Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s"

Transcription

1 Un Pass santé contraception pour les jeunes francilien-ne-s Mardi 26 avril 2011 Lycée Elisa Lemonnier Contacts Presse Emmanuel Georges-Picot Véronique Lepicard

2 2

3 La Région Ile-de-France, en partenariat avec l Education nationale, les communautés éducatives et les professions de santé, souhaite renforcer son accompagnement des jeunes par un nouveau dispositif. Anonyme et gratuit, le Pass santé contraception sera disponible à partir du 26 avril 2011 dans tous les lycées, centres de formation d apprentis et instituts de formation sanitaire et sociale d Ile-de-France. Depuis les années 60, les centres de planification et d éducation familiale font un travail remarquable en faveur de l accès, de façon anonyme et gratuite, à la contraception d urgence et à la contraception régulière. Il s agit aujourd hui d élargir cette possibilité à tous les jeunes francilien-ne-s. La loi garantit un accès autonome des jeunes à la contraception et à l IVG. Mais, du fait d un accès parfois difficile à l information, et dans la mesure où les jeunes mineur-e-s doivent faire appel à la couverture sociale de leurs parents, ce droit est loin d être effectif. Cette situation est un enjeu de santé publique et d éducation. Le Pass santé contraception est destiné à initier un parcours d autonomie dans la prévention et la contraception. Son objectif est de donner aux jeunes les moyens d une sexualité épanouie. Les jeunes pourront ensuite poursuivre la démarche par eux-mêmes. L apprentissage de la maitrise de son corps et de sa fécondité est essentiel pour garantir la liberté indispensable à l égalité entre les filles et garçons et à l engagement dans un projet scolaire de réussite. C est pourquoi le Pass santé contraception sera investi d une dimension éducative dans les lycées sur les relations entres les filles et les garçons, la sexualité, les violences sexuelles, dans le cadre du programme régional «Jeunes pour l égalité». «Ce Pass, voté par les conseillers régionaux dès le début de cette mandature, est l un des volets du pacte d autonomie proposé par la Région aux jeunes Franciliens et Franciliennes pour leur assurer une formation, un accès à l'emploi, au logement et à la santé» Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France «Pour nous le Pass santé contraception est un moyen de réaffirmer le droit à la contraception pour les mineurs, droit aujourd hui battu en brèche» Laure Lechatellier, Vice-présidente chargée de l Action sociale, des Formations sanitaires et sociales, de la Santé et du Handicap «Il ne peut pas y avoir d égalité, s il n y a pas cette liberté de disposer de son corps» Henriette Zoughebi, Vice-présidente chargée des lycées et des politiques éducatives 3

4 Un autre constat s impose : malgré le développement de la contraception en France, l IVG reste aussi fréquente aujourd hui qu à la fin des années On en dénombre environ par an, dont un quart sont pratiqués en Ile-de-France, selon un rapport de l inspection des affaires sociales de fin Fait marquant, le nombre d IVG augmente pour les plus jeunes. Ainsi, environ IVG (5,7%) concernent des jeunes filles de moins de 18 ans. Rappel : La loi du 4 juillet 2001 ( ) relative à l interruption volontaire de grossesse et à la contraception, précise à l article L I. : «Le consentement des titulaires de l autorité parentale ou, le cas échéant, du représentant légal n est pas requis pour la prescription, la délivrance ou l administration de contraceptifs aux personnes mineures». La circulaire n du 17 février 2003 précise que: «Au sein des écoles et des établissements scolaires, tous les personnels, membres de la communauté éducative, participent explicitement ou non, à la construction individuelle, sociale et sexuée des enfants et adolescents». Les objectifs Le Conseil régional d Ile-de-France a fait de la mise en place d un parcours d autonomie des jeunes le premier chantier de cette mandature, conformément aux engagements pris par Jean-Paul Huchon et sa majorité lors des élections de Il traduit la volonté régionale de faire du respect de la jeunesse et de ses aspirations une question essentielle. L ambition de ce pacte d autonomie est de lever les freins qui empêchent les jeunes franciliens d accéder à l emploi, au logement, à la santé. Les premières mesures de ce parcours d autonomie ont été votées par le Conseil régional dès les 17 et 18 juin 2010, dont le Pass contraception. La volonté de la Région sur le Pass est notamment : de favoriser un parcours d autonomie et de responsabilisation des jeunes filles et garçons en matière de sexualité, de contraception et d avortement ; d inscrire les jeunes filles et garçons dans une démarche de sexualité libre et épanouie ; de leur garantir un premier accès anonyme et gratuit à la contraception pour une durée maximale de 6 mois ; de les insérer dans une démarche de prévention des grossesses précoces non désirées. Le Pass santé contraception doit faciliter l échange dans les établissements autour des questions de sexualité et de prévention des risques, dans un objectif éducatif, d autonomie et d égalité des jeunes. 4

5 Les bénéficiaires Le Pass est proposé dans les lycées publics et privés sous contrat (enseignement général et technologique, lycées professionnels), les centres de formation d apprentie-s (CFA), les instituts de formation sanitaire et sociale (IFSS) d Île-de-France, aux élèves inscrit-e-s en priorité en classe de seconde, ou classe d âge ou niveau équivalent pour les jeunes en lycées professionnels, CFA ou en formation sanitaire ou sociale. Cela représente environ filles et garçons. Le chéquier et les coupons Le Pass santé contraception prend la forme d un chéquier comprenant six coupons permettant aux jeunes d accéder à un suivi médical et à la délivrance de tout type de contraceptif pour une durée de trois à six mois maximum. Ce chéquier ne sera délivré qu une fois par bénéficiaire par l infirmier ou l infirmière du lycée ou par le ou la référent-e santé dans les CFA ou les IFSS. Chaque coupon, identifié par un libellé correspondant à sa fonction, devra être remis par le ou la jeune au professionnel de santé. Le coupon fera office de facture dès son renvoi par le professionnel aux services de la Région. La Région effectuera le paiement des actes médicaux réalisés sur la base des tarifs du secteur 1. L anonymat des bénéficiaires sera préservé à tous les stades de la procédure : leur nom n apparaîtra sur aucun des coupons. Le chéquier se compose de six coupons : 1/ Attestation de remise du Pass Les infirmières des lycées ou les référents santé retourneront ce coupon aux services de la Région après délivrance du chéquier aux bénéficiaires. 2/ Première consultation médicale gratuite Les destinataires de ce coupon seront les médecins généralistes, les gynécologues, les sage-femmes, les centres de planning familial. 3/ Prise de sang et examens biologiques gratuits Les destinataires de ce coupon seront les laboratoires de biologie médicale. 4/ Délivrance gratuite de contraceptifs Les destinataires de ce coupon seront les pharmacies, les centres de planning familial. 5/ Deuxième consultation médicale gratuite Les destinataires de ce coupon seront les médecins généralistes, les gynécologues, les sage-femmes, les centres de planning familial. 5

6 6/ Renouvellement gratuit de contraceptifs Les destinataires de ce coupon seront les pharmacies, les centres de planning familial. Tous les professionnels de santé concernés par ce dispositif ont été destinataires: d un courrier d information ; d un exemplaire du protocole présentant le Pass santé contraception ; d une affiche à installer sur le lieu d activité professionnelle. 6

7 Délivrance du chéquier Pass contraception : infirmières de lycées, référents santé (CFA, IFSS) Dès le 26 avril 2011 les infirmiers et infirmières des lycées franciliens, ainsi que les référents santé disposeront des documents suivants : un premier lot de chéquiers ; une affiche ; un exemplaire du protocole présentant le Pass santé contraception ; un tampon encreur dateur. Les services de la Région pourront renouveler les chéquiers sur simple demande avant le 15 de chaque mois. De la même façon, un envoi systématique sera effectué à chaque rentrée scolaire de septembre. Les chéquiers ont une durée de validité de 365 jours à compter de leur remise au jeune. L infirmier ou l infirmière ou le référent santé indiquera la date de péremption sur les coupons à destination des professionnels de santé. Un entretien approfondi avec la ou le jeune Le chéquier sera délivré sur demande et une seule fois par bénéficiaire au cours de l année scolaire, après un entretien avec la ou le jeune. Les points suivants seront abordés lors de cet entretien : l anonymat et la gratuité du dispositif pour une durée maximale de 6 mois ; le fonctionnement du dispositif Pass santé contraception, en se référant au protocole ; la ou le jeune est le seul bénéficiaire et utilisateur du Pass santé contraception ; le libre choix du professionnel de santé ; la date limite de validité du chéquier. Le suivi des chéquiers Après délivrance du Pass, l infirmier ou l infirmière du lycée ou le référent santé complètera les informations du coupon «Attestation de remise du Pass» cidessous : 7

8 Ces attestations de remise du Pass seront transmises au moins une fois par mois aux services de la Région afin d évaluer le dispositif. Consultation médicale : Planning familial, médecins généralistes, gynécologues, sage-femmes Lors de la prise de rendez-vous, le jeune indiquera au professionnel de santé qu il dispose d un chéquier Pass contraception et s assurera qu il l accepte comme moyen de paiement. Le praticien constituera un dossier médical au même titre que pour ses autres patients afin de permettre le suivi médical du jeune. Il sera donc amené à prendre l identité du patient sans contrôle de sa carte vitale. Il n enregistrera que ses coordonnées personnelles (numéro de portable et/ou adresse mail). Le praticien rappellera la confidentialité de la consultation médicale et il ne cherchera pas à contacter les parents du patient. Toute correspondance ou communication téléphonique se fera directement auprès du jeune selon les modalités convenues entre eux. 8

9 Seconde consultation médicale Si cette seconde consultation a pour objectif le renouvellement du contraceptif, le praticien s assurera que le contraceptif prescrit correspond parfaitement à la patiente. Après le rendez-vous Le praticien remplira le verso du coupon ci-dessous, qui fait office de facture. Ce coupon sera transmis à la Région pour remboursement, dans un délai de trois mois maximum après la date de la consultation. Le prix de la consultation et le paiement La Région Île-de-France s engage à payer aux professionnels de santé, par virement bancaire sous 30 jours, le montant de la consultation médicale sur les bases de la tarification de secteur 1 : consultation médicale chez un médecin généraliste/sage-femme : 23 consultation médicale chez un gynécologue : 28 Les praticiens ne pourront en aucun cas demander au jeune et à la Région le paiement des dépassements d honoraires. 9

10 Laboratoires de biologie médicale et prise de sang Lors de la prise de rendez-vous, le jeune indiquera au professionnel de santé qu il dispose d un chéquier Pass contraception et s assurera qu il l accepte comme moyen de paiement. Le rendez-vous ne pourra se faire que sur ordonnance d un médecin, gynécologue ou sage-femme, indiquant les différents examens de biologie médicale et le nom du bénéficiaire. Le laboratoire constituera un dossier médical au même titre que les autres patients afin d établir un suivi médical. Le praticien sera donc amené à prendre l identité du patient sans contrôle de la carte vitale. Il n enregistrera que les coordonnées personnelles du jeune (numéro de portable et/ou adresse mail). Le laboratoire rappellera la confidentialité des examens biologiques réalisés et qu il ne cherchera pas à contacter les parents, lors de l annonce des résultats. Le laboratoire fera parvenir au seul médecin prescripteur des analyses, les résultats des examens de biologie médicale. Le médecin recontactera le jeune afin de lui en faire retour. Après le rendez-vous Le laboratoire remplira le verso du coupon ci-dessous faisant office de facture : Ce coupon sera complété par le laboratoire et transmis, dans un délai de trois mois maximum après la date de la consultation, à la Région pour remboursement. Le prix des analyses médicales et le remboursement La Région Ile-de-France s engage à payer aux laboratoires, par virement bancaire sous 30 jours, le montant des prises de sang et examens de biologie médicale fixé par l Assurance Maladie : prise de sang : 7 examens de biologie médicale (pour glycémie et bilan lipidique) : 20 Le laboratoire fera figurer le montant des examens de biologie médicale réalisés sur le coupon pour paiement. 10

11 Délivrance du contraceptif : pharmacies, centres de planning familial La délivrance du contraceptif ne pourra se faire que sur présentation de l ordonnance faite par le médecin établie au nom du bénéficiaire. À aucun moment, la pharmacie ou le centre de planning familial ne pourra demander une pièce d identité ou la carte vitale du jeune pour contrôle. La pharmacie ou le centre de planning familial remplira le verso du coupon cidessous faisant office de facture. Ce coupon sera transmis à la Région pour remboursement, dans un délai de 3 mois maximum après la date de la délivrance. La Région remboursera les pharmacies sous un délai de 30 jours. La Région s engage à rembourser tout contraceptif sur la base de deux montants plafonnés : - à 40 TTC pour les contraceptifs d une durée de 3 mois renouvelable (préservatif, spermicide, injection, diaphragme, pilule, anneau, patch) ; - à 140 TTC pour les contraceptifs d une durée supérieure à 6 mois (implant, stérilet). 11

12 Pour toute information sur le dispositif, tous les publics éligibles et professionnels de santé pourront consulter la page dédiée du site Internet de la Région Île-de-France à l adresse : et joindre un conseiller au tous les matins de 9h00 à 12h30 et les lundis, mercredis et vendredis après-midi de 13h30 à 17h30. 12

13 Un partenariat étroit avec les rectorats et les professions de santé Le Pass santé contraception a été élaboré en étroite concertation avec les rectorats de Paris, Créteil et Versailles, avec les professionnels de santé (infirmières, médecins), le planning familial et les associations. Le dispositif a été présenté aux infirmières scolaires lors de nombreuses réunions, en présence des recteurs ou de leurs représentants. Les communautés scolaires (proviseurs, personnels d administration, d enseignement, d éducation, de santé et assistantes sociales) joueront également un rôle très important dans sa réussite. Le protocole du Pass santé contraception, qui détaille l ensemble du dispositif, a été validé le 9 mars par les recteurs des Académies de Créteil, Paris et Versailles. La Région a aussi travaillé avec les représentants des professions de santé : ordre des médecins, ordre des pharmaciens, syndicat national des infirmier(e)s conseiller(e)s de santé, syndicat national des médecins biologistes, union régionale des professions de santé Le protocole du Pass santé contraception a été modifié pour intégrer les remarques formulées par les professionnels et par les rectorats. Quelques chiffres A ce jour, la Région a fait imprimer Pass contraception et 6202 ont été envoyés dans: 470 Lycées publics (8 par établissement) 213 Lycées prives (8 par établissement) 183 CFA (3 par établissement) 63 IFSS (3 par établissement) Le lancement du Pass santé contraception à partir du 26 avril 2011 s accompagnera d une campagne de communication sur les radios les plus écoutées par les jeunes et sur Internet (Facebook, MSN ), ainsi que dans la presse professionnelle. Le budget de cette campagne d information s élève à euros. 13

14 Les autres mesures du parcours d autonomie des jeunes Le Pass contraception est l un des volets du parcours d autonomie des jeunes que la Région Île-de-France s est engagée à mettre en place sur cette mandature. Les autres mesures déjà votées : Gratuité des transports pour les jeunes en insertion A la rentrée de septembre 2011, jeunes en insertion voyageront gratuitement sur le réseau de transport francilien grâce à une nouvelle aide de la Région. Sont concernés par cette mesure les jeunes suivis par les missions locales et ayant le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Le coût, estimé à 10 millions d euros en année pleine, est entièrement pris en charge par la Région. Ce dispositif complète les «chèques mobilité» cofinancés par la Région et le STIF pour aider les jeunes accompagnés par les missions locales dans leurs déplacements ponctuels (recherche d emploi, démarches administratives, etc.) Environ jeunes en bénéficient chaque année pour chèques distribués. Une complémentaire santé pour les étudiants boursiers En juin 2010, la Région votait le dispositif de prise en charge des frais de mutuelle de certains étudiants boursiers. Ils sont près de à en bénéficier aujourd hui, soit un tiers du public concerné. Cette aide de 100 euros est destinée aux étudiants boursiers, âgés de 18 à 26 ans, dont les revenus dépassent le seuil requis pour bénéficier de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou bien de l aide de l État à l acquisition d une complémentaire santé (ACS). L étudiant ne fait aucune avance de frais grâce à une convention entre la Région, les Crous et les mutuelles. Grâce à cette mesure, des étudiants qui ne se soignaient plus pour faire des économies ont à nouveau accès aux soins. La Région a commandé une étude pour préparer une éventuelle extension de cette aide à d autres jeunes Franciliens sans emploi, apprentis ou en situation de précarité. Les résultats de l enquête devraient être connus dans les prochaines semaines. 14

15 L accompagnement des jeunes, première compétence de la Région La formation des jeunes est la première compétence de la Région Île-de-France. Lycées, apprentissage, enseignement supérieur, insertion: la Région consacre chaque année le tiers de son budget à l avenir des jeunes franciliens. Formation mais aussi logement, transports, stages ou mobilité internationale : autant de domaines dans lesquels la Région accompagne les jeunes. Avec toujours un seul objectif : la réussite de toutes et de tous. Dans les lycées, la Région investit tant dans la construction, la rénovation et l entretien des bâtiments que dans la mise en place de politiques éducatives en faveur des lycéens. Depuis 1998, 250 lycées ont été rénovés soit plus de la moitié des établissements de la Région. Cet effort se poursuit dans un contexte budgétaire difficile. A ce jour, 36 gros chantiers de rénovation sont en cours dans les huit départements d Île-de- France, pour un montant total de 1,11 milliard d euros. Le Conseil régional est aussi un partenaire quotidien des lycéens. Il intervient pour garantir à tous l accès à la restauration scolaire, à l équipement nécessaire aux études, pour favoriser les projets des lycéens (réaliser un spectacle, un documentaire, un projet humanitaire ), permettre la mobilité de tous avec la carte Imagin R. Depuis 2001, il assure la gratuité des manuels scolaires. Un nouveau dispositif régional pour diffuser la culture de l égalité filles-garçons Adopté en janvier dernier par les élus régionaux, le dispositif «Jeunes pour l égalité» vise à sensibiliser les lycéen-ne-s et les équipes éducatives à la culture de l égalité des filles et des garçons. La Région Ile-de-France apporte son soutien à des associations partenaires qui œuvrent dans les thématiques suivantes : - les représentations sexuées des métiers - les violences subies, la protection des jeunes et la prévention - la liberté de disposer de son corps - l appropriation du principe de laïcité par les jeunes en tant que principe porteur de liberté individuelle Les actions s adressent à des lycées volontaires qui s engagent dans un processus à trois niveaux : - sensibilisation des équipes - sensibilisation des élèves - valorisation des réalisations dans l espace public 15

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique

PROTOCOLE. Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique PROTOCOLE Prise en charge Contraception - IVG (Confidentielle et gratuite) Réseau Sexualité Martinique 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte Les objectifs Les bénéficiaires Les étapes de la prise

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous

Pass. contraception. anonyme, gratuit et proche de vous Pass contraception anonyme, gratuit et proche de vous La Région Poitou-Charentes a fait de la santé une de ses priorités pour garantir à tous, particulièrement aux jeunes, l accès à la prévention et aux

Plus en détail

Comment améliorer l accès à la contraception pour les mineures en milieu rural?

Comment améliorer l accès à la contraception pour les mineures en milieu rural? UNIVERSITE D ANGERS FACULTE DE MEDECINE ANNEE 2011 MEMOIRE DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE DESTINE AUX MEDECINS GENERALISTES Comment améliorer l accès à la contraception pour les

Plus en détail

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page2 region

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

LA PLANIFICATION FAMILIALE

LA PLANIFICATION FAMILIALE LA PLANIFICATION FAMILIALE Conseil général des Yvelines La mission Planification, une des missions de la PMI Les Centres de Planification et d' Éducation Familiale (CPEF) dépendent du Conseil Général 27

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

PROJET LYCEE INNOVATION EDUCATIVE REGLEMENT DE L OPERATION ANNEE 2013/2014

PROJET LYCEE INNOVATION EDUCATIVE REGLEMENT DE L OPERATION ANNEE 2013/2014 PROJET LYCEE INNOVATION EDUCATIVE REGLEMENT DE L OPERATION ANNEE 2013/2014 1/7 Dans le cadre de sa politique de soutien et d accompagnement à la vie lycéenne, la Région Ile-de- France souhaite encourager

Plus en détail

Les prérogatives du mineur sur sa santé

Les prérogatives du mineur sur sa santé 5e Rencontres médico-juridico-sociales autour de l enfant Protection de l enfance et santé Les prérogatives du mineur sur sa santé Claire Quennesson - Doctorante CERFAP Introduction Mineur Personne âgée

Plus en détail

CONVENTION. LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE D ILE DE FRANCE, située

CONVENTION. LA MUTUALITE SOCIALE AGRICOLE D ILE DE FRANCE, située CONVENTION de financement et de partenariat entre les régimes d assurance maladie et le Département des Yvelines pour assurer la prise en charge, par l Assurance Maladie, des prestations réalisées par

Plus en détail

Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale

Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale Centre d Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) et Planification familiale janvier 2010 Pour joindre le service Secrétariat : 02 99 26 59 23 Fax : 02 99 26 59 24 Consultations Du lundi au vendredi

Plus en détail

L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure

L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure L'interruption volontaire de grossesse chez la mineure Les lois 1975 Loi autorisant l'ivg pour 5 ans dite loi Veil 1979 Prolongation définitive de l'autorisation 1982 Loi Roudy pour le remboursement 2001

Plus en détail

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE?

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? La CPAM (sécurité sociale) permet d être remboursé entre 15 et 100% en fonction des soins donnés. Une mutuelle peut prendre en charge le

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA CONTRACEPTION. 26 septembre 2014

JOURNEE MONDIALE DE LA CONTRACEPTION. 26 septembre 2014 JOURNEE MONDIALE DE LA CONTRACEPTION 26 septembre 2014 Florence DUBOIS chargée de mission Ville de Cherbourg-Octeville Véronique PHILIPPE conseillère conjugale et familiale au Centre de Planification PMI

Plus en détail

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS?

CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? CONTRACEPTION : QUE SAVENT LES FRANÇAIS? Connaissances et opinions sur les moyens de contraception : état des lieux DOSSIER DE PRESSE 5 juin 2007 Sommaire I. Les usages de la contraception en France p.3

Plus en détail

AMELIORER L ACCES A L IVG

AMELIORER L ACCES A L IVG Dossier de presse Vendredi 16 janvier 2015 AMELIORER L ACCES A L IVG Programme national d action Contacts presse : cab-ass-presse@sante.gouv.fr SOMMAIRE Éditorial 3 Introduction 4 Axe 1 - Mieux informer

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Dossier de synthèse documentaire et bibliographique Réactualisation - novembre 2011 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. :

Plus en détail

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR

Présentation de la MDA d EURE ET LOIR Présentation de la MDA d EURE ET LOIR 1 MDA d EURE et LOIR Date de création : Décembre 2007 Date d ouverture au public : 21 juin 2010 2 MDA d EURE et LOIR Structure juridique porteur : Centre Hospitalier

Plus en détail

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT

POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT POUR EVITER TOUT RETARD DANS LE TRAITEMENT DE VOTRE DOSSIER LIRE ATTENTIVEMENT Le POINT Alternance Apprentissage de la CCI de la NIEVRE vous propose un accompagnement personnalisé pour la sécurisation

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité

- le dépistage des troubles des apprentissages dès le plus jeune age, à l école maternelle et tout au long de la scolarité Congrès de l AEEP Bordeaux 2013- vendredi 29 novembre 2013 Promotion de la santé des élèves : axes de travail actuels dans l académie de Bordeaux Dr Colette Delmas, médecin de santé publique, médecin conseiller

Plus en détail

CONVENTION. Représentée par : Mr Thierry LEFEVRE, Directeur, Ci-après dénommée «la CPAM»

CONVENTION. Représentée par : Mr Thierry LEFEVRE, Directeur, Ci-après dénommée «la CPAM» CONVENTION Annexe Projet de financement et de partenariat entre la CAISSE d ASSURANCE MALADIE des DEUX-SEVRES et le DEPARTEMENT des DEUX SEVRES pour assurer la prise en charge, par l Assurance Maladie,

Plus en détail

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé»

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Juin 2014 Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Résultat du vote : 73 POUR 1 ABSTENTION Rapporteur : M. Gérard GRANIER

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Décret n o 2008-321 du 4 avril 2008 relatif à l examen des caractéristiques génétiques

Plus en détail

Plan Local de Santé Publique

Plan Local de Santé Publique Plan Local de Santé Publique Martigues/Port-de-Bouc n 2 2010-2013 Axes et Objectifs prioritaires Atelier Santé Ville Martigues/Port-de-Bouc PLSP2 - Juin 2010 Axes prioritaires (Sont mentionnés en vert

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Préambule Le règlement de la restauration scolaire s inspire des lois de la république et notamment des principes de laïcité, de respect de l autre et d esprit

Plus en détail

Bien vivre sa vie sexuelle

Bien vivre sa vie sexuelle LIVRET D INFORMATION Bien vivre Bien vivre sa vie sexuelle sa vie sexuelle Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com 2 Bien vivre sa

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

Le plan social étudiant

Le plan social étudiant Le plan social étudiant Dossier de la conférence de presse du 7 avril 1999. Présentation La bourse de 1er cycle La bourse à taux " zéro " La commission académique d allocation d études Relèvement du plafond

Plus en détail

un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller

un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller Carte santé jeunes un guide fait par les jeunes, pour les jeunes contraception savoir en parler savoir ou aller un guide fait par les jeunes, pour les jeunes Myriem et Marie, pilotes du projet. «A travers

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional

Rapport pour le conseil régional Rapport pour le conseil régional FEVRIER 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france LYCEES MUNICIPAUX DE LA VILLE DE PARIS. APPLICATION DES POLITIQUES REGIONALES

Plus en détail

RHÔNE-ALPES 2015-2016

RHÔNE-ALPES 2015-2016 1. Information sur le stagiaire! M.! Mme! Entendant(e)! Malentendant(e)! Sourd(e) Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Situation professionnelle/etude :... Adresse :...... Photo d identité obligatoire

Plus en détail

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans

Caisse de coordination aux assurances socialesaux. Prévention gynécologique. 13-23 ans Caisse de coordination aux assurances socialesaux Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2014 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

Prestation des services reliés à la contraception orale d urgence

Prestation des services reliés à la contraception orale d urgence Numéro 122 : Septembre 2001 Norme 2001.01 : Prestation des services reliés à la contraception orale d urgence 1- Contexte Au regard de la santé publique et face à un besoin urgent d élargir l accès aux

Plus en détail

MODALITÉS D ADMISSION SÉLECTION INFIRMIÈRE

MODALITÉS D ADMISSION SÉLECTION INFIRMIÈRE Maison de Santé Protestante de Bordeaux Institut de Formation NIGHTINGALE BAGATELLE Fondation Bagatelle 203 Route de Toulouse BP 50048 33401 TALENCE CEDEX 05 57 12 40 40 05 57 12 34 32 Site web : www.mspb.com/formation

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet

LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet LIVRET D ACCUEIL LGT Saint Félix La Salle 27 Rue du Ballet RENTREE 2015-2016 ENSEMBLE ST FELIX-LA SALLE 27 rue du Ballet BP 60105-44001 NANTES CEDEX 1 Tél. 02 44 76 35 00 - contact@stfelixlasalle.fr SOMMAIRE

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux LA CMU COMPLÉMENTAIRE

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux LA CMU COMPLÉMENTAIRE couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux LA CMU COMPLÉMENTAIRE Juillet 2015 LA CMU COMPLÉMENTAIRE La CMU complémentaire offre une couverture maladie complémentaire

Plus en détail

Imprimé sur papier 60 % fibres recyclées et 40 % fibres vierges FSC par l imprimerie Delort iso 14001 - Conception : ogham - Photos istock.

Imprimé sur papier 60 % fibres recyclées et 40 % fibres vierges FSC par l imprimerie Delort iso 14001 - Conception : ogham - Photos istock. Département du Lot Les professionnels de la PMI peuvent répondre à vos questions. Vous pouvez les contacter dans les différents CMS du département. Saint-Céré 05 65 53 46 20 Gourdon 05 65 53 47 00 Figeac

Plus en détail

Pharmaciens d officine

Pharmaciens d officine Pharmaciens d officine 6 juillet 2012 Médicaments génériques Renforcement du dispositif «Tiers payant contre génériques» à compter du 9 juillet 2012 Références : Convention nationale pharmaceutique publiée

Plus en détail

APPEL COMMUN MGEN-LMDE

APPEL COMMUN MGEN-LMDE 1 APPEL COMMUN MGEN-LMDE «Santé et droits des femmes : des reculs inquiétants» «Depuis plus de quarante ans, les combats successifs pour les droits des femmes et notamment pour l accès libre et gratuit

Plus en détail

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans

CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES. Prévention gynécologique 13-23 ans CAISSE DE COORDINATION AUX ASSURANCES SOCIALES Prévention gynécologique 13-23 ans Mise à jour janvier 2015 Dès la puberté, adoptez le réflexe prévention : même quand tout va bien, un examen gynécologique

Plus en détail

Aides forfaitaires incitatives géographiques ou sectorielles (sans condition de ressources)

Aides forfaitaires incitatives géographiques ou sectorielles (sans condition de ressources) Les Autres Aides Bourse à la mobilité de la Région Midi Pyrénées Etudiants boursiers sur critères sociaux, inscrits en DUT, DUETE, en L3, M1, M2 dans un établissement d enseignement supérieur de la région,

Plus en détail

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé

aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé Champ référentiel 1.2 Chapitre 1, domaine 2 : Juridique La loi Informatique et Liberté aroline MASCRET Mission Juridique Pôle «Actes et Produits de Santé» Haute Autorité de Santé La protection des données

Plus en détail

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances.

Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant. et parcours de soins coordonnés. DossIER. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances. Revue de la Mutuelle Centrale des Finances Avril 2005 n o 132 ISSN 1141-4685 Prix 1,14 Réforme de l'assurance maladie : Médecin traitant et parcours de soins. page 4 Réforme de l assurance maladie : médecin

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Manuel de Formation. Apisanté Infirmière. Formation Apisanté Document de Formation. Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20

Manuel de Formation. Apisanté Infirmière. Formation Apisanté Document de Formation. Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20 Manuel de Formation Apisanté Infirmière Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20 Formation Apisanté Document de Formation Sommaire Introduction et rappel des notions...3 Dossier patient, pointage

Plus en détail

LYCÉE CHRESTIEN DE TROYES

LYCÉE CHRESTIEN DE TROYES LYCÉE CHRESTIEN DE TROYES Rue de Québec BP 1067-10009 TROYES CEDEX - 03 25 71 53 26 Service des Inscriptions : 0682573118 Sections Post-baccalauréat ANNÉE SCOLAIRE 2015 2016 DOSSIER D INSCRIPTION DES SECTIONS

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants

La Mutuelle Des Etudiants 4ème Enquete sur la ^ Nationale Santé des Etudiants Etat de santé des étudiants en France Premiers résultats de l Enquete Nationale sur la Santé des Etudiants 2014 (ENSE4) La Mutuelle Des Etudiants www.lmde.com

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance AVRIL 2012 Visites de fin de chantier de vos demandes de 1. Une visite sur chantier : Pourquoi? Car la certification d un projet s articule autour de deux examens : - un premier au cours de la phase «conception»,

Plus en détail

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3

FISAC DE BEAUCAIRE. Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines. Tranche 3 FISAC DE BEAUCAIRE Tranche 3 Cahier des charges relatif à la rénovation des vitrines Ce document est le cahier des charges relatif à la fiche Acton N 1 de la tranche 3 du FISAC. Son objectif est de répondre

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans REGLEMENT EP-One L EP-One vous propose, deux types d accueil : Accueil libre pour les 11 à 17 ans Hors vacances scolaires Mercredi 13h30 à 18h00 Vacances scolaires Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 13h30

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013 Transport Solidarité Santé Dossier de Presse Septembre 2013 1 «Ensemble favorisons l accès aux soins sur notre département.» 2 Contact presse : CPAM de Loir-et-Cher Sophie Rousselet - Responsable Communication

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG

Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Maîtrise de la reproduction : Contraception, contragestion et IVG Historique 1978 : Affiche du mouvement français pour le planning familial (MFPF) Source : Planning familial Au XXI e siècle : 2000-2005

Plus en détail

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL)

Evaluateur du projet : Ecole d économie de Paris (EEP) Laboratoire d action contre la pauvreté (J-PAL) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Entretiens Santé Travail Infirmiers

Entretiens Santé Travail Infirmiers Entretiens Santé Travail Infirmiers GIT Saint Malo 26 mars 2014 Code du Travail Code de la Santé Publique? Les ESTI, et? Véronique COMBE Cadre de Santé AP-HP Service Central de Santé au Travail DIU Infirmier(e)s

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015

STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015 Dossier d inscription ~ ~ ~ STAGE DE FOOTBALL AS L UNION FOOTBALL TOUSSAINT 2015 Complexe Léon COGEZ Avenue de Bayonne 31240 L UNION 1 PRESENTATION L As L UNION Football organise des stages tout au long

Plus en détail

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09

Sommaire. Contacts presse. Coordinatrice Nationale Promotion de la Santé 01 44 18 37 87 01 44 18 37 87 06 89 18 24 47 06 63 58 77 09 Sommaire Communiqué de presse : Je t aime! Protégeons-nous......p.2 Les étudiants et la santé sexuelle..p.3 La Semaine Nationale des Relations Affectives en 2011....p.6 L'USEM et les mutuelles étudiantes

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre)

Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre) Fiche Action 6.D.6 ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre) Axe Schéma Régional de Prévention 3.1. LES ADOLESCENTS ET JEUNES ADULTES : Développement dès l enfance des capacités des adolescents

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE FORMATION AIDE-SOIGNANT NOTICE D INFORMATION

CONCOURS D ENTREE FORMATION AIDE-SOIGNANT NOTICE D INFORMATION INSTITUT DE FORMATION DES AIDES-SOIGNANTS 04 50 01 80 38 04 50 01 80 85 sec.ifas@ch-rumilly.fr CONCOURS D ENTREE FORMATION AIDE-SOIGNANT NOTICE D INFORMATION Promotion 2015/2016 - Rentrée de septembre

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet infos : 0810 18 18 18 Union européenne Fonds Social Européen Guide du porteur de projet Mesure «appui aux microprojets associatifs» FSE 4.2.3 en Ile-de-France Cette action est soutenue par le Fonds social

Plus en détail

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Dossier de synthèse documentaire et bibliographique décembre 2010 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. : 04 91 59 83 83 Fax

Plus en détail

DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011

DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011 Stages volontaires en entreprise DEMANDE DE CONVENTION DE STAGE 2011-2012 A PARTIR DU 3 OCTOBRE 2011 Il est obligatoire d avoir défini toutes les modalités pédagogiques du stage avant de faire une demande

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

Attention, l épreuve d admissibilité est commune aux IFAS CHU de St Denis et de St Pierre

Attention, l épreuve d admissibilité est commune aux IFAS CHU de St Denis et de St Pierre FORMATION D AIDES-SOIGNANTS NOTICE D INSCRIPTION AUX EPREUVES DE SELECTION POUR LA FORMATION D AIDES- SOIGNANTS AU LYCEE LEPERVANCHE Liste 1 Retrait des dossiers sur le site internet du lycée Lépervanche

Plus en détail

Guide santé jeunes. Ma santé 2013-2014

Guide santé jeunes. Ma santé 2013-2014 Guide santé jeunes Ma santé et moi 2013-2014 Sommaire Page 4 Ma santé : comment choisir un médecin traitant, me faire rembourser mes soins? Page 5 Ma santé : comment me faire soigner? Page 6 En cas d urgences

Plus en détail

éducation, formation, apprentissage,

éducation, formation, apprentissage, éducation, formation, apprentissage, la Région accompagne les apprenants La Région, créatrice d avenir pour ses habitants octobre 2014 2 région franche-comté éducation, formation, apprentissage, la région

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

RÈGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE ENFANCE ET LOISIRS POUR LES PRESTATIONS DESTINÉES AUX ENFANTS DES ÉCOLES

RÈGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE ENFANCE ET LOISIRS POUR LES PRESTATIONS DESTINÉES AUX ENFANTS DES ÉCOLES VILLE DE SAINT-MAUR-DES-FOSSÉS Direction de l Enseignement et de l Enfance Service Enfance et Loisirs RÈGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE ENFANCE ET LOISIRS POUR LES PRESTATIONS DESTINÉES AUX ENFANTS DES ÉCOLES

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 657 boulevard

Plus en détail

«Droit à disposer de son corps»

«Droit à disposer de son corps» CAHIER DES CHARGES Etudiant(e)s, Sexualité et Prévention Concours de création d outil pédagogique «Droit à disposer de son corps» PROJET : Mutualité Française Auvergne, la MGEN, la CPAM 63, le Service

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Janvier 2009 Ce guide pratique a pour but de faciliter vos démarches auprès de nos services de gestion en vous indiquant : les différentes

Plus en détail

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial carte SIS mutuelle aide médicale d urgence handicap planning familial maison médicale hôpital pharmacie médecin de garde Santé Je vis en Belgique. Ai-je droit aux soins de santé? En Belgique, tout le monde

Plus en détail

GUIDE Conseiller Pass culture sport

GUIDE Conseiller Pass culture sport GUIDE Conseiller Pass culture sport Rentrée 2014 SOMMAIRE LE PASS CULTURE SPORT, C EST QUOI?... 3 COMMENT ME CONNECTER A MON ESPACE CONSEILLER?... 5 COMMENT RECEVOIR LES ALERTES/ RAPPELS?... 6 COMMENT

Plus en détail

LA CMU COMPLÉMENTAIRE

LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 DOSSIER ADMINISTRATIF DU PATIENT A renvoyer à Christine ANDRIEUX 18, rue Roger Salengro 95580 MARGENCY Tél 01.34.27.42.09 Fax

Plus en détail

«Faire de l égalité des chances une culture et une priorité académiques»

«Faire de l égalité des chances une culture et une priorité académiques» CONVENTION REGIONALE POUR LA PROMOTION DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE LES FILLES ET LES GARÇONS, LES HOMMES ET LES FEMMES DANS LE SYSTEME EDUCATIF Convention partenariale entre : - Le Préfet de la Région

Plus en détail

Guide de réinscription 2015

Guide de réinscription 2015 Guide de réinscription 2015 Université d Auvergne 47-49 Bd François-Mitterrand CS60032 63001 Clermont-Ferrand Cedex 1 www.u-clermont1.fr Permanence téléphonique : 04 73 17 72 29 1 Table des matières Sécurité

Plus en détail

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016

VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 VADEMECUM DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES A MI-TEMPS EN MASTER 2 et ADMIS AU CRPE 2015-2016 Documents de référence : - Arrêté du 1 er juillet 2013 relatif au référentiel de compétences professionnelles

Plus en détail

Les préservatifs sont en vente libre.

Les préservatifs sont en vente libre. C est un moment important dans une vie. Il doit être librement choisi, c est à dire sans aucune contrainte ni violence. Il importe que cette experience unique soit placée sous le signe de l amour, de l

Plus en détail

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr

Cinéma & audiovisuel. l'action et Les aides de la région. www.iledefrance.fr Cinéma & audiovisuel l'action et Les aides de la région www.iledefrance.fr Pour préserver la diversité de création, développer l économie et conforter l emploi du secteur cinématographique et audiovisuel

Plus en détail

Aides forfaitaires incitatives géographiques ou sectorielles (sans condition de ressources)

Aides forfaitaires incitatives géographiques ou sectorielles (sans condition de ressources) Les Autres Aides Bourse à la mobilité de la Région Midi Pyrénées MIDI PYRENEES HORIZONS Etudiants boursiers sur critères sociaux, inscrits en DUT, DUETE, en L3, M1, M2 dans un établissement d enseignement

Plus en détail

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Vendredi 3 octobre 2014 Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des

Plus en détail

F. C. P. E IN F O S 0 6

F. C. P. E IN F O S 0 6 Conseil Départemental, 6 rue de France - 06000 NICE SEPTEMBRE 2013 - N 125 Conseil Départemental des Parents d Élèves F. C. P. E IN F O S 0 6 04 93 88 50 00 04 93 87 22 05 Site : www.fcpe06.org courriel

Plus en détail