Numéro 60 juillet/août EUR Assurances

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Numéro 60 juillet/août 2013 4 EUR Assurances"

Transcription

1 Numéro 60 juillet/août EUR Assurances Dossier pages 26-51

2 MADE IN LUXEMBOURG Numéro 60 juillet/août EUR News 4 Brèves 8 Seed4Start 2 e edition Faites financer votre start-up innovante! 12 BusinessMentoring Fabienne Colling : serial copywriter Communication 17 Le street marketing : variante classique ou mise en scène pour être vu Formation professionnelle continue 19 Quand formation continue rime avec diplôme 21 PwC s Academy Training makes the difference! Immobilier 22 L immobilier de bureaux à Luxembourg au 1 er trimestre Le marché se maintient Entreprendre au féminin 24 Le bien-être pour vocation Dossier Assurances 26 L assurance résiste à la crise comme aucun autre secteur 28 Le courtage se sent menacé 29 La Commission, les assureurs et les risques majeurs 30 La prévention des risques, un état d esprit à développer dans l entreprise 32 Ouvrir le 2 e pilier à toutes les personnes actives 33 Foyer Vie La réforme du régime des retraites, quels impacts? 34 Une solution d épargne innovante 35 Assurance vie et libre prestation de services Quel Etat pour lever les taxes sur primes? 38 Life Insurance Summit 2 e édition 40 IFBL Des parcours de formation dédiés au monde de l assurance 42 Le Conseil de la concurrence et l application du droit de la concurrence 44 L Office du Ducroire Aux côtés des exportateurs 46 TCRe Notre produit fait la différence 48 Atradius Faire des affaires en toute sécurité 50 Quelles assurances pour les frontaliers? Résultats du sondage diffusé en avril-mai sur le site Ressources humaines 52 L'obligation de bonne foi et de loyauté du salarié au travers de la jurisprudence Nouvelles technologies 54 CASES Améliorer la sécurité de l information au Luxembourg : une passion qui dure Simplification.lu 56 La simplification administrative Faites-en profiter votre entreprise Bon à savoir 58 Réforme du régime des marques Commentaires des propositions de la Commission européenne 60 La facture : un vrai formalisme, un vrai outil A nos frontières 61 Saint-Hubert : le crash final Grande Région 62 Wat hues de gesot? Qu est-ce que tu as dit? Was hast Du gesagt? Le Luxembourg et ses langues Golf 64 Une nouvelle start-up dédiée au golf est née Deux champions de golf à l assaut d Internet Etapes gourmandes 65 Le Sud Beau et bon Auto 66 Volvo V40 D4 R-Design Le mariage de la perfection et du pur plaisir 69 Devons-nous craindre la rentrée d un véhicule en fin de contrat? Check-in 70 La Riviera turque, diamant aux multiples facettes Rencontre 72 Pierre Arditi : «Il est impératif de provoquer le désir des autres!» 74 Beauty case 76 Livres 78 Musique Editeur / Régie publicitaire / Media & Advertising S.à r.l. 104, rue du Kiem L-1857 Luxembourg Tél : (352) Fax : (352) Directeur de la publication / Rédacteur en chef Isabelle Couset Rédaction / Isabelle Couset, Gérard Karas, Sébastien Lambotte, Catherine Moisy, Michel Nivoix, Carol Thill, Marc Vandermeir Merci à toutes les personnes qui ont contribué/aidé à la rédaction de ce numéro / 1,2,3,GO, BusinessMentoring, Netty Thines, INFPC, CBRE, Martine Borderies, Pierre Doyen, M e Gabrielle Eynard, CASES, Département de la Simplification Administrative, M e Emmanuelle Ragot, M e Céline Lelièvre, M e Nadine Cambonie, Claude Gengler et Jean-Luc Vanquin Mise en page / Romain Peiffer / imprimerie jmwatgen, Luxembourg Impression / imprimerie jmw atgen, Luxembourg Parution bimestrielle Abonnements 1 an 6 numéros : 36 EUR 2 ans 12 numéros : 65 EUR Media & Advertising S.à r.l. informe les lecteurs et abonnés du magazine qu elle collecte des informations uniquement aux fins de la publication, gestion des abonnements et marketing. Les personnes concernées disposent d un droit d accès et de rectification Media & Advertising S.à r.l. Toute reproduction est interdite

3 News BIL 1. Performance et stratégie de croissance La Banque Internationale à Luxembourg (BIL) a annoncé des résultats financiers 2012 révélant une performance solide de ses activités Retail, Private et Corporate banking, une croissance solide de ses actifs sous gestion ainsi qu un retour à la rentabilité. La BIL a généré un résultat net de 30 millions EUR en 2012, une performance particulièrement dynamique comparativement à son résultat après impôt de Forte du soutien de ses actionnaires, Precision Capital (société anonyme de droit luxembourgeois détenant des participations dans des établissements bancaires) et le Grand-Duché de Luxembourg, la BIL se concentre désormais sur ses ambitions de croissance à l horizon La banque a en effet lancé plusieurs projets d envergure. Elle va élargir et renforcer sa présence géographique à travers une série de décisions stratégiques à travers le monde et au Luxembourg. Sur le marché belge, sous réserve de l approbation des autorités de régulation, la BIL ouvrira les portes d une succursale implantée à Bruxelles au 3 e trimestre Elle s adressera en premier lieu à une clientèle privée résidente en Belgique, mais également à des Independent Financial Advisers et des Family Offices. Cette nouvelle succursale sera dirigée par Bernard Mommens, actuellement membre du Comité de direction de la BIL. Au Moyen-Orient, la BIL poursuivra son expansion stratégique en inaugurant sa 1 ère succursale à Dubaï qui deviendra le nouveau hub d activité de la banque dans une région du Golfe en pleine expansion. En Asie du Sud Est, la banque renforcera sa présence à Singapour, notamment via une offre ciblée destinée aux High Net Worth Individuals. Au Luxembourg, la BIL a décidé d étendre les heures d ouverture de son réseau d agences afin de répondre plus efficacement à l évolution des besoins de sa clientèle. En parallèle, la banque continue d investir dans les nouvelles technologies, notamment avec une offre Mobile banking complète (BILnet mobile), des services de banque en ligne constamment optimisés ainsi qu un réseau Cash recyclers permettant des dépôts d argent liquide à travers le pays. Outre l annonce des résultats financiers, le Conseil d administration a également annoncé deux nouvelles nominations au sein du Comité de direction de la BIL : Adrian Leuenberger, nommé Head of International Private Banking, et Marcel Leyers, nommé Head of Corporate and Institutional Banking. Nouveaux horaires Depuis le 13 mai, la Banque Internationale à Luxembourg (BIL) a adapté les horaires d ouverture de toutes ses agences. Elle est ainsi la seule grande banque du pays à accueillir ses clients jusqu à 19h, les mercredis sur rendez-vous, pour des entrevues réservées au conseil. Par ailleurs, l agence de contact et de service est à l écoute de la clientèle du lundi au vendredi jusqu à 19h, par mail ou par téléphone et la hotline de la BIL est accessible jusqu à 20h pour toute question d ordre technique. Les nouveaux horaires des agences sont consultables sur (rubrique Agences & distributeurs). LuxairGroup Un exercice 2012 négatif 2012 a été une année difficile pour LuxairGroup. L exercice affiche un résultat négatif de 10,5 millions EUR. Les pertes de Luxair Luxembourg Airlines, la détérioration de la rentabilité de LuxairTours et le déficit de LuxairCARGO ont poussé la perte d exploitation à plus de 18 millions EUR en 2012 (2 millions EUR en 2011). Le chiffre d affaires du groupe est passé de 428,6 millions EUR en 2011 à 446,7 millions EUR en Le résultat net de l exercice résulte en une perte de 10,5 millions EUR en 2012 contre un résultat positif de 3,6 millions EUR en Et en intégrant les filiales, y compris Cargolux à concurrence de 43,4 %, le résultat net consolidé de LuxairGroup est une perte de 21,2 millions EUR en 2012 contre un bénéfice de 1,4 million EUR en L'exercice 2012 de Luxair Luxembourg Airlines a été marqué par une concurrence accrue sur ses lignes domestiques, notamment en ce qui concerne les vols vers et depuis Munich, Genève, Londres et Hambourg ainsi que sur le trafic en connexion via les hubs desservis par la concurrence. La hausse des prix du pétrole, + 10 % par rapport à 2011, est un autre facteur qui a lourdement pesé sur la performance financière de Luxair. À périmètre constant, Luxair a enregistré une hausse du nombre de ses passagers de 7 %. En 2012, 38 % des billets vendus étaient des billets Primo, commercialisés au prix d'entrée. Le succès de ce produit va de pair avec l'érosion des classes Business et Ecoflex (billets offrant une flexibilité de voyage moyennant un prix du billet plus élevé). L an passé, Luxair Luxembourg Airlines a transporté passagers, avec un taux d occupation de 60,7 %, ce qui constitue une nette amélioration par rapport à 2011 (58,2 %). La compagnie affiche un résultat négatif approchant les 20 millions EUR pour l'exercice 2012, par rapport à une perte de quelque 16 millions EUR en Pour LuxairTours, 2012 a été une année compliquée. L instabilité politique en Afrique du Nord couplée à la crise due à la dette souveraine qui sévit toujours en Grèce, mais aussi en Espagne et au Portugal, ont nécessité une flexibilité de tous les instants de la part des équipes de LuxairTours pour maintenir la confiance des vacanciers. Cette démarche qualité a été couronnée de succès, à en croire la hausse de 15 % du nombre de passagers transportés ( passagers transportés sur les vols LuxairTours commercialisés en 2012) et un taux d'occupation en légère baisse (79,4 % en 2012 contre 80,8 % en 2011). Tributaire des échanges de marchandises au niveau mondial, l'activité de manutention fret est probablement l'activité de Luxair- Group la plus exposée à la crise. La diminution des échanges a résulté dans une baisse conséquente des volumes traités ( tonnes en 2012) avec, à la clé, une perte d'exploitation pour LuxairCARGO en LuxairServices (assistance en escale aux passagers et catering) a bénéficié de la hausse du nombre de passagers à l aéroport de Luxembourg (+ de 1,9 million de passagers) alors que le nombre de mouvements d avions est resté stable à L'activité du service Catering, avec prestations en 2012, est en hausse de 14 % par rapport à En mars 2013, le Conseil d Administration a mandaté le Comité de direction pour implémenter les mesures nécessaires afin de parvenir à l'équilibre financier de l'activité Airline en Ces mesures doivent améliorer le résultat de manière récurrente de 25 millions EUR à partir de Ce projet, qui concerne toutes les activités de LuxairGroup, fait suite à l'analyse stratégique de l'activité Airline, réalisée sur demande des actionnaires par le consultant Roland Berger entre octobre 2012 et mars Alors que l IATA prévoit des résultats d exploitation légèrement positifs pour les transporteurs européens en 2013, la situation concurrentielle de Luxair Luxembourg Airlines va cependant encore s intensifier avec l arrivée de nouveaux opérateurs sur les lignes de Barcelone et de Milan. Pour LuxairTours, la crise qui perdure en Europe du Sud et 4

4 News les soubresauts politiques sans fin en Afrique du Nord (principalement en Tunisie), le 2 e marché après l Espagne, appellent à la prudence. Pour LuxairCARGO, au vu du contexte économique et de la situation conjoncturelle, une nouvelle réduction des volumes traités est à prévoir pour 2013, mais le nouveau Pharma & Healthcare Center va positionner l aéroport de Luxembourg parmi les acteurs de pointe dans ce domaine. Le rapport annuel 2012 LuxairGroup est disponible en téléchargement sur Allen & Overy Luxembourg Promotions M e Cyrille Tonnelet M e Arne Bolch M e Paul Péporté M e Cyrille Tonnelet, Arne Bolch et Paul Péporté, tous trois Senior Associates, ont été promus au rang de Counsel au sein du cabinet Allen & Overy Luxembourg. M e Cyrille Tonnelet a été promue Counsel au sein du département Know-How. Depuis 2010, elle est en charge du Knowledge Management du cabinet. Elle est impliquée dans des projets knowhow globaux et de leur coordination au niveau local. Elle est spécialisée dans le know-how en matière bancaire, restructuration et marchés des capitaux. M e Arne Bolch a été promu Counsel au sein du département Fonds d'investissement. Spécialisé dans l'établissement de fonds d'investissement et dans le conseil réglementaire en fonds OPCVM et en fonds alternatifs de droit luxembourgeois, M e Bolch peut se prévaloir de sept ans d'expérience dans ces domaines au sein de grands cabinets d'avocats luxembourgeois. Il est un membre actif de l'alfi. M e Paul Péporté a été promu Counsel au sein du département Droit des marchés de capitaux. Spécialisé en droit des marchés financiers, il conseille sur un large éventail d'opérations sur instruments de dette et de capital, en particulier des titrisations, produits structurés, lettres de gage, structures fiduciaires, introductions en Bourse et placements privés de valeurs mobilières. Deloitte Luxembourg 20 récompenses lors des ITR European Tax Awards Le 15 mai dernier, Deloitte Luxembourg s'est vu décerner les titres de Transfer Pricing Firm of the Year et de Tax Firm of the Year par l International Tax Review lors des European Tax Awards qui s'est tenu à Londres. Les cabinets membres du réseau Deloitte ont par ailleurs décroché pas moins de 20 récompenses et ont notamment été reconnus en tant que European client connection, European Tax firm of the Year et European Transfer Pricing firm of the Year pour l année Les principaux cabinets fiscaux et juridiques des 26 juridictions européennes et d'afrique du Sud figuraient parmi les nominés de l'international Tax Review qui visait à récompenser le travail réalisé au cours des 12 derniers mois. Sept nouveaux Partners Alexandre Prost-Gargoz Stéphane Hurtaud Petra Hazenberg Marco Lichtfous Christophe Diricks Michael Bloom Axel Motte Deloitte Luxembourg a accueilli, en avril et mai 2013, deux nouveaux Partners au sein des départements Tax et Advisory and Consulting : Alexandre Prost-Gargoz et Stéphane Hurtaud. Tous deux connaissent bien Deloitte Luxembourg puisqu ils y ont déjà effectué une partie de leur carrière. Par ailleurs, cinq nouveaux Partners ont été nommés : Petra Hazenberg (Advisory and Consulting), Marco Lichtfous (Advisory and Consulting), Christophe Diricks (Tax), Michael Bloom (Tax) et Axel Motte (Tax). Ils ont pris leurs fonctions en juin. 5

5 News Un nouveau leader pour l industrie bancaire Martin Flaunet En mai dernier, Martin Flaunet, Partner au sein du département Audit, a été nommé leader pour l'industrie bancaire chez Deloitte Luxembourg. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, il accompagne les professionnels du secteur bancaire à travers les récentes évolutions réglementaires (comme CRD IV, SSM, AIFMD/UCITS V), tout en tenant compte du changement de paradigme dans la branche du Private Banking. Il est épaulé par Patrick Laurent, Partner au sein du département Advisory & Consulting, récemment nommé Banking Technology Leader pour le réseau Deloitte EMEA, ainsi que par Michel Guilluy, Partner au sein du département Tax chez Deloitte Luxembourg. Un nouveau directeur pour le département Marketing & Communications Virginie Michielsen Virginie Michielsen a rejoint Deloitte Luxembourg en tant que directeur du département Marketing & Communications. Pendant plus de 20 ans, elle a travaillé pour ING. Avant de débuter son parcours dans la communication, elle a occupé plusieurs postes à responsabilité de niveau mondial chez ING en Belgique et aux Pays-Bas dans les domaines de la banque commerciale et Wholesale banking. Ces fonctions lui ont permis d'acquérir une connaissance approfondie du secteur bancaire, de développer une solide expérience en gestion de projet, en relations clientèle et en gestion d'équipes multiculturelles. Virginie Michielsen connaît bien le Luxembourg puisque son mari, Rik Vandenberghe, depuis peu CEO d'ing Belgique, a été jusque récemment CEO d ING Luxembourg. Marc Meyers à la Fiduciaire du Grand-Duché de Luxembourg (FLUX) Marc Meyers La Fiduciaire du Grand-Duché de Luxembourg (FLUX) a accueilli Marc Meyers comme Partner dans son équipe. Président de l Ordre des Experts Comptables de 2009 à 2011, Marc Meyers a été associé chez Deloitte ainsi qu au sein de sa société sœur, la Fiduciaire Générale de Luxembourg. En 2012, il a conseillé le Comité de direction de la Banque Raiffeisen. Fort d une expérience professionnelle de plus 15 ans, Marc Meyers est expert-comptable et fiscal, réviseur d entreprises et expert judiciaire assermenté. Au sein de FLUX, il accompagne surtout les entreprises luxembourgeoises (PME, PSF, indépendants et entreprises familiales). Gabriel Bleser chez Kleyr Grasso Associés Gabriel Bleser Gabriel Bleser, recruté par Legitech le 14 janvier 2013 au poste de directeur en charge des éditions et du Legicenter, a quitté l entreprise le 13 mai dernier pour reprendre la robe d avocat. Gabriel Bleser a expliqué qu il était très «attaché au métier d avocat» et qu il se sentait «plus à l aise dans l univers des professions libérales», raisons pour lesquelles il a décidé de rejoindre le cabinet d avocats Kleyr Grasso Associés en tant que Counsel. Fort d une expérience de plus de 15 ans, dont 10 ans en tant qu avocat et 7 ans au ministère de l Economie, il est spécialisé en droit de la concurrence. Il a été le premier rapporteur général de l Inspection de la concurrence en Hjoerdis Stahl A la tête du métier postal chez P&T Depuis mai dernier, Hjoerdis Stahl est la nouvelle responsable du métier postal de l Entreprise des P&T (EPT). Cette nomination s inscrit dans la stratégie de l EPT visant à conforter sa position en tant qu opérateur postal de référence sur un marché entièrement libéralisé au Luxembourg depuis le 1 er janvier 2013 et à proposer à ses clients des produits et services conviviaux et innovateurs. Hjoerdis Stahl Hjoerdis Stahl dispose d une solide expertise dans les métiers de la logistique. Après une carrière chez Lufthansa, elle a été directrice de LuxairCargo et membre du Comité de direction de LuxairGroup. Elle succède à Paul Peckels, appelé à de nouvelles fonctions au sein du Comité de direction. Katrin Mockel Communication & Marketing Manager chez ZiDCard Katrin Mockel Katrin Mockel a rejoint la plateforme de gestion de carrière 2.0 ZiDCard en tant que Communication & Marketing Manager. Forte d une expérience en stratégie, conseil, gestion de projets 6

6 News de communication et marketing dans différentes entreprises de services, dont dernièrement PKF Luxembourg et Deloitte, l ancienne journaliste radio s est spécialisée ces dernières années dans la communication et le marketing Luxair Luxembourg Airlines Vers Copenhague Depuis le 3 juin 2013, Luxair Luxembourg Airlines opère un vol quotidien aller-retour en semaine (lundi-vendredi) et le dimanche vers Copenhague, avec une offre tarifaire attrayante et des prix à partir de 149 EUR TTC (1) aller-retour au départ de Luxembourg. (1) Prix valable sur le site www. luxair.lu ou via le Call Center Luxair (352) Svetlana Fedotova est diplômée de l Académie de Management de Moscou (1998) et de l Académie des Finances de Moscou (2003) où elle a obtenu son grade de Magister. Elle a ensuite travaillé pendant 20 ans dans différentes institutions financières internationales comme la Dresdner Bank/ DKV (Frankfurt), ABN AMRO Bank (Moscou), ING Group (Moscou). Sa mission est de poursuivre la nouvelle stratégie de East-West United Bank S.A. qui a le double objectif de développer plus activement la branche Corporate de la banque ainsi que le Private Banking et positionner la banque comme partenaire du groupe AFK Sistema et d autres grands holdings financiers. Fondée en 1974, la banque s adresse aussi bien aux entreprises qu aux particuliers. Ses actionnaires sont JSFC Sistema et MTS Bank (qui est contrôlée par JSFC Sistema). thèmes abordés sont : Système de management : qu y a-t-il derrière le masque? L éco-conception : un levier d innovation et de compétitivité, Gestion des services informatiques par ITIL et Evaluation de la conformité. L annuaire regroupe tous les acteurs de la Qualité établis au Luxembourg qui disposent des principales certifications et accréditations dans le domaine de la qualité. Les adhérents du MLQ y sont également répertoriés. Il s agit d entreprises engagées pour la Qualité de leurs produits et services. L ensemble des associations, administrations et prestataires de services disposant des compétences nécessaires au soutien des démarches d amélioration des entreprises y figurent également. Ferroknepper Buderus remporte le Green Energy Award Benoit Lespagnol, directeur, Ferroknepper Buderus. Ferroknepper Buderus, spécialiste des systèmes de chauffage et de production d eau chaude, a remporté, lors du Luxembourg Green Business Summit, le Green Energy Award, récompensant son projet Suite page 9... East-West United Bank S.A. Svetlana Fedotova Managing Director et membre du CA Guide Luxembourgeois pour la Qualité Edition 2013 GUIDE LUXEMBOURGEOIS POUR LA QUALITÉ 2013 INVESTIR DANS LA QUALITÉ : QUELS RETOURS? SYSTÈMES DE MANAGEMENT : QU Y A-T-IL DERRIÈRE LE MASQUE? L'ÉCO-CONCEPTION : UN LEVIER D'INNOVATION ET DE COMPÉTITIVITÉ GESTION DES SERVICES INFORMATIQUES PAR ITIL ÉVALUATION DE LA CONFORMITÉ Svetlana Fedotova Svetlana Fedotova a été nommée Managing Director et membre du Conseil d Administration de East-West United Bank S.A. à Luxembourg. Elle succède à Sergey Pavlov, en poste pendant 22 ans. Cette année, le Guide Luxembourgeois pour la Qualité, édité par le Mouvement Luxembourgeois pour la Qualité A.s.b.l., se concentre sur le retour sur investissement. L édition offre des pistes de réflexion aussi bien dans le sens positif que négatif. Les 7

7 News Seed4Start 2 e édition Faites financer votre start-up innovante! Seed4Start, la plate-forme transfrontalière de capital risque lance officiellement la deuxième édition de ses activités avec toujours comme objectif de faciliter la mise en relation entre entreprises à la recherche de capitaux en Grande Région et investisseurs privés. Pilotée par Business Initiative asbl et CCIO2Bilan, animée par BeAngels, Ader Investissement et LBAN, le premier Seed4Start Pitching Day organisé le 18 janvier 2013 à Luxembourg a tenu ses promesses. Et il le démontre chiffres à l appui. Côté entrepreneurs, 20 entreprises de la Grande Région (TIC, cleantech, industrie, santé, luxe, etc.) ont été dévoilées à 80 investisseurs potentiels, avec plus de 10 millions EUR recherchés au total pour des besoins en financement allant de à 2 millions EUR. Des chiffres impressionnants, à la hauteur de cet événement prestigieux. Côté investisseurs, la 1 ère édition, créée ex-nihilo, a su attirer des «têtes de réseaux» de Business Angels, comme les appellent les initiés au capital-investissement dans le jargon. Parmi la dizaine de réseaux influents présents, figuraient France Angels, PME Finance, Femmes Business Angels... Ces réseaux représentent à eux seuls plusieurs centaines d'investisseurs individuels et participent au rayonnement national de l'opération Seed4Start. En effet, ces seuls réseaux ont initié 18 rencontres dans leurs locaux afin de présenter à leurs membres les projets qui ont retenu leur attention. A noter également la présence de fonds d'investissements interrégionaux et, en particulier, celle de WiSEED, plate-forme Web de référence en France, en crowdfunding, pour le Le 1 er Seed4Start Pitching Day organisé le 18 janvier 2013 à Luxembourg a tenu ses promesses. financement des start-up à partir de 100 EUR. A l'issue de ce Pitching Day, point d'orgue du programme Seed4Start, 8 marques d'intérêt en moyenne par entreprise présente ont été recensées, soit 162 demandes d'approfondissement des dossiers. La qualité des pro- jets sélectionnés n'est donc plus à démontrer et accorde à ce programme interrégional toute la crédibilité qu'il mérite. Bien plus qu'un forum de capitaux La force de Seed4Start réside dans l'accompagnement, pré et postforum, et dans son caractère interrégional. Prodigué à titre gratuit par les membres organisateurs, experts du capital-risque, ce suivi personnalisé permet d'établir des relations de confiance et promeut la coopération transfrontalière. Outre les 150 rendez-vous individuels consacrés aux entrepreneurs candidats, des 8

8 News A l'issue du Pitching Day, point d'orgue du programme Seed4Start, 8 marques d'intérêt en moyenne par entreprise présente ont été recensées, soit 162 demandes d'approfondissement des dossiers journées collectives de formations adressées aux entrepreneurs, mais aussi aux investisseurs, sensibilisent aux problématiques et aux enjeux de la levée de fonds. La levée de fonds est un processus long et complexe, jeu de négociations entre entrepreneurs et investisseurs afin que chacun y trouve son intérêt. Alors que les tractations de la 1 ère édition sont bien entamées, les organisateurs planifient d ores et déjà les activités de la nouvelle édition. Assurément, pas de répit pour les organisateurs. Toujours dans le feu de l'action de la 1 ère édition du forum, le lancement officiel de la 2 e édition a été annoncé le 2 avril. C'est donc le début de l'appel à candidatures des porteurs de projets à potentiel. Ils sont déjà une dizaine à avoir déposé leurs dossiers en ligne. Les heureux sélectionnés de cette 2 e édition auront l'opportunité d'être présentés en exclusivité à des investisseurs lors du Seed4Start Pitching Day qui aura lieu les décembre Votre entreprise a du potentiel? Vous souhaitez ouvrir votre capital à des investisseurs privés? Pour candidater : ou directement sur le site www. seed4start.org. Agenda Seed4Start : Date limite des inscriptions entrepreneurs : 30 septembre Suite de la page 7 Energie Plus Home qui permet d optimiser le rendement énergétique des bâtiments. Ce projet, né en Allemagne, est en cours de développement au Luxembourg. Il repose sur 3 facteurs : des appareils de chauffage, de consommation d eau et électriques à très faible consommation (A++) ; une isolation optimale (élimination des ponts thermiques) ; et une production électrique à base d énergie renouvelable. «Nos simulations nous ont démontré que le retour sur investissement est rapide ou à moyen terme. En effet, en investissant EUR, EUR seront économisés par an et le retour sur investissement sera déjà réalisé 12 ans plus tard, même à prix d énergie constant», explique son directeur, Benoit Lespagnol. Filiale de Bosch et de sa division Thermotechnologie, Ferroknepper Buderus s est spécialisée dans tous les types d énergies renouvelables : air, eau, bois, soleil ou encore géothermie. Ainsi, 45 % des brevets déposés en 2009 portent sur la protection de l environnement et des ressources. Pour rester à la pointe de la technologie et de l innovation, la recherche et le développement sont une des priorités de l entreprise, c est pourquoi 9,4 % du chiffre d affaires est consacré à ce département qui emploie collaborateurs. Trèves et Luxembourg rendent possible une mobilité électrique transfrontalière Afin d approvisionner les véhicules électriques en électricité, de plus en plus de stations de charge intelligentes sont installées dans l'espace public et semi-public. À Trèves, existent déjà les premières stations de charge pour des voitures électriques et le gouvernement luxembourgeois a décidé de construire au total 850 «stationsservice électriques» de ce type dans tout le pays. Pour permettre l'utilisation transfrontalière pour les «électromobilistes» dans la région, des partenaires à Trèves et au Grand-Duché de Luxembourg ont mis au point une coopération : la régie d'énergie de la ville de Trèves (SWT) et l'opérateur luxembourgeois des Open Charge Points, Estonteco, permettent dès à présent à leurs clients une mise en charge gratuite à toutes les stations de charge de la région de Trèves et de Luxembourg. Dans le cadre du Treaty of Vaals conclu en mars 2012, tous les clients d Electris, Sudstroum et d Estonteco pourront en outre, comme toutes les 28 régies d'énergie partenaires de ladenetz.de, charger auprès des partenaires coopérants. Les contrats de Vaals sont une convention de coopération pour l'e-roaming entre ladenetz.de et Estonteco ainsi qu'elaad.nl (Pays-Bas), Blue Corner et becharged (Belgique), Vlotte (Autriche), ESBeCars (Irlande) et Inteli (Portugal). Ernst & Young Manipulations financières au sein des entreprises L étude intitulée Navigating today s complex business risks, conduite cette année par Ernst & Young au sujet de la fraude dans la région Europe, Moyen Orient, Inde et Afrique (EMEIA), révèle notamment qu un employé sur cinq interrogé dans le cadre de cette étude est au courant de manipulations financières au sein de son entreprise au cours des 12 derniers mois. Dans les marchés à croissance rapide, cette proportion s élève à plus d un quart des sondés. Au niveau des administrateurs et des cadres supérieurs, la proportion est encore plus impor- tante avec plus de 40 % des sondés indiquant une manipulation des prix de ventes ou des frais dans leur entreprise. L enquête indique également que 38 % de tous les sondés pensent que les entreprises de leur juridiction mentent au sujet de leur performance financière. Près de la moitié des sondés basés dans les marchés à croissance rapide s accordent sur le fait que les entreprises dans leurs pays faussent souvent la performance financière, cette proportion atteignant 29 % pour ceux dont le siège de leur entreprise se situe en Europe occidentale. 57 % de tous les sondés sont d avis que la fraude et la corruption sont largement répandues dans leur pays, proportion s élevant à 67 % dans les marchés à croissance rapide. Cette proportion atteint toutefois 26 % des sondés qui estiment qu il est courant dans leur secteur d avoir recours à la corruption pour remporter de nouveaux contrats. Alors que la majorité des sondés sont informés de l existence d une procédure anti-fraude et anti-corruption (ABAC), l étude révèle une différence de perception entre les cadres supérieurs et les employés quand il est question de pertinence et d efficacité de cette procédure. 60 % des administrateurs et des cadres supérieurs pensent que leurs entreprises soutiendraient les employés faisant état de cas supposés de fraude ou de corruption alors que 34 % seulement des employés partagent cet avis. Logistique Près de 250 participants au Logistics Business Forum 2013 Le Logistics Business Forum 2013, qui s est tenu le 13 mai dernier à la Chambre de Commerce, a été l occasion d analyser l avenir du secteur de la logistique au 9

9 News Luxembourg, un des piliers de la politique de diversification du gouvernement, et de proposer des orientations nouvelles dans le but de renouer avec la croissance En sa qualité de président du Cluster for Logistics, Pierre Gramegna a rappelé le rôle du Cluster qui se fait le porte-parole du secteur de la logistique auprès des autorités publiques, en favorisant le rapprochement avec les autres clusters européens, en participant à des congrès et salons internationaux et en maintenant le contact avec les institutions européennes. Créé en 2009, il rassemble aujourd hui une centaine de membres. Pierre Gramegna a annoncé que les conclusions de l'étude Future for Logistics avaient été remises au gouvernement. Le Cluster for Logistics avait été chargé de réaliser cette étude qui constitue une démarche prospective sectorielle visant à détecter les enjeux auxquels seront confrontés les acteurs à moyen et long terme, à définir les objectifs stratégiques à poursuivre pour s y préparer et, enfin, à fixer les pistes d actions et projets concrets à suivre et à mettre en oeuvre pour les atteindre. Deux membres du gouvernement ont pris part aux débats. Étienne Schneider, ministre de l Économie et du Commerce extérieur, a réaffirmé la volonté du gouvernement de soutenir activement le développement du Luxembourg comme hub logistique pour assurer l'avenir économique du pays. A ce titre, le ministre a mentionné la mise en service du Pharma & Healthcare Hub, dédié au stockage et au transit de fret à caractère pharmaceutique et médical, l inauguration du train de l'autoroute ferroviaire qui relie désormais Bettembourg à la Turquie, connectant ainsi l Europe à l Asie, et la pose de la première pierre de la zone franche au Luxembourg. Etienne Schneider a ensuite évoqué le début des travaux du site Eurohub Sud. Eurohub Centre (Contern) et Eurohub Sud (Bettembourg/Dudelange) ont été désignés comme zones dédiées à des projets logistiques à valeur ajoutée. L une privilégie la logistique en relation avec les flux aériens et l autre, celle avec les flux ferroviaires. Eurohub Sud est destiné à devenir une zone logistique de premier choix en Europe. Le ministre est aussi revenu sur le Plan Marshall pour le Luxembourg et a rappelé qu un montant de 70 millions sera alloué à S.O.L.E.I.L. (Sogaris Logistics Estates International Luxembourg), la structure en charge de l exploitation de la future zone d activités logistique sur les anciennes installations de WSA à Bettembourg. Le ministre a poursuivi en annonçant le lancement du portail et la tenue au Luxembourg, en janvier 2014, de CoolChain Logistics Europe, le plus grand salon européen de la communauté logistique spécialisée dans la chaîne du froid et de la température contrôlée. Claude Wiseler, ministre du Développement durable et des Infrastructures, a notamment mis en avant la multimodalité, permettant une meilleure utilisation des véhicules, des infrastructures et la réduction des émissions de carbone. Il a encouragé les entreprises à prendre part au programme européen Marco Polo international. qui offre des possibilités de cofinancement intéressantes pour les idées innovantes et efficaces visant à repenser la chaîne logistique. Dans ce contexte, il a également annoncé un régime d aides nationales qui favorisera le transfert modal de la route vers la navigation intérieure ou le rail afin d inciter les opérateurs à opter pour des solutions de transport combiné. Gestion du droit d auteur en temps réel et promotion des Luxemburgensia tement et facilement le détenteur Communiqué luxorr par luxorr (Luxembourg en date du Organization For Reproduction Rights) est voulue. vendredi 17 de mai droit 2013 pour obtenir la licence l organisme de gestion autorisé Si l utilisateur ne trouve pas par le ministre de l Economie et l oeuvre souhaitée ou si un droit du Commerce extérieur à gérer n est pas listé, une interface lui collectivement, pour le compte permet facilement de contacter des auteurs et éditeurs (luxembourgeois et étrangers), certains mations nécessaires. luxorr, qui lui délivrera les infor- droits d auteur de contenus protégés du type textes et images droits est actuellement limitée L acquisition en ligne de (livres, presse ). aux oeuvres luxembourgeoises. Le 17 mai dernier, luxorr En général et plus particulièrement a présenté sa plate-forme électronique lord (Luxembourg Online protégées Rights étrangères, Desk l utilisateur en ce qui concerne les oeuvres Luxembourg Online Rights Desk). La marque garde la faculté de contracter une Gestion du droit d auteur déposée, en temps accessible réel et aux promotion adresses licence des Luxemburgensia offline auprès de luxorr. L IMPORTANCE DU DROIT et D AUTEUR DANS constitue LA SOCIETE la 1 ère DE L INFORMATION version d une base de données CRP Henri Tudor Au Grand-Duché de Luxembourg luxorr (Luxembourg Organization For Reproduction Rights) constitue l organisme de gestion autorisé par qui le permet Ministre technologiquement de l Economie et du Deux Commerce innvoations extérieur à ont gérer collectivement pour le compte des d identifier auteurs et et éditeurs d acquérir (luxembourgeois en ligne été et présentées étrangers) certains à la droits d auteur de contenus protégés du type tout textes type de et images contenu (livres, ainsi que presse ). les foire internationale droits d auteur y relatifs. Transport Logistic A l occasion d une conférence de presse dans les locaux de la Chambre de commerce en date du 17 mai 2013, luxorr vient de présenter sa plateforme lord offre électronique 4 fonctionnalités lord (Luxembourg Le CRP Henri Online Tudor Rights a présenté Desk). La marque déposée accessible aux principales adresses : information et sensibilisation qui du permet grand public technologiquement sur le droit d identifier Transport Logistic et d acquérir de Munich en ligne qui deux et de ses innovations constitue à la foire la première version d une base de données tout type de contenu ainsi que les droits d auteur y relatifs. lord constitue donc en son genre une première mondiale et se comprend comme d'auteur contribution (avec flux RSS) à une ; gestion philosophie s est de diversification tenue du 4 au économique 7 juin du Luxembourg qui se greffe sur une collective récente temps recommandation réel de droits du Conseil La 1 ère économique innovation est et le social système du Grand-Duché de Luxembourg: «En d'auteur ligne avec (licences l ambition d utilisation de la de Commission d'information européenne géographique de créer un véritable marché intérieur pour le contenu numérique, le CES est d avis qu il convient d œuvrer pour droits) ; promotion des Luxemburgensia d auteur, droits au niveau voisins des et livres la propriété et System) industrielle. dédié» au transport et GIS (Geographical Information faire du Luxembourg un centre de négoce de contenus et de droits pour tous contenus numérisés en valorisant la législation sur les droits périodiques, au Luxembourg et surtout à l'étranger globale, (vitrine les technologies virtuelle) ; numériques de la région sont de l'europe en passe du Nord- de logistique, et couvrant l ensemble A l ère de la société de l information révolutionner tous les domaines de la vie humaine, dont l enseignement, l économie et le social. Cette évolution est exponentielle et appelle et intégration une refonte dans urgente les réseaux du cadre législatif Ouest. Le national, GIS est une européen plate-forme et sociaux les plus utilisés. pour la cartographie géospatiale La fonctionnalité centrale de qui permet de créer des applications recoupant les données de Au cœur de ce processus se trouve l économie du savoir et des contenus, de plus en plus porteuse de lord est celle qui permet à l Internaute épinière de rechercher de la société dans sa cognitive base naissante géolocalisation en termes sur la d emplois carte. C'est richesses, dont la protection est assurée par la propriété intellectuelle et les droits d auteur qui représentent de plus en plus la moelle et de données (catalogue de droits) une oeuvre à l aide d un moteur de recherche intuitif permettant la recherche rapide (mot-clé) ou la recherche avancée combinant des critères (titre, auteur, éditeur, catégorie, sujet, année ). L oeuvre affichée est décrite visuellement et par des métadonnées (titre, auteur, éditeur, résumé ), et liste les droits d auteur disponibles. L utilisateur, qui a le choix de s inscrire ou non par un compte, identifie dès lors le produit/droit (licence d utilisa- COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ - COMMUNIQUÉ tion) auquel il s intéresse et peut l acquérir dans son panier d achat. Si un droit est listé mais n est pas accessible en ligne, l utilisateur a la possibilité de contacter direc- la 1 ère fois que l'on a pu visualiser des données de transport et de logistique comme les principales infrastructures, les capacités, les goulets d'étranglement, la circulation, les couloirs, les produits pour tous les modes de transport, en un seul endroit sur Internet. Ce GIS a été développé par le CRP Henri Tudor et l Agence d'urba- 10

10 News nisme de la Région du Havre (AURH) dans le cadre du projet Weastflows (www.weastflows.eu) cofinancé par le programme FEDER INTERREG IV B. Il a été mené avec 22 partenaires européens. Cette innovation a été présentée sur un autre outil innovant réalisé par le CRP Henri Tudor, à savoir une table tangible. Grâce à cette table interactive, l'utilisateur interagit avec des objets physiques afin de manipuler l'information numérique et observer les effets sur le GIS. Pour en savoir plus sur le programme d innovation, visitez la page Internet dédiée : PWC Luxembourg Mise à jour de son analyse comparative entre IFRS et Luxembourg GAAP La loi du 10 décembre 2010 autorise les entreprises établies au Luxembourg à préparer leurs états financiers selon le référentiel IFRS, lequel vient ainsi s'ajouter au principe comptable luxembourgeois (LuxGAAP) déjà en application. Dans le cadre de la préparation et de la soumission de leurs comptes annuels ou consolidés, les entreprises établies au Luxembourg peuvent ainsi appliquer soit les normes IFRS, soit le référentiel LuxGAAP avec l'option «juste valeur». La brochure IFRS and Luxembourg GAAP:Similarities and Differences fournit une vue d'ensemble des principales différences entre les normes internationales d'information financière et les principes comptables généralement reconnus au Luxembourg ainsi qu'un aperçu des évolutions futures dans ce domaine. Cette brochure tient compte de l'ensemble des évolutions des référentiels IFRS et LuxGAAP intervenues jusqu'au 31 mars Ce guide s'adresse à l'ensemble des entreprises établies au Luxembourg, y compris les succursales luxembourgeoises de sociétés de droit étranger. Une publication parallèle, intitulée Similarities and différences: IFRS and Luxembourg Banking GAAP est également mise à la disposition des établissements de crédit sur le site de PwC Luxembourg. La brochure est téléchargeable sur publications.jhtml. The Network Prochains événements Le 17 juillet 2013 : Soirées Afterwork de l été à 19h30 Bar Frenchie, 23 rue Notre Dame L-2240 Luxembourg Le 25 septembre 2013 : conférence Training for Success and Life Long Learning (Importance of Personal development & Lifelong Learning, What's Available for Personal Growth & Advancement (Motivational courses, Presenter Skills )). Sofitel Kirchberg 4, rue du fort Niedergrunewald 19h30 (ouverture des portes à 19h00). Les conférences sont gratuites pour les membres. Les nonmembres doivent régler 10 EUR à l entrée. Pour plus de renseignements ou pour devenir membre : Règlements des recours collectifs sur valeurs mobilières en dehors des États-Unis 6,4 milliards EUR par an d ici 2020 Une nouvelle étude prévisionnelle conduite par le groupe Goal, l un des spécialistes mondiaux en matière de services d actions collectives, prévoit que les règlements des recours collectifs sur valeurs mobilières à l extérieur des États- Unis atteindront 6,4 milliards EUR (8,3 milliards USD) par an d ici A l heure actuelle, selon les données du groupe Goal, la connaissance du marché et des ressources tierces, 360 millions EUR ne seraient pas réclamés par les investisseurs luxembourgeois dans le monde. Cette étude révèle également que si l activité en dehors des États-Unis connaît les mêmes taux de non-participation que ceux observés dans les recours collectifs américains, d ici la fin de la décennie, 1,56 milliard EUR d indemnités judiciaires dues aux investisseurs ne sera pas réclamé chaque année. Il s agit d un avertissement pour les fiduciaires car la multiplication des recours collectifs en dehors des États-Unis et le fait que certains dépositaires restreignent la portée géographique de leurs prestations en matière d actions collectives indiquent que les taux de non-participation devraient être au moins équivalents à ceux observés actuellement aux États-Unis, et probablement bien supérieurs. De plus, il est de plus en plus manifeste que les fonds incluent désormais la responsabilité d identification et de participation à des recours collectifs dans les contrats qui les lient à leurs dépositaires. Le groupe Goal a récemment établi une joint-venture avec CapFields, cabinet conseil auprès de l industrie de la gestion de fonds, pour fournir des services de recours collectifs sur valeurs mobilières aux fonds domiciliés et gérés au Luxembourg. Ernst & Young Prix du Young Tax Professional of the Year De g. à dr. : Katrin Lakebrink, Tax Partner, Ernst& Young Luxembourg ; Andreas Brunnbauer, finaliste du Young Tax Professional of the Year in Luxembourg ; Effrosyni Sakka, finaliste du Young Tax Professional of the Year in Luxembourg ; Annette Boehm, Manager, Human Resources, Ernst & Young Luxembourg ; Pol Mellina, gagnant du Young Tax Professional of the Year in Luxembourg ; Marc Schmitz, National Director of Tax, Ernst & Young Luxembourg. C est Pol Mellina qui a été élu Meilleur jeune fiscaliste de l année (Young Tax Professional of the Year) le 27 mai dernier à Munsbach. Cette compétition, organisée dans plus de 250 universités de 30 pays, donne la possibilité aux jeunes étudiants talentueux d y prendre part et de démontrer leurs compétences techniques, professionnelles et de leadership en matière fiscale, non seulement dans leur propre pays, mais également à l échelle internationale. Cette année, Ernst & Young a organisé le prix YTPY pour la première fois au Luxembourg. Suite page

11 News BusinessMentoring Fabienne Colling : serial copywriter CMYK 35/0/100/10 RGB 176/185/0 Pantone 383 C CMYK 0/0/20/70 RGB 92/101/95 Pantone 417 C Après l obtention de sa licence en Communication et Information à l Université Catholique de Louvain en 2007, Fabienne Colling rejoint un grand groupe bancaire luxembourgeois. Evoluant pendant deux années au sein de son département Marketing, elle découvre ainsi les dessous de la communication interne, mais surtout, le monde du Web. Dès lors, elle ne cesse d approfondir ses connaissances en matière de rédaction, de référencement Web et d utilisation des réseaux sociaux au travers de multiples formations. Nourrissant une véritable passion pour la rédaction multilingue elle est elle-même issue d une famille multiculturelle c est en août 2009, à l âge de 24 ans seulement, qu elle décide de devenir copywriter indépendante. Rencontre avec cette jeune cheffe d entreprise. Tout d abord, pouvez-vous nous expliquer ce qui vous a poussé à devenir indépendante et nous en dire plus sur votre société? J'ai débuté ma carrière au sein d une grande banque luxembourgeoise. À l'occasion d'un projet de refonte de l'intranet initié par le département Marketing pour lequel j étais chargée d études, j'ai découvert et exploré plus avant les technologies du Web et leur environnement professionnel direct. C'est ce projet qui m a véritablement donné la passion du Web. Cependant, la liberté de création laissée aux équipes de communication dans un grand groupe comme celui-là est assez restreinte. J ai donc décidé de lancer ma propre activité. Après maintes formations et de premiers entretiens avec des partenaires professionnels potentiels, j'ai ainsi fondé l'agence de communication insideout (insideout.lu), qui est spécialisée dans la création de contenus multilingues, notamment pour des sites Internet. Vous êtes aujourd hui avant tout prestataire pour des agences de communication et de graphisme classiques. Pourquoi ce positionnement spécifique? Tout d'abord, je ne crois plus au modèle des agences de communication 360 degrés (full service). Les activités et les technologies de la communication sont devenues beaucoup trop complexes pour pouvoir y répondre uniquement avec les équipes d'une agence traditionnelle. Aujourd'hui, le mot d'ordre est spécialisation, mais avec un point d'ancrage central pour le client. En ce sens, insideout est soit prestataire de services pour d'autres agences et leur fournit les contenus que les clients tardent à produire, soit conseiller en com- munication pour le client, qu elle oriente vers le prestataire le plus adapté. Votre entreprise est aujourd hui stable et mieux structurée. Elle entre donc dans une nouvelle phase de son cycle de vie. Quel sera, selon vous, le plus grand défi que vous aurez à relever dans les années à venir pour bien aborder cette phase de transition? Dans un premier temps, notre plus grand challenge sera le recrutement de rédacteurs. Il faut savoir que les formations en Communication sont à la traîne par rapport aux évolutions technologiques ou à l'omniprésence des réseaux sociaux. De plus, nos «plumes» doivent avoir un certain sens du marketing, qui leur permette de se placer dans la peau d'une ou de plusieurs cibles pour adopter leur langage. Nous avons également constaté un besoin accru en termes de marketing en ligne chez les administrations et entreprises luxembourgeoises. C'est la raison pour laquelle nous étudions actuellement la piste d une collaboration plus approfondie avec des experts du domaine, dont les compétences complètent les nôtres. Est-ce justement pour bien aborder la croissance de votre entreprise que vous avez rejoint le programme BusinessMentoring? En toute honnêteté, avant le programme, j'avais du mal à envisager Je pense que les échanges avec ma mentor m'ont surtout ouvert les yeux sur ce qui se passe au sein et autour d'une entreprise peu importe son activité. Le programme a certainement changé mon approche managériale, mais pas en m'imposant un modèle particulier. J'ai surtout obtenu toute une série d'outils et de conseils pratiques qui me permettront, à terme, de trouver mon propre style managérial 12

12 News la croissance de la société ou même son évolution. Mauvaise structuration comptable, pas de vision détaillée des coûts, gestion du temps moyenne. J'avais plus ou moins la «tête dans le guidon» et aucune véritable stratégie d'avenir je me contentais d'exercer mon métier. Aujourd'hui, et notamment au contact de ma mentor, je commence seulement à devenir une véritable cheffe d'entreprise. Quels sont justement les objectifs que vous vous êtes fixés avec votre mentor dans le cadre de cette relation mentorale? Les premiers objectifs que nous nous étions fixés étaient l'évolution de mes connaissances en matière de gestion d'entreprise et de gestion comptable ainsi que le développement d'une stratégie d'avenir pour l'agence. C'est chose faite. Par contre, le suivi apporté tout au long du programme a fait qu en cours de relation mentorale, j ai constaté que je ne m étais pas forcément posé les bonnes questions, ou en tout cas, qu'il me restait d'autres problématiques à explorer. C'est ce à quoi nous nous attelons aujourd'hui avec ma mentor. Avec le recul de quelques mois, pouvez-vous dire que votre relation mentorale vous a amenée à modifier votre approche managériale et, si oui, de quelle façon? Je pense que les échanges avec ma mentor m'ont surtout ouvert les yeux sur ce qui se passe au Fabienne Colling, mentorée issue de la Promotion BusinessMentoring 2012 et directrice de l agence insideout communication. Les sélections BusinessMentoring 2013 (4 e cycle) sont ouvertes jusqu au 15 septembre. Les intéressés peuvent déposer leur dossier de candidature via le site pour devenir mentoré(e). Contact : sein et autour d'une entreprise peu importe son activité. Le programme a certainement changé mon approche managériale, mais pas en m'imposant un modèle particulier. J'ai surtout obtenu toute une série d'outils et de conseils pratiques qui me permettront, à terme, de trouver mon propre style managérial. Quel message adresseriezvous aux entrepreneurs qui n osent pas franchir le pas et demander un accompagnement? Ne renoncez surtout pas à l'accompagnement d'un mentor mais prenez votre temps. D abord pour réfléchir à ce que vous attendez d'un tel programme, à ce que vous souhaitez en tirer, et ensuite pour définir avec quel type de personne vous aimeriez travailler. Ne perdez jamais de vue qu un mentor n'est pas là pour régler vos problèmes à votre place, mais pour vous aider à évoluer. Même si dans un premier temps, il vous mettra mal à l'aise en vous posant des questions auxquelles vous n'avez pas de réponse immédiate ou auxquelles vous n'avez même pas pensé, c est par ce questionnement qu il vous poussera à vous challenger vousmême. En bref, profitez au maximum de votre relation mentorale, car 12 ou même 18 mois, cela passe très vite 13

13 News... Suite de la page 11 Le vainqueur du concours prendra part à la 3 e édition de la finale internationale qui se déroulera fin août 2013 à Copenhague. Les finalistes auront l occasion de participer ensuite à une cérémonie prestigieuse lors de laquelle seront désignés 3 grands vainqueurs. Les prix décernés représentent autant une opportunité d expérience personnelle qu une immersion et compréhension de différentes juridictions : 1 er prix : un voyage d affaires de 30 jours «autour du monde» dont 10 jours dans des centres fiscaux d Ernst & Young à Londres, à Washington et à Hong Kong ; 2 e prix : une visite de 10 jours dans l un des centres fiscaux d Ernst & Young à Londres, à Washington ou à Hong Kong ; 3 e prix : une invitation à participer à une conférence internationale organisée par Ernst & Young, lors de laquelle le gagnant aura l opportunité de rencontrer des dirigeants et clients d Ernst & Young. House of Com More Attitude et M(a)Gsolutions mettent en commun leurs savoir-faire Marc Glesener, M(a)Gsolutions, et Nathalie Dondelinger, More Attitude. House of Com est un nouveau nom dans le domaine de la consultance en communication qui réunit deux sociétés : More Attitude et M(a)Gsolutions. Les deux entités, fondées par Nathalie Dondelinger (More Attitide ) et Marc Glesener (M(a)Gsolutions), restent indépendantes, mais mettent en commun expérience et know-how. Les deux sociétés sont spécialisées dans la communication et le marketing. L offre de services est axée sur le contenu et va de la consultance proprement dite à la communication de crise, jusqu au développement de projets éditoriaux et médiatiques. PwC Luxembourg Les femmes entrepreneurs à l honneur Photo-PricewaterhouseCoopers, Société coopérative, 2013 De g. à dr. : Marie-Hèlène Massard (CEO, Axa Luxembourg), Amal Choury (fondatrice et directrice, e-kenz), Betty Fontaine (associée-directeur général, Brasserie Simon), Rima Adas (associée, Financial Services Market Leader, PwC Luxembourg), Michèle Detaille (Managing Director, No-Nail Boxes), Didier Mouget (Managing Partner, PwC Luxembourg) et Marie-Christine Mariani (fondatrice et directrice, MCM Steel). Près d une centaine de femmes entrepreneurs et leaders du Grand-Duché de Luxembourg et de la Grande Région avaient répondu présentes à la 6 e édition de Connected Women, organisée par PwC Luxembourg le 22 mai dernier. Lors d une table ronde modérée par Michèle Detaille, Amal Choury, Betty Fontaine, Marie-Hélène Massard et Marie- Christine Mariani se sont tour à tour interrogées sur les motivations et freins à l entrepreneuriat féminin. «Etre visionnaire, avoir le sens de l entreprise et être passionné sont à mon sens les caractéristiques indispensables à la création d entreprise en dehors de toute considération de genre», indique Betty Fontaine, associée-directeur général de la Brasserie Simon. Et Amal Choury, fondatrice et directrice d e-kenz, d ajouter : «On ne naît pas entrepreneur, on le devient. Il faut avant tout être porteur d un projet à moyen et long terme, et être optimiste.» Pour ces femmes, l entrepreneuriat serait plutôt une affaire de diversité et de valeurs. Marie-Hélène Massard, CEO, Axa Luxembourg dit attacher «beaucoup d importance à la diversité des parcours et des profils. Et la première diversité à valoriser en entreprise, c'est celle de la complémentarité dans les équipes. Une entreprise doit fédérer et non diviser». Et Marie- Christine Mariani, fondatrice et dirigeante de MCM Steel de conclure : «mes valeurs sont toujours restées au centre de mes affaires, c est à travers celles-ci que j ai pu notamment bâtir la réussite de mes projets». Toutes les femmes présentes étaient ravies d échanger leur expérience. Le rendez-vous est d ores et déjà pris pour l année prochaine. Lëtz Step to Fairtrade Tour du monde solidaire en fair steps La campagne nationale Lëtz Step to Fairtrade s est terminée avec fair steps. Le but de celle-ci est de faire un tour du monde symbolique en pas, l équivalent des km de circonférence de la terre le long de l Equateur, dans les pays du Sud où sont cultivés les produits que nous consommons quotidiennement. Pendant les 12 jours de campagne, 54 événements ont été réalisées par des organisations ou personnes privées dans le pays. Les 4 communes que sont Ettelbruck, Feulen, Steinsel et Weiler-la-Tour ont été certifiées Fairtrade Gemeng dans le cadre de la campagne. 4 points de vente et FT Zone ont élargi leur gamme de produits. Au terme de la campagne, 18 produits équitables ont été introduits dans les points de vente au Luxembourg. Le 1 er Fairtrade Maart a accueilli de nombreux visiteurs à Beckerich, dont le couple grandducal. Les randonnées pédestres, courses à pied et en VTT à travers Beckerich ont connu un franc succès. L originalité du concept était garanti grâce aux stations de ravitaillement Fairtrade jalonnant la route. Toutes les actions et les steps réalisés peuvent être consultés sur MarkCom Bilan 2012 positif De g. à dr. : Claude Nesser (Mad about Soul), Silvia Teixeira (clc), Camille Groff (Mikado), Marc Haas (Binsfeld), Françoise Reuter (Concept Factory), Dan Dechman (Dechman Communication), Claude Müller (Comed), Ghislain Ludwig (Brain & More), Netty Thines (Mediation S.A.), Nicolas Ernster (Kneip Communication), Laure Elsen (Accent Aigu) et Dan Thill (Dété). Des membres en augmentation, un nouveau visage et des projets de développement, la MarkCom (Association des agences conseil en marketing et en communication asbl) est une fédération qui a le vent en poupe et ne cesse de vouloir évoluer. Avec 19 membres provenant du secteur de la communication, de l événement et du Web, la MarkCom se concentre sur 4 missions spécifiques : promouvoir les compétences de ses membres, construire une reconnaissance accrue de la profession, développer des normes concernant 14

14 News les pratiques professionnelles et encourager le professionnalisme, voire l excellence. Depuis 2 ans, dans l optique de faire rayonner le Luxembourg à l international, la MarkCom fait appel à ses membres pour envoyer des jeunes publivores de moins 28 ans au Cannes Lions International Festival of Creativity, dans le but de les inspirer pour de futures campagnes. Dans cette même optique, la fédération a décidé de s associer à l European BEA (Best Event Awards) et de motiver ses membres à participer à ce concours européen. «Il existe une forte créativité au Luxembourg, mais nous sommes encore trop timides pour nous exporter. Cependant, je pense que nous n avons rien à envier aux pays limitrophes beaucoup plus grands que nous et loin d être aussi dynamiques dans la création publicitaire» souligne sa présidente, Françoise Reuter. L ITM change de visage De g. à dr. : Paul Weber, ancien directeur de l ITM, Robert Huberty, nouveau directeur de l ITM, et Nicolas Schmit, ministre du Travail, de l Emploi et de l Immigration. Le 3 juin dernier, Paul Weber, directeur de l Inspection du Travail et des Mines (ITM) a annoncé son départ à la retraite en présence du ministre du Travail, de l Emploi et de l Immigration, Nicolas Schmit. Depuis le 10 juin dernier, c est Robert Huberty, ancien directeur adjoint, qui a pris la relève. L ITM a été créée en 1902 dans le but de contribuer au développement durable du bienêtre des salariés au travail et à la sécurité des établissements classés. «Au cours de ces dernières années, mon équipe et moi-même avons eu à cœur de nous remettre en question en permanence afin d être toujours au plus près de nos administrés. C est ainsi que de nouveaux outils sont nés comme le Help Center», confie Paul Weber. Le Help Center est un centre d accueil téléphonique qui répond à toutes les questions que peuvent se poser les salariés et les employeurs en matière de droit au travail, de sécurité et de santé sur le lieu de travail. Comme ce service n est ouvert qu en journée, l Inspection du travail et des mines a décidé de mettre en place un nouveau site Internet comprenant une rubrique Foire aux Questions - Frequently Asked Questions sur le droit du travail. La rubrique comprend dorénavant 3 niveaux pour chaque réponse avec une définition, des textes de loi, des jurisprudences et souvent des documents modèles. La sécurité des établissements classés est une autre priorité de l ITM. Le service commodoincommodo travaille de manière proactive et préventive afin de garantir la sécurité des salariés et du voisinage des établissements classés. Ainsi, le rôle de l ITM est d identifier les installations à risques et de définir des réglementations qui se déclinent en autorisations. Le nouveau site Internet reprend la liste des installations qui nécessitent le respect de certaines normes, la nomenclature y afférente et les organismes de contrôle. Des documents sont également téléchargeables afin de faciliter l ensemble des démarches administratives. «Dans les années à venir, nous souhaitons utiliser les nouvelles technologies pour améliorer notre contribution à la réduction des accidents sur les lieux de travail et à la réduction du nombre des maladies professionnelles. La refonte de notre site Internet fait partie de cette stratégie», explique le futur directeur de l IMT, Robert Huberty. François Scalais Creative Young Entrepreneur Luxembourg 2013 François Scalais Le concours Creative Young Entrepreneur Luxembourg (CYEL), organisé par la Jeune Chambre Economique du Grand-Duché de Luxembourg asbl (JCEL), s adresse aux jeunes entrepreneurs de 18 à 40 ans qui se sont fait remarquer pour avoir utilisé leur imagination et leur créativité dans la résolution d une problématique et la mise en avant d un service ou produit. Le 1 er prix du concours 2013 a été décerné, le 5 juin dernier, à François Scalais, fondateur et directeur de la société Neo Medical Systems, qui est aujourd hui un des pionniers des écrans 3D dans le domaine médical. Le nom du vainqueur de la 7ième édition du concours«organisé par la Jeune Chambre Economique du Grand-Duché de Luxembourg a.s.b.l. (JCEL, JCI Luxembourg, a été révélé ce mercredi, 5 juin au cours d une cérémonie qui s est déroulée à l hôtel Parc Belle-Vue, à Luxembourg ville. Le 2 e prix a récompensé Virginie Simon, fondatrice et directrice de la société MyScience- Network, et le 3 e Laurent Muller, associé de la Fiduciaire Muller & Associés. Le jury a voulu également encourager Myrian Klien, de Luxembourgeois.net dans le developpement de son entreprise en lui attribuant le coup de cœur du Jury CYEL Les trois finalistes participeront au concours mondial CYEA organisé par JCI. La finale aura lieu lors du Congrès Mondial de la Jeune Chambre Economique en novembre prochain à Rio de Janeiro en novembre P&TLuxembourg Acquisition de 30 véhicules électriques Renault Kangoo Z.E. Au volant, Marco Schank, ministre délégué au Développement durable et aux Infrastructures, et Claude Strasser, directeur général de P&TLuxembourg. P&TLuxembourg vient d acquérir 30 véhicules utilitaires électriques de type Renault Kangoo Z.E. destinés au réseau de distribution postale. A ce jour, P&T dispose, avec quelque 60 véhicules électriques, du plus important parc de véhicules de ce type au Luxembourg. «Cette initiative s inscrit pleinement dans la démarche de développement durable de P&T dont l un des objectifs est la diminution des émissions de CO2 générées par ses activités. De plus, P&T contribue ainsi au nouvel objectif de réduction de CO2 de International Post Corporation (IPC) dont les membres, parmi eux P&T, viennent de décider de réduire les émissions de CO2 des opérateurs postaux de globalement 33 % dans le monde d ici à 2020 (par rapport à 2010)», a souligné Claude Strasser, directeur général de P&TLuxembourg, lors de la cérémonie de remise des clés, le 5 juin dernier. 15

15 News BGL BNP Paribas Inauguration de l agence Esch Belval Développée selon un concept tout à fait innovant, cette nouvelle agence, située au 12, avenue Rock n Roll, met l accent sur la convivialité tout en étant à la pointe des nouvelles technologies (tablette tactile, vidéoconférence, PC portable, téléphone portable, accès internet, WiFi gratuit, ipads). L agence entend ainsi répondre à l évolution des besoins des clients, tout en misant sur une proximité accrue avec ceux-ci. De type 100 % cashless, elle ne dispose pas de guichets physiques, mais des conseillers sont disponibles et accompagnent les clients afin de les aider à utiliser les services mis à disposition. Olivier Ciancanelli, le directeur d agence, Moreno Spano, le directeur de proximité, ainsi que leur équipe accueillent les clients durant des heures d ouverture exceptionnelles, à savoir du mardi au vendredi de 12h30 à 18h30 et le samedi de 9h00 à 12h00. Orientée vers le conseil aux particuliers, l agence Esch Belval est complémentaire à l agence Esch Benelux. Avec cette nouvelle agence, BGL BNP Paribas compte 39 agences à travers le pays. Handicap International Sensibilise les lycéens luxembourgeois En mai dernier, Handicap International est retournée dans les lycées luxembourgeois pour sensibiliser les jeunes aux dangers causés par les mines antipersonnel et les bombes à sous-munitions (BASM) sur les populations civiles. L occasion pour l ONG d expliquer une nouvelle fois l importance que revêt la compréhension des problèmes et des enjeux liés à ces armes barbares, grâce aux explications et démonstrations de Philippe Houliat, démineur professionnel et référent technique déminage pour l association. Plus de 200 élèves du Lycée technique Mathias Adam de Pétange, du Lycée de Garçons de Luxembourg et du Lycée technique Michel Lucius de Luxembourg ont participé à ces ateliers. A ce jour, une trentaine de pays n ont toujours pas rejoint le Traité d Ottawa contre les mines antipersonnel et plus de 80 Etats n ont pas rejoint le Traité d Oslo contre les BASM, limitant ainsi l ensemble des moyens (déminage, prévention des risques, assistance aux victimes) qui sont nécessaires pour venir efficacement en aide aux milliers de civils qui vivent sous la menace de ces armes. Une étape importante dans le combat contre ces armes vient néanmoins d être franchie le 14 mai dernier, puisque la République d Irak, un des pays les plus contaminé au monde par les BASM après le Laos, vient de ratifier le Traité d Oslo contre les bombes à sousmunitions. La ratification de l'irak représente un moment historique pour la Convention, compte tenu de l'utilisation massive de ces armes qui continuent à menacer les populations et à entraver le développement du pays. Luxembourg Air Rescue A.s.b.l. 25 ans Fondée en 1988, Luxembourg Air Rescue compte aujourd hui plus de membres et, avec ses 5 hélicoptères de sauvetage, fait partie du service luxembourgeois de sauvetage SAMU, dans lequel elle est intégrée depuis Depuis, les hélicoptères du sauvetage aérien ont effectué plus de interventions, soit pour transporter le médecin urgentiste sur le lieu de l accident et/ou transporter un malade ou un blessé à un hôpital. Depuis 1998 Air Rescue a aussi des avions sanitaires à son service, grâce auxquels quelque vols ont été effectués surtout pour rapatrier des membres LAR blessés ou malades depuis les endroits les plus éloignés du monde vers le Luxembourg. Ce service, qui n est pas remboursé par les caisses de maladie, est offert gratuitement par LAR à ses membres. Sans les membres, la LAR n existerait pas. Mais les cotisations ne suffisent pas et la LAR rentabilise ses avions sanitaires en les utilisant non seulement pour des vols retour pour ses membres de partout dans le monde, mais aussi pour des rapatriements pour des sociétés d assistance et d assurance. Rien qu en 2012, elle a ainsi réalisé plus de 900 vols dans 94 différents pays du monde entier. Depuis 2001, par ordre de l Etat luxembourgeois, elle opère aussi l hélicoptère de la Police. Depuis 2005, elle met à disposition de la Rhénanie-Palatinat et de la Sarre un hélicoptère de sauvetage qui assure plus de 900 interventions par an. En cas de catastrophes humanitaires, elle met à disposition son savoir, son personnel et son matériel. Depuis 2008, la LAR est exclusivement responsable pour les transports d organes en France. Presque chaque nuit, elle sauve une vie humaine par le transport d organes. Elle offre aussi la formation de pilote pour d autres exploitants européens MD-900 et MD902. Depuis 2010, ses hélicoptères peuvent intervenir lors d incendies de forêt grâce au Bambi Bucket. Depuis deux ans, en collaboration avec SES TechCom, Hitec et le ministère luxembourgeois de la Coopération, elle assure Emergency.lu, qui offre un système de communication par satellite en cas de catastrophe internationale. Sans toutes ces activités complémentaires, la LAR ne pourrait pas assurer les opérations d un hélicoptère au Luxembourg. Si vous souhaitez devenir membre, apporter votre aide ou un don à la LAR : Tél : (352) ou Centre Hospitalier du Kirchberg Nouveaux sites Internet Les sites de l Hôpital du Kirchberg (www.hkb.lu), la Clinique Bohler (www.cbk.lu) et le portail Centre Hospitalier du Kirchberg (www.chk.lu), qui met en évidence les filières de synergie entre les différents établissements de la FFE (Fondation François-Elisabeth) et redirige les Internautes qui le souhaitent vers les sites respectifs de l Hôpital Kirchberg ou de la Clinique Bohler, se veulent résolument tournés vers l usager en étant plus informatifs, intuitifs et pratiques, avec de nouvelles fonctionnalités telles que la compatibilité avec les smartphones, tablettes ou encore l ouverture aux réseaux sociaux. Grâce à l enrichissement et la mise à jour des contenus, ils proposent dorénavant aux patients un panorama complet des services médicaux et de l offre de soins, une réponse en ligne aux questions les plus fréquemment posées, des informations sur les démarches administratives ainsi qu une multitude de renseignements sur l évolution de l offre de soins et les enjeux médicaux et stratégiques des prochaines années. Le site de l Hôpital Kirchberg propose 4 portes d entrées aux informations selon la raison de la visite : une urgence, une consultation/examen, une hospitalisation, voir un proche. 16

16 Le street marketing : variante classique ou mise en scène pour être vu Communication Le street marketing existe depuis la naissance du commerce. Mais, cet outil a pris tout son essor dans les années 80 où il a été développé par des marques alternatives qui souhaitaient se faire connaitre auprès des habitants des ghettos américains. Aujourd hui, aucune marque, qu elle soit internationale ou locale, ne peut se passer de cet outil qui permet de toucher sa cible là où elle se trouve. Même si les opérations deviennent de plus en plus nombreuses, certaines entreprises ne semblent pas se soucier du fait que les actions terrain sont faites pour être vues. En effet, il existe une nette différence entre distribuer des flyers et créer une expérience de marque qui touche le consommateur émotionnellement. Mais, quelles sont les solutions pour atteindre efficacement sa cible? Utiliser le marketing sensoriel pour attirer l attention Quelle que soit la technique utilisée, il est essentiel de bien choisir ses lieux de présence et de se mettre dans la peau du consommateur. Les opérations les plus fréquentes dans le pays étant les distributions de flyers, il n est pas rare d en avoir au même moment pour des marques différentes dans un lieu de très forte fréquentation comme la gare. Mais, ici, les gens, en plus d être sollicités par plusieurs prestataires, sont pressés et ne sont pas ouverts à la discussion. Il est donc d autant plus important de trouver des moyens pour se démarquer et attirer l attention en faisant appel à nos 5 sens. Cela peut être la vue avec l utilisation de street balloons ou de sacs-banners aux couleurs de votre marque. Mais, cela peut être également l ouïe avec la diffusion d une musique spécifique. Peu importe l outil utilisé, l essentiel est d inciter vos chalands à stopper leur course 5 secondes. De plus, en employant les techniques de marketing sensoriel, vous augmenterez le taux de mémorisation de votre marque. 17

17 Communication La mise en scène de vos produits pour engager la conversation Des actions de sympathie comme la distribution de croissants le matin, accompagnée d un grand sourire du promoboy ou de la promogirl habillés aux couleurs de la marque, peut faire toute la différence par rapport à une distribution classique réalisée par une personne anonyme. La mise en scène ne connaît pour seule limite que celle de la créativité des marketers. Des actions novatrices, telles que l organisation d un salon de coiffure sur une place publique pour promouvoir une marque de shampoing, mettent en scène le produit dans un environnement insolite. Ce type d action, encore peu développé au Luxembourg, garantit un retour sur investissement grâce au bouche à oreille qu il provoque et aux retombées médiatiques dues à la rareté et à l originalité de ce genre d opération. Continuer le dialogue sur les réseaux sociaux Aujourd hui, notamment si vous souhaitez toucher une cible jeune, il est indispensable de faire appel aux réseaux sociaux. Facebook a, par exemple, développé un outil de jeu-concours très simple à utiliser et peu onéreux. Dernièrement, une marque de voiture a utilisé cet outil pour promouvoir son nouveau véhicule. Des hôtesses étaient présentes dans la rue et invitaient les prospects à jouer et à tester l automobile. Cette opération a connu un énorme succès et a permis de doubler le nombre de fans sur la page Facebook de l entreprise. Avec cette action, la marque a ainsi développé sa notoriété auprès d une cible plus jeune. Les flashmobs et autres rassemblements comme «l apéro en blanc» sont des outils de street marketing qui débutent la conversation sur les réseaux sociaux. Vodafone a ainsi été, en Angleterre, la première à réaliser un flashmob pour faire parler d elle. D autres entreprises ont suivi la tendance en France ou en Allemagne. Au Luxembourg, peu de marques s y sont déjà risquées. Un retour sur investissement important Souvent, les entreprises pensent que remplacer une simple distribution de flyers par un outil plus innovant, ou par une mise en scène va leur coûter le double. Il est certain que mettre en place une opération de Guérilla Marketing, tel qu un salon de coiffure mobile, sera plus onéreux qu une distribution de prospectus. Cependant, la question à se poser n est pas uniquement celle du coût, mais également celle de l expérience marque recherchée et celle du retour sur investissement souhaité. En effet, l impact d une distribution s arrête la plupart du temps à la personne qui a reçu le flyer, alors qu une opération plus complexe marquera les esprits longtemps, déclenchera plus facilement l acte d achat et fera parler d elle. Netty Thines Conseiller en communication Mediation S.A. 18

18 Formation professionnelle continue Quand formation continue rime avec diplôme L INFPC publie deux ouvrages dédiés aux possibilités de perfectionnement professionnel et personnel par la formation continue et aux dispositions destinées à accompagner l entreprise et l individu dans cette démarche. Dans une perspective de développement des compétences et du capital d employabilité, se former et acquérir un diplôme à tout âge est une nécessité. Ainsi, les voies alternatives aux filières traditionnelles sont de plus en plus nombreuses et variées. Les modes d apprentissage tels que les cours du soir, l apprentissage pour adultes, les cours à distance permettent d obtenir un diplôme en maintenant une activité professionnelle. Une expérience professionnelle ou extra-professionnelle d au moins 3 ans (soit heures) peut être sanctionnée par un diplôme ou un certificat grâce à la validation des acquis de l expérience. En parallèle, les pouvoirs publics proposent une large palette d aides financières et de facilités destinées à soutenir les entreprises et les particuliers dans leur effort de formation. Les entreprises peuvent prétendre à des aides financières pour la formation de leurs salariés. Les particuliers peuvent bénéficier de congés payés spéciaux, de mesures agissant sur le temps de travail et d autres aides spécifiques. Les livrets Aides à la formation et Obtenir un diplôme Les voies alternatives sont téléchargeables sur le portail lifelong-learning.lu/collection et peuvent être commandés gratuitement, par à NEWS OLAP Un 55 e anniversaire marqué par un environnement économique difficile Créé en 1957, l Office Luxembourgeois pour l Accroissement de la Productivité asbl (OLAP) a célébré son 55 e anniversaire en novembre Depuis sa création, l OLAP a organisé plus de cours et séminaires et a accueilli près de participants. Malgré ces bons chiffres, l OLAP se voit aujourd hui confronté aux réalités d un marché non seulement en pleine mutation, mais aussi affecté par une crise économique qui touche de plus en plus les PME, son «vivier» traditionnel. Si en 2011, le résultat affiché a été qualifié d «exceptionnel», celui de 2012 est en deçà des attentes. Si le nombre de 274 formations réalisées est motivant, il n en est pas de même pour la moyenne du nombre de participants par formation qui affiche une tendance décroissante. Néanmoins, la direction de l OLAP tient à souligner le succès de son catalogue annuel de cours et séminaires qui, en collaboration avec ses partenaires que sont la Luxembourg School for Commerce et le département formation de la Chambre des Métiers, génère chaque année un nombre de formations élevé. 19

19 Formation professionnelle continue Salon de la Formation Continue Universitaire Succès pour la 1 ère édition Martine Hansen, ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche, lors de son allocution. Le 23 mai dernier, la Luxembourg School for Commerce (LSC), l organisme de formation de la Chambre de Commerce, a organisé, sous le haut patronage du ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche et en collaboration avec le Centre de Documentation et d'information sur l'enseignement Supérieur (CEDIES), l'institut National pour le développement de la Formation Professionnelle Continue (INFPC), le Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC), l'université du Luxembourg, l'institut Universitaire International Luxembourg (IUIL), ICN Business School Nancy- Metz, le CRP Henri Tudor, BBI-LUX School of International Hospitality & Tourism Business, eufom Luxembourg, Institut européen d'administration publique (EIPA), Sacred Heart University et United Business Institutes Luxembourg, le 1 er Salon de la Formation Continue Universitaire. Autour de 12 stands et de 12 ateliers, les visiteurs du salon ont pu découvrir plus en détail les offreurs de formation, les aides aux particuliers en matière de formation ou encore les perspectives sur la formation continue universitaire dans la Grande Région. Une conférence s est déroulée en présence de Pierre Gramegna, directeur général de la Chambre de Commerce, de Martine Hansen, ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche, et du Prof. Dr. Eric Tschirhart, vice-recteur académique de l Université du Luxembourg. Tous ont insisté sur l importance de la formation pour les actifs professionnels et les entreprises. Vu le succès de cette 1 ère édition, les partenaires et organisateurs de l événement ont d ores et déjà annoncé leur volonté de reconduire le salon en Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) 3 e édition de l'enquête d'opinion paneuropéenne La nouvelle enquête d'opinion paneuropéenne menée par Ipsos MORI au nom de l'agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) révèle notamment que 51 % des travailleurs européens estiment que le stress lié au travail est courant sur leur lieu de travail, voire très courant, pour 16 % d'entre eux. Les femmes semblent plus enclines que les hommes à considérer ce phénomène comme étant commun (54 % contre 49 %), tout comme le sont les travailleurs de 18 à 54 ans (53 %) par rapport à leurs homologues de 55 ans et plus (44 %). La perception du stress lié au travail varie également en fonction du secteur, les professionnels de la santé et des soins étant les plus nombreux à considérer que ce problème est courant (61 %, dont 21 % le jugeant comme «très courant»). Christa Sedlatschek, directrice de l'eu-osha, indique que «41 % des travailleurs européens estiment que le stress lié au travail n'est pas correctement pris en charge sur leur lieu de travail, voire pas pris en charge du tout, selon 15 % d'entre eux». L'année prochaine, la campagne Lieux de travail sains sera d ailleurs axée sur la gestion du stress. La cause la plus courante de stress lié au travail en Europe semble être l'insécurité de l'emploi et les restructurations (72 %), suivie par les horaires ou la charge de travail (66 %). Toutefois, chez les jeunes travailleurs (18 à 34 ans), ces deux causes arrivent à égalité (69 % pour les deux). En outre, pour les professionnels de la santé et des soins, les horaires et la charge de travail semblent être la cause principale (77 %). Interrogés sur le vieillissement de la population active, 1 travailleur sur 8 (12 %) a connaissance des politiques et programmes d'aide aux travailleurs qui poursuivent leur carrière jusqu'à l'âge de la retraite et au-delà. La connaissance de ces politiques augmente avec la taille de l'entreprise, de 7 % dans les petites entreprises (1 à 10 employés) à 19 % dans les plus grandes (plus de 250 employés). Résultats exhaustifs pour l UE et les différents pays : https://osha. europa.eu/en/safety-health-infigures/index_html#tabs-2. Université du Luxembourg Formation Continue en Aménagement du Territoire La Formation continue en aménagement du territoire proposée par l Université du Luxembourg entame sa 8 e année d existence. Les inscriptions pour l année académique 2013/2014 sont ouvertes jusqu au 31 août Lors de 150 heures de cours, ce programme dispense des connaissances techniques de base dans des domaines particuliers comme, par exemple, en matière de concepts intégrés d aménagement du territoire, de développement durable régional, en matière d assurance qualité dans les travaux d urbanisme et d architecture, d équilibre écologique et des bases juridiques spécifiques. La formation s adresse à des personnes travaillant dans des administrations communales, dans des bureaux de planification, dans des associations et autres organismes qui s occupent des questions de planification régionale et communale au Luxembourg et en Grande Région. Sont en particulier concernés, les architectes, les urbanistes et les géographes étant tous diplômés d une Haute École tout comme des ingénieurs-techniciens/ingénieursindustriels ayant une certaine expérience professionnelle. La formation se penche essentiellement sur les nouvelles réglementations luxembourgeoises d aménagement du territoire au niveau national et communal (études préparatoires, plans d aménagement généraux, plans sectoriels, etc.). Des chargés de cours externes ayant une longue expérience professionnelle assurent un lien étroit avec la pratique. Les langues d enseignement sont le français et l allemand. L enseignement est dispensé au campus Walferdange. Les cours auront lieu du 17 septembre 2013 jusqu à juillet Plus d informations sur ou auprès de Dr. Julia Affolderbach Tél : (352) et Dr. Estelle Evrard Tél : (352)

20 Immobilier L immobilier de bureaux à Luxembourg au 1 er trimestre Le marché se maintient Le 1 er trimestre est généralement un des plus calmes d une année immobilière. Environ m² ont été pris en occupation à la fin du 1 er trimestre 2013, ce qui est légèrement supérieur à la moyenne des années 2010 à L offre en nouvelles surfaces de bureaux restera encore limitée, car peu de projets seront finalisés dans les prochains mois. Par conséquent, la vacance locative continue également à décroître. Les loyers prime se maintiennent et une pression vers le haut au sein des quartiers avec peu de disponibilités commence à se mettre en place. Le marché de l investissement est de nouveau sur les rails. Le volume d investissement au 1 er trimestre est en nette hausse comparativement aux années précédentes. Le contexte économique reste mitigé Les marchés boursiers européens restent tendus, ce qui n est pas étonnant au vu des récents événements à Chypre et dans d autres pays de la zone euro. D après les dernières publications du Statec, l économie luxembourgeoise a connu une année de très faible croissance en 2012 (0,3 %). Le PIB devrait progresser au long de l année, mais ne surmontera probablement pas un taux de 1 %. Le secteur financier, acteur majeur de l économie luxembourgeoise, continue à manquer de dynamisme. La pression de l Union européenne sur le Luxembourg, notamment concernant le secret bancaire, joue un rôle non négligeable dans ce contexte. Un retour vers un rythme de croissance élevé de ce secteur semble peu probable à l heure actuelle. Au sein du secteur des services non financiers, le climat semble cependant s améliorer. La croissance de l emploi intérieur s élevant à 2,3 % en 2012 est en diminution. En 2013, ce taux ne devrait pas surmonter 1,3 %. Le taux de chômage continue son augmentation et devrait atteindre 6,5 % à la fin Quant aux prix à la consommation, ceux-ci baisseront probablement davantage en Le taux d inflation prévu fin de l année est de 1,9 %. A l heure actuelle, on observe également une baisse des prix des matières premières. La prise en occupation du 1 er trimestre 2013, s élevant à environ m², a augmenté d environ 8 % par rapport au résultat atteint en Le secteur BFI n occupe plus que la 2 e place du marché de l occupation Les acteurs majeurs au sein du marché de l occupation ont été le secteur des services (24,3 %), le secteur banques, finance, assurances (22,7 %) ainsi que l Etat luxembourgeois (16,8 %). Ceci est en ligne avec les années précédentes, sauf que le secteur des services non financiers devance le secteur financier. Les transactions les plus importantes ont été la prélocation de plus de m² dans le projet Square Mile Lot 4 situé à Esch-Belval par l Université de Luxembourg ainsi que la location de presque m² dans le bâtiment Vitrum de l Atrium Business Park à Bertrange par KPMG. De plus, le centre d affaires Regus a pris en location deux nouvelles surfaces : m² situés dans le bâtiment The Square au Kirchberg et m² de bureaux au avenue de la Gare. Nouvelles évolutions au sein du marché de l occupation La tendance à la baisse de la taille moyenne des transactions se poursuit. La moyenne annuelle en 2012 s élevait à 635 m². Au 1 er trimestre 2013, la moyenne s établit à 433 m², alors que ce chiffre était encore de 475 m² en 2012 et de 712 m² en 2011, sur la même période. En résumé, on constate qu il y a plus de transactions, mais de taille moins importante. Le nombre de prélocations, indice de la confiance des occupants, se situe avec 17 % de toutes les transactions à un niveau respectable. La sous-location, indice peu positif pour le marché, ne représente plus que 3 %. La majorité des transactions a été réalisée dans les quartiers centraux En analysant le nombre de transactions, le CBD se place au premier rang avec environ 17 % des transactions réalisées. Il est suivi par le Kirchberg et le quartier de la gare avec des parts de marché de 16 % et 14 %. Le quartier ayant connu la prise en occupation la plus importante est Esch-Belval où se concentrent environ 17 % des surfaces louées. Le Kirchberg et Bertrange suivent avec 16 % et 14 %. Ce trimestre, ce sont les quartiers plus excentrés qui priment sur les quartiers centraux, conséquence des transactions importantes qui y ont eu lieu de la part de l Université et de KPMG. En 2012, le volume de livraisons a été très restreint avec seulement m². La pénurie de nouvelles surfaces de bureaux se précise au courant de 2013, car peu de projets seront finalisés dans les prochains mois. En tout, à peine m² verront le jour avant la fin A peine m² des surfaces livrées en 2013 sont encore 22

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

ce que nous faisons droit des sociétés et droit commercial investissements étrangers en chine services financiers propriété intellectuelle

ce que nous faisons droit des sociétés et droit commercial investissements étrangers en chine services financiers propriété intellectuelle ce que nous faisons droit des sociétés et droit commercial Le cabinet Sangiorgi Vinciguerra Studio Legale, établi à Hong Kong, a été fondé par Andrea Sangiorgi et Marco Vinciguerra, deux avocats d affaires

Plus en détail

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking...

Sommaire. Informations clés... 04. Profil... 06. Corporate et Institutional Banking... 08. Retail Banking... 10. Private Banking... _ FR Sommaire Informations clés... 04 Profil... 06 Corporate et Institutional Banking... 08 Retail Banking... 10 Private Banking... 12 Treasury et Financial Markets... 14 La BIL à votre service depuis

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas u Luxembourg, le 4 avril 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers au 31 décembre 2012 de BGL BNP Paribas Des résultats opérationnels solides hors éléments exceptionnels Des résultats commerciaux

Plus en détail

PwC en région Est Prêt à engager une relation de confiance?

PwC en région Est Prêt à engager une relation de confiance? PwC en région Est Prêt à engager une relation de confiance? Conseiller et assister les dirigeants, c est aussi une question de proximité. Pour cette raison, nos équipes sont à votre disposition dans votre

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

PricewaterhouseCoopers

PricewaterhouseCoopers PricewaterhouseCoopers Anthony LONG Mastère Spécialisé Management et Développement des Systèmes d Information 2012-2013 1 Table des matières Présentation de PwC... 2 PwC en bref... 3 Métiers et Expertises...

Plus en détail

Références Consultant : Eric Pradel

Références Consultant : Eric Pradel Références Consultant : Eric Pradel Stratégie 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Société de conseil en management Définition de la stratégie

Plus en détail

Bienvenue chez Private Estate Life

Bienvenue chez Private Estate Life Bienvenue chez Private Estate Life Introduction à Private Estate Life La compagnie Private Estate Life est une compagnie d assurance-vie établie à Luxembourg depuis 1991 dont l objectif est de devenir

Plus en détail

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg

Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Bienvenue chez Altraplan Luxembourg Luxembourg Introduction à Altraplan Luxembourg La compagnie Altraplan Luxembourg est une compagnie d assurances créée en 1996, se targuant d une expertise inégalée dans

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

Centrale de Communications Luxembourg S.A. Rapport de Gestion

Centrale de Communications Luxembourg S.A. Rapport de Gestion Centrale de Communications Luxembourg S.A. Rapport de Gestion 2005 Rapport de gestion du Conseil d administration relatif à l exercice 2005 à l assemblée générale des actionnaires du 27 avril 2006 Centrale

Plus en détail

Welcome. un état d esprit

Welcome. un état d esprit * Bienvenue. Welcome * un état d esprit Plus qu un message de bienvenue, Welcome c est la promesse d ouverture que nous faisons à chaque collaborateur, dès son arrivée dans le Groupe et tout au long de

Plus en détail

Une étude exclusive sur les Petites et Moyennes Entreprises

Une étude exclusive sur les Petites et Moyennes Entreprises Zurich Insurance Group Une étude exclusive sur les Petites et Moyennes Entreprises - Les PME ont pu réaliser de la croissance grâce à leurs marchés domestiques lors des 12 derniers mois - Diverses opportunités

Plus en détail

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine

Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Desk Chine en France Votre lien privilégié avec la Chine Pourquoi la France est-elle le pays à privilégier pour s implanter en Europe? * La France est l une des grandes économies de la zone euro : Deuxième

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change cardifluxvie.lu Cardif Lux Vie célèbre ses 20 ans En 2014, Cardif Lux Vie célèbre son 20 ème anniversaire : 20 ans d expertise internationale au service

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

SOCIETE GENERALE PRIVATE BANKING (MONACO) Monaco Développement

SOCIETE GENERALE PRIVATE BANKING (MONACO) Monaco Développement SOCIETE GENERALE PRIVATE BANKING (MONACO) Monaco Développement SOMMAIRE 01 Approche globale 02 Société Générale Private Banking (Monaco) 03 Solutions d ingénierie patrimoniale 04 Financement immobilier

Plus en détail

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

Plus en détail

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus

Rencontres. Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Diversification en assurance de personnes: panorama du marché et résultats obtenus Caroline ALBANET-SAROCCHI Associée Directeur

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Construisez votre stratégie patrimoniale

Construisez votre stratégie patrimoniale Allianz Life Luxembourg Construisez votre stratégie patrimoniale Avec des produits et des services taillés sur mesure en fonction de vos besoins Le groupe Allianz dans le monde Allianz Life Luxembourg

Plus en détail

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Rapport de synthèse CONECT 2015 1. Problématique de l'étude L objectif de cette étude est de faire ressortir la problématique et la complexité

Plus en détail

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT

TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT Juillet 2014 TABLE RONDE N 4 : ACCELERER LE RETOUR DE LA CROISSANCE PAR L INVESTISSEMENT La table ronde n 4 présidée par Arnaud MONTEBOURG travaillera sur les moyens d accélérer le retour de croissance

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

Le contrat d assurance-vie luxembourgeois. Focus sur les atouts du contrat d assurance-vie

Le contrat d assurance-vie luxembourgeois. Focus sur les atouts du contrat d assurance-vie Le contrat d assurance-vie luxembourgeois Focus sur les atouts du contrat d assurance-vie L obligation déclarative des contrats d assurance-vie étrangers en Belgique A l instar des comptes bancaires étrangers,

Plus en détail

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE

ALTER DOMUS France IT S PEOPLE WHO MAKE THE DIFFERENCE FRANCE ALTER DOMUS Alter Domus est un leader européen dans les Services d Administration de Fonds et les Services Administratifs et Comptables de sociétés. Nous sommes spécialisés dans le service aux véhicules

Plus en détail

Geneva. Dubai. Hong Kong. Singapour

Geneva. Dubai. Hong Kong. Singapour GUGGENHEIM & ASSOCIÉS SA 15, rue du Jeu-de-l Arc, Case Postale 6397, CH-1211 Genève 6 Suisse T +41 (0)22 707 91 91 F +41 (0)22 707 91 99 GUGGENHEIM & ASSOCIATES DMCC Jumeirah Lake Towers, Cluster I, Platinum

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Annexe : maquettes pédagogiques des nouveaux cursus Toulouse, le 15 mai 2013 Toulouse Business School et l École Nationale de l Aviation Civile lancent 4 double-diplômes et une filière Bachelor dédiés

Plus en détail

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014 Favor i du e-commerce Prix espoir 2014 Sommaire Présentation du prix Le dossier Promotion Les lauréats des précédentes éditions Contacts Pour concourir : c est ici Présentation du prix Présentation du

Plus en détail

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux.

Récapitulatif: Du 1 er au 12 Juin 2015. Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Du 1 er au 12 Juin 2015 Récapitulatif: Dispositions du livre vert relatif à la construction d une union des marchés des capitaux. Mise en place d un référentiel de données en Turquie. Test de continuité

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MAST ER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES OCTOBRE 2013 L économie luxembourgeoise est dite fragile étant donné qu elle

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION OCTOBRE 2015 L économie luxembourgeoise est dite fragile étant donné qu elle dépend surtout

Plus en détail

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE EDITO «Quand le cabinet de recrutement Robert Walters a lancé l activité Management de Transition en France il y a 10 ans, beaucoup d entreprises et de candidats étaient

Plus en détail

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international!

A cet égard, ImportExport.fr se positionne comme le facilitateur du commerce international! Offre de lancement : Edition 2015 2015 Réussir à l import ou à l export, c est avant tout une affaire de réseaux et de partenaires capables de répondre rapidement et efficacement aux besoins divers des

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE

CHINE CONTINENTALE ET HONG KONG : LA REFORME DE LA FISCALITÉ S INTENSIFIE De nombreuses réformes fiscales sont en cours en Chine afin d encadrer une économie mature et en phase de consolidation. Ces réformes sont profondes et fondamentales mais n en sont pas moins d abord testées

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier

PRIVATE EQUITY. La solidité et la prospérité du marché suisse. Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier VIRGIN REAL ESTATE INVEST PRIVATE EQUITY La solidité et la prospérité du marché suisse Un rendement stable et durable dans l immobilier locatif et hôtelier L excellence de la place luxembourgeoise. ADEJE

Plus en détail

Échanges avec des experts du marché américain

Échanges avec des experts du marché américain Échanges avec des experts du marché américain Vous envisagez une expansion aux États-Unis à court ou moyen terme? Déjà présent sur le marché américain, vous souhaitez passer à la vitesse supérieure? FACE

Plus en détail

Les politiques européennes de soutien aux PME

Les politiques européennes de soutien aux PME Conférence Centraliens Entrepreneurs Les politiques européennes de soutien aux PME Le 14 janvier 2010 Emmanuel Berck Chef adjoint d unité Direction pour la Promotion des PME et de l entrepreneuriat Direction

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

Encourager les systèmes de pensions complémentaires

Encourager les systèmes de pensions complémentaires Conférence de presse Luxembourg, le 25 septembre 2013 Le secteur financier constitue la pierre angulaire de l économie luxembourgeoise. Il doit cependant faire face à de nombreux défis. Par conséquent,

Plus en détail

Informations à valeur ajoutée sur les warrants pour les investisseurs online européens.

Informations à valeur ajoutée sur les warrants pour les investisseurs online européens. Bruxelles, le 23 novembre 2000 Informations à valeur ajoutée sur les warrants pour les investisseurs online européens. Citibank Warrants Belgium et VMS-Keytrade.com annoncent la signature d'un accord de

Plus en détail

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg

Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg Le mécanisme de la titrisation au Grand-duché de Luxembourg La titrisation d actifs est un mécanisme en pleine expansion au Luxembourg, qui consiste à convertir des actifs difficilement commercialisables

Plus en détail

Commission de Surveillance du Secteur Financier

Commission de Surveillance du Secteur Financier COMMUNIQUE DE PRESSE 13/20 PUBLICATION DU RAPPORT D ACTIVITES 2012 DE LA COMMISSION DE SURVEILLANCE DU SECTEUR FINANCIER (CSSF) Même si cela peut paraître surprenant par des temps aussi mouvementés, l

Plus en détail

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000

Un atout majeur : l appartenance à un groupe financier solide CHIFFRE D AFFAIRES 2010. 25,3 milliards d euros 8000 Une expertise internationale de l assurance vie Cardif Lux International, anciennement Investlife, a été fondée en 1994 par Cardif et BNP Paribas Luxembourg. C est un des leaders de l assurance vie internationale

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse

HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse HSBC France Résultats 2010 Conférence de Presse Avertissement Cette présentation et les commentaires qui l accompagnent peuvent contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière,

Plus en détail

entreprendre et réussir en seine-et-marne

entreprendre et réussir en seine-et-marne entreprendre et réussir en seine-et-marne 3 métiers : informer Etre informé, c est pouvoir agir en connaissance de cause. Alimentée par son réseau de partenaires, l agence recueille toutes les informations

Plus en détail

Wealth & Tax Planning Private Fund

Wealth & Tax Planning Private Fund Wealth & Tax Planning Private Fund Parties dans un Private Fund Structure simplifiée Structure le Private Fund Mandant = Sponsor Définit le cadre opératif Administrateur Chargé de l évaluation des actifs,

Plus en détail

Crédit Agricole Asset Management Nextra: un ambitieux projet européen dans le secteur de la gestion d actifs

Crédit Agricole Asset Management Nextra: un ambitieux projet européen dans le secteur de la gestion d actifs Crédit Agricole Asset Management Nextra: un ambitieux projet européen dans le secteur de la gestion d actifs Conférence de presse, Milan, 10 Janvier 2006 Page 1 Sommaire Logique de l opération Description

Plus en détail

- Communiqué de Presse -

- Communiqué de Presse - Paris, le 7 janvier 2010 - Communiqué de Presse - L Union Financière de France lance GPS - Gestion Pilotée et Suivi : un concept de gestion innovant en adéquation avec les attentes de la clientèle patrimoniale,

Plus en détail

Une formation continue du Lu xembour g Lifelong Learning Cent er / w w w.lllc.lu

Une formation continue du Lu xembour g Lifelong Learning Cent er / w w w.lllc.lu Une formation continue du Lu xembour g Lifelong Learning Cent er / w w w.lllc.lu DIPLÔME D ÉTUDES SPÉCIALISÉES JANVIER 2014 Inscrivez-vous en ligne / www.lllc.lu DIPLÔME D ÉTUDES SPÉCIALISÉES Le contexte

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

Une spécialisation accrue, investir pour croître, tirer parti de notre présence mondiale

Une spécialisation accrue, investir pour croître, tirer parti de notre présence mondiale Communiqué de presse Une spécialisation accrue, investir pour croître, tirer parti de notre présence mondiale Se spécialiser et investir dans quatre franchises répondant aux besoins du marché Se spécialiser

Plus en détail

PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE

PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE Février 2014 2 MARKETING I PRÉSENTATION DE CARDIF LUX VIE I FEVRIER 2014 AGENDA PRESENTATION DE CARDIF LUX VIE Un leader de l assurance vie luxembourgeoise Un actionnariat

Plus en détail

Les Innovators Under 35 ont travaillé en groupe pendant le Summit Europe et proposent plusieurs solutions pour affronter ces problèmes:

Les Innovators Under 35 ont travaillé en groupe pendant le Summit Europe et proposent plusieurs solutions pour affronter ces problèmes: Les lauréats des éditions européennes des Innovators Under 35 proposent des solutions pour connaître comment la technologie pourrait aider à affronter l accroissement de la longévité La première édition

Plus en détail

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014

Communiqué de presse. www.axa-realestate.com. Paris, 10 mars 2014 Paris, 10 mars 2014 En 2013, AXA Real Estate enregistre un volume de transactions de 9,2 milliards d euros, lève 6,5 milliards d euros de capitaux et étend son programme de dette à 7,9 milliards d euros

Plus en détail

Les organes de la banque 9 Le Conseil d'administration (suite) Paul Wolff, membre du Comité de direction, Luxembourg, administrateur (jusqu'au 31 décembre 2005) Jacques Godet, directeur général Corporate

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009 Selon le BCG, 100 entreprises issues des pays émergents sont sur le point de rejoindre les rangs de l'élite des multinationales. L édition de référence du Boston Consulting Group : «The 2009 BCG 100 New

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.cortix.fr

DOSSIER DE PRESSE. www.cortix.fr Le N 1 des créateurs de sites en France Une entreprise régionale, un réseau d agences DOSSIER DE PRESSE www.cortix.fr Renseignements Presse : Territoires & Co 05 56 00 89 50-06 18 37 06 12 Odile Lemoine

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO

L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO L APPRENTISSAGE À SCIENCES PO 130 C est le nombre d apprentis à Sciences Po en 2014. Sciences Po souhaite atteindre le nombre de 150 apprentis par an, soit 10 % d une promotion. l apprentissage à Sciences

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée fr LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER Nos services de banque privée Résidence principale ou secondaire, ou immeuble de rapport, l immobilier est une composante majeure

Plus en détail

Le forum des dirigeants des grandes entreprises africaines

Le forum des dirigeants des grandes entreprises africaines genève, 17-19 MARS 2014 2 e édition Le forum des dirigeants des grandes entreprises africaines Une plateforme exceptionnelle de rencontres. Un outil stratégique pour développer votre activité en Afrique

Plus en détail

Présentation des Cabinets. Membre du

Présentation des Cabinets. Membre du Présentation des Cabinets Membre du Dans un contexte socio-économique instable, s appuyer sur un partenariat solide est capital. Culture d entreprise et valeurs partagées depuis 40 ans font de La Comptabilité

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale

LIFE MOBILITY. épargne patrimoniale épargne patrimoniale LIFE MOBILITY evolution UN CONTRAT D ASSURANCE VIE ÉMIS AU GRAND-DUCHÉ DU LUXEMBOURG AU SERVICE DE LA MOBILITÉ PARCE QUE VOUS SOUHAITEZ Un contrat sur-mesure pour une stratégie patrimoniale

Plus en détail

Valordata Feed (VDF) Votre passeport pour des données de grande qualité.

Valordata Feed (VDF) Votre passeport pour des données de grande qualité. Valordata Feed (VDF) Votre passeport pour des données de grande qualité. Valordata Feed (VDF), flux de données financières entièrement structurées et codées, propose des données quasitemps réel sur les

Plus en détail

Résultats 2014 : Keolis poursuit sa marche en avant

Résultats 2014 : Keolis poursuit sa marche en avant Communiqué de presse Paris, le 12 mars 2015 Résultats 2014 : Keolis poursuit sa marche en avant Le chiffre d affaires 2014, en hausse de 9,3 %, atteint 5,6 milliards d euros à normes constantes La rentabilité

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

Consacrez-vous à l essentiel confiez-nous vos envois!

Consacrez-vous à l essentiel confiez-nous vos envois! Créée en 1987 par Michel Greco, la société Michel Greco S.A. est active dans le secteur de la livraison et du transport express de courrier et de petits volumes. Leader sur le marché national et forte

Plus en détail

Résultats annuels 2011. 22 février 2012

Résultats annuels 2011. 22 février 2012 Résultats annuels 2011 22 février 2012 Sommaire Profil du groupe Spir Communication Résultats consolidés 2011 Médias Généralistes Médias Thématique Immobilier Médias Thématique Automobile Imprimeries Distribution

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

Une année 2013 très positive pour le groupe BRED

Une année 2013 très positive pour le groupe BRED Communiqué de Presse Paris, le 31 mars 2014 Une année 2013 très positive pour le groupe BRED Produit net bancaire 955 M (+5,9%) Résultat courant 282 M (+9,5%) Une solidité financière confirmée Coefficient

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Octobre 2013. Dossier de presse

Octobre 2013. Dossier de presse Octobre 2013 Dossier de presse Table des matières 1. Le Groupe BIL p 3 Banque Internationale à Luxembourg SA p 3 Histoire et faits marquants p 4 2. La BIL en chiffres...p 5 3. La BIL en Belgique.p 5 Activités

Plus en détail

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs

STARTUPS. Le guide pour les investisseurs STARTUPS Le guide pour les investisseurs 2016 2 Le guide pour les investisseurs 2016 Vous souhaitez diversifier votre patrimoine? Vous êtes soucieux du choix de vos placements? Vous êtes avant tout motivés

Plus en détail

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département

Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Recruter et animer un réseau d agents commerciaux dans l Union Européenne Pour toute information complémentaire, contactez : Le Département Développement International de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

_ FR. Wealth Planning Solutions. Vous avant tout

_ FR. Wealth Planning Solutions. Vous avant tout _ FR Wealth Planning Solutions Vous avant tout Wealth Planning Solutions LA GESTION DE VOTRE PATRIMOINE AUJOURD HUI Aujourd hui la gestion de votre patrimoine ne se limite plus à la simple gestion financière

Plus en détail

I. Le secteur des assurances en 2009 : une évolution contrastée selon l activité

I. Le secteur des assurances en 2009 : une évolution contrastée selon l activité Communiqué de presse Luxembourg-Bertrange, le 17 juin 2010 I. Le secteur des assurances en 2009 : une évolution contrastée selon l activité a) Encaissement des primes En 2009 les primes émises par les

Plus en détail

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR»

L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» L ÉMERGENCE Du «MILLENNIPRENEUR» étude ENTREPRENEURS BNP PARIBAS 2016 EN BREF LES MILLENNIPRENEURS UNE GÉNÉRATION PRESSÉE I Âgés de moins de 35 ans, ces nouveaux entrepreneurs créent plus d entreprises,

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Chers clients, Le nom de notre entreprise est synonyme d éthique, d excellence et de performance.

Mesdames, Messieurs, Chers clients, Le nom de notre entreprise est synonyme d éthique, d excellence et de performance. édito Mesdames, Messieurs, Chers clients, Pionnier du courtage en assurances au Grand-Duché de Luxembourg, et aujourd hui leader incontesté, Gras Savoye Luxembourg vous accompagne depuis un quart de siècle

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

EXPERT-COMPTABLE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 EXPERT-COMPTABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'EXPERT-COMPTABLE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'EXPERT-COMPTABLE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE L'EXPERT-COMPTABLE... 10 EN

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Recherches mises en valeur

Recherches mises en valeur Recherches mises en valeur Résumé hebdomadaire de nos meilleures idées et développements au sein de notre univers de couverture La Meilleure Idée Capital One va fructifier votre portefeuille 14 février

Plus en détail

Présentation d Aforge Degroof Finance

Présentation d Aforge Degroof Finance Nom du document Confidentiel Le jour mois année Présentation d Aforge Degroof Finance Degroof, banque d affaires et patrimoniale européenne indépendante, accompagne le développement de ses clients depuis

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail