Pile ou Face. Bulletin d information de l ACEF du Grand-Portage. Numéro 29 Automne 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pile ou Face. Bulletin d information de l ACEF du Grand-Portage. Numéro 29 Automne 2006"

Transcription

1 Pile ou Face Bulletin d information de l ACEF du Grand-Portage Numéro 29 Automne 2006 Regroupement de consommateurs - 5, Iberville, Rivière-du-Loup (Québec) G5R 1G5 Tél.: (418) Téléc.: (418) Courriel: Site Web: mazout semble relativement stable, on ne sait jamais quand il va se remettre à partir à l ascension. Heureusement, il y a des programmes comme Éconologis pour aider les ménages moins bien nantis à diminuer leurs coûts liés à l énergie. L automne est déjà bien avancé. Sûrement que vous avez vous aussi fait un bout vers l hiver. Les oies blanches se préparent à nous quitter, après les feuilles dans les arbres; jusqu à nos billets verts qui n arrêtent pas de nous abandonner. Comment on va faire pour passer l hiver? On va remettre nos manteaux de l an passé; nos bottes sont encore assez bonnes; nos gants et mitaines aussi. Mais les enfants, ça use le linge tellement vite, puis ils n arrêtent pas de grandir. Et pas question de leur repasser le linge de leurs frères et soeurs plus vieux, ils sont bien trop orgueilleux pour ça! De toutes façons, il est tellement usé qu il ne passerait pas l hiver. D un autre côté, les coûts de chauffage grimpent quasiment sans arrêt; même si, au moment où j écris ces lignes, le prix du Il y a aussi le transport qui n est pas facile, avec le froid et la neige qui s en viennent. On ne peut pas toujours se passer d une automobile et ça coûte tellement plus cher l hiver : les pneus à neige ou à glace, une bonne mise au point pour s assurer que ça démarre, peut-être la batterie à remplacer, la protection anti-rouille, ça ne finit pas. Par contre c est mieux de prévenir que de se ramasser dans le pétrin, pour ne pas dire dans le champ, pour avoir négligé quelques précautions... Se taire devant les riches?...page 2 Un nouveau futur membre...page 3 Le phénomène Cellulaire...page 4 Trucs pour économiser l énergie...page 6 Un achat irrésistible...page 7 Un nouveau service, Éconologis...page 8

2 2 Pile ou Face automne 2006 Par François Genest Faut-il se taire devant les riches? 1 : Richesse et création d emplois. La richesse est bonne pour le Bas-St-Laurent. À n en pas douter! Bien investie, la richesse permet de faire travailler nos gens et engendre ainsi une certaine prospérité. Quand on entend annoncer un investissement dans une entreprise, c est toujours une bonne nouvelle. À l inverse, une fermeture d usine ou d entreprise, une réduction de personnel sèment la consternation. Personne ne veut revivre la période d il y a quelques années à peine, lorsque la faible activité économique était accompagnée d un taux de chômage très élevé. Tout le monde est d accord là-dessus. Par ailleurs, au nom de cette prospérité, de la création d emplois, doit-on laisser passer n importe quoi? accepter n importe quoi? On a connu et on connaît encore des gens qui travaillent dans des conditions déplorables : heures travaillées non payées, absence de règles de sécurité élémentaires, surtemps obligatoire, aucune période de pause, etc. Les plus âgés se souviennent des patrons qui brûlaient littéralement les employés, dans tous les domaines de l industrie, plus particulièrement ceux liés à l exploitation des ressources premières (comme en foresterie) ou à la première transformation (comme dans les scieries). L ouvrage était si rare, alors, que la menace de «se faire mettre dehors» permettait tous les abus. Sans compter que les «boss» étaient très durs ; ceux qui ne l étaient pas ne demeuraient pas boss bien longtemps. C était le pouvoir de l argent. C était aussi le pouvoir donné aux possédants à cause de la misère des dépossédés. Qu en est-il aujourd hui? Essayez de fonder un syndicat dans votre milieu de travail et vous aurez votre réponse. Essayez de réclamer des mesures de sécurité que vous jugez nécessaires à votre poste de travail et vous aurez votre réponse. Essayez de faire valoir vos droits à la suite d un accident de travail et vous aurez votre réponse, si, en plus, vos collègues ne vous tournent pas le dos. Trop de travailleurs et travailleuses confondent le respect du travail avec la soumission aux ordres du patron : ils appellent ça «être travaillant». Il subsiste encore une culture de bravade dans les milieux traditionnellement réservés aux hommes où, pour impressionner les confrères et le patron, on entre en compétition avec les autres pour en faire plus : travailler à une cadence plus rapide, allonger les heures de travail sans pause, prendre des risques pour sa sécurité et/ou sa santé, courir «sur la job». Ceux qui se respectent, qui respectent leurs limites, qui sont assez fiers d eux-mêmes pour ne pas se sentir obligés de

3 3 Pile ou Face automne 2006 compétitionner avec les autres, ceux qui sont assez responsables pour s occuper de leur sécurité au travail, ceux-là sont encore trop souvent mal vus de leurs collègues plus «compétitifs». On oublie trop facilement que les patrons sont eux-mêmes soumis à la recherche de profit, qui passe malheureusement trop souvent devant la santé et le bien-être des employés. Il y a encore des patrons à l ancienne qui voient les employés comme de la machine à produire, qu on peut remplacer à volonté, et qui pensent que la santé et la sécurité ce n est qu une perte d argent qui vient gruger leur profit. Au moment où l on vit une nouvelle période d insécurité liée à la crise de l industrie forestière, Il est à espérer que certains patrons peu scrupuleux n en profitent pas pour rogner sur les conditions de travail déjà pas faciles de leurs employé(e)s. Un nouveau futur membre Notre conseillère budgétaire et responsable du fonds d Entraide Desjardins, Dominique Bard, vient de donner naissance à la petite Évelyne, samedi le 18 novembre dernier. Elle a fait ça comme une grande, bien sûr et, comme on dit :la mère, la fille et... le père se portent bien. Dominique est en congé de maternité pour quelques mois. Gisèle Chouinard la remplace pendant cette période.

4 4 Pile ou Face automne 2006 La fausse représentation : pratique courante en téléphonie cellulaire! Par Sonia St-Pierre Au cours des deux dernières décennies, la société de consommation a beaucoup évolué. Nous pouvons notamment constater cette évolution dans le domaine des télécommunications et plus particulièrement dans l industrie de la téléphonie cellulaire. Cette industrie connaît au Canada et partout dans le monde un essor considérable. Les consommateurs n ont jamais été autant sollicités par les compagnies de téléphone cellulaire que maintenant. Il existe 4 grands fournisseurs important en téléphonie cellulaire au Canada. Ce sont Bell Mobilité, Telus Mobilité, Roger s Sans-fil AT&T et Microcell Solutions (Fido). Ils détiennent à eux seuls, 99% du marché. Les jeunes, pour ces compagnies, deviennent de plus en plus une cible de choix. En 2004, près de 50% des jeunes canadiens âgés entre 15 et 19 ans possédaient un cellulaire. Les compagnies repoussent même les limites en fabricant un cellulaire qui s adresse aux jeunes de 8 à 12 ans dont les appels sont programmés par les parents 1. Une révolution, vous me direz. Pas du tout. Plutôt une façon pour ces compagnies de générer des milliards de dollars sur le dos des consommateurs. Chaque année, l Office de la protection du consommateur ainsi que les associations de consommateurs du Québec reçoivent un nombre considérable de plaintes de consommateurs qui se disent avoir été lésés par leur fournisseur de téléphone cellulaire. La fausse représentation de certains vendeurs demeure le type de plaintes dont sont victimes le plus souvent les consommateurs. Les pratiques commerciales et les stratégies de marketing qu utilisent les entreprises de téléphonie cellulaire pour approcher les consommateurs transgressent malheureusement trop souvent la loi de la protection du consommateur. Souvent, les représentants ne dévoilent pas tous les renseignements aux consommateurs de peur de ne pas conclure la vente. Les informations qui leur sont le plus souvent cachées sont des frais divers qui s ajouteront au prix, à la réception de la première facture, (frais de réseaux, frais pour le service 911, coûts rattachés à certaines options, frais d activation,...), les modalités du contrat qui ne sont pas toujours remises aux consommateurs, les zones de couverture réelles, les modalités prévues en cas de résiliation 2. Deux façons d utiliser un cellulaire En achetant un téléphone cellulaire, vous pouvez soit vous abonner au service mensuel de la compagnie ou acheter du temps d antenne en utilisant un service prépayé (carte d appel). En identifiant clairement vos besoins, vous serez en mesure d évaluer ce qui vous convient le mieux. Où, quand, comment et à quelles fins le cellulaire sera utilisé sont des questions auxquelles vous devrez répondre afin de choisir le type de forfait qui répondra à vos besoins et au meilleur prix possible. Attention à la sollicitation par téléphone La sollicitation téléphonique est une pratique très répandue dans le domaine de la téléphonie cellulaire. Les représentants appellent, la plupart du temps, aux heures des repas et la transaction se conclue souvent de façon précipitée sans que vous ayez obtenu toutes les informations.

5 nécessaires afin de prendre une décision éclairée. Surtout, n acceptez pas d offre sans y avoir bien réfléchi. Votre consentement verbal vous engage envers la compagnie. Demandez au représentant de vous faire parvenir par écrit les conditions de l offre ainsi que les modalités du contrat. Dites-lui que vous rappellerez ensuite si l offre vous intéresse. Si le représentant refuse, mettez fin à la conversation. Vous décidez quand même d acheter? Vérifier, à la réception du cellulaire, si vous avez reçu une copie de votre contrat de service. Si non, contactez la compagnie immédiatement pour qu elle vous le fasse parvenir. N oubliez pas de lire les clauses en petits caractères. Ce sont souvent celles-là qui vous seront défavorables en cas de litige. Vérifiez si les modalités correspondent vraiment aux représentations du vendeur. Si ce n est pas le cas, contactez aussitôt la compagnie et demandez-lui de vous faire parvenir par écrit les correctifs. Vous avez besoin d éclaircissements pour certaines clauses du contrat? N hésitez pas à communiquer avec l Office de la protection du consommateur ou votre ACEF. Vous saurez ainsi à quoi vous en tenir exactement. Méfiez-vous des offres trop alléchantes Beaucoup de gens se laissent séduire par des offres d appareils gratuits, mais qui ne le sont pas en réalité. Des offres gratuites, ça n existe pas. Un contrat d abonnement pour une durée de 12, 24 ou 36 mois, accompagne toujours ces offres. Le coût de l appareil est alors amorti sur la durée du contrat. Méfiezvous aussi de ces promotions où l on vous propose 3, 4 ou 5 appareils gratuits pour en faire bénéficier votre famille et vos amis. Ces promotions sont également jumelées à un contrat d abonnement et vous êtes responsable personnellement en tant que titulaire du compte de toutes les factures impayées, le cas échéant. Si vous souhaitez résilier votre contrat, sachez que des frais de pénalités exorbitants vous seront facturés. Il vaut mieux acquitter votre facture même si vous résiliez votre contrat. Vous éviterez ainsi le harcèlement du créancier et protègerez votre dossier de crédit. Différents tarifs peuvent s appliquer Plusieurs personnes ignorent qu en matière de téléphonie cellulaire, c est le temps d antenne qui vous est facturé. Que vous fassiez ou receviez des appels, ils vous seront facturés et ce, même si vos appels sont des appels locaux. Quant aux appels interurbains, le tarif par minute est habituellement plus élevé que pour vos appels locaux. Même chose si vous utilisez un service prépayé. Le tarif par minute sera plus élevé qu avec un abonnement mensuel. Si vous prévoyez ne pas faire beaucoup d appels, le service prépayé s avère un choix judicieux d autant plus que vous ne serez pas lié à la compagnie par un contrat, ce qui vous évitera bien des désagréments. Bien sûr, dans votre contrat d abonnement, vous bénéficierez d un nombre de minutes gratuites par mois. Lorsqu elles seront écoulées, vous serez facturés selon le tarif par minute indiqué à votre contrat. Soyez vigilant, une heure est si vite dépensée. Un dernier conseil, avant d acheter! Magasinez, comparez les prix d une compagnie à l autre et ne vous laissez surtout pas séduire par le beau discours du vendeur sur la performance des appareils. Restez fidèle à vos besoins et surtout à votre budget! Ainsi, vous conserverez vos minutes pour vos amis et non pour votre compagnie de cellulaire qui réclamera son dû. 1 Statistiques tirées du site du Bureau de la consommation du Canada Sommaire des projets Étude sur la téléphonie cellulaire : les pièges de la transaction-service d aide aux consommateurs de Shawinigan

6 6 Pile ou Face automne 2006 C est le temps de... l Efficacité énergétique Lisette Soucy, conseillère en efficacité énergétique Voici, pêle-mêle, de bons trucs pour vous aider à abaisser votre consommation d énergie et les coûts qui s ensuivent. Les électroménagers : évitez de placer un réfrigérateur près d une cuisinière ou d un lave-vaisselle. Évitez également de conserver un 2 ème réfrigérateur branché pour seulement quelques denrées. De même, ne laissez pas votre congélateur presque vide ; au besoin, ajoutez des bidons d eau qui, une fois congelés, vont contribuer à conserver le froid plus efficacement. Utilisez de préference un four à micro-ondes ou un four grille-pain au lieu d un four conventionnel, chaque fois que c est possible. Une bouilloire, une mijoteuse ou un poêlon électrique sont généralement plus efficaces que le rond de poêle traditionnel. Nous vous suggérons également d utiliser des ampoules de type «fluorescent compact» de 13 ou 15 watts. Ils vous feront économiser 75% d électricité pour la même luminosité et s installent aussi bien à l extérieur qu à l intérieur. Et n oubliez pas de les éteindre quand vous n en avez plus besoin. À l approche des Fêtes, pensez à acheter des ampoules de Noël à faible consommation d énergie (1 watt ou moins), comme les ampoules de type «DEL», et si vous songez à l achat de nouveaux appareils ménagers pour Noël, optez pour ceux qui portent l étoile «Énergy Star», ce qui signifie qu ils sont classés comme étant particulièrement efficaces au point de vue énergétique (jusqu à 50% plus efficaces que leurs équivalents non homologués). Afin d éviter les infiltrations d air à vos portes et fenêtres, nous vous suggérons d installer des coupe-froid, seuils et bas-de-porte ainsi que des polythènes au vitrage des portes et fenêtres. Il existe aussi pour vos prises de courant et interrupteurs des coupe-bise à installer entre la plaquette et le mur extérieur. Au moment d aller vous coucher, prenez une douche plutôt qu un bain et assurez-vous que vous avez une pomme de douche à débit réduit. Ensuite, abaissez la température de la maison : vous dormirez mieux et rêverez à tout ce que vous ferez avec vos économies!

7 7 Pile ou Face automne 2006 Une offre d achat irrésistible? Voilà, vous ne pouvez tout simplement pas refuser! Il y a une heure à peine, vous ne saviez pas ce que vous manquiez, mais heureusement, un bon monsieur a accepté de vous faire bénéficier d une offre irrrésistible, uniquement pour vous, parce que la Compagnie vous a choisi, VOUS, pour en bénéficier. Le seul problème, c est qu il faut signer tout de suite, sinon l offre risque de vous échapper ; c est vraiment une faveur qu on vous fait, mais il ne faudrait pas trop attendre. De toutes façons, attendre quoi? que le voisin en profite à votre place? Non non non, il faut dire oui tout de suite! Ça vous est déjà arrivé? Vous recevez un coup de téléphone d un vendeur qui vous propose un système de sécurité «avancé», une assurance exceptionnelle à prix dérisoire (quelques sous par jour!), une garantie prolongée, un service d entretien de vos lignes téléphoniques à l intérieur de la maison, etc... Les produits offerts et non sollicités sont nombreux et tous plus alléchants les uns que les autres, aux dires du vendeur (ou de la vendeuse, ne soyons pas sexiste). Le problème, c est justement que vous n aviez jamais pensé les acheter avant ou, au mieux, jamais jugé que ces produits valaient que vous fassiez l effort de vous les procurer! En fait, il n y a ici qu un seul problème à résoudre : comment dire «non». Première règle : NE JAMAIS RÉPONDRE IMMÉDIATEMENT. Si le vendeur exige une réponse immédiate, c est qu il ne veut pas vous laisser le temps de réfléchir, parce qu il sait qu il perdra probablement sa vente. Le vendeur veut votre argent, et pour ce faire, il doit vous priver de votre liberté, de votre droit de dire «non». La liberté, ça veut dire avoir le temps de réfléchir pour choisir, et non pas dire spontanément «oui» ou «non», comme un enfant capricieux. Vous ne répondez pas immédiatement et vous prenez le temps de réfléchir à quelques questions comme : Est-ce que je désire vraiment ce produit ou ce service, oui ou non? Si oui, pourquoi?, Si non, pourquoi? Est-ce important pour moi, oui ou non? Pourquoi je n ai jamais voulu cet article avant aujourd hui? Puis-je me permettre d acheter ce produit ou ce service? Si je n achète pas, qu adviendra-t-il de grave? Toute la question se résume à savoir si j ai vraiment besoin de cet article. Si c est oui, mais que je n ai jamais eu l argent pour me le payer, est-ce que j ai plus cet argent aujourd hui, ou ce mois-ci? Et si je n ai pas vraiment besoin de cet article, pourquoi est-ce que je l achèterais? Souvenez-vous que vous avez parfaitement le droit de dire : «NON!». Ne vous laissez pas enlever ce droit par n importe lequel vendeur. François Genest

8 8 Pile ou Face automne 2006 Le nouveau programme de l Agence de l efficacité énergétique du Québec maintenant disponible au KRTB L ACEF du Grand-Portage est heureuse d offrir enfin, aux individus et familles à budget modeste du KRTB, le programme «Éconologis, l efficacité énergétique chez soi» relevant de l Agence de l efficacité énergétique du Québec. Ce programme d'interventions en efficacité énergétique se traduit par des visites à domicile gratuites, effectuées sur rendez-vous par une équipe de deux personnes. Pour le client, il suffit de faire vérifier son admissibilité par l ACEF afin d obtenir un rendez-vous. Déjà, depuis la fin septembre, Madame Lisette Soucy, conseillère, et Monsieur Normand Couillard, technicien, ont débuté leurs visites à partir d'une liste d inscriptions répondant aux critères d admissibilité. Une inspection visuelle du logement leur permet de donner des conseils personnalisés et d installer divers produits économiseurs d énergie comme du calfeutrant, des coupe-froid, des pommes de douche à débit réduit, etc. Ainsi, les ménages visités pourront réduire leur facture d'énergie et profiter d un confort accru de leur logement. Ce programme est rendu possible grâce à l initiative et au soutien financier de l Agence de l'efficacité énergétique du Québec, d Hydro-Québec, du Fonds en efficacité énergétique et de Gazifère. Pour plus d information ou pour vérifier votre admissibilité, contactez votre ACEF en composant le votre nouveau conseil d administration : Jean-Philippe Nadeau, président; Marie-Claude Bérubé, secrétaire; Régine Veilleux, trésorière; Ginette Huard, administratrice; Yvan Charrette, administrateur; Gérard-Léon Pelletier, administrateur. Vous voulez devenir membre de l ACEF? Vous l êtes déjà, mais vous connaissez quelqu un que ça intéresse? Téléphonez nous : , nous vous accueillerons à bras ouvert!

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

L art de trouver le logement de ses rêves

L art de trouver le logement de ses rêves L art de trouver le logement de ses rêves Introduction Etudes obligent, il n est pas toujours aisé de trouver un logement décent à prix réduit d autant plus que les villes étudiantes sont des villes où

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE SÉRIE L ABC DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES RENOUVELER ET RENÉGOCIER VOTRE PRÊT HYPOTHÉCAIRE Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques TABLE DES MATIÈRES Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle Guide du client La Bi-énergie résidentielle Qu est ce qu un système de chauffage bi-énergie? C est un système de chauffage qui a recours à deux sources d énergie : l électricité comme source principale

Plus en détail

la comparaison des ampoules

la comparaison des ampoules description la comparaison des ampoules 6 e année, Sciences et technologie Source : Adapté de TDSB, Heat in the Environment Au cours de cette activité d apprentissage, les élèves exploreront leur utilisation

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Rachat de services passés Enrichir votre pension

Rachat de services passés Enrichir votre pension Que trouve-t-on dans ce feuillet d information? Ce feuillet d information explique le rachat de services et donne des exemples de situations de rachat. Pour en savoir davantage, communiquez avec le Service

Plus en détail

Consommation en mode attente : même éteints, vos appareils veillent encore

Consommation en mode attente : même éteints, vos appareils veillent encore Consommation en mode attente : même éteints, vos appareils veillent encore VOUS VENEZ D ÉTEINDRE VOTRE SYSTÈME DE DIVERTISSEMENT. MAIS CELUI-CI EST-IL VRAIMENT ÉTEINT? La plupart des appareils électriques

Plus en détail

Vivre seul SUJETS DÉLICATS CONTEXTE

Vivre seul SUJETS DÉLICATS CONTEXTE Vivre seul CONTEXTE Un nombre croissant de personnes âgées vivent seules. Si elles sont atteintes de la maladie d Alzheimer ou de maladies apparentées, elles sont plus susceptibles d être diagnostiquées

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Trousse pour nouveaux arrivants. Fraude. Feuilles de travail

Trousse pour nouveaux arrivants. Fraude. Feuilles de travail Trousse pour nouveaux arrivants Fraude Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON K1Y 4N6 Tel: 613-594-3535 Fax:

Plus en détail

OR Guide des avantages

OR Guide des avantages OR Guide des avantages Voici la carte Visa Or Nous vous invitons à profiter du pouvoir d achat accru, de la commodité d effectuer vos achats dans le monde entier et des économies exclusives que vous offre

Plus en détail

ASSURANCE POUR LES ORGANISMES BÉNÉVOLES VOS BÉNÉVOLES ET VOS CLIENTS SONT-ILS COUVERTS?

ASSURANCE POUR LES ORGANISMES BÉNÉVOLES VOS BÉNÉVOLES ET VOS CLIENTS SONT-ILS COUVERTS? ASSURANCE POUR LES ORGANISMES BÉNÉVOLES VOS BÉNÉVOLES ET VOS CLIENTS SONT-ILS COUVERTS? ASSURANCE ENTREPRISE PARCOUREZ IBC.CA Près de 12 millions de Canadiens, ou 45 pour cent de la population, font du

Plus en détail

Coup d œil sur la consommation

Coup d œil sur la consommation 7263752371475796195784410514425034919229125966691403 9392731357165987887390517388525458146660281582692990 8805476305115530580849601916633892027886521971369998 0441056438566201480982709642757557742937993251169491

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION

AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION AIDE-MÉMOIRE COMPLÉMENT D INFORMATION Identifiez vos besoins et votre capacité financière En tant qu acheteur, vous devez vous assurer que le véhicule correspond vraiment à vos besoins et à votre capacité

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa.

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Ce ne sont pas des cartes de crédit. Avant de les utiliser, il faut y verser de l argent. Certaines entraînent des frais.

Plus en détail

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement

SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE. Le déménagement SÉRIE SUR LA LOCATION IMMOBILIÈRE Le déménagement La présente brochure traite de la façon de donner un préavis, de la façon de déménager plus tôt que prévu tout en respectant la loi, et de ce que vous

Plus en détail

Acquérir de nouveaux clients

Acquérir de nouveaux clients Acquérir de nouveaux clients Guide pratique sur l optimisation web Guide pratique sur l optimisation web... 01 Qu est-ce que l optimisation web?... 01 L importance des moteurs de recherche dans l optimisation

Plus en détail

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs

4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4. Les relations avec les banques : difficultés rencontrées et mobilisation des dispositifs 4.1 Les contacts avec la banque et la connaissance du fonctionnement bancaire 4.1.1 Les contacts avec la banque

Plus en détail

Le livret des réponses

Le livret des réponses Le livret des réponses Achat 1 Avant de dépenser tout ton argent, il faut réfléchir aux conséquences de cet achat. Auras-tu besoin d argent pour faire d autres activités dans les semaines qui viennent,

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Monnaie. Options de paiement Il y a différentes façons de paiement pour les produits et services en Estonie:

Monnaie. Options de paiement Il y a différentes façons de paiement pour les produits et services en Estonie: Monnaie L Euro ( ) est la monnaie officielle de l Estonie depuis le 1er janvier 2011. 1 euro = 100 centimes. Les pièces suivantes sont utilisées: 1, 2, 5, 10, 20 & 50 centimes et 1 & 2 euros. Les dénominations

Plus en détail

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis :

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis : SECONDAIRE Leçon 10 Je quitte la maison - par où commencer? Niveaux : S1, S2 (9 e, 10 e ) Buts : Aider les élèves à se préparer lorsqu ils quittent l école pour vivre seul ou avec un locataire. Vocabulaire

Plus en détail

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement

Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Le 6 décembre 2011 #dettes #hypothèque Les Canadiens continuent de négliger des moyens simples de régler leurs dettes personnelles plus rapidement Waterloo Les résultats du plus

Plus en détail

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient Cartes de crédit à vous de choisir Choisir la carte de crédit qui vous convient À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de

Plus en détail

Comment générer des revenus en Affiliation

Comment générer des revenus en Affiliation Comment générer des revenus en Affiliation Apprenez comment vous créer un système pour faire de l argent sur Internet Version 6 Programme Affiliation Entreprise Nexika Inc www.marketing-affiliation.com

Plus en détail

RÉFLEXES CONSO. les droits et devoirs du consommateur. se déplacer acheter. voyager s installer gérer COmmuniquer. www.mce-info.

RÉFLEXES CONSO. les droits et devoirs du consommateur. se déplacer acheter. voyager s installer gérer COmmuniquer. www.mce-info. RÉFLEXES CONSO les droits et devoirs du consommateur se déplacer acheter voyager s installer gérer COmmuniquer Exposition produite par la Maison de la consommation et de l environnement, extraite du guide

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

La Colocation mode d emploi

La Colocation mode d emploi 04-236 MCE 8 pages colocation V 26/04/06 10:42 Page 2 Dessins : Gérard Gautier - Création et réalisation : Esprit Graphique F. Fullenwarth - Impression : www.hautsdevilaine.com g La Colocation mode d emploi

Plus en détail

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada

Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Le meilleur programme de financement par cartes-cadeaux au Canada Aperçu du programme Juin 2015 À propos du programme FundScrip FundScrip est un programme de levée de fonds pancanadien qui fait en sorte

Plus en détail

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska, l Unité 5 veut permettre aux personnes vivant des conditions socioéconomiques difficiles d avoir accès à une information

Plus en détail

17 ou 112 depuis un téléphone portable.

17 ou 112 depuis un téléphone portable. LA SECURITE DES PERSONNES AGEES COMMENT SE PROTEGER? -=- Étant trop souvent victimes de la lâcheté et de la ruse de certains agresseurs, voici certaines précautions que vous devez prendre. La délinquance

Plus en détail

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme

Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux. Aperçu du programme Le programme numéro un au Canada de collecte de fonds par la vente de cartescadeaux Aperçu du programme mars 2014 Comment fonctionne FundScrip? Aucun don Pas besoin de demander à la famille, aux amis,

Plus en détail

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE

ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE ET LA DOMOTIQUE VOUS SIMPLIFIE LA VIE PILOTAGE À DISTANCE Je commande mes volets, mes éclairages, mon alarme et mon chauffage à distance PILOTAGE CHAUFFAGE Je fais des économies sur le poste chauffage

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Mon cerveau a ENCORE besoin

Mon cerveau a ENCORE besoin LUNEtt Mon cerveau a ENCORE besoin ES de Le partage des tâches : qui fait quoi? Le partage des tâches à la maison est source de stress et de conflits pour plusieurs couples. Le problème est souvent encore

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES Le présent contrat est régi par le Code civil du Québec Les références aux articles du Code civil du Québec accompagnant certaines dispositions ne sont données qu à titre indicatif

Plus en détail

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...»

foire aux questions conseils à l intention des propriétaires et des locataires «Réponses aux questions les plus fréquentes...» conseils à l intention des propriétaires et des locataires foire aux questions «des consommateurs en confiance des collectivités en sécurité» «Réponses aux questions les plus fréquentes...» Mon propriétaire

Plus en détail

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études

Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Programme canadien pour l épargne-études Le REEE : un régime d épargne spécial pour les études LC_012-10-09F Vous pouvez obtenir cette

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Tout connaître. sur l assurance. automobile

Tout connaître. sur l assurance. automobile Tout connaître sur l assurance automobile Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2011 Table des matières Acheter une assurance automobile

Plus en détail

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers

Economiser l énergie au quotidien. Le Guichet de l énergie de Verviers Economiser l énergie au quotidien Le Guichet de l énergie de Verviers le guichet de l énergie Economies d énergie Conseils gratuits Isolation Chauffage et régulation Eau chaude sanitaire Energies renouvelables

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Platine CIBC Visa MC

LE GUIDE DE VOS AVANTAGES. Voici votre. carte Platine CIBC Visa MC LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Voici votre carte Platine CIBC Visa MC Voici la carte Platine CIBC Visa. Une carte de crédit qui offre une expérience complètement différente. Votre nouvelle carte Platine CIBC

Plus en détail

Internet haute vitesse - Guide de l utilisateur. Bienvenue. haute vitesse

Internet haute vitesse - Guide de l utilisateur. Bienvenue. haute vitesse Internet haute vitesse - Guide de l utilisateur Bienvenue en haute vitesse 1 Suivez le guide Cogeco :) Merci d avoir choisi le service Internet haute vitesse de Cogeco. En matière d expérience en ligne,

Plus en détail

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire

Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Série L ABC des prêts hypothécaires Renouveler et renégocier votre prêt hypothécaire Comment prendre de bonnes décisions en matière d hypothèques Table des matières Aperçu 1 Le processus de renouvellement

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Questions et réponses (FAQ) Reliance Protectron Système de sécurité «Go! Control»

Questions et réponses (FAQ) Reliance Protectron Système de sécurité «Go! Control» Questions et réponses (FAQ) Reliance Protectron Système de sécurité «Go! Control» Q. Qui est Reliance Protectron? R. Reliance Protectron est le leader canadien en sécurité électronique et en domotique.

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Cinq millions de supporters sont attendus pour l Euro 2008 cet été. Malheureusement certains d entre eux risquent de rencontrer

Plus en détail

Bien gérer votre argent

Bien gérer votre argent Bien gérer votre argent Comment économiser avec une carte de crédit Si vous voulez savoir Comment économiser avec une carte de crédit à taux réduit ou une marge de crédit Comment économiser de l argent

Plus en détail

S endetter pour redevenir solvable, c est ce que FCI offre à ses clients. Un grand nombre d entre eux risquent d y perdre leur chemise.

S endetter pour redevenir solvable, c est ce que FCI offre à ses clients. Un grand nombre d entre eux risquent d y perdre leur chemise. www.option-consommateurs.org Une offre à décliner Par Claire Harvey S endetter pour redevenir solvable, c est ce que FCI offre à ses clients. Un grand nombre d entre eux risquent d y perdre leur chemise.

Plus en détail

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs.

placement sont un élément important de la précarité du travail et une menace pour le respect des droits des travailleuses et des travailleurs. À LA DÉFENSE DES TRAVAILLEUSES ET TRAVAILLEURS D AGENCES DE PLACEMENT TEMPORAIRE IL EST PLUS QUE TEMPS QUE LE GOUVERNEMENT PASSE À L ACTION! AIDEZ NOUS À FAIRE DES GAINS DANS CE DOSSIER PRIMORDIAL MISE

Plus en détail

Assurance des véhicules de location

Assurance des véhicules de location Assurance des véhicules de location Économisez sur la location de véhicules au Manitoba, au Canada et aux États-Unis. Obtenez la meilleure protection qui soit. Contrôlez vos risques. Lorsque vous louez

Plus en détail

Acheter une auto. sans le regretter

Acheter une auto. sans le regretter Acheter une auto sans le regretter 2 Acheter une auto sans le regretter Association coopérative d économie familiale de l'estrie 187 rue Laurier, bureau 202 Sherbrooke, Québec J1H 4Z4 Tél. 819 563-8144

Plus en détail

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi...

Le Mondial de l Auto 2010. pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Le Mondial de l Auto 2010 pour les blondes, les brunes et les rousses aussi... Après «L assurance auto expliquée aux blondes, aux brunes et aux rousses aussi», voici un nouveau recueil de trucs et astuces

Plus en détail

Table des matières. Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31. Achat d un condo...

Table des matières. Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31. Achat d un condo... Table des matières Remerciements... 25 Avant-propos... 27 Introduction... 31 La vie en copropriété, est-ce pour moi?... 31 partie I Achat d un condo... 35 1. J amorce ma réflexion sur l achat d un condo,

Plus en détail

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires,

Contact Personnel. Personal Contact. Chers partenaires, Édition du printemps 2012 Bulletin d information pour les partenaires de La Personnelle Chers partenaires, Comme annoncé en novembre dernier, notre équipe de la commercialisation a travaillé, au cours

Plus en détail

EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES

EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Relais Assistantes Maternelles Maison de la Famille Rue Antoine Bourdelle 62100 Calais Tél : 03.21.97.60.73 EXEMPLE DE CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE PARENTS ET ASSISTANTES MATERNELLES Présentation L accord

Plus en détail

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ

SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ SERVICES-CONSEILS EN ASSURANCE VIE, INVALIDITÉ ET SANTÉ Chacune des étapes de votre vie amène son lot d événements heureux, et parfois, inattendus. Vous venez d avoir un enfant? Vous rêvez à plusieurs

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

LE CONTENU DES MODALITÉS DE SERVICE

LE CONTENU DES MODALITÉS DE SERVICE LE CONTENU DES MODALITÉS DE SERVICE Suite à l examen des modalités de service élaborées par différentes entreprises offrant des services de téléphonie cellulaire, l Union des consommateurs a constaté que

Plus en détail

EXEMPLE DE LETTRE DE PLAINTE

EXEMPLE DE LETTRE DE PLAINTE EXEMPLE DE LETTRE DE PLAINTE Une requête au propriétaire lui demandant d entreprendre les démarches nécessaires pour réduire ou éliminer le problème d infiltration de fumée de tabac secondaire Cet exemple

Plus en détail

L ABC des mesures d économie

L ABC des mesures d économie L ABC des mesures d économie Assurance vie A suspendre en cas de budget serré. Examinez une éventuelle dispense du paiement des primes en cas d incapacité de gain. Vérifiez les conditions de résiliation

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

Logiciel Système Surveillance V2.1 Manuel d utilisation

Logiciel Système Surveillance V2.1 Manuel d utilisation Logiciel Système Surveillance V2.1 Manuel d utilisation 23 septembre 2010 Table des matières 1. Utilisation du logiciel Système Surveillance... 4 1.1. État du système... 4 1.2. Réception d une alarme...

Plus en détail

Fiche conseils sur la cybersécurité destinée aux consommateurs Navigation sécuritaire

Fiche conseils sur la cybersécurité destinée aux consommateurs Navigation sécuritaire Fiche conseils sur la cybersécurité destinée aux consommateurs Navigation sécuritaire Visiter des sites Web est l activité la plus élémentaire sur Internet. Ce faisant, selon qu'on soit prudent et bien

Plus en détail

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI Préparé par Marie-Eve Lavoie, intervenante juridique à Concertation-Femme, en mai 2009 INTRODUCTION Pour vivre paisiblement en société, il faut respecter les droits de tous et

Plus en détail

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs L hôtellerie-restauration suisse souffre depuis belle lurette de la cherté du franc suisse. Ces derniers mois tout particulièrement,

Plus en détail

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est :

- 2 - 6. Un exemple de sinistre qui serait couvert aux termes de la police incendie de base est : Spécimen de questionnaire d examen CET EXAMEN PORTE SUR LA MATIÈRE CONTENUE DANS LES DEUX COURS SUIVANTS : C12 : L assurance des biens et C12 : L assurance des biens, 1 re partie IMPORTANT : Vous disposez

Plus en détail

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN

OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN OBTENIR LE FONDS DE ROULEMENT DONT VOUS AVEZ BESOIN Vous avez conclu la transaction, mais il vous faut maintenant des liquidités pour démarrer la production. C est alors que votre crédibilité est en jeu.

Plus en détail

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements

Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements Gérer les excédents de trésorerie Épargnes et placements SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Établir un plan Mettre votre plan à exécution Penser à long terme SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Votre argent doit

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

Vente et achat d une automobile

Vente et achat d une automobile Vente et achat d une automobile Introduction Après l achat d une maison, l acquisition d une voiture est souvent l achat le plus important que vous ayez à faire. La préparation est la clé qui vous aidera

Plus en détail

carte Platine CIBC MasterCard MD

carte Platine CIBC MasterCard MD VOTRE TROUSSE DE BIENVENUE Voici votre carte Platine CIBC MasterCard MD LE GUIDE DE VOS AVANTAGES Aperçu des avantages Voici votre carte Platine CIBC MasterCard 1 Carte de crédit CIBC à puce 1 Fonctionnalité

Plus en détail

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA

REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA REVENDICATIONS PARTICULIÈRES : NÉGOCIER L ACQUITTEMENT DE LA DETTE NATIONALE DU CANADA Chef Maureen Chapman Comité des Chefs sur les revendications Mémoire prébudgétaire au Comité permanent des finances

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

Et ça coûte combien? Info

Et ça coûte combien? Info Et ça coûte combien? Info ...une averse fraîche, délassante et économe De la peine à vous réveiller? Gagnez votre tonus quotidien sous le jet agréable et vivifiant d une douche incomparable! Vous êtes

Plus en détail

Cartes de crédit ING Mode d emploi

Cartes de crédit ING Mode d emploi Cartes de crédit ING Mode d emploi 1 Bienvenue Nous sommes heureux de vous compter parmi les titulaires d une carte de crédit ING. En parcourant ce guide, vous découvrirez les nombreux avantages de votre

Plus en détail

SECTION 3. La prévention de la fraude. Il existe plus de 50 types de fraude sachez vous protéger. Un guide pour les aînés

SECTION 3. La prévention de la fraude. Il existe plus de 50 types de fraude sachez vous protéger. Un guide pour les aînés SECTION 3. La prévention de la fraude Il existe plus de 50 types de fraude sachez vous protéger Un guide pour les aînés 19 SECTION 3. La prévention de la fraude L exploitation financière d une personne

Plus en détail

GUIDE LA PUB SI JE VEUX!

GUIDE LA PUB SI JE VEUX! GUIDE LA PUB SI JE VEUX! Édition 2011 Sommaire Avant-propos Ce que vous devez savoir Vos droits Comment éviter de recevoir des publicités? La prospection commerciale par courrier électronique, télécopie

Plus en détail

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire

«Prenez vos finances. «Comment vais-je arriver. en main.» à payer mes comptes?» Prendre soin de soi. À quoi s attendre. Que faire Prendre soin de soi À quoi s attendre Que vous travailliez à l extérieur de la maison ou que vous soyez parent au foyer, le cancer du sein pourrait nuire à votre capacité de travailler, ce qui aura inévitablement

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Protection de vos renseignements personnels. Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité

Protection de vos renseignements personnels. Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité Protection de vos renseignements personnels Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité Marque déposée de Visa International Service Association; l Association Visa Canada

Plus en détail

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH)

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI

Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guides de Tangerine sur les finances personnelles Comprendre (pour mieux choisir entre) les RÉR et les CÉLI Guide pour les Canadiens Les RÉR existent depuis longtemps, mais les CÉLI sont relativement nouveaux,

Plus en détail

Contactez-nous le plus rapidement possible afin que nous trouvions la meilleure solution possible.

Contactez-nous le plus rapidement possible afin que nous trouvions la meilleure solution possible. 1. Questions relatives à l utilisation de la carte A quoi dois-je penser en cas de déménagement? Veuillez nous communiquer votre nouvelle adresse le plus rapidement possible par téléphone ou au moyen du

Plus en détail

ATTENTION AUX REQUINS!

ATTENTION AUX REQUINS! BESOIN D ARGENT? ATTENTION AUX REQUINS! GUIDE SUR LES INTERMÉDIAIRES FINANCIERS VOUS NE POUVEZ PLUS PAYER VOS DETTES? Vous êtes tenté d aller vers un service qui annonce des solutions miracles? Attention

Plus en détail

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle Questions & réponses fréquentes Questions générales La Cumulus-MasterCard est gratuite: Qu est-ce que cela signifie exactement? Où puis-je collecter des points Cumulus dans le monde avec ma Cumulus-MasterCard?

Plus en détail

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES

Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. GUIDE DES AVANTAGES GUIDE DES AVANTAGES Carte Visa Classique RBC Banque Royale avec option à taux d intérêt réduit Gagnez sur tous les tableaux taux d intérêt réduit et commodité. Meilleur taux d intérêt, économies supérieures.

Plus en détail