LOT 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOT 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION"

Transcription

1 DOSSIER D.C.E. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION MAITRE D OUVRAGE SOCIETE FONCIERE URBANE GALICE Représentée par AGIR PROMOTION Le Giraudoux 53, Av. Jean Giraudoux PERPIGNAN CEDEX ARCHITECTE JEAN MICHEL BATTESTI 37, Boulevard Édouard Herriot MARSEILLE B.E.T. B.E.T. YVES GARNIER S.A.S. 28, Rue du Petit Chantier MARSEILLE MARS 2011 B.E.T. Yves GARNIER S.A.S

2 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 2 SOMMAIRE 1. GÉNÉRALITÉS REMARQUE DOCUMENTS TECHNIQUES UNIFIES NORMES AUTRES DOCUMENTS OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR PLANS D EXÉCUTION ENTREPRISE (P.E.E.) LIAISON AVEC LES AUTRES CORPS D ÉTAT NOUVELLE REGLEMENTATION ACOUSTIQUE (N.R.A.) CONTRÔLE INTERNE ESSAIS CERTIFICATION DES PRODUITS ALIMENTATION ET DISTRIBUTION EAU FROIDE ORIGINE DE L INSTALLATION RÉGULATION PRESSION ANALYSE DE L'EAU CALCULS CONDUITE D'IMMEUBLE E.F ALIMENTATION DES LOCAUX COMMUNS COLONNES MONTANTES DISTRIBUTION AUX LOGEMENTS PRODUCTION D EAU CHAUDE DES LOCAUX COMMUNS ORIGINE DE L'INSTALLATION : CHAUFFE-EAU DISTRIBUTION ECS PRODUCTION ET DISTRIBUTION D EAU CHAUDE SANITAIRE LOGEMENTS GENERALITES BASES DES CALCULS METHODE DE CALCULS DONNEES METEOROLOGIQUES DONNEES SUR L EAU CONSOMMATION D EAU CHAUDE SANITAIRE CARACTERISTIQUES DES CAPTEURS VOLUME DE STOCKAGE RESULTATS MINIMUM A OBTENIR DESCRIPTION DES TRAVAUX CAPTEURS SOLAIRES RESEAU PRIMAIRE STATION SOLAIRE BALLON DE STOCKAGE BALLON D APPOINT ELECTRIQUE CIRCUIT SANITAIRE EN LOCAL TECHNIQUE BOUCLAGE SANITAIRE RESEAU DE DISTRIBUTION ECS ET BOUCLAGE REGULATION ELECTRICITE ARMOIRE ELECTRIQUE MISE A LA TERRE DES EQUIPEMENTS ELECTRIQUES ESSAIS ET DESINFECTION DES INSTALLATIONS DE PLOMBERIE SANITAIRE RINÇAGE PREALABLE DESINFECTION RINÇAGE TERMINAL MODALITES D'EVALUATION DE L'EFFICACITE DU NETTOYAGE ET DE LA DESINFECTION ÉVACUATIONS...28 B.E.T. Yves GARNIER S.A.S

3 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N CALCULS E.U. E.V. RACCORDEMENT DES APPAREILS CHUTES E.U. / E.V. EN PVC CHUTES E.P. EN ZINC DAUPHIN CHUTE EP FONTE COLLECTEURS E.U. / E.P. EN PVC SIPHONS DE SOLS RESEAUX HYDROCARBURES AVALOIRS CHUTES ET COLLECTEURS SEPARATEUR D HYDROCARBURE POMPES DE RELEVAGES POMPES DE RELEVAGES HYDROCARBURES POMPES DE RELEVAGES EAUX DE DRAINAGE POMPES DE RELEVAGES DU LOCAL PRODUCTION D EAU CHAUDE APPAREILS SANITAIRES GÉNÉRALITÉS DOUCHES VASQUES ENSEMBLE WC EQUIPEMENTS KITCHENETTE CUISINE DU R.D.C LAVERIE BLOC SANITAIRES DIVERS COLONNE SECHE VENTILATION MECANIQUE DU PARKING PERFORMANCES A ATTEINDRE NIVEAU SONORE VENTILATION MECANIQUE DU PARKING CARACTERISTIQUES DES VENTILATEURS VITESSE D EXTRACTION NIVEAU SONORE PERFORMANCES A ATTEINDRE VENTILATION MECANIQUE DU PARKING FONCTIONNEMENT DE LA VENTILATION MECANIQUE DU PARKING VENTILATION MECANIQUE COLLECTIVE PRINCIPE VENTILATEUR D'EXTRACTION REJET D'AIR COLLECTEURS CONDUITS VERTICAUX BOUCHES D'EXTRACTION ENTRÉES D'AIR ALARMES VENTILATION MECANIQUE DES LOCAUX COMMUNS CAISSON D EXTRACTION VMC PERMANENTE CAISSON D EXTRACTION VMC NON PERMANENTE RESEAU DE GAINES D'EXTRACTION METALLIQUES CIRCULAIRES BOUCHES D EXTRACTION AUTOREGLABLES CLAPETS COUPE-FEU ENTREES D AIR AUTOREGLABLES ALARMES...53

4 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 4 LOT N 12 : PLOMBERIE SANITAIRE SOLAIRE VENTILATION 1. GÉNÉRALITÉS 1.1. REMARQUE L'Entrepreneur du présent lot devra obligatoirement respecter les obligations législation contractuelles énoncées dans le Lot N 00 GENERALITES du présent C.C.T.P DOCUMENTS TECHNIQUES UNIFIES NF P : Plomberie Sanitaire y compris additifs. NF DTU 60.2 : Canalisations en fonte E.U. / E.V. / E.P. NF DTU P1-1 : Eau froide avec pression. NF DTU P1-2: Canalisations en chlorure de polyvinyle. Eau froide avec pression. NF DTU P1-1 : Canalisations en chlorure de polyvinyle. Canalisations E.P. NF DTU P1-1 : Canalisations en chlorure de polyvinyle. Canalisations E.U. / E.V. NF DTU 60.5 P1-1 : Canalisations en cuivre. NF P (DTU 90-1) : Équipement de cuisine. DTU (DTU P ) : Règles de calculs des installations de plomberie sanitaire et des installations d évacuation des eaux pluviales. NF DTU 60.5 P1-1 : Travaux de bâtiment. Canalisations en cuivre. Distribution d eau froide et chaude sanitaire, évacuation d eaux usées, d eaux pluviales, installations de génie climatique. Partie 1-1 : Cahier des Clauses Techniques. NF DTU 60.5 P1-2 : Travaux de bâtiment. Canalisations en cuivre. Distribution d eau froide et chaude sanitaire, évacuation d eaux usées, d eaux pluviales, installations de génie climatique. Partie 1-2 : Critères généraux de choix des matériaux. NF DTU 60.3 : Canalisations en chlorure de polyvinyle non plastifié. Travaux de bâtiment. DTU (NF P52-305) (mai 1993) : Travaux de bâtiments Canalisations d eau chaude ou froide sous pression et canalisations d évacuation des eaux usées et des eaux pluviales à l intérieur des bâtiments. DTU (NF P50-601) (mai 1993) : Travaux de bâtiments Réalisation des installations de capteurs solaires plans à circulation de liquide pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire. DTU 68.1 (P50-410) : Installation de ventilation mécanique contrôlée. DTU 68.2 (P50-411) : Exécution des installations de ventilation mécanique NORMES NF EN : Réseaux d évacuation gravitaire à l intérieur des bâtiments. XP ENV : Système de canalisations plastique.

5 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 5 N.F.D. 11 : Appareils sanitaires. N.F.D. 12 : Appareils sanitaires, WC N.F.D. 13 : Équipement sanitaire de la cuisine NF EN 695 : Évier de cuisine. N.F.D. 18 : Robinetterie sanitaire NF EN : Robinetterie sanitaire. NF EN : Systèmes de canalisations en plastique pour l évacuation des eaux vannes et des eaux usées (à basse et à haute température) à l intérieur de la structure des bâtiments. Polyéthylène (PE). Partie 1 : Spécifications pour tubes, raccords, ainsi que pour le système. NF EN : Systèmes de canalisations en plastique pour l évacuation des eaux vannes et des eaux usées (à basse et à haute température) à l intérieur de la structure des bâtiments. Acrylonitrile Butadiène Styrène (ABS). Partie 1 : Exigences pour tubes, raccords, ainsi que pour le système. NF EN : Appareils sanitaires. Spécifications relatives aux baignoires avec système de brassage d eau. NF EN : Spécifications techniques relatives aux installations d eau. NF EN : Composants de VMC. Conduits souples renforcés. NF EN : Composants de VMC. Bouche d extraction pour VMC. NF EN : Composants de VMC. Entrées d air en façade NF EN 1506 : Ventilation des bâtiments. Conduits en tôle à section circulaire. NF EN (août 2004) : Ventilation des bâtiments. Essais de performances et contrôle. NF EN (juillet 2000) : Ventilation des bâtiments. Procédures d essais et méthodes de mesure pour la réception des installations. NF EN (juin 2004) : Ventilation des bâtiments. Méthode de calcul pour la détermination des débits d air dans les logements. NF E (juin 1987) : Composants de ventilation mécanique contrôlée. NF EN (juin 2003) : Ventilation des bâtiments. Réseaux de conduits, résistance et étanchéité. NF EN (avril 2002) : Ventilation des bâtiments. Supports et appuis pour réseau de conduits AUTRES DOCUMENTS CPT canalisations à base de tubes en matériaux de synthèse (cahier CSTB N 2808). Guide technique : Réseaux de distribution d eau. Protection sanitaire des réseaux de distribution (cahier CSTB N 3321). Décret N du 10/05/2007 : Comptage de la fourniture d eau froide dans les immeubles à usage principal d habitation. Circulaire N DGUHC du 30 Novembre 2007, relative à l accessibilité des personnes handicapés dans les établissements recevant du public des installations ouvertes au public lors de leur construction ou de leur création et des bâtiments d habitations collectifs des maisons individuelles lors de leurs constructions. Dispositions issues du Décret d application N du 17 Mai 2006 modifié par le décret N du 11 Septembre 2007 et des arrêtés du 01 Août 2006 par les arrêtés du 30 Novembre 2007.

6 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 6 Arrêté du 30/11/2005, modifiant l article 36 de l arrêté du 25/06/1978 relatif aux installations fixes destinées au chauffage et à l alimentation en eau chaude sanitaire des bâtiments d habitation, des locaux de travail ou des locaux recevant du public et de la circulaire interministérielle DGS/SD7A/SDC/DGUHC/DGE/DPR/N 126 concernant la prévention des risques liés aux légionelles et les risques liés aux brûlures. Règles de calculs thermiques TH en vigueur au moment de la signature du Marché. Arrêté du 25 avril 1995 modifié relatif à la vérification et à l entretien des installations de VMC. Circulaire du 07 juin 1982 relative à l aération des logements. Arrêté du 24 mars 1982 modifié, dispositions relatives à l aération des logements. Arrêté du 31 janvier 1986 modifié relatif aux bâtiments d habitation OBLIGATIONS DE L'ENTREPRENEUR PROTECTIONS : Pendant la durée du chantier, l'entrepreneur du présent lot devra protéger tous les appareils sanitaires et plus particulièrement les baignoires. FOURREAUX : Toutes les traversées de murs, planchers, etc., se feront par l'intermédiaire d'un fourreau permettant la dilatation. La fourniture et la pose du fourreau incombent au présent lot. Ces fourreaux auront un diamètre de 5 mm supérieur à celui des canalisations qu'ils protégeront. Ils dépasseront le sol et le plafond fini suivant prescriptions du DTU RÉSERVATIONS ET SCELLEMENTS : L'Entrepreneur du présent lot devra exécuter tous les percements nécessaires à l'exécution de ses travaux et les rebouchages de trous, saignées, raccords. Il est en outre tenu de remettre l'ensemble des réservations nécessaires dans le gros oeuvre. Faute d'avoir remis ses plans de réservations dans un délai compatible avec le planning, les percements nécessaires seront exécutés par le gros oeuvre aux frais du présent lot et en accord avec l'ingénieur béton armé et le Bureau de Contrôle. Les saignées dans les cloisons sèches seront exécutées conformément aux recommandations du fabricant et en accord avec l'entrepreneur concerné PLANS D EXÉCUTION ENTREPRISE (P.E.E.) L'Entrepreneur du présent lot devra établir, dans un délai compatible avec le planning, les plans d'exécution et de détails nécessaires à l'exécution de ses ouvrages.

7 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 7 Ces plans devront être soumis au Visa du Maître d œuvre et à l'approbation du Bureau de Contrôle. L'Entrepreneur sera également tenu de fournir au Maître d œuvre et au Bureau de Contrôle toutes les notes de calculs qui pourraient lui être demandées concernant ses travaux et notamment : Note de calcul eau froide, Note de calcul eau chaude sanitaire, Note de calcul bouclage eau chaude sanitaire, Note de calcul eaux pluviales, Note de calcul collecteurs eaux usées, eaux vannes et eaux pluviales, Note de calcul ventilation, Note de calcul de pertes de charge hydrauliques et aérauliques, Note de calcul installation solaire, Etc LIAISON AVEC LES AUTRES CORPS D ÉTAT L'Entrepreneur du présent lot devra se mettre en rapport avec les Entrepreneurs des lots : Gros œuvre Menuiseries extérieures Menuiseries intérieures Électricité Cloisons Doublages Charpente Couverture Etanchéité Espaces verts Sols souples Ceci afin de prendre connaissance des différents problèmes ayant une interférence avec ses propres prestations telles que : Raccordement des appareils, Réservations. Limites de prestations NOUVELLE REGLEMENTATION ACOUSTIQUE (N.R.A.) L attention de l entreprise est attirée sur le fait que les bruits provenant de l installation de VMC en position de débit minimal et les bruits provenant des logements mitoyens en robinetterie, chute EV EU, etc, ne devront pas engendrer un niveau de pression acoustique supérieure aux limites prévues par la NRA : LnAT 30 db(a) dans les pièces principales.

8 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 8 LnAT 35 db(a) dans les cuisines 1.9. CONTRÔLE INTERNE En début de chantier, l'entrepreneur donnera le nom de la personne chargée d'assurer le contrôle des matériaux et de leur mise en oeuvre. Cette personne assurera le contrôle interne auquel est assujettie l'entreprise. Ce contrôle interne doit être effectué à différents niveaux : Au niveau des fournitures, Au niveau du stockage, Au niveau de l'interface entre corps d'état. L'entrepreneur s'assurera et vérifiera, tant au niveau de la conception que de l'exécution, que les ouvrages à réaliser ou à exécuter par d'autres corps d'état permettent une bonne réalisation de ses propres prestations. Au niveau de la fabrication et de la mise en oeuvre : Conformité aux DTU et Règles de l art ESSAIS Avant réception, l'entrepreneur effectuera les essais et les réglages de son installation. Puis, il procédera aux vérifications de dépressions et de débits. Ensuite, l'entrepreneur devra effectuer les essais et vérifications figurant sur la liste établie par le COPREC. Les résultats de ces vérifications et essais devront être consignés dans des procès-verbaux suivant les modèles parus au Moniteur des Travaux Publics et du Bâtiment. Ces procès-verbaux seront envoyés pour examen au Bureau de Contrôle CERTIFICATION DES PRODUITS L attention de l entrepreneur du présent lot est attirée sur le fait que tous les produits utilisés doivent avoir obtenus toutes les certifications et marques nécessaires, à savoir : NOM DE L APPLICATION TYPE DE MARQUE ORGANISME CERTIFICATEUR Appareils sanitaires y compris NF CSTB abattant de WC hors évier inox. Canalisation en fonte pour évacuation, branchement et assainissement. NF CSTB

9 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 9 NOM DE L APPLICATION TYPE DE MARQUE ORGANISME CERTIFICATEUR Chauffe-eaux électriques verticaux NF électricité + NF LCIE individuels à accumulation. électricité performance Robinetterie du bâtiment. NF CSTB Robinetterie sanitaire. NF CSTB Tubes et raccords PVC, évacuation. NF LNE 2. ALIMENTATION ET DISTRIBUTION EAU FROIDE 2.1. ORIGINE DE L INSTALLATION L origine de l installation est l attente laissée par le Lot Gros œuvre à la pénétration du bâtiment. Coordination avec le Lot Gros œuvre VRD qui doit le raccordement depuis le compteur général en limite de propriété jusqu à la pénétration dans le bâtiment. Suivant plans du dossier et P.E.E. à la pénétration du bâtiment en sous-sol RÉGULATION PRESSION L'Entrepreneur devra se faire confirmer la pression délivrée au compteur par la Société des eaux et mener ses calculs de façon à ce que les vitesses dans les canalisations ne dépassent pas, en période de pointe : 0,90 m/s à l intérieur des appartements 1,40 m/s dans les colonnes montantes. 1,90 m/s dans le collecteur principal. Il prévoira, si nécessaire, des détendeurs de pression ou des surpresseurs, de façon à ramener la pression à 3 bars ANALYSE DE L'EAU Par dérogation à l article 1.3 ; de la NFP , l entrepreneur fournira en début et fin de chantier une analyse de l eau distribuée (Ph et degré hydrotimétrique). A partir de cette analyse, l'entrepreneur devra prévoir toutes prestations permettant une utilisation normale et permettant d'éviter la corrosion ou l'entartrage des canalisations.

10 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N CALCULS Les débits instantanés d alimentation sanitaire seront calculés d après le DTU N (DTU P ) en tenant compte d un coefficient de simultanéité donné par la formule : λ = 0,8 x 1 La vitesse limite à prendre en compte dans les appartements sera de 0,90 m/s environ. Les vitesses de circulation devront être calculées de façon à obtenir un écoulement provoquant ni bruit, ni vibration. Les réseaux de canalisation et appareillages seront dimensionnés de façon à ce que les pertes de charges soit environ égales à 15 mm CE/m. La pression minimale à l entrée de chaque logement ne sera pas inférieure à 1 bar. Les débits de base minimum à prendre en compte pour les appareils sanitaires seront : Désignation de l appareil Débit E.F. ou mélange (L/s) Débit E.C. (L/s) Diamètre intérieur minimum des canalisations d alimentation (mm) Évier 0,20 0,20 12 Lavabo Vasque 0,20 0,20 10 Douche 0,20 0,20 12 Poste d eau robinet ½ 0,33 12 W avec réservoir de chasse 0,12 10 Lave-mains 0,10 0,10 10 Appareils divers 0, CONDUITE D'IMMEUBLE E.F. Depuis la pénétration dans le bâtiment, au sous-sol -1, l'entrepreneur prévoira : Une vanne d'arrêt général, Un robinet de vidange, Un réducteur de pression réglable en bronze équipé d'une soupape de sécurité et d'un manomètre de contrôle.

11 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 11 Conduite eau froide en tube acier galvanisé suivant Normes (article normes). Assemblage par soudo-brasage ou par brides. Le diamètre sera calculé par l'entrepreneur en fonction des débits nécessaires. Cette conduite sera fixée au gros oeuvre par l'intermédiaire de colliers espacés de 1,50 m environ permettant la libre dilatation du tube avec interposition d'un matériau résiliant pour éviter la transmission des bruits. Dans les traversées des parois, il sera prévu des fourreaux. Cette conduite sera calorifugée par coquilles de laine de roche ou matériaux similaires à soumettre à l avis du Bureau de contrôle. Canalisation en tube acier conforme aux normes NFA 49, assemblage par soudo-brasage. Suivant plans du dossier et P.E.E. en plancher haut du Niveau 1 pour alimentation de la colonne montante AEP générale ALIMENTATION DES LOCAUX COMMUNS Depuis la gaine AEP du rez-de-chaussée, l'entrepreneur prévoira la fourniture, pose et raccordement de canalisations de distribution d eau sanitaire (EF) réalisées en tube PE à âme aluminium. Diamètre à calculer par l'entrepreneur en fonction des appareils asservis et du coefficient de simultanéité défini par la norme. Les canalisations seront encastrées dans le plancher et protégées par des fourreaux jeu 30 % à la charge du présent lot. Les fourreaux dépasseront d environ 5 cm du niveau du sol fini et l espace entre les fourreaux et les tubes sera obturé au mastic silicone pour éviter toute pénétration d éventuels produits de nettoyage agressifs. Depuis la gaine AEP, il sera prévu les alimentations suivantes : Un départ Espaces verts avec mise en place d un sous-compteur (la canalisation sera sortie dans un plot béton, dû par le Lot Gros œuvre, avec vanne d arrêt et laissée en attente de reprise par le Lot Espaces verts). Un départ Locaux communs, avec mise en place d un sous-compteur, jusqu à la clarinette de distribution placée sous le chauffe-eau dans la laverie. Les alimentations de chaque appareil sanitaires. Le local poubelles. Le local production d eau chaude. Un départ Local activités, avec mise en place d une manchette compteur, pour alimentation laissée en attente dans le local activités.

12 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 12 Suivant plans du dossier et P.E.E. pour alimentation des points d eau des locaux communs du R.d.C COLONNES MONTANTES Colonnes montantes en PVC pression conforme aux normes NFT et NFT Assemblage par collage avec adhésif sous avis technique. Les diamètres seront calculés par l entrepreneur en fonction des débits et de la pression. Mise en œuvre conforme à la norme NFP Il sera notamment prévu : A la base de chaque colonne, une vanne d'arrêt et un robinet de vidange. En tête des colonnes, un antibélier à action progressive. Fixation sur les parois par l'intermédiaire de colliers isophoniques. Té en attente pour distribution aux logements avec by-pass pour pose ultérieure d un compteur divisionnaire. Un robinet de coupure générale par logement. SUJETIONS : Alimentation des gaines AEP2 et AEP3 en plancher haut du R.d.C. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour toutes les gaines techniques palières AEP DISTRIBUTION AUX LOGEMENTS Depuis les gaines palières, alimentation des logements par canalisations en polyéthylène réticulé bénéficiant d un avis technique. Ces canalisations seront incorporées dans les planchers. L entrepreneur devra prendre en compte cette sujétion et prévoir l approvisionnement et la main d œuvre nécessaire avant chaque coulage de plancher. Il sera prévu dans chaque logement un robinet d arrêt général.

13 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 13 Distribution des appareils sanitaires par canalisations en polyéthylène réticulé encastrées dans la dalle. Les canalisations seront partout où cela est possible, encastrées dans les parois verticales et mises sous fourreaux. En cas de canalisations apparentes, la fixation sur les parois se fera par l intermédiaire de colliers isophoniques tous les 1,25 m maximum. SUJETIONS DIVERSES : Coordination avec le Lot Gros œuvre. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour : Alimentation de tous les appareils sanitaires des logements. 3. PRODUCTION D EAU CHAUDE DES LOCAUX COMMUNS 3.1. ORIGINE DE L'INSTALLATION : CHAUFFE-EAU Fourniture, pose et raccordement d un chauffe-eau électrique à accumulation NFB d une capacité de 300 L. Cuve galvanisée intérieurement et extérieurement avec traitement intérieur contre la corrosion due à l'action de l'eau chaude. Double allure permettant soit une chauffe en heures creuses, soit une chauffe accélérée. Vidange qui devra être raccordée à une canalisation d'eau usée par l'intermédiaire d'un siphon (diamètre 20 mm). Le chauffe-eau devra être garanti 5 ans. Il sera posé sur trépied à l emplacement indiqué sur les plans. La mise en température de l eau devra se faire en moins de 8 Heures. Le raccordement électrique du chauffe-eau est dû par le présent lot, depuis l attente laissée à proximité par le Lot Electricité. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour le chauffe-eau dans la laverie.

14 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N DISTRIBUTION ECS Fourniture, pose et raccordement de canalisations de distribution d eau sanitaire ECS, depuis la clarinette de distribution jusqu à chaque point de puisage réalisées en tube polyéthylène réticulé encastrées dans la dalle et placées sous fourreau jeu 30 %. Il sera prévu un robinet d arrêt général sur chaque départ. SUJETIONS DIVERSES : Coordination avec le Lot Gros œuvre. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour alimentation : En attente dans la laverie. De l évier de la cuisine. Des appareils sanitaires du R.d.C. sauf WC. 4. PRODUCTION ET DISTRIBUTION D EAU CHAUDE SANITAIRE LOGEMENTS 4.1. GENERALITES L eau chaude sanitaire des logements sera réalisée par une installation solaire avec appoint électrique collectif. L installation sera composée des éléments principaux suivants : De capteurs solaires intégrés à la toiture tuile (pente 18, orientation SUD). D un module hydraulique de transfert avec liaison cuivrée jusqu aux panneaux comprenant : Pompes, échangeur à plaques, régulation, vase d expansion, vannes de réglage, pressostats, thermomètres, etc D un ballon de stockage. De ballons électriques pour l appoint. Un schéma de principe de l installation d'eau chaude sanitaire est joint en annexe du dossier. Les installations devront respecter les exigences du DTU (NF P ) concernant la réalisation des installations de capteurs solaires plans.

15 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N BASES DES CALCULS METHODE DE CALCULS Les performances des installations solaires seront calculées selon la «méthode mensuelle d évaluation des performances thermiques des installations solaires» du CSTB DONNEES METEOROLOGIQUES Les calculs seront menés avec les valeurs de la station météorologique d AIX EN PROVENCE. Température extérieure ( C) : Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. 7,4 8,5 11,1 13,1 17,5 21,4 23, , , DONNEES SUR L EAU Température eau froide ( C) : Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. 14,2 14,8 16,1 17,1 19,3 21,2 22,4 22,5 20,1 18,5 15,8 14,5 Température d eau chaude sanitaire fixée à 60 C au départ de la production CONSOMMATION D EAU CHAUDE SANITAIRE Les besoins en eau chaude sanitaire sont déterminés sur une estimation moyenne de base de 35 l/jour (à 60 C) par logement (type studio d une personne, soit 4060 l/jour pour les 116 logements. Consommation moyenne journalière avec profil d utilisation : Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc

16 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N CARACTERISTIQUES DES CAPTEURS Les paramètres relatifs aux capteurs solaires entrant dans le calcul sont ceux définis par la norme P Le rendement s exprime par la formule suivante : Q/ (Aa x Eng) = B K x (Tm Text) x Eng Avec : Q : puissance thermique utile Aa : Surface hors tout du capteur Eng : Eclairement énergétique du rayonnement global B : facteur optique du capteur (donné par le constructeur) K : Coefficient de perte global du capteur (donné par le constructeur) Tm : Température moyenne du capteur Text : Température extérieure Type de capteur : capteurs plans (AT du CSTB obligatoire). Taux de couverture annuelle minimum : 54 % Les panneaux en fonctionnement n excéderont pas une surcharge de 30 kg/m² de capteur VOLUME DE STOCKAGE Le volume de stockage solaire prévu est de 2500 litres, réalisé au moyen d un ballon de stockage vertical avec jaquette tôle MO. Constante de refroidissement = 0,081 Wh/(l.K.jour) RESULTATS MINIMUM A OBTENIR Les résultats ci-après ont été calculés sur la base des caractéristiques ci-avant. L entreprise devra réaliser la totalité des études d exécution sur logiciels agréés CSTB. Janv. Fev. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Annuel Besoins en ECS à 60 (kwh) Apports solaires (kwh) Couverture solaire des besoins en ECS (%) 26,7 35,2 53,0 61,5 74,9 81,9 88,0 90,4 73,6 51,3 32,3 24,6 54,8

17 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N DESCRIPTION DES TRAVAUX CAPTEURS SOLAIRES Fourniture, pose et raccordement de capteurs solaires plans vitrés à revêtement hautement sélectif, vitrage en verre trempé, de type horizontaux constitués : D un cadre en aluminium résistant aux intempéries. D un isolant thermique de 60 mm de laine minérale. D une surface dépolie anti-éblouissement. De joints EPDM garantissant l étanchéité en évitant la formation de buée. De serpentins en cuivre méandre soudés par ultrasons et radiographie. Caractéristiques techniques : Superficie hors tout (m²): 2,30 Superficie d'entrée (m²): 2,00 Pression maximale de service (bar): 10 Poids à vide (kg): 41 Dimensions hors tout (m): 2099 x 1099 x 110 Facteur optique B (sans dimension): 0,82 Coefficient de transmission thermique globale (W/m2.K): 4,30 Marque : CHAFFOTEAUX & MAURY type ZELIOS SOLATTON 2.3 ou équivalent. Les capteurs seront titulaires d un avis technique du CSTB en cours de validité. Leur mise en œuvre respectera les prescriptions figurant dans l AT et les notices techniques du fabricant. Leur conception, leur disposition et leur raccordement devront leur permettre de se vidanger aisément, en totalité, lors des mises hors tensions de la pompe primaire. Les capteurs seront intégrés à la toiture tuile sur le versant SUD et inclinés à 18. L entrepreneur du présent lot doit toutes les suggestions de montages et se supportage des capteurs. Les capteurs seront raccordés en batteries en série parallèle par boucle de Tickelmann. Les batteries de capteurs seront raccordées aux collecteurs du circuit primaire en parallèle. Chaque batterie sera raccordée à ces collecteurs par l intermédiaire de flexibles permettant leur libre dilatation, d une vanne de réglage à l entrée, d une vanne d arrêt à la sortie et en point haut de purgeurs d air manuels.

18 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 18 Suivant plans du dossier et P.E.E. en toiture du bâtiment (surface totale = 28 x 2 m² = 56 m²) RESEAU PRIMAIRE Fourniture, pose et raccordement de canalisations de distribution d'eau glycolée (30 %) en tubes de cuivre pré-isolés par des coquilles de laines roche et protégées extérieurement par polyéthylène basse densité. Tous les raccords, tubes seront de produits manufacturés par le même fabricant, de diamètres appropriés en fonction des débits desservis déterminés en fonction de la puissance à distribuer. Les canalisations seront en cuivre. Les canalisations traversant des parois seront protégées, muni de manchettes de pénétration, permettant la libre dilatation des tuyaux qu'ils protègent. Le mode de pose sera conforme aux prescriptions du fabricant. Les assemblages seront assurés suivant les prescriptions du fabricant. Les raccords et manchons seront pré-isolés de la même manière que les tubes, aucune infiltration d eau ne devra atteindre l'isolant. Caractéristiques : L'isolation en volume non chauffé sera de classe 2 minimum au sens de la RT2005. Composants intégrés : La prestation inclut toutes les sujétions de pose et de raccordements, coudes, points fixes, lyres, barres de fixation, etc... Vanne d'isolement en départ de colonne ou de dérivation aller et vanne de réglage sur chaque retour. Suivant plans du dossier et P.E.E. pour les liaisons entre capteurs solaires et échangeur STATION SOLAIRE

19 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 19 Fourniture, pose et raccordement d une station solaire équipée des éléments suivants : Echangeur de chaleur fixé sur socle entièrement câblé (armoire électrique montée) avec régulation pré-montée. Pompe pour réseau primaire avec vanne de réglage, prise de pression et deux sondes. Pompe simple pour réseau secondaire avec deux sondes. Echangeur de type à plaques Inox AISI 316 L avec joints EPDM, raccordé en contre-courant. Il sera dimensionné selon les données suivantes : Puissance = 700 W/m² de surface utile de capteur. Circuit primaire : fluide antigel, débit égal à 50 l/h/m² et température d entrée = 55 C. Circuit secondaire : eau sanitaire, débit égal à 50 l/h/m² et température de sortie = 48 C. Les pompes seront de type simple, centrifuge monocellulaire, à moteur ventilé et équipées de garnitures adaptées au fluide véhiculé (eau glycolée pour le primaire et eau sanitaire pour le secondaire). Elles seront surdimensionnées de 10 % en tenant compte de la viscosité du fluide véhiculé. Caractéristiques principales : Pression de service maxi = bars. Température d utilisation = -25 C à +110 C. Alimentation : Mono 230 V/50 Hz. Le circulateur du circuit primaire sera équipé, en dérivation, d un manomètre de contrôle de sa pression. Marque ARISTON THERMO type SUN CONTACT ou équivalent. Suivant plans du dossier et P.E.E. en local production d eau chaude au sous-sol BALLON DE STOCKAGE Fourniture, pose et raccordement d un ballon de stockage en acier émaillé composé d une bride pleine et avec technologie PROTECH à anode en titane courant imposé modulant.

20 Résidence étudiants «Les Estudianes» - Route de Galice PAGE N 20 La pression de service sur circuit primaire sera de 12 bars, pression d épreuve : 16 bars minimum. Certificat du fabricant à fournir. Il sera équipé de tous les piquages nécessaires à son bon fonctionnement en favorisant au maximum la stratification. Le piquage d entrée eau froide sera muni d une canne plongeante jusqu au fond du ballon pour permettre d éviter qu il constitue une zone «morte» propice au développement des bactéries et en particulier de la légionelle. Il sera équipé d un trou d homme et d un piquage sur le fond inférieur muni d une canne de vidange avec vanne accessible permettant d effectuer des chasses d eau périodiques. Le raccordement de ce piquage au réseau EU s effectuera par une tuyauterie flexible armé équipé d un raccord fileté du diamètre de la vanne. L ensemble sera posé sur support maçonné, à la charge du titulaire du présent lot formant un U afin d accéder au dispositif de vidage du ballon. Le ballon sera calorifugé par laine de roche et protégé avec une jaquette tôle MO. La constante de refroidissement du ballon sera au maximum de 0,081 Wh/(l.K.jour) Garantie cuve 5 ans et pièces 2 ans. Composants intégrés : Canalisations de raccordements en cuivre. Châssis et support. Thermomètre plongeur à cadran. Purgeur automatique. Soupape de sécurité sanitaire en bronze à membrane, 7 bars. Dispositif de décharge automatique vers égout en cas de surchauffe (T ballon > 90 C) Caractéristiques : Le ballon solaire aura une capacité de : 2500 litres Il sera équipé des piquages suivants : Un piquage EF, avec canne intérieure vers le bas. Une vidange. Un piquage départ ECS en partie supérieure. Un piquage raccordé à l échangeur : départ, partie inférieure. Un piquage raccordé à l échangeur : retour, partie médiane. Un piquage DN15 en partie médiane pour l installation d une sonde de température. Un piquage DN15 en partie supérieure pour l installation d un thermomètre. Marque : STYX type O BIO STOCKAGE 2500 L ou équivalent.

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT

CONSTRUCTION DE 22 LOGEMENTS ET D'UN POLE MEDICAL BET LOUVET A EULMONT A LOGEMENTS T2 et T4 1 CHAUDIERES Chaudière u 14 Ventouse verticales T2 avec accessoires u 4 Ventouse verticales T4 avec accessoires et devoiement u 10 Raccordement EF - EC depuis attente u 14 Raccordement

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE DECOMPOSITION DES CLIMTHERM - Bureau d'études Fluides - M. MISIURNY TOTAL CHAUFFAGE Chaudière gaz à condensation, puissance 700 kw avec brûleur modulant de 15 à 100 % avec rendement 110 % U 1

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

N ART DESIGNATION DES OUVRAGES U QTE P.U. P.U. x Q

N ART DESIGNATION DES OUVRAGES U QTE P.U. P.U. x Q RICHEBORG - Groupe scolaire N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q 3 DESCRIPTION DES INSTALLATIONS 3.1 EA FROIDE SANITAIRE 3.1.1 Branchement Vanne d'arrêt Filtre à tamis, manomomètre Disconnecteur

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE INFRASTRUCTURE ET FONDATIONS - Les fondations seront renforcées si nécessaire suivant l étude de l ingénieur structure

Plus en détail

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type 1 - PREAMBULE Cette notice s adresse au personnel qui aura à charge l entretien de l installation de production d eau chaude

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0 629 Logements ROBERTY DECAUVILLE 8413 LE PONTET Références au descriptif U Quantités Prix Produits Les quantités sont obligatoirement à vérifier sous la responsabilité de l'entreprise. CHAPITRE 1 GENERALITES

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE

Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE Réaménagement de l unité D et E Crèche «les Marmousets» lot n 10 PVC - 38 ECHIROLLES / DCE Mars 20 07 SOMMAIRE 0. GENERALITES... 1 0.1. Objet :... 1 0.2. Conditions générales de réalisation... 1 0.3. Travaux

Plus en détail

CHAUFFAGE. I.N.R.A. à ST PEE SUR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 C.D.P.G.F. N DESIGNATION U Q Prix Unit. Q X P.U (Euros) (Euros) NOTA

CHAUFFAGE. I.N.R.A. à ST PEE SUR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 C.D.P.G.F. N DESIGNATION U Q Prix Unit. Q X P.U (Euros) (Euros) NOTA I.N.R.A. à ST PEE SR NIVELLE - Bâtiment social Page 1 CHAFFAGE N DESIGNATION Q Prix nit. Q X P. NOTA L'entreprise devra se reporter aux articles du C.C.T.P. pour obtenir une définition complète de la prestation.

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres HYDROGAZ Bi-énergie BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres Grâce à la combinaison d un réchauffeur tubulaire démontable et d un équipement gaz monobloc à haut rendement, les ballons HYDROGAZ

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

Chauffe-eau Notice Technique

Chauffe-eau Notice Technique Présentation du chauffe-eau 1 - Tubulure de puisage en acier inoxydable 2 - Protection intérieure par émaillage 3 - Résistance stéatite 4 - Générateur de courant (technique Thermor) 5 - Anode active en

Plus en détail

LOT N 11 - PLOMBERIE - CHAUFFAGE - VENTILATION

LOT N 11 - PLOMBERIE - CHAUFFAGE - VENTILATION LOT N 11 - PLOMBERIE - CHAUFFAGE - VENTILATION 1 LOT N 11 - PLOMBERIE - CHAUFFAGE - VENTILATION 11-3 - CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A - GENERALITES 1 CONSISTANCE DES TRAVAUX PM

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Cahier des Charges (C.d.C.)

Cahier des Charges (C.d.C.) COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Cahier des Charges (C.d.C.) Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

LIFTSON M-LIX L. MODULES DE RELEVAGE Eaux usées domestiques 50 Hz Conforme à la norme EN 12050-1 PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES

LIFTSON M-LIX L. MODULES DE RELEVAGE Eaux usées domestiques 50 Hz Conforme à la norme EN 12050-1 PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES PLAGES D UTILISATION Débits jusqu à : 40 m 3 /h Hauteurs mano. jusqu à : 22 m Température maxi eau: + 3 à 40 C Granulométrie : 45 mm Arrivée collecteur : DN 40/50/100/150 Refoulement : DN 80 Event : DN

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre L'estimation ci-après est établie suivant les plans du modèle "ANCA". Les prix sont donnés à titre indicatif et représentent le marché moyen en Ile de France à ce jour. Ils ne peuvent représenter une valeur

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire

Sommaire. Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire Sommaire 1. Généralités 7 2. Réseaux d alimentation d eau dans les bâtiments 8 2.1 Généralités 8 2.2 Dimensionnement du réseau d alimentation - Méthode générale 8 2.2.1 Principes généraux 8 2.2.2 Données

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

INTITULE DE L OPERATION : TRAVAUX DE REMPLACEMENT D EQUIPEMENTS FRIGORIFIQUES

INTITULE DE L OPERATION : TRAVAUX DE REMPLACEMENT D EQUIPEMENTS FRIGORIFIQUES REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon SITE : ABATTOIR EXPERIMENTAL SITE DE THEIX. INTITULE DE L OPERATION : TRAVAUX DE REMPLACEMENT

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS 37 Rue Félix Baillif BP 13 97432 Saint-Pierre Tél : 02 62 55 19 30 Fax : 02 62 55 19 40 Adresse électronique : gestion.9741346v@ac-reunion.fr ------------------- DOSSIER DE CONSULTATION

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE Rue de la Mouillère - 25 000 Besançon MAITRE D OUVRAGE Reynaud Immobilier Services 22 Bis Rue de Dole 25 000 BESANCON Tél. :03.81.61.94.84 Fax : 03.81.61.95.80 E-Mail : contact@reynaud-immobilier.com RELEVE

Plus en détail

BALLON ECS. MIXTE 300 À 6 000 Litres

BALLON ECS. MIXTE 300 À 6 000 Litres BALLON S MIXTE 00 À 6 000 Litres Le ballon mixte (thermoplongeur électrique + réchauffeur tubulaire) est une solution permettant de combiner plusieurs énergies, afin d optimiser les coûts d exploitation

Plus en détail

POS. DESIGNATION U Q P.U. P.T. - diamètre 33,7x2,9 mm ens 2. Vanne 2 Voies motorisées orifice 26 mm y compris raccordement Electrique ens 2

POS. DESIGNATION U Q P.U. P.T. - diamètre 33,7x2,9 mm ens 2. Vanne 2 Voies motorisées orifice 26 mm y compris raccordement Electrique ens 2 PAGE 1/13 3.1 TRAVAUX DE CHAUFFAGE 3.1.1 RACCORDEMENT SUR LE RESEAU BATTERIE (au niveau du local CTA du bâtiment existant, au dessus des sanitaires) Raccordement sur le réseau batterie existant dans le

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN

AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN collecteurs solaires 9.12 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit Rendement élevé assuré par l'absorbeur en cuivre avec finition sélective. Tuyaux soudés aux ultrasons. Température maximale

Plus en détail

BALLON TAMPON NBTAE - AVEC CUVE E.C.S.

BALLON TAMPON NBTAE - AVEC CUVE E.C.S. ATTENTION : Il est très important de remplir d abord le ballon interne pour l eau chaude sanitaire (la cuve E.C.S.) en le portant à une pression de 6 bars (maximum), et de remplir ensuite le réservoir

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

Ballon E.C.S. type 120/40

Ballon E.C.S. type 120/40 Notice technique Ballon E.C.S. type 120/40 Ballon E.C.S. type 120/40 Préparateur indépendant d eau chaude sanitaire (E.C.S.) à accumulation de hautes performances et de forte capacité. Ballon E.C.S. type

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 5 ELECTRICITE/VENTILATION SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX...3 ARTICLE 2 DEFINITION

Plus en détail

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur en logement > pompes à chaleur 113 Fonctionnement air/eau réversible Puissance De 6 à 24 kw Technologie Inverter Modulation de 30 à 140 % Gaz frigorifique R410 a Arcoa 2 Pompe à chaleur monobloc inverter

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES

DEMOLITION DE LA SALLE DES FETES NATURE DES TRAVAUX: Démolition de la salle des fêtes Affaire N : 1129 Maître d'ouvrage : Mairie de Sainte-Marie-de-Ré 32, rue de la République 17740 Sainte-Marie-de-Ré SALLE D'ANTIOCHE DEMOLITION DE LA

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 2-1. Groupe électrogène 3 2-2. Contrat de maintenance 5 MATH Ingénierie Page 1/5

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20.

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20. Centrale à saumure Type Page 1 Les centrales de fabrication de saumure type SD sont des machines destinées au ravitaillement en saumure N.A. C.L. de saleuses à bouillie de sel. 1) Caractéristiques générales

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB..

Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Ballons d eau chaude électriques à circuit fermé Z.., AQ.., IND/IDE.., ID.., HR-N/HR-T.., STA.., HB.. Les ballons d eau chaude électriques à circuit fermé HAJDU sont créés pour fournir de l eau chaude

Plus en détail

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva

Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Rédigé par : MD/JFR Le 24/05/2013 Guide pratique pour un raccordement électrique individuel consommateur, d une puissance inférieure ou égale à 36 kva Versions : Nom Version Date Modifications MD V1.3

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Gammes Osily Cooling

Gammes Osily Cooling Gammes Osily Cooling - Ventilation - Climatisation : mobile, mono split, multi split - Pompe a chaleur piscine - Aspiration centralisée - Chauffe eau électrique VENTILATION VENTILATION : Simple Flux -

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Maçonnerie de parpaing plein de 0.12m d épaisseur Sans objet, prestation «hors lot» 30.1.2. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible 6 C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur 6 C Radiateurs

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO Département de LA HAUTE GARONNE Commune de SAINTMARTIN DU TOUCH Site de St MARTIN DU TOUCH Maître d ouvrage INRA Opération RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH Chauffage C.D.P.G.F. Cadre de

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

Systèmes Solaires Thermiques

Systèmes Solaires Thermiques Systèmes Solaires Thermiques Sommaire Systèmes Solaires Thermiques TARIF Capteur Heliostar 252 S4 > > Capteur & accessoires... 124 Capteur Piscine HELIOPOOL > > Capteur & fixations...127 Régulation solaire

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire Chauffage Direct @ccess Volcane II récupérateur de chaleur avantages Réduction des dépenses énergétiques (jusqu à 60 % de

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE. sur bordereaux de prix unitaires

MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE. sur bordereaux de prix unitaires MARCHE DE TRAVAUX A BONS DE COMMANDE sur bordereaux de prix unitaires CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) LOT 14 - PLOMBERIE Marché à bon de Travaux «LOT 14 Plomberie» Page 1 Sommaire DESCRIPTION

Plus en détail

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée LABEL PROMOTELEC PERFORMANCE LES EXIGENCES TECHNIQUES à RESPECTER PAR POSTE CLé DU BÂTiMENT Spécifications des pompes à chaleur à absorption à chauffage direct au gaz Caractéristiques Les matériels destinés

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE DU MATERIEL A INSTALLER EAUX USEES SOMMAIRE

FICHE TECHNIQUE DU MATERIEL A INSTALLER EAUX USEES SOMMAIRE Page 1 sur 8 SOMMAIRE 1. Objet et domaine d application 2. Objectifs 3. Caractéristiques techniques 3.1. Réseau principal 3.2. Poste de relevage des eaux usées 3.2.1. Cas d une installation submersible

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception

Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception Les réseaux bouclés Les différentes architectures des réseaux bouclés Notions de dimensionnement L équilibrage Quelques exemples de défauts de conception 91/204 La distribution d eau chaude sanitaire Bouclage

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER

Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER Avenue des Frênes 77 411 MONTEVRAIN NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE IMMOBILIER 1/6 LE NEST PARTIES COMMUNES CLOS COUVERT GROS OEUVRE : Fondations suivant étude géotechnique, Dallage béton armé, Réalisation

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 Capacité annuelle et nominale: Capacité annuelle et nominale: 17.000 m3 -avec 250 jours de travail

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail