Grande Loge Féminine de France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Grande Loge Féminine de France"

Transcription

1 ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0) courriel : Site :

2 Qui sommes-nous? La Grande Loge Féminine de France est la première Obédience maçonnique féminine dans le monde. Régie par la loi 1901, sa structure est une fédération de loges qui compte près de femmes. La Grande Loge Féminine de France est présente sur l ensemble du territoire métropolitain, mais aussi à la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion, Tahiti et la Nouvelle Calédonie. Elle a étendu son action auprès des femmes de nombreux pays : Dans l océan indien : l île Maurice. En Europe : Le Luxembourg, la Hongrie, la Pologne, la Lettonie, la Serbie, la Bulgarie. En Afrique : le Togo, le Cameroun, la Côte d Ivoire, le Gabon, le Congo, le Bénin, le Sénégal et le Maroc. Elle est également présente au Québec et au Moyen Orient. Elle offre un espace privilégié de rencontre et d échange aux femmes de tous âges, de tous horizons et de toutes cultures. La Grande Loge Féminine de France accueille toutes celles qui aspirent à un accomplissement personnel et au progrès social en s appuyant sur la méthode maçonnique. Grande Loge Féminine de France - Août

3 Un peu d histoire La Grande Loge Féminine de France a été créée en Elle est l aboutissement d une longue conquête et d une aventure de plus de deux siècles pour les femmes. La Franc-maçonnerie moderne prend naissance en Angleterre au 18 e siècle. Son ambition : dépasser les antagonismes religieux qui avaient déchiré le pays, poser les principes de la liberté de conscience et de la tolérance. Elle croit en la capacité de l être humain à se transformer et à transformer le monde. De cette période des Lumières datent les premières incursions des femmes dans la Franc-maçonnerie. Cette présence féminine se limite à des loges, dites d Adoption, sous la tutelle de loges masculines. Comme toutes les loges, elles disparaissent dans la tourmente révolutionnaire. Au début du 19 e siècle, la Franc-maçonnerie masculine connaît un nouvel essor. Des militantes engagées comme Flora Tristan, Louise Michel... s imposent par leur rayonnement intellectuel et se font reconnaître comme maçonnes à part entière. En 1882, Maria Deraismes est la première initiée dans une loge masculine. Elle fonde avec d autres francs-maçons de progrès une Obédience Mixte, le Droit Humain. Au début du 20 e siècle, la Grande Loge de France œuvre à l ouverture de nouvelles loges d adoption. La première création, le Libre Examen deviendra la loge n 1 de la Grande Loge Féminine de France. En 1935, il existe 9 loges d Adoption qui travaillent à la conquête de leur autonomie. Malgré le poids des conservatismes, la Franc-maçonnerie féminine s affirme peu à peu. Pendant la seconde guerre mondiale, les francs-maçons sont poursuivis et entrent dans la clandestinité. A la Libération, les loges se reconstituent peu à peu. Un noyau de femmes déterminées prépare l indépendance des loges d Adoption. En 1945 elles créent l Union Maçonnique Féminine de France qui prend le nom de Grande Loge Féminine de France en 1952 En France, le droit de vote vient à peine d être accordé aux femmes. A cette époque, les épouses sont encore juridiquement incapables et financièrement dépendantes. Après guerre, la lutte des femmes pour leur émancipation et leur dignité de citoyenne monte en puissance et marquera fortement notre société occidentale. En pionnières, les francs-maçonnes ont activement participé au développement de la contraception, à la légalisation de l avortement, à la reconnaissance des droits sociaux des femmes. Grande Loge Féminine de France - Août

4 Pourquoi une Obédience féminine? Hier comme aujourd hui la Grande Loge Féminine de France offre un espace sans enjeux de pouvoir ou de suprématie hommes/femmes. Elle permet aux femmes de valoriser leur singularité et de libérer leur parole. Les femmes choisissent d entrer librement à la Grande Loge Féminine de France. La loge est un lieu privilégié où elles peuvent s épanouir, trouver leur voie, dégagées des pressions et des préjugés sociaux culturels. Le partage entre femmes forcément différentes et les confrontations fécondes qui en découlent, leur permettent d accéder à une meilleure compréhension de soi et du monde. Les conquêtes des femmes pour leurs droits sont fragiles et d immenses batailles sont encore à mener de par le monde. Toutefois les combats des francs-maçonnes ne sont pas uniquement centrés sur la cause des femmes. La non mixité ne signifie ni repli, ni défiance ou rejet de l autre genre. Les francs-maçonnes de notre Obédience s engagent sans distinction pour l égalité des droits et des devoirs de tous les êtres humains. Elles reçoivent en visite dans leurs loges tous les francs-maçons, femmes ou hommes, membres des Obédiences amies, qui souhaitent partager leurs travaux. Elles aspirent à construire une société harmonieuse, équitable, responsable, appuyée sur des valeurs de liberté, de tolérance, de respect de l autre et de soi-même. Elles étudient les divers courants de pensées qui ont façonné les êtres humains en quête de sens à donner leur existence. La démarche philosophique, initiatique et humaniste de la Grande Loge Féminine de France est totalement laïque. Elle respecte toutes les croyances mais n en exige aucune et elle refuse les dogmes. La Grande Loge Féminine de France a fait sienne la devise de la République Française : Liberté, Egalité, Fraternité Grande Loge Féminine de France - Août

5 Que signifie l'initiation maçonnique? C est une méthode de travail et de progression personnelle qui utilise le symbolisme comme instrument de compréhension de l humain et du fonctionnement du monde. Elle s appuie sur des valeurs universelles présentes dans toutes les traditions humaines. C est un outil d apprentissage des liens du soi à soi, de soi à l autre et de soi au monde. La loge est le lieu de réunion où se rencontrent et s enrichissent les personnalités et les idées dans une chaîne de transmission en mouvement. Cette méthode, par exploration du champ de l intime dans la dynamique du partage donne des clefs pour combattre les préjugés, les carcans sociaux et les stéréotypes. L initiation maçonnique est une démarche de spiritualité laïque. Se construire pour agir dans la Cité Chaque franc-maçonne choisit les voies de sa construction intime et cherche en toute liberté le sens de son engagement personnel. Les travaux maçonniques, l étude du symbole sont des outils efficaces pour s investir en toute liberté de conscience dans la Cité autour des valeurs qui unissent les êtres humains. Il appartient à chacune de défendre dans son environnement les principes de tolérance, de justice et de respect de l autre, et pourquoi pas de devenir actrice des grands défis de notre temps. La Grande Loge féminine de France ne se confine pas dans ses loges. C est un laboratoire d idées, dont elle souhaite partager les réflexions collectives avec le grand public. Elle organise des conférences publiques, des colloques, des événements et s exprime dans les médias, sur les thèmes qui interrogent ou bousculent notre société : Laïcité, parité, dignité de la personne, bioéthique, lutte contre toute discrimination... Chaque trimestre, La Grande Loge Féminine de France intervient dans le programme de France Culture, Divers Aspects de la Pensée Contemporaine, sur une thématique intemporelle de son choix ou une actualité sociétale. Elle est régulièrement consultée par les institutions de la République et auditionnée par des Commissions Parlementaires autour des enjeux de société et des débats citoyens. Grâce aux loges implantées sur de nombreux continents, La Grande Loge féminine de France poursuit son combat pour la Liberté et la Dignité des personnes. Partout où les droits des femmes sont niés ou bafoués, des francs-maçonnes de courage et de conviction luttent sur le terrain pour leur émancipation et le respect de leur intégrité physique et morale. A l étranger, dès que les conditions sont favorables La Grande Loge Féminine de France encourage et soutient la création d Obédiences féminines indépendantes. Grande Loge Féminine de France - Août

6 L IME, une vision européenne La Grande Loge Féminine de France est la première Obédience à s être dotée d une représentation permanente auprès des Institutions Européennes. L Institut Maçonnique Européen (IME) de La Grande Loge Féminine de, France est une entité relais qui permet à l Obédience de faire entendre sa voix dans les instances de l Europe. Accrédité auprès du Bureau des Conseillers Politiques Européens (BEPA), l IME est l invité permanent de la plate-forme du Parlement de l Union pour la Laïcité en Politique. L IME répond régulièrement aux «alertes» lancées par le Parlement Européen et travaille sur des dossiers de fond. Il produit et présente des rapports et des contributions. A titre d exemple : «Femmes et pauvreté, une croissance inquiétante», «Jeunesse et avenir» ou encore «la Solidarité». Chaque année, la structure IME de la Grande Loge Féminine de France, se fait plus présente et réactive auprès des instances de l Union Européenne qui reconnaît la pertinence et la qualité de ses interventions. Pour plus d informations sur l IME : ou rubrique IME Grande Loge Féminine de France - Août

GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE

GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE D O S S I E R D E P R E S S E Présentation Une histoire inscrite dans la tradition maçonnique La promotion de valeurs de progrès L expression de la parole des femmes Une

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 5 octobre 2011 Membres de l Association des écoles supérieures d art de Montréal Centre NAD Conservatoire de musique de Montréal

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération?

Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE) Pourquoi souscrire ou cotiser à la Fédération? Consolider un rassemblement pour une alternative à gauche. Changer ce monde, ne plus subir le

Plus en détail

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE :

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : JOURNÉES INTERNATIONALES D ÉTUDES D ENFANCE ET PARTAGE Les 20 et 21 novembre 2007 UNESCO, Paris ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : UN ENGAGEMENT COLLECTIF Plus d informations sur : www.colloque.enfance-et-partage.org

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente La démocratie participative dans une association d'éducation permanente L'expérience de l'equipe centrale au Cefoc Analyse 3 mai 2015 Centre de Formation Cardijn asbl Rue Saint-Nicolas, 84 5000 NAMUR (Belgique)

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de l égalité femmes-hommes est une priorité de l action

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr

La Région Centre accompagne les jeunes en Europe. Parcours d Europe. www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 La Région Centre accompagne les jeunes en Europe Parcours d Europe www.regioncentre.fr www.regioncentre.fr Parcours d EUROPE 2013-2014 De plus en plus de jeunes, lycéen(ne)s,

Plus en détail

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme

L action de la France au sein du Conseil des droits de l Homme La France candidate au Conseil des droits de l Homme UN Photo/Jean-Marc Ferré Les droits de l Homme font partie des valeurs fondatrices de la République française et de sa politique étrangère. C est dans

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES INTRODUCTION

RAPPORT D ACTIVITES INTRODUCTION RAPPORT D ACTIVITES INTRODUCTION Aujourd hui, 28 pays africains appartiennent au groupe des 41 pays les moins avancés. L Afrique sombre à cause des mauvaises gestions et gouvernances de ses intellectuels.

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 230 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 565 entreprises et 39 538 emplois créés ou maintenus en 2013 Communiqué de Presse Lancement

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le Hameau partagé, un projet d'habitat participatif à Saint-Jean de Braye

DOSSIER DE PRESSE. Le Hameau partagé, un projet d'habitat participatif à Saint-Jean de Braye DOSSIER DE PRESSE Le Hameau partagé, un projet d'habitat participatif à Saint-Jean de Braye Historique du projet : Ce projet a vu le jour à l'initiative de la ville de Saint-Jean de Braye qui souhaitait

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

«Bâtissons aujourd hui avec les futur-e-s leaders la mixité de demain»

«Bâtissons aujourd hui avec les futur-e-s leaders la mixité de demain» QUI EST SOCIAL BUILDER? Créé en 2010, Social Builder a pour objectif de faire progresser l égalité Femmes-Hommes dans les sphères de décision par la formation des jeunes professionnel-le-s et par la valorisation

Plus en détail

Mutualité Française Picardie

Mutualité Française Picardie Mutualité Française Picardie 3, boulevard Léon Blum 02100 Saint-Quentin Tél : 03 23 62 33 11 Fax : 03 23 67 14 36 contact@mutualite-picardie.fr Retrouvez l ensemble des différents services et activités

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

Annexe : les orientations proposées

Annexe : les orientations proposées Annexe : les orientations proposées Les propositions 10 à 13 créent des champs d action et proposent les orientations qui doivent baliser l action de la Fédération dans ces champs. Au congrès, les champs

Plus en détail

Septembre à décembre 2015

Septembre à décembre 2015 Nos partenaires: Septembre à décembre 2015 Donner vie à un projet de société libre, égalitaire et fraternelle. Implantée dans le département du Pas-de-Calais depuis 1926, la Ligue de l enseignement du

Plus en détail

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok

PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok PROMOTION DE LA SANTÉ Résumé des chartes et déclaration d Ottawa, de Jakarta et de Bangkok OUTIL DE RÉFÉRENCE LA CHARTE D OTTAWA (1986) Une contribution à la réalisation de l objectif de la santé pour

Plus en détail

Projet de modifications Charte montréalais des droits et responsabilités Dossier 1110148001. Tableau comparatif Partie II Chapitre 1 Vie démocratique

Projet de modifications Charte montréalais des droits et responsabilités Dossier 1110148001. Tableau comparatif Partie II Chapitre 1 Vie démocratique Projet de modifications Charte montréalais des droits et responsabilités Dossier 1110148001 Article 16 a) : Tableau comparatif Partie II Chapitre 1 Vie démocratique promouvoir la participation publique

Plus en détail

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE. S. COUSTIER CPAIEN Oullins Décembre 2015

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE. S. COUSTIER CPAIEN Oullins Décembre 2015 ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE S. COUSTIER CPAIEN Oullins Décembre 2015 RESSOURCES PEDAGOGIQUES SITE EDUSCOL dont sont extraits les documents du dossier mis à disposition GESTES PROFESSIONNELS GLOSSAIRE

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

UNE MUTUELLE Profondément humaine

UNE MUTUELLE Profondément humaine Shutterstock / Goodluz UNE MUTUELLE Profondément humaine Avril 2015 1 Notre histoire Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

Cycle 2. Cned - Académie en ligne

Cycle 2. Cned - Académie en ligne Cycle 2 Cycle 2 Manuel Auteur Emmanuelle Rodriguez Professeure des écoles Coordonnateur de l équipe rédactionnelle Pascal Lalanne Inspecteur de l éducation nationale Expert Martine Safra Inspectrice générale

Plus en détail

DEPARTEMENT PROJETS ET FORMATION CONTINUE

DEPARTEMENT PROJETS ET FORMATION CONTINUE UNIVERSITE CHEIKH ANTA DIOP DE DAKAR CENTRE D ETUDES DES SCIENCES ET TECHNIQUES DE L INFORMATION (CESTI) Tél : (221) 824.68.75 / 824.93.66 Fax : (221) 824.24.17 E.mail : eugenieraw@hotmail.com DEPARTEMENT

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Qu est-ce que le soutien communautaire

Qu est-ce que le soutien communautaire Qu est-ce que le soutien communautaire Document issu d une série de formations offertes par la FOHM portant sur le soutien communautaire en logement social 2010 Page 1 de 5 Soutien communautaire : une

Plus en détail

Je veux faire mon service civique au Conseil Général du Bas-Rhin

Je veux faire mon service civique au Conseil Général du Bas-Rhin Je veux faire mon service civique au Conseil Général du Bas-Rhin Le Conseil Général souhaite vous accorder une place importante dans la vie publique en encourageant vos capacités de responsabilité et d

Plus en détail

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Mars 2011 L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Les hommes sont bien plus performants que les femmes dans les métiers techniques Les femmes s investissent

Plus en détail

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA»

SÉMINAIRE «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» «DE HUMANI CORPORIS FABRICA» Conférences philosophiques mensuelles sur les relations entre l Être Humain et son corps ECOLE DE MASSORELAXATION TEL : 05.61.32.77.42-06.63.06.38.90 93 RUE SAINT- ROCH, 31400

Plus en détail

PASSEPORT * F 012 * R 2 A * N E I C N O O H P PASSEPORT

PASSEPORT * F 012 * R 2 A * N E I C N O O H P PASSEPORT PASSEPORT * FRANCOPHONIE * 2012 * PASSEPORT La francophonie 5 continents O P M P O N U 890 MILLIONS d'habitants L D A I T I A O 13 % N E L Bâtir un espace de solidarité dans l humanisme, la démocratie

Plus en détail

Pour retrouver la LMDE TV : www.lmde.tv

Pour retrouver la LMDE TV : www.lmde.tv 29 Juin 2011 La LMDE TV Un nouvel outil au service des étudiants! www.lmde.tv Dossier de presse Contact Annaïg PIEDERRIERE, apiederriere@lmde.com, 01 56 20 84 08 Introduction La Mutuelle des Etudiants

Plus en détail

Charte de l UFOHJA L Unité de formation des huissiers de justice d Afrique

Charte de l UFOHJA L Unité de formation des huissiers de justice d Afrique Charte de l UFOHJA L Unité de formation des huissiers de justice d Afrique Réglement Préambule 1. Prenant pour base le séminaire international qui s est tenu à Dakar (Sénégal) du 17 au 19 avril 1996 auquel

Plus en détail

11-12 et 13 Octobre 2015 Hôtel Hyatt Regency-Casablanca, Maroc

11-12 et 13 Octobre 2015 Hôtel Hyatt Regency-Casablanca, Maroc Les Rencontres de Casablanca Sécurité des frontières, des flux financiers et identité numérique 11-12 et 13 Octobre 2015 Hôtel Hyatt Regency-Casablanca, Maroc ORGANISATEURS : PARTENAIRES : L objectif d

Plus en détail

Projet pédagogique d école

Projet pédagogique d école Au carrefour du cadre institutionnel de l Education Nationale et de l idéologie des Servites de Marie, voici les choix pédagogiques de l équipe éducative pour les élèves du 1 er degré de l ensemble scolaire

Plus en détail

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République.

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. éduscol LA CHARTE COMMENTÉE Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales notions et

Plus en détail

Termes de référence stage

Termes de référence stage Termes de référence stage Soutien à la création de modules d animation pour les jeunes (Volet Interculturalité) Intitulé du stage Secteur d activité Nom de l association Représentant légal Référent pour

Plus en détail

CHARTE DE LA FORMATION BAFA BAFD CONFÉDÉRATION NATIONALE DES FOYERS RURAUX

CHARTE DE LA FORMATION BAFA BAFD CONFÉDÉRATION NATIONALE DES FOYERS RURAUX CHARTE DE LA FORMATION BAFA BAFD CONFÉDÉRATION NATIONALE DES FOYERS RURAUX A Principes politiques de la formation à l animation volontaire TOUTE FÉDÉRATION DÉPARTEMENTALE OU RÉGIONALE QUI : adhère au projet

Plus en détail

L EUROPE EN FORMATIONS

L EUROPE EN FORMATIONS L EUROPE EN FORMATIONS > CONSTRUCTION > INSTITUTIONS > CITOYENNETÉ > POLITIQUES > BUDGET 1 Maison de l Europe de Rennes et de Haute-Bretagne La Maison de l Europe - de Rennes et de Haute Bretagne, association

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Programmes de formation de courte durée

Programmes de formation de courte durée Programmes de formation de courte durée 1 Éducation à la Culture et à la Citoyenneté européennes http://www.elicitplus.eu Table des matières Prévenir la violence à l école : comprendre pour agir... 4 Comment

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

La métropole Nantes - Saint Nazaire

La métropole Nantes - Saint Nazaire La métropole Nantes - Saint Nazaire Visibilité internationale Stratégie de marque pour le territoire Conseil de développement Séance du 27 octobre 2010 Un rayonnement national Avec des interventions dans

Plus en détail

Le projet stratégique du réseau Initiative 2014-2018. croissance efficacité cohésion

Le projet stratégique du réseau Initiative 2014-2018. croissance efficacité cohésion Le projet stratégique du réseau Initiative croissance efficacité cohésion 5 Le projet stratégique du réseau Initiative Le projet stratégique croissance Pour contribuer davantage au développement économique

Plus en détail

DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE

DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE DE L INTÉRÊT DES SCIENCES HUMAINES DANS L INTERVENTION HUMANITAIRE Département de management et technologie École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal Chronique éditoriale DE L INTÉRÊT

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants chartesanté-2 24/06/04 21:43 Page 1 Équipe santé Qualité de vie et santé en milieu étudiant CHARTE Recueil des principes fondamentaux pour promouvoir la santé et la qualité de vie en milieu étudiant. Service

Plus en détail

Pour une Europe inclusive : Apprendre à mieux vivre ensemble avec nos convictions différentes. 8 au 11octobre 2015, Strasbourg

Pour une Europe inclusive : Apprendre à mieux vivre ensemble avec nos convictions différentes. 8 au 11octobre 2015, Strasbourg Pour une Europe inclusive : Apprendre à mieux vivre ensemble avec nos convictions différentes 8 au 11octobre 2015, Strasbourg 1. Pourquoi cette formation? 1.1. Dans un monde globalisé, les cultures, les

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF LOISIRS - VACANCES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF LOISIRS - VACANCES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF LOISIRS - VACANCES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement : La Ligue de

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD)

Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Charte «Éducation au Développement Durable» (EDD) Le Cercle de c oopération des organisations non g ouvernementales de développement La Plateforme éducation à l environnement et au développement durable

Plus en détail

Colloque «Ensemble pour le bien-être de tous» Evaluations et perspectives du Plan de Cohésion Sociale en Wallonie Namur 14 mars 2013

Colloque «Ensemble pour le bien-être de tous» Evaluations et perspectives du Plan de Cohésion Sociale en Wallonie Namur 14 mars 2013 Colloque «Ensemble pour le bien-être de tous» Evaluations et perspectives du Plan de Cohésion Sociale en Wallonie Namur 14 mars 2013 La cohésion sociale et la coresponsabilité Samuel Thirion Division Recherche

Plus en détail

1. Qu est-ce que le Don actions? 2. Comment ça fonctionne?

1. Qu est-ce que le Don actions? 2. Comment ça fonctionne? Dossier de presse 1. Qu est-ce que le Don actions? Le Don actions est la campagne nationale de collecte de dons financiers du Secours populaire. Depuis 1998, cette tombola de la solidarité permet à l association

Plus en détail

VERSION FINALE DE LA DECLARATION DE MARRAKECH. FORUM des medias SUR LE CONTINENT AFRICAIN : IMAGE ET OPPORTUNITES d INVESTISSEMENT

VERSION FINALE DE LA DECLARATION DE MARRAKECH. FORUM des medias SUR LE CONTINENT AFRICAIN : IMAGE ET OPPORTUNITES d INVESTISSEMENT VERSION FINALE DE LA DECLARATION DE MARRAKECH FORUM des medias SUR LE CONTINENT AFRICAIN : IMAGE ET OPPORTUNITES d INVESTISSEMENT MARRAKECH, ROYAUME DU MAROC 19 DECEMBRE 2015 1 VERSION FINALE DE LA DECLARATION

Plus en détail

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités

Cadre général du Forum sur les questions relatives aux minorités Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 17 septembre 2012 Français Original: anglais A/HRC/FMI/2012/2 Conseil des droits de l homme Forum sur les questions relatives aux minorités Cinquième session

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA LIBERALISATION

SEMINAIRE SUR LA LIBERALISATION SEMINAIRE SUR LA LIBERALISATION DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DAKAR, 11, 12 ET 13 AOUT RESOLUTION FINALE Séminaire de Dakar 11, 12 et 13 Août 2009 Page 1 Edito : La libéralisation de l enseignement supérieur,

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Charles Sirois. Bagoré Bathily

Charles Sirois. Bagoré Bathily ENABLIS SENEGAL Charles Sirois Président Fondateur d Enablis Global Le monde ne peut se passer de l Afrique; les cultures, le talent, les richesses naturelles que l on retrouve en Afrique, l humanité

Plus en détail

solidaire Agissons ensemble pour un monde en Rhône-Alpes «Si tu veux marcher vite, marche seul, mais si tu veux marcher loin, marche avec les autres.

solidaire Agissons ensemble pour un monde en Rhône-Alpes «Si tu veux marcher vite, marche seul, mais si tu veux marcher loin, marche avec les autres. Agissons ensemble en Rhône-Alpes pour un monde solidaire «Si tu veux marcher vite, marche seul, mais si tu veux marcher loin, marche avec les autres.» proverbe africain Collectif des Associations de Développement

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011 Alain Quéruel La franc-maçonnerie Troisième tirage 2011 2008, pour le texte de la présente édition. 2011, pour la nouvelle présentation. ISBN : 978-2-212-54866-2 Table des matières Sommaire......................................................

Plus en détail

DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET

DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET DES FEMMES GUINENNES BENEFICIENT D UNE FORMATION EN LEADERSHIP TRANSFORMATIONNEL DANS LE CADRE D UN PROGRAMME ELABORE A CET EFFET «Ce programme est très bénéfique pour les femmes guinéennes car il développe

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville

La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville La participation des citoyens au cœur de la politique de la ville DOSSIER DE PRESSE VENDREDI 20 JUIN 2014 ville.gouv.fr LA PARTICIPATION DES CITOYENS AU CŒUR DE LA POLITIQUE DE LA VILLE 3 La loi de programmation

Plus en détail

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Le droit à l éducation Connaître les droits de l'enfant et une organisation internationale Dégager l'idée essentielle d'un texte S'exprimer à

Plus en détail

www.bge-picardie.org & Solidarité Accompagner

www.bge-picardie.org & Solidarité Accompagner www.bge-picardie.org Initiative & Solidarité Accompagner Les femmes et les hommes, leurs projets et initiatives Les entreprises Les territoires L économie sociale et solidaire, les structures d utilité

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE

CHARTE ÉTHIQUE GROUPE CHARTE ÉTHIQUE GROUPE L électricité n est pas un bien comme un autre : c est pourquoi la produire, la transporter, la distribuer et la commercialiser concourent à une mission d intérêt général. Cette mission

Plus en détail

Maria Grzechynka CHANCELIER de l Ecole Supérieure du Tourisme et de l Ecologie

Maria Grzechynka CHANCELIER de l Ecole Supérieure du Tourisme et de l Ecologie LE DEVELOPPEMENT DE L EDUCATION AU NIVEAU SUPERIEUR DANS LE MILIEU RURAL - L EXPERIENCE POLONAISE A L EXEMPLE DE L ECOLE SUPERIEURE DUTOURISME ET DE L ECOLOGIE A SUCHA BESKIDZKA Maria Grzechynka CHANCELIER

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

Charte de bonne conduite

Charte de bonne conduite PROGRAMME UMOJA 1 PRÉAMBULE Le programme UMOJA né en 2006 réunit douze (12) associations de services juridiques populaire d'afrique centrale (Burundi, Cameroun, République du Congo, République Démocratique

Plus en détail

Conseil Citoyen : Cadre de référence

Conseil Citoyen : Cadre de référence Conseil Citoyen : Cadre de référence Préambule : Des principes généraux guidant l activité de Conseils Citoyens Les principes généraux qui guident l action des conseils citoyens sont inscrits dans la loi

Plus en détail

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE

Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Directorate-General for Communication PUBLIC OPINION MONITORING UNIT Bruxelles, 28 avril 2014 Flash Eurobaromètre du Parlement européen (EP EB395) LA JEUNESSE EUROPEENNE EN 2014 SYNTHESE ANALYTIQUE Couverture

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured

Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Les qualités s et les compétences requises des gestionnaires dans un contexte d ouvertured Par Natalie Rinfret, Ph.D. Professeure Titulaire de la Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public

Plus en détail