HISTOIRE DES ARTS Arts du son (Cinéma)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HISTOIRE DES ARTS Arts du son (Cinéma)"

Transcription

1 HISTOIRE DES ARTS Arts du son (Cinéma) Analyse d une séquence Exemple traité : LES TEMPS MODERNES, Charlie Chaplin, 1936 Auteur : M. MIALET, collège Jean Vilar, Herblay 1

2 I. INTRODUCTION : Contexte historique du film : Les Temps Modernes (1936) est un film sorti pendant la période de l entre-deux-guerres. Au niveau économique, les Etats-Unis puis l Europe sont frappés par une crise économique et sociale : le krach boursier d octobre 1929 à New York a entrainé une crise bancaire (faillite de banques), puis une crise industrielle (fermeture d usines), et enfin une crise sociale (chômage, misère, faim). C est la «Grande Dépression». La politique du New Deal («Nouvelle Donne») lancée par Roosevelt à partir de 1933 a pour objectif de relancer l activité économique grâce à l impulsion de l Etat (grands travaux ). Franklin Delano Roosevelt (1933) Au niveau politique, la paix qui règne en Europe est fragilisée par la montée des totalitarismes. Un peu partout en Europe, l extrême-droite profite de la crise économique pour prospérer. Hitler, porté au pouvoir légalement en janvier 1933, transforme la République de Weimar en IIIè Reich et commence sa politique d agression et d expansion (remilitarisation de la Rhénanie en 1935, alliance avec l Italie en 1936 : Axe Rome-Berlin). Affiche officielle d Hitler,

3 Présentation du film : Les Temps Modernes est une comédie dramatique en noir et blanc. Le film a été écrit, réalisé, mis en musique et produit par Charlie Chaplin chez United Artists. C est un film muet (le dernier du réalisateur), ce qui était anachronique pour l époque car l apparition du cinéma parlant en 1927 avec Le Chanteur de Jazz a entrainé un déclin rapide et irréversible du muet (et de la plupart de ses stars ). En réalité, ce film est «muet et sonore» à la fois, puisque des voix, des bruitages et même le chant clownesque du héros ont été intégrés au film et contribuent à sa dramaturgie. C est aussi le dernier film de Chaplin dans lequel intervient le personnage de Charlot, mondialement connu. Tourné en , le film sort en salles aux Etats-Unis le 5 février 1936 sous le titre Modern Times. Il bénéficie d une sortie mondiale dans les semaines qui suivent. Il ressort en 1954 puis en 1972, en pleine guerre du Vietnam. Grand succès populaire, le film a reçu un accueil mitigé de la critique. Ce film est considéré aujourd hui comme une des plus grandes réussites de Charlie Chaplin et un des meilleurs films burlesques de l histoire du cinéma. 3

4 Présentation du réalisateur : Charles Chaplin est né en 1889 dans un faubourg pauvre de Londres. C est un «enfant de la balle» : son père est comique, sa mère chanteuse. Mais son enfance est douloureuse : son père, alcoolique, décède d une cirrhose du foie alors que Charles n a que 12 ans. Sa mère est régulièrement internée en hôpital psychiatrique. Charlie Chaplin débute sur scène à 5 ans et fait plusieurs tournées en Angleterre en tant que pantomime. Il est repéré aux Etats-Unis par la Keystone, firme spécialisée dans le burlesque (slapstick). Il crée le personnage de Charlot en 1914, joue et tourne d innombrables courts et longs-métrages. Le succès est fulgurant. Il devient l artiste le mieux payé au monde dès 1916 et signe plusieurs chefs d œuvre : Le Kid (1921), La Ruée vers l or (1925), Les Lumières de la ville (1931). Pour la promotion de ce dernier film, Charles Chaplin fait un tour du monde. Il prend conscience des ravages de la crise économique. Elle devient sa source d inspiration principale pour Les Temps Modernes. Charlie Chaplin en

5 Synopsis du film : Ouvrier dans une usine dont le patron teste de nouvelles techniques visant à améliorer la productivité, Charlot (Charlie Chaplin) perturbe la chaine de montage par sa distraction. Rendu fou par la cadence infernale des machines, il est hospitalisé. Le ballet de Charlot, rendu fou par les machines A sa sortie, il est pris pour un meneur de manifestation et est arrêté. Libre, il fait la rencontre de la Gamine (Paulette Goddard), une jeune orpheline, qui vole de la nourriture pour ne pas mourir de faim. Les deux vagabonds partent en quête d un travail pour sortir de la misère. 5

6 Identification de la séquence choisie : La séquence choisie («Charlot meneur malgré lui de la manifestation») se situe au début du film. Elle commence à 18 mn 08 et s achève à 20 mn 15 (minutage du DVD chez MK2), le film durant environ 1 h 23. Les 2 minutes de cette séquence comprennent 13 plans différents et 4 cartons d intertitres. Lien : (deux premières minutes) Cette séquence a été choisie, car elle montre bien le contexte économique et social des années 30 (Chômage, grèves, manifestations, misère). Chaplin désamorce la pesanteur du sujet en y introduisant le burlesque de son personnage, Charlot, héros malgré lui. Problématique : Quel regard Charles Chaplin porte-t-il sur la crise économique et sociale des années 30? Comment, par le burlesque, rend-il son propos universel et intemporel? 6

7 Résumé rapide de la séquence Charlot sort de l hôpital où il avait été interné après son coup de folie dans l usine (1). Le médecin lui conseille : «Allez-y doucement et évitez toute excitation». Il passe devant une entreprise fermée à cause de la crise (3). Au bout du trottoir, Charlot se trouve face à un magasin d alimentation (4). Un camion passe devant Charlot (5). Un drapeau (probablement rouge) tombe du camion devant Charlot (6) qui le ramasse. Il brandit le drapeau en hélant en vain le camion (7, 8, 9). Derrière lui, se rapproche une foule de manifestants qui le happent (8 à 11). Un policier à cheval (12) suivi d autres policiers (13) dispersent brutalement la manifestation. Charlot qui a disparu du champ (14) réapparait de façon surprenante : il sort d une bouche d égout avec son drapeau (15, 16, 17). Les policiers l aperçoivent et l extraient violemment de son trou (18), le prenant pour le meneur. Il est ensuite projeté dans le camion cellulaire (19). Le plan de la séquence suivante (20) montre en gros plan un couteau coupant un régime de banane puis la Gamine (dont c est la première apparition dans le film), le couteau entre les dents (20). La technique au service du burlesque 1) Le temps de la narration : un rythme frénétique L ouverture de la séquence promet un ralentissement du rythme de la narration : le médecin conseille à Charlot : «Allez-y doucement et évitez toute excitation». L effet comique provient du fait que tout va contredire cette promesse et que le héros va une nouvelle fois se retrouver ballotté dans des événements qui le dépassent, à un rythme d enfer : - Le 2 ème plan (2) montre en fondu enchainé par rapport au plan 1 (1) et en surimpression un marteau-piqueur et des mouvements intenses de la vie urbaine. Il s agit d un contrepoint ironique à la phrase du médecin. 8

8 - En apparence, le temps est linéaire et le temps de l histoire et de la narration correspondent. Pourtant, la scène de la manifestation et de sa dispersion est marquée par un rythme très rapide. Que de péripéties en moins de 2 minutes! Elle en perd toute vraisemblance pour devenir un moment comique. - la brève «disparition» de Charlot, hors-champ (14) crée une attente chez le spectateur («Mais où est-il passé?» «Quel gag savoureux Chaplin nous réserve-til?»). Le plan suivant crée le comique : on voit le drapeau puis l ouvrier sortir d une bouche d égout, en total décalage avec l action : tout le monde lui tourne le dos. - La musique et le son sont des éléments fondamentaux du rythme chaplinien. La musique a été composée par Chaplin lui-même (Artiste de music-hall, il était un honnête violoniste) avec l aide des compositeurs et chefs d orchestre Alfred Newman et David Raskin qui mettaient en musique les idées de Chaplin. La synchronisation entre l action et la musique est d une très grande précision : souvent, la musique annonce le gag ou une transformation de l action. Elle donne sa couleur à chaque plan : la visite du médecin (1) et la marche de Charlot (3, 4) s accompagnent d une musique calme et mélancolique. La frénésie de l activité économique (2) est soulignée avec des roulements de tambour et des cuivres. La foule de manifestants et la transformation involontaire de Charlot en leader communiste (7 à 10) sont caractérisées par un hymne en crescendo qui n est pas sans rappeler celui de l Internationale. L arrivée des policiers est marquée par des roulements de tambour et des rythmes très saccadés qui suggèrent les coups de matraque (11 à 14). La sortie de Charlot des égouts (15, 16, 17, 18) s accompagne de la reprise du thème de la manifestation, joué plusieurs fois, avec différents instruments (tuba ), de plus en plus lentement, avec une dissonance finale, comme pour signaler, ironiquement, l échec de la manifestation. Le bruit de la sirène annonçant l arrivée du fourgon cellulaire (19) le confirme. Enfin, dans le dernier plan où 9

9 l on voit la Gamine couper les bananes (20), l urgence de l action, son caractère illégal sont soulignés par une musique très rapide et sautillante avec des violons et des flûtes. Le film se regarde donc aussi «avec les oreilles» : la musique est quasi permanente dans le film et en donne le rythme. Ce rythme est celui du burlesque. Le succès et l universalité du cinéma de Chaplin viennent de l enchainement très rapide et de l inventivité des gags. 2) La mise en scène : Charlot, héros malgré lui La technique cinématographique fait de Charlot le héros involontaire d une action qui le dépasse : - La caméra suit le rythme de la marche saccadée de Charlot, tel un somnambule (3) : travelling droite-gauche. Le spectateur s identifie à Charlot, car il vit à son rythme. - Comme à de multiples reprises dans le film, Chaplin prépare son gag en montrant l objet qui en sera à l origine. Cela crée une attente assez jouissive chez le spectateur («Qu est-ce qui va encore se passer?»). Ici, il montre d abord en travelling latéral le camion, puis en travelling arrière le drapeau à l équilibre à l arrière (5) et enfin le drapeau par terre au moment même où Charlot revient dans le champ de la caméra (6). Le spectateur se demande ce que Charlot va en faire. - La caméra opère ensuite un panoramique vers le haut (7) : dans un le plan d ensemble, on voit Charlot et à l arrière-plan le port. Sur le plan suivant, Charlot apparait en plan américain (8) tandis que l horizon se remplit de manifestants (9). Peu à peu, l individu se retrouve resitué dans un contexte économique (le port) et social (la manifestation, la grève). Charlot devient le porte-parole involontaire (9 : hèle-t-il le camion ou 10

10 interpelle-t-il le spectateur?) d un message politique et social. Il semble écrasé par le poids de cette mission, ce que montre la caméra qui dézoome, s élève et filme en plongée au moment où la sirène annonce la police (11). - Lors de la dispersion de la manifestation, la caméra s immobilise (15, 16, 17). Le cadre est divisé en deux (partie inférieure : le macadam blanc permettant de faire ressortir le personnage de Charlot qui émerge du cercle de la bouche d égout; partie supérieure : la masse noire des policiers et des manifestants). Charlot, globalement immobile et au centre de l image depuis plusieurs plans (de 7 à 13 et de 15 à 18) apparait à contretemps de l action, hyper rapide. On dit que la mise en scène de Chaplin est centripète, car le corps de Charlot est toujours ramené au centre du cadre, dont il essaie de sortir, comme pour se libérer du monde qui l étouffe. Le succès mondial du personnage de Charlot s explique par la sympathie immédiate qu il suscite. Anti-héros maladroit, en réaction plus qu en action, indifférent ou en décalage par rapport à la marche du monde. 3) La dramaturgie : une structure en écho Le film est construit de façon binaire : la plupart des séquences sont dédoublées. Autrement dit, chaque scène peut être associée à une autre scène qui lui répond un peu plus tard dans le film. La séquence choisie ne fait pas exception : elle a sa réponse environ 40 minutes plus tard : les ouvriers se mettent en grève. Charlot quitte l usine et se trouve pris dans un grand désordre de grévistes et manifestants. Il envoie (accidentellement?) une brique sur un policier. La brique fait écho au drapeau rouge et permet de décliner deux figures du manifestant (pacifique avec le drapeau / violent avec la brique). Cette variation se 11

11 termine de la même manière que la séquence choisie : Charlot est embarqué dans le fourgon de police! Lien : (de 0 15 à 1 00) La figure du manifestant apparait une troisième fois, cette fois-ci de façon tragique, avec le père de la Gamine, chômeur, tué lors d une manifestation violente (27 31). Lien : (du début à 1 15) 12

12 B. Interpréter la séquence : un message politique et social Cette séquence s inscrit à la fois dans l histoire personnelle du réalisateur (une enfance misérable) et dans le quotidien vécu par le monde ouvrier accablé par la crise économique. Le personnage de Charlot a donc une dimension autobiographique, mais c est aussi une figure universelle de l opprimé. La séquence est infusée de référents culturels qui n échappaient pas aux spectateurs de l époque. - La thématique de la faim est omniprésente dans le film et sert souvent de ressort dramatique. Ici, on aperçoit un magasin d alimentation (4, 5). On voit également un couteau découpant un régime de bananes (20) : le peuple doit voler pour survivre. Marche contre la faim aux Etats-Unis, La thématique du chômage apparait dans le contraste entre le marteau-piqueur (2) suggérant une activité économique intense et l entreprise fermée suggérant le contraire (3). Foule de chômeurs,

13 - Le drapeau ramassé puis brandi par Charlot (5 à 18) est bien sûr le drapeau rouge, celui de la révolution, du communisme, des luttes sociales, des ouvriers qui versent leur sang pour conquérir de nouveaux droits. Il transforme un simple ouvrier seulement préoccupé par sa survie personnelle en leader révolutionnaire. Lamartine repoussant le drapeau rouge à l Hôtel de Ville le 25 février 1848, tableau de Henri Félix-Emmanuel Philippoteaux Le drapeau rouge hier : Lors de la révolution de 1848 qui aboutit à la chute de la monarchie de Juillet et l avénement de la IIè République, l écrivain et homme politique préfère le drapeau tricolore symbolisant la nation au drapeau rouge symbolisant la révolution. Le drapeau rouge aujourd hui : Le drapeau rouge et la Liberté guidant le Peuple détournés sur une affiche annonçant la fête de l Humanité organisée par un grand quotidien communiste. Le Drapeau rouge, titre du journal du Parti Communiste suisse dans les années Die Rote Fahne («Le drapeau rouge» en Allemand, titre du journal du mouvement spartakiste en , mouvement révolutionnaire communiste réprimé dans le sang par la République de Weimar en Allemagne. 14

14 - La foule des manifestants porte des drapeaux aux slogans universels (Liberté! Unité!) en deux langues (anglais, espagnol). Ces drapeaux donnent un sens (et une couleur!) au drapeau brandi par Charlot. Les revendications sont brièvement réalisées, le temps d un plan (11) : la foule est libre de manifester et unie derrière Charlot. Illusion contredite par le regard terrifié de Charlot, dépassé par les événements. Ironie de la séquence : ce sont les manifestants prônant la liberté qui vont priver Charlot de sa liberté en l envoyant dans le fourgon de police! - Les policiers et le fourgon cellulaire (18-19) sont aussi un thème récurrent du film en particulier, de l univers des Charlot en général. Ils incarnent la répression bourgeoise qui met fin à la revendication de liberté et de solidarité. Mais ils ont aussi une fonction burlesque : ils sont un des ingrédients majeurs du slapstick. - Le couteau que tient la Gamine entre les dents (20) est une relecture mordante de célèbres affiches de propagande sur lesquelles l extrême-droite et l extrême gauche se dénoncent mutuellement. Ici, le sens politique est désamorcé au profit de l affirmation d un besoin vital que la Gamine partage avec Charlot : celui de se nourrir. Une affiche communiste dénonçant l extrême-droite et le nazisme (1934) Une affiche des Républicains Nationaux (extrême-droite) dénonçant le communisme (1934) 15

15 III. CONCLUSION 1) Les Temps Modernes est un film charnière dans la carrière de Chaplin : - Il est le dernier grand film muet du réalisateur et un des derniers grands films muets de l histoire du cinéma. - Avant Les Temps Modernes, Chaplin a réalisé plusieurs chefs d œuvre du muet (Le Kid, L Opinion publique, La Ruée vers l or, Le Cirque, Les Lumières de la ville ). Après, il est une des rares stars du muet à réussir le tournant du parlant et il continue à rester en haut de l affiche avec Le Dictateur (1940), Monsieur Verdoux (1946) qui enterre définitivement le personnage de Charlot et le muet, Les Feux de la Rampe (1952), Un Roi à New York (1957), La Comtesse de Hong-Kong (1967) 2) Les Temps Modernes est également un film important de l histoire du cinéma par : - la parfaite maitrise du rythme burlesque. 75 ans après sa sortie, sa force comique n a pas pris une ride. Le film continue à faire rire, partout dans le monde (voir dans les bonus du DVD le film Por primera vez (1967) qui montre la réaction des paysans cubains à la vue du film). Cela prouve sa force universelle. - l utilisation originale et très habile du son (bruitages, chant, musique) et son refus de céder aux sirènes du cinéma parlant. Il critique l emprise de la technologie et défend la liberté de création. - La critique cinglante du travail à la chaine et de ses déclinaisons américaines (fordisme) et même soviétiques (stakhanovisme). - La dénonciation des injustices sociales aggravées par la Grande Dépression. Le film n est pas une critique en tant que telle du progrès, de la modernité («Les temps modernes»), mais une revendication, celle de pouvoir vivre libre, à son rythme, et ne pas être enfermé dans le rythme effréné du travail à la chaîne. Cette liberté se gagne par l art et par le cinéma. Scène de Mon Oncle de Jacques Tati (1957) De nombreux réalisateurs ont repris cette idée, comme Jacques Tati dans Les Vacances de Monsieur Hulot (1953), Mon oncle (1957) et Playtime (1970). 16

16 3) Cette postérité glorieuse n a pas été immédiate : - La critique a reproché à Chaplin de ne pas avoir fait un film parlant. - Satire du capitalisme, du taylorisme et du fordisme, le film a été taxé de «bolchévisme» par la presse d extrême-droite. Il a aussi été interdit dans l Allemagne nazie et l Italie fasciste. - Après-guerre, dans le contexte de la Guerre Froide contre l U.R.S.S., Chaplin a été suspecté de sympathies communistes et a été victime de la «chasse aux sorcières» (appelée aussi maccarthysme). Figurant sur la liste noire d Hollywood, il a dû s exiler en Europe (Suisse) pour tourner ses deux derniers films. Sa réhabilitation a été tardive (dans les années 1970). Joseph McCarthy à l origine de la «chasse aux sorcières» 17

17 Annexe 1 : LEXIQUE Lexique historique : Fordisme ; organisation du travail recourant au travail à la chaine (La Ford T a été la première voiture produite en grande série sur des chaînes de montage). Maccarthysme : période ( ) de traque et de répression à l encontre de militants et sympathisants communistes (supposés ou réels) aux Etats-Unis. De nombreux artistes d Hollywood figuraient sur les listes noires, comme Charlie Chaplin ou Orson Welles et ont dû s exiler pour continuer à travailler. Productivité : quantité produite divisée par la quantité de travail nécessaire pour la produire. Stakhanovisme : en URSS, technique de propagande visant à accroître la productivité des travailleurs (du nom du mineur Stakhanov qui aurait extrait 14 fois la quantité de charbon demandée et qui a été élevé au rang de héros national) Taylorisme : organisation du travail visant à augmenter la cadence de travail, donc la production et la productivité. Lexique d analyse filmique : Burlesque : genre cinématographique typique du cinéma muet (Charlie Chaplin, Buster Keaton, Marx Brothers, Harold Lloyd, Laurel & Hardy ). Il repose sur un enchainement rapide de gags de type slapstick, souvent absurdes et irrationnels. Les gags sont souvent autonomes et ne jouent pas toujours un rôle indispensable dans la narration. Cadre : partie de l espace visuel enregistré sur la pellicule et apparaissant à l écran. Dramaturgie : étude de la composition d un film, de la façon dont l histoire est racontée. Ellipse temporelle : omission (= passage sous silence) d une période de temps, ce qui permet d accélérer le récit. Fondu enchainé : surimpression d une ouverture et d une fermeture de plans (une image disparait pendant que la suivante apparait). Hors-champ : action se déroulant hors du champ de la caméra (action non visible à l écran). Intertitre (ou carton) : texte d explication ou de dialogue inséré entre deux plans, en général dans le cinéma muet. Panoramique : mouvement de rotation de la caméra sur elle-même. Pantomime : spectacle souvent accompagné de musique utilisant l art du mime. Par extension, désigne le mime lui-même. Plan : morceau du film enregistré au cours d une même prise. Plan américain : cadrage d un personnage à mi-cuisse. Plan d ensemble : cadrage couvrant la totalité du décor et les personnages qui s y trouvent. Plongée : prise de vue du haut vers le bas. Le point de vue du bas vers le haut est la contre-plongée. Séquence : ensemble de plans ayant une unité de lieu ou d action. Slapstick («coup de bâton») : gag reposant sur un comique physique et violent (ex : chutes, bagarres, chocs, poursuites ) Surimpression : superposition de deux images. Synopsis : résumé du scénario d un film Travelling : déplacement de la caméra. Zoom : objectif donnant l impression de se rapprocher de l objet. (La caméra zoome en se rapprochant et dézoome en s éloignant) 18

18 Annexe 2 : Le cadrage au cinéma 19

19 Annexe 3 : Le langage cinématographique par Marcel Gotlib 20

20 21

21 Annexe 4 : pistes pédagogiques, bibliographie, sitographie, filmographie Angles d attaque dans l optique de l épreuve orale d Histoire des Arts : - Le travail à la chaine - La crise économique et sociale des années 1930 De nombreuses séquences peuvent être analysées (Charlot dans l usine sur la chaine de montage, Charlot avalé par la machine, Charlot et l auto-mangeoire etc.) Bibliographie, sitographie : - Dossier pédagogique 142, CNC, Collège au cinéma (dossier très complet auquel on se référera pour une bibliographie et une sitographie complète) - Télérama hors-série, «Charlot/Chaplin, du rire aux larmes», Articles «Charlie Chaplin» et «Les Temps Modernes» dans Wikipédia - : analyse du travail à la chaine et de l aliénation de l ouvrier (par un professeur du lycée Lavoisier) - : article d Emmanuel Dreux sur Charlot, ouvrier dans les Temps Modernes. Filmographie : - Les Temps Modernes, DVD zone 2, MK2 Editions, sortie Quelques films qui font écho à Les Temps Modernes Sur la critique du monde du travail : - CLAIR René, A nous la liberté (1931) Sur la critique du monde moderne : - TATI Jacques, Mon oncle (1957) - TATI Jacques, Playtime (1970) Sur la vision de la ville du futur : - LANG Fritz, Metropolis (1927) Sur le passage du muet au parlant : - CROSLAND Alan, Le Chanteur de Jazz (1927) - KEATON Buster, Le Caméraman (1928) - DONEN Stanley, KELLY Gene, Chantons sous la pluie (1952) - HAZANAVICIUS Michel, The Artist (2011) Sur la Grande Dépression : - FORD John, Les Raisins de la colère (1940) 22

22 Annexe 5 : Suggestions d œuvres à mettre en parallèle : Arts du langage Sur la crise économique des années 1930 : STEINBECK John, Les Raisins de la colère, 1939 TERKEL Studs, Hard Times, histoires orales de la Grande Dépression, Arts du visuel Un symbole politique revisité par Chaplin : le couteau entre les dents, le drapeau rouge - Une des affiches p 14 ou p 15 La figure du leader révolutionnaire - GUERASSIMOV Alexander, Lénine à la tribune, 1930 Le travail à la chaine - Affiches de propagande américaines ou soviétiques (doc 1) - Couverture du magazine américain Times (1936) présentant Stakhanov (doc 2) - Affiches de mai 1968 dénonçant l aliénation par le travail Doc 2 : Stakhanov en couverture de Times, 1936 Doc 1 ; Affiche de propagande soviétique, «l industrialisation à toute vapeur», 1931 La Grande Dépression et la crise économique - Peintures du réalisme social américain des années 1930 (de Thomas Hart Benton, Ben Shahn, Grant Wood, Reginald Marsh) (doc 3) - LANGE Dorothea, Le Cœur et les raisons d une photographe, 2002 (Photographies de la Grande Dépression telles que Migrant Mother en 1935) (doc 4) 23

23 - Apple Mary, comic-strip (bande dessinée) américain ( ) décrivant les aventures d une vendeuse de pommes optimiste à New York pendant la crise. (doc 5) Doc 3 : Ben Shahn, Lest We Forget, 1937 Doc 4 : Dotothea Lange, Migrant Mother, 1935 Doc 5 : Apple Mary, un comic strip américain sur la Grande Dépression Arts de l espace Le travail à la chaine - GANIVET Vincent, Travail à la chaine, ESPOSITO Mathieu, La Vie en rose, 2009 Arts du son (chanson) La crise économique - Remember My Forgotten Man, extrait de film Gold Diggers Of 1933 de Mervyn Leroy (1933) Lien : 24

Etude du monde de l entreprise à partir des «Temps modernes» de Charlie Chaplin, 1936. Classe de 3ème

Etude du monde de l entreprise à partir des «Temps modernes» de Charlie Chaplin, 1936. Classe de 3ème Etude du monde de l entreprise à partir des «Temps modernes» de Charlie Chaplin, 1936 Rappel du programme d histoire et géographie, Troisième : Classe de 3ème I- Un siècle de transformations scientifiques,

Plus en détail

LES TEMPS MODERNES de Charlie Chaplin, 1936 Analyse filmique de Elise Fayolle

LES TEMPS MODERNES de Charlie Chaplin, 1936 Analyse filmique de Elise Fayolle LES TEMPS MODERNES de Charlie Chaplin, 1936 Analyse filmique de Elise Fayolle 1/ Le burlesque et le personnage de Charlot. Le burlesque américain est un genre cinématographique. Ce genre est à son apogée

Plus en détail

Petit lexique Audiovisuel

Petit lexique Audiovisuel Option pluri-disciplinaire L1 : Parcours Agriculture Urbaine L agriculture urbaine dans les villes des Nords et des Suds : processus et enjeux associés. Regards croisés. Audiovisuel /fichelexique Petit

Plus en détail

K.O. FILMS présente CLASSE CINEMA. Classe découverte cinéma : un projet original, pédagogique et culturel.

K.O. FILMS présente CLASSE CINEMA. Classe découverte cinéma : un projet original, pédagogique et culturel. K.O. FILMS présente CLASSE CINEMA Classe découverte cinéma : un projet original, pédagogique et culturel. - Objectifs de l activité - - Découvrir une pratique artistique ; - Développer la créativité de

Plus en détail

Présentation d un film

Présentation d un film Fiches méthodologiques Présentation d un film Introduction : o La Nature de l œuvre : Quoi, quand et où? Type de film, nationalité, réalisateur, date o Contexte de production : Public visé, contexte historique,

Plus en détail

Analyse du film Les temps modernes De Charlie Chaplin 1936

Analyse du film Les temps modernes De Charlie Chaplin 1936 Analyse du film Les temps modernes De Charlie Chaplin 1936 1) Présentation de l œuvre La nature de l œuvre : Il s agit d un film de fiction en noir et blanc Titre : Les temps modernes (Modern Times) Dates

Plus en détail

Le Cinéma. Le cinéma,son invention et son évolution CANNES CINEMA 1

Le Cinéma. Le cinéma,son invention et son évolution CANNES CINEMA 1 Le Cinéma Le cinéma,son invention et son évolution La naissance du cinéma En 1895, les frères Lumière inventent le cinématographe. Cet appareil projette des images animées sur un écran. Le Cinématographe

Plus en détail

LE DICTATEUR Charlie Chaplin (1940)

LE DICTATEUR Charlie Chaplin (1940) LE DICTATEUR Charlie Chaplin (1940) Le Réalisateur, le Scénariste l'acteur, le Compositeur Charlie Chaplin, de son vrai nom Sir Charles Spencer Chaplin, Jr., est un acteur, réalisateur, producteur, scénariste,

Plus en détail

Le petit lexique du cinéma

Le petit lexique du cinéma Le petit lexique du cinéma Dossier réalisé par Alice Mennesson 1 QUELQUES DEFINITIONS POUR COMMENCER La séquence (Sequenz) est un groupe de plans qui forment un ensemble narratif. On peut comparer la séquence

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE PROFESSIONNELLE «INTRODUCTION AUX OUTILS FONDAMENTAUX DE LECTURE ET D ANALYSE DES SCENARIOS» I PAGE 1 I PAGE 1 LE CADRE Rencontre professionnelle organisée par Films en Bretagne, en partenariat avec Groupe Ouest et Clair Obscur. Dans le cadre du Festival Travelling 2015. Lundi 9 février 2015 I Rennes SEMINAIRE

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT. harcèlement» 2 ème édition 2014/2015 Annexe : comment faire une vidéo? Page 1

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT. harcèlement» 2 ème édition 2014/2015 Annexe : comment faire une vidéo? Page 1 LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2 ème édition 2014/2015 Annexe : comment faire une vidéo? Page 1 Annexe réalisée par le réseau CANOPE

Plus en détail

1929 Création de la Cérémonie des Oscars, à Los Angeles.

1929 Création de la Cérémonie des Oscars, à Los Angeles. 28 décembre 1895 Les frères Lumière organisent la première projection cinématographique au sous-sol du «Grand Café» à Paris : 10 films de 2 minutes, dont Arrivée d un train en gare de la Ciotat ou Sortie

Plus en détail

La ruée vers l or : notes

La ruée vers l or : notes La ruée vers l or : notes DIAPO 1 C est une comédie dramatique américaine de Charles Chaplin, sortie en 1925. La ruée vers l or est l'un des premiers longs métrages de Chaplin. Muet lors de sa sortie,

Plus en détail

L usine et le photographe

L usine et le photographe L usine et le photographe Thème : tu montreras de quelles façons, par son œuvre, un photographe témoigne des transformations sociales et industrielles d une société Chaîne de montage dans les usines Renault

Plus en détail

Room in New York, 1932, Edward Hopper, huile sur toile, 73,5 X 91,5 cm, Sheldon Museum of Art Lincoln, Nebraska

Room in New York, 1932, Edward Hopper, huile sur toile, 73,5 X 91,5 cm, Sheldon Museum of Art Lincoln, Nebraska Domaine artistique : Arts visuels / Thématique : Arts, créations, cultures. Room in New York, 1932, Edward Hopper, huile sur toile, 73,5 X 91,5 cm, Sheldon Museum of Art Lincoln, Nebraska Vous étudierez

Plus en détail

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image

Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Le rapport avec le texte : les différentes fonctions de l image Une fonction descriptive Par la redondance avec le texte, elle apporte des précisions quand à la description des lieux et de personnages,

Plus en détail

LE DOUBLAGE ET LE SOUS-TITRAGE DE FILMS EN FRANCE

LE DOUBLAGE ET LE SOUS-TITRAGE DE FILMS EN FRANCE Colloque ASTTI équivalences Berne, 15 novembre 2013 LE DOUBLAGE ET LE SOUS-TITRAGE DE FILMS EN FRANCE Jean-François Cornu Les origines du doublage et du sous-titrage en France Pendant la période du cinéma

Plus en détail

logiciels : multimédia 2 COURS 02 : LANGAGE CINÉMATOGRAPHIQUE / IMAGES VECTORIELLES / IMAGES FLASH

logiciels : multimédia 2 COURS 02 : LANGAGE CINÉMATOGRAPHIQUE / IMAGES VECTORIELLES / IMAGES FLASH COURS 02 : LANGAGE CINÉMATOGRAPHIQUE / IMAGES VECTORIELLES / IMAGES FLASH LANGAGE CINÉMATOGRAPHIQUE : QUELQUES NOTIONS Le premier réflexe, lorsqu on commence à créer des animations avec Flash, est de ne

Plus en détail

Baccalauréat STL : Chapitre H.1 : La démocratie Française de 1848 à nos jours. ANALYSE DOC. n 9 Bienfaits, symbole et tableau républicain

Baccalauréat STL : Chapitre H.1 : La démocratie Française de 1848 à nos jours. ANALYSE DOC. n 9 Bienfaits, symbole et tableau républicain Baccalauréat STL : Chapitre H.1 : La démocratie Française de 1848 à nos jours. ANALYSE DOC. n 9 Bienfaits, symbole et tableau républicain AUTEUR : E. PICHOT affiche réalisée par E. Pichot, imprimeur à

Plus en détail

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur Rétrospective Le Secret Vincere, de Marco Bellochio Italie 2009 1h59 - Couleur Fiche pédagogique réalisée par Sébastien Farouelle Scénario : Marco Bellocchio, Daniela Ceselli Image : Daniele Ciprì Montage

Plus en détail

PETIT LEXIQUE D ANALYSE CINEMATOGRAPHIQUE

PETIT LEXIQUE D ANALYSE CINEMATOGRAPHIQUE Elaboré par l équipe pédagogique de l option Cinéma audiovisuel du lycée du Garros Auch PETIT LEXIQUE D ANALYSE CINEMATOGRAPHIQUE AMORCE 1) Au début d'une bobine, morceau de pellicule non impressionné

Plus en détail

Méthodologie Histoire des arts Bande dessinée!!!

Méthodologie Histoire des arts Bande dessinée!!! Méthodologie Histoire des arts Bande dessinée!!! L exposé 1. - L auteur / biographie sélective : on ne veut pas toute sa vie (comme Wikipédia) mais les éléments essentiels. A-t-il toujours été auteur de

Plus en détail

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle»

Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Plan-relief de Marseille, dit Plan Lavastre, 1848 1850, musée d'histoire de Marseille photo W. Govaert Séquence 10 : «Un port, des industries et des hommes : Marseille au XIX ème siècle» Les lendemains

Plus en détail

Les affiches de propagande

Les affiches de propagande Art graphique Les affiches de propagande On définit la propagande comme l ensemble des mesures prises pour répandre une idée, pour agir sur la perception d un événement, pour influencer voire manipuler

Plus en détail

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique

Décembre, le mois du cinéma à l Atelier Numérique CONF ÉRENCES Décembre, le mois du cinéma à «Comment réaliser un court métrage», par Ari pictures Vendredi 13/12-19h30 Arthur Choupin, réalisateur, et Sébastien Baudier, producteur, proposent de partager

Plus en détail

Charlot et ses jobs de Charles Chaplin

Charlot et ses jobs de Charles Chaplin 1- Charles Chaplin : Charlot et ses jobs de Charles Chaplin Charles Spencer Chaplin naît le 16 avril 1889 dans un faubourg pauvre de Londres. Sa mère, Hannah est chanteuse comique dans les music-halls.

Plus en détail

De la bande dessinée au roman photo. Circonscription de Matoury 2 Maroni Karine Gasselin CPC TICE

De la bande dessinée au roman photo. Circonscription de Matoury 2 Maroni Karine Gasselin CPC TICE De la bande dessinée au roman photo Circonscription de Matoury 2 Maroni Karine Gasselin CPC TICE A la découverte de la bande dessinée Un peu d'histoire 3 Rodolphe Töpffer, premier auteur de bande dessinée

Plus en détail

Bashu, le petit étranger

Bashu, le petit étranger Bashu, le petit étranger Bahram Beyzaie. Iran. 1986. 120 min. Version sous-titrée Interprétation : Adnan Afravian, Sussan Taslimi, Parviz Purhoseini. Pendant la guerre Iran-Irak, la ville où vit Bashu,

Plus en détail

La photographie, Le cinéma, le livre et les revues

La photographie, Le cinéma, le livre et les revues La photographie, Le cinéma, le livre et les revues Fiche pédagogique I. La photographie Le studio de Nadar Félix Tournachon, connu sous le pseudonyme de Nadar va hisser la photographie au rang d'art. Cet

Plus en détail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail Ernest et Célestine Benjamin Renner,Vincent Patar et Stéphane Aubier 2012 France, Belgique, Luxembourg, 76 minutes, dessin animé, couleur Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie

Plus en détail

La musique et le cinéma

La musique et le cinéma Fiche d écoute n La musique et le cinéma Quelques notions de vocabulaire Avant de réaliser un film, il faut écrire l histoire : Le synopsis est le résumé de l histoire. Le scénario (écrit par le scénariste)

Plus en détail

Plusieurs réalisateurs se sont succédé : Richard Thorpe, Georges Cukor, King Vidor (qui sera chargé des scènes noir et blanc, au Kansas).

Plusieurs réalisateurs se sont succédé : Richard Thorpe, Georges Cukor, King Vidor (qui sera chargé des scènes noir et blanc, au Kansas). L époque du tournage du film On est à la veille de la 2 ème Guerre mondiale. C est un film fait pour faire oublier la réalité. C est un film ambigu, complexe 1-Dans son contenu, sa philosophie : L évocation

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

Analyser une planche de Bande Dessinée

Analyser une planche de Bande Dessinée Analyser une planche de Bande Dessinée Document réalisé par Corinne Bourdenet, enseignante en arts plastiques Pour cette analyse, vous choisirez une planche particulière que vous analyserez plastiquement

Plus en détail

LA CRISE DE 1929 aux Etats-Unis

LA CRISE DE 1929 aux Etats-Unis LA CRISE DE 1929 aux Etats-Unis LA CRISE DE 1929 aux Etats-Unis TEMOIGNAGES PHOTOGRAPHIQUES CINEMA TEMOIGNAGES PHOTOGRAPHIQUES La Farm Security Administration (FSA) est un organisme américain créé par

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : La frénésie de Noël Après avoir dévoilé (ou inventé) une facette de leur personnalité et imaginé un petit

Plus en détail

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique

Activité 4. CE et CO / PO et PE. Analyser l écriture cinématographique. A vous maintenant! L écriture cinématographique B1 Activité 4 Analyser l écriture cinématographique CE et CO / PO et PE Durée de l activité : 2 séances de 60mn Être capable de - Identifier les échelles de plans et les interpréter - Mettre en relation

Plus en détail

Chef de meute Un film de Chloé Robichaud

Chef de meute Un film de Chloé Robichaud FichepédagogiqueautourdeChefdemeutedeChloéRobichaud,parDonaldJAMES, MyFrenchFilmFestival,17janvier 17février2014,Unifrancefilms Chefdemeute UnfilmdeChloéRobichaud I. Laréalisatrice,ChloéRobichaud Sommaire

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE DE L ANALYSE DE FILMS

MÉTHODOLOGIE DE L ANALYSE DE FILMS LA MISE EN SCÈNE En théorie Auteur Aurore Renaut Date 2010 Descriptif MÉTHODOLOGIE DE L ANALYSE DE FILMS Éléments de synthèse de la formation organisée dans le cadre de «Lycéens et apprentis au cinéma»

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

méthodologie LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines La notice de l œuvre

méthodologie LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines La notice de l œuvre Emblèmes de France, l art au service des valeurs républicaines - EXPOSITION ITINERANTE LECTURE D ŒUVRE - PEINTURE méthodologie Nous vous proposons ici une démarche parmi d autres qui peuvent être appliquées

Plus en détail

Cyclone à la Jamaïque

Cyclone à la Jamaïque La punition des enfants Cyclone à la Jamaïque d Alexander Mackendrick 1 2 3 4 5 6.a 6.b 7.a 7.b 8 9.a 9.b 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20.a 20.b 21 22 23 24 25 26 27 28 29.a 29.b 29.c 30 31 32 33.a 33.b

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Recherche années 20. - Personnages importants de cette époque : Les prénoms courants de l époque sont Lucien, Maurice, Jean, Pierre..

Recherche années 20. - Personnages importants de cette époque : Les prénoms courants de l époque sont Lucien, Maurice, Jean, Pierre.. Recherche années 20 - Lieu d'action : Lycée Français - Année de l'action : 1926 - Points forts du lycée à cette époque : Octobre 1920 le lycée déménage au 6-7 Cromwell Gardens. Emile Audra devient Proviseur

Plus en détail

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud»

Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Le pont transbordeur, Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 11 : «Marseille, porte du sud» Marseille, en ce début du XX ème siècle, est marquée par l inauguration du pont transbordeur,

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LES ARTS, TEMOINS DE L HISTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945)

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LES ARTS, TEMOINS DE L HISTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945) CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LES ARTS, TEMOINS DE L HISTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE (1939-1945) DES «ANNEES FOLLES» A LA MONTEE DES TOTALITARISMES PAGES 4-5 A la fin de la Première

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

ELABORATION DE DIAPORAMAS

ELABORATION DE DIAPORAMAS ELABORATION DE DIAPORAMAS Vous souhaitez présenter vos images en fondu enchaîné? et arrêter les soirées type diapo soporifiques? Alors, vous êtes prêt à vous investir dans la réalisation d un diaporama!

Plus en détail

Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline

Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline Épreuve orale d Histoire des Arts Thème 1 : Arts, Etats et pouvoirs. Les affiches de propagande dans l URSS de Staline Les s sont soumis à une propagande permanente qui utilise tous les moyens de communication

Plus en détail

Exploiter «Métropolis» en cours d Histoire-Géographie

Exploiter «Métropolis» en cours d Histoire-Géographie Exploiter «Métropolis» en cours d Histoire-Géographie De plus en plus, les nouveaux programmes d Histoire-Géographie, autant ceux du Collège que ceux du Lycée, mettent l accent sur l utilisation d œuvres

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Thème 2 L évolution du système de production et ses conséquences sociales depuis le début du XX siècle

Thème 2 L évolution du système de production et ses conséquences sociales depuis le début du XX siècle Séquence Quelle place et quelle durée dans la programmation? Quelles problématiques? Thème 2 L évolution du système de production et ses conséquences sociales depuis le début du XX siècle Séquence de la

Plus en détail

Madame Bovary au cinéma: études de cas

Madame Bovary au cinéma: études de cas Madame Bovary au cinéma: études de cas Alain Boillat Alain.Boillat@unil.ch Section d histoire et esthétique du cinéma, Faculté des Lettres, Université de Lausanne Page Internet de la section de cinéma:

Plus en détail

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE

PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE PROJET D ANIMATION ATELIER D INITIATION A LA CREATION CINEMATOGRAPHIQUE ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------- - 1 - SOMMAIRE

Plus en détail

Patrick Fiori : Merci!

Patrick Fiori : Merci! Patrick Fiori : Merci! Paroles et musique : Goldman Columbia/ Sony Music Thème Le cinéma. Objectifs Objectifs communicatifs : Présenter un film. Rédiger la critique d un film. Repérer des noms propres.

Plus en détail

REVENGE Alfred Hitchcock Découpage séquentiel

REVENGE Alfred Hitchcock Découpage séquentiel REVENGE Alfred Hitchcock Découpage séquentiel Séquence Descriptif Son Nombre de plans / total Enchaînement séquence suivante Générique de la série «Alfred Hitchcock presents» Marche funèbre pour une 0

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : XXème siècle Moment choisi : Guerre de Corée Thématique : Arts, Etats, pouvoir Sujet : Guerre froide Domaine artistique : Art du visuel Œuvre : Massacre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Charles Chaplin LE DICTATEUR. Analyse de la scène du globe

Charles Chaplin LE DICTATEUR. Analyse de la scène du globe Arts plastiques Charles Chaplin LE DICTATEUR Analyse de la scène du globe 1. Quels sentiments l artiste met-il en avant dans cette scène? L artiste met en avant une palette de sentiments très différents

Plus en détail

Kamishibaï. Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier»

Kamishibaï. Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier» Kamishibaï Kami signifie «papier» et Shibaï signifie «théâtre» (drame) d où la traduction littérale «pièce de théâtre sur papier» CG63/MD/Pôle Action culturelle Guide Kamishibaï Mise à jour juillet 2011

Plus en détail

Poste 3 c est le son qui fait le film

Poste 3 c est le son qui fait le film 1/6 C est le son qui fait le film! L effet produit par la musique dans les vidéos Conseils et astuces pour la postsonorisation de matériel vidéo enregistré 2/6 C est le son qui fait le film! Description

Plus en détail

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ Objectif général Dégager la notion de propagande à travers l étude de cartes postales. Objectifs spécifiques Lire des cartes postales, les

Plus en détail

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE CORRECTION DST 17 OCT. 2013 ANNÉE SCOLAIRE 2013-2014 HISTOIRE-GÉOGRAPHIE ET ÉDUCATION CIVIQUE L épreuve sera notée sur 40 points. La maîtrise de la langue est notée sur 2 points. Hist-géo : E.C. : ML :

Plus en détail

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour...

le front populaire des photographes Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... le front populaire des Henri Cartier-Bresson I Robert Capa I Sam Lévin I André Kertész I François Kollar I Willy Ronis I David Seymour... photographes Les faits Un grand moment photographique Chim (David

Plus en détail

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en

INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en LA FRANCE DES ANNEES 30 INTRODUCTION Au sortir de la 1ere guerre mondiale, le traumatisme laisse place à une période d insouciance et de vie facile durant les années 20, en France. Cette période est caractérisée

Plus en détail

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour.

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour. Pol Indépendance de la Belgique 1830 La Belgique est gouvernée par les libéraux et les catholiques. Il ne s agit pas encore de partis politiques mais plutôt de regroupements philosophiques. Vote censitaire

Plus en détail

La Famille Tenenbaum

La Famille Tenenbaum La Famille Tenenbaum Dans la déjà riche carrière de Wes Anderson, «La Famille Tenenbaum» semble le film qui met en scène les thèmes récurrents et les obsessions de son auteur, à savoir la famille et les

Plus en détail

Sélection de courts métrages. Livret d exploitation. Mario Amusco Suárez

Sélection de courts métrages. Livret d exploitation. Mario Amusco Suárez Fenêtre sur courts Sélection de courts métrages Livret d exploitation Mario Amusco Suárez CUBIERTA_LIVRETDVD.indd 2 21/3/11 16:17:52 CONTENUS 4 Introduction 5 Les crayons 13 Poteline 22 Bouts en train

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS / MUSIQUE BAROQUE Chanson «Kraut und Rüben» PÉRIODE : LES TEMPS MODERNES

HISTOIRE DES ARTS / MUSIQUE BAROQUE Chanson «Kraut und Rüben» PÉRIODE : LES TEMPS MODERNES HISTOIRE DES ARTS / MUSIQUE BAROQUE Chanson «Kraut und Rüben» PÉRIODE : LES TEMPS MODERNES 40 000 476 1492 1789 1900 De la Préhistoire à l Antiquité gallo-romaine Le Moyen Âge Les Temps Modernes Le XIX

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Cycle 3 2 a Dossier pédagogique pour l enseignant Après la projection Du ressenti à l appropriation

Cycle 3 2 a Dossier pédagogique pour l enseignant Après la projection Du ressenti à l appropriation UNE VIE DE CHAT Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol France, 2010, 70 min, couleurs, animation Cycle 3 2 a Dossier pédagogique pour l enseignant Après la projection Du ressenti à l appropriation ( power

Plus en détail

Chapitre H1 : Un siècle de transformations. Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15)

Chapitre H1 : Un siècle de transformations. Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15) Livre scolaire utilisé : Hatier, 3 ème, 2012 1 ère séance : Chapitre H1 : Un siècle de transformations Documents introductifs : Comparaison de deux photographies d ordinateurs (pages 14-15) Questions :

Plus en détail

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop est un film réalisé par Paul Verhoeven, cinéaste néerlandais qui débuta sa carrière à la télévision hollandaise où il découvrit l un de ses acteurs fétiches,

Plus en détail

FORMATION SUR LE FILM PERSEPOLIS de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud

FORMATION SUR LE FILM PERSEPOLIS de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud FORMATION SUR LE FILM PERSEPOLIS de Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud Le mercredi 19 octobre 2011, l association Collège au Cinéma 37 a invité Bertrand Pinier, animateur spécialisé dans le cinéma d

Plus en détail

Analyse filmique du «Gone du Chaaba»

Analyse filmique du «Gone du Chaaba» LE NARRATEUR : OMAR EST LE NARRATEUR. On le voit écrire les mémoires du chaâba ; - Au début et à la fin, on entend la voix off ; - Dans de nombreuses scènes, il est témoin spectateur ; - Les plans subjectifs

Plus en détail

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas

VOCABULAIRE : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : UN SIÈCLE DE TRANSFORMATIONS SCIENTIFIQUES, TECHNOLOGIQUES, ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Un navire porte-conteneurs, transport majeur du commerce des marchandises

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Animation Ecole et Cinéma : Jeune et Innocent Film d Alfred Hitchcock N et B, V.O, 80 minutes 1937

Animation Ecole et Cinéma : Jeune et Innocent Film d Alfred Hitchcock N et B, V.O, 80 minutes 1937 Animation Ecole et Cinéma : Jeune et Innocent Film d Alfred Hitchcock N et B, V.O, 80 minutes 1937 Introduction : Un film en V.O sous-titré d où l importance de travailler le film en classe, en amont en

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Projet Histoire des Arts EDUCATION MUSICALE

Projet Histoire des Arts EDUCATION MUSICALE Projet Histoire des Arts Année scolaire 2011-2012 EDUCATION MUSICALE FICHE DE REVISIONS POUR L ORALE DE HDA: «LES ARTS, ENTRE CONFORMISME ET CONTESTATION» Présentation et index page 1 4 33 de John Cage.....page

Plus en détail

L investissement est-il toujours favorable à la croissance et à l emploi?

L investissement est-il toujours favorable à la croissance et à l emploi? L investissement est-il toujours favorable à la croissance et à l emploi? Entrée en matière faisant référence à l actualité. Définitions de l investissement (en italique) qui s appuie sur le contenu d

Plus en détail

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon

LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe LA DÉSINTÉGRATION de Philippe Faucon Thèmes : l intégration, la religion. Parcours - B2 : en bref Après avoir découvert l ambiance du film grâce

Plus en détail

SUPERMARKET LADY, PAR DUANE HANSON, 1969, Aix-la-Chapelle (Allemagne), Ludwig Forum

SUPERMARKET LADY, PAR DUANE HANSON, 1969, Aix-la-Chapelle (Allemagne), Ludwig Forum Domaine artistique : Arts du visuel Thématique(s) : Arts, Etat et pouvoir / Arts créations, cultures SUPERMARKET LADY, PAR DUANE HANSON, 1969, Aix-la-Chapelle (Allemagne), Ludwig Forum PRESENTATION GENERALE

Plus en détail

Le mur de Berlin. Activité n 1 : Commentaire d images sur le découpag e de Berlin

Le mur de Berlin. Activité n 1 : Commentaire d images sur le découpag e de Berlin Le mur de Berlin Activités pédagogiques et ateliers Sommaire Le mur de Berlin I. Rappels historiques Pourquoi a-t-on construit un mur à Berlin? Activité n 1 : Commentaire d images sur le découpag e de

Plus en détail

1. La question de l adaptation : passage de la BD à l animation

1. La question de l adaptation : passage de la BD à l animation Compte-rendu de la formation sur Persépolis, M. Satrapi, V. Paronnaud Intervention de Erwan Cadoret, doctorant en cinéma et chargé de cours à Paris III Au Cinéma Le Bretagne à Quimper, le 8 février 2012

Plus en détail

PRESENTATION DU FILM LA RUEE VERS L OR :

PRESENTATION DU FILM LA RUEE VERS L OR : PRESENTATION DU FILM LA RUEE VERS L OR : CONTEXTE : 1. Effets de la refondation sur la nouvelle organisation 2. La circulation des documents 3. La circulation des informations (le site / les productions

Plus en détail

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles

1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles 1962- La crise de Cuba «Jalons pour l histoire du temps présent» INA Catherine Picquet Lycée Pierre Mendès-France - Vitrolles Une séance d histoire en 1 ère séries générales Durée : 1h Documents : o vidéo

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

Films et fictions. Thèmes. Concept. Contenu. Les sites. Cinéma, littérature, musique, théâtre

Films et fictions. Thèmes. Concept. Contenu. Les sites. Cinéma, littérature, musique, théâtre Films et fictions Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre Concept TV5MONDE vous donne jusqu à trois rendez-vous «cinéma» chaque semaine et jusqu à 4 rendezvous «fictions». Des rediffusions sont prévues

Plus en détail

Découpage et analyse de la séquence d ouverture

Découpage et analyse de la séquence d ouverture Découpage et analyse de la séquence d ouverture Carton d ouverture noir réalisateur 1. 0 12 Carton d ouverture noir titre plan fixe. Crépuscule. In medias res. Dans la foule, passants de dos en mouvement,

Plus en détail

FICHE-PROFESSEUR. 1. Démarche : 2. Séquence d histoire. Objectifs : Il s agit de montrer que les arts populaires peuvent s emparer de tout objet,

FICHE-PROFESSEUR. 1. Démarche : 2. Séquence d histoire. Objectifs : Il s agit de montrer que les arts populaires peuvent s emparer de tout objet, FICHES D HISTOIRE DES ARTS (3 ème ) : LE MUR DE BERLIN (Séquence d histoire) Auteur : Béatrice Legris, professeur d histoire-géographie, Collège Denis-Diderot, 95 Deuil la Barre FICHE-PROFESSEUR 1. Démarche

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Titre : The spirit of 1943.

Titre : The spirit of 1943. De l'antiquité au IXème siècle Du IXème siècle à la fin du XVIIème siècle XVIIIème-XIXème siècles XXème siècle et notre époque Art, créations, cultures Art, espace, temps Arts, états et pouvoir Arts, mythes

Plus en détail

CINÉ-MA DIFFÉRENCE. L ADRC - 16 rue d Ouessant - 75015 Paris - Tél.: 01 56 89 20 30 - patrimoine@adrc-asso.org

CINÉ-MA DIFFÉRENCE. L ADRC - 16 rue d Ouessant - 75015 Paris - Tél.: 01 56 89 20 30 - patrimoine@adrc-asso.org Le kid (Diaphana / Mk2) CINÉ-MA DIFFÉRENCE AVEC LE DÉPARTEMENT PATRIMOINE DE L AGENCE POUR LE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL DU CINÉMA L ADRC représente l ensemble des secteurs impliqués dans la diffusion du film.

Plus en détail

M entends-tu? Qui me parle?

M entends-tu? Qui me parle? M entends-tu? Qui me parle? 3 :20 à 5 :56 M entends-tu? Qui me parle? A. La voix là : 4 :41 Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS

SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS SITUATIONS GLOBALES POUR ENTRER DANS L ACTIVITE ( C 3 ) I. LA RONDE DES GENDARMES ET DES VOLEURS But du jeu : chaque équipe de gendarmes doit toucher le maximum de voleurs. Organisation : deux cercles

Plus en détail