«Contradictions entre la recherche de la Vérité et la Tolérance: La Vérité est nécessairement sans contradiction possible».

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Contradictions entre la recherche de la Vérité et la Tolérance: La Vérité est nécessairement sans contradiction possible»."

Transcription

1 «Contradictions entre la recherche de la Vérité et la Tolérance: La Vérité est nécessairement sans contradiction possible». La recherche de la Vérité est la clé de voûte du travail dans notre atelier, auquel elle n'est toutefois pas circonscrite D'autre part au delà du rappel que chaque société a sa conception morale du Devoir, que chaque âge a la sienne correspondant à son sens moral, on nous exhorte à dépasser ce seul plan moral, exotérique et contingent. Mais rappelez-vous que nous sommes tous soumis à la grande Loi universelle du Grand Architecte. Ainsi l'initié est élevé à un plan métaphysique, ésotérique et spirituel, fondement du Devoir, défini comme la quête de la Vérité. Et notre travail dans ce degré ne cesse de mettre l'accent sur cette orientation, plus résolument spirituelle que dans les degrés antérieurs. Quelques exemples significatifs peuvent en être relevés: «Le Rite Ecossais Ancien et Accepté a vocation spiritualiste... Le désir de vous dépasser dans votre quête initiatique vers la lumière trouvera satisfaction par l'accès à une spiritualité plus haute...» Ainsi dans notre Atelier se profile déjà le changement de plan initiatique qui réside dans le passage du Temple matériel au Temple spirituel. Toute ambiguïté doit être levée quant à la Vérité : Il s'agit au REA A de la «Vérité». Il ne faut pas en effet profaner le mot de Vérité en l'accordant aux conceptions humaines. La Vérité est inaccessible à l esprit humain, il s'en approche sans cesse, mais ne l'atteint jamais. Bien d'autres assertions pourraient nous conforter, mais en premier lieu celle-ci: il ne s'agit pas de l'acquisition d'un savoir ou d'une culture, mais de la recherche d'une connaissance métaphysique. La Vérité n'est pas définie, mais sa nature transcendantale, c'est à dire au-delà de toute contingence exotérique, n'en apparaît pas moins nettement. L'esprit est alors tendu, au-delà des apparences vers une connaissance des choses dans leur essence : la Connaissance. Expression de la Vérité, elle est fondée sur une perfection dont le cosmos est, pour un certain nombre de traditions et de philosophies, l'archétype. Pour le REAA, il est ordonné par le Grand Architecte de l'univers qui en réalise l'unité et se situe dans l'absolu. Aussi Paul Naudon, peut-il écrire que «la connaissance est l'absolu et la Vérité est à la fois, l'absolu et l'unité». Il identifie en fait Connaissance et Vérité, et c'est bien cette identification qui s'établit dans le REAA. En effet la vérité ne réside pas dans l'opinion où la raison cède souvent le pas à la passion ; mais elle ne réside pas non plus dans les sciences, même expérimentales, réputées lieux de certitudes rationnelles, parce que ce que nous avons d'être nous dérobe la connaissance des premiers principes, qui naissent du néant; et le peu que nous avons d'être nous cache la vue de l infini.

2 Nécessaire dans l'initiation, l'élévation au-dessus du plan rationnel n'en exclut pas la raison. Mais elle y est relayée par l'intuition qui en prend la mesure pour la transcender. Ainsi, l'initié est-il élevé vers un degré métaphysique où Connaissance et Vérité sont une seule et même chose: l'unité (ou l'un), L'absolu. La recherche de la Vérité se confond alors avec le progrès sur la voie de la connaissance. Le terme de symbole lui-même porte dans son étymologie grecque l'idée de séparation. Mais la fonction du symbole n'en est pas moins celle du rattachement. S'efforcer de progresser par la voie symbolique, par l'élévation spirituelle, vers le rattachement, c'est s'approcher sans cesse de la Vérité qui doit être recherchée dans un temps et un lieu sacré ; et ce cheminement doit conduire au sacré. La Franc-Maçonnerie se distingue des Eglises par le fait qu'elle ne se prétend nullement détentrice de la Vérité. L'enseignement du REAA ne comporte ni dogmes ni credo d'aucune sorte. Chaque Frère est appelé à construire par lui-même l'édifice de ses propres convictions. C'est dans ce but qu'il est initié à la pratique de l'art de la pensée. S'opposant à l'aliénation, le REAA revendique la liberté de conscience pour ses membres. Mais certaines approches font un contresens fâcheux sur cette notion fondamentale: elles confondent cette attitude avec l'agnosticisme, doctrine selon laquelle tout ce qui est au-delà du donné expérimental, tout ce qui est métaphysique, est inconnaissable. Elles se réfèrent aux données du siècle des lumières, qui accordait la prééminence à l'intelligence naturelle du savoir et qui a abouti au scientisme étroit du 19 ème siècle. D'autres approches, encore plus pernicieuses, s'opposent à toute forme de religiosité sous prétexte de libre pensée (qui n'a aucune commune mesure avec la pensée libre) pour se réfugier dans un athéisme caricatural prônant une liberté absolue derrière la formule «ni Dieu ni Maître» adoptée par les doctrines anarchistes. En réalité, la liberté de conscience est d'une toute autre nature. Il faut savoir que «conscience» est pris dans son sens étymologique de «connaissance» à laquelle on parvient par un acte qui consiste à séparer le vrai du faux, le contingent de l'essentiel. Elle repose sur la connaissance intime des êtres et des choses, à commencer par la connaissance de soi. Le REAA propose une réflexion sur l'homme comme être individuel et social, comme être culturel et spirituel. Cette réflexion traduit les préoccupations permanentes de l'homme confronté à lui-même, à sa nature, à son devenir et à sa destinée face aux problèmes de la liberté et de la justice, de la vie et de la mort, de la beauté et de l'amour. Ainsi le frère peut-il en toute liberté de conscience, c'est à dire en toute connaissance de cause, se livrer à sa quête de vérité et de justice à travers un idéal d'amélioration du bien-être matériel et moral de l'humanité. Un Franc-maçon, du REAA ne peut être ni un athée stupide ni un libertin irréligieux. Grâce à sa liberté de conscience, il est apte à se tourner vers sa vie intérieure Dégagés des liens qui entravent notre liberté de conscience, nous Francs-maçons du REAA en quête de vérité et de justice, ne repoussons rien à priori. Car nous savons que toute prévention, tout parti pris s'opposent à notre liberté de jugement, et donc à notre pensée libre. Le véritable ami de la vérité ne saurait être un esprit borné, systématiquement enfermé dans le cercle étroit de son horizon mental. Ce doit, au contraire, être une intelligence largement ouverte à toutes les idées susceptibles de

3 provoquer une modification des convictions présentes, dans le but de les affiner. Celui qui a des idées arrêtées et qui tient à les conserver n est pas un homme libre, donc pas un homme de lumière et de progrès. C'est un pontife qui croit savoir et qui a foi dans son infaillibilité. Si l'initiation ne parvient pas à le désabuser, c'est qu'il ferme les yeux et qu'il tient à rester profane, donc il n'a rien à faire chez nous. Si nous reprenons le premier chapitre des Constitutions d'anderson de 1723, nous y lisons que le Franc-maçon doit se soumettre seulement à cette religion que tous les hommes acceptent laissant à chacun son opinion particulière qu'elles que soient les dénominations ou croyances qui puissent les distinguer. En d'autres termes, dès le départ, la Franc-maçonnerie spéculative accepte la pluralité des confessions. Pour ce faire, on comprend la nécessité de la tolérance, qui fait de la Franc-maçonnerie traditionnelle un véritable centre d'union entre les hommes. Encore faut-il s'entendre sur le concept de tolérance, car on le rencontre aussi bien en philosophie, en religion, en médecine ou en technologie que dans le langage courant. Sur le plan philosophique, ce terme était à l'origine relié à l'erreur religieuse et à l'immoralité (c'est de là que vient le terme «maison de tolérance»). Ainsi pour Montaigne, la tolérance est la capacité à endurer, elle représente une épreuve et une souffrance portées par celui qui tolère. Au plan théologique, la tolérance représente l'indulgence à l'égard de l'opinion d'autrui sur les points de dogme que l'eglise ne considère pas comme essentiels. Nous sommes ici dans le domaine de la condescendance. Pour le médecin, la tolérance c'est l'aptitude de l'organisme à supporter plus ou moins bien l'action d'un médicament. Le technicien y voit la marge d'écart admise entre les dimensions prévues d'un objet et ses dimensions réelles. Dans le langage courant, la tolérance consiste à ne pas interdire ou à ne pas exiger quelque chose alors qu'on le pourrait (c est donc une forme d'abstention) ou qu'on le devrait dans ce cas, la tolérance est perçue comme une faiblesse, voire d'une lâcheté. Souffrance, indulgence, condescendance, capacité à supporter, écart par rapport à une norme, abstention, lâcheté: voilà des attitudes à caractère négatif. De par l'essence même du Rite on comprend que ces diverses acceptions ne peuvent être retenues par un initié dont la nature est, par nature, positive. Pour le Franc-maçon, la tolérance est une attitude qui consiste à admettre chez autrui une manière de penser ou d'agir différente de celle qu'il adopte pour lui-même. Sa liberté de conscience, de jugement et de pensée le met à même d'accepter la position de son prochain sans pour autant renier ses propres convictions, mais en sachant que de la discussion peut naître la lumière, car nul n'est détenteur de la vérité. Car dans sa quête de la vérité, le Franc-maçon sait qu'il ne pourra jamais atteindre la Vérité absolue. Nous devons faire preuve d'humilité face à notre ignorance mutuelle, et donc ne pas rejeter les autres comme des êtres obstinés ou pervers parce qu'ils ne veulent pas ou ne peuvent pas abandonner leurs opinions pour embrasser les nôtres. La tolérance est tout le contraire du sectarisme et de l'intégrisme, qui sont la négation de la liberté de conscience. Par ailleurs, la tolérance n'est pas l'indifférence.

4 Le Franc-maçon, comme tout homme de cœur, se sent lésé par toute iniquité, même lorsqu'il n'en est pas directement victime. Car se désintéresser du sort d'autrui, c'est rompre le lien de solidarité qui unit tous les membres de la famille humaine. Mais si le Franc-maçon a le sens, inné ou acquis, de la tolérance, il a également le devoir d'intolérance. Et cette intolérance doit d'abord s'appliquer à soi-même. Le maçon écossais possède par l'utilisation des outils symboliques, les armes de la connaissance, de la liberté de conscience et de la tolérance pour combattre en luimême les trois mauvais compagnons que sont l'ignorance, le fanatisme et l'ambition personnelle. Il lui faut aussi rayonner au dehors l'enseignement maçonnique par son action individuelle pour défendre la cause de la justice et les droits de l'homme contre toute autorité usurpée ou abusive et contre tout système oppresseur des libertés. En conclusion, si la recherche de la vérité est inhérente à l'homme, il faut s'entendre sur le terme de vérité. Le développement des connaissances sur un plan profane, par un enseignement exotérique conduit le plus souvent à des vérités recherchées extérieurement à l'homme lui-même. Mais, et ce n'est qu'un paradoxe apparent, ces vérités tendent à le replier sur son être singulier, sur un plan temporel, contingent. Au contraire, l'homme peut s'élever spirituellement, progressant du même pas, par la voie ésotérique spirituelle, vers la connaissance, la Vérité et l'amour. La lumière qui doit le guider est immanente, mais loin de le replier sur son être singulier, elle peut le sublimer dans la transcendance en le reliant à l'absolu, à l'unité, à l'intemporel, c'est à dire à l'etre, le Grand Architecte de l'univers. La vérité est donc d'origine métaphysique alors que la tolérance est plutôt une façon d'essayer de vivre et de se comprendre entre humains. C'est la raison pour laquelle la Vérité est nécessairement sans contradiction possible alors que la tolérance est relative. * * * C est pourquoi nous pourrions, paraphrasant des sentences anciennes, édicter un certain nombre de conseils pourquoi ne pas tenter d imiter Epictète? Et voici, concernant le sujet qui nous intéresse, ce que nous pourrions écrire : «Ne vous forgez point d'idoles humaines pour agir aveuglément sous leur impulsion, mais décidez par vous mêmes de vos opinions et de vos actions» (en insistant sur le mot «idoles», ce qui n empêche pas d avoir des modèles librement et intelligemment choisis ) «Ne prenez pas les mots pour des idées et efforcez-vous toujours de découvrir l'idée sous le symbole.» «N acceptez aucune idée que vous ne compreniez et ne jugiez vraie» c'est-à-dire qu il nous faut développer notre raison et notre intelligence afin de juger sainement

5 «Ne vous payez pas de mots, n'accordez à qui que ce soit une confiance aveugle, mais écoutez tous les hommes avec attention et déférence.» Ce qui suppose auparavant l intention suivante : «Ayez la ferme résolution de les comprendre.» Et également celle-ci : «Respectez toutes les opinions, mais ne les acceptez pour justes que si elles vous apparaissent comme telles après les avoir examinées.» «Ne profanez pas le mot de Vérité en l'accordant aux conceptions humaines.» «La Vérité absolue est inaccessible à l esprit humain. Il s'en approche sans cesse, mais ne l'atteint jamais.» J ai dit. J.S.

Explication de texte.

Explication de texte. Charlène Lozano TS1 «La science, dans son besoin d'achèvement comme dans son principe, s'oppose absolument à l'opinion. S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres

Plus en détail

CARTE DE L ETHIQUE DE SPINOZA. Ethique, partie I (de Deo) La nature des choses

CARTE DE L ETHIQUE DE SPINOZA. Ethique, partie I (de Deo) La nature des choses CARTE DE L ETHIQUE DE SPINOZA Ethique, partie I (de Deo) La nature des choses Elucidation des lois générales qui déterminent globalement la nature des choses en tant que celle-ci est soumise au principe

Plus en détail

l'essence de chaque chose se trouve dans la chose même. matière forme

l'essence de chaque chose se trouve dans la chose même. matière forme que des ombres projetées contre la paroi. C'est le monde de l'existence, sensible, et comme les hommes ne peuvent pas voir autre chose, ils sont dans l'ignorance et pensent que c'est le monde réel. L'un

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'ÊTRE HUMAIN

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'ÊTRE HUMAIN RAOUL VANEIGEM A 354057 DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'ÊTRE HUMAIN De la souveraineté de la vie comme dépassement des droits de l'homme COLLECTION - AMOR FATI. le cherche midi éditeur 23, rue

Plus en détail

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République.

LA CHARTE COMMENTÉE. Phrase de préambule La Nation confie à l École la mission de faire partager aux élèves les valeurs de la République. éduscol LA CHARTE COMMENTÉE Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales notions et

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit?

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? - Penser : a) avoir des idées, des opinions b) raisonner,

Plus en détail

COURS DE PHILOSOPHIE. Damien Theillier, Terminales S et ES Synthèse des connaissance 1 er trimestre 2013

COURS DE PHILOSOPHIE. Damien Theillier, Terminales S et ES Synthèse des connaissance 1 er trimestre 2013 COURS DE PHILOSOPHIE Damien Theillier, Terminales S et ES Synthèse des connaissance 1 er trimestre 2013 La philosophie Le sujet Le désir La culture L histoire La raison et le réel La démonstration La vérité

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

2 DISCOURS DE MEHER BABA

2 DISCOURS DE MEHER BABA L'AVATAR Consciemment ou inconsciemment toute créature vivante est en quête de quelque chose. Sous les formes de vie les plus rudimentaires et chez les êtres humains les moins avancés, la recherche est

Plus en détail

Psycho-professionnel NEGOCIATION

Psycho-professionnel NEGOCIATION Psycho-professionnel Cette étude psycho-professionnelle n'est pas destinée à vous dicter une voie unique, un métier en or. Encore moins à servir à quelque recrutement ou sélection. Elle s'adresse à chaque

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée Introduction à l analyse de concept Cogmaster - Quinzaine de rentrée L art de la distinction Une partie de la philosophie consiste à faire des distinctions pour éviter que soient confondues des entités

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Cycle INDIVIDU ET COSMOS

Cycle INDIVIDU ET COSMOS - Deuxième Cycle Université populaire de philosophie de Toulouse Cycle INDIVIDU ET COSMOS SESSIONS 2015-2016 Session Automne : 7 octobre à 18H Session Printemps : 6 avril à 18H Association ALDÉRAN Toulouse

Plus en détail

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance D.E. natation course 2015-2016 Séminaire 2 Support 2 La performance Le pratiquant en situation de compétition Ethique du pratiquant - Ethique de la performance Pour certains sportifs, musiciens, peintres,

Plus en détail

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES Récemment, dans un texte : - j ai identifié les souffrances et les modes défensifs que les travailleurs utilisent pour faire face

Plus en détail

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté

Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Conseil suisse des religions Pour une cohabitation des religions en paix et en liberté Prise de position du Conseil suisse des religions concernant l initiative populaire «Contre la construction de minarets»

Plus en détail

Page 1 sur 5. JESUS DANS LES TEXTES DE L'ANCIEN TESTAMENT JÉSUS TOUT-PUISSANT DOSSIER n 1

Page 1 sur 5. JESUS DANS LES TEXTES DE L'ANCIEN TESTAMENT JÉSUS TOUT-PUISSANT DOSSIER n 1 Page 1 sur 5 JÉSUS, TOUT-PUISSANT "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre." (Genèse 1.1) I. L'emploi du mot "Elohim" pour désigner Dieu : Dans le premier verset de la Bible (cf. le texte original),

Plus en détail

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944)

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) Huit clos est une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre, dont la première représentation a eu lieu en 1944. Le récit se déroule en enfer, il prend ici la forme d

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

Remarques sur la présentation de M. Mehl

Remarques sur la présentation de M. Mehl International Web Meeting Remarques sur la présentation de M. Mehl Murakami Katsuzo Après avoir résumé brièvement la présentation de M. Mehl, je poserai deux questions. Ⅰ.La métaphysique en mal de monde

Plus en détail

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER

LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER LE GUIDE COMPLET PRETS A PARIER Ce guide va vous proposer deux manières de profiter des jeux «Prêts à Parier» disponibles sur le site Promoturf. Ces pronostics sont le résultat d une amélioration majeure

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE INTERIEUR. exercice du service relations externes. relations verticales. relations internes. valeurs de base

CODE DE DEONTOLOGIE INTERIEUR. exercice du service relations externes. relations verticales. relations internes. valeurs de base CODE DE DEONTOLOGIE exercice du service relations externes relations internes relations verticales valeurs de base SERVICE PUBLIC FEDERAL INTERIEUR Au cours des dernières années, la société a fortement

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE L OBSERVATOIRE DE PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNAIRE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE L OBSERVATOIRE DE PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNAIRE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DE L OBSERVATOIRE DE PSYCHOLOGIE ÉVOLUTIONNAIRE L Observatoire de psychologie évolutionnaire est l organe central des activités de la formation Le Créateur. L Observatoire

Plus en détail

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle EXPOSE : La Communication Interpersonnelle Introduction : Tout activité humaine est communication, elle est partout, elle est inévitable. Elle a lieu avec des individus, des groupes, des objets ; à l occasion

Plus en détail

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2 Agir avec Intelligence, assuranceetprudence 5-6 année Leçon 2 Leçon 2 Relations saines et relations malsaines Objectifs Comprendre qu une relation saine est une relation basée sur le respect de soi-même

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Partenaire de votre projet local Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Ufcv 10 Quai de la Charente 75019 PARIS Téléphone : 01 44 72 14 14 L UFCV s enracine dans

Plus en détail

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision

Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision Conclusion générale Nous concluons au travers de quatre axes principaux qui ont guidé la rédaction de cette thèse. 1) La théorie du regret de Loomes et Sugden comme théorie de la décision rationnelle compatible

Plus en détail

Communication non violente

Communication non violente Intervalle coaching formation conseil Communication non violente Il n est pas rare qu un dialogue paisible, que ce soit au travail avec un collègue ou en famille avec ses enfants ou son (sa) conjoint(e),

Plus en détail

Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR

Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR Le manuel du couple déchaîné Vanessa Desmarthon RACONTE MOI L AMOUR Le manuel du couple déchaîné Introduction N a-t-on jamais, chacun de nous, dit ou pensé un jour

Plus en détail

Plaidoyer pour une éthique du «placement»

Plaidoyer pour une éthique du «placement» Plaidoyer pour une éthique du «placement» Pascal Poli Gériatre, Fondation Le Bon Sauveur d Alby (Albi), Groupe de réflexion «Éthique et Sociétés - Vieillesse et vulnérabilités», Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

PHILOCOURS.COM. Autrui. Sujets les plus fréquents. http://www.philocours.com/bac/sujet/ficheautrui.html

PHILOCOURS.COM. Autrui. Sujets les plus fréquents. http://www.philocours.com/bac/sujet/ficheautrui.html Page 1 sur 5 PHILOCOURS.COM Accueil Cours Corriges Methode Dossiers Liens Aide Perso Fiches Bac Newsletter Contact Programmes Accueil > Les Fiches du Bac > Autrui page 1 2 3 4 Autrui page créée le 01/01/2003

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?

Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant? «Poser des limites à l enfant. Sanction : comment avoir une attitude éducative constructive et cohérente avec l enfant?» Intervention de Madame Mireille Colin, formatrice et psychopraticienne. Pourquoi

Plus en détail

COACHING WAYS. Un processus intégral, révélateur de coachs de talent

COACHING WAYS. Un processus intégral, révélateur de coachs de talent COACHING WAYS Un processus intégral, révélateur de coachs de talent INTRODUCTION AU PROGRAMME COACHING WAYS Notre programme de formation conduit à devenir coach, à un niveau ACC ou PCC de L International

Plus en détail

Savoir déléguer CADRES DE SANTE

Savoir déléguer CADRES DE SANTE Savoir déléguer CADRES DE SANTE Le 3 avril 2015 Walter DALLE VEDOVE Qu est-ce que déléguer? Nous avons vu que le manager: répartit le travail entre ses subordonnés coordonne les activités (dans son équipe

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

Principes fondamentaux de la communication. Atelier sur les compétences en communication orale

Principes fondamentaux de la communication. Atelier sur les compétences en communication orale Principes fondamentaux de la communication Atelier sur les compétences en communication orale Qu est est-ce que la communication? Passage ou échange de messages entre un sujet émetteur et un sujet récepteur

Plus en détail

1. Quelle importance?... 7. 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11. 3. Le canon du Nouveau Testament...

1. Quelle importance?... 7. 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11. 3. Le canon du Nouveau Testament... Table des matières Préface à l édition française... 5 1. Quelle importance?... 7 2. Les documents du Nouveau Testament : dates et attestation... 11 3. Le canon du Nouveau Testament... 23 4. Les Évangiles...

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Parcours Jean-Paul II ICHTUS Le désir du bonheur Premier pas : La dignité de la personne humaine

Parcours Jean-Paul II ICHTUS Le désir du bonheur Premier pas : La dignité de la personne humaine Parcours Jean-Paul II ICHTUS Le désir du bonheur Premier pas : La dignité de la personne humaine «Chers jeunes, les propositions qui vous sollicitent de toute part sont nombreuses et séduisantes : beaucoup

Plus en détail

Stages : Ateliers pratiques

Stages : Ateliers pratiques Stages : Ateliers pratiques ***** Pour nous contacter ou pour vous inscrire : Tel : 06 68 65 20 20 ou mail : dforcari@gmail.com Stages Automne/Hiver 2015/2016 1 - Savoir se relaxer, s entraîner au lâcher-prise

Plus en détail

2002-02-14_Daniel-KRETZ_Trois_Grandes_Lumieres 1/5

2002-02-14_Daniel-KRETZ_Trois_Grandes_Lumieres 1/5 A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L UNIVERS Les Trois Grandes Lumières J ai choisi d évoquer devant vous, ce soir, les Trois Grandes Lumières de l Ordre, en fait, je voulais vous faire simplement partager

Plus en détail

LA SOUFFRANCE. I. Etymologie et sémantique

LA SOUFFRANCE. I. Etymologie et sémantique LA SOUFFRANCE I. Etymologie et sémantique Le mot souffrance vient de deux mots latins : le préfixe «sub» qui signifie «en dessous» et le verbe «ferre», qui signifie «porter». Le mot implique donc l'image

Plus en détail

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer

Nous vous recommandons donc fortement de bien étudier les spécifi cités des épreuves que vous souhaitez passer Nous allons vous présenter une méthode générale pour les épreuves avec dossier. Cette méthode concerne les 5 épreuves suivantes : L épreuve de synthèse de textes de l EDHEC (Concours Admission sur Titre

Plus en détail

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 635. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies

Nations Unies. Tribunal administratif TRIBUNAL ADMINISTRATIF. Jugement No 635. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies Nations Unies AT T/DEC/635 Tribunal administratif Distr. LIMITÉE 6 juillet 1994 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 635 Affaire No 701 : DAVIDSON Contre : Le Comité mixte de

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Cycle 1 : 7 étapes vers la sérénité. Une source de bien-être et d accomplissement

Cycle 1 : 7 étapes vers la sérénité. Une source de bien-être et d accomplissement Les bases indispensables du développement personnel Cycle 1 : 7 étapes vers la sérénité Découvrez les chemins de la connaissance et de la maîtrise de soi et de ses potentiels Une source de bien-être et

Plus en détail

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux!

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Pour ne rien vous cacher, le langage d'assembleur (souvent désigné sous le terme "Assembleur", bien que ce soit un abus de langage, puisque "Assembleur" désigne le logiciel

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Chers étudiants, De nombreux étudiants nous ont demandé, les années passées, si nous pouvions vous communiquer un article-type, ce qui est difficile,

Plus en détail

Introduction à la philosophie

Introduction à la philosophie Introduction à la philosophie Votre professeur : Cédric Eyssette http://eyssette.net 2010-2011 Un petit exercice avant de commencer! La philosophie en Terminale est une matière nouvelle, mais vous avez

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

Elles sont issues du Code de déontologie et du Code de procédure civile.

Elles sont issues du Code de déontologie et du Code de procédure civile. I. REGLES PREALABLES A L'EXPERTISE.- Elles sont issues du Code de déontologie et du Code de procédure civile. 1. Le secret professionnel, institué dans l'intérêt des malades, s'impose à tout médecin dans

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

Jubilé de la miséricorde. Le don de l indulgence

Jubilé de la miséricorde. Le don de l indulgence Jubilé de la miséricorde Le don de l indulgence Une petite histoire pour comprendre en une minute : C est l histoire d un petit garçon. En jouant au ballon dans le jardin, il casse la fenêtre du voisin

Plus en détail

5 ième partie Comment découvrir et développer nos dons spirituels 1 Corinthiens 12 Pasteur Claude Houde

5 ième partie Comment découvrir et développer nos dons spirituels 1 Corinthiens 12 Pasteur Claude Houde 5 ième partie Comment découvrir et développer nos dons spirituels 1 Corinthiens 12 Pasteur Claude Houde Le Saint-Esprit: le Dieu oublié Éphésiens 1.15-19 (Parole vivante) C est pourquoi moi aussi, ayant

Plus en détail

«L'Homme et l'argent»

«L'Homme et l'argent» Extraits choisis du livre : «L'Homme et l'argent» De Jacques Elul La fuite de l'homme dans le système pour éviter la question personnele Concernant l'argent tout se passe comme si chacun n'avait absolument

Plus en détail

Chapitre 19. Le Soleil

Chapitre 19. Le Soleil Chapitre 19 Le Soleil Introduction Après la carte qui contenait le plus de symboles, 18/Lune, la plus complexe à décoder de par le nombre de sens dichotomiques qu elle contenait voici la carte la plus

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance

Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Code d éthique et de déontologie de l Association Québécoise des Accompagnantes à la Naissance Dans le présent règlement, à moins que le contexte ne l'indique autrement, on entend par : a) «AQAN» Association

Plus en détail

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à

Le Pavé Mosaïque. Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à Le Pavé Mosaïque «Mais à quel jeu jouent donc les francs maçons sur cet échiquier dessiné à même le sol du Temple?» C est la question que je me posais la première fois que je vis le Pavé Mosaïque à la

Plus en détail

LOGISTIQUE ORGANIGRAMME

LOGISTIQUE ORGANIGRAMME LOGISTIQUE La catéchèse est actuellement partagée en trois lieux de culte: la chapelle de St Mathias, la chapelle de la Nativité et l'église St Laurent. Dans tous les lieux les cours catéchistiques sont

Plus en détail

Les Français et les notes à l école

Les Français et les notes à l école Les Français et les notes à l école Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94 90 19 jgoarant@opinion-way.com

Plus en détail

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Leadership et travail en équipe de collègues 2008 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone

Plus en détail

Dossier de Presse. Editions le Dauphin Blanc. Contact Presse Christine Mallen Com Turquoise christine@comturquoise.

Dossier de Presse. Editions le Dauphin Blanc. Contact Presse Christine Mallen Com Turquoise christine@comturquoise. Dossier de Presse Editions le Dauphin Blanc Contact Presse Christine Mallen Com Turquoise christine@comturquoise.fr 06 75 02 67 45 Le livre de Sylvie Ouellet fait preuve d'un sacré bon sens et d'une assise

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

Les grands secrets et du bonheur

Les grands secrets et du bonheur Les grands secrets DE L ACCOMPLISSEMENT DE SOI et du bonheur Parce que la plus grande des victoires est toujours celle que l on remporte sur soi-même Bruno Lallement 2007 http://www.accomplissement-de-soi.org

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu

Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Leçon 3 Trouver notre bonheur en Dieu Introduction Lecture : Psaume 96 La quête du bonheur caractérise chaque être humain. Du plus petit au plus grand, chaque être humain est motivé par un désir d être

Plus en détail

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ CRÉER ET GÉRER SON IDENTITÉ NUMÉRIQUE François BONNEVILLE Aricia Jean-Baptiste MERILLOT Photo & Cetera Le terme d'identité recouvre plusieurs

Plus en détail

démarrer à la maison Pédagogie et organisation

démarrer à la maison Pédagogie et organisation démarrer L ecole à la maison Pédagogie et organisation Table des matières Le livre est disponible sur le site http://ecole-vivante.com ISBN 978-2-9515625-7-8 EAN 9782951562578 Cliquez sur les n de pages

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Les risques en aéronautique, une réalité

Les risques en aéronautique, une réalité MENTALPILOTE.COM Les risques en aéronautique, une réalité En tant que pilote vous êtes davantage vulnérables si vous n êtes pas conscient des dangers qui vous menacent, et la prévention commence par l

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Habiletés de communication

Habiletés de communication Habiletés de communication Les habiletés de communication ont été clairement identifiées comme l une des dimensions essentielles en termes d habiletés pour la pratique compétente de la médecine familiale.

Plus en détail

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers

Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers Gestion des finances personnelles (LCA.DP) Réaliser une saine gestion de mes placements boursiers (mardis soirs) Hiver 2015 Paul Bourget 514-376-1620, poste 7349; pbourget@crosemont.qc.ca Thématique générale

Plus en détail

Rencontres AFSCET 2008 "Systèmes symboliques" Paris, 3 avril 2008

Rencontres AFSCET 2008 Systèmes symboliques Paris, 3 avril 2008 Introduction à la science de l esprit et de la conscience Rencontres AFSCET 2008 "Systèmes symboliques" Paris, 3 avril 2008 Richard VITRAC Ingénieur ENSERG Membre de l'afscet contact@richard.vitrac.fr

Plus en détail

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996.

Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Charte de la personne âgée dépendante Fondation Nationale de Gérontologie, ministère du Travail et des Affaires Sociales, 1996. Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son

Plus en détail

Charte Les projets pédagogiques / éducatifs au LEAP

Charte Les projets pédagogiques / éducatifs au LEAP Lycée d Enseignement Agricole Privé de St Maximin Chemin du Prugnon 83470 SAINT MAXIMIN Tel : 04 94 86 52 93 Fax : 04 94 59 78 91 E Mail : st-maximin@cneap.scolanet.org Fait à St Maximin, le 2 janvier

Plus en détail

LA SANCTIFICATION Premier Cycle Niveau 2.6

LA SANCTIFICATION Premier Cycle Niveau 2.6 LA SANCTIFICATION Premier Cycle Niveau 2.6 La Sanctification «Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur» Hébreux 12:14 La nature de l homme ne lui

Plus en détail

ADULTERES.ORG EDITO. ZOOM : Témoignages. Magazine extra-conjugal

ADULTERES.ORG EDITO. ZOOM : Témoignages. Magazine extra-conjugal ADULTERES.ORG EDITO Magazine extra-conjugal Les sites adultères contre la morale? Est-il moral de proposer des services qui facilitent l'infidélité? Une approche dédramatisée de l'infidélité Pour une vision

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail