REPUBLIQUE DU SENEGAL .~. ECOLE SlTPERIEURE POLYTECHNIQUE Centre de Thiés Département de Génie Electromécanique PROJET DE FIN D'ETUDES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REPUBLIQUE DU SENEGAL .~. ECOLE SlTPERIEURE POLYTECHNIQUE Centre de Thiés Département de Génie Electromécanique PROJET DE FIN D'ETUDES"

Transcription

1 REPUBLIQUE DU SENEGAL UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR ~I.~. '\ r. J i '- r\-, " ~ ". ' j4 \ f \ "\..) --' ECOLE SlTPERIEURE POLYTECHNIQUE Centre de Thiés Département de Génie Electromécanique PROJET DE FIN D'ETUDES En vue de l'obtention du diplôme d'ingénieur de conception Titre: CONCEPTION D'lTNE CINTREUSE _AUTOMATIQUF; POUR TUBE MINCE OU SERRURIE.R Auteur: Ndiack Mbodj Directeurs : Monsieur Alassane DIENE Monsieur Salam SAWADOGO Juillet 2002

2 DEol'.-\IIS Louanges il ALLAH,LE TOUT PUISSANT, Gloire il son prophétie MOUHAMED œ.s.t., tnu Il'I'l'. 0 l' l'l'l'. nies trèrc». J II/l'I!L'I'.. II/C.I oncle», /IICI ('//. II/l'.' U//l.I/IIl'l, foil. II/C,I!JI'o('!le,

3 REMERCIEMENTS Au terme de \.:~ truvai combien pa~~ionnajl '-' laborieux, qu ï nous soit permis de remercier très sincèrement :.. Monsieur ALASSANt, I)ILN~', Ingénieur Polytechnicien pour toute, documentation et les conseils techniques qu'il m'a apportés au cours de ce projet... Monsieur SAl.AM SA WADOGO Professeur il l'ecole Supérieure "olytechnique. pour toute la documentation qu'im'3 indiqué et les consei Is qu il Ill'3 apporté. ma donné... Monsieur MICHEL MENDY Ingénieur à Narrner pour les conseils quil.. Monsieur '-liang Ancien l cchnicicn dl' lu SN( 's pour su disponibii.u, l" : \,.':-, consei ls techniques. Je ne s'aurai terminé sans remercier les tcchnicicns dl' la SISMAR. k:~ :l'l'hniciens de Schneider Elèctri<: et tous ceux qui dl' prés ou de loin ont contribué à la réussite dl' Cl' travail. Il

4 SOMMAIRE Ce travail est une contribution à la recherche de solutions aux problèmes de l entreprise Sénégalaise.particu ièrernent celles évol uant dans le secteur des mobiliers. IL a pour objectif principal la proposition d'une cintreuse automatique pour tube mince ou serrurier à partir des cintreuses manuelles existantes. IL contribue de manière considérable à ~a production de ces dernières. Le travail est. en effet basé sur une analyse de l'existant qui a fait lob.et J'une étude afin de générer des solutions.la solution qui répondait le mieux aux critères d'évaluations a été retenu. L'étude est terminée par un devis estimatif et des recommandations relatives à la réalisation d'un prototype. --_ _-- III

5 TABLE DES MATIERES Déd icaces Remerciements Sommaire i ii ;ii Table des matières \ I.. iste des tableaux l iste des figu res Liste des abréviations et symboles \ ii v: ii IX ntruduction > Chapitre : Etat des lieux 3.- ksl:riptloll dcx techniques J\.' cintrages.. ~ l.ll-cintragc, la nuun j.. l-cintrugc ù \ iji:..... :"...~ -( 'ItragL' -ur tur», "L'Ill pli. ""'..2-Cllllragl:, I~lJl]'Khilll:h.2-I;tude Je quelques techniques JI: cintragcx.: h.2.-cintrugc Ù la presse. ().22-~,hH:IJII:.r cuurcr lxii enroulement. 7 Chapitre Il :Formulation du problème.'~ llf-définition du problcmc..... l) Il.2-DonnL-l:s rclun \ ::-- a la machine.. l) II.3-Restridiolls.... l) II.~-Oh.il:l:ti., l) II. )-Cri teres d' L'\ aluut illns......,..... :) ( 'hapitre III :Générations de cintreuses manuelles u ~ ~ Ill.I-Cintrcusc. ; 2 Ill.2-Cillr~ u."":2 2 l ll.â-cintrcusc~... 2 III.-I--Cinlreus~ --.. j Ill.S-Chuix du l~ pc Je cintrcuxe auutomutisc \

6 (hapitn.' IV :Etude de l'automatisation IV.I-Analyse du c~ck dc toncuonnemcnr.. IV.I.I-Collditio/) dl' den.nt l'~ck IV.2 c { 'yc!c par ordre chro/)olo);li~ul' i IH " ] <)... Il)... Il) V...' Sl'hCIll<.l synoptique de Ionctionnerucnt IV. ].4- Diagramme fouet ionncl (, (i RA, e LI» IV.Lô-Diagramme des mouvements... IV.I.()-CyclL'... IV.2-echnolllgle des sequenceurs..20 J) )~... _j...24 IV.2 l-séqucnccur module de phase.. IV.22-Ral~pel du principe dun sequenceur.25 IV.2.J-( onstitutîon d'un module de phase... IV.2.4-PrÎcipaux avantages. V.2.5-Schéma du séquenceur IV..'-choix dc, Il\CIlS.. IV.3.- Système de transmission dénergie.... 2h. 26 IV.3.2- Sources dénergie 27 V.32. ]- L'hydraulique... ) -..., _ V.,) 'élcctric ité... IV l.c pneumatique.. IV..'.3-{ 'hoi x des pré actionneurs ct actionneurs.. IV..'J.-I"es distributeurs. IV..'.32-I)iIllCllsiollllelllellt des verins..2~.2x..2l).2" ~....' Chapitre V: Organes de transmission et de distribution de l'énergie.de sécurité ct Accessoires, Vl... Schéma de principl' de touet ion ncment.. + xchcma de puisxancc ('hapitre VI : Etude mécanique Vl.Ll Jirncnsronncrncru dl' larhrc de transnussion...4.'..4 VI.2-Diml'llssiolllll:lll'l du ~~ ~ll'llll' pi);llllll L'rL'lllailkrl' (liapitre VII: Devis cl coût estimatif'..,., 6! Conclusion et recummandatinns,, 6u. 57 Bihliographit. 6S

7 h:i!le Supérieure Polvtechnique Centre de Thiés projet de fin d étu(j(-~ Annexes ,.70 Annexe Caractéristique des matériaux et des composants utilisés 7 Annexe 2 Répertoire des cintreuses 79 Annexe 3 Demande des prix 86 VI NdiackM'xxIj

8 LISTE DES TABLEA UX l() 7 lahleau ~.I : PhasL'.L''': il, l't ~IL't ion.. lahleau ~.2 :('alï,h.:lllïstiljul.' du \ L'I"I pllll'l' tube \', ~(),, luhleau ~.3 :PrL'ssioll dl: ionctionncmcnt recommandee ct ;.KlLUr lk securite consumt luhleau ~.5 :('aracil.'lïstiljul' du \ erin de cmtrugc V ~ Tubleau ~.6 : l-orce dc\ cloppcc par ks \ crins a\ L'L'un couple \ ariahl«... '" -;7 lableau ~.7.Prcssion dl' fonctionnement cl IÜCll.'Ur dt, securite selon Il.' tuhc.. Tableau ~.H :'lùrs dcvcluppc-, rai ks venus Tahleau 5..Détcctcur pour verins K-K~-PH'.J. ~I Tuhleau 5.2.Caructéristiquc dl' la [ixauon du verin PI'.s...,... Tableau ld ;(icollll;llll' du ":SlClllC pqplllll crcmuillcrc. LI hleau b.2 :(al actcn st iq uc dl'" rou lcrncntx. Tahlcau b..'.dirncnsron-. dl's roulcmcntx., (l()... (li) Tuhleau 7. rdcvi s cl (OÙl csumatil.. \ Il

9 LISTE DES FIGURES "i~urc ]. :( ïilln:usl'.cmtrcuxc IlWIHIL'c r\jl~il a ~lr\jlll' ~I\L'L' tllissil'rl' li'l' "' Figure.] :('inll"lli~;l';.cuurcusc manuelle mobile.. Figure]A :( 'intrcusc.f.cintrcusc il pomp,' h~ druuliquc... j()... () Figure..tl.Schérna S) noptiquc.il' luuctionucmcnt.éuu dl' rl'pos. Figure...2 :SL'l0Illa S) Illlpll~liL' lk IUIL'lluIIL'JllL'l.ct.u dc!iiiil I/IIIIIL'IlL'IlI.. Figure 4.] :('ollsilllialll. 'ul) module.il' ph~lsc Figure 4"" :Succ~.ssi\lll de l~)u\l'ill~l Il0ulrL' du sequenceur l'igure 4.5 :/)islrihll!l'ii ~ ) Figure...6 :Distrihull'ur:' ~.. l ïgure...7 :Sc/L'l< dl' sl'rragl' tube Figure 4.H : uhc cinuv Figure... '} :Sc/L'mU montrant le couple Je cintrage.,..., \..,..,,,. iuure S.I.Schcma du circuit.il' puissance Figure 5.2.Schcma de IÙlldWIlIlL'IlL'l. Figure 7. :Schéma d'ensemble. Figure 7.2 :Sch0llu dcnxcmhlc 2.q ('0...,. _.._ _._---_._------_._--_.-._.. _ \ III

10 EwJe SupérieurePolytechnique Centre de Th~iéo::'s ----J:p~ro~i.>:::et,-"d=e fin détudcs LISTE DES SYMBOLES ETABREVIATIONS mm :millimètre Pl :mètre Ù.degré N :Newton dan :décanewton rad.radian "": :Watt tr:tour min :minute H/lnin :tour par minute livs :mètre par seconde rud/s :radian par seconde K:coefficient de cintrage PME :Petite et Moyenne entreprise PMI :Petite et moyenne industrie \' j : Vérin pince tube \' 2 : Vérin de cintrage SI :Coefficient de sécurité du vérin VI S2 :Coefficient de sécurité du vérin V 2 l2 :nombre de dents y r :facteur de forme YI; :Facteurde charge partiel Y, :Facteurde concentration de contrainte ('sr.coefficient de service correspondant à la nature du récepteur, <.\m :Coefficient de service correspondant à la nature du moteur <.'\ : Coefficient de vitesse KI. :Termereprésentatifdu nombre de cycle k :Coefficient de la largeur de dent llllllin :module minimal de dent mola".module maximal dt: dent in;.involutive Eu:rapport de conduite lx Ndiaci, Mbof

11 Ecole Supérieure Polytechnig~~ Centre de Thiés projet de fin d'études Unités D :diamètre extérieur des tubes ( mm ) e :épaisseurdu tube ( r.irn ) R.rayon moyen de cintrage (rnm ) <l> :diamètre extérieur des tubes ronds ( iu ) C :coté extérieur des tubes carrés ( mrn ) R :le rayon primitifde la roue du système pignon crémaillère ( mm ) dl :Bras de levier de serrage de la cintreuse manuelle ( nuti ) d 2 :Bras de levierde cintrage de la cintreuse manuelle ( nm ) Y:Distancede l'axe neutre au sommet du tube (mm) F Y.Force de serrage du vérin Vi ( N ) FV2 :Force de cintrage du vérin V 2 ( N ) h :Force de serrage mesuré au niveau de la cintreuse manuelle i U ) h :Force de cintrage de la cintreuse manuelle r N : F ; la force maximale que peut exercée le vérin V2 sous une pression de l Obars, N) Ft :est la force tangentielle ( N, G : le module d'élasticité de l'acier ( dan/nitl 2 ) a :angle de cintrage en degré (0) MI :Couple de scrra&e mesuré au niveau de la cintreuse manuelle ( llrn ) M 2 :Couple de cintrage de la cintreuse manuelle ( "l.m ) Mo: le moment optimale que la exerce Ma: le moment admissible que la force exerce ( l'o/.m.' ( N.l) Rpe= <J.dm :Iimite de flexion admissible ( N. m 2 ) (Jr'ildm :limite d'endurance nominale à la rupture ( N,m 2 ) R pg : la contrainte admissible de l'acier mi-dur ( l\:lm 2 ) P Mo : la puissance maximale optimale à transmettre, W) P\lo : la puissance maximale admissible à transmettre ( W) OMO: la vitesse de rotation maximale optimale de la l'arbre ( ra.l/s ) ilma :Ia vitesse de rotation maximale admissible ( ra ils ) YI'.. Id " V Mo: a VItesse maxuna e optuna e u venn 2 ( I:IS ) YMa :Ia vitesse maximale admissible du vérin V 2 ( m/s ) x Ndiad.. Mbcdj

12 j

13 ~oie SupéneHre Polytechnique centre de Thiès projet d~ tin li ctlllk~ Introduction Le gouvernement du SENEGAL, commande chaque année des milliers de mobiliers scolaires et hospitaliers pour équiper ses infrastructures sanitaires et scolaires. A cet effet les cintreuses constituent un outil indispensable pour les entreprises spécialisées dans la fabrication de ces mobiliers. Aujourd'hui Il est impérieux pour ces dernières d'augmenter leurs capacités de production ct de respecter les délais de livraison. La mise en place d' Wl système de production automatisé pour produire une quantité suffisante et de bonne qualité est plu) que jamais nécessaire. Cette présente étude a pour but de proposer une solution qiu consiste à automatiser les cintreuses manuelles jusqu'ici utilisées dam les entreprises de fabrication de mobiliers. Dans le but de mener à bien notre objectif, la maîtrise de la situation actuelle s'avère incontournable. Elle porte essentiellement sur les aspects économiques mises en œuvre pour la transformation des tubes minces selon la '. convenance du marché. Et, devant le déficit remarquable de machine pouvant satisfaire les travaux en série nous nous lançons dans la mouvance de proposer un nouveau type de cintreuse qui doit s'inscrire dans la panoplie de machine disponible pour une meilleure rentabilité. 2 Ndiack Ivlbodj

14 Chapitre : Etat des lieux.- kscripljllllil'" techniques lil' cuuragcs..-(lltragl'; b l;..2-clntrag~ ~l la machine.2-i"tll<.k de quelques techniques JL' cintrages.2-( 'intrag~ ù la prl'''sl'.2.2-\lachin~ a cintrer par enroulement,,

15 Ecole Supéri%e Polytechnique centre de Thiès projet de t'ir. d' étud~ Chapitre! : ETAT DES LIEUX Un coude est défini par la dimension extérieure D, l'épaisseur du tube e, le rayon moyen de cintrage R et l'angle de cintrage a..f-deserlptloa des types de cintrages L'opération de cintrage présente des difficultés liées aux précautions à prendre pour éviter des déformations susceptibles de se produire sous l'action des efforts appliqués à une section circulaire de faible épaisseur. Ces difficultés peuvent être évitées par l'emploi de raccords dits (courbe du commerce) parfaitement calibrés qu'il est possible de souder. On peut également éviter le cintrage en utilisant des coudes en segments. Cette solution est même indispensable dans le cas de grosses conduites, les segments sor-t assemblés par soudage et quelques fois par agrafage pour les petites conduites d'aspiration en tôle mince. Ces coudes peuvent être exécutés à partir des tubes 0 j de viroles en tôle. " Cependant le cintrage est souvent la seule solution possible ou rationnelle pour les tubes minces. Les tubes sont d'ailleurs classés en trois catégories en fonction dl! rapport Die et le cintrage est d'autant plus difficile que ce rapport est grand Tubes épais Tubes moyens Tubes très minces 4 Ndiack Mboej

16 _ ""i~ prol~l d~ lin dètudes ~ l,é coefficient K=(~ l~ )permet d'appréhender la difficul té de cintrage, t...j_... Ct: cin.tracg~ pteut être tdait à la main où l'on a deux méthodes: fin rage a VI e ~ l~: Cintrage sur tube rempl ie f' ~ Ou à la machine ~; l, I.I.I-Cintrage à la main On peut distinguer deux types qui s'appliquent aux tubes de petites e: de moyens diamètre. I.I.I.I-Cintrage à vide Cette méthode ne peut convenir que pour les tubes épais.cintré suivant dl grand rayons et le tube s'ovalise rapidement. A froid ce procédé s'applique aux tubes inoxydables et matériaux run lcrreux.par des déplacements successi fs du tube on peut obtenir un tube de!~rand ruv on dont la forme dépend de la régularité du mouvement d'avance et de l'effo, t "\l'rcé en bout de barre à chaque avance. A chaud on cintre surtout les tubes d'acier.le chauffage se fa it au chalumeau ou dans un four.l.orsque la température est atteinte.on place le tube entre les tasseaux el on exerce l'effort de cintrage dans un mouvement connu vl ',;IIS accoups en contrôlant la régularité du cintrage avec un gabarit....2-cintrage sur tube remplis Le remplissage du tube s'oppose à "aplatissement de cette dernière a Ndiack Mhlldl

17 ; intérieure cl, dan-, UII,~ moindre mcsurc iu la IÙlïllatiull JI.: plis à lïllt~riclll,--.\ trois types de rempl issage Le cintrage à sable utilisé pour les tube en acier Le cintrage li la résine qui est exécuté à froid dans le cas de tubes en.uier inoxydable, en cuivre, en alliaues léuers, Le cintrage a bas point de fusion qui est analogue au cintrage à la résine...2 Cintrage à la machine Diverses solutions ont été apportées sur ce plan: r Avec les machines a vérin.le tube prenant appu: sur deux butées pivotantes,'si cintré par flex.on sous l'action d'un sabot actionné par un piston.d'autre pji avec ce même principe il ) a une différence avec le précédent: la rotation,il-... galets permet il: cintrage en corrsinu sur une longueur illimitée...' tube nvst p~l"" enveloppé dan-. une gorge comme dans le cintrage du vérin à la presse :il porte dans la gorgl.' des galets juste au point de tangence.par ailleurs le ciutra.ic p~lr enroulement reste différent des autres types de cintrages les plus utilisés,'. Ill' consiste pas Je cintrer entre deux appuis mais le tube reste bloqué -:'lergiquement contre une forme fixe qui porte sur une gorge sérni-torique aux dimensions du coude il exécuter et Ull galets centreur. l.z-etude de quelques machines à cintrer.2.i-le cintrage à la presse l.c principe de hase l'si le même que celui des machines à venu.l.e sabot c.nireur présente une gorge torique adaptée au diamètre du tube et au rayon JL' Ndiac], Mhodl

18 ~. iit rage. I.l:S matri Cl:S J'appuiS ormant des butées accorn pagnent e tuhe pend: t il' cintrauc en exerçant une pression qui iappliquc contre IL' sa hot.pendaru toute i.ipcration le tube sc trou \ L" IlJlLL'iHi. d'uill' part. pal : t'.org.e du...abot ( polli' : moitié Je la surface cintrée ou intrados) et, d'autre part dans la gorge des.n.urices (partie rectiligne Je chaque coté du tube ).Aux points de tangences i à la naissance du cintrage, le tube se trouv e ainsi maintenu sur toute sa surface l'\térieure.l.a course du piston déterminée par une butée réglable, donne l'a:lgll' dll coude.la plupart des presses de ce genre peuvent être équipées des bun-es multiples offrant la possibilite dcxécuter une série de coudes différents sur LIn meme tube selon un programme pré-établi.ces machines présentent lavaruagc d'~tre l'aride et sont utilisées pour des travaux en série,.2.2-les machines à cintrer par enroulement l'rincipe de fonctionnement.l.e tube est entraîné par une forme à gorge sur :ILjuclle il est bloqué par un étrier ou un étau.pendant le cintrage. le tube est maintenu. serre légèrement. entre la forme circulaire et une contre-fon-re IL"~-'tiligne appelée glissière, sur laquelle il glisse.l.es machines fonctionnant.lupres ce principe permettant lexccution des COUJL"S dl" rayons plus court qrc L'eux obtenus sur une machine agissant par emboutissage.certains d'entre dies l'l"li\ eni cintrer des tubes d'un diamètre supérieur il 300 mm.ellcs sont tr'::-. employées pour le c intruge des tubes minces duns CL' cas il est necessaire d'introduire un mandrin il l'interieur du tube...,

19 Chapitre Il :Formulation du problème II.I-lklinitillll du problème Il.2-l)llllk'L''> "\..'latl\\..''> a la machin;..-rl'stril'tiull'> Il.-H )O'l'l.'tlh.~-t'lïl'r\..',> devuluation-,

20 f)ii J,,: I".j.. III ".,:III ~ l '- ' ( hupitrv Il FOR 'VI ( LATIO" D( PROHLEM F II. -Definitiun du problème "'''pl'l'f dl''' dl;lai" lk li, I;II"()II~ 'L'l~lt du SIl\I(iAI l'lllli~lll' L'h~llll' all'l'.\. :~ï)ll"l'" dl.' la pllll'.pl u-, dl.' "UI\dllll' ilk lahk" h~\il':-, Il..' -Resrricnun.. \ \Ih.'lL'll Il A -Ohjectif 'J

21 - + Avoir la possihilit,' de cintrer des tubes carrés + l'a\ oriscr la rapidite de cintrage en diminuant le temps de cintrage 4!l Proposer une machine qui \ a slnsltire dans. mouvance des cintreuscs.uuomatiques l'urtam des objcctit«\ isés.nous pouvons alors définir les critères d'évaluation dès solutions générées. h sont ainsi présenu-s et pondérés comme suit:.5-critéres d'évaluations l ableau 2.:('rilal:~ d l'i.dllall\lll~ Critères dévaluations -ximplicité d'automatisation -T -- -'-, , ,.,--,. Poids pourcentage - -l hl! 45.:2 YÎO -cncornbrernent )urée de vie 27 ISl',!> 45 25'~o litai IXO t - - ()O\~O _o.. ~ ~--.--!., III

22 Chapitre III :Générations de cintreuses manuelles lll.l-tuurcusc J n.:-( ntrcuxc.:: IIU-( uiuvu-«, 3 '+-lînlt\.'u:>..'.+ III:"-Chui\ Ju type Je cintrcusc a automatiser -~_._ '-- ~-_._._....._.._-..--_._----_.- ---_._------~---_._ ~~._.- Il

23 Ecole Supérieure Polyt«hnigue centre de Thiès Chapitre III : (;ENERATION DE CINTREUSE MANUELLES A AUTOMATISER L'étude de l'existant qui a consisté à étudier les cintreuses automatiaues, motorisés ou manuelles qui existent dans le marché nous a permis d'avoir une synthèse logique. Elle nous a permis de faire une génération de cintreuses manuelles en vue de choisir celle qui respectera le plus les critères d'évaluation que nous avons fixé. -Cintreusel Au tout début on place d'abord l'ensemble (6), (8), (2). Après on place le tube () qui se limite grâce à () puis on fait la mise en position du tube : raide de J'ensemble (6), (7), (8) et (9).Ensuite le montage de l'ensemble (2;, n2), (4) et(s) suivie du serrage de la vis (5) pour mieux fixer le tube. Après tous ces opérations la mise en situation se fera grâce au moment exercé sur (: 8) à l'aide de (5). (voir Figure 3. ).2 -Cintreuse 2... Ici le principe est pratiquement le même par rapport à la cintreuse mais la seule différence est que la glissière de cette dernière est mobile contrairement à Li première. (voir Fi&ure 3.2 ) III.3-Cintreuse 3 Fonctionnement de l'appareil Initialement la vis (5) est desserrée, on monte alors le tube (4) puis on serre (5) avec ( glissière (3) ensuite l'arrêt (8) est mise en position ensuite elle est actionnée à l'aide du bras (9).cette appareil est utilisé sur des chantiers, il est 2 Ndiack Mbo< Ij

24 I~ Il est fixé sur un clau dctahl:.la g.lissiàt: () permet Je cintrer des tubc-. de diamètre diftérents.l'upparei l cst donc li\l"0 avec -+ dixquex (). (voir fïr.:url'3.3) III.4- Cintreuse 4 Le tube prenant appui sur deux butées pivotantes est cintré par flexion SdUS action d'un sabot par un piston..\ luidc J'UIl moux emeut de rotation de- g.~llels k tube prend Iaci lement la forme du sabot.t voir Figurl' 3..4 J " " _._,-----,-----~._ _.._ l '.\ NUI<ll:h MhlldJ

25 >--- --f->-t----- ~ ~L -~,:l--',,/ I.!;'!. l~".:-: J. i i ' ,--6 l' ~:~.- - t---- == ' '- : - -- _.-, l _ ---- r '9, " --:' l. _. 9 I-TUBL,-"'S DE SERRAGE.J-APPuIS,4-VOlAN,5-"" Of 5(RRACE TUBE.6-"', DE REGlAGE TuBE.I-AXE DE ROTAnON,6-SUPPORT,9-ClISSltRE FIXL0- TiGE DE GUIDACE.II-BuT.. DE TuBE."-"" DE 5(RRACE.J-SuPPQRT TuBLI4-ECROu,I~-"ANIV!:llE DE CINT';AGLI6-RtrtREN TIEl,I - V()IE BU Tt[ 8-FOR"E OV GABARI T,Bu r..., TABlE." - GOJPlll r i->: : l, Il I.lLJJ_. ~~jtt uf' l.j

26 ~--'~--I 2-' -I-~ \ ' IG l[:_~-_~l_,. ---, r: '" r r -,.,,.:. _<--..::::,~ ~--_o.= ! -Manivelle de ClntraÇJe LI3 5 - '2- ube ~_t_i ',,' - 4 -RétérE'ntiel -- i5-axe de rotation ~ '0' 6-Guidage de gllsslére H -5-Vole de Buté buté -,-9-Volant - 7- TIgE' de guidage' - 9-Vls de serrage tube,08- Buté de' tube -20-Taole -- 2 ' - Mo r s de serrage 9- v.s de serrage l û-lc r ou!. SUPPÜ' de tubp - 3-App""s t,.. GI'<;5Iérp "'DoltE' Figun' 3.2 ( Irl:I'W III ' :,: ','::[,; L ~...:t

27 f";'.\lk Sup~ PÛly!..c~nr;'QI,!C_' ~!!li~d~j lo,.:".---- î- ],] MGnuel, e ~ :3 4 r " ( --", (Y' r- '... t' / _.../ "J,..-'! / 'Il '.:... l, \, J!,

28 .5- Chuix du type de cintreuse manuelle à automatiser L'cnscrnhlc dl'~ cintrcusc-. manuelles cxistums cinrreuse 2, Pur rapport ~l I~l cintreuse des problcmc-, sur\ icnnern au ni \ l'~ll' (IL-. ~Iissierl: Iive YUI "I.'Ul induire des trouements au ni\ cau du tube. La cintreuse 3 ne nous permet pas de régler rupidcrncnt la position du tuhc \: ';'ligll. \.k Lillra~l' Contruircmcm a la cintreuse - dont on ne peut IX' ux o ir,.' étude dautornat is.nion.. f ". i "lllpll-:ii\'! Illreuse -k' r ~ 9.5 U4 7"+,-l-l0 Il T i nrrcusc,' ~ 5(J -lo 9.' ~ : XO.(jOo,. t l lireusej i '..., "l'.l.2' _J.7.. t + ( 'Intreuse4 i 2().0 ~_2 6X.3]o) ')"'! ,-+4 /' _.)!,, - j l '

29 !'''' ~'\ ~WII'''' :-II li.,",, ""l' I,'ILl'"'II"lI,"'IIlI( -;:- ~ ~ \ ".I'"'I I LJ l.l l S l r "'"'Î-I'~ ~.\I S,II,"'L0~ l,"' ".IlouI0],",r.,",.Id s,"'p \< Ill. )-~ ~.\,",IJ,",lI;'.' I0"SlllISlIl~.,",',"' ll,"'l" '\-Z ~\I onbunumoud y -~ l'~ '\ '"'lixll'"""'i~"'. i-: l'~ \ onhl'lnjl' \li, -. l '~'.\ '"'.."'."'. l' ",",."'.(\\ - ~ \ "li,""(\lll ",",' \Illli'-~.\ JI,Y)lI,",lh~",,, ' '~lli'"'li'"'\-~z\ ",",ïlr.lll~"~ \IwL!I.",l.Id-tl" \ '"'S'~lid "' '"'llplllll Il. l' IIj,,I(\ )-~. L' \.I,"'"'I."'IlI','".' '"'L!III.lLi ',",tiliqi-l'l.\/,",sl~qli '"'P :'llpolli,ii,",,",li,",lh'"'s-i'z\ S.lI,"'l:'lll,"'lh;'\s ",",' "lïillllluli'"'" \-Z,\,"'l,"" )-l)' \.\ "lll,"'iil,'\ilolll ","'l',",lllllll~.ii'~i( I-~'I'\I III,", Ill,"' li li 0 Pli~ l,",l' ;'\'"' P,II ) -t '. \ l,"'li,"'i<l "'I0 '"'P,",nhlld<lll's '~lll,"'q,",\-~.\,",lhl0l0.ll/,",.upro,~d,"',"''; )'Z'\'.\,"'l,"',,",,I~d,",p,",' I0lpll i l )- "\ Il,"'lll,"'lllllll] ",li<l '"'' '"' "'" Ir,'" ''\ -l',\ UO!lBS!lBWOlnB, ap apnl3: AI ajl!dbq=> 0;-ïiT~[îl/:ir l:'ll(,w' ":"lllll'ï':-,ihi.'" Sjllilll'I:'i;iT\jl~l~m"I~I;lJn, "'"

30 Chapitre \ F.Tl nr nr L' '\l'tomatisation ll/ltrage dun tube : sont détermines :... Le cycle JI: fonctionnement de la cintreuse \.l-analyse du cycle de fonctionnement l'.i.i-conditions de dépa rt cycle lu machine etant au repos il laut remplir les conditions suivantes:... Présence de picce... Le vérin pince tube est en position initiale... l.e vérin rotati l'en position dl' début... Régie," le t'-ahal"it :\.-2.Cycle par ordre chronologique Si les conditions de départ cycle sont réunies. alors on agit sur le bouton Phase : SeIT~lgL' du tube Phase 2 : Cintrage ~l un ang!c u. Phase 4: Retour du verin rotatila S;J position injtia!c Il)

31 j, "ortie l'l la rentree du piston..dors il' c\cil' precedent peut se resumer par k t.ihlcau suivant Tuhleau..tl :l'ila'll l\l'k L'I.ILII'I Action V t Y, -i..,.., ) \', 'l' I \ X, XI\ \..3-~chéma synoptique de fonctionnement ornme fonctionnement sommaire Il faut: + Pincement du tube par Vd \ érin pincc'tube + La rotauon de l'ensemble tube L't \ L'l'in \ sous l' L(lIOIl de \ ' ~()

32 ~ Eç.Qlf Supérie:.:re_Polytechnigue centre de Thiès Î---- _ 'i _ tuloe' ---'~----, i L _". _,.. Figun' ~.2 :;,k '<:').:.:

33 EcoleSuoérieure PcY!echnigue centre de Thiès projet de tin d'étud,~ J\'..4-Diagramme fonctionnel «GRAFCET» Le GRAFCET c'est un GRAphe Fonctionnel de Commande Etape/Transiuon. Ce diagramme décrit les fonctions et les comportements d'un système de commande pour un processus automatisé. Il sert notamment à la définition du cahier des charges,à la réalisation, l'exploitation et à la maintenance. IV..4.-Grafcet Niveau (grafcet du point de vue système) [0 'Arrêt ~-Départ cycle, présence pièce [tj---l~erraae l tuhe ~ Tube serré 2 "---r,-.in-t-ra-a-e-.t-ij-h-e-à-ij-n-a-n-p-'e-.rr-~ Tube cintré à un angle a Retour du vérin rotatifà sa:"~~iti~~~tiaie\ Vérin rotatif à sa position initiale j'capteur de présence pièce III.llouton poussoir assurant le démarrage cycle par cycle U,.Cupteur définissant le tube est serré il, :Capteur définissant J'angle de cintrage :~. :Capteur définissant le desserrages du tulle b. J.Capteur définissant que le vérin rotatifest à sa position initiale 22 Ndiack Mbooj

34 LÇQle Sl!férieure Polytcchniquc centrc de Thiès projet de fin d'études IV..4.2-Grafcc( Niveau 2 (grafcet du point de vue Partie Opérative) r , Graîcet Niveau -. 2 Grafcet de sécurité -- - j:i.i'i~~~ll h, ~J Au l,.. l IV.I-S.Diagramme des mouvements V'I bop _._---'- Ndiack l-fbod]

35 \.. t.ô-cycle PHASE SU{R/\(iL I>l! Il IBL :Y., impulsé \ \ ance de V.en tin davance chute de pression al actionné PHASE 2 CI" <'.\(j\ DI Il I~I.\ -,.\~(iu Y I \ impulsé Autorisé par al actionné en tin de course b, est informé PHASE 3 DLSSLRMiLIH Il [HF X, impulsé.vuiorisé par hl informe en fin de course al, est informe. PHASE 4 RUOl;R ) VLRI\ I{O la III- A SA POSIIION INITIAI.L Autorisé par ao informé en tin de course b., est informé. V.2-Tech nologie des séq uenceurs IV.2.I-module de phase La création d'un module sequenceur pneumatique permet de résoudre directement à partir d'un gratcet.tous les schéma de porté automatique. Chaque l.'hriquant a réa.is«des élerneru-, associables permcuaut de réaliser des s)~:tèll~es l'dl exemple des fabricants comme Il.I.LMI'CANI<)ll.cI.lMi\X TROl :/..'" P\S.\ Il \S \\( )> \{ I;'\.. IJ \;:\ <) permettent la réalisau in.u.mcdiar» ( san- recherche (j'équations) d'une commande d'un cycle séquenuel d'.lllloil<ltisalion ( mcme le plus complexe) et de visualiser facilement le '\JTL'spond un \()IHII ) '\\ ou mieux d"l.ll\l> Ce module éllletill "------" _ ~ _ _._ _.._--._-.

36 -ignal de commande qui provoque une (ou plusieurs) action sur la machine.dés ; lin de cette action un signal en retour lui revient. Il informe alors le li0dlilc -,[ \ unt qui provo4ue ulle autre action etc.. " IV.2.2-Rappel du principe de séquenceur lin séquenceur est une association de modules correspondant au nombre dciupes du cycle Ù rer.liser. IV.2.3-constitution d'un module de phase x S : sortie du signal de commande R.rctour du signal en lin d'information P ':l':nlr0l: dl: pression R, : Remise ;j zero Figun: 4.3 :loil-.lllllalll dun module de phase IV.2.4-J)rincipaux avantages a )La conception dun automatisme est simplifiée par le passage presque li ircct du diagrarnn le fonctionnel au schéma du séquenceur, b lie déroulement du cycle est visualisé étape par étape, c )Ie cycle ne peut se dérouler ljue dans lordre prévu.seule la fonction ~Il...l'r\ ice valide le module suivant. d jlutiiisauon dclcment standard permet lès modi lications faciles,. mise :. mise en CCU\, ".:' et l'entretien rapide. V.2.5-Schema du séq uenceu r : succession du mouvement est linéaire.l ln seul mouvement par étage

37 -{i;an l:yl:k Remise à zéro dernier module al hl P Flgure 4.4 :Slll:l:l:~~il)l de mouvement linéaire du séquenceur \'.3- Choix des moyens V.3.I-Systéme de transmission d'énergie <!li \JOU'i pouvons disposer de quatre systèmes de transmission qui sont transmission Mécanique, Hydraulique.Electrique et pneumatique. la ~~)~~W---I ~lllrll..'e Moteur electrique Moteur thermique lurbine Lili icnne J Systerne mecanique Systerne Ill' Sysll.'me électrique ransmission Systeme hydraulique d,~nt-~ruîj Syslèml: pneumatique " -- Mecanisme du travail L.- Charge mécanique en li'; Charge mécanique en ro ISlal~:=Jn tauon \-.'\('\ IINI Oq~aniKramlllemontrant la haisull llu'uii s~stf'liie lie Iransmission u'éneruie étallii. entre unesource motrice ct ~n mécanisme lie travail

38 Diagramme de composante active d'un système Il fluide Générateurs - --r~ pompes <. ompl::.ssc~r Modulateurs valves Jl' dircctio alves dc pression Vulves Jc débit Recepteurs Mouvement rotati rf i~ moteurs Récepteur Mouvement linéaire \',]-2 Sources d'énergie Pour la realisation de cette automatisation nous disposons diverses sources dénergie qui peuvent être l'hydraulique, l'électricité et le pneumatique IV.3.2.I-l'hydraulique lrès utilisé. elle offre une gamme de pression très variée.en haute pression, le rapport encombrement sur effort et sa régularité de mouvement la destine -uriout aux installations mobiles. Ln moyenne L't basse pression,elk est utilisee J la machine outil du lait de.a régularité de mouvement.h!e satisfait aux conditions suivantes. + Efforts important + Vitessc«Illoyennes et lentes + Réglages précis + Hlocage en position + ruvail possible en ambiance humide ou explosi, L' V ' -- + 'ltl'ssl' SO.)Il.s + poussée théorique 500N à 2MN (~bars < p <30()bar~ )

39 + rendement volumétrique rendement 7 à 90% Malgré tout on peut recenser des inconvénients comme: + Installation complexe + Maintenance exigeante + Fuites gênantes + Coût élevé V L'électricité Elle est utilisée dans plusieurs domaines duuromatisation et satisfait les L'unditions suivantes sous liasse tension, Certains de ces caractéristiques peuvent l'ill' détcrrniner \ \ l'l'un rendement de ~ O.l). Poussé théorique qui mouvement : varie selon le moteur ct le systeme de transmission Je + 500N' l, 6000N + Vitesse (LO] m.s <. V < O.06ms + Course 50, l" 700 lectro-aimants : + faible poussée + Faillie course + Vill'sse incontrolabic \ loteurs linéaires : + hncore peu employé V Pneumatiq ue

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs série R Ø 32 à 125 mm La technologie SOPRA appliquée au vérin rotatif permet d atteindre un niveau élevé de précision et de fiabilité parfaitement

Plus en détail

VÉRINS SIMPLE ET DOUBLE EFFET, Ø 8 à 25 mm

VÉRINS SIMPLE ET DOUBLE EFFET, Ø 8 à 25 mm VÉRINS SIMPLE ET DOUBLE EFFET, à mm CONFORMES AUX NORMES ISO 6432 - CETOP - AFNOR ISOCLAIR - SÉRIES 435 - TYPES : C-AS, CC-AS 2 P2-FR-R2 VERINS ISOCLAIR à mm SCHEMAS DE FONCTIONNEMENT VERIN NON PREVU POUR

Plus en détail

Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552

Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552 Vérin pneumatique, alésage-ø 160, 200, 250 et 320 mm Double effet avec piston magnétique selon DIN ISO 15552 Caractéristiques techniques de la série XG 000, 050 400, 450 100, 150 500, 550 Codification

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

VÉRINS DOUBLE EFFET, Ø 32 à 100 mm CONFORMES AUX NORMES ISO 15552 - AFNOR NF ISO 15552 - DIN ISO 15552

VÉRINS DOUBLE EFFET, Ø 32 à 100 mm CONFORMES AUX NORMES ISO 15552 - AFNOR NF ISO 15552 - DIN ISO 15552 VÉRINS DOUBLE EFFET, Ø 32 à mm CONFORMES AUX NORMES ISO 15552 - AFNOR NF ISO 15552 - DIN ISO 15552 SÉRIE 453 - TYPE : PES à tube profilé B P229-FR-R4 VÉRINS PNEUMATIQUES DOUBLE EFFET - TYPE PES A TUBE

Plus en détail

Vérin pneumatique cylindrique, alésage Ø 8 25 mm Simple effet selon DIN ISO 6432

Vérin pneumatique cylindrique, alésage Ø 8 25 mm Simple effet selon DIN ISO 6432 Vérin pneumatique cylindrique, alésage Ø 25 mm Simple effet selon DIN ISO 6432 Caractéristiques techniques de la série HE Codification de commande HE-16-025 Série Alésage Ø Course (mm) Type de construction

Plus en détail

Vérins pneumatiques Ø 8 à 25 mm Série CS Fixations et accessoires Détecteurs de position Unités de guidage

Vérins pneumatiques Ø 8 à 25 mm Série CS Fixations et accessoires Détecteurs de position Unités de guidage Vérins pneumatiques Ø à 25 mm Série CS ixations et accessoires Détecteurs de position Unités de guidage Sommaire Généralités Caractéristiques techniques et de construction Page 2 Symboles Livraison - Montage

Plus en détail

Les constituants des chaînes fonctionnelles

Les constituants des chaînes fonctionnelles Les constituants des chaînes fonctionnelles On travaille sur des systèmes complexes, dans les champ de l automatique et de la mécanique Seule l approche fonctionnelle permet de les aborder Matière d œuvre

Plus en détail

Série 83. Mini cylindres en acier inoxydable

Série 83. Mini cylindres en acier inoxydable Mini cylindres en acier inoxydable Activateur magnétique inclus dans cylindre double action FORCE DE POUSSÉE THÉORIQUE (LBS) Dia. Pression d opération (PSI) d alésage Action 25 50 75 100 125 150 3/4" extension

Plus en détail

Taille de particule max. 5 µm. Matériaux :

Taille de particule max. 5 µm. Matériaux : Vérins sans tige Vérins sans tige Ø 16-80 mm Orifices: M7 - G 3/8 À double effet Avec magnétique Guidage intégré Basic 1 Pression de service mini/maxi 2 bar / 8 bar Températures ambiantes min. / max. -10

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS

TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS TRANSFORMER L ENERGIE LES VERINS L énergie pneumatique est distribuée à l actionneur sur ordre de l unité de traitement. Cette énergie pneumatique est transformée en énergie mécanique afin de mouvoir les

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 Mise en situation PRESENTATION DU MECANISME La sérigraphie est une technique pour le marquage des pièces plastiques.

Plus en détail

Vérins. télescopiques. Série RT Ø 25 à 63 mm

Vérins. télescopiques. Série RT Ø 25 à 63 mm Vérins télescopiques Série RT Ø 25 à 63 mm Vérin pneumatique télescopique à 2 ou 3 étages Dans le cas des vérins télescopiques, la force exercée dépend non seulement de la pression, mais aussi du diamètre

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Codification SÉRIE. KD = ø 32 125 mm magnétique de série K = ø 32 200 mm magnétique sur demande TYPE 7 0 S.E. 0 1 D.E.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Codification SÉRIE. KD = ø 32 125 mm magnétique de série K = ø 32 200 mm magnétique sur demande TYPE 7 0 S.E. 0 1 D.E. pneumatiques mm selon normes ISO 6431 et VDMA 562 Les vérins pneumatiques UNIVER, d après les normes ISO 6431 et VDMA 562, mettent à profit les améliorations nées grâce aux recherches de ces dernières

Plus en détail

Automatisation d une scie à ruban

Automatisation d une scie à ruban Automatisation d une scie à ruban La machine étudiée est une scie à ruban destinée à couper des matériaux isolants pour leur conditionnement (voir annexe 1) La scie à lame verticale (axe z ), et à tête

Plus en détail

Vérins à tige Vérins standard ISO 15552, Série PRA. Caractéristiques techniques

Vérins à tige Vérins standard ISO 15552, Série PRA. Caractéristiques techniques ISO 15552, Série PRA Caractéristiques techniques 2 Bosch Rexroth AG Pneumatics Vérin profilé, ISO 15552, Série PRA Ø 32-125 mm Orifices: G 1/8 - G 1/2 à double effet avec magnétique Amortissement: pneumatique,

Plus en détail

BEP MSMA DOSSIER RESSOURCE PNEUMATIQUE

BEP MSMA DOSSIER RESSOURCE PNEUMATIQUE LES ACTIONNEURS LES VERINS PNEUMATIQUES. 1. OBJECTIFS. Le but de ce dossier est : De définir la fonction du vérin, De lister les différents types de vérins pneumatiques, De préciser leur mise en service

Plus en détail

Tél : 04 88 66 07 00 Fax : 04 88 66 07 09 info@setdidact.com

Tél : 04 88 66 07 00 Fax : 04 88 66 07 09 info@setdidact.com S.A.R.L. au capital de 160 500 - Z.A.C. de Saumaty-Séon - 45, avenue André Roussin B.P. 23 F 13321 MARSEILLE CEDEX 16 Siren : 350.386.322.00035 APE : 518 G Tél : 04 88 66 07 00 Fax : 04 88 66 07 09 info@setdidact.com

Plus en détail

Transformer L énergie

Transformer L énergie Chapitre IV : Les récepteurs hydrauliques. IV.1 Introduction : Les récepteurs hydrauliques transforment l énergie hydraulique en énergie mécanique. On distingue : - Les récepteurs pour mouvement de translation

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

VERIN A FAIBLE COURSE Ø 20-25 mm - simple et double effet AFNOR NF E 49-004

VERIN A FAIBLE COURSE Ø 20-25 mm - simple et double effet AFNOR NF E 49-004 VERIN A FAILE COURSE - 25 mm - simple et double effet AFNOR NF E 49-004 GENERALITES Détection Prévu pour détecteurs magnétiques de positions Fluide Air ou gaz neutre fi ltré,lubrifi é ou non Pression d

Plus en détail

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX

CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX CHAPITRE VI : RESISTANCE DES MATERIAUX A- énéralités : I. Introduction: L étude en RDM est une étape parfois nécessaire entre la conception et la réalisation d une pièce. Elle permet : - de justifier son

Plus en détail

ORG. Exemple d application. Pinces spéciales Pince pour montage de joints toriques. Poids 1.35 kg

ORG. Exemple d application. Pinces spéciales Pince pour montage de joints toriques. Poids 1.35 kg Tailles 85 Poids 1.35 kg Diamètre de joint pour montage extérieur env. Ø5 mm.. Ø160 mm Diamètre de joint pour montage intérieur env. Ø10 mm.. Ø120 mm Exemple d application Automate de montage intérieur

Plus en détail

DKG-RR. Exemple d application. Pinces spéciales Pinces pour applications de salle blanche. Taille 44. Force de serrage 30 N. Poids 0.

DKG-RR. Exemple d application. Pinces spéciales Pinces pour applications de salle blanche. Taille 44. Force de serrage 30 N. Poids 0. DKG-RR Taille 44 Poids 0.11 kg Force de serrage 30 N Course par doigt 3 mm Poids de pièce recommandé 0.15 kg Exemple d application Outil de robot inerchangeable (terminaison du bras-outil) à changement

Plus en détail

DISPOSITIF DE BLOCAGE STATIQUE Ø 32 à 100 mm - double effet ISO 15552

DISPOSITIF DE BLOCAGE STATIQUE Ø 32 à 100 mm - double effet ISO 15552 DISPOSITIF DE BLOCAGE STATIQUE Ø 3 à 100 mm - double effet ISO 1555 Séries 53-50 9 PRESENTATION Il est destiné à assurer le maintien et le blocage en position extrême de la tige du vérin sous charge lors

Plus en détail

FIXATIONS NORMALISEES

FIXATIONS NORMALISEES FIXATIONS NORMALISEES pour vérins types PEC conformes ISO 21287 Série 434 FIXATIONS NORMALISEES ISO 21287 - ISO 15552 - A Applications service Pattes d'équerre sur extrémité (2) MS1 Patte d'équerre haute

Plus en détail

Parties opératives pneumatiques

Parties opératives pneumatiques Parties opératives pneumatiques Chaîne d énergie Les vérins pneumatiques Les distributeurs Circuits pneumatiques ALIMENTER Ordres Chaîned DISTRIBUER CONVERTIR 'énergie Chaîne d énergie Sructure d un système

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

DEFINITION D'UN VERIN A BANDES A CHARIOT NON GUIDE (STBN)

DEFINITION D'UN VERIN A BANDES A CHARIOT NON GUIDE (STBN) Pour sélectionner le diamètre d'un vérin à bandes approprié à votre application, il est nécessaire de connaître les éléments suivants : - la course, - l'effort pour déplacer la charge - le poids de la

Plus en détail

«Onroll 089 ROULEAUX MOTORISÉS & ROULEAUX. L objectif est de motoriser : 8 à 15 m/min. Ø 89 mm. Puissant Robuste. Sans Entretien Economique

«Onroll 089 ROULEAUX MOTORISÉS & ROULEAUX. L objectif est de motoriser : 8 à 15 m/min. Ø 89 mm. Puissant Robuste. Sans Entretien Economique ROULEAUX MOTORISÉS & ROULEAUX «Onroll 089» Puissant Robuste Ø 89 mm Sans Entretien Economique Compatible avec tout autre rouleau Jusqu à 1850 Kg 8 à 15 m/min L objectif est de motoriser : des convoyeurs

Plus en détail

PRESENTATION GAMME PNEUMATIQUE

PRESENTATION GAMME PNEUMATIQUE BIBUS France www.bibusfrance.fr PRESENTATION GAMME PNEUMATIQUE Cette présentation a pour but de vous montrer nos produits et possibilités dans le domaine de la pneumatique. Nos partenaires dans ce domaine

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

omécanicien de Maintenance Industrielle

omécanicien de Maintenance Industrielle AT1_SQ7_Vériins hydrauliques Electromécani omécanicien cien(ne) de Maintenance Industrielle Notice Technique : Vérins hydrauliques Centre de formation de : Foulayronnes Gagnez en compétences EMI-AFPA Foulayronnes

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Vérins pneumatiques : pression-effort (valeurs théoriques)

Vérins pneumatiques : pression-effort (valeurs théoriques) Vérins pneumatiques : pressioneffort (valeurs théoriques) Effort du (N) (pression finale) La force du (F 1 ) peut être déterminée d'après les formules suivantes grâce à la surface du (A), la pression d'utilisation

Plus en détail

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE

EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE EPREUVE N 2 : EPREUVE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE COMMUNE A L ENSEMBLE DE LA SECTION : PHYSIQUE APPLIQUEE, TECHNOLOGIE (Coefficient : 1 Durée : 4 h) Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : calculatrice

Plus en détail

L'alternative au vérin pneumatique...

L'alternative au vérin pneumatique... L'alternative au vérin pneumatique... Vérin électrique FL/PL Vérin électrique FL /PL La nouvelle génération de vérins linéaires industriels issus de la technique linéaire Entraînements disponibles pour

Plus en détail

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01)

(51) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L 1/053 (2006.01) (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 1 886 760 A1 (43) Date de publication: 13.02.2008 Bulletin 2008/07 (21) Numéro de dépôt: 0711197.6 (1) Int Cl.: B23P 19/00 (2006.01) B23P 19/04 (2006.01) F01L

Plus en détail

Composants périphériques

Composants périphériques Composants périphériques 14 65,2 103 Régulateur du Vide série REV 38 REV 38 Ø 50 Ø 76,4 167,6 3/8 106 19,4 VIDE 76 17 Utilisation 3/8 70 Equerre de fixation 19,3 59,5 M 5 49 45 9 31,5 20 15 57 43 Equerre

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

MICROVERIN NORME ISO 6432 (Série 1200, catalogue 4, chapitre 1)

MICROVERIN NORME ISO 6432 (Série 1200, catalogue 4, chapitre 1) MICROVERIN NORME 6432 (Série 1200, catalogue 4, chapitre 1) Version de base et double tige 1260.Ø.course 1271.Ø.course 1272.Ø.course 1261.Ø.course 1273.Ø.course 1274.Ø.course 1262.Ø.course Version de base

Plus en détail

Vérins sans tige Vérins sans tige Série RTC. Caractéristiques techniques

Vérins sans tige Vérins sans tige Série RTC. Caractéristiques techniques Caractéristiques techniques 2 Vérin sans tige, -BV Ø 16-80 mm Orifices: M7 - G 3/8 À double effet Avec piston magnétique Guidage intégré Basic Version Amortissement: pneumatique, réglable 5 Vérin sans

Plus en détail

MACHINE A SCIER A RUBAN

MACHINE A SCIER A RUBAN MACHINE A SCIER A RUBAN 1. Présentation 1.1. Schéma G 1.2. Fonctionnement Le schéma ci-joint représente la chaîne cinématique d une boite de vitesse pour scie à ruban. Le moteur M communique son mouvement

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Distributeurs à commande manuelle et mécanique

Distributeurs à commande manuelle et mécanique Distributeurs à commande manuelle et mécanique 4.0 Distributeurs pour montage en panneau et organes de commande Distributeurs avec raccord cannelé Distributeurs avec raccord fileté Distributeurs à poignée

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Couples fils/flux pour l arc submergé

Couples fils/flux pour l arc submergé Couples fils/flux pour l arc submergé Le procédé de soudage Arc Submergé est un procédé de soudage automatique qui permet d atteindre une très haute productivité : vitesse de soudage élevée, absence de

Plus en détail

05/07/10 Page 1 CARACTERISTIQUES

05/07/10 Page 1 CARACTERISTIQUES Page 1 CARACTERISTIQUES 2.0 CARACTERISTIQUES GENERALES CARACTERISTIQUES Type Applications Double effet Standard selon plan D.E MODUL 2.0 + ANNEXES, Toutes applications dans les secteurs : industriel, mobile,

Plus en détail

Désignations de mesures. Généralités. Codes BEP

Désignations de mesures. Généralités. Codes BEP Les BEP (Bodywork Exchange Parameter - paramètres d'échange de superstructure) sont des codes qui identifient des cibles uniques sur le véhicule pour faciliter le transfert d'informations entre le fabricant

Plus en détail

VérinsàfaiblecourseADVC/AEVC

VérinsàfaiblecourseADVC/AEVC VérinsàfaiblecourseADVC/AEVC à plan de pose normalisé à partir du 32 mm Espace de montage et hauteur optimisés Variantes de corps et de tige de piston adaptées à l application 2004/10 Sous réserve de modifications

Plus en détail

FERMEUSE DE BOITES DE GLACES

FERMEUSE DE BOITES DE GLACES BTS ASSISTANCE TECHNIQUE D'INGÉNIEUR Sous épreuve U42 Vérification des performances mécaniques et électriques d un système pluritechnologique. DOSSIER CORRECTION FERMEUSE DE BOITES DE GLACES Ce dossier

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2009 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE La calculatrice (conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99) est autorisée. La clarté des raisonnements et la qualité de la rédaction

Plus en détail

Définition. Lampe à incandescence. Le vérin

Définition. Lampe à incandescence. Le vérin Définition Un actionneur est un système qui convertit une énergie d entrée sous une certaine forme en une énergie utilisable sous une autre forme. Il est donc possible de le modéliser ainsi. Une ampoule,

Plus en détail

Dimensionnement d'un vérin électrique

Dimensionnement d'un vérin électrique Dimensionnement d'un vérin électrique Problématique Pour restituer les mouvements (et les accélérations) d'un vol par exemple, une solution classique est l'architecture appelée plate-fome Stewart. Celle-ci

Plus en détail

Exemple d application

Exemple d application Tailles 801.. 9010 Poids 0.036 kg.. 1.10 kg Force de serrage 13 N.. 460 N Course par doigt 2.5 mm.. 40 mm Poids de pièce recommandé 0.065 kg.. 2.30 kg Exemple d application Station de transfert avec réorientation

Plus en détail

L'étalon de référence

L'étalon de référence L'étalon de référence... désormais également pour salles blanches 03/2015 RK DuoLine Clean Spécificités /Avantages techniques Graisseur 99Maintenance facilitée par la lubrification centrale à l aide du

Plus en détail

Moteurs pour. l'économie D'ÉNERGIE. Réf. 3266 F - 1.33 / b - 2.03

Moteurs pour. l'économie D'ÉNERGIE. Réf. 3266 F - 1.33 / b - 2.03 Moteurs pour l' Réf. 3266 F - 1.33 / b - 2.03 LE PARI DES INDUSTRIELS: les MOTEURS à HAUT RENDEMENT Lors de Conférences Internationales, les États ont montré leur VOLONTÉ de s'engager davantage dans une

Plus en détail

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs Logiciel : ArbrEn2D Ce logiciel permet de calculer et de dessiner les efforts et les déformations dans une pièce rectiligne isostatique 2D à section variable. Les grandeurs d'entrée sont la géométrie de

Plus en détail

TECHNOLOGIE GENERALE - AUTOMATISME

TECHNOLOGIE GENERALE - AUTOMATISME FEUILLE DE PRESENTATION Le sujet de Technologie Générale et d Automatisme est composé de 11 feuilles au total numérotées de 1/11 à 11/11 Première partie : Technologie Générale, de la feuille 1/11 à la

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes GÉNIE MÉCANIQUE Machine de production de sondes Présentation La machine étudiée est destinée à la production automatique de sondes médicales présentées figure 1. La figure 2 montre une vue en perspective

Plus en détail

JGP. Exemple d application. A commande pneumatique Pince parallèle à 2 doigts Pince universelle. Force de serrage 250 N.. 2390 N. Tailles 64..

JGP. Exemple d application. A commande pneumatique Pince parallèle à 2 doigts Pince universelle. Force de serrage 250 N.. 2390 N. Tailles 64.. JGP Tailles 64.. 160 Poids 0.28 kg.. 3.3 kg Force de serrage 250 N.. 2390 N Course par doigt 6 mm.. 16 mm Poids de pièce recommandé 1.25 kg.. 8.2 kg Exemple d application Dispositif d assemblage et d alimentation

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. PHY-FLU1 Livret physique des fluides 1 20/07/01 PHYSIQUE DES FLUIDES PHYSIQUE DES FLUIDES 1 1. MASSE-UNITES DE FORCE Masse (m).la masse d un corps caractérise la quantité de matière de ce corps en Kilogrammes ( Kg - unité S.I) Le Poids (p) d un corps peut s exprimer par

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Boucle de régulation de gaz compacte avec régulateur pneumatique de proportion gaz/ air

Boucle de régulation de gaz compacte avec régulateur pneumatique de proportion gaz/ air 7 661 ISO 9001 Boucle de régulation de gaz compacte avec régulateur pneumatique de proportion gaz/ air VDA... Boucle de régulation compacte de gaz pour la régulation progressive de la pression de sortie

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES VII PREACTIONNEURS PNEUMATIQUES ET ELECTRO-PNEUMATIQUES : 7 Généralités : Un préactionneur électro-pneumatique ou pneumatique, appelé encore distributeur, commande l établissement et l interruption de

Plus en détail

Choix d'un vérin. Critères de choix : Calculs des efforts de poussée et de rentrée du vérin :

Choix d'un vérin. Critères de choix : Calculs des efforts de poussée et de rentrée du vérin : Nom.. Prénom.. Pneumatique Thème Technologie schéma 1 TECHNOLOGIE PNEUMATIQUE Du latin pneuma : souffle - esprit La pneumatique est la technologie de contrôle des gaz sous pression pour générer des forces

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles PNOZ Relais jusqu'en d'arrêt 11 catégorie d'urgence, 4, EN 954-1 protecteurs mobiles Bloc logique de sécurité pour la surveillance de poussoirs d'arrêt d'urgence et de protecteurs mobiles Homologations

Plus en détail

SCIENCES INDUSTRIELLES

SCIENCES INDUSTRIELLES SCIENCES INDUSTRIELLES Ligne d imprimerie Remarque préliminaire : les calculatrices sont autorisées. Document remis La présente notice, comporte 11 pages dactylographiées et 1 document réponse. Mise en

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Marque de commande Caractéristiques Possibilité de positionner la tête du détecteur par rotations successives 40 mm, non noyable Fixation rapide Propre à l'emploi jusqu'à SIL 2 selon IEC 61508 Accessoires

Plus en détail

I. Préliminaires. 1. Introduction

I. Préliminaires. 1. Introduction 1. Introduction I. Préliminaires La commande de direction des véhicules automobiles impose au conducteur de vaincre par l intermédiaire du volant le couple de pivotement dû à l action du sol sur les roues

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Version simplifiée de la Session 2003 Série S Sciences de l ingénieur Composition écrite de Sciences de l'ingénieur Durée 4 heures Étude d'un système pluritechnique. Sont autorisés

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

Les préactionneurs et les actionneurs pneumatiques

Les préactionneurs et les actionneurs pneumatiques Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les préactionneurs et les actionneurs pneumatiques Domaine d application : Contrôle de l énergie Type de document : Cours Classe

Plus en détail

Gamme de vérins standard

Gamme de vérins standard conception élégante par intégration aux vérins aux deux extrémités commutation sans contact et sans usure détection de fin de course précise et fiable, avec haute répétabilité en standard pour des températures

Plus en détail

Exemple d application

Exemple d application Tailles 801.. 9010 Poids 0.036 kg.. 1.10 kg Force de serrage 13 N.. 460 N Course par doigt 2.5 mm.. 40 mm Poids de pièce recommandé 0.065 kg.. 2.30 kg Exemple d application Station de transfert avec réorientation

Plus en détail

Tango. Fin de course de position en croix. Automatisation industrielle. Levage industriel. Technologie pour le spectacle

Tango. Fin de course de position en croix. Automatisation industrielle. Levage industriel. Technologie pour le spectacle Tango Fin de course de position en croix Tango est un fin de course étudié de façon spécifique pour le contrôle des ponts-roulants, palans et machine opératrices industrielles. Étant une commande auxiliaire,

Plus en détail

http://localhost:1069/epc3/appf.fve?fog.f=sbs&fog.aa=fromimagekey&appi...

http://localhost:1069/epc3/appf.fve?fog.f=sbs&fog.aa=fromimagekey&appi... Page 1 of 1 IL Description Utilisation Portée No de pièce No de Cat. Qté S ENSEMBLE DE MOTEUR 1 MOTEUR, SANS ALTERNATEUR, ENS. (NPD.) A HAYON F08, F68-14999999 -16999999 (9158647) (6 00 014) 1 Note : UTILISEE

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur

DOSSIER TECHNIQUE. CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DOSSIER TECHNIQUE CPGE Loritz S ciences Industrielles pour l' Ingénieur DÉFINITION DES AXES Le robot Ericc 3 est un robot ayant 5 axes de rotation. Ce robot anthropomorphe est utilisé en entreprise pour

Plus en détail

Détecteurs de position

Détecteurs de position Détecteurs de position Capteur à chute de pression 00 % pneumatique Existe éalement en Norme ATEX destiné à être utilisé en atmosphère explosible conforme à la Directive 94/9/CE Capteur à chute de pression

Plus en détail

6 CONCEPTION DE MÉCANISMES - MOTEURS VS PNEUMATIQUE

6 CONCEPTION DE MÉCANISMES - MOTEURS VS PNEUMATIQUE Robotique éducative FRC (FIRST) 6 CONCEPTION DE MÉCANISMES - MOTEURS VS PNEUMATIQUE Quels sont les moteurs disponibles? Quand utiliser un moteur ou un cylindre pneumatique La système pneumatique 1 Moteurs

Plus en détail

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler

Force de serrage 123 N.. 21800 N. Pince de préhension parallèle à 2 doigts PGN-plus 160 avec doigts de préhension spécifiques à la pièce à manipuler PGN-plus Tailles 40.. 380 Poids 0.08 kg.. 39.5 kg Force de serrage 123 N.. 21800 N Course par doigt 2 mm.. 45 mm Poids de pièce recommandé 0.62 kg.. 80.5 kg Exemple d application Poste de chargement de

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

CALEFFI. Groupe de régulation à point fixe avec kit de distribution haute température. série 172 01156/08 FR. Fonction

CALEFFI. Groupe de régulation à point fixe avec kit de distribution haute température. série 172 01156/08 FR. Fonction Groupe de régulation à point fixe avec kit de distribution haute température série REGI STERED BSI EN ISO : Cert. n FM UNI EN ISO : Cert. n / FR Fonction Le groupe de régulation avec kit de distribution

Plus en détail

LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS

LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS LES ACTIONNEURS DIMENSIONNEMENTS DES VERINS Calcul d un vérin Poussée La poussée exercée par un vérin est fonction de la pression d alimentation, du diamètre du vérin et de la résistance de frottement

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE

SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIEllES GENIE MECANIQUE SESSION 2007 SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUEE Durée: 2 heures Coefficient : 5 L'emploi de toutes les calculatrices

Plus en détail

EFFBE. Effbe COMPRIMATIC. Grand finesse de fonctionnement et robustesse à toute UTILISATION

EFFBE. Effbe COMPRIMATIC. Grand finesse de fonctionnement et robustesse à toute UTILISATION EFFBE Grand finesse de fonctionnement et robustesse à toute UTILISATION Les vérins à membrane EFFBE - COMPRIMATIC permettent la réalisation d actions ou un réglage sensible et précis est exigé et pour

Plus en détail

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre Références : des informations techniques pour agir Violences à l école Prévenir, agir contre Juin 2008 $ % $ '( ) ) % *'++, - #. / +0 1 *23 4. )( % ) * -!""5. % ( + + 6 ( % 7 % 7 ) + *8 #-. ) + *8!""5.

Plus en détail

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation

Communication technique et initiation à la conception. Les guidages en rotation Communication technique et initiation à la conception Les guidages en rotation Plan du cours 2 A. Présentation B. Expression fonctionnelle du besoin: C. Principes mis en œuvre D. Guidages en rotation par

Plus en détail

SERIE MVIS. Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes. patins lisses

SERIE MVIS. Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes. patins lisses SERIE Entraînement : - par vis à billes Étanchéité optimisée Guidage par deux patins à billes Guidage par deux patins lisses Accessoires Motorisation Asservissement Solutions Etanchéité longitudinale encastrée

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail