BANC D ETALONNAGE EN TEMPERATURE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BANC D ETALONNAGE EN TEMPERATURE"

Transcription

1 BANC D ETALONNAGE EN TEMPERATURE Nicolas Lavenant¹, Martine Ollitrault², Yannick Hamon³, Nicolas Gilliet³, Yannick Fauvel ³, Mickael Faucheux ³ ¹ CNRS/ Université UMR6118 Géosciences (Beaulieu Université RENNES 1 ) ² INRA U3E Unité expérimentale d Ecologie et d Ecotoxicologie aquatique (RENNES agrocampus) ³ INRA UMR SAS Sol Agro et Hydrosystème Spatialisation (RENNES agrocampus)

2 POURQUOI? - LES BESOINS Aujourd hui, la mesure de température est de plus en plus utilisée : Sur les sites d observation (monitoring nappe-rivière-sol) En expérimentation En laboratoire (analyse chimique ) IMPORTANTE VARIETE DE CAPTEURS DE TEMPERATURE UTILISEES DANS NOS APPLICATIONS Capteurs aux caractéristiques variées : Plage de température d utilisation Résolution d affichage Exactitude Temps de réponse

3 POURQUOI? - LES BESOINS Avoir des résultats de mesure cohérents entre équipements Garantir que les mesures effectuées à X mois ou années d intervalle demeurent comparables DEMARCHE ASSURANCE QUALITE Fiabiliser la mesure Valoriser la mesure Contrôle métrologique (Raccordement étalon national) Estimation de l incertitude de mesure

4 POURQUOI? - LES BESOINS Le constat: les erreurs de mesure de la température ont une influence plus ou moins forte sur la qualité des résultats obtenus Estimer les performances des équipements de mesure en température Connaitre leur limite d emploi et leur dérive dans le temps Vérifier les performances attendues définies par le constructeur ou l utilisateur (E.M.T Erreur maximale tolérée) Biais Répétabilité Linéarité Incertitude de mesure Temps de réponse CORRIGER LA MESURE ET RENSEIGNER LES BASES DE DONNEES

5 COMMENT? - INVESTISSEMENTS -MOYENS Chaine thermométrique étalon (PHP602+ sonde PT100) AOIP Logiciel de pilotage mode manuel et auto Bain thermostaté AOIP

6 COMMENT? - INVESTISSEMENTS -MOYENS LOCAL : UNE SALLE TEMPERATURE localisée à l INRA SAS INRA SAS Aménagement local - Achat imprimante - Etalonnage Cofrac sonde étalon OSUR (S3O) Département EA 3500 INRA U3E Géosciences INVESTISSEMENT DE 15700

7 METHODE DE MESURE DOCUMENTS DE REFERENCE NORMATIFS FD X : Procédure d étalonnage et de vérification des thermomètres FD X : Métrologie Métrologie de l entreprise Certificat d étalonnage des moyens de mesure FD X : Métrologie et application de la statistique NF ENV : Guide pour l expression de l incertitude de mesure (GUM) METHODE PAR COMPARAISON Thermomètre à vérifier Thermomètre étalon

8 METHODE DE MESURE Inventaire de l ensemble des causes d incertitude sur la mesure de température Chaîne de mesure à vérifier Chaîne de mesure étalon Erreur de résolution Opérateur Erreur de justesse Erreur de résolution Résultat de mesure Répétition des mesures Erreur de stabilité Bain d étalonnage Erreur d homogénéité

9 CAPTEUR HOBO U22 Water Temp Pro V2 (PROSENSOR) Plage de température Exactitude Résolution -20 à 50 eau ± EXEMPLE DE CALCUL Mesure Etalon Mesure capteur Répétabilité Stabilité bain Homogénéité bain Résolution étalon Justesse étalon Résolution capteur u Ecart U élargie 95% de confiance

10 CAPTEUR HOBO U22 Water Temp Pro V2 (PROSENSOR) Plage de température Exactitude Résolution -20 à 50 eau ± EXEMPLE DE CALCUL Mesure Etalon Mesure capteur Répétabilité Stabilité bain Homogénéité bain Résolution étalon Justesse étalon Résolution capteur U Ecart U élargie 95% de confiance Capteur conforme

11 Mesure Etalon CAPTEUR HOBO Tid Bit (PROSENSOR) Plage de température Exactitude Résolution -20 à 30 eau ± Mesure capteur Répétabilité Stabilité bain Homogénéité bain Résolution étalon Justesse étalon EXEMPLE DE CALCUL Résolution capteur u Ecart U élargie 95% de confiance Mesure Etalon Mesure capteur Répétabilité 9.88 Stabilité bain Homogénéité bain Résolution étalon Justesse étalon Résolution capteur u Ecart U élargie 95% de confiance Capteur conforme Capteur non conforme

12 PREMIERS RESULTATS Modèle de capteur Exactitude Constructeur () Nbre de capteur vérifiée Conformité Correction à apporter DIVER CTD Offset Modèle DIVER Offset HOBO TID BIT Offset HOBO U12_ HOBO U22 WATER PRO V ORPHEUS CTD STARMON MINI 0.025* 3 0 Offset * Exactitude non vérifiable 30 % des capteurs vérifiés sont non conformes OFFSET DERIVE DU CAPTEUR

13 PREMIERS RESULTATS Estimation du Temps de réponse d un DIVER CTD Echelon descendant de 20 à Temps de chute : 100s 2min

14 POSSIBILITES / AMELIORATIONS Etat actuel Banc raccordé au système International d unité (SI) Correction de la mesure de T et évaluation de la dérive d un capteur Possibilité d estimer le temps de réponse d un capteur Possibilité d étalonnage rapide en interne (coût élevé en externe) Documentations qualité (mode opératoire) et Edition d un certificat d étalonnage

15 POSSIBILITES / AMELIORATIONS Etat actuel Banc raccordé au système International d unité (SI) Correction de la mesure de T et évaluation de la dérive d un capteur Possibilité d estimer le temps de réponse d un capteur Possibilité d étalonnage rapide en interne (cout élevé en externe) Documentations qualité (mode opératoire) et Edition d un certificat d étalonnage Améliorations Climatisation de la salle > Stabilité du bain Passage en huile (-40 à 125) >Homogénéité du bain Réduire le temps opérateur Automatiser les calculs (logiciel VB) Rendre le banc plus flexible

16 LIMITES / PERSPECTIVES LIMITES DU BANC Volume du bain Contrôle des capteurs avec une E.M.T < 0.1 (exemple idronaut) Passage matrice Huile / eau délicat (nettoyage) PERSPECTIVES Contrôler des sondes multiparamètres (erreur de finesse???) Travailler sur le temps de réponse des capteurs Estimer la dérive des capteurs dans le temps Appliquer les correctifs aux résultats de nos mesures de température Insérer dans nos bases de données les certificats d étalonnage

17 CONCLUSION Développement d un outil commun, mutualiser et financer par plusieurs Laboratoires (OSUR) Etalonnage de la plupart des capteurs de température du marché (exactitude > 0.15) Répond à une démarche d assurance qualité dans les laboratoires de recherche Permet de mieux connaitre et maitriser nos équipements de mesure en température Permet de corriger nos résultats de mesure et renseigner les bases de données LA RECHERCHE DE LA MEILLEURE PRECISION COUTE CHERE : Nécessité de bien évaluer son besoin : Capabilité (E.M.T recherché, plage d utilisation )

18 INFORMATIONS PRATIQUES Calendrier de réservation de la salle du banc sur le site de L OSUR (Outils pratiques) Informations Organisations Demandes d accès clé Yannick Hamon (INRA SAS) : Site Agrocampus Nicolas Lavenant (GEOSCIENCES RENNES) : Site Beaulieu MERCI

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005

Guide technique Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 Vérification périodique des enregistreurs de température conformément aux dispositions du règlement CE 37/2005 2/11 Contenu 1. CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET DEFINITION... 3 1.1 Contexte réglementaire... 3

Plus en détail

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme

Cartes de contrôle. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes. Programme Les petits déjeuner du Réunion n 7 du Club de Laboratoires Accrédités Cartes de contrôle Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes Vendredi 21

Plus en détail

Sommaire II. III. IV. VI.

Sommaire II. III. IV. VI. 1 Sommaire I. II. III. IV. V. VI. Généralités Paramètres métrologiques Etalonnage et vérification Exploitation des résultats ATOL-GPI et la 21 CFR part 11 Les technologies utilisées 2 I. Généralités 1.

Plus en détail

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION

MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION MESURES D'HUMIDITE DE L'AIR - INITIATION REFERENCE H01 Être capable de mettre en œuvre des instruments de mesure de l'humidité de l'air (choix de la technologie, méthode de mesure, préconisations d emploi,

Plus en détail

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013

Journées Techniques 2013 Métrologie Casablanca - MAROC - du 22 au 24 avril 2013 PROGRAMME GENERAL SESSION : «Incertitudes de mesure - Applications pratiques» : Georges BONNIER Date : Lundi 22 Avril SESSION : «Statistiques pour la mesure : cartes de contrôles, comparaisons interlaboratoires»

Plus en détail

Métrologie en biologie médicale : apport des laboratoires d étalonnage accrédités. Olivier ERNY Biologiste médical Section Santé Humaine

Métrologie en biologie médicale : apport des laboratoires d étalonnage accrédités. Olivier ERNY Biologiste médical Section Santé Humaine Métrologie en biologie médicale : apport des laboratoires d étalonnage accrédités Olivier ERNY Biologiste médical Section Santé Humaine La section Santé Humaine Accrédite les structures réalisant des examens

Plus en détail

Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale

Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale Organisation et gestion de la métrologie dans un laboratoire de biologie médicale Pôle de Biologie Médicale et Pathologie du groupe hospitalier «Hôpitaux Universitaires Est Parisien» Nelly DA SILVA Sophie

Plus en détail

Méthode d étalonnage de mini capteurs enregistreurs de température et d humidité relative pour utilisation in situ

Méthode d étalonnage de mini capteurs enregistreurs de température et d humidité relative pour utilisation in situ Cah. Tech. Inra, 2010, 70, 5-16 Méthode d étalonnage de mini capteurs enregistreurs de température et d humidité relative pour utilisation in situ Laurent Burnel 1, Audrey Alignier 1, Pierre Perrin 2 Résumé

Plus en détail

Plan du cours. 1. Généralités sur l analyse chimique. 2. Préparation de l échantillon. 3. Analyse des métaux. 4. Analyse des polluants inorganiques

Plan du cours. 1. Généralités sur l analyse chimique. 2. Préparation de l échantillon. 3. Analyse des métaux. 4. Analyse des polluants inorganiques Plan du cours 1. Généralités sur l analyse chimique 2. Préparation de l échantillon 3. Analyse des métaux 4. Analyse des polluants inorganiques 5. Analyse des polluants organiques 6. Assurance qualité

Plus en détail

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX

FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX FICHE 9 : ASSISTANCE AUX RESEAUX 99 100 1. Assistance aux réseaux pour l obtention de l accréditation 1.1. Programme ACQEN Le programme ACQEN a pour but de fournir des outils d assistance à l accréditation

Plus en détail

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 Base de données Utilisateur Principe général

Plus en détail

Métrologie dans le cadre des démarches d accréditation COFRAC

Métrologie dans le cadre des démarches d accréditation COFRAC Métrologie dans le cadre des démarches d accréditation COFRAC HOPITECH AMIENS 2012 5 octobre C.LESUEUR O.BURY CHU AMIENS PICARDIE 1 Qu est ce que la métrologie? C est la science de la mesure (VIM 2.2 vocabulaire

Plus en détail

Maîtrise des ressources techniques Le raccordement aux étalons des équipements de mesure et d essais. Patrick Reposeur ACAC Auditeur Qualité OLAS

Maîtrise des ressources techniques Le raccordement aux étalons des équipements de mesure et d essais. Patrick Reposeur ACAC Auditeur Qualité OLAS Le raccordement aux étalons des équipements de mesure et d essais Patrick Reposeur ACAC Auditeur Qualité OLAS ISO/CEI 17025 4.6-5.3-5.5-5.6, mais aussi 5.4.5.2 ISO/CEI 17020 (1998) 6.4 et 9 ISO/CEI 17020

Plus en détail

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms

Appareils de mesure Réseaux & Télécoms MÉTROLOGIE ET RÉPARATION Appareils de mesure Réseaux & Télécoms ASSISTANCE VÉRIFICATION MAINTENANCE ÉTALONNAGE Développons aujourd hui les réseaux de demain EXPERTISE RÉSEAUX & TÉLÉCOMS A travers une veille

Plus en détail

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme Rapport d audit Date de l audit : lundi 2 décembre 2013 concerné(s) : Direction ; réalisation et maintenir les sous processus traiter les confirmations métrologiques. Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008 Objectif

Plus en détail

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage :

Acquisition. d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES. Maître de l'ouvrage : Acquisition d une centrale de surveillance des températures CAHIER DES CHARGES Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement public à caractère Scientifique et Technologique

Plus en détail

Objectifs du module : Connaître le fonctionnement d une balance. pesage Pouvoir entretenir une balance

Objectifs du module : Connaître le fonctionnement d une balance. pesage Pouvoir entretenir une balance UTILISATION MAINTENANCE ET VERIFICATION DES BALANCES Objectifs du module : Connaître le fonctionnement d une balance Savoir appliquer les Bonnes Pratiques de pesage Pouvoir entretenir une balance Etre

Plus en détail

C T 2 M - C e n t r e d e s C r e u s e t s - R o u t e d e L a n ç o n - 1 3 2 5 0 - S A I N T C H A M A S

C T 2 M - C e n t r e d e s C r e u s e t s - R o u t e d e L a n ç o n - 1 3 2 5 0 - S A I N T C H A M A S 2016 C T 2 M - C e n t r e d e s C r e u s e t s - R o u t e d e L a n ç o n - 1 3 2 5 0 - S A I N T C H A M A S Tél. 04 90 50 90 14 Fax 04 90 50 89 63 www.ct2m.fr MG1 - Métrologie par la pratique (3,5

Plus en détail

Des outils pour la qualité de vos analyses...

Des outils pour la qualité de vos analyses... Des outils pour la qualité de vos analyses... Nos prestations de métrologie - en toute confiance... Des outils adaptés à vos contraintes Votre société est accréditée ou doit respecter des exigences normatives

Plus en détail

La métrologie : «maîtrise des processus de mesure»

La métrologie : «maîtrise des processus de mesure» La métrologie : «maîtrise des processus de mesure» Gilles CALCHERA ingénieur métrologue au Centre International en Recherche Agronomique pour le Développement les 7,8 et 9 mai 2007 à Tunis Objectifs 1

Plus en détail

Journées Techniques des AASQA. Atelier n 2 : Auto-Contrôle et Outils de Gestion

Journées Techniques des AASQA. Atelier n 2 : Auto-Contrôle et Outils de Gestion Journées Techniques des AASQA Atelier n 2 : Auto-Contrôle et Outils de Gestion Auto-contrôle Concerne les 4 polluants CO NOx SO2 et O3 Questionnaire envoyé aux AASQA : 22 réponses sur 40 mais certaines

Plus en détail

Qualité de la mesure en production

Qualité de la mesure en production Daniel DURET Qualité de la mesure en production, 2008 ISBN : 978-2-212-54140-3 Sommaire Introduction... 5 Chapitre 1 Système d unités... 13 Le besoin d étalons... 15 Un peu d histoire métrologique... 16

Plus en détail

Services. SAV / Métrologie Prestations sur site Formations

Services. SAV / Métrologie Prestations sur site Formations Services SAV / Métrologie Prestations sur site Formations Température / Humidité / Pression / Vitesse et débit d air / Analyse de gaz / Acoustique / Solaire Fabricant Français www.kimo.fr KIMO fabricant

Plus en détail

Maitrise des équipements :

Maitrise des équipements : Maitrise des équipements : entre la théorie et la réalité Henri Valeins Autrans, 12-15 octobre 2010 Maitrise des équipements entre la théorie et la réalité Norme : Maitrise des équipements de mesure Besoin

Plus en détail

La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010

La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010 La traçabilité Une démarche qualité au service de la chimie Autrans 12 au 15 octobre 2010 Le Service Central d Analyse DIRECTION Processus Responsabilité de la Direction COMPTABILITE MANAGEMENT DE LA QUALITE

Plus en détail

4 èmes Rencontres de la Vilaine

4 èmes Rencontres de la Vilaine 4 èmes Rencontres de la Vilaine Décryptage d une méthode d analyse de micropolluants organiques dans l eau : du développement analytique au bulletin d analyse Fabien Mercier Usine de Férel 19 septembre

Plus en détail

Liste des prestations Laboratoire: Débit

Liste des prestations Laboratoire: Débit Institut fédéral de métrologie METAS CH-3003 Bern-Wabern, 30. juin 2015 Liste des prestations Laboratoire: Débit Valable dès le: 01.06.2015 Le laboratoire Débit de METAS étalonne (ou vérifie) avec la plus

Plus en détail

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA

PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA PROCEDURE DE QUALIFICATION DES EQUIPEMENTS DE DECODAGE DE P-CPICH EN MODE W-CDMA Détection et évaluation des codes P-CPICH pour la détermination du champ maximum émis par une station de base Node B dans

Plus en détail

CATALOGUE PRESTATIONS SUR SITE

CATALOGUE PRESTATIONS SUR SITE LA MAITRISE THERMIQUE CATALOGUE PRESTATIONS SUR SITE CONTRÔLE DE LA REPARTITION THERMIQUE (TUS) ETALONNAGE DES CHAINES DE REGULATION (SAT) VERIFICATION DE L INSTRUMENTATION CONTRÔLES ANNEXES SFINT - 50

Plus en détail

FICHE DE POSTE 1 TITULAIRE DU POSTE

FICHE DE POSTE 1 TITULAIRE DU POSTE FICHE DE POSTE 1 N de poste : 2862 Intitulé du poste : Ingénieur en techniques expérimentales Métrologue Catégorie : A Corps : Ingénieur d études IGERF Quotité : 80% ETABLISSEMENT : Université de Lorraine

Plus en détail

La qualité des résultats d une mesure passe par la connaissance et la maîtrise de l erreur :

La qualité des résultats d une mesure passe par la connaissance et la maîtrise de l erreur : Traçabilité, surveillance et métrologie La qualité des résultats d une mesure passe par la connaissance et la maîtrise de l erreur : La métrologie Cofrac www.jri.fr Nos prestations métrologiques Cofrac

Plus en détail

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 Epreuve de substitution Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 RBFR / 9 989 161 923 / 06-10-2000 1. Matériel nécessaire 1.1. Contrôle des dimensions de la sonde: - Un pied à coulisse, échelon

Plus en détail

Amélioration des pratiques intégrées des opérateurs en prélèvement et analyses chimiques

Amélioration des pratiques intégrées des opérateurs en prélèvement et analyses chimiques Partenariat 2011 Outils pour la mise en œuvre des politiques de l eau Action I-A-03 (20) Amélioration des pratiques intégrées des opérateurs en prélèvement et analyses chimiques Rapport sur le bilan de

Plus en détail

Projets normatifs en cours en France, en Europe et à l international Plan Qu est que la normalisation? Quelles sont les «sources» du programme de normalisation dans le domaine de la chaîne du froid des

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes

Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes Niveau : terminale S. Thème : Calcul d incertitudes à l aide d outils numériques Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes

Plus en détail

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT

Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Référentiel Qualité INRA ALIMENTATION AGRICULTURE ENVIRONNEMENT Sommaire 1 Domaine d application... 1 1.1 Généralités... 1 1.2 Périmètre d application... 1 2 Management de la Qualité et responsabilité

Plus en détail

VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU

VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU VALIDATION DE METHODES QUALITATIVES EN CONTINU IX E JOURNÉES PROFESSIONNELLES DE L AFTLM PARIS Informations pré requises Type de flexibilité Méthodes «fournisseurs» (portée flexible standard A), dites

Plus en détail

MODE D EMPLOI DU CARNET

MODE D EMPLOI DU CARNET MODE D EMPLOI DU CARNET METROLOGIQUE VL 1 Document référence : moempcmvl.rev01 Sommaire : 1. Identification du banc page 3 2. Intervenant page 3 3. Dispositif de contrôle page 3 4. Diamètre des rouleaux

Plus en détail

CATALOGUE. ÉTALONNAGE EN LABORATOIRES Des capteurs de température, Des chaînes de mesure de température, De l instrumentation

CATALOGUE. ÉTALONNAGE EN LABORATOIRES Des capteurs de température, Des chaînes de mesure de température, De l instrumentation CATALOGUE ÉTALONNAGE EN LABORATOIRES Des capteurs de température, Des chaînes de mesure de température, De l instrumentation Tél: 01 43 86 04 52 - Fax: 01 43 86 10 88 / www.sfint.net N 2 1857 SOMMAIRE

Plus en détail

POSSIBILITES D'ETALONNAGE DU LABORATOIRE RHONE ALPES QUALITE

POSSIBILITES D'ETALONNAGE DU LABORATOIRE RHONE ALPES QUALITE POSSIBILITES D'ETALONNAGE DU LABORATOIRE RHONE ALPES QUALITE - Convention n 2600 - Accréditation N 2.1484 Portée disponible sur : www.cofrac.fr Mis à jour le : 04 avril 2014 Par : Jacques CHTOPCZYK Laboratoire

Plus en détail

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9

Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Appel d offre N 03/2015 Pour la fourniture de matériels de laboratoire Lot N 9 Cahier des prescriptions spéciales 1 SOMMAIRE Article I. Objet de l appel d offre Article II. Engagements du fournisseur Article

Plus en détail

Validation d une méthode de chimie analytique

Validation d une méthode de chimie analytique Validation des méthodes d analyse quantitative par le profil d exactitude Validation d une méthode de chimie analytique Application au dosage des anions fluorure, chlorure, nitrite, bromure, nitrate, phosphate

Plus en détail

THERMYS 150 Thermomètre / Calibrateur de haute précision portable

THERMYS 150 Thermomètre / Calibrateur de haute précision portable THERMYS 150 Thermomètre / Calibrateur de haute précision portable Mesure et émission simultanées 2 voies de mesure Protégé pour une utilisation sur site Système de connexion simplifié Mémoires de mesures

Plus en détail

Commandes sécurisées bimanuelles pour presses pneumatiques

Commandes sécurisées bimanuelles pour presses pneumatiques Commandes pour des presses Commandes sécurisées bimanuelles pour presses pneumatiques Les commandes du type MP-1 sont homologuées selon la directive CE relative aux machines 2006/42/CE et sont donc en

Plus en détail

Vous recherchez des solutions de contrôle de température pour votre laboratoire?

Vous recherchez des solutions de contrôle de température pour votre laboratoire? Vous recherchez des solutions de contrôle de température pour votre laboratoire? Stockage, transport, contrôle OCEASOFT est spécialisée dans la surveillance et la traçabilité de températures et autres

Plus en détail

Bio-Rad Laboratories CONTRÔLE DE QUALITÉ. Le logiciel de Bio-Rad pour une gestion experte du contrôle de qualité

Bio-Rad Laboratories CONTRÔLE DE QUALITÉ. Le logiciel de Bio-Rad pour une gestion experte du contrôle de qualité Bio-Rad Laboratories CONTRÔLE DE QUALITÉ Le logiciel de Bio-Rad pour une gestion experte du contrôle de qualité CONTRÔLE DE QUALITÉ 1 Unity Real Time 2.0 Unity Real Time 2.0 est un logiciel pour la gestion

Plus en détail

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE

P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE P-15V1 MÉTHODE DE MESURE IN SITU DU ph DE L EAU PAR LA MÉTHODE ELECTROCHIMIQUE 1. Domaine d application Cette méthode concerne la mesure du ph dans des solutions aqueuses : - non salines (conductivité

Plus en détail

Comment assurer la qualité des résultats issus des essais en salle propre? Rôle de l'accréditation ISO 17025

Comment assurer la qualité des résultats issus des essais en salle propre? Rôle de l'accréditation ISO 17025 Comment assurer la qualité des résultats issus des essais en salle propre? Rôle de l'accréditation ISO 17025 Tony WATTRELOT t.wattrelot@hygiene expertise.fr +33 (0) 6 60 70 85 01 www.hygiene expertise.fr

Plus en détail

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE SOMMAIRE Présentation de GIT SARL... 2 Prestations de Services Techniques.... 6 1. Assistance, maintenance industrielle et réparation d équipements électroniques.......7 2. Etude, réalisation et suivi

Plus en détail

La nouvelle balance Practum. Start Weighing Right.

La nouvelle balance Practum. Start Weighing Right. La nouvelle balance Practum. Start Weighing Right. La nouvelle balance Practum. Start Weighing Right. 3 Bénéficiez du meilleur rapport qualité-prix, sans compromis au niveau de la précision et de la fiabilité.

Plus en détail

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results

ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results ASSURER LA QUALITE DES RESULTATS D ESSAI ET D ETALONNAGE Assuring the quality of test and calibration results Soraya Amarouche Armelle Picau Olivier Pierson Raphaël Deal Laboratoire National de Métrologie

Plus en détail

Surveillance de la température dans les enceintes thermostatiques : utilisation(s) du témoin d'environnement

Surveillance de la température dans les enceintes thermostatiques : utilisation(s) du témoin d'environnement th 17 International Congress of Metrology, 0600 7 (2015) DOI: 10.1051/ metrolo gy/ 201506 007 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2015 Surveillance de la température dans les enceintes thermostatiques

Plus en détail

Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais interlaboratoires A.G.L.A.E.

Ce document est diffusé à titre informatif et est basé sur des résultats et observations d essais interlaboratoires A.G.L.A.E. Association Générale des Laboratoires d Analyses de l Environnement NOTE TECHNIQUE N 4 Recherche et dénombrement de Legionella spp et de Legionella pneumophila dans les eaux propres : RT-PCR versus Culture

Plus en détail

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R.

Fiabiliser les résultats [PROGRAMME] et dans les fours Méthodes de séparation. Préparation de l échantillon. [COORDINATEUR] Pr. R. 60 ÉCOLE EUROPÉENNE DES SCIENCES ANALYTIQUES Connaissances de base en chimie sur l atome et la lumière 4 jours Être capable de choisir la technique appropriée Fiabiliser les résultats Définitions en absorption

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques

CEMAFROID FORMATION. Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Bilan thermique et dimensionnement des installations frigorifiques et climatiques Le 05/03/2015 Objectifs : Acquérir les notions de bases permettant d appréhender les réglementations thermiques dans les

Plus en détail

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011

La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP. Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 La norme NF EN ISO/CEI 17025 Mise en œuvre au CTP Michèle BOUCLIER 12 octobre 2011 Centre Technique du Papier CTP Domaine Universitaire - 351, rue de la Papeterie - 38044 Grenoble Cedex 09 - France Tél.

Plus en détail

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016 CATALOGUE des FORMATIONS 2015/2016 1 QuaRES, pour la Qualité en Recherche et Créée en 2006, l association QuaRES «Qualité en Recherche et en Enseignement Supérieur» fédère un réseau regroupant des qualiticiens,

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure des effluents par les installations de chauffage (OIMEC) du 22 avril 2011 Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu l art. 9, al. 2, de la

Plus en détail

Demande d attestation de capacité sur www.datafluides.fr Guide de prise en main

Demande d attestation de capacité sur www.datafluides.fr Guide de prise en main Demande d attestation de capacité sur www.datafluides.fr Guide de prise en main 2 LES ETAPES DE VOTRE DEMANDE D ATTESTATION DE CAPACITE AVEC LE CEMAFROID Transmettre le bon de commande complété avec le

Plus en détail

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble

Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Validation probabiliste d un Système de Prévision d Ensemble Guillem Candille, janvier 2006 Système de Prévision d Ensemble (EPS) (ECMWF Newsletter 90, 2001) Plan 1 Critères de validation probabiliste

Plus en détail

Questions techniques. Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts

Questions techniques. Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts Questions techniques Document Cofrac d exigences spécifiques Guide technique d accréditation Ecarts 1 Personnel ( 5.1) 2 1 «Personnel du LBM» points à vérifier Vérification et application des dispositions

Plus en détail

VISULOG. Logiciel d acquisition, supervision, surveillance et gestion de la traçabilité

VISULOG. Logiciel d acquisition, supervision, surveillance et gestion de la traçabilité Logiciel d acquisition, supervision, surveillance et gestion de la traçabilité VISULOG est un outil simple et puissant venant compléter les performances de nos systèmes de mesure, d étalonnage et d'acquisition

Plus en détail

Caractérisation des enceintes climatiques et thermostatiques Référentiels et Influence d une méthode de caractérisation simplifiée ou complète sur la vérification d un équipement climatique Historique

Plus en détail

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Fiche de Données Techniques BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Répond à tous les besoins d étalonnage, de vérification et d ajustage Etalonnage sur site ou en laboratoire Mesure précise et sans dérive

Plus en détail

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION LPEE/LNM LABORATOIRE PUBLIC D ESSAIS ET D ETUDES LABORATOIRE NATIONAL DE METROLOGIE Km 7, Route d El Jadida OASIS Casablanca Maroc- Fax +212.522 98-25-72 Tél.+212.522 48-87-28/29/27 E.mail : berrada@lpee.ma

Plus en détail

Solutions d étalonnage d humidité

Solutions d étalonnage d humidité Solutions d étalonnage d humidité www.michell.com Solutions d étalonnage d humidité L importance d un étalonnage régulier La fiabilité du fonctionnement d un hygromètre, et, d ailleurs, detout instrument

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1583 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1583 rév. 1 Convention N 1228 Section aboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1583 rév. 1 e Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Problématique de la qualité des données statistiques

Problématique de la qualité des données statistiques Revue du Schéma directeur de la Statistique du Mali Problématique de la qualité des données statistiques La qualité : «l ensemble des propriétés et caractéristiques d un produit ou d un service qui lui

Plus en détail

ENREGISTREURS AUTONOMES DATA LOGGER TEMPERATURE / HUMIDITE SIGNAUX ANALOGIQUES & LOGIQUES

ENREGISTREURS AUTONOMES DATA LOGGER TEMPERATURE / HUMIDITE SIGNAUX ANALOGIQUES & LOGIQUES ENREGISTREURS AUTONOMES DATA LOGGER TEMPERATURE / HUMIDITE SIGNAUX ANALOGIQUES & LOGIQUES Ces enregistreurs, ou data loggers, sont autonomes et fonctionnent sur pile. La gamme des produits permet l enregistrement

Plus en détail

Certificat d examen de type n F-03-L-194 du 3 juin 2003

Certificat d examen de type n F-03-L-194 du 3 juin 2003 Certificat d examen de type n F-03-L-194 du 3 juin 2003 Organisme désigné par le ministère chargé de l industrie par arrêté du 22 août 2001 DDC/72/D011158-D1 Ensemble de conversion de volume de gaz de

Plus en détail

Recommandations pour la vérification des électrodes de référence

Recommandations pour la vérification des électrodes de référence RECOMMANDATION PCRA 005 Mai 2007 Rev. 1 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Recommandations pour la vérification des électrodes de référence AVERTISSEMENT : La présente recommandation

Plus en détail

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02

Guide de lecture de la révision 06 du document LAB REF 02 Introduction : Le document LAB REF 02 «Exigences pour l accréditation des laboratoires suivant la norme NF EN ISO/CEI 17025» est un document essentiel à la fois pour les laboratoires accrédités et candidats

Plus en détail

CERTIFICAT D'ETALONNAGE N E

CERTIFICAT D'ETALONNAGE N E p1/3 LABOCEA site de Fougères 10 Rue Claude Bourgelat CS 30616 - JAVENE 35306 FOUGERES Cédex Téléphone : 02 99 94 74 10 Fax : 02 99 94 74 11 Accréditation n 2-6104 Liste des sites et portée disponible

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

SOMMAIRE GUIDE METROLOGIE. 1 - LES EXIGENCES GENERALES p. 4. 2 - LES NOTIONS A CONNAITRE p. 5. 3 - LES EXIGENCES PAR GRANDEUR p. 9

SOMMAIRE GUIDE METROLOGIE. 1 - LES EXIGENCES GENERALES p. 4. 2 - LES NOTIONS A CONNAITRE p. 5. 3 - LES EXIGENCES PAR GRANDEUR p. 9 2 "La métrologie, science de la mesure, permet de choisir la méthode et l'instrument de mesurage appropriés au niveau de précision recherché. Elle concourt à la fiabilité et l'exactitude des analyses qui

Plus en détail

SOMMAIRE. Notre Méthode p. 3. Contrôle de Balances p. 6. Etalonnage de Sondes p. 7. Contrôle d Appareils de Production d Eau P. 13

SOMMAIRE. Notre Méthode p. 3. Contrôle de Balances p. 6. Etalonnage de Sondes p. 7. Contrôle d Appareils de Production d Eau P. 13 SOMMAIRE Notre Méthode p. 3 Contrôle de Centrifugeuses p. 4 Contrôle de Pipettes p. 5-6 Contrôle de Balances p. 6 Contrôle de Températures p. 7 Etalonnage de Sondes p. 7 Matériel de Mesure et de Contrôle

Plus en détail

Pôle AIP-PRIMECA Lorraine Centre de Mesures Lorrain Rapport d activités 2014

Pôle AIP-PRIMECA Lorraine Centre de Mesures Lorrain Rapport d activités 2014 le 03 mars 2015 Pôle AIP-PRIMECA Lorraine Centre de Mesures Lorrain Rapport d activités 2014 Sommaire 1. INTRODUCTION... 2 2. ACTIVITÉS 2014... 2 3. BILAN 2014... 4 4. ANALYSE DES ACTIVITÉS 2014... 5 4.1.

Plus en détail

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education)

Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Action de l UTICA pour développer à la Formation en alternance (Work Integrated Education) Rôle des Unités d Appui à la Formation (UAF) UAF-FEDELEC comme exemple Abdelaziz HALLEB Vice Président FEDELEC

Plus en détail

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn

Contrôle de Qualité en Biologie Médicale. Formation. Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Contrôle de Qualité en Biologie Médicale Formation Qualité et Biosécurité Pr Niama Diop Sall Niama.sall@ucad.edu.sn Projet RESAOLAB Thiès, Août 2012 Eviter la Camisole de Force Essayer d être un Praticien

Plus en détail

Page 79 sur 100. Mohamed BOUASSIDA

Page 79 sur 100. Mohamed BOUASSIDA LES ERREURS DE MESURE Page 79 sur 100 Les différents types d erreur de mesure les erreurs systématiques Erreurs sur la valeur d'une grandeur de référence Erreurs sur les caractéristiques du capteur Erreurs

Plus en détail

JASPERSOFT : Répondre à la demande croissante face à un reporting de plus en plus complexe.

JASPERSOFT : Répondre à la demande croissante face à un reporting de plus en plus complexe. JASPERSOFT : Répondre à la demande croissante face à un reporting de plus en plus complexe. Tom CAHILL Vice Président EMEA JASPERSOFT Tom CAHILL, Vice Président EMEA, JASPERSOFT, François MERO, VP - General

Plus en détail

SCP SCIENCE. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez SCP SCIENCE. Intérêt pour les utilisateurs.

SCP SCIENCE. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez SCP SCIENCE. Intérêt pour les utilisateurs. ISO 9001:2000 & ISO/IEC 17025:1999 Mise en place chez. Intérêt pour les utilisateurs. Sommaire de la présentation Introduction Etalons et raccordement Présentation de l ISO 9001:2000 Présentation de l

Plus en détail

TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES

TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES Le leader du service en Afrique TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES «La vente d un équipement, d un service ou d une prestation, est une affaire de confiance» www.tim-gs.ci 1 Chers clients, Nous

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N rév. 3 Convention N 3429 Section aboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1950 rév. 3 e Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres

Mallette Métrologie Contrôle des spectrophotomètres 1 MATERIEL Mallette Métrologie 2 PRINCIPE Le présent mode opératoire vise à décrire les différentes étapes à suivre afin de : - Vérifier l exactitude de la longueur d onde de 250 à 650 nm sous condition

Plus en détail

Traçabilité métrologique

Traçabilité métrologique Les petits déjeuner du Réunion n 10 du Club de Laboratoires Accrédités Traçabilité métrologique Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes Vendredi

Plus en détail

FrontDAQ 20. Module d acquisition de données ultra rapide à 7680 Hz / voie avec 20 voies synchrones et serveur web intégré

FrontDAQ 20. Module d acquisition de données ultra rapide à 7680 Hz / voie avec 20 voies synchrones et serveur web intégré Module d acquisition de données ultra rapide à 7680 Hz / voie avec 20 voies synchrones et serveur web intégré La FrontDAQ 20 est un module d acquisition de données ultra rapide (7680 Hz / voie), doté de

Plus en détail

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008

Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE. Mise en application 15/12/2008 Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Procédure M ICROBIOLOGIE - ESTIMATION DE L INCERTITUDE DE MESURE Mise en application 15/12/2008 Administration compétente Service responsable Destinataires

Plus en détail

M. YUSTE & M. GALLIENNE professeurs en sciences de l ingénieur

M. YUSTE & M. GALLIENNE professeurs en sciences de l ingénieur M. YUSTE & M. GALLIENNE professeurs en sciences de l ingénieur 1 Présentation de deux activités autour du serveur web. La première activité de TP est insérée dans une séquence de 3 semaines en première

Plus en détail

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé :

Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : Les zones à environnement contrôlé : conception, mise en place et maintien de zones à environnement contrôlé : partie II : Les exigences du contrôle de qualité Prof. P.ODOU Institut de Pharmacie du CHRU

Plus en détail

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN

Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Nombres, mesures et incertitudes en sciences physiques et chimiques. Groupe des Sciences physiques et chimiques de l IGEN Table des matières. Introduction....3 Mesures et incertitudes en sciences physiques

Plus en détail

Annexe n 6 des Conditions particulières d'achat EQUIPEMENTS

Annexe n 6 des Conditions particulières d'achat EQUIPEMENTS EQUIPEMENT MESURE AUTOMATE MAINTENANCE Annexe n 6 des Conditions particulières d'achat EQUIPEMENTS Nom Fonction Date et Signature Référent Métrologie Maintenance Examens Rédaction Gilles LE MAILLOT de

Plus en détail

Qualité en production

Qualité en production Daniel DURET et Maurice PILLET Qualité en production De l ISO 9000 à Six Sigma Troisième édition Éditions d Organisation, 1998, 2001, 2005 ISBN : 2-7081-3388-8 Sommaire INTRODUCTION... 17 Première partie

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail