TD électricité Génie civil PCE5

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TD électricité Génie civil PCE5"

Transcription

1 1

2 L Séance I- I-1- Exercice I : Vecteurs de Fresnel Composer (additionner) les vibrations suivantes : 1) S 1 (t) = 3 cos(ω t) et S 2 (t) = - 4 cos(ω t + 4 ) 2) S 1 (t) = cos (ω t), S 2 (t) = 2 sin(ω t + 6 ) et S3 (t) = -2 cos(ω t - 4 ) I-2- Exercice II : 1. Un circuit LC Parallèle alimenté en 230 V /50 Hz comporte une bobine pure L 1 = 100 mh et un condensateur C 1 =100 µf. Faire le schéma du circuit en représentant V, la tension de 230V, I 1, l intensité totale, I L1, l intensité traversant la bobine et I C1, l intensité traversant le condensateur. Faire le diagramme de Fresnel des intensités. En déduire la valeur de l intensité totale traversant le circuit ainsi que les valeurs des puissances active (P), réactive (Q) et apparente (S) consommées par le circuit. Quel est le phénomène mis en évidence? 2. On rajoute en parallèle une résistance R = 33 Compléter le schéma en représentant I R, l intensité traversant la résistance R. Refaire à main levée le diagramme de Fresnel. En déduire la valeur de l intensité totale traversant le circuit, I, ainsi que les valeurs des puissances active (P ), réactive (Q ) et apparente (S ) consommées par le circuit. 3. On rajoute une deuxième bobine en parallèle, L 2 = 50 mh. Compléter le schéma en représentant I L2, l intensité traversant la bobine L 2. Trouver grâce au diagramme de Fresnel la valeur du condensateur C 2 qu il faudrait rajouter pour ramener la valeur du déphasage Courant /Tension à 0 degré. En déduire la valeur de l intensité totale traversant le circuit avant et après la mise en place du condensateur C 2 (I avant et I après ) ainsi que les valeurs des puissances actives (P avant et P après ), réactives (Q avant et Q après ) et apparentes (S avant et S après ) consommées par le circuit. Conclusions sur l utilité d un condensateur dans ce cas? 2

3 Séance II- Installation monophasée Une installation électrique 230V 50Hz monophasée comporte : 10 lampes à incandescence de 100W chacune. 5 tubes fluorescents de facteur de puissance 0.8 et de puissance 100W chacun. 2 bobines 230V de 0.25H chacune. 2 moteurs 230V, de facteur de puissance 0.7, de rendement 0.8 et de puissance mécanique 500W chacun. II-1- Calcul des caractéristiques de l installation: 1. Faire un schéma de l installation en faisant bien figurer les deux moteurs ainsi que les deux bobines. 2. Calculer le courant traversant une bobine. En déduire les puissances consommées par l ensemble des deux bobines. 3. Remplir le tableau ci-dessous et trouver les courants consommés par chaque ensemble de récepteur, le courant I total consommé par l installation par l installation ainsi que la tangente de l installation. Récepteurs P mécanique Rend t P(kW) Q(kVar) cos tan I(A) Lampes Tubes Bobines Moteurs Total1 4) Retrouver ces résultats en utilisant le diagramme de Fresnel. Echelle :1cm=1A 3

4 II-2- Relèvement du facteur de puissance C 1. On veut relever la tangente de l installation à 0.4.Calculer la capacité nécessaire à connecter sur l installation ainsi que le courant consommé alors par l installation. Total2 C= µf I total2 = A 2. Placer cette capacité sur le schéma. II-3- Pertes en ligne 1. L installation se trouve à 1 km du transformateur et est alimentée par une ligne comportant une résistance de 1 Ω /km et une réactance L.ω = 0,5 Ω/km. 2. Faire un schéma. 3. Quelle tension doit-on avoir en début de ligne afin d avoir une tension de 230V aux bornes de l installation? Récepteurs P(kW) Q(kVar) cos tan I(A) Total2 Ligne Total3 4

5 Séance III- Installation triphasée III-1- Calcul des caractéristiques de l installation: Une installation triphasée équilibrée 50 Hz et 400V entre phases soit 230 V entre phase et neutre comporte : 30 lampes de 100 W / 230V chacune 30 tubes fluorescents de puissance unitaire 100W et de cos égal à 0,71. 3 moteurs de puissance mécanique 800W de rendement 0,8 et de tan égale à Faire un schéma de l installation. On ne dessinera bien évidemment pas tous les récepteurs individuellement mais on les groupera en indiquant leur nombre dans chaque groupe (ex groupe de 20 lampes). 2. Calculer la tan de l installation ainsi que les différents courants consommés en ligne :I 1, I 2, I 3 ainsi que I n consommé dans le neutre Récepteurs Lampes P mécaniq ue Rend t P(kW) Q(kVar) cos tan I(A) Tubes Moteurs Total1 I 1 = A I 2 = A I 3 = A I N = A III-2- Relèvement du facteur de puissance On veut ramener la tan à 0,4. Calculer la valeur de la puissance Q C à rajouter. En déduire la valeur de chaque capacité C E à connecter en étoile ainsi que la valeur C T à connecter en triangle. C Total2 5

6 C E = µf C T = µf Ajouter les capacités en étoile sur le schéma. III-3- Création d un déséquilibre sur une phase On rajoute sur la phase 3 : 10 lampes de 100 W /230V chacune. Tracer le diagramme de Fresnel des courants et trouver le courant neutre I N. On se place avant le relèvement du facteur de puissance. Pour les phases 1 et 2 : Récepteurs Lampes P mécaniq ue Rend t P(kW) Q(kVar) cos tan I(A) Tubes Moteurs Total1 Pour la phase 3 : Récepteurs Lampes P mécaniq ue Rend t P(kW) Q(kVar) cos tan I(A) Tubes Moteurs Total1 6

7 Séance IV- Triphasé déséquilibré La construction de FRESNEL est indispensable dans chaque cas. IV-1- Première partie Soit un réseau triphasé à 4 fils (U = 400V entre phases, f = 50 Hz). On branche entre chaque phase et le neutre une résistance pure R 1 =80 Ω. Calculer: les intensités en ligne. les puissances active et réactive du système. IV-2- Deuxième partie On branche : Calculer: entre phase 1 et le neutre une résistance pure R 1 = 80 Ω. entre phase 2 et le neutre une impédance Z =60 Ω composée d'une résistance 1 R 2 montée en série avec une capacité C 2 telle que = 30 Ω. C 2. entre phase 3 et le neutre une impédance Z 3 = 48 Ω composée d'une résistance pure R 3 montée en série avec une inductance L 3 telle que L 3.ω = 24 Ω. les intensités en ligne. les puissances active et réactive du système. IV-3-3 ème partie : On branche : Calculer : entre phase 1 et phase 2 la résistance R 1. entre phase 2 et phase 3 l'impédance Z 2 entre phase 3 et phase 1 l'impédance Z 3 les intensités dans les récepteurs et en ligne. les puissances active et réactive du système. 7

8 Séance V- Transformateur monophasé V-1- Exercice 1: Un transformateur monophasé a donné aux essais les résultats suivants : Essai à vide : puissance consommée 72 W, V p = 2400 V, V s = 120 V Essai en charge : I p = 5 A, I s =100 A, V s = 115V Résistance du primaire r p = 8, résistance du secondaire r s = 0,004. Calculer : 1. Le rapport de transformation. 2. La chute relative de tension. 3. La puissance perdue par effet joule. 4. Le rendement du transformateur dans les trois cas de charge suivants : cos s = 1, cos s = 0,8, cos s = 0,6. 5. L'intensité secondaire correspondant au rendement maximum. V-2- Exercice 2 : Un transformateur monophasé a les caractéristiques suivantes : Puissance apparente 15 kva Fréquence 50 Hz Résistance du primaire r p = 0,009 Résistance du secondaire r s = 0,072 Nombre de spires secondaires n s = 82 Un essai à vide a donné : V p = 50,6 V V s = 101,2 V Puissance consommée : P 0 = 150 W (pertes dans le fer). Un essai en court circuit : V pcc = 6,6 V pour I scc = 60 A. 1. Calculer le rapport de transformation et le nombre de spires n p du primaire. 2. Déterminer la tension sous laquelle il faut alimenter le primaire pour que le secondaire débite un courant de 60 A sous 230 V dans un récepteur dont le facteur de puissance est 0,5. Ce récepteur est une bobine. Calculer sa résistance et sa réactance. 3. Déterminer les pertes par effet joule et le rendement du transformateur dans ces conditions de fonctionnement. 4. Déterminer la valeur de I s pour que les pertes par effet et joule soient égales aux pertes dans le fer. Dans ces conditions, que devient le rendement du transformateur? 8

9 Séance VI- La norme C VI-1- Protection des biens et des personnes Le disjoncteur de branchement assure une protection différentielle de 500 ma, une protection magnétique et le courant nominal est fonction de la puissance souscrite. En général, il assure également le rôle d'arrêt d'urgence en maison individuelle s'il est placé dans le local d'habitation ou dans un local attenant si celui ci communique directement avec l'habitation. Le nombre d'interrupteurs différentiels haute sensibilité (30 ma) est fonction de la surface du logement. Type d'habitation (branchement monophasé) P 18 kva Nombre, type et Courant assigné minimal en fonction du nombre d'interrupteurs différentiels 30 ma Surface < 35 m 2 1 * 25 A de typa AC et 1 * 40 A de type A* 35 m 2 Surface 100 m 2 2 * 40 A de typa AC et 1 * 40 A de type A* Surface > 100 m 2 3 * 40 A de typa AC et 1 * 40 A de type A* * l'interrupteur différentiel de type A doit protéger notamment le circuit spécialisé cuisinière ou plaques de cuisson et le circuit spécialisé lave linge. La protection différentielle haute sensibilité (30 ma) est obligatoire sur tous les circuits. Pour limiter les conséquences d'un défaut, on est amenés à diviser une installation en plusieurs circuits. Chaque circuit doit assurer une seule fonction. Chaque circuit a un diamètre de câble fonction de son utilisation. Chaque circuit est protégé par un fusible ou un disjoncteur thermique adapté. Le nombre de points d'utilisation par circuit est réglementé. Le conducteur de protection est obligatoire dans tous les circuits. Utilisation Section cuivre minimale mm 2 Fusible adapté Points lumineux * (8 maxi) A 10 A Prises 16 A (5 maxi) A Prises 16 A (8 maxi) A 20 A Disjoncteur * ensemble de spots de 300 VA = 1 point d'éclairage Chauffe eau, lave linge, lave vaisselle A 20 A Appareil cuisson 6 32 A 32 A Nombre minimal de foyers lumineux fixes et de prises par pièce 9

10 Pièce PL fixe (7) PCT 16 A** Séjour 1 (4) 5 mini *** Chambre 1* 3 Cuisine (5) 1 Salle d'eau 2 1 ou 2 Entrée 1 1 Coin cuisin (6) e S< 4 m 2 Circuits spécialisés 16 A Prise ou boite 32 A 1 (6) *: une PC 16 A commandée peut remplacer un PL ** : les PC 16 A simples ou doubles *** : 1 socle pour 4 m 2 de surface avec un minimum de 5 socles (4) 2 appliques peuvent remplacer 1 PL en rénovation (5) : une pour le lave vaisselle et une pour le four électrique s'il est indépendant. Exception logement type F1 (6) l'un ou l'autre (7) deux circuits éclairage pour logement > 35 m 2 Rq : + 1 socle PCT vers chaque appareil de télécommunication (TV, téléphone ) WC 1 Disjoncteur Diff. 500mA I r 15/45 A Exemple d'application 35 m 2 S 100 m 2 avec protection spécifique à la salle d'eau 20 A 16 A Disjoncteur Diff. 30 ma In 40 A 16 A 20 A 16 A Disjoncteur Diff. 30 ma In 25 A 20 A 10 A PC app. Ménager PC deux circuits PC app. Ménager Chauffage PC SdB Eclairage SdB 2000 W SdB Salle d'eau VI-2- Pose des circuits électriques 10

11 Un fil conducteur comporte une âme (cuivre ou aluminium) et un isolant. Il peut être rigide ou souple. Un câble est un ensemble de conducteurs assemblés en torons et recouverts d'une ou plusieurs gaines. Les fils et les câbles suivent une dénomination précise. Isolant (PVC) conducteur câble âme (cuivre) Type H : harmonisé FRN : modèle national Tension nominale en V 03 : 300/ : 450/700 isolant R : caoutchouc S : silicone V : PVC X : polyéthylène réticulé V2 : PVC pour T > 90 C H 05 V V F 3 G 2.5 Revêtement métallique L2 : plomb Z4 : acier Dénomination internationale des câbles et conducteurs Gaine extérieure J : fibre de verre N : polychloprène R : caoutchouc T : textile V : PVC forme rien : rond H : câble méplat conducteur séparables H2 : câble méplat conducteur non séparables Nombre de conducteurs Conducteur de protection X : sans G : avec âme F : souple H : très souple R : rigide câblée U : rigide massive... + nature rien : cuivre A : aluminium Ø des conducteurs Gaine Bourrage Isolant âme (PVC) (plastique) (PVC) (cuivre) De manière à protéger les personnes et les biens, les circuits (composés d'une phase, d'un neutre et d'un conducteur de protection) sont placés soit dans des conduits, dans des moulures ou des plinthes ou dans des câbles. Les modes de pose des circuits obéissent à des règles bien précises. La pose peut être apparente ou encastrée. Respecter les règles définies dans les normes. RQ 1 : Tous les conducteurs d'un même conduit doivent être de même section. RQ 2 : Les raccordements de fils sont interdits sous conduit. RQ 3 : Les conduits propagateurs de flamme (orange) doivent être noyés dans un matériau incombustible. RQ 4 : Les conduits sont raccordés entre eux à l'aide de manchons, d'équerres ou de boîtes. Ils sont posés de manière à éviter toute infiltration d'eau RQ 5 : Plusieurs circuits peuvent être amenés par le même conduit si les conditions suivantes sont respectées : surface utilisée du conduit < 1/3 section totale du conduit, tous les conducteurs des circuits ont même diamètre, tous les circuits sont protégés individuellement contre les surintensités, tous les circuits sont issus du même disjoncteur de branchement, tous les conducteurs sont isolés pour une même tension. VI-3- Plan d'un logement. 1. Comment appelle-t-on le type de câblage présenté sur le plan 2. Décrire l'équipement présent dans la chambre G. Comparer avec les exigences de la NFC Décrire l'équipement de la salle de bain 4. Etablir un schéma unifilaire de l installation 11

12 12

13 VI-4- Mini Projet Etablir un plan de câblage ainsi qu un schéma unifilaire de l appartement. 13

1. L'alimentation électrique

1. L'alimentation électrique PAGE DE SOUS / Objectif Décoder la documentation technique normative et réglementaire (NF - C 5-00) pour réaliser la répartition des circuits dans un logement.. L'alimentation électrique L'alimentation

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE IUT de Saint-Nazaire Département Mesures-Physiques TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE TP.1 : Sécurité électrique TP.2 : Mesures sécurisée sur une installation monophasée TP.3 : Electromagnétisme TP.4

Plus en détail

I) GAINE TECHNIQUE LOGEMENT

I) GAINE TECHNIQUE LOGEMENT I) GAINE TECHNIQUE LOGEMENT 1.1) Dans quel cas la Gaine Technique Logement (GTL) est elle obligatoire? La Gaine Technique Logement (GTL) est obligatoire dans tous les logements individuels et collectifs

Plus en détail

NF C 15 000 - Généralités

NF C 15 000 - Généralités NF C 15 000 - Généralités La nouvelle édition de la NF C 15-100 est entrée en vigueur le 5 décembre 2002. NF C 15-100 Edition 2002 Elle s'appliquera à toutes les installations des bâtiments dont la demande

Plus en détail

5 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime monophasé

5 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime monophasé 5 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime monophasé Exercice Mono0 : régime monophasé i u L Donner l'expression : - de la puissance active consommée par la résistance - de la puissance réactive

Plus en détail

Guide Technique. Technique. Guide. Nouveautés normatives p 74. Régimes de neutre p 77. Filiation p 79. Degrés de protection p 80

Guide Technique. Technique. Guide. Nouveautés normatives p 74. Régimes de neutre p 77. Filiation p 79. Degrés de protection p 80 Guide Technique Guide Technique Nouveautés normatives p 74 Régimes de neutre p 77 Filiation p 79 Degrés de protection p 80 Détermination des courants de courts-circuits p 81 Diamètre de câble p 83 73 GUIDE

Plus en détail

Essais électriques d un transformateur monophasé

Essais électriques d un transformateur monophasé Essais électriques d un transformateur de tension La machine utilisée est un Transformateur de sécurité monophasé protégé de marque «Legrand» référencé 42722. Des bornes double puits permettent un raccordement

Plus en détail

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2

BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 I 2 N 2 U 2 BEP ET Leçon 25 Le transformateur monophasé Page 1/8 1. DESCRIPTION I 1 I 2 N 1 N 2 U 1 U 2 Schéma électrique I 1 I 2 U 1 U 2 Un transformateur est constitué : D une armature métallique servant de circuit

Plus en détail

Le délesteur permet d'éviter des déclenchements du disjoncteur malgré un calibre inférieur à celui qui serait normalement

Le délesteur permet d'éviter des déclenchements du disjoncteur malgré un calibre inférieur à celui qui serait normalement Délesteur triphasé 038 13 Le délesteur permet d'éviter des déclenchements du disjoncteur malgré un calibre inférieur à celui qui serait normalement utilisé Le délesteur surveille la consommation totale

Plus en détail

Puissances : P, Q, S

Puissances : P, Q, S Lycées Paul Mathou Puissances : P, Q, S S0.2 circuits parcourus par un courant alternatif Sommaire 1) Introduction :... 2 2) Les récepteurs de type «résistif» :... 2 3) Les récepteurs «résistif inductif»

Plus en détail

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Etoile équilibré 1. Un moteur triphasé porte les indications suivantes : U 400V / 230V ; cos φ= 0,95 ; η= 0,83. En charge le courant de ligne est de 25 A. Quelle est

Plus en détail

Unités spécifiques : ELECTRICITE

Unités spécifiques : ELECTRICITE Référentiel BAC PRO Sciences Physiques : ELECRICITE Page /6 BACCALAUREATS PROFESSIONNELS Unités spécifiques : ELECTRICITE E REGIME SINUSOÏDAL Durée indicative: 0 heures Régime sinusoïdal monophasé - Valeur

Plus en détail

Installations électriques

Installations électriques Installations électriques Répétition : Mesures de protection domestique et dimensionnement des câbles basse tension J.L. Lilien 11 octobre 2012 Prise de terre Diérentiels Fusibles et disjoncteurs Dimensionnement

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTRICITE Analyse des signaux et des circuits électriques Michel Piou Chapitre La puissance en triphasé et sa mesure Edition /03/04 Table des matières POURQUOI ET COMMENT? PUISSANCE DANS UNE LIGNE TRIPHASEE....

Plus en détail

une installation électrique

une installation électrique E.03 ELECTRICITÉ Je réalise une installation électrique en toute sécurité AVEC LES COSEILS Rénovation de votre installation é pour une maison plus confortable e La rénovation de votre habitation pour optimiser

Plus en détail

protection.odt I-mise-en-service-ed 1 /5

protection.odt I-mise-en-service-ed 1 /5 * Pourquoi un différentiel :Évolution de la norme C15-100 Les bureaux, les maisons, les bâtiments spécialisés, sont de plus en plus équipés d appareils ménager ou d appareils professionnels incluant des

Plus en détail

Les bases de l électricité

Les bases de l électricité Électricité Les bases de l électricité Livret 6 Le courant alternatif sinusoïdal (2/2) Lois fondamentales Mise à jour février 2009 *FC1257061.0* 125706 FC 1.0 C entre N ational d E nseignement et de F

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage

FICHE PRATIQUE / JE PRÉPARE Disponible sur www.legrand.be. et les circuits d éclairage Le R.G.I.E. et les circuits d éclairage L éclairage de votre logement est le premier élément de votre installation électrique n Les circuits Un circuit d éclairage est câblé en fils de 1,5 mm 2 et protégé

Plus en détail

Compensation d énergie réactive

Compensation d énergie réactive Compensation d énergie réactive Condensateurs et armoires de rephasage Panoramique de gamme Infos & conseils Aide au choix Compensation tarif jaune Gamme ENERCAPTJ Compensation tarif vert Gamme ENERPACK

Plus en détail

Exercices Electricité

Exercices Electricité Exercices Electricité EL1 Champ électrique 1 Deux charges ponctuelles Soit une charge ponctuelle q1 27 C située en x 0 et une charge q2 3 C en x 1m. a) En quel point (autre que l infini) la force électrique

Plus en détail

PSIM / TP1 Courants de court circuit

PSIM / TP1 Courants de court circuit Gérard Ollé L.T. Déodat de Séverac 31076 TOULOUSE Cx L.T Déodat TS1 ET PSIM / TP1 Courants de court circuit Essais de système Résumé : On utilise le logiciel de simulation de circuits électriques PSIM

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE. Michel Perrachon. 2½heures. Durée

Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE. Michel Perrachon. 2½heures. Durée Questionnaire d'examen IGEE 408 ELE 4458 Sigle du cours Nom : Signature : Prénom : Matricule : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre ÉLECTRICITÉ INDUSTRIELLE Tous H-06 Professeur(s) Michel Perrachon

Plus en détail

Cours N 2 : Définition d'un tableau de distribution DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES MOYEN DURÉE. Page 1 sur 17 - - -

Cours N 2 : Définition d'un tableau de distribution DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES MOYEN DURÉE. Page 1 sur 17 - - - Cours N : Définition d'un tableau de distribution DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES MOYEN DURÉE Fin du Cours { heures} Page sur 7 Tableau de comité de lecture Date de lecture

Plus en détail

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU

ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Les informations techniques PROMOTELEC 1 ÉQUIPEMENT ÉLECTRIQUE DE LA SALLE D EAU Edition conforme aux dispositions de la nouvelle NF C 15-100 imprimer I. LES VOLUMES La salle d eau est un local à risques

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

Série de modèle TRASY2 Système de mesure de la température des transformateurs

Série de modèle TRASY2 Système de mesure de la température des transformateurs www.messko.com Série de modèle TRASY2 Système de mesure de la température des transformateurs Messko La modularité a un nom - TRASY2 Particularités durée de vie et fiabilité extrêmes système modulaire

Plus en détail

Impact Événement Catalogue 2015. Contactez l impact Store au 01 69 10 50 50. www.impactevenement.com

Impact Événement Catalogue 2015. Contactez l impact Store au 01 69 10 50 50. www.impactevenement.com Impact Événement Catalogue 2015 Contactez l impact Store au 01 69 10 50 50 www.impactevenement.com Tarifs location 251 Tarifs HT armoires Électriques.... 252 chauffages, sécurité & horloges... 262 passages

Plus en détail

comprendre : Le tableau électrique et ses composants

comprendre : Le tableau électrique et ses composants Circuit, tableau électrique comprendre : Le tableau électrique et ses composants L'installation électrique d'un logement a un centre nerveux, c'est le tableau de répartition électrique. Il distribue, contrôle

Plus en détail

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2012 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER CORRIGÉ

CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 2012 ÉPREUVE EP1 COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER CORRIGÉ CAP PRÉPARATION ET RÉALISATION D OUVRAGES ÉLECTRIQUES SESSION 0 ÉPREUVE EP COMMUNICATION TECHNIQUE DOSSIER CORRIGÉ Tous les documents sont à rendre en fin d épreuve. Le dossier sujet est le dossier-réponse.

Plus en détail

LES PLANS EN ELECTRICITE. Le plan unifilaire

LES PLANS EN ELECTRICITE. Le plan unifilaire LES PLANS EN ELECTRICITE Le plan unifilaire Mentions légales Les notions techniques et informations en électricité de cet ouvrage appartiennent exclusivement au site internet www.installation renovation

Plus en détail

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

Chute de tension. À retenir. 3) Chute de tension dans 100 m de câble en 400 V/50 Hz triphasé (%) :

Chute de tension. À retenir. 3) Chute de tension dans 100 m de câble en 400 V/50 Hz triphasé (%) : À retenir 1) Détermination des chutes de tension admissibles : La chute de tension en ligne en régime permanent est à prendre en compte pour l utilisation du récepteur dans des conditions normales (limites

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

Le grand livre de l électricité

Le grand livre de l électricité Le grand livre de l électricité Thierry GALLAUZIAUX David FEDULLO Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11535-0 Les bases Figure 4 : Les groupements dʼéléments 17 Le grand livre de l'électricité Exemple :

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Gestionnaire de réseaux. Dispositifs de mesure avec transformateurs de mesure. Généralités

NOTE D INFORMATION. Gestionnaire de réseaux. Dispositifs de mesure avec transformateurs de mesure. Généralités Gestionnaire de réseaux NOTE D INFORMATION Dispositifs de mesure avec transformateurs de mesure CREO01-3074-v2-FR Généralités Vous trouverez dans cette fiche d information des explications concernant la

Plus en détail

PUISSANCE ELECTRIQUE

PUISSANCE ELECTRIQUE PUISSANCE ELECTRIQUE I COURANT CONTINU 1 absorbée par un récepteur 2 Puissance thermique et effet Joule 3 Bilan des puissances a) Conducteur ohmique Conducteur P abs Ohmique P ut = P j le rendement est

Plus en détail

FILS ET CABLES POUR COURANT FAIBLE. TELEREPORT ARMÉ et NON ARMÉ Caractéristique du câble

FILS ET CABLES POUR COURANT FAIBLE. TELEREPORT ARMÉ et NON ARMÉ Caractéristique du câble FILS ET CABLES TELEREPORT ARMÉ et NON ARMÉ Caractéristique du câble RÉFÉRENCE à la Norme : NFC 33-400 AME : Cuivre rouge de diamètre 0,6 mm ISOLATION : PVC. Assemblage en quarte étoile ÉCRAN : Fil de marque

Plus en détail

Chapitre L Compensation de l énergie réactive et filtrage des harmoniques Sommaire

Chapitre L Compensation de l énergie réactive et filtrage des harmoniques Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Nota : Les spécificités des normes et règlementations françaises sont présentées sur un fond gris. Chapitre L Compensation de l énergie réactive et filtrage des harmoniques Sommaire

Plus en détail

Etude et configuration

Etude et configuration Etude et configuration /2 SIMARIS CFB /3 Procédure de configuration /4 Liste de contrôle pour SIVACON S4 /6 Facteurs de correction /8 Température intérieure des tableaux basse tension /10 Exemple 2009

Plus en détail

Electricité et magnétisme

Electricité et magnétisme Le champ magnétique Activité 1 a) O α S N s G n b) Bobine O s G n α I Document 1 Une petite aiguille aimantée suspendue par son centre de gravité G à un fil sans torsion est placée au voisinage d un aimant

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable Calcul d un flux On peut montrer, dans le cadre de la mécanique des fluides, que le champ de vitesse pour un fluide visqueux incompressible, de coefficient

Plus en détail

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%)

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Les trois parties A, B et C de cette épreuve sont indépendantes. Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Aucune connaissance préalable du moteur asynchrone n est nécessaire pour l étude de cette

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE. Session 2005

Brevet de Technicien Supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE. Session 2005 Brevet de Technicien Supérieur MAINTENANCE INDUSTRIELLE Session 2005 Analyse et conception des solutions possibles de la gestion et/ou de la distribution d'énergie électrique d'un moyen de production (Sous-épreuve

Plus en détail

L électricité, l électronique et les circuits électriques

L électricité, l électronique et les circuits électriques 14 ChapitreL ingénierie électrique L électricité, l électronique et les circuits électriques PAGES 458 À 462 En théorie 1. Indiquez si chacun des énoncés suivants caractérise le domaine de l électricité

Plus en détail

Dans le dessin à gauche, rajouter en couleurs (rouge et noir) les fils pour que les deux lampes soient branchées en dérivation.

Dans le dessin à gauche, rajouter en couleurs (rouge et noir) les fils pour que les deux lampes soient branchées en dérivation. NOM : PHYSIQUE CLASSE : Qu estce qu un courtcircuit? Dans le dessin à gauche, rajouter en couleurs (rouge et noir) les fils pour que les deux lampes soient branchées en dérivation. Pourquoi un courtcircuit

Plus en détail

Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster

Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster Détecteurs de fuites capacitifs, système Leckmaster avec capteur et relais JOLA SARL CD 63 67116 REICHSTETT France Tél. +33 (0)4 76 06 40 89 Fax +33 (0)4 76 37 60 54 www.jola.fr F-1 31-6-0 Table des matières

Plus en détail

ELECTRIQUE. Matériel auxiliaire

ELECTRIQUE. Matériel auxiliaire ELECTRIQUE 4 Câbles, conducteurs page 790 Accessoires page 79 Fiches page 794 Borniers page 798 Porte-fusible page 799 Fusibles page 799 Modules rail DIN page 800 Contacteur-disjoncteur page 800 Appareils

Plus en détail

1.3 ENROULEURS A USAGE DOMESTIQUE. Présentation SCAME. Section 1.3

1.3 ENROULEURS A USAGE DOMESTIQUE. Présentation SCAME. Section 1.3 Section ENROULEURS A USAGE DOMESTIQUE Présentation SCAME Au pied des Alpes, SCAME est parfaitement intégrée à l environnement montagnard! Série TRIS Série CARAVANE 44 45 SERIE TRIS CARACTERISTIQUES GENERALES

Plus en détail

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS

Coffret comptage S19. Fiche Technique V0 Version du 01/09/2011. Guide Matériel 1- GÉNÉRALITÉS 2- DESCRIPTION 3- DIMENSIONS 1- GÉNÉRALITÉS Le coffret comptage S19 est destiné au raccordement des clients basse tension dont la puissance souscrite est supérieure à 36 kva et limitée à 250 kva. Celui-ci, conformément à la NF C 14-100,

Plus en détail

nstitut Supérieur des Études Technologiques De Gafsa

nstitut Supérieur des Études Technologiques De Gafsa nstitut Supérieur des Études Technologiques De Gafsa Classe : ENR 4 Date : 18/06/08 Sujet proposé par Mr : Gassoumi Mahmoud Durée : 1h.30min N.b. EXAMEN D INSTALLATION ELECTRIQUE - Semestre2 Les questions

Plus en détail

Note d'information. Gestionnaire de réseaux. Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4)

Note d'information. Gestionnaire de réseaux. Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4) Gestionnaire de réseaux Note d'information Armoire de distribution de chantier selon DIN EN 61439-4 (VDE 0660-600-4) CREO01-5042_v1-FR-072015 Les armoires de distribution de chantier, ci-après appelé en

Plus en détail

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe .P. n 3 polytech-instrumentation.fr 85 563 563,5 C /min à partir d un poste fixe UILISAION DES MULIMERES I. Introduction Les multimètres numériques mesurent principalement des tensions et courants alternatifs

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 2.0 1/6 Semestre 1 Bases technologiques - Electrotechnique 80 périodes selon OrFo 3.2.1 Electricité : une forme d énergie De la prod. aux appareils électr. Pour électriciens de montage C1 2 2.1.3

Plus en détail

Détecteurs d eau de condensation Pour installation en milieu sec

Détecteurs d eau de condensation Pour installation en milieu sec Détecteurs d eau de condensation Pour installation en milieu sec JOLA S.A.R.L. 14 rue du Progrès F-93230 Romainville Tél. : 01.48.70.01.30 Fax : 01.48.70.84.44 contact@jola.fr www.jola.fr A-1 37-2-0 -Détecteurs

Plus en détail

Puissance VA 400/230 400/24 230/230 230/24 230/12 30 - LP 603003 - LP 602003 LP 601003 40 - - - LP 602004 LP 601004

Puissance VA 400/230 400/24 230/230 230/24 230/12 30 - LP 603003 - LP 602003 LP 601003 40 - - - LP 602004 LP 601004 W TRANSFORMATEURS DE COMMANDE, D ISOLEMENT ET DE SÉCURITÉ W CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES EN 61 558 Prise primaire ± 5% Bornier protégé contre le contact direct suivant VBG4 Classe de température T 40/E

Plus en détail

Contrôle et mesure de température de précision

Contrôle et mesure de température de précision TRANSMETTEURS DE TEMPÉRATURE AVEC SONDE Série TE500 Contrôle et mesure de température de précision CARACTÉRISTIQUES: Capteur DTR de précision Choix d échelles et sorties Choix de boîtiers Diverses configurations

Plus en détail

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. Bases technologiques Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Nom, prénom N de candidat Date......... Temps:

Plus en détail

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1

INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Page 1 INSTALLATION ELECTRIQUE DOMESTIQUE Une installation électrique est constituée par l ensemble des circuits qui sont associés en vue de l utilisation de l énergie électrique. L installation électrique d

Plus en détail

Règles de réalisation des installations électriques

Règles de réalisation des installations électriques Page : 1 sur 6 électriques 1. Montage apparent Ce mode de pose est souvent utilisé lorsque l installation est faite après la construction ou dans le cas d une rénovation de l installation. Il permet un

Plus en détail

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Partie 1: LES NIVEAU D'HABILITATION Objectif : Nommer les limites d'habilitations Enoncé : Face au différentes interventions, manœuvres et travau, cocher la colonne qui correspond au niveau d'habilitation

Plus en détail

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée

Performances en mode chauffage. Type de pompe à chaleur Niveau exigé (1) PAC air extérieur/eau. PAC eau glycolée/eau ou PAC eau glycolée/eau glycolée LABEL PROMOTELEC PERFORMANCE LES EXIGENCES TECHNIQUES à RESPECTER PAR POSTE CLé DU BÂTiMENT Spécifications des pompes à chaleur à absorption à chauffage direct au gaz Caractéristiques Les matériels destinés

Plus en détail

Notice d'installation et d'utilisation

Notice d'installation et d'utilisation 1 4 3 5 2 Balnéothérapie "silence" Notice d'installation et d'utilisation OPTION TABLIER x 2 x 2 x 2 x 4 x 3 x 2 x 3 x 2 Matériel à prévoir (non fourni) tasseaux largeur baignoire longueur baignoire eau

Plus en détail

DOSSIER D'APPEL A PROJET

DOSSIER D'APPEL A PROJET DOSSIER D'APPEL A PROJET LYCEE PAUL GUERIN NIORT (79) Lycée Paul Guérin 19 rue des fiefs BP 19113 79061 NIORT Cedex 05 49 34 22 22 Page 1/25 CHAPITRE 1 : Fiches d'identité... 3 CHAPITRE 2 : Description

Plus en détail

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Objectifs Tracer la caractéristique à vide de la machine synchrone. Déterminer les éléments du modèle équivalent représenté ci-contre.

Plus en détail

ECOLOGIE ECONOMIE D ENERGIE SAS 25 chemin pren te garde 07800 La voulte sur rhône RCS : 788 513 059 / APE 4669A

ECOLOGIE ECONOMIE D ENERGIE SAS 25 chemin pren te garde 07800 La voulte sur rhône RCS : 788 513 059 / APE 4669A ECOLOGIE ECONOMIE D ENERGIE SAS 25 chemin pren te garde 07800 La voulte sur rhône RCS : 788 513 059 / APE 4669A Tél : 0 805 692 726 Port. : +33 6 15 42 04 51 Email : contact@ineowatt.com www.ineowatt.com

Plus en détail

Panneau de contrôle pour compteur monophasé CBE ou LINKY et disjoncteur de branchement

Panneau de contrôle pour compteur monophasé CBE ou LINKY et disjoncteur de branchement Panneau de contrôle pour compteur monophasé CBE ou LINKY et disjoncteur de branchement NOUVELLE SPéCIFICATION REMPLAçANT LA HN 62-S-81 Conforme à la nouvelle spécification : ERDF CPT-M&S-Spe-10015A. Dimensions

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Plan du cours Généralités Les surtensions Coordination d isolement Les dispositifs de protection contre les surtensions : éclateur et parafoudre 1 Généralités La coordination d isolement est l ensemble

Plus en détail

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages :

NF C 15-100 Amendement A5. Les évolutions. Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : Supplément et correctif gratuits pour les ouvrages : _addendum_elec_015.indd 1 18/1/015 14:47 Hager L ETEL et la GTL Création de l ETEL (espace technique électrique du logement) La GTL (gaine technique

Plus en détail

La tension u 2(t) est en... u(t) =

La tension u 2(t) est en... u(t) = Exercice n 1 : Pour les oscillogrammes suivants, établir l'expression de u(t) : Oscillogramme n 1 : Voie 1: 5V/div, Voie 2:... V/div Time : 2 ms/div Oscillogramme n 2 : U MAX = U = T = f = ω = u(0) = déphasage

Plus en détail

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique Questionnaire : Notions d électricité et d électronique 1. Qu est-ce que le courant électrique? ou Qu est ce qu un courant électrique? Cocher la ou les bonne(s) réponse(s) des forces électromagnétiques

Plus en détail

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES Roger Cadiergues MémoCad nd01.a LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES SOMMAIRE nd01.1. Les éléments de base nd01.2. Les deux classements fondamentaux nd01.3. Les obligations concernant les matériels nd01.4. Alimentations

Plus en détail

TER NOTICE D INSTALLATION, D UTILISATION ET D ENTRETIEN

TER NOTICE D INSTALLATION, D UTILISATION ET D ENTRETIEN TER NOTICE D INSTALLATION, D UTILISATION ET D ENTRETIEN excellence in hot water 66413100 06/2005 1. DESCRIPTION DU PRODUIT Chaudière électrique de moyenne puissance, pour chauffage uniquement, destinée

Plus en détail

Électrodynamique. L'unité naturelle de charge est la charge de l'électron. Dû à une faute d'orthographe historique, cette charge s'appelle -e

Électrodynamique. L'unité naturelle de charge est la charge de l'électron. Dû à une faute d'orthographe historique, cette charge s'appelle -e Électrodynamique L'unité naturelle de charge est la charge de l'électron. Dû à une faute d'orthographe historique, cette charge s'appelle e Dû à un choix d'unités assez absurde, l'unité SI de charge est

Plus en détail

Séjour. Norme NF C 15-100 > La norme pièce par pièce. Dispositif de commande (771.536.5.1) Point éclairage (771.314.2.3)

Séjour. Norme NF C 15-100 > La norme pièce par pièce. Dispositif de commande (771.536.5.1) Point éclairage (771.314.2.3) Norme NF C 15-100 > La norme pièce par pièce Séjour @ Tous les dispositifs manuels de commande fonctionnelle doivent être situés à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,30 m du sol. _ les interrupteurs

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

ELECTRICITE PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA SECURITE DE L EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES STANDS DANS LES SALONS

ELECTRICITE PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA SECURITE DE L EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES STANDS DANS LES SALONS 1 REGLEMENT DE SECURITE DE BRUSSELS EXPO ELECTRICITE PRESCRIPTIONS RELATIVES A LA SECURITE DE L EQUIPEMENT ELECTRIQUE DES STANDS DANS LES SALONS 4.1 INTRODUCTION Ces prescriptions ont été établies pour

Plus en détail

NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE

NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE Chapitre 1 NORMALISATION ET REPERAGE D'UNE INSTALLATION ELECTRIQUE OBJECTIFS Général Familiariser les étudiants avec les éléments de base d'une installation électrique. Spécifiques Différentier les vocabulaires

Plus en détail

LES SCHEMAS ELECTRIQUES POUR L'HABITATION WWW.INSTALLATION-RENOVATION-ELECTRIQUE.COM

LES SCHEMAS ELECTRIQUES POUR L'HABITATION WWW.INSTALLATION-RENOVATION-ELECTRIQUE.COM ES SCHEMAS EECRIQUES POUR 'HABIAIO WWW.ISAAIO-REOVAIO-EECRIQUE.COM REROUVEZ PUS DE SCHÉMAS ÉECRIQUES SUR E BOG http://www.installation-renovation-electrique.com/guides-methodeselectricite/schemas-electriques-indispensables-guide-65/

Plus en détail

Etude d'une résonance en intensité

Etude d'une résonance en intensité Le schéma du montage à étudier est le suivant: i R L, r C On note R t la résistance totale du cicuit GBF u(t) Le GBF délivre un signal sinusoïdal de fréquence f variable. u( t) = U 2 cos( ωt) i( t) = I

Plus en détail

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau But du TP : Découvrir les couplages étoile ou triangle des résistances Problématique : Vous devez raccorder le circuit électrique d un chauffe-eau à élément stéatite comportant 3 résistances de chauffe.

Plus en détail

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W MOTEUR ASYNCHRONE 1) Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor

Plus en détail

FICHE DE VÉRIFICATION VISUELLE INSTALLATION ÉLECTRIQUE IMMEUBLES D HABITATION

FICHE DE VÉRIFICATION VISUELLE INSTALLATION ÉLECTRIQUE IMMEUBLES D HABITATION FICHE DE VÉRIFICATION VISUELLE INSTALLATION ÉLECTRIQUE IMMEUBLES D HABITATION IDENTIFICATION DU CLIENT Nom : Adresse : Ville : Code postal : INSPECTION Date de l inspection : Heure d arrivée : Heure de

Plus en détail

Puissance active, puissance apparente...

Puissance active, puissance apparente... Posons le problème : En continu, la puissance (en Watt) se calcule facilement : P = U x I En sinusoïdal, lorsque le récepteur est résistif, la même règle s'applique car le courant est bien en phase et

Plus en détail

CONDUCTEURS ET CÂBLES - EXERCICES - A. Conducteurs et câbles : contrôle Q.C.M. (vous devez entourer les bonnes réponses)

CONDUCTEURS ET CÂBLES - EXERCICES - A. Conducteurs et câbles : contrôle Q.C.M. (vous devez entourer les bonnes réponses) CONDUCTEURS ET CÂBLES - EXERCICES - Document informatique Adobe Acrobat : CONDUCTEURS ET CABLES COURS. Mémotech Electrotechnique 6 e édition : 6.2. CABLES ET CONDUCTEURS. Electrosystème 1 res STI : chapitre

Plus en détail

Pourquoi une nouvelle norme NF C 15-100?

Pourquoi une nouvelle norme NF C 15-100? Pourquoi une nouvelle norme NF C 15-100? De nouveaux textes, adaptés à notre vie d aujourd hui La nouvelle réglementation tient compte de l évolution de nos habitudes de vie, avec trois grands axes principaux

Plus en détail

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT

RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT RAPPELS ET PRESCRIPTIONS INSTALLATIONS DE BRANCHEMENT Local technique électrique : Le local technique devra respecter les dimensions prescrites ci-dessous, être équipé d un point lumineux et d une porte

Plus en détail

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC

COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC GIPSIL-AMEET (Aide au Maintien des Energies de l Eau et du Téléphone) Service Maîtrise de l Energie COMPTE-RENDU VISITE DIAGNOSTIC A la demande : Motif de la demande : Date de la visite : Diagnostic réalisé

Plus en détail

Chiffrage de l installation de M. Sisbisse

Chiffrage de l installation de M. Sisbisse www.meleec.org Nom : Prénom : Classe / groupe : Date : Domaine bâtiment / tertiaire Chiffrage de l installation de M. Sisbisse Note dossier : / 20 Page : 1 sur 4 1. Problématique Votre employeur vous confie

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde. 320 HF Montage mural

Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde. 320 HF Montage mural Mode d emploi. Détecteur de mouvement Swiss Garde 320 HF Montage mural Attention! Une intervention sur le réseau 230V doit toujours être effectuée par une personne compétente. Avant de commencer l installation

Plus en détail

Les bases de l électricité

Les bases de l électricité Électricité Les bases de l électricité Livret 7 Le triphasé Mise à jour février 2009 *FC1257071.0* 125707 FC 1.0 C entre N ational d E nseignement et de F ormation ADistance Objectifs L objectif principal

Plus en détail

Electricité. Maquette sécurité électrique 2 : Protection des personnes. Ref : 252 002. Français p 1. Version : 9007

Electricité. Maquette sécurité électrique 2 : Protection des personnes. Ref : 252 002. Français p 1. Version : 9007 Français p 1 Version : 9007 1 Description Ce module comprend - 1 boîtier «Interrupteur» - 1 boîtier «Machine à laver» - 1 «Mannequin» - 1 «sol» métallique avec connexion - 1 «sol» isolant - 1 «sol» tapis

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

Chapitre 3. Electrocinétique. Ressources à acquérir

Chapitre 3. Electrocinétique. Ressources à acquérir Chapitre 3. Electrocinétique Ressources à acquérir SAVOIR : Représenter par un schéma conventionnel d un circuit électrique élémentaire, préciser le rôle des différents éléments, indiquer le sens des électrons

Plus en détail

1- Document de travail : Iso coté (point d alimentation électrique à préciser)

1- Document de travail : Iso coté (point d alimentation électrique à préciser) FORMULAIRE DE COTATION RUBANS CHAUFFANTS Identification Société Contact e-mail Pays Fonction Caractéristiques 1- Document de travail : Iso coté (point d alimentation électrique à préciser) 2- Canalisation

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

TP-COURS TRANSFORMATEUR =I 2N 1. CONSTITUTION PRÉPARATION ET SCHÉMA DE MONTAGE

TP-COURS TRANSFORMATEUR =I 2N 1. CONSTITUTION PRÉPARATION ET SCHÉMA DE MONTAGE INTRODUCTION : Les consignes propres à tout TP concernant la sécurité et les méthodes de Travail, seront copiées/collées en pages de garde du compte rendu, lues, appliquées et signées. Ces consignes peuvent

Plus en détail

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : /120. Lieu d activité : Atelier. Système : HOTEL VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: VOUS DEVEZ FAIRE: CRITERES D EVALUATION:

FICHE DE SEQUENCE TOTAL : /120. Lieu d activité : Atelier. Système : HOTEL VOUS AVEZ APPRIS: VOUS AVEZ: VOUS DEVEZ FAIRE: CRITERES D EVALUATION: FICHE DE SEQUENCE Repère : Tableau distribution TP1 Système : HOTEL TABLEAU DE DISTRIBUTION D UN HOTEL TP1 Lieu d activité : Atelier» OBJECTIF : Etudier les différents symboles : interrupteur, disjoncteur,

Plus en détail

VÉRIFICATIONS. Première vérification et contrôle final

VÉRIFICATIONS. Première vérification et contrôle final VÉRIFICATIOS OIBT 5.3.16.6 6.1.3.8 Première vérification et contrôle final L Ordonnance fédérale sur les installations à basse tension «OIBT» exige à l article 24 qu une première vérification soit faite

Plus en détail