Profil Financier du CAC 40

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Profil Financier du CAC 40"

Transcription

1 23 JUIN Profil Financier du CAC 40 Présentation du 23 juin 2015

2 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents de référence des sociétés du CAC 40, ou calculées à partir des chiffres publiés par ces sociétés Nous remercions le lecteur du «Profil financier du CAC 40» de bien vouloir noter que notre présentation ne comporte aucune appréciation ni opinion sur les informations présentées En particulier, si certains chiffres ou ratios relatifs à une entreprise donnée apparaissent en première lecture négatifs, ils peuvent en réalité être parfaitement justifiés par la stratégie ou la situation particulière de la société concernée et n impliquer aucune conséquence défavorable à court, moyen ou long terme C est la raison pour laquelle Ricol Lasteyrie Corporate Finance ne saurait être tenu responsable des interprétations qui pourraient le cas échéant être faites sur la base des chiffres communiqués dans le «Profil financier du CAC 40» 23 JUIN /

3 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 16 Valorisation boursière 19 Analyse des incorporels 25 Perspectives JUIN /

4 Présentation générale «Profil CAC 40» Les principales conclusions 5 Panel des sociétés étudiées 6 Méthodologie 7 23 JUIN /

5 1 Présentation générale «Profil CAC 40» Les principales conclusions 1. Faible croissance d activité et marges opérationnelles stables Le chiffre d affaires des entreprises du CAC a progressé de 1% en proforma La marge opérationnelle courante s est légèrement dégradée, passant de 9,9% à 9,6% La situation ne connaît donc pas d amélioration sensible par rapport à Rebond des résultats nets grâce à la baisse des dépréciations Les résultats nets cumulés atteignent 62 Mds en progression de 31% Cette progression est due pour les trois quarts à la baisse des dépréciations (12,8 Mds ; -46%) Pour autant, les résultats restent encore 35% en dessous de leur niveau d avant crise 3. Pas de reprise de l investissement L investissement des sociétés de l indice a reculé de 4%. Cette baisse est due largement à l impact des modifications de périmètre des sociétés En proforma, les investissements sont stables, le ratio par rapport au chiffre d affaires s est donc légèrement affaibli 4. Poursuite de l assainissement des bilans Avec des cessions d actifs significatives et des investissements maîtrisés, la dette nette s est à nouveau réduite Le secteur TMT passe ainsi globalement en position de trésorerie nette Le levier financier est proche de son niveau le plus bas depuis que nous réalisons cette étude 23 JUIN /

6 1 Présentation générale «Profil CAC 40» Panel des sociétés étudiées Entrant Valéo Sortant Vallourec Biens et Services aux consommateurs Accor Carrefour Groupe Danone LVMH L Oréal Pernod-Ricard Kering Sanofi Banques, Assurances et autres institutionnels AXA BNP-Paribas Crédit Agricole SA Société Générale Unibail-Rodamco 345 Mds Energie, Matières premières et Services aux collectivités 207 Mds Industries et BTP 1 Mds 8,5 Mds EDF 43,4 Mds Air-Liquide 34,5 Mds 17,8 Mds GDF-SUEZ 47,3 Mds Airbus group 33,8 Mds 35,3 Mds Technip 5,6 Mds Alstom 9,1 Mds 64,8 Mds Total 102,3 Mds Arcelor-Mittal 15,4 Mds 76,0 Mds Veolia Environnement 8,1 Mds Bouygues 10,0 Mds 23,6 Mds Essilor International 19,3 Mds 20,0 Mds Lafarge 16,7 Mds 99,7 Mds Legrand 11,3 Mds Michelin 13,7 Mds 185 Mds Technologie, 101 Mds Télécommunications et Médias Renault 17,9 Mds 46,4 Mds Alcatel 7,9 Mds Safran 21,1 Mds 61,3 Mds Cap Gemini 9,6 Mds Saint Gobain 19,4 Mds 27,8 Mds Gemalto 5,8 Mds Schneider Electric 35,8 Mds 29,1 Mds Orange 37,2 Mds Solvay 9,3 Mds 20,3 Mds Publicis 13,0 Mds Valéo 7,9 Mds Vivendi 27,3 Mds Vinci 25,9 Mds Le chiffre indiqué pour chaque société est la capitalisation boursière au 31 décembre JUIN /

7 1 Présentation générale «Profil CAC 40» Méthodologie Nos sources L analyse que nous présentons a été réalisée sur la base des états financiers 2014, publiés au printemps 2015 Il s agit donc des arrêtés de comptes au 31 décembre 2014, à l exception des groupes Alstom et Pernod Ricard qui ont un exercice décalé : Pernod Ricard : /06/2014 Alstom : 31/03/2015 Changement de composition de l indice Le CAC 40 a connu un changement de périmètre depuis notre dernière étude : Vallourec a été remplacée par Valéo en juin 2014 Convention de présentation Les résultats sont présentés pour chaque année sur la base de la composition de l indice au 31 décembre L impact des évolutions de périmètre, lorsqu il est significatif, est analysé Le calcul «à périmètre constant» est réalisé en réintégrant dans le total de 2013 les agrégats des sociétés entrantes et en retirant ceux des sociétés sortantes L effet de base a été calculé à partir des données proforma publiées par les sociétés 23 JUIN /

8 Indicateurs clés Chiffre d affaires 9 Répartition géographique du chiffre d affaires 10 Focus sur la croissance organique 11 Marge opérationnelle (hors Banques & Assurances) 12 Résultat net part du groupe 13 Principaux décaissements 14 Pay out ratio JUIN /

9 2 Indicateurs clés Chiffre d affaires Une stabilité du chiffre d affaires Changement de composition de l indice CA 2013 Entrant Le chiffre d affaires publié des sociétés du CAC 40 ressort en baisse de 2 %. L évolution est fortement impactée cette année par deux effets : Les changements de mode de consolidation de certaines filiales du fait de l application des normes IFRS 10 et 11 Evolution du chiffre d'affaires du CAC 40 (Mds ) * à périmètre comparable Valéo : 12 Mds Les cessions d actifs significatives intervenues dans certains groupes Sur la base 2013 proforma publiée par les sociétés, le chiffre d affaires progresse de + 1% à périmètre de l indice constant, contre une légère baisse l an dernier % -10% +4% -2% -2% -2% % * % +9% % CA 2013 Sortant Vallourec : 6 Mds Cette évolution s inscrit dans un contexte macroéconomique relativement atone, avec une croissance mondiale de 2,6% selon le FMI (contre 2,5% en 2013) marquée par le ralentissement de la croissance dans les pays émergents et une reprise dans les économies matures (+0,9% en Zone Euro contre -0,5% en 2013, +2,4% aux Etats Unis contre +2,2%) 2005 Dans ce contexte, le chiffre d affaires des entreprises du DAX a progressé de 1% L effet devises est encore resté défavorable, mais dans une mesure moindre qu en 2013 Les secteurs Industries & BTP et TMT ont enregistré le plus fort impact des cessions d actifs. La baisse dans le secteur Energie, matières premières est davantage due aux changements de mode de consolidation Chiffre d'affaires 2014 par secteur (Mds ) et évolution 13/14 * à périmètre comparable +1% 206-3% +0% * 373-1% +2% * % % -2% * 83 Biens et services aux consommateurs Energie, MP et services aux collectivités Industries et BTP Banque & assurances Technologie, telecom et médias Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés 23 JUIN /

10 2 Indicateurs clés Répartition géographique du chiffre d affaires 54 % des sociétés du CAC 40 réalisent moins de 50 % de leur chiffre d affaires en Europe contre 50 % des sociétés du SBF 120 Malgré le ralentissement dans les pays émergents, la part de l Europe a continué à diminuer, représentant 61% du chiffre d affaires en masse, soit 12% de moins qu en La zone Amériques a progressé du fait de la croissance aux Etats Unis, facteur qui a fréquemment été présenté par les sociétés comme un des éléments positifs de l année 2014 Répartition géographique du CA (hors banques et assurances) En masse Pour la première fois, nous présentons une comparaison de la situation du CAC 40 par rapport au SBF 120 sur la base des données fournies par EY. Cette comparaison montre, en moyenne, une certaine avance du CAC 40 en termes d internationalisation En masse, le pourcentage de l Europe dans le chiffre d affaires du SBF 120 est légèrement inférieur à celui du CAC 40, cela est dû à la forte présence européenne de quelques grands groupes du CAC Répartition géographique du CA en SBF 120 En moyenne / Hors Banques & assurances 6% 6% 7% 8% 10% 8% 7% 6% 7% 8% 9% 9% 9% 10% 12% 13% 15% 15% Reste du monde 5% Europe 13% 13% 15% 13% 14% 15% 16% 16% 17% 73% 72% 69% 70% 66% 64% 64% 62% 61% Asie, Océanie, Afrique, Moyen Orient Amériques (Nord, Central, Sud) Europe 18% 22% 55% Amériques (Nord, Central, Sud) Asie, Océanie, Afrique, Moyen Orient Reste du monde La part de la France (sur un échantillon de sociétés) s établit à 28,6% Répartition géographique du CA en CAC 40 En moyenne / Hors Banques & assurances Source : EY / Capital IQ 7% Europe 19% 23% 51% Amériques (Nord, Central, Sud) Asie, Océanie, Afrique, Moyen Orient Reste du monde 23 JUIN /

11 2 Indicateurs clés Focus sur la croissance organique En 2014 les effets devises sont restés négatifs, dans une moindre mesure qu en 2013 cependant 29 sociétés ont publié l information sur l impact devises : sur cet échantillon, l impact est négatif de 9 Mds soit -1,2%. Cet impact était de -2,6% en 2013 Evolution du chiffre d'affaires du CAC 40 (26 sociétés) en (9) 649, ,6% -1,4% +0,7% 648,7-0,2 % Comme l an dernier, 26 sociétés (qui représentent 52% du chiffre d affaires hors banques) ont communiqué l ensemble des composantes de leur croissance (effet devises, croissance externe et croissance organique). Sur cet échantillon, la croissance organique ressort à 0,6% Ce ralentissement apparent par rapport à la croissance organique de 2% publiée en 2013 est largement dû aux décroissances enregistrées par le secteur de l énergie (prix, effet climat) et des télécoms 15 sociétés présentent une amélioration de leur croissance organique et 11 une dégradation 2013 Croissance Organique Impact change Variation de périmètre 2014 Décomposition de la croissance synthèse 2012/2013/2014 Croissance organique Impact change -2,5% -1,4% Source : Ricol Lasteyrie Corporate Finance - d'après les rapports annuels des 26 sociétés 0,6% 1,7% 2,0% 2,0% Evolution des devises Variations de périmètre 0,4% 0,7% 1,4% Cours moyen Variation / /2014 Dollar 1,29 1,33 1,33 3% 0% Pound 0,81 0,85 0,81 5% -5% Yen 102,63 129,63 140,40 26% 8% Real Brésilien 2,51 2,87 3,12 14% 9% Yuan 8,11 8,16 8,19 1% 0% Rupee (India) 68,65 77,86 81,06 13% 4% Rouble (Russie) 39,91 42,32 51,04 6% 21% Source Datastream Source : Ricol Lasteyrie Corporate Finance - d'après les rapports annuels des 26 sociétés Dispersion de la croissance organique en ,0% -7,5% -5,0% -2,5% 0,0% 2,5% 5,0% 7,5% 10,0% 23 JUIN /

12 2 Indicateurs clés Marge opérationnelle (hors Banques & Assurances) Un effet de base important Le résultat opérationnel du CAC a progressé de 9,9% en 2014 à 83 Mds. Les effets de base (cessions, changement de mode de consolidation) sont faibles, le résultat opérationnel progresse de 10,3% (sur la base retraitée et hors changement de composition de l indice) Cette amélioration est à rapprocher de la baisse des dépréciations qui ont atteint 12,8 Mds en 2014 contre 23,7 Mds en Ainsi 4 sociétés dont le résultat opérationnel était négatif en 2013 sont-elles revenues en territoire positif. Hors ces sociétés, la marge opérationnelle passe de 9,2% à 8,2% en sociétés voient leur marge opérationnelle baisser L analyse des résultats opérationnels courants (hors dépréciations, charges de restructuration et résultats de cession d actifs) montre une légère dégradation de la marge moyenne qui passe de 9,9% à 9,6%. Par secteur, l érosion est comprise entre 0,3 et 0,9 point. Seul le secteur Industries et BTP voit sa marge opérationnelle progresser de 0,4 point Avec un environnement devises toujours défavorable et compte tenu de la pression sur les prix dans de nombreux secteurs, les entreprises ont poursuivi leur effort de contrôle des coûts voire ont lancé de nouveaux plans d économie. La baisse des prix des matières premières (en particulier du pétrole) a également eu un effet positif sur les entreprises consommatrices. Elle a en revanche pesé notablement sur les producteurs Le secteur bancaire n est pas intégré dans ce calcul. On note cependant que le ratio RBE/PNB moyen des trois groupes bancaires a poursuivi son amélioration, fruit des efforts de productivité mis en place Marge opérationnelle du CAC 40 (hors Banques & Assurances) 12,0% 10,9% 10,0% 9,7% 10,4% 10,9% 9,1% 7,8% 9,1% 9,5% 8,2% Marge opérationnelle courante Biens et services aux consommateurs 14,6% 14,1% 13,7% Industries et BTP 7,1% 7,2% 7,6% Energies, MP et services aux collectivités 11,1% 10,0% 9,4% Technologies, Telecom et medias 12,4% 11,4% 10,5% 6,9% 7,9% 16,0% 15,3% 14,5% 10,9% 8,0 % 6,7% 8,1% 6,0 % 11,7% 7,3% 11,0% 9,5% 3,2% Evolution des marges opérationnelles des sociétés du CAC 40 par secteur 14,0% 4,0 % 2,0 % Biens et services aux consommateurs Industries et BTP 10,2% 9,0% Energies, MP et services aux collectivités Technologie, telecom et medias 12,4% 13,6% 10,0% 9,9% 6,2% 6,3% 11,5% 9,7% 7,2% 5,3% 11,2% 11,5% 6,4% 6,2% 5,4% 9,5% 6,8% 6,4% 23 JUIN /

13 2 Indicateurs clés Résultat net part du groupe Une forte décrue des dépréciations d actifs Le bénéfice net des entreprises du CAC 40 a connu un net rebond en 2014 gagnant 31% à 62 Mds. Il reste cependant sensiblement inférieur au niveau d avant-crise Evolution du résultat net part du groupe du CAC 40 (Mds ) * à périmètre comparable Dans un contexte de faible progression des résultats opérationnels, cette amélioration est due à des éléments non récurrents (baisse des dépréciations d actifs, plus values de cessions d actifs) Les dépréciations d actifs ont diminué de près de moitié à 12,8 Mds constituant le point le plus bas depuis Elles sont concentrées sur 5 sociétés qui représentent 75% du total % +5% % -41% 57-17% % 74-28% 53-10% % 48 * +32 % -35% Après l effort de dépréciation majeur consenti entre 2011 et 2013 (32 Mds ), le goodwill ne compte plus que pour 23% du total 2005 Evolution des pertes de valeur sur l'ensemble des immobilisations (Mds ) 23,651 16,822 9,875 Actifs corporels 13,170 12,814 3, % 2,727 1,070 3, % Autres incorporels 1, % 6,435 Goodwill 12,156 9,120 10,626 3,400 2,978 RNPG 2014 par secteur (Mds ) et évolution 13/14 RNPG : Résultat Net part du groupe +35% % % * +22% 14 * Hors changement de composition de l'indice -19% % Biens et services aux consommateurs Energie, MP et services aux collectivités Industries et BTP Banque & assur ances Technologie, telecom et médias 23 JUIN /

14 2 Indicateurs clés Principaux décaissements Part relative des parties prenantes des sociétés du CAC 40 Les principaux décaissements ont évolué de la façon suivante entre 2013 et 2014 Frais de personnel : - 2,1%. Cette baisse est largement due aux effets de base, ils sont en progression de 2 % à périmètre comparable (hors effets de base et changement de composition de l indice) Frais financiers bruts : - 9,9%. Les effets de base ont un impact important (baisse de 6,7% hors effets de base) IS : - 5,7%. Hors effets de base, la baisse est de 2,2 % Dividendes : + 1%. En masse, le pay out ratio a reculé significativement passant de 82% à 63%. Il a, en revanche, progressé en médiane. Si l on considère les pay out inférieurs à 100% (éliminant les résultats extrêmes dus généralement à des éléments non récurrents) la médiane est stable à 44% Evolution des principaux décaissements des sociétés du CAC 40 (Mds ) Charges de personnel 192 Frais financiers Impôt sur les sociétés Dividende Rendement du dividende des sociétés du CAC 40 Dividende / Capitaux propres part du groupe 6,4% 6,2% Dividende / Capitalisation 5,3% 4,9% 4,9% 4,4% 4,5% 4,6% 4,8% 4,6% 4,0% 3,9% 3,6% 3,1% 2,9% 3,5% 3,4% Résultat net consolidé et pay-out ratio du CAC 40 (mediane) RNPG Pay-out ratio (mediane) 60% 53% 45% 46% 46% 48% 41% 42% 38% JUIN /

15 2 Indicateurs clés Pay out ratio En 2014, le ratio de pay-out médian s établit à 53%, la moitié des sociétés se situent dans une fourchette comprise entre 25% et 60% 6 sociétés versent un dividende supérieur ou égal à leur résultat net, contre 4 en 2013 Le dividende par action a progressé dans 24 cas, dont 6 pour lesquels les bénéfices de la société sont en baisse Détail du montant (en Mds millions ) des ) des dividendes distribués en 2010 en 2015 au titre au titre de 2009 de 2014 et des et des ratios ratios de pay-out de Pay-Out des sociétés des sociétés du CAC du CAC 40 en en % NS % 98% Dividendes versés Pay out ratio NA RNPG < 0 NS Pay -Out > 120% 115% 100% % 86% 80% 73% % 29% % 43% % NS % 54% 52% 50% 40% % 55% 45% % % 23% NA NS NS NA % NS 36% % 39% % % 34% % % 40% 20% 0% Biens & Serv ices aux consommateurs Energie, MP Industrie et BTP Banques, assurances... Technologies 23 JUIN /

16 Structure financière Investissement industriel 17 Levier financier (hors banques et assurances) JUIN /

17 3 Structure financière Investissement industriel Pour la deuxième année consécutive, l investissement total des entreprises du CAC a diminué en Les évolutions de périmètre (cessions, changement de mode de consolidation) ont eu un impact significatif. L investissement 2014 est stable à 83 Mds en données proforma L évolution est plus faible que celle du chiffre d affaires, comme l an dernier, traduisant une certaine prudence des entreprises après trois années de croissance des investissements Evolution de l'investissement du CAC 40 ** (Mds ) * à périmètre comparable * *Hors Banques & assurances % 75 +8% -13% 75 +5% 87 +5% % 92-6% 86-4% * +0% 83 La diminution de l effort d investissement a été particulièrement notable dans le secteur TMT, pour lequel elle tient essentiellement à la cession de SFR par Vivendi. En proforma, l effort d investissement en % du chiffre d affaires est stable Dans le secteur Energie, matières premières et utilities, le contexte dépressif sur les prix incite les entreprises à une forte maitrise de leur génération de free cash flow Effort d'investissement des sociétés du CAC 40 par secteur (en % du CA) 14,0% 12,0% 10,0% 8,0% 6,0% 4,0% 2,0% 0,0% Biens et services aux consommateurs Energies, MP et services aux collectivités Industries et BTP Technologie, telecom et medias 13% 12% 10% 9% 10% 11% 11% 11% 11% 11% 10% 11% 9% 10% 9% 8% 8% 7% 6% 5% 6% 6% 6% 5% 5% 6% 6% 5% 5% 4% 4% 4% 4% 4% Investissement total par secteur du CAC 40 en 2014 (Mds ) et évolution 13/14 * à périmètre comparable +16% 10 Biens et services aux consommateurs -6% -3% * 43 Energie, MP et services aux collectivités -0% 23 Industries et BTP -24% +1% * 7 Technologie, telecom et médias 23 JUIN /

18 3 Structure financière Levier financier (hors banques et assurances) Compte tenu des cessions d actifs, de la maîtrise des investissements et des déconsolidations, la dette nette baisse de 7% et atteint 204 Mds à fin 2014 Que ce soit en masse ou en ratio rapporté à la capitalisation boursière, la dette nette tangente son niveau le plus bas depuis que nous réalisons cette étude L analyse par secteur montre que cette amélioration est due largement au secteur Energie, matières premières, utilities qui a enregistré l impact le plus fort des déconsolidations requises par IFRS 11, et au secteur TMT qui, du fait des cessions d actifs, se retrouve en position de trésorerie nette (en moyenne des ratios par société) La trésorerie brute cumulée atteint 171 Mds en progression de 5 %. 8 sociétés sont en situation de trésorerie nette. La dette brute est en baisse de 1% à 375 Mds Evolution de l'endettement net du CAC 40 (Mds ) * à périmètre comparable % % -6% % 245-7% % -10% 220-7% 204 *-6% Moyenne des ratios Dette nette / CPPG* des sociétés du CAC 40 par secteur Biens et services aux consommateurs Energies, MP et services aux collectivités Industries et BTP Technologie, telecom et medias 117% 110% 102% 100% 89% 90% 82% 82% 76% 80% 72% 70% 60% 50% 58% 50% 55% 52% 50% 46% 42% 41% 43% 39% 37% 32% 33% 34% 40% 28% 29% % 27% 23% 29% 27% 25% 20% 15% 23% 10% -2% 0% -10% * CPPG : Capitaux propres part du groupe Evolution des ratios de dette nette moyenne des sociétés du CAC 40 * 49% 23% 45% 17% 58% 53% 44% 28% 36% 25% 42% 38% Moyenne Dette nette / Capitalisation Moyenne Dette nette / Capitaux propres 35% 35% 33% 27% 27% 21% * CAC 40 hors Banques et assurance Source : Ricol Lasteyrie Corporate Finance - d'après les rapports annuels des sociétés 23 JUIN /

19 Valorisation boursière Caractéristiques boursières du CAC Capitaux propres et capitalisation boursière 21 Price to book ratio «P/B» 22 Price earning ratio «PER» 23 Evolution du ROE JUIN /

20 4 Valorisation boursière Caractéristiques boursières du CAC 40 Globalement sur l année 2014, le CAC 40 a légèrement baissé (- 0,5%). Sur la même période, les indices européens ont faiblement évolué (FTSE - 2%, STOXX +3%, DAX +4 %). Cela contraste avec la progression des bourses américaines (DOW JONES +10%, NASDAQ +16%) Les volumes de transactions qui sous-tendent cette évolution sont comparables à ceux de 2013 La volatilité a été relativement faible sur l ensemble de l année et reste sensiblement en dessous de la moyenne historique Le marché a en revanche fortement rebondi durant le premier trimestre et l indice se situe à au 19 juin en progression de 13% depuis le 1 er janvier La capitalisation en masse représente Mds (contre Mds à fin 2014) Volumes de transactions (en valeur) du CAC 40 sur 10 ans au 05/06/2015 en millions CAC 40 Source : Datastream Evolution du CAC 40 depuis le 1er janvier 2007 Evolution de la volatilité du CAC 40 depuis le 1er janvier CAC 40 Moyenne entre le 01/01/2007 et le 05/06/ CAC 40 Moyenne entre le 01/01/2007 et le 05/06/2015 Source : Datastream Source : Datastream 23 JUIN /

21 4 Valorisation boursière Capitaux propres et capitalisation boursière Compte tenu de la stabilité des capitalisations boursières, le ratio Price to Book en masse a légèrement baissé du fait de la progression des fonds propres Evolution des CPPG et de la capitalisation du CAC 40 (Mds ) CPPG Capitalisation Il se maintient ainsi au dessus des niveaux atteints pendant la crise, mais reste bien en deçà de la situation avant Le ratio en masse, de 1,34, est inférieur à celui de l indice SBF 120 qui s établit à 1,68. La différence tient essentiellement au secteur TMT, moins dépendant des Télecoms dans le cas du SBF Sur la base des derniers cours, le ratio en masse ressort à 1,52 Le ratio moyen de 1,92 est inférieur à celui du DAX qui ressort à 2,11. L écart est identique hors secteur financier (2,09 contre 2,27) CPPG : Capitaux propres part du groupe Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés Price to book - CAC 40 vs. SBF 120 (hors banques et assurances) en masse CAC 40 SBF 120 Biens et services aux consommateurs 2,38 2,54 Energie, MP et services aux collectivités 1,21 1,11 Industries et BTP 1,60 1,48 Technologie, telecom et médias 1,49 1,91 Total indice 1,34 1,68 Sources : Ricol Lasteyrie Corporate Finance d après les rapports annuels des sociétés / EY / Capital IQ Moyenne des ratios Price to Book des sociétés du CAC 40 2,50 Moyenne des P/B 2,25 2,02 2,12 1,61 1,59 1,60 1,41 1,31 1,21 1,36 1,24 1,00 1,17 P/B en masse 1,86 1,92 1,37 1,34 Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés 23 JUIN /

22 4 Valorisation boursière Price to book ratio «P/B» La fourchette des ratios de price to book s est élargie. Les ratios sont compris entre 0,5 et 4,8, alors que le maximum s établissait à 4,3 l an dernier (fourchette de 0,4 à 4,8 pour les sociétés du DAX) Seules 6 sociétés sont valorisées en dessous de leurs fonds propres contre 8 l an passé et 6 sociétés présentent un ratio supérieur à 3 contre 8 l an dernier Le secteur Banques Assurances (ratio moyen de 0,62 hors Unibail) reste valorisé très en dessous de ses fonds propres. Son ratio baisse même légèrement par rapport à l an dernier Ratio Price to Book par sociétés du CAC 40 L'Oréal Danone LVMH Accor Pernod-Ricard Carrefour Kering Sanofi Total Technip EDF Veolia GDF SUEZ Airbus group Essilor Safran Legrand Air-Liquide Valéo Alstom Schneider Vinci Michelin Solvay Bouygues Saint Gobain Lafarge Renault Arcelor-Mittal Unibail- Axa BNP-Paribas Société Crédit Agricole Alcatel Lucent Gemalto Publicis Cap Gemini Vivendi Orange 0,7 0,5 0,7 0,7 0,5 0,6 1,4 1,3 1,2 1,0 1,0 1,4 1,4 1,3 1,1 1,1 1,4 1,2 1,3 2,0 1,9 1,9 1,8 1,8 1,8 2,2 2,1 1,9 2,3 2,4 3,0 3,0 3,4 3,2 3,0 2,9 3,8 3,9 Biens & Serv ices aux consommateurs Energie, MP et services aux collectivités Industries et BTP Banques et assurances Technologies, Telecom et Medias 4,3 4,8 Moy enne sectorielle 2,5 1,2 2,1 0,8 2,2 23 JUIN /

23 4 Valorisation boursière Price earning ratio «PER» Le PER (rapport de la capitalisation boursière sur les bénéfices) est resté quasiment stable entre 2013 et 2014 hors valeurs atypiques (sociétés en pertes, ou ayant réalisé des bénéfices très faibles) Le PER s analyse généralement sous un angle prospectif : il s établit à 16 au 31/12/2014 sur la base des prévisions de résultats 2015 (source Datastream), soit 6% supérieur au niveau observé au 31/12/2013 (15 sur la base des prévisions 2014) Moyenne des PER des sociétés du CAC 40 Hors PER > 40 15,0 15,2 12,6 18,0 14,2 12,2 16,8 18,5 18,3 Moyenne des PER du CAC 40 par secteur en 2014 Hors PER > 40 24,3 Biens et services aux consommateurs 21,3 Energie, MP et services aux collectivités 16,0 Industries et BTP Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés 10,8 16,7 Banque & assurances Technologie, telecom et médias Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés PER des sociétés du CAC 40 Kering Accor Danone Pernod-Ricard Sanofi L'Oréal Carrefour LVMH Veolia Total GDF SUEZ Technip EDF Legrand Essilor Air-Liquide Saint Gobain Schneider Airbus group Valéo Michelin Bouygues Vinci Renault Safran Alstom Arcelor-Mittal Solvay Lafarge Unibail- Crédit Agricole Société Axa BNP-Paribas Gemalto Publicis Cap Gemini Vivendi Alcatel Lucent Orange NA NA NA NS NS NS NA NS 5,7 15,5 14,2 11,5 12,8 11,7 14,4 14,1 13,3 12,4 10,5 9,5 12,1 11,9 10,8 8,5 19,4 21,2 20,8 20,7 20,4 18,4 18,1 16,6 23,1 22,7 26,2 29,7 31,5 33,1 37,8 37,8 Biens & Serv ices aux consommateurs Energie, MP et services aux collectivités Industries et BTP Banques et assurances Technologies, Telecom et Medias NA : RNPG < 0 NS : RNPG très faible 23 JUIN /

24 4 Valorisation boursière Evolution du ROE Grâce à l amélioration des résultats, le rendement des capitaux propres s est redressé en Il reste cependant dans la fourchette basse des niveaux atteints depuis que nous mesurons cet indicateur Après retraitement des dépréciations d actifs, le ROE s établit à 8,9% contre 8,8% en 2013 (10,9% en 2011) Le secteur bancaire présente un ROE en forte baisse du fait de la chute des résultats impactés par des éléments non récurrents (amende) Capitalisation, CPPG et RoE du CAC 40 Mds ) CPPG Capitalisation RoE (CPPG) ,0% 14,4% ,1% 8,5% 9,2% 6,4% 6,5% 7,4% 5,9% Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés CPPG et RoE secteur Banques & Assurances (Mds ) Capitalisation, CPPG et RoE hors Banques & Assurances (Mds ) CPPG CPPG Capitalisation RoE (CPPG) RoE 15,0% 11,2% ,4% 225 4,8% 248 7,9% 225 5,6% ,7% 6,2% 274 4,5% ,0% 15,7% 11,3% 11,0% 10,7% 7,2% 8,2% 8,7% 5,7% Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés Source : Ricol Lasteyrie - d'après les rapports annuels des sociétés 23 JUIN /

25 Analyse des incorporels Poids des immatériels dans la valorisation du CAC Composition des incorporels JUIN /

26 5 Analyse des incorporels Poids des immatériels dans la valorisation du CAC 40 Après le rebond enregistré en 2013, la valeur des incorporels non inscrits au bilan est restée relativement stable à 291 Mds représentant une part de 26% de la valeur boursière totale Décomposition de la valeur boursière (en Mds ) Cela reste très loin du niveau record de 2007, lorsque les incorporels non inscrits au bilan atteignaient près de 750 Mds soit plus de 50% de la valeur en bourse Le stock de goodwill au bilan s est stabilisé après deux années de baisse due à un effort massif de dépréciation La situation par secteur n a pas connu d évolution significative par rapport à l an dernier Le secteur Banques & Assurances présente toujours un «badwill» significatif (-89 Mds ), avec des capitalisations boursières cumulées de 185 Mds pour des actifs nets cumulés de 274 Mds Le poids des actifs incorporels non inscrits au bilan s établit à 40% hors Banques et Assurances. Incorporels non comptabilisés Goodwill Actifs incorporels identifiés Actifs corporels et autres actifs nets Décomposition de la valeur boursière globale Energie, matières premières, utilities : 17% Industrie : 37% avec une forte dispersion (de -121% à 79%) TMT : 33% 50% 53% 17% 27% 19% 14% 27% 26% 39% 42% 34% 33% 32% 28% 27% Incorporels non comptabilisés Goodwill Biens et services aux consommateurs : 58% 21% 23% 18% 19% 27% 20% 22% 18% 17% 14% 13% 15% 15% 22% 23% 28% 31% 29% 28% % Actifs incorporels identifiés Actifs corporels et autres actifs nets 23 JUIN /

27 5 Analyse des incorporels Composition des incorporels Année après année, et malgré les dépréciations, le goodwill reste le principal actif incorporel, représentant 65% du total Les frais de R&D voient leur part légèrement progresser (de 4% à 6%) alors que la part des concessions et brevets baisse de 1% Le poids des différents actifs varie fortement en fonction des secteurs Les marques représentent 65% du total des incorporels (hors goodwill) pour le secteur Biens et services aux consommateurs. Elles représentent 76% du total des marques valorisées au bilan des entreprises du CAC 40 Dans le secteur Energie, matières premières et services aux collectivités, les concessions, brevets et droits assimilés représentent 43% Les licences et logiciels atteignent 49% dans le secteur TMT Moyenne des poids des principaux actifs incoporels des sociétés du CAC 40 64% 63% 65% 65% 64% 64% 15% 65% 8% 18% 5% 5% 3% 65% 8% 5% 18% 3% 2% 6% 6% 4% 2% 15% % 6% 4% 2% 16% 9% 6% % 2% 15% 9% % 4% 3% 16% 8% 4% 5% % 14% 8% % 4% 2% Moyenne des poids des principaux actifs incorporels en % 4% 6% 8% 14% 65% GW / Total incorp (Gw inclus) Marques & réseaux/total incorp (Gw inclus) Frais de R&D capitalisés/total incorp (Gw inclus) Concessions, brevets et droits assimilés/total incorp (Gw inclus) Licences & logiciels Autres immobilisations / Total incorp (Gw inclus) 23 JUIN /

28 Perspectives Perspectives JUIN /

29 6 Perspectives Perspectives 2015 Au premier trimestre 2015, le chiffre d affaires du CAC 40 est en progression de 4% (3% hors secteur Banques et Assurances) Evolution du CA au Q (Mds ) Hors Alstom Seul le secteur Energie, matières premières et services aux collectivités enregistre une baisse. En effet le chiffre d affaires de Total a baissé de % en dollars compte tenu de la baisse des cours du brut +10% -3% +5% +9% La baisse de l euro a eu un impact positif de 4,7% (sur les 26 sociétés donnant l indication) 55,8 93,2 92,8 57,4 +4% La croissance organique s établit à 0,2% sur l échantillon de 29 sociétés donnant l indication (mais 1,7% hors deux sociétés qui enregistrent des baisses de plus de 5%) Les objectifs annuels ont généralement été confirmés 34 sociétés ont donné une indication, au moins qualitative, sur les perspectives d activité et/ou de résultat. La tonalité de ce discours est confiante dans deux tiers des cas Biens et services aux consommateurs Energie, MP et services aux collectivités Industries et BTP Dispersion de la croissance organique au 1er trimestre ,0 Banque & assurances Technologie, telecom et médias Le consensus (Datastream) table sur une croissance des résultats nets de 3% en 2015 Devise Moy Q Moy Q Var. % Dollar 1,37 1,13-18% Pound 0,83 0,74-10% Yen 140,87 134,26-5% Real Brésilien 3,24 3,22-1% Yuan 8,36 7,03-16% Rupee (Inde) 84,63 70,15-17% Rouble (Russie) 48,02 70,90 48% Source Datastream -10,0% -7,5% -5,0% -2,5% 0,0% 2,5% 5,0% 7,5% 10,0% 23 JUIN /

30 23 JUIN avenue Hoche Paris Tel : Fax : Contacts : Sonia Bonnet-Bernard Alban Eyssette Jean-Laurent Lebon

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 24 JUIN 2014 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 24 juin 2014 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 27 JUIN 2013 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 27 juin 2013 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40»

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Communiqué de presse 24 juin 2014 PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Les entreprises du CAC 40 ont souffert en 2013 de l euro fort Paris, le 24 juin 2014 Ricol Lasteyrie Corporate Finance

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise

Les entreprises du CAC 40 ont renforcé leur bilan malgré la crise Communiqué de presse 28 juin 21 PRESENTATION DU 4 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont renforcé leur bilan malgré la crise Paris, le 28 juin 21 Ricol Lasteyrie publie pour la quatrième

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 28 juin 21 28 JUIN 21 1 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 23 juin 29 23 JUIN 29 1 Avertissement/préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés du

Plus en détail

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 12 JUIN 2013 1 Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 Sociétés du CAC 40 12 JUIN 2013 2 / 19 Eléments de contexte Rappel sur la norme IAS 36 L entité doit apprécier, à chaque arrêté comptable,

Plus en détail

La communication financière sur la norme IAS 36

La communication financière sur la norme IAS 36 La communication financière sur la norme IAS 36 (dépréciations d actifs)* Étude de l impact de la crise sur les états financiers 2008 des sociétés du CAC 40 Édito Le département Evaluation & Stratégie

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004

COMMUNIQUE DE PRESSE. GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 22 juillet 2004 GROUPE DANONE : Résultats estimés du 1 er semestre 2004 Croissance comparable des ventes de +8,8% Amélioration de la marge opérationnelle de 11,9% à 12,3%

Plus en détail

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin

Gabriel Croissance. Ensemble pour aller plus loin Gabriel Croissance Titre de créance présentant un risque de perte en capital Le prospectus d émission des titres de créances complexes proposés a été approuvé par la BaFin, régulateur Allemand, en date

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

Présentation des résultats 2015 14 mars 2016

Présentation des résultats 2015 14 mars 2016 Présentation des résultats 2015 14 mars 2016 Sommaire L année 2015 Activité par marque 2015 Activité par zone 2015 Résultats 2015 Activité par marque 2016 Résultats 2016 Lancements 2017 2 L année 2015

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultats du troisième trimestre 2009 Chiffre d affaires de 979,5 M (- 39% par rapport au T3 2008) RBE de 174,0 M, soit 17,8% du chiffre d affaires (26,7% au T3 2008) Important flux

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2015 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Depuis 2008, l Observatoire analyse l

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2012, la capitalisation

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours

Résultats du premier semestre 2009. Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Résultats du premier semestre 2009 Résistance des ventes Résultat net impacté par des charges non courantes La transformation est en cours Bonne résistance des ventes au S1, des résultats impactés par

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Rapport Financier Semestriel

Rapport Financier Semestriel Rapport Financier Semestriel EXERCICE 2013 DU 1 ER JANVIER AU 30 JUIN Date : 23/09/2013 Version : 1.0 SOMMAIRE 1. Commentaires généraux sur l activité... 3 2. Comptes semestriels consolidés... 5 2.1. Faits

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er TRIMESTRE 2015

RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er TRIMESTRE 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Rabat, le 16 avril 2015 RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er TRIMESTRE 2015 Faits marquants» Reprise en main opérationnelle et consolidation dans les comptes du Groupe depuis le 26 janvier

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 Résultats 30 juillet 2014

Résultats semestriels 2014 Résultats 30 juillet 2014 Résultats semestriels 2014 30 juillet 2014 Sommaire 1. Introduction 2. Comptes S1 2014 3. Activité Antalis et Arjowiggins 4. Perspectives 5. Questions & Réponses Annexe : Eléments financiers des opérations

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Pierre-Jean SIVIGNON

Pierre-Jean SIVIGNON 7 MARS 2013 Georges PLASSAT Pierre-Jean SIVIGNON Remarques préliminaires 2012 Le Groupe s est recentré sur les pays où il a une position forte et un profil multi-format : Grèce : réorganisation de son

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

Féminisation et performances des entreprises

Féminisation et performances des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Féminisation et performances des entreprises 2011 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu Pourquoi se poser la question du lien entre féminisation

Plus en détail

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005

Résultats annuels de l exercice 2004-2005. Paris, le 19 octobre 2005 Résultats annuels de l exercice 2004-2005 2005 Paris, le 19 octobre 2005 1 Sommaire Les perspectives annoncées en fin du premier semestre ont été réalisées Chiffres clés de l exercice 2004-2005 Résultats

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951

Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Moneta Multi Caps Codes ISIN parts C : FR0010298596 / parts D : FR0011495951 Lettre trimestrielle n 37 : T2 2015 Points saillants : Baisse de 2,1% de la part C sur le trimestre à 220,77. Encours de 2 274

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières Performance solide et objectifs 2014 atteints Chiffre d affaires T4 en hausse de +13% et croissance organique à +2,5% Chiffre d affaires annuel en hausse de +6,6%, croissance organique

Plus en détail

PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE LAGARDERE SCA A 896 M

PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE LAGARDERE SCA A 896 M PROGRESSION DE + 8,9 % DU RESULTAT OPERATIONNEL COURANT DES SOCIETES INTEGREES (RESOP) DE SCA A 896 M PROGRESSION DE + 7,1 % DU RESOP DE MEDIA PROGRESSION DE + 10,3 % DU RESOP CIBLE DE MEDIA (HORS STOCK-OPTIONS,

Plus en détail

ELEMENTS CLES DU 1 ER SEMESTRE 2012

ELEMENTS CLES DU 1 ER SEMESTRE 2012 RESULTATS DU 1 er SEMESTRE 2012 Paris, le 31 août 2012 3,6 millions d abonnés mobiles : 5,4% du parc français en moins de 6 mois 54% de parts de marché des recrutements haut débit : clair leadership sur

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Assemblée Générale. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Nobody s Unpredictable

Assemblée Générale. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Nobody s Unpredictable Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Que va-t-elle dire? Que va-t-il entendre? Quelles sont ses intentions? Assemblée Générale Nobody s Unpredictable Sommaire Le marché et Ipsos La

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

www.tessi.fr tessi Réunion SFAF 21 mai 2014 tessi documents services CPoR Devises tessi marketing services

www.tessi.fr tessi Réunion SFAF 21 mai 2014 tessi documents services CPoR Devises tessi marketing services www.tessi.fr tessi Réunion SFAF 21 mai 2014 tessi documents services CPoR Devises tessi marketing services Plan de la présentation Synthèse de l exercice 2013 Analyse des résultats annuels 2013 Activité

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

Études. Les PEA bancaires huit ans après

Études. Les PEA bancaires huit ans après Institué pour susciter, grâce à des incitations fiscales, le développement d une épargne des ménages durablement investie en actions, le plan d épargne en actions (PEA) bancaire a trouvé sa place face

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2013

RÉSULTATS ANNUELS 2013 MATHIAS EMMERICH DIRECTEUR GÉNÉRAL ADJOINT FINANCES, ACHATS ET SI 1 RÉSULTATS ANNUELS 13 FÉVRIER 2013 2014 1 ÉLÉMENTS CLÉS Dans un contexte économique difficile, l activité du groupe SNCF est en croissance

Plus en détail

Cegedim : croissance du chiffre d affaires au troisième trimestre 2014

Cegedim : croissance du chiffre d affaires au troisième trimestre 2014 SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Semestrielle au 30 septembre 2014 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

AGROGENERATION Société anonyme au capital social de 4.618.096,40 euros Siège social : 18 rue Pasquier 75008 Paris R.S.C. Paris N 494 765 951

AGROGENERATION Société anonyme au capital social de 4.618.096,40 euros Siège social : 18 rue Pasquier 75008 Paris R.S.C. Paris N 494 765 951 AGROGENERATION Société anonyme au capital social de 4.618.096,40 euros Siège social : 18 rue Pasquier 75008 Paris R.S.C. Paris N 494 765 951 Rapport semestriel d activité Clôture au 30 Juin 2015 1) Principaux

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

EXERCICE FISCAL 2012. Chiffres clés. Activité

EXERCICE FISCAL 2012. Chiffres clés. Activité Le 4 mai 2012 EXERCICE FISCAL 2012 TRIMESTRE JANVIER-MARS 2012 Un trimestre difficile mais en ligne avec nos prévisions Trafic passage satisfaisant, faiblesse persistante dans le cargo Augmentation de

Plus en détail

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007

Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 Neuilly-sur-Seine, le 12 novembre 2007 o Au 30 septembre 2007, revenus en hausse de 19 %, à 8,2 milliards contre 6,9 milliards pour les neuf premiers mois de 2006, reflétant l intégration des activités

Plus en détail

Assemblée Générale 2013. Plan d actions et réalisations 2012

Assemblée Générale 2013. Plan d actions et réalisations 2012 Assemblée Générale 2013 et réalisations 2012 Objectifs GBL a mis en œuvre en 2012 un plan d actions dans le cadre de son objectif de création de valeur, qui consiste à : 1 1. Gérer la rotation du portefeuille

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire Informations financières consolidées non auditées au 31 mars 2011 2011 LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau

Plus en détail

FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009

FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009 Moneta Asset Management Société de Gestion de Portefeuille agréée par l AMF n GP 03 010 17, rue de la Paix, 75002 Paris FCP Moneta Multi Caps Lettre trimestrielle n 14 : T3 2009 Points saillants du trimestre

Plus en détail

Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition

Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition Communiqué de presse 23/07/2014 Résultats semestriels 2014 Démarrage de la phase d acquisition Le Conseil d Administration réuni le 23 juillet 2014 sous la présidence de Mark Inch a arrêté les comptes

Plus en détail

A l occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré :

A l occasion de la publication de ce communiqué, Monsieur Abdeslam Ahizoune, Président du Directoire, a déclaré : COMMUNIQUE DE PRESSE Rabat, le 20 juillet 2014 RESULTATS CONSOLIDES DU 1 er SEMESTRE 2014 Faits marquants : - Confirmation du retour à la croissance du chiffre d affaires (+1,3% au deuxième trimestre)

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 ont privilégié leurs bilans à l investissement

Les entreprises du CAC 40 ont privilégié leurs bilans à l investissement Communiqué de presse 22 juin 211 PRESENTATION DU 5 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 4» Les entreprises du CAC 4 ont privilégié leurs bilans à l investissement Paris, le 22 juin 211 Ricol Lasteyrie publie pour

Plus en détail

Plan de la présentation. Présentation des résultats 2005. Synthèse de la période. Analyse de la situation au 31 décembre 2005

Plan de la présentation. Présentation des résultats 2005. Synthèse de la période. Analyse de la situation au 31 décembre 2005 Présentation des résultats 2005 Paris, le 13 avril 2006 Plan de la présentation Synthèse de la période Analyse de la situation au 31 décembre 2005 Axes de développement et perspectives Éléments boursiers

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2008-09. 5 août 2008

Résultats du 1 er trimestre 2008-09. 5 août 2008 Résultats du 1 er trimestre 2008-09 5 août 2008 Air France-KLM : faits marquants du trimestre Un résultat d exploitation largement positif malgré la forte hausse du pétrole et le ralentissement économique

Plus en détail

Assemblée Générale du 3 mai 2013

Assemblée Générale du 3 mai 2013 Assemblée Générale du 3 mai 2013 Résultats de l exercice 2012 Chiffres clés 2 Chiffres clés du Groupe (M ) 2011 2012 Variation Chiffre d affaires 7 657 7 370-3,7 % Résop Média* 414 358-56 M Résultat net

Plus en détail

Chiffre d affaires consolidé de 3 581 millions d euros, en hausse de 15 %, + 6 % à périmètre et taux de change constants

Chiffre d affaires consolidé de 3 581 millions d euros, en hausse de 15 %, + 6 % à périmètre et taux de change constants 15.13 Croissance du chiffre d affaires de 15 % à 3 581 millions d euros Croissance du chiffre d affaires première monte de 16 %, + 7 % à périmètre et taux de change constants, supérieure de 6 points à

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2008

RESULTATS ANNUELS 2008 RESULTATS ANNUELS 11 février 2009 CHIFFRE D AFFAIRES DE 1 420,9 MILLIONS D EUROS EN PROGRESSION DE +2,4 % A TAUX DE CHANGE CONSTANTS MARGE D EXPLOITATION NORMALISEE DE 15,1 % GENERATION DE TRESORERIE EN

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

Résultats annuels 2014. 10 avril 2015

Résultats annuels 2014. 10 avril 2015 10 avril 2015 Sommaire 1. Introduction 2. Comptes 2014 3. Activité Antalis et Arjowiggins 4. Perspectives 5. Questions & Réponses Annexe : Eléments financiers des opérations 2 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Le résultat opérationnel courant est de -70 M et le résultat net part du Groupe s établit à -83 M au 1 er semestre 2015.

Le résultat opérationnel courant est de -70 M et le résultat net part du Groupe s établit à -83 M au 1 er semestre 2015. Paris, le 29 juillet 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats du groupe ERAMET au 1 er semestre 2015 Dans un contexte de dégradation forte et simultanée des cours du nickel et du manganèse, ERAMET est un groupe

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires en croissance de 3,2% au 1 er semestre

Cegedim : Un chiffre d affaires en croissance de 3,2% au 1 er semestre SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Semestrielle au 30 juin 2015 IFRS - Information Réglementée - Non

Plus en détail

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998

Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Moneta Micro Entreprises Codes ISIN parts C : FR0000994980 / parts D : FR0000994998 Lettre trimestrielle n 49 : T3 2015 Points saillants : Baisse de 0,9% de la part C sur le trimestre à 769,70. Encours

Plus en détail

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 8 décembre 2015).

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 8 décembre 2015). Equinoxe Avril 2026 Equinoxe Avril 2026 est une obligation de droit français émise par Natixis* offrant à l échéance une protection à 90 % du capital initial. Equinoxe Avril 2026 présente un risque de

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014

RESULTATS ANNUELS 2014 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS - Résultat Opérationnel de 14,9 M et Résultat net part du groupe de 6,3 M - Situation financière renforcée avec une trésorerie de 49 M - Préparation de la scission

Plus en détail

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU

GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Information réglementée 27 mars 2014 16h30 CET GROUPE SPADEL : RESULTATS ANNUELS 2013 FORTE CROISSANCE DES RESULTATS DANS UN CONTEXTE CONCURRENTIEL ACCRU Chiffre d affaires de 210,4 Mio, en hausse de 6,1%

Plus en détail

Is small beautiful?* Petites capitalisations

Is small beautiful?* Petites capitalisations Petites Is small beautiful?* Six années après l éclatement de la crise financière, et en dépit de perspectives de croissance qui restent au mieux modérées, l économie mondiale semble enfin sortir la tête

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE PREMIER SEMESTRE 2013

RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE PREMIER SEMESTRE 2013 ASSYSTEM SA Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 19 219 840 Euros Siège social : 70 Boulevard de Courcelles 75017 PARIS RCS PARIS B 412 076 937 RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

GROUPE BIC Communiqué de presse

GROUPE BIC Communiqué de presse GROUPE BIC Communiqué de presse Résultats du Groupe BIC 3 ème trimestre et 9 premiers mois 2007 Le chiffre d affaires des 9 premiers mois est en augmentation de 3,7% à données comparables à 1 094,9 millions

Plus en détail

Résultats semestriels 2015

Résultats semestriels 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Résilience du chiffre d affaires et du patrimoine sous gestion Progression de 4,2% de l ANR EPRA (1) Amélioration du ratio Loan

Plus en détail

Fiche relative au taux d intérêt

Fiche relative au taux d intérêt Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Fiche relative au taux d intérêt Juillet 1999 Document de travail n L une des priorités du Gouvernement est de hisser l économie marocaine

Plus en détail

RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 :

RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 : Jacquet Metal Service - Rapport d activité 31 mars 2015 1 2 RESULTATS AU 31 MARS 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 11 MAI 2015 : 1 er trimestre 2015 Chiffre d affaires 316,5 m (+8,5% vs T1 2014) EBITDA +14,2

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

Chiffre d affaires en hausse de près de 19% à plus de 3,7 milliards d euros. Hausse de 31% de l Ebitda à plus de 1,2 milliard d euros

Chiffre d affaires en hausse de près de 19% à plus de 3,7 milliards d euros. Hausse de 31% de l Ebitda à plus de 1,2 milliard d euros CHIFFRE D AFFAIRES DU 1ER TRIMESTRE 2010 RESULTATS ANNUELS 2013 Paris, le 10 mars 2014 13,7 millions d abonnés (fixes et mobiles) Chiffre d affaires en hausse de près de 19% à plus de 3,7 milliards d euros

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

Résultats Annuels 2013

Résultats Annuels 2013 Résultats Annuels 2013 Technical perfection, automotive passion SOMMAIRE Chiffres clés 1 1 Commentaires sur l activité et les résultats 3 1.1 Activité 4 1.2 Résultats 7 1.3 Structure financière et endettement

Plus en détail

Rapport financier 2010

Rapport financier 2010 Rapport financier 2010 PagesJaunes Groupe Société anonyme à Conseil d administration au capital de 56 196 950,80 euros Siège social : 7 avenue de la Cristallerie - 92317 Sèvres Cedex R.C.S. Nanterre 552

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 30 mars 2015 1 Sommaire Chiffres clés et faits marquants Résultats financiers 2014 Prévisions de marchés et perspectives du groupe 2 Chiffres Clés 2014 M 2014 2013 Chiffre d Affaires

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration 14/12/2006 Kaufman & Broad : Résultats annuels 2006 Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration Résultats 2006 supérieurs aux prévisions o Chiffre d affaires : +22% o Marge brute

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

Résultats du 1er trimestre 2006

Résultats du 1er trimestre 2006 Résultats du 1er trimestre 2006 Mai 2006 1 Résultats du 1er trimestre 2006 Mai 2006 2 Résultats consolidés de Crédit Agricole S.A. Résultats du 1er trimestre 2006 Mai 2006 Avertissement Cette présentation

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail