GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING)"

Transcription

1 GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) 6ÈME PARTIE TEST DU LOGICIEL (SOFTWARE TESTING) Faculté des Sciences et Techniques

2 Plan de cette partie de cours 2 Tests de développement Développement orienté test Tests de version Tests utilisateur

3 Test de programme 3 Tester a pour but de montrer qu un programme fait bien ce qu il doit faire et découvrir les défauts avant qu il soit mis en service Lorsqu on teste un logiciel, on exécute un programme sur des données artificielles On contrôle les résultats du test pour trouver les erreurs, anomalies ou des informations sur des attributs non fonctionnels du progamme Peut révéler la présence d erreurs, PAS leur absence Les tests constituent une partie d un processus plus général de vérification et validation qui inclue également des techniques de validation statiques.

4 Objectifs du test de programme 4 Démontrer aux développeurs et aux clients que le logiciel satisfait leurs exigences Logiciels clients au moins un test pour chaque exigence du document de spécification des exigences. Pour les logiciels génériques tests pour toutes les caractéristiques du système, plus les combinaisons de ces caractéristiques, qui seront présentent dans le produit final Découvrir des situations pour lesquelles le comportement du logiciel est incorrect, indésirable ou non conforme aux spécifications Le test de défaut consiste à trouver les effets indésirables du système comme les crashes système, les interactions non voulues avec d autres systèmes, les traitements incorrects, les données corrompues

5 Validation vs Test des défauts 5 Le premier objectif = test de validation On espère que le système va s exécuter correctement lorsqu on utilise un ensemble de cas de test reflétant l utilisation attendue du système Deuxième objectif = test des défauts Les cas de test sont conçus pour mettre en avant les défauts. Les cas de test sont délibérémment obscurs et n ont pas besoin de refléter la façon dont le logiciel est utilisé normalement

6 Objectifs du processus de test 6 Test de validation Démontrer aux développeurs et au client que le logiciel satifsait ses exigences Un test réussi montre que le système s exécute comme prévu Test des défauts Découvrir les défauts dans le logiciel lorsque le comportement est incorrect ou non conforme à sa spécification Un test réussi est un test qui fait s exécuter le logiciel incorrectement montrant ainsi les défauts du système

7 7 Modèle entrée-sortie du test de programme

8 Vérification vs Validation 8 Vérification "Are we building the product right Construit-on le produit correctement? Le logiciel devrait se conformer à sa spécification Validation "Are we building the right product Construit-on le bon produit? Le logiciel devrait faire ce que l utilisateur demande réellement

9 V & V et confiance 9 L objectif de la V & V est d établir la confiance que l on peut avoir dans le fait que le système soit bien en adéquation avec ce qu on attend de lui Cette confiance dépend de l objectif du système, des attentes de l utilisateur et de l environnement marketing Objectif du logiciel Le niveau de confiance dépend du niveau de criticité du logiciel dans l organisation Attentes de l utilisateur Les utilisateurs peuvent avoir de faibles attentes pour certaines catégories de logiciels Environment marketing Mettre un produit tôt sur le marché peut être plus important que de trouver tous les défauts dans le programme

10 Inspection et test 10 Inspection du logiciel (Software inspection) Analyse statique du système pour découvrir les problèmes Possibilité d utiliser des outils d analyse statique de code (comme PMD, Jtest, SonarJ, etc pour JAVA) Test du logiciel (Software testing) Analyse dynamique du système pour observer le comportement du système Le système est exécuté avec des données de test et son comportement est observé

11 Inspection et test 11 Spécification des exigences Architecture logicielle Modèles de conception UML Schémas de BD Programme Prototype Test

12 Inspection du logiciel 12 Implique les personnes chargées d examiner le source dans le but d y découvrir les anomalies et défauts Ne nécessite pas l exécution du système et peut donc être réalisées avant l implémentation Peut être appliquées à toute représentation du système (exigences, conception, données de test, etc) Techniques efficaces pour découvrir les erreurs dans les programmes (démontré depuis de nombreuses années)

13 Avantages des inspections 13 Durant le test, des erreurs peuvent cacher d autres erreurs. Du fait que l inspection est un processus statique il n y a pas de problème d interaction entre erreurs Des versions incomplètes d un système peuvent être inspectées sans coût additionnel. Si un programme est incomplet, il faut développer des tests spécialisés pour tester les parties disponibles Une inspection peut aussi considérer des attributs moins centraux comme le respect des standards, la portabilité, la maintenabilité

14 Inspection et test 14 Inspection et test sont des techniques complémentaires et non pas opposées Les deux devraient être utilisées durant le processus de V & V Les inspections peuvent contrôler la conformité à une spécification mais pas aux exigences réelles du client Les inspections ne peuvent pas vérifier des caractéristiques non fonctionnelles comme la performance, l utilisabilité, etc

15 Un modèle de processus de test 15 Cas de test Données de test Résultats de test Rapports de test Conception des cas de test Préparation des données de test Exec prog sur données de test Comp. résultats et cas de test

16 Etapes du test 16 Tests de développement. Le système est testé durant le développement pour découvrir les bugs et défauts Tests de version. Une équipe indépendante test une version complète du système avant qu elle soit préparée pour les utilisateurs Tests utilisateurs. Utilisateurs (potentiels) testent le système dans leur propre environnement

17 Tests de développement 17 Les tests de développement comportent toutes les activités de test menées par l équipe de développement du système. Tests unitaires Des unités de programmes, des classes sont testées. Devraient se focaliser sur le test des fonctionnalités des objets ou méthodes Tests de composants Plusieurs unités sont intégrées pour créer des composants composites Devraient se focaliser sur le test des interfaces de composants Tests système Tous les composants sont intégrés et le système est testé dans son intégralité. Devraient tester les interactions entre composants

18 Tests unitaires 18 Test unitaire = processus de test des composants pris individuellement Processus de test des défauts Les unités peuvent être Des fonctions ou méthodes d un objet Des classes avec plusieurs attributs et méthodes Des composants composites avec des interfaces définies utilisées pour accéder à leurs fonctionnalités

19 Test des classes d objets 19 Couverture complète du test d une classe Tester toutes les opérations associées à un objet Donner et récupérer des valeurs à tous les attributs des objets Utiliser l objet dans tous les états possibles L héritage rend plus difficile la conception de jeux de test du fait que l information à tester n est pas localisée

20 20 Exemple : station météo

21 Test de la station météo 21 Besoin de définir des cas de test pour reportweather Tests de calibration de la station Démarrage Arrêt En utilisant un modèle à état, identifier les séquences de transitions entre états à tester et la séquence d événements qui provoque ces transitions Exemple Arrêt-> Exécution -> Arrêt Configuration -> Exécution -> Test -> Transmission -> Exécution Exécution -> Collecte -> Exécution -> Rapport-> Transmission -> Exécution

22 Test automatique 22 Le plus souvent possible les tests unitaires devraient être automatisés tests exécutés et contrôlés sans intervention manuelle Utilisation d un environnement de test (comme Junit, cppunit, PHPUnit, DbUnit) pour écrire et exécuter les programmes de test. Les environnements de test proposent des classes de test génériques que l on peut étendre pour créer des cas spécifiques de test. Ils peuvent alors exécuter tous les tests implémentés et générer des rapports (avec l aide de GUI).

23 Composants du test automatique 23 Partie setup. Initialisation du système avec le cas de test données et sorties attendues associées Partie appel. On appelle l objet ou la méthode à tester Partie assertion. On compare le résultat de l appel avec le résultat attendu. Si l assertion est vraie le test passe sinon le test ne passe pas

24 Efficacité des tests unitaires 24 Les cas de test devraient montrer que, lorsqu utilisé de façon appropriée, le composant testé fait ce qu il est supposé faire S il y a des défauts dans le composant, ceux-ci devraient être détectés par les cas de test 2 catégories de cas de tests unitaires Exécution normale du programme celui-ci s exécute comme prévu Exécution anormale du programme entrées anormales et vérification que le composant ne crash pas

25 Stratégies de test 25 Test de partitions. On identifie des groupes de données d entrée qui ont les même caractéristiques et devraient être traitées de la même façon On réalise alors des tests pour chacun des groupes Test basé sur des scénarios. On utilise des scénarios pour choisir les cas de test Ces scénarios reflètent l expérience acquise par les programmeurs dans les types d erreurs souvent commises

26 Test de partitions 26 Les données en entrée et les résultats en sortie font souvent partie de diverses classes où tous les membres de la classe ont le même comportement Chacune de ces classes est une partition du domaine où le programme se comporte de la même façon pour tous les membres de chaque classe Les cas de test devraient être définis à partir de chaque partition

27 Partitionnement 27 Partitions de données d entrée Partitions des sorties résultats Système Entrées possibles Sorties correctes Sorties possibles

28 Partionnement (exemple) 28 Moins que 4 Entre 4 et 10 Plus que10 aaaa Moins que Entre et Plus que aaaa

29 Test de scénario (exemple des listes) 29 Tester le logiciel avec des listes d une seule valeur Utiliser des listes de différentes tailles dans différents tests Tester de telle façon que le premier élément, le dernier, celui du milieu, soient accédés Tester des listes de taille nulle

30 Conseils généraux pour le test 30 Choisir des données qui forcent le système à générer tous les messages d erreur Concevoir des données qui génèrent des débordements (de tableaux, de piles, etc) Répéter la même donnée pour la même série de données plusieurs fois Forcer des sorties invalides à être générées Forcer les résultats de calculs à être trop grands ou trop petits

31 Test de composant 31 Les composants logiciels sont souvent des composants composites fabriqués à partir de plusieurs objets en interaction On peut accéder aux fonctionnalités de ces objets au travers des interfaces définies des composants Le test de composant devraient donc se préoccuper de montrer que l interface du composant se comporte comme il est prévu dans la spécification

32 32 Tests d interface

33 Test d interface 33 Objectif : détecter les défauts dûs aux erreurs d interface ou à des hypothèses invalides à propos des interfaces Les types d interfaces Interfaces de paramètres Données passées d une méthode ou procédure à une autre Interfaces de mémoire partagée Des blocs de mémoire sont partagés entre procédures Interfaces procédurales Des sous-systèmes encapsulent un ensemble de procédures à appeler par les autres sous-systèmes Interfaces de transmission de messages des sous-systèmes requièrent des services de la part d autres sous-systèmes

34 Erreurs d interface 34 Mauvaise utilisation d interface Un composant appel un autre composant et fait une erreur dans l utilisation de son interface (exmple : paramètres dans le mauvais ordre) Mauvaise compréhension de l interface Un composant fait des hypothèses incorrectes sur le comportement d un composant appelé Erreur de synchronisation Les composants appelants et appelés s exécutent à des vitesses différentes et de l information obsolète est accédée

35 Conseils pour le test d interface 35 Concevoir des tests tels que les paramètres d une procédure appelée soient dans les limites de leurs plages de valeurs Toujours tester des paramètres pointeurs avec des pointeurs null Concevoir des tests causant l échec de l exécution du composant Faire du stress testing dans les systèmes à base de messages Dans des systèmes à mémoire partagée, varier l ordre d activation des composants

36 Tests système 36 Le test système durant le développement implique l intégration de composants pour créer une version du système et pouvoir ainsi tester le système entier L objectif est de tester les interactions entre composants Le test système contrôle que les composants sont compatibles, interagissent correctement et transfert les bonnes données au bon moment à travers leurs interfaces Le test système teste le comportement émergent du système

37 Tests système 37 Durant les tests système, des composants réutilisables et des systèmes existants peuvent être intégrés à des composants nouvellement développés. Le système complet est alors testé Des composants développés par des membres de diverses équipes peuvent être intégrés à cette étape. Le test système est donc un processus collectif plutôt qu individuel Dans certaines sociétés, le test système peut impliquer une équipe de test indépendante des concepteurs et développeurs

38 Test basé sur les use-case 38 Les cas d utilisation, développés pour identifier les interactions du système peuvent être utilisés comme base pour le test système Chaque cas d utilisation met en oeuvre en général plusieurs composants et donc tester le cas d utilisation force les interactions à s effectuer Le diagramme de séquence documente le cas d utilisation et les interactions à tester

39 39 Diagramme de séquence pour la collecte de données météos

40 Politiques de test 40 Un test exhaustif du système est impossible conception de politiques de test définissant le périmètre à tester Exemples : Toute les fonctions systèmes accessibles par des menus doivent être testées Les combinaisons de fonctions réalisées par le même menu doivent être testées Lorsque des données doivent être saisies par l utilisateur, toutes les fonctions doivent être testées avec des données correctes et incorrectes

41 Développement dirigé par le test (Test-driven development) 41 Le développement dirigé par le test est une approche de dévelopement de programme dans laquelle on alterne test et développement Les tests sont écrits avant le code et passer les tests est ensuite le fil conducteur de l activité de développement On développe le code incrémentalement, avec un test pour cet incrément. On ne passe pas à l incrément suivant tant que l incrément en cours n a pas passé le test Fait partie des méthodes agiles

42 Activités du processus de développement dirigé par les données 42 Identifier l incrément de fonctionnalité nécessaire. Normalement petit et implémentable en quelques lignes de code Ecrire un test pour cette fonctionnalité et l implémenter dans un test automatique Exécuter le test, avec les autres tests déjà implémentés. Initialement la fonctionnalité n est pas implémentée donc le test va échouer Implémenter la fonctionnalité et exécuter à nouveau le test Une fois que tous les tests sont passés, on passe à l incrément suivant de fonctionnalité

43 Développement dirigé par le test 43 Identifier nouvelle fonctionnalité Passé Écrire le test Exécuter le test Pas passé Implémenter nouvelle fonctionnalité

44 Benefices du développemnt dirigé par le test 44 Couverture du code Chaque morceau de code écrit est associé à au moins un test Test de régression Une suite de test de régression est développé incrémentalement au fur et à mesure que le programme est développé Simplification du debugging Quand un test échoue, il devrait être évident où se situe le problème. Le nouveau code doit être contrôlé et modifié Documentation système Les tests en eux mêmes constituent une forme de documentation décrivant ce que le code devrait faire

45 Tests de régression 45 Le test de régression vise à tester le système pour contrôler que les changements n ont pas endommagés du code qui fonctionnait correctement auparavant Dans un processus manuel, le test de régression est couteux, mais dans un test automatisé, il est simple. Tous les tests sont relancés à chaque changement dans le programme Les tests doivent tous être passés avant que le changement soit validé

46 Test de version 46 Le test de version est le processus qui vise à tester une version particulière du système à usage externe à l équipe de dévelopement Le but premier de ce type de test est de convaincre le client que le système est suffisamment bon pour être utilisé Le test de version est en général un processus de test de boîte noire où les tests sont dérivés des spécifications du système

47 Test de version et test système 47 Le test de version est une forme de test système Néanmoins Une équipe séparée, qui n a pas été impliquée dans le développement du système, devrait être responsable du test de version Le test système, par l équipe de développement, devrait s intéresser à découvrir les bugs dans le système. Les objectifs du test de version sont plus de contrôler que le système satisfait les exigences et est suffisamment robuste pour un usage externe

48 Test basé sur les exigences 48 Le test basé sur les exigences consiste à examiner chaque exigence et à développer un ou plusieurs test(s) associé(s) Exemple : exigence du SI-PSP Si le patient est connu pour être allergique à un médicament particulier, alors toute prescription de ce médicament devrait générer un message d alerte à l utilisateur du système Si un prescripteur choisi d ignorer l alerte il doit fournir une raison à cela au système

49 Tests associés aux exigences 49 Concevoir un enregistrement patient avec aucune allergie connue. Prescrire un médicament sensible aux allergies connues. Contrôler qu aucune alerte n est déclenchée par le système Concevoir un enregistrement patient avec une allergie connue. Prescrire un médicament sensible à cette allergie. Contrôler qu une alerte est déclenchée par le système Concevoir un enregistrement patient avec plusieurs allergies connues. Prescrire des médicaments sensibles à ces allergies séparément et contrôler que le système déclenche bien les bonnes alertes associées à chaque médicament Prescrire deux médicaments pour lesquels le patient est allergique. Contrôler que deux alertes sont générées par le système Prescrire un médicament déclenchant une alerte et outre passer cette alerte. Contrôler que le système demande à l utilisateur d expliquer pourquoi il ne tient pas compte de l alerte

50 Un scénario d usage du SI-PSP 50 Kate est une infirmière spécialisée dans les soins mentaux. Une de ses responsabilités est de visiter les patients à domicile pour s assurer qu ils suivent bien leur traitement et qu ils ne souffrent pas d effets secondaires de médicaments Un jour de visites à domicile, Kate se log sur le SI-PSP et l utilise pour imprimer l agenda des visites de ce jour ainsi qu un résumé des informations sur les patients qu elle doit visiter. Elle demande que ces enregistrements soient téléchargés sur son ordinateur portable. Le système demande alors un mot de passe pour crypter les enregistrement sur le portable...

51 Caractéristiques à tester du fait du scénario 51 Authentification par login au système Téléchargement de clients spécifiques sur un ordinateur portable Impression de l agenda de visites à domicile Cryptage et décryptage des enregistrements patient sur un terminal mobile

52 Tests de performance 52 Une part des tests de version peut consister à tester des propriétés émergentes du système telles que la performance, la fiabilité Les tests doivent refléter le profil d utilisation du système Les tests de performance doivent en général mettre en oeuvre une planification d une série de tests où la charge du système va être augmentée progressivement jusqu à ce qu elle devienne inacceptable par le système Le stress testing est une forme de test de performance où le système est délibérément surchargé pour tester son comportement en situation critique d échec

53 Tests Utilisateurs 53 Les tests utilisateurs ou clients sont une étape du processus de test au cours duquel les utilisateurs ou les clients fournissent des données ou des conseils pour le test du système Les tests utilisateurs sont essentiels même lorsque des tests système et de version ont été menés intensivement Les raisons pour cela sont que l environnement de travail de l utilisateur a une influence importante sur la fiabilité, la performance, l utilisabilité et la robustesse du système. Cela peut difficilement être simulé dans un environnement de test

54 Les divers types de tests utilisateurs 54 Alpha test Les utilisateurs du logiciel travaillent avec l équipe de développement pour tester le logiciel sur le site de développement Beta test Une version du système est mise à disposition des utilisateurs pour leur permettre de l expérimenter et de découvrir des problèmes qu ils transmettent aux développeurs Tests d acceptation Des clients testent le système pour décider si oui ou non il est prêt à être accepté et déployé dans l environnement client. Tests plutôt prévus pour les logiciels clients

55 Processus de test d acceptation 55 Critères de test Plan de test Tests Résultats des tests Rapport de test Définir les critères d acceptation Plan de Test d acceptation Génération des tests d acceptation Exécution des tests d acceptation Négociation des résultats des tests Système rejeté ou accepté

56 Méthodes agiles et tests d acceptation 56 Dans les méthodes agiles, l utilisateur/client fait partie de l équipe de développement et est responsable des décisions concernant l acceptabilité du système Les tests sont définis par l utilisateur/client et sont intégrés avec les autres tests pour être exécutés automatiquement lorsque des changements sont effectués Il n y a pas de processus de test d acceptation séparé Le problème principal est de savoir si l utilisateur membre de l équipe de développement est suffisamment représentatif de toutes les parties prenantes du système

57 A retenir 57 L activité de test peut seulement montrer la présence d erreurs dans un programme. Elle ne peut pas démontrer qu il n y a plus d erreurs résiduelles dans le programme Le test de développement relève de l équipe de développement. Une équipe indépendante devrait être responsable du test système avant d être mis à disposition des clients Le test de développement inclus le test unitaire, le test de composants (d intégration) et le test système (de recette)

58 A retenir 58 Quand on teste un logiciel, on doit essayer de le casser en utilisant son expérience pour choisir les types de cas de tests qui ont été efficaces pour détecter des erreurs dans de précédents logiciels Autant que possible il faut écrire des tests automatiques. Les tests sont alors embarqués dans le programme et sont exécutés chaque fois qu un changement est réalisé Le développement basé sur le test est une approche où les tests sont écrits avant le code Le test basé sur le scénario consiste à inventer un scénario d utilisation du système et en dériver les cas de tests Le test d acceptation est un processus de test par l utilisateur visant à décider si le logiciel est suffisamment bon pour être mis en utilisation dans son environnement opérationnel

59 59 FIN DE LA 6 ème PARTIE

Génie logiciel Test logiciel A.U. 2013/2014 (Support de cours) R. MAHMOUDI (mahmoudr@esiee.fr) 1 Plan du chapitre - Définition du test logiciel - Principe de base du test logiciel - Les différentes étapes

Plus en détail

Ioannis Parissis UFR IMA Laboratoire LIG. Test logiciel

Ioannis Parissis UFR IMA Laboratoire LIG. Test logiciel Test logiciel Objectif et plan du du cours Présenter les concepts de base sur le test logiciel Introduire des techniques simples pour construire des tests A partir de la spécification informelle du programme

Plus en détail

Modélisation objet avec UML

Modélisation objet avec UML Modélisation objet avec UML Le développement des systèmes est une tâche d une grande envergure et un investissement important pour toute entreprise. La modélisation des systèmes déjà existants ou d un

Plus en détail

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement Cycle de vie du logiciel Bruno Dufour dufour@iro.umontreal.ca Activités de développement 3 Planification (étude préliminaire) 4 Planification du projet

Plus en détail

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement 1 Cycle de vie du logiciel 2 Activités de développement 3 Planification du projet Analyse et spécification Conception Implémentation Vérification Installation

Plus en détail

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING)

GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) GÉNIE LOGICIEL (SOFTWARE ENGINEERING) 7ÈME PARTIE GESTION DE PROJETS (PROJECT MANAGEMENT) Faculté des Sciences et Techniques http://perso.univ-st-etienne.fr/jacquene/gl/ Francois.Jacquenet@univ-st-etienne.fr

Plus en détail

Eureka! Soins. La Gestion des Soins optimisée pour les EHPAD

Eureka! Soins. La Gestion des Soins optimisée pour les EHPAD Eureka! Soins La Gestion des Soins optimisée pour les EHPAD Euréka! Soins vous présente sa solution logicielle Euréka! Soins à travers un parcours simple, associé aux principaux écrans de travail. Euréka!

Plus en détail

Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016. Projet

Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016. Projet Conception et Programmation IUT d Aix-Marseille Dép. INFO Aix Objets Avancées Semestre 3 Année 2015-2016 Projet André Abramé - andre.abrame@univ-amu.fr Sophie Nabitz - sophie.nabitz@univ-avignon.fr Petru

Plus en détail

REFERENTIEL NORMATIF du CNES

REFERENTIEL NORMATIF du CNES REFERENTIEL NORMATIF du CNES Référence : Méthode et Procédure DEMARCHE D'ANALYSE DU LOGICIEL Annexe Technique de la MP RNC-CNES-Q-80-529 APPROBATION Président du CDN ; date et nom : Page i.1 PAGE D'ANALYSE

Plus en détail

Projet : Rédaction du plan de test

Projet : Rédaction du plan de test Projet : Rédaction du plan de test Dans le cadre de votre projet, veuillez présenter pour le vendredi 9 janvier votre plan de test. Ce document retracera l ensemble des actions réalisées ou à réaliser

Plus en détail

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri Hassan El Mansouri 1 Plan du cours Problématique et naissance du génie logiciel Cycle de développement, cycle de vie, cahier des charges Patrons de conception Programmation par composants, réutilisation

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

Sûreté de Fonctionnement des Logiciels Critiques État des lieux et évolutions récentes

Sûreté de Fonctionnement des Logiciels Critiques État des lieux et évolutions récentes Sûreté de Fonctionnement des Logiciels Critiques État des lieux et évolutions récentes Plan Présentation du groupe SERMA Contexte du développement critique Historique de la Sûreté de Fonctionnement Les

Plus en détail

GENIE LOGICIEL Détermination du périmètre cible d une application

GENIE LOGICIEL Détermination du périmètre cible d une application GENIE LOGICIEL Détermination du périmètre cible d une application Hervé DOMALAIN 2004 / 2005 Génie logiciel 2004 / 2005 Page 1 Diagrammes de CU et périmètre cible Le domaine cible d une application est

Plus en détail

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri. Plan du cours. Problématique du Génie Logiciel

Génie Logiciel. Hassan El Mansouri. Plan du cours. Problématique du Génie Logiciel Hassan El Mansouri 1 Plan du cours Cycle de développement, cycle de vie, cahier des charges Patrons de conception Programmation par composants, réutilisation de composants Gestion des exceptions Stratégies

Plus en détail

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 2 : JUnit

DUT Informatique Module JAVA Apprentis Département Informatique 2008 / 2009. Travaux Pratiques n o 2 : JUnit iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2008 / 2009 Travaux Pratiques n o 2 : JUnit Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : Apprendre à vérifier une implantation à l aide de tests unitaires sous

Plus en détail

GPA777 Introduction au génie logiciel

GPA777 Introduction au génie logiciel Université du Québec École de technologie supérieure Département de génie de la production automatisée GPA777 Introduction au génie logiciel Chapitre 6 Validation des logiciels Copyright, 2000 Tony Wong,

Plus en détail

Méthodes de test. Mihaela Sighireanu

Méthodes de test. Mihaela Sighireanu UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/methtest/ Partie I 1 Propriétés 2 Un peu de génie logiciel de test 3 Eléments Problèmes Point

Plus en détail

Mon Agilité est plus grosse que la tienne! Agile Tour Montréal 2015

Mon Agilité est plus grosse que la tienne! Agile Tour Montréal 2015 Mon Agilité est plus grosse que la tienne! Agile Tour Montréal 2015 Jean-René Rousseau jrrousseau@facilite.com Directeur du Centre d Excellence Agile de Facilité Informatique Impliqué dans des projets

Plus en détail

Eléments pratiques de test des Hiérarchies et Frameworks

Eléments pratiques de test des Hiérarchies et Frameworks Eléments pratiques de test des Hiérarchies et Frameworks Notes de cours Christophe Dony Master Info Pro - Université Montpellier-II 1 Introduction 1.1 Définitions Génie Logiciel No 18, Mars 1990. EC2.

Plus en détail

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année

Informatique UE 102. Jean-Yves Antoine. Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base. UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année UFR Sciences et Techniques Licence S&T 1ère année Informatique UE 102 Architecture des ordinateurs et Algorithmique de base Jean-Yves Antoine http://www.intro.univ-tours.fr/~antoine/ UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Rédaction de cas d utilisation (Use Case)

Rédaction de cas d utilisation (Use Case) labsticc.univ-brest.fr/pages_perso/babau/ Rédaction de cas d utilisation (Use Case) Jean-Philippe Babau Département Informatique, UFR Sciences, Laboratoire Lab-STICC 2 1 Plan Objectif des Cas d Utilisation

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Guide utilisateur. Le Baladeur 2 CDC 1.40. Septembre 2012

Guide utilisateur. Le Baladeur 2 CDC 1.40. Septembre 2012 Guide utilisateur Le Baladeur 2 CDC 1.40 Septembre 2012 Ingenico Healthcare/e-ID «River Seine» - 25, quai Gallieni 92158 Suresnes cedex - France Tél. 33(0)1 46 25 80 80 - Fax 33 (0)1 46 25 80 30 www.xiring.com

Plus en détail

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Plan Chapitre 2 Modèles de cycles de vie Méthodes de développement : Méthode lourde Méthode agile Exemple

Plus en détail

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES

CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES CREPS DU CENTRE 48, avenue du Maréchal Juin 18000 BOURGES ******************** Cahier des clauses techniques particulières - C.C.T.P. - Objet du marché : ACQUISITION D UNE APPLICATION DE GESTION DE L ACTIVITE

Plus en détail

Construction et destruction des objets de vie des objets Objets composites Tableaux d'objets Copie (Initialisation et affectation) des objets

Construction et destruction des objets de vie des objets Objets composites Tableaux d'objets Copie (Initialisation et affectation) des objets Construction et destruction des objets Durée de vie des objets Objets composites Tableaux d'objets Copie (Initialisation et affectation) des objets Initialisation des objets Constructeur par recopieinit

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N.

Abstraction: introduction. Abstraction et liaison dans les langages de programmation. Abstraction: principe. Abstraction: terminologie. N. Abstraction et liaison dans les langages de programmation LIN2: Paradigmes de programmation N. Hameurlain Abstraction: introduction L'importance de l abstraction découle de sa capacité de cacher les détails

Plus en détail

ALIAS-AD. Définition LES TRAITEMENTS PAR LOTS

ALIAS-AD. Définition LES TRAITEMENTS PAR LOTS ALIAS-AD LES TRAITEMENTS PAR Définition Pour le Navigateur Internet explorer, il faut une version >= V.9 RAPPELS Les applications de gestion comprennent des traitements interactifs. On dénomme ainsi les

Plus en détail

De la story aux tests d acceptation

De la story aux tests d acceptation 14 De la story aux tests d acceptation À l occasion d un audit sur le processus de développement d une entreprise, j avais constaté que la documentation relative aux spécifications et aux tests était abondante

Plus en détail

KIT MINI ATELIER SERVICE CV POLE EMPLOI PAS-A-PAS

KIT MINI ATELIER SERVICE CV POLE EMPLOI PAS-A-PAS CONSEILLERS KIT MINI ATELIER SERVICE CV POLE EMPLOI PAS-A-PAS POLE-EMPLOI.FR SEPTEMBRE 2015 SOMMAIRE DU PAS-A-PAS Un clic sur ce bouton permet de revenir au sommaire LES AVANTAGES DU SERVICE CV Le service

Plus en détail

Chapitre 3 Planification I

Chapitre 3 Planification I Chapitre 3 Planification I Le processus de planification d un projet Pourquoi faire un plan? Qu est-ce qu un plan? Contenu d un plan Processus de planification Critères de qualité pour évaluer un plan

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Guide de configuration réseau

Guide de configuration réseau Guide de configuration réseau 2013 Seiko Epson Corporation. Tous droits réservés. Table des matières Avant de procéder à la configuration 5 Configuration des paramètres réseau... 5 Connexion au LAN sans

Plus en détail

Test du logiciel, cours 3. Tests fonctionnels. Tests fonctionnels. Rappel : spécification du logiciel. Plan Les tests fonctionnels Les phases de tests

Test du logiciel, cours 3. Tests fonctionnels. Tests fonctionnels. Rappel : spécification du logiciel. Plan Les tests fonctionnels Les phases de tests Test du logiciel, cours 3 Tests fonctionnels Critère d arrêt Plan Les tests fonctionnels Les phases de tests Couvertures de tests fonctionnels : On ne peut connaître a priori le nombre de tests nécessaires

Plus en détail

M1 : Ingénierie du Logiciel

M1 : Ingénierie du Logiciel M1 : Ingénierie du Logiciel UNIVERSITE PIERRE & MARIE CURIE (PARIS VI) Examen Réparti 2eme partie 10 Janvier 2013 (2 heures avec documents : tous SAUF ANNALES CORRIGEES). Barème indicatif sur 22 points

Plus en détail

CONCEPTION des SYSTÈMES d INFORMATION UML

CONCEPTION des SYSTÈMES d INFORMATION UML CONCEPTION des SYSTÈMES d INFORMATION UML 2 : Analyse Fonctionnelle Epitech 3 Automne 2007 Bertrand LIAUDET SOMMAIRE LES CAS D UTILISATION 2 1. Présentation intuitive de la notion de cas d utilisation

Plus en détail

Hiver 2002 Petko Valtchev

Hiver 2002 Petko Valtchev Hiver 2002 Petko Valtchev 1 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development»

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit Novembre 2011 Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 3 Domaine d application 3 Responsable

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Version du 18.11.2013 COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction Culture et créativité Unité Diversité et innovation culturelles MODÈLE DE CAHIER DES CHARGES POUR

Plus en détail

Standard automatique Guide administrateur

Standard automatique Guide administrateur Standard automatique Guide administrateur 01/04/2010 Page 1/13 Sommaire 1 Présentation générale... 3 1.1 Standard automatique... 3 1.2 Interface d administration Provision... 4 1.2.1 Accès à l interface...

Plus en détail

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs

Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Services météorologiques, hydrologiques et climatologiques: compétences requises des formateurs Au sein d un Service météorologique et hydrologique national (SMHN) ou d un service apparenté, différents

Plus en détail

Analyse fonctionnelle

Analyse fonctionnelle 2 Analyse fonctionnelle Dans ce chapitre, nous commencerons par présenterons les exigences fonctionnelles et techniques que devra satisfaire l intergiciel. Puis nous décrirons les différents acteurs qui

Plus en détail

Génie Logiciel Industriel - Travaux pratiques

Génie Logiciel Industriel - Travaux pratiques - Travaux pratiques TP1 : Recherche par dichotomie I. Introduction. L objectif de ce TP est de mettre en pratique des notions de base du langage C (entrées/sorties, structure de contrôle, fonctions, ).

Plus en détail

6761 Validation de la conformité 21.03.2007

6761 Validation de la conformité 21.03.2007 6761 Validation de la conformité 21.03.2007 Peter DAEHNE 1 Tests de stress Les tests de stress permettent d étudier le comportement du logiciel lorsque celui-ci est mis dans des situations extrêmes, aux

Plus en détail

Guide utilisateur. Flexible Storage

Guide utilisateur. Flexible Storage Guide utilisateur Flexible Storage Sommaire Débuter avec Flexible Storage Gérer mon espace de stockage Synchroniser mes données Partager un dossier (mode collaboratif) Sauvegarder mes données Autres fonctionnalités

Plus en détail

Le point sur la méthode SCRUM

Le point sur la méthode SCRUM Le point sur la méthode SCRUM Inspirée du privé et de la gestion des projets informatiques, la méthode SCRUM est devenue de nos jours de plus en plus adoptée dans les équipes de développement. Cette méthode

Plus en détail

ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4)

ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4) ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4) FINALITÉS ET OBJECTIFS DE L ÉPREUVE : Cette épreuve doit permettre de vérifier les compétences du candidat concernant l analyse du

Plus en détail

IFT2251 : Génie logiciel

IFT2251 : Génie logiciel Cas IFT2251 : Génie logiciel Chapitre 4. Analyse orientée objets Section 3. Cas 1. Le diagramme de cas 2. Les acteurs 3. Les scénarios d un cas 4. Relations entre cas 5. Construction d un diagramme de

Plus en détail

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES COMMUNAUTE DE COMMUNES DES TROIS-PAYS 14 rue Clémenceau 62340 Guînes Tél : 03 21 00 83 33 Fax : 03 21 00 83 30 ACQUISITION D UN LOGICIEL DE GESTION DES MARCHES PUBLICS ET PRESTATIONS DE MAINTENANCE ASSOCIEES

Plus en détail

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement.

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement. 10/06/2009 10/41 Qualité Portail Pro Le développement de nos applications est soumis à un plan qualité projet qui comprend jalons de validation, modélisation en UML et tests rigoureux afin de garantir

Plus en détail

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice D une convivialité sans pareil, le portail eservice permet, en quelques clics, d échanger des informations

Plus en détail

Guide d utilisation du projecteur réseau

Guide d utilisation du projecteur réseau Guide d utilisation du projecteur réseau Table des matières Préparation...3 Connecter le projecteur à votre ordinateur...3 Connexion sans fil (pour certains modèles)... 3 QPresenter...5 Configuration minimale

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur 1/36 Informatique Répartie Architectures Client-Serveur Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur

Plus en détail

Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris

Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris TP Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris Étudiants : Besnier Alexandre Taforeau Julien Version 1.2 Janvier 2008 2008 Rapport TP - Version 1.2 i Table des matières Introduction 1 1 Objectif

Plus en détail

Chapitre 2. 2.1 Les raisons d une méthodologie objet. 2.1.1 L objet, un élément de programme dynamique opératoire qui simplifie. 2.1.

Chapitre 2. 2.1 Les raisons d une méthodologie objet. 2.1.1 L objet, un élément de programme dynamique opératoire qui simplifie. 2.1. Chapitre 2 Le modèle objet avec UML 2.1 Les raisons d une méthodologie objet 2.1.1 L objet, un élément de programme dynamique opératoire qui simplifie la complexité d un problème Objet : modules cohérants

Plus en détail

RESICHARGE : Système de Chargement pour Vigik Manuel d Installation et d Utilisation Notice 1.0 HOMOLOGATION PC 200406-01

RESICHARGE : Système de Chargement pour Vigik Manuel d Installation et d Utilisation Notice 1.0 HOMOLOGATION PC 200406-01 RESICHARGE : Système de Chargement pour Vigik Manuel d Installation et d Utilisation Notice 1.0 HOMOLOGATION PC 200406-01 SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 DESCRIPTION DU SYSTEME... 2 INSTALLATION ET MISE EN MARCHE

Plus en détail

Bertrand Meyer. UConception et programmation orientées objet. T r a d u i t d e l a n g l a i s p a r P i e r r e J o u v e l o t

Bertrand Meyer. UConception et programmation orientées objet. T r a d u i t d e l a n g l a i s p a r P i e r r e J o u v e l o t UConception et programmation orientées objet Bertrand Meyer T r a d u i t d e l a n g l a i s p a r P i e r r e J o u v e l o t Groupe Eyrolles, 2000, pour le texte de la présente édition en langue française.

Plus en détail

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Modifications indispensables pour bonne compilation : Utilisation de visual C++ express pour avoir accès à un débuggeur et un compilateur

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

4: Le test et cycle de développement

4: Le test et cycle de développement 4: Le test et cycle de développement Cycle de développement en V Problème Programme livrable Maintenance Définition des besoins Système Spécification globale Intégration Spécification détaillée Composants

Plus en détail

Méthodologie de conception

Méthodologie de conception 8 Méthodologie de conception Principes clés! Selon Gould & Lewis : focaliser dès le début sur les utilisateurs conception interactive évaluation continuelle conception itérative 2 Principes clés! Selon

Plus en détail

SPÉCIFICATION EXTERNES DU LOGICIEL

SPÉCIFICATION EXTERNES DU LOGICIEL SPÉCIFICATION EXTERNES DU LOGICIEL CÔTÉ CLIENT TRAVAIL PRÉSENTÉ À MME SOUMAYA CHERKAOUI DANS LE CADRE DU COURS GEI450, PROJET DE CONCEPTION DE LOGICIELS PAR L'ÉQUIPE SOKRATE : SIMON BÉLANGER YANNICK BROSSEAU

Plus en détail

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel :

Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : . Identification des personnes supervisant le stagiaire * Entreprise : Maître de stage : Fonction : Nom de l entreprise : Adresse : Code postal : Téléphone : Courriel : Autres personnes qui accompagnent

Plus en détail

Plan de développement logiciel

Plan de développement logiciel Date : 09/03/2004 Groupe : Is3be2 Isi Engineering Process Publisher Version 4.0 Superviseurs de projet : Claude Aubry Nombre de pages : 12 Bernard Cherbonneau Responsable Sandra Poulain Historique des

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS

CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 56 CHAPITRE VI : SYSTEME DE GESTION DE FICHIERS 6.1 INTRODUCTION : Afin de fournir un accès efficace et pratique au disque, le SE impose un système de gestion de fichiers (SGF) pour permettre de stocker,

Plus en détail

Configuration d une politique de sauvegarde

Configuration d une politique de sauvegarde Configuration d une politique de sauvegarde Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il

Plus en détail

DOMAINE : économie et gestion informatique

DOMAINE : économie et gestion informatique CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion informatique Durée

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Chapitre 2. Champ d activité

Chapitre 2. Champ d activité Chapitre 2 17 Un travail collectif 21 Travail collectif avec les élèves 21 Travail collectif avec les parents et les tuteurs 21 Travail collectif avec les collègues et les autres professionnels 22 Travail

Plus en détail

Synchronisation avancée. sur configuration centralisée

Synchronisation avancée. sur configuration centralisée Synchronisation avancée sur configuration centralisée 1 PRINCIPES Lorsque plusieurs sites distants sont équipés de centrales Synchronic raccordées à un réseau, il est possible de centraliser les configurations

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Guide d initiation GexosBusiness

Guide d initiation GexosBusiness Guide d initiation GexosBusiness Sommaire Qu est-ce que GexosBusiness Le bureau de GexosBusiness Qu est-ce que le bureau Mode basic et mode expert Comment personnaliser le bureau Recherche rapide à partir

Plus en détail

CCI Génie Logiciel UFR - IMA. Objectifs du cours d'aujourd'hui. Génie Logiciel Validation par le test. Qu est-ce que tester un programme?

CCI Génie Logiciel UFR - IMA. Objectifs du cours d'aujourd'hui. Génie Logiciel Validation par le test. Qu est-ce que tester un programme? Validation par le test Objectifs du cours d'aujourd'hui Donner des réponses aux questions suivantes : Lydie du Bousquet 2 Qu est-ce que tester un programme? Exercice 1 : Inscrivez sur une feuille ce que

Plus en détail

ECE/CES/2015/30. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens

ECE/CES/2015/30. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 9 avril 2015 Français Original: anglais ECE/CES/2015/30 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixante-troisième

Plus en détail

L INFORMATISATION DES GMF

L INFORMATISATION DES GMF L INFORMATISATION DES GMF Quelques mots sur la section GMF de l Intranet Réseau En janvier 2004, le ministre Couillard procédait au lancement de l Intranet Réseau destiné à l ensemble des gestionnaires

Plus en détail

1/12 V 1.0.0 α - Éditée le samedi 6 mars 2010

1/12 V 1.0.0 α - Éditée le samedi 6 mars 2010 1/12 Auteur : Jacques Barzic (contact@jacques.barzic.fr) Sommaire Page Note 2/12 1 - Planifier un projet : suivre un cycle. 3/12 1.1 Présentation d un cycle possible 1.2 Aborder la planification d un projet

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Centre de service clientèle

Centre de service clientèle Centre de service clientèle Le mécanisme de réponse des appels entrant et sortants du centre de service clientèle de «Tamweelcom». Méthodes de collecte des données, des demandes des consommateurs et des

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 10 Lecture de données Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

COURS 1 462012 COURS 2 462025

COURS 1 462012 COURS 2 462025 COURS 1 462012 MÉTIER ET FORMATION Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier, comprendre le projet de formation, confirmer son orientation professionnelle.

Plus en détail

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME :

SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : SOCIETE DE RECHERCHES, D ETUDES, DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION EN MARKETING ET EN MANAGEMENT SEMINAIRE DE FORMATION SUR LE THEME : Devenez un (e) véritable manager du Secrétariat et mettez les TIC au

Plus en détail

INSTALLATION AND REFERENCE GUIDE ECR8200SPROGRAMMING UTILITY. Code: 577601

INSTALLATION AND REFERENCE GUIDE ECR8200SPROGRAMMING UTILITY. Code: 577601 INSTALLATION AND REFERENCE GUIDE ECR8200SPROGRAMMING UTILITY F Code: 577601 PUBLIÉ PAR : Olivetti S.p.A. www.olivetti.com Copyright 2012, Olivetti Tous droits réservés Nous attirons votre attention sur

Plus en détail

STAGE DE PERFECTIONNEMENT

STAGE DE PERFECTIONNEMENT (Sigle de la société d accueil) REPUBLIQUE TUNISIENNE ***** MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE ***** DIRECTION GENERALE DES ETUDES TECHNOLOGIQUES *****

Plus en détail

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing

Acropole Acropole MRS Gestion du Nursing Plan du document 1. Introduction de la matière et du rôle du logiciel 2. Descriptif fonctionnel du produit 3. Modules optionnels et programmes de la gamme Acropole pouvant être reliés à l'application 4.

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS PLAN CYCLE DE VIE D'UN LOGICIEL EXPRESSION DES BESOINS SPÉCIFICATIONS DU LOGICIEL CONCEPTION DU LOGICIEL LA PROGRAMMATION TESTS ET MISE AU POINT DOCUMENTATION CONCLUSION C.Crochepeyre Génie Logiciel Diapason

Plus en détail

Grille pour l évaluation en groupe d'un logiciel d'éducation ou de formationm

Grille pour l évaluation en groupe d'un logiciel d'éducation ou de formationm Grille pour l évaluation en groupe d'un logiciel d'éducation ou de formationm Titre du logiciel : Editeur : Domaine : Public visé : EXPLORATOONS USI SOFT / IN VISION Raisonnement 8 12 ans Configuration

Plus en détail

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire.

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire. Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA Réseaux & Protocoles Client pair-à-pair Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire Page 1 sur 10 Introduction - Présentation du projet 3 Fonctionnement coté graine 4 Fonctionnement

Plus en détail

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande

VII COMMANDES/LIVRAISONS 1 Création-Modification du bon de commande 2 Création-Modification du détail du bon de commande INTRODUCTION I - FONCTIONNALITES II LES TABLES III LE FICHIER DES ENGINS 1 Création-Modification d un engin 2 Suppression d un engin IV LES ORDRES DE TRAVAIL (OT) 1 Création-Modification du bon de commande

Plus en détail

Chapitre I - Introduction et conseils au lecteur

Chapitre I - Introduction et conseils au lecteur Chapitre I - Introduction et conseils au lecteur Cette partie introductive situe la place de l'algorithmique dans le développement logiciel et fournit au lecteur des conseils : conseils pour bien analyser

Plus en détail

Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9

Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Documentation La documentation a pour but de laisser des traces

Plus en détail

AUDIT G13. Notice d utilisation. Version 1-000 du 21/11/2007

AUDIT G13. Notice d utilisation. Version 1-000 du 21/11/2007 AUDIT G13 Notice d utilisation Version 1-000 du 21/11/2007 Sommaire de la notice 1) descriptif des fonctions 2) Configuration (logiciel configurateur) 2.1) Chargement du logiciel 2.2) Lancement du logiciel

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Le planning hebdomadaire

Le planning hebdomadaire Guide Reference Livre 14 Gestion des ressources humaines Sécurité, contrôle des accès Vidéo surveillance via Internet Gestion d activités, Affichage d informations Distribution d heure synchronisée Audit,

Plus en détail

L'être humain en situation de travail. Traitement des erreurs

L'être humain en situation de travail. Traitement des erreurs L'être humain en situation de travail Modèle du processus humain Les principaux travaux dans le domaine de l'ergonomie s'appuient sur le modèle du processus humain de Card 83. Considère l'individu comme

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Direction de l éducation des adultes et de l action communautaire Service de l évaluation des apprentissages DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Programme d études Informatique de la formation de base commune

Plus en détail