Les Cahiers de la Franc-maçonnerie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Cahiers de la Franc-maçonnerie"

Transcription

1 Les Cahiers de la Franc-maçonnerie N O 25 : QU EST-CE QU UNE «PLANCHE», À QUOI SERT-ELLE, QU EXIGE-T-ELLE DE CELUI QUI LA PRÉSENTE? Par le «Collectif des cahiers»

2 «La planche» : l angoisse! Un ami, brillant conférencier, habitué des émissions de radio et de télévision, une véritable «bête de scène», nous l a confié : «Le trac, je l ai connu pour la première fois de ma vie le jour où j ai dû présenter une planche aux frères de ma loge.» C est que la première planche, on la présente souvent après plusieurs mois de silence devant un «public» de frères qui ont appris à vous connaître, que l on a tous entendu plancher. Ils ne sont pas un «public», ils ne sont pas un «jury d examen». Si on est apprenti, on a montré son texte au second surveillant qui a fait rectifier beaucoup de choses dont certaines que l on croyait justement être des «bons morceaux». Finalement, on va présenter un texte qui, après les retouches que nous a imposées (ou conseillées) le second surveillant, n est plus tout à fait celui que nous avions pensé. Reste une dernière étape : la présentation elle-même Tous les apprentis ou presque ont connu cette angoisse de la première planche. C est normal, parce qu une planche n est ni un cours, ni un exposé, ni une conférence, ni une dissertation Ce ne saurait être non plus un texte totalement personnel, ni une compilation, ni même une synthèse. Autrement dit, l apprenti, dans les rites qui pratiquent la planche 1, doit construire un texte dans un «genre littéraire» qui pour lui est totalement nouveau : les seuls modèles qu il a à sa disposition sont les planches qu il a écoutées. 1. Les rites anglo-saxons ne la pratiquent pas. 3

3 La planche, un art Évidemment, ce cahier ne s adresse pas qu aux apprentis. Il concerne également les compagnons et les maîtres. Ce n est pas parce qu il planche depuis de longues années qu un maçon fait de «bonnes planches». Tous les maçons le savent pour avoir un jour ou l autre perdu le fil d une planche, voire somnolé sur les colonnes C est une évidence : si le frère qui planche, pour quelque raison de fond ou de forme que ce soit, n est pas capable de maintenir l attention des frères en éveil jusqu à sa conclusion, c est que sa planche est mauvaise ou mal présentée Tout contribue au succès (l éveil et le maintien de l intérêt de tous les frères) ou à l échec, le fond de la planche, sa forme, la façon dont on la présente A.S V 4

4 La planche : les règles Sauf s il existe dans un atelier un usage différent, les règles que nous allons exposer ici s appliquent dans toutes les loges des rites qui pratiquent la planche. l Les règles de forme tenant à la nature de la planche Que son sujet soit symbolique, philosophique, ou «de société», la planche est faite pour être lue à haute voix et comprise par des auditeurs. Cette vocation crée au rédacteur plusieurs contraintes : 1. Une contrainte de vocabulaire : il faut absolument éviter les mots que l auditeur pourrait ne pas connaître ou qui pourraient lui être si peu familiers qu il soit contraint à un effort de mémoire pour les comprendre. 2. Corollaire : si l usage d un tel mot est indispensable, il doit être défini au fil de la planche. 3. Une contrainte stylistique : le texte doit être facile à lire à haute voix, ce qui implique des phrases aussi courtes que possible, et l emploi de formes qui «n emmêlent pas la langue» : une formule équivalente au célèbre «les chemises de l archiduchesse» au 5

5 LES CAHIERS DE LA FRANC-MAÇONNERIE milieu d une planche peut en rendre tout un passage incompréhensible et faire perdre au locuteur sa concentration. Cette contrainte est variable suivant les personnes, aussi est-il prudent avant de la présenter en loge d enregistrer la planche, de l écouter, puis de rectifier les phrases sur lesquelles on a «buté» en lisant. Seule une diction parfaite permet aux auditeurs de suivre le texte sans effort. 4. Une contrainte de durée : la présentation d une planche se fait en général au milieu de la tenue. Avant se sont déroulés le rituel d ouverture, la lecture du courrier, le règlement de diverses questions administratives. Dans le meilleur des cas, au moment où l un de leurs frères prend la parole pour présenter sa planche, les auditeurs ont déjà écouté durant une demi-heure avec attention des discours qui ne les ont pas forcément passionnés. Or des études faites en milieu universitaire ont montré que l attention lors de l écoute d un texte, aussi intéressant soit-il, n excède pas cinquante minutes. En principe, la durée d une planche ne devrait donc pas excéder vingt minutes. C est vraiment une durée maximum, les frères n ont pas tous vingt ans, ils ne sont pas tous en pleine forme, et, même si c était le cas, la tenue ayant en général lieu un soir de semaine, ils ont travaillé toute la journée. Il est bien plus raisonnable de limiter la longueur d une planche à dix ou douze minutes si les coutumes de la loge le permettent 2. À notre avis mais nous pouvons être dans l erreur elles le devraient toujours. 2. Nous connaissons au moins un atelier où les frères admettraient mal qu une planche dure moins d une heure 6

6 QU'EST-CE QU'UNE PLANCHE? l Les précautions indispensables La source : Le maçon, quel que soit son grade, planche généralement sur un sujet qu il a étudié spécialement pour l occasion. Il doit dire dans sa planche ce qu il pense ou adopter l opinion d un auteur présumé spécialiste de la question, ce qui est bien plus dangereux que de penser par soi-même. Chaque fois que l on fait un emprunt intellectuel, il faut citer sa source au fil de la planche : Untel dans tel livre ou tel article. Cela est indispensable parce que si Untel se révèle une source d erreur ou a exprimé une opinion inadmissible, voire a écrit une «sottise», il faut lui laisser la responsabilité de ses écrits, et cela l est plus encore parce que ne pas citer ses sources, c est commettre un plagiat et par là même un parjure. Le maçon a juré de respecter la loi et la loi interdit le plagiat. Si la référence est longue et risque de «casser le rythme de la planche», on peut l abréger, quitte même à ne conserver que le nom de l auteur, mais dans ce cas, il faut prendre la précaution de noter la référence complète à la suite de la planche. Il y a toujours un frère qui sera reconnaissant qu on lui fournisse cette référence. De plus, on peut avoir besoin de la retrouver quelques années plus tard pour une autre planche. Ainsi, si on a cité Luc : «Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence» et qu on ne note pas qu il s agit du chapitre 19, verset 27 et de la conclusion de la «parabole du mauvais serviteur» comment retrouvera-t-on cette citation? 7

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique

Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégies de compréhension en lecture favorisant le développement d habiletés en littératie critique Stratégie : Activer ses antérieures (Que veut dire activer ses Faire des liens entre le texte et ses

Plus en détail

Du choix du sujet et de la recherche jusqu à l émission Auteur: Antje Schwarzmeier / traduit par Katharina Herrmann et Aurore Visée

Du choix du sujet et de la recherche jusqu à l émission Auteur: Antje Schwarzmeier / traduit par Katharina Herrmann et Aurore Visée Les recherches par Antje Schwarzmeier / Illustrations et mise en page: sandruschka Du choix du sujet et de la recherche jusqu à l émission Auteur: Antje Schwarzmeier / traduit par Katharina Herrmann et

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

DOSSIER VOCABULAIRE : LES MÉDIAS

DOSSIER VOCABULAIRE : LES MÉDIAS DOSSIER VOCABULAIRE : LES MÉDIAS 1 Les médias, les informations, et la culture France 3 le Parisien L'audiovisuel La télévision : {la télé} (familier) = sens général Le petit écran = la télévision Un téléspectateur,

Plus en détail

ANGLAIS INTENSIF. Formations modulaires tous niveaux de mars à juillet 2015. du lundi au vendredi De 8h30 à 12h30

ANGLAIS INTENSIF. Formations modulaires tous niveaux de mars à juillet 2015. du lundi au vendredi De 8h30 à 12h30 ANGLAIS INTENSIF (Passation du TOEIC) Formations modulaires tous niveaux de mars à juillet 2015 du lundi au vendredi De 8h30 à 12h30 KISEL FOMATION Techn hom 1-6, rue de l étang - 90000 BELFOT - Tél. 03

Plus en détail

Savoir ou Connaître Exercices et corrigé

Savoir ou Connaître Exercices et corrigé Savoir ou Connaître Exercices et corrigé 1. Complétez les phrases en utilisant le verbe savoir. 1. Ne me dis rien! Je ce que j ai à faire. 2. Nous ne pas dire ce mot en français. 3. Cet homme parler aux

Plus en détail

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE AVANT PLANIFIER SA LECTURE < se donner une intention de lecture < prédire, anticiper < activer ses connaissances antérieures sur la tâche, le type

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

Réflexions sur l échec scolaire, et la remédiation en Cycle 3

Réflexions sur l échec scolaire, et la remédiation en Cycle 3 Réflexions sur l échec scolaire, et la remédiation en Cycle 3 par L.Pausanias Ce document, établi en Octobre 1998, concernait l Ile de La Réunion, dont les problèmes d échec scolaire semblent relativement

Plus en détail

UNIVERSIDAD NACIONAL AUTÓNOMA DE MÉXICO CENTRO DE ENSEÑANZA DE LENGUAS EXTRANJERAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS PLAN CURRICULAR. Versión preliminar 2009-2

UNIVERSIDAD NACIONAL AUTÓNOMA DE MÉXICO CENTRO DE ENSEÑANZA DE LENGUAS EXTRANJERAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS PLAN CURRICULAR. Versión preliminar 2009-2 UNIVERSIDAD NACIONAL AUTÓNOMA DE MÉXICO CENTRO DE ENSEÑANZA DE LENGUAS EXTRANJERAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS PLAN CURRICULAR Versión preliminar 2009-2 1 NIVEL 1 2 DESCRIPTEURS (NIVEAU 1) Les descripteurs

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Jeunesse et sports 1. Les souffleurs de golf Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn.

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. I COMPRENDRE le document Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. Compréhension orale : fiche individuelle (1 page) 1. De quoi s agit-il? Regardez une

Plus en détail

Objectifs linguistiques : enrichir le vocabulaire lié aux médias, faire des hypothèses, formuler des questions.

Objectifs linguistiques : enrichir le vocabulaire lié aux médias, faire des hypothèses, formuler des questions. Bandesannonces Caractéristiques générales : 1. Résumé du contenu d une émission, d un programme en images avec une voix off. 2. Date, heure de diffusion. 3. Nom de l émission, du programme, nom des personnes

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle

Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Résultats d apprentissage spécifiques Indicateurs de rendement Exemples de référentiels Français maternelle Document d appui en littératie septembre 2015 Dans ce document, le genre masculin est utilisé

Plus en détail

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha L animation des petits groupes dans le parcours Alpha Le but de cette intervention est d introduire les principes de fonctionnement des petits groupes dans le parcours Alpha Planche 1: Animer des petits

Plus en détail

La maîtrise de l oral : que disent les textes officiels?

La maîtrise de l oral : que disent les textes officiels? La maîtrise de l oral : que disent les textes officiels? Les programmes de français L oral au collège L oral en 6 e L oral en 5 e L oral en 4 e L oral en 3e IV. L expression orale Tout au long des quatre

Plus en détail

Quand un homme est agressé en chemin

Quand un homme est agressé en chemin Point de Passage obligé 6 : Jésus, «notre salut» Quand un homme est agressé en chemin Intention théologique du module : Jésus, Dieu proche, invite les hommes à s «approcher» de leurs frères. Introduction

Plus en détail

Programmation Grammaire CP. Les articles et les noms : période 1

Programmation Grammaire CP. Les articles et les noms : période 1 Les articles et les noms : période 1 Les articles un-une Les articles le la -Employer l article qui convient devant un nom - Aborder la notion d article et implicitement la notion de genre -Employer l

Plus en détail

LES 9 MEILLEURS TRUCS

LES 9 MEILLEURS TRUCS POUR APPRENDRE OU AMÉLIORER MON ANGLAIS DÈS MAINTENANT 6 RAISONS pour lesquelles je devrais parler anglais LA MÉTHODE Par Bob McDuff Le prof d anglais www.bobmcduff.com À PROPOS DE BOB MCDUFF - INTRODUCTION

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service

Leçon 7. Aimer Dieu par l'adoration et le service 1 Leçon 7 Aimer Dieu par l'adoration et le service Introduction Lecture : Apocalypse 4.2-11; 5.11-14 Lorsque nous disons que nous aimons quelqu un, que ce soit notre époux, un membre de la famille ou un

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Jean-François Bonastre. jean-francois.bonastre@lia.univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr 08 Février 2006

Jean-François Bonastre. jean-francois.bonastre@lia.univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr 08 Février 2006 L authentification biométrique vocale Jean-François Bonastre jean-francois.bonastre@lia.univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr 08 Février 2006 L identification vocale dans le milieu judiciaire Une motivation

Plus en détail

Techniques pour prendre des notes vite et bien

Techniques pour prendre des notes vite et bien Patricia RICHARD-POSTAL Techniques pour prendre des notes vite et bien Éditions d Organisation, 2006 ISBN : 2-7081-3428-0 Avant Propos Test : comment prenez-vous vos notes? Le test suivant vous permet

Plus en détail

Objectifs : faire découvrir aux enfants et parents la richesse de la Bible et la Parole que Dieu adresse à chacun, grâce à ce Livre.

Objectifs : faire découvrir aux enfants et parents la richesse de la Bible et la Parole que Dieu adresse à chacun, grâce à ce Livre. Nouvelles propositions pour le parcours CE1 SDC du diocèse de Belley-Ars. Juillet 2008 Activités Lecture Chant Prière OUVRONS LE LIVRE Matériel Matériel :-Accrocher au mur, en gros : JE LIS : QUAND? QUOI?

Plus en détail

N 1 1 er trimestre 2011

N 1 1 er trimestre 2011 SUPPORT DU DÉBAT L article du débat «En 2013, ton emploi du temps risque de changer!» En 2013, ta semaine d école passera peut-être de quatre jours à quatre jours et demi, et tes vacances d été seront

Plus en détail

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS?

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? Retour sur l expérience vécue par les tuteurs et réflexion sur le ressenti des étudiants ETOUNDI Ulrich, HENRIEL Théo, NAHORNYJ Robin Etudiants en 4 ème année,

Plus en détail

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter

N 24 Strasbourg. des ateliers. «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Janvier 2012. Jacqueline-Marie Ganter N 24 Strasbourg Janvier 2012 let Tre des ateliers «Au lieu d essayer d avoir la vérité, tu peux simplement être vrai.» Jacqueline-Marie Ganter Chers amis lecteurs Les fêtes de fin d année passées, nous

Plus en détail

Test Francophone de Langue Française (TFLF)

Test Francophone de Langue Française (TFLF) Test Francophone de Langue Française (TFLF) Certificat de compétences linguistiques Institut Supérieur des Langues Vivantes (ISLV) Université de Liège Livret du candidat : Niveau : B1 du Cadre européen

Plus en détail

Quel style d architecture préférez-vous pour construire votre temple personnel?

Quel style d architecture préférez-vous pour construire votre temple personnel? 1 Quel style d architecture préférez-vous pour construire votre temple personnel? A la gloire du grand Architecte de l Univers, Francmaçonnerie de Rite Ecossais Ancien et accepté, Liberté, Egalité, Fraternité.

Plus en détail

Jésus-Christ : une Illustration de la croissance

Jésus-Christ : une Illustration de la croissance 32 M a t u r i t é c h r é t i e n n e LEÇON Jésus-Christ : 2 une Illustration de la croissance Vous souvenez-vous du jour où vous avez fait plaisir à vos parents ou à un supérieur en leur prouvant que

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

Obtention Mes devoirs Mes droits Sanction

Obtention Mes devoirs Mes droits Sanction Obtention Mes devoirs Mes droits Sanction - Je dois essayer de travailler le - J ai le droit de participer durant plus longtemps possible sans gêner le conseil de classe. la classe. - J ai le droit de

Plus en détail

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg PROJET : ATELIERS «LECTURE PARENT-ENFANT» Les ateliers «Lecture parent-enfant» sont des ateliers de formation et de prévention. Les parents y acquièrent

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique.

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique. Atomic Betty Thème Jeunesse Concept Cette série de dessins animés présente les aventures de Betty, une super héroïne qui sauve la galaxie et ses habitants des pires dangers qui la menacent. Quand la sonnerie

Plus en détail

Les 7 clefs de la réussite en voix-off

Les 7 clefs de la réussite en voix-off LES 7 CLEFS DE LA RÉUSSITE EN VOIX-OFF 1 Les 7 clefs de la réussite en voix-off par LORENZO PANCINO INFORMATIONS - AVERTISSEMENT LES 7 CLEFS DE LA RÉUSSITE EN VOIX-OFF 2 La loi du 11 mars 1957 n autorisant,

Plus en détail

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03

Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Learning by Ear Travail et éducation Rentrer à l université L histoire de Malaika / épisode 03 Auteur : Njoki C. Muhoho Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie Adaptation : Sandrine Blanchard

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

CHAPITRE III MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE. Cette recherche utilise la méthode expérimentale. Mc. Millan (2001:321)

CHAPITRE III MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE. Cette recherche utilise la méthode expérimentale. Mc. Millan (2001:321) CHAPITRE III MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE 3.1 Méthode de recherche Cette recherche utilise la méthode expérimentale. Mc. Millan (2001:321) dit que la méthode expérimentale est la façon simplifiée pour

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Les 17 secrets de la prise de parole à l improviste

Les 17 secrets de la prise de parole à l improviste Les 17 secrets de la prise de parole à l improviste Comment prendre la parole efficacement, même si vous ne vous y attendiez pas Christian H. GODEFROY Edi-Inter - Route de Chancy 28, CH 1213 Petit Lancy

Plus en détail

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS

NOTES À L INTENTION DES INTERVENANTS Le baptême le début d un cheminement! PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES PARENTS QUI DEMANDENT LE BAPTÊME POUR LEUR ENFANT Service de la catéchèse Archidiocèse de Saint-Boniface PARCOURS POUR ACCOMPAGNER LES

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

Le journalisme radio : principes de base

Le journalisme radio : principes de base Le journalisme radio : principes de base NB : Les conseils et les définitions ci-dessous sont en grand partie tirées du document «Le journalisme radio selon RFI Principes de bases» produit par RFI (Radio

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

LES GUIDES DU FREELANCE. Joël GUILLON VENDRE SES PRESTATIONS. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3001-3

LES GUIDES DU FREELANCE. Joël GUILLON VENDRE SES PRESTATIONS. Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3001-3 LES GUIDES DU FREELANCE Joël GUILLON VENDRE SES PRESTATIONS Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-3001-3 CHAPITRE 6 Les bonnes pratiques : la scénologie des entretiens de vente du freelance UNE MISE

Plus en détail

) * !+ " " ) , " - ,0 0+ )* -./., - -./. ( ) , %. /+% ,0 0+

) * !+   ) ,  - ,0 0+ )* -./., - -./. ( ) , %. /+% ,0 0+ !"#$ % & ' ( )* '( )* '(!+ )* "!+ " '( " ) *,, " -, %. /+% '(,0 0+ )* -./.,, '(, " ) * -, %. /+%,0 0+ ' -./. ( ), '*'' ', ''', " '''(') - (*(, %. /+% ((,0 0+ ((( -./. ('((, ())*) ! " ## " #$" %! $ $ &

Plus en détail

Listes de diffusion. Guide à l usage des personnels de l École Centrale Paris. 13 novembre 2007

Listes de diffusion. Guide à l usage des personnels de l École Centrale Paris. 13 novembre 2007 13 novembre 2007 Listes de diffusion Guide à l usage des personnels de l École Centrale Paris Listes de diffusion : guide à l usage des personnels de l École Centrale Paris 1 TABLE DES MATIÈRES Table des

Plus en détail

Après l écriture du prénom, ils ne doivent pas tourner la page.

Après l écriture du prénom, ils ne doivent pas tourner la page. Consignes de passation Selon l effectif, le niveau d attention des enfants et le nombre d adultes présents, vous organiserez la passation en 2 ou 3 séances, de préférence le matin quand les enfants sont

Plus en détail

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Communication orale scientifique

Communication orale scientifique Communication orale scientifique Philippe Carrère, UAG 2013 Introduction Toute étude doit aboutir à la diffusion de connaissances (obligation éthique) Communication orale souvent préalable à communication

Plus en détail

DU COQ LES MAINS ET LES DOIGTS 1 LES CAPSULES MANUEL DU SUPERVISEUR. AVEC Roger Matteau UNE SÉRIE SUR LES COMPORTEMENTS SÉCURITAIRES

DU COQ LES MAINS ET LES DOIGTS 1 LES CAPSULES MANUEL DU SUPERVISEUR. AVEC Roger Matteau UNE SÉRIE SUR LES COMPORTEMENTS SÉCURITAIRES LES CAPSULES DU COQ AVEC Roger Matteau LES MAINS ET LES DOIGTS 1 747, 5e Rue Shawinigan (QC) G9N 1G2-819 536-5653 1 877 746-5653 - www.simexperts.com ORDRE DU JOUR SUGGÉRÉ 1. Introduction 1.1 Présentations

Plus en détail

Dick Annegarn : Soleil du soir

Dick Annegarn : Soleil du soir Dick Annegarn : Soleil du soir Paroles et musique : Dick Annegarn Tôt au tard / VF Musiques Thèmes La peur du regard de l autre, l angoisse du quotidien. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Tu viens de voir que le système nerveux permet de s adapter à notre environnement, grâce à des réactions coordonnées par notre cerveau. Dans certains cas, le fonctionnement du

Plus en détail

Compréhension orale - 40 minutes

Compréhension orale - 40 minutes Compréhension orale - 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions. SECTION A 8 questions Associer des illustrations à des messages oraux. SECTION B 26 questions

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

RÉUSSIR SES ÉTUDES D ÉCONOMIE-GESTION EN FRANÇAIS

RÉUSSIR SES ÉTUDES D ÉCONOMIE-GESTION EN FRANÇAIS Chantal Parpette et Julie Stauber RÉUSSIR SES ÉTUDES D ÉCONOMIE-GESTION EN FRANÇAIS Presses universitaires de Grenoble Avant-propos Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d étudiants internationaux

Plus en détail

Séquence "Ecouter l'information en littérature et société : s approprier le média radio»

Séquence Ecouter l'information en littérature et société : s approprier le média radio» Séquence "Ecouter l'information en littérature et société : s approprier le média radio» Auteurs : Chris Trabys, Sophie Siret, Linda Khirani-Lycée Blaise Pascal brie Comte Robert (77) Niveau : Seconde

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE CONCEPTS ET LANGAGE T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE Discipline : LINGUISTIQUE Présentée et soutenue par : Zeina EL HELOU

Plus en détail

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN 81 I) UNE ENTAME DE TYPE "SOCIAL" : LE BUREAU DE POSTE Le bureau de poste de St Herblain Preux est récent. La classe de CM de l'école proche ("Les Crépinais") pouvait y découvrir divers aspects de l'informatique

Plus en détail

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom :

3. Projet de lecture. Français 30-2. Médias : Fait ou fiction? Cahier de l élève. Nom : 3. Projet de lecture Médias : Fait ou fiction? Français 30-2 Cahier de l élève Nom : Fait ou fiction? DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire un texte qui traite de la validité de l information en ligne pour

Plus en détail

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture.

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture. SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Titre : Club de lecture à l écran Contexte : Les classes ciblées vivront une aventure virtuelle à l aide du Club de lecture à l écran de la Commission scolaire

Plus en détail

Leçon 1 DIEU EST INSONDABLE. Enseignement: Qu'est-ce que le culte?

Leçon 1 DIEU EST INSONDABLE. Enseignement: Qu'est-ce que le culte? Leçon 1 1. PRIERE Responsable du groupe: Invoquez le Seigneur et recommandez-lui votre groupe et cette leçon sur la formation des disciples. 2. CULTE (20 minutes) Enseignement: Qu'est-ce que le culte?

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS PHOTOS «Nos belles mairies de France 2015»

REGLEMENT DU CONCOURS PHOTOS «Nos belles mairies de France 2015» Page 1 sur 5 REGLEMENT DU CONCOURS PHOTOS «Nos belles mairies de France 2015» Présentation générale L Association des maires de France (AMF), créée en 1907, reconnue d utilité publique dès 1933, regroupant

Plus en détail

Niveau linguistique Berlitz 1 Niveau A1 du CECRL

Niveau linguistique Berlitz 1 Niveau A1 du CECRL Niveau linguistique Berlitz 1 Niveau A1 du CECRL Vous pouvez comprendre et utiliser des expressions courantes familières et des phrases simples. Vous êtes capable de vous présenter et de poser à vos interlocuteurs

Plus en détail

Malgré ces problèmes j ai été très heureuse d avoir la possibilité de participer au cours français B1 la semaine prochaine.

Malgré ces problèmes j ai été très heureuse d avoir la possibilité de participer au cours français B1 la semaine prochaine. Mon journal d apprentissage 1. Le début du cours 26.10.08 Dans ma première séance du cours français A2 du 6 octobre, j ai découvert que je n ai pas oublié toute cette langue. Mais c était très difficile

Plus en détail

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Champs Compétences / Composantes Typologie des erreurs possibles Suggestions de remédiation Connaissance des nombres entiers

Plus en détail

LA LITTÉRATURE À L ÉCOLE MATERNELLE

LA LITTÉRATURE À L ÉCOLE MATERNELLE LA LITTÉRATURE À L ÉCOLE MATERNELLE «CE NE SONT PAS LES LIVRES QUI SONT IMPORTANTS MAIS CE QUE L ON FAIT AVEC EUX, CE QU ILS PERMETTENT DE RESSENTIR, DE COMPRENDRE, DE TRANSFORMER, DE QUESTIONNER» AFL

Plus en détail

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54)

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) «LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) Remarque : Bien que le verbe «lire» soit situé au CE2 dans la progression Vocanet, il nous a semblé important de traiter

Plus en détail

La civilisation du livre

La civilisation du livre Niveau : TCL Année scolaire : 2009/2010 Composition de Français : 2ème Trimestre Durée : 03H00 Texte : La civilisation du livre L homme du XX e siècle hésite rarement entre le livre et la radio. La radio

Plus en détail

Le cadre général des activités économiques et sociales. Cap Prépa MÉTHODOLOGIE DE CULTURE GÉNÉRALE ÉCRIT ET ORAL. Prépas ECS et ECE.

Le cadre général des activités économiques et sociales. Cap Prépa MÉTHODOLOGIE DE CULTURE GÉNÉRALE ÉCRIT ET ORAL. Prépas ECS et ECE. 1 Le cadre général des activités économiques et sociales Cap Prépa MÉTHODOLOGIE DE CULTURE GÉNÉRALE ÉCRIT ET ORAL Prépas ECS et ECE Denis La Balme Avant-propos De la joie de passer un concours Un concours

Plus en détail

Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015

Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015 Règlement du Jeu Concours d Art Oratoire droits de l homme (JCAO) 2015 Préambule Dans la cadre de la commémoration de la journée du 10 décembre 2013, le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de

Plus en détail

Adrian Dearnell LE MÉDIA TRAINING. Réussir face aux journalistes ISBN : 978-2-212-55990-3. Groupe Eyrolles, 2015

Adrian Dearnell LE MÉDIA TRAINING. Réussir face aux journalistes ISBN : 978-2-212-55990-3. Groupe Eyrolles, 2015 Adrian Dearnell LE MÉDIA TRAINING Réussir face aux journalistes, 2015 ISBN : 978-2-212-55990-3 Introduction À quoi sert le média training? Le média training prépare toute personne qui peut être amenée

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca

La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca I- Découverte. Objectif : Créer un horizon d attente. 2 entrées sont proposées au choix : 1) Support : «Bizarre, mais vrai.» : découverte d

Plus en détail

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade.

J adore le français! B. Racontez à votre tour l histoire d Élodie à un camarade. J adore le français! 1 Piste 01 1. six mois à londres A. Une radio consacre une émission aux Français à l étranger. Écoutez le témoignage d Élodie et remettez dans l ordre les différentes étapes de son

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

D art d art. Thèmes. Concept. Contenu. Le site de l émission. Objectifs. Art, cinéma, littérature, musique

D art d art. Thèmes. Concept. Contenu. Le site de l émission. Objectifs. Art, cinéma, littérature, musique D art d art Thèmes Art, cinéma, littérature, musique Concept «D art d art» est une émission qui fait découvrir ou redécouvrir une œuvre d art au téléspectateur. Cette émission présente l artiste et ses

Plus en détail

L'identité de l'entreprise

L'identité de l'entreprise L'identité de l'entreprise ACT Formation 181 à 203 avenue Jean Jaurès 69007 Lyon Tél. 33 00/4 72 73 48 79 Fax 33 00/4 72 73 11 20 email : info@actformation.fr www.actformation.fr ACT Formation SA 1 route

Plus en détail

Méthodologie du mémoire de Master

Méthodologie du mémoire de Master Méthodologie du mémoire de Master Baptiste Mélès 20 septembre 2014 Le mémoire de Master est un exercice d initiation à la recherche dans lequel le candidat traite un sujet original sous la direction d

Plus en détail