La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec 23 septembre 2010"

Transcription

1 La construction en bois (1 ère partie) Congrès annuel de l OIFQ Pavillon Gene H. Kruger, Québec Christian Dagenais, ing., M.Sc. Conseiller technique Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 979 Ave de Bourgogne, bureau 520 Québec, Qc, G1W 2L4 Tél: (418) Fax: (418) Objectif Sensibiliser aux principes de conception des charpentes en bois conformément au Code national du bâtiment 2005 Prendre connaissance Des méthodes de conformité au CNB Des charges de conception Des systèmes structuraux en bois Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 1

2 Plan de la présentation (CNB) a) Partie 9 b) Partie 4 c) Partie 3 selon CSA O86 a) Systèmes gravitaires b) Systèmes latéraux 3. Conclusion Code national modèle axé sur les objectifs Principaux avantages Clarté : plus facile à comprendre et à appliquer Souplesse : meilleure adaptabilité aux innovations de conception, aux rénovations et aux nouvelles technologies Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 2

3 Volume 1 Division A Application, objectifs et énoncés fonctionnels Division B Solutions acceptables Méthode traditionnelle Division C Dispositions administratives Volume 2 Annexes, données climatiques, etc. Guide de l utilisateur Partie 4 Conformité au CNB selon SOLUTIONS ACCEPTABLES (division B, parties 1 à 10) Côté PRESCRIPTIF et la voie facile!! (1 ère partie de cette présentation) SOLUTIONS DE RECHANGE Côté OBJECTIF plus innovateur!!! (2 e partie de cette présentation) Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 3

4 Partie 9 : Maisons et petits bâtiments Applicable selon ces critères Usages principaux Groupe C Habitations Groupe D Bureaux Groupe E Commerces Groupe F-2 et F-3 Industriels à risques moyens et faibles Hauteur de bâtiment 3 étages Aire de bâtiment 600 m² (~6455 pi²) Portée libre 12,2 m (40 pi) 9.23 Construction à ossature de bois Applicable à l ossature légère de bois seulement Tout autre système doit être calculé selon la partie 4 Ossature légère de bois Éléments répétitifs (espacement 610 mm (24 po)) Portées libres 12,2 m (40 pi) Surcharge de plancher 2,4 kpa (50 lb/pi²) Degré de résistance au feu d au plus 45 min Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 4

5 Partie 4 : Règles de calcul Applicable selon ces critères Tous les bâtiments de «Protection civile» Tous les usages principaux (groupes A à F-3) Groupe A Réunion (salles de spectacle, restaurants, arénas ) Groupe B Soin et de détention Groupe F-1 Industriel à risques élevés Groupes C, D, E, F-2 et F-3 tel que précédemment Toute non conformité à la partie 9 Hauteur de bâtiment > 3 étages Aire de bâtiment > 600 m² (~6455 pi²) Portée libre > 12,2 m (40 pi) Partie 4 : Règles de calcul Charge d utilisation Charge permanente Charge de neige Charge de vent Charge sismique Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 5

6 Partie 4 : Règles de calcul Ne fait pas de distinction entre les matériaux Chaque structure est conçue selon des charges à supporter Pas de matériau plus fort qu un autre!!! Charge d utilisation Selon l usage anticipé des surfaces de planchers Musées : 4,8 kpa (100 lb/pi²) Bureaux : 2,4 kpa (50 lb/pi²) Planchers résidentiels : 1,9 kpa (40 lb/pi²) Etc... Charge permanente Inclut le poids total de la charpente, incluant le revêtement extérieur et la finition intérieure Plus elle est élevée, plus elle sera pénalisante pour le sismique! Partie 4 : Règles de calcul Charge de neige Selon la configuration et l accumulation de neige possible Toit plat Toit à 2 versants Toit en contrebas Etc... + VENT = Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 6

7 Partie 4 : Règles de calcul Charge de neige Partie 4 : Règles de calcul Charge de vent Selon la configuration et l exposition au vent du bâtiment Terrain ouvert Terrain rugueux Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 7

8 Partie 4 : Règles de calcul Charge sismique Selon la configuration du bâtiment et la qualité du sol Type de système résistant aux forces sismiques (SRFS)» Murs de refend et diaphragme cloués» Ossature à ductilité moyenne (ex: assemblages avec rivets)» Ossature à ductilité restreinte (ex: assemblages avec boulons) Partie 4 : Règles de calcul Charge sismique Directement proportionnel au poids du bâtiment (D + 0,25 S) Bois est plus léger que l acier ou le béton, donc nécessairement un poids de bâtiment plus faible» Acier : kg/m³» Béton : kg/m³» Bois : 550 kg/m³ Indirectement proportionnel aux coefficients de ductilité (R d ) et de sur-résistance (R o ) du SRFS Ossature de bois = les plus performants (pour catégorie où R d = 3)» Murs de refend et diaphragmes cloués : R d R o = 5,1» Ossature à ductilité moyenne : R d R o = 3,9» Ossature à ductilité restreinte : R d R o = 2,6 Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 8

9 Partie 3 : Protection contre l incendie, sécurité des occupants et accessibilité Classifie tout bâtiment, ou toute partie de bâtiment, ainsi que le type de construction autorisé selon: Son usage principal, sa hauteur et son aire Le nombre de façades sur rue L utilisation, ou non, d un système de protection incendie (gicleurs automatiques) Construction et dimensions des bâtiments selon l usage Prescrit le type de construction afin de prévenir la propagation du feu et l effondrement dû au feu Construction INCOMBUSTIBLE Construction COMBUSTIBLE Photo : ICCA-Québec Photo : Cecobois Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 9

10 3.1.5 Construction incombustible Type de construction dans laquelle un certain degré de sécurité incendie est assuré grâce à l utilisation de matériaux incombustibles pour les éléments porteurs Permet toutefois que la plupart des matériaux de finition et d éléments non-porteurs soient combustibles Photo : La Sécurité Incendie dans les Bâtiments, CCB Construction incombustible Photo : C. Dagenais (2010) Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 10

11 Photo : Forest Product Laboratory Construction incombustible Photos : V.K.R. Kodur (1999) Photos : Construction incombustible Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 11

12 Photo : Cecobois Photo : ICCA-Québec INGF : La construction en bois (1 ère partie) Matériaux combustibles autorisés dans une construction incombustible Matériaux de couverture ( ) Fenêtres en bois ( ) Composants et revêtements extérieurs de murs extérieurs non-porteurs ( et ) Menuiseries, portes, cadres, armoires ( ) Éléments de plancher ( ) Revêtements intérieurs de finition ( ) Isolants combustibles ( ) Cloisons ( ) Autorisés selon leur indice de propagation de la flamme (3.1.13) Palais Montcalm Hôtel de ville de Baie St-Paul Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 12

13 3.1.4 Construction combustible Se dit d une construction réalisée avec des matériaux combustibles (qui peuvent «potentiellement» alimenter un incendie au sens du CNB) Comprend 1) La construction à ossature légère de bois 2) La construction en gros bois d œuvre Gymnase de l école Vision (Québec) Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 13

14 Usine de La Charpenterie (Chicoutimi) Résidence du Domaine Baie-Jolie (Pointe-du-Lac) Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 14

15 Hôtel Holiday Inn (St-Hyacinthe) Construction en gros bois d œuvre Type de construction combustible dans laquelle on assure un certain degré de sécurité incendie en : Spécifiant les dimensions minimales des éléments structuraux Spécifiant l épaisseur et la composition des planchers et des toits de bois Inclut le bois massif, le bois lamellé-collé et le Parallam Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 15

16 Manège équestre à Magog (Qc) Complexe de soccer intérieur du Parc Chauveau à Québec (Qc) Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 16

17 Poste frontalier à Armstrong (Qc) Construction en gros bois d œuvre Construction supportée Toit seulement Planchers, planchers et toits Élément structural Bois massif (mm) Lamellé-collé (mm) Bois rond (mm) Poteaux 140 x x Arcs partant du sommet des murs ou aboutements 89 x x Poutres et fermes 89 x x Arcs partant du niveau du plancher ou à proximité 140 x x Poteaux 191 x x Poutres, fermes et arcs 140 x x x x 190 Dimensions minimales indiquées sont jugées «acceptables» pour procurer un DRF d au plus 45 minutes - Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 17

18 Construction en gros bois d œuvre Toits en gros bois d œuvre Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 18

19 Toits en gros bois d œuvre 1) Sauf indications contraires aux articles à , le toit d un bâtiment d au plus 2 étages de bâtiment peut être de construction en GBO, quel que soit l aire Tous du les bâtiments ou d un le type étage de construction requise, entièrement pourvu que protégés le bâtiment par gicleurs soit entièrement protégé peuvent par être gicleurs d une construction en 2) Éléments porteurs gros bois mis d œuvre en œuvre à l étage situés (bois massif, lamellé-collé ou en PSL) immédiatement au-dessous d une ossature de toit qui peut être de construction en GBO peuvent également être de construction en GBO Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 19

20 Selon cette partie 3 du CNB, les bâtiments commerciaux (groupes D et E) peuvent atteindre : 3 étages sans système de gicleurs 4 étages avec système de gicleurs 90% des constructions ont moins de 3 étages!!! Selon le nombre d étages, avec gicleurs, la superficie maximale permise est de m² (groupe D) 75% des constructions ont moins de m²!!! Sources : O Connor, J. (2006), McKeever et al (2006), cecobois (2007) Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 20

21 CNB exige que les charpentes en bois soient conçues selon CSA O86 2 catégories de systèmes Gravitaires : résistent aux charges verticales Poutres, colonnes, fermes, arches, poutrelles et murs Latéraux : résistent aux charges horizontales Murs de refend cloués Diaphragmes en panneaux structuraux cloués Contreventements en X ou en K Diaphragmes en platelage de madriers CSA O86 fournit les équations et les résistances des produits afin de concevoir les 2 types de systèmes Bois d œuvre Bois de sciage, bois MSR et gros bois Bois lamellé-collé Panneaux structuraux Contreplaqué et OSB Murs de refend et diaphragmes cloués Attaches Boulons, tire-fond, rivets, clous, vis, etc... Produits structuraux propriétaires Poutrelles en I et bois de charpente composite LVL, PSL et LSL Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 21

22 1. Ossature légère (fermes légères, poutrelles, murs à colombages) Avantage: coût 2. Poutres et poteaux (bois lamellé-collé, gros bois) Avantage: esthétisme 3. Combinaison des 2 systèmes Avantages: esthétisme et coût 4. Arches et fermes en gros bois d œuvre Avantages : esthétisme et longues portées 5. Structure hybride (bois/acier ou bois/béton) Avantages : esthétisme, très longues portées et SRFL en acier/béton a) Systèmes gravitaires Gymnase de l école Vision (Québec) Fermes légères de 45 Murs à colombages et Murs de refend cloués de 16 de hauteur Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 22

23 a) Systèmes gravitaires Gymnase de l école Vision (Québec) a) Systèmes gravitaires Usine de La Charpenterie (Chicoutimi) Fermes légères de 80 Murs à colombages et Murs de refend cloués de 16 de hauteur Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 23

24 a) Systèmes gravitaires Résidence du Domaine Baie-Jolie (Pointe-du-Lac) Poutrelles ajourées OpenJoist 2000 Murs à colombages et murs de refend a) Systèmes gravitaires Hôtel Holiday Inn (St-Hyacinthe) Poutrelles en I Murs à colombages et murs de refend Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 24

25 a) Systèmes gravitaires Chalet de parc Les Salines (St-Hyacinthe) Platelage en madriers Bois lamellé-collé a) Systèmes gravitaires Centre communautaire (Betsiamites) Platelage en madriers Bois lamellé-collé Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 25

26 a) Systèmes gravitaires Poste frontalier (Armstrong) Bois Parallam (PSL) a) Systèmes gravitaires Pavillon Gene H. Kruger (Université Laval) Poutrelles en I Bois en placages stratifiés (LVL) Bois lamellé-collé Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 26

27 a) Systèmes gravitaires Laboratoire de l Est de FPInnovations (Québec) Bois en placages stratifiés (LVL) a) Systèmes gravitaires Laboratoire de l Est de FPInnovations (Québec) Poutrelles ajourées à connecteurs métalliques Bois lamellé-collé Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 27

28 a) Systèmes gravitaires Pavillon de service du Parc St-Sacrement (Québec) Bois lamellé-collé Poutrelles en I a) Systèmes gravitaires Collège Marie Victorin (Montréal) Arches en bois lamellé-collé Images : Nordic Structures Bois Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 28

29 a) Systèmes gravitaires Stade de soccer Chauveau (Québec) Arches en bois lamellé-collé a) Systèmes gravitaires Manège équestre (Magog) Platelage en madriers Fermes en gros bois d œuvre Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 29

30 a) Systèmes gravitaires Hangar Exeltech (Dorval) Fermes hybrides en bois lamellé-collé et tirants métalliques a) Systèmes gravitaires Pavillon UQAC (Chicoutimi) Fermes hybrides en bois lamellé-collé et tirants métalliques Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 30

31 a) Systèmes gravitaires Centre de tri des matières résiduelles (Roberval) Platelage en bois lamellé-collé Fermes hybrides en bois lamellé-collé et tirants métalliques a) Systèmes gravitaires Pavillon UNB (Fredericton, N.-B.) Fermes hybrides en bois lamellé-collé et tirants métalliques Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 31

32 b) Systèmes latéraux Contreventement en K Usine Cascades, Lachute b) Systèmes latéraux Contreventement en X en bois Pavillon Gene H. Kruger (Université Laval), Québec Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 32

33 b) Systèmes latéraux Contreventement en X en acier Pavillon Gene H. Kruger (Université Laval), Québec b) Systèmes latéraux Contreventement en X en acier Pavillon de service du Parc St-Sacrement, Québec Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 33

34 b) Systèmes latéraux Contreventement en béton (cage d ascenseur) Édifice FondAction CSN, Québec b) Systèmes latéraux Contreventement en béton (cage d ascenseur) Édifice FondAction CSN, Québec Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 34

35 b) Systèmes latéraux Contreventement d une ossature légère Charges latérales b) Systèmes latéraux Contreventement d une ossature légère Charges latérales Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 35

36 b) Systèmes latéraux Contreventement d une ossature légère Charges latérales Mur de refend Mur de refend b) Systèmes latéraux Contreventement d une ossature légère Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 36

37 b) Systèmes latéraux Mur de refend b) Systèmes latéraux Murs de refend Résistances au cisaillement selon l agencement et l épaisseur des panneaux de revêtement, l essence de bois de l ossature, la présence ou non d entremises, ainsi que l espacement et la dimension des clous. J ub = 1 avec entremises J ub 1 sans entremises (Hs 4,88 m) Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 37

38 b) Systèmes latéraux Murs de refend Essence ou densité du bois a un effet dans le calcul de la résistance du mur de refend (coefficien J sp ) Source : CSA O86-09 b) Systèmes latéraux Ancrage de retenue Boulon d ancrage Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 38

39 b) Systèmes latéraux Ancrages de murs de refend 3. Conclusion Est-ce que ça se fait en bois? OUI Qui peut le faire? TOUTE BONNE VOLONTÉ A-t-on les fournisseurs au Québec? OUI A-t-on l expertise technique au Québec? OUI Est-ce plus dispendieux en bois? NON Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 39

40 3. Conclusion Le bois est un produit noble, écologique et fait au Québec Le bois est le plus vieux matériau...et pourtant le matériau du futur!!! Le bois doit être considéré dès le devis préliminaire au même titre que l acier et le béton Les produits et l expertise existent au Québec Centre d expertise sur la construction commerciale en bois 40

ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois

ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois Les bâtiments commerciaux préfabriqués à ossature légère de bois 1 Table des matières 1 Introduction 3 2 Généralités 3 2.1 Définition 3

Plus en détail

Le bois et ses possibilités en construction non résidentielle

Le bois et ses possibilités en construction non résidentielle Le bois et ses possibilités en construction non résidentielle Colloque SCISA-AFAT 12 novembre 2009 Louis Poliquin Centre d expertise sur la construction commerciale en bois Quebec Wood Export Bureau Quelques

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD SOLUTIONS POUR LE PLANCHER SOLUTIONS POUR LA TOITURE LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD TimberStrand MD LSL, Parallam MD PSL, Microllam MD LVL, ainsi que la nouvelle poutre TimberStrand MD LSL

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES N o TJ-9500F GUIDE DU RÉDACTEUR DE DEVIS LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES EST DU CANADA Comprend les produits Trus Joist MD TimberStrand MD LSL, Microllam MD LVL et Parallam MD PSL Qualité constante et rendement

Plus en détail

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP Conception aux états limites LSL et LVL SolidStart LP Guide Technique Pour la Charpente de Mur 1730F b -1.35E, 2360F b -1.55E and 2500F b -1.75E LSL 2250F b -1.5E and 2900F b -2.0E LVL Veuillez vérifier

Plus en détail

Les produits du bois et leur potentiel d utilisation en construction non résidentielle au Québec

Les produits du bois et leur potentiel d utilisation en construction non résidentielle au Québec Les produits du bois et leur potentiel d utilisation en construction non résidentielle au Québec Colloque conjoint OAQ-OIFQ 5-6 février 2008 Louis Poliquin Centre d expertise sur la construction commerciale

Plus en détail

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois Photo : Stéphane Groleau Lorsqu est venu le temps de choisir un système de construction pour son nouveau bâtiment,

Plus en détail

Certification des produits d'ingénierie

Certification des produits d'ingénierie Certification des produits d'ingénierie Sylvain Gagnon, ing. Chercheur Systèmes de construction 418-659 659-2647, poste 3102 sylvain.gagnon@qc.forintek.ca www.valuetowood.ca www.valeuraubois.ca Plan de

Plus en détail

Bâtiments de construction massive en bois d au plus 12 étages. Directives et guide explicatif

Bâtiments de construction massive en bois d au plus 12 étages. Directives et guide explicatif Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 afin d être accessible à toute personne handicapée ou non. Toutes les notices entre accolades

Plus en détail

Construction d HABITATIONS EN BOIS

Construction d HABITATIONS EN BOIS Régie du bâtiment du Québec Construction d HABITATIONS EN BOIS de 5 ou 6 étages Directives et guide explicatif La SECTION I, qui présente les lignes directrices, a été rédigée par la Régie du bâtiment

Plus en détail

Guide technique pour la construction résidentielle Séries LPI 18, 20Plus, 32Plus, 36, 42Plus, 52Plus et 56

Guide technique pour la construction résidentielle Séries LPI 18, 20Plus, 32Plus, 36, 42Plus, 52Plus et 56 Poutrelles en I SolidStart LP MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites Poutrelles en I SolidStart LP Guide technique pour la construction résidentielle

Plus en détail

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques

L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques L avantage environnemental des systèmes de construction en bois dans le contexte des changements climatiques Une filiale du Bureau de promotion du bois du Québec L avantage environnemental des systèmes

Plus en détail

Guide technique sur la conception de bâtiments à ossature légère en bois

Guide technique sur la conception de bâtiments à ossature légère en bois Guide technique sur la conception de bâtiments à ossature légère en bois Photo de la page couverture : Holiday Inn Express & Suites de Saint-Hyacinthe cecobois remercie Ressources naturelles Canada et

Plus en détail

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP

Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Poutrelles en I et LVL SolidStart LP Distribués au Canada par Taiga Building Products MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION PRODUITS DE BOIS D'INGÉNIERIE Conception utilisant les états limites SolidStart LP Guide

Plus en détail

Solives. Trus JoistMD

Solives. Trus JoistMD SOLUTIONS DE PLANCHER Solives SOLUTIONS DE TOITURE NOUVEAU POUR 2009! Les valeurs de portée sont augmentées pour donner une plus grande capacité de charge. Trus JoistMD TJIMD 110 TJIMD 210 TJIMD 230 TJIMD

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4140565 RAP0722816 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4140565 RAP0722816 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN003874 Accident mortel survenu au président de l entreprise Multi Rénovations le 27 septembre 2010 sur le chantier situé au 1288 rue Sherbrooke est à Montréal Direction régionale de

Plus en détail

TJI MD s31 TJI MD s33 s47

TJI MD s31 TJI MD s33 s47 N o TJ-4510F GUIDE DU RÉDACTEUR DE DEVIS Solives Trus Joist MD TJI MD s31 TJI MD s33 TJI MD s47 EST DU CANADA Solives Trus Joist MD TJI MD fabriquées au Canada Grande surface de clouage Uniformes et prévisibles

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION A-1 Domaine d application 1 A-2 Principes généraux 1 A-3 Contenu du Guide d application 2 A-4 Référence au chapitre I, Bâtiment 3 A-5 Entretien et réparation 4 A-6 Mise

Plus en détail

INSTRUCTIONS COMPLÉTES

INSTRUCTIONS COMPLÉTES INSTRUCTIONS COMPLÉTES Le Service de plans du Canada, un organisme fédéral-provincial, favorise le transfert de technologie au moyen de feuillets, de croquis et de plans de construction qui montrent comment

Plus en détail

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte

10 maisons. énergie Faut-il changer de fournisseur? à découvrir des propriétaires témoignent. clé sur porte Octobre 2012 3,0 N 1 en Belgique - 31e année - N 283 énergie Faut-il changer de fournisseur? Comparons les prix à Bruxelles et dans villes wallones nouvelle FORMULE chauffage Le lexique incontournable

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

La construction hybride bois-béton

La construction hybride bois-béton La construction hybride bois-béton Qu est-ce que la construction hybride? Types de construction hybride bois-béton 2 NEALE STANISZKIS DOLL ADAMS, ARCHITECTES Il existe de nombreuses façons de combiner

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT LOCALISATION SITUATION En tant que technicien en architecture, nous avons analysé le site du Première

Plus en détail

Cahier pratique de calcul et d estimation

Cahier pratique de calcul et d estimation Un projet du Conseil canadien du bois Cahier pratique de calcul et d estimation CHARPENTES DE BOIS COMMERCIALES D UN ÉTAGE CAHIER PRATIQUE DE CALCUL ET D ESTIMATION Un guide des charpentes de bois commerciales

Plus en détail

Le bois : un choix d avenir

Le bois : un choix d avenir Le bois : un choix d avenir Le Centre d expertise sur la construction commerciale en bois (cecobois) est un centre d information et de ressources techniques dont le mandat consiste à appuyer les promoteurs,

Plus en détail

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Partie 10 Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Section 10.1. Objet et définitions 10.1.1. Généralités 10.1.1.1. Objet 1) L objet de la présente

Plus en détail

L agrandissement du campus de l UQAT à Rouyn-Noranda

L agrandissement du campus de l UQAT à Rouyn-Noranda L agrandissement du campus de l UQAT à Rouyn-Noranda Centre d expertise sur la construction commerciale en bois Un projet mariant le bois, le béton et l acier. Voilà ce qui caractérise l agrandissement

Plus en détail

NOUS SOMMES LOCUSI BIEN BÂTIR NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS

NOUS SOMMES LOCUSI BIEN BÂTIR NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS NOUS SOMMES LOCUSI NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS EMPLOYÉS. TOUJOURS DÉVOUÉS, À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS ET IMPLI- QUÉS AU MAXIMUM DANS CHACUN DE NOS PROJETS, NOUS METTONS

Plus en détail

CONSTRUIREBOIS. L ossature légère : une solution efficace et économique. pour lesquelles l ossature légère en bois coûte moins cher

CONSTRUIREBOIS. L ossature légère : une solution efficace et économique. pour lesquelles l ossature légère en bois coûte moins cher CONSTRUIREBOIS en Le journal de la construction commerciale en bois Volume 7, numéro 1, hiver 015 publication gratuite L ossature légère : une solution efficace et économique sommaire 5 Dossier L ossature

Plus en détail

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 CNB-95 Présenté par : André Gagné Mylène St-Louis Direction du service technique de l APCHQ au CNB-2005 1 CNB-05 05 Principe de fonctionnement et application

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam

Tablier. métallique. Une division du Groupe Canam Tablier métallique Une division du Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES PAGE NOS SERVICES... 4 NOTES SUR LES TABLEAUX DE CHARGE... 5 P-3615 & P-3606 DIMENSIONS & PROPRIÉTÉS PHYSIQUES... 6 TABLEAUX DES CHARGES

Plus en détail

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2

www.omnias.be REZ Pour calculer le prix budget d'une ossature OAS type MODUHOME(sur mesure) (habitable, extérieur murs) /m2 /m2 /m2 /m2 /m2 www.omnias.be Groupe MODUHOME POURQUOI OMNIAS? Données ou créations Etudes de stabilité Note de calcul Etude d'exécution Commandes Logistique Service du projet et optimisation Normes Officielles Traçage

Plus en détail

Enfin un mur Éco Écologique Économique

Enfin un mur Éco Écologique Économique En instance de brevet Enfin un mur Éco Écologique Économique Le mur HighTech 2 fabriqué par Ultratec apporte une amélioration considérable aux standards actuels de fabrication de l industrie. Excédant

Plus en détail

Protection contre l incendie

Protection contre l incendie Protection contre l incendie Prévient les risques d incendie Point de fusion > 1000 C Solutions Flumroc pour la protection incendie. La force naturelle de la pierre Protection contre l incendie Introduction

Plus en détail

Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son

Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son Construction à ossature en bois, résistance au feu et transmission du son Depuis des années, la construction à ossature en bois procure aux Canadiens des habitations abordables et de qualité supérieure,

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

GUILLAUME LEROUX Ingénieur en structure

GUILLAUME LEROUX Ingénieur en structure GUILLAUME LEROUX Ingénieur en structure Membre de l Ordre des Ingénieurs du Québec (#5000738) Co-fondateur de la firme, Guillaume Leroux a gradué de l École Polytechnique de Montréal en 2007 et a appris

Plus en détail

Bois d'apparence: S'ouvrir au marché non résidentiel

Bois d'apparence: S'ouvrir au marché non résidentiel Comment s'ouvrir au marché non résidentiel : Spécification d'un devis Bois d'apparence: S'ouvrir au marché non résidentiel 8 septembre 2011 Centre de foire de Québec Jennifer Tardif Architecte Plan de

Plus en détail

Analyse comparée France-Québec de la pratique du BET de construction bois.

Analyse comparée France-Québec de la pratique du BET de construction bois. Analyse comparée France-Québec de la pratique du BET de construction bois. Stage de fin d étude - Génibois - Québec Martin Py Luc Giasson INTRODUCTION 90% des maisons nord-américaines et 85 % des immeubles

Plus en détail

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu

Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu Solution constructive n o 16 Isolement acoustique et résistance au feu des ensembles comportant des coupe-feu par T.R.T. Nightingale et M.A. Sultan Cet article porte sur différentes techniques coupe-feu

Plus en détail

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES

SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES SOLUTIONS DE CONCEPTION- CONSTRUCTION POUR BÂTIMENTS À NIVEAUX MULTIPLES Table des matières Présentation de Canam... 3 Approche de conception- construction BuildMaster... 3 Charpentes d'acier et tabliers

Plus en détail

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois

MUR DE FACADE EN BOIS. Module 2 Technologies courantes de construction bois MUR DE FACADE EN BOIS Module 2 Technologies courantes de construction bois Module 2 Technologies courantes de construction bois Murs à ossature légère Principes Matériaux Pré-dimensionnement Lisses

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES

GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES GUIDE POUR PRÉSENTER UNE DEMANDE DE MESURES DIFFÉRENTES INTÉGRITÉ DES SÉPARATIONS COUPE-FEU Installations existantes des conduits de cheminée des foyers au bois 2373 (2011-11) Le présent document a été

Plus en détail

m ieux construire sur lattes de bois, appliqué directement sur la face des blocs de béton.

m ieux construire sur lattes de bois, appliqué directement sur la face des blocs de béton. m ieux construire Reconstruction du mur de brique et rénovation générale du bâtiment de Montréal (Québec) ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 26 3 étages Introduction Au cours de l hiver 2000-2001, un bâtiment de 30 étages

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1 PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS INSPECTION DE L ATELIER No. 1 Préparé par Rafik Matta, ing. Ingénieur principal Structure TPSGC Mai 2015 Travaux publics et services gouvernementaux Canada Works and

Plus en détail

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus

Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus Sécurité incendie des bâtiments industriels Séparation entre compartiments industriels contigus CSTC Bruxelles, 5 juin 2012 Aanemingen Verelst Yves Martin René Goovaerts Contenu de la présentation 05.06.2012

Plus en détail

Robert Beauregard. La construction non-résidentielle

Robert Beauregard. La construction non-résidentielle La construction non-résidentielle Robert Beauregard Département des sciences du bois et de la forêt Faculté de foresterie de géographie et de géomatique Été 2010 Le bois dans la construction non résidentielle

Plus en détail

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire

4.12 Résistance au feu du béton cellulaire 74 4.12 Résistance au feu du béton cellulaire Le béton cellulaire offre une résistance au feu excellente. Il ne contribue pas à la propagation du feu et ne développe pas de fumées toxiques pendant l incendie.

Plus en détail

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études

Valorisation de la durabilité des structures en acier. Cas d études Cas d études Juin 2014 Plan 12/10/2014 2 12/10/2014 3 Objectif de l étude Comparer la qualité environnementale de la structure d un bâtiment à bureaux en choisissant différentes solutions structurales:

Plus en détail

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Renforcer la compétitivité des entreprises françaises des secteurs forêt, bois, pâte à papier, bois construction, ameublement face à la mondialisation et à la concurrence inter-matériaux Institut technologique

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5

SOMMAIRE 1. OBJET...3 2. DOMAINE D APPLICATION...5 SOMMAIRE SOMMAIRE. OBJET.... DOMAINE D APPLICATION...5. SOLUTIONS POUR PAROIS HORIZONTALES...7. Dispositions générales...7. Exemple de calcul : calcul du plancer P05...9. Exemple de solutions vérifiées

Plus en détail

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P.

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P. SARL Construction Dubois 3, Rue de la Charpente 93100 Montreuil sous Bois Tél: 01.41.72.11.55 Fax: 01.41.72.11.50 construction.dubois@a-doc.com C.C.T.P. Affaire N : 123/20-2008 Opération : - Edité le :

Plus en détail

Construction Bois Programme collectif Actualité Normative

Construction Bois Programme collectif Actualité Normative Construction Bois Programme collectif Actualité Normative Les Etats Généraux 19 septembre 2013 Serge Le Nevé Etudes «Plan Bois 2010-2013» DHUP / CODIFAB / FBF Sujets Résistance au feu des parois à ossature

Plus en détail

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Robert Tremblay École Polytechnique, Montréal, Canada SCGC - Québec Québec, 16 Avril 2009 Plan 1. Information générale 2. Exemple

Plus en détail

Eric Leblanc arch. Marie Pierre Turbide

Eric Leblanc arch. Marie Pierre Turbide + Eric Leblanc arch. Marie Pierre Turbide Une nouvelle construction doit répondre à plusieurs normes et guides pour rencontrer des normes minimales d accréditation, comme les guides de conception de la

Plus en détail

Guide technique sur les fermes de toits légères pour la construction commerciale

Guide technique sur les fermes de toits légères pour la construction commerciale Guide technique sur les fermes de toits légères pour la construction commerciale cecobois remercie Ressources naturelles Canada et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec pour leur

Plus en détail

Systèmes préfabriqués à ossature légère en bois pour bâtiments commerciaux Les cas d Ultramar et Tim Hortons

Systèmes préfabriqués à ossature légère en bois pour bâtiments commerciaux Les cas d Ultramar et Tim Hortons Systèmes préfabriqués à ossature légère en bois pour bâtiments commerciaux Les cas d Ultramar et Tim Hortons Une division du Bureau de promotion des produits du bois du Québec Bien des entrepreneurs, ingénieurs

Plus en détail

Une vision Compétitivité mondiale

Une vision Compétitivité mondiale Créer des solutions pour le secteur forestier www.fpinnovations.ca Une vision Compétitivité mondiale Une nouvelle force pour un marché en évolution Créer des solutions pour le secteur forestier www.fpinnovations.ca

Plus en détail

TABLEAUX DONNANT LE VOLUME DES FERMES

TABLEAUX DONNANT LE VOLUME DES FERMES bat09vol1an_ferm_p507_514.qxd 10/09/08 12:05 Page 507 FERMES TABLEAUX DONNANT LE VOLUME DES FERMES (en m 3 ) EN FONCTION Du type de ferme, la longueur de la ferme (portée) et de la pente des versants TABLEAU

Plus en détail

CONSTRUIREBOIS. Aréna Pierre-Lavoie de l UQAC. Une structure hybride dans le vent! sommaire

CONSTRUIREBOIS. Aréna Pierre-Lavoie de l UQAC. Une structure hybride dans le vent! sommaire CONSTRUIREBOIS en Le journal de la construction commerciale en bois Volume 4, numéro 2, été 2012 publication gratuite Aréna Pierre-Lavoie de l UQAC Architecte : Lemay associés Photo : Stéphane Groleau

Plus en détail

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs

Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Utilisation de matériaux de construction combustibles Parois extérieures, toitures, aménagements intérieurs Cours pour experts cantonaux en protection incendie 2007 / 2008 Module B Renzo Bianchi Bianchi

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

Le collège André Malraux à Senones

Le collège André Malraux à Senones Le collège André Malraux à Senones 2 Le collège André Malraux à Senones 4 Le mot du Président du Conseil Général 8 Genèse d un projet 10 Organisation des volumes et fonctions 12 Démarche haute Qualité

Plus en détail

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant

Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Bâtiment tertiaire en bois béton collaborant J.-M. Ducret, G. Tschanz 1 Bâtiment tertiaire en bois-béton collaborant Mehrgeschossige Gewerbebauten in Holz-Beton-Verbund Bauweise Dr. Ing. Ducret Jean-Marc

Plus en détail

Note d information n 15

Note d information n 15 Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 2 Groupe Spécialisé n 7 Constructions, façades et cloisons légères Produits et systèmes d étanchéité et d isolation complémentaire

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

CTICM Centre Technique Industriel de la Construction Métallique

CTICM Centre Technique Industriel de la Construction Métallique CTICM Centre Technique Industriel de la Construction Métallique Construire en métal, un art, notre métier JT AFPS RENFORCEMENT PARASISMIQUE STRUCTURES MÉTALLIQUES P-O Martin JT AFPS 12/06/14 TYPOLOGIES

Plus en détail

Résistance au feu des produits de construction

Résistance au feu des produits de construction Résistance au feu des produits de construction Un recueil sur CD-ROM Référence : 3132131 CD ISBN : 978-2-12-132131-8 Année d édition : 2015 Analyse Résistance au feu des produits de construction présente

Plus en détail

Produits novateurs à base de bois: les avancées scientifiques et technologiques

Produits novateurs à base de bois: les avancées scientifiques et technologiques Produits novateurs à base de bois: les avancées scientifiques et technologiques Colloque QWEB - Que réserve l avenir pour l industrie de la transformation des bois? Location: Date: Hôtel L Oiselière, Lévis

Plus en détail

Pannes et lisses de bardage

Pannes et lisses de bardage Pannes et lisses de bardage Une division de Groupe Canam TABLE DES MATIÈRES NOS SOLUTIONS ET SERVICES............................................................. 5 Avertissement........................................................................

Plus en détail

Conception de l enveloppe du bâtiment de ROXUL [BEDR MC] FIREWALL et ROXUL Plus MB

Conception de l enveloppe du bâtiment de ROXUL [BEDR MC] FIREWALL et ROXUL Plus MB CONCEPTION D ENVELOPPE DU BÂTIMENT PAR ROXUL Conception de l enveloppe du bâtiment de ROXUL [BEDR MC] FIREWALL et ROXUL Plus MB Isolant en panneau coté pour sa résistance au feu pour les bâtiments métalliques

Plus en détail

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS

A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS IDE A LA REDACTION DE CCTP : Prescriptions générales A. PARTICULARITES D UN CHANTIER DE CONSTRUCTION A OSSATURE BOIS B. INTERFACES ENTRE LES LOTS C. CADRE NORMATIF ET CERTIFICATIONS 1/10 C. CADRE NORMATIF

Plus en détail

FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE

FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE FAÇADE VENTILÉE EN ARDOISE NATURELLE GUIDE D INSTALLATION Modèles 101, 101 RANDOM, 201 et 301 INDEX CUPACLAD est un ensemble de systèmes complets de façade ventilée avec ardoise naturelle CUPA. L ardoise

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

CONSTRUCTION RAPIDE LÉGER ET FORT BÂTIMENT MODULAIRE CONFORT ET QUALITÉ LA SOLUTION PARFAITE EN CONSTRUCTION AIRCRETE SYSTÈME DE CONSTRUCTION

CONSTRUCTION RAPIDE LÉGER ET FORT BÂTIMENT MODULAIRE CONFORT ET QUALITÉ LA SOLUTION PARFAITE EN CONSTRUCTION AIRCRETE SYSTÈME DE CONSTRUCTION CONSTRUCTION RAPIDE LÉGER ET FORT BÂTIMENT MODULAIRE CONFORT ET QUALITÉ LA SOLUTION PARFAITE EN CONSTRUCTION AIRCRETE SYSTÈME DE CONSTRUCTION SOLUTION LOGEMENT AIRCRETE Le Béton Cellulaire (aircrete) est

Plus en détail

>I En savoir plus I Le feu

>I En savoir plus I Le feu n L incendie d un bâtiment est la résultante de nombreux facteurs. Il entre dans son premier état, dit de démarrage, si trois conditions sont remplies : défaillance des installations d alarme, proximité

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Participez aussi au Prix National de la Construction Bois 2015 Inscrivez-vous directement sur : www.prixnational-boisconstruction.org Palmarès des constructions Bois de la Région

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal...

Applications... 2. Définitions... 5. Exigences générales... 7. Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement horizontal... TABLE DES MATIÈRES 1 2 3 4 5 6 7 Applications... 2 Définitions... 5 Exigences générales... 7 Calage... 11 Ancrage... 15 Exigences Calage et ancrage Fenêtre à battant Fenêtre fixe Fenêtre à coulissement

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES

ISOLATION TOITS DES. La rénovation domiciliaire éconergétique CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES La rénovation domiciliaire éconergétique ISOLATION DES TOITS CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES AVANT DE COMMENCER Vérifiez l état du recouvrement de la toiture ainsi que de ses composantes structurales. Si ceux-ci

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM

Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Toiture végétale en milieu institutionnel: Étude de cas UQAM Odette Béliveau: Directrice au Service de l entretien et des composantes architecturales à l UQAM Antoine Trottier: Candidat à la maîtrise en

Plus en détail

NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES

NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES 2013 NORMES DE CONCEPTION DES LOCATAIRES Table des matières 1. INTRODUCTION... 2 2. COORDONNATEUR DES LOCATAIRES... 2 3. CONDITIONS DES SOUMISSIONS... 3 A. Soumission préliminaire... 3 B. Soumission définitive...

Plus en détail

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y.

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. 6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. Martin CSTC 1 Comment assurer la résistance au feu? R 60 (éléments structuraux)

Plus en détail

PRESENTATION du 05/10/2012 JOURNEE PROFESSIONNELLLE SALON ECO ENERGIES MIDI PYRENEES DECAZEVILLE. Renaud RACINE

PRESENTATION du 05/10/2012 JOURNEE PROFESSIONNELLLE SALON ECO ENERGIES MIDI PYRENEES DECAZEVILLE. Renaud RACINE Renaud RACINE Pourquoi Habitons - Nous dans des Maisons? APPORTER DE LA PROTECTION Pour se protéger du LOUP Pour se protéger du FROID Pour se protéger de la NEIGE Pour se protéger de la PLUIE Pour se

Plus en détail

Guide technique sur la construction modulaire en bois

Guide technique sur la construction modulaire en bois Guide technique sur la construction modulaire en bois cecobois remercie Ressources naturelles Canada, le ministère des Ressources naturelles du Québec et la Société d Habitation du Québec pour leur contribution

Plus en détail

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Cette vous permettra d appréhender les principes fondamentaux du système constructif ossature bois selon les normes et DTU en vigueur. Elle

Plus en détail

SISMOB : améliorer la connaissance du comportement des ouvrages en bois en situation sismique

SISMOB : améliorer la connaissance du comportement des ouvrages en bois en situation sismique SISMOB : améliorer la connaissance du comportement des ouvrages en bois en situation sismique Cet article présente les premiers résultats obtenus sur les panneaux à base de bois en termes de ductilité

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail