Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Un Pass santé contraception. pour les jeunes francilien-ne-s"

Transcription

1 Un Pass santé contraception pour les jeunes francilien-ne-s Mardi 26 avril 2011 Lycée Elisa Lemonnier Contacts Presse Emmanuel Georges-Picot Véronique Lepicard

2 2

3 La Région Ile-de-France, en partenariat avec l Education nationale, les communautés éducatives et les professions de santé, souhaite renforcer son accompagnement des jeunes par un nouveau dispositif. Anonyme et gratuit, le Pass santé contraception sera disponible à partir du 26 avril 2011 dans tous les lycées, centres de formation d apprentis et instituts de formation sanitaire et sociale d Ile-de-France. Depuis les années 60, les centres de planification et d éducation familiale font un travail remarquable en faveur de l accès, de façon anonyme et gratuite, à la contraception d urgence et à la contraception régulière. Il s agit aujourd hui d élargir cette possibilité à tous les jeunes francilien-ne-s. La loi garantit un accès autonome des jeunes à la contraception et à l IVG. Mais, du fait d un accès parfois difficile à l information, et dans la mesure où les jeunes mineur-e-s doivent faire appel à la couverture sociale de leurs parents, ce droit est loin d être effectif. Cette situation est un enjeu de santé publique et d éducation. Le Pass santé contraception est destiné à initier un parcours d autonomie dans la prévention et la contraception. Son objectif est de donner aux jeunes les moyens d une sexualité épanouie. Les jeunes pourront ensuite poursuivre la démarche par eux-mêmes. L apprentissage de la maitrise de son corps et de sa fécondité est essentiel pour garantir la liberté indispensable à l égalité entre les filles et garçons et à l engagement dans un projet scolaire de réussite. C est pourquoi le Pass santé contraception sera investi d une dimension éducative dans les lycées sur les relations entres les filles et les garçons, la sexualité, les violences sexuelles, dans le cadre du programme régional «Jeunes pour l égalité». «Ce Pass, voté par les conseillers régionaux dès le début de cette mandature, est l un des volets du pacte d autonomie proposé par la Région aux jeunes Franciliens et Franciliennes pour leur assurer une formation, un accès à l'emploi, au logement et à la santé» Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France «Pour nous le Pass santé contraception est un moyen de réaffirmer le droit à la contraception pour les mineurs, droit aujourd hui battu en brèche» Laure Lechatellier, Vice-présidente chargée de l Action sociale, des Formations sanitaires et sociales, de la Santé et du Handicap «Il ne peut pas y avoir d égalité, s il n y a pas cette liberté de disposer de son corps» Henriette Zoughebi, Vice-présidente chargée des lycées et des politiques éducatives 3

4 Un autre constat s impose : malgré le développement de la contraception en France, l IVG reste aussi fréquente aujourd hui qu à la fin des années On en dénombre environ par an, dont un quart sont pratiqués en Ile-de-France, selon un rapport de l inspection des affaires sociales de fin Fait marquant, le nombre d IVG augmente pour les plus jeunes. Ainsi, environ IVG (5,7%) concernent des jeunes filles de moins de 18 ans. Rappel : La loi du 4 juillet 2001 ( ) relative à l interruption volontaire de grossesse et à la contraception, précise à l article L I. : «Le consentement des titulaires de l autorité parentale ou, le cas échéant, du représentant légal n est pas requis pour la prescription, la délivrance ou l administration de contraceptifs aux personnes mineures». La circulaire n du 17 février 2003 précise que: «Au sein des écoles et des établissements scolaires, tous les personnels, membres de la communauté éducative, participent explicitement ou non, à la construction individuelle, sociale et sexuée des enfants et adolescents». Les objectifs Le Conseil régional d Ile-de-France a fait de la mise en place d un parcours d autonomie des jeunes le premier chantier de cette mandature, conformément aux engagements pris par Jean-Paul Huchon et sa majorité lors des élections de Il traduit la volonté régionale de faire du respect de la jeunesse et de ses aspirations une question essentielle. L ambition de ce pacte d autonomie est de lever les freins qui empêchent les jeunes franciliens d accéder à l emploi, au logement, à la santé. Les premières mesures de ce parcours d autonomie ont été votées par le Conseil régional dès les 17 et 18 juin 2010, dont le Pass contraception. La volonté de la Région sur le Pass est notamment : de favoriser un parcours d autonomie et de responsabilisation des jeunes filles et garçons en matière de sexualité, de contraception et d avortement ; d inscrire les jeunes filles et garçons dans une démarche de sexualité libre et épanouie ; de leur garantir un premier accès anonyme et gratuit à la contraception pour une durée maximale de 6 mois ; de les insérer dans une démarche de prévention des grossesses précoces non désirées. Le Pass santé contraception doit faciliter l échange dans les établissements autour des questions de sexualité et de prévention des risques, dans un objectif éducatif, d autonomie et d égalité des jeunes. 4

5 Les bénéficiaires Le Pass est proposé dans les lycées publics et privés sous contrat (enseignement général et technologique, lycées professionnels), les centres de formation d apprentie-s (CFA), les instituts de formation sanitaire et sociale (IFSS) d Île-de-France, aux élèves inscrit-e-s en priorité en classe de seconde, ou classe d âge ou niveau équivalent pour les jeunes en lycées professionnels, CFA ou en formation sanitaire ou sociale. Cela représente environ filles et garçons. Le chéquier et les coupons Le Pass santé contraception prend la forme d un chéquier comprenant six coupons permettant aux jeunes d accéder à un suivi médical et à la délivrance de tout type de contraceptif pour une durée de trois à six mois maximum. Ce chéquier ne sera délivré qu une fois par bénéficiaire par l infirmier ou l infirmière du lycée ou par le ou la référent-e santé dans les CFA ou les IFSS. Chaque coupon, identifié par un libellé correspondant à sa fonction, devra être remis par le ou la jeune au professionnel de santé. Le coupon fera office de facture dès son renvoi par le professionnel aux services de la Région. La Région effectuera le paiement des actes médicaux réalisés sur la base des tarifs du secteur 1. L anonymat des bénéficiaires sera préservé à tous les stades de la procédure : leur nom n apparaîtra sur aucun des coupons. Le chéquier se compose de six coupons : 1/ Attestation de remise du Pass Les infirmières des lycées ou les référents santé retourneront ce coupon aux services de la Région après délivrance du chéquier aux bénéficiaires. 2/ Première consultation médicale gratuite Les destinataires de ce coupon seront les médecins généralistes, les gynécologues, les sage-femmes, les centres de planning familial. 3/ Prise de sang et examens biologiques gratuits Les destinataires de ce coupon seront les laboratoires de biologie médicale. 4/ Délivrance gratuite de contraceptifs Les destinataires de ce coupon seront les pharmacies, les centres de planning familial. 5/ Deuxième consultation médicale gratuite Les destinataires de ce coupon seront les médecins généralistes, les gynécologues, les sage-femmes, les centres de planning familial. 5

6 6/ Renouvellement gratuit de contraceptifs Les destinataires de ce coupon seront les pharmacies, les centres de planning familial. Tous les professionnels de santé concernés par ce dispositif ont été destinataires: d un courrier d information ; d un exemplaire du protocole présentant le Pass santé contraception ; d une affiche à installer sur le lieu d activité professionnelle. 6

7 Délivrance du chéquier Pass contraception : infirmières de lycées, référents santé (CFA, IFSS) Dès le 26 avril 2011 les infirmiers et infirmières des lycées franciliens, ainsi que les référents santé disposeront des documents suivants : un premier lot de chéquiers ; une affiche ; un exemplaire du protocole présentant le Pass santé contraception ; un tampon encreur dateur. Les services de la Région pourront renouveler les chéquiers sur simple demande avant le 15 de chaque mois. De la même façon, un envoi systématique sera effectué à chaque rentrée scolaire de septembre. Les chéquiers ont une durée de validité de 365 jours à compter de leur remise au jeune. L infirmier ou l infirmière ou le référent santé indiquera la date de péremption sur les coupons à destination des professionnels de santé. Un entretien approfondi avec la ou le jeune Le chéquier sera délivré sur demande et une seule fois par bénéficiaire au cours de l année scolaire, après un entretien avec la ou le jeune. Les points suivants seront abordés lors de cet entretien : l anonymat et la gratuité du dispositif pour une durée maximale de 6 mois ; le fonctionnement du dispositif Pass santé contraception, en se référant au protocole ; la ou le jeune est le seul bénéficiaire et utilisateur du Pass santé contraception ; le libre choix du professionnel de santé ; la date limite de validité du chéquier. Le suivi des chéquiers Après délivrance du Pass, l infirmier ou l infirmière du lycée ou le référent santé complètera les informations du coupon «Attestation de remise du Pass» cidessous : 7

8 Ces attestations de remise du Pass seront transmises au moins une fois par mois aux services de la Région afin d évaluer le dispositif. Consultation médicale : Planning familial, médecins généralistes, gynécologues, sage-femmes Lors de la prise de rendez-vous, le jeune indiquera au professionnel de santé qu il dispose d un chéquier Pass contraception et s assurera qu il l accepte comme moyen de paiement. Le praticien constituera un dossier médical au même titre que pour ses autres patients afin de permettre le suivi médical du jeune. Il sera donc amené à prendre l identité du patient sans contrôle de sa carte vitale. Il n enregistrera que ses coordonnées personnelles (numéro de portable et/ou adresse mail). Le praticien rappellera la confidentialité de la consultation médicale et il ne cherchera pas à contacter les parents du patient. Toute correspondance ou communication téléphonique se fera directement auprès du jeune selon les modalités convenues entre eux. 8

9 Seconde consultation médicale Si cette seconde consultation a pour objectif le renouvellement du contraceptif, le praticien s assurera que le contraceptif prescrit correspond parfaitement à la patiente. Après le rendez-vous Le praticien remplira le verso du coupon ci-dessous, qui fait office de facture. Ce coupon sera transmis à la Région pour remboursement, dans un délai de trois mois maximum après la date de la consultation. Le prix de la consultation et le paiement La Région Île-de-France s engage à payer aux professionnels de santé, par virement bancaire sous 30 jours, le montant de la consultation médicale sur les bases de la tarification de secteur 1 : consultation médicale chez un médecin généraliste/sage-femme : 23 consultation médicale chez un gynécologue : 28 Les praticiens ne pourront en aucun cas demander au jeune et à la Région le paiement des dépassements d honoraires. 9

10 Laboratoires de biologie médicale et prise de sang Lors de la prise de rendez-vous, le jeune indiquera au professionnel de santé qu il dispose d un chéquier Pass contraception et s assurera qu il l accepte comme moyen de paiement. Le rendez-vous ne pourra se faire que sur ordonnance d un médecin, gynécologue ou sage-femme, indiquant les différents examens de biologie médicale et le nom du bénéficiaire. Le laboratoire constituera un dossier médical au même titre que les autres patients afin d établir un suivi médical. Le praticien sera donc amené à prendre l identité du patient sans contrôle de la carte vitale. Il n enregistrera que les coordonnées personnelles du jeune (numéro de portable et/ou adresse mail). Le laboratoire rappellera la confidentialité des examens biologiques réalisés et qu il ne cherchera pas à contacter les parents, lors de l annonce des résultats. Le laboratoire fera parvenir au seul médecin prescripteur des analyses, les résultats des examens de biologie médicale. Le médecin recontactera le jeune afin de lui en faire retour. Après le rendez-vous Le laboratoire remplira le verso du coupon ci-dessous faisant office de facture : Ce coupon sera complété par le laboratoire et transmis, dans un délai de trois mois maximum après la date de la consultation, à la Région pour remboursement. Le prix des analyses médicales et le remboursement La Région Ile-de-France s engage à payer aux laboratoires, par virement bancaire sous 30 jours, le montant des prises de sang et examens de biologie médicale fixé par l Assurance Maladie : prise de sang : 7 examens de biologie médicale (pour glycémie et bilan lipidique) : 20 Le laboratoire fera figurer le montant des examens de biologie médicale réalisés sur le coupon pour paiement. 10

11 Délivrance du contraceptif : pharmacies, centres de planning familial La délivrance du contraceptif ne pourra se faire que sur présentation de l ordonnance faite par le médecin établie au nom du bénéficiaire. À aucun moment, la pharmacie ou le centre de planning familial ne pourra demander une pièce d identité ou la carte vitale du jeune pour contrôle. La pharmacie ou le centre de planning familial remplira le verso du coupon cidessous faisant office de facture. Ce coupon sera transmis à la Région pour remboursement, dans un délai de 3 mois maximum après la date de la délivrance. La Région remboursera les pharmacies sous un délai de 30 jours. La Région s engage à rembourser tout contraceptif sur la base de deux montants plafonnés : - à 40 TTC pour les contraceptifs d une durée de 3 mois renouvelable (préservatif, spermicide, injection, diaphragme, pilule, anneau, patch) ; - à 140 TTC pour les contraceptifs d une durée supérieure à 6 mois (implant, stérilet). 11

12 Pour toute information sur le dispositif, tous les publics éligibles et professionnels de santé pourront consulter la page dédiée du site Internet de la Région Île-de-France à l adresse : et joindre un conseiller au tous les matins de 9h00 à 12h30 et les lundis, mercredis et vendredis après-midi de 13h30 à 17h30. 12

13 Un partenariat étroit avec les rectorats et les professions de santé Le Pass santé contraception a été élaboré en étroite concertation avec les rectorats de Paris, Créteil et Versailles, avec les professionnels de santé (infirmières, médecins), le planning familial et les associations. Le dispositif a été présenté aux infirmières scolaires lors de nombreuses réunions, en présence des recteurs ou de leurs représentants. Les communautés scolaires (proviseurs, personnels d administration, d enseignement, d éducation, de santé et assistantes sociales) joueront également un rôle très important dans sa réussite. Le protocole du Pass santé contraception, qui détaille l ensemble du dispositif, a été validé le 9 mars par les recteurs des Académies de Créteil, Paris et Versailles. La Région a aussi travaillé avec les représentants des professions de santé : ordre des médecins, ordre des pharmaciens, syndicat national des infirmier(e)s conseiller(e)s de santé, syndicat national des médecins biologistes, union régionale des professions de santé Le protocole du Pass santé contraception a été modifié pour intégrer les remarques formulées par les professionnels et par les rectorats. Quelques chiffres A ce jour, la Région a fait imprimer Pass contraception et 6202 ont été envoyés dans: 470 Lycées publics (8 par établissement) 213 Lycées prives (8 par établissement) 183 CFA (3 par établissement) 63 IFSS (3 par établissement) Le lancement du Pass santé contraception à partir du 26 avril 2011 s accompagnera d une campagne de communication sur les radios les plus écoutées par les jeunes et sur Internet (Facebook, MSN ), ainsi que dans la presse professionnelle. Le budget de cette campagne d information s élève à euros. 13

14 Les autres mesures du parcours d autonomie des jeunes Le Pass contraception est l un des volets du parcours d autonomie des jeunes que la Région Île-de-France s est engagée à mettre en place sur cette mandature. Les autres mesures déjà votées : Gratuité des transports pour les jeunes en insertion A la rentrée de septembre 2011, jeunes en insertion voyageront gratuitement sur le réseau de transport francilien grâce à une nouvelle aide de la Région. Sont concernés par cette mesure les jeunes suivis par les missions locales et ayant le statut de stagiaire de la formation professionnelle. Le coût, estimé à 10 millions d euros en année pleine, est entièrement pris en charge par la Région. Ce dispositif complète les «chèques mobilité» cofinancés par la Région et le STIF pour aider les jeunes accompagnés par les missions locales dans leurs déplacements ponctuels (recherche d emploi, démarches administratives, etc.) Environ jeunes en bénéficient chaque année pour chèques distribués. Une complémentaire santé pour les étudiants boursiers En juin 2010, la Région votait le dispositif de prise en charge des frais de mutuelle de certains étudiants boursiers. Ils sont près de à en bénéficier aujourd hui, soit un tiers du public concerné. Cette aide de 100 euros est destinée aux étudiants boursiers, âgés de 18 à 26 ans, dont les revenus dépassent le seuil requis pour bénéficier de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) ou bien de l aide de l État à l acquisition d une complémentaire santé (ACS). L étudiant ne fait aucune avance de frais grâce à une convention entre la Région, les Crous et les mutuelles. Grâce à cette mesure, des étudiants qui ne se soignaient plus pour faire des économies ont à nouveau accès aux soins. La Région a commandé une étude pour préparer une éventuelle extension de cette aide à d autres jeunes Franciliens sans emploi, apprentis ou en situation de précarité. Les résultats de l enquête devraient être connus dans les prochaines semaines. 14

15 L accompagnement des jeunes, première compétence de la Région La formation des jeunes est la première compétence de la Région Île-de-France. Lycées, apprentissage, enseignement supérieur, insertion: la Région consacre chaque année le tiers de son budget à l avenir des jeunes franciliens. Formation mais aussi logement, transports, stages ou mobilité internationale : autant de domaines dans lesquels la Région accompagne les jeunes. Avec toujours un seul objectif : la réussite de toutes et de tous. Dans les lycées, la Région investit tant dans la construction, la rénovation et l entretien des bâtiments que dans la mise en place de politiques éducatives en faveur des lycéens. Depuis 1998, 250 lycées ont été rénovés soit plus de la moitié des établissements de la Région. Cet effort se poursuit dans un contexte budgétaire difficile. A ce jour, 36 gros chantiers de rénovation sont en cours dans les huit départements d Île-de- France, pour un montant total de 1,11 milliard d euros. Le Conseil régional est aussi un partenaire quotidien des lycéens. Il intervient pour garantir à tous l accès à la restauration scolaire, à l équipement nécessaire aux études, pour favoriser les projets des lycéens (réaliser un spectacle, un documentaire, un projet humanitaire ), permettre la mobilité de tous avec la carte Imagin R. Depuis 2001, il assure la gratuité des manuels scolaires. Un nouveau dispositif régional pour diffuser la culture de l égalité filles-garçons Adopté en janvier dernier par les élus régionaux, le dispositif «Jeunes pour l égalité» vise à sensibiliser les lycéen-ne-s et les équipes éducatives à la culture de l égalité des filles et des garçons. La Région Ile-de-France apporte son soutien à des associations partenaires qui œuvrent dans les thématiques suivantes : - les représentations sexuées des métiers - les violences subies, la protection des jeunes et la prévention - la liberté de disposer de son corps - l appropriation du principe de laïcité par les jeunes en tant que principe porteur de liberté individuelle Les actions s adressent à des lycées volontaires qui s engagent dans un processus à trois niveaux : - sensibilisation des équipes - sensibilisation des élèves - valorisation des réalisations dans l espace public 15

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

Les prérogatives du mineur sur sa santé

Les prérogatives du mineur sur sa santé 5e Rencontres médico-juridico-sociales autour de l enfant Protection de l enfance et santé Les prérogatives du mineur sur sa santé Claire Quennesson - Doctorante CERFAP Introduction Mineur Personne âgée

Plus en détail

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE?

LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? LA CAISSE PRIMAIRE D ASSURANCE MALADIE (CPAM) COMMENT ÇA MARCHE? La CPAM (sécurité sociale) permet d être remboursé entre 15 et 100% en fonction des soins donnés. Une mutuelle peut prendre en charge le

Plus en détail

Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre)

Fiche Action 6.D.6. ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre) Fiche Action 6.D.6 ACTIV G (Fédération des Centres sociaux de la Nièvre) Axe Schéma Régional de Prévention 3.1. LES ADOLESCENTS ET JEUNES ADULTES : Développement dès l enfance des capacités des adolescents

Plus en détail

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Dossier de synthèse documentaire et bibliographique Réactualisation - novembre 2011 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. :

Plus en détail

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé»

Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Juin 2014 Avis sur «Priorité jeunesse : évolution de la carte Région pour la rentrée 2014-2015 et mise en place du Pass Région Santé» Résultat du vote : 73 POUR 1 ABSTENTION Rapporteur : M. Gérard GRANIER

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE

CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR POUR GUIDER NOS INTERLOCUTEURS DANS LE DOMAINE DE LA SANTE SE SOIGNER A MOINDRE FRAIS... 2 La CMU de BASE... 3 LA CMU COMPLEMENTAIRE... 5 L ACS... 7 TABLEAU... 8 L'AME... 9 LE CMP...

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

LES ENVELOPPES NE DOIVENT PAS ÊTRE AFFRANCHIES

LES ENVELOPPES NE DOIVENT PAS ÊTRE AFFRANCHIES Année scolaire 2013 / 2014 Madame, Monsieur, Vous êtes en possession des documents de rentrée scolaire 2013/2014. Nous vous demandons de renseigner le plus rapidement possible les documents suivants, afin

Plus en détail

livret d accueil Frais de santé

livret d accueil Frais de santé www.verspieren.com livret d accueil Frais de santé Santé Prévoyance Ce document n a pas de valeur contractuelle. Télétransmission, tiers-payant, décompte frais de santé un langage parfois compliqué pour

Plus en détail

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91

CROIX-ROUGE FRANÇAISE Hôpital d'enfants Margency. 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 18, rue Roger Salengro Tél 01 34 27 42 00 95580 - MARGENCY Fax 01 34 27 45 91 DOSSIER ADMINISTRATIF DU PATIENT A renvoyer à Christine ANDRIEUX 18, rue Roger Salengro 95580 MARGENCY Tél 01.34.27.42.09 Fax

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Le dossier social étudiant... 3. L aide personnalisée au logement... 4. La caution locative étudiante... 5

Le dossier social étudiant... 3. L aide personnalisée au logement... 4. La caution locative étudiante... 5 1 Le dossier social étudiant... 3 L aide personnalisée au logement... 4 La caution locative étudiante... 5 Le Programme Régional d Aide à la Mobilité Internationale (PRAME) & l Aide à la mobilité internationale.

Plus en détail

GUIDE Conseiller Pass culture sport

GUIDE Conseiller Pass culture sport GUIDE Conseiller Pass culture sport Rentrée 2014 SOMMAIRE LE PASS CULTURE SPORT, C EST QUOI?... 3 COMMENT ME CONNECTER A MON ESPACE CONSEILLER?... 5 COMMENT RECEVOIR LES ALERTES/ RAPPELS?... 6 COMMENT

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013

Transport. Dossier de Presse Septembre 2013 Transport Solidarité Santé Dossier de Presse Septembre 2013 1 «Ensemble favorisons l accès aux soins sur notre département.» 2 Contact presse : CPAM de Loir-et-Cher Sophie Rousselet - Responsable Communication

Plus en détail

Guide Conseillers Pass culture sport 2013-2014 1/22

Guide Conseillers Pass culture sport 2013-2014 1/22 Guide Conseillers Pass culture sport 2013-2014 1/22 SOMMAIRE 1 - LE DISPOSITIF PASS CULTURE SPORT... 3 1.1-A QUI S'ADRESSE LE PASS CULTURE SPORT? 3 1.2- L OFFRE DU CHEQUIER 4 1.3- LE ROLE DES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI)

EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) EVALUATION DU DISPOSITIF DEPARTEMENTAL EDUCATIF DE FORMATION ET D INSERTION (D 2 EFI) Note méthodologique relative à l outil de suivi en continu du projet de formation et du projet professionnel La direction

Plus en détail

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial

hôpital handicap Santé mutuelle aide médicale d urgence médecin de garde carte SIS maison médicale pharmacie planning familial carte SIS mutuelle aide médicale d urgence handicap planning familial maison médicale hôpital pharmacie médecin de garde Santé Je vis en Belgique. Ai-je droit aux soins de santé? En Belgique, tout le monde

Plus en détail

affectation après la classe de

affectation après la classe de affectation après la classe de 2015 Les étapes de l affectation en lycée Deuxième semaine de mai : Le professeur principal de la classe remet à votre enfant la fiche préparatoire à la saisie des vœux sur

Plus en détail

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 2007 Annexe 4 CONVENTION RELATIVE À L ORGANISATION DE STAGE D'APPLICATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1; Vu le code de l éducation, et notamment ses articles

Plus en détail

Sensibilisation à la première affiliation au Régime Général de l Assurance Maladie des jeunes sous statut salarié

Sensibilisation à la première affiliation au Régime Général de l Assurance Maladie des jeunes sous statut salarié Sensibilisation à la première affiliation au Régime Général de l Assurance Maladie des jeunes sous statut salarié L Assurance Maladie a alerté la Région Ile-de-France sur l importance de la première affiliation

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris

action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris 2014 2015 Sommaire - Les bénéficiaires de l action sociale 3 - Les différentes allocations proposées aux

Plus en détail

LA CMU COMPLÉMENTAIRE

LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous êtes artisan ou commerçant, le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. Vous exercez une profession libérale, le RSI gère votre assurance

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR à l usage des jeunes POUR LA DEMATERIALISATION EXPLORA INITIAL SOMMAIRE

GUIDE UTILISATEUR à l usage des jeunes POUR LA DEMATERIALISATION EXPLORA INITIAL SOMMAIRE GUIDE UTILISATEUR à l usage des jeunes POUR LA DEMATERIALISATION EXPLORA INITIAL SOMMAIRE Pages Introduction et synthèse... 2 Etape 1 : Connexion jeune - Création du compte... 3 Etape 2 : Identité du jeune

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Versailles, le. Le Recteur de l'académie de Versailles Chancelier des Universités. Affaire suivie par : Christiane LESIRE

Versailles, le. Le Recteur de l'académie de Versailles Chancelier des Universités. Affaire suivie par : Christiane LESIRE Versailles, le Le Recteur de l'académie de Versailles Chancelier des Universités COORDINATION ACADEMIQUE PAYE CAP/CL/08-39 Affaire suivie par : Christiane LESIRE 01 30 83 40 32 01 30 83 51 80 mél : paye@ac-versailles.fr

Plus en détail

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS Adopté au Conseil Municipal du 9 février 2015 Article I. PRÉSENTATION La Mairie de Montmorency propose aux enfants montmorencéens de partir en séjour pendant les vacances scolaires. Les vacances constituent

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

Plan régional pour la réussite et l insertion des jeunes

Plan régional pour la réussite et l insertion des jeunes Plan régional pour la réussite et l insertion des jeunes Mobilité, formation, apprentissage, aides à l installation, à l équipement, au remboursement du prêt étudiant, bourses... Des dispositifs régionaux

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale

contre la pauvreté et pour l inclusion sociale PREMIER MINISTRE PLAN PLURIANNUEL contre la pauvreté et pour l inclusion sociale 3 mars 2015 SYNTHÈSE Adopté à la suite d un comité interministériel de lutte contre l exclusion en 2013, le plan pluriannuel

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS FICHE DE RENSEIGNEMENTS INSCRIPTION 2014-2015 A rendre avant le 14 août 2014 Merci FAMILLE : 1 2 ENFANT(s) NOM de l enfant :...... PRENOM Né(e) le :...../../... Classe :..... Mon enfant ira à : la Garderie

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Réseau Handicap Psychique

Réseau Handicap Psychique Réseau Handicap Psychique CONVENTION DE PRESTATION DE STAGE RÉHPSY COTECH ESEHP Membre adhérent du RéHPsy à préciser : Groupement de Coopération Sociale et MédicoSociale 1. PERSONNES CONCERNÉES : Les stages

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

Le Conseil Régional de Lorraine

Le Conseil Régional de Lorraine Le Conseil Régional AUX PETITS SOINS Lycéens Apprentis Étudiants Toutes les aides prescrites pour la Rentrée 2013! édito Le Conseil Régional aux petits soins... Une Lorraine qui soigne sa jeunesse Lycéens,

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

À tout moment. une mutuelle sur qui compter

À tout moment. une mutuelle sur qui compter À tout moment une mutuelle sur qui compter Harmonie Mutualité, votre partenaire santé Votre entreprise vous permet de bénéficier d une complémentaire santé collective Harmonie Mutualité. En nous rejoignant,

Plus en détail

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE

PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT À L ATTENTION DES USAGERS DU SERVICE PROJ AIDE Service Proj aide / Direction des Relations à la Population / 2015 Page 1 SOMMAIRE PREAMBULE... 3 CHAPITRE 1. DISPOSITIONS COMMUNES

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Paris, le 5 février 2008 BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Le dispositif consiste dans la prise en charge par la commune d une partie du coût du permis de conduire en échange d une activité bénévole d intérêt

Plus en détail

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1

FORMATIONS SILLAGE GENOIS V15 & V15.1 FORMATIONS SILLAGE GENOIS PLANNING 2 au 6 février 2015 RÉF. INTITULÉ DE LA FORMATION LUNDI 2 FÉVRIER 2015 MARDI 3 FÉVRIER 2015 MERCREDI 4 FÉVRIER 2015 JEUDI 5 FÉVRIER 2015 VENDREDI 6 FÉVRIER 2015 SIL15DINJ

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DOCTEUR EN MÉDECINE 1 Année 2013 UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR n LAPASSET (LAPASSET-HAFID) AURORE MAGALI PIERRETTE Née le 13 Janvier 1985, à

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 Dédié aux 11-25 ans «Depuis le 7 juillet 2014, le Service jeunesse (consacré aux pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans) est

Plus en détail

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX

P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX P.A.R.A.D.S. PÔLES D ACCUEIL EN RÉSEAU POUR L ACCÈS AUX DROITS SOCIAUX MAI 2011 SOMMAIRE ADMINISTRATIF - DOMICILIATION - C.N.I Carte Nationale d Identité - EXTRAIT D ACTE DE NAISSANCE - DEMANDE D ASILE

Plus en détail

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Par des stratégies diversifiées, le contrat local d'accompagnement à la scolarité (CLAS), les modules d'accueil en lycée (MODAL), les modules

Plus en détail

Nom Prénom :... Baby-sitters

Nom Prénom :... Baby-sitters Nom Prénom :... Baby-sitters DOSSIER D INSCRIPTION 2012/2013 Charte «baby-sitting» Pour le Bureau Information Jeunesse De TARBES Avant propos Cette présente charte détermine l ensemble des rôles et engagements

Plus en détail

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 avec le soutien de édito sommaire Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 N Retrouvez au dos les lieux sur le plan Notre ville est riche de sa diversité, qui

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Ateliers Santé Ville de Marseille

Ateliers Santé Ville de Marseille Ateliers Santé Ville de Marseille QUESTIONS-REPONSES SUR LES DROITS A LA COUVERTURE MALADIE Dernière mise à jour : 30 janvier 2008 Ce document est destiné aux professionnels concernés par les questions

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social

Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Artisans, commerçants et professionnels libéraux Aide pour une complémentaire santé et tiers payant social Octobre 2014 AIDE POUR UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL Vous ne pouvez pas bénéficier

Plus en détail

RECAPITULATIF DES PROPOSITIONS

RECAPITULATIF DES PROPOSITIONS 77 RECAPITULATIF DES PROPOSITIONS PROPOSITIONS THEMATIQUES LOGEMENT 1. Mieux faire connaître aux personnes propriétaires de leur logement en France et s établissant temporairement à l étranger : 1 les

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

Tableau d archivage des EPLE

Tableau d archivage des EPLE Tableau d archivage des EPLE Délais de conservation et traitement des archives produites par les collèges et lycées Réalisé par les archives départementales de la Vienne en collaboration avec la cellule

Plus en détail

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016

DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 NOM :. PRENOM :. DOSSIER D'INSCRIPTION 2015/2016 pour les mercredis loisirs : minimum deux semaines avant le début de chaque cycle pour les petites vacances : aux dates indiquées sur les coupons Merci

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

La mienne est. en comprimés

La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est La mienne sans ordonnance dure 3 ans La mienne n est La mienne est pas contraignante hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE. Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 REGLEMENT INTERIEUR SERVICE DE RESTAURATION SCOLAIRE Pris en application de la délibération du Conseil Municipal du 10 mars 2011 Modifié par délibérations des 9 juin et 15 décembre 2011 NOM et Prénom de

Plus en détail

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Vendredi 3 octobre 2014 Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS D ENTREE AU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE D AMBULANCIERS

DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS D ENTREE AU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE D AMBULANCIERS INSTITUT DE FORMATION INTERHOSPITALIER THEODORE SIMON CJ/PV/23/11/2005 DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS D ENTREE AU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE D AMBULANCIERS 2 concours d entrée par an 2 sessions

Plus en détail

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3

Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Guide pratique assurance complémentaire Frais de Santé APPN OPTION 3 Janvier 2009 Ce guide pratique a pour but de faciliter vos démarches auprès de nos services de gestion en vous indiquant : les différentes

Plus en détail

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015

INSCRIPTION au RESTAURANT SCOLAIRE Année 2014 / 2015 NOM DE L ENFANT :. PRENOM DE L ENFANT : Date de Naissance :.. Sexe de l enfant: Masculin Féminin 1 Dossier à compléter par enfant. Maternelle : Elémentaire : - petite section - moyenne section.. Classe

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous?

La prise en charge de votre affection de longue durée. Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? La prise en charge de votre affection de longue durée Comment cela se passe-t-il? Quels sont les bénéfices pour vous? À quoi vous engagez-vous? Sommaire Edito Votre prise en charge à 100 % Comment cela

Plus en détail

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion

La santé des jeunes Rhônalpins en insertion La santé des jeunes Rhônalpins en insertion Diagnostic commun et actions partenariales URML, URHAJ et MFRA CRDSU (centre de ressources et d'échanges pour le développement social urbain) 12 octobre 2012

Plus en détail

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

SITES INTERNET CREATION ET FONCTIONNEMENT D UN SITE INTERNET POUR UN LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE

SITES INTERNET CREATION ET FONCTIONNEMENT D UN SITE INTERNET POUR UN LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE SECTION G CREATION ET FONCTIONNEMENT D UN SITE INTERNET POUR UN LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE SITES INTERNET Recommandations du Conseil central de la section G ONP/CCG Janvier 2012 A l heure où les

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER

MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER Pour en savoir plus, rendez-vous sur : MIEUX COMPRENDRE LE SYSTÈME DE SANTÉ POUR SE SOIGNER www.cmu.fr www.ameli.fr www.securite-sociale.fr + 3646 ACS CMU Caisse Primaire d Assurance Maladie 657 boulevard

Plus en détail

en faveur des personnels de l académie de Paris éduc et des retraités résidant à Paris action sociale

en faveur des personnels de l académie de Paris éduc et des retraités résidant à Paris action sociale action sociale en faveur des personnels de l académie de Paris et des retraités résidant à Paris éduc 2013 2014 de Paris/:/:/:/:/:/:/:/:/:/:/ Sommaire Les bénéficiaires de l action sociale... 3 Les différentes

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

PROTOCOLE CADRE NATIONAL VACCINATION ANTI-GRIPPALE CAMPAGNE 2009/2010

PROTOCOLE CADRE NATIONAL VACCINATION ANTI-GRIPPALE CAMPAGNE 2009/2010 PROTOCOLE CADRE NATIONAL VACCINATION ANTI-GRIPPALE CAMPAGNE 2009/2010 Entre D une part, L Union des Syndicats de Pharmaciens d Officine Dont le siège est établi au 43, Rue de Provence, 75009 Paris Représentée

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

rapport d activité 2010

rapport d activité 2010 rapport d activité 2010 Formation Orientation Santé Emploi Logement Mobilité 42/43 La Santé Dans le contexte d accompagnement global en Mission Locale, une prise en compte de tous les aspects de la vie

Plus en détail

Demande d établissement d un contrat d apprentissage (avec assistance aux formalités)

Demande d établissement d un contrat d apprentissage (avec assistance aux formalités) Demande d établissement d un contrat d apprentissage (avec assistance aux formalités) A réception : - du mandat ci-dessous signé, accompagné d un chèque de 118,00 s il s agit d un premier contrat ou 60,00

Plus en détail

Interruption volontaire de grossesse

Interruption volontaire de grossesse Interruption volontaire de grossesse Dossier - guide La loi - les principales dispositions Avant l IVG : les démarches à entreprendre L interruption de la grossesse La contraception après une IVG Sommaire

Plus en détail

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901

Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Règlement intérieur Ville inventive Association loi 1901 Modifié et voté en CA le 21/11/2013 Article 1er : Entrée en vigueur et modification du règlement intérieur Le présent règlement intérieur entrera

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION ET DE CAUTION EN LOGEMENTS CROUS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014. NOM(S) PRENOM(S) de(s) étudiant(e)(s) :

DOSSIER D ADMISSION ET DE CAUTION EN LOGEMENTS CROUS ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014. NOM(S) PRENOM(S) de(s) étudiant(e)(s) : IDES AU LOGEMENT Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche CENTRE REGIONAL DES OEUVRES UNIVERSITAIRES ET SCOLAIRES D AMIENS-PICARDIE (CROUS) DOSSIER D ADMISSION ET DE CAUTION EN LOGEMENTS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE ASSURANCE MALADIE, MATERNITÉ, DÉCÈS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION

Plus en détail

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX

«Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX «Stage découverte» Une semaine en entreprise Le livret Bienvenue chez XXXX Le stagiaire : Le maître de stage : Le correspondant Ressources Humaines : Dates du stage : Inclure ici le logo de Sommaire -

Plus en détail

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes

Plus en détail

Dossier d inscription English Club Année 2015-2016

Dossier d inscription English Club Année 2015-2016 Dossier d inscription English Club Année 2015-2016.. Photo de l enfant I. Information de l élève ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------/---------/-------

Plus en détail

«Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte

«Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte Date de remise du rapport : 02 / 2014 «Clé USB pour la promotion d'œuvres d'artistes (photographes, plasticiens...» Lycée La Découverte NOTE DE RESTITUTION FINALE DU PORTEUR DE PROJET Ministère des Sports,

Plus en détail

DIAGNOSTIC PARTAGÉ DES INTERNATS EN LYCÉES, LYCÉES PROFESSIONNELS ET EREA. rapport d étape CAVL du 7 mars 2012

DIAGNOSTIC PARTAGÉ DES INTERNATS EN LYCÉES, LYCÉES PROFESSIONNELS ET EREA. rapport d étape CAVL du 7 mars 2012 DIAGNOSTIC PARTAGÉ DES INTERNATS EN LYCÉES, LYCÉES PROFESSIONNELS ET EREA rapport d étape CAVL du 7 mars 2012 RAPPEL DE LA DEMARCHE Choix du CAVL de travailler sur l internat tout au long de l année scolaire

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional JUIN 2010

Rapport pour le conseil régional JUIN 2010 Rapport pour le conseil régional JUIN 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france POLITIQUE REGIONALE DE SANTE PARCOURS D AUTONOMIE DES JEUNES AIDE REGIONALE A L ACQUISITION

Plus en détail