S endetter pour redevenir solvable, c est ce que FCI offre à ses clients. Un grand nombre d entre eux risquent d y perdre leur chemise.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S endetter pour redevenir solvable, c est ce que FCI offre à ses clients. Un grand nombre d entre eux risquent d y perdre leur chemise."

Transcription

1 Une offre à décliner Par Claire Harvey S endetter pour redevenir solvable, c est ce que FCI offre à ses clients. Un grand nombre d entre eux risquent d y perdre leur chemise. Fondée en avril 2001, FCI (dont le nom inscrit au Registre des entreprises est Financière crédit Denis Jean inc.) a pour mission de venir en aide aux personnes qui, à cause de problèmes financiers, n ont plus accès au crédit. Mieux encore, l entreprise travaille pour que leurs rêves deviennent réalité, et veut leur procurer un avenir meilleur, comme on peut le lire sur son site Web. À cette fin, l entreprise fonctionnerait avec les bureaux d avocats et de comptables des syndics, qui lui enverraient une partie leur clientèle, dit le président Denis Jean. L entreprise recrute aussi des clients notamment par le biais d une lettre et d un dépliant dans lesquels elle offre des services et fait miroiter la possibilité d obtenir un prêt personnel préautorisé de 2000 $. Alléchant n est-ce pas, surtout pour quelqu un qui a du mal à obtenir du crédit? Après avoir eu vent de quelques plaintes, Consommation a voulu en savoir plus long et a envoyé deux enquêteurs consulter les conseillers de FCI. Chaque fois, les enquêteurs ont accompagné des clients potentiels qui souhaitaient redorer leur blason financier après une faillite. Dans la première équipe, le client potentiel participait à un programme de réinsertion sur le marché du travail de la Sécurité du revenu qui lui procurait environ 223 $ par semaine. Dans la seconde équipe, le client potentiel gagnait un salaire brut d environ 600 $ par semaine. Voici ce qu on leur a proposé. Rétablir son crédit en s endettant Dans les deux cas, le conseiller a d abord expliqué que c est au moyen du crédit qu on réhabilite le crédit. La raison? Lorsqu on emprunte de l argent, les institutions prêteuses acheminent des informations aux bureaux de crédit pour

2 préciser que les prêts ont été payés comme convenu, ce qui a pour effet d améliorer progressivement la cote de crédit du consommateur. En partant de ce principe, plus le client contracterait de dettes, moins cela lui prendrait de temps pour améliorer son dossier de crédit, selon Robert Trudeau, qui s est présenté à titre de conseiller à FCI (au cours d un entretien téléphonique qui a suivi nos visites). Avec deux dénonciations (sic) aux bureaux de crédit, il faut 18 mois pour rétablir son crédit, alors qu avec trois, il en faut seulement 12. Ce que le conseiller se gardait bien de dire, c est que le client risquait de se retrouver dans un gouffre financier. Un facteur qui inquiète Kevin Boire, conseiller en consommation à l ACEF de l Est de Montréal. Si jamais le client ne pouvait plus respecter ses obligations financières, l entreprise pourrait, en toute légitimité, envoyer le compte en recouvrement, poursuivre le client, voire l acculer à la faillite Et une deuxième faillite, ça entache le dossier de crédit pendant 14 ans à Équifax, et pour toujours à Trans Union! Prêts et assurance Après ce laïus sur les-prêts-qui-font-des-miracles, le client de la première équipe s est fait proposer un prêt personnel de 1500 $, remboursable à raison de 100 $ par mois, pendant 18 mois (1800 $ au total). Dans les faits, cependant, le client ne recevait que 34 $. La grande partie de son prêt personnel (1466 $) servait à payer les services de redressement de crédit offerts par FCI, ce qu il a appris à la toute fin de l entrevue. Pour obtenir le prêt personnel, le client devait obligatoirement souscrire, auprès de la compagnie AXA, une assurance vie et invalidité dont la prime était presque équivalente à la valeur du prêt. Lorsqu on fait un rétablissement de crédit, il faut pouvoir donner au prêteur l assurance que, en cas d invalidité, le client sera capable de faire face à ses obligations financières pendant une période de 24 mois, a expliqué Robert Trudeau quand nous avons voulu savoir s il fallait absolument s assurer. Mais pourquoi exiger une protection de 24 mois pour un prêt personnel qui sera remboursé en 18 mois? Et surtout, pourquoi exiger une couverture si étendue et si coûteuse? On offrait aussi au client de lui avancer, sous forme de prêt, la somme nécessaire pour verser la prime d assurance invalidité pendant 24 mois, soit 1175 $. Un emprunt que le client devait rembourser à raison de 57 $ par mois, pendant 24 mois (1368 $ au total), ce qui lui vaudrait une deuxième inscription aux bureaux de crédit. Le conseiller, lui, s engageait à vérifier le dossier de crédit du client tous les 90 jours afin de s assurer que les informations sur les habitudes de paiement de ce dernier avaient bel et bien été acheminées par les institutions prêteuses.

3 Déjà des irrégularités Près de 1500 $ pour un service de redressement de crédit sans aucune garantie quant au résultat voilà qui est cher! En exigeant de tels frais, FCI contrevient à l article 8 de la Loi sur la protection du consommateur, selon M e Louise Rozon, directrice d Option consommateurs. Cet article interdit à un commerçant de conclure, avec un consommateur, un contrat dans lequel la disproportion des obligations est tellement considérable qu elle équivaut à de l exploitation, ou dans lequel l obligation du consommateur est excessive, abusive ou exorbitante. Mais il y a pire. S il semble si avantageux de faire affaire avec FCI, c est que l entreprise s engage à vérifier le dossier de crédit du client tous les 90 jours afin de s assurer que les informations sur ses habitudes de paiement ont été acheminées. Nous avons appelé Équifax afin de vérifier si FCI tient cette promesse. Marie-Line Colangelo, porte-parole du bureau de crédit, nous a affirmé que FCI n était pas membre d Équifax. Par conséquent, FCI ne peut ni acheminer ni demander de l information à ce bureau de crédit. Nous avons effectué la même démarche auprès de Trans Union. Le résultat? FCI est bel et bien membre de ce bureau de crédit et elle s informe régulièrement des dossiers de crédit de ses clients. Le problème? Avant d accorder un prêt, des institutions financières feront appel à Trans Union, d autres s adresseront à Équifax, ou encore aux deux agences. Le dossier de crédit du consommateur doit être bon dans les deux agences, affirme Ghislain Vaillancourt, conseiller en développement à la Fédération des caisses Desjardins, à qui nous avons demandé de se prononcer sur les allégations de FCI. Des produits financiers Les services qu offre FCI ne s arrêtent pas là. Nos deux équipes l ont bien vu. Dans chacun des cas, le conseiller s engageait à mettre à la disposition du consommateur divers autres produits financiers, soit un prêt REER, un prêt auto, un prêt hypothécaire et une carte de crédit Mastercard prépayée (c est le consommateur qui dépose l argent en garantie). L entreprise n affirmerait toutefois pas au client qu il serait qualifié pour obtenir tous les produits en question. Cela serait d ailleurs étonnant, de l avis de Ghislain Vaillancourt : Avant d accorder de tels prêts à quelqu un qui a de mauvais antécédents de crédit, une institution financière va exiger des garanties, dont un emploi stable. Or, un des consommateurs qui a participé à notre enquête n avait pas d emploi. Le client de la seconde équipe s est fait faire deux propositions : un forfait de 750 $, taxes en sus (862 $) et un autre à 1275 $, taxes en sus (1466 $). Le premier forfait lui donnait droit à un prêt personnel pour payer les services de FCI et à un prêt pour une assurance vie et invalidité. Le second forfait lui donnait droit, en plus

4 des produits offerts dans le premier forfait, à un prêt pour un REER, une carte de crédit Mastercard prépayée, un prêt auto et un prêt hypothécaire. Comment est-ce possible? Dans les deux cas, le conseiller a fait valoir qu il parvenait à obtenir des produits financiers grâce à des ententes conclues avec des sociétés de crédit, dont Dynacard (prêt personnel) et Services financiers Concorde (prêt pour l assurance invalidité AXA). À noter, comme FCI, ces entreprises sont membres de Trans Union et non d Équifax. Elles ne peuvent donc pas acheminer de l information à ce dernier bureau de crédit. Même si c était le cas, les inscriptions n auraient peut-être pas l effet escompté. Bien que cela soit un élément important, les institutions financières ne se basent pas uniquement sur le dossier de crédit pour juger de la solvabilité d un client, ajoute Ghislain Vaillancourt. Bon nombre de facteurs seront pris en considération au moment d accorder ou non un prêt à un consommateur qui a déjà fait faillite, dont sa capacité de remboursement et la valeur nette de son actif. On fait de l analyse cas par cas. Même son de cloche de la part de Denis Dubé, directeur des relations publiques de la Banque Nationale. Avant d accorder du crédit, on va tenir compte d un ensemble de facteurs. Au cours des consultations à FCI, il a également été question de l Industrielle Alliance (REER), du Groupe Hamel Pontiac Buick (auto) et de la Banque Nationale (Mastercard). Pour avoir accès à la carte Mastercard de la Banque Nationale, le client devait avoir eu une Mastercard prépayée pendant un an. Denis Dubé, de la Banque Nationale, à qui nous avons demandé de se prononcer sur ce dernier point, explique que la carte de crédit prépayée ne mène pas automatiquement à la carte de crédit Mastercard de la Banque Nationale. C est un élément qui sera pris en considération, mais ce n est pas le seul. Encore une fois, cela dépend d une combinaison de facteurs. Des noms derrière des entreprises Nous ne sommes pas allés jusqu à conclure d entente avec FCI, mais nous avons obtenu des copies de contrats signés chez elle à l automne 2003 et à l hiver Ils nous ont réservé des surprises. D abord, FCI n indique nulle part son nom légal. Elle fait des affaires sous la raison sociale de Financière crédit inc. Or, la raison sociale Financière crédit inc. n existe pas. Il existe, par ailleurs, une personne morale dont le nom est Financière crédit Denis Jean inc., qui n apparaît pas sur les contrats. Selon Louise Rozon, FCI contrevient cette fois-ci à l article 33 de la Loi sur les compagnies, qui prévoit que le client doit savoir avec qui il fait affaire : Cet article stipule que la dénomination sociale de la compagnie doit être lisiblement indiquée sur tous ses effets de commerce, contrats, factures et commandes de marchandises. Dans les contrats, nous avons aussi pu constater que c est la société de crédit Dynacard Capital qui accorde le prêt personnel aux clients de FCI, versant presque toute la somme directement à cette dernière. Nous avons aussi constaté

5 que c est la société de crédit Services financiers Concorde qui prête l argent destiné à payer l assurance invalidité. Le consommateur autorise les transactions entre ces entreprises. FCI gère le tout. Le moins qu on puisse dire, c est que ces trois entreprises ont des liens très étroits. D abord, elles partagent un bureau, au 7151, rue Jean-Talon Est (bureau 110), à Anjou. Ensuite, elles ont du personnel en commun; ainsi, Robert Trudeau n est pas que conseiller à FCI, il est aussi vice-président des finances à Dynacard. Enfin, en consultant le Registre des entreprises, nous avons constaté que Dynacard Capital et Services financiers Concorde sont la même entité juridique. Puis, en consultant le Registre de l Autorité des marchés financiers, nous avons découvert que Denis Jean porte plusieurs chapeaux. En plus d être redresseur de crédit par l entremise de FCI, il est représentant en assurance de personnes; il a inscrit à cet effet la compagnie Québec inc. à titre de cabinet au sens de la Loi sur la distribution des produits et services financiers. Ce cabinet propose de l assurance et fait de la gestion de portefeuille. En obligeant ses clients à souscrire une assurance invalidité auprès d AXA, FCI permet au cabinet exploité par M. Jean de toucher une rémunération comme représentant en assurance. De plus, M. Jean risque de contrevenir à l article 22 de la Loi sur la distribution de produits et services financiers, ainsi qu à l article 111 de la Loi sur la protection du consommateur, selon Louise Rozon. Ces articles interdisent à une entreprise finançant l achat d un bien ou d un service d obliger son client à souscrire une assurance auprès d un assureur qu elle indique pour conclure un contrat. Nous avons demandé à AXA (dont le nom apparaît sur les contrats de Services financiers Concorde) et aux autres entreprises dont il avait été question lors des rencontres (Industrielle Alliance, Banque Nationale, Groupe Hamel Pontiac Buick) si elles faisaient affaire avec FCI, Denis Jean, Dynacard et Services financiers Concorde. Après nous avoir entendu porter les faits à leur attention, les représentants d AXA se sont immédiatement penchés sur la situation et ont rencontré Denis Jean. Si M. Jean est bel et bien un représentant indépendant, il n a jamais eu l autorisation d écrire le nom d AXA sur les contrats de prêt, a affirmé Réjane Legault, vice-présidente des communications. Ce n est pas tout. En ce qui a trait à l assurance, Services financiers Concorde empoche la différence entre le remboursement du prêt et la prime d assurance. Selon les cas portés à notre attention, cet exercice lui rapporte près de 200 $ par client. Informée de la situation par Consommation, la compagnie AXA, qui tient à ce que ses clients lui paient directement leur prime, a exigé que M. Jean change ses pratiques. De plus, elle nous a avisé qu elle n acceptera aucune nouvelle proposition d assurance invalidité de Services financiers Concorde.

6 À l Industrielle Alliance, on nous a dit que M. Jean avait l autorisation de vendre les produits de l institution financière. De son côté, la Banque Nationale n a aucune entente avec l entreprise. Enfin, l entreprise collabore avec le Groupe Hamel Pontiac Buick. Une chose et son contraire Par la suite, nous nous sommes rendus aux bureaux de FCI afin de poser quelques questions à M. Jean ce qui nous a donné l occasion de nous entretenir aussi avec M. Trudeau. Nous avons demandé à ce dernier s il travaillait pour les deux entreprises. Il nous a alors expliqué qu il reçoit à l occasion des clients de FCI. Si on est pour placer un million, un million et demi (à FCI), je veux savoir comment cela fonctionne. Sans grande surprise de notre part, M. Jean a réfuté la plupart de nos allégations. Selon lui, FCI ne procurerait pas de prêt aux personnes vivant de l aide sociale. Pour avoir droit à nos programmes, les clients doivent satisfaire à trois critères : être libérés de leur faillite, avoir un emploi stable depuis 12 mois et consacrer au maximum 40 % de leur revenu brut au paiement de leur loyer (y compris les comptes des services publics) et au remboursement de leurs diverses dettes, ce qui comprend celles qu ils contracteront par l intermédiaire de FCI. Pour se conformer à une exigence de Dynacard, M. Jean appellerait lui-même l employeur, le propriétaire et la banque du client pour s assurer que celui-ci satisfait effectivement aux critères en question. Consommation veut bien qu il en soit ainsi. Mais comment se fait-il que l un des plaignants dont nous avons le contrat a obtenu un prêt de Dynacard, en octobre dernier, alors qu il vivait de l aide sociale? Et pourquoi ne nous a-t-on jamais parlé du fameux ratio de 40 % au cours de notre enquête, alors qu un des clients potentiels ne se qualifiait visiblement pas sur ce point? Durant cet entretien, c est M. Trudeau qui a tenu à expliquer pourquoi aucune des entreprises n était membre d Équifax. Je suis dans le domaine, ( ) je sais comment ça marche, a-t-il fait valoir au cours d une explication pendant laquelle il a dit une chose et son contraire. Il a d abord affirmé qu il n était pas nécessaire d être membre d Équifax,. Trans Union étant un bureau majeur au Canada et aux États-Unis. Puis que le client n avait qu à demander lui-même à Équifax de mettre à jour son dossier de crédit. Et que, de toute façon, ce n était pas vrai qu il fallait que l information soit dans les deux bureaux de crédit pour que le client puisse se qualifier Et, enfin, que les financiers s adressent toujours aux deux (bureaux de crédit). Le reste est à l avenant. Ainsi, lorsque nous avons demandé à Denis Jean pourquoi la raison sociale de Financière crédit n était pas inscrite au Registre des

7 entreprises, il nous a dit avoir fait corriger cette petite erreur administrative (il faut dire que nous lui avions fait parvenir nos questions à l avance, et que ce point en faisait partie). Selon lui, Dynacard et FCI seraient totalement indépendantes l une de l autre. Lorsque nous lui avons demandé s il trouvait que les services de FCI étaient chers, il a répondu que leur prix était raisonnable compte tenu de la TPS et de la TVQ qu il faut payer au gouvernement, d une somme de 295 $ par client qu il faut verser à Dynacard pour avoir un taux d escompte sur les prêts, et d une perte moyenne de 90 $ par client qu il faut éponger. Enfin, M. Jean a affirmé que ses clients sont informés qu ils peuvent annuler n importe quand le prêt consenti par Services financiers Concorde pour l assurance et s est bien défendu de les obliger à souscrire une assurance vie invalidité auprès d un assureur précis. Ces propos ont été corroborés par Robert Trudeau. Ce que M. Trudeau ne se rappelait pas, c est qu il nous avait déjà dit exactement le contraire lors d un entretien téléphonique. De meilleures solutions Vous adresser à FCI aurait pu vous intéresser? Sachez qu il existe d autres façons de redevenir solvable. Si vous avez les moyens de rembourser chaque mois un prêt dont vous n avez jamais vu la couleur, vous avez aussi les moyens d économiser. Par exemple, vous pourriez mettre votre argent dans un certificat de placement garanti et demander une carte de crédit avec une limite ne dépassant pas ce placement, pour, ensuite, payer le solde chaque mois afin de démontrer de bonnes habitudes de paiement et d éviter de payer des intérêts, explique le conseiller en consommation Kevin Boire. Et ça, c est beaucoup plus avantageux que de vous endetter. Vous avez signé un contrat de prêt d argent avec un redresseur de crédit? Comme c est le cas avec tous les commerçants qui prêtent de l argent, la Loi sur la protection du consommateur vous permet de l annuler, sans frais, dans les deux jours suivant celui où chaque partie a pris possession d un double de ce contrat. Pour ce faire, il vous faut remettre au prêteur l argent emprunté à l intérieur d un délai de deux jours. Si vous n avez pas encore reçu d argent, vous devez aviser le prêteur par écrit de votre intention de ne pas donner suite au contrat, toujours dans un délai de deux jours. Si vous avez été obligé de contracter une assurance pour conclure un contrat, sachez que la Loi sur la distribution de produits et services financiers vous permet d annuler le contrat d assurance dans les dix jours suivant sa signature. Pour ce faire, vous devez transmettre au représentant un avis par courrier recommandé. Enfin, rappelez-vous que ce genre d entreprise cherche d abord et avant tout à s enrichir, au détriment d une clientèle particulièrement vulnérable.

Se refaire un nom grâce à FCI Financière crédit? Une offre à décliner

Se refaire un nom grâce à FCI Financière crédit? Une offre à décliner SE REFAIRE UN NOM GRÂCE À FCI FINANCIÈRE CREDIT? UNE OFFRE À DÉCLINER Montréal, le 28 avril 2004 Nous vous présentons aujourd hui les résultats d une enquête menée entre janvier et mars dernier sur FCI

Plus en détail

Lumière sur le dossier de crédit

Lumière sur le dossier de crédit 752371475796195784410514425034919229125966691403 731357165987887390517388525458146660281582692990 476305115530580849601916633892027886521971369998 056438566201480982709642757557742937993251169491 138256991401648917557143532396695127816459553153

Plus en détail

Nouvel achat. Résumé. Table des matières. - Pré-autorisation. - Pour se qualifier

Nouvel achat. Résumé. Table des matières. - Pré-autorisation. - Pour se qualifier Nouvel achat Résumé Table des matières - Pour se qualifier - Confirmation des revenus - Salariés - Travailleurs autonomes - Travailleurs à commissions - Travailleurs saisonniers - Autres revenus - Familles

Plus en détail

Crédit : Comment vous êtes coté

Crédit : Comment vous êtes coté Crédit : Comment vous êtes coté Comprendre et gérer votre situation à l égard du crédit à titre de consommateur et d entreprise D-IN0440F-0201 Introduction Nous vivons dans un monde en évolution constante

Plus en détail

LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS:

LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS: LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS: GUIDE DU CRÉDIT AU CANADA Une publication gratuite fournie par Consolidated Credit Counseling du Canada, Inc., un organisme de bienfaisance enregistré de conseils en crédit

Plus en détail

L éduca onfinancière. Manuelduparticipant Lacotedecrédit. Unedivisionde

L éduca onfinancière. Manuelduparticipant Lacotedecrédit. Unedivisionde L éduca onfinancière Manuelduparticipant Lacotedecrédit Unedivisionde 1 DOCUMENT 7-1 Les bureaux de crédit Les bureaux de crédit sont des agences qui recueillent des renseignements sur la façon dont nous

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT. Vos antécédents de crédit et comment ils affectent votre avenir

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT. Vos antécédents de crédit et comment ils affectent votre avenir GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT Vos antécédents de crédit et comment ils affectent votre avenir VOS ANTÉCÉDENTS DE CRÉDIT UN RAPPORT SUR VOTRE GESTION DU CRÉDIT Pour avoir un aperçu de

Plus en détail

PLAN DE LEÇON TITRE : Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité. Résultats d apprentissage de la littératie financière

PLAN DE LEÇON TITRE : Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité. Résultats d apprentissage de la littératie financière Comprendre le crédit et votre rapport de solvabilité 70 minutes Résultats d apprentissage de la littératie financière À la fin de la leçon, les élèves pourront : décrire les répercussions que pourront

Plus en détail

Brochure. Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS. Réservé aux conseillers à titre d information

Brochure. Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS. Réservé aux conseillers à titre d information Brochure Réservé aux conseillers à titre d information Programme de prêts REE LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS Prêt REE C est un concept simple : le plutôt vous commencez à épargner, plus vos placements

Plus en détail

Programme de prêts REER

Programme de prêts REER Brochure Programme de prêts REER Réservé aux conseillers à titre d information Page 1 de 10 À propos de B2B Banque Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et REER offerts

Plus en détail

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia

Glossaire de rédaction de plan de gestion Scotia Achat de marchandises ou de stock Montant payé pour l achat de matières premières, de produits semi-finis et de produits finis en vue de les vendre ultérieurement. Achats Prix versé à des fournisseurs

Plus en détail

La responsabilité civile et l'entreprise

La responsabilité civile et l'entreprise La responsabilité civile et l'entreprise Dans la présente rubrique, nous poursuivons notre étude de la responsabilité civile, cette fois-ci du point de vue d'un commerce ou d'une entreprise. Les questions

Plus en détail

JANVIER 2014. Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux

JANVIER 2014. Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux JANVIER 2014 Vous avez un emprunt hypothécaire? À quoi vous attendre dans le cadre des règlements fédéraux Nous sommes là pour vous aider lorsque vous cherchez des informations ou avez besoin d assistance.

Plus en détail

Programme de prêts REER Brochure. Réservé à l usage exclusif des conseillers

Programme de prêts REER Brochure. Réservé à l usage exclusif des conseillers Programme de prêts REER Brochure Réservé à l usage exclusif des conseillers À propos de B2B Trust Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et REER offerts aux tiers. Fournit

Plus en détail

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit?

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Le vol d identité est considéré comme le crime de l ère de l information; il s agit de la forme de fraude contre

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

Cartes de crédit avec garantie

Cartes de crédit avec garantie Cartes de crédit avec garantie Une carte de crédit avec garantie pourrait vous être utile si : Vous devez établir des antécédents en matière de crédit ou vous désirez remédier à une mauvaise cote de solvabilité

Plus en détail

Programme de prêts REE

Programme de prêts REE Brochure Programme de prêts REE Réservé aux conseillers à titre d information LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS Page 1 de 10 Prêt REE C'est un concept simple : le plutôt vous commencez à épargner, plus

Plus en détail

La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit

La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit Your Rights and Responsibilities Budget et gestion des finances personnelles La gestion des dettes : obtenir l aide d un organisme de conseil en crédit Qu est ce qu un organisme de conseil en crédit? Les

Plus en détail

Les cartes de crédit Acétates

Les cartes de crédit Acétates Huitième leçon Les cartes de crédit Acétates Le choix d une carte de crédit Les coûts Taux annuel ou frais de financement (intérêt) Délai de grâce Frais annuels Frais de transaction Mode de calcul des

Plus en détail

Proposition d Assurance acheteur unique ou d Assurance frustration de contrat Remplir le présent formulaire et le présenter à EDC

Proposition d Assurance acheteur unique ou d Assurance frustration de contrat Remplir le présent formulaire et le présenter à EDC RÉSERVÉ À EDC : CI # : Proposition d Assurance acheteur unique ou d Assurance frustration de contrat Remplir le présent formulaire et le présenter à EDC 1 RENSEIGNEMENTS SUR LE CLIENT Nom légal de l entreprise

Plus en détail

Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à :

Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à : Demande de transfert Nom du représentant autonome : Code(s) : AGA/AGD actuel : Le demandeur demande son transfert à : Le demandeur a-t-il une dette envers son AGA/AGD actuel? Dans l'affirmative, veuillez

Plus en détail

C O U R S U P É R I E U R E DISTRICT DE MONTRÉAL

C O U R S U P É R I E U R E DISTRICT DE MONTRÉAL C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL NO : 500-06-000373-064 C O U R S U P É R I E U R E (Recours collectifs) OPTION CONSOMMATEURS Demanderesse et JEAN-FRANÇOIS TREMBLAY et al. Personnes

Plus en détail

COMMENT RÉTABLIR SON CRÉDIT

COMMENT RÉTABLIR SON CRÉDIT Nom: _ L OBJECTIF EST DE VOUS AIDER À RÉTABLIR VOTRE CRÉDIT POUR VOUS PERMETTRE DE DEVENIR INDÉPENDANT ET LE RESTER! Vous avez d ores et déjà franchi une étape importante en décidant de rétablir votre

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER

SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER 1120-11-05 SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES PROCÉDURE ADMINISTRATIVE CONCERNANT LE TRAITEMENT DES FACTURES À PAYER Révisé en septembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 3 1. Bon de commande...

Plus en détail

4,5% Lumière sur le financement hypothécaire

4,5% Lumière sur le financement hypothécaire 5796195784410514425034919229125966691403 5987887390517388525458146660281582692990 5530580849601916633892027886521971369998 6201480982709642757557742937993251169491 1401648917557143532396695127816459553153

Plus en détail

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant :

Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur. Identification du requérant. Nom, prénom ou raison sociale du requérant : Demande d ouverture de compte pour une personne autre qu un consommateur Identification du requérant Nom, prénom ou raison sociale du requérant : (ci-après appelé le «requérant») Nom du commerce ou de

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

InfoMaison No.01 DOCUMENTS À PRODUIRE OU À COMPLÉTER

InfoMaison No.01 DOCUMENTS À PRODUIRE OU À COMPLÉTER InfoMaison No.01 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

GUIDE DE DISTRIBUTION

GUIDE DE DISTRIBUTION GUIDE DE DISTRIBUTION Nom du produit d assurance : Régime d assurance Couverture-crédit _ Âge d or MD Type de produit d assurance : Assurance crédit collective facultative offrant une protection en cas

Plus en détail

Les affaires et le droit

Les affaires et le droit Les affaires et le droit Chapitre 20 Le cautionnement Me Micheline Montreuil 1 1 Contenu Le cautionnement Le cautionnement conventionnel Le cautionnement légal Le cautionnement judiciaire Le cautionnement

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant La cote de crédit

L éducation financière. Manuel du participant La cote de crédit L éducation financière Manuel du participant La cote de crédit 1 DOCUMENT 7-1 Les bureaux de crédit Les bureaux de crédit sont des agences qui recueillent des renseignements sur la façon dont nous utilisons

Plus en détail

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES

RECOMMANDATIONS PROPOSÉES SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE RECOMMANDATIONS PROPOSÉES (Ce guide doit être utilisé avec le Programme de vérification des syndics) **Ce n est pas nécessaire de le retourner au Bureau national**

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

Gérer son crédit. Introduction. Clientèle cible : Élèves des niveaux postsecondaires. Objectifs :

Gérer son crédit. Introduction. Clientèle cible : Élèves des niveaux postsecondaires. Objectifs : Introduction Auteure : Nicole Racette (Équipe de production) Gérer son crédit Objectifs : Atteindre une santé financière afin d avoir une meilleure qualité de vie; Considérer l épargne comme une solution

Plus en détail

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie

Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie Sondage sur l endettement mené par la Banque Manuvie 12 septembre 2011 Le sondage Le sondage effectué pour le compte de la Banque Manuvie du Canada a été mené auprès de 1 000 propriétaires canadiens âgés

Plus en détail

REFINANCE / RENOUVELLEMENT

REFINANCE / RENOUVELLEMENT APPLICATION DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE (Signé) FORMULAIRE DE VÉRIFICATION DE CRÉDIT (Signé) CONTRAT DE COURTIER EXCLUSIF (Si applicable) ACHAT PROMESSE D ACHAT ACCEPTÉE (COMPLÈTE INCLUANT TOUTES CONTRES-PROPOSITION

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

INFORMATION CONFIDENTIELLE NE DOIT PAS SERVIR À DES FINS DE CRÉDIT OBJET : NUMÉRO UNIQUE À EQUIFAX : 3140123054

INFORMATION CONFIDENTIELLE NE DOIT PAS SERVIR À DES FINS DE CRÉDIT OBJET : NUMÉRO UNIQUE À EQUIFAX : 3140123054 RELATIONS AVEC LES CONSOMMATEURS C. P. 190 STATION JEAN-TALON MONTREAL QUEBEC H1S 2Z2 MARIO NETTE 10 PLEASANT ST. MONTREAL QUEBEC M2N 1A2 Monsieur, INFORMATION CONFIDENTIELLE NE DOIT PAS SERVIR À DES FINS

Plus en détail

Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée

Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée Lignes directrices financières pour l obtention d un permis d exploitation d un foyer de soins de longue durée Direction de l amélioration de la performance et de la conformité Ministère de la Santé et

Plus en détail

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa.

Cartes prépayées. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Renseignez-vous sur les cartes de paiement prépayées de marque MasterCard et Visa. Ce ne sont pas des cartes de crédit. Avant de les utiliser, il faut y verser de l argent. Certaines entraînent des frais.

Plus en détail

En toute sécurité Comment protéger votre carte de crédit et vos antécédents en matière de crédit

En toute sécurité Comment protéger votre carte de crédit et vos antécédents en matière de crédit En toute sécurité Comment protéger votre carte de crédit et vos antécédents en matière de crédit Si vous voulez savoir Comment comprendre vos antécédents en matière de crédit Comment faire corriger des

Plus en détail

APPLICATION POUR FRANCHISÉ

APPLICATION POUR FRANCHISÉ APPLICATION POUR FRANCHISÉ Ce formulaire a pour but de fournir l information nécessaire afin de permettre à notre équipe de gestion de déterminer si vous répondez aux critères établis pour devenir un franchisé.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA

QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA QUESTIONNAIRE SUR L ADMISSIBILITÉ AU SARPA Ce questionnaire vous permet d explorer si, dans votre situation, vous pouvez obtenir les services du SARPA. Pour plus d information, nous vous invitons à visiter

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT options de paiements À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

offre distinction pour les membres de l ajbm

offre distinction pour les membres de l ajbm offre distinction pour les membres de l ajbm L offre Distinction, à la hauteur de votre réussite Desjardins est fier de vous offrir, en tant que membre de l Association du Jeune Barreau de Montréal, des

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC.

POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES D INTERDICTION TOTALE DES OPÉRATIONS GROUPE STINGRAY DIGITAL INC. LE 21 AVRIL 2015 POLITIQUE EN MATIÈRE D OPÉRATIONS D INITIÉS ET DE PÉRIODES

Plus en détail

FAILLITE sommaire ordinaire. PROPOSITION consommateur concordataire NOM DU DOSSIER : Dossier conjoint N/DOSSIER :

FAILLITE sommaire ordinaire. PROPOSITION consommateur concordataire NOM DU DOSSIER : Dossier conjoint N/DOSSIER : FAILLITE sommaire ordinaire PROPOSITION consommateur concordataire NOM DU DOSSIER : Dossier conjoint N/DOSSIER : RENSEIGNEMENTS DE BASE ENTREVUE FAITE PAR : RECOMMANDATION FAITE PAR : DATE DE L ENTREVUE

Plus en détail

COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES

COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES Cette traduction non officielle de la version anglaise du document original est fournie à titre d information seulement et n a pas de valeur juridique. ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE

Plus en détail

ATTENTION AUX REQUINS!

ATTENTION AUX REQUINS! BESOIN D ARGENT? ATTENTION AUX REQUINS! GUIDE SUR LES INTERMÉDIAIRES FINANCIERS VOUS NE POUVEZ PLUS PAYER VOS DETTES? Vous êtes tenté d aller vers un service qui annonce des solutions miracles? Attention

Plus en détail

GUIDE SUR L ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA

GUIDE SUR L ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA GUIDE SUR L ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA À titre de consommateur manitobain de gaz naturel, vous disposez maintenant de choix plus vastes en ce qui concerne l achat de gaz naturel pour votre domicile

Plus en détail

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial

12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial 12 Pièges à Éviter Avant de Signer Un Bail Commercial Par Luc Audet, avocat Audet & Associés Avocats, Inc. 164, rue Notre-Dame est, Montréal (Québec) H2Y 1C2 Tél : 514-954-9600 Fax : 514-954-9547 Courriel

Plus en détail

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but

Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Ce qu il faut savoir avant de partir : faire respecter vos droits, c est notre but Cinq millions de supporters sont attendus pour l Euro 2008 cet été. Malheureusement certains d entre eux risquent de rencontrer

Plus en détail

LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS:

LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS: LE CRÉDIT DANS UN NOUVEAU PAYS: UN GUIDE À PROPOS DU CRÉDIT AU CANADA Une publication mise gratuitement à votre disposition par Consolidated Credit Counseling Services du Canada, Inc. Un organisme de charité

Plus en détail

Prenez vos dettes en main

Prenez vos dettes en main Prenez vos dettes en main 4 Solut!ons pour planifier vos finances P l a n i f i c a t i o n f i n a n c i è r e 1 0 1 Remettre ses finances sur la bonne voie après une perte d emploi Il y a à peine une

Plus en détail

- et - RAPPORT AU SUJET DE L ADMINISTRATION PRÉLIMINAIRE DU SYNDIC

- et - RAPPORT AU SUJET DE L ADMINISTRATION PRÉLIMINAIRE DU SYNDIC Province de QUÉBEC COUR SUPÉRIEURE District de Montréal «En matière de faillite et d insolvabilité» N o Division : 01-MONTRÉAL N o Cour : 755-11-002875-132 DANS L AFFAIRE DE LA FAILLITE DE : N o Dossier

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient

Cartes de crédit à vous de choisir. Choisir la carte de crédit qui vous convient Cartes de crédit à vous de choisir Choisir la carte de crédit qui vous convient À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ENTENTE DE RÈGLEMENT

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ENTENTE DE RÈGLEMENT Traduction française non officielle ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES AFFAIRE INTÉRESSANT : LES RÈGLES DE L ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS

Plus en détail

Available in English. L ABC des prêts. hypothécaires

Available in English. L ABC des prêts. hypothécaires Available in English L ABC des prêts hypothécaires Table des matières Avant une demande de prêt hypothécaire........................................ 1 Amortissement.............................................................

Plus en détail

CONVENTION D AIDE FINANCIÈRE EN VERTU DE LA LOI SUR L AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DU QUÉBEC

CONVENTION D AIDE FINANCIÈRE EN VERTU DE LA LOI SUR L AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DU QUÉBEC CONVENTION D AIDE FINANCIÈRE EN VERTU DE LA LOI SUR L AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DU QUÉBEC RENSEIGNEMENTS SUR L ÉTUDIANT Nom et prénom de l étudiant (et initiale du deuxième prénom, le cas échéant) Numéro

Plus en détail

Procédure administrative Vérification des factures et des remboursements

Procédure administrative Vérification des factures et des remboursements Procédure administrative Vérification des factures et des remboursements A) Introduction La présente procédure a pour but d'aider les facultés et services à s'acquitter de leurs responsabilités de vérification

Plus en détail

Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES

Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES Publication : 19 novembre 2008 BANQUE DU CANADA RÈGLES RÉGISSANT LES AVANCES AUX INSTITUTIONS FINANCIÈRES 1. GÉNÉRALITÉS Les présentes Règles constituent les lignes directrices générales et la procédure

Plus en détail

ATTENTION AUX REQUINS!

ATTENTION AUX REQUINS! Produit par: L Association ion coopérative opér d économie omie familiale iale (ACEF) de la Rive Sud de Montréal 2010 ch. de Chambly, Longueuil (Québec) J4J 3Y2 Tél.: 450 677-6394 Sans frais : 1 877 677-6394

Plus en détail

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch

Les prêts hypothécaires. Habiter chez soi. www.bcn.ch Les prêts hypothécaires Habiter chez soi www.bcn.ch Les financements hypothécaires Vu la valeur généralement élevée des biens immobiliers, il est usuel de faire appel à une banque, afin de participer au

Plus en détail

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant

Services financiers collectifs. Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices Guide du participant 1 Services financiers collectifs Régime de participation différée aux bénéfices RBC Votre employeur a

Plus en détail

Faisons un exemple. Voici la situation du dentiste bien «connu», Dr Adam Carrier :

Faisons un exemple. Voici la situation du dentiste bien «connu», Dr Adam Carrier : Les autorités fiscales canadiennes ont subi de cuisants échecs devant les tribunaux sur la question de la déductibilité des intérêts au début des années 2000. Non seulement lors des décisions «Ludco» et

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

Formulaires et demandes d information les obligations

Formulaires et demandes d information les obligations Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Formulaires et demandes d information les obligations Michel Desrosiers AVEZ-VOUS DÉJÀ HÉSITÉ à remplir un formulaire médical que vous tendait un patient,

Plus en détail

de l assurance-santé au Canada Juin 2014

de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Étude de cas GUIDE SUR LA FISCALITÉ de l assurance-santé au Canada Juin 2014 Assurance maladies graves détenue par une entreprise La vie est plus radieuse sous le soleil La Sun Life du Canada, compagnie

Plus en détail

LE CYCLE COMPTABLE. Tableau 4.1 Le point sur les étapes du cycle comptable. (p. 282) Tableau 4.1. Comptabilité manuelle. Comptabilité informatisée

LE CYCLE COMPTABLE. Tableau 4.1 Le point sur les étapes du cycle comptable. (p. 282) Tableau 4.1. Comptabilité manuelle. Comptabilité informatisée (p. 282) Tableau 4.1 Tableau 4.1 Le point sur les étapes du cycle comptable Étape Description 1 À partir d une pièce justificative, analyse de la transaction et inscription de l information dans le journal

Plus en détail

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires

Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Information et sensibilisation des consommateurs à l égard des risques importants liés aux produits hypothécaires Le Conseil canadien des autorités de réglementation des courtiers hypothécaires (CCARCH)

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DES UNITÉS ADMINISTRATIVES # 73-05

POLITIQUE POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DES UNITÉS ADMINISTRATIVES # 73-05 POLITIQUE POLITIQUE SUR LES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DES UNITÉS ADMINISTRATIVES # 73-05 Adoption le 15 juin 2004 Amendement le 11 novembre 2008 Mise en vigueur le 12 novembre 2008 Résolution # C.C.-2655-11-08

Plus en détail

Paiement préautorisé ou chèque en blanc? S O M M A I R E E X É C U T I F. par

Paiement préautorisé ou chèque en blanc? S O M M A I R E E X É C U T I F. par ? S O M M A I R E E X É C U T I F par avril 2005 LES PAIEMENTS PAR DÉBIT PRÉAUTORISÉS Le nombre de paiements par débit préautorisé (DPA) effectués dans les comptes des consommateurs a connu depuis plusieurs

Plus en détail

Programme de prêts investissement

Programme de prêts investissement Brochure Programme de prêts investissement Réservé aux conseillers à titre d information Page 1 de 14 À propos de B2B Banque Un chef de file canadien parmi les fournisseurs de prêts investissement et de

Plus en détail

PRÊTS SUR SALAIRE : UN MOYEN TRÈS CHER D EMPRUNTER. Prêts et hypothèques

PRÊTS SUR SALAIRE : UN MOYEN TRÈS CHER D EMPRUNTER. Prêts et hypothèques PRÊTS SUR SALAIRE : UN MOYEN TRÈS CHER D EMPRUNTER Prêts et hypothèques Table des matières Qu est-ce qu un prêt sur salaire? 1 Comment fonctionne un prêt sur salaire? 1 Combien coûtent les prêts sur salaire

Plus en détail

Paiements forfaitaires et exercice en société

Paiements forfaitaires et exercice en société Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Paiements forfaitaires et exercice en société Michel Desrosiers VOUS EXERCEZ EN SOCIÉTÉ et vous vous questionnez sur le traitement que vous devez réserver

Plus en détail

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM

SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM SECTION 4 FORMULAIRE DE DEMANDE D ADHÉSION À L ACFM Directives générales 1. Ce formulaire doit être utilisé par une société par actions ou une société de personnes demandant l adhésion à titre de membre

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE

UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE UNIVERSITÉ DE MONCTON PROGRAMME DE CARTE D ACHAT INFORMATION GÉNÉRALE Révision 2014-12-11 1.0 INTRODUCTION Dans le but d alléger le processus pour les achats de valeur modique, l Université de Moncton

Plus en détail

Re Turenne DÉCISION SUR ENTENTE DE RÈGLEMENT

Re Turenne DÉCISION SUR ENTENTE DE RÈGLEMENT Re Turenne AFFAIRE INTÉRESSANT : Les Règles de l Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et Jacques Turenne 2013 OCRCVM 43 Formation d instruction de l Organisme

Plus en détail

Loi sur la location à usage d habitation

Loi sur la location à usage d habitation Loi sur la location à usage d habitation mars 2007 2 Table des matières La Loi sur la location à usage d habitation... 4 Contrat de location... 5 Règles relatives au loyer... 10 Dépôts de garantie... 17

Plus en détail

L assurance est là pour protéger votre famille

L assurance est là pour protéger votre famille Assurance L assurance est là pour protéger votre famille Vous avez travaillé fort pour venir vous établir ici et commencer une nouvelle vie. L assurance met vos proches et vos biens à l abri des pertes

Plus en détail

Victime d exploitation financière?

Victime d exploitation financière? Bulletin de la Caisse Desjardins du Sud de L Islet et des Hautes-Terres Volume 3 Numéro 2 Novembre 2012 Victime d exploitation financière? Les parts de capital Fédération Payer par chèque MON BUDGET AccèsD

Plus en détail

Votre nouvelle carte vous aide à y parvenir.

Votre nouvelle carte vous aide à y parvenir. GUIDE DES AVANTAGES de la carte WestJet MasterCard RBC Votre nouvelle carte vous aide à y parvenir. Bienvenue à WestJet MasterCard RBC Il sera plus abordable que jamais de réserver vos prochains billets

Plus en détail

Besoins d assurance en cas de

Besoins d assurance en cas de Solutions d assurance en cas de maladie grave Besoins d assurance en cas de Rechercher un marché pour maladie l assurance gravecontre la maladie grave Solutions d assurance contre la maladie grave En quoi

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3

RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 RÉGIME JURIDIQUE DU CRÉDIT À LA CLIENTÈLE TABLE DES MATIÈRES PAGE 1.00 INTRODUCTION... 3 2.00 UTILITÉ D UNE POLITIQUE DE CRÉDIT... 3 3.00 ÉVALUATION DU RISQUE... 3 3.01 Demande d ouverture de crédit...

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel

Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Guide à l usage des curateurs et des tuteurs au majeur qui doivent fournir un rapport annuel Ce guide est conçu pour vous accompagner dans la production de votre rapport annuel à titre de tuteur ou de

Plus en détail

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer?

Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Régime de retraite des chargés de cours Comment et pourquoi y contribuer? Le présent document a pour but de vous faire connaître le Régime de retraite des chargés de cours de l Université du Québec (RRCCUQ)

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

NOUVEL AVIS D AUDIENCE MODIFIÉ

NOUVEL AVIS D AUDIENCE MODIFIÉ Cette traduction non officielle de la version anglaise du document original est fournie à titre d information seulement et n a pas de valeur juridique. ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE

Plus en détail

M me X DÉCISION DEMANDE D'EXAMEN DE MÉSENTENTE SUR LA RECTIFICATION D'UN RENSEIGNEMENT PERSONNEL

M me X DÉCISION DEMANDE D'EXAMEN DE MÉSENTENTE SUR LA RECTIFICATION D'UN RENSEIGNEMENT PERSONNEL Dossier : 03 03 52 Date : 20031202 Commissaire : M e Christiane Constant M me X Demanderesse c. Citifinancial Entreprise DÉCISION L OBJET DU LITIGE DEMANDE D'EXAMEN DE MÉSENTENTE SUR LA RECTIFICATION D'UN

Plus en détail

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang?

Q et R. Questions et réponses sur le financement de second rang. En quoi consiste le financement de second rang? Q et R Questions et réponses sur le financement de second rang En quoi consiste le financement de second rang? Le financement de second rang est un emprunt hypothécaire que contracte votre coopérative

Plus en détail

Compléter une demande de crédit Desjardins. Solutions de paiement et de financement. Services de cartes Desjardins

Compléter une demande de crédit Desjardins. Solutions de paiement et de financement. Services de cartes Desjardins Compléter une demande de crédit Desjardins Solutions de paiement et de financement Services de cartes Desjardins MODULE Compléter une demande de crédit Desjardins Afin de faciliter le traitement de vos

Plus en détail

Comment tirer profit d une carte de crédit Comprendre les termes et conditions de votre carte

Comment tirer profit d une carte de crédit Comprendre les termes et conditions de votre carte Comment tirer profit d une carte de crédit Comprendre les termes et conditions de votre carte Si vous voulez savoir Comment choisir une carte de crédit qui répond à vos besoins Comment déterminer si la

Plus en détail