Sophie- Hélène GOULET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sophie- Hélène GOULET"

Transcription

1 Intitulé de la communication : «Communication migratoire et diaspora camerounaise au Québec». «Les jeunes représentent aujourd hui près du tiers des migrants internationaux. Ces migrations redessinent la carte du monde et le visage des sociétés. Elles représentent un immense potentiel de rapprochement des peuples, de dialogue interculturel et de développement. Elles soulèvent aussi d immenses défis en termes d exclusion, de pauvreté, d exploitation ou de discriminations. Pour libérer le potentiel des jeunes, nous devons les considérer comme des partenaires de premier plan 1». Les flux migratoires au cours de la dernière décennie sont de plus en plus nombreux, de plus en plus jeunes et de plus en plus féminins. L Afrique, le Cameroun : un nouveau bassin d émigrants pour le Québec L Afrique est le continent de naissance du tiers des immigrants arrivés au Québec au cours des cinq dernières années 2. Nous nous pencherons plus particulièrement sur la population ethnique camerounaise recensée au Québec depuis Lors du recensement de 2006, personnes au Québec se sont déclarées d origine camerounaise 3. Depuis l avènement de l autoroute de 1 1 Irina Bokova, Directrice générale de l UNESCO, Journée internationale de la jeunesse 2013, 8e Forum des jeunes pour l UNESCO, Migration et jeunesse : aller de l avant pour le développement, and- celebrations/celebrations/international- days/international- youth- day- 2013/, date de la consultation : Ministère de l Immigration et des Communautés culturelles, Direction de la recherche et de l analyse prospective, Caractéristiques des immigrants admis au Québec de 2007 à 2011, par année : statistiques/immigration- Quebec pdf, date de la consultation : Ministère de l Immigration et des Communautés culturelles, Portrait statistique de la population d origine ethnique camerounaise recensée au Québec en 2006 :

2 l information par le gouvernement québécois en 2003, maintes démarches administratives pour les Québécois, et ses futurs citoyens, doivent se dérouler via le Web. De plus, presque neuf personnes sur dix (88,9%) des membres de la communauté camerounaise au Québec, âgés de 15 ans et plus, appartiennent à la première génération d immigrés, donc nés à l étranger. Il s agit d une immigration «jeune» et qui se féminise de plus en plus, car trois personnes sur cinq, soit 60,5 % de la population de cette communauté, se sont établies au Québec au cours de la période la plus récente en matière de statistiques sur l immigration, soit celle de 2001 à Ainsi, nous pouvons supposer, à des degrés divers, que la majorité des membres de la communauté camerounaise récemment arrivés au Québec, a utilisé Internet pour concrétiser le projet d expatriation : recherche d informations, consultation de forums et de blogs, matérialisation du projet migratoire (téléchargement des dossiers officiels), ou encore recherche d un consultant ou représentant en immigration. Si les dynamiques migratoires et diasporiques en ligne ont pris une tout autre envergure au cours de la dernière décennie, à la fin des années 1990, il s agissait d une démarche à tout le moins créatrice et novatrice. Comment ces jeunes Camerounais désireux de migrer vers le Québec utilisent- ils Internet pour leurs démarches migratoires? Comment les Camerounais récemment arrivées au Québec ont- ils su faire usage du web afin d obtenir le sésame, le visa de résident permanent pour le Canada? A défaut de pouvoir effectuer un voyage de prospection avant la migration proprement dite, comment les TIC entrent- elles en jeu en phase pré- migratoire? Quelles places représentent- elles dans l élaboration de nouveaux réseaux sociaux essentiels à l adaptation, l insertion professionnelle et sociale, ainsi que l intégration des Camerounais au Québec? Comment se dessinent désormais les nouveaux liens entre jeunes Camerounais immigrés au Québec et jeunes Camerounais restés au pays? Nous tenterons donc, dans le cadre de cette communication, par le biais d enquêtes et d entretiens semi- directifs, d analyser l usage des 2 informations et les pratiques communicationnelles des jeunes immigrants camerounais au Québec. Le cas de l immigration camerounaise au Québec ethnoculturelle/com- camerounaise pdf, date de la consultation :

3 Le Québec est en train de devenir le nouvel eldorado des jeunes migrants en provenance d Afrique francophone. Par rapport à l immigration en Europe, l immigration africaine au Québec est particulière, car celle- ci est essentiellement composée de «travailleurs qualifiés» ayant été sélectionnés par le biais d un ensemble de caractéristiques socioprofessionnelles visant à mesurer le niveau d employabilité et d adaptation des futurs migrants. Cette immigration africaine au Québec peut donc laisser entrevoir une «fuite des cerveaux» au sein de pays où les enjeux liés au développement sont prépondérants. Avant 1961, la province de Québec ne comptait seulement qu 1 % d immigrants africains. Au cours des années 1960, ils étaient désormais 9 %. Entre 2001 et 2006, 40 % des nouvelles arrivées d immigrants venaient d Afrique. A l origine, temporaire et essentiellement constituée d étudiants, l immigration camerounaise est devenue davantage permanente au Québec étant donné la politique d immigration active de la Belle Province, liée aux tendances linguistique, économique et démographique. Cette immigration définitive s est d ailleurs enrichie par l immigration de femmes et de jeunes diplômés de l enseignement universitaire. En effet, au moment de l installation au Québec, la majorité des immigrants camerounais possédaient un diplôme universitaire. Répartition de la population africaine, âgée de 15 ans et plus, recensée au Québec en 2001 selon le plus haut niveau de scolarité atteint et selon le sexe. (Portrait statistique de la population d origine ethnique africaine recensée au Québec en 2001). Hommes Femmes Ensemble de la population québécoise 29,7 % 18,3 % 14 % L émigration africaine résulte majoritairement des problèmes économiques et d instabilité politique et des guerres ou conflits internes. La pauvreté au Cameroun est une réalité socioéconomique qui touche les couches les plus vulnérables de ce pays, à savoir les femmes et les jeunes. La migration devient l acte rationnel permettant de remédier à la situation. Les 3

4 immigrants africains regroupent une majorité d hommes (54 %) contre 46 % pour les femmes. L immigration en provenance de l Afrique subsaharienne est considérablement jeune (48,9 % ont moins de 25 ans). En Afrique, de même qu au Cameroun, le problème du chômage est nettement plus complexe qu au Québec ou qu ailleurs dans le monde. En 2003, les jeunes âgés entre 15 et 24 ans représentaient 63 % des chômeurs en Afrique subsaharienne alors qu ils ne représentaient que 33 % de la population active. Même si plusieurs politiques nationales de lutte contre le chômage chez les jeunes ont été mises en place au cours de la dernière décennie, les résultats demeurent encore limités. «Pourtant, le Cameroun n est pas dépourvu de ressources. Par exemple, ce pays produit du café, du cacao, de la banane, ainsi que du coton et du pétrole. Mais à partir de 1986, le pays entame une longue phase de stagnation engendrée par des facteurs externes et internes (Feumetio, 2007) et qu illustre la «stabilité» de l Indice de développement humain (IDH) depuis Le Cameroun se situe au 148 e rang sur 177 pays (en 2003) et, selon l indicateur de pauvreté humaine (IHP- 1), au 47 e rang sur 88 pays 4». Devant l absence de perspectives, nombreux sont les jeunes diplômés camerounais à se tourner vers l immigration au Québec. On remarque un exode massif, mais surtout un départ important de jeunes hautement qualifiés. Les faux espoirs de «l immigration choisie» Mais la sélection de migrants «qualifiés» laisse entrevoir beaucoup d espoir pour les futurs migrants camerounais. Néanmoins, bon nombre sont déçus une fois arrivée en terre promise. Ils sont souvent mal préparés, mal informés, se sont construit un imaginaire qui diffère complètement de la réalité. Plusieurs difficultés sont rencontrées : l équivalence et les difficultés de reconnaissance des diplômes et acquis professionnels, l absence d expérience québécoise, la discrimination, le racisme, etc. En effet, le taux de chômage pour les immigrants africains au Québec frôle les 30 %. Ce qui permet cependant aux immigrants camerounais de parer à certaines difficultés d insertion professionnelle résulte dans le développement et 4 Les femmes camerounaises et la «cybermigration» maritale en France, Analyse de l impact socioéconomique d une dynamique migratoire nouvelle, Brice Arsène Mankou, Communication Information médias théories pratiques, Vol. 28/2 2011, date de la consultation :

5 l entretien de réseaux sociaux, de création d associations, la participation à la vie communautaire, la création de stages professionnels et le bénévolat. Les TIC et les nouvelles pratiques communicationnelles migratoires En Afrique centrale, de même qu au Cameroun, les TIC, ont considérablement influencé les migrations qui ont vu en Internet un outil moderne au service de l expatriation. Jusqu à présent, la majorité des femmes camerounaises installées au Québec sont arrivées pour y rejoindre leur époux, très souvent dans le cadre d une demande de parrainage. Désormais, davantage de femmes migrent aujourd hui de façon indépendante en partie grâce aux TIC. «On découvre un pouvoir potentiel de mobilisation des «sites de réseaux sociaux» (MySpace, Facebook) lors de crise sociopolitique ou de catastrophe naturelle dans la société d origine. En effet, le «web diasporique» institue un «troisième endroit» pour mettre en contact les membres de la communauté : il ne s agit ni de pays natal ni de pays d installation, mais d un «espace virtuel» de communication. Ce troisième «endroit» prend la forme d arborescences infinies et de «foules numériques» ; mais les conversations sur la Toile ne mènent pas nécessairement à la communion de proximité et à la solidarité communautaire. D autres parlent du Web comme d un lieu de rencontre d individus qui se sentent valorisés (empowered) à travers leurs découvertes des technologies ; dans ce cas, l usage des technologies numériques est avant tout une affaire de technophiles et de technicité. Comme le remarque Mattelart (2009), le Web est tout et son contraire ; il est lien ombilical avec le pays d origine, pont virtuel avec le pays quitté et moyen d alimenter une identité hybride. Mais il est aussi creuset de nouvelles formes de sociabilité transfrontière et lieu d émergence des communautés transnationales» (Gina Stoiciu, 2013 : 24). Les migrants économiques entretiennent des rapports affectifs très forts avec leur pays d origine. Ceci s illustre par différentes manifestations donnant lieu à la communication et au partage d informations sur l expérience d expatriation : retour massifs des migrants lors des 5

6 vacances et périodes estivales, hausse du montant global des transferts d argent, implication d émigrés dans des projets de coopération avec le Cameroun, mais aussi déploiement de services en ligne, réseaux sociaux, réseaux conseils et échanges juridiques concernant l expatriation de futurs Camerounais au Québec. On parle toujours au Québec de médias ethniques, de médias communautaires mais ceux- ci s adressent à une population immigrée. Qu en est- il de la population destinée à l immigration? Depuis 2003, le gouvernement québécois et plus précisément, dans le cadre de notre sujet, le ministère de l Immigration et des Communautés culturelles a mis en place, des systèmes innovants, visant à déployer plus rapidement l information et rendre celle- ci accessible à l ensemble de ces citoyens et futurs citoyens via Internet. De ce fait, les technologies de l information ont donc été intégrées à l intérieur des procédures mêmes d immigration permanente dans la catégorie dite des travailleurs qualifiés. Les candidats à l expatriation au Québec doivent compléter, depuis cette période, une évaluation préliminaire d immigration en ligne. Il s agit d un test gratuit, non officiel et anonyme, permettant d évaluer les chances que possède un candidat d être sélectionné par le Québec. En cas de résultat positif, les candidats à l immigration sont amenés à télécharger un dossier de candidature officiel, la demande de certificat de sélection du Québec. Les candidats à l immigration consultent toutes les informations par le biais du site Internet du ministère de l immigration et des Communautés culturelles : critères de sélection, coût et durée de la procédure, équivalences et reconnaissances des formations et acquis professionnels, recherche d emploi, recherche de logement, etc. Internet devient désormais le vecteur principal de la préparation du projet d immigration. De nombreux forums de discussion voués au sujet sont présents sur le web. Candidats camerounais et Néo- Québécois en provenance du Cameroun, et de toutes autres nationalités, peuvent discuter de tous les éléments relatifs à la migration et à la vie au Québec. Nous tenterons donc, d analyser l impact engendré par l accessibilité de l information, de même que les services offerts par ce gouvernement en ligne auprès des candidats à l immigration en provenance du Cameroun. Les technologies et moyens de communication présents tendent- elles à réduire les malentendus, de même que la désinformation? Les informations transmises par le Web peuvent- elles augmenter l immigration en provenance du Cameroun? Ces informations peuvent- elles 6

7 également avoir une influence sur la qualité des candidatures à l immigration et encourager une meilleure intégration? Cadre, méthodologie et enquêtes Nous avons interrogé, dans le cadre de cette étude, seize ressortissants camerounais en processus migratoire ainsi qu une ressortissante camerounaise installée au Québec depuis moins d un an. Presque tous les candidats questionnés utilisent régulièrement Internet, ainsi que les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Linkedin ou Hi5. Les principaux sites web consultés pour les formalités administratives et la préparation de l expatriation sont les sites gouvernementaux québécois et canadiens officiels en immigration, les sites de recherche d emploi, ainsi que le site Internet «privé» Ces candidats ont été recrutés par le biais d annonces et sujets de discussion via les principaux forums de discussion destinés au sujet. Ces entretiens, semi- directifs, se sont déroulés par échanges de courriers électroniques et/ou échanges téléphoniques. Tous les candidats interrogés étaient âgés de moins de 35 ans au moment du début des procédures d immigration. Les candidats interrogés utilisent Internet depuis la fin des années 1990 ou encore le tout début des années Selon eux, ce n est pas Internet qui suscite l envie d aller au Québec chez les Camerounais. «L immigration au Canada, avant même celle du Québec, est connue par beaucoup de Camerounais et fait en quelque sorte partie de l imaginaire collectif. Bien entendu, la nuance est devenue plus évidente avec l augmentation de l immigration camerounaise au Québec et la diffusion des informations sur le Net 5». Les lieux de connexion sont le travail, la maison, le cyber café et pour deux cas, le téléphone. Quinze personnes sur seize ont un compte Facebook. Tous participent aux forums de discussion à titre de lecteur, contre seulement trois personnes à titre de contributeur. Le temps passé sur Internet varie entre une heure et quatre heures par jour. Il est important de rappeler que les procédures d immigration, en ce qui a trait aux candidats résidant en Afrique subsaharienne peuvent mettre en moyenne entre 4 et 7 ans en matière de délais, cette période regroupant le début de la demande de certificat de sélection du Québec, 5 Entretien réalisé le 16 décembre

8 jusqu à l obtention du visa de résident permanent et l arrivée à proprement parler au Québec. Par conséquent, plusieurs candidats se décourageraient et laisseraient carrément tomber leur projet d expatriation au Québec. D autres candidats viseraient à fructifier ce délai d attente en maximisant les démarches : demandes d évaluation comparative concernant les formations acquises hors Québec et surtout survol de l actualité québécoise. Le niveau de satisfaction véhiculé par les différents réseaux sociaux sur la vie au Québec devient un facteur déterminant de la décision de migrer vers la Belle Province. Il s agit d un facteur qui renforce la décision de partir, mais qui ne suscite pas spécifiquement l envie ou le désir de partir, ce facteur conforte la légitimité du projet d émigration. Plusieurs courriels relatant les procédures à suivre, les conseils, les retranscriptions d entretiens de sélection, circulent au sein des communautés virtuelles. Ces courriels sont carrément en train de devenir de véritables guides migratoires. Analyse des résultats Les TIC permettent une transmission cumulative des ressources ; ces dernières se transforment ainsi dans un capital collectif. Les difficultés et les échecs migratoires, occultés jusqu à présents dans les récits de réussites racontées par les migrants à leurs familles et amis, apparaissent désormais dans le témoignage en ligne, confortés par l anonymat des migrants internautes. En somme, les témoignages issus d expériences vécues par les migrants possèdent une abondance, une précision et une tout autre forme d information qui ne peuvent se substituer aux informations recueillies à partir des brochures, des guides et de sites Internet officiels, la plupart mises à disposition par le ministère de l Immigration et des Communautés culturelles et des avocats et consultants en immigration agréés. Ainsi, les futurs migrants parviennent davantage à construire plus aisément leur imaginaire migratoire tout en objectivant les impressions et perceptions migratoires. Conclusion 8

9 La façon dont les migrants organisent et font usage de la Toile permet la construction d une réelle ressource collective. Si Internet permet aux migrants de se réinventer une identité, Internet permet aussi de s identifier à une origine partagée. Ces deux identités (pré et post- migratoire) devraient favoriser la mobilisation transnationale afin de développer de nouveaux imaginaires migratoires s appuyant sur la précision, la justesse et la véracité des informations et des pratiques en phase pré- migratoire. Bibliographie (sélection) 1. Agbobli, C., Hsab, G. (Dir.), (2011), Communication international et communication interculturelle, Regards épistémologiques et espaces de pratique, Montréal, Presses de l Université du Québec, 270 p. 2. Nedelcu M., (2009), Le migrant online, Nouveaux modèles migratoires à l ère du numérique, Paris, L Harmattan, 325 p. 3. Tristan Mattelart, «Les diasporas à l heure des technologies de l information et de la communication : petit état des savoirs», tic&société [En ligne], Vol. 3, n , mis en ligne le 14 décembre 2009, Consulté le 11 octobre URL : 4. Béji K., Pellerin A., (2010), «Intégration socioprofessionnelle des immigrants récents au Québec», Revue : Relations industrielles / Industrial Relations, Volume 65, numéro 4, pp Xue, L., (2007). Portrait d un processus d intégration Difficultés rencontrées et ressources mises à profit par les nouveaux arrivants au cours des quatre dernières années qui suivent leur arrivée au Canada. N RR201101_01F. Ottawa : Citoyenneté et Immigration Canada, Division Recherche et évaluation, 67 p. IN Kamel Béji et Anaïs Pellerin, 2010, «Intégration socioprofessionnelle des immigrants récents au Québec», Revue : Relations industrielles / Industrial Relations, Volume 65, numéro 4, pp

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux

Demande d examen du parcours d intégration au Québec en vue de l obtention du Certificat de sélection du Québec. Renseignements généraux mande d examen du parcours d intégration au en vue de l obtention du Certificat de sélection du A-0523-IF (2015-02) Renseignements généraux titre de requérant principal ou de requérante principale, vous

Plus en détail

«Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes»

«Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes» Article «Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes» Denise Lemire Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 3, n 2, 1997, p. 278-282. Pour citer cet article,

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Nouveaux moyens de communication, nouveaux espaces sociaux Le transnationalisme à l ère du migrant online

Nouveaux moyens de communication, nouveaux espaces sociaux Le transnationalisme à l ère du migrant online A Cooperation and Innovation Programme for Mobility Research University of Neuchâtel - University of Berne - University of Lausanne - University of Zurich Nouveaux moyens de communication, nouveaux espaces

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage

Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage La contribution apportée par les Jeunes Européens-France se base : - D une part

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PRÉBUDGETAIRES BUDGET 2014-2015 PRIORITÉ EMPLOI Ministère des Finances et de l Économie

Plus en détail

POLITIQUE INTERCULTURELLE

POLITIQUE INTERCULTURELLE POLITIQUE INTERCULTURELLE Adoptée à la 269 e réunion du conseil d administration du 21 septembre 2009 Politique interculturelle Préambule Le Collège de Maisonneuve évolue dans un contexte interculturel

Plus en détail

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines»

Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Leçon n 3 : «Les mobilités humaines» Introduction : Le XXè siècle a connu plus de déplacements de personnes qu aucune autre période. Les migrations peuvent être internes aux pays ou bien régionales et

Plus en détail

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212)

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) 3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) Le Ministère apporte un soutien financier aux commissions scolaires pour favoriser le développement de l éducation interculturelle.

Plus en détail

FICHE D INFORMATION POUR LES ÉTUDIANTS EN ÉCHANGE 2015-2016

FICHE D INFORMATION POUR LES ÉTUDIANTS EN ÉCHANGE 2015-2016 FICHE D INFORMATION POUR LES ÉTUDIANTS EN ÉCHANGE 2015-2016 Cette fiche d information résume l essentiel des renseignements que doivent connaître les étudiants et les établissements partenaires sur le

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES -

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES - 5, Place Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Télec. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca DOCUMENT A DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT

Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT Aide financière aux études STATISTIQUES RAPPORT 2011-2012 Symboles % : pourcentage $ : dollars M$ : millions de dollars Le présent document a été produit par le ministère de l Enseignement supérieur, de

Plus en détail

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS

FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS FAIRE DE LA PUB AVEC NOUS QUI SOMMES NOUS? Inspire Afrika Magazine est un webzine créé par des jeunes pour les jeunes. Notre but est de promouvoir les entrepreneurs africains de moins de 40 ans basés sur

Plus en détail

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013

Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 Initiative Internationale d Istanbul sur le Vieillissement Document de référence 4-6 Octobre 2013 INITIATIVE INTERNATIONALE D ISTANBUL SUR LE VIEILLISSEMENT DOCUMENT DE REFERENCE Au cours de la dernière

Plus en détail

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 www.cpaquebec.ca Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA N.B. Il est inutile de présenter une demande

Plus en détail

STAGE, VOLONTARIAT, BÉNÉVOLAT, TRAVAIL À L ÉTRANGER APPRENTISSAGE ET ENSEIGNEMENT D UNE LANGUE

STAGE, VOLONTARIAT, BÉNÉVOLAT, TRAVAIL À L ÉTRANGER APPRENTISSAGE ET ENSEIGNEMENT D UNE LANGUE STAGE, VOLONTARIAT, BÉNÉVOLAT, TRAVAIL À L ÉTRANGER APPRENTISSAGE ET ENSEIGNEMENT D UNE LANGUE Stage, bénévolat, volontariat à l étranger Stages Québec Sans-Frontière (QSF) http://www.mrif.gouv.qc.ca/qsf/index.asp

Plus en détail

Café urbain : mode d emploi

Café urbain : mode d emploi Document du Centre Saint-Pierre, Montréal Café urbain : mode d emploi Qu est-ce qu un Café urbain? Cette appellation désigne une série de rencontres pouvant être organisées chaque année par un ou plusieurs

Plus en détail

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS

L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS Magdalena Grębosz Jacek Otto Ecole Polytechnique de Lodz, Pologne L IMPACT DES RESEAUX SOCIAUX SUR LES COMPORTEMENTS DES JEUNES CONSOMMATEURS L Introduction L Internet est actuellement le plus grand réseau

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

L impact de l immigration sur la dynamique économique du Québec

L impact de l immigration sur la dynamique économique du Québec L impact de l immigration sur la dynamique économique du Québec Brahim Boudarbat Université de Montréal et CIRANO Gilles Grenier Groupe de recherche sur l économie de l immigration Université d Ottawa

Plus en détail

Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau. Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF. 19 juin 2013. Les objectifs de la conférence

Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau. Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF. 19 juin 2013. Les objectifs de la conférence Réseau habitat et francophonie Congrès de Gatineau Synthèse des échanges de la 46 e conférence du RHF 19 juin 2013 Les objectifs de la conférence La conférence de Gatineau visait à stimuler la discussion

Plus en détail

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation

Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Assouplir l offre et les modalités de soutien financier pour améliorer l accessibilité à la formation Commentaires du Conseil du patronat du Québec dans le cadre de la consultation sur l accessibilité

Plus en détail

Contexte et Objectifs

Contexte et Objectifs Contexte et Objectifs Véritable phénomène de société, les réseaux sociaux prennent une place de plus en plus importante dans la vie personnelle des français. Face à l engouement suscité par ce type de

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

I. PRESENTATION DE LA CHAIRE

I. PRESENTATION DE LA CHAIRE PANEL 6 LES CENTRES ET ECOLES DE FORMATION EN ADMINISTRATION ELECTORALE DANS L ESPACE FRANCOPHONE LA CHAIRE UNESCO DES DROITS DE LA PERSONNE ET DE LA DEMOCRATIE UNIVERSITE D ABOMEY-CALAVI (BENIN) PAR NOEL

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Les usages pédagogiques du numérique

Les usages pédagogiques du numérique Les usages pédagogiques du numérique Septembre 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 1004 étudiants

Plus en détail

LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL

LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL 1. INTRODUCTION Depuis la nuit des temps, les peuples ont immigré d un espace vers un autre.

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

Pratiques sages V Formulaire de candidature

Pratiques sages V Formulaire de candidature Pratiques sages V Formulaire de candidature «La voie autochtone : Nos communautés. Notre recherche. Notre voyage holistique se poursuit» Du 17 au 18 juillet 2015 Hôtel Vancouver Marriott Pinnacle Downtown

Plus en détail

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité

Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité Un partenariat pour une meilleure représentation et un meilleur traitement de la diversité ethnoculturelle dans les médias et la publicité dans le cadre du 12 e Congrès national de Metropolis Immigration

Plus en détail

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger

Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Programmes de travail et de bénévolat à l étranger Emplois d été Échange étudiants YMCA Le programme Emplois d'été Échanges étudiants du YMCA est un programme national unique en son genre qui permet à

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Multilinguisme et employabilité

Multilinguisme et employabilité Multilinguisme et employabilité Un inventaire des ressources dans la région de Québec Annie Pilote INRS-UCS Plan de la présentation Objectifs de l enquête Démarche méthodologique Inventaire des ressources

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales

Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sondage d opinion sur les livres, les longs métrages, les périodiques canadiens et les œuvres musicales Sommaire exécutif Préparé pour le ministère du Patrimoine canadien 4 septembre 2012 Date d attribution

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Après le PVT. Une question de statut. Atelier d information sur les permis de travail

Après le PVT. Une question de statut. Atelier d information sur les permis de travail Après le PVT. Une question de statut Atelier d information sur les permis de travail DIFFÉRENTS PROGRAMMES SELON VOTRE SITUATION Jeunes professionnels Programme des travailleurs étrangers temporaires qualifiés

Plus en détail

Immigration : L Accord Canada-Québec

Immigration : L Accord Canada-Québec Immigration : L Accord Canada-Québec Publication n o 2011-89-F Révisée le 5 juillet 2011 Michel-Ange Pantal Division des affaires sociales Service d information et de recherche parlementaires Immigration

Plus en détail

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com

Bibliothèque Esparron en livres. www.esparron-en-livres.com Les réseaux sociaux Chapitre 1 : Les réseaux sociaux Chapitre 2 : 14 moyens pour être plus visible sur Facebook Chapitre 3 : Comment créer un compte Facebook Chapitre 4 : Statistiques en France Les réseaux

Plus en détail

Rappelons d abord l événement dans ses grandes lignes.

Rappelons d abord l événement dans ses grandes lignes. Étude de cas : Hydro-Québec et la tempête de verglas par Steve Flanagan Présenté au colloque «Les communications en temps de crise» Organisé par l Université du Québec à Montréal janvier 1999 L analyse

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

Demande de certificat de sélection TRAVAILLEUR QUALIFIÉ Requérant principal / Époux ou conjoint de fait INSTRUCTIONS

Demande de certificat de sélection TRAVAILLEUR QUALIFIÉ Requérant principal / Époux ou conjoint de fait INSTRUCTIONS Demande de certificat de sélection TRAVAILLEUR QUALIFIÉ Requérant principal / Époux ou conjoint de fait A-0520-AF (2014-11) INSTRUCTIONS Message important Des règles ont été adoptées relativement au processus

Plus en détail

Inscrire un nouvel élève

Inscrire un nouvel élève Système d éducation publique de la Nouvelle-Écosse Inscrire un nouvel élève Dernière révision : 1. Aide-mémoire EST-CE QUE VOUS AVEZ?...4 2. Documents qu il est possible qu on exige au moment de l inscription...5

Plus en détail

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013

Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Synthèse des réponses reçues du sondage du 8 février 2013 Ont répondu (8à 9 membres/14) : Carrefour de participation, ressourcement et formation (CPRF), Centre de formation régionale de Lanaudière (CFRL)

Plus en détail

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225.

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225. Article «S alphabétiser en français dans un milieu anglophone : défi à relever pour l intégration des francophones analphabètes sur le marché de l emploi de Toronto» Myriam Odyssée Amenanka Asezo Reflets

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE

BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE BAROMÈTRE DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Chaire Économie numérique de Paris-Dauphine Réalisé par Médiamétrie Sixième édition 1 er trimestre 2013 Un outil : Initié par la chaire Économie numérique de l Université

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour

L emploi des jeunes. Les résultats de l étude Avril 2015. pour L emploi des jeunes Les résultats de l étude Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21 Email : lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE

Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Sources de revenu et autonomie des immigrants âgés au Canada SOMMAIRE Préparé pour la Conférence économique 2005, Ottawa 10 mai 2005 Colleen Dempsey Recherche et statistiques stratégiques Citoyenneté et

Plus en détail

Recrutement de travailleurs immigrants

Recrutement de travailleurs immigrants Recrutement de travailleurs immigrants STATUTS Chaque immigrant arrivant en terre québécoise est passé par un long parcours pour obtenir les visas nécessaires à son acceptation. Il est important pour l

Plus en détail

Des Canadiens qui ont la bougeotte

Des Canadiens qui ont la bougeotte Des Canadiens qui ont la bougeotte Aperçu de la leçon : Les élèves examinent la notion de recensement ainsi que les tendances de la migration intérieure au Canada. Niveau ciblé : 4 e année Durée : De 30

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Documents requis et instructions pour l inscription

Documents requis et instructions pour l inscription Documents requis et instructions pour l inscription Dans un premier temps, le C.E.I. inscrit tous les étudiants au Programme et, par la suite, au(x) cours. Compléter et signer (4 signatures requises) le

Plus en détail

PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013

PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013 PLAN MEDIA CADREMPLOI - 2013 Novembre : Cadremploi, partenaire de la diffusion sur France Télévisions de la tournée d automne du XV de France (3 tests matchs contre la Nouvelle Zélande, l Afrique du Sud

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques POLITIQUE SCIENTIFIQUE FEDERALE rue de la Science 8 B-1000 BRUXELLES Tél. 02 238 34 11 Fax 02 230 59 12 www.belspo.be Fiche de projet pour les institutions publiques Cette fiche est remplie par une institution

Plus en détail

CARNET DU SAVOIR. Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde

CARNET DU SAVOIR. Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde CARNET DU SAVOIR Comprendre le parcours scolaire des élèves dont l anglais est la langue seconde 2 octobre 2008 Pour maintenir une main-d œuvre viable au sein d une population vieillissante, le Canada

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT

RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT RESPONSABLE DU DEVELOPPEMENT COMMERCIAL IMPORT EXPORT Titre enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles de niveau II délivré par Université Catholique de l Ouest IPLV (J.O du

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing.

Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Agence web marketing Pourquoi une agence de web marketing? Définition du web marketing. Internet est la plus grande vitrine imaginable pour présenter et vendre des produits et des services. En permanence

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSES FONDATION J. ARMAND BOMBARDIER

PROGRAMME DE BOURSES FONDATION J. ARMAND BOMBARDIER PROGRAMME DE BOURSES FONDATION J. ARMAND BOMBARDIER DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROGRAMME Ce programme s adresse aux étudiants qui poursuivent, à temps plein, un programme d études reconnu au Canada et conduisant

Plus en détail

Ce projet est financé par l Union Européenne

Ce projet est financé par l Union Européenne Ce projet est financé par l Union Européenne Elizabeth Adjei Emmanuel Mayer - Mai 2013 TABLE DES MATIÈRES 1.1 CARACTÉRISTIQUES ET OBJECTIFS DE LA MISSION 3 1.2 Résumé des analyses et de conclusions de

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION DE L APPRENTISSAGE (SGA) EST-CE QUE LA PLATEFORME MOODLE EST SANS RISQUE?

SYSTÈME DE GESTION DE L APPRENTISSAGE (SGA) EST-CE QUE LA PLATEFORME MOODLE EST SANS RISQUE? SYSTÈME DE GESTION DE L APPRENTISSAGE (SGA) EST-CE QUE LA PLATEFORME MOODLE EST SANS RISQUE? Moodle est un projet mondial à code source libre élaboré littéralement par des centaines de programmeurs. S

Plus en détail

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick

Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Être inspiré. Être prêt. Être meilleur. Plan d action pour transformer l éducation postsecondaire au Nouveau Brunswick Rapport d étape sur le plan d action Mars 2010 Être inspiré. Être prêt. Être meilleur.

Plus en détail

Les métiers du ministère des Affaires étrangères. m ti. é er. Direction des ressources humaines 2013

Les métiers du ministère des Affaires étrangères. m ti. é er. Direction des ressources humaines 2013 Les métiers du ministère des Affaires étrangères m ti s é er Direction des ressources humaines 2013 Les métiers du ministère des Affaires étrangères Introduction Les agents diplomatiques et consulaires

Plus en détail

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C.

Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement en faveur du renforcement de la nutrition 11 juin 2013, Washington D.C. Résumé La réunion inaugurale du Réseau de la société civile du mouvement

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

I) Présentation Certification e-réputation

I) Présentation Certification e-réputation La certification e-réputation valide les compétences d un internaute à créer et à valoriser son image personnelle (construire son identité et surveiller sa réputation numérique) ou celle de son organisation

Plus en détail

Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris

Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris Le Test d évaluation de français De la Chambre de commerce et d industrie de Paris PRÉSENTATION DU TEF Le test d évaluation de français est le premier test standardisé de français langue étrangère diffusé

Plus en détail

Qu'est-ce que JobIRL? p.3. Nos convictions, notre objectif p.3. JobIRL, plébiscité par les jeunes p.3. Concrètement, comment ça marche? p.

Qu'est-ce que JobIRL? p.3. Nos convictions, notre objectif p.3. JobIRL, plébiscité par les jeunes p.3. Concrètement, comment ça marche? p. DECOUVREZ LE 1 ER RESEAU SOCIAL POUR L ORIENTATION PROFESSIONNELLE DES 14-25 ANS DOSSIER DE PRESSE 2014-2015 Sommaire Qu'est-ce que JobIRL? p.3 Nos convictions, notre objectif p.3 JobIRL, plébiscité par

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

COLLÈGE O'SULLIVAN GUIDE POUR ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX

COLLÈGE O'SULLIVAN GUIDE POUR ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX COLLÈGE O'SULLIVAN DE MONTRÉAL INC. GUIDE POUR ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX COLLÈGE O'SULLIVAN VOTRE PREMIER CHOIX QUAND VOUS ÉTUDIEZ À L ÉTRANGER Le Collège O Sullivan est une institution privée d enseignement

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe

Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Compétences, qualifications et anticipation des changements dans le secteur de l électricité en Europe Un cadre d action commun des partenaires sociaux européens du secteur de l électricité I. Introduction

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail