La lutte contre les mutilations génitales féminines

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lutte contre les mutilations génitales féminines"

Transcription

1 Mai 2003 N o 180 Association humanitaire La lutte contre les mutilations génitales féminines Dans cette édition Six jours de contractions Fatimé, une femme sauvée du déshonneur Vous et nous

2 Editorial: Sommaire Risquer sa vie pour être mère L Afrique subsaharienne détient un bien triste record du monde: c est la région qui enregistre le plus fort taux de mortalité maternelle. En effet, selon les chiffres de l Organisation Mondiale de la Santé, chaque année, un demi-million de femmes meurent des suites de complications survenues pendant la grossesse ou à l accouchement. Celles qui survivent en portent parfois de graves séquelles: fistules, incontinence, stérilité, etc. Alors qu en Europe le risque de mourir en couches est de 1 sur 4100, en Afrique subsaharienne il est de 1 sur 13. Naissance et mort paraissent comme deux sœurs presque inséparables tant les conditions médicales sont mauvaises au Sahel. Et le défi à relever est de taille pour ces femmes qui risquent de perdre leur vie en la donnant. Il y a quelques années, alors qu elle était établie en Afrique, une famille de missionnaires a malheureusement dû affronter ces conditions. Le couple avait déjà trois beaux enfants en pleine santé, et la mère était sur le point d accoucher de son quatrième bébé. La grossesse s était déroulée sans encombre jusqu à ce que des complications surviennent pendant l accouchement. Les conditions médicales précaires n ont pas permis de la sauver. On pourrait se demander comment les choses se seraient déroulées si cette mère de famille avait accouché en Europe. Mais là n est pas la question. Il s agit de redoubler d efforts pour offrir aux femmes africaines un système médical fiable, un accompagnement prénatal et post-partum suivi, pour qu elles puissent donner la vie en toute sécurité. Bonne découverte de ce numéro de Morija tourné vers l espoir. Ensemble, offrons des jours meilleurs aux mamans du Sahel. L équipe de Morija Un accouchement cauchemardesque (page 4) Fatimé, le drame d une fistulée (page 6) Vous et nous (page 7) ASSOCIATION HUMANITAIRE En Reutet 1868 COLLOMBEY-LE-GRAND Tél. 024/ Fax 024/ CCP Association sans but lucratif Fondée en 1979 selon les articles 60ss du Code civil Suisse But: Aide aux plus déshérités d Afrique, du Sahel en particulier, sans distinction de race ou de religion. Siège social: Collombey-le-Grand Vérificateur des comptes: Fiduciaire R. Künzlé SA Monthey Rédaction: L Avènement Graphisme: Zion Design, Romanel-sur-Lausanne Impression: Jordi SA MORIJA-FRANCE: Monsieur D. Barbuis Les Feuillantines, La Rouguière MARSEILLE Tél/Fax: But: Aide aux personnes déshéritées en Afrique Compte bancaire: Crédit Mutuel, Aubagne CCP W 029, Marseille Mensuel d information Prix de l abonnement: CHF 25. / 15. Abonnement de soutien: CHF 50. / 30. Tout don supplémentaire est le bienvenu. MERCI

3 Les mutilations génitales féminines Le 6 février 2003 a marqué la Journée mondiale de tolérance zéro contre les mutilations génitales féminines (MGF). Trois jours de conférence internationale ont réuni à Addis-Abeba (Ethiopie) des responsables de gouvernements africains et leurs épouses. Les participants étaient déterminés à lutter contre la tragédie silencieuse des MGF, qui affectent quelque 120 millions de femmes dans 28 pays africains. Au nom de la tradition, l excision et l infibulation subies par les filles hypothèquent lourdement leur future vie de femme et de mère: accouche-ments difficiles, voire fatals à la mère et à l enfant, sans compter les fistules vésicovaginales qui font perdre à tout jamais leur dignité aux femmes. Afin de diminuer la mortalité en couches, Morija réalise depuis plusieurs années au Tchad en partenariat avec le SMI d Abéché et des ONG locales (Africaire et la WEC) des formations d accoucheuses traditionnelles (matrones) dans les villages. Cette initiative porte ses fruits. Dans une région où ces formations ont débuté en 1998, le nombre d orphelins a fortement diminué. Malheureusement, en 2002, par manque de personnel Victime elle aussi de la tradition? d encadrement, Morija n a pu les donner. Avec votre soutien, nous souhaitons reprendre cette activité, car le nombre des femmes décédant à l accouchement est encore bien trop élevé. Coût d une formation d accoucheuse Pour un village situé à une distance moyenne d Abéché, soit 80 km, un cours de formation de quatre à dix accoucheuses revient à environ CHF 826. ( 550. ), dont voici le détail: Sensibilisation Déplacements en voiture (visite au chef de village et aux matrones, poursuite des contacts, établissement d un calendrier des cours, amortissement du véhicule, etc.) CHF 511. / 341. Indemnité de nuit pour le chauffeur (3 à 4 nuits) CHF 20. / 13. Déplacements à cheval lorsque la piste se termine CHF 13. / 8.50 Salaires des formatrices CHF 230. / 153. Formation (cours de base et révision des acquis) Matériel qui compose la trousse d accouchement (en général remboursé par le village)chf 12. / 8. Nourriture CHF 40. / Les chiffres montrent à l évidence que ce sont surtout les trajets qui grèvent le budget. D où toute l importance de former des matrones capables de transmettre le savoir. Formation d accoucheuses 3

4 Un accouchement cauchemardesque Lors d une tournée en brousse pour visiter les enfants orphelins, nous arrivons à la nuit tombante dans un village où l on nous apprend que, dans une localité voisine, une femme a des contractions depuis six jours et qu elle n a toujours pas accouché! Il fait nuit noire, nous avons un pneu crevé, et c est vraiment trop dangereux de circuler la nuit à cause des bandits coupeurs de route. Nous sommes préoccupés par cette femme qui souffre. Pourvu que nous puissions lui venir en aide avant qu il ne soit trop tard... Le lendemain, nous nous levons de bon matin et partons immédiatement vers ce village, dont on nous indique la direction. Ils disent que c est proche, mais il nous faut presque une heure pour y arriver. Ce qui nous attend là-bas est tout simplement incompréhensible pour nous: les hommes sont assis sur une natte et sirotent du thé en attendant que le bébé naisse. A côté, quelques femmes s affairent dans une petite case. A l intérieur, nous découvrons une femme allongée, à bout de forces. Une vieille matrone est à son chevet. En palpant son ventre, nous réalisons que la vessie est à la hauteur du 4 Les employés du SMI d Abéché n hésitent pas à se rendre dans des endroits reculés pour venir en aide aux populations démunies nombril, la tête du bébé ayant bloqué l excrétion de l urine depuis trois jours. La matrone explique ce qui s est Au Sahel, beaucoup d hommes ne se préoccupent pas des problèmes liés à l accouchement. Mais heureusement, les mentalités changent. passé. Elle a insisté pour amener la jeune femme à l hôpital, mais les hommes ont dit qu il fallait attendre. Après avoir évacué l urine, nous essayons de faire «Si Allah le veut, ce bébé va venir en son temps» avancer l accouchement. Nous nous rendons vite compte qu il faudra aller au dispensaire pour effectuer une ventouse, car la maman est épuisée et le bébé semble assez grand. S ensuit une négociation avec le mari et le père de la femme, pas très convaincus de la nécessité de se déplacer: «Si Allah le veut, ce bébé va venir en son temps.» A force d insister et d argumenter, nous obtenons l autorisation de conduire la femme au dispensaire le plus proche, à quelque 50 km.

5 Les parents de la malheureuse nous accompagnent, et nous la transportons tant bien que mal dans la voiture. La piste est bien chaotique pour une femme qui a des contractions depuis une semaine, et qui n a plus d énergie. Pourtant, elle est bien courageuse, presque résignée... Après deux heures de route, nous voilà enfin arrivés. L infirmier, à peine mis au courant, fait appeler une accoucheuse traditionnelle du quartier. Dans cette situation difficile, quelle joie de voir arriver une accoucheuse qui a suivi une formation que nous avons dispensée un mois auparavant, et de la voir mettre en pratique les règles d hygiène enseignées! Même au dispensaire, l accouchement est long et très difficile. Nous avons l impression que nous n y arriverons jamais... Après bien des efforts, le bébé vient au monde, mais bien sûr, il est sans vie. Décédé depuis plusieurs jours, il n a pas supporté les contractions pendant si longtemps... Pourtant la maman est en vie, et cela tient du miracle après avoir vécu un tel travail. Nous craignons Le bébé vient au monde, mais bien sûr, il est sans vie qu elle ne développe une fistule ou d autres complications et nous la confions à l infirmier. Continuant les visites aux orphelins, nous repassons par le dispensaire le soir même, et n en revenons pas de voir Deux heures sur une piste chaotique pour atteindre le dispensaire le plus proche cette femme transformée, encore faible certes, mais sans séquelles. Elle et sa mère nous remercient, car au-delà des souffrances endurées, elles se rendent bien compte que quelques heures de plus auraient été fatales. Elle revient de loin, cette jeune femme, et elle en est consciente. Nous espérons que son mari et les hommes du village auront appris quelque chose pour qu à l avenir, une telle situation ne se représente plus. Carmen Weise et Agathe Burrus (SMI d Abéché) Parfois le bébé vit, mais la maman meurt Morija prend soin des orphelins La lutte contre les mutilations génitales féminines est commune à tous les centres de Morija au Sahel. Des enseignements aux mères et aux nourrices y abordent les problèmes de l excision, de l accouchement et des mesures d hygiène. Morija dispose en outre de deux maternités, l une à Farendé au Nord-Togo et l autre à Guider au Nord-Cameroun. Les consultations prénatales et les accouchements en milieu médical contribuent grandement à réduire la mortalité des femmes et des bébés lors de l accouchement. Dans nos centres, les mamans apprennent les mesures d hygiène 5

6 Fatimé, le drame d une fistulée Heureuse de pouvoir reprendre une vie normale Agathe Burrus, du SMI d Abéché, s est rendue à Adré (à 170 km à l est d Abéché) pour participer aux soins postopératoires de femmes soignées pour des fistules vésico-vaginales, c est-à-dire 6 des lésions provoquées par des accouchements difficiles et responsables d incontinence. Voici l histoire de Fatimé, une jeune femme prise en charge par cette équipe médicale. C est après quelques jours seulement que Fatimé se rendit compte des conséquences désastreuses de l accouchement difficile qu elle venait de vivre et au cours duquel elle avait perdu son bébé. Elle n arrivait plus à retenir ses urines et avait une fistule. Elle savait ce que cela représentait: elle serait probablement répudiée par son mari, exclue de la vie du village, personne ne supportant l odeur nauséabonde qu elle dégagerait. Elle serait seule, et ne pourrait plus jamais avoir d enfant. Un véritable drame pour cette jeune femme de 17 ans. Après quelques mois, elle entendit parler d un hôpital, situé à plus de 100 km de son village, où un médecin opérait des femmes ayant des fistules. C est remplie d espoir qu elle s y rendit. Mais après quelque temps, elle dut se rendre à l évidence: l opération avait échoué. Puis elle apprit qu une équipe spécialisée venait deux semaines à Adré pour opérer des femmes fistulées. Alors Fatimé fit le voyage, accompagnée de son mari, qui ne l avait pas abandonnée, et de sa mère. Là, elle rencontra beaucoup de jeunes femmes qui souffraient du même problème et put être opérée. Pendant deux semaines, elle dut rester couchée, dépendante de sa mère ou de son mari pour manger, boire, se laver. Ce fut une longue attente, pleine de doutes et d appréhensions. Puis le grand jour arriva: Fatimé se leva et constata qu elle était guérie. Son visage rayonnait de bonheur! Une nouvelle vie Une nouvelle vie commençait pour elle commençait pour elle. Après trois mois de convalescence, Fatimé retourna dans son village. Quel accueil! Son mari avait construit une toute nouvelle case bien équipée: un lit avec de bonnes couvertures, des nattes, de beaux tapis sur le sol et au mur, une petite table avec un napperon, garnie de divers pots de crème, de parfums et autres produits de beauté. Les femmes du village défilèrent les une après les autres pour lui souhaiter la bienvenue et lui exprimer leurs vœux de bénédiction, chacune avec un petit présent. Bientôt, il y avait devant elle une quinzaine de petites assiettes avec des arachides, des dattes, des crêpes de mil, du thé... Les craintes de Fatimé s envolèrent définitivement. Elle faisait à nouveau partie intégrante du village. De plus, son mari n avait pas pris de deuxième épouse en son absence. C était plus que tout ce qu elle avait pu espérer. Agathe Burrus (SMI d Abéché)

7 Vous et nous Depuis 25 ans, Morija est active dans les pays du Sahel grâce à ses 14 programmes. Ensemble, nous avons épargné des milliers de vies et nous en avons secouru des milliers d autres. Depuis sa fondation en 1979, notre organisation d aide humanitaire a grandi. Elle grandit encore: goutte après goutte, un océan de générosité et de solidarité se forme. Il vient abreuver et nourrir des enfants, des femmes, des hommes, des personnes âgées, là-bas, au Sud. Ces nombreuses gouttes, c est vous. Morija met en place cette entraide si nécessaire, mais sans votre soutien, rien ne serait possible. Avec notre journal mensuel, nous vous informons du travail sur le terrain, des progrès vécus, des drames rencontrés et des besoins à combler. Ce journal est le vôtre. C est pourquoi nous avons ouvert une nouvelle rubrique le Courrier des lecteurs parue pour la première fois le mois dernier. Un courrier des lecteurs pour renforcer nos liens. N hésitez pas à nous écrire pour nous faire part de vos idées, de vos critiques et de vos initiatives en faveur des démunis. Parce que Morija, c est vous et nous. Ensemble, nous luttons contre la pauvreté, la maladie, la malnutrition et l injustice. Ensemble, poursuivons sans relâche ce juste combat. Nos lecteurs nous écrivent «Dans une édition précédente, nous avons lu que CHF 75. / 50. suffisaient à financer l écolage d un enfant orphelin pendant une année. Cela nous a inspiré, une copine et moimême (13 ans). Nous avons joué de la musique devant un magasin et récolté CHF 225. / 150. pour ces enfants.» Simone L. Morija: Voilà une initiative ô combien généreuse et encourageante. Comme Simone et son amie, n hésitez pas à faire preuve d audace et de talent en faveur des démunis. «Enfant du Burkina Faso, Rejoins ton école aussitôt. C est le moment, car le temps presse. Ecoute les leçons de ta maîtresse. Malgré ta pauvreté rageante, lutte contre la misère grandissante. Si tu travailles et si tu sues, tu auras un métier en vue. Alors ne te décourage pas, c est sûr, tu y arriveras!» Poème de Charline, élève au Cycle d orientation de Bagnes (VS) Morija: Bravo pour ton talent. C est vrai que la pauvreté des enfants au Sahel est rageante et que l assiduité à l école est source de progrès et de développement. Encore faut-il qu ils y aient accès. Morija s engage, avec vous, en faveur de leur scolarisation. «Nous avons reçu les bulletins de versement pour renouveler notre parrainage en faveur des enfants du Sahel. Comme les années passées, nous ferons un unique versement pour éviter les taxes postales.» Emilia B. et Gabriella A. Morija: C est vrai, à chaque versement, la Poste prélève une taxe. Merci à ces deux généreuses donatrices d être attentives jusque dans les détails. 7

8 Le CREN/PMI de Nobéré au Burkina Faso Centre de Récupération et d Education Nutritionnelle/Protection Maternelle et Infantile Date d ouverture 1987 Situation Nobéré, localité de brousse située à 110 km au sud de la capitale. Le niveau de vie y est faible, les habitants ne disposent donc que de peu de moyens pour assumer les frais de santé Objectifs principaux «Récupérer» les enfants atteints de malnutrition Pourvoir à la nutrition des nouveau-nés orphelins, ou que la mère ne peut allaiter Eduquer les mères (nutrition, santé, hygiène...) Assurer un suivi régulier de chaque enfant Infrastructure 1 couvert d accueil et d enseignement 2 bâtiments de consultations et stock de médicaments 16 cases où vivent les mamans 1 paillotte pour les causeries 2 cuisines africaines et 1 moulin traditionnel 4 puits et 1 château d eau 2 entrepôts et 1 garage Maisons du personnel Financement Coût annuel moyen par patient: CHF 360. / 240. Budget 2003 Dépenses Lait mil, médicaments Salaires, formations et stages Matériaux, vehicules et entretien Eau, éléctricité, téléphone Frais administratifs 450. Frais de déplacements Fonctionnement Aide sociale diverse Total CHF / Confédération CH (don de lait) CHF / Participation patients CHF / 790. Solde à pourvoir CHF / % 35% 1% Personnel burkinabé 1 gestionnaire responsable (KABORE Gédéon) 1 infirmière brevetée/responsable section médicale (SAWADOGO Solange) 3 auxiliaires infirmières 2 gardiens de nuit 2 jardiniers Le CREN de Nobéré en 2002 Séjours au CREN/PMI pour récupération: 236 enfants, soit une moyenne de 19,7 par mois. 53,4% sont sortis guéris, 21,2% ont été déférés à l hôpital car leur cas était trop grave, 6,4% sont décédés, 19% sont toujours en cours de traitement Les taux de rechute et de décès ont baissé en 2002, grâce à la gestion plus stricte des sorties. Souvent, les femmes demandent à quitter le centre avant le rétablissement complet de leur enfant Grande pesée et contrôle mensuel: 7188, soit une moyenne de 599 enfants par mois Consommation de lait en poudre: 1388 kg, soit 760 kg de lait entier, 388 kg de lait 1 er âge, 240 kg de lait 2 ème âge Des échanges avec le Centre National de Nutrition (CNN) ont permis d améliorer nos techniques de récupération nutritionnelle et de soins diététiques - En 2002, lors de sa première visite au CREN/PMI de Nobéré, le Haut Commissaire de la région a été très impressionné par le travail effectué. Il a vivement félicité et encouragé le personnel

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Notre projet en 2009 Prendre soin des orphelins, des nouveaux-nés, des femmes ayant des problèmes d allaitement, des prématurés et des enfants malnutris

Plus en détail

CSI de Guider: dix ans, et une nouvelle maternité

CSI de Guider: dix ans, et une nouvelle maternité Juillet 2002 N o 171 Association d entraide pour le Sahel CSI de Guider: dix ans, et une nouvelle maternité Dans cette édition Inauguration de la nouvelle maternité Accoucher en brousse Un bébé prénommé

Plus en détail

Enfants parrainés: que sont-ils devenus?

Enfants parrainés: que sont-ils devenus? Janvier 2005 N o 199 Enfants parrainés: que sont-ils devenus? Dans cette édition Donner sauve des vies Vivement la fin de mes études! Un séjour au CREN de l intérieur www.morija.org Editorial: Les enfants,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Le journal de Bemena Numéro n 1

Le journal de Bemena Numéro n 1 Voici la première édition du «Journal de Bemena». Vous le recevrez régulièrement, dès que de nouvelles informations nous parviendront. Bien entendu, nous continuerons à mettre à jour la rubrique «Actu»

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Les enfants, au cœur de nos actions

Les enfants, au cœur de nos actions www.morija.org Décembre 2011 N 279 Les enfants, au cœur de nos actions UN ENFANT PARRAINEZ UNE PERSONNE HANDICAPÉE OFFREZ-LEUR DE NOUVELLES PERSPECTIVES DE VIE! www.morija.org 3 Mesurer la misère du monde

Plus en détail

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse

Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Tout ce que les hommes doivent savoir sur la grossesse Partenaires pour la santé, partenaires pour la vie! «Il faut accompagner ta femme à l hôpital! Si tu le fais, c est bien pour la santé de vos enfants,

Plus en détail

Illustrations Aurélie Blard-Quintard

Illustrations Aurélie Blard-Quintard Devenir parent Groupe de travail et auteurs Sylvie COMPANYO (directrice de l École des Parents et des Éducateurs de la Région Toulousaine*) Nathalie COULON (maître de conférences en psychologie à l université

Plus en détail

UNICEF/97-0627/Lemoyne

UNICEF/97-0627/Lemoyne UNICEF/97-0627/Lemoyne Pourquoi il est important de communiquer et d utiliser les informations sur LA VACCINATION La vaccination Chaque année, 1,7 million d enfants meurent de maladies qui auraient pu

Plus en détail

Toujours plus d orphelins

Toujours plus d orphelins A o û t 2 0 0 6 N o 2 1 7 Toujours plus d orphelins Dans cette édition: Recrudescence d enfants abandonnés Orphelins dans la brousse tchadienne Pas d avenir sans formation www.morija.org Editorial: Moi,

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT DOSSIER DE PRESSE Février 2014 LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ MATERNELLE ET NÉONATALE DANS LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT WIVES ID M G IN T C E CONN SOMMAIRE 02 Chiffres clés 03 Lancement de la plateforme internationale

Plus en détail

Le Parrainage individuel (de 5 à 25 ans) Le Parrainage de projet médico-social (de 0 à 16 ans) Le Parrainage de projet scolaire (de 5 à 15 ans)

Le Parrainage individuel (de 5 à 25 ans) Le Parrainage de projet médico-social (de 0 à 16 ans) Le Parrainage de projet scolaire (de 5 à 15 ans) avec Parrainer un enfant c est donner un sens a sa vie! Parmi les centaines d enfants oublies d Armenie, du Burkina-Faso, du Liban ou du Vietnam, il y en a UN Le Parrainage individuel (de 5 à 25 ans) Sortir

Plus en détail

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE

Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Informations pour la clientèle : LA CÉSARIENNE Bienvenue au Centre de santé et des services sociaux du Granit. Vous serez admise à l hôpital pour une césarienne. Votre séjour sera d environ trois à quatre

Plus en détail

Une aide discrète en cas de faiblesse de la vessie.

Une aide discrète en cas de faiblesse de la vessie. Une aide discrète en cas de faiblesse de la vessie. sanello Victor-von-Bruns-Strasse 28 Case postale 634 CH-8212 Neuhausen Téléphone 0800 221 222 info@sanello.ch www.sanello.ch En partenariat avec: sanello,

Plus en détail

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015

52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 52 FORBES AFRIQUE MARS 2015 Un infirmier dans une chambre de la clinique Nest. La qualité des infrastructures est une priorité avec un ascenseur, un bloc opératoire et la climatisation dans chaque chambre.

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées Garantir un accès aux soins de santé des Peuples Autochtones Pygmées expulsés dans le PNKB dans la province du Sud Kivu : Capitalisation du thème de la journée internationale des Peuples Autochtones 2015

Plus en détail

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose

Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Avec un nouveau bébé, la vie n est pas toujours rose Le «blues du post-partum» est FRÉQUENT chez les nouvelles mères. Quatre mères sur cinq auront le blues du post-partum. LE «BLUES DU POST-PARTUM» La

Plus en détail

FEMMES SANTÉ DES. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr

FEMMES SANTÉ DES. Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr SANTÉ DES FEMMES Carole Uchan cuchan@paris.msf.org +33 (0)1 40 21 27 69 8, rue Saint-Sabin 75011 Paris - www.msf.fr Association reconnue d utilité publique - Grande cause nationale 1987 - Prix Nobel de

Plus en détail

Pantone Violet C CMJN. NEWS - n 1 2010. Niveaux de gris

Pantone Violet C CMJN. NEWS - n 1 2010. Niveaux de gris Pantone Violet C CMJN NEWS - n 1 2010 Niveaux de gris Edito Vous tenez entre vos mains le premier news que nous avons le plaisir de vous faire découvrir. Nous avons repris la présidence d AVEC Suisse en

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle

ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle ARRET SUR IMAGES Région du Kanem, Tchad Mission au cœur d une crise nutritionnelle Cela fait maintenant une journée que je suis dans le Kanem. Je suis en mission dans cette partie Nord du pays pour quelques

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

GUIDE DU PARRAINAGE L ASSOCIATION CHRISTINA NOBLE

GUIDE DU PARRAINAGE L ASSOCIATION CHRISTINA NOBLE L ASSOCIATION CHRISTINA NOBLE GUIDE DU PARRAINAGE NOTRE MISSION Fondée en 1992, l Association Christina Noble agit pour la protection de l enfance au Vietnam et en Mongolie. Elle agit pour le présent des

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Rapport d activité. Points saillants. Pour consulter en ligne : visionmondiale.ca

Rapport d activité. Points saillants. Pour consulter en ligne : visionmondiale.ca Rapport d activité Points saillants 2014 Pour consulter en ligne : visionmondiale.ca Récits de changements véritables «Je n ai plus à marcher de longues distances pour rapporter de l eau à ma famille.

Plus en détail

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant!

Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Au CPE Vire-Crêpe l enfant a le droit d être un enfant! Convention de la bientraitance des enfants fréquentant les installations du centre de la petite enfance Vire-Crêpe 1 Tous droits de traduction, d

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch

1996-2011 AIMER ACCUEILLIR AIDER. futures mamans Riviera-Veveyse. www.sosmaman.ch 1996-2011 futures mamans Riviera-Veveyse AIMER ACCUEILLIR AIDER www.sosmaman.ch 2 / 7 Présentation SOS futures mamans est une association d entraide bénévole, sans but lucratif, apolitique et sans distinction

Plus en détail

Legs & Héritage. Un geste de vie

Legs & Héritage. Un geste de vie Legs & Héritage Un geste de vie,,,, Legs & Héritage Un geste de vie Offrez la vie en héritage Par-delà le temps, vous pouvez continuer de manifester votre générosité et votre solidarité envers les plus

Plus en détail

ADEA France Association pour le Développement de l'enfant et de l'adolescent

ADEA France Association pour le Développement de l'enfant et de l'adolescent ADEA France Association pour le Développement de l'enfant et de l'adolescent Lettre d information n 36 - Janvier 2014 Le mot de la Présidente. Bien chers amis, En ce début d année recevez les vœux chaleureux

Plus en détail

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE

UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE UN REVENU QUOI QU IL ARRIVE Bienvenue chez P&V En vous confiant à P&V, vous choisissez un assureur qui recherche avant tout l intérêt de ses assurés. Depuis son origine, en 1907, P&V s appuie sur des valeurs

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

MON SEJOUR AU VIETNAM

MON SEJOUR AU VIETNAM MON SEJOUR AU VIETNAM J ai eu la chance de partir au Vietnam en ce début mars 2015 pour vivre une expérience unique, hors des sentiers habituellement fréquentés par les touristes. J accompagnais à cette

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Rapport de résultats et d impacts

Rapport de résultats et d impacts Rapport de résultats et d impacts Prévention et réduction de la malnutrition chez les enfants de moins de 5 ans à Bach Thong, au Vietnam. Localisation du projet : Date de début : Décembre 2011 Durée du

Plus en détail

TOUT CE DONT UN ENFANT A BESOIN, NOUS POUVONS LE LUI OFFRIR ENSEMBLE

TOUT CE DONT UN ENFANT A BESOIN, NOUS POUVONS LE LUI OFFRIR ENSEMBLE Fondation NOS PETITS ORPHELINS Nuestros Pequeños Hermanos NPH Trimestriel 2 ème trimestre 2012 - Edition spéciale Bureau de dépôt Bruxelles X - N d'agrément P2A6234 Lettre d information pour nos amis Juin

Plus en détail

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS

QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS QUESTIONNAIRE MÈRE AYANT UN BÉBÉ MOINS DE 6 MOIS Numéro questionnaire : Région : District : Commune /quartier : Nom de l enquêteur : Date de l enquête : Signature : I. INTRODUCTION: Je vais vous poser

Plus en détail

Première partie : Accueillir une femme enceinte

Première partie : Accueillir une femme enceinte ab ledesma tières T a bl e d e s m at i è r e s Première partie : Accueillir une femme enceinte Chapitre 1 : Comment se présente un service de maternité?...3 1. Qu est-ce qu un service de maternité?...

Plus en détail

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 Portrait Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 L accélération de la survie, du développement et de la protection de l enfant à risque Trahantsoa : un

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL PEDIATRIQUE

LIVRET D ACCUEIL PEDIATRIQUE EN/SPEC/CHI/646/02 Màj le 17/02/12 LIVRET D ACCUEIL PEDIATRIQUE Le livret est consultable sur le site : www.cliniquevaldouest.fr Bonjour!!! Votre enfant va se faire opérer, voilà ce que vous devez savoir

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI

Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI Cadre Infirmier Service Pédiatrie/URENI Ecole - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour

Plus en détail

Se libérer de la drogue

Se libérer de la drogue Chacun doit savoir qu il peut se libérer de la drogue à tout moment. Se libérer de la drogue Je ne maîtrise plus la situation Longtemps encore après la première prise de drogue, le toxicomane croit pouvoir

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger

PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger PRIVATE INTERNATIONAL Assurance pour les traitements ambulatoires et stationnaires à l étranger Conditions complémentaires (CC) Sanitas Corporate Private Care Edition de juillet 2007 (version 2013) Table

Plus en détail

Nuestros Pequeños Hermanos NPH. Lettre d information pour nos amis Mai 2012

Nuestros Pequeños Hermanos NPH. Lettre d information pour nos amis Mai 2012 Fondation NOS PETITS ORPHELINS Nuestros Pequeños Hermanos NPH Trimestriel 2 ème trimestre 2012 Bureau de dépôt Bruxelles X - N d'agrément P2A6234 Lettre d information pour nos amis Mai 2012 Enfants des

Plus en détail

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes :

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes : Cas n o 1 M me Melanson M me Melanson (75 ans) vit dans une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Sa fille aînée, Caroline (54 ans), est retournée vivre avec elle il y a cinq ans après le décès du mari

Plus en détail

Comment les pauvres gèrent-ils le risque?

Comment les pauvres gèrent-ils le risque? Comment les pauvres gèrent-ils le risque? Le présent dossier donne un aperçu de la manière dont les ménages pauvres gèrent les risques. Fondé sur les recherches effectuées via les journaux financiers dont

Plus en détail

Formation de premier niveau

Formation de premier niveau Formation de premier niveau Accompagnement à la naissance Formation de base (60h/60 crédits) Formation offerte à toutes et tous ceux qui s intéressent à la périnatalité. Cette formation vous permettra,

Plus en détail

Projets... «Programme Wash Burkina» Morija. «Santé, Hygiène et Nutrition» Main dans la Main

Projets... «Programme Wash Burkina» Morija. «Santé, Hygiène et Nutrition» Main dans la Main 6 Projets... «Programme Wash Burkina» 68-13 Morija Burkina Faso CHF 50 000. (Total projet CHF 1 236 762. ) Au Burkina Faso, 67 % des habitants dépendent de l agriculture ou de l élevage et près de la moitié

Plus en détail

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung!

Mënscherechter: Och fir Mënsche mat enger Behënnerung! 1 Les personnes en situation de handicap doivent pouvoir vivre de manière indépendante. Elles doivent pouvoir décider librement de leur vie. Elles doivent avoir les mêmes droits que les personnes qui n

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE

RAPPORT DE MISSION au TOGO. Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE RAPPORT DE MISSION au TOGO Village de Dzogbégan sur le plateau de Danyil MISSION AGRO-ALIMENTAIRE Du 1 er au 31 Juillet 2o12 I) INTRODUCTION Etudiante en Ecole d Ingénieur en Biologie industrielle, il

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Prendre soin des enfants nécessiteux

Prendre soin des enfants nécessiteux Chapitre 25 Prendre soin des enfants nécessiteux Les orphelins Plus d un père qui est mort dans la foi, confiant en l éternelle promesse de Dieu, a quitté ses bien-aimés pleinement assuré que le Seigneur

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

Rapport de santé au Burkina Faso. Stage à NIOU

Rapport de santé au Burkina Faso. Stage à NIOU Rapport de santé au Burkina Faso Stage à NIOU Du 8 mars 2014 au 12 avril 2014 Je suis arrivée à Niou pour un stage infirmier dans le cadre de mes études, via Urgence Afrique, pour une mission de santé.

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Mobile Ultrasound Project Stories from the field MAROCCO

Mobile Ultrasound Project Stories from the field MAROCCO Mobile Ultrasound Project Stories from the field MAROCCO Stories from the Field Dr. Chrit - délégué - province de Kemisset En tant que représentant du ministère de la santé et le délégué de la Province

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT ALLAITER MON BÉBÉ?

POURQUOI ET COMMENT ALLAITER MON BÉBÉ? POURQUOI ET COMMENT ALLAITER MON BÉBÉ? v ous allez avoir un bébé et vous aimeriez bien l allaiter. Mais des questions se bousculent dans votre tête: est-ce que cela vaut vraiment la peine? Comment vais-je

Plus en détail

La Campagne e Mondiale»

La Campagne e Mondiale» La Campagne e Mondiale «Pour éliminer les fistules» Le Coût de l Enfantement Chaque minute, 1 femme meurt des complications de la grossesse ou de la naissance Pour chaque femme qui meurt, 20 à 30 autres

Plus en détail

Rapport de mission santé juillet 2015 Au Burkina Faso Au dispensaire et à la maternité de Niou Urgence Afrique

Rapport de mission santé juillet 2015 Au Burkina Faso Au dispensaire et à la maternité de Niou Urgence Afrique Rapport de mission santé juillet 2015 Au Burkina Faso Au dispensaire et à la maternité de Niou Urgence Afrique Introduction Je m appelle Clotilde, j ai 21 ans. Je suis étudiante infirmière en 3 e année.

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

INDE KÉNIA PHILIPPINES ROUMANIE

INDE KÉNIA PHILIPPINES ROUMANIE NEW YORK INDE KÉNIA PHILIPPINES ROUMANIE AFRIQUE DU SUD etroreport Lettre de nouvelles Metro World Child Février/Mars 2014 Pour 35 CHF / 25 euros, vous offrez à un enfant une corbeille de Pâques et lui

Plus en détail

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011

Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Nations Unies Haut Commissariat aux Droits de l Homme, réf: NVebU mes 2011 Initiatives montrant des bonnes pratiques ainsi que des pratiques efficaces dans l adoption d une approche fondée sur les droits

Plus en détail

Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! Document adapté pour le Nord-Cameroun par «Communication pour le développement» marcodev@orange.

Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! Document adapté pour le Nord-Cameroun par «Communication pour le développement» marcodev@orange. Gardons bien nos enfants et rendons-les forts! 1 Voici des conseils pour bien nourrir l enfant et lui assurer la santé. 2 Comment la maman doit faire téter son bébé 3 Comment la maman doit faire téter

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013

ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 le diabète je peux l éviter! ia arai-hia te ma i omaha tihota Crédit photos : Pacific Production - Maquette : SC219 - Edition 2013 Qu est-ce que le diabète? C est une maladie grave et silencieuse qui,

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

INNOVATION PEDAGOGIQUE STAGE OPTIONNEL AU BURKINA FASO. ELEVES Aides Soignants de l IFSO de VERN/SEICHE Juin 2009

INNOVATION PEDAGOGIQUE STAGE OPTIONNEL AU BURKINA FASO. ELEVES Aides Soignants de l IFSO de VERN/SEICHE Juin 2009 INNOVATION PEDAGOGIQUE STAGE OPTIONNEL AU BURKINA FASO ELEVES Aides Soignants de l IFSO de VERN/SEICHE Juin 2009 Origine du projet Le projet repose sur la volonté d un groupe de 8 élèves de réaliser leur

Plus en détail

Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. www.msf.lu. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact :

Survivre en fuite. Un camp de réfugiés à visiter. www.msf.lu. MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg. Contact : MSF Luxembourg 68, rue de Gasperich L-1617 Luxembourg Tel: +352 33.25.15 Fax: +352 33 51 33 Survivre en fuite Un camp de réfugiés à visiter www.msf.lu Contact : Anthony Jacopucci Tel: 33.25.15-13 anthony.jacopucci@msf.org

Plus en détail

d une Dr Ei Eric Peterman

d une Dr Ei Eric Peterman d une Dr Ei Eric Peterman Implantations de MDM MALI: 1994-2010 TCHAD: 2009-2010 - 2-3 millions de fistules obstétricales dans le monde - 90% en Afrique (source OMS) MDM Yaoundé 2010 MOPTI MDM BERLIN 2010

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au

Canada. RPSP Bulletin d information. Réfugiés parrainés par le secteur privé. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés parrainés par le secteur privé Canada Réinstallation des réfugiés au RPSP Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale ****

Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** Ministère de la Famille et de la Solidarité Nationale **** 1 «DONNER AUX FEMMES LES MOYENS DE VIVRE EN MEILLEURE SANTE» 2 Introduction 1. Etat des lieux de la santé des femmes au Bénin 2.Causes essentielles

Plus en détail

Niger Zinder, Juin 2015. Examens réussis pour le Collège!

Niger Zinder, Juin 2015. Examens réussis pour le Collège! Niger Zinder, Juin 2015 Examens réussis pour le Collège! La semaine dernière, du 15 au 18 juin, les 8 élèves du CM2 à l école de l Association, ont passé leur examen, dans l espoir de commencer le Collège

Plus en détail

LÉGUEZ-LEUR UN AVENIR!

LÉGUEZ-LEUR UN AVENIR! LÉGUEZ-LEUR UN AVENIR! 1 SOMMAIRE Page 3 Unhéritage àpartager Pages 4-5 Le legs: un geste pour la vie Pages 6-8 Tendez-leur la main en leur offrant un avenir! Pages 9-11 Vous vous posez des questions?

Plus en détail

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers

Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Préparation à la naissance et à la parentalité Présentation des ateliers Maternité Angélique Du Coudray Pour vous inscrire veuillez vous présenter au bureau des rendez-vous

Plus en détail

Charte graphique LOUVAIN COOPÉRATION FÉVRIER 2013

Charte graphique LOUVAIN COOPÉRATION FÉVRIER 2013 Charte graphique LOUVAIN COOPÉRATION FÉVRIER 2013 Charte graphique LOUVAIN COOPÉRATION Cette charte graphique se veut la plus simple possible et donc la plus souple à utiliser. Il s agit d indiquer les

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur.

QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) A remplir par l enquêteur. Nom de l enquêteur. MUTUELLE de SANTE COMMUNALE QUESTIONNAIRE adressé aux élus locaux (Maires et Conseillers municipaux) (s entretenir avec les conseillers chacun dans son village d origine) A remplir par l enquêteur Identifiant

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma»

Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas de «Dar Al Oumouma» Royaume du Maroc Ministère de la santé Direction de la Population المملكة المغربية وزارة الصحة مديرية السكان Aide à la réduction de la Mortalité Maternelle et Néonatale: Participation Communautaire Cas

Plus en détail

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 1 ère rencontre En marche vers Noël : Restons éveillés Ecoute de la Parole de Dieu (Cf. Annexe 1) Mime les attitudes des

Plus en détail

Les formations e-learning

Les formations e-learning Les formations e-learning METTRE LES NTIC* AU SERVICE DE LA SANTE : UNE INITIATIVE DU CLUB SANTE AFRIQUE *Nouvelles Technologies de l Information et de la communication OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE

Plus en détail