Manuel de Conception pour Garde-corps

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Manuel de Conception pour Garde-corps"

Transcription

1 Manuel de Conception pour Garde-corps Pour Concepteurs, Ingénieurs, Architectes, Entrepreneurs, Installeurs

2 Table de matière Introduction 2 Type de systèmes de garde corps.4 o Série o Série o Série o Série élégance.. 10 o Série héritage...12 o Série séville 14 o Série verre trempé (VT) Exigences générales selon normes 18 Propriétés mécaniques 18 Propriétés physiques 19 Chargement.. 22 o Surcharge due à l utilisation. 22 o Charge due au vent.. 23 o Combinaison de charges..23 Analyse structurale du système de garde-corps 24 o Étapes de conception.25 Ancrage 29 Résultats de tests au laboratoire. 30 Annexe I..34 Ce document est approuvé par : Simon B. Gosselin, Ing. Chargée de projet, Breault & Gosselin conseils Inc. Page 1

3 Introduction Les garde-corps sont des systèmes conçus pour protéger les personnes dans les espaces tels que les balcons, les terrasses et les escaliers. Ils comprennent des éléments porteurs verticaux (poteaux), des éléments porteurs horizontaux (mains-courantes) avec des éléments de remplissage soit des barreaux ou des vitres trempés. Figure 1. Un schéma d un système de garde-corps Les garde-corps sont fabriqués de différents matériaux, entre autres, le bois, l acier, l aluminium, les plastiques ou de deux ou plus de ces matériaux (hybrides). Au cours des dernières années, l utilisation de l aluminium dans le garde-corps a été accrue en raison de ses caractéristiques avantageuses telles que la légèreté, la résistance contre la corrosion, la résistance contre les intempéries et la détérioration environnementale, etc. Depuis 1989, Les entreprises Allium produisent sur mesure des garde-corps ainsi que d autres produits qui sont tous fabriqués en aluminium et recouverts d un émail acrylique très résistant. Ces produits d'allium conservent toujours leur fini Page 2

4 impeccable et leur couleur d origine. En outre, contrairement à d autres matériaux, ils garderont toujours leur résistance et leur rigidité. Des procédés de fabrication uniques, un contrôle de la qualité sévère à toutes les étapes de la production, une finition soignée ainsi que l'attention portée aux moindres détails rendent ces produits des plus attrayants. Ce manuel a pour objectif d aider les architectes, les concepteurs, les ingénieurs, les entrepreneurs et les installateurs à choisir les éléments du système de gardecorps en fonction de leurs besoins et à déterminer les éléments requis surtout les poteaux, les mains-courantes et l espacement entre les poteaux. Page 3

5 Type de systèmes de garde-corps Page 4

6 Page 5

7 Page 6

8 Page 7

9 Page 8

10 Page 9

11 Page 10

12 Page 11

13 Page 12

14 Page 13

15 Page 14

16 Page 15

17 Page 16

18 Page 17

19 Exigences générales selon normes Le code national du bâtiment du Canada (CNB 2010) impose certaines exigences générales, non structurales, en ce qui a trait à la protection contre l incendie dans la chapitre 3, incluant la protection contre l incendie, la sécurité des occupants et l'accessibilité (la section 3.4 comprend les exigences relatives aux sorties de secours, voir annexe I). Il est aussi recommandé de consulter la partie 9 du code national du bâtiment du Canada 2010 concernant les exigences pour petits bâtiments. Propriétés mécaniques Les caractéristiques mécaniques des éléments du système de garde-corps sont conformes à la norme CAN/CSA-S157-05, Calcul de la résistance mécanique des éléments en aluminium. Les éléments du système de garde-corps Allium selon les spécifications du fabricant sont en alliage 6360-T6 avec une résistance F u =205 MPa et F y =170 MPa. Page 18

20 Propriétés physiques Les propriétés physiques des alliages d aluminium sont les suivantes, conformément à la norme CSA S : Coefficient de dilatation thermique linéaire, α = 24 x 10-6 / C Module d élasticité, E= 70,000 MPa Coefficient de Poisson, ν=0,33 Module de cisaillement, G= 26,000 MPa Masse volumique, ρ=2700 kg/m 3 Les propriétés des sections des éléments communément utilisés pour les produits d Allium, les poteaux et les main-courants, figurent dans les tableaux 1 et 2. Page 19

21 Élément Poteau 1 ½ x1 ½ Poteau 1 ¾ x 1 ¾ Poteau 2 ¾ x 2 ¾ Alliage Surface (mm 2 ) Masse linéaire (Kg/m) Périmètre totale (mm) Ixx 10 6 (mm 4 ) Sxx 10 3 (mm 3 ) Iyy 10 6 (mm 4 ) Syy 10 3 (mm 3 ) Ixx, Iyy : moment inertie de la section par rapport à l axes x et y respectivement Sxx, Syy : module de section par rapport aux axes x et y respectivement Tableau 1 Caractéristique physiques des poteaux Page 20

22 Élément No.0 No.02 No.03 No.07 No.08 Alliage Surface (mm 2 ) Masse linéaire (Kg/m) Périmètre totale (mm) Ixx 10 6 (mm 4 ) Sxx 10 3 (mm 3 ) Iyy 10 6 (mm 4 ) Syy 10 3 (mm 3 ) Ixx, Iyy : moment inertie de la section par rapport à l axes x et y respectivement Sxx, Syy : module de section par rapport aux axes x et y respectivement Tableau 2 Caractéristique physiques des main-courantes Page 21

23 Chargement Manuel de conception - Garde-corps - Allium Inc. Les charges appliquées sur le système de garde-corps, selon le code national du bâtiment du Canada 2010, sont mentionnées au chapitre 4, Règle de calcul. Les charges à considérer sont les surcharges dues à l utilisation et les charges dues au vent pour le modèle avec le verre trempé (série VT). D autres charges telles que la charge permanente, la charge de la neige, la charge séismique sont négligeables en raison du peu d'ampleur de ces charges par rapport aux surcharges dues à l utilisation ou dues au vent. Surcharges dues à l utilisation Voici l article qui suit : Garde-corps La charge spécifiée minimale appliquée horizontalement, vers l extérieur ou l intérieur, sur la hauteur minimale requise d un garde-corps exigé est de : o 3,0 kn/m pour les tribunes ouvertes sans siège fixe et pour les moyennes d évacuation des tribunes, des stades, des bancs-gradins et des arénas; o 1,0 kn concentrée à n importe quel point du garde-corps, des passerelles d accès aux plates-formes d équipement, des escaliers contigus et des autres endroits similaires où il est peu probable que des personnes se rassemblent en grande nombre; et o 0,75 kn/m ou 1,0 kn concentrée à n importe quel point du garde-corps, si la situation s applique aux endroits autres que ceux décrits aux alinéas a) et b). Les éléments constitutifs des garde-corps, y compris les panneaux pleins et les lattes verticales, doivent être conçus pour résister à une charge de 0,5 kn, s exerçant sur un carré de 100 mm de côté, à n importe quel point de l élément ou des éléments où elle produit un effet maximal. Il n est pas obligatoire de considérer que les charges mentionnées au paragraphe 2) agissent en même temps que celles qui sont mentionnées aux paragraphes 1) et 4). La charge spécifiée minimale appliquée verticalement sur la partie supérieure de tout garde-corps exigé est de 1,5 kn/m et il n est pas obligatoire de considérer que cette charge agisse en même temps que la charge horizontale qui est mentionnée au paragraphe 1). Les charges spécifiées pour les mains-courantes se trouvent aux paragraphes ). Page 22

24 Charge due au vent Pour le système de garde-corps avec le verre trempé (série VT), la charge due au vent doit être considérée conformément à la partie 4 du code national du bâtiment ainsi que le commentaire de code. p= I w.q.c e.c g.c p p est la pression statique appliquée verticalement sur la surface du verre, Iw est le coefficient de risque qui est égal à 1 pour la calcul de l état limite ultime et égal à 0.75 pour le calcul de l état limite au service, q est la pression dynamique de référence qui change selon la région (voir CNB 2010). C e est le coefficient d exposition au vent qui dépend de la hauteur du garde-corps. Pour une hauteur de référence de 1.06 m (42po) de garde-corps, pour la pression de base de vent maximale de q=0.70 kpa ( à titre d exemple pour Montréal q=0.42 kpa et pour Québec q=0.41), un C e maximale de 1.0 et C g.c p. maximale de 1.8, la valeur de la charge uniforme pondérée appliquée sur la garde-corps est 0.93 kn/m étant inférieur à la valeur minimale de la surcharge recommandée par la norme soit kn/m. Donc, on peut dire dans tout les cas où la hauteur de garde corps est égal ou inférieur à 1.06 m (42po), on n a pas besoin de prendre en considération l effet de vent. Si la hauteur de garde-corps dépasse de 1.06m (42 po) les coefficients de modification sont appliqués pour la charge de vent (tableau 5). Combinaison des charges Dans les cas où la seule charge est la surcharge due à l utilisation, selon le CNB2010, c'est-à-dire pour tout type de système de garde-corps sauf en verre trempé, la combinaison de charge est comme suit : Calcul de résistance aux états limites ultimes : 1.5L Calcul de déflection aux états limites de service : 1.0 L Page 23

25 Pour le type en verre trempé, les combinaisons suivantes sont considérées : Calcul de résistance aux états limites ultimes : max (1. 5L, 1.4W) Calcul de déflection aux états limites de service : max (L, W) Analyse structurale du système de garde-corps La distribution de la charge et l analyse structurale des différents systèmes de garde-corps sont déterminées en fonction des paramètres suivants : Les types d éléments du garde-corps tels que les mains-courantes, les poteaux, la base de mains-courantes, le rail inférieur et les barreaux. La géométrie du système de garde-corps telle que la hauteur et l espacement des poteaux. Les conditions limites : le type de connexion et la fixation aux extrémités du système de garde-corps ainsi que la rigidité de l ancrage des poteaux au sol. La continuité de mains-courantes, la rigidité relative des mains-courantes et les poteaux, le type de barreau et l espacement, etc. Étant donné les conditions suivantes et selon les charges spécifiées plus tôt, les différentes charges sont calculées selon le code de calcul de la résistance mécanique des éléments en aluminium CAN/CSA-S Les tableaux de conception tiennent compte des types de poteaux, la charge pondérée et l espacement entre les poteaux. Ces tableaux de calcul sont établis pour une hauteur de 1.06 mm (42 po). Pour une hauteur différente, les espacements spécifiés sur chaque tableau sont modifiés selon le tableau de modification de la hauteur par les coefficients multiplicateurs (tableau 5). Page 24

26 Étapes de conception 1. Choisir le type de système de garde-corps 2. S il s agit d un garde-corps pour : a. un espace publique ( CNB2010), considérer la surcharge de l utilisation de 3 kn/m b. sinon 0.75 kn/m 3. Selon les combinaisons de charge, calculer la charge pondérée. 4. Pour la charge pondérée de kn/m et selon le poteau choisi, choisir un nombre de section (n) et l espacement (s) économique d après le tableau 3. Pour la charge pondérée de 4.0 kn/m choisir un nombre de section (n) et l espacement (s) économique d après le tableau Si la hauteur du garde-corps se diffère de 1.06m (42po), modifier l espacement selon le tableau Dans le cas de garde-corps avec verre trempé, a. L effet de vent est négligeable si la hauteur est égale ou moins que 1.06 m (42po) et poursuivre les étapes de 2 à 4. b. Sinon appliquer les coefficients de modification d après le tableau 5 pour l effet de vent. Page 25

27 Figure 2 Schémas de système de garde corps concernant les tableaux de conception Page 26

28 Poteau 1 ½ x 1 ½ Nombre de porté n Espacement entre les poteaux s mm(po) mm( 84po) 1778 mm( 70po) 1422 mm( 56po) 1067 mm( 42po) Poteau 1 ¾ x 1 ¾ Nombre de porté n Espacement entre les poteaux s mm(po) mm( 96po) 2235 mm( 88po) 2032 mm( 80po) 1829 mm( 72po) Poteau 2 ¾ x 2 ¾ Nombre de porté n Espacement entre les poteaux s m m(po) mm( 96po) 2439 mm( 96po) 2439 mm( 96po) 2439 mm( 96po) Tableau 3 tableau de charge et de conception Charge pondérée kn/m( non pondérée 0.75 kn/m) Poteau 2 ¾ x 2 ¾ Nombre de porté n Espacement entre les poteaux s mm(po) mm( 60 po) 1270 mm( 50po) 1016 mm( 40po) 762 mm( 30po) Tableau 4 tableau de charge et conception Charge pondérée 4.0 kn/m( non pondérée 3.0 kn/m) Page 27

29 Hauteur 500 mm (20 po) 600 mm (24 po) 700 mm (28 po) 800 mm (32) 900 mm (36 po) 1067 mm (42 po) 1100 mm (44 po) 1200 mm (48 po ) 1300 mm (52 po) 1400 mm (56 po) 1500 mm (60 po) 2000 mm (78 po) Coefficient de hauteur pour surcharge due à l utilisation Coefficient de hauteur pour la charge due au vent Tableau 5 Coefficient de modification pour la hauteur du garde-corps Page 28

30 Ancrage L ancrage de base des poteaux au plancher du balcon sont très important afin d assurer un comportement adéquat de système de garde corps. Selon le type de plancher (béton ou bois) ainsi que le système de garde-corps, il faut respecter les ancrages proposés cidessous. Page 29

31 Résultats de tests au laboratoire Certain des systèmes de garde-corps Allium sont testés en laboratoire spécialisé. Les résultats de ces essais, qui sont réalisé selon les normes en vigueur, démontrent une conformité entre nos procédures de conception et les résultats des essais en laboratoire. Page 30

32 Page 31

33 Page 32

34 Page 33

35 Annexe I Exigence de la norme CNB2010 Code nationale du bâtiment (CNB 2011, chapitre 3 concernant la protection contre l incendie, la sécurité des occupants et l'accessibilité et la section 3.4 concernant les exigences relatives aux sorties de secours) : Mains-courantes Les escaliers doivent être munis d une main-courante d un côté au moins et, si leur largeur est de 1100 mm ou plus, d une main-courante de chaque côté. 1) Si la largeur exigée pour une rampe ou une volée d escalier est supérieure à 2200 mm, il faut prévoir une ou plusieurs mains-courantes intermédiaires ininterrompues d un palier à l autre sans que l intervalle entre deux mainscourantes ne dépasse 1650 mm. 2) Les mains courantes doivent être faciles à saisir sur toute leur longueur et : a) si elles ont une section circulaire, avoir au moins 30 mm et au plus 43 mm de diamètre; ou b) si elles ont une section non circulaire, avoir au moins 100 mm et au plus 125 mm de périmètre et une section transversale dont la plus grande dimension est d au plus 45 mm. 3) La hauteur des mains-courantes des escaliers et des rampes doit être mesurée verticalement à partir du dessus de la main-courante : a) jusqu à une tangente au nez des marches de l escalier desservi par la maincourante (voir la note A ); ou b) jusqu à la surface de la rampe, du plancher ou du palier desservie par la main-courante. Sous réserve des paragraphes 6) et 7), les mains-courantes des escaliers et des rampes doivent avoir une hauteur: a) d au moins 865 mm; et b) d au plus 965 mm. 6) Il n est pas obligatoire que les mains-courantes installées en plus des mainscourantes exigées soient conformes au paragraphe 5). Page 34

36 7) Lorsque des garde-corps sont exigés, les mains-courantes des paliers ne doivent pas avoir plus de 1070 mm de hauteur. 8) Sauf lorsqu elle est interrompue par des balustrades aux changements de direction ou par des baies de portes, au moins une main-courante doit être continue sur toute la longueur de l escalier ou de la rampe, y compris les paliers (voir l annexe A). 9) les mains-courantes doivent se terminer de manière à ne pas nuire au passage des piétons ni constituer un risque (voir la note A ). 10) Les escaliers et les rampes doivent avoir au moins une main-courante latérale qui se prolonge horizontalement sur au moins 300 mm à chaque extrémité (voir la note A ). 11) Le dégagement entre les mains-courantes et toute surface située derrière elles doit être : a) d au moins 50 mm; ou b) de 60 mm si la surface située derrière les mains-courantes est rugueuse ou abrasive. 12) Les mains courantes et leurs supports doivent être calculés et construits pour résister à la plus élevée des charges suivantes : a) une charge concentrée d au moins 0,9 kn appliquée en n importe quel point et dans n importe quelle direction, pour toutes les mains-courantes; ou b) une charge uniforme d au moins 0,7 kn/m appliquée dans n importe quelle direction, pour les mains-courantes qui ne sont pas situées à l intérieur d un logement. 13) Il faut installer des mains-courantes des deux côtés d une rampe Garde-corps 1) Toutes les sorties de secours doivent être protégées de chaque côté par un mur ou un garde-corps solidement fixé. 2) Sous réserve du paragraphe 4), les garde-corps des escaliers des sorties de secours doivent avoir une hauteur d au moins 920 mm mesurée à la verticale depuis le nez de marche jusqu au sommet du garde-corps, et d au moins 1070 mm au pourtour des paliers. 3) Les garde-corps des rampes de sortie de secours et de leurs paliers doivent avoir une hauteur d au moins 1070 mm mesurée à la verticale depuis la surface de la rampe jusqu au sommet du garde-corps. 4) Les garde-corps des escaliers et paliers extérieurs à plus de 10 m au-dessus du niveau du sol adjacent doivent avoir une hauteur d au moins 1500 mm mesurée à la Page 35

37 verticale depuis la surface du palier ou le nez de marche jusqu au sommet du gardecorps. 5) Les parties ajourées du garde-corps d une sortie de secours ne doivent pas permettre le passage d un objet sphérique de plus de 100 mm de diamètre, à moins qu il ne puisse être démontré que les parties ajourées dont la dimension dépasse cette limite ne présentent pas de risque. 6) Les fenêtres des cages d escalier dont l appui est à moins de 900 mm de hauteur par rapport au nez de marche ou à moins de 1070 mm de hauteur par rapport à un palier doivent : a) être protégées par un garde-corps dont la partie supérieure est située : i) à une hauteur d environ 900 mm par rapport à une ligne reliant le nez des marches; ou ii) à au moins 1070 mm au-dessus du palier; ou b) être assujetties et conçues pour résister aux charges latérales mentionnées pour les garde-corps et les murs aux articles et ) Les garde-corps doivent être conçus de manière qu aucun élément, support ou ouverture situé entre 140 et 900 mm au-dessus du niveau protégé par ces garde-corps n en permette l escalade, à moins qu il ne puisse être démontré que la position et la dimension des parties ajourées qui dépassent cette limite ne présentent pas de risque. Page 36

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX

GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX GUIDE PRATIQUE DE LA PLATE FORME SUR POTEAUX FORM QUA 137 B Platefor me sur poteaux. H J F K G D E I A B C A : Poteau. B : Cale. C : Semelle de répartition. D : Porteur. E : Cale entre porteurs. F : Solive.

Plus en détail

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 CNB-95 Présenté par : André Gagné Mylène St-Louis Direction du service technique de l APCHQ au CNB-2005 1 CNB-05 05 Principe de fonctionnement et application

Plus en détail

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin Calculs Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin 11 Table des matières Introduction... 3 Illustration du projet... 4 Plan du rez-de-chaussée...

Plus en détail

Terrasses en bois Exigences de zonage et de construction visant les terrasses non recouvertes des habitations résidentielles.

Terrasses en bois Exigences de zonage et de construction visant les terrasses non recouvertes des habitations résidentielles. Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Terrasses en bois Exigences de zonage et de construction visant les terrasses non recouvertes des habitations résidentielles. Avril 2008 2table des

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE

ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE ASCENSEURS ET AUTRES APPAREILS ÉLÉVATEURS NOTIONS DE BASE GUIDE TECHNIQUE Pour projets résidentiels INTRODUCTION De nombreux appareils élévateurs sont installés dans les projets d habitation de condominiums,

Plus en détail

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP Conception aux états limites LSL et LVL SolidStart LP Guide Technique Pour la Charpente de Mur 1730F b -1.35E, 2360F b -1.55E and 2500F b -1.75E LSL 2250F b -1.5E and 2900F b -2.0E LVL Veuillez vérifier

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION A-1 Domaine d application 1 A-2 Principes généraux 1 A-3 Contenu du Guide d application 2 A-4 Référence au chapitre I, Bâtiment 3 A-5 Entretien et réparation 4 A-6 Mise

Plus en détail

PROCÉDURE D INSTALLATION DE RAMPES/DESCENTE STANDARDISÉE

PROCÉDURE D INSTALLATION DE RAMPES/DESCENTE STANDARDISÉE PROCÉDURE D INSTALLATION DE RAMPES/DESCENTE STANDARDISÉE REV. JANVIER 2014 Table des matières Installation... 3 Introduction... 3 Notions générales... 3 Rampe... 3 Consignes générales... 3 Verre, modèle

Plus en détail

FONTANOT CREE UNE GAMME D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE.

FONTANOT CREE UNE GAMME D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. STYLE FONTANOT CREE UNE GAMME D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. DVD v i d e o ARKÈ: Créez votre escalier en une demi-journée! votre style Trouvez l escalier qui convient à votre

Plus en détail

PROCÉDURE D INSTALLATION DE POTEAU STANDARDISÉE

PROCÉDURE D INSTALLATION DE POTEAU STANDARDISÉE PROCÉDURE D INSTALLATION DE POTEAU STANDARDISÉE REV. JANVIER 2014 Table des matières Installation... 2 Introduction... 2 Notions générales... 2 Poteau... 3 3" et 1¾"... 3 Base latérale... 3 4" et +...

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES N o TJ-9500F GUIDE DU RÉDACTEUR DE DEVIS LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES EST DU CANADA Comprend les produits Trus Joist MD TimberStrand MD LSL, Microllam MD LVL et Parallam MD PSL Qualité constante et rendement

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public NORMES FRANÇAISES I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public II. Garde-corps pour terrasses techniques inaccessibles au public I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité.

Garde-corps. bfu bpa upi. Base: norme sia 358. Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. bfu bpa upi Mb 9401 Garde-corps Base: norme sia 358 Les bâtiments doivent répondre à un besoin humain fondamental, celui de se sentir en sécurité. Habitations, magasins, bâtiments administratifs, écoles

Plus en détail

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois Photo : Stéphane Groleau Lorsqu est venu le temps de choisir un système de construction pour son nouveau bâtiment,

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Utilisation des marquages photoluminescents pour les voies d issue Par Noureddine Bénichou et Guylène Proulx Introduction Les marquages photoluminescents sont utilisés pour faciliter l évacuation des bâtiments

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous.

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous. SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Marches et contremarches 2. Mains-courantes 3. Dégagement sous une volée d escaliers 4. Surfaces repères et sécurité fonctionnelle Les escaliers nécessitent quelques particularités

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

8.5 Les murs coupe-feu en béton

8.5 Les murs coupe-feu en béton 8.5 Les murs coupe-feu en béton bâtiments d activité de commerce et de stockage Entrepôt de stockage de matières plastiques dans l Ain. Un mur séparatif coupe-feu aurait permis d arrêt de la propagation

Plus en détail

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie

PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU. www.rehau.com. Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE COULISSANTE SYSTÈME 2200 DE REHAU www.rehau.com Construction Automobile Industrie PORTE-FENÊTRE: LA PROCHAINE GÉNÉRATION CONCEPTION AXÉE SUR LA PERFORMANCE ET STYLE ATTRAYANT La porte-fenêtre

Plus en détail

Agence d architecture : Février et Giauffret Photographe : Serge Demailly GYPSE. Le garde-corps double poteaux architectural

Agence d architecture : Février et Giauffret Photographe : Serge Demailly GYPSE. Le garde-corps double poteaux architectural Agence d architecture : Février et Giauffret Photographe : Serge Demailly GYPSE Le garde-corps double poteaux architectural GYPSE : un système constructif de garde-corps aux innombrables possibilités et

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

PRODUITS POUR BALCONS PATIOS FIBREX

PRODUITS POUR BALCONS PATIOS FIBREX PRODUITS POUR BALCONS PATIOS FIBREX Rampes en aluminium Les rampes en aluminium de Patios Fibrex ont été développées pour répondre aux besoins variés d un marché exigeant et très compétitif. Les principales

Plus en détail

Guide de l utilisateur CNB 2005, Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B)

Guide de l utilisateur CNB 2005, Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B) Guide de l utilisateur CNB 2005, Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B) Errata Publié par la Commission canadienne des codes du bâtiment et de prévention des incendies Le

Plus en détail

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010

La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010 La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec Christian Dagenais, ing., M.Sc. Conseiller technique Centre d expertise sur la construction commerciale en

Plus en détail

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée :

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée : Accueil Diapo FAQ Instal. escalier Photo Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur 1. Définition des termes techniques pour les escaliers. 2. Normes élémentaires des marches d'escaliers.

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS Avertissement : Dans ce manuel d installation, le mot rampe est utilisé pour les modules inclinés et le mot plateforme pour les modules horizontaux. Généralités Commencer l installation par le point culminant

Plus en détail

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS Câbles Energie SILEC CABLE 0 ENERGIE BT EDF - SOUTERRAIN CABLES DE BRANCHEMENT H1 XDV-AU Documents de normalisation : NF C 33-210, HD 603. Tension nominale Tension assignée : 0.6/1 kv Utilisation Excellent

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.15 ÉCHAFAUDAGES, PLATES-FORMES ET AUTRES INSTALLATIONS TEMPORAIRES

DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES SOUS-SECTION 6.15 ÉCHAFAUDAGES, PLATES-FORMES ET AUTRES INSTALLATIONS TEMPORAIRES DOCUMENTS D'APPEL D'OFFRES ÉCHAFAUDAGES, PLATES-FORMES ET AUTRES SECTION 6 CONDITIONS TECHNIQUES NORMALISÉES TABLE DES MATIÈRES PAGE... 1 6.15.1 GÉNÉRALITÉS... 1 6.15.2 NORMES DE RÉFÉRENCES... 1 6.15.3

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

Les escaliers intérieurs

Les escaliers intérieurs Guide de choix Les escaliers intérieurs Bois Métal Mixtes A savoir Avec ou sans contremarches? Opter pour un escalier avec contremarches n est pas seulement choisir une solution traditionnelle. C est aussi

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

Type extérieur intérieur Poids longueur largeur hauteur longueur largeur hauteur poids

Type extérieur intérieur Poids longueur largeur hauteur longueur largeur hauteur poids BUNGALOWS BUREAUX avec PANNEAUX SANDWICH Informations générales: Le descriptif suivant se rapporte aux caractéristiques et à l équipement des nouveaux conteneurs standards avec isolation mousse polyuréthane.

Plus en détail

Plates-formes et constructions en acier. www.mapo.ch. 70 ans 1942-2012

Plates-formes et constructions en acier. www.mapo.ch. 70 ans 1942-2012 Plates-formes et constructions en acier 70 ans 1942-2012 www.mapo.ch > Plates-formes et constructions en acier > Pour doubler facilement les surfaces existantes La compétence en matière de constructions

Plus en détail

Signature CLOISONS MOBILES

Signature CLOISONS MOBILES IMPRIMÉ AU CANADA. SF 090424 Signature 8000 CLOISONS MOBILES 2 QUI SOMMES-NOUS? Moderco est un manufacturier international de cloisons mobiles à opérations manuelles & électriques, de portes accordéon

Plus en détail

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Partie 10 Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Section 10.1. Objet et définitions 10.1.1. Généralités 10.1.1.1. Objet 1) L objet de la présente

Plus en détail

Aménagement. des sous-sols. Réglementation concernant l aménagement des sous-sols dans les habitations.

Aménagement. des sous-sols. Réglementation concernant l aménagement des sous-sols dans les habitations. Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Aménagement des sous-sols Réglementation concernant l aménagement des sous-sols dans les habitations. BUANDERIE REC CH.C. juin 2009 2table des matières

Plus en détail

FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE.

FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. STILE FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. 2 3 Magia. Une gamme de produits qui facilitera le choix de votre escalier idéal. 4 06 Guide pour la sélection. 16

Plus en détail

Une habitation accessible dès la conception élévateurs et ascenseurs résidentiels

Une habitation accessible dès la conception élévateurs et ascenseurs résidentiels CF 63c Une habitation accessible dès la conception élévateurs et ascenseurs résidentiels la conception universelle Des personnes de toutes tailles et de tous âges habitent et visitent nos résidences. Il

Plus en détail

Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes 76 mm Coupes 96 mm Coupes avec fenêtre de toit WING 105 DI. Coupes sur faît Coupes sur l égout Coupes sur rive

Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes 76 mm Coupes 96 mm Coupes avec fenêtre de toit WING 105 DI. Coupes sur faît Coupes sur l égout Coupes sur rive THERM + Programme de livraison Index Profilés Joints Accessoires Outils Programme de livraison THERM + Coupes sur toîture THERM + Raccords au gros œuvre THERM + Applications Coupes 50 mm Coupes 56 mm Coupes

Plus en détail

É L É M E N T S D O S S A T U R E L É G E R S EN ACIER

É L É M E N T S D O S S A T U R E L É G E R S EN ACIER I N S T I T U T C A N A D I E N D E L A T Ô L E D A C I E R P O U R L E B Â T I M E N T É L É M E N T S D O S S A T U R E L É G E R S EN ACIER Tables des charges admissibles : colombages et solives ICTAB

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail

Travaux de couverture en matériaux fragiles

Travaux de couverture en matériaux fragiles Travaux de couverture en matériaux fragiles Les travaux de couverture en matériaux fragiles occasionnent un nombre important de chutes graves ou mortelles à la suite de la rupture d une plaque, qui s ajoutent

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

Guide technique pour la construction résidentielle Séries LPI 18, 20Plus, 32Plus, 36, 42Plus, 52Plus et 56

Guide technique pour la construction résidentielle Séries LPI 18, 20Plus, 32Plus, 36, 42Plus, 52Plus et 56 Poutrelles en I SolidStart LP MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites Poutrelles en I SolidStart LP Guide technique pour la construction résidentielle

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD SOLUTIONS POUR LE PLANCHER SOLUTIONS POUR LA TOITURE LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD TimberStrand MD LSL, Parallam MD PSL, Microllam MD LVL, ainsi que la nouvelle poutre TimberStrand MD LSL

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

GARDE CORPS TEMPORAIRE

GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS DE MONTAGE GARDE CORPS TEMPORAIRE INSTRUCTIONS CONFORMES A LA NORME EN 13374 info@safetyrespect.se Téléphone +46 (0)63-130400 SOMMAIRE 3. Précautions de sécurité 4. Fixations 5. Embase 6.

Plus en détail

SYSTÈMES DE MAINS-COURANTES ET DE BALUSTRADES

SYSTÈMES DE MAINS-COURANTES ET DE BALUSTRADES SYSTÈMES DE MAINS-COURANTES ET DE BALUSTRADES Utilisation intérieure : Balustrades pour escalier mezzanine Utilisation extérieure : Balustrades pour balcon escalier terrasses et clôture Mains-courantes

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

Principaux changements au Chapitre V, Électricité, du Code de construction du Québec, édition 2010 Particularités reliées au secteur résidentiel

Principaux changements au Chapitre V, Électricité, du Code de construction du Québec, édition 2010 Particularités reliées au secteur résidentiel Par : Charles Pineault Conseiller technique Régie du Bâtiment Date: 22 février 2012 Principaux changements au Chapitre V, Électricité, du Code de construction du Québec, édition 2010 Particularités reliées

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

INSTRUCTIONS COMPLÉTES

INSTRUCTIONS COMPLÉTES INSTRUCTIONS COMPLÉTES Le Service de plans du Canada, un organisme fédéral-provincial, favorise le transfert de technologie au moyen de feuillets, de croquis et de plans de construction qui montrent comment

Plus en détail

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS Fiche de prévention IRSST ASP Construction LeS SySTèmeS d AnCRAge de garde-corps SuR des ToITS PLATS Fiche de prévention André Lan, IRSST François

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre www.designproduction.fr PROFILS DE SOL ALUMINIUM SYSTÈME DE GARDE CORPS EN VERRE Les profils pour les serruriers, métalliers, miroitiers Nous disposons

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 06 Métallerie Maîtrise d'ouvrage

Plus en détail

étend votre VUE du monde *Des solutions polymères à l infini www.rehau.com Construction Automobile Industrie

étend votre VUE du monde *Des solutions polymères à l infini www.rehau.com Construction Automobile Industrie étend votre VUE du monde DES PORTES DE BEAUTé, de HAUTE PERFORMANCE et de durabilité *Des solutions polymères à l infini www.rehau.com Construction Automobile Industrie CONCEPTION DE PORTE À CHARNIÈRES

Plus en détail

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu Solution constructive n o 16 Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu par T.R.T. Nightingale et M.A. Sultan Cet article porte sur différentes techniques coupe-feu

Plus en détail

SOLUTIONS d ACCÈS SPÉCIFIQUES. Maintenance Industrielle. Modul Access. Nous imaginons vos solutions sur mesure

SOLUTIONS d ACCÈS SPÉCIFIQUES. Maintenance Industrielle. Modul Access. Nous imaginons vos solutions sur mesure SOLUTIONS d ACCÈS SPÉCIFIQUES Maintenance Industrielle Modul Access Nous imaginons vos solutions sur mesure 2 LA RUBRIQUE «SUR MESURE» MOYENS D ACCÈS EN HAUTEUR Nos experts ont imaginés vos solutions.

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

4 Meubles de rangement

4 Meubles de rangement Notre système d agencement de laboratoire SCALA vous offre un maximum de choix au niveau des variantes de rangement pour un accès rapide et un stockage sûr. Tous les espaces de rangement peuvent être équipés

Plus en détail

Mezzanines & Passerelles

Mezzanines & Passerelles AMENAGEMENT Mezzanines & Passerelles Le recours aux mezzanines, de plus en plus fréquent dans l architecture contemporaine, est le signe évident d une recherche d ouverture. La maison n est plus entièrement

Plus en détail

Le fournisseur complet de premier plan de systèmes de connexions bois. La nouvelle série connecteurs HVP Capacité portante jusqu à env.

Le fournisseur complet de premier plan de systèmes de connexions bois. La nouvelle série connecteurs HVP Capacité portante jusqu à env. Le fournisseur complet de premier plan de systèmes de connexions bois La nouvelle série connecteurs HVP Capacité portante jusqu à env. 600 kn Connecteurs www.pitzl-connectors.com - Des connecteurs pour

Plus en détail

LA RUBRIQUE «SUR MESURE»

LA RUBRIQUE «SUR MESURE» LA RUBRIQUE «SUR MESURE» MOYENS D ACCÈS EN HAUTEUR NOS EXPERTS ONT IMAGINÉ VOS SOLUTIONS. Maintenance industrielle, aéronautique, agro-alimentaire, logistique, transport, btp, entretien de mobilier urbain

Plus en détail

L élévateur vertical Cibes A 5000

L élévateur vertical Cibes A 5000 L élévateur vertical Cibes A 5000 L élévateur Cibes facilite l accès à tous les niveaux Découvrez le design élégant du Cibes A 5000 et ses qualités exceptionnelles. Cibes A 5000 est un élévateur vertical

Plus en détail

DEVIS. Bureau d EDSC. Système de rayonnage mobile haute densité à entraînement mécanique

DEVIS. Bureau d EDSC. Système de rayonnage mobile haute densité à entraînement mécanique DEVIS Système de rayonnage mobile haute densité à entraînement mécanique Bureau d EDSC Emploi et Développement social Canada 111, avenue Lombard Winnipeg (Manitoba) Numéro de bail 529799 EOTP R.032164

Plus en détail

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS?

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? Conception et mise en œuvre GUIDE TECHNIQUE 2012 Union des Métalliers C O L L E CT I O N R E C H E R C H E D É V E LO P P E M E N T M É T I E R 4 INTRODUCTION 13 PARTIE I GÉNÉR

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Décision n o 96-021 CODE CANADIEN DU TRAVAIL PARTIE II SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL Révision en vertu de l article 146 du Code canadien du travail, Partie II, des instructions données par l agent de sécurité

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil

par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil Escaliers mécaniques Trottoirs roulants par Jacques DURANDEAU Ingénieur de l École Nationale Supérieure d Arts et Métiers Directeur de SETRADEX Conseil 1. Définitions... C 3 726-2 2. Constitution... 3

Plus en détail

Rue de la Scie 9a 1895 Vionnaz T:024 481 8510

Rue de la Scie 9a 1895 Vionnaz T:024 481 8510 MANDATAIE: BF Architecture & Technique du Bâtiment EMAIL:bf.architecture@netplus.ch ue de la Scie 9a 1895 Vionnaz T:024 481 8510 OUVAGE: MAÎTE DE L'OUVAGE: SOUMISSION: Date d'envoi: Date de retour: Début

Plus en détail

LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION

LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION CCTP LOT N 8 PLATRERIE ISOLATION Page 1 / 1 LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION CCTP LOT N 8 PLATRERIE ISOLATION Page 2 / 2 SOMMAIRE LOT N 8 - PLATRERIE ISOLATION...1 8.1 - GENERALITES TCE...3 8.2 - DOCUMENTS

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 29/10/11 N : 37.11 Règlement de Sécurité Incendie dans les Etablissements Recevant du Public LES PETITS HOTELS Un arrêté du 26 octobre

Plus en détail

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier :

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier : Composants de menuiserie Escaliers Definition Caractéristiques Références normatives Spécifications Marquage C.E Acquis environnementaux Définition : Escalier : Ouvrage de menuiserie constitué de gradins

Plus en détail

Cahier pratique de calcul et d estimation

Cahier pratique de calcul et d estimation Un projet du Conseil canadien du bois Cahier pratique de calcul et d estimation CHARPENTES DE BOIS COMMERCIALES D UN ÉTAGE CAHIER PRATIQUE DE CALCUL ET D ESTIMATION Un guide des charpentes de bois commerciales

Plus en détail

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem»

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem» ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL «Multisystem» BP 41 44310 Saint-Philbert de Grand-Lieu Tel 02.40.78.97.22 Fax : 02.40.78.80.45 E mail : welcome@duarib.fr Web : www.duarib.fr Le MULTI SYSTEM Nomenclature

Plus en détail

Des dessins spécifiques ont été élaborés pour les fenêtres et les châssis destinés aux diverses phases de construction.

Des dessins spécifiques ont été élaborés pour les fenêtres et les châssis destinés aux diverses phases de construction. 2.7 LES FENÊTRES 2.7.1 GÉNÉRALITÉS Des dessins spécifiques ont été élaborés pour les fenêtres et les châssis destinés aux diverses phases de construction. 2.7.2 CORRESPONDANCES FENÊTRES TYPES MODÈLES

Plus en détail

Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous)

Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous) - 39 - Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous) Les modules sont en outre équipés de 4 patins de caoutchouc (125 x 125 x 20) afin d améliorer l adhérence au sol du dispositif. 2. Dimension

Plus en détail

Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm

Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm Données techniques : mise à jour 01.04.2014 Sommaire Page Descriptions produits 3 4 Panneau des cadres en aluminium 4 Vue d ensemble des données techniques

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

BÂTIMENTS EN ACIER AUTOPORTANTS INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL

BÂTIMENTS EN ACIER AUTOPORTANTS INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL BÂTIMENTS EN ACIER AUTOPORTANTS INDUSTRIEL COMMERCIAL RÉCRÉATIF INSTITUTIONNEL UN LEADER MONDIAL de bâtiments en acier autoportants Forte de ses quarante années d existence, la société BEHLEN Industries

Plus en détail

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents

Brochure technique. Garde-corps. bpa Bureau de prévention des accidents Brochure technique Garde-corps bpa Bureau de prévention des accidents Eviter les chutes dans les bâtiments Les garde-corps remplissent une fonction importante dans les bâtiments: ils protègent des chutes

Plus en détail

MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE

MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE ETAPE 1 L'AXE CENTRAL 1.a Tracé Tracé Selon les mesures indiquées par le fabricant et en fonction de la position de la trémie (ou chevêtre) au plafond, tracez l emprise de

Plus en détail

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction Présenté par : Catherine Lavoie ing. M.Sc. Agente technique Comment spécifier le béton prêt à l emploi dans les devis de construction

Plus en détail

Contrôle des soudures

Contrôle des soudures DESTINATAIRES : Ingénieurs responsables des structures en DT Ingénieurs et techniciens du Service de la conception et du Service de l entretien de la Direction des structures DATE : Le 4 juin 2009 OBJET

Plus en détail