MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL"

Transcription

1 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE UNITE DE METHANISATION DE MATIERES ORGANIQUES Siège social : FRANCE BIOGAZ VALORISATION 12 rue Finkmatt STRASBOURG Tél. : Fax : CRAON (53) Site objet de ce dossier : ZA La pépinière CRAON Contact : Julien ANTOINE MESURES DE BRUIT A l ÉTAT INITIAL Norme NF S CALCULS PREVISIONNELS DES NIVEAUX SONORES ET DES EMERGENCES Janvier , rue Avogadro Beaucouzé Tél Fax : référence :

2 SOMMAIRE 1. OBJET ET CONTENU DE LA MISSION Contexte de la prestation Définitions des principaux termes techniques MESURES DE BRUIT A L ETAT INITIAL Contexte Réglementaire et Normatif Méthodologie Matériel Utilisé Conditions d Intervention préconisées Description du site et de l ambiance sonore générale Calibrages Description des Points de Mesure Périodes de mesure Conditions Météorologiques Résultats détaillés des enregistrements Synthèse des résultats des mesures à l état initial CALCULS PREVISIONNELS DES NIVEAUX SONORES ET DES EMERGENCES Méthode et données Méthode de calcul prévisionnel du bruit ambiant Définitions : bruit brut, bruit résiduel et bruit ambiant Sources de bruit et puissances acoustiques Lw Paramètres de calculs Résultats Rappel de la réglementation applicable : arrêté du 23 janvier ANNEXES Annexe 1 : Certificats de vérification des sonomètres Annexe 2 : Méthode de détermination du code météo de la norme NF S modifiée Annexe 3 : Photos des points de mesures Annexe 4 : Plan de localisation du projet et des points de mesures...33 Page Janvier 2012 Etude Bruit 2

3 1. OBJET ET CONTENU DE LA MISSION 1.1. CONTEXTE DE LA PRESTATION FRANCE BIOGAZ VALORISATION souhaite créer une unité de méthanisation à Craon (53). Le projet est situé au niveau de la ZA de la Pépinière 2 Voir plan en annexe 4. FRANCE BIOGAZ VALORISATION a missionné IMPACT ET ENVIRONNEMENT pour la réalisation de mesures de bruit à l état initial et les calculs prévisionnels des niveaux sonores et des émergences après réalisation du projet. Ainsi, une campagne de mesures des niveaux sonores a été réalisée au niveau du site de projet ainsi qu au droit du voisinage (zone à émergence réglementée). Ces mesures servent ensuite à la réalisation des calculs prévisionnels. Janvier 2012 Etude Bruit 3

4 1.2. DEFINITIONS DES PRINCIPAUX TERMES TECHNIQUES On rappellera les principales définitions suivantes (arrêté du 23 janvier 1997) : Lamb = bruit ambiant : niveau sonore mesuré avec l établissement en fonctionnement, Lres bruit résiduel : niveau sonore mesuré en l'absence du bruit généré par l'établissement, émergence : la différence entre les niveaux de pression continus équivalents pondérés A du bruit ambiant et du bruit résiduel, zones à émergence réglementée : - l'intérieur des immeubles habités ou occupés par des tiers, existant à la date de l'arrêté d'autorisation de l'installation et leurs parties extérieures éventuelles les plus proches (cour, jardin, terrasse), - les zones constructibles définies par des documents d'urbanisme opposables aux tiers et publiés à la date de l'arrêté d'autorisation, - l'intérieur des immeubles habités ou occupés par des tiers qui ont été implantés après la date de l'arrêté d'autorisation dans les zones constructibles définies ci-dessus et leurs parties extérieures éventuelles les plus proches (cour, jardin, terrasse), à l'exclusion de celles des immeubles implantés dans les zones destinées à recevoir des activités artisanales ou industrielles, Leq ou LAeq : niveau acoustique équivalent continu exprimé en db (A) = niveau de bruit moyen sur la période de mesure, L50 : pression acoustique excédant 50% de la mesure exprimé en db (A) = niveau de bruit médian sur la période de mesure, Précision concernant le calcul des émergences (http://installationsclassees.ecologie.gouv.fr/le-volet-bruit.html) L arrêté du 23 janvier 1997 prévoit, dans le cas où la différence entre LAeq et L50 est supérieure à 5dB(A), l utilisation du L50 comme indicateur d émergence. Cette instruction intervient pour limiter l effet de masque, dû au trafic routier par exemple, sur le bruit de l installation. Ainsi, ce critère de 5dB(A) d écart entre le LAeq et le L50 doit se baser sur la mesure de bruit résiduel et non pas sur la mesure du bruit ambiant. Ainsi, l émergence Em se mesure : Em = LAeq(ambiant) - LAeq(résiduel), si sur la mesure de bruit résiduel la différence LAeq-L50 < 5dB(A) ; Em = L50(ambiant) - L50(résiduel), si sur la mesure de bruit résiduel la différence LAeq-L50 > 5dB(A). Janvier 2012 Etude Bruit 4

5 2. MESURES DE BRUIT A L ETAT INITIAL 2.1. CONTEXTE REGLEMENTAIRE ET NORMATIF Les mesures ont été réalisées conformément : à l Arrêté ministériel du 23 janvier 1997 relatif à la limitation des bruits émis dans l environnement par les Installations Classées pour la Protection de l Environnement soumises à Autorisation. à la méthode dite d expertise de la norme NF S modifiée 2.2. METHODOLOGIE La méthodologie a suivi la démarche suivante : Définition de 1 point de mesure sur site (le bruit est homogène sur l ensemble du site compte tenu de sa faible superficie et de l absence de voisinage bruyant en limite de propriété). Définition de 3 points en zone à émergence réglementée. Périodes de mesures : o période diurne (de 7H00 à 22H00) état initial avant projet (bruit résiduel). o Période nocturne (22H00 à 7h00) état initial avant projet (bruit résiduel). Analyse sur des intervalles d observation de 30 minutes minimum par point et par période MATERIEL UTILISE Le matériel utilisé est le suivant : Sonomètre intégrateur type SOLO MASTER 01 db (N de série 10730) - classe de précision I, Sonomètre intégrateur type BLUE SOLO MASTER 01 db (N de série 60928) - classe de précision I, Microphone type 212 (N de série 42560), Microphone type 250 (N de série 2935), Calibreur acoustique type 21 (N de série ) classe de précision I, Janvier 2012 Etude Bruit 5

6 Logiciel d'exploitation dbsolotrait permettant d'établir les niveaux d'émergence, le niveau de bruit résiduel et une analyse spectrale par tiers d'octave, Accessoire : boule anti-vent, anti-pluie, anti-oiseau, anti-condensation BAP21, Les enregistrements ont été réalisés à 1,5 m du sol à l aide d un trépied. Le matériel utilisé a été soumis à des contrôles de métrologie dont les derniers datent de janvier et septembre Les derniers certificats de contrôle sont joints en annexe CONDITIONS D INTERVENTION PRECONISEES Les conditions d intervention sont optimisées lorsque les conditions météorologiques sont les suivantes : Vent inférieur à 5 m.s -1, sans pluie marquée et hors gel, Positionnement à 1,5 mètre du sol et à au moins 2 mètres du premier obstacle (mur) DESCRIPTION DU SITE ET DE L AMBIANCE SONORE GENERALE Le projet sera implanté sur la ZA de la Pépinière 2 à Craon (53) Voir plan en annexe 4. Le site est constitué de terrain à urbaniser, à l interface entre une zone d activités et une zone rurale. L ambiance sonore du site et de son environnement est globalement calme. On peut percevoir sur le site des bruits provenant de la zone d activités (SARA), de la déchèterie, et des voiries aux alentours CALIBRAGES Le sonomètre a été calibré avant et après chaque campagne de mesures. La variation entre calibrages est inférieure à 0,5 db pour les 2 sonomètres utilisés ce jour-là : Période de jour - Mercredi 02/11/2011 Solo 1 : variation de 0,0 db Solo 2 : variation de 0,1 db Période de nuit - Jeudi 17/11/2011 Solo 1 : variation de 0,0 db Solo 2 : variation de 0,2 db Les mesures sont donc conformes aux tolérances de la norme NF S Janvier 2012 Etude Bruit 6

7 2.7. DESCRIPTION DES POINTS DE MESURE Voir photos et plan de localisation des points de mesures en annexe 3 et 4. Point de mesure P1 ZER1 ZER2 ZER3 Description Site de projet Zone à émergence réglementée Habitation «Le Closeau» Terrain d accueil des gens du voyage Zone à émergence réglementée Habitation au Nord-Est Terrain d accueil des gens du voyage Zone à émergence réglementée Exploitation agricole «les Carteries» 2.8. PERIODES DE MESURE Point de mesure Période de mesure Date et horaires Tous Tous Période de jour - Bruit résiduel Période de nuit - Bruit résiduel Date : 02/11/11 Entre 12h30 et 15h00 Date : 17/11/11 Entre 22h00 et 00h30 Janvier 2012 Etude Bruit 7

8 2.9. CONDITIONS METEOROLOGIQUES Les conditions météorologiques, lors des mesures, sont précisées dans le tableau suivant : Point Période Temps Humidité Température Vent P1 Jour Pas de pluie Sol sec Environ 15 C ZER1 Jour Pas de pluie Sol sec Environ 15 C ZER2 Jour Ciel couvert. Pas de pluie ou pluie non marquée Sol sec Environ 15 C ZER3 Jour Pas de pluie Sol sec Environ 15 C P1 ZER1 ZER2 ZER3 Nuit Nuit Nuit Nuit (1) Voir annexe 2 Ciel couvert. Pas de pluie Ciel couvert. Pas de pluie Ciel couvert. Pas de pluie Ciel couvert. Pas de pluie Sol humide Environ 10 C Sol humide Environ 10 C Sol humide Environ 10 C Sol humide Environ 10 C Vent fort (3-4 m/s) Secteur Sud-Est Vent fort (3-4 m/s) Secteur Sud-Est Vent fort (3-4 m/s) Secteur Sud-Est Vent fort (3-4 m/s) Secteur Sud-Est Vent nul à faible (0-1 m/s) Secteur Sud Vent nul à faible (0-1 m/s) Secteur Sud Vent nul à faible (0-1 m/s) Secteur Sud Vent nul à faible (0-1 m/s) Secteur Sud Code météo (1) et incidences U3T2 : conditions défavorables pour la propagation sonore U3T2 : conditions défavorables pour la propagation sonore U3T2 : conditions défavorables pour la propagation sonore U3T2 : conditions défavorables pour la propagation sonore U3T4 : conditions favorables pour la propagation sonore U3T4 : conditions favorables pour la propagation sonore U3T4 : conditions favorables pour la propagation sonore U3T4 : conditions favorables pour la propagation sonore Les conditions météorologiques sont conformes aux conditions de mesurage de la norme NF S Elles n ont pas perturbé les mesures de manière significative. Janvier 2012 Etude Bruit 8

9 2.10. RESULTATS DETAILLES DES ENREGISTREMENTS Les différents paramètres mesurés sont les suivants : L eq : Niveau acoustique équivalent continu, L MAX : Niveau sonore maximal, L MIN : Niveau sonore minimal, L 10 : Pression acoustique excédant 10% de la mesure, L 50 : Pression acoustique excédant 50% de la mesure, L 90 : Pression acoustique excédant 90% de la mesure. Janvier 2012 Etude Bruit 9

10 POINT P1 Période DIURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Un peu de bruit provenant de la déchèterie, de la zone d activités, et des voiries aux alentours Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h30 13h35 13h40 13h45 13h50 13h55 14h00 14h05 14h10 14h15 14h20 Résultats Fichier CRAON_ _Solo2_001.CMG Début 02/11/11 13:30:00 Fin 02/11/11 14:20:00 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 #33 Leq A db 46,9 41,8 59,9 43,7 45,9 48,7 Janvier 2012 Etude Bruit 10

11 POINT P1 Période NOCTURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Bruit de fond : Bruit de «soufflerie» provenant de l abattoir - Bruit provenant de la route de Nantes Rares passage de véhicules sur rue de l Europe et route de Niafles Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h20 22h25 22h30 22h35 22h40 22h45 22h50 22h55 23h00 Résultats Fichier CRAON_ _Solo1_001.CMG Début 17/11/11 22:18:55 Fin 17/11/11 23:00:22 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 #11 Leq A db 43,3 37,8 55,8 39,7 41,6 45,5 Janvier 2012 Etude Bruit 11

12 POINT ZER1 Période DIURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Passages de véhicules sur la RD 111 Un peu de bruit provenant de la zone d activités. Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h35 13h40 13h45 13h50 13h55 14h00 14h05 Résultats Fichier CRAON_ _Solo1_003et004concat.CMG Début 02/11/11 13:34:36 Fin 02/11/11 14:06:43 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 Zer1 Leq A db 45,1 38,7 57,2 41,5 43,8 47,3 Janvier 2012 Etude Bruit 12

13 POINT ZER1 Période NOCTURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Passages de véhicules sur la RD 111 Un peu de bruit provenant de la zone d activités. Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h15 23h20 23h25 23h30 23h35 23h40 23h45 23h50 23h55 00h00 Résultats Fichier CRAON_ _Solo1_002.CMG Début 17/11/11 23:12:06 Fin 18/11/11 00:01:53 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 #12 Leq A db 38,6 33,4 53,6 35,1 37,4 40,6 Janvier 2012 Etude Bruit 13

14 POINT ZER2 Période DIURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Passages de véhicules sur la RD 111 Un peu de bruit provenant de la zone d activités. Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h20 14h25 14h30 14h35 14h40 14h45 14h50 Résultats Fichier CRAON_ _Solo1_008.CMG Début 02/11/11 14:19:35 Fin 02/11/11 14:50:07 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 #8 Leq A db 45,8 38,3 64,8 40,7 43,5 47,4 Janvier 2012 Etude Bruit 14

15 POINT ZER2 Période NOCTURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Bruit de fond : Bruit de «soufflerie» provenant de l abattoir - Bruit provenant de la route de Nantes Rares passage de véhicules sur rue de l Europe et route de Niafles Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h15 23h20 23h25 23h30 23h35 23h40 23h45 23h50 23h55 00h00 Résultats Fichier CRAON_ _Solo2_002.CMG Début 17/11/11 23:13:32 Fin 18/11/11 00:03:28 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 #36 Leq A db 37,3 33,9 47,8 35,2 36,2 38,6 Janvier 2012 Etude Bruit 15

16 POINT ZER3 Période DIURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Bruit de fond : Bruit de «soufflerie» provenant de l abattoir - Bruit provenant de la route de Nantes Rares passage de véhicules sur rue de l Europe et route de Niafles Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h00 13h05 13h10 13h15 13h20 13h25 Résultats Fichier CRAON_ _Solo1_002.CMG Début 02/11/11 12:57:57 Fin 02/11/11 13:28:12 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 #2 Leq A db 46,3 36,0 75,1 38,9 41,1 44,2 Janvier 2012 Etude Bruit 16

17 POINT ZER3 Période NOCTURNE Etat initial avant projet Ambiance sonore générale Calme. Un peu de bruit provenant de la déchèterie, de la zone d activités, et des voiries aux alentours Faits marquants non représentatifs de l environnement sonore Aucun Evolution temporelle h15 22h20 22h25 22h30 22h35 22h40 22h45 22h50 22h55 23h00 Résultats Fichier CRAON_ _Solo2_001.CMG Début 17/11/11 22:13:00 Fin 17/11/11 23:01:00 Voie Type Pond. Unité Leq Lmin Lmax L90 L50 L10 #35 Leq A db 37,5 32,5 48,2 34,3 36,3 39,9 Janvier 2012 Etude Bruit 17

18 2.11. SYNTHESE DES RESULTATS DES MESURES A L ETAT INITIAL La synthèse des résultats de mesure est présentée dans le tableau suivant. Les résultats exprimés sont : le niveau acoustique continu équivalent pondéré A, L eq en db (A) = niveau de bruit moyen, le niveau acoustique fractile L 50 en db (A), c'est-à-dire le niveau de pression acoustique continu équivalent pondéré A dépassé pendant 50% de l intervalle de mesurage = niveau de bruit médian. Précision concernant le calcul des émergences (http://installationsclassees.ecologie.gouv.fr/le-volet-bruit.html) L arrêté du 23 janvier 1997 prévoit, dans le cas où la différence entre LAeq et L50 est supérieure à 5dB(A), l utilisation du L50 comme indicateur d émergence. Cette instruction intervient pour limiter l effet de masque, dû au trafic routier par exemple, sur le bruit de l installation. Ainsi, ce critère de 5dB(A) d écart entre le LAeq et le L50 doit se baser sur la mesure de bruit résiduel et non pas sur la mesure du bruit ambiant. Ainsi, l émergence Em se mesure : Em = LAeq(ambiant) - LAeq(résiduel), si sur la mesure de bruit résiduel la différence LAeq-L50 < 5dB(A) ; Em = L50(ambiant) - L50(résiduel), si sur la mesure de bruit résiduel la différence LAeq-L50 > 5dB(A). POINT PERIODE DE JOUR L eq L 50 L eq - L 50 P1 46,9 45,9 / ZER1 45,1 43,8 1,3 ZER2 45,8 43,5 2,3 ZER3 46,3 41,1 5,2 POINT PERIODE DE NUIT L eq L 50 L eq - L 50 P1 43,3 41,6 / ZER1 38,6 37,4 1,2 ZER2 37,3 36,2 1,1 ZER3 37,5 36,3 1,2 Valeur à retenir Janvier 2012 Etude Bruit 18

19 3. CALCULS PREVISIONNELS DES NIVEAUX SONORES ET DES EMERGENCES Les paragraphes suivants ont pour objet l estimation de l impact sonore du projet de méthanisation METHODE ET DONNEES Méthode de calcul prévisionnel du bruit ambiant Pour chaque point de réception, le logiciel CADNAA v4.1 calcule le niveau sonore généré par chaque source du projet suivant la norme ISO pour la propagation sonore des équipements techniques. Les niveaux sonores moyens calculés correspondent aux LAeq observables, à 1,5 mètre du sol. La propagation sonore en espace extérieur dépend de plusieurs paramètres : - l atténuation liée à la distance source récepteur ; - l atténuation due au sol (fonction des caractéristiques d absorption du sol) ; - l absorption de l air (fonction de la température moyenne et du taux d humidité) ; - les effets d écran (fonction de la topographie, des bâtiments ou des murs antibruit pouvant faire office de masque) Définitions : bruit brut, bruit résiduel et bruit ambiant Le bruit brut (L brut ) est le niveau sonore induit seulement par les installations. Le bruit ambiant (L amb ) est le niveau sonore observable en un point quand le site est en fonctionnement. Il est déterminé par calcul en fonction du bruit résiduel (L rés ), de la puissance sonore de chaque source de bruit, de la distance source/récepteur, de la fréquence de fonctionnement des appareils, et des éventuelles mesures de réduction des niveaux sonores. On a donc la formule suivante : L rés + L brut = L amb Les calculs ont été réalisés pour des points situés en limite de propriété et au niveau des 3 points en zone à émergence réglementée. Janvier 2012 Etude Bruit 19

20 Sources de bruit et puissances acoustiques Lw Les sources de bruit prises en compte sont les suivantes. On considère un fonctionnement de manière continue et simultanée en hypothèse majorante (sauf les camions dont l apparition du bruit est liée à la fréquence de passage). Numéro Source de bruit Puissance acoustique Lw en db(a) Hauteur (m) 1 Echappement Brasseur digesteur Brasseur post digesteur Brasseur post digesteur Brasseur stockage digestat Brasseur stockage digestat Ventilateur traitement odeurs Brasseur stockage Brasseur hydrolyse Brasseur pasteurisation ,2 11 Brasseur pasteurisation ,2 13 Camions sur site ,5 14 Camions sur voiries ,5 15 Bâtiment cogénération Bâtiment réception Séchage biogaz Janvier 2012 Etude Bruit 20

21 Paramètres de calculs La topographie du secteur est prise en compte. Les données utilisées sont le MNT au pas de 50 m de l IGN. La position et la hauteur des bâtiments et merlons sont prises en compte. Les terrains alentours concernés sont cultivés (coefficient absorption = 0,5). Dans le cadre de la norme ISO9613 utilisées par Cadnaa, tous les calculs sont effectués par défaut par vent favorable dans toutes les directions. Cette situation permet de se positionner dans la "pire" des situations. Janvier 2012 Etude Bruit 21

22 3.2. RESULTATS Niveaux bruts Les niveaux donnés L brut correspondent aux niveaux sonores émis par le projet établis par calcul à l aide du logiciel CadnaA. Niveaux résiduels L rés représente le niveau sonore résiduel aux points considérés en absence d activité du projet (voir résultats des mesures au paragraphe ), valeurs données dans les tableaux pour chaque configuration. Rappel : Configuratio Périodes n Jour Entre 7 h et 22 h Entre 22 h et 7 h ainsi que dimanche et jours Nuit fériés Niveaux ambiants Les niveaux donnés L amb correspondent aux niveaux sonores dans l environnement après projet, c est à dire la somme de L brut et L res. Le bruit suivant une échelle logarithmique, on écrit L amb =10 log (10 0.1*Lrés *Lbrut ), Emergence Les émergences se calculent à partir de la formule suivante : E= L amb L rés Janvier 2012 Etude Bruit 22

23 RESULTATS DES CALCULS PREVISIONNELS RESULTATS DES CALCULS : PERIODE NOCTURNE (22h 7h) Point Description hauteur Lbrut Lrés Lamb Emergence LP1 LP2 LP3 LP4 Limite de propriété Limite de propriété Limite de propriété Limite de propriété Emergence admissible* Niveau maxi admissible* 1,5 m 57,0 43,3 57,2 / / 60 1,5 m 53,7 43,3 54,1 / / 60 1,5 m 49,7 43,3 50,6 / / 60 1,5 m 52,0 43,3 52,5 / / 60 ZER1 Tiers 1,5 m 39,6 38,6 42,1 3,5 4,0 / ZER2 Tiers 1,5 m 35,7 37,3 39,6 2,3 4,0 / ZER3 Tiers 1,5 m 38,8 37,5 41,2 3,7 4,0 / RESULTATS DES CALCULS : PERIODE DIURNE (7h 22h) Point Description hauteur Lbrut Lrés Lamb Emergence LP1 LP2 LP3 LP4 Limite de propriété Limite de propriété Limite de propriété Limite de propriété Emergence admissible* Niveau maxi admissible* 1,5 m 57,7 46,9 58,0 / / 70 1,5 m 53,8 46,9 54,6 / / 70 1,5 m 49,8 46,9 51,6 / / 70 1,5 m 52,0 46,9 53,2 / / 70 ZER1 Tiers 1,5 m 40,5 45,1 46,4 1,3 5,0 / ZER2 Tiers 1,5 m 38,2 45,8 46,5 0,7 5,0 / ZER3 Tiers 1,5 m 39,6 41,1 43,4 2,3 6,0 / * Arrêté du 23 janvier 1997, voir page suivante Janvier 2012 Etude Bruit 23

24 3.3. RAPPEL DE LA REGLEMENTATION APPLICABLE : ARRETE DU 23 JANVIER 1997 Le cadre réglementaire est défini par l'arrêté du 23 janvier 1997 relatif à la limitation des bruits émis dans l'environnement par les installations classées pour la protection de l'environnement soumises à Autorisation. Critères de gêne - Niveaux limites admissibles en limites de propriété Selon l'article 3, "L'arrêté préfectoral d'autorisation fixe, pour chacune des périodes de la journée (diurne et nocturne), les niveaux de bruit à ne pas dépasser en limites de propriété de l'établissement, déterminés de manière à assurer le respect des valeurs d'émergence admissibles. Les valeurs fixées par l'arrêté d'autorisation ne peuvent excéder 70 db(a) pour la période de jour et 60 db(a) pour la période de nuit, sauf si le bruit résiduel pour la période considérée est supérieur à cette limite." Critères d'émergence "Au sens du présent arrêté, on appelle : -) émergence : la différence entre les niveaux de pression continus équivalents pondérés A du bruit ambiant (établissement en fonctionnement) et du bruit résiduel (en l'absence du bruit généré par l'établissement) ; dans le cas d'un établissement faisant l'objet d'une modification autorisée, le bruit résiduel exclut le bruit généré par l'ensemble de l'établissement modifié ; -) zones à émergence réglementée : - l'intérieur des immeubles habités ou occupés par des tiers, existant à la date de l'arrêté d'autorisation de l'installation et leurs parties extérieures éventuelles les plus proches (cour, jardin, terrasse) ; - les zones constructibles définies par des documents d'urbanisme opposables aux tiers et publiés à la date de l'arrêté d'autorisation ; - l'intérieur des immeubles habités ou occupés par des tiers qui ont été implantés après la date de l'arrêté d'autorisation dans les zones constructibles définies ci-dessus et leurs parties extérieures éventuelles les plus proches (cour, jardin, terrasse), à l'exclusion de celles des immeubles implantés dans les zones destinées à recevoir des activités artisanales ou industrielles." Selon l'article 3 de l'arrêté ministériel, "L'installation est construite, équipée et exploitée de façon que son fonctionnement ne puisse être à l'origine de bruits transmis par voie aérienne ou solidienne susceptibles de compromettre la santé ou la sécurité du voisinage ou de constituer une nuisance pour celui-ci. Ses émissions sonores ne doivent pas engendrer une émergence supérieure aux valeurs admissibles fixées dans le tableau ci-après, dans les zones où celle-ci est réglementée : Niveau de bruit ambiant existant dans les zones à émergence réglementée (incluant le bruit de l'établissement) Supérieur à 35 db(a) et inférieur ou égal à 45 db(a) Emergence admissible pour la période allant de 7 heures à 22 heures, sauf dimanches et jours fériés Emergence admissible pour la période allant de 22 heures à 7 heures, ainsi que les dimanches et jours fériés 6 db(a) 4 db(a) Supérieur à 45 db(a) 5 db(a) 3 db(a)

25 4. ANNEXES Annexe 1 : Certificats de vérification des sonomètres Annexe 2 : Méthode de détermination du code météo de la norme NF S Annexe 3 : Photos des points de mesures Annexe 4 : Plan de localisation des points de mesures 25 Janvier 2012 Etude Bruit 25

26 4.1. ANNEXE 1 : CERTIFICATS DE VERIFICATION DES SONOMETRES 26 Janvier 2012 Etude Bruit 26

27 27 Janvier 2012 Etude Bruit 27

28 28 Janvier 2012 Etude Bruit 28

29 4.2. ANNEXE 2 : METHODE DE DETERMINATION DU CODE METEO DE LA NORME NF S MODIFIEE 29 Janvier 2012 Etude Bruit 29

30 U1 : vent fort (3 à 5m/s) contraire au sens source-récepteur U2 : vent moyen contraire ou vent fort, peu contraire ou vent moyen peu contraire U3 : vent faible ou vent quelconque (fort ou moyen) de travers U4 : vent moyen portant ou vent fort peu portant ou vent moyen peu portant U5 : vent fort portant T1 : jour ET rayonnement fort ET surface du sol sèche ET (vent moyen ou faible) ; T2 jour ET [rayonnement moyen à faible OU surface du sol humide OU vent fort] (Si toutes les conditions reliées par des OU sont remplies, on se retrouve dans T3) ; T3 : période de lever du soleil OU période de coucher du soleil OU [jour et rayonnement moyen à faible ET surface du sol humide ET vent fort] ; T4 : nuit ET (nuageux OU vent fort, moyen) ; T5 : nuit ET ciel dégagé ET vent faible 30 Janvier 2012 Etude Bruit 30

31 4.3. ANNEXE 3 : PHOTOS DES POINTS DE MESURES Point P1 : Site de projet. Point ZER1 : Zone à émergence réglementée - Habitation «Le Closeau» - Terrain d accueil des gens du voyage. Point ZER2 : Zone à émergence réglementée - Habitation au Nord-Est - Terrain d accueil des gens du voyage 31 Janvier 2012 Etude Bruit 31

32 Point ZER3 : Zone à émergence réglementée - Exploitation agricole «les Carteries» 32 Janvier 2012 Etude Bruit 32

33 4.4. ANNEXE 4 : PLAN DE LOCALISATION DU PROJET ET DES POINTS DE MESURES ZER1 ZER2 P1 PROJET ZER3 Janvier 2012 Etude Bruit 33

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 II. MODE OPERATOIRE... 3 A. MATERIEL UTILISE... 3 1) Sonomètre... 3 2) Calibreur... 3 B. METHODE DE MESURE... 4 C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL... 4 III. CAMPAGNE DE MESURE...

Plus en détail

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION

CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS. À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION CPCU Chaufferie de Vaugirard 25 rue Georges Pitard 75015 PARIS À l attention de Madame JOYCE-ERMOLLI RAPPORT DE VÉRIFICATION NIVEAUX SONORES ÉMIS DANS L ENVIRONNEMENT EN RÉFÉRENCE À L ARRÊTÉ DU 23 JANVIER

Plus en détail

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE

ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE ETUDE D IMPACT ACOUSTIQUE PROJET D AMÉNAGEMENT D UN CENTRE DE STOCKAGE DE SEDIMENTS Commune de Bessines-sur-Gartempe Maître d Ouvrage AREVA Etablissement de Bessines 1, Avenue du Brugeaud 87250 Bessines

Plus en détail

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement

MESURES de BRUIT. Chantier A63 Rechargement 1/21 MESURES de BRUIT Installations d enrobage Plate-forme LABENNE (40) RAPPORT DE MESURAGE Bruit ambiant et émergences RAPPORT DE MESURAGE Mesures réalisées le 17/10/2013 2/21 SOMMAIRE Page Conclusions

Plus en détail

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées Codes l'environnement Décret 95-22 du 9 janvier relatif à la limitation du bruit des aménagements et transports terrestres mai relatif au bruit des 97-110 du 12 relative à la prise en compte du bruit dans

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1

Pompes à Chaleur & environnement acoustique. Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur. Fiche technique n 1 Fiche technique n 1 Pompes à Chaleur & environnement acoustique Recommandations pour la mise en œuvre des pompes à chaleur Association Française pour les Pompes A Chaleur 1 1 Puissance et pression acoustique

Plus en détail

COMPTE RENDU DE MESURES ACOUSTIQUES. Audibilité sirène PPI Presqu'île d' AMBES

COMPTE RENDU DE MESURES ACOUSTIQUES. Audibilité sirène PPI Presqu'île d' AMBES Analyse vibratoire et pulsatoire API 618 Systèmes de simulation Mesures et études acoustiques des réseaux de compresseurs et de pompes d écoulement de fluides Détermination des traitements Optimisation

Plus en détail

Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent

Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent Traitement des plaintes sur le bruit et exigences aux entreprises qui le génèrent Références légales : LRQ (c. Q-2), articles 20 et 22 JUIN 2006 Introduction 1. Objet de la note d instructions Cette note

Plus en détail

Département de l ARIEGE

Département de l ARIEGE LES RAPPORTS BUREAU VERITAS Bureau Veritas 12 rue Michel Labrousse Bât 15 BP 64797 31047 TOULOUSE CEDEX 1 Dardilly, le 12 juillet 2012 Département de l ARIEGE Elaboration des cartes de bruit stratégiques

Plus en détail

Page 2 Routes départementales - département de LA CREUSE - Elaboration des cartes de bruit stratégiques

Page 2 Routes départementales - département de LA CREUSE - Elaboration des cartes de bruit stratégiques Rapport Sommaire 1. TEXTES DE REFERENCES... 3 2. OBJET DE L ETUDE... 3 3. CONTENU DES CARTES DE BRUIT STRATEGIQUES... 4 1.1. Documents graphiques... 4 4. METHODE DE CALCUL ET PARAMETRES RETENUS... 4 1.2.

Plus en détail

Résumé non technique. Tableaux d estimation

Résumé non technique. Tableaux d estimation Résumé non technique Tableaux d estimation 4 Chapitre 1 Introduction 5 E n application de la directive européenne 2002/49/CE, et de ses retranscriptions en droit français (décret 2006-361 du 24 mars 2006

Plus en détail

ACOUPHEN ENVIRONNEMENT GROUPEMENT COORDONNE PAR LA COMMUNE DE MONTESSON ETUDE REALISEE POUR LE COMPTE DU : RAPPORT D ETUDE RA-080001-07-A

ACOUPHEN ENVIRONNEMENT GROUPEMENT COORDONNE PAR LA COMMUNE DE MONTESSON ETUDE REALISEE POUR LE COMPTE DU : RAPPORT D ETUDE RA-080001-07-A MANAGEMENT DE L SONORE WWW.ACOUPHEN-.COM CONTACT@ACOUPHEN-.COM SIEGE SOCIAL LYON CAMPUS DE LA DOUA 66, BD NIELS BOHR B.P. 52132 69603 VILLEURBANNE CEDEX TEL / 33 (0)4 72 69 01 22 FAX / 33 (0)4 72 44 04

Plus en détail

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999

Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Décision d'approbation de modèles n 99.00.861.002.2 du 9 septembre 1999 Direction de l'action régionale et de la

Plus en détail

Détermination et évaluation des nuisances sonores liées à l'exploitation des établissements publics

Détermination et évaluation des nuisances sonores liées à l'exploitation des établissements publics Détermination et évaluation des nuisances sonores liées à l'exploitation des établissements publics Directive du 10 mars 1999 (modification du 30 mars 2007) 1. PREAMBULE La loi fédérale sur la protection

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Edms 335722 CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE A 8 Publié par: Le Directeur général Date de publication: 1993 Original: français PROTECTION CONTRE LE BRUIT Table des matières 1 Base juridique 2 Objet 3

Plus en détail

7-2. Annexe Voies Bruyantes. Cartographie des zones affectées par le bruit des infrastructures routières sur la commune (A89) Arrêtés associés

7-2. Annexe Voies Bruyantes. Cartographie des zones affectées par le bruit des infrastructures routières sur la commune (A89) Arrêtés associés AGC - Patrick REYNÈS Etude & Conseil Urbanisme Environnement DÉPARTEMENT DE LA LOIRE COMMUNE D'AMIONS PLAN LOCAL D URBANISME 7-2 Annexe Voies Bruyantes Cartographie des zones affectées par le bruit des

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques RAPPORTS CETE Normandie Centre LRB Laboratoire Régional de Blois Affaire 131550 Cartes de bruit stratégiques Réseau routier national de l'eure Résumé non technique Article 3 du décret du 24 mars 2006 Novembre

Plus en détail

En mars 2001, à l occasion d une journée

En mars 2001, à l occasion d une journée Solutions Cetiat MESURES ACOUSTIQUES TROIS NORMES POUR MESURER LE BRUIT DES MACHINES La chasse au bruit oblige les fournisseurs à tenir compte des caractéristiques acoustiques de leurs matériels de plus

Plus en détail

Acoustique - Vibrations

Acoustique - Vibrations - HD 2010 UC, HD 2010 UC/A, HD 2010, HD 2110 page 194 Sonomètres intégrateurs - HD 8701 page 213 Sonomètre - HD 2020, HD 9101, HD 9102 page 214 Calibreurs acoustiques mono fréquence - HD 2030 page 218

Plus en détail

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE

EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE EVALUATION DE L EXPOSITION AU BRUIT EN PERIODE SCOLAIRE CHEZ UN MAITRE-NAGEUR EN PISCINE COUVERTE I - INTRODUCTION Le bruit dans les piscines est crée par les activités ludiques et les cris des usagers.

Plus en détail

Délibération n 09-2-5 POINT N 5 DE L'ORDRE DU JOUR -=-=-=-=-= AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL D'ADMINISTRATION

Délibération n 09-2-5 POINT N 5 DE L'ORDRE DU JOUR -=-=-=-=-= AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL D'ADMINISTRATION Délibération n 09-2-5 POINT N 5 DE L'ORDRE DU JOUR -=-=-=-=-= AGENCE DE L'ENVIRONNEMENT ET DE LA MAITRISE DE L'ENERGIE CONSEIL D'ADMINISTRATION SEANCE DU 11 FÉVRIER 2009 -=-=-=-=-= SYSTEME D AIDES POUR

Plus en détail

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10

Le bruit. Le bruit Page 1 sur 10 Le bruit Le bruit Page 1 sur 10 Introduction Les ambiances de travail (bruits, éclairage, ambiance thermique ) sont des éléments essentiels pour une bonne exécution d une tâche, tant leur impact sur l

Plus en détail

Cartes de bruit stratégiques

Cartes de bruit stratégiques Département de la Sarthe Cartes de bruit stratégiques Grandes infrastructures de transports Réseau autoroutier COFIROUTE Résumé non technique Article R 572-5 du code de l environnement Vu pour être annexé

Plus en détail

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert 2006-2007 Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce"

INFORMATION PRESSE. La lutte contre les bruits de voisinage se renforce Ministère de la santé et des solidarités Direction générale de la santé INFORMATION PRESSE "La lutte contre les bruits de voisinage se renforce" Arrêté du 5 décembre 2006 relatif aux modalités de mesurage

Plus en détail

HD 2110 HD 2110 SONOMETRE INTEGRATEUR - ANALYSEUR PORTATIF

HD 2110 HD 2110 SONOMETRE INTEGRATEUR - ANALYSEUR PORTATIF HD 2110 Kit sonomètre HD2110 kit 1: comprenant sonomètre HD2110, préampli HD2010PN, microphone pour champ libre MK221, écran anti-vent, câble rallonge 5m CPA/5, câble de branchement série RS232 ou USB.

Plus en détail

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique

Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique Cartes stratégiques de bruit Résumé non technique CA. Les Lacs de l'essonne - CSB - Résumé non technique 03 11 2014-1/19 Sommaire I. Contexte réglementaire autour de l élaboration des cartes de bruit stratégiques...3

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

Six sonomètres de nouvelle génération un autre monde de perceptions

Six sonomètres de nouvelle génération un autre monde de perceptions R Six sonomètres de nouvelle génération un autre monde de perceptions Produits de mesure du bruit industriel, du travail et de l environnement. +44 (0)1723 518011 www.pulsarinstruments.com La gamme PULSAR

Plus en détail

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE LE BRUIT DÉFINITION Niveaux de l ambiance sonore résultant des activités Bruit admissible et confort à l intérieur L ISOLATION ACOUSTIQUE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE PONDÉRÉ

Plus en détail

Généralité sur le bruit

Généralité sur le bruit Généralité sur le bruit (Sources : http://www.bruitparif.fr, http://www.sante.gouv.fr et http://www.afsse.fr ) DRASS Rhône Alpes Groupe Régional Bruit 2009 1. Le son Le son est un phénomène physique qui

Plus en détail

Directive 2002/49/CE Cartes de bruit de la. Vienne. Réseau ferroviaire RAPPORT. CETE de LYON Centre d'études Techniques de LYON.

Directive 2002/49/CE Cartes de bruit de la. Vienne. Réseau ferroviaire RAPPORT. CETE de LYON Centre d'études Techniques de LYON. RAPPORT CETE de LYON Centre d'études Techniques de LYON Département Environnement Territoires Climat Affaire 51ES1125 Février 213 Directive 22/49/CE Cartes de bruit de la Vienne Réseau ferroviaire Février

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

Ordonnance sur la protection contre le bruit

Ordonnance sur la protection contre le bruit Ordonnance sur la protection contre le bruit (OPB) Modification du 23 août 2006 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 15 décembre 1986 sur la protection contre le bruit 1 est modifiée comme

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement

DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES. Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement DEMANDE D'AUTORISATION D'EXPLOITATION D'UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DÉCHETS INERTES Au titre de l'article L.541-30-1 du Code de l'environnement Liieu--diitt «lle Cognett» Commune de VAUX--SUR--SEULLES

Plus en détail

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008 MJM CONSEILLERS EN ACOUSTIQUE INC MJM ACOUSTICAL CONSULTANTS INC 55, Côte des Neiges, Bureau 0 Montréal (Québec) Tél.: (5) 77-98 HS A6 Fax: (5) 77-986 Site internet: www.mjm.qc.ca Courrier électronique:

Plus en détail

Arrêtons: Art. 2. Champ d'application

Arrêtons: Art. 2. Champ d'application Règlement grand-ducal du 2 août 2006 portant application de la directive 2002/49/CE du Parlement européen et du Conseil du 25 juin 2002 relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement.

Plus en détail

Prescriptions urbanistiques pour l implantation d une petite éolienne

Prescriptions urbanistiques pour l implantation d une petite éolienne Version du sept. 00 Prescriptions urbanistiques pour l implantation d une petite éolienne VENT La présence d'une éolienne doit être compatible avec les autres affectations de l'espace environnant. C'est

Plus en détail

Sonomètre/analyseur NL-62

Sonomètre/analyseur NL-62 Sonomètres NL-62 «Un modèle unique pour investiguer sur la présence d infrasons en deçà de 20 Hz» Sonomètre/analyseur NL-62 Fournisseur certifié ISO 9001 : 2008 Gamme de mesure de 1 à 20 khz 2 Caractéristiques

Plus en détail

Smart Noise Monitor. La quantité d information stockée en parallèle permet de stocker toute l information susceptible d être exploitable

Smart Noise Monitor. La quantité d information stockée en parallèle permet de stocker toute l information susceptible d être exploitable UTILISATIONS Mesures sonométriques classiques avec présence de l opérateur sur site DUO est destiné aux mesures sonométriques classiques appareil en main grâce au clavier et écran intégrés ou par l intermédiaire

Plus en détail

jáëé=éå=çéìîêé=çé=ä~=çáêéåíáîé OMMOLQVL`b

jáëé=éå=çéìîêé=çé=ä~=çáêéåíáîé OMMOLQVL`b jáëé=éå=çéìîêé=çé=ä~=çáêéåíáîé OMMOLQVL`b `~êíéë=çé=äêìáí=ëíê~í ÖáèìÉë= dê~åçë=~ñéë=êçìíáéêë=çì=ç é~êíéãéåí= ÇÉ=ä~=`çêê òé o ëé~ì=êçìíáéê=å~íáçå~ä =o~ééçêí=çé=ëóåíü ëé ~ÑÑ~áêÉ=kø=SP=MT=NVQQV=a=PQU pééíéãäêé=ommu

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS

Rapport. Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS Rapport Mesures de champ de très basses fréquences à proximité d antennes de stations de base GSM et UMTS A.AZOULAY T.LETERTRE R. DE LACERDA Convention AFSSET / Supélec 2009-1 - 1. Introduction Dans le

Plus en détail

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE

IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité (Ministère de l Intérieur) SOMMAIRE NOTEC N 544 L E S N O T E S T E C H N I Q U E S DE LA F F I E 1 5 J A N V I E R 2 0 1 3 IRVE et Hybrides Rechargeables dans les ERP et les IGH - Cahier des Charges de la Commission Centrale de Sécurité

Plus en détail

Logiciel d analyse et de gestion du bruit OUIE2000

Logiciel d analyse et de gestion du bruit OUIE2000 Logiciel d analyse et de gestion du bruit OUIE2000 Phase 2 : Intégration de mesures expérimentales et évaluation de puissance acoustique type André L Espérance ÉTUDES ET RECHERCHES R-351 RAPPORT TRAVAILLENT

Plus en détail

RESUMÉ NON TECHNIQUE ELABORATION DES CARTES DE BRUIT COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU HAUT VAL DE MARNE

RESUMÉ NON TECHNIQUE ELABORATION DES CARTES DE BRUIT COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU HAUT VAL DE MARNE DIRECTION GENERALE ADJOINTE CHARGEE DE L AMENAGEMENT ET DU DEVELOPPEMENT Service études et prospective RESUMÉ NON TECHNIQUE ELABORATION DES CARTES DE BRUIT COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU HAUT VAL DE MARNE

Plus en détail

NOTICE D EMPLOI SLT-TR

NOTICE D EMPLOI SLT-TR Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr NOTICE D EMPLOI SLT-TR Symbole d avertissement Attention: Ne pas exposer le terminal d entrée à une tension de surcharge ou au courant.

Plus en détail

Cf Audio vous propose : LA SURVEILLANCE ACOUSTIQUE DES CHANTIERS

Cf Audio vous propose : LA SURVEILLANCE ACOUSTIQUE DES CHANTIERS Cf Audio vous propose : LA SURVEILLANCE ACOUSTIQUE DES CHANTIERS Ce document présente la solution pour répondre à la fourniture d un système automatique de surveillance acoustique de chantier. Pour vous

Plus en détail

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR

1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Fiche méthodologique INDICATEUR : L DEN LIÉ AU TRAFIC AÉRIEN THEME : BRUIT 1 INTERET ET ELEMENTS D INTERPRETATION DE L INDICATEUR Question posée par l indicateur : Quelle est la répartition spatiale des

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Journal officiel des Communautés européennes

Journal officiel des Communautés européennes L 189/12 18.7.2002 DIRECTIVE 2002/49/CE DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 25 juin 2002 relative à l évaluation et à la gestion du bruit dans l environnement LE PARLEMENT EUROPÉEN ET LE CONSEIL DE

Plus en détail

Extraits du Code du Travail

Extraits du Code du Travail Extraits du Code du Travail Bruit au travail - Santé auditive QUATRIÈME PARTIE : SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL LIVRE IV : PRÉVENTION DE CERTAINS RISQUES D EXPOSITION TITRE III : PRÉVENTION DES RISQUES D

Plus en détail

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires

Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Chapitre 2 : Systèmes radio mobiles et concepts cellulaires Systèmes cellulaires Réseaux cellulaires analogiques de 1ère génération : AMPS (USA), NMT(Scandinavie), TACS (RU)... Réseaux numériques de 2ème

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements

Mesurage de la qualité acoustique de revêtements. acoustique de revêtements Monitoring de la performance acoustique d un d revêtement phonoabsorbant en milieu urbain François Aballéa, Pierre-Jean René a Olivier Schalbetter, Lucien Pignat b Daniel Vaucher de la Croix, Fabien Lassablière

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 2011

Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 2011 Rapport Technique Bruit Cartographie du bruit du trafic aérien en Région de Bruxelles-Capitale Année 211 Version Novembre 213 Division Autorisations et partenariats Sous-division Actions intégrées Département

Plus en détail

SIRENE SANS FIL SOLAIRE 433MHz 30/80m SSFS = SG-1100T

SIRENE SANS FIL SOLAIRE 433MHz 30/80m SSFS = SG-1100T SIRENE SANS FIL SOLAIRE 433MHz 30/80m SSFS = SG-1100T Sirène solaire extérieure auto-alimentée sans fil avec récepteur intégré à code tournant. Boîtier polycarbonate de 3mm résistant aux intempéries, autoprotection

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 -

SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - SYNTHESE SUR L ETUDE DES METIERS DU PRESSING - Janvier 2008 - OBJECTIF DE L ETUDE L objectif de cette étude est de répertorier tous les risques professionnels dans un pressing (base de l évaluation des

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement ISOLATION ACOUSTIQUE DES FAÇADES Debby WUYTS, Ir CSTC-WTCB GUIDANCE ÉCO-CONSTRUCTION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE 2 mai 2013 Formation mise

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM

DUO : Smart Noise Monitor. Station de surveillance. Brand of ACOEM DUO : Smart Noise Monitor Sonomètre Station de surveillance Brand of ACOEM 25 ANS D INNOVATIONS 01dB introduit DUO Smart Noise Monitor, nouvelle génération d instruments dédiés à la mesure de bruit dans

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 13 FÉVRIER 2006 2006/6197 - INSTALLATION CLASSÉE POUR L'ENVIRONNEMENT SOUMISE À AUTORISATION - DEMANDE D'AUTORISATION PRÉSENTÉE PAR LA SOCIÉTÉ OMNITHERM EN VUE DE MODIFIER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Notice d emploi Sonomètre PCE-353

Notice d emploi Sonomètre PCE-353 Notice d emploi Sonomètre PCE-353 PCE Instruments France EURL 76, Rue de la Plaine des Bouchers 67100 Strasbourg France Tel: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr www.pce-france.fr

Plus en détail

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment

Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment Réglementations Thermique Acoustique Aération Fiche d application Acoustique Départements d Outre-Mer Version 1.1 Protection contre les bruits intérieurs au bâtiment BÂTIMENTS D HABITATION NEUFS Ministère

Plus en détail

F.I.C. n 2010/TDM01. Objet : Rubrique TDM - Tri des Déchets Ménagers. Evolution des exigences de la rubrique

F.I.C. n 2010/TDM01. Objet : Rubrique TDM - Tri des Déchets Ménagers. Evolution des exigences de la rubrique F.I.C. n 2010/TDM01 Fiche d interprétation et / ou complément au référentiel (Ancienne appellation «Jurisprudence technique») Objet : Rubrique TDM - Tri des Déchets Ménagers Evolution des exigences de

Plus en détail

Le bruit COLLECTION DES AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUES TJ 16 AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUE

Le bruit COLLECTION DES AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUES TJ 16 AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUE COLLECTION DES AIDE-MÉMOIRE JURIDIQUES Ces aide-mémoire présentent de manière synthétique la réglementation sur un sujet précis. TJ 5 Aération et assainissement des lieux de travail TJ 10 Restauration

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

DEMONSTRATION AMIENS

DEMONSTRATION AMIENS THERMOGRAPHIE INFRAROUGE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUE SUIVANT LE DESCRIPTIF TECHNIQUE APSAD D19 DEMONSTRATION AMIENS Page 1 / 18 Rapport de contrôle Client : DEMONSTRATION Lieu d'intervention : AMIENS

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

Carte de bruit des infrastructures routières nationales non concédées

Carte de bruit des infrastructures routières nationales non concédées RAPPORT CETE DU SUD-OUEST LRPC de Bordeaux Groupe Eau, Risques, Environnement (ERE) Unité Technique Bruit et Ambiances Urbaines (BAU) 19 janvier 211 Carte de bruit des infrastructures routières nationales

Plus en détail

Méthodologie de mesure et de présentation d un rapport sur le bruit ferroviaire

Méthodologie de mesure et de présentation d un rapport sur le bruit ferroviaire Méthodologie de mesure et de présentation d un rapport sur le bruit ferroviaire disponible sur divers supports Ce document ainsi que les autres publications de l Office des transports du Canada sont disponibles

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

Comment améliorer l information sur le bruit et sa gestion opérationnelle au sein des agglomérations européennes?

Comment améliorer l information sur le bruit et sa gestion opérationnelle au sein des agglomérations européennes? HARMOnized Noise Information for Citizens and Authorities Comment améliorer l information sur le bruit et sa gestion opérationnelle au sein des agglomérations européennes? Guide méthodologique Mettre en

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS FORMATION DES PROFESSIONNELS DE LA DIFFUSION ET DE L ENSEIGNEMENT MUSICAL - REGLEMENTATION -

PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS FORMATION DES PROFESSIONNELS DE LA DIFFUSION ET DE L ENSEIGNEMENT MUSICAL - REGLEMENTATION - PREVENTION DES RISQUES AUDITIFS FORMATION DES PROFESSIONNELS DE LA DIFFUSION ET DE L ENSEIGNEMENT MUSICAL - REGLEMENTATION - Contexte et caractéristiques du risque auditif Un organe auditif complexe, fragile

Plus en détail

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 Base de données Utilisateur Principe général

Plus en détail

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales

TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT. CHAPITRE Ier Dispositions générales Code du travail nouveau : TITRE III - PREVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT TITRE III PRÉVENTION DES RISQUES D'EXPOSITION AU BRUIT CHAPITRE Ier Dispositions générales SECTION 1 Définitions Art.

Plus en détail

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012

Indicateurs Normes Codes de conduite. Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Indicateurs Normes Codes de conduite Françoise Berthoud Grenoble, 12 juin 2012 Pas de normes globales.. Mais 2 initiatives importantes Recenser les Normes concevoir un document (2013) (Coordination Group

Plus en détail

LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le conseil autorise les travaux décrits dans le document joint au règlement comme annexe I.

LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Le conseil autorise les travaux décrits dans le document joint au règlement comme annexe I. RÈGLEMENT CA-2011-160 ORDONNANT DES TRAVAUX D AMÉLIORATIONS LOCATIVES À L ÉDIFICE SITUÉ AU 789, BOULEVARD ROLAND-THERRIEN ET DÉCRÉTANT À CETTE FIN ET POUR LE PAIEMENT DES HONORAIRES PROFESSIONNELS, UN

Plus en détail

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs

Département Energie Santé Environnement. DESE/Santé N 2012-086R Mai 2012. Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs Département Energie Santé Environnement Division Santé Pôle Expologie des Environnements Intérieurs DESE/Santé N 0-086R Mai 0 GUIDE D APPLICATION POUR LA SURVEILLANCE DU CONFINEMENT DE L AIR DANS LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Table des matières. Date 31/01/2007 Remplace la version du 11/01/2006. Auteur et mise à jour Approuvé Type de document CBP monitoring de l air et MPP

Table des matières. Date 31/01/2007 Remplace la version du 11/01/2006. Auteur et mise à jour Approuvé Type de document CBP monitoring de l air et MPP Procére : Code de bonnes pratiques pour indivielle dans le cadre de travaux Table des matières 1 Objectif... 1 2 Champ d application... 1 3 Références... 1 4 Définitions... 1 5 Procére... 1 5.1 Introction...

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION

RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION VILLE DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT DE VILLE-MARIE CA-24-107 RÈGLEMENT SUR LES CERTIFICATS D AUTORISATION ET D OCCUPATION Vu l article 119 de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (L.R.Q., chapitre A-19.1);

Plus en détail

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com

Fiche commerciale. Clim eau glacée. Boîte vav induction Boîte à débit d air variable. www.france-air.com Fiche commerciale Clim eau glacée Boîte vav induction Boîte à débit d air variable Climatisation eau glacée Direct @ccess Boîte VAV induction rectangulaire à induction avantages Plage de fonctionnement

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL

Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL Communiqué de presse Non ruine en chaîne des éléments de structure des entrepôts couverts Philippe Gallois, Antoine Fillault & Thierry Murat - SAGL Les entrepôts couverts relèvent actuellement de la nomenclature

Plus en détail

L isolation acoustique

L isolation acoustique L isolation acoustique Ricardo Atienza Suzel Balez Nicolas REMY CRESSON École Nationale Supérieure d Architecture de Grenoble Typologie des bruits On distingue 2 familles de bruits! les bruits aériens

Plus en détail

CONTEXTE ADMINISTRATIF

CONTEXTE ADMINISTRATIF Contexte administratif 1/11 Site d USSEL (19) CONTEXTE ADMINISTRATIF Novembre 2008 Contexte administratif 2/11 SOMMAIRE 1 HISTORIQUE...3 2 STRUCTURE ADMINISTRATIVE...4 2.1 ISOROY SAS MAISON MERE 4 2.2

Plus en détail

Guide pratique à l'usage des exploitants de Café, Hôtel, Restaurant (CHR)

Guide pratique à l'usage des exploitants de Café, Hôtel, Restaurant (CHR) Guide pratique à l'usage des exploitants de Café, Hôtel, Restaurant (CHR) Novembre 2011 Pour exercer une activité commerciale dans le secteur des CHR, il est nécessaire d'effectuer, au préalable, certaines

Plus en détail

MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT MINISTERE DE L ECOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION MINISTERE DU TRAVAIL, DE L

Plus en détail

ARRÊTÉ PRÉFECTORAL. Vu la code de la construction et de l'habitation, et notamment son article R 111-4-1,

ARRÊTÉ PRÉFECTORAL. Vu la code de la construction et de l'habitation, et notamment son article R 111-4-1, République Française Préfecture de Meurthe-et-Moselle ARRÊTÉ PRÉFECTORAL RELATIF AU CLASSEMENT SONORE DES INFRASTRUCTURES DE TRANSPORTS TERRESTRES FERROVIAIRES ET A L'ISOLEMENT ACOUSTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

37. LES VALEURS ACOUSTIQUES ET VIBRATOIRES UTILISÉES EN RÉGION BRUXELLOISE (VERSION 2010)

37. LES VALEURS ACOUSTIQUES ET VIBRATOIRES UTILISÉES EN RÉGION BRUXELLOISE (VERSION 2010) 37. LES VALEURS ACOUSTIQUES ET VIBRATOIRES UTILISÉES EN RÉGION BRUXELLOISE (VERSION 2010) Des explications concernant les indices acoustiques évoqués dans le texte ci-dessous sont fournies dans la fiche

Plus en détail

Optimisation des appareils de traitements arboricoles

Optimisation des appareils de traitements arboricoles Optimisation des appareils de traitements arboricoles Un grand défi à relever: améliorer la qualité des l applications phytosanitaires tout en réduisant leurs émissions sonores Photos: C. Tarramarcaz Problématique

Plus en détail

Les cartes de Bruit. Recueil des données du trafic aérien. La a Mise en œuvre de la Directive 2002-49. Service Technique de l Aviation Civile

Les cartes de Bruit. Recueil des données du trafic aérien. La a Mise en œuvre de la Directive 2002-49. Service Technique de l Aviation Civile La a Mise en œuvre de la Directive 2002-49 Les cartes de Bruit Recueil des données du trafic aérien Service Technique de l Aviation Civile François WATRIN Recueil et mise en forme des données du trafic

Plus en détail

SE DEFENDRE CONTRE LE BRUIT

SE DEFENDRE CONTRE LE BRUIT SE DEFENDRE CONTRE LE BRUIT 1 PLAN Définition du bruit et risques pour la santé Quelques notions d acoustique Remarque sur le droit du bruit CHAPITRE 1 : Les bruits de voisinage A) Le droit applicable

Plus en détail