Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements"

Transcription

1 Monitoring de la performance acoustique d un d revêtement phonoabsorbant en milieu urbain François Aballéa, Pierre-Jean René a Olivier Schalbetter, Lucien Pignat b Daniel Vaucher de la Croix, Fabien Lassablière c aer Sàrl Avenue de Sévelin Lausanne a aer - Acoustical Engineering and Research sàrl b SRTCE, Canton du Valais c 01dB Brand of acoem Contexte 2 )) )

2 Mesurage de la qualité acoustique de revêtements Contexte Pose d'un MR4 Commune de Saxon (VS) 141RCT9N029 N Saxon Introduction Objectifs Déterminer la qualitéacoustique du revêtement par rapport au modèle StL-86+ Evaluer la représentativité d une mesure de 30 min Evaluer l effet de la T sur l efficacité du revêtement Surveiller le vieillissement du revêtement T )) ) 3 Méthodes Mesurage de la qualité acoustique de revêtements Introduction 4 )) )

3 Monitoring 5 )) ) Station de mesure Comptage des véhicules (compteur Swiss10) Mesure de la température du revêtement (sonde PT100) Mesure acoustique + météo (station Monitoring 6 )) )

4 Détection des évènements perturbateurs Codage sur seuil + déclenchement enregistrement audio Monitoring 7 )) ) Sélection des données Critères d exclusion de l analyse: Présence de précipitations / chaussée humide Vent fort Trafic horaire moyen inférieur à 60 véhicules par heure Pourcentage de véhicules bruyants non compris entre 2 % et 15 % 4000 points de mesure conservés sur les (40%) Monitoring 8 )) )

5 Effet de la température sur l'efficacité du revêtement 9 )) ) Approche annuelle Effet de la température sur l'efficacité du revêtement Résultats Efficacité du revêtement augmente de 0.07 db(a) par C Différence 3 db(a) entre une mesure à0 C et 40 C Remarques Ecart type relativement important Divergence des valeurs moyennes au-dessus de 40 C Influence de la variation de la performance du revêtement dans le temps? 10 )) )

6 Approche mensuelle Effet de la température sur l'efficacité du revêtement Variations du coefficient selon le mois entre 0.08 et 0.14 db(a) par C coefficient moyen : 0.11 db(a) par C Erreur maximum de mesure de 0.6 db(a) selon le coefficient Période Pente ΔdB pour une variation ± 20 C par rapport à la température de référence de 20 C sept ± 2.6 db(a) oct ± 2.6 db(a) nov déc janv févr mars ± 2.0 db(a) avr ± 2.0 db(a) mai ± 1.8 db(a) juin ± 1.8 db(a) juil ± 1.6 db(a) sept ± 2.8 db(a) oct ± 2.2 db(a) Moyenne 0.11 ± 2.2 db(a) 11 )) ) Approche courte durée Effet de la température sur l'efficacité du revêtement Régression linéaire sur 200 échantillons consécutifs But : minimiser les variations du revêtement dans le temps Variations du coefficient entre 0.06 et 0.17 db(a) par C Coefficien moyen : 0.10 db(a) par C Résultats assez différents de l annexe 1c du manuel du bruit routier 12 )) )

7 Linéarit arité du coefficient Effet de la température sur l'efficacité du revêtement Régression sur des plages de températures différentes selon les mois d observation Effets intrinsèques du revêtement 13 )) ) Efficacité du revêtement dans le temps 14 )) )

8 Performances du revêtement Comparaison mesure SEM et CPX Efficacitédu revêtement dans le temps SEM CPX * Septembre à-2 db(a) -6.3 db(a) Septembre db(a) db(a) Comment expliquer une telle différence entre les mesures type SEM et CPX? * Mesures CPX réalisées par Grolimund & Partner AG 15 )) ) Différences SEM/CPX Efficacitédu revêtement dans le temps Mesures type SEM Mesure du bruit routier + bruits ambiants Mesure locale en 1 point Influence du positionnement du microphone au-dessus de la chaussée (Bruit de moteur) Mesures type CPX Mesure du bruit de roulement puis extrapolation Mesure étendue 16 )) )

9 Différences SEM/CPX Efficacitédu revêtement dans le temps Composition du trafic SEM : 5 %de véhicules bruyants en moyenne CPX : 10 %de véhicules bruyants Correctif CPX pour passer de 10 % de N2 à5 % N2 : 2011 : -0.3 db(a) 2012 : +0.5 db(a) Différence de vitesse SEM : vitesse moyenne de circulation des véhicules sur le tronçon, soit 40 km/h CPX : vitesse contrôlée de 50 km/h Correctif CPX * pour passer de 50 km/h à40 km/h 2011 : +1.4 db(a) 2012 : +1.2 db(a) * Correctifs d après EMPA 97 fournis par Grolimund & Partner AG 17 )) ) Raisons des différences SEM/CPX Efficacitédu revêtement dans le temps Conditions de trafic SEM : sensible aux conditions de circulation (vitesse constante/variable, véhicules en seconde ou en troisième, véhicules en accélération/décélération) CPX : vitesse constante contrôlée, donc indépendante des conditions de trafic Correctif CPX * pour passer de d un trafic fluide àun trafic pulsé 10 % du trafic pulsé 20 % du trafic pulsé db(a) +2.3 db(a) db(a) +2.2 db(a) * Correctifs d après EMPA 97 fournis par Grolimund & Partner AG 18 )) )

10 Résultat final Efficacitédu revêtement dans le temps Efficacité du revêtement dans le temps Correction de température pour les mesures SEM Ajout des facteurs de correction aux mesures CPX 5 % de N2 40 km/h Trafic pulsé(10 % et 20 %) SEM CPX corrigé Pulsé 10% Pulsé 20% Septembre à-2 db(a) -3.6 db(a) -2.9 db(a) Septembre à-0.5 db(a) db(a) -1.3 db(a) Perte de performance 1.5 db(a) 1.4 db(a) 1.6 db(a) 19 )) ) Conclusions 20 )) )

11 Conclusion (1) Station de monitoring Nombreux paramètres mesurés Facilitéde mise en place et d utilisation (contrôle du fonctionnement, récupération des données à distance) «Maitrise»du champ acoustique mesurémalgrédes mesures en aveugle Efficacité du revêtement Variation de la performance de 0.10 db(a) / C Pas si simple àévaluer par la méthode SEM car d autres phénomènes entrent en jeu 21 )) ) Conclusion (2) Comparaison CPX/SEM Différences importantes des résultats bruts Attention àce qui est comparé! De 1 db(a) à2 db(a) de différence entre les deux méthodes après corrections Performance du revêtement Performance réelle moins bonne qu attendue Perte d efficacitéd environ 1.5 db(a) en 1 an 22 )) )

12 Monitoring de la performance acoustique d un d revêtement phonoabsorbant en milieu urbain François Aballéa, Pierre-Jean René a Olivier Schalbetter, Lucien Pignat b Daniel Vaucher de la Croix, Fabien Lassablière c aer Sàrl Avenue de Sévelin Lausanne a aer - Acoustical Engineering and Research sàrl b SRTCE, Canton du Valais c 01dB Brand of acoem

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv.

0.00 Janv. 1986 Janv. 1988 Janv. 1990 Janv. 1992 Janv. 1994 Janv. 1996 Janv. 1998 Janv. 2000 Janv. 2002 Janv. 2004 Janv. 2006 Janv. 2008 Janv. COMPARAISON DES TAUX FIXES ET DES TAUX VARIABLES ET TAUX MOYEN DES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES À L HABITATION À 5 ANS 2 Taux fixes Taux variables Réservé à l usage interne de. TAUX FIXES DES 25 DERNIÈRES ANNÉES

Plus en détail

Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016

Calendrier prévisionnel Responsable en Ressources Humaines 2015-2016 Calendrier prévisionnel "Responsable en Ressources Humaines" 2015-2016 Semaine Jour Date Institut ou Jours Heures Lundi 05-oct 15 Entreprise Mardi 06 oct 15 Semaine 41 Mercredi 07 oct 15 Jeudi 08-oct-15

Plus en détail

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise.

Etude Annuelle. Analyse expérimentale et données constructeur. Comportement «durable» Contenu. Citroën C4-Coupé, Entreprise. décembre 8 Yann DUCHEMIN Citroën C4-Coupé, Entreprise Etude Annuelle Analyse expérimentale et données constructeur Au terme d une année d utilisation d un véhicule de marque Citroën, et de type C4- coupé

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

IND N ICA C TEURS S CL C ES

IND N ICA C TEURS S CL C ES INDICATEURS CLES LE TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE L ACTIVITE DEFINITION Un indicateur est : - Une donnée c'est-à-dire un élément ou un ensemble d éléments d information significative, ex un taux. - un indice

Plus en détail

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS

BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS 24h/24 @ indice en ligne www.atmo-poitou-charentes.org BILAN DE LA JOURNEE SANS VOITURE sur l'agglomération de POITIERS Association Régionale pour la mesure de la Qualité de l'air en Poitou-Charentes Rue

Plus en détail

DÉMONSTRATION DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE LIÉES À L INSTALLATION D ÉCRANS THERMIQUES

DÉMONSTRATION DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE LIÉES À L INSTALLATION D ÉCRANS THERMIQUES DÉMONSTRATION DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE LIÉES À L INSTALLATION D ÉCRANS THERMIQUES DÉMARCHES & RÉSULTATS L IMPACT DU VENT RENTABILITÉ DES ÉCRANS THERMIQUES GUILLAUME PROULX-GOBEIL MARCO GIROUARD GILLES CADOTTE

Plus en détail

Cadastre du bruit routier - Notice explicative

Cadastre du bruit routier - Notice explicative Direction générale de l environnement (DGE) Direction de l environnement, Chemin des Boveresses 155 1066 Epalinges Cadastre du bruit routier - Notice explicative 1. Introduction Les nuisances sonores dues

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION

CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION CONSOMMATION FRANCAISE D ELECTRICITE CARACTERISTIQUES ET METHODE DE PREVISION Ce document présente : les principales caractéristiques cycliques de la consommation d électricité en France, les différents

Plus en détail

BTS NRC 1e année Devoir du 12/11/2008 Corrigé

BTS NRC 1e année Devoir du 12/11/2008 Corrigé Dossier MAZET SA Note de synthèse : rappels : une note doit comprendre : un titre un expéditeur un ou plusieurs destinataires une date une note doit être structurée (plan apparent), en introduction elle

Plus en détail

COURS ANGLAIS COJURIB ANNEE SCOLAIRE 2015-2016. lundi mardi mercredi jeudi vendredi 28 sept. 29 30 1 oct. 2

COURS ANGLAIS COJURIB ANNEE SCOLAIRE 2015-2016. lundi mardi mercredi jeudi vendredi 28 sept. 29 30 1 oct. 2 octobre 2015 28 sept. 29 30 1 oct. 2 40 41 5 6 7 8 9 12 13 14 15 16 42 19 20 21 22 23 De 17 oct. Vacances de la Toussaint Zone B (Aix Marseille, Amiens, Caen, Lille, Nancy Metz, Nantes, Nice, Orléans Tours,

Plus en détail

kçìîéä=áåçáåé=çé=åáêåìä~íáçå=ëìê== äé=ê ëé~ì=êçìíáéê=å~íáçå~ä o ëìäí~íë=çé=ommu=

kçìîéä=áåçáåé=çé=åáêåìä~íáçå=ëìê== äé=ê ëé~ì=êçìíáéê=å~íáçå~ä o ëìäí~íë=çé=ommu= = Note d'information ^ìíéìê=w=p íê~= ã~á=ommv= = kçìîéä=áåçáåé=çé=åáêåìä~íáçå=ëìê== äé=ê ëé~ì=êçìíáéê=å~íáçå~ä o ëìäí~íë=çé=ommu= = qê~åëéçêíë= MP= L'Indice National de Circulation est le baromètre de

Plus en détail

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM DUO : Smart Noise Monitor Sonomètre Station de surveillance Brand of ACOEM 25 ANS D INNOVATIONS 01dB introduit DUO Smart Noise Monitor, nouvelle génération d instruments dédiés à la mesure de bruit dans

Plus en détail

JERI 2014 Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant

JERI 2014 Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant Tiefbauamt TBA Expérience du canton de Fribourg en matière de revêtement phonoabsorbant 25 novembre 2014 André Magnin, Ingénieur cantonal, chef du Service des ponts et chaussées Direction de l aménagement,

Plus en détail

Notice pour les comptages de trafic routier

Notice pour les comptages de trafic routier s Service de la mobilité SMo Amt für Mobilität MobA Section Statistiques et prévisions Statistiken und Prognosen Notice pour les comptages de trafic routier Dans le cadre d études acoustiques Edition septembre

Plus en détail

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues

Comportement de LA MAISON PASSIVE. Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Comportement de LA MAISON PASSIVE Etude menée d octobre 2012 à septembre 2013 sur la Maison Passive située à Arcangues Sommaire Le contexte..... p.2 Consommations d énergies au cours d une année... p.3

Plus en détail

! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//( 0!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! (

!  #  $ % !&'( ) ** !&'!* ! * $! %! +,-.//( 0!1*! *  2 *3 4 4 '   #! ( ! "#$%$"&! " # " $ % "!&'( ) ** "!&'!* "! * $! %! +,-.//(!"1*! * " 2 *3 4 4 ' " " #! ( 5! * " " ( 5 *6 $ 6! 6 (! *6 6 ( " #!$ 6 * " ( 5 "!&' # 7* (8( #! 3 ( '()* +$" $+%,-)./%! +) $ % * $%!) *!&1!) **1!

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 23 juillet 2013 modifiant l arrêté du 30 mai 1996 relatif aux modalités de classement des infrastructures

Plus en détail

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement 1/21 MESURES de BRUIT Installations d enrobage Plate-forme LABENNE (40) RAPPORT DE MESURAGE Bruit ambiant et émergences RAPPORT DE MESURAGE Mesures réalisées le 17/10/2013 2/21 SOMMAIRE Page Conclusions

Plus en détail

Exemples de réseaux de mesure du bruit en Europe

Exemples de réseaux de mesure du bruit en Europe Exemples de réseaux de mesure du bruit en Europe Questionnaire technique Harmonica Action 1 Sommaire Classification Harmonica /positionnement des balises Exemples de réseaux à l échelle d une agglomération

Plus en détail

Statistique de la circulation routière 2012

Statistique de la circulation routière 2012 Statistique de la circulation routière 2012 Département de la sécurité Police 28 février 2013-4 Statistique de la circulation routière 2012 Parc des véhicules v routiers à Genève Voitures de tourisme 219'766

Plus en détail

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol)

Dates du chantier : Octobre 2007 Janvier 2010 Situation : Paris 3 ème (Métro Réaumur Sébastopol) CHANTIER DE RENOVATION DE LA GAÎTE LYRIQUE (PARIS 3 ème ème ) Les réseaux de surveillance acoustique, prémices des Observatoires du bruit - Mercredi 04 juin 2008 1 Introduction Dates du chantier : Octobre

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

Municipalité de la Commune de Duillier Préavis No 012 / 13 au Conseil communal

Municipalité de la Commune de Duillier Préavis No 012 / 13 au Conseil communal Municipalité de la Commune de Duillier Préavis No 012 / 13 au Conseil communal Demande d un crédit d investissement de Fr. 347'800. destiné à financer la réfection du tapis de la rue du Château et de la

Plus en détail

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN

BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN «Les Sources de Bruits Routiers» LCPC Nantes 9/02/2007 BRUIT DE CONTACT PNEU-CHAUSSEE : LE POINT DE VUE D UN PNEUMATICIEN MECANISMES BRUIT USAGE : PART DU PNEUMATIQUE METHODE ISO BRUIT EXTERIEUR PERSPECTIVES

Plus en détail

Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon

Le bouquet Mobilité du Grand Lyon Le bouquet "Mobilité" du Grand Lyon Pierre SOULARD Ingénieur Génie Urbain - EIVP Chef de projet infrastructures CU MPM Responsable de subdivision de voirie Grand Lyon Grand Lyon, responsable du Service

Plus en détail

Acoustique : Propagation en champ libre

Acoustique : Propagation en champ libre Acoustique : Propagation en champ libre Ricardo Atienza 2008-2009 Suzel Balez / Nicolas Remy CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble L5C Rappels! le db(a) est la plus petite unité

Plus en détail

Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace. PM 10 et PM 2,5

Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace. PM 10 et PM 2,5 Année 2008 Statistiques des données de qualité de l'air en Alsace Cf. Normes de qualité de l'air Particules en suspension PM 10 et PM 2,5 13 années d'évolution statistique. Particules en suspension - Type

Plus en détail

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu

Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Prestation de compensation du Handicap : Suivi de la montée en charge et du contenu Analyse des résultats du questionnaire mensuel Les résultats présentés ici sont issus des réponses au questionnaire envoyé

Plus en détail

BULLETIN STATISTIQUE MENSUEL

BULLETIN STATISTIQUE MENSUEL DIMINUTION DE L ÉCART ENTRE LES TAUX DE CHÔMAGE À GENÈVE ET EN SUISSE Dans le canton de Genève, le taux de chômage augmente de 0,1 point en décembre 2014 et se fixe à 5,4 %. En Suisse, il augmente de 0,2

Plus en détail

Janvier 2015 11 2 16 7

Janvier 2015 11 2 16 7 TABLEAU DE BORD DE LA SECURITE ROUTIERE DANS L YONNE - JANVIER Accidents Corporels Tués Blessés dont Hospitalisés Janvier 6 7 Janvier 4 6 6 Evolution Janvier / 4 YONNE - 4 % - 66,7 % % - 4,7 % Évolution

Plus en détail

LA METHODE DES FLUX. Bureau d études techniques f. marchand

LA METHODE DES FLUX. Bureau d études techniques f. marchand LA METHODE DES FLUX outil de l analyse touristique territoriale LA METHODE DES FLUX EVALUATION QUANTITATIVE dénombrement de la population touristique (évaluation des nuitées touristiques sur un territoire

Plus en détail

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL

MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE UNITE DE METHANISATION DE MATIERES ORGANIQUES Siège social : FRANCE BIOGAZ VALORISATION 12 rue Finkmatt 67000 STRASBOURG Tél. : 03 88 23 47 72 Fax : 03

Plus en détail

Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon

Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon Prise en compte des transports dans le Plan Climat du Grand Lyon Transport, énergie, climat : de la prospective et la planification et au projet urbain CEREMA 7 novembre 2014 LE TERRITOIRE DU GRAND LYON

Plus en détail

Comparaison des exigences du label Minergie-ECO avec la norme SIA 181:2006

Comparaison des exigences du label Minergie-ECO avec la norme SIA 181:2006 Comparaison des exigences du label MinergieECO avec la norme Dimitri Magnin Bureau d ingénieurs EcoAcoustique SA Lausanne SSA EMPA Dübendorf 18 octobre 2012 Comparaison MinergieEco 1. Introduction 2. Exigences

Plus en détail

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :...

Note finale:... Q1 :... Q2 :... Q3 :... Q4 :... Bonus :... Total :... FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeurs : D. Andrei C. Bobtcheff Matière : Principes généraux de finance Session : Automne 2012 Informations générales: o Documentation

Plus en détail

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure

Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Point sur la fraude VAD Etat des lieux sur le déploiement de 3D secure Salon e-commerce - Mercredi 22 septembre Communication, diffusion, reproduction, utilisation, exécution ou représentation de ce document,

Plus en détail

Gérer les Bruits Urbains [ ] Une ville en paix. La Gestion du Bruit dans l environnement

Gérer les Bruits Urbains [ ] Une ville en paix. La Gestion du Bruit dans l environnement Gérer les Bruits Urbains [ ] Une ville en paix La Gestion du Bruit dans l environnement 12 db: Forêt 40 db: Salon 60 db: Tondeuse à gazon 80 db: Bruit de circulation 100 db: Marteau piqueur 125 db: Feu

Plus en détail

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz

Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz Ordonnance du DFJP sur les instruments de mesure de quantités de gaz 941.241 du 19 mars 2006 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Département fédéral de justice et police (DFJP), vu les art. 5, al. 2, 8, al.

Plus en détail

Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015. Réunion d analystes du 9 novembre 2015

Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015. Réunion d analystes du 9 novembre 2015 Comptes consolidés des 9 premiers mois de 2015 Réunion d analystes du 9 novembre 2015 DFI novembre 2015 La pente de la courbe des taux s est stabilisée au 3 ème trimestre à un niveau bas comparable à 2014

Plus en détail

Comité de suivi collège Galilée du 08 octobre 2014

Comité de suivi collège Galilée du 08 octobre 2014 Comité de suivi collège Galilée du 08 octobre 2014 Comité de suivi collège Galilée du 8 octobre 2014 1. Historique 1995 2014 2. Diagnostic structure : rapport intermédiaire octobre 2014 3. Gestion de la

Plus en détail

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées

SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées SEMINAIRE du CRIES Le logement en Midi-Pyrénées Quelle information pour éclairer les politiques de l habitat? Les statistiques de la Banque de France Patrick BERGER Directeur Régional Le 15 novembre 2012

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (1960-1980) & (2070-2100) POUR LA RÉGION D AVIGNON

CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (1960-1980) & (2070-2100) POUR LA RÉGION D AVIGNON CHANGEMENT CLIMATIQUE GLOBAL ET PRODUCTION DE TOMATE SOUS SERRE : COMPARAISON DES PERIODES (196-198) & (27-21) POUR LA RÉGION D AVIGNON T. BOULARD, H. FATNASSI, M. TCHAMITCHIAN Financement par la mission

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

Dossier de Presse Présentation du bilan du

Dossier de Presse Présentation du bilan du Grand-Duché de Luxembourg Ministère des Transports Conférence de presse Dossier de Presse Présentation du bilan du Permis à points Présentation de la campagne de sensibilisation De Kick? Awer net op der

Plus en détail

ACOUSTIQUE. RVSL amont. Rouen Val de Seine Logistique amont. Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne. Etat initial acoustique

ACOUSTIQUE. RVSL amont. Rouen Val de Seine Logistique amont. Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne. Etat initial acoustique Rouen Val de Seine Logistique amont Projet d aménagement d un pôle logistique à Grand-Couronne Etat initial acoustique Février 2010 ACOUSTIQUE RVSL amont SOMMAIRE I. OBJET 3 II. LE BRUIT : GENERALITES

Plus en détail

Le Tableur TP8 La fonction Test SI LibreOffice

Le Tableur TP8 La fonction Test SI LibreOffice Objectifs : Découvrir et utiliser la fonction logique. Faire afficher du texte ou le d'un. Utiliser certaines fonctions de date Mettre en forme des tableaux Découverte de la syntaxe de la fonction logique

Plus en détail

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 2015/05 Réaménagement routier du chemin du Bochet Demande de crédit de construction Séance de la commission ad hoc, le jeudi

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE JANVIER 2015 1 CONTEXTE INTERNATIONAL LE GAZ DE PETROLE LIQUEFIE (GPL) La part des échanges internationaux des gaz de pétrole liquéfiés ne représente

Plus en détail

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUE LE MERCREDI 14 OCTOBRE 2015 A 13H30. HOTEL des VENTES Rue des Fossettes 95650 GENICOURT. Lot Marque Modéle Option DateMec CV Kms 1 RENAULT KANGOO POUR PIECES DETACHEES 2 PEUGEOT

Plus en détail

Fédération Française des Echecs www.echecs.asso.fr

Fédération Française des Echecs www.echecs.asso.fr Fédération Française des Echecs www.echecs.asso.fr Fondée en 1921 et reconnue comme fédération sportive, cette association compte 54 000 licenciés regroupés dans 1 000 clubs. Le site web echecs.asso.fr

Plus en détail

RAPPORT TECHNIQUE. Mise à jour du classement sonore des infrastructures de transports terrestres en Vienne (86)

RAPPORT TECHNIQUE. Mise à jour du classement sonore des infrastructures de transports terrestres en Vienne (86) RAPPORT TECHNIQUE Mise à jour du classement sonore des infrastructures de transports terrestres en Vienne (86) Direction Départementale des Territoires de la Vienne Service Prévention des Risques Unité

Plus en détail

Le Francilophone. Edito. L indice Harmonica : un indice de bruit innovant et parlant. p. 2-5. N 18 Juillet 2014. Partager les bonnes pratiques

Le Francilophone. Edito. L indice Harmonica : un indice de bruit innovant et parlant. p. 2-5. N 18 Juillet 2014. Partager les bonnes pratiques Le Francilophone Dossier p. 2-5 L indice Harmonica : un indice de bruit innovant et parlant Edito Lettre d information de Bruitparif, l Observatoire du bruit en Île-de-France N 18 Juillet 2014 Ce numéro

Plus en détail

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012

Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Observatoire PDU 2006: simulations SIRANE Observatoire PDU Grenoble 2006: Simulations NO 2 SIRANE Scénarii 2012 Rédacteurs Relecteur Diffusion Date N et Version IRi Cf fiche de relecture Interne Avril

Plus en détail

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Retour d expérience des expertises demandées par les CHSCT François COCHET - SECAFI François COCHET Directeur des activités Santé au Travail - SECAFI 04.78.63.60.63

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

Précisions techniques

Précisions techniques Précisions techniques 2 Campagne de mesurages 2.1 Objet de la campagne de mesurages L objet de la présente campagne de mesurage est de vérifier, valider et ajuster si nécessaire les paramètres de calculs

Plus en détail

Outils et procédures d'audits de la sécurité routière. Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009

Outils et procédures d'audits de la sécurité routière. Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009 Outils et procédures d'audits de la sécurité routière Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009 1 Rapport Via sicura 2 Rapport Via sicura Objectif: Diminuer de moitié le nombre de blessés et de

Plus en détail

Campagne de mesures des performances énergétiques avant/après rénovation

Campagne de mesures des performances énergétiques avant/après rénovation Campagne de mesures des performances énergétiques avant/après rénovation Résultats de la première année de mesures (avant rénovation) SYNTHESE DES 5 OPERATIONS Septembre 2011 E N E R T E C H Ingénierie

Plus en détail

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U

T E C H N I Q U E S D E S S Y S T E M E S E T R E S E A U U S Y S T E M E S E T R E S E A U T I C P L A N D E C O U R S R I M E S T R E D E P R I N T E M P S 2 0 1 3 A la fin de chaque trimestre, un contrôle de compétences est organisé sous la forme 26 mars 28

Plus en détail

Estimation des GES émis par le secteur des transports. Pegah Nouri Étudiante au doctorat

Estimation des GES émis par le secteur des transports. Pegah Nouri Étudiante au doctorat Estimation des GES émis par le secteur des transports Pegah Nouri Étudiante au doctorat 1 Contenu de la présentation Facteurs d émission des GES Contrôle des émissions Demande de puissance Température

Plus en détail

JUMO dtrans T03 J, B, T Convertisseur de mesure analogique, 2 fils avec réglage numérique

JUMO dtrans T03 J, B, T Convertisseur de mesure analogique, 2 fils avec réglage numérique Fiche technique 9.30 Page 1/10 JUMO dtrans T03 J, B, T Convertisseur de mesure analogique, 2 fils avec réglage numérique JUMO dtrans T03 BU, TU Convertisseur de mesure analogique, 3 fils avec réglage numérique

Plus en détail

Cours Statistiques descriptives

Cours Statistiques descriptives C. Terrier 1/5 29/9/24 Cours Statistiques descriptives Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

Chapitre II : Estimation du bruit routier

Chapitre II : Estimation du bruit routier Chapitre II : Estimation du bruit routier Chapitre II : Estimation du bruit routier L acoustique se définit comme «la science qui étudie les propriétés des vibrations des particules d un milieu susceptibles

Plus en détail

Certificat d examen de type n 05.00.372.003.1 du 30 décembre 2005

Certificat d examen de type n 05.00.372.003.1 du 30 décembre 2005 DIRECTION GÉNÉRALE DES ENTREPRISES DIRECTION DE L ACTION RÉGIONALE, DE LA QUALITÉ ET DE LA SÉCURITÉ INDUSTRIELLE SOUS-DIRECTION DE LA SÉCURITÉ INDUSTRIELLE ET DE LA MÉTROLOGIE Bureau de la métrologie 5,

Plus en détail

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUE LE MERCREDI 4 NOVEMBRE 2015 A 13H30. HOTEL des VENTES Rue des Fossettes 95650 GENICOURT. Lot Marque Modéle Option DateMec CV Kms 1 OPEL ZAFIRA 2L CDTI 130 COSMO PACK JANTES

Plus en détail

FUSION Smart Sound & Vibration Analyzer. Simply Unique. Brand of ACOEM

FUSION Smart Sound & Vibration Analyzer. Simply Unique. Brand of ACOEM FUSION Smart Sound & Vibration Analyzer Simply Unique Brand of ACOEM Avec FUSION, 01dB lance son nouveau sonomètre conçu pour répondre à vos besoins en toutes circonstances. Simple d utilisation, aussi

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

Géographie, climat et santé

Géographie, climat et santé Géographie, climat et santé Santé internationale et pathologie tropicale Hugo Pilkington Inserm Unité 149 Université de Paris 8 27 février 2007 Plan de l intervention Géographie et santé La science géographique

Plus en détail

ISAUr Modèles des données v0.2

ISAUr Modèles des données v0.2 RAPPORTS Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de Saint-Brieuc Date ISAUr Modèles des données v0.2 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du

Plus en détail

Crédit-cadre de Fr. 1'850'000.- pour l'assainissement du bruit routier entre 2015 et 2019

Crédit-cadre de Fr. 1'850'000.- pour l'assainissement du bruit routier entre 2015 et 2019 Crédit-cadre de Fr. 1'850'000.- pour l'assainissement du bruit routier entre 2015 et Par le présent message, le Conseil communal invite le Conseil de Ville de Delémont à accepter la demande de crédit-cadre

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

ANALYSE DU GAIN DE PRODUCTION DES TRACKERS

ANALYSE DU GAIN DE PRODUCTION DES TRACKERS ANALYSE DU GAIN DE PRODUCTION DES TRACKERS Site pilote de démonstration à EVREUX dans l Eure. 3 trackers R T I type DST 12x18Wc monocristallins Date du rapport : 12/7/212 Date de mise en service de l installation

Plus en détail

1/ La place du référencement dans la gestion de trafic sur un site web

1/ La place du référencement dans la gestion de trafic sur un site web Rapport réalisée par JULIEN GUYOT, société Au Cœur de la Toile LA GESTION DE TRAFIC DES SITES EN LIGNE Thème : La place du référencement dans la gestion de trafic d un site. 2003-2004 Société Au Cœur de

Plus en détail

Le Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble.

Le Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble. 1 Le Département de Veille Sanitaire du CHU de Grenoble. Une expérience de gestion intégrée de la qualité et des risques sanitaires. P François, MR Mallaret, J Shum, V Danel. PFrancois@chu-grenoble.fr

Plus en détail

Monitoring et suivi du comportement des chaussées

Monitoring et suivi du comportement des chaussées Monitoring et suivi du comportement des chaussées Pierre Hornych Juliette Blanc IFSTTAR - LAMES 1/xx MONITORING ET SUIVI DU COMPORTEMENT DES CHAUSSÉES DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS ET PERSPECTIVES Introduction

Plus en détail

Cartographie des vitesses et niveau de service sur le réseau routier couvert par le système Allegro

Cartographie des vitesses et niveau de service sur le réseau routier couvert par le système Allegro Cartographie des vitesses et niveau de service sur le réseau routier couvert par le système Allegro période d'observation novembre 2006 avril 2007 Date: novembre 2007 1 Introduction Cette note a pour objectif

Plus en détail

Sanef / Direction des Nouvelles Technologies / Franck Rivey (franck.rivey@sanef.com)

Sanef / Direction des Nouvelles Technologies / Franck Rivey (franck.rivey@sanef.com) Sanef / Direction des Nouvelles Technologies / Franck Rivey (franck.rivey@sanef.com) Quels sont les usages des données FCD pour un gestionnaire de routes. L augmentation constante du nombre d équipements

Plus en détail

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 II. MODE OPERATOIRE... 3 A. MATERIEL UTILISE... 3 1) Sonomètre... 3 2) Calibreur... 3 B. METHODE DE MESURE... 4 C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL... 4 III. CAMPAGNE DE MESURE...

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE 2009

BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE 2009 BILAN STATISTIQUE DES PRETS CONVENTIONNES DE L ANNEE A) Une production de l ensemble des prêts conventionnés en hausse... 2 B) Trois quarts des PC sont des PAS... 4 C) La moitié des opérations sont dans

Plus en détail

Emissions de GES par le trafic routier

Emissions de GES par le trafic routier Emissions de GES par le trafic routier Point sur les outils de calculs des émissions Vincent DEMEULES, CETE Normandie-Centre Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

Autonomie des systèmes

Autonomie des systèmes Autonomie des systèmes Bilan énergétique et optimisation Julien Werly, ingénieur R&D électronique Le CRT CRESITT est soutenu par Autonomie des systèmes Définition : Un module autonome en énergie et en

Plus en détail

DRIT/SEGSR 28/03/2013 Contexte: Le département des Alpes Maritimes : une géographie particulière. -2/3 de l espace départemental: zones rurales de faible densité, -1/3 du territoire 97% de la population

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent

Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent Références légales : LRQ (c. Q-2), articles 20 et 22 JUIN 2006 Introduction 1. Objet de la note d instructions Cette note

Plus en détail

1 ÈRE RÉGIE DIGITALE SPÉCIALISÉE DANS LE WEB-TO-STORE POUR FEVRIER 2015

1 ÈRE RÉGIE DIGITALE SPÉCIALISÉE DANS LE WEB-TO-STORE POUR FEVRIER 2015 1 ÈRE RÉGIE DIGITALE SPÉCIALISÉE DANS LE WEB-TO-STORE POUR FEVRIER 2015 Solocal Group est le n 1 de la communication locale Des marques à forte notoriété Des solutions technologiques innovantes Des partenariats

Plus en détail

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES

CAPTEURS - CHAINES DE MESURES CAPTEURS - CHAINES DE MESURES Pierre BONNET Pierre Bonnet Master GSI - Capteurs Chaînes de Mesures 1 Plan du Cours Propriétés générales des capteurs Notion de mesure Notion de capteur: principes, classes,

Plus en détail

Commune de ESSE -------RUE DE LA SEICHE RUE DU LAVOIR RUE DES FEES RUE DU CIMETIERE ----------DEBIT ET VITESSES PRATIQUEES

Commune de ESSE -------RUE DE LA SEICHE RUE DU LAVOIR RUE DES FEES RUE DU CIMETIERE ----------DEBIT ET VITESSES PRATIQUEES Service Energie Climat Transport et Aire Métropolitaine Bureau Transport, Circulation, Sécurité des Infrastructures Commune de ESSE -------RUE DE LA SEICHE RUE DU LAVOIR RUE DES FEES RUE DU CIMETIERE ----------DEBIT

Plus en détail

Supercal 539. Compteur d'énergie thermique compact. Applications

Supercal 539. Compteur d'énergie thermique compact. Applications Supercal 539 Compteur d'énergie thermique compact Applications Le compteur électronique d'énergie thermique compact et autonome est destiné au comptage de la consommation d'énergie distribuée par des installations

Plus en détail

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION NIVEAUX SONORES ÉMIS DANS L ENVIRONNEMENT EN RÉFÉRENCE À L ARRÊTÉ DU 23 JANVIER

Plus en détail

VOLUME I VADEMECUM DU BRUIT ROUTIER URBAIN. Les paramètres influençant la production et la propagation du bruit routier

VOLUME I VADEMECUM DU BRUIT ROUTIER URBAIN. Les paramètres influençant la production et la propagation du bruit routier VOLUME I VADEMECUM DU BRUIT ROUTIER URBAIN Les paramètres influençant la production et la propagation du bruit routier 4 CLEF DE LECTURE La fiche consiste en un texte ordonné et continu sur sa partie de

Plus en détail

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Alain Pelc www.ccmsa.msanet Rappel du dispositif Le revenu de solidarité active (rsa) est entré en vigueur le 1er juin 2009 en

Plus en détail

Gestion du bruit routier

Gestion du bruit routier Gestion du bruit routier Pierre Langlois, M. Ing. Consultant Formation Bitume Québec 2015 1 2 2005-03-23 3 Politique sur le bruit routier du MTQ Zone problématique, pour les routes existantes, le bruit

Plus en détail

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX

APONEM BP 20152 PONTOISE 95304 CERGY PONTOISE CEDEX VENTE AUX ENCHERES PUBLIQUE LE MERCREDI 7 OCTOBRE 2015 A 13H30. HOTEL des VENTES Rue des Fossettes 95650 GENICOURT. Lot Marque Modéle Option DateMec CV Kms 1 KIA RIO BVA 2 CITROEN C3 1,4 HDI 3 RENAULT

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail