Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013"

Transcription

1 Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013 Luc Debray DSI-RC / Cadrage Stratégique Pôles Urbanisation et Architecture Technique

2 Retraite Complémentaire Agirc et Arrco Complémentaire La retraite Agirc ou Arrco est complémentaire à la retraite de base versée par la Sécurité sociale ou la Mutualité sociale agricole. Par répartition Les cotisations (versées par les salariés et leurs employeurs), servent à payer immédiatement les pensions aux retraités. Cotisations Payer Pensions Par points En contrepartie des cotisations versées, les salariés obtiennent des points de retraite. Le nombre total des points, obtenus en fin de carrière, donne le montant annuel de la retraite. Cotisations Points Carrière Calculer Constituer A cotisations définies Le niveau des cotisations est prédéterminé. Le montant de la retraite est fonction de la valeur du point en vigueur au moment de la prise de la retraite. 2

3 L Agirc et l Arrco mode de fonctionnement Un fonctionnement paritaire Les régimes de retraite Agirc et Arrco sont gérés exclusivement par les partenaires sociaux, représentés "à parité" dans chacune de leurs instances. Les retraites Agirc et Arrco représentent 25 % du montant des retraites servies en France. Des régimes complémentaires mais non accessoires : 31 % de la retraite d un non cadre, 57 % de la retraite d un cadre, 40 % de la retraite des salariés du secteur privé. Soumis à la contrainte d équilibre des régimes autofinancés : l absence de possibilité de recours à des financements publics (CADES ) La nécessité de définir des mesures de financement propres avec des contraintes accrues Les régimes Agirc et Arrco, inclus dans la trajectoire de retour à l équilibre des finances publiques la participation aux critères de Maastricht (par référence au règlement 2223/96 du 25 juin 1996) la récente intégration des régimes Agirc et Arrco, au titre d ASSO*, dans la loi de programmation des finances publiques (article 4 de la loi organique relative à la programmation et à la gouvernance des finances publiques) 3

4 Quelques chiffres clés Agirc Association générale des institutions de retraite des cadres. Convention collective nationale du 14 mars Arrco Association pour le régime de retraite complémentaire des salariés. Accord national du 8 décembre millions d actifs cotisants* 18,24 millions d actifs cotisants* 17,28 milliards d euros de cotisations* 35,97 milliards d euros de cotisations* 2,645 millions de retraités* 11,650 millions de retraités 22,97 milliards d euros d allocations versées* 45,02 milliards d euros d allocations versées* La retraite complémentaire, Arrco et Agirc, est gérée par 23 caisses de retraite Arrco, 14 caisses de retraite Agirc et leurs fédérations. Les caisses Arrco et Agirc sont membres de groupes paritaires de protection sociale (13 en métropole, 3 dans les départements d outre-mer) : AG2R LA MONDIALE AGRICA AUDIENS B2V BTPR CGRR CRC HUMANIS IRCEM IRP AUTO KLESIA LOURMEL MALAKOFF MÉDÉRIC PRO BTP - RÉUNICA * Chiffres

5 Contexte plus que jamais d actualité Economie L économie de la Retraite Complémentaire est sous tension : La RC n a pas les moyens de supporter des dérives budgétaires L anticipation est de mise Le temps, considéré jusqu à maintenant comme variable d ajustement, joue contre la RC. Les déficits des régimes imposent des mesures et nécessitent de réagir. Réglementaire Le rythme des réformes s accélère 2010, 2011, 2012, 2013, probablement 2014 Des dates de mise en œuvre de plus en plus rapprochées. De plus en plus de projets nationaux inter-régimes EIR, RCD, RNCPS, RGCU, DSN, ESSI, EVA, etc. Technique L évolution technique rend possible aujourd hui ce qui était difficilement envisageable hier et pousse aux réformes 5

6 L évolution du contexte pousse la RC à assurer son avenir L écosystème RC change, les contraintes aussi : La fréquence des traitements augmente sans donner de signe de ralentissement. La volumétrie des données augmente. Toujours plus L exigence de performance est plus que jamais là. L utilisateur est habitué aux performances d Internet La réduction et la maîtrise des coûts informatiques dans un contexte de crise ne sont pas négociables L adaptabilité et l agilité sont nécessaires pour demeurer présent. 6

7 Ce que représente l interopérabilité pour la RC Un SI-RC interopérable au service du produit RC L Interopérabilité ou l art de savoir fonctionner ensemble Les trois axes d interopérabilité Interopérabilité entre le SI des GPS et la partie locale du SI-RC Interopérabilité entre les parties "Locale" et "Nationale" du SI-RC Interopérabilité entre le SI-RC National et le SI des partenaires 7

8 L évolution des SIs de la RC Naissance du SI-RC L informatique Retraite était hébergée dans les systèmes d information des GPS (SI-Groupe) L évolution de l écosystème de la RC a rendu nécessaire la désimbrication de deux métiers : Retraite et Concurrentiel La désimbrication a nécessité de recréer les conditions d une collaboration entre les deux métiers. SI-Groupe SI-RC SI-Groupe 8

9 L interopérabilité en 10 principes 1 Le SI-RC est autonome Le fonctionnement du SI-RC n est pas contraint par le fonctionnement d applications du SI-Groupe et réciproquement 2 Le SI-RC permet la gestion du produit RC La cohérence d ensemble de l UR est assurée. Ses composants ne peuvent pas être "recomposés" au sein du SI-Groupe 3 Le SI-RC porte les fonctions obligatoires et nécessaires à l interopérabilité Mise en place d une "zone d Interopérabilité" au sein du SI-RC 4 La zone d interopérabilité s appuie sur les fonctions étendues d un Bus d intégration Les fonctions de la zone d Interopérabilité s appuient sur les principes standards d un Bus d intégration Le Bus d intégration est déployé dans toutes les occurrences du SI-RC Local et également dans le SI-RC National 5 L Interopérabilité couvre le besoin de synchronisation des référentiels des SI-RC et SI-Groupe AR²C La mise en cohérence des référentiels du SI-RC vers les référentiels du SI-Groupe s effectue en mode asynchrone Réciproquement, du SI-Groupe vers SI-RC, le mode asynchrone est recommandé et le synchrone toléré. 9

10 L interopérabilité en 10 principes (suite) 6 Le SI-RC propose des interfaces utilisables depuis le SI-Groupe pour accéder aux services Les services proposés par le SI-RC au SI-Groupe, sont exposés sur le Bus d intégration via des interfaces 7 L interface d accueil du bureau UR est débrayable pour laisser place au bureau du Groupe. L Interopérabilité entre l UR et le bureau Groupe repose sur la définition d interfaces pérennes. 8 Le SI-RC doit offrir les mêmes services et comportements quel que soit le mode de configuration Le SI-RC doit supporter le mode de configuration dit intégré Le SI-RC doit supporter le mode de configuration dit non intégré 9 Les conventions de services de l UR doivent être étendues à l ensemble du SI-RC Le SI-RC doit mettre en place des conventions de service et s assurer que les moyens de les respecter ont bien été mis en œuvre 10 Les niveaux de mutualisation possibles sont identifiés et cadrés Une mutualisation nécessite la mise en place de contrat et d une gouvernance 10

11 Une adoption progressive des composants webmethods Une démarche tenant compte du changement et de nos capacités Bus d Intégration : Décloisonner les SIs et les rendre interopérables. Bus Applicatif : Décloisonner nos applications et les rendre plus agiles. Processus Métier : Des applications "connectées" sur le métier Moteur de règles : simplifier le développement des applications en externalisant ce qui est potentiellement variable. Bus d Intégration ESB Bus Applicatif SOA BRMS Moteur de règle Processus Métier BPM SOA 11

12 Stratégie du SI-RC : en quelques mots Vues Stratégiques (Pourquoi) Missions Quels sont les services rendus par le Système d Information à son environnement? Extérieur du Système d Information Vues Opérationnelles (Quoi) Vues Organisationnelles & Informatiques (Comment) Processus métier 2 Processus métier 4 Procédure & rôles Processus métier 1 Processus métier 3 Processus métier 5 Référentiels Applications Fonctions Quels sont les processus internes mis en œuvre par le Système d Information? Quels sont les composants concrets constitutifs du Système d Information? Intérieur du Système d Information Localisations (brick & mortar) Organisation Infrastructure Technique Informatique 12

13 Eléments Stratégiques du SI-RC Réduction des coûts (Coût informatique / Total coût de gestion, ramené à 16 %) Agilité dans toutes les dimensions du SI-RC Pérennité et sécurité GPS SI-RC National SI-RC Local CND / CNR CICAS RNI SA RNE DSN RNC Usine Retraite RNA IA NPR Simplification Industrialisation Cohérence Procédure & rôles Localisations (brick & mortar) Organisation Référentiels Applications Fonctions Infrastructure Technique Informatique Valeur Ajoutée de la cible SI-RC Un SI-RC qui prend une dimension de plus en plus Nationale Le SI-RC Local diminue progressivement au profit du SI-RC National, La cible est Nationale (Centrale) Un SI-RC Agile pour un coût de fonctionnement optimisé et maîtrisé L agilité devient une vertu fondamentale du Si-RC pour être en mesure de suivre l évolution de son écosystème Un SI-RC qui délivre un Service global et homogène Quel que soit le GPS, le fonctionnement du produit Retraite, sous forme de service, est homogène 13

14 Cible Stratégique du SI-RC Synthèse de l architecture technique Architecture d Exécution Support SOA+ SGBD Support appli. Support Batch OS Virtualisation Processeur Suite webmethods PostgreSQL + x JBoss Spring Batch Linux VMWare x86 Remarques 68 % des couches de type logiciel sont Open Source et ne nécessite qu une souscription. La suite WebMethods a été négociée à des coûts comparables à ceux des souscriptions. La plate-forme x86 est la plus rentable à condition d être : Rigoureux dans l Industrialisation Conserver une majorité de solutions Open Source 14

Notre engagement pour l avenir de la retraite complémentaire

Notre engagement pour l avenir de la retraite complémentaire Notre engagement pour l avenir de la retraite complémentaire CHIFFRES CLÉS 2014 AGIRC RENSEIGNEMENTS FINANCIERS 2014 Ressources (en milliards d euros) Cotisations versées par les entreprises pour l exercice

Plus en détail

Comment établir le Datacenter en centre de services. Frédéric GALICHET : Responsable des Opérations du CI

Comment établir le Datacenter en centre de services. Frédéric GALICHET : Responsable des Opérations du CI Comment établir le Datacenter en centre de services. Frédéric GALICHET : Responsable des Opérations du CI 1 Présentation des Fédérations AGIRC et ARRCO en quelques points clefs Les principes de fonctionnement

Plus en détail

Etude d éclairage technique sur les mobilités professionnelles au sein des GPS

Etude d éclairage technique sur les mobilités professionnelles au sein des GPS Etude d éclairage technique sur les mobilités professionnelles au sein des GPS Appel d offres Page 1 SOMMAIRE I - Présentation de la branche professionnelle et de l Observatoire des métiers et des qualifications

Plus en détail

Retraite complémentaire Que faut-il savoir

Retraite complémentaire Que faut-il savoir Retraite complémentaire Que faut-il savoir Votre retraite, on y travaille Arrco agirc 18,5 millions de salariés 3,9 millions de cadres 11,3 millions de retraités auxquels sont versés 39,6 milliards d euros

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

Retraite complémentaire Que faut-il savoir

Retraite complémentaire Que faut-il savoir Retraite complémentaire Que faut-il savoir Votre retraite, on y travaille Arrco agirc 18,5 millions de salariés 3,9 millions de cadres 11,3 millions de retraités auxquels sont versés 39,6 milliards d euros

Plus en détail

Retraite complémentaire Que faut-il savoir

Retraite complémentaire Que faut-il savoir Pour en savoir plus, consultez les sites de la retraite complémentaire : www.agirc-arrco.fr www.agirc.fr www.arrco.fr www.maretraitecomplementaire.fr www.observatoire-retraites.org Pour toute demande de

Plus en détail

Projet de rapprochement de 2 Systèmes Informatiques dans le cadre de la création du groupe KLESIA

Projet de rapprochement de 2 Systèmes Informatiques dans le cadre de la création du groupe KLESIA Pascal COURTHIAL D de Klésia Projet de rapprochement de 2 Systèmes Informatiques dans le cadre de la création du groupe KLEA Espace Grande Arche Paris La Défense KLEA : ses valeurs et ses «chiffres» Un

Plus en détail

1. Activité 2014 p.3. 2. Les actions de dynamisation de la Bourse de l Emploi en 2014 et 2015 p.10

1. Activité 2014 p.3. 2. Les actions de dynamisation de la Bourse de l Emploi en 2014 et 2015 p.10 1 Sommaire : 1. Activité 2014 p.3 2. Les actions de dynamisation de la Bourse de l Emploi en 2014 et 2015 p.10 2.1 Actualités RH - Témoignages, retours d expérience et chiffres clés (site internet de l

Plus en détail

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé L Agirc et l Arrco au service des entreprises et des salariés L AGIRC ET L ARRCO, VOTRE RETRAITE, ON Y TRAVAILLE L Agirc et l Arrco,

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

Quelles conséquences sur les régimes? de la Retraite Complémentaire. Réforme des retraites 2013. Focus sur les salaires 2011. Pilotage.

Quelles conséquences sur les régimes? de la Retraite Complémentaire. Réforme des retraites 2013. Focus sur les salaires 2011. Pilotage. Piloter et gérer la retraite complémentaire N 14 / 4 e trimestre 2013 de la Retraite Complémentaire Carrières longues Tendances Focus sur les salaires 2011 Durée d assurance Retraite progressive Pénibilité

Plus en détail

ENTREPRISES OFFRE MOBILITÉ : LA PROTECTION SOCIALE DE VOS SALARIÉS À L ÉTRANGER

ENTREPRISES OFFRE MOBILITÉ : LA PROTECTION SOCIALE DE VOS SALARIÉS À L ÉTRANGER ENTREPRISES OFFRE MOBILITÉ : LA PROTECTION SOCIALE DE VOS SALARIÉS À L ÉTRANGER Malakoff Médéric propose aux entreprises envoyant des salariés travailler à l étranger des solutions d assurance collective

Plus en détail

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard

L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard L'approche Iso27001 au sein du Gie Systalians de Réunica Bayard Club Iso 27001 - Emmanuel GARNIER 21 novembre 2007 L approche Iso 27001 au sein du GIE Systalians SOMMAIRE Systalians : le Gie de Réunica

Plus en détail

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France?

Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Chapitre 2 Sur quels grands principes repose le système de retraites en France? Tous les systèmes de retraites appliqués actuellement dans le monde sont fondés sur quelques grands principes. Le système

Plus en détail

Présentation de la Gestion des Eléments de Configuration. La CMDB

Présentation de la Gestion des Eléments de Configuration. La CMDB Présentation de la Gestion des Eléments de Configuration La CMDB Avril 2012 CRIP Frédérique Bonnin 1 Présentation du Groupement d Intérêt Economique regroupant les moyens techniques et de production de

Plus en détail

Communiqué de presse. Naissance du groupe Aprionis. Vendredi 9 janvier 2009

Communiqué de presse. Naissance du groupe Aprionis. Vendredi 9 janvier 2009 page 1 Communiqué de presse Vendredi 9 janvier 2009 Naissance du groupe Aprionis Le groupe de protection sociale Aprionis est né le 8 janvier 2009. Les Conseils d administration des organismes membres

Plus en détail

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions CARSAT Nord-Est Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Après une évaluation globale des besoins, ce dispositif permet à la personne de bénéficier de différents services afin de l accompagner

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Numéros de rattachement attendus (S44.G03.05.002) Interlocuteurs Nom du groupe IRC Nom de l'institution Définition des données Format

Numéros de rattachement attendus (S44.G03.05.002) Interlocuteurs Nom du groupe IRC Nom de l'institution Définition des données Format C039 UGRC Les 8 derniers caractères du numéro d'ue ADH (3) + UE (5) exemple : 00100001 09 69 32 20 00 simadm@ag2rlamondiale.fr G001 Groupe AG2R A110 G037 ISICA Retraite Groupe ISICA X13 : 13 caractères

Plus en détail

Une organisation engagée pour transformer et gérer l informatique de la retraite complémentaire

Une organisation engagée pour transformer et gérer l informatique de la retraite complémentaire Direction des systèmes d'information Retraite complémentaire 16-18 rue Jules César - 75592 Paris Cedex 12 Tél. : 01 71 72 12 00 - www.agirc-arrco.fr Une organisation engagée pour transformer et gérer l

Plus en détail

UNE PROTECTION SOCIALE L EXEMPLE DE PRO BTP COMPLÉMENTAIRE SOLIDAIRE ET INTERGÉNÉRATIONNELLE IPSE BOLOGNE 4 JUILLET 2014

UNE PROTECTION SOCIALE L EXEMPLE DE PRO BTP COMPLÉMENTAIRE SOLIDAIRE ET INTERGÉNÉRATIONNELLE IPSE BOLOGNE 4 JUILLET 2014 UNE PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE SOLIDAIRE ET INTERGÉNÉRATIONNELLE L EXEMPLE DE PRO BTP IPSE BOLOGNE 4 JUILLET 2014 1 Sommaire 1. Présentation de PRO BTP 2. Une protection sociale complémentaire Solidaire

Plus en détail

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM

ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT ECM & RM ENTREPRISE CONTENT MANAGEMENT & RECORDS MANAGEMENT PLAN Introduction Partie I : le records management Qu est ce que le RM? Les principes du RM Les objectifs du RM Les enjeux du RM Les étapes de la mise

Plus en détail

Tableau de suivi des résolutions «article 8»

Tableau de suivi des résolutions «article 8» Tableau de suivi des résolutions «article 8» 19 Février 2015 Résolutions «article 8» (relevé de conclusions du 29 novembre 2013) Résolution 1 : 10 mesures de simplification Résolution 2 : révision de la

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 23 MARS 2009 Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), L'Union professionnelle

Plus en détail

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO RETRAITE Prévoyance santé épargne Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO Prendre toute la dimension de votre entreprise Parce que le bien-être de votre entreprise

Plus en détail

Nos 6 engagements de services. Entreprises

Nos 6 engagements de services. Entreprises RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Nos 6 engagements de services Entreprises Déclaration des salaires 2011 Deux moyens existent : la déclaration en ligne (aucune inscription préalable). le dépôt d une DADS-U sur

Plus en détail

Informatique CDC Talend. Dei Lab Sophie Haré Conférence utilisateurs Octobre 2012

Informatique CDC Talend. Dei Lab Sophie Haré Conférence utilisateurs Octobre 2012 Informatique CDC Talend Dei Lab Sophie Haré Conférence utilisateurs Octobre 2012 La Caisse des Dépôts & Informatique CDC Contexte de choix Existant Audit de code Conclusion La Caisse des Dépôts & Informatique

Plus en détail

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations

Accompagnement RH des projets de transformation des organisations Accompagnement RH des projets de transformation des organisations La conduite d un projet de réorganisation : Un exercice complexe ET délicat! Confrontée à une dégradation continue de sa compétitivité,

Plus en détail

Compte prévention pénibilité INC Retraite

Compte prévention pénibilité INC Retraite Compte prévention pénibilité INC Retraite Paris, le 26 mai 2014 Sommaire Présentation de la loi L offre de services Organisation au sein de l Assurance retraite Construction du SI pénibilité 2 Création

Plus en détail

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Sommaire Origine et pertinence du projet Orientations générales Modalités

Plus en détail

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE des salariés non cadres MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR LE RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE VOS SALARIÉS NON CADRES*

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un!

PASS INDÉPENDANCE. tous pour un! PASS INDÉPENDANCE ne laissez pas vos salariés devenir dépendants de leur situation familiale tous pour un! LA DÉPENDANCE : DE PLUS EN PLUS DE PERSONNES TOUCHÉES Le nombre de personnes dépendantes devrait

Plus en détail

Sommaire. Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3

Sommaire. Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3 Sommaire Communiqué de presse : Naissance groupe humanis, 3 e acteur de la protection sociale en France p.3 Le rapprochement des groupes Aprionis et Vauban Humanis p.4 Les dates clés de la naissance d

Plus en détail

Informatique en Transformation : Accompagnement et Compétences

Informatique en Transformation : Accompagnement et Compétences Informatique en Transformation : Accompagnement et Compétences Commission Paritaire de l Emploi et de la Formation 8 avril 2014 Synthèse L analyse des ressources humaines informatiques RC existantes a

Plus en détail

Créateurs d Entreprises

Créateurs d Entreprises 6 Régime Social des Travailleurs Indépendants Créateurs d Mise à jour Octobre 2011 RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE 1 Historique Valeurs du Groupe Implantations Un métier : la protection sociale Chiffres

Plus en détail

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE

1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE 1 ER BAROMÈTRE PROSPECTIF DES MÉTIERS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ET DE LA PRÉVOYANCE QUELLES DYNAMIQUES D ÉVOLUTION DES MÉTIERS? FINALITÉS DU BAROMÈTRE PROSPECTIF Dresser un inventaire des tendances

Plus en détail

La CFDT & le Cloud. Retour d expérience

La CFDT & le Cloud. Retour d expérience La CFDT & le Cloud Retour d expérience Sommaire Présentation de la CFDT Les enjeux de la DSI & le Cloud Comment le Cloud sert les objectifs de la CFDT Conclusion Présentation de la CFDT Premier syndicat

Plus en détail

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Journée nationale d information Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Nadia TAMRABET Direction des accords collectifs Jeudi 18 juin 2015 SOMMAIRE 1. Présentation du Groupe AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

2. Les facteurs de transformation des métiers de la Gestion

2. Les facteurs de transformation des métiers de la Gestion 2. Les facteurs de transformation des métiers de la Gestion Les facteurs de transformation qui agissent sur les activités de la gestion sont de nature économique, technologique, sociétale et réglementaire.

Plus en détail

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS.

Simpl Cité LA SOLUTION DE GESTION ADMINISTRATIVE COMPLÈTE ET FACILE À UTILISER POUR LES PETITES ET MOYENNES COLLECTIVITÉS. Dans la période actuelle, sous l impulsion des nouvelles lois et pour accomplir leurs nouvelles missions, notamment dans le cadre de la décentralisation, les collectivités territoriales font face à un

Plus en détail

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES

UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES SOLUTIONS & SERVICES PAIE/RH POUR RÉPONDRE AUX BESOINS SPÉCIFIQUES DE L HABITAT SOCIAL UNE EXPERTISE UNIQUE : LA PAIE ET LES RESSOURCES HUMAINES 25 25 ANS D EXPÉRIENCE DES SOLUTIONS ET DES SERVICES SUR

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication

Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Avenir des retraites : l Assurance retraite lance une grand campagne de communication Alors que les concertations sur la réforme des retraites sont actuellement en cours, l Assurance retraite, premier

Plus en détail

Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité

Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité Vivre sa retraite complémentaire Mémento du retraité S ommaire Versement de votre retraite...p. 4 Déclaration fiscale...p. 7 Évolution de votre retraite...p. 8 Paiement de votre retraite...p. 8 Reprise

Plus en détail

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril.

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril. NUMÉRO 216 25 avril 2013 Dans ce numéro : p.1 En direct du Syneas Le Syneas et l Usgeres vont créer une Union des employeurs de l économie sociale et solidaire p.2 Commission Prospective - Handicap p.3

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES Malakoff Médéric et l APRP (Association pour la Promotion de la Retraite et de la Prévoyance fondée par les experts-comptables),

Plus en détail

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 Fiches emplois communautaires Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 l[ NOTICE MÉTHODOLOGIQUE Utilisation des fiches emplois communautaires LES OBJECTIFS DES FICHES EMPLOIS COMMUNAUTAIRES Les fiches

Plus en détail

Protection sociale des expatriés: l évolution de l approche des entreprises. Congrès RéaVie 14 16 octobre 2009

Protection sociale des expatriés: l évolution de l approche des entreprises. Congrès RéaVie 14 16 octobre 2009 Protection sociale des expatriés: l évolution de l approche des entreprises Congrès RéaVie 14 16 octobre 2009 Introduction La couverture santé et prévoyance des expatriés Les tendances actuelles chez les

Plus en détail

Objectif 2018. de la Retraite Complémentaire. Économies, efficience de gestion, exemplarité. Rencontre avec François-Xavier Selleret.

Objectif 2018. de la Retraite Complémentaire. Économies, efficience de gestion, exemplarité. Rencontre avec François-Xavier Selleret. les cahiers Piloter et gérer la retraite complémentaire N 20 / 2 e trimestre 2015 de la Retraite Complémentaire L enjeu Objectif 2018 Économies, efficience de gestion, exemplarité L entretien Rencontre

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Ensemble, Concrétisons vos ambitions

Ensemble, Concrétisons vos ambitions CEGID DRH en temps de Crise 11 mars 2009 Ensemble, Concrétisons vos ambitions Olivier LAURENT Associé 1 Qui sommes nous? Cabinet de conseil, créateur de solutions sur mesure pour vous accompagner dans

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011

Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels. Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 Management des Ressources Humaines et réformes: les engagements mutuels Présenté par M. Driss KARIM, DAGL 26 mars 2011 1 Sommaire - Management des RH : orientations et principes - Management des RH : réalisations

Plus en détail

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions

Sage CRM SalesLogix. Gagnez en compétitivité. Sage CRM Solutions Sage CRM Solutions Sage CRM SalesLogix Gagnez en compétitivité Sage CRM SalesLogix est une solution complète, conçue pour permettre à vos équipes commerciales, marketing et service d optimiser la gestion

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Caisse Nationale des Allocations Familiales

Caisse Nationale des Allocations Familiales Caisse Nationale des Allocations Familiales Axway API Gateway au cœur de la sécurisation des échanges pour le versement des prestations familiales en France Siège social Paris, France Secteur Service public

Plus en détail

DONNEZ UN COUP DE POUCE À VOS PETITS-ENFANTS MON ÉPARGNE PETITS-ENFANTS

DONNEZ UN COUP DE POUCE À VOS PETITS-ENFANTS MON ÉPARGNE PETITS-ENFANTS DONNEZ UN COUP DE POUCE À VOS PETITS-ENFANTS MON ÉPARGNE PETITS-ENFANTS DONNEZ UN COUP DE POUCE À VOS PETITS-ENFANTS Comme de nombreux grands-parents, vous souhaitez accompagner votre famille et vos petits-enfants

Plus en détail

LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS

LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS Un contrat collectif de retraite supplémentaire, c est facultatif mais c est très utile car cela permet

Plus en détail

ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009

ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009 ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES PARITAIRES DE PROTECTION SOCIALE DU 8 JUILLET 2009 Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF), La Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME),

Plus en détail

RÉUNION DE LA CPNEF DU 8 OCTOBRE 2014

RÉUNION DE LA CPNEF DU 8 OCTOBRE 2014 RÉUNION DE LA CPNEF DU 8 OCTOBRE 2014 1 Sommaire 1 ère partie : Retraite Complémentaire 2 ème partie : L activité prévoyance des GPS 3 ème partie : Organisation, évolution et spécialisation des GPS 4 ème

Plus en détail

A la une! Enjeux. Acteurs ensemble. Perspectives. En bref. Agenda. Repères. Contact. 30 septembre. 7 octobre. 21 octobre.

A la une! Enjeux. Acteurs ensemble. Perspectives. En bref. Agenda. Repères. Contact. 30 septembre. 7 octobre. 21 octobre. A la une! > Fiabiliser les données en vue de la DSN n 5 septembre 2014 Agenda Enjeux > Simplifications réglementaires liées à l environnement de la DSN > DUCS dématérialisées : le cap des 2 millions franchi

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

L OCIRP. Des garanties qui assurent l avenir

L OCIRP. Des garanties qui assurent l avenir L OCIRP Des garanties qui assurent l avenir L OCIRP est l Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance, à gestion paritaire. L OCIRP tient un rôle central et unique auprès des entreprises

Plus en détail

Idées reçues sur la Sécurité sociale

Idées reçues sur la Sécurité sociale Idées reçues sur la Sécurité sociale Idée reçue n 1 : «La Sécu, c est la carte Vitale» La carte Vitale est sans doute le symbole le plus connu de la Sécurité sociale, mais la Sécurité sociale ne se limite

Plus en détail

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES

NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES NOTE DE CADRAGE DES SERVICES INTRANET / INTERNET D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES ET D ECOLES SDTICE/SDITE Version : 1.0 - Date création : 09/01/09 1. Périmètre des S2i2e Les S2i2e ont pour objectif principal

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. NOVALIS Mobilité et la CFE : vos alliés en matière d expatriation. Offre collective RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE

Le PACK Expat CFE. NOVALIS Mobilité et la CFE : vos alliés en matière d expatriation. Offre collective RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Le PACK Expat CFE RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE NOVALIS Mobilité et la CFE : vos alliés en matière d expatriation Offre collective La protection sociale tout en un Retraite Une retraite 100 % sécurisée

Plus en détail

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN

Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens. Frédéric ELIEN Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens Frédéric ELIEN SEPTEMBRE 2011 Sommaire Externaliser le système d information : un gain d efficacité et de moyens... 3 «Pourquoi?»...

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement.

GT Architecture Technique d Entreprise. Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. GT Architecture Technique d Entreprise Le Métier d ATE : définitions, contributions, compétences, outils, dimensionnement. LE GT ATE du CRiP Se réunit depuis trois ans Ses membres : des Architectes Techniques

Plus en détail

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES PLAN LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX & ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES Copyright BV Associates 2013 IMEPSIA TM est une marque déposée par BV Associates Page 1 SOMMAIRE 1 PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Indicateur n 14 : Pension moyenne

Indicateur n 14 : Pension moyenne Programme «Retraites» 47 Indicateur n 14 : Pension moyenne Sous-indicateur n 14-1 : de l ensemble des retraités Les évolutions des pensions moyennes (avantage principal de droit direct) brutes en euros

Plus en détail

D ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE DU CREATEUR. La protection sociale professionnelle est une création continue

D ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE DU CREATEUR. La protection sociale professionnelle est une création continue GUIDE PRATIQUE DU CREATEUR D ENTREPRISE ASSURANCE DE PERSONNES RETRAITE COMPLÉMENTAIRE ACCOMPAGNEMENT SOLIDAIRE ET PRÉVENTION SOCIALE CONGÉS SPECTACLES MÉDICAL ET PRÉVENTION SANTÉ SERVICES AUX PROFESSIONS

Plus en détail

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing

Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing Software Asset Management Savoir optimiser vos coûts licensing A propos d Insight Insight est le spécialiste en gestion des contrats de licences, en fourniture de logiciels et services associés. Nous accompagnons

Plus en détail

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 %

Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Communiqué de presse Paris, le 1 er juillet 2015 Malakoff Médéric poursuit sa dynamique de croissance en 2014 et affiche un chiffre d affaires de 3,6 Mds, en hausse de 3,7 % Malakoff Médéric réalise une

Plus en détail

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne?

RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? A1213-RJ-018 RREGOP et Rapport D Amours : en quoi ça vous concerne? Réseau des jeunes 30 et 31 mai 2013 Mario Labbé, conseiller Sécurité sociale, CSQ-Québec Contenu Quelques notions de base sur les régimes

Plus en détail

vous informer sur votre retraite

vous informer sur votre retraite vous informer sur votre retraite www.reunica.com points de repères Répartition : une retraite solidaire entre générations Notre système de retraite repose sur la répartition : les cotisations prélevées

Plus en détail

Mobilité internationale et retraite sont-elles incompatibles?

Mobilité internationale et retraite sont-elles incompatibles? Mobilité internationale et retraite sont-elles incompatibles? La mobilité internationale en matière d emploi apporte de nombreuses satisfactions qui sont souvent aussi bien d ordre professionnel (promotion,

Plus en détail

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise

Epargne Retraite. vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Si, si vous avez plus d un avantage à cultiver votre épargne au sein de votre entreprise Epargne Retraite Solutions PME-PMI Aujourd hui avec votre Interlocuteur AXA, construisez votre retraite! Pourquoi

Plus en détail

Votre retraite complémentaire

Votre retraite complémentaire Jeunes embauchés Votre retraite complémentaire Arrco et Agirc Parlons retraite Retraite, vous voulez me parler de retraite, à moi, jeune embauché qui débute dans la vie active? En quoi la retraite peut-elle

Plus en détail

Profil de branche 2015

Profil de branche 2015 2015 1 Méthodologie Taux de réponse à l enquête : Nombre de structures employeurs : 29/32 Taux de salariés concernés par l enquête : 99,1% Périmètres de l étude : Données comparatives 2009 2014 : Effectifs

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des salariés des industries électriques et gazières CNIEG

Perspectives 2020, 2040 et 2060 Le régime de retraite des salariés des industries électriques et gazières CNIEG CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 mars 2013 à 14 h 30 «Compléments aux perspectives du système de retraite en 2020, 2040 et 2060 : les projections régime par régime» Document N

Plus en détail

Maison de retraite 2012-2013

Maison de retraite 2012-2013 Maison de retraite 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 7 1. Définition...7 2. Accès à la profession...7 a. Conditions de qualification professionnelle... 7 b. Personnel médical

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3265 Convention collective nationale IDCC : 1672. SOCIÉTÉS D ASSURANCES (6 e édition. Juillet 2003) Brochure

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Radiance Humanis Vie

Radiance Humanis Vie ÉPARGNE Radiance Humanis Vie Et votre avenir prend des forces Taux du fonds en euros de Radiance Humanis Vie : 3,50 %* * Taux de rémunération 2013 du fonds en euros Apicil Euro Garanti. Taux net de frais

Plus en détail

Les paramètres appliqués pour le calcul de la retraite sont ceux en vigueur au 60 ème anniversaire de l assuré.

Les paramètres appliqués pour le calcul de la retraite sont ceux en vigueur au 60 ème anniversaire de l assuré. CIRCULAIRE COMMUNE 2008-7 -DRE Paris, le 20/10/2008 Objet : Évolution de la durée d'assurance à compter du 1 er janvier 2009 Madame, Monsieur le directeur, La loi n 2003-775 du 21 août 2003 a prévu, en

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT

OFFRE D ACCOMPAGNEMENT OFFRE D ACCOMPAGNEMENT DU TRÉSORIER Votre partenaire opérationnel Copyright Netilys Consulting, 2013. Tous droits réservés www.netilys.com La mission de Netilys Le trésorier a pour mission de garantir

Plus en détail

Les recettes de la journée de solidarité 2014

Les recettes de la journée de solidarité 2014 Dossier 20 mai 2015 Les recettes de la journée de solidarité 2014 Depuis son instauration en 2004 et jusqu en 2014, la journée de solidarité, initialement fixée au lundi de Pentecôte, a rapporté au total

Plus en détail