LOT 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOT 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION"

Transcription

1 DOSSIER D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION MAITRE D OUVRAGE SOCIETE FONCIERE URBANE GALICE Représentée par AGIR PROMOTION Le Giraudoux 53, Av. Jean Giraudoux PERPIGNAN CEDEX ARCHITECTE JEAN MICHEL BATTESTI 37, Boulevard Édouard Herriot MARSEILLE B.E.T. B.E.T. YVES GARNIER S.A.S. 28, Rue du Petit Chantier MARSEILLE MARS 2011 B.E.T. Yves GARNIER S.A.S

2 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 2 SOMMAIRE 1. GÉNÉRALITÉS REMARQUE DOCUMENTS TECHNIQUES UNIFIES NORMES AUTRES DOCUMENTS OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR PLANS D EXÉCUTION ENTREPRISE (P.E.E.) LIAISON AVEC LES AUTRES CORPS D ÉTAT NOUVELLE REGLEMENTATION ACOUSTIQUE (N.R.A.) CONTRÔLE INTERNE ESSAIS CERTIFICATION DES PRODUITS ALIMENTATION ET DISTRIBUTION EAU FROIDE ORIGINE DE L INSTALLATION RÉGULATION PRESSION ANALYSE DE L'EAU CALCULS CONDUITE D'IMMEUBLE E.F ALIMENTATION DES LOCAUX COMMUNS COLONNES MONTANTES DISTRIBUTION AUX LOGEMENTS PRODUCTION D EAU CHAUDE DES LOCAUX COMMUNS ORIGINE DE L'INSTALLATION : CHAUFFE-EAU DISTRIBUTION ECS PRODUCTION ET DISTRIBUTION D EAU CHAUDE SANITAIRE LOGEMENTS GENERALITES BASES DES CALCULS METHODE DE CALCULS DONNEES METEOROLOGIQUES DONNEES SUR L EAU CONSOMMATION D EAU CHAUDE SANITAIRE CARACTERISTIQUES DES CAPTEURS VOLUME DE STOCKAGE RESULTATS MINIMUM A OBTENIR DESCRIPTION DES TRAVAUX CAPTEURS SOLAIRES RESEAU PRIMAIRE STATION SOLAIRE BALLON DE STOCKAGE BALLON D APPOINT ELECTRIQUE CIRCUIT SANITAIRE EN LOCAL TECHNIQUE BOUCLAGE SANITAIRE RESEAU DE DISTRIBUTION ECS ET BOUCLAGE REGULATION ELECTRICITE ARMOIRE ELECTRIQUE MISE A LA TERRE DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ESSAIS ET DESINFECTION DES INSTALLATIONS DE PLOMBERIE SANITAIRE RINÇAGE PREALABLE DESINFECTION RINÇAGE TERMINAL MODALITES D'EVALUATION DE L'EFFICACITE DU NETTOYAGE ET DE LA DESINFECTION ÉVACUATIONS...28 B.E.T. Yves GARNIER S.A.S

3 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N CALCULS E.U. E.V. RACCORDEMENT DES APPAREILS CHUTES E.U. / E.V. EN PVC CHUTES E.P. EN ZINC DAUPHIN CHUTE EP FONTE COLLECTEURS E.U. / E.P. EN PVC SIPHONS DE SOLS RESEAUX HYDROCARBURES AVALOIRS CHUTES ET COLLECTEURS SEPARATEUR D HYDROCARBURE POMPES DE RELEVAGES POMPES DE RELEVAGES HYDROCARBURES POMPES DE RELEVAGES EAUX DE DRAINAGE POMPES DE RELEVAGES DU LOCAL PRODUCTION D EAU CHAUDE APPAREILS SANITAIRES GÉNÉRALITÉS DOUCHES VASQUES ENSEMBLE WC EQUIPEMENTS KITCHENETTE CUISINE DU R.D.C LAVERIE BLOC SANITAIRES DIVERS COLONNE SECHE VENTILATION MECANIQUE DU PARKING PERFORMANCES A ATTEINDRE NIVEAU SONORE VENTILATION MECANIQUE DU PARKING CARACTERISTIQUES DES VENTILATEURS VITESSE D EXTRACTION NIVEAU SONORE PERFORMANCES A ATTEINDRE VENTILATION MECANIQUE DU PARKING FONCTIONNEMENT DE LA VENTILATION MECANIQUE DU PARKING VENTILATION MECANIQUE COLLECTIVE PRINCIPE VENTILATEUR D'EXTRACTION REJET D'AIR COLLECTEURS CONDUITS VERTICAUX BOUCHES D'EXTRACTION ENTRÉES D'AIR ALARMES VENTILATION MECANIQUE DES LOCAUX COMMUNS CAISSON D EXTRACTION VMC PERMANENTE CAISSON D EXTRACTION VMC NON PERMANENTE RESEAU DE GAINES D'EXTRACTION METALLIQUES CIRCULAIRES BOUCHES D EXTRACTION AUTOREGLABLES CLAPETS COUPE-FEU ENTREES D AIR AUTOREGLABLES ALARMES...53

4 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 4 LOT N 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION 1. GÉNÉRALITÉS 1.1. REMARQUE L'Entrepreneur du présent lot devra obligatoirement respecter les obligations législation contractuelles énoncées dans le Lot N 00 GENERALITES du présent C.C.T.P DOCUMENTS TECHNIQUES UNIFIES NF P : Plomberie Sanitaire y compris additifs. NF DTU 60.2 : Canalisations en fonte E.U. / E.V. / E.P. NF DTU P1-1 : Eau froide avec pression. NF DTU P1-2: Canalisations en chlorure de polyvinyle. Eau froide avec pression. NF DTU P1-1 : Canalisations en chlorure de polyvinyle. Canalisations E.P. NF DTU P1-1 : Canalisations en chlorure de polyvinyle. Canalisations E.U. / E.V. NF DTU 60.5 P1-1 : Canalisations en cuivre. NF P (DTU 90-1) : Équipement de cuisine. DTU (DTU P ) : Règles de calculs des installations de plomberie sanitaire et des installations d évacuation des eaux pluviales. NF DTU 60.5 P1-1 : Travaux de bâtiment. Canalisations en cuivre. Distribution d eau froide et chaude sanitaire, évacuation d eaux usées, d eaux pluviales, installations de génie climatique. Partie 1-1 : Cahier des Clauses Techniques. NF DTU 60.5 P1-2 : Travaux de bâtiment. Canalisations en cuivre. Distribution d eau froide et chaude sanitaire, évacuation d eaux usées, d eaux pluviales, installations de génie climatique. Partie 1-2 : Critères généraux de choix des matériaux. NF DTU 60.3 : Canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié. Travaux de bâtiment. DTU (NF P52-305) (mai 1993) : Travaux de bâtiments Canalisations d eau chaude ou froide sous pression et canalisations d évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l intérieur des bâtiments. DTU (NF P50-601) (mai 1993) : Travaux de bâtiments Réalisation des installations de capteurs solaires plans à circulation de liquide pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire. DTU 68.1 (P50-410) : Installation de ventilation mécanique contrôlée. DTU 68.2 (P50-411) : Exécution des installations de ventilation mécanique NORMES NF EN : Réseaux d évacuation gravitaire à l intérieur des bâtiments. XP ENV : Système de canalisations plastique.

5 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 5 N.F.D. 11 : Appareils sanitaires. N.F.D. 12 : Appareils sanitaires, WC N.F.D. 13 : Équipement sanitaire de la cuisine NF EN 695 : Évier de cuisine. N.F.D. 18 : Robinetterie sanitaire NF EN : Robinetterie sanitaire. NF EN : Systèmes de canalisations en plastique pour l évacuation des eaux vannes et des eaux usées (à basse et à haute température) à l intérieur de la structure des bâtiments. Polyéthylène (PE). Partie 1 : Spécifications pour tubes, raccords, ainsi que pour le système. NF EN : Systèmes de canalisations en plastique pour l évacuation des eaux vannes et des eaux usées (à basse et à haute température) à l intérieur de la structure des bâtiments. Acrylonitrile Butadiène Styrène (ABS). Partie 1 : Exigences pour tubes, raccords, ainsi que pour le système. NF EN : Appareils sanitaires. Spécifications relatives aux baignoires avec système de brassage d eau. NF EN : Spécifications techniques relatives aux installations d eau. NF EN : Composants de VMC. Conduits souples renforcés. NF EN : Composants de VMC. Bouche d extraction pour VMC. NF EN : Composants de VMC. Entrées d air en façade NF EN 1506 : Ventilation des bâtiments. Conduits en tôle à section circulaire. NF EN (août 2004) : Ventilation des bâtiments. Essais de performances et contrôle. NF EN (juillet 2000) : Ventilation des bâtiments. Procédures d essais et méthodes de mesure pour la réception des installations. NF EN (juin 2004) : Ventilation des bâtiments. Méthode de calcul pour la détermination des débits d air dans les logements. NF E (juin 1987) : Composants de ventilation mécanique contrôlée. NF EN (juin 2003) : Ventilation des bâtiments. Réseaux de conduits, résistance et étanchéité. NF EN (avril 2002) : Ventilation des bâtiments. Supports et appuis pour réseau de conduits AUTRES DOCUMENTS CPT canalisations à base de tubes en matériaux de synthèse (cahier CSTB N 2808). Guide technique : Réseaux de distribution d eau. Protection sanitaire des réseaux de distribution (cahier CSTB N 3321). Décret N du 10/05/2007 : Comptage de la fourniture d eau froide dans les immeubles à usage principal d habitation. Circulaire N DGUHC du 30 Novembre 2007, relative à l accessibilité des personnes handicapés dans les établissements recevant du public des installations ouvertes au public lors de leur construction ou de leur création et des bâtiments d habitations collectifs des maisons individuelles lors de leurs constructions. Dispositions issues du Décret d application N du 17 Mai 2006 modifié par le décret N du 11 Septembre 2007 et des arrêtés du 01 Août 2006 par les arrêtés du 30 Novembre 2007.

6 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 6 Arrêté du 30/11/2005, modifiant l article 36 de l arrêté du 25/06/1978 relatif aux installations fixes destinées au chauffage et à l alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d habitation, des locaux de travail ou des locaux recevant du public et de la circulaire interministérielle DGS/SD7A/SDC/DGUHC/DGE/DPR/N 126 concernant la prévention des risques liés aux légionelles et les risques liés aux brûlures. Règles de calculs thermiques TH en vigueur au moment de la signature du Marché. Arrêté du 25 avril 1995 modifié relatif à la vérification et à l entretien des installations de VMC. Circulaire du 07 juin 1982 relative à l aération des logements. Arrêté du 24 mars 1982 modifié, dispositions relatives à l aération des logements. Arrêté du 31 janvier 1986 modifié relatif aux bâtiments d habitation OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR PROTECTIONS : Pendant la durée du chantier, l'entrepreneur du présent lot devra protéger tous les appareils sanitaires et plus particulièrement les baignoires. FOURREAUX : Toutes les traversées de murs, planchers, etc., se feront par l'intermédiaire d'un fourreau permettant la dilatation. La fourniture et la pose du fourreau incombent au présent lot. Ces fourreaux auront un diamètre de 5 mm supérieur à celui des canalisations qu'ils protégeront. Ils dépasseront le sol et le plafond fini suivant prescriptions du DTU RÉSERVATIONS ET SCELLEMENTS : L'Entrepreneur du présent lot devra exécuter tous les percements nécessaires à l'exécution de ses travaux et les rebouchages de trous, saignées, raccords. Il est en outre tenu de remettre l'ensemble des réservations nécessaires dans le gros oeuvre. Faute d'avoir remis ses plans de réservations dans un délai compatible avec le planning, les percements nécessaires seront exécutés par le gros oeuvre aux frais du présent lot et en accord avec l'ingénieur béton armé et le Bureau de Contrôle. Les saignées dans les cloisons sèches seront exécutées conformément aux recommandations du fabricant et en accord avec l'entrepreneur concerné PLANS D EXÉCUTION ENTREPRISE (P.E.E.) L'Entrepreneur du présent lot devra établir, dans un délai compatible avec le planning, les plans d'exécution et de détails nécessaires à l'exécution de ses ouvrages.

7 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 7 Ces plans devront être soumis au Visa du Maître d œuvre et à l'approbation du Bureau de Contrôle. L'Entrepreneur sera également tenu de fournir au Maître d œuvre et au Bureau de Contrôle toutes les notes de calculs qui pourraient lui être demandées concernant ses travaux et notamment : Note de calcul eau froide, Note de calcul eau chaude sanitaire, Note de calcul bouclage eau chaude sanitaire, Note de calcul eaux pluviales, Note de calcul collecteurs eaux usées, eaux vannes et eaux pluviales, Note de calcul ventilation, Note de calcul de pertes de charge hydrauliques et aérauliques, Note de calcul installation solaire, Etc LIAISON AVEC LES AUTRES CORPS D ÉTAT L'Entrepreneur du présent lot devra se mettre en rapport avec les Entrepreneurs des lots : Gros œuvre Menuiseries extérieures Menuiseries intérieures Électricité Cloisons Doublages Charpente Couverture Etanchéité Espaces verts Sols souples Ceci afin de prendre connaissance des différents problèmes ayant une interférence avec ses propres prestations telles que : Raccordement des appareils, Réservations. Limites de prestations NOUVELLE REGLEMENTATION ACOUSTIQUE (N.R.A.) L attention de l entreprise est attirée sur le fait que les bruits provenant de l installation de VMC en position de débit minimal et les bruits provenant des logements mitoyens en robinetterie, chute EV EU, etc, ne devront pas engendrer un niveau de pression acoustique supérieure aux limites prévues par la NRA : LnAT 30 db(a) dans les pièces principales.

8 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 8 LnAT 35 db(a) dans les cuisines 1.9. CONTRÔLE INTERNE En début de chantier, l'entrepreneur donnera le nom de la personne chargée d'assurer le contrôle des matériaux et de leur mise en oeuvre. Cette personne assurera le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise. Ce contrôle interne doit être effectué à différents niveaux : Au niveau des fournitures, Au niveau du stockage, Au niveau de l'interface entre corps d'état. L'entrepreneur s'assurera et vérifiera, tant au niveau de la conception que de l'exécution, que les ouvrages à réaliser ou à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations. Au niveau de la fabrication et de la mise en oeuvre : Conformité aux DTU et Règles de l art ESSAIS Avant réception, l'entrepreneur effectuera les essais et les réglages de son installation. Puis, il procédera aux vérifications de dépressions et de débits. Ensuite, l'entrepreneur devra effectuer les essais et vérifications figurant sur la liste établie par le COPREC. Les résultats de ces vérifications et essais devront être consignés dans des procès-verbaux suivant les modèles parus au Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment. Ces procès-verbaux seront envoyés pour examen au Bureau de Contrôle CERTIFICATION DES PRODUITS L attention de l entrepreneur du présent lot est attirée sur le fait que tous les produits utilisés doivent avoir obtenus toutes les certifications et marques nécessaires, à savoir : NOM DE L APPLICATION TYPE DE MARQUE ORGANISME CERTIFICATEUR Appareils sanitaires y compris NF CSTB abattant de WC hors évier inox. Canalisation en fonte pour évacuation, branchement et assainissement. NF CSTB

9 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 9 NOM DE L APPLICATION TYPE DE MARQUE ORGANISME CERTIFICATEUR Chauffe-eaux électriques verticaux NF électricité + NF LCIE individuels à accumulation. électricité performance Robinetterie du bâtiment. NF CSTB Robinetterie sanitaire. NF CSTB Tubes et raccords PVC, évacuation. NF LNE 2. ALIMENTATION ET DISTRIBUTION EAU FROIDE 2.1. ORIGINE DE L INSTALLATION L origine de l installation est l attente laissée par le Lot Gros œuvre à la pénétration du bâtiment. Coordination avec le Lot Gros œuvre VRD qui doit le raccordement depuis le compteur général en limite de propriété jusqu à la pénétration dans le bâtiment. Suivant plans du dossier et P.E.E. à la pénétration du bâtiment en sous-sol RÉGULATION PRESSION L'Entrepreneur devra se faire confirmer la pression délivrée au compteur par la Société des eaux et mener ses calculs de façon à ce que les vitesses dans les canalisations ne dépassent pas, en période de pointe : 0,90 m/s à l intérieur des appartements 1,40 m/s dans les colonnes montantes. 1,90 m/s dans le collecteur principal. Il prévoira, si nécessaire, des détendeurs de pression ou des surpresseurs, de façon à ramener la pression à 3 bars ANALYSE DE L'EAU Par dérogation à l article 1.3 ; de la NFP , l entrepreneur fournira en début et fin de chantier une analyse de l eau distribuée (Ph et degré hydrotimétrique). A partir de cette analyse, l'entrepreneur devra prévoir toutes prestations permettant une utilisation normale et permettant d'éviter la corrosion ou l'entartrage des canalisations.

10 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N CALCULS Les débits instantanés d alimentation sanitaire seront calculés d après le DTU N (DTU P ) en tenant compte d un coefficient de simultanéité donné par la formule : λ = 0,8 x 1 La vitesse limite à prendre en compte dans les appartements sera de 0,90 m/s environ. Les vitesses de circulation devront être calculées de façon à obtenir un écoulement provoquant ni bruit, ni vibration. Les réseaux de canalisation et appareillages seront dimensionnés de façon à ce que les pertes de charges soit environ égales à 15 mm CE/m. La pression minimale à l entrée de chaque logement ne sera pas inférieure à 1 bar. Les débits de base minimum à prendre en compte pour les appareils sanitaires seront : Désignation de l appareil Débit E.F. ou mélange (L/s) Débit E.C. (L/s) Diamètre intérieur minimum des canalisations d alimentation (mm) Évier 0,20 0,20 12 Lavabo Vasque 0,20 0,20 10 Douche 0,20 0,20 12 Poste d eau robinet ½ 0,33 12 W avec réservoir de chasse 0,12 10 Lave-mains 0,10 0,10 10 Appareils divers 0, CONDUITE D'IMMEUBLE E.F. Depuis la pénétration dans le bâtiment, au sous-sol -1, l'entrepreneur prévoira : Une vanne d'arrêt général, Un robinet de vidange, Un réducteur de pression réglable en bronze équipé d'une soupape de sécurité et d'un manomètre de contrôle.

11 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 11 Conduite eau froide en tube acier galvanisé suivant Normes (article normes). Assemblage par soudo-brasage ou par brides. Le diamètre sera calculé par l'entrepreneur en fonction des débits nécessaires. Cette conduite sera fixée au gros oeuvre par l'intermédiaire de colliers espacés de 1,50 m environ permettant la libre dilatation du tube avec interposition d'un matériau résiliant pour éviter la transmission des bruits. Dans les traversées des parois, il sera prévu des fourreaux. Cette conduite sera calorifugée par coquilles de laine de roche ou matériaux similaires à soumettre à l avis du Bureau de contrôle. Canalisation en tube acier conforme aux normes NFA 49, assemblage par soudo-brasage. Suivant plans du dossier et P.E.E. en plancher haut du Niveau 1 pour alimentation de la colonne montante AEP générale ALIMENTATION DES LOCAUX COMMUNS Depuis la gaine AEP du rez-de-chaussée, l'entrepreneur prévoira la fourniture, pose et raccordement de canalisations de distribution d eau sanitaire (EF) réalisées en tube PE à âme aluminium. Diamètre à calculer par l'entrepreneur en fonction des appareils asservis et du coefficient de simultanéité défini par la norme. Les canalisations seront encastrées dans le plancher et protégées par des fourreaux jeu 30 % à la charge du présent lot. Les fourreaux dépasseront d environ 5 cm du niveau du sol fini et l espace entre les fourreaux et les tubes sera obturé au mastic silicone pour éviter toute pénétration d éventuels produits de nettoyage agressifs. Depuis la gaine AEP, il sera prévu les alimentations suivantes : Un départ Espaces verts avec mise en place d un sous-compteur (la canalisation sera sortie dans un plot béton, dû par le Lot Gros œuvre, avec vanne d arrêt et laissée en attente de reprise par le Lot Espaces verts). Un départ Locaux communs, avec mise en place d un sous-compteur, jusqu à la clarinette de distribution placée sous le chauffe-eau dans la laverie. Les alimentations de chaque appareil sanitaires. Le local poubelles. Le local production d eau chaude. Un départ Local activités, avec mise en place d une manchette compteur, pour alimentation laissée en attente dans le local activités.

12 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 12 Suivant plans du dossier et P.E.E. pour alimentation des points d eau des locaux communs du R.d.C COLONNES MONTANTES Colonnes montantes en PVC pression conforme aux normes NFT et NFT Assemblage par collage avec adhésif sous avis technique. Les diamètres seront calculés par l entrepreneur en fonction des débits et de la pression. Mise en œuvre conforme à la norme NFP Il sera notamment prévu : A la base de chaque colonne, une vanne d'arrêt et un robinet de vidange. En tête des colonnes, un antibélier à action progressive. Fixation sur les parois par l'intermédiaire de colliers isophoniques. Té en attente pour distribution aux logements avec by-pass pour pose ultérieure d un compteur divisionnaire. Un robinet de coupure générale par logement. SUJETIONS : Alimentation des gaines AEP2 et AEP3 en plancher haut du R.d.C. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour toutes les gaines techniques palières AEP DISTRIBUTION AUX LOGEMENTS Depuis les gaines palières, alimentation des logements par canalisations en polyéthylène réticulé bénéficiant d un avis technique. Ces canalisations seront incorporées dans les planchers. L entrepreneur devra prendre en compte cette sujétion et prévoir l approvisionnement et la main d œuvre nécessaire avant chaque coulage de plancher. Il sera prévu dans chaque logement un robinet d arrêt général.

13 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 13 Distribution des appareils sanitaires par canalisations en polyéthylène réticulé encastrées dans la dalle. Les canalisations seront partout où cela est possible, encastrées dans les parois verticales et mises sous fourreaux. En cas de canalisations apparentes, la fixation sur les parois se fera par l intermédiaire de colliers isophoniques tous les 1,25 m maximum. SUJETIONS DIVERSES : Coordination avec le Lot Gros œuvre. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour : Alimentation de tous les appareils sanitaires des logements. 3. PRODUCTION D EAU CHAUDE DES LOCAUX COMMUNS 3.1. ORIGINE DE L'INSTALLATION : CHAUFFE-EAU Fourniture, pose et raccordement d un chauffe-eau électrique à accumulation NFB d une capacité de 300 L. Cuve galvanisée intérieurement et extérieurement avec traitement intérieur contre la corrosion due à l'action de l'eau chaude. Double allure permettant soit une chauffe en heures creuses, soit une chauffe accélérée. Vidange qui devra être raccordée à une canalisation d'eau usée par l'intermédiaire d'un siphon (diamètre 20 mm). Le chauffe-eau devra être garanti 5 ans. Il sera posé sur trépied à l emplacement indiqué sur les plans. La mise en température de l eau devra se faire en moins de 8 Heures. Le raccordement électrique du chauffe-eau est dû par le présent lot, depuis l attente laissée à proximité par le Lot Electricité. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour le chauffe-eau dans la laverie.

14 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N DISTRIBUTION ECS Fourniture, pose et raccordement de canalisations de distribution d eau sanitaire ECS, depuis la clarinette de distribution jusqu à chaque point de puisage réalisées en tube polyéthylène réticulé encastrées dans la dalle et placées sous fourreau jeu 30 %. Il sera prévu un robinet d arrêt général sur chaque départ. SUJETIONS DIVERSES : Coordination avec le Lot Gros œuvre. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour alimentation : En attente dans la laverie. De l évier de la cuisine. Des appareils sanitaires du R.d.C. sauf WC. 4. PRODUCTION ET DISTRIBUTION D EAU CHAUDE SANITAIRE LOGEMENTS 4.1. GENERALITES L eau chaude sanitaire des logements sera réalisée par une installation solaire avec appoint électrique collectif. L installation sera composée des éléments principaux suivants : De capteurs solaires intégrés à la toiture tuile (pente 18, orientation SUD). D un module hydraulique de transfert avec liaison cuivrée jusqu aux panneaux comprenant : Pompes, échangeur à plaques, régulation, vase d expansion, vannes de réglage, pressostats, thermomètres, etc D un ballon de stockage. De ballons électriques pour l appoint. Un schéma de principe de l installation d'eau chaude sanitaire est joint en annexe du dossier. Les installations devront respecter les exigences du DTU (NF P ) concernant la réalisation des installations de capteurs solaires plans.

15 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N BASES DES CALCULS METHODE DE CALCULS Les performances des installations solaires seront calculées selon la «méthode mensuelle d évaluation des performances thermiques des installations solaires» du CSTB DONNEES METEOROLOGIQUES Les calculs seront menés avec les valeurs de la station météorologique d AIX EN PROVENCE. Température extérieure ( C) : Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. 7,4 8,5 11,1 13,1 17,5 21,4 23, , , DONNEES SUR L EAU Température eau froide ( C) : Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. 14,2 14,8 16,1 17,1 19,3 21,2 22,4 22,5 20,1 18,5 15,8 14,5 Température d eau chaude sanitaire fixée à 60 C au départ de la production CONSOMMATION D EAU CHAUDE SANITAIRE Les besoins en eau chaude sanitaire sont déterminés sur une estimation moyenne de base de 35 l/jour (à 60 C) par logement (type studio d une personne, soit 4060 l/jour pour les 116 logements. Consommation moyenne journalière avec profil d utilisation : Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc

16 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N CARACTERISTIQUES DES CAPTEURS Les paramètres relatifs aux capteurs solaires entrant dans le calcul sont ceux définis par la norme P Le rendement s exprime par la formule suivante : Q/ (Aa x Eng) = B K x (Tm Text) x Eng Avec : Q : puissance thermique utile Aa : Surface hors tout du capteur Eng : Eclairement énergétique du rayonnement global B : facteur optique du capteur (donné par le constructeur) K : Coefficient de perte global du capteur (donné par le constructeur) Tm : Température moyenne du capteur Text : Température extérieure Type de capteur : capteurs plans (AT du CSTB obligatoire). Taux de couverture annuelle minimum : 54 % Les panneaux en fonctionnement n excéderont pas une surcharge de 30 kg/m² de capteur VOLUME DE STOCKAGE Le volume de stockage solaire prévu est de 2500 litres, réalisé au moyen d un ballon de stockage vertical avec jaquette tôle MO. Constante de refroidissement = 0,081 Wh/(l.K.jour) RESULTATS MINIMUM A OBTENIR Les résultats ci-après ont été calculés sur la base des caractéristiques ci-avant. L entreprise devra réaliser la totalité des études d exécution sur logiciels agréés CSTB. Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Annuel Besoins en ECS à 60 (kwh) Apports solaires (kwh) Couverture solaire des besoins en ECS (%) 26,7 35,2 53,0 61,5 74,9 81,9 88,0 90,4 73,6 51,3 32,3 24,6 54,8

17 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N DESCRIPTION DES TRAVAUX CAPTEURS SOLAIRES Fourniture, pose et raccordement de capteurs solaires plans vitrés à revêtement hautement sélectif, vitrage en verre trempé, de type horizontaux constitués : D un cadre en aluminium résistant aux intempéries. D un isolant thermique de 60 mm de laine minérale. D une surface dépolie anti-éblouissement. De joints EPDM garantissant l étanchéité en évitant la formation de buée. De serpentins en cuivre méandre soudés par ultrasons et radiographie. Caractéristiques techniques : Superficie hors tout (m²): 2,30 Superficie d'entrée (m²): 2,00 Pression maximale de service (bar): 10 Poids à vide (kg): 41 Dimensions hors tout (m): 2099 x 1099 x 110 Facteur optique B (sans dimension): 0,82 Coefficient de transmission thermique globale (W/m2.K): 4,30 Marque : CHAFFOTEAUX & MAURY type ZELIOS SOLATTON 2.3 ou équivalent. Les capteurs seront titulaires d un avis technique du CSTB en cours de validité. Leur mise en œuvre respectera les prescriptions figurant dans l AT et les notices techniques du fabricant. Leur conception, leur disposition et leur raccordement devront leur permettre de se vidanger aisément, en totalité, lors des mises hors tensions de la pompe primaire. Les capteurs seront intégrés à la toiture tuile sur le versant SUD et inclinés à 18. L entrepreneur du présent lot doit toutes les suggestions de montages et se supportage des capteurs. Les capteurs seront raccordés en batteries en série parallèle par boucle de Tickelmann. Les batteries de capteurs seront raccordées aux collecteurs du circuit primaire en parallèle. Chaque batterie sera raccordée à ces collecteurs par l intermédiaire de flexibles permettant leur libre dilatation, d une vanne de réglage à l entrée, d une vanne d arrêt à la sortie et en point haut de purgeurs d air manuels.

18 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 18 Suivant plans du dossier et P.E.E. en toiture du bâtiment (surface totale = 28 x 2 m² = 56 m²) RESEAU PRIMAIRE Fourniture, pose et raccordement de canalisations de distribution d'eau glycolée (30 %) en tubes de cuivre pré-isolés par des coquilles de laines roche et protégées extérieurement par polyéthylène basse densité. Tous les raccords, tubes seront de produits manufacturés par le même fabricant, de diamètres appropriés en fonction des débits desservis déterminés en fonction de la puissance à distribuer. Les canalisations seront en cuivre. Les canalisations traversant des parois seront protégées, muni de manchettes de pénétration, permettant la libre dilatation des tuyaux qu'ils protègent. Le mode de pose sera conforme aux prescriptions du fabricant. Les assemblages seront assurés suivant les prescriptions du fabricant. Les raccords et manchons seront pré-isolés de la même manière que les tubes, aucune infiltration d eau ne devra atteindre l'isolant. Caractéristiques : L'isolation en volume non chauffé sera de classe 2 minimum au sens de la RT2005. Composants intégrés : La prestation inclut toutes les sujétions de pose et de raccordements, coudes, points fixes, lyres, barres de fixation, etc... Vanne d'isolement en départ de colonne ou de dérivation aller et vanne de réglage sur chaque retour. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour les liaisons entre capteurs solaires et échangeur STATION SOLAIRE

19 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 19 Fourniture, pose et raccordement d une station solaire équipée des éléments suivants : Echangeur de chaleur fixé sur socle entièrement câblé (armoire électrique montée) avec régulation pré-montée. Pompe pour réseau primaire avec vanne de réglage, prise de pression et deux sondes. Pompe simple pour réseau secondaire avec deux sondes. Echangeur de type à plaques Inox AISI 316 L avec joints EPDM, raccordé en contre-courant. Il sera dimensionné selon les données suivantes : Puissance = 700 W/m² de surface utile de capteur. Circuit primaire : fluide antigel, débit égal à 50 l/h/m² et température d entrée = 55 C. Circuit secondaire : eau sanitaire, débit égal à 50 l/h/m² et température de sortie = 48 C. Les pompes seront de type simple, centrifuge monocellulaire, à moteur ventilé et équipées de garnitures adaptées au fluide véhiculé (eau glycolée pour le primaire et eau sanitaire pour le secondaire). Elles seront surdimensionnées de 10 % en tenant compte de la viscosité du fluide véhiculé. Caractéristiques principales : Pression de service maxi = bars. Température d utilisation = -25 C à +110 C. Alimentation : Mono 230 V/50 Hz. Le circulateur du circuit primaire sera équipé, en dérivation, d un manomètre de contrôle de sa pression. Marque ARISTON THERMO type SUN CONTACT ou équivalent. Suivant plans du dossier et P.E.E. en local production d eau chaude au sous-sol BALLON DE STOCKAGE Fourniture, pose et raccordement d un ballon de stockage en acier émaillé composé d une bride pleine et avec technologie PROTECH à anode en titane courant imposé modulant.

20 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 20 La pression de service sur circuit primaire sera de 12 bars, pression d épreuve : 16 bars minimum. Certificat du fabricant à fournir. Il sera équipé de tous les piquages nécessaires à son bon fonctionnement en favorisant au maximum la stratification. Le piquage d entrée eau froide sera muni d une canne plongeante jusqu au fond du ballon pour permettre d éviter qu il constitue une zone «morte» propice au développement des bactéries et en particulier de la légionelle. Il sera équipé d un trou d homme et d un piquage sur le fond inférieur muni d une canne de vidange avec vanne accessible permettant d effectuer des chasses d eau périodiques. Le raccordement de ce piquage au réseau EU s effectuera par une tuyauterie flexible armé équipé d un raccord fileté du diamètre de la vanne. L ensemble sera posé sur support maçonné, à la charge du titulaire du présent lot formant un U afin d accéder au dispositif de vidage du ballon. Le ballon sera calorifugé par laine de roche et protégé avec une jaquette tôle MO. La constante de refroidissement du ballon sera au maximum de 0,081 Wh/(l.K.jour) Garantie cuve 5 ans et pièces 2 ans. Composants intégrés : Canalisations de raccordements en cuivre. Châssis et support. Thermomètre plongeur à cadran. Purgeur automatique. Soupape de sécurité sanitaire en bronze à membrane, 7 bars. Dispositif de décharge automatique vers égout en cas de surchauffe (T ballon > 90 C) Caractéristiques : Le ballon solaire aura une capacité de : 2500 litres Il sera équipé des piquages suivants : Un piquage EF, avec canne intérieure vers le bas. Une vidange. Un piquage départ ECS en partie supérieure. Un piquage raccordé à l échangeur : départ, partie inférieure. Un piquage raccordé à l échangeur : retour, partie médiane. Un piquage DN15 en partie médiane pour l installation d une sonde de température. Un piquage DN15 en partie supérieure pour l installation d un thermomètre. Marque : STYX type O BIO STOCKAGE 2500 L ou équivalent.

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS

R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS R ÉSEAUX D EAU INTÉRIEURS DANS L E S I M M E U B L E S D H A B I T A T I O N ELEMENTS D'AIDE A LA CONCEPTION ENSEMBLE POUR UN SERVICE DE QUALITÉ Gestionnaire du service public de l eau et de l assainissement

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres HYDROAZ BALLON S 750 À 6 000 Litres L Hydrogaz est un système performant de production d eau chaude semi-instantanée, intégrant directement un équipement gaz à haut rendement. Ce concept original et unique

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 09 Plomberie sanitaire Maîtrise

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Ballon d eau chaude WW 300-S

Ballon d eau chaude WW 300-S Système solaire Ligne standard Ballon d eau chaude WW 300-S Français Manuel de montage et d utilisation Version 02 - Etat 10/2008 N article : 257 134 Ballon d eau chaude WW 300-S N article : 257 109 Printed

Plus en détail

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU

LES EAUX : LOIS, NORMES ET DTU Roger Cadiergues MémoCad ns02.a LES EAUX : LOIS, RéGLEMENTS, NORMES ET DTU SOMMAIRE ns02.1. Les cadres réglementaires et normatifs ns02.2. Lois et règlements fondamentaux ns02.3. Equipements sanitaires

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

SDLi. POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux chargées Collectif 2 pôles 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES.

SDLi. POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux chargées Collectif 2 pôles 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES. PLAGES D UTILISATION Débits jusqu à : 6 m 3 /h Hauteurs mano. jusqu à : 36 m Granulométrie : mm DN orifice refoulement : Indice de protection : 68 SDLi POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux

Plus en détail

CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE HELIO. MAJ 12/2011 Code Notice : 560822

CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE HELIO. MAJ 12/2011 Code Notice : 560822 CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE HELIO MAJ 12/2011 Code Notice : 560822 Notice technique CHAUFFE-EAU ELECTRIQUE HELIO MAJ 12/2011 Code Notice : 560822 SOMMAIRE 1) CHAUFFE-EAU HELIO 4 1.1) Réservoir de base 4 1.2)

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

Entretien domestique

Entretien domestique VÉRIFICATION DU BON FONCTIONNEMENT Mettez l appareil sous tension. Si votre tableau électrique est équipé d un relais d asservissement en heures creuses (tarif réduit la nuit), basculez l interrupteur

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000

BP/BL 150 à 500, B 650 à 1000 BP/BL à, B 6 à PRÉPARATEURS D EAU CHAUDE SANITAIRE INDÉPENDANTS BP Préparateurs ecs indépendants Performance, capacité de à litres BL Préparateurs ecs indépendants, capacité de à litres B Préparateurs

Plus en détail

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE

La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Thierry Gallauziaux - David Fedullo La plomberie en PER, PVC et MULTICOUCHE Groupe Eyrolles, 2011, IS 978-2-212-13206-9 EYROLLES La plomberie en PER, PVC et multicouche Sommaire Les plastiques... 6...

Plus en détail

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006

Procédé de chutes uniques CHUH. Vu pour enregistrement le 11 septembre 2006 Avis Technique 14/06-1042 Révision de l'avis Technique 14/01-632 Procédé de chutes uniques Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausabfluβeitungen Ne peuvent se prévaloir du présent Avis

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

Module de formation. Relevage. motralec

Module de formation. Relevage. motralec Module de formation motralec 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 95223 HERBLAY CEDEX Tel. : 01.39.97.65.10 / Fax. : 01.39.97.68.48 Demande de prix / e-mail : service-commercial@motralec.com www.motralec.com

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES SYSTEMES A CIRCULATION FORCEE Eau Chaude Sanitaire et Chauffage Panneaux solaires BLUETECH 2500 de 2,5 m² Panneaux solaires TITANIUM de 2 m² Panneaux solaires TITANIUM O de

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire «La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON Descriptif commercial sommaire A) CARACTERISTIQUES GENERALES 1. Gros Œuvre Infrastructure : - Implantation. - Fouilles en rigoles pour fondations.

Plus en détail

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw NRGIS HUIÈR ÉLTRIQU - U HU HUFFG À 00 kw Souples d utilisation, fiables et performantes, les chaudières électriques eau chaude LZ NRGIS trouvent leurs applications dans de nombreux domaines. n fonctionnement

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments

Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments Conception et maintenance des réseaux d eau à l intérieur des bâtiments Olivier CORREC Mél : olivier.correc@cstb.fr Contexte des réseaux d eau sanitaire Exigences générales : o Sécuriser la consommation

Plus en détail

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Le confort de l eau chaude sanitaire Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Attestation de Conformité Sanitaire Afi n de réduire les quantités de matières toxiques pouvant

Plus en détail