LA MAGNITUDE LES SYSTEMES DX PERMENTENT DE REGLER L INTENSITE POUR ATTENTION! 11

12 12

13 13

14 Evaluation des bâtiments par des ingénieurs ; Séminaires de formation (Comprendre les séismes afin de mieux se protéger) ; Préparation d évacuation Installation de Panneaux de sorties d urgence (Exit signs / Panneaux de sorties) ; Plan de préparation et équipements après désastres ; 14

15 Nous serons prêt! Les alarmes de type DX représenté et vendu par la I.Trade International Trade Ltd. en Haïti, ont été conçus par l institut Chinoise de Protection Des Vies après le tremblement de terre de Wenchuan de Ils appartiennent à l approche d alerte spécifique. Les alarmes de type DX font usage de 4 technologies de pointes patentées. Ils sont capables d émettre des avertissements fiables et ont déjà fait leur preuve en Chine, ils sont aussi conçus pour éviter les fausses alertes. Les détecteurs DX ont aussi prouvé leur fiabilité en Haïti plusieurs fois par exemple à Jacmel et à Port-au-Prince. La première fois où ces détecteurs ont pu avertir l arrivée d une faible secousse fut à la radio Jacmel inter située à Jacmel quelques secondes avant la réplique du 20 septembre 2010 de magnitude 4.4. Il faut préciser qu au moment de l alerte sonore émise par le détecteur de la radio Jacmel inter, le personnel a eu le reflexe de quitter les lieux avant l arrivée de la faible secousse. Ces déclenchements d alarmes auraient pu théoriquement sauver des vies humaines dans l hypothèse d un séisme majeur. Haïti se trouve au dessus d une zone de failles à haut risque. Pour sauver le plus de vies possible dans l éventualité d un second séisme, il serait urgent de déployer un système d alerte régional pour les villes de Port-au-Prince et du Cap. En attendant que la I.Trade International Trade Ltd. installe un système d alerte Régional Nous introduisons d abord les systèmes d alerte spécifique à détection d ondes P. Grâce à la flexibilité offerte par les dispositifs d alarmes au séisme, les citoyens, au lieu d attendre l intervention de l état, peuvent se préparer de manière individuelle en cas de séisme. Il serait donc sage de la part des Haïtiens d anticiper ce malheur en s informant aussi par l acquisition de kits de survie, de réserves alimentaires ainsi de détecteurs d ondes sismiques pour protéger leur vie et celle de leurs proches. 15

16 La Solution Technologique! F/ KOWLOON BLDG 555 NATHAN RD. HONG KONG TEL : (509) / (509) HAITI (607) USA Web :

1. Introduction 2. Localiser un séisme 3. Déterminer la force d un séisme 4. Caractériser le mécanisme de rupture d un séisme

1. Introduction 2. Localiser un séisme 3. Déterminer la force d un séisme 4. Caractériser le mécanisme de rupture d un séisme Partie II Les paramètres des séismes Séisme: libération d énergie destructrice à partir de la magnitude 5 Prévision sismique: déterminer l aléa sismique Étude du mécanisme de rupture de la faille 1. Introduction

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA VIE

LA PROTECTION DE LA VIE LA PROTECTION DE LA VIE SYSTEMES AVANCES DE PROTECTION SISMIQUE Mars 2009 MAN O CO INTERNATIONAL SARL mmanoles@yahoo.fr www.seismes.eu 1 SYSTEMES AVANCES DE PROTECTION AVEC AVERTISSEUR SISMIQUE (SAPAS)

Plus en détail

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche

La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs. Approche La problématique de l assurance visà-vis des risques naturels majeurs Approche principe Les assurances sont souvent très frileuses des qu il s agit d assurer un risque à la Martinique qui pour eux cumule

Plus en détail

Le Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) Le Service Sismologique Suisse (SED) Histoire et mission du SED Le Service Sismologique Suisse enregistre en moyenne deux séismes par jour. Environ dix par an sont suffisamment forts pour pouvoir être ressentis

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. Les séismes DOSSIER D INFORMATION. risques naturels majeurs

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE. Les séismes DOSSIER D INFORMATION. risques naturels majeurs MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Les séismes DOSSIER D INFORMATION risques naturels majeurs Introduction Le séisme est le risque naturel majeur le plus meurtrier et qui cause le plus

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité

Mai 2015. Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité Mai 2015 Prévenir les risques d incendie Les conseils utiles pour votre sécurité PREAMBULE SOYEZ PRUDENTS! Surveillez vos enfants en bas âge, éloignez d eux tout ce qui peut être source d incendie (allumettes,

Plus en détail

Centrale d Alarme 32 zones sans fils

Centrale d Alarme 32 zones sans fils Centrale d Alarme 32 zones sans fils Ultra facile à installer et à programmer Sans fil : Aucune connexion nécessaire!!! Nombreux capteurs différents disponibles : permet de détecter une intrusion par infrarouge,

Plus en détail

Prospections géophysiques adaptées au socle

Prospections géophysiques adaptées au socle Prospections géophysiques adaptées au socle Viviane BORNE Sommaire 1 - La prospection électromagnétique VLF 2 - La tomographie électrique 3 - Les nouvelles prospections à mettre en oeuvre 2 Prospection

Plus en détail

HABITATIONS / RESIDENCES

HABITATIONS / RESIDENCES HABITATIONS / RESIDENCES BARRIERES IR SOLAIRES CLAVIER DEPORTE LCD & TELECOMMANDES DIFFUSEUR DE GAZ IRRITANT GENERATEUR DE BROUILLARD DETECTEUR DE FUMEE & MONOXYDE SIRENE EXTERIEURE SIRENE INTERIEURE DETECTEUR

Plus en détail

Secufone. Novembre 2008

Secufone. Novembre 2008 Secufone Novembre 2008 Table des matières Introduction Le concept Secufone Solutions intégrées Secufone Solutions spécifiques pour les sociétés Gamme des produits Secufone Mobile Basic Mobile Premium Mobile

Plus en détail

Découverte (ou redécouverte) de la station sismique du lycée franco australien de Canberra La station sismique de Canberra - CANB

Découverte (ou redécouverte) de la station sismique du lycée franco australien de Canberra La station sismique de Canberra - CANB Découverte (ou redécouverte) de la station sismique du lycée franco australien de Canberra La station sismique de Canberra - CANB Bâtiment de Sciences Google Map Antenne GPS sur le toit Data Logging Room

Plus en détail

Sûr, Simple, Mhouse! GSM + RTC. Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même.

Sûr, Simple, Mhouse! GSM + RTC. Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même. Sûr, Simple, Mhouse! Alarme Mhouse : la solution d alarme sans fil à installer soi même. Un seul système pour protéger votre maison, commander vos automatismes ou vos éclairages! GSM + RTC Sûr Liberté

Plus en détail

L ACTIVITE DE LA PLANETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME

L ACTIVITE DE LA PLANETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME TITRE L CTIVITE DE L PLNETE ENGENDRE DES RISQUES POUR L HOMME Classe : quatrième Durée : 2 séances de 50 minutes La situation problème Document 1 : Photos prises le 15 avril 2010 dans un aéroport européen

Plus en détail

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver

LES RISQUES MAJEURS. Document à conserver LES RISQUES MAJEURS Document à conserver Abordons ensemble, les cinq risques majeurs auxquels nous sommes exposés à Saint-Amarin. LES RISQUES NATURELS Inondation...... pages 1-2 Crue torrentielle... pages

Plus en détail

Centrale d alarme DA996

Centrale d alarme DA996 Centrale d alarme DA996 Référence : 7827 La DA-996 est une centrale d alarme pour 6 circuits indépendants les uns des autres, avec ou sans temporisation, fonctions 24 heures, sirène, alerte et incendie.

Plus en détail

Alertes pour intérieur et extérieur, son, musique ou lumiere

Alertes pour intérieur et extérieur, son, musique ou lumiere LA SECURITE AVANT TOUS! CAPTEURS ALERTES APPELEURS Détecte les accès forcés, le mouvement, l'inondation, les débordements et plus! Alertes pour intérieur et extérieur, son, musique ou lumiere Recevez un

Plus en détail

Systèmes d alerte sismique: principes et faisabilité aux Antilles françaises. Rapport final

Systèmes d alerte sismique: principes et faisabilité aux Antilles françaises. Rapport final Systèmes d alerte sismique: principes et faisabilité aux Antilles françaises Rapport final BRGM/RP-56663-FR Février 2009 Systèmes d alerte sismique : principes et faisabilité aux Antilles françaises Rapport

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

EmergencyLink LES BONNES PERSONNES, AU BON MOMENT, AU BON ENDROIT - TOUJOURS ET EN TOUS LIEUX.

EmergencyLink LES BONNES PERSONNES, AU BON MOMENT, AU BON ENDROIT - TOUJOURS ET EN TOUS LIEUX. EmergencyLink LES BONNES PERSONNES, AU BON MOMENT, AU BON ENDROIT - TOUJOURS ET EN TOUS LIEUX. Image: Berufsfeuerwehr Berne 2 La plupart du temps, les catastrophes sont dues à un enchaînement de circonstances

Plus en détail

Ordre de mission. Collège d Indre & Loire. Ref. : 37-02154N

Ordre de mission. Collège d Indre & Loire. Ref. : 37-02154N Sismologie UN PEU D'HISTOIRE DES SCIENCES... (...) C est un Chinois, l inventeur Zhang Heng, qui créa le premier sismographe en 132. Utilisant le principe du pendule, ce sismographe se présentait sous

Plus en détail

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS. Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe

RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS. Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe RENCONTRE TECHNIQUE SUR LA REPONSE SISMIQUE DES SOLS Prise en compte effective et réglementaire des effets de site en Guadeloupe LES EFFETS DE SITE TOPOGRAPHIQUES Amplification des secousses provoquée

Plus en détail

Système d alarme radio

Système d alarme radio Système d alarme radio Vivez en toute tranquillité! Utilisation facile Technologie fiable Intégration parfaite Adaptabilité aux besoins de chacun Système d alarme radio La centrale d alarme sans fil DIGILIA

Plus en détail

Le Pack Entreprise. Spécialement conçu pour les personnes sourdes et malentendantes

Le Pack Entreprise. Spécialement conçu pour les personnes sourdes et malentendantes Le Pack Entreprise Spécialement conçu pour les personnes sourdes et malentendantes Le Pack Entreprise Jenile Le Pack Entreprise Jenile International a été créé spécialement pour les entreprises. Ce pack

Plus en détail

Risques de Sécurité et Solutions pour les Systèmes PV

Risques de Sécurité et Solutions pour les Systèmes PV Risques de Sécurité et Solutions pour les Systèmes PV L objectif du présent document est de traiter les problèmes de sécurité des systèmes PV pour les pompiers. Il expose comment la solution SolarEdge

Plus en détail

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS

SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Lignes directrices 2. Issue extérieure au niveau du sol Accès et aire de manœuvre Sécurité fonctionnelle 3. Étages desservis par un Bâtiment protégé par des extincteurs automatiques

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2

SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2 V81199A SYSTEME DE PROTECTION TG 666/2 UNE ALARME HAUT DE GAMME POUR MOTOS & SCOOTERS Classe SRA < 50 cm 3 uniquement 1 - Introduction Vous venez d acquérir l alarme TG 666/2 et nous vous en remercions.

Plus en détail

Gestion de Flotte Aprolis. Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide

Gestion de Flotte Aprolis. Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide Gestion de Flotte Aprolis Une solution «Contrôle Accès» et «Détecteur de Chocs» pour une sécurité accrue et un ROI rapide Gestion de Flotte Aprolis Accédez aux données de vos matériels sur un tableau de

Plus en détail

Système d'alarme et de sécurité

Système d'alarme et de sécurité Système d'alarme et de sécurité Système d'alarme et de sécurité Dahua Technology est un fournisseur mondial de solutions de sécurité. Les portfolios de la société incluent des séries avancées de produits

Plus en détail

Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE

Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE Se questionner Qu'est-ce qui te permet de dire que la Terre est une planète active? Partie 1 Chapitre 1 LES SEISMES ET LEURS CONSEQUENCES Partie 1 Chapitre 1 Introduction

Plus en détail

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité

le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Securitas Home Alert le pack alarme habitation Securitas Home Alert - La télésurveillance prête-à-installer en toute sérénité Le système Securitas Home Alert garant de votre sécurité Securitas Home Alert

Plus en détail

BTS-200 Kit mains libres Bluetooth pour auto Manuel d utilisation

BTS-200 Kit mains libres Bluetooth pour auto Manuel d utilisation BTS-200 Kit mains libres Bluetooth pour auto Manuel d utilisation Table des matières I. Présentation et fonctionnalités I-1 Présentation... I-2 Fonctionnalités II. Mode opératoire II-1 Mise en charge des

Plus en détail

Film DATACENTER INTRODUCTION. 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité.

Film DATACENTER INTRODUCTION. 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité. Film DATACENTER INTRODUCTION 1 Depuis le début de l année 2009, la région de Chartres est le centre d une intense activité. 2 Les lignes téléphoniques et accès ADSL ont été modernisés, les capacités électriques

Plus en détail

Mathys classe CM1 Mardi 10 mars 2015

Mathys classe CM1 Mardi 10 mars 2015 Cliquez pour modifier les styles du texte du masque LES SEISMES OU Troisiè TREMBLEMENTS DE TERRE Deuxiè Quatriè» Cinquiè Mathys classe CM1 Mardi 10 mars 2015 Cliquez pour modifier les styles du texte du

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

TP2 Ondes sismiques et structure interne du globe

TP2 Ondes sismiques et structure interne du globe TP2 Ondes sismiques et structure interne du globe En 1912, le sismologue allemand Beno Gutenberg est le premier à détecter une discontinuité entre le manteau inférieur et le noyau externe de la Terre à

Plus en détail

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes

RadioSens. Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité. argumentaire de ventes Systèmes de communication par radio sans bandes de sécurité argumentaire de ventes introduction Le système RadioSens est né de l effort de notre équipe d ingénieurs experts en télécommunications pour développer

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident.

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. FUITE DE GAZ 1. OBJECTIFS L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. C est donc dans cette perspective que le présent

Plus en détail

Prospection géophysique

Prospection géophysique Prospection géophysique Projet Géothermie 2020 François Martin Michel Meyer Mobile: +41 76 569 17 07 Mobile : +41 76 532 26 28 www.geo2x.com www.sig-ge.ch www.geothermie2020.ch - 1 - Qu est-ce que la géothermie?

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE CH : 3 EVOLUTION DES SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE 3.1 Systèmes de vidéosurveillance classique CCTV : 3.2 Systèmes de vidéosurveillance analogique avec magnétoscopes traditionnels

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

SEISMES TSUNAMIS Vivre avec le risque. Dossier pédagogique

SEISMES TSUNAMIS Vivre avec le risque. Dossier pédagogique SEISMES TSUNAMIS Vivre avec le risque Dossier pédagogique SEISMES TSUNAMIS Vivre avec le risque Cette exposition accompagne la diffusion du Plan séisme mis en place par le MEDAD (Ministère de l Ecologie,

Plus en détail

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien

Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien Tous droits réservés Design Spirale Communication visuelle Que faire en cas: > d un événement pouvant survenir dans votre environnement quotidien > d un événement majeur Alerte à la bombe Violentes intempéries

Plus en détail

La tranquillité est en vous.

La tranquillité est en vous. ( ) TELESECURITE EN RESIDENTIEL La tranquillité est en vous. SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SANS FIL Deux protections valent mieux qu une. La télésécurité ne se substitue pas à l alarme, elle en est le complément

Plus en détail

Les principes de l extinction automatique

Les principes de l extinction automatique Building & Technologies Fire safety & Security Les principes de l extinction automatique Pourquoi une installation automatique? 1 à 5 minutes: Formation de l incendie/ Début d incendie 2 minutes: 1 minute:

Plus en détail

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité L œil sur la sécurité SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil AVANTAGES Protège votre maison et donne plus de sécurité à votre famille. La sécurité est une valeur fondamentale pour

Plus en détail

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE

LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 1 EMISSION THERMIQUE DE LA MATIERE 2 1.1 LE RAYONNEMENT ELECTROMAGNETIQUE 2 1.2 LES CORPS NOIRS 2 1.3 LES CORPS GRIS 3 2 APPLICATION A LA THERMOGRAPHIE INFRAROUGE 4 2.1 DISPOSITIF

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos.

Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos. entreposage Choisir et utiliser un détecteur de gaz pour le travail en espace clos. Un détecteur de gaz contribue à déterminer les mesures de prévention et l équipement de protection nécessaires dans le

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! www.protectfrance.fr En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME

RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME RÈGLEMENT SUR LES SYSTÈMES D ALARME Attendu qu il est nécessaire de remédier aux problèmes provoqués par le nombre élevé de fausses alarmes ; Attendu que la démarche la plus efficace pour ce faire se trouve

Plus en détail

Chap.1 : LES SÉISMES DANS LE MONDE

Chap.1 : LES SÉISMES DANS LE MONDE Chap.1 : LES SÉISMES DANS LE MONDE Problématique : Comment un séisme peut-il modifier un paysage? I) Les manifestations des séismes à la surface de la Terre. Problème 1 : Comment se manifeste-t-il? C est

Plus en détail

Rapport d étude de couverture

Rapport d étude de couverture Rapport d étude de couverture Conseil Général de la Somme Conseil Général de la Somme 43 rue de la République 80026 Amiens 24/07/2007 Page 1 sur 64 Sommaire : 1. CONDITIONS D ETUDES :... 3 1.1. Les objectifs

Plus en détail

CHAPITRE 1 : ONDES ET PARTICULES

CHAPITRE 1 : ONDES ET PARTICULES CHAPITRE 1 : ONDES ET PARTICULES Lycée International des Pontonniers Septembre 2016 1. Rayonnements dans l Univers 1.1. Rayonnement électromagnétique solaire - un spectre très étendu : des ondes radio

Plus en détail

2 - Quels sont les intérêts des exercices?

2 - Quels sont les intérêts des exercices? FICHE N 29 : LES ENTRAÎNEMENTS - EXERCICES DE SIMULATION 1 - Qu est-ce qu un exercice? Les exercices servent à mettre en œuvre de manière pratique les dispositions prévues dans le PCS en se substituant

Plus en détail

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas!

STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE. Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! STOP AUX VOLEURS EN QUELQUES SECONDES AVEC UN CANON A FUMÉE Les voleurs ne peuvent voler ce qu ils ne voient pas! En moins de quelques secondes, un générateur de fumée Protect remplit une pièce d une fumée

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile

PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile PLICSMOBILE : Transmission sans fil via le réseau mobile Transmission sans fil via le réseau mobile simple et sûre Les besoins en technologies de transmission sans fil augmentent avec les besoins en flexibilité,

Plus en détail

FAQ téléphonie d ascenseurs con IP

FAQ téléphonie d ascenseurs con IP FAQ téléphonie d ascenseurs con IP Mars 2015 Solutions commerciales A quoi ressemblent les solutions du futur? Quels sont pour le propriétaire les avantages procurés par une nouvelle installation d ascenseur?

Plus en détail

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti Guide méthodologique Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti mieux prendre en compte le risque naturel dans l urbanisation et l aménagement du territoire Préface Monsieur Yves Germain

Plus en détail

SIRENE SANS FIL 433MHz 30/80m SSF

SIRENE SANS FIL 433MHz 30/80m SSF SIRENE SANS FIL 433MHz 30/80m SSF Sirène extérieure auto-alimentée sans fil avec récepteur intégré à code tournant. Boîtier polycarbonate de 3mm résistant aux intempéries, autoprotection à l ouverture

Plus en détail

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince

Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications (MTPTC) Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE) Aléa sismique et microzonage de l agglomération de Port-au-Prince Le

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT NUMÉRO 394-08 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT NUMÉRO 394-08 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINTE-ANGÈLE-DE-MONNOIR RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME Adopté le 22 septembre 2008 Règlement concernant les systèmes d alarme ATTENDU que le conseil désire

Plus en détail

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation Série FP400 Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur Manuel d utilisation Version 2.3 / Juin 2004 Aritech est une marque de GE Interlogix. http://www.geindustrial.com/ge-interlogix/emea

Plus en détail

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 1 COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 MODIFIÉ PAR LE RÈGLEMENT N o 1 DE 2013 Adopté le 27 mai

Plus en détail

Système de sécurité NX-10-V3. Filaire ou sans fil

Système de sécurité NX-10-V3. Filaire ou sans fil Système de sécurité NX-10-V3 Filaire ou sans fil Votre sécurité vous suit pas à pas Notre système NX-10-V3 fonctionne entièrement sans fil est équipé d un nouveau clavier esthétique. La gamme NX-10 bénéficie

Plus en détail

Process de certification CEM des ASI forte puissance

Process de certification CEM des ASI forte puissance Process de certification CEM des ASI forte puissance Méthodologie appliquée au laboratoire CEM de All content in this presentation is protected 2008 American Power Conversion Corporation Agenda Les produits

Plus en détail

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 1 COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 MODIFIÉ PAR LE RÈGLEMENT N o 1 DE 2013 Adopté le 27 mai

Plus en détail

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58

Mon Mobile et Ma santé octobre 2011 58 Mon mobile et ma santé Octobre 2011 58 Ministère chargé de la Santé, Ministère chargé de l Écologie, Ministère chargé de l Industrie «Aucune preuve scientifique ne permet de démontrer aujourd hui que l

Plus en détail

- Comment se préparer à l école -

- Comment se préparer à l école - Même si les risques de séisme varient selon les régions, le Québec est considéré comme une zone sismique à risque élevé par rapport au reste du Canada. Par exemple, le 5 février 1663, un séisme d'une magnitude

Plus en détail

- Guide du participant -

- Guide du participant - Il se produit plusieurs centaines de tremblements de terre chaque année au Québec, répertoriés principalement dans trois zones distinctes, soit Charlevoix-Kamouraska, Ouest du Québec et Bas-Saint-Laurent-Côte-Nord.

Plus en détail

Chauffage radiant électrique Heatstrip

Chauffage radiant électrique Heatstrip Chauffage radiant électrique Heatstrip Le Heatstrip Le Heatstrip est un chauffage radiant à forte intensité qui est la solution efficace et rentable pour un chauffage en extérieur tout comme en intérieur.

Plus en détail

Intégrateur de solutions de gestion de l alerte

Intégrateur de solutions de gestion de l alerte Intégrateur de solutions de gestion de l alerte Votre spécialiste de la transmission de l alerte Filiale du groupe européen e*message Wireless Information Services, e*message est un intégrateur de solutions

Plus en détail

Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010 - Le point sur les informations scientifiques

Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010 - Le point sur les informations scientifiques Le séisme de Concepcion, Chili, du 27 février 2010 - Le point sur les informations scientifiques Le 28-février-2010 Christophe Vigny Directeur de recherches au CNRS Laboratoire de Géologie de l ENS, UMR8538

Plus en détail

La tranquillité est en vous.

La tranquillité est en vous. ( ) TELESECURITE EN LOCAUX PROFESSIONNELS La tranquillité est en vous. SYSTÈMES DE SÉCURITÉ SANS FIL Une protection vraiment globale de votre entreprise. En tant que dirigeant d entreprise, vous avez à

Plus en détail

Connect2Home Guide utilisateur

Connect2Home Guide utilisateur Connect2Home Guide utilisateur Table des matières Introduction... 2 Connect2Home pour iphone... 4 Paramètres utilisateur... 7 Paramètres d alarme... 8 Paramètres d alerte... 9 Paramètres d accessoires...

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux

Atelier 10 La PDE et la gestion des réseaux La question technique est fortement présente lorsqu'il s'agit par exemple d'assurer le transport d'une production aléatoire, tout en permettant une garantie d'approvisionnement aux consommateurs. Ainsi

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME

CODIFICATION ADMINISTRATIVE RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME RÈGLEMENT NUMÉRO 508-2008 SUR LES SYSTÈMES D ALARME Modifié par le règlement numéro 552-2012 Avis de motion donné le : 5 juin 2012 Adoption du règlement le : 3 juillet 2012 Publication le : 10 juillet

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER. Règlement sur les système d'alarme

PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER. Règlement sur les système d'alarme PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-CYRILLE-DE-WENDOVER Règlement # 380 Règlement sur les système d'alarme 438.09.09 Règlement portant le numéro 380 lequel a pour objet de règlementer les systèmes

Plus en détail

B : plus. Centrales d alarme B Series pour la protection des personnes et des biens

B : plus. Centrales d alarme B Series pour la protection des personnes et des biens B : plus Centrales d alarme B Series pour la protection des personnes et des biens B : plus : sécurisé Centrales d alarme anti-intrusion B Series Sécurisez les personnes et les biens avec les centrales

Plus en détail

D un clic, gardez un œil sur votre parc machines. avec OptiM2M, solution simple de surveillance à distance

D un clic, gardez un œil sur votre parc machines. avec OptiM2M, solution simple de surveillance à distance D un clic, gardez un œil sur votre parc machines avec OptiM2M, solution simple de surveillance à distance Vos challenges @ surveiller un parc de machines disséminées à travers le monde @ accéder facilement

Plus en détail

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA

Atelier A05. Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA Atelier A05 Gestion de sinistres: Retour d expérience sur FUKUSHIMA 1 Atelier A05 Intervenants Dominique DEBRAY Michel JOSSET Juriste Inspecteur Expert, Gestion sinistres Dommages et Fraude auprès de Axa

Plus en détail

S1.3:Schémas de liaison à la terre BTA

S1.3:Schémas de liaison à la terre BTA Table des matières 1 Les S.L.T 1 1.1 Pourquoi un schéma des liaisons à la terre?................... 1 1.2 Schéma IT..................................... 3 1.3 Le fonctionnement pour un réseau (1km).....................

Plus en détail

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE

PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE 1/14 DIRECTION DE LA SECURITE ET DU CABINET PREFET DES BOUCHES-DU-RHONE ARRÊTÉ PRÉFECTORAL n IAL- 13112-03 modifiant l arrêté n IAL- 13112-02 du 20 aout 2010 relatif à l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES

ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES ENTRAÎNEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE GESTION DES INCIDENTS NRBC ET MATIÈRES DANGEREUSES INTRODUCTION: UN DÉFI MONDIAL L éventualité d attaques NRBC ou de déversements délibérés ou involontaires de substances

Plus en détail

CONTENU RÉDACTION 02 RESCUE SHEET

CONTENU RÉDACTION 02 RESCUE SHEET CONTENU Avant-propos... 03 Les problèmes des sauveteurs... 04 Notre solution... 07 Les recommandations de l ACL... 10 Questions sur la Rescue Sheet... 10 Chronologie d un sauvetage... 12 Comment placer

Plus en détail

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles

La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles técnicos La sécurité électrique: prévenir les pannes pour éviter les réparations inutiles // Il y a 50 ans personne ne pouvait prévoir l extension et l intensification que prendrait la production avicole

Plus en détail

Thème 2 : Cycle de vie des projets d innovation: ambigüité, incertitude, production de savoir et dynamisme

Thème 2 : Cycle de vie des projets d innovation: ambigüité, incertitude, production de savoir et dynamisme Thème 2 : Cycle de vie des projets d innovation: ambigüité, incertitude, production de savoir et dynamisme Serghei Floricel Dans l introduction nous avons mentionné que les projets d innovation suivent

Plus en détail

Connect2Home. Guide utilisateur

Connect2Home. Guide utilisateur Connect2Home Guide utilisateur Table des matières Introduction... 2 Connect2Home pour iphone... 4 Paramètres utilisateur... 7 Paramètres d alarme... 7 Paramètres d alerte... 8 Paramètres d accessoires...

Plus en détail

Manuel d installation KIT FAST

Manuel d installation KIT FAST Veuillez lire attentivement ces consignes de sécurité qui s adressent uniquement à un installateur photovoltaïque qualifié : Manuel d installation KIT FAST Ce présent document contient des informations

Plus en détail

Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale

Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale Notice d emploi Réf. : VOM000484 Système d alarme sans fil avec transmetteur téléphonique vocale 1313 11 Vers.28-10-2010 Introduction Visualisation des boutons Merci d avoir fait l acquisition de ce système

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail