GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE."

Transcription

1 GEORGES-HENRI LUQUET ET LA FRANC-MAÇONNERIE. Nous tenons à exprimer nos plus vifs remerciements à Irène Mainguy, Pierre Mollier et Georges Odo pour leur aide précieuse, et pour nous avoir autorisé à publier en ligne les articles de Luquet. Ce travail n aurait pu être accompli sans leur secours, et sans le patient effort des loges de recherche du Grand Orient de France. Pour faciliter la lecture des profanes, qui pourraient se lasser d abréviations ou d acronymes qu ils jugeraient abscons, voire vainement hermétiques, nous avons retenu de ces opuscules de Luquet ce qui peut intéresser et concerner tout honnête homme, à savoir les textes de philosophie sociale ou morale et l histoire de la franc-maçonnerie. Un lecteur plus averti et plus patient pourra consulter la version intégrale et originale de ces textes sous un autre format. Nous avons corrigé maintes coquilles de l édition originale et modernisé ponctuellement la typographie, parfois confuse, souvent sans unité entre les divers textes. Les intertitres, dans une police de caractères et une couleur différentes, sont de notre fait pour clarifier et aérer le texte. De même nous avons ajouté des notes en de rares endroits pour éclaircir certaines allusions de Luquet ou relier ses travaux maçonniques au reste de son œuvre. Christophe Genin

2 Archives du Grand Orient de France (G.O.D.F.). Bibliothèque Classement chronologique : - «Définitions de quelques termes philosophiques fréquemment employés». Brochure. Paris, Grand Orient de France, 1932, 16 p. (Grand Collège des Rites, Sublime Aréopage L Avenir, Vall de Paris). BR «Établir une déclaration des Droits de l Homme et du Citoyen». Rapport. Bulletin des Ateliers Supérieurs, n 12, 1934, pp ; n 13, 1934, pp «Les grands principes qui inspirent l enseignement d une morale altruiste ou solidariste et esquisse un plan pour l application de ces principes à l individu et aux diverses collectivités auxquelles il appartient». Rapport. Supérieurs, n 12, 1934, pp «Comment une démocratie fondée sur l égalité peut-elle admettre une hiérarchie sociale, c est-à-dire une inégalité de Droits et de Devoirs entre les citoyens?». Rapport. Supérieurs, n 14, 1935, pp «Etude des conflits qui peuvent se produire entre les devoirs envers la famille et les devoirs envers la société». Rapport. Supérieurs, n 15, 1936, pp «Quel sens donnez-vous au Devoir ou Obligation comme principe de la morale?». Rapport. Supérieurs, n 19, 1937, pp «Sur le rapprochement entre les diverses puissances maçonniques du monde». La chaîne d union, , pp «Hauts grades et maçonnerie bleue». La chaîne d union, , pp «Historique et rôle du grade de Chevalier Kadosch (30 )». Rapport. Bulletin des Ateliers Supérieurs, n 22,1939, pp «Le serment du secret maçonnique. Comment le concevez-vous?». Rapport. Bulletin des Ateliers Supérieurs, n 22, 1939, pp «L éducation civique de la femme». Supérieurs, n 26, 1947, pp «En quoi consiste la démocratie?». Rapport. Supérieurs, n 30, 1948, pp «Relations entre les Grands Loges de France et d Angleterre au XVIIIè siècle». Troisième conférence du cycle, GODF, Bulletin du Foyer Philosophique, «Quelques précisions d histoire maçonnique», in Le symbolisme, n 2, décembre 1950-janvier 1951, pp «Rose-Croix et francs-maçons», in Le symbolisme, n 5, juin-août 1951, pp «Athirsata». documentaire. Supérieurs, n 35, 1951, pp «La Grande Loge d Angleterre et le Grand Orient De France». documentaire. Grand Collège des Rites, supplément au Supérieurs, n 37, 1952, pp BR «La franc-maçonnerie et l église en France au XVIIIe siècle». Supérieurs, n 43, 1955, pp

3 - «Grade de maître et légende d Hiram». Le symbolisme, n 5/321, 1955, pp , n 324, pp «Gérard de Nerval et la franc-maçonnerie», in Mercure de France, 1-V, 1955, pp Brochure non datée, 29 p., BR «Les principes maçonniques permettent-ils de dégager une philosophie pouvant servir de guide au monde moderne?». Rapport. Supérieurs, n 51, 1959, pp La franc-maçonnerie et l Etat en France au XVIIIe siècle, préface de Francis Viaud, Paris, éditions Jean Vitiano, 1963, 347p. Réf Dieu, testament philosophique d un vieux sage, introduction de Jean Vitiano, Paris, éditions Jean Vitiano, 1966, 67p. Réf SPI LUQ - «Demandez lui si ses maîtres sont contents de lui», un rituel inédit du Compagnon au milieu du XVIII è siècle, avec annotation manuscrite de G.-H. Luquet. Présenté par Jean Khebian, Humanisme, n 99, janvier 1974, pp Tenue funèbre du 5 novembre 1966, organisée par le Conseil de l Ordre du GODF et le Grand Collège des Rites à la mémoire des FF Eloge funèbre prononcé par Robert Tougne à la mémoire de G.H. Luquet. Brochure, Paris, Grand Orient de France, 1966, 27p. - «Sur les débuts de la franc-maçonnerie». Bulletin du Centre de documentation du Grand Orient De France, n 1, pp < non daté > En collaboration avec Jean Corneloup : - «Des Droits du Grand Orient De France et du Grand Collège des Rites sur le Rite Ecossais Ancien et Accepté». Bulletin des ateliers supérieurs, n 49, 1958, pp.31- bibliographie. - «Des Droits du GDF et du Grand Collège des Rites sur le Rite Ecossais Ancien et Accepté». Bulletin du Centre de Documentation du Grand Orient de France, n 16-17, 1959, pp Archives russes G.O.D.F. Archives russes 1 (Archives de la réserve) Fonds inventaire N 415 : Frère G.Luquet, Chapitre l Avenir de Paris, «Etude des possibilités de rapprochement des puissances maçonniques» : rapport sur la question D. Mars Ce qu on appelle «archives russes» comprend les archives des loges du G.O.D.F emportées par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale, puis récupérées par les Russes lors de leur invasion de l Est de l Allemagne, enfin restituées dernièrement à la France. Elles sont déposées aux Archives nationales.

4 Documents en ligne Date Type d écrit Titre Références Cote G.O mars Rapport «Etablir une déclaration des Droits de l Homme et du Citoyen» Rapport «Les grands principes qui inspirent l enseignement d une morale altruiste ou solidariste et esquisse un plan pour l application de ces principes à l individu et aux diverses collectivités auxquelles il appartient». Supérieurs, n 12, 1934, pp ; n 13, 1934, pp Supérieurs, n 12, 1934, pp Rapport «Recherche des grands principes qui peuvent inspirer l enseignement d une morale altruiste ou solidariste» 1935 Rapport «Comment une démocratie fondée sur l égalité peut-elle admettre une hiérarchie sociale, c est-à-dire une inégalité de Droits et de Devoirs entre les citoyens?» Rapport «Etude des conflits qui peuvent se produire entre les devoirs envers la famille et les devoirs envers la société» Rapport «Y a-t-il des civilisations supérieures et des civilisations inférieures? N'y en aurait-il pas d'équivalentes suivant les peuples et suivant les temps? Pourquoi et comment?» 1937 Rapport «Quel sens donnez-vous au Devoir ou Obligation comme principe de la morale?». Supérieurs n 13 Supérieurs, n 14, 1935, pp Supérieurs, n 15, 1936, pp Supérieurs, n 17 Supérieurs, n 19, 1937, pp Discours Discours de clôture Supérieurs, n 18, Rapport «Histoire et rôle du Chevalier

5 Kadosch» 1939 Rapport «Historique et rôle du grade de Chevalier Kadosch (30 )» Rapport «Le serment du secret maçonnique. Comment le concevez-vous?» supérieurs, n 21, 1938 Supérieurs, n 22,1939, pp Supérieurs, n 22, 1939, pp Rapport Rapport administratif Supérieurs n 23 (n 1 de la Reprise) 1947 avril Rapport L éducation civique de la femme Supérieurs, n 26 (n 3 de la Reprise), 1947, pp Rapport En quoi consiste la démocratie? Supérieurs, n 30 (n 7 de la Reprise), 1948, pp janvier 1951 mai article «Quelques précisions d histoire maçonnique» documentaire Athirsata Le symbolisme, n 2,décembre janvier 1951, pp Supérieurs, n 35 (n 12 de la Reprise), 1951, pp août 1952 mai article documentaire 1955 article littéraire 1955 juin historique «Rose-Croix et francsmaçons» Grande Loge d'angleterre et Grand Orient de France «Gérard de Nerval et la francmaçonnerie» «La franc-maçonnerie et l église en France au XVIIIè siècle». Le symbolisme, n 5, juin-août 1951, pp Supplément au Supérieurs, n 37, 1952, pp Mercure de France, 1-V, 1955, pp.77-96, in brochure non datée, 29 p. Supérieurs, n 43, 1955, pp BR 584. BR juin historique «Des Droits du Grand Orient De France et du Grand Collège des Rites sur le Rite Ecossais Ancien et Accepté». Bulletin des ateliers supérieurs, n 49, 1958, pp.31- bibliographie.

6 1959 juin Rapport «Les principes maçonniques permettent-ils de dégager une philosophie pouvant servir de guide au monde moderne?» Rapport «Des Droits du GDF et du Grand Collège des Rites sur le Rite Ecossais Ancien et Accepté». Ecrit avec Jean Corneloup 1963 Livre La franc-maçonnerie et l Etat en France au XVIIIè siècle, 1966 livre Dieu, testament philosophique d un vieux sage novembre Plaquette d hommage Tenue funèbre du 5 novembre 1966, organisée par le Conseil de l Ordre du GODF et le Grand Collège des Rites à la mémoire des FF Eloge funèbre prononcé par Robert Tougne à la mémoire de G.H. Luquet. Supérieurs, n 51, 1959, pp. Bulletin du Centre de Documentation du Grand Orient de France, n 16-17, 1959, pp Préface de Francis Viaud, Paris, éditions Jean Vitiano, 1963, 347p. Introduction de Jean Vitiano, Paris, éditions Jean Vitiano, 1966, 67p. Brochure, Paris, Grand Orient de France, 1966, 27p. Réf Réf SPI LUQ BR34

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011

La franc-maçonnerie. Troisième tirage 2011 Alain Quéruel La franc-maçonnerie Troisième tirage 2011 2008, pour le texte de la présente édition. 2011, pour la nouvelle présentation. ISBN : 978-2-212-54866-2 Table des matières Sommaire......................................................

Plus en détail

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE

ARCHIVES MUNICIPALES SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE ARCHIVES MUNICIPALES DE SAINT-PAUL-TROIS-CHATEAUX MEMOIRE VIVANTE DE VOTRE VILLE DEFINITION DES ARCHIVES Code du patrimoine Partie législative o LIVRE II : ARCHIVES TITRE Ier : RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES

Plus en détail

Guide du lecteur. Guide du lecteur. Centre de documentation et de recherche de la Fondation Charles de Gaulle

Guide du lecteur. Guide du lecteur. Centre de documentation et de recherche de la Fondation Charles de Gaulle Centre de documentation et de recherche de la Fondation Charles de Gaulle Guide du lecteur Guide du lecteur Fondation Charles de Gaulle 5 rue de Solférino 75007 Paris Soyez les bienvenus. La bibliothèque

Plus en détail

Ateliers pédagogiques

Ateliers pédagogiques HISTOIRE LOCALE Ateliers pédagogiques Primaire (selon thème choisi) et Collège Visite commentée de 2 expositions au choix aux Archives Municipales Mise à disposition de questionnaire (30 minutes de recherche

Plus en détail

L AUTEUR. Docteur en sciences humaines et enseignante, Judith Charles s intéresse depuis son plus jeune âge à la cartomancie.

L AUTEUR. Docteur en sciences humaines et enseignante, Judith Charles s intéresse depuis son plus jeune âge à la cartomancie. L AUTEUR Docteur en sciences humaines et enseignante, Judith Charles s intéresse depuis son plus jeune âge à la cartomancie. À 39 ans, elle publie son premier livre sur le tarot de Marseille. Elle souhaite

Plus en détail

Prix littéraire Prince Alexandre de Belgique 2012

Prix littéraire Prince Alexandre de Belgique 2012 Prix littéraire Prince Alexandre de Belgique 2012 1. Présentation du prix S.A.R. la princesse Léa de Belgique a souhaité rendre hommage à son mari le prince Alexandre en créant annuellement un Prix littéraire,

Plus en détail

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES

LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES LIVRET D ACCOMPAGNEMENT POUR LES VISITES SCOLAIRES NIVEAU COLLèGE-LYCéE LES GRANDES ACCélératiOns pendant la seconde guerre mondiale Ce livret d accompagnement a été réalisé en 0 dans le cadre d un projet

Plus en détail

Au chevet des archives

Au chevet des archives Au chevet des archives Présentation Accompagnez Tiléo et Tilina dans la démarche de conservation des archives. Objectifs Sensibiliser à la conservation des documents et aux métiers des archives (le rôle

Plus en détail

LE FONDS PATRIMONIAL. Edition 2015

LE FONDS PATRIMONIAL. Edition 2015 LE FONDS PATRIMONIAL Edition 2015 1 «Dictionnaire historique et critique» par Pierre Bayle. - 1740. 4 vol. 2 Le FONDS PATRIMONIAL de la Médiathèque de Saint-Cloud Qu est-ce qu un fonds patrimonial? L expression

Plus en détail

II- L'environnement matériel des séances d histoire

II- L'environnement matériel des séances d histoire Magali Chapelet-Guirriec - Pierrick Friquet Circonscription de Brest - Nord - Novembre 2012 Enseigner l'histoire en cycle 3 «Si nous voulons être les acteurs responsables de notre propre avenir, nous avons

Plus en détail

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS >> OBJECTIFS D APPRENTISSAGE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE Description : Au fil du présent module, l élève sera amené à découvrir l évolution du droit de vote au Canada. À l aide de scénarios, l

Plus en détail

Chapitre 1 : proches mais différents

Chapitre 1 : proches mais différents Chapitre 1 : proches mais différents Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Les Cahiers de la Franc-maçonnerie

Les Cahiers de la Franc-maçonnerie Les Cahiers de la Franc-maçonnerie N O 25 : QU EST-CE QU UNE «PLANCHE», À QUOI SERT-ELLE, QU EXIGE-T-ELLE DE CELUI QUI LA PRÉSENTE? Par le «Collectif des cahiers» «La planche» : l angoisse! Un ami, brillant

Plus en détail

Sommaire. Qu est ce qu un blog? Blog / site : quelle différence? Les plateformes de blog

Sommaire. Qu est ce qu un blog? Blog / site : quelle différence? Les plateformes de blog Sommaire Qu est ce qu un blog? Blog / site : quelle différence? Les plateformes de blog Premiers pas sur Wordpress Créer un compte utilisateur Créer un blog Tableau de bord et administration Interface

Plus en détail

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté

CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL. FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL FONDS ROBERT SERRURIER, Militant du Mouvement de libération ouvrière, puis Culture et Liberté 2000 054 Introduction Activités militant, éducation populaire, politique,

Plus en détail

Concours de Twittérature «Moi, les arts et la culture»

Concours de Twittérature «Moi, les arts et la culture» Concours de Twittérature «Moi, les arts et la culture» Ce concours est inspiré et adapté du concours de twittérature du REFER (refer-edu.org). Chers enseignants et intervenants jeunesse, L organisme Culture

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit?

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? - Penser : a) avoir des idées, des opinions b) raisonner,

Plus en détail

Première partie : Le monde du livre à Toulouse

Première partie : Le monde du livre à Toulouse TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 Première partie : Le monde du livre à Toulouse CHAPITRE PREMIER. LA LÉGISLATION ROYALE ET SES ACTEURS... 21 I- La réglementation de l'impression... 23 1- Les permissions

Plus en détail

Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - premier degré

Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - premier degré Étudier et valoriser le patrimoine Les documents du service éducatif des Archives du Calvados - premier degré «ENQUETE D ARCHIVES» L édification du monument aux morts Le niveau concerné Cycle 3 L intérêt

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu

Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Comment présenter une candidature pour devenir membre de la Fédération? Contenu Extraits des Statuts relatifs à la présentation d une candidature....p.2 Formulaire de Présentation d une candidature p.3

Plus en détail

Création d une coopérative scolaire

Création d une coopérative scolaire Pour créer une coopérative scolaire : Fiche modalités d adhésion Fiche d adhésion Création d une coopérative scolaire Règlement-type d une Coopérative scolaire (à conserver obligatoirement dans les archives

Plus en détail

Politique de publication du journal municipal

Politique de publication du journal municipal Politique de publication du journal municipal Municipalité d Upton Adoptée le 2 juin 2015 Résolution numéro 202-06-2015 POLITIQUE DE PUBLICATION DU JOURNAL MUNICIPAL DE LA MUNICIPALITÉ D UPTON 1) OBJECTIF

Plus en détail

FONDS ALFRED POCHON (78 POC 1-243) : DESCRIPTION. par Vanessa Bilvin (HEG - Stage 2009)

FONDS ALFRED POCHON (78 POC 1-243) : DESCRIPTION. par Vanessa Bilvin (HEG - Stage 2009) FONDS ALFRED POCHON (78 POC 1-243) : DESCRIPTION par Vanessa Bilvin (HEG - Stage 2009) LE FONDS Note d Alfred Pochon (78 POC 10) Ce fonds, conservé par la Bibliothèque du Conservatoire, est constitué de

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

LE NOUVEAU SITE DES ARCHIVES DE YOUGOSLAVIE À LA RENCONTRE DES USAGERS DES DOCUMENTS D ARCHIVES

LE NOUVEAU SITE DES ARCHIVES DE YOUGOSLAVIE À LA RENCONTRE DES USAGERS DES DOCUMENTS D ARCHIVES LE NOUVEAU SITE DES ARCHIVES DE YOUGOSLAVIE À LA RENCONTRE DES USAGERS DES DOCUMENTS D ARCHIVES Par Olivera Porubovic Vidovic Chef du service des nouvelles technologies Archives de Yougoslavie 1 INTRODUCTION

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

CONCOURS. Intitulé réglementaire :

CONCOURS. Intitulé réglementaire : NOTE DE CADRAGE QUESTIONNAIRE PORTANT SUR LA SPECIALITE CONCOURS EXTERNE, INTERNE ET TROISIEME VOIE D ASSISTANT TERRITORIAL QUALIFIE DE CONSERVATION DU PATRIMOINE ET DES BIBLIOTHEQUES (Durée : 3 heures

Plus en détail

Qu est-ce qu un catalogue?

Qu est-ce qu un catalogue? Qu est-ce qu un catalogue? Nathalie Piérache Novembre 2008 1 Qu est-ce qu un catalogue? Plan du cours Les catalogues Définition Bref historique des catalogues de bibliothèque Le rôle du catalogue Le catalogue

Plus en détail

La civilisation du livre

La civilisation du livre Niveau : TCL Année scolaire : 2009/2010 Composition de Français : 2ème Trimestre Durée : 03H00 Texte : La civilisation du livre L homme du XX e siècle hésite rarement entre le livre et la radio. La radio

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

FORMATION DOCUMENTAIRE. module "ACCES AUX DOCUMENTS PRIMAIRES"

FORMATION DOCUMENTAIRE. module ACCES AUX DOCUMENTS PRIMAIRES FORMATION DOCUMENTAIRE module "ACCES AUX DOCUMENTS PRIMAIRES" P L A N I - MONOGRAPHIES 1 - Définitions 2 - Est-ce à l ORSTOM? 3 - Obtenir le document à l extérieur a) Vérification de la référence b) Achat

Plus en détail

MON PASSEPORT CITOYEN

MON PASSEPORT CITOYEN MON PASSEPORT CITOYEN NOM : PRENOM : CLASSE : Ce qui est attendu des élèves pour chaque item Items du socle Respecter les règles de la vie collective V Comprendre l importance du respect mutuel et accepter

Plus en détail

Les principales ressources jésuites en France

Les principales ressources jésuites en France octobre 2010 Les principales ressources jésuites en France A l image de la Compagnie de Jésus, les ressources documentaires la concernant ont beaucoup voyagé. Il peut donc être difficile de se repérer

Plus en détail

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs

Première Guerre mondiale 2014. Évaluation préalable d un panel de visiteurs Première Guerre mondiale 2014 Évaluation préalable d un panel de visiteurs 1. Principe et déroulement de l enquête Une évaluation préalable Font-End evaluation Un instrument au service de la conception

Plus en détail

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents

Corrigé du Brevet blanc janvier 2008. Partie histoire : La Shoah Etude de documents Corrigé du Brevet blanc janvier 2008 Partie histoire : La Shoah Etude de documents Doc.1 : P.V de la conférence de Wannsee, tenue à Berlin en 1942, et réunissant secrètement la haute hiérarchie nazie.

Plus en détail

Les documents primaires / Les documents secondaires

Les documents primaires / Les documents secondaires Les documents primaires / Les documents secondaires L information est la «matière première». Il existe plusieurs catégories pour décrire les canaux d information (les documents) : - Les documents primaires

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS D ACCES ET D UTILISATION V - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES

FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS D ACCES ET D UTILISATION V - RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES REGISTRES D ETAT CIVIL D AUBERVILLIERS NAISSANCES ET MARIAGES (1792-1885) - DECES (1792-1905) TABLES DECENNALES (1792-1902) FICHE DESCRIPTIVE I - IDENTIFICATION II - CONTEXTE III - CONTENU IV - CONDITIONS

Plus en détail

Projet Informa TIC. Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer

Projet Informa TIC. Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer Projet Informa TIC Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer Informa TIC Technologies de l information et de la communication

Plus en détail

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat

APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015. ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat APP Monde - «AMBASSADEURS EN HERBE» 2014-2015 ANIMATION PEDAGOGIQUE Multiplier et diversifier les approches dans les situations de débat 1) Le règlement du projet «Ambassadeurs en herbe» 2015 et au titre

Plus en détail

Connaître La Grande Loge de France

Connaître La Grande Loge de France Connaître La Grande Loge de France La Grande Loge de France, héritière de trois siècles d histoire et de culture, est la plus ancienne obédience française. La démarche initiatique exceptionnelle qu elle

Plus en détail

La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi?

La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi? La comptabilité de gestion : Fiche pourquoi? 1 Définition Selon le plan comptable général, la comptabilité de gestion fait apparaître deux aspects : Connaître les coûts et les résultats par produit. Agir

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Introduction Le patrimoine bâti n est pas un produit éphémère et périssable. C est un

Plus en détail

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Fonds Robert Dufourg Banque de France et Assurances Générales de France

ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL. Fonds Robert Dufourg Banque de France et Assurances Générales de France ARCHIVES NATIONALES DU MONDE DU TRAVAIL Fonds Robert Dufourg Banque de France et Assurances Générales de France 2012 041 INTRODUCTION Activités Assurances Présentation de l entrée Ce fonds est entré aux

Plus en détail

LA SOCIETE POLITIQUE

LA SOCIETE POLITIQUE LA SOCIETE POLITIQUE PLAN : I) L Homme est un Animal social II) Définition de la société politique par les 4 causes III) Le but et la fin de la société politique I) L Homme est un Animal social L expérience

Plus en détail

Introduction au private equity

Introduction au private equity BANQUE FINANCE SOCIAL GESTION DROIT MARKETING Introduction au private equity Les bases du capital-investissement Cyril Demaria 4 e édition SOMMAIRE Préface... 11 Introduction : Qu est-ce que le private

Plus en détail

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances

Les probabilités. Chapitre 18. Tester ses connaissances Chapitre 18 Les probabilités OBJECTIFS DU CHAPITRE Calculer la probabilité d événements Tester ses connaissances 1. Expériences aléatoires Voici trois expériences : - Expérience (1) : on lance une pièce

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Le droit à l éducation Connaître les droits de l'enfant et une organisation internationale Dégager l'idée essentielle d'un texte S'exprimer à

Plus en détail

«Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l une ni l autre et finit par perdre les deux» Benjamin Franklin

«Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l une ni l autre et finit par perdre les deux» Benjamin Franklin Journal de la Médecine Légale Droit Médical 2016 Appel à contributions «Utilisation des big data dans le domaine de la santé». «Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite

Plus en détail

Portail Maison des Sciences de l'homme

Portail Maison des Sciences de l'homme 1 Portail Maison des Sciences de l'homme Systèmes d information web (WIS) pour MS Content Management Server Peter Stockinger Tel.: 01 49 54 21 83 - Fax.: 01 49 54 22 54 Email: stock@msh-paris.fr Maison

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

Les droits de l homme 10 décembre, Journée internationale des droits de l homme

Les droits de l homme 10 décembre, Journée internationale des droits de l homme Les droits de l homme 10 décembre, Journée internationale des droits de l homme «Tous les habitants de la planète partagent le désir de vivre à l abri des horreurs de la violence, de la famine, de la maladie,

Plus en détail

Enseigner l histoire avec la collection Baby

Enseigner l histoire avec la collection Baby Enseigner l histoire avec la collection Baby Michel Champagne, Division des archives, Université de Montréal Congrès SPHQ 26 octobre 2007 Le juge Baby La Collection Baby Présentation du projet : Les Canadas

Plus en détail

Politique de données ouvertes

Politique de données ouvertes Politique de données ouvertes 1 MOT DU MAIRE ET DU VICE-PRÉSIDENT DU COMITÉ EXÉCUTIF Montréal aspire à devenir un chef de file mondialement reconnu parmi les villes intelligentes et numériques. Pour atteindre

Plus en détail

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010

Discours d ouverture du 2ème Forum international. des Travailleurs Sociaux de Rue. 26 octobre 2010 Discours d ouverture du 2ème Forum international des Travailleurs Sociaux de Rue 26 octobre 2010 Jan Jařab, Représentant régional de la Haut-Commissaire de l ONU pour les Droits de l Homme Mesdames et

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Groupe hospitalier Broca - Cochin - Hôtel Dieu

Groupe hospitalier Broca - Cochin - Hôtel Dieu Groupe hospitalier Broca - Cochin - Hôtel Dieu Rapport d activité 2013 Le rapport d activité 2013 se compose de trois parties : - Partie 1 : le bilan 2013 - Partie 2 : les perspectives 2014 - Partie 3

Plus en détail

Programme de bourses d études militaires du Manitoba

Programme de bourses d études militaires du Manitoba Programme de bourses d études militaires du Manitoba Les demandes de bourses d études doivent être soumises d ici le 31 juillet 2015 à 23 h 59 (HE). 1. Contexte a. La Société d assurance publique du Manitoba

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège.

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ. Cette séquence concerne les élèves de CM1 et CM2, voire de l entrée au collège. FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 150 Février 2013 HISTOIRE RUBRIQUE l histoire de l école en France DOMAINES D ACTIVITÉS histoire, instruction civique et TUIC OBJECTIFS ET COMPÉTENCES * Objectifs * : en privilégiant

Plus en détail

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ;

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; Disciplines qui vont évaluer LIRE Compétence 1 La maîtrise de la langue française Français Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers

Plus en détail

Les Francs-maçons et leur religion Publibook

Les Francs-maçons et leur religion Publibook Jacques Duchenne Les Francs-maçons et leur religion Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Découverte professionnelle en classe de 3 ème :

Découverte professionnelle en classe de 3 ème : Sources de l illustration : Le Technoblog du LAC Disponible sur : http://lac-conakry.blogspot.com/2010/10/3eme-stage-en-entreprise.html Découverte professionnelle en classe de 3 ème : Réaliser son rapport

Plus en détail

Auteur : M me N. R E B A I N E née L O T M A N I. Copyright Eurl Pages Bleues Internationales

Auteur : M me N. R E B A I N E née L O T M A N I. Copyright Eurl Pages Bleues Internationales Collection : Gestion Analyse Financière C o n f o r m e a u n o u v e a u S C F Auteur : M me N. R E B A I N E née L O T M A N I Et Collectif EPBI Copyright Eurl Pages Bleues Internationales 1 Copyright

Plus en détail

Chapitre 2 : Conception de base de données relationnelle

Chapitre 2 : Conception de base de données relationnelle Chapitre 2 : Conception de base de données relationnelle Le modèle entité-association 1. Les concepts de base 1.1 Introduction Avant que la base de données ne prenne une forme utilisable par le SGBD il

Plus en détail

Le Monde Global Le Monde métissé?

Le Monde Global Le Monde métissé? Clément Fodouop Le Monde Global Le Monde métissé? Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

LE PARDON, UNE PUISSANCE QUI LIBERE! Présenté par Monsieur HOUESSINON Priam et ACLASSATO HANOU Mauricette Clarelle

LE PARDON, UNE PUISSANCE QUI LIBERE! Présenté par Monsieur HOUESSINON Priam et ACLASSATO HANOU Mauricette Clarelle LE PARDON, UNE PUISSANCE QUI LIBERE! Présenté par Monsieur HOUESSINON Priam et ACLASSATO HANOU Mauricette Clarelle INTRODUCTION Ressentiment : Obstacle majeur à l épanouissement de l Homme. Refuser de

Plus en détail

Guide d utilisation de la base de données

Guide d utilisation de la base de données Guide d utilisation de la base de données Introduction Ce guide a pour objet de présenter le contenu de la base de données relatives aux traductions de textes économiques disponibles sur le site Web EE-T

Plus en détail

Guide d utilisation Calendrier de conservation

Guide d utilisation Calendrier de conservation Guide d utilisation Calendrier de conservation Vous avez beaucoup de paperasse! Vous avez peur de jeter un document important! Vous ne savez pas combien de temps vous devez garder un document! Ce petit

Plus en détail

Introduction à la philosophie

Introduction à la philosophie Introduction à la philosophie Votre professeur : Cédric Eyssette http://eyssette.net 2010-2011 Un petit exercice avant de commencer! La philosophie en Terminale est une matière nouvelle, mais vous avez

Plus en détail

INVENTAIRE FONDS SYLVAIN HALFF AP 45

INVENTAIRE FONDS SYLVAIN HALFF AP 45 INVENTAIRE FONDS SYLVAIN HALFF AP 45 Boite A Boite classée par Jeanine Harburger née HALFF lettres personnelles 1914 Août 1914 Novembre 1914 Décembre 1914 Janvier Février Mars 1915 Juillet à Décembre 1915

Plus en détail

Ouvrir ce texte avec Word ou open office- Enregistrez-le dans un format portable sous le nom DM_votreNom

Ouvrir ce texte avec Word ou open office- Enregistrez-le dans un format portable sous le nom DM_votreNom STAGE DOCTORAL INFORMATIQUE POUR LA RECHERCHE Objectif général : BUREAUTIQUE TRAITEMENT DE TEXTE Il s agit de mettre en forme un document libre de droit (le discours de la méthode), de procéder à un certain

Plus en détail

Information-documentation : fiche de cours n 4. Utiliser le logiciel documentaire BCDI

Information-documentation : fiche de cours n 4. Utiliser le logiciel documentaire BCDI Utiliser le logiciel documentaire BCDI Consigne : ) Lire le cours en surlignant en couleur ce qui est important et faire les exercices au moment où c est demandé dans le cours. ) Mettre un point d interrogation

Plus en détail

Rédacteur territorial Rédacteur principal

Rédacteur territorial Rédacteur principal Concours Rédacteur territorial Rédacteur principal Annales corrigées Concours externe, interne, 3 e voie et examens professionnels Bruno Rapatout Formateur au centre national de la fonction publique territoriale

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L INDEXEUR : LES PRINCIPES DE L INDEXATION COLLABORATIVE

GUIDE PRATIQUE DE L INDEXEUR : LES PRINCIPES DE L INDEXATION COLLABORATIVE GUIDE PRATIQUE DE L INDEXEUR : LES PRINCIPES DE L INDEXATION COLLABORATIVE Qu est-ce que l indexation ou annotation- collaborative? Ce procédé permet aux internautes de participer directement à l indexation

Plus en détail

Association du Hockey Mineur de Windsor inc. 250, rue Georges Guilbault C.P. 26 Windsor, (Québec) J1S 2L7 Tél: 819-845-4898 Fax: 819-845-1007.

Association du Hockey Mineur de Windsor inc. 250, rue Georges Guilbault C.P. 26 Windsor, (Québec) J1S 2L7 Tél: 819-845-4898 Fax: 819-845-1007. Association du Hockey Mineur de Windsor inc. 250, rue Georges Guilbault C.P. 26 Windsor, (Québec) J1S 2L7 Tél: 819-845-4898 Fax: 819-845-1007 Guide Du Gérant Saison 2012-2013 Association du Hockey Mineur

Plus en détail

Réf. : Normes : ST.10/C page : 3.10.3.1 NORME ST.10/C PRÉSENTATION DES ÉLÉMENTS DE DONNÉES BIBLIOGRAPHIQUES. Note du Bureau international

Réf. : Normes : ST.10/C page : 3.10.3.1 NORME ST.10/C PRÉSENTATION DES ÉLÉMENTS DE DONNÉES BIBLIOGRAPHIQUES. Note du Bureau international Réf. : Normes : ST.10/C page : 3.10.3.1 NORME ST.10/C PRÉSENTATION DES ÉLÉMENTS DE DONNÉES BIBLIOGRAPHIQUES Note du Bureau international Le Comité des normes de l OMPI (CWS) a adopté les nouveaux textes

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Interface de consultation. Lire un rapprochement automatique. Pointer les rapprochements avec la fonction «Vu»

MANUEL D UTILISATION. Interface de consultation. Lire un rapprochement automatique. Pointer les rapprochements avec la fonction «Vu» RESOBANK MANUEL D UTILISATION Interface de consultation Chapitre II Les rapprochements automatiques Leçon 03 Lire un rapprochement automatique Leçon 04 Pointer les rapprochements avec la fonction «Vu»

Plus en détail

Animation 1 Visite du centre de documentation et initiation à la recherche documentaire : Démarche des documentalistes

Animation 1 Visite du centre de documentation et initiation à la recherche documentaire : Démarche des documentalistes Animation 1 Visite du centre de documentation et initiation à la recherche documentaire : Démarche des documentalistes L «Animation 1» fait partie d un projet d animations consacrées à la découverte du

Plus en détail

Qu est-ce que le management de transition?

Qu est-ce que le management de transition? Qu est-ce que le management de transition? Selon : Grégoire Cabri-Wiltzer, Président de NIM Europe Président de la Fédération nationale du management de transition (FNMT) Pour faire simple : une entreprise

Plus en détail

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Table des matières Avertissement... 7 Introduction... 9 Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Définition et constitution d un objet D étude Qqu est-ce qu une clef? Étude du signifiant....

Plus en détail

ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA CREUSE

ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA CREUSE ARCHIVES DÉPARTEMENTALES DE LA CREUSE Les archives du Trésor (postes non centralisateurs) : Tableau de gestion Les tableaux de gestion des archives sont des outils élaborés en étroite collaboration entre

Plus en détail

Procédure d utilisation de Wordpress pour les membres du RBDsanté

Procédure d utilisation de Wordpress pour les membres du RBDsanté Procédure d utilisation de Wordpress pour les membres du RBDsanté Adresse du site : www.rbdsante.be 1. Consultation des articles publics : immédiat, aucune restriction 2. Consultation des pages / articles

Plus en détail

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada?

L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? L'énergie éolienne permet-elle d'assurer un développement énergétique durable pour le Canada? Aperçu de la leçon L'élève doit répondre à la question problème : «L'énergie éolienne permet-elle d'assurer

Plus en détail

[Nom du collège] STAGE D OBSERVATION. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage]

[Nom du collège] STAGE D OBSERVATION. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage] [Nom + prénom] [Classe] [Nom du collège] STAGE D OBSERVATION A. [Insérer une image représentant l entreprise (photo, logo, etc...] [Dates du stage] SOMMAIRE [NOUVELLE PAGE - EN HAUT CENTRE - MAJUSCULES]

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

Les objectifs du colloque

Les objectifs du colloque Les objectifs du colloque Avec la création de la charge de secrétaire d État à la marine, en 1669, «la marine se fit plus bureaucratique 1», nous dit Michel Vergé-Franceschi. Sous l impulsion des premiers

Plus en détail

LES NOTES EN BAS DE PAGE

LES NOTES EN BAS DE PAGE LES NOTES EN BAS DE PAGE 2 Les notes en bas de page Les notes en bas de page, références de citations, constituent le casse-tête des étudiant-e-s. Par souci d uniformisation et de simplification, il convient

Plus en détail

Table des matières. Table des sigles et des principales abréviations 9. Partie I. Les épreuves du concours externe

Table des matières. Table des sigles et des principales abréviations 9. Partie I. Les épreuves du concours externe Table des matières Remerciements 5 Préface 7 Table des sigles et des principales abréviations 9 Programme du concours externe 13 Partie I. Les épreuves du concours externe Chapitre 1 Maîtrise des savoirs

Plus en détail

Guide d utilisation du site internet et de l extranet de la FNPHP Charte de bonne conduite

Guide d utilisation du site internet et de l extranet de la FNPHP Charte de bonne conduite Sommaire Préambule Guide d utilisation des sites internet et extranet Le site internet Rubrique «Nous connaître» Rubrique «Nos actions syndicales» Rubrique «Foire aux questions juridiques» Rubrique «Notre

Plus en détail

1 -Présentation générale

1 -Présentation générale NOMS, Prénoms : Classe : Recherche documentaire (SVT-Documentation) Classes de 3ème 1 -Présentation générale Présentation et objectifs de l'épreuve : Réaliser une production écrite et orale sur un sujet

Plus en détail

SOGETRADE&SERVICES. Gérez en ligne vos transactions internationales et vos cautionnements domestiques

SOGETRADE&SERVICES. Gérez en ligne vos transactions internationales et vos cautionnements domestiques ENTREPRISES Commerce international SOGETRADE&SERVICES Gérez en ligne vos transactions internationales et vos cautionnements domestiques 2 Vous effectuez régulièrement des opérations internationales et/ou

Plus en détail

1. http://gallica.bnf.fr 2. http://www.theeuropeanlibrary.org 3. http://www.europeana.eu

1. http://gallica.bnf.fr 2. http://www.theeuropeanlibrary.org 3. http://www.europeana.eu Signature d un partenariat entre la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et la Bibliothèque nationale de France en vue du développement de la bibliothèque numérique de la BNU, première

Plus en détail

Intitulé du cours Mémoire, archives et patrimoine

Intitulé du cours Mémoire, archives et patrimoine Intitulé du cours Mémoire, archives et patrimoine Semestre 1 Volume horaire total 24h Crédits 2 Nature du cours Enseignant(s) Prérequis Tronc commun Master Mecadoc, Master HESIE Aziza Gril-Mariotte Connaissance

Plus en détail

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS

Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS Loi n 2006-19 du 30 juin 2006 relative aux archives et aux documents administratifs 1 EXPOSE DES MOTIFS La loi n 81-02 du 2 février 1981 relative aux archives constituait une avancée significative au moment

Plus en détail

RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE FONDS ÉDOUARD-MONTPETIT (P8)

RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE FONDS ÉDOUARD-MONTPETIT (P8) PUBLICATIONS DU SERVICE DES ARCHIVES, No.14 RÉPERTOIRE NUMÉRIQUE DU FONDS ÉDOUARD-MONTPETIT (P8) par Jacques DUCHARME, responsable Section des archives historiques et Augustine PRÉVOST, s.s.a., stagiaire

Plus en détail

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART

Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Élaborer des objectifs d apprentissage SMART Introduction Ce guide vous aidera à élaborer et à rédiger des objectifs d apprentissage «SMART». Un objectif d apprentissage énonce ce que vous souhaitez apprendre

Plus en détail

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques

DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques 2328 DES SAVOIRS PROFESSIONNELS DU TRAVAIL SOCIAL Définition, construction, contenus, validation, Questions épistémologiques I ENJEU SOCIAL : UN DEBAT DANS LE CHAMP PROFESSIONNEL Il existe un débat récurrent

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail