Document 1 : Objectifs et axes de travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document 1 : Objectifs et axes de travail"

Transcription

1 Schéma Directeur de l aide à l insertion professionnelle à l université Paris-Sud Document 1 : Objectifs et axes de travail

2 Introduction Outre la participation à la construction de l Espace européen de l enseignement supérieur et de la recherche, et à la mise en place de l autonomie des universités, la loi n du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités a ajouté aux missions régaliennes et traditionnelles du service public de l enseignement supérieur celle de «l orientation et de l insertion professionnelle». La loi LRU en précise les contours de cette mission en confiant à un «Bureau d aide à l insertion professionnelle des étudiants» (BAIP), à créer formellement dans chaque université, le soin de mettre en œuvre cette nouvelle responsabilité (article 21 de la loi). Le code de l éducation précise désormais (article L 611-5) : «Un bureau d aide à l insertion professionnelle des étudiants est créé dans chaque université par délibération du conseil d administration après avis du conseil des études et de la vie universitaire. Ce bureau est notamment chargé de diffuser aux étudiants une offre de stages et d emplois variée et en lien avec les formations proposées par l université et d assister les étudiants dans leur recherche de stage et d un premier emploi. Il conseille les étudiants sur leurs problématiques liées à l emploi et à l insertion professionnelle. Le bureau d aide à l insertion professionnelle des étudiants présente un rapport annuel au conseil des études et de la vie universitaire sur le nombre et la qualité des stages effectués par les étudiants, ainsi que sur l insertion professionnelle de ceux-ci dans leur premier emploi» Bien évidemment, la garantie de l insertion professionnelle est un objectif hors de portée des universités seules. La création et/ou la pérennisation des emplois est en tout premier lieu du ressort structurelle du tissu socio-économique, et l évolution du marché de l emploi en prise directe avec la conjoncture économique. Certes, l Université conserve comme attribution, le développement des compétences de curiosité, d adaptation et d initiative favorables à l emploi et à la création d activité, mais ne peut assumer du point de vue de l insertion professionnelle une obligation de résultat. En revanche, il est de la responsabilité des universités d accompagner l ensemble des étudiants, dans la diversité de leurs 2

3 attentes et de leurs projets, de les informer et de mettre en œuvre les outils et méthodes les aidant à s insérer dans les meilleures conditions possibles dans une activité professionnelle. Ceci constitue une obligation de moyens. De plus les universités, même après la mise en place des BAIP, ne peuvent, ni ne doivent se substituer aux services publics de l emploi, ou assurer la fonction d une agence de placement. Ce champ demeure hors de leurs compétences et de leurs capacités humaines, financières et logistiques. Elles doivent cependant solliciter toutes les ressources de leur environnement permettant aux étudiants de réussir le passage vers leur premier emploi. Cette délimitation des contours de la mission d accompagnement à l insertion professionnelle ne suffit pas à établir les conditions de la pertinence du dispositif, elle est cependant indispensable pour en décrire le périmètre d activité. Enfin la mise en place des BAIP, ne doit pas remettre en cause l existant lorsqu il s'engage déjà dans ces objectifs et qu il possède peu ou prou ce périmètre d activité. C est le cas à l université Paris-Sud 11. En effet, dès 2001, l université Paris-Sud 11, a fédéré un certain nombre de ses actions en faveur de l aide à l insertion professionnelle, au sein du SIP (Service Insertion Professionnelle) : structure distincte et au coté du SCUIO (Service Commun Universitaire d Information et d Orientation) au sein de la MDE (Maison des études). Cette structure a été renforcée dans le cadre de l appel d offre à projets lancé en novembre 2006 sur la mise en place des plates-formes d insertion professionnelle, et relocalisée en Janvier 2008, dans un espace dédié EVE, qu elle partage avec le Service Commun des Ecoles Doctorales. Il convient cependant que l université Paris-Sud 11 se saisisse de l outil que lui donne la loi, pour pérenniser et légitimer la structure, par délibération du conseil d administration après avis du conseil des études et de la vie universitaire. C est l'occasion également de préciser les axes stratégiques de développement de cette mission et les outils nécessaires à leur mise en œuvre. C est l objet précisément de ce schéma directeur. 3

4 Sommaire Les enjeux Les objectifs et les axes de travail Objectif 1 : Développer une offre de formation (LMD) de préparation à l insertion professionnelle Objectif 2 : Proposer un corpus complet de description des compétences et aptitudes professionnelles des diplômés de l université Paris-Sud 11 Objectif 3 : Mettre en place un tableau de bord de l insertion professionnelle (Stages et Emplois) Objectif 4 : Fournir un plateau de rencontres avec l Entreprise Objectif 5 : Installer un espace numérique virtuel Insertion Professionnelle dans l Environnement Numérique de Travail de l étudiant Les outils de pilotage Les indicateurs de performance 4

5 Les Enjeux Du diagnostic et de la mise en place des BAIP, il ressort, trois enjeux majeurs : Face au changement du contrat, des objectifs et des attentes - de l initiative heureuse à l obligation de moyen : Consolider la structure, du contrat quadriennal au statut pérenne Face au changement d échelle - de l accompagnement de certain à l accompagnement de tous puis de chacun : Déployer la structure, en maillage fin au plus près des étudiants, Elargir le financement, du prototype à la mise en production Il en résulte un triple défi pour la structure : Réussir l articulation des politiques de développement de la structure avec la politique de formation pour changer la visibilité et la dynamique Organiser et développer un véritable processus d intelligence collective et collaborative entre les partenaires pour étendre le cadre des conventions actuelles Coordonner et promouvoir un ensemble d outils et de ressources, pour faciliter les tâches et encourager les initiatives Face au changement du périmètre d activité - Informer, Former, Accompagner, Relier, Mesurer : Adapter la méthodologie de la structure, articulation en projets, structuration en équipe de chefs de projets 5

6 Les objectifs et les axes de travail Objectif 1 Développer une offre de formation (LMD) de préparation à l insertion professionnelle Répondre à l obligation contractuelle de mettre en place des formations à l insertion professionnelle pour les étudiants de Licences Pro, Masters Pro et Doctorat Avoir l ambition que chaque étudiant de l université Paris-Sud 11 puisse recevoir, tout au long de son cursus universitaire, une formation de préparation ou d accompagnement à l insertion professionnelle (emploi et/ou stage) en phase avec le niveau de maturation de son projet professionnel Intégrer ses modules de formation à l offre de formation initiale, avec l obtention de crédits ECTS associés, et l acquisition de compétences et/ou aptitudes inscrites au supplément du diplôme Leviers d actions : Faire un état des lieux au niveau des formations Mise en place de ces modules Insertion Professionnelle, d un point de vue pédagogique, organisationnel, et financier S appuyer sur l existant : Ateliers IP (2008 : 200 ateliers 2500 étudiants), Doctoriales (20 sessions depuis 2001, 3 sessions par an depuis 2008, 30% des doctorants de P11/an), Projet Pro (déployé dans toutes les composantes, intégré dans le cursus de formation de L1 ou L2) Les modules seront assurés soit par des intervenants extérieurs, soit par des partenaires (APEC, AFIJ, ABG, Pôle Emploi, entreprises ), soit par des enseignants chercheurs formés par le SIP (mise en place de formations de formateurs, ) Réalisation d un syllabus descriptif de l offre de formation IP 6

7 Schéma organisationnel possible : L1 : Projet Professionnel - Questionnement autour du projet professionnel décrit en termes de métier(s) cible(s) L2 : Projet d Etudes et d Insertion Professionnelle Mise en place d une trajectoire de formation projet professionnel décrit en termes de compétences et aptitudes à acquérir en articulation avec les formations et les certifications associées L3 : Boite à outils IP - Du projet à la mise en situation - Acquisition des outils projectifs vers l emploi et/ou le stage (identifier ses compétences prospection, CV, lettre de motivation, simulation d entretiens, ) M1 : Compétences complémentaires Acquisition de compétences complémentaires transdisciplinaires et/ou élargies (prospecter les forums et les salons, CV en anglais, conduite de projets, pratiques managériales, ) M2 : Projections vers l emploi : Maturation du projet vers l activité en emploi (bilans de compétences, séminaire création entreprise, avantthèse, ) Doctorat : Valorisation de l expertise et de l expérience (Doctoriales, Doctorat-Conseil, Nouveau Chapitre de la thèse, Innovation, Transferts de compétences, ) Impacts de cet axe : Ces dispositifs visent à offrir une préparation efficace au monde professionnel, gage d excellents indicateurs pour l insertion professionnelle L offre de formation sera consolidée par l acquisition de compétences complémentaires La promotion des formations de l université auprès du tissu socio-économique Développer les partenariats avec les entreprises, les acteurs de l emploi, 7

8 Objectif 2 Proposer un corpus complet de description des compétences et aptitudes professionnelles Articuler et harmoniser les annuaires des stages et de l emploi, les fiches RNCP, et les suppléments aux diplômes. La Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) a reçu pour mission par la loi du 17 janvier 2002, de constituer un Répertoire National des certifications Professionnelles ayant pour fonction d informer le public sur le contenu des diplômes. Pour mener à bien cette mission, le choix s est porté sur la constitution d une base de données dont les descriptions se sont calées sur le modèle du «Supplément descriptif au certificat EUROPASS». Une large consultation a été lancée, impliquant les services de la DGES, la CPU, l AMUE, le CNE, les VP CEVU et la CNP. Elle a permis de déceler les proximités existant entre la fiche RNCP et l Annexe Descriptive au Diplôme. Il s agit maintenant de continuer ce travail afin de mieux articuler et harmoniser l ensemble des supports. Leviers d actions : Effectuer un travail de rapprochement avec les fiches méthodologiques établies dans le cadre du PRES sur les compétences. Adapter la méthodologie permettant la déclinaison métiers/compétences/diplômes en cours dans le cadre de l'accompagnement à distance de candidats à la validation des acquis. Créer et fournir un outil documentaire à destination du monde socioprofessionnel et des usagers de l université Paris-Sud 11, identifiant pour chaque formation de l université : les objectifs professionnels, les compétences et aptitudes acquises, les secteurs d activité et types de métiers et missions accessibles à la fin du cursus Former les personnes ressources : l accent sera mis en particulier sur les compétences transversales et la traduction des compétences techniques sur un CV. Accompagner les responsables de formation pour la production de fiches RNCP qui pourront être exploitées pour l'accompagnement des candidats à la VAE et pour les jurys VAE, pour l'élaboration de nouvelles fiches RNCP ou l'amélioration de fiches existantes des diplômes de l'université, et pour le supplément au diplôme. Exploiter ces résultats et de les articuler pour la partie supplément au diplôme dans APOGEE.

9 Impacts de cet axe : Attirer ainsi l attention des acteurs du monde socio-économique sur la qualité professionnelle des formations de l université Paris-Sud 11. Permettre aux étudiants d avoir une meilleure visibilité et lisibilité des débouchés professionnels au terme de leur cursus. Permettre d enrichir et de développer les relations avec les entreprises en fournissant un ouvrage de référence sur le portefeuille des compétences des étudiants et diplômés de l université Augmenter ainsi les opportunités de stages, d emplois Pouvoir alimenter une BDD sur le site Internet de l Université mettant en relation ces fiches avec les fiches de formation établies par le SCUIO

10 Objectif 3 Mettre en place un tableau de bord de l insertion professionnelle (Stages et Emplois) Mise en place d un véritable outil intégratif de mesure de l insertion professionnelle de l université Paris-Sud 11. Renseigner les différents indicateurs de l insertion professionnelle pour l ensemble de nos formations. Diffuser les résultats des enquêtes de l observatoire de l insertion professionnelle et des enquêtes ministérielles. Offrir un panorama quasi temps réel, des stages, des ateliers insertion professionnelle, et des indicateurs de performance (cf outils de pilotage) Relayer les résultats des panoramas emploi nationaux (enquêtes APEC, CEREQ, OVE ) Leviers d actions : Exploitation des outils déjà mis en place comme le livret du stagiaire, l offre de stage en ligne, les fiches retour stages Mise en production d un serveur d enquête en ligne SPHINX Collecte de l information (enquêtes, conventions stages, offre de stage en ligne, données SIP, APOGEE ) Analyse et mise en perspectives des résultats Mise en place d un outil de e-reporting, et d un schéma de validation et de diffusion des résultats 10

11 Impacts de cet axe : Au delà de l obligation contractuelle induit par la loi LRU et la LOLF, de production et de diffusion de ce type d indicateurs quatre grandes retombées peuvent être identifiés : Informer : les résultats des enquêtes doivent permettre d éclairer les étudiants, les diplômés et les équipes pédagogiques des réalités de l emploi (durée de recherche, secteur, salaire, etc...). Les conclusions de l enquête viennent informer sur les métiers, les missions et fonctions réellement exercées. Activer un réseau d anciens : les répondants sont invités à paraître dans l annuaire des anciens. Doivent-en découler des échanges et rencontres entre diplômés, étudiants et entreprises sous forme de forum. Prospecter : La connaissance de nos bassins d emploi, des principaux fournisseurs de stages, permet d améliorer considérablement le processus de recherche de stages et d emplois Piloter : Ces enquêtes viennent nourrir la réflexion sur les missions, la stratégie et l évolution du contenu pédagogique. Les travaux d enquêtes deviennent un outil d aide au pilotage et à la décision. Ceci permettra également d élaborer un bilan quantitatif et qualitatif de la campagne de stages. 11

12 Objectif 4 Fournir un plateau de rencontres avec l Entreprise Dans le cadre des dispositifs pédagogiques, ce projet correspond également à l axe «Développer les partenariats étroits en amont et en aval», et notamment répond aux besoins de développer des relations partenaires. Il permettra de : Proposer, en évènementiels récurrents, des opportunités de rencontres avec les entreprises au travers : amphis de présentation, speed emplois, ateliers thématiques, visites d entreprise, table rondes, Élargir les engagements réciproques avec nos partenaires socio-économiques (APEC, ADEZZAC, PME-PMI, THALES, AREVA, ) Créer une co-immersion régulière et des passerelles durables entre l Université et l Entreprise Leviers d actions : Appui sur la convention avec l APEC, l ABG et l AFIJ: partenaires riches en connaissances du marché de l emploi, en statistiques de veille sur l évolution de l emploi par région ou par activité professionnelle. Cet appui nous apporte également un complément d information sur la méthodologie de l accompagnement personnalisé des personnes en recherche d emploi (jeunes diplômés). Dans le cadre de l article 2-2 de la convention, ces partenaires pourraient être invités à communiquer une analyse durant les «tables rondes, conférences et ateliers», «dating emploi» ou d éventuels forums ou salons organisés sur le site de l université Paris-Sud 11. Planifier une reconduction annuelle des journées jeunes diplômées. Ces manifestations évènementielles ont pour objectifs de mettre en relation les étudiants et les entreprises, afin de «démystifier» le monde du travail et de valoriser les compétences opérationnelles des étudiants en cursus universitaires. L impact d un rendez-vous annuel (programmé à la même période, en juin ou en octobre) permet d inscrire la thématique «insertion professionnelle» dans la liste des rencontres incontournables de l étudiant et du/de la jeunes diplômé (e). Cette nouvelle synergie pourrait être renforcée par un «fil rouge» entre chaque édition : Multiplier les journées de l emploi sur le modèle de ce que nous avons réaliser avec AREVA, le SYNTEC et bientôt, avec la SSPI sur les métiers du spatial. Animer le concours posters autour du projet Pro Mettre en place le concours autour des stages Décerner un prix au meilleur stagiaire et à la meilleure offre de stage par exemple

13 Impacts de cet axe : Ces dispositifs visent à offrir une information efficace sur le monde professionnel, gage d excellents indicateurs pour l insertion professionnelle La promotion des formations de l université auprès du tissu socio-économique Développer les partenariats avec les entreprises, les acteurs de l emploi, Améliorer la qualité et la quantité des offres de stages

14 Objectif 5 Installer un espace numérique virtuel dans l Environnement Numérique de Travail de l étudiant Déployer au plus près des étudiants, intégré à l environnement numérique de travail, un espace numérique dédié à l accompagnement à l insertion professionnelle, e-vip (espaces virtuels insertion professionnelle) Relayer les offres de stages et d emploi en ligne vers les cibles optimales (formations, responsables de stages et étudiants) Permettre la mise en place d un véritable réseau social numérique entre les étudiants, les formateurs, les diplômes et les partenaires socioéconomiques de l université Paris-Sud 11 Accompagner la réflexion sur le projet professionnelle, au travers d un forum animé par un conseiller en insertion professionnelle Informer sur les actions, l agenda, les outils, les partenaires à l aide d un serveur de news. Leviers d actions : Permettre une gestion numérisée du livret du stagiaire, développé par le service insertion professionnelle, pour l ensemble des composantes de l université, dans le cadre de la loi sur l égalité des chances de 2006, et la mise en place de la charte des stages. Etendre l outil d offres de stages et emploi en ligne. L université Paris- Sud 11 a été la première université à mettre en place un partenariat avec PlaceOJeunes et un portail unique, visible et accessible pour les professionnels, pour le recueil des stages. Intégrer le serveur d enquête en ligne Sphinx et en élargir le champ d application (enquête satisfaction stage, fiche d évaluation stagiaire, fiche bilan de compétences stages, ) Mettre en place d une CVthèque, d un Forum, d un serveur de News et flux RSS, d un hebergement de blogs, Prendre appui, sur l expertise d autres services de l université (TICE, communication, WebMaster, ) 14

15 Impacts de cet axe : Permettre un maillage très fin de l ensemble de nos étudiants sur l ensemble de nos composantes (9 composantes sur trois départements 91,92,94, ) Créer un sentiment d appartenance favorisant le lien hors campus, et après le diplôme. Améliorer la qualité et la quantité des offres de stages. Dynamiser le fond documentaire du bureau des stages et de l emploi Moderniser l accueil et l accompagnement personnalisé apporté aux étudiants, ajouté à la permanence physique d accueil de conseil et d orientation Favoriser les initiatives étudiantes autour des problématiques des stages et de l emploi

16 Les Outils de pilotage L architecture institutionnelle du dispositif, la distribution des responsabilités, ainsi que les ressources affectées sont discutés dans le second document du schéma, nous nous attacherons ici à définir les outils de pilotage du dispositif. Compte tenu de la nature pluridisciplinaires et multi-sites de notre université, un modèle réticulaire et coordonné a été choisi : Le Service Insertion Professionnelle au sein de la MDE, préexistant à la loi LRU, sera maintenu comme la tête de réseau de la plateforme d insertion professionnelle, coordonnant une multiplicité d acteurs internes et externes à l université. Ceci suppose donc une animation forte et l identification claire d un responsable opérationnel, mais également une structure de pilotage associant les acteurs et partenaires du dispositif. Le fonctionnement du dispositif est organisé selon un mode projet, le partage des responsabilités distinguera : un chargé de mission : enseignant-chercheur en charge de l insertion professionnelle, désigné par le président, sous la tutelle du vice-président CEVU, qui aura la tache de l animation du dispositif, de la gestion des actions et de la direction du dispositif un responsable du service, rattaché à l organigramme fonctionnelle et hiérarchique de la MDE, responsable administratif et financier du service un comité de pilotage, associant les principaux acteurs du dispositif, internes et externes à l université, ainsi que des représentants étudiants, chargé de proposer les programmes d action, d en assurer le suivi et de conseiller le chargé de mission IP. Ce rôle est tenu par le conseil de la MDE. un conseil d orientation, qui permettra d élargir la représentation des partenaire du dispositif et de l ouvrir à des représentants des milieux professionnels, dont la fonction serait de nature consultative et de recommandation Le document 2 du présent schéma, fixera la liste des partenaires (internes et externes) parties prenantes du dispositif. Le mode de participation de partenaires est fixé par convention avec l université, qui fixe leur place au regard des différentes actions retenues. L activité de la plateforme ainsi que l insertion professionnelle fera l objet d un rapport présenté aux instances statutaires de l université (CEVU et/ou CA). Ce rapport permet à la fois d apprécier la performance du dispositif et la performance de l offre de formation. 16

17 Les indicateurs de performance L évaluation des performances de l insertion professionnelle de l université doit être différenciée. L évaluation de l activité de la plateforme d aide à l insertion professionnelle, ne doit pas se confondre avec les informations fournies par les indicateurs d insertion professionnelle. L insertion professionnelle met en jeu des processus complexes et obéit à des facteurs multiples, la plupart exogènes au système de formation, sur lesquels une structure d appui n a pas prise. La différenciation des deux évaluations, bien que complémentaires, sera donc opérée. Evaluation du dispositif d aide Le rapport d activité annuel devra : Recenser les actions qui ont été conduites ou engagées Mesurer l efficacité et la portée de ces actions Intégrer les informations apportées par les enquêtes de satisfaction auprès des étudiants, des enseignants et des milieux professionnels Etablir un diagnostic de l évolution de la situation de l établissement au regard de la mission d insertion professionnelle Dégager et proposer les pistes de travail pour la nouvelle campagne d action L évaluation de l activité, devra s appuyer sur des éclairages qualitatifs, mais également proposé un repérage quantitatifs basé sur des indicateurs d état (mise en place ou pas), de niveaux (nombre de composantes, formations, étudiants concernés), et/ou de progrès (mutualisation d une initiative prototype). Elle devra également distingué les indicateurs d activités (ou de moyens), d indicateurs d impact (ou de résultats) Evaluation de l insertion professionnelle Les institutions en charge de l observation de l insertion professionnelle à l échelle national (APEC, CEREQ, INSEE, ABG, OVE, ) ont dégagé, dans le cadre des activités d échange de bonnes pratiques une méthodologie partagée qui assure une relative homogénéité des procédures et des contenus des enquêtes. Pour permettre une mise en perspective des résultats locaux avec des indicateurs nationaux, l évaluation de l insertion professionnelle doit contenir à minima, les éléments d appréciation suivants : intensité et délais d insertion des diplômés caractéristiques de l employeur (statut, taille, secteur, localisation géographique) modalités et canaux de cette insertion qualité des emplois occupés (type de contrat, statut, niveau de rémunération) degré de satisfaction quant à l adéquation de la formation suivie à l emploi occupé. 17

18 Calendrier L ensemble des objectifs établis dans ce schéma directeur est à réaliser dans le cadre du prochain contrat quadriennal. Tous les indicateurs d états devront être actifs, les indicateurs de niveaux impliqués les composantes principalement concernées et une majorité de formation pro (Licences Pro, Master Pros, Doctorat) et les indicateurs de progrès, devront permettre de démontrer une réelle montée en puissance. En fonction des moyens et des ressources alloués par les appels d offre et le contrat quadriennal, un rapport de prévision, cahier des charges, fixera, des indicateurs d activités cibles, ainsi que des seuils ou des progressions pour les indicateurs d impacts. Quelques exemples d indicateurs d activités et d impacts par objectifs Objectifs Schéma directeur Indicateurs d activités Indicateurs d impacts Nombre d ateliers IP Indices de satisfaction usagers Objectif 1 : Offre de formation Taux d intégration dans les maquettes des formations Qualité moyenne des outils (CV, lettre, ) Nombre de formateurs relais Intensité, délai obtention stage Taux de diffusion du syllabus Objectif 2 : Corpus complet de description des compétences Objectif 3 : Tableau de bord Objectif 4 : Plateau de rencontres avec l Entreprise Objectif 5 : Espace VIP Inscriptions au RNCP Taux de diffusion des annuaires Niveau d intégration supplément aux diplômes Indicateurs renseignés Taux de réponse aux enquêtes Niveau de remontée stages Nombre d évènements Fréquentation moyenne Nombre de partenaires concernés Niveaux d implication des formations Fréquentation site Offres déposés Activités Forum, CVthèque Adéquation demandes VAE Habilitation maquette (volet RNCP) Taux intégration système d information Taux de réponse aux enquêtes Habilitation maquette (volet suivi) Qualité rapport activité Niveaux de conventions Stages et/ou emplois directement induits Indice de satisfaction entreprise Taux de renouvellement Indice réseaux anciens Offres pourvues Qualité stages 18

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E

S E R V I C E O R I E N T A T I O N I N S E R T I O N E N T R E P R I S E Sommaire Calendrier Science Insert p 2 Les modules TRS/TRE p 3 L annuaire des anciens p 4 Le Forum des masters scientifiques p 5 Le SOIE p 6 Les partenaires du SOIE p 7 Annexe : Mini CV des intervenants

Plus en détail

Qualification / certification

Qualification / certification Anne-Marie CHARRAUD FORUM DE LA FACULTE DE CHIMIE DE STRASBOURG - 11 avril 2012 Des compétences à la certification Les diplômes de l enseignement supérieur sont souvent présentés comme la sanction d un

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentation pour la jeunesse

Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentation pour la jeunesse Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentation pour la jeunesse Note d étape sur l expérimentation au 30 décembre 2010 DOSSIER

Plus en détail

Consolider le doctorat

Consolider le doctorat Consolider le doctorat Éléments de travail pour l élaboration de positions sur le système doctoral Texte adopté par le Conseil d Administration de l ANDèS en mai 2007 Les recommandations qui suivent s

Plus en détail

GESTION DE LA SCOLARITE ET DE LA VIE ETUDIANTE

GESTION DE LA SCOLARITE ET DE LA VIE ETUDIANTE GESTION DE LA SCOLARITE ET DE LA VIE ETUDIANTE CONTEXTE, GRANDS CHIFFRES D AMU 3 Les formations à AMU 1 000 formations 5 domaines de formation : Arts, lettres et langues Droit, Economie, Gestion Sciences

Plus en détail

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES MINISTÈRE DU TRAVAIL DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Direction générale de l action sociale Sous-direction de l animation territoriale et du travail social Bureau des professions sociales et

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Séminaire OSMOSE - Lot n 5 27 mars 2012. Direction des Etudes, de la Vie Universitaire et de l Insertion professionnelle (DEVUIP) Alexandra PUARD

Séminaire OSMOSE - Lot n 5 27 mars 2012. Direction des Etudes, de la Vie Universitaire et de l Insertion professionnelle (DEVUIP) Alexandra PUARD Séminaire OSMOSE - Lot n 5 27 mars 2012 Direction des Etudes, de la Vie Universitaire et de l Insertion professionnelle () Alexandra PUARD Directrice Générale des Services Adjointe déléguée aux Etudes,

Plus en détail

Procédure VAE pour le doctorat de recherche

Procédure VAE pour le doctorat de recherche Procédure VAE pour le doctorat de recherche Vu les articles L 613-3 et L 613-4 du code de l éducation, Vu le décret n 2002-590 du 24 avril 2002 pris pour l application du premier alinéa de l article L

Plus en détail

Master Management socio-économique

Master Management socio-économique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management socio-économique Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL POUR L ÉVALUATION INSTITUTIONNELLE DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE DANS LES ÉTATS MEMBRES DU CAMES

RÉFÉRENTIEL POUR L ÉVALUATION INSTITUTIONNELLE DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE DANS LES ÉTATS MEMBRES DU CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

Licence Sciences de gestion

Licence Sciences de gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de gestion Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Les fondements d une GPEC

Les fondements d une GPEC Les fondements d une GPEC 4 décembre 2013 Page 1 Les fondements d une GPEC La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvé dans le fichier. La partie de l'image avec l'id de relation

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Club utilisateurs Apogée Apogée / ENT / UNR : accompagner le changement

Club utilisateurs Apogée Apogée / ENT / UNR : accompagner le changement Club utilisateurs Apogée Apogée / ENT / UNR : accompagner le changement Sylvie de Fresnoye Chargée de domaine Formation, Vie de l étudiant, Amue Le contete National : la mise en place des ENT et UNR À

Plus en détail

IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI

IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI IPRO : UNE APPLICATION POUR L EMPLOI 2 ème Conférence algéro-française de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Marseille 18-19 octobre 2011 CONTEXTE Septembre 2008, création du Bureau d Aide à l

Plus en détail

Professionnaliser les cursus

Professionnaliser les cursus Professionnaliser les cursus DOMAINE STS Propositions du BAIP Mercredi 17 juin 2009 PREAMBULE Concevoir les cursus comme des parcours de professionnalisation La professionnalisation est un processus complexe

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière

Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Transactions et gestion immobilière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

TalenTs RessOURCes HUMaInes

TalenTs RessOURCes HUMaInes Talents RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Formation et développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel

Plus en détail

SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011

SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011 DOSSIER DE PRESSE SIGNATURE D UNE CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE L ULCO, LE MEDEF CÔTE D OPALE ET LA CCI CÔTE D OPALE 14 septembre 2011 Service Communication - ULCO 1, Place de l Yser - B.P. 1022-59375 Dunkerque

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 CHAPITRE 1 UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ AU SEIN DE LA COMUE UPE UPE : DU PRES À LA COMUE 2007 : UPEC et UPEM deviennent membres fondateurs

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire

étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire étude et réflexions en vue du projet déploiement des conseillers dédiés pays de la loire mémo eld / novembre 2014 2 introduction Une expérimentation basée sur la spécialisation des conseillers de Pôle

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Communication et Commerce Spécialité «Ingénierie de l information et de la communication» Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Préambule. Les Partenaires

Préambule. Les Partenaires Préambule Les caractéristiques de l environnement économique et les conditions d accès au marché de l emploi imposent aux jeunes diplômés de disposer de compétences particulières pour mener à bien leur

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie, gestion, administration de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES

Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES Entre les signataires : - Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), représenté par son administrateur général, M.

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Licence Lettres appliquées

Licence Lettres appliquées Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Lettres appliquées Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université de la Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT DE LA QUALITE ET GESTION DES SERVICES PUBLICS www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille :

Plus en détail

Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur

Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières

Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR LA MOBILITE

PLAN D ACTION POUR LA MOBILITE PLAN D ACTION POUR LA MOBILITE La mobilité constitue une des priorités de l Europe que nous construisons : - elle contribue, pour toute personne en mobilité, à un sentiment d appartenance à l Europe, à

Plus en détail

CYCLE MASTÈRE* Manager de la Stratégie et de la Politique Commerciale (NIVEAU NIVEAU BAC+5)

CYCLE MASTÈRE* Manager de la Stratégie et de la Politique Commerciale (NIVEAU NIVEAU BAC+5) CYCLE MASTÈRE* Manager de la Stratégie et de la Politique Commerciale (NIVEAU NIVEAU BAC+5) Titre de niveau I, enregistré au RNCP par arrêté du 17/06/11 publié au JO du 10/08/11 code NSF 312, titre délivré

Plus en détail

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE :

LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : LA REFORME LMD EN COTE D IVOIRE : Mise en œuvre et enjeux Pr Viviane KROU ADOHI Directeur Général de l Enseignement Supérieur Abidjan, février 2012 1 Définition LICENCE (bac +3) INTRODUCTION MASTER (bac+5)

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Lettres de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : GESTION DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX www.managementpublic.univ-cezanne.fr Aix-en-Provence : 21,

Plus en détail

Master Management stratégique

Master Management stratégique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management stratégique Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : DROIT ET MANAGEMENT DES COLLECTIVITES TERRITORIALES (Parcours Management Public) www.managementpublic.univ-cezanne.fr

Plus en détail

LIVRE DES REFERENCES

LIVRE DES REFERENCES LIVRE DES REFERENCES LES REFERENCES DE L'ASSURANCE DE LA QUALITE DANS LES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 17 novembre 2003 CNE - novembre 2003-2/28 AVERTISSEMENT Ce document a été préparé par un

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Image et son numériques de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Licence Sciences de l éducation

Licence Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de l éducation Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7

sommaire L organisation et la gestion des archives d entreprise...7 sommaire La formation continue à l EBAD... 3 Niveau i... 4 La chaine de traitement archivistique... 4 Initiation aux techniques documentaires... 5 Organisation et gestion des bibliothèques... 6 Niveau

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ENTRE LE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ET L UNION DES INDUSTRIES ET METIERS DE LA METALLURGIE La Ministre de l éducation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation -2012 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Management, logistique, transport

Licence professionnelle Management, logistique, transport Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management, logistique, transport Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Trois volets complémentaires :

Trois volets complémentaires : L'AvanThèse OU COMMENT DEVENIR ACTEUR DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL Thèse ou pas thèse de doctorat? Telle est la question. Mieux vaut se la poser avant de se retrouver engagé pour trois ans ou de délaisser

Plus en détail

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification

ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification ANNEXE I Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Référentiel des activités professionnelles Dans le cadre de l exercice et de la promotion des droits des publics, le titulaire

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2012 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation REPÈRES DGAFP Éditorial

Plus en détail

PROJET DE PARTENARIAT

PROJET DE PARTENARIAT PROJET DE PARTENARIAT Devenir consultant labellisé TPE/PME Partager un projet commun pour développer son activité. QUALINOVE / Christophe VILLALONGA 14, Rue Professeur Deperet 69 160 TASSIN LA DEMI LUNE

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biologie et bioingénierie crâniennes, faciales, et dentaires de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse La politique de l ICT en matière de formation s articule autour de plusieurs axes : 1. Elargissement de l offre de formation

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2014 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation repères dgafp Éditorial

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Management des systèmes d information Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Oenotourisme

Licence professionnelle Oenotourisme Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Oenotourisme Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Diplôme Conservateur Bibliothèques

Diplôme Conservateur Bibliothèques de des Diplôme Conservateur Bibliothèques Livret de formation à destination des élèves conservateurs 23 e promotion 1 er janv. 2014 30 juin 2015 Ce livret a un double objectif : vous présenter la formation

Plus en détail

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject)

Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Quel ENT pour Paris 5? 1er Juin 2005 (1ère présentation) 1er Juin 2006 (2ème présentation réunion migration ShareObject) Objectifs et Enjeux Contexte et objectifs du projet Objectifs Mettre à disposition

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources humaines dans

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Référentiel d équivalences horaires

Référentiel d équivalences horaires Référentiel d équivalences horaires Université Bordeaux Segalen DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Version 2.0 du 28 septembre 2011 Université Bordeaux Segalen Sciences de la Vie, Sciences de la Santé,

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Axe 1 : ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS COMPLEXES Offre de service : ASSISTANCE POUR LA MISE EN PLACE EQUIPE PROJET Appui méthodologique et expertise sur des projets complexes nécessitant des expertises techniques poussées au regard de l évolution des

Plus en détail

Université Jean Monnet. Référentiel des tâches des Enseignants-Chercheurs. Adopté en CA restreint le 21 juin 2010

Université Jean Monnet. Référentiel des tâches des Enseignants-Chercheurs. Adopté en CA restreint le 21 juin 2010 Université Jean Monnet Référentiel des tâches des Enseignants-Chercheurs Adopté en CA restreint le 21 juin 2010 Proposition de référentiel des tâches des enseignants-chercheurs Page 1 Chaque enseignant-chercheur

Plus en détail

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME)

LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) LA VEILLE DANS LE SECTEUR PUBLIC : LE CAS DE L AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE (ANPME) Latifa ECHIHABI (Directeur Général, ANPME, 10, rue Ghandi, BP : 211, Rabat,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

DIPLOME GRANDE ECOLE DE L ESSCA BAC+5, GRADE DE MASTER par la voie de la formation continue

DIPLOME GRANDE ECOLE DE L ESSCA BAC+5, GRADE DE MASTER par la voie de la formation continue ESSCA Ecole de Management 1 Rue Lakanal BP 40348 49003 ANGERS CEDEX 01 CARACTERISTIQUES DE L OFFRE PEDAGOGIQUE DIPLOME GRANDE ECOLE DE L ESSCA BAC+5, GRADE DE MASTER par la voie de la formation continue

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant export trilingue anglais-espagnol

Licence professionnelle Assistant export trilingue anglais-espagnol Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant export trilingue anglais-espagnol Université Stendhal - Grenoble 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique

Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Extraits Préface Claude Revel Déléguée interministérielle à l intelligence économique Ma première année à la tête de la Délégation interministérielle à l intelligence économique (D2IE) m a permis de mesurer

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université Paul Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE

LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE LICENCE PROFESSIONNELLE MÉTIERS DE L'ANIMATION SOCIALE, SOCIO-ÉDUCATIVE ET SOCIOCULTURELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

WWW.UNIV-LYON3.FR RÉPERTOIRE

WWW.UNIV-LYON3.FR RÉPERTOIRE Répertoire des stages Scuio 2014 16/01/14 10:56 Page 1 WWW.UNIV-LYON3.FR RÉPERTOIRE DES STAGES 2013 2014 3 4 5 6 7 ÉDITO L UNIVERSITÉ JEAN MOULIN LYON 3 LE BUREAU D AIDE À L INSERTION PROFESSIONNELLE VOUS

Plus en détail