Copyright Agirc-Arrco Mars QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)"

Transcription

1 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

2 SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique (CI)? 2. Qu est-ce que le SI-RC? 3. Quels sont les quatre enjeux du SI-RC définis par les partenaires sociaux à l horizon 2014? 4. Quels sont les objectifs du schéma directeur informatique? 5. Comment le SI-RC renforce-t-il la place des régimes Agirc et Arrco dans la sphère protection sociale? 6. En quoi le SI-RC renforce-t-il la productivité de la retraite complémentaire? 7. Quelles actions sont menées vers les équipes informatiques? 8. Pourquoi la DSI-RC s est-elle engagée en faveur de la diversité?

3 SOMMAIRE (2/3) ORGANISATION DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 9. Pourquoi une DSI-RC? 10. Comment est assuré le management du SI-RC? 11. Quelle gouvernance pour le SI-RC? 12. Qui finance le SI-RC? 13. Combien y a-t-il de plates-formes informatiques? 14. Pourquoi un Data Center pour la retraite complémentaire? 15. Quel modèle d analyse pour les dépenses informatiques?

4 SOMMAIRE (3/3) DANS LE SI-RC, L USINE RETRAITE 16. Qu est-ce que l Usine Retraite? 17. Comment se déroule le déploiement de l UR dans les groupes? 18. Comment est organisé le support aux déploiements? 19. Quel accompagnement des gestionnaires dans la prise en main de l UR? 20. Quel est le vocabulaire indispensable pour comprendre le SI-RC?

5 Enjeux de l informatique retraite complémentaire

6 1. Depuis quand un programme de convergence informatique (CI)? En 2001, une commande des partenaires sociaux En 2001, les partenaires sociaux ont demandé aux fédérations Agirc et Arrco de mettre en œuvre un service retraite complémentaire simplifié et homogène pour les entreprises et les salariés. Dans le cadre de cet objectif, les fédérations Agirc et Arrco ont rationalisé les moyens et les processus de gestion afin d être plus efficaces en termes d organisation, de coût et de service. Un programme ambitieux Lancé en 2003, le Programme CI est un programme ambitieux de mutualisation des outils informatiques qui vise notamment la création du système d information retraite complémentaire (SI-RC). 6

7 2. Qu est-ce que le SI-RC? (1/2) Il est construit sur le concept d interopérabilité qui constitue la clé du service global rendu aux clients. Constitué autour de l Usine Retraite et des référentiels nationaux, il évolue en permanence et nécessite la mise en œuvre de compétences technologiques et méthodologiques. 4 thématiques structurent le SI-RC Le produit retraite complémentaire Les projets nationaux (collaboration avec les ONPS) L efficacité de sa gestion (coûts, ressources humaines ) Le bon fonctionnement avec les SI des GPS Le SI-RC est au service d un produit RC évolutif Il fournit un outil simple aux gestionnaires des GPS Il accompagne les évolutions du produit RC en intégrant de nouveaux services Le SI-RC est composé d un SI-RC national et d un SI-RC local Le SI-RC national est installé en un lieu unique. Il porte les données des référentiels nationaux, assure la cohérence entre les différents GPS et les processus métiers transverses (liquidation, information des actifs ) Le SI-RC local est installé et configuré dans le GPS et échange avec le SI des autres activités de chaque groupe : assurance de personnes, prévoyance, santé, épargne Le SI-RC échange avec les systèmes d information des organismes partenaires des régimes Agirc et Arrco. 7

8 2. Qu est-ce que le SI-RC? (1/2) Un SI Interopérable Le SI-RC est structuré en 2 niveaux Niveau national : les bases nationales et les briques non déployées : Référentiels Entreprises, Individus et Adhésions, Carrières (périodes et droits), Dossiers retraite, Prestations (vue consolidée), Collecteur Sud, Concentrateur déclarations sociales, etc. Niveau local : les briques de l Usine Retraite déployées dans les SI des GPS. 8

9 3. Quels sont les 4 enjeux du SI-RC définis par les partenaires sociaux à l horizon 2014? 1. Réussir le déploiement de l Usine Retraite 2. Faire évoluer le SI-RC pour répondre aux évolutions du Produit RC 3. Pérenniser et industrialiser le SI-RC 4. Optimiser et réduire les coûts informatiques 9

10 4. Quels sont les objectifs du schéma directeur informatique? (1/2) Il constitue la feuille de route pour la période Il a pour objectif de construire le système d information retraite complémentaire en s appuyant sur l Usine Retraite et son déploiement. Cette feuille de route s articule autour de 3 axes : Un axe fonctionnel concernant les projets métier relatifs aux évolutions du produit RC (individus et entreprises). Un axe technique concernant les projets visant la performance du SI- RC. Un axe organisationnel concernant les projets visant à une optimisation du fonctionnement de l informatique retraite complémentaire (accompagnement des informaticiens, réduction des coûts informatiques, industrialisation du Centre National de Développement CND et du Centre National de Recette CNR ). 10

11 4. Quels sont les objectifs du schéma directeur informatique? (2/2) Des garanties de service et de performance Individus Des applications interactives offertes aux salariés visualisant et gérant leur carrière Un accès simplifié aux services (multicanal, 24h/24 7j/7) Une relation proactive et personnalisée répondant aux événements de la vie Entreprises Des démarches simplifiées avec des réponses rapides Un soutien aux entreprises pour l information à leurs collaborateurs Toutes les informations (retraite / prévoyance) au même endroit Gestion des régimes Une optimisation des coûts de gestion Une amélioration des contrôles Un renforcement du pilotage des régimes Supports L adaptation du SI-RC à son écosystème Une optimisation du fonctionnement de l informatique RC 11

12 5. Comment le SI-RC renforce-t-il la place des régimes Agirc et Arrco dans la sphère protection sociale? En répondant de manière performante au défi du service global retraite En se donnant la capacité de travailler sur des projets nationaux de la protection sociale (DSN, information des actifs, RNCPS ) En confortant le rôle des régimes comme des acteurs majeurs du service global de la protection sociale 12

13 6. En quoi le SI-RC renforce-t-il la productivité de la retraite complémentaire? En fournissant des outils performants, permettant l optimisation du service et de la qualité En permettant la convergence des processus de gestion En facilitant la dématérialisation et l automatisation (ex : déclarations sociales) En mettant l accent sur les simplifications de nos opérations de gestion En contribuant à l atteinte de l objectif ambitieux de réduction des coûts informatiques de 20,7% à 16 % du coût global de gestion d ici 2014 En agissant ensemble pour réduire les coûts informatiques : Optimisation des achats de matériels et de logiciels Renfort du pilotage budgétaire informatique Réalisation de mutualisations Réduction de la sous-traitance informatique 13

14 7. Quelles actions sont menées vers les équipes informatiques? (1/2) Le programme ITAC (Informatique en Transformation Accompagnement et Compétences) est un dispositif national destiné aux collaborateurs de la filière informatique retraite complémentaire. Il vise à : donner aux informaticiens l opportunité d acquérir de nouvelles compétences les accompagner à travers des parcours de carrière adaptés les fédérer au sein d une communauté informatique RC Afin d atteindre un haut niveau de performance collective et de services 14

15 7. Quelles actions sont menées vers les équipes informatiques? (2/2) Donner du sens Donner les moyens Donner envie Faire comprendre aux informaticiens les changements en cours (évolutions métier, déploiement de l UR, création d Alcara GieProd, rapprochement de GPS, de plates-formes informatiques ) Mettre en valeur les métiers de la filière informatique en l associant au produit retraite complémentaire et à la mission d intérêt général des fédérations Apporter une vision sur les futurs possibles en termes d évolution de carrières Réinternaliser les compétences adéquates et dédiées retraite complémentaire afin de réduire la sous-traitance Renforcer l accompagnement RH dédié aux informaticiens RC Accompagner les évolutions du métier SI (évolutions technologiques) au service de l évolution du produit RC Impliquer les informaticiens dans la construction des actions du programme ITAC afin les faire adhérer au changement Créer l appartenance à la communauté informatique retraite complémentaire avec des actions de mobilisation (séminaires, réseau social, retours d expérience ) Proposer des actions innovantes pour développer les talents de l informatique RC en sortant des formations "classiques" 15

16 8. Pourquoi la DSI-RC s est-elle engagée en faveur de la diversité? Une valeur de la protection sociale. Gérer la diversité, c est enrichir les compétences de l entreprise et favoriser le développement professionnel des salariés. L objectif est d offrir à chacun, quels que soient son âge, son genre, sa localisation et ses contraintes personnelles, des modes de travail et de collaboration adaptés ainsi que des opportunités de développement des compétences. Lancement d une commission de travail en collaboration avec l AFMD (Association Française des Managers de la Diversité) et le CIGREF (Club informatique des grandes entreprises françaises) ayant pour thème "Les parcours dans les métiers du numérique : quelle place pour la diversité des âges et du genre?" dont la présidence est assurée par Daniel Lefebvre, Directeur des systèmes d information retraite complémentaire, et Marc Zune, professeur, sociologue à l université catholique de Louvain. Une ambition : signer et faire vivre la charte de la diversité! Mise en place et animation d un groupe témoin sur la diversité entre la DSI-RC et le coordinateur diversité de la branche professionnelle rattaché à l Association d employeurs. 16

17 Organisation de l informatique retraite complémentaire

18 9. Pourquoi une DSI-RC? (1/2) En juin 2008, les fédérations Agirc et Arrco ont créé la Direction des systèmes d information retraite complémentaire (DSI-RC) pour : Assurer à un rythme soutenu, la transformation et la gestion d un système d information devenu complexe Garantir dans la durée l unicité du SI-RC La DSI-RC est l instance de dialogue et de travail avec les pouvoirs publics et les autres organismes de protection sociale (ONPS) pour tous les sujets relatifs à l informatique retraite complémentaire. 18

19 9. Pourquoi une DSI-RC? (2/2) Les missions confiées à la DSI-RC par les fédérations sont les suivantes : Définir la stratégie informatique et les normes applicables au SI-RC et en contrôler la mise en œuvre Garantir la pérennité des données des régimes Assurer la maîtrise d œuvre du SI-RC au travers d Alcara Assurer l exploitation du SI-RC local pour les GPS qui le souhaitent au travers de GieProd Assurer l exploitation du SI-RC national Mettre en place les dispositifs nécessaires à la maîtrise des risques et des coûts informatiques Animer la communauté des informaticiens 19

20 10. Comment est assuré le management du SI-RC? (1/2) La DSI-RC est une structure de gouvernance des ressources informatiques nécessaires à la gestion de la retraite complémentaire. Elle élabore les instructions de la direction générale de l Agirc et de l Arrco à destination des GIE informatiques et directions informatiques des GPS et s assure de leur mise en œuvre. Elle assure la responsabilité opérationnelle du SI- RC au travers d Alcara-GieProd, du CSN et du GICR. 20

21 10. Comment est assuré le management du SI-RC? (2/2) 21

22 11. Quelle gouvernance pour le SI-RC? Les bureaux et les conseils d administration des fédérations définissent les objectifs du SI- RC, les orientations, les budgets, les priorités stratégiques et suivent l avancement. Ils s appuient sur la Commission Informatique Arrco et le Groupe de Travail Informatique Agirc, qui émettent un avis sur les orientations et le pilotage. Le Directeur général de l Agirc et de l Arrco s appuie sur le Comité de Maîtrise d ouvrage stratégique (G5) pour définir les enjeux métier sur lesquels doit s aligner le SI-RC, approuver les plans projet et contrôler leurs évolutions. Le DSI-RC est appuyé par deux comités : Le Comité de maîtrise d ouvrage opérationnelle (Comité Métier) qui valide les orientations métier, instruit les dossiers d arbitrage métier, définit les règles fonctionnelles et est garant de la cohérence de la solution avec les besoins métier. Il est le soutien du plan d accompagnement du changement transverse. Le Comité de direction du SI-RC (G8) qui valide les orientations technologiques, instruit les dossiers d arbitrage technologique et approuve les principes techniques. 22

23 12. Qui finance le SI-RC? (1/2) Les fédérations financent les projets communautaires du Programme Les projets du Programme de Convergence Informatique sont réalisés pour l ensemble des groupes ; à ce titre, leur fabrication est financée sur le Fonds d Intervention Agirc Arrco (FIAA) géré par les fédérations. La maintenance des briques UR déployées dans les groupes et l exploitation des briques non déployées sont également financées de manière communautaire. Le financement est déterminé après validation opérationnelle d un plan projet Circuit de validation opérationnel d un plan projet Le plan projet contient notamment le périmètre fonctionnel, le planning, les charges. 23

24 12. Qui finance le SI-RC? (2/2) Financement et construction de l Usine Retraite La phase projet de construction de l Usine Retraite correspond à la période Fin 2010, chaque brique de l UR est en effet en production dans un groupe. Le coût de construction de l UR représente 300 millions d euros soit moins d une année de dépenses informatiques et environ 3 % du cumul des charges de gestion sur la même période. 24

25 13. Combien y a-t-il de plates-formes informatiques? La réussite du programme de Convergence Informatique passe par une maîtrise des coûts et une homogénéisation des systèmes et outils. Avec 66 systèmes d information et 44 plates-formes en l an 2000, cette optimisation était devenue indispensable. Au 1 er janvier 2012, 4 platesformes informatiques gèrent l informatique retraite complémentaire. 25

26 14. Pourquoi un Data Center pour la retraite complémentaire? (1/2) Les besoins de consolidation d informations par les fédérations ont littéralement explosé depuis 2007 : Pour déployer un service global et homogène pour la retraite complémentaire Pour mieux informer (information des actifs) et simplifier les procédures administratives Pour participer aux traitements nationaux multirégimes : Répertoire National Commun de la Protection Sociale, Répertoire des Prestations Le rôle des bases de données fédérales se renforce. Afin d être en mesure d offrir un outil stratégique aux fédérations, les Conseils d administration de l Agirc et de l Arrco des 10 et 11 mars 2010 ont validé la construction d un nouveau centre de traitement sur le site de Gradignan. 26

27 14. Pourquoi un Data Center pour la retraite complémentaire? (2/2) Ce Data Center doit garantir une sécurité et une qualité du service de haut niveau : Fiabilité des architectures et des applications Haute disponibilité des infrastructures (tolérance aux pannes) Continuité du service en cas de sinistre majeur Il héberge les équipements de communication, de transmission, de traitement et de stockages de données informatiques. D une superficie d environ m 2, le Data Center permet aux fédérations de se doter d un nouvel outil capable de s adapter aux évolutions du SI-RC. 27

28 15. Quel modèle d analyse pour les dépenses informatiques? (1/2) En décembre 2010, les instances politiques ont approuvé sept résolutions concernant l organisation de la DSI-RC La résolution n 6 sur la maîtrise des coûts prévoit notamment un pilotage renforcé des budgets UR et SI- RC, dans une logique de réduction des coûts et d amélioration de la qualité Le pilotage suppose au préalable l utilisation d un modèle de coûts informatiques homogène qui permette une connaissance : des coûts des services mis à disposition par l informatique des activités nécessaires à la fourniture de ces services 28

29 15. Quel modèle d analyse pour les dépenses informatiques? (2/2) Ce modèle s articule sur des données à la fois financières et techniques constitue un outil de communication et de gestion partagé Le modèle d analyse des dépenses informatiques Agirc Arrco est basé sur : l approche "Activity Base Costing" (ABC), et sur les référentiels du CIGREF (Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises) Construit avec les contrôleurs de gestion des groupes et des plates-formes informatiques, il est opérationnel depuis

30 Dans la DSI-RC, l Usine Retraite Copyright Agirc-Arrco Mars 2012

31 16. Qu est-ce que l Usine Retraite? (1/2) L Usine Retraite constitue le SI-RC local. L Usine Retraite couvre l ensemble des grands processus de gestion de la retraite complémentaire. L Usine Retraite est un des trois volets du Programme de Convergence Informatique. Les deux autres volets concernent le rapprochement des plates-formes informatiques et les traitements pour compte commun. L Usine Retraite est constituée d un ensemble de briques. Une fois assemblées, elles couvrent l ensemble des fonctionnalités permettant la gestion des processus de la retraite complémentaire. L application de gestion de retraite complémentaire est unique et commune pour tous les groupes. Seuls le paramétrage de l application et les données du groupe leur sont propres. 31

32 16. Qu est-ce que l Usine Retraite? (2/2) Pourquoi le terme "Usine" Retraite? Parce que l UR permet de traiter de gros volumes d information. Parce qu elle concerne l automatisation de tâches répétitives. Parce qu elle n est pas en contact direct avec les clients. 32

33 17. Comment se déroule le déploiement de l Usine Retraite dans les groupes? (1/2) Chacun des groupes a défini avec la DSI-RC ses échéances de déploiement. Les groupes vague 2 sont positionnés sur une échéance de déploiement à partir de Différents acteurs travaillent de façon coordonnée lors de la phase de déploiement : Responsable déploiement, formateur référent, correspondant déploiement DOP, équipe ACT, responsable conduite du changement, porteur de la conduite du changement, formateur relais, support au déploiement 33

34 17. Comment se déroule le déploiement de l Usine Retraite dans les groupes? (2/2) Calendrier global des déploiements 34

35 18. Comment est organisé le support aux déploiements? Après les premiers déploiements de l UR chez les précurseurs et le pilote, la DSI-RC s est organisée pour prendre en charge des travaux de support aux déploiements : Poursuivre les développements (particularités réglementaires) et la stabilisation des briques ; Faciliter le déploiement de l UR dans tous les GPS. Le Support aux déploiements (SAD) participe à la réussite du déploiement et à l optimisation des coûts : Mettre en place des procédés industriels de déploiement (usine de migration, base de connaissances SAD ) ; Mettre à disposition une équipe experte pour la participation et la prise en charge des travaux. 35

36 19. Quel accompagnement des gestionnaires dans la prise en main de l UR? (1/2) L accompagnement du changement transverse (ACT) Afin d aider les groupes dans leur démarche d accompagnement les gestionnaires des groupes, un plan de conduite du changement transverse a été construit pour répondre à 3 enjeux Rassurer les gestionnaires Sécuriser le déploiement de l Usine Retraite Mutualiser les expériences et les compétences en matière de conduite du changement Donner du sens auprès des acteurs de la retraite complémentaire. Anticiper les craintes des gestionnaires impactés. Réaliser une communication opérationnelle sur le programme. Anticiper les risques liés aux déploiements. Fournir aux groupes des méthodes et des outils d accompagnement «industriels» qui s appuient sur le retour d expériences des groupes notamment des groupes précurseurs et pilote. Organiser les témoignages directs de représentants des groupes sur les bonnes pratiques de mise en œuvre de l Usine Retraite (formation, communication, évolutions organisationnelles...). 36

37 19. Quel accompagnement des gestionnaires dans la prise en main de l UR? (2/2) Un réseau de porteurs de la conduite du changement a été mis en place. Il se compose d un porteur de la conduite du changement par groupe et d une équipe dédiée au sein des fédérations. Les objectifs du réseau : Organiser le lien entre la conduite du changement transverse et la conduite du changement au sein des groupes Faciliter la démultiplication des actions de conduite du changement conçues au niveau transverse vers les équipes de gestion du groupe Capitaliser et mutualiser les bonnes pratiques en matière de conduite du changement. Equipe Conduite du Changement Transverse Transverse Chaque projet mené au sein des groupes se compose de plusieurs chantiers : Réseau des Porteurs Communautaire Analyse des impacts (organisation, métiers) Formation Groupe Groupe Groupe Groupe Groupe Communication Appui au démarrage Pilotage 37

38 20. Quel est le vocabulaire indispensable pour comprendre le SI-RC? ACT : Accompagnement du Changement Transverse. ADP : Assurance De Personnes. Alcara : GIE né du rapprochement des plates-formes informatiques Alcire et Aramice. Dédié au développement du SI-RC, il assure le déploiement de l UR pour ses groupes membres, ainsi que la maintenance des systèmes existants de ces groupes. Brique : Lotissement de l Usine Retraite correspondant à l attribution de la construction d un ensemble fonctionnel ou technique à un groupe de protection sociale. Cadrage stratégique SI-RC : Il définit la stratégie informatique de la retraite complémentaire. Comité Métier : Il est composé de directeurs experts de la retraite dans les groupes et est garant des besoins métier retraite des groupes. CND : Centre National de Développement. CNR : Centre National de Recette. CSN : Centre des Services Nationaux. Data Center : Centre de traitement hébergeant les équipements de communication, de transmission et de stockages de données informatiques. DSI-RC : Direction des systèmes d information de la retraite complémentaire, elle pilote l informatique de la retraite complémentaire. G5 : Comité de maîtrise d ouvrage stratégique. G8 : Comité de direction du DSI-RC (Comité d architecture fonctionnel et technique). GieProd : Gie regroupant les moyens techniques et de production au service d Alcara. GPS : Groupe de Protection Sociale Interopérabilité : Aptitude de deux ou plusieurs systèmes (logiciels ou matériels) à fonctionner ensemble en utilisant des standards communs. ITAC : Informatique en Transformation Accompagnement et Compétences. OPS : Organisme de Protection Sociale. Programme de Convergence Informatique : Programme de modernisation du système d information de la retraite complémentaire. RC : Retraite Complémentaire. Référentiels nationaux : Ensemble de données de référence de la retraite complémentaire nécessaire au bon déroulement des traitements informatiques de l Agirc et de l Arrco (individus, entreprises, carrières). Secrétariat général DSI-RC : Il prend en charge les budgets, le contrôle de gestion, la communication et établit la cartographie des ressources informatiques dans les groupes. SI-RC (Système d Information Retraite Complémentaire) : Comprend l ensemble des composants informatiques, techniques et fonctionnels, permettant d assurer la gestion des informations de la Retraite Complémentaire. SI-RC local : Briques de l Usine Retraite déployées dans les SI des GPS. SI-RC national : Comprend les bases nationales et les briques non déployées dans les SI des GPS. Usine Retraite : Logiciel unique et commun de gestion des activités de la Retraite Complémentaire. L UR fait partie du SI-RC local. 38

Une organisation engagée pour transformer et gérer l informatique de la retraite complémentaire

Une organisation engagée pour transformer et gérer l informatique de la retraite complémentaire Direction des systèmes d'information Retraite complémentaire 16-18 rue Jules César - 75592 Paris Cedex 12 Tél. : 01 71 72 12 00 - www.agirc-arrco.fr Une organisation engagée pour transformer et gérer l

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

FRH RESSOURCES HUMAINES

FRH RESSOURCES HUMAINES FRH RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines FRH : Paie et administration du personnel Congés et absences Gestion des talents/gpec : formation, compétences et entretiens Planification, optimisation

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Sommaire Origine et pertinence du projet Orientations générales Modalités

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 université de Nantes AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 cnam SOMMAIRE 1. Présentation 2. Mutualisation? 3. La nouvelle offre 4. Quelques

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet INTRODUCTION Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Le lancement du projet; L organisation du projet. Dossier de fin d'étude Lancement projet Organisation

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur.

Prendre la bonne décision, au bon moment, sur le bon sujet, sur la base des meilleures analyses, pour agir sur le bon indicateur. 2 Toute entreprise dispose d un capital informationnel qui, s il est efficacement géré, contribue à sa valeur et à sa performance. La société RHeport, propose une solution logicielle : RH&View, innovante,

Plus en détail

1. Processus management et stratégie. Retour

1. Processus management et stratégie. Retour Retour Les principales fonctions du Siège social sont définies suivant un ensemble de processus dont la responsabilité est assurée par le Directeur Général de l Association. La mise en œuvre des activités

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013

Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013 Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013 Luc Debray DSI-RC / Cadrage Stratégique Pôles Urbanisation et Architecture Technique Retraite Complémentaire Agirc et Arrco

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION

INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION DU 2 OCTOBRE 2014 POINT 3 SDSI 2014 2017 1. PREAMBULE La COG 2014 2017, afin de consolider le rôle de la branche recouvrement au cœur du financement solidaire de la protection

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS

METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS METIER DU CYCLE DE VIE DES APPLICATIONS Finalité : Répondre aux besoins des utilisateurs en mettant à leur disposition des solutions informatiques applicatives et techniques adaptées. Emplois génériques

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Édition 2009. le mémento. de la convergence informatique de la retraite complémentaire

Édition 2009. le mémento. de la convergence informatique de la retraite complémentaire Édition 2009 le mémento de la convergence informatique de la retraite complémentaire Le présent document offre une vision globale sur la convergence informatique. Il a pour objectif de permettre aux personnes

Plus en détail

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH

7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES SERVICES PAIE ET RH LES 7 INNOVATIONS QUI TRANSFORMENT LES RH C est en 1970 qu apparurent les premiers logiciels destinés au monde des ressources humaines et plus particulièrement

Plus en détail

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES SOLUTIONS & SERVICES PAIE/RH POUR RÉPONDRE AUX BESOINS SPÉCIFIQUES DE L HABITAT SOCIAL UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES 25 25 ANS D EXPÉRIENCE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES SUR

Plus en détail

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de :

«Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : «Quelle solution collaborative pour piloter la politique patrimoniale dans les collectivités locales?», Juin 2014 avec la participation de : Pour écouter le webinaire : - Choisissez le mode Téléphone ou

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines

Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines Les Systèmes d Information au service des Ressources Humaines La DRH fait face à de nouveaux défis Quelle stratégie adopter pour que toutes les filiales acceptent de mettre en place un outil groupe? Comment

Plus en détail

JOURNÉE PORTES OUVERTES

JOURNÉE PORTES OUVERTES JOURNÉE PORTES OUVERTES Approfondir l utilisation d outils RH vers une gestion dynamique et prospective des RH 7 octobre 2014 Mission Conseils et Organisation RH Face aux contraintes d activités, l évolution

Plus en détail

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier ECOLE DES MANAGERS Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier 1 Principes directeurs de l Ecole des Managers L Ecole des Managers soutient et accompagne

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Microsoft IT Operation Consulting

Microsoft IT Operation Consulting Microsoft IT Operation Consulting Des offres de services qui vous permettent : D améliorer l agilité et l alignement de votre IT aux besoins métier de votre entreprise. De maîtriser votre informatique

Plus en détail

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale

Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Programme de Développement concerté de l Administration Numérique Territoriale Les 4 principes directeurs 4 principes directeurs pour développer l Administration numérique territoriale a. Une gouvernance

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

SOeMAN SIRH Solution collaborative

SOeMAN SIRH Solution collaborative SOeMAN SIRH Solution collaborative La solution collaborative d aide à l organisation et au pilotage stratégique Reflex Training, entreprise d excellence OSEO 4 rue André Moinier 63000 Clermont Ferrand

Plus en détail

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Sage HR Management La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences GPEC en quelques mots! La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) : La GPEC est une obligation légale prévue

Plus en détail

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés

Des CQP pour accompagner l évolution des salariés CQP CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Des CQP pour accompagner l évolution des salariés Qu est-ce qu un CQP? Un certificat de qualification professionnelle est une Certification

Plus en détail

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA

Banque Accord redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA redonne de l agilité à son système d information avec l aide de MEGA À propos de Banque Accord : Filiale financière du groupe Auchan Seule banque française détenue à 100% par un distributeur 3 activités

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES APPEL A PROPOSITION 2015 USAGES NUMERIQUES Dispositif : USAGES NUMERIQUES (7.2.C) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter l usage des services numériques. 1. Actions éligibles :

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

La révision générale des politiques publiques

La révision générale des politiques publiques La révision générale des politiques publiques 1 François-Daniel MIGEON Directeur général de la modernisation de l Etat Forum des responsables de programme Jeudi 21 février 2008 Sommaire Point de situation

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

II. AUTRES MISSIONS 4

II. AUTRES MISSIONS 4 Lettre de mission DSI Version : finale Date : 16/06/2008 CONTENU DU DOCUMENT I. MISSIONS COUVRANT LE CHAMP DES ACTIVITES DE TETE DE RESEAU 2 II. AUTRES MISSIONS 4 1 I. Missions couvrant le champ des activités

Plus en détail

Problématique, Constats

Problématique, Constats Problématique, Constats Réactivité de la DSI pour les projets numériques consommateurs Contraintes de temps et de coûts Forte pression des métiers Compétitivité des sociétés externes Décalage de démarrage

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE 1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE QUELLES DYNAMIQUES D ÉVOLUTION DES MÉTIERS? FINALITÉS DU BAROMÈTRE PROSPECTIF Dresser un inventaire des tendances

Plus en détail

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC

La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC La DSN Déclaration Sociale Nominative Nathalie Le MENSEC Présentation Le Cadre légal Le Calendrier et échéances Le déploiement, la mise en œuvre www.jedeclare.com La plateforme de dématérialisation des

Plus en détail

TalenTs RessOURCes HUMaInes

TalenTs RessOURCes HUMaInes Talents RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines Talents : Entretiens et suivi de la performance Formation et développement du personnel Référentiels des emplois et des compétences 4 MILLIONS

Plus en détail

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE 60 PROPOSITIONS POUR DEVELOPPER DES USAGES INNOVANTS DES RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE DANS LES ADMINISTRATIONS Piloté par le secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) et la

Plus en détail

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ

Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Dominique Desmay, Directeur GCS Esanté Poitou-Charentes Cosialis Consulting COOPÉRATION ET MUTUALISATION EN SÉCURITÉ Contexte en Poitou-Charentes Volonté de coopérer ARH puis ARS Poitou-Charentes Collège

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien :

Nos formations sont conçues pour vous permettre de gagner en autonomie sur ces thématiques au coeur de votre quotidien : Nouvelles technologies, nouvelles pratiques, nouvelles normes dans un environnement de plus en plus complexe, se former pour maîtriser les concepts clés de l archivage physique, numérique et de la dématérialisation

Plus en détail

Les Services Sage. Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative

Les Services Sage. Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative Les Services Sage Consulting Besoin d un accompagnement sur mesure et maîtrisé? Faites confiance à notre solution TMA * Tierce Maintenance Applicative * Pour les Moyennes et Grandes Entreprises La maintenance

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France

Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement de SPLS en Île-de-France Suivi et programmation des logements sociaux (SPLS) Déploiement du dispositif en Île-de-France I. Présentation générale de SPLS... 2 1. Des enjeux de pilotage et de conception des politiques de l habitat...

Plus en détail

DESCRIPTION DE FONCTION

DESCRIPTION DE FONCTION 28.09.2015 DESCRIPTION DE FONCTION IDENTIFICATION DE LA FONCTION Niveau A : Attaché TIC Direction générale des Finances, des Ressources humaines et des Affaires générales Filière de métiers : Technologie

Plus en détail

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation

Présentation Capture. Instance Nationale de Concertation Présentation Capture Instance Nationale de Concertation Sommaire Chantier Arc en ciel : présentation générale Capture : présentation générale Objectifs, enjeux Lancement du projet Réflexions et construction

Plus en détail

Informatique en Transformation : Accompagnement et Compétences

Informatique en Transformation : Accompagnement et Compétences Informatique en Transformation : Accompagnement et Compétences Commission Paritaire de l Emploi et de la Formation 8 avril 2014 Synthèse L analyse des ressources humaines informatiques RC existantes a

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances

Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique. Collectivités. Finances Yourcegid Secteur Public Finances : Une réponse globale aux nouveaux enjeux de la fonction publique Collectivités Finances Parce que votre organisation est unique, parce que vos besoins sont propres à

Plus en détail

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS

5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS 5 Clefs pour basculer dans le monde du SaaS Philippe Nicard, Directeur Opérations SaaS et Support Julien Galtier, Senior Manager consulting SIRH, ACT-ON Agenda L origine du SaaS Vers une démarche SaaS

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Gestion de l entreprise et l impact sur la communauté

Gestion de l entreprise et l impact sur la communauté Gestion de l entreprise et l impact sur la communauté SGDDI # 225617 Présentation à : l Institut de la gestion financière du Canada Semaine de perfectionnement professionnel 2012 27 Novembre 2012 Ross

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Comité de Groupe 27 février 2015 SOMMAIRE Contexte Enjeux du Big Data pour Safran Projet Safran Analytics Calendrier prévisionnel 1 / CONFIDENTIEL / 27-02-2015 /

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF

Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15. Assemblée Générale SUdF Modernisation SI & Télécom des Samu-Centres 15 Assemblée Générale SUdF 04 juin 2014 Agenda 1. Genèse du projet 2. Solution envisagée 3. Feuille de route 4. Point d étape Projet de modernisation des SI

Plus en détail

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche

Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés. Nos convictions et notre approche Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés Nos convictions et notre approche Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et perspectives des Centres de Services Partagés :

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Comment établir le Datacenter en centre de services. Frédéric GALICHET : Responsable des Opérations du CI

Comment établir le Datacenter en centre de services. Frédéric GALICHET : Responsable des Opérations du CI Comment établir le Datacenter en centre de services. Frédéric GALICHET : Responsable des Opérations du CI 1 Présentation des Fédérations AGIRC et ARRCO en quelques points clefs Les principes de fonctionnement

Plus en détail

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles

Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Cadre de référence pour soutenir la gestion et la revue diligente des projets en ressources informationnelles Document d orientation aux organismes publics Annexe A Rôles et responsabilités détaillés des

Plus en détail

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques

Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Leader de l Actuariat Conseil et de la Gestion des Risques Optimind Winter respecte les meilleurs standards européens sur l ensemble des expertises associées à la chaîne des risques des organismes assureurs,

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 CHAPITRE 1 UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ AU SEIN DE LA COMUE UPE UPE : DU PRES À LA COMUE 2007 : UPEC et UPEM deviennent membres fondateurs

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA

L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA 14 décembre 2011 L IRSN a expertisé le management de la sûreté et de la radioprotection dans le groupe AREVA Le groupe AREVA a transmis à l autorité de sûreté nucléaire (ASN), en janvier 2010, un rapport

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE. PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE PLAN D ACTIONS POUR LA SECURITE DU SYSTEME FERROVIAIRE 9 septembre 2014 La sécurité ferroviaire demande de réinterroger périodiquement

Plus en détail

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF

PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF Direction de l Innovation et de la RSE PROJET RESEAU SOCIAL INTERNE COLLABORATIF CCE du 29 avril 2015 DEFINITION D UN RESEAU SOCIAL INTERNE Qu est-ce qu un Réseau social interne? C est une plateforme collaborative

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production

Production / Qualité / Maintenance / Méthodes. Garantir un haut niveau de production Garantir un haut niveau de production 1 - Ingénieur industrialisation 2 - Ingénieur maintenance 3 - Ingénieur méthodes 4 - Ingénieur production 5 - Ingénieur qualité projet 6 - Ingénieur résident qualité

Plus en détail

Des projets et des Hommes au service de l innovation EDI. www.bluteams.fr

Des projets et des Hommes au service de l innovation EDI. www.bluteams.fr Des projets et des Hommes au service de l innovation EDI Blue 0821 Présentation Blute@ms Group, créée en 2008, est composée de 3 filiales : Direction de Projets AMOE / AMOA EDI & Flux Développements applicatifs

Plus en détail

JOURNEE TECHNIQUE «Coordination des réseaux de transports publics»

JOURNEE TECHNIQUE «Coordination des réseaux de transports publics» JOURNEE TECHNIQUE «Coordination des réseaux de transports publics» Déploiement des systèmes de billettique sur les réseaux de transport départementaux : le point de vue d un exploitant Lyon, le 27 janvier

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA FORMATION

LES PRINCIPES DE LA FORMATION LES PRINCIPES DE LA FORMATION 1 SOMMAIRE I.L évolution de la législation p 3 II. La formation, un élément essentiel de la mise en œuvre des missions de service public p 3 III. La formation répond à de

Plus en détail