La lettre de la Convergence Informatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La lettre de la Convergence Informatique"

Transcription

1 72 N 72 La lettre de la Convergence Informatique juin Actualités La DSI-RC lance son intranet Nomination du directeur général du GieProd Réunions des personnels de la DSI-RC Retour d'expérience des managers Prestations de Réunica L'ACT se mobilise pour populariser l'utilisation des corbeilles de tâches 02 Cartographie 2012 des ressources humaines informatiques Sur le terrain Dates 16 collaborateurs de l'agirc-arrco/csn ont 28 juin emménagé à Central Seine Comité Métier Mise en œuvre des particularités 10 juillet réglementaires dans l'usine Retraite Projet «arianes» : un pas vers la Particularités certification des traitements informatiques réglementaires des ETT nationaux 03 Préparer l'avenir de l'informatique RC Cartographie des ressources informatiques de la retraite complémentaire Résultats encourageant pour le premier baromètre Sécurité Alcara / GieProd La DSI-RC a besoin de vous 04 Programme ITAC 100 % de réussite aux premières formations certifiantes ITAC en action dans les GPS 2ème Journée AB C DG

2 01 Actualités La DSI-RC lance son intranet Accessible depuis le 18 juin aux collaborateurs des différentes implantations du GIE Agirc-Arrco, d'alcara et du GieProd, ce site réunit les informations pratiques et les actualités pour tous les salariés de la DSI-RC. Déploiements, schéma directeur, accompagnement du changement (dont ITAC), présentation de la DSI-RC, service au client, réseaux sont autant de thèmes abordés dans cet intranet qui, en plus des actualités, propose également un annuaire et une carte des différentes implantations ainsi que des informations pratiques à leur sujet. Une bonne façon de partager l'information pour mieux travailler ensemble. Pour toute l'actualité de la DSI-RC : Nomination du directeur général du GieProd Gérard Solliec a été nommé directeur général du GieProd, en remplacement de Daniel Lefebvre qui occupait jusqu'à présent ces fonctions de manière temporaire. La prise de fonction intervient à compter du 2 juillet Ingénieur en informatique et titulaire d'un DESS en Système d'information et Communication (IAE) et d'un executive-mba (HEC), Gérard Solliec a eu des responsabilités significatives dans différents métiers du SI (maîtrise d'œuvre, services, production, DSI ). Il a occupé différents postes de direction, notamment dans les domaines de la protection sociale et de l'assurance chômage. Des rencontres avec les équipes GieProd seront prochainement organisées sur les différents bassins d'emploi.

3 Réunions des personnels de la DSI-RC Dans le cadre de la convergence entre Alcara, GieProd, le CSN et le GICR, plusieurs réunions d'information et d'échanges ont été organisées en juin dans les bassins d'emploi des structures concernées : Lyon le 11, Paris pour Alcara et GieProd le 15, Aix en Provence le 18, Orléans le 19, Paris pour le GIE Agirc-Arrco le 21 et Bordeaux le 25. Elles ont été l'occasion de marquer l'étape importante que constitue ce rapprochement entre les différentes entités mais aussi de partager avec l'ensemble des salariés la nouvelle feuille de route de la retraite complémentaire Agirc-Arrco. En effet, si les dix dernières années ont été celles de la modernisation de la gestion de la retraite complémentaire, il faut maintenant retrouver les voies de l'équilibre, tout en continuant d'améliorer la performance de la gestion et d'offrir des garanties de services aux clients. A Paris et Orléans pour Alcara et GieProd les 15 et 19 juin A Aix en Provence pour le GICR le 18 juin A Paris pour le GIE Agirc-Arrco le 21 juin A Bordeaux pour le CSN le 25 juin

4 Retour d'expérience des managers Prestations de Réunica Le mardi 5 juin, l'équipe ACT* et l'équipe conduite du changement du groupe Réunica ont organisé une matinée «retour d'expérience» dédiée aux managers de la gestion des Prestations. Plus d'un an après le démarrage de la brique Prestation, des managers du groupe Réunica ont ainsi pu partager avec leurs homologues d'autres groupes de protection sociale leur vécu autour de ce démarrage. Les échanges ont ainsi porté sur les différentes étapes qui précédent et suivent le déploiement : réhabilitations des données, formation des équipes, démultiplication de l'information, jour J du démarrage de l'ur, redémarrage de la gestion, Comme de coutume avec ce type de réunion, les échanges furent nombreux et riches. D'autres matinées de ce type pourraient suivre dans les mois à venir. * Accompagnement du Changement et de la Transformation L'ACT se mobilise pour populariser l'utilisation des corbeilles de tâches Avec le déploiement de l'usine Retraite (UR) dans les groupes précurseurs et pilote, les gestionnaires ont découvert un nouvel espace de visualisation et de réalisation de leur travail : la corbeille des tâches. Accessible depuis l'interface d'accueil de l'ur, la corbeille regroupe des tâches qui nécessitent une intervention du gestionnaire, suite à une interruption d'un processus de gestion et des tâches de nature informative (particulièrement vrai pour Grecco). Afin d'en généraliser l'utilisation, un dispositif est actuellement en cours de déploiement. Sylviane Rey, en charge de ce projet et responsable du chantier «Appui au démarrage» au sein de l'équipe ACT, et Nathalie Paquet, membre de l'équipe conduite du changement chez Réunica, nous en disent davantage sur ce dispositif dont l'objectif est double : calibrer plus finement les tâches pour qu'elles répondent mieux aux besoins de la gestion et promouvoir l'utilisation de la corbeille par les managers et leurs équipes.

5 Lettre de la Convergence Informatique : Pourquoi est-ce si important d'utiliser la corbeille des tâches? Sylviane Rey : La corbeille est un point d'entrée de l'activité quotidienne du gestionnaire, parfois même le seul. C'est le cas par exemple pour les paiements non identifiés (Grecco) ou la gestion de l'homonymie (Prestations). Ensuite, compte tenu des nouveaux projets qui vont impacter l'activité retraite complémentaire, comme la mensualisation des prestations retraite en 2014, les gestionnaires vont devoir s'adapter au nouveau rythme de travail. A terme, la corbeille des tâches doit leur permettre de répondre à cette modification de leur activité. LCI : Pourquoi lancer une opération spécifique sur cet outil? Au cours d'entretiens réalisés auprès des gestionnaires et des managers d'équipe qui utilisent déjà l'ur,* nous nous sommes aperçus que la corbeille des tâches n'était pas ou peu utilisée LCI : Comment l'expliquez-vous? SR : Pour commencer, les tâches ne sont pas forcément bien calibrées. Soit elles ne contiennent pas les informations pertinentes pour une distribution et un travail fluide dans la corbeille collective,** soit elles sont trop floues et le travail à faire pour répondre à cette tâche est difficile à discerner. Il y a aussi un phénomène de «saturation» des corbeilles par les tâches. Avec une volumétrie trop importante, il devient difficile pour le manager d'organiser la répartition des tâches de la corbeille collective vers les corbeilles individuelles de chaque gestionnaire. Enfin, il y a une réelle méconnaissance de toutes les possibilités qu'offre la corbeille des tâches. Pour n'en citer qu'une, la distribution semi-automatique des tâches de la corbeille collective vers les corbeilles individuelles est livrée depuis le mois de janvier 2011 et n'est pas connue du métier. LCI : Qu'avez-vous imaginé pour encourager l'utilisation des corbeilles? SR : A la suite des retours d'expérience, nous avons interrogé des gestionnaires, des managers et la maîtrise d'ouvrage, avant de dresser un état des lieux spécifique sur les corbeilles, les difficultés rencontrées et les axes d'améliorations. Nous avons ensuite bâti des plans d'actions, que nous avons présentés et fait valider au Centre National de Développement (CND) et à la Direction d'ordonnancement des Projets (DOP) de la DSI-RC. Un premier plan d'actions doit permettre d'améliorer cet outil afin de l'adapter au plus près des besoins des gestionnaires. Des travaux sont d'ores et déjà engagés sur les applicatifs Droits et Prestations, avec deux groupes de travail communautaires composés de représentants des groupes de protection sociale (GPS). Une étude sur les tâches de l'applicatif Grecco sera initiée dans un second temps. Un autre plan est focalisé sur la promotion de l'utilisation des corbeilles par les managers et les gestionnaires. Un groupe de travail réfléchit dès aujourd'hui aux actions à lancer pour faire des managers d'équipe de véritables sponsors de l'utilisation de la corbeille des tâches. Lettre de la Convergence Informatique : Pouvez-vous nous présenter l'important travail d'analyse des tâches Prestations mené au sein du groupe Réunica? Nathalie Paquet : Les travaux ont été entamés fin Nous avons contacté les opérationnels afin de connaître les difficultés rencontrées et leurs besoins sur les tâches Prestations, l'objectif étant de rendre les tâches plus fonctionnelles, plus «métier». Nous avons ensuite restitué aux autres GPS ces difficultés, les freins à l'utilisation des tâches en interne et la volumétrie des tâches, dans le cadre d'un retour d'expérience organisé conjointement avec l'équipe ACT des fédérations. Nous avons aussi conçu un guide des tâches Prestations, destiné tout particulièrement au métier de la gestion. Ce guide répondait à un réel besoin, car les tâches étaient jusqu'alors traitées sous l'aspect «paramétrage» et non pas sous l'aspect «métier». Nous sommes dans une vraie dynamique de partage d'expérience, d'autant que la plupart des groupes démarreront la brique Prestations à la fin de l'année.

6 LCI : Qu'en est-il du groupe de travail dédié aux tâches Prestations? NP : J'y participe aux côtés des groupes Humanis (périmètre Novalis Taitbout) et Pro BTP. Notre objectif est de faire évoluer les tâches mais aussi tout ce qui a trait à la corbeille, à sa manipulation et à la visibilité des tâches afin de mieux répondre à notre client final. Une chose est sûre, les représentants du CND sont à l'écoute de nos problématiques. Nous avons le sentiment de bien avancer, c'est positif! LCI : Quelle est pour vous LA bonne pratique à mettre en place pour utiliser les corbeilles? NP : Notre retour d'expérience chez Réunica nous a montré à quel point il était fondamental que les opérationnels travaillent dès le départ avec la corbeille. Sinon, il peut y avoir un effet de non-utilisation qui s'installe rapidement et dans la durée. D'autant que la volumétrie peut être vite décourageante * Quelques mois après chaque déploiement de l'ur, l'équipe ACT des fédérations recueille auprès des groupes concernés leur retour d'expérience sur l'outil et sur l'accompagnement dont ils ont bénéficié pour le démarrage. ** Il existe deux types de corbeilles : la corbeille individuelle, qui est celle du gestionnaire, et la corbeille collective, à laquelle sont rattachées plusieurs corbeilles individuelles et qui est utilisée par le manager. 02 Sur le terrain 16 collaborateurs de l'agirc-arrco/csn ont emménagé à Central Seine Dans le cadre de la mise à disposition du personnel Agirc-Arrco/CSN au sein d'alcara et du GieProd, 16 collaborateurs ont quitté les locaux rue Jules César pour emménager sur le site de Central Seine. Ils sont donc désormais mis à disposition dans les entités Alcara et GieProd suivantes : Alcara Bureau de Pilotage : Alain Daugé SI Interne au sein du pôle National du CND : Béatrice Hatton, Nathalie Bancel, Rim El Behi Mkadmi, Nathalie Gaches, Gwenaëlle Pallier, David Paradis, Dominique Ric PRC au sein du pôle National du CND : Sabine d'andrea, Corinne Deverrière GieProd Informatique Interne et CICAS au sein de "Déploiement du Poste de Travail" du Centre de Services : Joël Castro, Hervé Grandin, Fabrice Jeannot, Marie Lopes-Thibieroz, Alain Michelet, Patricia Rahaingomanana Afin de leur présenter le site et de leur donner les repères utiles en vue de leur installation sur place, une visite de Central Seine a été organisée, en présence notamment des RH. Les 75 autres collaborateurs Agirc-Arrco/CSN, présents dans les organigrammes, sont localisés sur le site de Gradignan.

7 Mise en œuvre des particularités réglementaires dans l'usine Retraite 3ème volet : les particularités réglementaires des Entreprises de Travail Temporaire Aujourd'hui, nous abordons le troisième épisode de notre enquête sur les particularités réglementaires et leur prise en compte dans l'usine Retraite, avec les Entreprises de Travail Temporaire (ETT), gérées par le groupe Réunica. A la différence des précédents cas étudiés,* ces particularités sont liées à une activité, non pas de «niche», mais constituant une des spécialités du GPS. Avec plus de trois millions de lignes à gérer, elles représentent la moitié du volume des traitements de Réunica. Une quantité hors norme qui ne peut être absorbée que par un système d'information adapté. Explications de Serge Leprêtre et Patricia Gautier, respectivement Maîtrise d'ouvrage (MOA) et Responsable du processus Déclaration de Salaires pour le groupe Réunica. Les caractéristiques du travail temporaire Les spécificités du travail temporaire expliquent en grande partie les particularités réglementaires qui lui sont associées. Du fait de son caractère fondamentalement temporaire, les périodes d'emploi sont en général courtes et s'accumulent de manière discontinue. Le turnover y est donc important. En prime, un salarié peut bien souvent être employé par plusieurs ETT à la fois. Tout ceci induit une démultiplication du volume des lignes de salaires puisque les intérimaires sont enregistrés avec l'ensemble de leurs missions. Pour donner un ordre de grandeur, une des principales entreprises du travail temporaire compte périodes. A ce nombre élevé de périodes de salaires à traiter s ajoute le fait que beaucoup de jeunes actifs commencent leur carrière par quelques missions de travail temporaire. Des primo-accédants qui ne connaissent pas toujours leur Numéro d'inscription au Répertoire (NIR), ** rendant le croisement des données d'identification difficile, vu qu'ils n'apparaissent dans aucune autre base. De façon générale, cette problématique de l'identification imparfaite des participants est prégnante pour les ETT, qui font appel aux services d'une main d'œuvre ne possédant pas forcément de NIR. Il s'agit de réussir l'association de cette question de l'identification imparfaite des participants à celle sur la volumétrie. Les éléments à considérer pour une bonne intégration dans l'ur Le SI actuel de Réunica avait déjà dû être adapté pour être en capacité de traiter de tels volumes. Dans le cadre de l'ur, les spécifications ont été partagées dès les premiers échanges, entre la MOA de Réunica, la Direction d'ordonnancement des Projets (DOP) de la DSI-RC et le GIE Alcara. La question de la productivité au poste de travail est fondamentale. Il est nécessaire de disposer d'applications de gestion suffisamment performantes pour tolérer la conversion des DAS à volumétrie très conséquente en DAS d'une centaine de milliers de lignes, dans un temps de traitement acceptable. En termes de commodité, le dispositif doit garantir une charge de travail réaliste pour les conseillers : par exemple en automatisant le maximum de traitements, en permettant des regroupements grâce à des choix de gestion qui font passer d'un million de périodes à , etc. Certaines ETT comptabilisent anomalies sur périodes. Même si la proportion est moindre (4 %), le volume reste important quand il faut parfois les traiter de manière unitaire. Le défi est donc de produire un système puissant et stable, dans le respect des contraintes de gestion et des objectifs de qualité émis par les Fédérations. L'organisation du travail Pour répondre aux besoins liés à la gestion des DAS du travail temporaire, deux chantiers, «Rapprochement individus» et «Regroupement de lignes», ont été mis en œuvre ; un troisième, «Productivité au poste de travail», sera engagé très prochainement.

8 Concernant le chantier «Rapprochement individus», des solutions satisfaisantes ont progressivement émergé. Afin de s'assurer de leur bon fonctionnement, un processus particulier a été mis en place : d'un côté, le Centre National de Développement (CND) d'alcara a développé une application satellite spécifique et l'a éprouvée avec les données réelles fournies par Réunica, à savoir la base des Participants et des supports DADS-U en entrée ; de l'autre, à partir des mêmes données, les acteurs de la plate-forme informatique Systalians ont confronté les éléments fournis par le CND avec les résultats de production, au moyen d'un outil de comparaison qui permet de détecter les anomalies. Plusieurs itérations ont permis d'effectuer ces comparaisons sur des DAS de plus en plus importantes, de manière à parvenir à l'objectif de lignes. Le mode opératoire est similaire sur le chantier du «Regroupement de lignes». Les résultats des traitements issus du CND ont été comparés chez Systalians aux résultats de la production Réunica. L'objectif est de pouvoir regrouper un million de période à la fin de ce chantier. Afin d'éviter l' «effet tunnel», les chantiers sont gérés selon la méthode du cycle en V, où chaque nouvelle itération correspond à un nouveau cycle. Cela permet les ajustements nécessaires au fil de l'eau, car ce sont des systèmes complexes à mettre au point. Les équipes Aujourd'hui, l'organisation du travail entre les MOA et Gestion de Réunica et les MOE de Systalians et d'alcara est parfaitement rodée. Un groupe dédié a été constitué au sein de Réunica. Sur tous les chantiers menés, le contact est direct avec le CND durant les différentes itérations de comparaisons. L'équipe de la DOP de la DSI-RC intervient en support et en catalyseur entre les deux structures. Réunica De gauche à droite : Laurent Gohel, Philippe Esquerre, Laure Naudier, Serge Leprêtre, Sandrine Mécréant, Michael Piel, Olivier Ondars, Patricia Gautier et Cyrille Caparros CND De gauche à droite et de haut en bas : Franck Tanguy, Bruno Manas, David Lavajo, Stéphane Lefebvre, Frédéric Ponsot, Daniel Chivet et en médaillon, Christophe Korzec

9 Et maintenant? Aujourd'hui, l'efficacité fonctionnelle (métier) de l'outil est sensiblement supérieure à celle du SI source sur les aspects «Rapprochement individus» et «Regroupement de lignes». Il reste à finaliser le travail en éprouvant la performance technique globale de la solution dans la gestion des volumétries extrêmes. Ce qui est intéressant pour la communauté, c'est que la solution mise en place ne bénéficiera pas qu'aux seules ETT : elle pourra également être utilisée par les groupes qui sont confrontés à une problématique de DAS importantes. De ce fait, tous les gains qui seront acquis sur les volumétries ou la productivité au poste de travail profiteront aux autres groupes. Quelques chiffres : 15 ETT les plus importantes : 2,5 millions de périodes et 3,8 millions en réception, soit plus de la moitié des périodes reçues de Réunica Base participants : 23 millions d'individus * Lire les deux premiers volets dans les Lettres CI n 65 (novembre 2011) et 70 (avril 2012) ** Appelé communément "numéro de sécurité sociale", numéro d'identification composé de 13 chiffres attribué par l'insee à chaque personne physique. Projet «arianes» : un pas vers la certification des traitements informatiques nationaux Dans le n 68 de la Lettre de la Convergence Informatique (février 2012), nous vous annoncions le lancement du chantier de la certification des traitements nationaux, à Gradignan. Retour sur l'avancement des travaux, dont l'aboutissement est prévu courant A l'origine du chantier, une demande des instances politiques que la mise en place du Datacenter soit accompagnée d'une véritable démarche de services au client, quel qu'il soit : interne comme externe, individu comme organisme. Le respect d'un tel engagement passait par le choix d'un référentiel pertinent, et c'est la norme ISO 20000* qui a été choisie par la Direction du Cadrage Stratégique de la DSI-RC. Processus rigoureux inspiré des bonnes pratiques du référentiel ITIL**, sa vocation première est la qualité du management de services informatiques. Elle s'est imposée à l'échelle internationale comme garantie d'une offre de service répondant à des normes de qualité reconnues, tout en assurant une maîtrise des coûts en adéquation avec le niveau de service convenu avec le client. Gilles Golomer, sponsor historique du projet, explique la plus-value apportée par cette standardisation : «Nous prouvons quotidiennement notre professionnalisme mais celui-ci ne s'appuie pas toujours sur des processus ou des actions très formalisées. Se certifier, cela signifie qu'il faut, pour tous les processus concernés, dans tous les cas et quel que soit l'acteur, dérouler les actions telles qu'elles ont été prévues, et ainsi atteindre et consolider le niveau de qualité fixé pour nos services.» Genèse du projet «arianes» De ce constat est né le projet «arianes», pour l'amélioration Rationnelle de l'informatique des Actifs Nationaux RC Et de leurs Services», dont l'objectif est la certification des traitements nationaux à la norme ISO Dans la mythologie grecque, Ariane, fille du roi de Crète Minos, mit à disposition de Thésée un fil qui lui permit de retrouver son chemin dans le labyrinthe du Minotaure. L'objectif du projet «arianes» est de conduire les traitements nationaux vers une amélioration continue de ses processus, dans chacune des étapes de conception, d'étude, de production et d'exploitation de l'informatique RC. Le S final d' «arianes» prend ainsi tout son sens au travers du mot clé de services, articulation naturelle entre métiers techniques et attentes des clients.

10 Les étapes vers la certification Avant de parvenir à la certification, prévue dans le courant de l'année 2014, quatre étapes essentielles ont été définies dans le rapport de l'étude de cadrage menée en 2011 : Etape 0, définition du socle : règles de gestion documentaire, politiques, Etape 1, élaboration du Système de Management des Services (SMS)*** : écrire ce que l'on fait, décrire le fonctionnement de 10 processus, utiliser le fond documentaire créé lors du socle Etape 2, construction du SMS : compléter par le fonctionnement des processus restants, appliquer un cycle d'amélioration continue aux processus précédemment décrits, rentrer dans une démarche de contrôle interne Etape 3, industrialisation du SMS : appliquer de nouveaux cycles d'amélioration continue à l'ensemble des processus, préparer les audits, préparer la certification) Toutes ces étapes doivent être assorties de la production d'éléments de preuves qui démontreront à l'auditeur que les processus sont bien appliqués selon les modalités définies. Accélérer le passage de la vision «silos» en vision «services» Les enjeux de plus en plus en plus forts qui s'imposent aux traitements nationaux, tant en termes de services que d'efficacité, appellent à une accélération du passage d'un fonctionnement en «silos» à un système de réciprocité opérationnelle entre les différentes entités. L'avantage d'une telle évolution est que chacune des structures, qu'elles soient Etudes, Infrastructures ou Exploitation, ont parfaitement en vue le produit final et le client. Passage à un système de réciprocité opérationnelle entre les différentes entités S'inscrivant dans cette démarche de collaboration transverse efficiente, l'équipe projet d' «arianes» a fait évoluer le référentiel documentaire afin de le rendre plus conforme aux exigences de traçabilité et de sécurité documentaire de la norme. La Lettre de la Convergence Informatique ne manquera pas de vous informer sur l'avancement des différents chantiers.

11 Une démarche globale dans le monde de la retraite complémentaire La démarche de certification à la norme ISO concerne déjà, à titre individuel, un certain nombre de collaborateurs de la retraite complémentaire : au sein du GIE Agirc-Arrco, des groupes Humanis, AG2R La Mondiale, Agrica et ProBTP, ainsi que des plates-formes Systalians, SI2M, et Alcara/GieProd. La plate-forme Systalians est quant à elle déjà certifiée ISO * ISO (International Organization for Standardization) : Organisation internationale de normalisation créée en 1947, qui regroupe les instituts nationaux de normalisation de plus de cent pays : Afnor pour la France, BSI pour la Grande-Bretagne, ANSI pour les États-Unis, etc. ** ITIL (Information Technology Infrastructure Library) : référentiel de bonnes pratiques contribuant à la qualité du service des systèmes d'information et construit sur un modèle orienté processus permettant une meilleure gestion et un contrôle des opérations informatiques. ITIL, initialement développé par le gouvernement britannique, a donné lieu à une norme reconnue internationalement : l'iso *** SMS (Système de Management des Services) : ensemble des directives de prise en compte et de mise en œuvre de la politique et des objectifs de gestion des services nécessaires à la maîtrise et à l'amélioration des divers processus d'une organisation, qui génère l'amélioration continue de ses résultats et de ses performances. 03 Préparer l'avenir de l'informatique RC Cartographie des ressources informatiques de la retraite complémentaire Comme annoncé dans la Lettre de la Convergence Informatique n 68 (février 2012), la nouvelle cartographie des ressources humaines informatiques RC a été réalisée. Etablie sur les données 2011 recueillies auprès des groupes, elle s'inscrit dans la continuité de celles déjà produites pour 2009 et La cartographie porte sur l'ensemble des salariés qui contribuent directement à l'évolution et à la mise en œuvre du système d'information retraite complémentaire (SI-RC), à l'exclusion des utilisateurs à qui ces évolutions sont destinées. Un encart est publié dans le Memento de l'administrateur et la prochaine mise à jour est prévue pour le premier trimestre L'angle ressources humaines : les Effectifs Sur un total de personnes, les ressources internes sont de 2 385, soit 64 % des effectifs. La communauté informatique (MOE + supports) reste stable à environ personnes ; elle compte internes, dont MOE, à comparer aux internes de 2010.

12 Les informaticiens maîtres d'œuvre (MOE) internes se répartissent ainsi par département : Total 1 624, dont 28 effectifs sur le reste du territoire et dans les DOM-TOM L'angle budgétaire : les Equivalents Temps Plein (ETP) Pour obtenir l'angle budgétaire, on utilise la notion d'equivalent Temps Plein (ETP), qui correspond au temps passé sur les activités de la retraite complémentaire. Les savoir-faire et métiers La cartographie permet d'étudier les différentes familles métiers de l'informatique. Les familles «Cycle de vie des applications» (Etudes) et «Mise à disposition des infrastructures» (Production) sont les plus significatives, avec respectivement et 495 ETP au total, dont 229 et 329 d'etp internes.

13 La cartographie permet également, sur la base des données déclarées et dans le cadre de la nomenclature du CIGREF, de présenter les savoir-faire techniques, qui ont été complétés en lien avec ITAC : Les caractéristiques de la communauté informatique Les caractéristiques des informaticiens peuvent être résumées ainsi : 44 ans d'âge moyen et 76 % d'hommes 14 ans d'ancienneté moyenne dans la protection sociale 7 ans d'ancienneté moyenne dans leur poste 24 % ont une expérience «Grands Projets» 15 % ont une expérience «Brique UR» Le métier le plus représenté est Concepteur-Développeur avec 295 effectifs, soit 18 % de la population interne MOE Pyramide des âges Age Hommes Femmes de Total général Résultats encourageant pour le premier baromètre Sécurité Alcara / GieProd Afin d'évaluer le niveau de sensibilisation du personnel Alcara / GieProd en matière de Sécurité des Systèmes d'information (SSI), un premier baromètre sécurité a été réalisé par le pôle SSI sous forme d'un quiz en ligne proposé du 22 mai au 8 juin derniers. Les résultats obtenus démontrent un certain niveau de maturité des salariés en matière de sécurité des systèmes d'information. En effet, le taux global de bonnes réponses s'élève à 96 %, ce qui traduit une bonne connaissance des pratiques à mettre en œuvre. De prochaines actions de sensibilisation en 2012 A partir des résultats obtenus et des remarques collectées, le pôle SSI va définir un plan d'action adéquat afin d'améliorer les points à optimiser. A cet effet, de nouvelles actions seront proposées aux collaborateurs en 2012, visant à mieux appréhender au quotidien la sécurité des systèmes d'information.

14 La DSI-RC a besoin de vous 5 offres de missions sont actuellement en ligne sur la bourse de l'emploi (http://agirc-arrco.profils.org) : Architecte technique "Infrastructure Sécurité" Ingénieur Système et Réseau Chargé de Méthode/Qualité SI Chargé de Développement RH Manager de Production 04 Programme ITAC 100 % de réussite aux premières formations certifiantes 32 collaborateurs issus des plates-formes informatiques (Alcara, GieProd, Systalians et SI2M), des Groupes de Protection Sociale (Pro BTP, AG2R La Mondiale, Agrica, Humanis et D&O) et des Fédérations ont obtenu leur certification ISO 20000, dans les modules "Risk Management", "Lead Implementer" et "Lead Auditor". Un sans faute pour cette première promotion ITAC, puisque tous ont été certifiés. La remise des certifications aux premières Promos ITAC s'est déroulée le 12 juin dernier en présence de Daniel Lefebvre, qui a salué l'obtention de ces certifications au cours d'un déjeuner réunissant 26 candidats. Prochaine date de formation ISO : du 9 au 12 juillet Pour en savoir plus sur les formations ITAC, consulter le site rubrique ITAC. Félicitations aux promotions ITAC 2011/2012 : Pierre Belin (Gips), Didier Bertinet (SI2M), Eliane Boizot (Agrica), Michel Caffray (Humanis, périmètre Vauban Humanis), Aline Cahier (AG2R La Mondiale), Stéphanie Canon (GieProd), Guillaume Cherel (GIE Agirc-Arrco), Philippe Conti (SI2M), Brigitte Declerck (GIE Agirc-Arrco), Stéphane Delassus (Humanis, périmètre Vauban Humanis), Nadine Delouche (GieProd), Philippe Denis (Alcara), Jérémy Dernoncourt (GIE Agirc-Arrco), Isabelle Dupont (Humanis, périmètre Vauban Humanis), Florence Duris-Larue (GIE Agirc-Arrco), Eric Gillon (GieProd), Vincent Gnanou (D&O), Juanito Jimenez (AG2R La Mondiale), Nathalie Jozeau (Apicil), Serge Lenfant (AG2R La Mondiale), Jean-François Louapre (AG2R La Mondiale), Tessine Meralli Ballou (GieProd), William Morichon (GIE Agirc-Arrco), Sébastien Oueslati (Humanis, périmètre Novalis Taitbout), Gwenael Paul (Agrica), Pierre Perez (Pro BTP), Valérian Perret (AG2R La Mondiale), Serge Picault (Alcara), Valérie Rabin (GieProd), Damien Rieu (Pro BTP), Laurence Rochefort (Systalians), François Théret (GieProd), Dominique Thomas (Agrica)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

Présentation de la Gestion des Eléments de Configuration. La CMDB

Présentation de la Gestion des Eléments de Configuration. La CMDB Présentation de la Gestion des Eléments de Configuration La CMDB Avril 2012 CRIP Frédérique Bonnin 1 Présentation du Groupement d Intérêt Economique regroupant les moyens techniques et de production de

Plus en détail

Une organisation engagée pour transformer et gérer l informatique de la retraite complémentaire

Une organisation engagée pour transformer et gérer l informatique de la retraite complémentaire Direction des systèmes d'information Retraite complémentaire 16-18 rue Jules César - 75592 Paris Cedex 12 Tél. : 01 71 72 12 00 - www.agirc-arrco.fr Une organisation engagée pour transformer et gérer l

Plus en détail

Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001

Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001 SMSI Oui! Certification? Peut être Gérer concrètement ses risques avec l'iso 27001 «L homme honorable commence par appliquer ce qu il veut enseigner» Confucius 23 octobre 2008 Agenda 1. L'ISO 27001 : pour

Plus en détail

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP

Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011. TéléSanté Aquitaine. Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Télésanté Aquitaine Version : 1.0 18/02/2011 TéléSanté Aquitaine Formalisation d'une PSSI et d'une Charte de sécurité informatique Cahier des Clauses Techniques Particulières CTTP Marché passé selon une

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Bâtir et améliorer son système d appréciation

Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation, Se doter de critères pertinents pour son entreprise, Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

Production Informatique

Production Informatique Production Informatique Solutions de pilotage V1.0 20 avril 2013 Un S.I. contrôlé, managé et communiquant. Sommaire 1. PREAMBULE... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. LES REPONSES ADVIM... 3 4. QUELQUES MODULES PROPOSES...

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus?

Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? Pourquoi le C - GSI Comment faire des investissements informatiques pertinents en pleine connaissance de cause et mesurer les résultats obtenus? La gouvernance des systèmes d information désigne l ensemble

Plus en détail

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard Club Iso 27001 - Emmanuel GARNIER 21 novembre 2007 L approche Iso 27001 au sein du GIE Systalians SOMMAIRE Systalians : le Gie de Réunica

Plus en détail

Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES. Osez la démarche QUALITÉ!

Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES. Osez la démarche QUALITÉ! Certification AFAQ 9001 PAR ETAPES Osez la démarche QUALITÉ! Vous pensez : «Mettre en place une démarche qualité? Ça coûte cher, c est compliqué, ça prend du temps» La solution? AFNOR Certification a développé

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes A sa création, en 2005, la FORCE 06, rattachée à l ONF, constituait une unité de forestiers-sapeurs dédiée aux travaux d entretien des infrastructures de Défense des Forêts Contre l Incendie (DFCI) et

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale

PEOPLE BASE CBM. Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale PEOPLE BASE CBM Compensations & Benefits Management Conseil et solutions logicielles en rémunérations et politique salariale Présentation du cabinet PEOPLE BASE CBM (Compensations and Benefits Management)

Plus en détail

Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du :

Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 30.04.15 Par : F. Genoud / V. Borin Remplace la version du : Motif d actualisation : Mise au concours du poste 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du :

Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 19.12.14 Par : Hervé De Nicola Remplace la version du : Motif d actualisation : Internalisation ressources 2. Identification du poste Département : INFRASTRUCTURES

Plus en détail

Chargé (e) de mission Qualité, études, organisation et audit. Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible 3 ans 6 ans AUDIT

Chargé (e) de mission Qualité, études, organisation et audit. Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible 3 ans 6 ans AUDIT FICHE DE POSTE Intitulé du poste : Chargé (e) de mission Qualité, études, organisation et audit Voie d accès Durée d occupation min-max Évolution possible 3 ans 6 ans AUDIT Cotation du poste A+ Catégorie

Plus en détail

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences

Sage HR Management. La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Sage HR Management La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences GPEC en quelques mots! La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) : La GPEC est une obligation légale prévue

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

LA NORME ISO 14001 A RETENIR

LA NORME ISO 14001 A RETENIR A RETENIR La norme ISO 14001, publiée en 1996, est une norme internationale qui s'applique à tous les types d'organisations (entreprises industrielles, de services, etc.) quelles que soient leurs tailles

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F)

Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Responsable de l exploitation des applications de gestion (H/F) Emploi type : Ingénieur en développement et déploiement d applications BAP : E Niveau : Ingénieur d études N concours : EPRIE02 Affectation

Plus en détail

Programme de formation «CAP RSEA»

Programme de formation «CAP RSEA» Programme de formation «CAP RSEA» Amélioration et mesure de la performance économique, sociale, sociétale et environnementale des Entreprises Adaptées Contexte La RSE se définit comme la responsabilité

Plus en détail

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences

Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences Construire une identité professionnelle : Identités professionnelles et compétences -> Synthèse des écrits des participants lors de l'animation d'accolades 3 questions : - Comment améliorer les pratiques

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

Amiens Métropole. Étude de cadrage de l évolution du SIRH et du SIF. Restitution des travaux et propositions d orientation.

Amiens Métropole. Étude de cadrage de l évolution du SIRH et du SIF. Restitution des travaux et propositions d orientation. Extrait du document remis à la DG Amiens Métropole Étude de cadrage de l évolution du SIRH et du SIF Restitution des travaux et propositions d orientation 8 juin 2007 Sommaire 1.Existant et attentes SI

Plus en détail

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1

FORMATION. Connaître les exigences réglementaires appliquées aux Systèmes d Information. 1 JOUR soit 7 heures. Réf.AQ-Q1 Réf.AQ-Q1 Les Systèmes d'information des entreprises réglementées font l'objet d'exigences spécifiques. Celles-ci sont souvent difficiles à appréhender pour les spécialistes métier de l'assurance Qualité,

Plus en détail

1. Activité 2014 p.3. 2. Les actions de dynamisation de la Bourse de l Emploi en 2014 et 2015 p.10

1. Activité 2014 p.3. 2. Les actions de dynamisation de la Bourse de l Emploi en 2014 et 2015 p.10 1 Sommaire : 1. Activité 2014 p.3 2. Les actions de dynamisation de la Bourse de l Emploi en 2014 et 2015 p.10 2.1 Actualités RH - Témoignages, retours d expérience et chiffres clés (site internet de l

Plus en détail

Atelier n 1 3ème session

Atelier n 1 3ème session Atelier n 1 3ème session Thématique : Mobilité Interne Synthèse Relevé de discussion 30 janv 2012 Ressources Humaines Groupe Co construction GPEC 2012 Retour sur le dispositif Espace Mobilité 2004 2005

Plus en détail

A-t-on le temps de faire les choses?

A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? A-t-on le temps de faire les choses? Un parcours de 25 ans dans le domaine des Systèmes d'information de 6 grandes entreprises Consultante depuis 19 ans Mission / contrats

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley

Pôle de compétitivité Aerospace Valley Pôle de compétitivité Aerospace Valley Performances Industrielles Formations Collectives (PIFOCO) Cahier des charges pour une offre de sessions de formation lean. N 271 Sommaire Sommaire... 2 1-Aerospace

Plus en détail

MÉMENTO. Élaboration de tableaux de bord SSI. Version du 5 février 2004

MÉMENTO. Élaboration de tableaux de bord SSI. Version du 5 février 2004 PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense nationale Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Sous Direction des Opérations Bureau Conseil Élaboration de tableaux de bord SSI

Plus en détail

École Nationale de Protection judiciaire de la jeunesse

École Nationale de Protection judiciaire de la jeunesse École Nationale de Protection judiciaire de la jeunesse Formation préparatoire à la prise de fonction RUE 7ème promotion Présentation du dispositif de formation ENPJJ 16, rue du Curoir-BP 90114 59052 ROUBAIX

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Conduire une opération de changement de statut. 29/03/2009 Jean BRETIN 1

Conduire une opération de changement de statut. 29/03/2009 Jean BRETIN 1 Conduire une opération de changement de statut 29/03/2009 Jean BRETIN 1 Préambule Changer, c est mourir un peu Pour certaines cultures d entreprise, c est mourir beaucoup! Le but de ce document est de

Plus en détail

Devenir Responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI)

Devenir Responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI) Titre de la formation Devenir Responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI) Date prévue de la formation Week-end : 31 Mars et 01 Avril, Milieu de semaine : 27 et 28 Mars Objectifs : 2 Jours

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC

CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC CERTIFICATION ISO 9001 EN RÉSEAU DES CLCC Formation «Management de la qualité» 19/11/2015 Elise Villers Assureur Qualité-Auditeur Groupe des Centres de lutte contre le cancer CONSTATS DÉMARCHE DE CERTIFICATION

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest 1 Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest Annabel Bourdé http:genouest.org/ abourde@irisa.fr 2 Plan de la présentation 1. Brève présentation

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Journées Qualité et Chimie A. Rivet ANF Autrans, 2011 Normes et Qualité Introduction : les enjeux de la démarche qualité La qualité : notions La norme ISO 9001 :

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

L'approche "portefeuille de projets" appliquée aux EPP Principes et démarche, l expérience de l ANAP

L'approche portefeuille de projets appliquée aux EPP Principes et démarche, l expérience de l ANAP JIQHS 2012 La Villette, Paris 26 & 27 novembre 2011 Atelier n 16 : Le management efficient des EPP et des projets QGR L'approche "portefeuille de projets" appliquée aux EPP Principes et démarche, l expérience

Plus en détail

Etabli le : 05.01.14 Par : Pascal Kramer/Monique Losey Remplace la version du :

Etabli le : 05.01.14 Par : Pascal Kramer/Monique Losey Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 05.01.14 Par : Pascal Kramer/Monique Losey Remplace la version du : Motif d actualisation : Mise au concours du poste 2. Identification du poste Département

Plus en détail

ISO 9001 - MANUEL QUALITE

ISO 9001 - MANUEL QUALITE Ecole Certifiée ISO 9001 version 2000 par BVQI L IPAC est composé de 3 instituts IPAC Commerce, Tourisme, Gestion, Management IMSA Santé & Accompagnement IMNE Nature & Environnement ISO 9001 - MANUEL QUALITE

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ

DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ DOSSIER DE PRESSE COLIS PRIVÉ 2014 À PROPOS DE COLIS PRIVÉ COLIS PRIVÉ L OPÉRATEUR PRIVÉ N 1 DE LA LIVRAISON DE COLIS DES PARTICULIERS NOTRE IDENTITÉ Colis Privé est l opérateur privé numéro un de la livraison

Plus en détail

Organisation et qualité

Organisation et qualité 12 Organisation Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est d améliorer la qualité de service aux clients et l efficience de l entreprise, par la conduite de projets ou de démarches contribuant

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Faire certifier ses compétences par un diplôme? C est possible, par la validation des acquis de l'expérience (VAE)! Du CAP au doctorat, tous les diplômes sont concernés! La VAE, un

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LE COACHING INTERNE Les fondamentaux

DOSSIER DE PRESSE. LE COACHING INTERNE Les fondamentaux DOSSIER DE PRESSE LE COACHING INTERNE Les fondamentaux Sous la direction d'agnès Joussellin «Un nouveau métier dans l entreprise au service d un plus grand nombre» Sommaire Avant-propos p.3 Une nouvelle

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Formations Méthode et conduite de projet

Formations Méthode et conduite de projet Formations Méthode et conduite de projet Présentation des formations Qualité et Conduite de projets Mettre en place et gérer un projet SI nécessite diverses compétences comme connaître les acteurs, gérer

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Fédérer, responsabiliser votre personnel autour d un projet commun. Un outil intelligent de management. Séminaire démarche qualité en hôtellerie, 23/01/07

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

SOeMAN SIRH Solution collaborative

SOeMAN SIRH Solution collaborative SOeMAN SIRH Solution collaborative La solution collaborative d aide à l organisation et au pilotage stratégique Reflex Training, entreprise d excellence OSEO 4 rue André Moinier 63000 Clermont Ferrand

Plus en détail

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 1 1. Les objectifs de la démarche d analyse des impacts du changement Au cours de l Instance Nationale de

Plus en détail

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité

Témoignage client. Optimisation de la performance et gains de productivité Témoignage client Optimisation de la performance et gains de productivité performances Faciliter les revues de La réputation d Imec repose sur la qualité du travail de ses scientifiques, chercheurs, ingénieurs

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

Processus: Gestion des Changements

Processus: Gestion des Changements Référence Auteur Responsable de processus Processus: Gestion des Changements G_11 Version 3.04 Fabienne MASSET et Philippe BOULANGER Thierry BERTRAND Date 30/03/2015 Statut Objet D'Application Ce document

Plus en détail

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel :

LES ORIGINES D ITIL Origine gouvernementale britannique 20 ans d existence et d expérience Les organisations gérant le référentiel : La méthode ITIL plan Introduction C est quoi ITIL? Utilisation d ITIL Objectifs Les principes d ITIL Domaines couverts par ITIL Les trois versions d ITIL Pourquoi ITIL a-t-il tant de succès Inconvénients

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Qualité

SOMMAIRE Thématique : Qualité SOMMAIRE Thématique : Qualité Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers... 8 Rubrique : Maintenance...11 Rubrique : Système de management de la qualité...14 1 Rubrique : Audit et amélioration

Plus en détail

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2 -. ~'. APAJH ~ DU TARN Manuel Qualité APAJH du TARN ANN EE 2014 Code 5-105-2 Manuel Qualité Page 1/14 Version 2 DIFF : Siège/Etablissements APAJH du TARN p.1/14 SOMMAIRE AVANT PROPOS... 3 INTRODUCTION......

Plus en détail

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE

Axe 1 Réussir la phase de conception des RSE 60 PROPOSITIONS POUR DEVELOPPER DES USAGES INNOVANTS DES RESEAUX SOCIAUX D ENTREPRISE DANS LES ADMINISTRATIONS Piloté par le secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) et la

Plus en détail

Présentation de l initiative «Les femmes et le leadership»

Présentation de l initiative «Les femmes et le leadership» Juin 2006 Présentation de l initiative «Les femmes et le leadership» Présentation de l entreprise Alcatel fournit des solutions de communication permettant aux opérateurs de télécoms, aux fournisseurs

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة

وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة وزارة السكنى والتعمير وسياسة المدينة Phase 3 Planification de la solution retenue et stratégie de changement Elaboration du Schéma Directeur du Système d Information des agences urbaines 2013 Sommaire

Plus en détail

Comité de Pilotage GPEC Suivi des dispositifs mis en œuvre dans le cadre de la GPEC opérationnelle

Comité de Pilotage GPEC Suivi des dispositifs mis en œuvre dans le cadre de la GPEC opérationnelle Comité de Pilotage GPEC Suivi des dispositifs mis en œuvre dans le cadre de la GPEC opérationnelle 28 septembre 2015 La démarche GPEC opérationnelle continue de se déployer avec les structures de la branche

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etabli le : 08.10.14 Par : Flavie Ricord Remplace la version du :

CAHIER DES CHARGES. Etabli le : 08.10.14 Par : Flavie Ricord Remplace la version du : CAHIER DES CHARGES 1. Actualisation Etabli le : 08.10.14 Par : Flavie Ricord Remplace la version du : Motif d actualisation : Création de poste dans le Cadre de EMPD 211 - CDD 18 mois 2. Identification

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL

RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL RELATIONS ET CONDITIONS DE TRAVAIL Emploi et relations employeurs/employés CDC Entreprises, en tant que société de gestion agréé AMF, est soumise au respect de la réglementation de l'autorité des Marchés

Plus en détail

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE

SOMMAIRE. Rubrique : Audit et amélioration. Sommaire THEMATIQUE SOMMAIRE Rubrique : Audit et amélioration... 2 Rubrique : Divers...12 Rubrique : Maintenance...17 Rubrique : Système de management de la qualité...20 1 Rubrique : Audit et amélioration SOMMAIRE Auditer

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time

Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise. Résultats enquête Energy Time Résultats de la grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Résultats enquête Energy Time 1 Grande enquête Management de l Energie dans l entreprise Le 4 juin prochain, dans le cadre du forum

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator

Au cœur du marché de la cybersécurité. Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Au cœur du marché de la cybersécurité Incubateur de technologies innovantes & Business accelerator Le Contexte Les entreprises et les institutions doivent sans cesse adapter leurs moyens de détection et

Plus en détail