25 mai. des élections qui comptent pour les droits des femmes. mai commission Droits des femmes/féminisme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "25 mai. des élections qui comptent pour les droits des femmes. mai 2014. www.pcf.fr/femmes. commission Droits des femmes/féminisme"

Transcription

1 sur le site du PCF commission Droits des femmes/féminisme mai 2014 activité de la commission nationale Refonder l'europe et garantir l'avortement Que confirme le rapport Estrela? Page 2 Réaction de mc Vergiat Page 3 En France initiative du 26 avril Page 4 a madrid le 10 mai, intervention de L. Cohen Page 5 PGE : avortement libre et gratuit en Europe Page 6 Front national : un projet dangereux pour les droits des femmes Page 8 Communiqués Page 9 informations Page 10 agenda Page mai des élections qui comptent pour les droits des femmes Quand un droit est attaqué dans un pays européen, ayons conscience que ce droit est aussi menacé en France. Le PGE (Parti de la gauche européenne) a lancé une campagne dans la durée pour l'avortement légal, libre et gratuit en Europe. à quelques jours des élections européennes, il faut plus que jamais le faire connaître. La remise en cause du droit à l avortement chez nos voisines espagnoles est un coup de massue pour toutes celles qui se sont battues pour ce droit, ainsi que pour les jeunes femmes de ma génération, les trentenaires. La réalité est revenue comme un boomerang : rien n est jamais acquis. On se souvient de la rudesse de la lutte des femmes françaises pour aboutir à la loi Veil. On se souvient qu en Espagne, l avortement était illégal sous la dictature franquiste. Nous nous croyions à l abri, nous avions tort. Si cette loi passe, nos sœurs espagnoles perdront le droit de choisir leur maternité. Les riches iront à l étranger. Les autres, l immense majorité, dans une Espagne en crise et sous l austérité, basculeront dans la clandestinité, le charcutage, le danger de mort. Le climat de régression est pesant en France. Dans notre pays, on peut entendre marine Le Pen sur une radio publique expliquer que l avortement est utilisé par les femmes comme un «moyen de contraception». Nous devons faire mesurer que ce qui se trame à droite, c est une remise en cause profonde de l égalité femmes/hommes. Cette lame de fond réactionnaire est présente dans toute l Europe. L avortement est interdit à malte, en Pologne et en irlande. Le Parlement européen a rejeté, en décembre 2013, le rapport Estrela sur «la santé et les droits reproductifs et génésiques» qui prévoyait que «des services d avorte - ment de qualité soient rendus légaux, sûrs et accessibles à toutes dans le cadre des systèmes de santé publics des États-membres, y compris aux femmes nonrésidentes». Le gouvernement espagnol de mariano Rajoy a déclaré qu il mènerait cette bataille contre l avortement au plan européen. En Hongrie, le gou ver nement Orban, allié aux fascistes du Jobbik, a intégré des thèses naturalistes des pro-vie dans la constitution. En Belgique et en Suisse, des votations citoyennes se préparent sur une ques - tion : «la santé publique doit-elle payer les avortements?» Comme s il s agissait de caprices ou des conséquences de comportements irresponsables de femmes délurées! Le dogme de la réduction des dépenses publiques met en cause le seul modèle capable de garantir l accès de toutes aux droits, c est-à-dire un système de santé public, avec les structures adéquates et la prise en charge financière à 100 % de la contraception et de l'avortement. Le 25 mai, en votant pour les candidates et les candidats du Front de gauche, les femmes pourront compter sur des député-es déterminé-es à maintenir et à élargir ce droit à toutes les Européennes. au-delà, elles et ils sont porteurs de deux principes qui tendent à la convergence vers le haut : la «clause de nonrégression», qui permettrait de ne pas revenir sur un droit existant dans un pays et la «clause de l Européenne la plus favorisée» qui permettrait de prendre comme objectif de convergence le niveau de droit du pays le plus élevé. Nous avons encore quelques jours pour gagner au vote Front de gauche des milliers de femmes, il n y a pas une minute à perdre! anne Sabourin, membre de l exécutif du PGE candidate FDG aux élections européennes, liste idf

2 REFondER L EuRoPE Et GaRantiR L avortement parlement européen que confirme le rapport estrela? Le rapport Estrela réaffirme les droits des fem - mes et démontre les conséquences générées par la non application des lois. il définit les «droits sexuels et génésiques» comme des droits fondamentaux : choisir sa maternité. il dénonce dans un tiers des États membres le non remboursement des contraceptifs par une assurance maladie publique. il reconnaît le bienfondé et les conséquences positives, dans tous les domaines, d une éducation sexuelle complète. il prend en compte les 5 millions de jeunes vivants avec le ViH et ne pouvant avoir accès aux soins. il note les disparités d accès pour les fem - mes aux services publics, entre autres concer - nant la contraception et l avortement selon le pays de résidence, l âge, le revenu. La situation précaire des femmes migrantes, réfugiées ou sans-papiers est aussi dénoncée. Ce rapport dénonce également les coupes bud - gé tai res en matière de santé publique restrei - gnant, ainsi, l accès aux soins et réduisant les éta - blissements de santé. il met également le doigt sur les dangers qu encourent les femmes ayant pratiqué des interruptions de grossesse dans de très mauvaises conditions, tout comme il dénonce les pratiques de stérilisation de force des femmes Roms, handicapées ou de personnes transgenres dans certains États membres. Enfin, ce rapport invite les États-membres à garantir le droit à l avortement, son financement et à rejeter les plans d austérité en matière de santé. il réaffirme que la gestation pour autrui relève de la marchandisation des corps. Parmi les nombreuses recommandations et dans un souci de respect des droits fondamentaux, il préconise la gratuité des contraceptifs et surtout que des services d interruption volontaire de grossesse soient rendus légaux, sûrs et accessi - bles à toutes. On comprend pourquoi des député-es euro - péen-nes, qui sans doute partagent les lobbies anti-avortement, ont voté contre. Et parmi ces dépu té-es, on retrouve entre autres des UmP, des UDi, des centristes mais aussi père et fille du Front national. Ce rapport, rejeté le 10 décem - bre a, comme nous l avons constaté, donné de la voix à de nom breux anti-avortement à l échelle de l Eu rope et notamment en Espagne. Le rapport d inès Zuber, députée du groupe GUE, a lui aussi subi le même sort en raison d un paragraphe sur la prostitution ne distinguant pas prostitution volontaire et prostitution forcée. Ces deux rejets sont d une extrême gravité et montrent les reculs idéologiques qui ont cours au niveau des institutions européennes. Élisabeth ackermann nous nous associons à la douleur de Brigitte dionnet ainsi qu à celle de Gilles Poux suite au décès de leur fille. nous tenons à leur transmettre toute notre amitié. la commission nationale Femmes et Communistes mai

3 REFondER L EuRoPE Et GaRantiR L avortement activité de la commission nationale rapport estrela réaction de marie-christine Vergiat députée euroéenne gue/ngl la droite européenne s en prend une nouvelle fois aux droits des femmes Chaque année, le Parlement européen prend position sur l égalité des sexes dans l UE. Dans un contexte marqué par les dérives réac - tionnaires, le rapport sur l égalité hommes/fem - mes dans l UE en 2012 a été rejeté par 298 dépu tés*. La rapporteure, inès Zuber, collègue portugaise membre de la GUE-NGL, a souligné dans son rapport les conséquences particulières des politi - ques d austérité sur la situation sociale et écono - mi que des femmes. Le rapport met en lumière tous les aspects des inégalités entre hommes et femmes: le chômage et le travail précaire, la dépendance économique, la féminisation de la pauvreté, en particulier chez les personnes âgées, les droits à la retraite, la * Ce rapport a été rejeté par 9 voix et on note que 25 députés européens du groupe Verts se sont abstenus lors du vote final parmi lesquels : Sandrine Bélier, malika Benarab-attou, Jean-Jacob Bicep, José Bové, Daniel Cohn-Bendit, Eva Joly et Karima Delli. On note également que, sur ces députés, nombre (malika Benarab-attou, José Bové, Karima Delli, françoise Castex notamment) ont effectué des corrections de vote indiquant qu ils souhaitaient voter pour le rapport. au 13/03 si l on comptabilise les votes + sur la base des corrections de vote, le rapport passait... mais pas de retour en arrière possible. Les eurodéputés du Front national (marine Le Pen et Jean-marie Le Pen), de l UmP (Jean-Pierre audy, arnaud Danjean, michel Dantin, Rachida Dati, Joseph Daul, Jean- Paul Gauzès, Françoise Grossetête, Brice Hortefeux, alain Lamassoure, Constance Le Grip, Elisabeth morin-chartier, Tokia Saïfi), de l UDi (marielle Gallo, Sophie auconie) du nouveau centre (Jean-marie Cavada) et du Parti Radical (Dominique Riquet) ont voté contre ce rapport. violence contre les femmes, la prostitution, l écart de rémunération, les expériences de dis - crimination multiple des femmes, comme la nécessité de lutter contre les stéréotypes de genre. analyser l augmentation des inégalités femmes/ hommes en 2012 sans mentionner l impact de la crise économique n aurait tout simplement eu aucun sens. C est la deuxième fois en quelques mois que la droite européenne, cette fois-ci en se cachant derrière le règlement interne du Parlement, renie ses votes antérieurs sur les droits des femmes sous la pression de l extrême droite et face à la déroute électorale qui s annonce pour le PPE, qui risque de perdre au moins une soixantaine de sièges selon les sondages euro - péens qui viennent d être publiés. à la GUE-NGL, nous considérons que faire progresser les droits des femmes c est faire progresser la société toute entière. au Front de gauche, nous proposons par exem - ple de mutualiser les expériences en regardant dans chaque pays et dans chaque secteur qui est «l Européenne la plus favorisée». Nous consi - dérons que l espace européen doit être source de progrès et de développement pour toutes celles et ceux qui vivent sur son territoire. Dans cette période de régression des droits dans l ensemble des États membres, faisons des droits des femmes et de l égalité des genres l un des enjeux des élections européennes du 25 mai prochain. Femmes et Communistes mai

4 REFondER L EuRoPE Et GaRantiR L avortement en France initiative le 26 avril contraception et avortement libres et gratuits en europe C'était l'objectif affiché lors de l'initiative du 26 avril qui a rassemblé 200 personnes au siège du PCF. Le temps très maussade ne nous a pas permis de réaliser cette initiative en plein air, sur le parvis du CN. Du coup, le groupe musical Les Szgaboonistes n a pas pu inviter les habitant-es du quartier à nous rejoindre. mais le soleil était dans tous les cœurs grâce à leur rythme endia - blé. Outre les militantes et militants féministes du Front de gauche étaient présentes de nombreu - ses animatrices d'associations comme la CaDaC (Coordination des associations pour le droit à l'avortement), l'ancic (Association nationale des centres IVG), le Collectif Tenon, Paul Cesbron (Coordination nationale de défense des maternités et hôpitaux de proximité), ana azaria (Femmes égalité), muriel Naessens(Féminisme-enjeux-théâtre de l opprimé), Ernestine Ronai (France Amérique latine) ainsi que des responsables politiques dont anne Sabourin (candidate aux européennes), Delphine Beauvois (secrétaire nationale du PG et candidate aux européennes), Jean-Luc Gibelin, responsable de la commission nationale Santé/ pro tection sociale du PCF, Henriette Zoughébi (vice-présidente Région idf), Yann Le Pollotec, (responsable du comité régional du PCF(, des délégations de la JC et de l UEC et les interve - nan tes espagnoles Esther Herguedas de izquierda Unida, maïté mola vice-présidente du PGE. Cette après-midi de résistance, de solidarité et d appel à la lutte a été l occasion, dans le cadre de la campagne du PGE en faveur d une con - traception et d un avortement libres et gratuits en Europe, de faire le lien avec les élections euro péennes. Patrick Le Hyaric, député euro péen et Raquel Garrido, militante alter-mondia liste, respective - ment tête de liste et candidate Front de gauche Île-de-France, ont exprimé leur engagement en faveur des droits des femmes en s'associant plei - nement à la campagne de pétitions (texte cidessous). ils ont également démontré combien les politiques ultra-libérales faisaient le lit de tou tes les remises en cause des droits des femmes. Une initiative réussie qui plaçait les droits des femmes, comme droits fondamentaux, au cœur des enjeux européens. Laurence Cohen Pétition ChanGEons L EuRoPE PouR une EuRoPE des droits Et de La dignité au Féminin notre CoRPs, notre Choix! la Gauche européenne est soucieuse d obtenir le droit à l avortement dans tous les pays européens Dans des pays comme l irlande, la Pologne et malte, nous n avons pas le droit d avorter. Dans de nombreux autres pays européens, nous sommes confrontées à de sérieuses restrictions. maintenant, le gouvernement néolibéral espagnol travaille en collaboration avec les forces patriarcales et les lobbys religieux pour installer ce qu ils appellent «l ordre moral». assez, c est assez! les femmes ont le droit de choisir! ce droit doit devenir une partie intégrante de la Charte européenne des droits humains rejoignez nous tous pour lutter pour ces droits dans tous les pays d Europe Femmes et Communistes mai

5 REFondER L EuRoPE Et GaRantiR L avortement à madrid le 10 mai prise de parole de laurence cohen «Je suis parmi vous pour deux raisons fonda - men ta les. à la fois pour exprimer ma solidarité, et celle du PCF, envers les femmes espagnoles et plus largement les Européennes, mais également pour dire l urgence à intensifier nos luttes ici comme en France. il est inadmissible que le droit à l avortement soit remis en cause, c est une atteinte très grave con - tre les droits des femmes à une maternité choi - sie, un obstacle à leur plein épanouissement. Ces attaques ne sont pas le fruit du hasard. La France subit, elle aussi, une offensive des for - ces les plus conservatrices contre l interruption volontaire de grossesse, notamment du Front national qui préconise le non remboursement de celui-ci. La casse de la santé par les gouvernements successifs, de droite comme de gauche, est une catastrophe pour les femmes. ainsi, les centres d interruption volontaire de grossesse ont été particulièrement la cible de la marchandisation de la santé, puisqu en 10 ans, 130 centres ont été fermés. Quant aux maternités, leur nombre a lui aussi dramatiquement chuté! Faute de structures suffisantes, il devient de plus en plus difficile d obtenir un rendez-vous respec - tant le délai légal pour pratiquer une ivg. ironie du sort, ces femmes se rendaient jusqu à présent en Espagne pour pallier les insuffisances fran - çaises Quoi qu en disent les réactionnaires et les inté - gris tes de tous horizons, avoir recours à l avor - te ment est une rude épreuve pour toute femme et cette question ne peut être déconnectée de celle de la contraception. Une contraception qui doit être libre et gratuite, quand des milliers de femmes n y ont plus accès du fait d une précarité galopante. En France comme en Europe, les politiques ultralibérales alliées au patriarcat véhiculent un projet de société où les femmes doivent s occuper du foyer, de la famille. Cette idéologie réactionnaire qui s appuie sur la crise du système capitaliste, avec notamment un chômage dévastateur, n est pas sans effets sur les populations. ainsi, nous avons assisté, en France, à de très fortes manifestations contre le mariage pour toutes et tous, à des campagnes mensongè - res contre l éducation à l égalité dans les écoles. La bataille idéologique fait rage, et elle marque des points, tant la crise économique, sociale et politique gangrène la société. D où l importance de se retrouver ici aujourd hui pour dénoncer toutes ces attaques, ces amalgames, ces contrevérités mais également pour exprimer notre solidarité et ouvrir un espoir à gauche. Cette solidarité, je l ai exprimée en tant que séna trice avec mon groupe, le groupe Commu - niste, républicain et citoyen, et quelques collè - gues de gauche, en quittant l hémicycle du Sénat français lors de la venue du président du Sénat espagnol, mr Pio Garcia-Escudero, fervent défen - seur du projet de loi anti-avortement. Cette solidarité, je l ai exprimée, lors d une mission sénatoriale, face à mr José ignacio Echàniz, con - seil ler pour la Santé et les affaires sociales de la région de Castilla-la mancha, qui justifiait le pro - jet de loi du Parti populaire contre l avortement. Solidarité et espoir toujours, lorsque nous avons organisé le 26 avril dernier, au siège du PCF, un après-midi de débats, comme vous en ce moment, en faveur du droit à l avortement par - tout en Europe, en présence notamment de maïté mola, vice-présidente du PGE. Ensemble, nous avons fait la démonstration de la conver - gence de nos luttes et nous avons appelé à voter pour les listes franchement à gauche lors des élections européennes. D autant que les listes se multiplient en France, promettant tout mais refusant de remettre en cause les politiques d austérité. Pour bâtir une Europe féministe, il faut en finir avec la précarité qui touche majoritairement les femmes, avec l austérité qui broie les peuples et donc en finir avec les logiques néolibérales. Le féminisme est politique, nous l assumons.contre l Europe du fric, nous voulons une Europe des peuples, c est-à-dire une Europe féministe, sociale et démocratique, ouverte sur l extérieur. Une Europe où les droits fondamentaux et les services publics sont prioritaires par rapport au marché. Une Europe où les droits des femmes sont garantis comme droits fondamentaux. Ensemble, nous pouvons beaucoup!» Femmes et Communistes mai

6 REFondER L EuRoPE Et GaRantiR L avortement activité de la commission nationale parti de la gauche européenne en europe, pour le droit des femmes à prendre des décisions concernant leur propre corps et de décider de leur maternité Le parti de la Gauche européenne est d avis que le droit fondamental des femmes de décider concernant leur propre corps et le fait de choisir d être mère ou pas, ne doit en aucun cas consti - tuer un crime, ni ne devrait etre cité dans le code pénal. il s agit d une question relevant des droits humains. Le droit à l interruption volontaire de grossesse ne doit donc pas être restreint, et devrait être dépourvu de toute interférence, conditionalité, question tutellaire ou pénalisation. Qu en est-il en Europe? L Europe est en passe de régresser avec l adop - tion, par le Conseil des ministres espagnol, de l une des lois les plus restrictives en matière d avor tement en Europe. Celle-ci limite les cas où l avortement serait autorisé à seulement deux: le cas de viol, jusqu aux 12 premières semaines de grossesse, et le cas justifiant d un risque pour la santé mentale ou physique de la femme, et ce jusqu à 22 semaines de grossesse. Cette loi fait de l Espagne l un des pays les plus restrictifs de toute l Europe au même titre que malte, où le recours a l ivg est passible d une peine d emprisonnement allant de dix-huit mois à trois ans, ou encore andorre, le Vatican ou l irlande, qui a également adopté cette année l une des lois les plus restrictives en Europe en matière d avortement: le recours à l ivg y est permis dans les cas où la grossesse constitue une mise en danger de la femme, y compris la menace de suicide; la loi interdit toutefois l avor te ment dans les cas de viol, d inceste ou de mal for mation du foetus. il subsiste encore, dans certains pays euro péens, une criminalisation et une pénalisation du droit à la vie concernant les femmes dont les gros sesses ont dépassé les limites temporelles établies, ou qui ne remplissent pas les conditions où l avortement est permis. Dans d autres pays, leur décision est remise en cause. au Portugal par exemple, l avortement est permis jusqu à dix semaines de grossesse et en italie il l est jusqu à 90 jours ; dans d autres pays tels que l allema gne, l autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Dane mark, la Finlande, la Grèce, la Slovaquie, la Hon grie, la Lettonie, la Lithuanie et la République tchèque, le recours à l ivg est permis jusqu à la douzième semaine de grossesse. Femmes et Communistes mai En Roumanie (et c était le cas de l Espagne jus qu à maintenant) l ivg est permise jusqu à 14 semaines, en Suède jusqu à 18 semaines et en Hollande jusqu à 24 semaines. D autres pays européens ont cependant choisi de légiférer sur la base de circonstances plutôt que sur la base de limites temporelles. En Finlande, la loi est basée sur la limite tempo - relle mais l ivg y est également permise dans les cas où il y a un risque pour la santé mentale et physique de la mère, si le foetus présente de graves malformations ou si la femme invoque des raisons socio-économiques. L avortement est également possible en Finlande si la femme a moins de 17 ans ou plus de 40 ans, ou si elle a déja 4 enfants. Dans ces circonstances, l ivg est permise jusqu à la douzième semaine de gros sesse, sauf si la santé de la mère est en danger, auquel cas l ivg est possible également au-delà de cette date. Le cas de la Pologne est différent en ce que dans ce pays, il n existe aucun cadre temporel établi permettant l ivg, sauf pour les circonstances de maladie du foetus, et ce avant la douzième semaine de grossesse. il y a également dans ce pays moins de circonstances permettant l avor - tement, celles-ci allant de l inceste au viol. au Royaume-Uni, dans les cas de risque posé à la santé physique ou mentale de la mère ou dans les cas de problèmes socio-économiques, le recours à l ivg est permis jusqu à 24 semaines, de plus, il n y a pas de temps limite pour le recours à l ivg dans les cas de risque grave ou de malformation foetale. En Europe, le Parlement européen a rejeté le rapport Estrela portant sur la santé et les droits reproductifs génésiques, qui défendait une nor ma - lisation à l échelle européenne basée sur les prin - cipes suivants :

7 pge : pour le droit des femmes le droit à l avortement et à ce que l éducation sexuelle fasse partie des programmes scolaires obligatoires les femmes ayant eu recours à un avortement illégal ne devraient pas faire l objet de poursui tes judiciaires en aucun cas ne doit on promouvoir l avorte - ment comme étant un moyen de planifiaction familiale les femmes devraient avoir accès à un examen gynécologique ainsi qu à un test de mammogra - phie annuels les femmes devraient avoir accès aux traite ments de fertilité, ainsi que se voir proposer des options de reproduction «non-discrimina toires» et ceci doit s appliquer aux femmes céli ba taires et lesbiennes également l accès à l avortement doit être assuré aux «fem - mes et jeunes filles victimes de viols lors de conflits armés» les adolescentes devraient avoir accès à ces services «sans le consentement de leur parents ou tuteurs». Que propose le parti de la Gauche européenne? Le parti de la Gauche européenne défend les prin - cipes suivants, et ce pour tous les pays d Europe : la prévention des grossesses non desirées doit être apprehendée via une éducation sexuelle dispensée à tous les niveaux de l éducation et en tenant compte notamment de la perspective du genre dans le cadre de la campagne du PGE pour le droit à l avortement libre et gratuit partout en Europe, des badges, des auto-collants et des tee-shirts sont à votre disposition, pour toutes initiatives locales REFondER L EuRoPE Et GaRantiR L avortement les femmes doivent pouvoir mettre fin à leur grossesse en ayant recours au système de santé public, au moment où elles le désirent et pour les raisons motivant leur décision, sans restric - tions, ni limite d ordre temporel ou tutellaire l objection de conscience doit être réglemen tée de manière à ce qu elle ne soit pas reprise par la classe des services de santé les plus réac - tionnaires l avortement volontaire doit être éliminé du code pénal en ce qui concerne les femmes ainsi que les professionnels de la santé tous les moyens de contraception doivent être remboursés le consentement des parents ne doit pas être nécessaire pour les jeunes filles entre ans l éducation sur la santé sexuelle et reproduc tive devrait être intégrée dans les secteurs de la santé et de l éducation la formation de tous les professionnels de la santé doit être garantie de manière à ce qu ils puissent effectuer une ivg ; cette formation doit être incluse dans les programmes d études de médecine, de soins infirmiers ainsi que d au tres professions lieés au secteur de la santé la capacité des femmes à prendre des décisions concernant leur propre vie ne doit pas être remise en question ; c est plutôt leur autono mie qui devrait être habilitée un protocole commun régissant la pratique de l ivg devrait faire partie du système de santé européen. Le parti de la Gauche européenne lance un appel à la société européenne pour qu elle se mobilise contre cette réforme restrictive en matière d avor tement en Espagne ainsi que dans tous les autres gouvernements européens du même acabit, et qu elle la dénonce. Nous avons, à cette fin, lancé une campagne euro - péenne à Berlin le 8 mars dernier afin de reven - diquer et garantir le droit des femmes, où qu elles soient en Europe. Cette revendication sera sym - bo li sée par un bâton, le «relais de la liberté» qui passera de pays en pays afin de mobi liser dans une même mesure tous les citoyens européens. Cette campagne s est terminée à madrid le 10 mai avec pour objectif la lutte contre toutes les politi - ques regressives qui ne font qu accentuer les inégalités entre les hommes et le femmes et afin de lutter pour les droits des femmes et leur liberté de prendre des décisions concernant leur propre vie en Europe et partout dans le monde. Femmes et Communistes mai

8 le Front national et les droits des Femmes mémento pour les élections européennes 2014 Trop de micros se tournent vers marine Le Pen qui, selon bon nombre de journalistes, serait une grande féministe! mais pas d illusions, au-delà du discours, la vérité est bien cachée dans le projet du FN. Les droits des femmes sont soit totale - ment oubliés, soit menacés d être remis en cause, comme le déremboursement de l avorte - ment. Derrière la façade ripolinée, l héritière de Jm Le Pen conserve les stratégies fondamentales du FN. marine Le PEN ne se positionne pas contre l avortement mais s engage sur le dérembourse - ment de l ivg, ce qui pour une grande majorité de femmes, les plus précaires, signifie inaccessibi - lité. Quand il s agit d aborder la question de l égalité salariale et professionnelle, elle répond par «en temps de crise, il faut privilégier l emploi des hom mes, des chefs de familles». Elle est hostile depuis longtemps à la parité car elle la considère comme une idéologie différentialiste (comme si les inégalités étaient acceptables et immuables entre les hommes et les femmes). «La grande proposition innovante» du parti de marine Le Pen serait la création d un revenu paren tal, bénéficiant à 90 % aux femmes, compte tenu du niveau de leurs salaires! Solution pour les sortir de la précarité, leur donner un vérita - ble statut et favoriser l emploi pour les hommes. Sait-elle que l égalité et l autonomie financière des femmes passent par l activité professionnelle Enfin, elle et son père, tous deux eurodéputés, ont voté contre le rapport Zuber demandant aux États-membres de l Union européenne d appli quer réellement les droits des femmes. L un et l autre se réclament d une France conser - va trice où la base de la société est la cellule familiale, ils l ont clamé, avec d autres, lors des manifestations contre le mariage pour toutes et tous. Face aux discours et positions de marine Le Pen, une question se pose : pourquoi les femmes, qui jusqu à maintenant étaient réticentes au vote FN, sont depuis 2012 toujours plus nombreuses à voter pour le Front national, rattrapant ainsi le pourcentage d électeurs masculins en faveur de ce vote? Elles sont toujours plus nombreuses à être captivées par le discours qui consiste à dési - gner un bouc émissaire : l autre, le voisin, l immi - gré, la femme plutôt que la poignée de milliardai - res, ses amis, qui s accaparent toutes les riches - ses du pays! Cela marche car son discours est clair et semble frappé du sceau de bon sens? Cela marche du fait des renoncements des gou - vernements successifs pour mettre en œuvre une politique qui réponde aux besoins des fem - mes. Cela marche parce qu en France tout est fait pour faire taire les mouvements féministes les plus radicaux, c est-à-dire ceux qui, comme nous, allient lutte de classes et lutte contre le patriarcat. marine Le Pen le sait très bien, alors pour cette milliardaire, bien éloignée des fins de mois diffi - ciles, il suffit de modérer son discours, de taire la réalité de ses propositions, afin de capter au maximum le vote des femmes. Ne la laissons pas faire en démontant ses argu - ments un à un. Élisabeth ackermann Femmes et Communistes mai

9 communiqués Pour le maintien et la reconstruction de la maternité des Lilas, Laurence Cohen posera le 3 juin une question orale à marissol touraine, ministre de la santé. alors que François hollande candidat s était engagé le 8 mars 2012 à ce que la maternité des Lilas reste aux Lilas, son engagement est aujourd hui remis en cause. avec le Planning familial nous entendons agir pour le respect des engagements pris. la maternité des Lilas et son CivG doivent rester aux Lilas! La maternité des Lilas, qui fête ses 50 ans cette année, est reconnue pour son savoir-faire, sa conception de la médecine qui place les personnes au centre des soins, l accueil réservé aux couples ainsi que l attachement du personnel à laisser aux femmes le choix de disposer librement de leur corps. Doté d un centre de planification et d un centre d in - terruption volontaire de grossesse, la maternité des Lilas propose toutes les méthodes d avortement, jus - qu à 14 semaines d aménorrhée conformément à la loi, ce qui est loin d être le cas partout en France comme en Île de France. Depuis 4 ans, les menaces sur la maternité des Lilas se sont multipliées : proposition de fermeture puis délo - ca li sation à montreuil, après des promesses publi ques de reconstruction sur un terrain disponible à proxi - mité! Cette année, la lutte conduite par le per sonnel et un collectif d usagers, soutenue notam ment par des asso cia tions féministes et des syndi cats, s in ten sifie face aux attaques du ministère de la Santé et des affai - res socia les et mme marisol Touraine et de l agence régionale de Santé, dirigée par m. Claude Evin. EnLèvEmEnt des jeunes nigérianes nous atteignons l horreur Laurence Cohen - PCF Le PCF condamne avec fermeté et colère l enlèvement des jeunes filles nigérianes par le groupe terroriste Boko Haram. Cet acte odieux a été revendiqué au motif que les filles n ont pas le droit d étudier, elles ont tout juste le droit de se taire! agées de 15 à 18 ans, ce sont des enfants que ces barbares veulent réduire au rang d esclaves. au XXie siècle, comment peut- on accepter un tel obscurantisme? Les droits des femmes sont bafoués dans le monde entier à des degrés divers, mais là nous atteignons l horreur. Partout des voix s élèvent pour dénoncer un tel crime. Des parle - men taires communistes sont à l initiative pour organiser des actions, notamment une délégation à l ambassade du Nigéria. Nous tenons à affirmer notre solidarité au peuple nigérian, aux famil - les des jeunes filles enlevées et appelons la communauté interna - tionale à tout mettre en œuvre pour que ces jeunes lycéennes retrouvent au plus vite le chemin de la liberté COmmUNiQUÉ DU PLAnnInG FAmILIAL La semaine dernière, le groupe hospitalier Diacones - ses/croix-saint-simon a déclaré qu il se retirerait au 31 août 2014 du Conseil d administration de l asso cia - tion naissance (maternité des Lilas, Hôpital des Diaconesses, Hôpital de la Croix-Saint-Simon). Les conséquences immédiates seront soit la liquidation pure et simple de la maternité, soit son rattache ment au groupe hospita lier Diaconesses/Croix-Saint-Simon, mais sans le CiVG! Une proposition non sans ironie! En effet, m. Claude Evin affirmait le 16 avril dernier, lors d une réunion à l ars Île-de-France, vouloir faciliter le parcours de soins des franciliennes en matière d ivg à travers le dispositif FRiDa (Favoriser la Réduction des inégalités d accès à l Avortement). il semble que cette même l ars ne s opposerait pas, à notre con nais sance, à cette nou velle disparition d un CiVG, pri vant ainsi les 1000 femmes qui chaque année ont besoin du CiVG de la maternité des Lilas pour avorter alors que la situation de l accès à l ivg est déjà critique en Île-de- France! Durant sa campagne, le 8 mars 2012, le président de la République s était pourtant engagé à la reconstruc - tion de la maternité Les promesses n engagent-elles donc que ceux qui y croient? Le Planning familial déplore ce double discours gouvernemental. D un côté, il clame haut et fort son souci des droits des femmes, inscrit le rembourse - ment à 100% de l avortement dans le Code de la Sécurité sociale, mais, dans le même temps, il ne cesse de réor ganiser l offre de soins partout en France, considérant, à l évidence, l avortement, donc les droits des femmes, comme une variable d ajuste ment! Le Planning familial dénonce et s oppose au projet de fermeture de la maternité des Lilas comme de son CivG. il assure de tout sont soutien le person - nel de la maternité et son collectif de défense. Le Planning familial demande donc la reconstruc - tion de la maternité des Lilas et de son CivG aux Lilas comme l abrogation de la loi hpst et l arrêt immé diat de toutes les restructurations hospita liè - res. La maternité des Lilas, son centre de planification et son CivG doivent continuer aux Lilas! Femmes et Communistes mai

10 informations des listes féministes aux élections européennes, un leurre! La seule question qui permet de dévoiler la démarche réelle de Caroline De Hass, qui a constitué des listes féministes pour répondre aux enjeux européens, c est dans quel groupe elle adhèrera une fois élue. Et pour cette femme politique qui vient de quitter le Parti socialiste, la réponse se fait toujours attendre. Et oui, Caroline, pour transformer l Europe dans l intérêt des femmes, il faut rompre avec les choix d austérité, avec les politiques ultra-libérales, qu elles soient menées par les partis de droite ou le parti socia - liste. Dur, dur Pourquoi ne pas rejoindre la démar - che de rassemblement du Front de gauche? et si les responsables du CidEFE pensaient en termes de parité? Voilà ce que donneraient les formations du mois de mai 2014 : les noms que nous avons ajoutés sont en rouge. Les camarades proposé-es n ont pas été contacté-es, car il s agit de donner des exemples, complétant les intervenants déjà choisis. En effet, il n est pas question pour notre commission de remettre en cause la qualité des intervenants et des formations mises en place par le CiDEFE mais d attirer l attention sur le besoin de révolutionner les habitudes et les mentalités sexistes conscientes et inconscientes! Citoyenneté économique Jean Paul PLa, fondateur du SOL Violete augustin PESCHE, collaborateur d élu Gaëlle abily, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne Véronique Sandoval, membre du CEN du PCF Comment élaborer un plan de communication dans une collectivité? Thierry Charret, directeur de communication (Fontenay) Fanny Gaillanne, conseillère de Paris élaborer un agenda 21 François Cosserat, président du mnle Sylvie altman, maire de Villeneuve Saint-George et - onseillère régionale idf Sylvie mayer, ancienne députée européenne L art du discours aline Pailler, productrice et présentatrice à France Culture Gagner le respect des droits fondamentaux maitre Roland Weyl, avocat Nadège magnon, avocate Financer le logement social Jean-Jacques Porcheron, anecr logement Claudine Cordillot, ancienne maire de Villejuif Frédéric Rauch, économiste Claude Huet, directeur idf Habitat Garantir partout le droit à la mobilité pour tous Pierre mathieu, vice-président transports Champagneardennes Bernard marquie, ancien maire adjoint à Toulouse mireille Schurch, sénatrice de l allier valorisation des déchets/développement local Jean-Claude Jacob, ancien élu de Riom Evelyne Didier, sénatrice de meurthe et moselle alain Rouault, ancien président du SiTOm François Cosserat, président du mnle accueil de la petite enfance Nicolas Bonnet, président du groupe Communistemairie de Paris Gilles Garnier, conseiller général de Seine-Saint-Denis mireille Cottet, maire adjoint à Bonneuil Birgit Hilpert, membre du collectif Pas de bébé à la consigne Clarisse Champlin, responsable régionale ild FEPEm Dominique Ducro accaouii, Conseillère technique de la CNaF Delphine Bonvalet, prestation de service unique Fiscalité locale : quelle réforme juste et ambitieuse? Jean-Jacques Paris, vice-président du CG de Gironde Jean-marc Durand, conseiller municipal (26), marie-france Beaufils, maire de Saint-Pierre des Corps et sénatrice d indre et Loire Patricia Tejas, secrétaire générale de la Fédération L écrit pour l oral aline Pailler, productrice et présentatrice à France Culture Femmes et Communistes mai

11 informations femmes résistantes mardi 27 mai de 15 heures à 19h30, à l'invitation de Brigitte Gonthier-maurin- sénatrice, présidente de la délégation Droits des femmes au Sénat, un colloque se tiendra salle Clémenceau au Sénat sur le Rôle des femmes dans la résistance. S inscrire auprès de Valérie Douchez : Revue du projet Nous vous signalons que dans la revue projet de ce mois-ci figure un article de Laurence Cohen sur : «jusqu où l état doit il garantir à chacune et à chacun la maîtrise de son corps?» Vous pouvez le lire sur les publications du PCF : rubrique La Revue du projet. un projet communiste et féministe Le 12 mai, Laurence Cohen a été auditionnée en tant que responsable nationale Droits des femmes/ féminisme par le comité du projet communisme. Sa présentation, centrée sur ce que doit porter le communisme en matière de féminisme, vous sera transmise dans les prochains jours. Rappel une brochure utile : Et si les femmes révolutionnaient le travail? Les 14 fiches argumentaires Pour l'égalité, ainsi que On leur fait un dessin Femmes et Communistes mai

12 agenda 25 mai Élections européennes juin Réunion du Conseil national 21 juin Commission nationale Droits des femmes/féminisme de 14h à 17h au Conseil national calendrier perpétuel consacré aux Femmes Françoise Bontoux et ses ami-e-s ont réalisé un calendrier perpétuel qui comprend 366 portraits dont 354 de femmes et 12 d hommes. il se veut une promenade à travers les continents, les âges et la diversité des femmes. au fil de leur lecture, elles et ils ont découvert des femmes extraordinaires, célèbres ou mécon - nues. Nombre d entre elles ont été empêchées d exercer leur talent parce que nées femmes et qu elles ont fait fi des codes féminins. ainsi, de Lucy, notre ancêtre, née en terre d afrique à des femmes d aujourd hui, elles et ils ont sélectionné celles qui ont fait avancer les droits humains, ont résisté, lutté, fait rêver. Qu elles soient empreintes d elles politiques, artistes, sportives, scientifiques, Prix Nobel, écri vai nes, pionnières, mythes, symboles, résistantes d hier et d aujourd hui, elles témoignent avec 12 hommes féministes de la grande marche du féminisme. Pour de plus amples renseignements ou pour vous procurer cette petite merveille de témoi - gna ges féministes, vous pouvez vous adresser à : Françoise Bontoux, ex-collaboratrice, durant plu sieurs années, de la commission Droits des fem mes» du PCF Femmes et Communistes mai

Le 17 janvier 1975-17 Janvier 2015. 40 ans sur la loi IVG

Le 17 janvier 1975-17 Janvier 2015. 40 ans sur la loi IVG Le 17 janvier 1975-17 Janvier 2015 40 ans sur la loi IVG Par Claire Piot & Jennifer Léonie Bellay Pour nos droits, reprenons la rue! Entre la remontrée de l'ordre moral, des extrêmes droites, l'impact

Plus en détail

MARCHE MONDIALE DES FEMMES

MARCHE MONDIALE DES FEMMES RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS - RETOURS MARCHE MONDIALE DES FEMMES Pour clôturer la Marche mondiale des Femmes, nous étions plus de 10,000 personnes à y participer (femmes,

Plus en détail

LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS

LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS Municipales 2014 31 janvier 2014 Catégories : Non classé Laisser un commentaire

Plus en détail

Militants Droits Devant!

Militants Droits Devant! DOSSIER DE PRESSE Militants Droits Devant! Du 18 janvier au 19 janvier 2014 Au lycée La Joliverie à Saint Sébastien/Loire SOMMAIRE «DroitS Devant!» avec la JOC... p 3 Une nouvelle campagne d année... p

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Annexe : les orientations proposées

Annexe : les orientations proposées Annexe : les orientations proposées Les propositions 10 à 13 créent des champs d action et proposent les orientations qui doivent baliser l action de la Fédération dans ces champs. Au congrès, les champs

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2016 Nouvelle lecture à l Assemblée

Plus en détail

Il y a en France une répugnance à saisir le juge dans le dessein bien précis de faire avancer tel ou tel droit, telle ou telle cause.

Il y a en France une répugnance à saisir le juge dans le dessein bien précis de faire avancer tel ou tel droit, telle ou telle cause. Je remercie les organisateurs de cette conférence de m avoir inviter pour évoquer avec vous les stratégies procédurales mise en place pour obtenir une égalité de traitement pour les lesbienne et les gays

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Devenir Assistant maternel

Devenir Assistant maternel Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Direction Enfance Famille et Insertion Service Protection Maternelle et Infantile Devenir Assistant maternel En choisissant d être assistant maternel, vous

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

L URGENCE NOTRE IDENTITÉ

L URGENCE NOTRE IDENTITÉ Nous, responsables des forces du Centre, présidents du MoDem (Mouvement démocrate) et de l UDI (Union des Démocrates et Indépendants), proposons à nos formations de se rassembler. L URGENCE L état réel

Plus en détail

Interruption volontaire de la grossesse Démarche cohérente

Interruption volontaire de la grossesse Démarche cohérente Interruption volontaire de la grossesse Démarche cohérente Interruption volontaire de la grossesse Le CNFL renvoie sur son papier de réflexion de juin 2010 qui reflète l appréciation et les questions de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER

JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER JE SUIS UNE FEMME, JE VIS EN COUPLE ET JE VEUX ME SÉPARER OU DIVORCER QUE DOIS-JE FAIRE? Que dois-je faire? Que dois-je savoir avant de prendre ma décision? Quelles sont les démarches légales et de régularisation?

Plus en détail

CCAS et Domiciliation Présenté par Muriel Bories Directrice du CCAS de Saint-Orens de Gameville

CCAS et Domiciliation Présenté par Muriel Bories Directrice du CCAS de Saint-Orens de Gameville CCAS et Domiciliation Présenté par Muriel Bories Directrice du CCAS de Saint-Orens de Gameville Les CCAS sont Habilités de plein droit a domicilier. ( Art L264,1 à 264.10 du CASF) C est l une de leur mission

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

«Questions d Europe»

«Questions d Europe» Compte rendu de la conférence d Alain Juppé du 28.03 à Sciences Po. «Questions d Europe» Introduction : Le budget pluriannuel européen est en baisse par la cause de compromis nationalistes. Le Parlement

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES

Guide. Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Guide Les Modes de Scrutin et la PARITÉ entre les FEMMES et les HOMMES Juin 212 L Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes vous propose à travers ce guide de revenir sur les différents

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

Synthèse de l actualité - 25 mai 2009

Synthèse de l actualité - 25 mai 2009 Service des droits des femmes et de l égalité Synthèse de l actualité - 25 mai 2009 Action gouvernementale 10 000 femmes bientôt interrogées sur l égalité salariale et professionnelle Lors de son intervention

Plus en détail

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise

le QuEbec POUR Enrichir Affirmer les valeurs communes de la société québécoise POUR Enrichir le QuEbec Mesures pour renforcer l action du Québec en matière d intégration des immigrants Affirmer les valeurs communes de la société québécoise Affirmer les valeurs communes de la société

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

Vers un schéma médico-social unifié

Vers un schéma médico-social unifié Vers un schéma médico-social unifié Quelles synergies rechercher pour valoriser les ressources des personnes et du territoire? La réglementation en vigueur et principalement le code de l action sociale

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE TRAVAIL - LIBERTE - PATRIE GUIDE DE L ELECTEUR. Togolais, viens, bâtissons la cité! mars 2015. www.ceni-tg.

REPUBLIQUE TOGOLAISE TRAVAIL - LIBERTE - PATRIE GUIDE DE L ELECTEUR. Togolais, viens, bâtissons la cité! mars 2015. www.ceni-tg. REPUBLIQUE TOGOLAISE TRAVAIL - LIBERTE - PATRIE GUIDE DE L ELECTEUR Togolais, viens, bâtissons la cité! mars 2015 www.ceni-tg.org 1 Ce Guide, élaboré par la Commission Electorale Nationale Indépendante

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes

Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes Séminaire sur les violences commises à l égard des femmes A l occasion de la journée internationale des droits de l Homme, le 10 décembre 2013, le ministère des Affaires étrangères a organisé un séminaire

Plus en détail

«Je jure comme Avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, confiance, indépendance, probité et humanité»

«Je jure comme Avocat, d exercer mes fonctions avec dignité, confiance, indépendance, probité et humanité» OIJJ LONDRES 7.11.12 LES JEUNES, LA CRIMINALITE ET LA SOLIDARITE : LES IMPLICATIONS POUR LE CHANGEMENT par Madame Dominique ATTIAS Pour pouvoir exercer, le futur avocat se présente en robe devant le Premier

Plus en détail

N 801 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 801 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 801 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 mars 2013. PROPOSITION DE LOI tendant à pallier le problème du

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARTENARIAT

PROTOCOLE DE PARTENARIAT DISPOSITIF EXPÉRIMENTAL POUR LA PRISE EN CHARGE DES ENFANTS MINEURS LORS D UN FÉMINICIDE OU D UN HOMICIDE AU SEIN DU COUPLE PROTOCOLE DE PARTENARIAT entre le Conseil général, via l Observatoire des violences

Plus en détail

Commission de la défense nationale

Commission de la défense nationale Commission de la défense nationale RÈGLEMENT XII e LÉGISLATURE CHAPITRE I Dénomination, composition et attributions Article 1 er (Dénomination) 1. La Commission de la défense nationale est la commission

Plus en détail

L accueil de la petite enfance, clef de l égalité entre les femmes et les hommes

L accueil de la petite enfance, clef de l égalité entre les femmes et les hommes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE LIBERTÉ - EGALITÉ - FRATERNITÉ DELEGATION AUX DROITS DES FEMMES ET A L EGALITE DES CHANCES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES Paris, le 24 janvier 2013 L accueil de la petite enfance,

Plus en détail

Traite des êtres humains, que faire?

Traite des êtres humains, que faire? Traite des êtres humains, que faire? Conseils pour le personnel hospitalier InTRODUCTION Il arrive que le personnel hospitalier soit confronté à des situations liées à la traite des êtres humains. Ce sont

Plus en détail

«Pour une Assistance Médicale à la Procréation dans le

«Pour une Assistance Médicale à la Procréation dans le «Pour une Assistance Médicale à la Procréation dans le respect de la dignité de la personne» Association CLARA Samedi 14 novembre 2009 9 h 45 Allocution de Patrick BLOCHE Mesdames et Messieurs, Je tenais

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

ANNEXE: Questions relatives aux pratiques conseillées susceptibles de promouvoir et de protéger le droit à la liberté de réunion et d association pacifiques Nous vous saurions gré de bien vouloir répondre

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE Claire-Françoise Durand INTRODUCTION C est pour moi un grand plaisir et un grand honneur d ouvrir

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

SARLAT - 24200 DEUX ANS APRES. Conférence de presse du 27 janvier 2015

SARLAT - 24200 DEUX ANS APRES. Conférence de presse du 27 janvier 2015 COORDINATION NATIONALE des COMITÉS de DÉFENSE Des HÔPITAUX et MATERNITÉS de proximité INFOS Semaine 5 28 Janvier 2015 SARLAT VITRY LE FRANCOIS...DOUARNENEZ...LANNEMEZAN... COLOMBES LUÇON... GUADELOUPE

Plus en détail

PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien. La garde de l enfant

PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien. La garde de l enfant PARENTS CÉLIBATAIRES Vos droits et obligations concernant la garde, le droit de visite et les prestations de soutien La garde de l enfant La garde est le droit et la responsabilité de prendre soin d un

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014?

ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi. voter. le 25 mai 2014? ÉLECTIONS EUROPÉENNES Pourquoi voter le 25 mai 2014? Parce que le Parlement européen est la seule institution de l Union européenne à être directement élue par les citoyens Vous êtes citoyen d un des 28

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE Introduction En 2013, le gouvernement bruxellois se montrait fier de son plan ambitieux (selon lui) de construction de logements sociaux à Bruxelles

Plus en détail

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses

Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses Madame, Monsieur, Vous trouverez ci-après la réponse de Gérard COLLOMB au questionnaire de votre association. Vous le savez, Gérard COLLOMB et ses équipes mènent depuis 2001 une politique volontaire pour

Plus en détail

CONSIGNES GENERALES : 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut public!

CONSIGNES GENERALES : 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut public! CONSIGNES GENERALES : 1. c est gratuit (par lettre simple : coût d un timbre postal), sans avocat, et cela ne me causera aucun risque; 2. C est très important : j apporte mon soutien à une action de salut

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération?

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Consolider un rassemblement pour une alternative à gauche. Changer ce monde, ne plus subir le

Plus en détail

Résumé de la réforme des pensions février 2012

Résumé de la réforme des pensions février 2012 NOTE AU BUREAU DU PARTI 27 février 2012 Résumé de la réforme des pensions février 2012 Ce résumé ne concerne que les pensions du secteur privé. Un autre document suivra lorsque la réforme des pensions

Plus en détail

les Réponses à vos Questions

les Réponses à vos Questions _Allemagne _Belgique _France _Italie _Luxembourg _Pays-Bas _Danemark _Irlande _Royaume-Uni _Grèce _Espagne _Portugal _Autriche _Finlande La Constitution Européenne : les Réponses à vos Questions _Suède

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES TABLEAU DE SUIVI DES ETUDES D IMPACT DES PROJETS DE LOI SUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Thématiques ECONOMIE FINANCES AGRICULTURE INDUSTRIE AFFAIRES SOCIALES SANTE Présence l EFH Projet de

Plus en détail

La Présence française au Parlement Européen : Qui sont les élus français?

La Présence française au Parlement Européen : Qui sont les élus français? EUROKIT_LEAFLET_ (20-10) 21/10/09 23:09 Page 28 La Présence française au Parlement Européen : Qui sont les élus français? Secrétariat d'état chargé des Affaires es et européennes 37, quai d'orsay 75700

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00217 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements... 4-3 - Les résultats de l'étude... 7 JF/JPD N 111965 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et l interruption volontaire

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale

Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale Nations Unies A/CONF.222/16 Treizième Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale Doha, 12-19 avril 2015 Distr. générale 10 avril 2015 Français Original: anglais Point 3

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse

L interruption volontaire de grossesse Huitième partie L interruption volontaire de grossesse Ce n est pas une méthode contraceptive. C est même, à mon sens, ce que toutes les méthodes contraceptives visent à éviter. Car la contraception n

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste

Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Financement de la protection sociale : l avis des Français 1 Fonctionnement : ça marche, mais ce n est pas très juste Illustrations Marc Guerra On a beau nous parler sur tous les tons du trou de la Sécu

Plus en détail

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011

Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Délibération n 2011-94 du 18 avril 2011 Gens du voyage - Schéma départemental exemptant une commune de ses obligations en matière d accueil des gens du voyage - Violation de la Loi Besson Recommandations.

Plus en détail

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne Professions indépendantes Votre carte Vitale et votre carte Européenne Edition 2014 AIDE VOTRE POUR CARTE VITALE UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL La carte Vitale est une carte à puce dont

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Mise à jour : mai 2014 Le remboursement des frais de soins reçus à l étranger Vous êtes agent RATP,

Plus en détail

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE PARIS Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL POUR : L Association Cercle de Réflexion et de Proposition d Action sur

Plus en détail

DECRET N 1655 REORGANISANT LA PROFESSION INFIRMIERE AU LIBAN

DECRET N 1655 REORGANISANT LA PROFESSION INFIRMIERE AU LIBAN DECRET N 1655 REORGANISANT LA PROFESSION INFIRMIERE AU LIBAN Décret rendant exécutoire le projet de loi revêtu du caractère d urgence transmis à la chambre des députés par le décret N 1077 du 18/03/1978

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement

Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement Dossier de presse Campagne de communication Pas de relations sexuelles sans consentement 7 janvier 2015 Communiqué de presse Campagne de communication «Pas de relations sexuelles sans consentement» «Pas

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement JANVIER 2013 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015 Projet de loi Modernisation du dialogue social Suivi du projet par l UNSA 25 mai 2015 La commission des affaires sociales de l Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au dialogue social et

Plus en détail

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010 Discours d ouverture du 2ème Forum international des Travailleurs Sociaux de Rue 26 octobre 2010 Jan Jařab, Représentant régional de la Haut-Commissaire de l ONU pour les Droits de l Homme Mesdames et

Plus en détail

Statuts de l association Electrolab

Statuts de l association Electrolab Statuts de l association Electrolab Mardi 16 Novembre 2010 Article 1 : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 juillet 1901 relative au contrat

Plus en détail

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale

Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Du rêve d être parent à la réalité parentale: le défi des personnes vivant ou ayant vécu un problème de santé mentale Martine Danjou et Chantal Roy 31 octobre 2012 Colloque de l AQRP PARENTS- ESPOIR Soutenir

Plus en détail

Cancer et Travail : Comment lever les tabous?

Cancer et Travail : Comment lever les tabous? Communiqué de presse 3 décembre 2013 1 er Baromètre Cancer@Work 2013 Cancer et Travail : Comment lever les tabous? A quelques semaines de l annonce du Plan cancer 2014-2018 par le Président de la République,

Plus en détail

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Ifop Fiducial / Europe 1 Bilan de l action de François Hollande un an après l élection présidentielle de 2012 BILAN DE L ACTION DE FRANÇOIS HOLLANDE UN AN APRES L ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 La méthodologie

Plus en détail

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne

Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Sicard et Attias pour un barreau pénal digne Anne MOREAUX - publié le 19 mai 2015 - Actualité [1] Envoyer par mail [2] Imprimer Pour leur 8e Bar à Idées, les jeunes avocats du mouvement «BAI» (bousculer-animer-innover),

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées

QUESTIONNAIRE DE SONDAGE. Le droit et les personnes âgées QUESTIONNAIRE DE SONDAGE Le droit et les personnes âgées À PROPOS DU SONDAGE La Commission du droit de l Ontario (CDO) et son projet sur le droit touchant les personnes âgées La CDO, un organisme public

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé»

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Juin 2014 Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Résultat du vote : 73 POUR 1 ABSTENTION Rapporteur : M. Gérard GRANIER

Plus en détail

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire

Présenté par le Réseau FADOQ devant la Commission de l aménagement du territoire Projet de loi 22 concernant la pénalité en cas de résiliation de bail: Une avancée législative, mais un timide impact dans le quotidien des aînés et de leur famille Présenté par le Réseau FADOQ devant

Plus en détail

LISTE DES RECOMMANDATIONS

LISTE DES RECOMMANDATIONS LISTE DES RECOMMANDATIONS Liste des recommandations du rapport annuel 2009-2010 ADMINISTRATION PUBLIQUE COMMISSION ADMINISTRATIVE DES RÉGIMES DE RETRAITE ET D ASSURANCES CONSIDÉRANT QUE les citoyens sont

Plus en détail

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS

INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS INSCRIPTION AU TABLEAU ET MISE À JOUR DES RENSEIGNEMENTS 2014 2015 FOIRE AUX QUESTIONS Exercice de la profession d ergothérapeute Q. Qu est-ce que l exercice de la profession pour l Ordre? R. L Ordre définit

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail