Grand-mère la première fois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grand-mère la première fois"

Transcription

1 Grand-mère la première fois «Entre indulgence, prévenance et tolérance», comment se prépare-t-on à devenir grand-mère, aujourd hui, en France? ÉTUDE RÉALISÉE POUR LA FÊTE DES GRAND MÈRES 2007 ERIC DONFU Sociologue Président de DRS Dialogues et Relations Sociales Paris, décembre 2006 ATELIER D ETUDES SUR LES TRANSFORMATIONS DE LA SOCIETE CONTEMPORAINE Contacts Presse : Event International Tel : Caroline Pons Claire Genin

2 «On ne naît pas grand-mère, on le devient.» Récit. «L'arrivée d'un petit-fils provoque de gros chamboulements, surtout le premier. Il faudra entre une semaine et soixante ans à ma mère pour s'y faire. Moi, pas si folle, j'ai laissé mon frère faire le premier.» Témoignage sur le net. 2

3 «Grand-mère la première fois» Étude sociologique Fête des Grand mères 2007 Communiqué de presse p. 4 L étude Pourquoi ce thème «Grand-mère la première fois»? p. 6 Styles de nouvelles grands-mères p. 20 Prospective Que seront les futures grands-mères? p. 24 L importance nouvelle de l amour entre générations p. 28 Annexes Exemples de témoignages et de récits p. 30 Comment annoncer la nouvelle à ses parents Quand ça se passe mal avec la belle-mère L art de la garde par la grand-mère 10 récits d entretiens avec des nouvelles grands-mères et leurs filles Méthodologie p. 54 Questionnaires p. 55 3

4 Communiqué de presse Grand-mère la première fois : entre tolérance, prévenance et vigilance Qui sont les nouvelles grands-mères? Chaque minute, en France, naît une nouvelle grand-mère. Nous les avons étudiées lors d une enquête exclusive réalisée en novembre 2006 par DRS, Dialogues et Relations Sociales, à l occasion de la Fête des Grand mères Agée de 50,6 ans en moyenne, pluriactive, elle peut espérer vivre ses quarante prochaines années avec ce premier petit enfant, source d une nouvelle identité, d un nouvel équilibre. La grandmère d aujourd hui ne ressemble pas à la mère grand d antan. 30 années d espérance de vie gagnées au cours du 20 ème siècle lui font le cadeau d une nouvelle jeunesse après 50 ans. Proche de ses enfants, elle aimerait recréer une lignée féminine complice avec sa fille, devenue mère. Plus de tolérance Quel changement! Hier, on devenait grand-mère en élevant directement ses petitsenfants, ou en étant simplement une figure distante et passive. Au nom de principes hérités de ses propres parents, on rompait les ponts avec ses enfants lorsqu ils étaient parents non mariés ou «mal» mariés. Aujourd hui, avec la maîtrise de la maternité, les enfants n ont jamais été autant désirés. Ce sont eux qui structurent la famille. Sans rôle prédéfini à l avance, la grand-mère est placée au cœur du foyer. A elle de trouver son style, d accepter de se faire enrôler par de jeunes parents débordés par des problèmes matériels, d argent, de logement ou de garde. Nous sommes passés de la grand-mère bibelot à la grand-mère qui se jette à l eau! Plus de prévenance Trop petit pour être gardé, l enfant reste avec ses parents. Mais dès que maman retravaille, mamie entre en scène. Qu elle soit une grand-mère pompier, fée senior, mère-adjointe, cheftaine ou grand-mère émérite, sa garde sera autant surveillance que bienveillance. Même les parents qui n en ont pas besoin confient le jeune enfant à la grand-mère. 82% des grands-mères ayant des petits-enfants de moins de 6 ans pratiquent la garde occasionnelle et on évalue à le nombre d enfants de moins de 3 ans gardés par leurs grands-parents*. Entre proche et trop proche, à elle de trouver la bonne distance avec ses enfants et petits-enfants. 4

5 Plus de vigilance Que l annonce choc de la naissance du petit-enfant survienne trop tôt ou trop tard pour la grand-mère, c est une potion magique. Active professionnellement, elle consacre ses RTT à son petit-enfant, accélère même parfois son départ en retraite. Retrouvant ses réflexes de mère, elle compense le temps qui lui a manqué avec ses enfants et se découvre mamie gâteau prête à une guerre des casseroles. Plus les structures familiales se fragilisent, plus les grands-mères sont un lien indispensable. Elles ouvrent le jeune couple sur l extérieur, n hésitent pas à le contredire, et se préparent, demain, à intervenir et être proche de ses petits-enfants devenus adolescents s ils perdent le contact avec leurs parents. Entre tolérance, prévenance et vigilance, c est bien un formidable Mamie Boom qui s annonce! * Source : DRS

6 Pourquoi ce thème «Grand-mère la première fois»? Devenir grand-mère pour la première fois ça a toujours été une grande joie et un bonheur. C est un moment intense de rapprochement et de lien familial, un marqueur de vie. Mais c est aujourd hui plus que cela. Hier, la grand-mère pouvait être passive, attendant de recevoir et de gâter ses petitsenfants, distribuant des bisous et adressant des cartes et des petits cadeaux pour les anniversaires. Aujourd hui, alors qu elle est plus autonome, et jeune mentalement et physiquement, quel que soit son âge, on lui demande de plus en plus un engagement. Mais un engagement qui ne procède pas seulement de son propre choix et ne se limite pas aux activités ludiques. Non, il s agit plutôt d un enrôlement, qui signifie que la grand-mère va avoir un rôle à tenir. C est un rôle important qui va se construire sur mesure, en fonction de la personnalité de la grand-mère, de sa proximité avec ses enfants, et des circonstances. Il s agit d entrer dans une nouvelle relation avec ses enfants, de construire patiemment une relation avec un tout-petit, se découvrir une nouvelle identité, se façonner un rôle de grand-mère sur mesure, à la bonne distance. C est ce que nous avons exploré en interrogeant depuis quatre années - et particulièrement depuis quelques mois pour cette enquête - des grands-mères, mais aussi leurs enfants, pour comprendre ce qui avait changé dans le désir, l art et la manière d être une nouvelle grand-mère, en France, en Il en ressort un fait principal : l entrée dans la grand-maternité a bien changé en quelques générations, et ce changement se poursuit, s accélère et va s accélérer encore. Dans quel sens? Dans celui d une plus grande indulgence morale, d une réelle tolérance de la grand-mère vis-à-vis des conditions et du contexte de la naissance d un enfant, qui arrive de plus en plus souvent hors mariage, tardivement ou d une union mixte. C est l enfant qui structure désormais la famille, plus que le couple. On observe aussi un changement dans le sens d une plus grande implication concrète de la grand-mère, d un véritable enrôlement, mais à géométrie variable, et qui va se traduire dans une variété de styles. Pour la jeune grand-mère, l arrivée de l enfant sera vécue différemment selon son âge et ses dispositions, selon le moment et les circonstances de sa venue. Elle peut se sentir prête à être grand-mère, ne pas se considérer encore comme telle ou bien craindre de ne pas être à la hauteur de ce rôle, tel qu il se définit aujourd hui. Nous allons suivre, avec les femmes qui nous ont raconté leur expérience, le chemin qui les conduit de mère à grand-mère, leur fait parfois directement franchir l étape de la jeunesse prolongée à celle de la vieillesse. En même temps, l arrivée du premier petit-enfant la rajeunit en la ramenant trente ans en arrière et elle ne peut pas s empêcher de le revivre comme si c était elle-même qui le portait. 6

7 Ce chemin réserve une succession de chocs et d émotions à la grand-mère, d abord celui de l annonce, puis l attente pendant la grossesse de sa fille ou de sa belle-fille, (deux épreuves bien différentes), l annonce du sexe de l enfant, le choix du prénom, et enfin la naissance. Coup de vieux, trac, inquiétude, voire angoisse, se mêlent à la joie et à la merveilleuse découverte de la plénitude de la grand-maternité, expérience radicalement neuve par rapport à la maternité. Le choc de l annonce Nous avons rencontré de très grandes variétés de situations et de témoignages. Mais ils ont un point commun : la puissance de l ébranlement que provoque l annonce de la future grand-maternité. Jaqueline le décrit ainsi : «Je me suis retournée vers ma fille, bouleversée, les yeux remplis de larmes. Je l ai serrée contre moi de toutes mes forces, en lui demandant si c était bien vrai. Je voulais lui donner ma force et mon amour, et en même temps dire au revoir à la petitefille qu elle était que je ne reverrais plus jamais. Et puis, j ouvre une bonne bouteille avec le futur papa, j appelle les tontons et les tatas, je sonne la terre entière, en souriant aux anges et en frémissant d impatience. Ça y est! je suis grand-mère! Le petit qui s annonce est déjà la plus belle merveille du monde!» Mireille se souvient d avoir été très angoissée à l annonce de la grossesse : «l arrivée d un enfant m angoissait, je me demandais comment elle allait faire, l élever, j avais pas vraiment confiance, ça suppose un tas de choses, d avoir un appartement, un emploi régulier, pas avoir d accidents de la vie, pleins de trucs générateurs d angoisse ou d anxiété.» Certaines accusent un coup de vieux, d autres avouent leur trac ou la peur de décevoir. Les enfants pressentent ce «mamie blues» et entourent déjà l annonce de la grossesse de précautions. Celles-ci sont parfois très créatives. Ainsi, ils jouent à faire découvrir l événement en donnant des indices mais il arrive que la future grandmère ne voit rien Ils mesurent toute la force de cette annonce et l importance de la réaction de la grand-mère, et ils n oublient pas leurs ratés Les jeunes parents se renseignent et comparent leurs expériences. Ainsi ce dialogue sur un forum Internet : «À priori ma femme est enceinte (test ok ). Reste le test sanguin pour être sur sur. Nous rentrons à Noël dans nos familles et aimerions l'annoncer de façon originale style un cadeau avec dedans un paquet de café Grand Mère ou autre.» Une autre confie : «Un petit chausson bleu et un petit chausson rose, avec un gros point d'interrogation sur l'un, et une étiquette : réponse dans X nombre de mois avant la date prévue de la naissance du petit ange sur l'autre.» Un futur père a annoncé la nouvelle de la façon suivante : «Ma mère et ma soeur habitent à 500 km de chez moi. Nous sommes arrivés un vendredi soir et nous avions apporté : un bouquet de roses pour ma sœur, un chou pour ma mère, un paquet de 7

8 café Grand Mère, une sucette rose, une sucette bleue et nous avons "parsemé" nos indices...» Le coup de vieux Devenir grand-mère pour la première fois porte toujours un coup de vieux, même si toutes ne l expriment pas, s il est plus ou moins ressenti ou s il est atténué après un certain âge, quand toutes les amies ont déjà connu ce passage. Devenir grand-mère pour la première fois, c est grimper d un degré dans l échelle des générations, devenir une aïeule aux yeux des autres, c est nécessairement vieillir socialement, quelles que soient l apparence et la forme physique que l on ait. Les réactions sont néanmoins différentes selon l âge. Avant 65 ans, et plus encore à 50 ans, on s étonne souvent d être grand-mère parce que l on est au zénith de sa vie personnelle, professionnelle et sociale et que, au cours de sa maturité, on ne s est jamais sentie aussi bien, aussi en forme, aussi jeune. Comme le raconte Marianne, 54 ans : «A l annonce de la grossesse de ma fille, il y a trois ans, j ai blêmi. Depuis le départ des enfants de la maison, j avais réussi, non sans mal, à retrouver le rythme d une nouvelle vie épanouissante, un meilleur investissement dans mon travail, des amis, des voyages, un lien renouvelé et très fort avec mon mari, après avoir frôlé la séparation. Et voilà que j allais devoir reculer d une génération, être reléguée dans la case des vieux! Moi qui me pomponne plus qu avant, sors davantage, m occupe de moi comme jamais, j allais devenir Mamie Nova, avec gâteaux et râteaux au square, la bonne poire qu on sonne pour partir en week-end en amoureux. Au secours!» De même Mireille, 59 ans, a éprouvé ce sentiment lors de la naissance de sa petitefille, il y a 5 ans «J étais toujours une jeune fille, j ai pris conscience d un seul coup que la roue avait beaucoup tourné, que grand-mère, ça voulait dire pas très jeune [ ] cette naissance a été très angoissante car tu vieillis d un coup, les gens qui n ont pas d enfants ont plus de mal à franchir des étapes.» Les enfants ne font pas que vous plonger dans le monde de l enfance, ils vous communiquent un temps différent, vous permettent de mesurer et de relativiser votre propre âge. C est aussi ce qui fait la fascination de la plupart des adultes pour les enfants. Ils sont attendrissants bien sûr mais ils sont aussi l écho de nous-même, un écho qui résonne au présent et dans le futur. Voilà pourquoi les personnes qui n ont pas d enfants ont parfois plus de mal à accepter de se détacher de leur jeunesse. Pour la nouvelle grand-mère, le premier petit-enfant est donc un choc, un marqueur de vie, et aussi un coup de vieux qui, s il permet de passer une étape, doit néanmoins être vécu le mieux possible. Même si l arrivée du petit-enfant va attendrir la fibre maternelle de la jeune grand-mère, elle utilisera plus facilement l expression «le fils (ou la fille) de ma fille (ou de mon fils) plutôt que l expression mon petit-fils ou ma petite-fille». Ce coup de vieux exprimé par certaines grand-mères interrogées ne les empêche nullement d avoir des relations privilégiées avec leurs petits-enfants. Ainsi Mireille confie : «Aujourd hui, voir ma petite-fille est devenue une nécessité, c'est inscrit dans mes désirs et mon fonctionnement.» La naissance de sa petite-fille a provoqué des changements profonds chez Mireille. 8

9 Difficile d être décalée par rapport aux amies de son âge Au-delà de 55 ans, une femme sur deux est déjà grand-mère. Cette métamorphose n est pas sans répercussions sur l emploi du temps, sur les conversations, les priorités et même la personnalité de la jeune grand-mère. Quand les amies ne sont pas encore grands-mères, et si elles sont mères, elles découvrent ainsi les joies d un évènement qu elles vont attendre, consciemment ou non. Si la fille ou le fils ne se marie pas ou n est pas en couple, ce sera une préoccupation plus vive. Si l enfant tarde aussi. «Quand toutes les amies sont grands-mères sauf moi, c est difficile à vivre!» nous confie ainsi l une d elles. Oui, il est difficile de se sentir décalée par rapport aux amies de son âge. Pendant la grossesse Mireille n avait pas imaginé ce rôle auparavant et ça a d ailleurs engendré des conflits avec sa fille. Pendant la grossesse, Mireille était plutôt absente et elle a conscience de ne pas avoir aidé sa fille : «Quand elle était enceinte, j étais soi-disant pas assez attentive, c'est vrai mais je ne pouvais pas anticiper ce que j allais faire avec cet enfant et quand on me l a confié, au début c'était du maternage et petit à petit, y a des choses qui se sont créées, on ne naît pas mère, on ne naît pas grand-mère!!» Différences de réactions selon que l enfant naît chez la fille ou la belle-fille Passer du statut de mère à celui de grand-mère peut rendre une femme plus proche encore de sa fille. Ainsi, Catherine est encore très émue par l événement et avoue se remémorer avec nostalgie la naissance de ses propres enfants. Se retrouver quelque part dans la maternité de sa fille l a plongée dans un passé émotionnel qu elle n aurait pas retrouvé dans la paternité de son fils. Son rôle de grand-mère la rajeunit car elle compte conserver son dynamisme pour faire des tas d activités avec son petit-fils. Entre belle-mère et belle-fille, les tensions sont inévitables. C est un classique qui ne se démode pas. Même si le rapprochement entre les générations, le renforcement des lignées féminines et la nouvelle complicité entre les femmes de générations différentes peuvent tisser de nouveaux liens entre la grand-mère et sa belle-fille, un conflit est toujours prompt à survenir. À l initiative de qui? Généralement des deux, de façon implicite, dans un jeu souvent cocasse mais aussi cruel, où la jeune mère défendra son petit face aux désirs de captation de sa belle-mère, comme l exprime bien ce témoignage : «A l annonce, la réaction de ma belle-mère a été de me sauter au cou et de me dire "Merci, merci, merci, je ne te remercierai jamais assez..." J'ai bien failli lui répondre que c'était notre enfant, pas le sien...» Le lendemain : «elle a appelé et elle a directement demandé à mon ami (son fils) pour être la marraine du petit. Elle n'a même pas demandé si nous avions trouvé une marraine avant. Quel manque d'éducation! Il en est bien sûr hors de question... Du coup elle a insisté pendant au moins 10 minutes, elle en a pleuré, mais mon ami disait 9

10 des non fermes, et elle a été jusqu'à dire qu'il la décevait etc. Elle est gonflée! Mon dieu, 2e jour, elle est déjà envahissante, qu'est-ce que ce sera après...» ( ) «Mon ami est fils unique parce que son père a quitté sa mère très tôt, donc elle est probablement en mal d'enfant, d'ailleurs elle me dit souvent que je suis la fille qu'elle n'a pas eue, mais bon c'est pas une raison pour vouloir s'imposer comme elle l'a fait hier! Pour moi la famille c'est le papa, la maman et les enfants. Les autres personnes n'ont aucun pouvoir de décision en matière d'éducation, ils peuvent donner des conseils mais ça s'arrête là.» Mais même avec sa propre fille, les difficultés et les blessures peuvent survenir. Ainsi, cet autre témoignage recueilli sur un forum de discussion : «Je vais être grand-mère dans six mois. J étais très heureuse et j avais acheté quatre ou cinq objets utiles pour le bébé et un nounours. Ça n a pas du tout fait plaisir à ma fille Je n ai pourtant pas l intention de lui prendre son bébé. Je suis très triste. S il vous plait, dites-moi à quoi ça sert une grand-mère?» La réponse qui lui a été faite illustre bien la règle d or qui conseille de ne jamais interférer avec le rôle des parents : «Je peux comprendre que cela déplaise à ta fille, mais ne perd pas de vue quelque chose : dans la vie du futur enfant, ce sera ta fille et son ami/époux qui s'occuperont de son éducation. Ils auront dans un sens un rôle de personnes strictes, même si ils aiment leur enfant et font tout pour lui. Toi, tu n'auras pas le même rôle, au contraire, tu seras la grand-mère, la mémé, la mamie gâteau, qui lui passera tous ses caprices et qui l'amènera en vacances. Qui lui fera des frites alors que maman pense que c'est mauvais et qui lui fera faire de la peinture au détriment même de votre pauvre table en bois... Ta fille risque d'envier ton statut de grand-mère pendant encore très longtemps, mais n oublie pas que c'est souvent avec ses grands-parents qu'on a les meilleurs souvenirs!» Le trac Une naissance évoque, chez la jeune grand-mère, des sentiments et des émotions mélangés qui peuvent aussi la paralyser, en tout cas lui donner la peur d agir, la crainte de mal faire. Ce trac peut surgir à partir d une image : «Ce qui m a marquée c est de voir Romane dans les bras de ma fille. Cela m a ramenée à 27 ans en arrière, à la naissance de ma fille» nous dit cette grand-mère. Comment se confronter à soi-même, tant d années après, sous le regard de ses propres enfants? Ces interrogations suscitent la peur de ne pas être à la hauteur. Quand les nouveaux parents éduquent la nouvelle grand-mère Mais ces enfants, jeunes parents, peuvent aussi guider les premiers pas de la grandmère et d une certaine façon, éveiller et même éduquer leur mère à son nouveau rôle de grand-mère! Souvent, quand les enfants restent très liés à leurs parents, il sera plus facile pour la belle-fille ou, plus rarement, pour le beau-fils, d engager le dialogue qui conduira à délimiter et à préciser les rôles respectifs des parents et des grandsparents. Cela demandera de la prudence et de la diplomatie comme le démontre ce 10

11 témoignage : «Mon mari est fils unique également, élevé par une maman espagnole assez âgée, il était le petit prince A l annonce de ma grossesse, c'était presque son enfant à elle Je lui ai rappelé qu'elle était la grand-mère de l'enfant et que son rôle n'était pas de l'élever ni rien, ni rien. Je crois qu'il faut dire les choses en douceur mais les dire quand même. Je dois dire que là-dessus, je n'ai pas pu compter sur mon mari qui est incapable de dire quoi que ce soit à sa maman, alors je l'ai fait pour lui à chaque fois qu'il a fallu le faire. Et je dois dire qu'elle n'a plus jamais été envahissante!» Dans certains cas, quand la mère est intrusive, et quand la belle-fille a de la personnalité, la relation sera plus difficile, et même conflictuelle comme l exprime cet autre témoignage qui propose même un code et une stratégie de relation avec ses beaux-parents : «J'ai eu exactement le même problème ( ) bien que le futur papa ne soit fils unique. Il est le cadet de deux enfants! Sa soeur aînée (elle a 33 ans) n'a toujours pas d'enfant, elle est mariée depuis 5 ans... Alors, les futurs grands-parents attendaient depuis très longtemps un petit-fils ou une petite-fille! Quand on leur a annoncé ma grossesse, ma belle-mère m'a dit que maintenant j'étais quelqu'un d'important! Comme si avant j'étais de la m...!» ( ) «J'ai encaissé tous les délires dans le style : qu'ils allaient enfin pouvoir pouponner, qu'un enfant allait remettre de la vie dans leur maison Enfin, j'ai vraiment eu l'impression qu'ils se croyaient les parents de notre enfant! Après un cauchemar où j'accouchais et que ma belle-mère m'enlevait mon enfant, j'en ai parlé à mon ami en lui demandant d'aller parler à ses parents! Parce que après tout, c'est nous les parents, eux, seront les grands-parents de l'enfant que nous voudrons bien leur porter, de temps en temps! Mon ami est revenu un soir, après un détour chez eux, il leur a tout dit, tout déballé! Du coup, à chaque fois que ma belle -mère nous relançait sur le sujet, nous changions de sujet! Quand j'ai pu reprendre un peu de force pour l'affronter (mon beau-père ayant bien compris le rôle que l'on attendait de lui, en tant que grand-père!) j'ai engagé la conversation sur le bébé, à notre retour de vacances en amoureux! Ses parents étaient contre notre départ mais nous avons tenus bon et sommes revenus en pleine forme pour les affronter!» ( ) «J'ai dit à ma belle mère que c'était notre enfant, que le rôle qu'elle aurait auprès de lui serait celui que nous aurions décidé! Qu'elle ne serait pas la mère de cet enfant! Qu'elle pouponnerait comme une grand-mère, qu'elle ne serait pas notre nounou! Qu'elle devait se trouver d'autres occupations dans sa vie plutôt que d'envisager trop de choses avec notre fils (et oui, c'est un p'tit mec!). Tout cela a été assez dur à dire, j'étais en larmes, soutenue par mon ami qui faisait en sorte que ses parents ne me coupent pas la parole! Nous avons été volontairement durs avec eux, nous leur avons expliqué les limites de leurs rôles et à chaque dérapage, nous les rappelons!» ( ) «Pour anecdote, ma belle-mère se proposait d'assister à l'accouchement et de nous héberger pendant le temps qu'il faudrait après! (Notre appart est très bien!). Quant à la marraine, elle n'a pas osé, elle avait trop peur que je refuse de le baptiser (je ne le suis pas, moi-même!) Mais elle ne s'est pas gênée pour essayer d'influencer notre choix sur les candidats! A nouveau, nous l'avons remis en place! Et, petit à petit, elle comprend! Si si, et accouchement ou non, maintenant, elle se renseigne, 11

12 propose d'acheter telle ou telle chose... mais ne prend pas d'initiative sans notre accord!» ( ) «Je pense que nous "assouplirons" tout cela petit à petit, mais, pour le moment, je souffle enfin, je profite des 3 derniers mois de grossesse, je vais commencer à faire la chambre d'arthur (c'est comme cela qu'il va s'appeler!)... Ah oui, à propos, un petit conseil, ne dites pas comment vous voulez le prénommer, moi, j'ai entendu des tas d'horreurs de leur part sur notre choix et même si nous les avons remis à leur place, c'est quand même très blessant d'entendre cela! Donc, ne dites pas le "vrai" prénom choisi! Inventez si vous ne pouvez pas faire autrement, mais ne vous laissez pas faire! Plus vous attaquerez fermement, au début, avec elle, plus vous pourrez "lâcher" quand elle fera preuve de plus de modération! Honnêtement, c'est plus facile dans ce sens! Donc, pour conclure, vous essayer de partir en week-end, en vacances avec l'être aimé pour vous ressourcer et, une fois que vous êtes prêts, hop, à l'attaque!» Et entre belle-mère et beau-fils, est-ce plus facile? Pas forcément, comme le suggèrent différents témoignages et notamment un cas de patience éprouvée du beau-fils Il est vrai que les jeunes parents connaissent, avec leur premier enfant, un profond bouleversement qui leur donne à la fois un sentiment de toute puissance et de grande fatigue. Ce qui peut les rendre irascibles et sensibles à la moindre contrariété. C est ainsi qu ils peuvent sur-réagir aux maladresses de la grand-mère, qui devra être diplomate et accepter d être mise en boite. Ce sera particulièrement le cas de la part des beaux-fils, toujours prêts à comparer leur propre mère à la mère de leur femme comme l exprime non sans humour le père du petit Matthias : «Ce matin, quand mon Matthias de bébé s'est réveillé, je me suis pensé (dans mon for intérieur) que ma journée allait être plus tranquille que les précédentes... En effet, la grand-mère maternelle étant venue passer quelques jours, elle allait s'occuper du gamin, ça lui fait tellement plaisir, et moi, vaquer à quelques occupations.» ( ) «Je désillusionnais vite, j'avais oublié le comportement des grand-mères en milieu différent du leur... [ ] Tout d'abord, une grand-mère, ça boit du café, avec un sucre SVP et ça cherche ses lunettes perdues dans la chambre et retrouvées dans la salle de bain... Puis une grand-mère, ça aime ses petits-enfants et ça perd la mémoire, ça donne une obligation de répéter des : "Non, mamie, le petit n'a pas froid, il fait 24 dans la maison... Non, mamie, le petit n'a pas faim, il vient de biberonner il y a 1/4 d'heure... [ ] Autre particularité d'une grand-mère, ça mange, et, pour tout arranger, aux mêmes heures que bébé. [ ] Bon, j'ai l'air de râler mais en vérité elle est adorable, la mamie, c'est bien là que le bât blesse, je ne peux même pas lui sortir une de ces tirades dont j'ai le secret...» Y a-t-il un bon moment pour devenir grand-mère? La grand-parentalité n est pas un choix. Ce sont bien sur les enfants qui décident d avoir ou non un enfant et à quel moment. La grand-mère ne peut que s adapter à ce qui lui échappe complètement. Quand l enfant paraît, c est toujours une joie, mais une joie plus ou moins bien reçue en fonction de son contexte personnel. Quand la grand-maternité survient au bon 12

13 moment, elle confère non seulement du bonheur mais aussi une nouvelle identité. Cependant elle peut aussi tomber en même temps que des activités professionnelles, un départ à la retraite, des soucis de santé pour soi, son conjoint ou ses parents, un déménagement ou une séparation Arrivé trop tôt, le petit-enfant peut entrer en concurrence avec un de ses propres enfants, qui deviendra donc son oncle ou sa tante en bas âge! Il peut aussi interférer avec le départ des derniers enfants du foyer sans laisser le temps à la grand-mère de souffler avant de pouponner de nouveau! Il peut aussi modifier brutalement la relation avec des enfants entrés - avec cette maternité ou cette paternité - dans un monde où on ne les situait pas encore. Le petit-enfant peut aussi arriver alors que le couple grand-parental n a pas encore digéré le départ de ses propres enfants. Ce «syndrome du nid vide», responsable de certains divorces tardifs au même titre que la retraite, confronte le vieux couple à lui-même Mais un petit-enfant peut aussi venir trop tard, quand les grands-parents sont âgés, fragiles, voire fatigués et qu ils ont moins d énergie et de patience pour en profiter, pour vivre pleinement ce nouveau rôle tant attendu. En réalité le petit-enfant arrive le plus souvent à la bonne heure. Il est de mieux en mieux accueilli par des grands-mères occupées ou qui l ont été, qui ont dû se battre, ou doivent continuer à le faire, pour leur place dans la vie professionnelle. Elles ont cependant compris, même si parfois avec retard, l importance de maintenir un équilibre entre vie personnelle, vie familiale et vie sociale. Ayant désormais passé l âge de concevoir et d élever des enfants, elles trouvent ainsi, avec le petit-fils ou la petite-fille, une source d équilibre inestimable. Après l arrivée de l enfant Rien ne se fera en un jour. Le petit-enfant va devoir trouver sa place dans le foyer des jeunes parents de façon concentrique. D abord son berceau, sa chambre, ses nuits, son allaitement ou non, ses biberons. Ensuite, très vite, il faudra organiser la présence autour du couffin. C est là que la grand-mère sera naturellement sollicitée. Différentes études ont déjà constaté qu un tiers des affaires de bébé (vêtements, accessoires ), mais aussi un tiers des petits pots et autres nourritures, étaient directement achetés par les grands-parents et particulièrement les grands-mères. A l arrivée de l enfant, c est donc bien un enrôlement de la grand-mère par le jeune foyer qui se produit. Un enrôlement qui tient compte bien sûr des besoins des jeunes parents, mais aussi de la personnalité de la grand-mère et de son comportement. C est dans cet ajustement - entre désirs, réponses et actes - que vont se construire les différents styles de nouvelles grands-mères que nous avons pu définir au fil nos études. En 20 ans, l âge moyen auquel on devient grand-parent s est élevé. Aujourd hui, en moyenne, la femme devient mère à 29 ans et grand-mère à la cinquantaine. Mais en 55 ans, les femmes ont gagné quatorze ans et demi d espérance de vie, et de vie en bonne santé. Justement, la femme de plus de 50 ans est plus jeune aujourd hui qu hier, sur le plan physique et par son état d esprit, de plus en plus complice avec ses enfants et ses petits-enfants. 13

14 Comment cette nouvelle complicité mère/fille s exprime-t-elle à l occasion de la première maternité de sa fille? Quelles peuvent être les différences de point de vue, voire les conflits explicites ou implicites? C est ce que nous avons voulu comprendre dans cette nouvelle étude : «Grand-mère la première fois». Nos études thématiques - sur les activités faites en commun et les relations à distance, sur la relation entre les grands-mères et leurs petits-enfants adolescents et sur la transmission par la nourriture et le retour de la cuisine - font toutes le même constat : le rôle des grands-parents, et particulièrement le rôle des grands-mères, est très important dans la famille contemporaine. Il est de surcroît personnalisé en fonction du style de grand-mère, du rôle qu elle s est choisi et qui est reconnu par ses enfants et ses petits-enfants. A l occasion de cette nouvelle étude sur les grands-mères, sur le fait de devenir grand-mère pour la première fois, nous avons aussi réactualisé notre étude «grandmère d aujourd hui, grand-mère de demain» qui avait redéfini le profil des grandsmères d aujourd hui et de demain. Même à 70 ans, la femme d aujourd hui n est plus la même qu il y a vingt ans au même âge. Les effets de l allongement exceptionnel de la vie, par l alimentation et les conditions de vie, se ressentent. Trente années d espérance de vie ont été gagnées depuis le début du siècle. Mais surtout, l allongement du temps à vivre en bonne santé s apparente de plus en plus à une nouvelle jeunesse. Ce temps à vivre qui fait reculer la vieillesse bénéficie pleinement aux générations du «baby boom», ces enfants nés après 1945 et qui ont réinventé leur futur d adulte à la fin des années 60 en opposition au «monde ancien». Existe-t-il un nouveau clivage d âge? De fait, selon notre étude, si on devient grandmère en moyenne vers 52 ans, les nouvelles grands-mères se partagent véritablement entre deux tranches d âges : celles qui ont moins de 65 ans et celles qui ont plus 65 ans. A 65 ans, on est généralement impatiente de devenir grand-mère car les enfants sont partis depuis un certain temps déjà, et parce que ses propres amies le sont souvent. De plus, on sent poindre la dernière occasion de revivre, même par procuration, une nouvelle maternité que l on vivra différemment ensuite au grand âge, comme arrière grand-mère. Cette nouvelle grand-maternité peut être l occasion de rattraper le temps que l on n a pas pu consacrer à ses propres enfants en raison d une vie professionnelle plus difficile et prioritaire pour les femmes qu elle ne l est aujourd hui. A 50 ans il en va autrement. C est un fait : active, sportive, mère ou jeune grandmère, la femme de 50 ans est devenue le pivot de la société contemporaine. Il y a toujours eu des jeunes grands-mères, plus encore hier qu aujourd hui, quand les maternités étaient plus précoces. Mais ce qui est nouveau, c est que la femme senior est pluriactive. Elle doit aider à la fois ses propres enfants et ses parents, s assumer seule, et garder sa capacité à séduire et refaire sa vie, ce qu elle hésite de moins en moins à faire, même au risque du célibat. Néanmoins, nous avons noté un point commun : une plus grande indulgence, quel que soit l âge. Hier, une mère se permettait de juger, non seulement sa fille ou son fils, mais aussi ses conjoints, et pouvait rompre les ponts si une naissance 14

15 intervenait contre son gré, notamment avant un passage devant monsieur le maire, ou dans le cas d unions mixtes. De façon générale, les femmes étaient des freins à l émancipation des femmes. On ne quittait le foyer que pour fonder son propre foyer, la femme ne travaillant pas et restant mariée toute sa vie. La grand-mère était alors une icône, une femme respectée qui se consacrait à son métier d aïeule, à ses confitures mais aussi et à ses principes d éducation. Image d un autre siècle? Pas tout à fait. Lors de notre enquête, nous avons rencontré des grands-mères qui, même avec beaucoup d affection, perpétuent ces principes qui renvoient à des images d Epinal. Et il n est pas sûr aujourd hui que ce modèle conservateur ne subsiste pas, avec ses références ancestrales, et ne puisse donc être encore perpétué. Ainsi, Dominique, 54 ans vient d être grand-mère pour la première fois et nous exprime sa volonté d être «une grand-mère très classique, qui raconte des histoires et fait des confitures». Mais comment faire quand l union libre devient le préalable d un mariage en déclin, quand un enfant sur deux naît désormais hors mariage, que huit jeunes mères sur dix travaillent et que un mariage sur deux a des chances de se transformer en un divorce, dont le nombre a quadruplé entre 1960 et 1995? Dans le même temps, la famille a changé. Tout d abord, même si la famille est plus restreinte qu hier, avec moins d enfants par foyer, elle compte de plus en plus souvent quatre, voire cinq, générations vivantes. C est ce que l on nomme la «famille verticale», en référence à la pyramide des âges, qui devient une tour en l occurrence! Ensuite, le foyer n est plus synonyme de ménage (au sens conjugal) car les familles monoparentales ne sont plus rares. Les couples recomposés non plus, qui réinventent même de plus en plus les «familles recomposées nombreuses» avec des enfants de trois ou même quatre lits différents. Et puis le célibat peut être un choix de vie, notamment urbain, même s il n est pas érigé en modèle. Ainsi, nous sommes passés en deux générations, en une cinquantaine d années, d une famille qui encadrait et interdisait, d une famille morale, à une famille souple, choisie, relationnelle, où chacun peut être lui-même tout en étant avec les siens. La clé d une grand-maternité réussie réside dans la recherche de la bonne distance avec ses enfants. Le petit-enfant qui arrive capte le monde qui l entoure. Dès la grossesse, les plans s échafaudent. Et l arrivée du petit-enfant est aussi une épreuve de vérité pour la famille. Pour le couple, c est évident. Il va moins sortir, se recentrer sur le berceau, découvrir un autre rythme, de nouvelles priorités, de nouvelles inquiétudes. Mais cette épreuve de vérité vaudra aussi pour toute la famille, et bien sûr pour ses propres parents. Qui va venir à la maternité? Faire quels cadeaux? Puis, qui va garder le premier l enfant roi? A la naissance, et au cours des premiers mois du nourrisson, les jeunes parents font moins appel à leurs propres parents. D abord parce que l accueil, les soins, l hygiène et la nourriture du tout-petit sont de plus en plus maîtrisés par les jeunes parents. Ensuite parce qu ils affirment aussi par ces soins leur autonomie, une autonomie dont 15

16 ils sont jaloux. Mais dès que le congé de maternité est fini, et quels que soient les modes de garde choisis ou possibles, les grands-parents vont - au quotidien, pour le week-end, les vacances ou même occasionnellement - être sollicités. Il faut en effet concilier au mieux le travail de la mère et la garde de l enfant. Et seule une petite minorité des besoins de garde publique des enfants de moins de trois ans sont satisfaits. C est là que la grand-mère, et particulièrement la grand-mère maternelle, entre en scène. Car les lignées féminines reviennent en force, dans un rôle d attention, de soin et de veille porté au petit-enfant, un rôle qui a la garantie de survivre aux hasards de la vie comme à un avenir incertain de l union du couple. La plupart des grands-mères rencontrées ont la responsabilité de leur petit-enfant au moins une fois par semaine, si ce n est plus. D autres ont même décidé de «se mettre à temps partiel» ou plus radicalement de «s arrêter de travailler» pour s occuper de leur descendance. L importance de la présence et de la contribution qu elles apportent vient aussi de la demande des jeunes mères elles-mêmes. Elles ont besoin de plus d aide que par le passé pour concilier carrière professionnelle et vie familiale : «c'est ma fille qui m a imposé la garde de la petite au début» raconte Mireille, «c'était très important pour elle que je sois avec cette petite-fille très vite et je l en remercie.» Même si nous avons employé le terme de vigilance, dans lequel pointe la vigie, la garde n est pas - et ne sera jamais - une garde de surveillance, mais plutôt une garde de bienveillance. Bien sûr, tout dépendra du style de grand-mère, de sa disponibilité, de sa proximité géographique, de la qualité des relations entretenues et préservées avec ses propres enfants comme des relations nouées avec leur conjoint ou conjointe. Cela dépendra aussi des moyens du jeune couple. Celui qui pourra avoir une assistante maternelle, voire une employée à domicile, sollicitera moins ses parents, mais il aura tendance à le faire de toute façon car il est de plus en plus reconnu que l épanouissement de l enfant passe aussi par une relation suivie dès la première enfance avec ses grands-parents. Selon un certain nombre de grands-mères rencontrées, la relation doit se créer très tôt pour qu elles puissent «jouer leur rôle de grand-mère, de confidente et conserver des souvenirs dès la naissance.» Ainsi Mireille considère qu il est indispensable de s occuper vite de ses petits-enfants : «Je fais des petites choses, toutes ses réflexions d enfants, je les ai notées dans un petit carnet qui s appelle «le moi d Avril» (l enfant s appelle Avril) et je vais lui donner quand elle sera grande, je suis un témoin de son développement». De la même façon, Jeannette, 77 ans, entretient très soigneusement les traces de ses liens avec ses petits-enfants par des albums photos qu elle fabrique, pour chacun d eux, en y incluant ses commentaires et des descriptions sur le contexte de la photo. Et puis, dès la retraite, ou dans le cas de grands-mères au foyer, les grandsparents occupent des espaces de temps auxquels les actifs n ont pas accès, et notamment le temps de loisir : les instants privilégiés au parc, les sorties d écoles, les temps rêvés du petit-enfant, son goûter, ses émissions télévisées de dessins animés, ses jeux, ses gourmandises Rapidement, la grand-mère peut ainsi faire partie de l univers familier de l enfant et même occuper une place privilégiée sans avoir à faire preuve d une autorité contraignante et en recevant une tendresse sans mélange, qui pourra faire défaut à des parents chargés de contraindre l enfant à 16

17 manger, à se tenir bien, à se coucher et à se lever à l heure. «Je ne prépare pas de petits plats, je préfère les emmener au Mac Do», nous confie Jacqueline, 60 ans, qui a des relations très privilégiées avec ses petits-enfants, «je suis la seule à faire sortir ma petite-fille de sa grotte et je suis contente d avoir cette complicité». Mais l échange reste important entre la grand-mère et la mère ou le père de ses petits-enfants. En effet, de la qualité de cette relation dépend la quiétude de la grand-mère, facilement inquiète, et soucieuse de bien faire. Ainsi, l heure à laquelle il faudra reconduire et remettre l enfant à ses parents sera attendue, comme les paroles crues du jeune enfant qui ne se privera pas de commenter le temps passé chez mamie comme un jeu. Il saura utiliser les moindres et les plus inattendus détails révélateurs ou provocateurs, comme «c était meilleur chez mamie» après avoir goûté un plat servi ou préparé par sa mère avec amour ou «chez mamie j ai le droit» en réplique à toute contrainte. Cette vigilance se conjugue avec une plus grande solidarité des lignées féminines. N oublions pas qu aujourd hui encore, le noyau dur des tâches domestiques (vaisselles, courses, ménages, lessives, soins matériels aux enfants) repose toujours, pour 80% de l ensemble, sur les femmes. Dans le couple, c est la femme qui prend en charge les deux tiers des tâches (26 heures) et l homme un tiers (13 heures). La charge parentale représente à peu près 39 heures par semaine, c'est-à-dire l équivalent d un temps de travail à temps complet (avant RTT). Si 80% des femmes travaillent, elles ne sont plus que 55% à le faire avec 3 enfants. Si nous sommes passés du péjoratif filles-mères aux foyers monoparentaux, si le droit de maîtriser sa fécondité et de ne plus vivre par procuration est bien une conquête de la seconde moitié du 20 ème siècle, ces droits et ces valeurs restent fragiles à l échelle d une société et mérite d être rappelés sans cesse. Longtemps, les femmes elles-mêmes ont été un frein à l émancipation des femmes et il aura fallu attendre trois générations de femmes libérées pour inscrire les droits de la femme dans les mœurs. Alors, même si nous assistons à la disparition de la ménagère de moins de 50 ans, à la fin du vide mental cher aux lessiviers, aujourd hui, les inégalités de salaire et de travail domestique entre les hommes et les femmes restent fortes. Ainsi, Mireille se sent beaucoup plus proche de sa fille depuis la naissance de sa petite-fille : «Nos relations se sont consolidées à la naissance, la petite est l élément fédérateur.» Le petit-enfant permet de dépasser les contraintes liées au lieu d habitation, aux horaires et aux conditions de travail, aux habitudes quotidiennes comme aux normes bourgeoises, mais aussi à un certain nombre de contraintes morales issues de tous milieux et héritées de différentes générations. A la croisée de multiples attentes, le petit-enfant trouvera donc encore mieux son statut affectif auprès de sa grand-mère qui lui offrira une sécurité affective lui permettant d affronter les aléas souvent inévitables du couple de ses parents. En effet, les grands-parents représentent souvent une certaine stabilité : «les enfants ne nous voient pas se disputer et ils m ont déjà dit Vous, vous n allez jamais vous séparer!» nous raconte Jacqueline. 17

18 Avant tout, un sentiment d accomplissement dans la continuité : la satisfaction de transmettre La naissance du petit-enfant apporte aussi, avec un minimum de recul, dans le calme et au plus profond de soi, une grande plénitude à la grand-mère car elle exprime un sentiment d accomplissement. Ainsi, ce témoignage d une grand-mère que cette naissance a rendue extrêmement heureuse : «C était un rêve. Je me suis sentie en sécurité. Si je disparaissais, je ne laissais pas mon fils tout seul. La lignée continuerait et j allais pouvoir transmettre.» Ce ressenti lui donne aussi un sens et une conscience du devoir et de son rôle à venir. En effet, dans son cas, elle craint beaucoup pour l avenir de ses petites-filles et se demande comment elles vont vivre dans une société actuellement désespérée. Elle se déclare même très anxieuse pour l avenir de ses petites-filles plus que pour ses propres enfants qui ont déjà tous une situation. Le rôle des grands-mères est aussi renforcé par les besoins de garde des mères actives et par la primauté des lignées féminines dans le soin et l éducation des enfants. Ces lignées féminines jouent un rôle de filet de sécurité et de prévenance dans les métamorphoses de la famille. Les grands-mères se préparent à affronter le temps et les métamorphoses de ses petits-enfants, et, s il le faut, à aider les parents isolés, surmonter des séparations et des divorces et maintenir des liens par-delà les recompositions familiales. D où une attitude nouvelle. La grand-mère prend conscience de l importance de son rôle de prévenance, de vigilance et même de prévention. Elle occupe une place qui est reconnue par le jeune couple, même si celui-ci tient à garder son autonomie. Son rôle peut devenir central dans les besoins et dans les aléas du jeune foyer mais aussi à l approche de la pré et de l adolescence du fils ou de la fille. La grand-mère n hésitera plus alors à entrer en différent avec ses propres enfants au nom de son nouveau rôle de vigilance. Elle est une source d aides nouvelles mais aussi d ajustements nécessaires pour éviter des conflits potentiels, par delà les décompositions et les recompositions familiales. Beaucoup de jeunes grands-mères seront arrières grands-mères et même centenaires. La naissance du premier petit-enfant est d autant plus un instant de plénitude et d accomplissement du lien : celui de la descendance. Alors que la vie s allonge et que les âges successifs en défient le cycle, le jeune enfant agit comme un phare qui éclaire et apaise le futur, celui de ses parents, mais aussi aujourd hui celui de ses grands-parents. Sa grand-mère sait dès le début qu elle l accompagnera avec tendresse et disponibilité jusqu à sa maturité, jusqu au bout de ses propres forces. Son petit-fils ou sa petite-fille sera son message d espoir et révèlera un double parcours de vie, un passage de relais, la perpétuation et le triomphe d un amour qui se renforce entre des générations qui se multiplient. Devenir grand-mère pour la première fois aujourd hui est très différent d hier, de ce qu ont vécu ses grands-parents mais aussi ses propres parents. L annonce de la grossesse et la première visite à la maternité ouvrent une nouvelle étape de l existence, vis-à-vis de ses enfants, comme du petit-enfant qui vient de 18

19 naître. En France, un quart des mères qui ne gardent pas leur enfant de moins de 3 ans le confient quotidiennement aux grands-parents ce qui représente environ bébés. De façon presque systématique, la grand-mère maternelle est en première ligne. Et de fait, oui, elles ont eu le trac les grands-mères que nous avons interrogé en devenant grand-mère pour la première fois. Peur de ne pas être à la hauteur, conscience de leur rôle à venir, instant de vérité dans la relation à leurs propres enfants, difficulté à trouver la bonne distance. Que dire de mieux? En 2005, mères ont accouché, rendant leurs propres mères grands-mères. Parmi elles, de très nombreuses femmes donnent aussi naissance à des «grandsmères pour la première fois». Ainsi, sur 16,1 millions de couples en France (données 1999), 53,9% n avaient pas d enfants et 20,6% n avaient qu un seul enfant. Comment se prépare-t-on à ce nouveau rôle? Quelles conséquences a-t-il sur la relation mère/fille et mère/fils? Comment la nouvelle grand-mère trouve-t-elle sa place dans la nouvelle organisation familiale? Comment vit-elle cette grand-maternité? Comment s exprime cet épanouissement individuel, cette attention marquée pour le petit-enfant? Il était donc nécessaire de redéfinir ces rôles et même de les préfigurer pour l avenir. C est ce que nous avons commencé à faire à travers ces différentes études. Toute nouvelle grand-mère doit donc trouver son propre style. A l époque de la comtesse de Ségur, le rôle de grand-mère était bien défini! Il aura fallu attendre les années 1960 pour que des sociologues précurseurs observent cinq grands styles de grands-mères : Le style formel de celles qui se conforment à un rôle traditionnel et hiérarchique avec les petits-enfants, tout en étant présentes. Les grands-mères distantes que l'on ne voyait qu'à l'occasion des fêtes et des événements familiaux. Les réservoirs de l'histoire et de la sagesse familiale, que représentent des grands-mères plus investies dans la transmission à leur descendance. Les substituts parentaux, investies d'un rôle plus large, éducatif, semblable à celui des parents. Les "amuseurs, compagnons de jeux", plus proches des enfants avec lesquels se sont développées des relations plus ludiques. Les deux derniers types de grands-mères qui étaient alors minoritaires se sont développés trente ans plus tard : les substituts parentaux en raison de l augmentation des divorces et des familles monoparentales, et les amuseurs, à la suite du changement des mœurs et de l assouplissement des modes éducatifs. Le style formel, qui était le plus répandu, n est plus guère représenté, les réservoirs de sagesse non plus, tandis que le mode distant, bien que minoritaire, demeure. 19

20 Styles de «nouvelles grands-mères» A l aube du XXIème siècle, l évolution se poursuit et il existe mille et une façons d être grand-mère; ce rôle devenu flou, ayant perdu ses repères normatifs, offre plus de liberté d innover. «Ma grand-mère, je la trouvais moche, elle avait des poils sur le visage, peut-être que je représente la même chose pour ma petite-fille, en même temps, je ne me vois pas comme une mamie-nova» nous confie Mireille. L image stéréotypée de la vieille dame au chignon, tricotant au coin du feu, a fait place à de nouvelles façons jeunes et originales d être grand-mère, que dénotent les petits noms qui leur sont donnés et qui étaient inconcevables chez leurs aïeules. «Le nom choisi pour la nouvelle grand-mère est mi-li ou mamie-li» nous dit Kathie, 27 ans, qui vient d avoir un petit garçon. Il y a bien d autres paramètres : l âge de la grandmère, le nombre et l âge des petits-enfants, le fait d être ou non expérimentée dans le rôle Il y a aussi la personnalité de la grand-mère qui joue, son caractère plus ou moins anxieux, plus ou moins rassuré, qui fera qu elle «panique» ou qu elle est «décontractée», qu elle maîtrise plus ou moins la situation. Les petits-enfants de leur côté exercent une influence importante sur leurs grandsmères. Ils l incitent à être comme ils voudraient qu elle soit : le caractère informel de leur relation renforce cette influence car ils n hésitent pas à «la secouer» gentiment, ou à l entraîner dans ce qui les intéressent. Et il y a aussi bien sur, les circonstances familiales qui vont influencer la façon d être grand-mère. Plusieurs styles de grands-mères émergent de cette diversité. A partir des entretiens réalisés dans cette enquête, il se dégage 4 grandes catégories, chacune subdivisée en deux (incluant parfois des variantes), selon que la grand-mère entretient des relations plus ou moins proches ou plus ou moins distantes avec ses petitsenfants : Parmi les très proches, il y a la «grand-mère providence» (et sa variante, «la grand-mère pompier») et les «créatives» de plusieurs styles, dont «la cheftaine» ou «la fée senior». Parmi les trop proches : la «matriarche» et la «mère adjointe». Parmi les assez proches : la «grand-mère cocon» et la «grand-mère émérite». Parmi les figures distantes : «icônes» ou «bibelots», d une part, la «grand-mère indigne» d autre part. Très souvent, les grands-mères sont qualifiées (ou se qualifient elles-mêmes) de «mamies-gâteau», ou même «gaga». Cette manière de dépeindre le fait de gâter les petits-enfants ou d être en extase devant eux s applique à des types variés de grands-mères, qu elles soient plus ou moins présentes. C est aussi le signe de la magie de cette relation et de la joie qu elle apporte aux petits et grands, au delà de la diversité de leurs échanges. Parmi les très proches La «grand-mère providence» (et sa variante, la «grand-mère Pompier») : elle a organisé sa vie au service des autres et en particulier de ses enfants et petits-enfants ; elle fait peu de cas de ses propres besoins, dépense sans compter ses forces et ses 20

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés

Les vingt demandes. d'un enfant de parents séparés Éducateur spécialisé, famille, parent, enfant, ado, Les vingt demandes adolescent, difficultés, éducatif, éducative, soutien parental, soutien à la parentalité, problèmes scolaires, relationnel, troubles

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

FOCUS définition. Charteterritoriale. Vieillir et s épanouir AIDER UN PROCHE ÂGÉ. en Pays de Redon. la formule «aidants familiaux» reflète la grande

FOCUS définition. Charteterritoriale. Vieillir et s épanouir AIDER UN PROCHE ÂGÉ. en Pays de Redon. la formule «aidants familiaux» reflète la grande Vieillir et s épanouir en Pays de Redon AIDER UN PROCHE ÂGÉ Charteterritoriale En France, 3,4 millions de personnes apportent un soutien à un proche âgé. La présence d un aidant constitue souvent une condition

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON

LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON LE PREMIER ENFANT : VECU ET RESSENTI DE LA MERE DE LA GROSSESSE AUX 4 PREMIERS MOIS DE SON NOURRISSON Enquête qualitative par entretiens semi-structurés auprès de 8 femmes primipares F DUMEL, S BILLOT-HADANA

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

Enquête réalisée auprès de 25 futurs-papas sur les thèmes suivants:

Enquête réalisée auprès de 25 futurs-papas sur les thèmes suivants: Résultats et réflexions autour de l enquête «Le devenir-père» Enquête menée auprès des futurs-papas de la région nantaise de novembre 2012 à mars 2013. Projet mené par les sages-femmes de PMI du CG44 Mémoire

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Extrait de la publication

TABLE DES MATIÈRES. Extrait de la publication TABLE DES MATIÈRES Introduction...15 Chapitre 1 La rencontre du passé et du futur...19 Particularités des grands-parents d aujourd hui...19 Apport des grands-parents à leur petit-enfant...21 Historiens

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations

Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Trousse d éducation pour adultes du Recensement de 2016 Activité 4 : Vocabulaire sur les relations Aperçu Dans cette activité, les élèves mettront en pratique leurs compétences linguistiques tout en faisant

Plus en détail

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous,

Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE. Au sommaire de ce numéro 11. Pour vous et chez vous, Zoom sur... L'AIDE A DOMICILE Pour vous et chez vous, Un service d'aide et d'accompagnement lors de difficultés passagères de la vie quotidienne. Au sommaire de ce numéro 11 L'intervention à domicile et

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE)

Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Bienvenue à Ton livret d accueil au Conseil général, service de l Aide Sociale à l Enfance (ASE) Tu viens d être confié(e) au Conseil général, au service de l Aide Sociale à l Enfance, et tu dois te poser

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

1ère séance : Jésus m'invite! - samedi 22 septembre 2012

1ère séance : Jésus m'invite! - samedi 22 septembre 2012 1ère séance : Jésus m'invite! - samedi 22 septembre 2012 Samedi 22 septembre 2012 10h15 à 12h00 Rencontre d'éveil à la foi pour l'enfant avec un de ses parents. Avant la séance : préparer la salle : 1

Plus en détail

Le TEST pour le surpoids :

Le TEST pour le surpoids : Le TEST pour le surpoids : Ce test initial va permettre de repérer les phrases qui vous concernent, et qui sont liées à un conflit spécifique. Ainsi on pourra retrouver rapidement et facilement les conflits

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!.

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!. Accroche ta chance à une étoile Cette étoile c'est toi!!!. Lors de notre séjour à Hogar Shalom nous avons été touchées par la vie des jeunes résidents, leur joie de vivre et leur capacité à transformer

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Comment discuter de la mort

Comment discuter de la mort Chapitre 3 Comment discuter de la mort 1. Le questionnement de l enfant 2. Jusqu où aller dans la discussion? 3. La transmission par les parents de leur savoir et de leur expérience 4. Les questions majeures

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone?

La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone? La pratique sage-femme autochtone : en quoi consiste le travail d une sage-femme autochtone? UNE NAISSANCE DANS LE NORD AVEC UNE SAGE-FEMME AUTOCHTONE «J ai eu le privilège d assister à une belle naissance.

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Le calendrier de votre grossesse

Le calendrier de votre grossesse Le calendrier de votre grossesse Béatrice Knoepfler Avec la participation du Dr Jean-Philippe Bault, 2010 ISBN : 978-2-212-54524-1 Sommaire Préface Remerciements Introduction Calculez la date de votre

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

CARNET-UN PAS DE PLUS!

CARNET-UN PAS DE PLUS! MODULE 2 - Instrument pour faire vivre une expérience de foi aux enfants L'Avent, temps de préparation à Noël Cheminement de foi pour les enfants du cycle PRIMAIRE : 1 re à la 3 e année CARNET-UN PAS DE

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE

L ACCUEIL. DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL NUMÉROS IMPORTANTS NUMÉROS D URGENCE L ACCUEIL DE L ENFANT (prénom, nom)... PAR UNE ASSISTANTE MATERNELLE* CONTRAT D ACCUEIL Dès sa naissance, l enfant réagit à son environnement. Pour se développer harmonieusement, il a besoin d une relation

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

L'acquisition de la propreté

L'acquisition de la propreté L'acquisition de la propreté La maîtrise des sphincters ou apprentissage de la propreté chez l enfant C est une étape majeure du développement corporel et social des jeunes enfants. Cette acquisition au

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Sous la coordination de : Chargée de recherche : Angèle César

Sous la coordination de : Chargée de recherche : Angèle César Évaluation de l instauration de l hébergement égalitaire dans le cadre d un divorce ou d une séparation Sous la coordination de : Marie-Thérèse Casman Chargée de recherche : Angèle César Introduction Contexte

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL DE 3 A 6 MOIS Bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8-9 heures. Il s endort en sommeil lent et diminue le pourcentage de

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades

Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades 1/5 Une étude de l IFOP, Le bénévolat en France, en 2013, menée en partenariat avec l Association France Bénévolat, montre

Plus en détail

Le livre dont vous êtes les héros

Le livre dont vous êtes les héros Journal d un petit trésor qui grandit Mamie et MOI Papi, Le livre dont vous êtes les héros Toujours, je veillerai sur toi Journal d un petit trésor qui grandit Le livre dont vous êtes les héros Gilles

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Questionnaire Auto-Administré répondants de plus de 65 ans

Questionnaire Auto-Administré répondants de plus de 65 ans C Questionnaire Auto-Administré répondants de plus de 65 ans ID- Ménage ID Indiv 2 3 0 4 2 0 0 Date de l entretien: ID-Enquêteur: Prénom du répondant: "50+ en Europe" Enquête sur la santé, le vieillissement

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs

«LA SOLITUDE DES SENIORS» ENQUÊTE. 42 Éducation à la santé et à la vie quotidienne dans les Hauts-de-Seine. Objectifs ENQUÊTE «LA SOLITUDE DES SENIORS» La canicule de l été 2003 a montré combien les personnes isolées étaient vulnérables. Depuis cet événement, l Institut des Hautsde-Seine s est attaché à proposer aux seniors

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

L amitié après l amour Un. beau défi! psycho-santé. en harmonie

L amitié après l amour Un. beau défi! psycho-santé. en harmonie psycho-santé en harmonie Par Michèle Lemieux L amitié après l amour Un Quand une relation amoureuse prend fin, les amants traversent une phase de deuil plus ou moins longue. Si un couple peut se séparer,

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

solos parents aujourd hui Dossier de presse Enquête 2012 de l Observatoire de la vie familiale de l Isère aire l autruche et se dire «je regarde les

solos parents aujourd hui Dossier de presse Enquête 2012 de l Observatoire de la vie familiale de l Isère aire l autruche et se dire «je regarde les ruche et se dire je regarde les face, j ai des difficultés mais je vais Il y a des priorités, on ne part pas u bout d un moment il faut arrêter de ire l autruche et se dire je regarde les hoses s. t d

Plus en détail

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL:

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: Le mot "Avent" signifie la "venue". Le temps de l'avent désigne les semaines qui précèdent Noël: du premier dimanche de l'avent (fin novembre ou début

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Questionnaire pour le Jumeau B Second né

Questionnaire pour le Jumeau B Second né ETUDE SUR LA QUALITE DES RELATIONS GEMELLAIRES D ENFANTS DE 3 A 5 ANS ET PRATIQUES EDUCATIVES PARENTALES Questionnaire pour le Jumeau B Second né Thèse réalisée dans le cadre d un Doctorat de Psychologie

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail